banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Fin des postulats aujourd'hui, si vous êtes intéressés n'hésitez pas !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Sirène Et La Princesse [PV]  (Lu 1286 fois)
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6920

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« le: Septembre 28, 2016, 01:46:43 »

Sakura était toute excitée aujourd’hui en retournant vers le Bassin Royal du Palais d’Argent, siège du royaume de Thranduin III, Roi de Thriwail. Thranduin III, dont on louait la sagacité, avait étendu les frontières de son royaume, accordant prospérité économique et protection à ses sujets. Il avait réussi à concocter une superbe alliance avec les nains, dont les cités libres avaient désormais rejoint son royaume, forgeant les forteresses qui protégeaient le mine, et extrayant les gisements précieux qui permettaient aux forgerons et aux armuriers de fabriquer de puissantes armures et épées. Thriwail dominait le monde, une immense terre peuplée de forêts gigantesques et de multiples mers. Il y avait bien longtemps que le peuple des Sirènes avait rejoint ce grand royaume, conglomérat issu de multiples alliances ancestrales. Thranduin III était un Roi à la longévité exemplaire, puisqu’il régnait sur le royaume depuis plus de trois siècles, mais commençait à se faire vieux. C’est dans ce contexte que sa fille intervenait, pour lui succéder.

Sakura, elle, n’était pas n’importe quelle sirène. Elle appartenait à la famille royale, et, à ce titre, était une sirène très particulière, proche du pouvoir, et, surtout, de la fille du Roi. Tandis que la paix régnait en ce monde, Sakura, elle, était une sirène très curieuse, et aussi très espiègle. Elle n’avait pas grandi dans son royaume, mais ici, car sa mère était, elle aussi, la sirène du royaume. Sakura avait donc voyagé dans le monde, et avait peu à peu découvert les plaisirs du monde. Entendre des chants le long de la plage, par exemple... Elle se rappelait encore de cette fois où, longeant une falaise au coucher du soleil, elle avait entendu une fantastique mélopée, qui l’avait laissé rêveuse. Capable de nager très vite, et sur des distances impressionnantes, Sakura avait été jusqu’aux archipels paradisiaques, où elle avait pu se reposer le long des palmiers, et avait même nagé jusqu’aux régions polaires. Elle savait que, depuis l’aube des temps, les sirènes protégeaient ce monde des créatures abyssales, les monstres des temps anciens, qui existaient quand le monde n’était que fusion et feu, comme les dragons, les Balrogs, et d’autres monstres terrifiants. Quand le monde avait fini par se construire, ils avaient été enfermés dans les tréfonds de ce dernier, sous l’océan, mais, parfois, sous l’effet de failles sismiques, ces monstres ressortaient. Les sirènes avaient toujours été là pour les combattre, et c’était à ce titre que les elfes avaient toujours veillé à maintenir leur alliance avec ces nymphes aquatiques, connues pour attirer les marins, et pour aimer la chanson.

Et ça, c’était quelque chose de particulièrement vrai pour Sakura, qui aimait beaucoup l’art, mais, surtout, la musique. Quand des concerts s’organisaient aux îles paradisiaques, que des saltimbanques chantaient, et que de magnifiques voix se faisaient entendre, elle était toujours là.

*Et c’est d’ailleurs comme ça que je me suis approchée d’elle...*

La Dauphine était une très grande chanteuse, avec une merveilleuse voix de velours, et c’était en l’entendant chanter que Sakura, il y a de cela des années, était sortie de l’eau pour l’écouter. La Dauphine était alors jeune, et avait naturellement pris peur, mais Sakura l’avait rapidement rassuré, et, depuis lors, il était fréquent que la Dauphine chante, juste pour elle. En conséquence, les sirènes adoraient les chants... Mais pas que ça.

Sakura, en effet, avait grandi, et avait vu bien des choses. Son passe-temps favori était de voir des couples faire l’amour le long de la plage, et il lui arrivait parfois de faire comme ses congénères, de chanter pour attirer des marins, et coucher avec le plus beau d’entre eux... Ou les plus belles. Mais, aujourd’hui, elle comptait s’occuper de quelqu’un d’autre.

Aujourd’hui, oui, alors qu’elle attendait l’arrivée de la Dauphine dans cette grande cour, il fallait qu’elle s’occupe d’autre chose.

*La virginité de la Princesse...*
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #1 le: Octobre 01, 2016, 04:09:35 »

Un jour de plus s’écoula dans la vie de la Princesse, fille de Thranduin III. Cet homme était le roi du royaume de Thriwail, un royaume ô combien prospère et florissant, justement grâce aux efforts de cet homme. Inutile de refaire les cours d’histoires, mais il suffisait simplement de savoir que ce royaume était donc grand et dominait sur bien des terres, s’étendant à pertes de vues. A majorité composé de forêt vertes et autres lieux enchanteurs, Thriwail était donc un joyau dans ce monde, qui brillait de mille feux. Aerin était la Dauphine, fille du roi, et en conséquence elle avait une vie plutôt paisible. Elle poursuivait son éducation d’année en année, devenant non seulement une femme, mais aussi, une femme instruite. Il ne fallait pas sous-estimer l’intelligence et la grande culture de notre princesse sous prétexte qu’elle avait un visage des plu attendrissants et beau qu’il soit.

Car effectivement, Aerin était une elfe des plus belles qu’il soit. Un véritable écrin de beauté et de douceur. Qui était d’ailleurs très protégée et gardée par son propre père, qui veillait sur elle comme jamais personne ne le faisait. Cependant, cela n’empêchait pas notre princesse d’avoir quelques amis, notamment, au sein du peuple des Sirènes. Car il fallait le précise … La famille royale avait réussi à rallier ce peuple à son royaume, et pour témoigner de cette union, ils possédaient une Sirène. Bien que le mot était un peu exagéré. Cette sirène s’appelait Sakura, et elle était donc très proche de la famille royale et, en particulier, de la princesse qui était alors devenue sa meilleure amie. Ensemble, les deux filles étaient particulièrement complices et proches, même si la première fois fut difficile.

La première fois qu’elles s’étaient vues, ce fut quand Aerin pratiquait intensément le chant. Elle était toute jeune et, de sa voix en or, chantait souvent. Sa voix avait fait venir la belle Sakura, qui l’écoutait en cachette. Mais, un jour elle était sortie de l’eau et Aerin le vit alors pour la première fois … Et prit peur. C’était la première fois qu’elle voyait une Sirène en chair et en os, sa première réaction fut donc la peur. Mais rapidement sa peur s’était apaisée, car Sakura l’avait rassuré. Depuis, la princesse et elle sont devenues proches, et il arrive très souvent qu’elle ne chante rien que pour sa Sirène adorée. Le temps était passé et depuis, elles avaient chacune bien grandi. En ce jour, Aerin savait que son amie serait de retour et était donc toute impatiente à l’idée de revoir Sakura. La Sirène l’attendait sagement dans le bassin de la grande cour, et ce fut avec un grand sourire aux lèvres que l’elfe, s’étant faite toute belle pour l’occasion, la rejoignit près de l’eau.

Elle accourra jusqu’au bord et, toujours avec son grand sourire, s’accroupit pour se mettre au niveau de son amie, pour ensuite la prendre fortement dans ses bras, se penchant légèrement au-dessus de l’eau. « Sakura !!! Ça fait du bien de te revoir après tout ce temps … Tu m’avais bien manqué ! » Lui dit-elle, lui faisant ainsi un gros câlin. Les retrouvailles partaient donc sous de bonnes augures ! Même si Aerin était loin de se douter du petit plan malicieux qu’avait échafaudé son amie pour l’occasion …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6920

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #2 le: Octobre 02, 2016, 12:44:28 »

Quand Sakura revit Aerin, elle sentit son cœur sautiller dans sa poitrine, comme si un frisson électrique venait de la traverser. Elle avait enfilé sa magnifique robe blanche, avec un étincelant châle bleu aquatique qui glissait harmonieusement le long de son corps. En explorant les terres infinies de Thriwail, Sakura avait vu quantité de créatures magnifiques. Il y avait énormément de personnes au corps somptueux dans ce monde, mais, pour autant, et Sakura en eut conscience en la voyant déambuler avec elle, avec son visage angélique, son corps de poupée, ses magnifiques jambes fuselées, ses petites et magnifiques lèvres, sa longue chevelure rose, et ses yeux bleus particulièrement profonds, pour autant donc, elle n’avait jamais rencontré une femme qui soit plus jolie qu’elle. Sakura aurait pu observer son corps pendant des heures sans jamais se lasser, à la recherche de la moindre imperfection. Aerin était un diamant parfait, un diamant sans la moindre incursion, finement et superbement taillé, comme si les Grands-Esprits des elfes avaient voulu faire d’elle l’incarnation de la pureté et de la perfection.

Comment ne pas l’aimer ? Sakura savait combien Aerin était populaire dans le royaume. Elle se rendait dans les orphelinats, dans les quartiers pauvres, prenait des enfants dans ses bras, et sa voix mélodieuse était tout simplement magique. Les sonorités d’Aerin laissaient s’échapper des particules magiques qui apaisaient les esprits, ou, au contraire, pouvaient les enflammer. Les concerts qu’Aerin organisait réunissaient des milliers de gens, qui la suivaient avec passion. Il ne faisait aucun doute, à ses yeux, qu’Aerin serait la plus grande Impératrice que le monde ait jamais connu, et poursuivrait les efforts de son père, en s’attaquant aux steppes isolées, peuplées de monstres et de Barbares.

Sakura la vit donc se rapprocher d’elle, avec cet ensemble très particulier, enchanté spécialement pour elle, et qu’Aerin portait souvent. Les deux jeunes filles ne s’étaient pas vues depuis des semaines, car Sakura avait dû faire un long voyage jusqu’aux terres des sirènes, un pèlerinage destiné à faire d’elle une sirène adulte. C’était pendant ce voyage qu’elle s’était initiée aux joies du sexe, couchant avec des marins, notamment en suivant ses congénères sirènes, pour qui « attraper du marin » était un plaisir quotidien. D’une grande beauté, les sirènes attiraient toujours ces braves hommes, si prompts à rompre leurs vœux de fiançailles pour une nuit de tendresse. En échange, tout ce que les sirènes demandaient, c’était des poèmes, et, plus un marin savait se montrer romantique, et plus il avait de chance d’avoir des sirènes à ses pieds. La perle venait des bardes qui voyageaient, et qui chantaient pour elles. Oui, les sirènes de Thriwail adoraient vraiment les chants, les poésies, les contes, tout ce qui stimulait leur imagination et leur petit cœur chaud et palpitant d’énergie.

« Aerin ! Oh, ma chérie !! » s’exclama la sirène.

Sakura bondit hors de l’eau, enlaçant ses bras autour d’elle, serrant son corps humide, mais non moins chaud, contre le sien, sa queue barbotant à la surface de l’eau, dessinant des remous. Elle frotta son nez et son visage contre le sien, les joues rougies par le plaisir, et lui sourit mielleusement.

« J’ai pensé à toi tous les jours, ma chérie. Si tu savais comme tu m’as manqué... Chaque jour sans toi, c’était comme une torture ! »

Elle l’embrassa alors sur la joue, frottant à nouveau son visage contre le sien, humant son odeur, sentant la douceur infinie de sa peau. Sakura ne mentait vraiment pas, et ne cherchait guère à flatter Aerin. En réalité, ce voyage initiatique lui avait fait du bien, car il lui avait permis de clarifier ce qu’elle ressentait à l’égard de sa meilleure amie. Elle lui fit donc un gros câlin, ce qui, en soi, ne changeait pas d’avant. Sakura avait toujours aimé les câlins, surtout venant d’Aerin, dont la peau, d’une douceur incroyable, était vraiment magnifique. Leurs longs cheveux se frottaient entre eux, et elle caressa ensuite le nez de l’elfe avec le sien, en souriant doucement.

« Tu es encore plus belle que dans mes souvenirs, Aerin... Tu sais, partout où j’ai été, on ne dit que du bien de toi. Les enfants t’adulent, les parents t’adorent... Chaque fois que je disais être ta proche, on me demandait quand tu comptais passer. Tu te rends compte ? Je savais déjà que les gens t’aimaient, bien sûr, mais, à ce point-là... Le fait de me séparer de toi m’a montré combien j’aimais être près de toi. Oh, tu m’as tellement manqué !! » se répéta-t-elle.

Et elle se serra davantage contre elle, l’embrassant de nouveau, glissant cette fois un baiser près des lèvres de la jeune elfe...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #3 le: Octobre 10, 2016, 04:31:17 »

Faire un câlin à Sakura fut la chose la plus agréable qu’Aerin avait faite depuis des semaines. Depuis le départ de la sirène à vrai dire. Oui, elle savait que c’était nécessaire car elle devait faire sa cérémonie pour devenir adulte. Mais, quand on aimait … On devenait rapidement aveugle. Pourtant la princesse elfe avait su tempérer ses émotions pendant tout ce temps. Sakura lui avait énormément manqué, c’était indéniable, mais à présent qu’elle était de nouveau avec elle, ici, dans ses bras, cela ne comptait plus ! Ainsi donc Aerin câlina fortement sa sirène adorée jusqu’à ce que l’étreinte cesse. Sakura frotta son petit nez et visage contre le sien, faisant glousser doucement la belle princesse qui adorait toujours autant les papouilles de Sakura.

Cerise sur le gâteau, le gros bisou qu’elle lui asséna sur la joue fit définitivement rougir Aerin qui répondit par la même, sur la joue de la sirène. « Je ne qu’imaginer ce que c’est ma chérie … C’était la même chose pour moi. » Lui dit-elle, continuant de la câliner. Si Sakura adorait sa douceur de peau, il en était de même pour Aerin qui était complètement accro aux câlins venant de son amie. L’elfe aurait tant voulu qu’elle ne la quitte pas pendant ces longues semaines, mais elle n’avait rien pu faire. Ce fut nécessaire. Elle était donc décidée à rattraper le temps perdu, et ce dès l’instant où elle fut dans les bras de Sakura. La princesse répondit donc à ces bisous et câlins tout tendre, avant de rougir quand la sirène lui déclara qu’elle était encore plus belle que dans ses souvenirs.

Sakura ne s’arrêta pas là et expliqua alors que partout où elle avait été, on ne disait que du bien d’Aerin. La petite princesse du royaume qui chantait pour les orphelins, et qui faisait du bien autour d’elle. Elle était un peu la personnification de la gentillesse et de la douceur. Quand on voyait son petit visage innocent, on ne pouvait penser à autre chose que ces valeurs. Aerin était tentée de dire que Sakura inspirait aussi les mêmes choses, en contemplant son minois toujours aussi radieux et magnifique. La sirène termina en lui disant qu’elle lui avait cruellement manqué et que cette séparation lui avait montré à quel point elle aimait être à ses côtés. Le plus délicieux pour Aerin, même si cette déclaration lui faisait extrêmement plaisir, fut le nouveau baiser son amie qui piqua sa peau sur sa joue, à la limite de ses fines lèvres. Aerin en rougit, ayant sentit pour un moment le doux souffle de Sakura contre ses lèvres.

« Plus jamais on se sépare aussi longtemps, d’accord ? Je crois que je n’arriverai à supporter … Je … Je t’aime trop pour supporter ton absence. » Lui dit-elle, lui faisant à nouveau un gros câlin affectueux, avant de délicatement prendre son visage entre ses mains, lui apposant un délicat baiser sur son front. Elle planta son regard dans le siens, puis descendit ses lèvres pour lui offrir un petit bisou sur sa joue, tâchant alors d’imiter le sien en le donnant tout près de ses lèvres.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6920

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #4 le: Octobre 11, 2016, 09:53:21 »

Le père d’Aerin savait combien sa fille aimait la sirène, et c’était pour ça qu’elle portait une tenue magique. Sa robe, ses gants, son châle, tout l’ensemble avait été enchanté pour pouvoir résister à l’eau, car Sakura était presque toujours humide. Elle était une sirène, après tout, et il aurait été indécent qu’Aerin soit également nue en permanence en étant avec elle ! Ceci étant dit, tout ça ne dérangeait pas Sakura, car elle avait toujours aimé les vêtements. Elle trouvait qu’il y avait une certaine beauté esthétique, et même artistique, dans certaines panoplies exotiques et particulièrement bien seyantes. En l’occurrence, la tenue d’Aerin avait été confectionnée par les meilleurs artisans, tisserands, et mages du royaume. Une véritable fortune pesait sur les épaules de la Dauphine, et savoir que tout cela avait été fait juste pour lui permettre d’être proche de Sakura ne manquait pas d’émoustiller tout particulièrement cette dernière. Elle pouvait ainsi la câliner sans problème, car la tenue absorbait l’eau, de telle sorte qu’Aerin n’était pas mouillée. En revanche, s’il fallait l’emmener dans l’eau, là, Sakura n’aurait pas d’autres options que de la déshabiller... Mais peut-être garderait-elle les gants. Elle n’avait jamais osé le dire à Aerin, au vu de son innocence et de sa candeur, mais elle adorait les gants de la magnifique Princesse. Ils lui allaient à ravir... Comme un gant. Jamais ce proverbe n’avait été autant vrai qu’en la présence de sa magnifique amie elfique, qui allait bientôt devenir bien plus que ça.

Cette manière qu’avait Aerin de se rapprocher d’elle, de se blottir contre son corps, en quête de caresses et de câlins, formait un aveu à part entier sur ce qu’elle ressentait vraiment à l’égard de la jeune sirène. Elle en rougissait aussi un peu, tout en étant très excitée. Aerin finit par lui avouer qu’elle ne voulait « [i}]plus jamais[/i] » une telle séparation, et même Sakura, aussi joueuse et provocante soit-elle, sentit ses joues s’empourprer.

« Aerin... »

Voyager dans le monde lui avait permis de réaliser combien sa position était privilégiée. Aerin était adulée, et Sakura était vraiment au sommet du pouvoir. Se sentant plus chanceuse que jamais, et, tandis qu’Aerin était ainsi, toute proche d’elle, sa queue de sirène se redressa brusquement, et, en quelques secondes, Sakura se défit des bras de la magnifique elfe, pour pouvoir l’encercler dans sa queue, et s’arrêta à mi-hauteur de son corps. Sa queue l’emprisonna, s’arrêtant ainsi à la base de son nombril, et Sakura retourna rapidement la prendre dans ses bras, devant, du coup, se pencher un peu pour que son visage soit à hauteur du sien.

« Plus jamais je ne me séparerai de toi, Aerin... Ce pèlerinage était long et difficile, car je l’ai passé loin de toi. Mais... J’ai aussi envie de dire qu’il était nécessaire. J’ai fait beaucoup de choses avec mes congénères, Aerin, j’ai rencontré des créatures magnifiques, resplendissantes de beauté... »

Elle n’en dit pas plus, car Sakura leur avait fait l’amour, et, même si elle avait adoré ça, elle avait réalisé que, à chaque fois, Aerin lui manquait. Faire l’amour lui procurait donc à la fois un sentiment de béatitude et d’imperfection, car, si elle atteignait l’orgasme, elle se reprochait ensuite de ne pas coucher avec Aerin, et de ne pas l’avoir à côté d’elle. En ce sens, ce pèlerinage avait donc permis à Sakura de mettre clairement les bons mots sur la relation qui l’unifiait à la Dauphine.

Sakura resta ainsi devant elle, et posa une main sur ses cheveux, en lui souriant encore, son autre main caressant sa joue.

« J’ai réalisé que je ne pouvais pas vivre sans toi, Aerin. Il ne s’est pas passé une journée sans que je ne pense à toi, tu sais... »

La jeune femme rapprocha doucement son visage du sien, et son nez alla caresser celui d’Aerin. Dans un dernier souffle, juste avant de l’embrasser sur sa magnifique bouche d’amour, elle lâcha quelques ultimes mots :

« Je t’aime... »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #5 le: Novembre 11, 2016, 01:07:58 »

La Dauphine, de par ce qu’on lui rapportait de partout dans le royaume, se savait adulée et aimée. Les actions qu’elle faisait partaient à la base de son bon fond et n’avaient autre but que d’aider son prochain. Chanter pour les orphelins, apporter du sien à ceux qui en avait besoin. Tout cela, avec d’autre petits éléments, faisaient d’elle quelqu’un de très aimé dans le royaume. Mais ce n’était rien comparé à l’amour que lui portait visiblement sa Sirène adorée … En effet, face au câlin d’Aerin, Sakura en rougit puis se décida de l’entourer avec sa queue de poisson, l’enserrant jusqu’au nombril. La belle princesse se laissa faire et sentit même les douces écailles de son amie frotter contre elle, la faisant rougir à son tour. Cela la surprit un peu, elle ne savait pas pourquoi Sakura l’avait serré d’un seul coup, mais elle n’allait pas tarder à comprendre.

En effet, la sirène la reprit très rapidement dans ses délicieux bras, et lui un câlin comme Aerin les aimait ! Elle lui avait qu’elle ne se séparerait plus jamais d’elle, et ce que périple lui avait fait prendre conscience de certaines choses, même s’il fut nécessaire. La Dauphine planta son regard doux dans celui de son amie, sentant son petit cœur fondre à mesure que Sakura commençait à glisser sur une curieuse pente. Puis, après qu’elle ait passé une main dans sa longue chevelure, elle se lança et … Avoua alors qu’elle aimait Aerin, après lui avoir avoué qu’elle avait réalisé ne plus pouvoir vivre sans elle. La princesse sentit son cœur bondir dans sa poitrine, alors qu’elle en eut le souffle presque coupé ! Elle ne put avoir de réaction puisque la douce sirène partit l’embrasser, cette fois-ci, directement sur ses petites et fines lèvres.

Un baiser … Un vrai ! Aerin devait être en train de rêver, car une telle douceur, un tel délice ne pouvait pas être réel. Surprise de sentir les lèvres de sa chérie contre les siennes, elle finit cependant par fermer doucement ses yeux alors qu’elle gémit, se laissant aller à cette douce et chaude étreinte que lui offrait Sakura. Pour la première fois, les deux filles se partageaient un baiser d’amoureux, et c’était … Exquis. Elle laissa une Aerin complètement rêveuse et confuse, aussi. Pendant leur baiser, une fine larme cristalline avait coulé sur la joue de la princesse. Sans doute un trop plein d’émotion, car elle était réputée pour avoir un cœur fragile. Pour être une femme très sensible. Mais, alors que le baiser se termina et que les lèvres se séparèrent, Aerin la regarda tendrement, puis l’enroula de ses bras pour la coller toute contre elle, passant sa tête sur son épaule. « Je t’aime aussi Sakura … Je t’aime si fort … » Lui dit-elle à l’oreille, faisant passer ses émotions au travers le gros câlin qu’elle lui faisait.

Après un petit moment, la Dauphine recula légèrement son visage, puis prit celui de son amie entre ses mains. Elle lui sourit chaudement, affectueusement, avant d’avancer ses lèvres pour embrasser la pointe de son nez, puis ses lèvres, qu’elle scella à son tour aux siennes. Un deuxième baiser, qui serait cette fois-ci meilleur que le premier car l’effet de surprise n’y serait plus. Le miellé de leurs lèvres n’en serait que plus langoureux et savoureux, et Aerin serait bien plus douce et affective avec sa petite langue. Son petit nez frotta celui de la sirène durant leur douce étreinte, qui transpirait l’amour et l’affection !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6920

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #6 le: Novembre 12, 2016, 12:58:36 »

Ce voyage avait été long, en particulier parce que la présence d’Aerin lui avait cruellement manqué. Les premiers jours, elle s’était dit que ça passerait, que c’était provisoire, car une simple conséquence du fait de s’éloigner d’un endroit qu’elle assimilait à son foyer... Mais, plus le temps passait, et plus elle y songeait, surtout au moment de se coucher. Certes, Sakura avait vu des choses extraordinaires et magnifiques, mais, paradoxalement, à chaque fois qu’elle voyait de tels endroits, elle regrettait de ne pas pouvoir les partager avec Aerin. La situation avait été encore pire quand elle voyait des couples, des familles... Finalement, Sakura avait même écourté son voyage pour revenir, et revoir Aerin avait balayé tous ses doutes. Si Sakura se sentait coupable d’être partie si longtemps, elle était aussi terriblement heureuse de la revoir, plus heureuse que tout ce qu’elle aurait jamais pu envisager. Leur baiser fut ainsi magnifique, et, quand il se termina, Sakura vit une larme glisser le long de la joue d’Aerin... Ce qui ne manqua pas de la surprendre, mais aussi de l’émoustiller.

Toutefois, Sakura ne put guère commenter cette apparition, car la jeune femme s’empressa de retourner l’embrasser, déposant un baiser sur son nez, puis, de nouveau, sur ses lèvres. Le bout de la queue de Sakura frappait l’eau, la fouettait, provoquant une série de clapotis, pendant qu’elle soupirait longuement de plaisir. Sakura rompit le baiser, et, lécha ensuite la joue d’Aerin, remontant jusqu’à son œil.

« Seul mon eau doit toucher ton beau visage, Aerin... Chaque fois que tu pleureras, je viendrais lécher tes larmes pour te redonner le sourire... »

Elle lui sourit encore, et embrassa finalement son œil, puis, à son tour, le nez d’Aerin. Prisonnière dans sa queue, l’elfe était bien entourée, et Sakura poursuivit donc l’embrassade, tout en déplaçant ses mains, les posant sur ses épaules, appuyant dessus. Ses écailles commencèrent à vibrer entre elles sous l’effet d’un fort plaisir naissant, et d’une certaine chaleur qui croissait en elle, cette vague qu’elle avait parfois ressenti en voyant des couples se faire l’amour. Une sirène pouvait être très voyeuriste, et Sakura avait remarqué combien ses consœurs aimaient ça. La nuit, elles s’approchaient des côtes, et attendaient de voir de jeunes couples se faire l’amour, les observant silencieusement.

Ici, elle allait perpétuer ce cycle, car c’était bien cette envie- que son corps émettait. Ainsi,s a langue se glissait dans la merveilleuse bouche d’Aerin, et, tout en faisant ça, ses mains commençaient à descendre, à palper ce doux et chaud corps, glissant dessus, se rapprochant surtout de la belle poitrine de la femme, remontant le long de sa peau. Elle glissait son doigt le long du tissu de sa robe, heurtant sa peau, d’une douceur et d’une chaleur extrême, lui donnant l’impression de caresser une peau de bébé.

*Incroyable, ce qu’elle est belle... Comment une telle chose peut-elle être possible ?*

Elle n’arrivait toujours pas à croire qu’une femme pareille puisse exister, si belle, si douce, tellement... Tellement parfaite ! Incapable de lui voir le moindre défaut, incapable de se lasser d’elle, de sa poésie, de son sentimentalisme, de son romantisme, de sa magnifique voix de velours... Et là, en ce moment, incapable de se lasser de son corps doux et chaud, Sakura continuait à l’embrasser, tendrement, ardemment, tout en continuant à descendre ses doigts, les rapprochant petit à petit de ses seins...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #7 le: Décembre 14, 2016, 06:23:44 »

Aerin avait toujours porté une affection particulière à l’égard de Sakura. Elle était sa meilleure amie, avec qui elle se sentait pouvoir sortir un peu de son cadre tout formalisé et strict. Bien évidemment elle n’avait pas à se plaindre de son cadre de vie que beaucoup aimerait avoir, elle en était même heureuse. Mais, Sakura était sa petite fenêtre de liberté, d’échappement à la routine que la vie installait parfois dans les cœurs des gens. Gens dont Aerin faisait partie. Le lien qui unissait la sirène et la princesse était très puissant et même si elles ne se déclarèrent leur amour que maintenant, il était évident que les deux femmes s’aimaient énormément. Sinon, la princesse n’aurait pas cédé aux sentiments de la sirène à ce moment-là où elle lui fit sa déclaration.

Mais, à présent elles s’aimaient au grand jour. Et Sakura semblait avoir quelques idées en réserve pour la princesse, vu la manière dont elle la caressait et la câlinait. Alors qu’elles s’embrassaient tout tendrement et amoureusement, Sakura lécha sensuellement la joue d’Aerin pour sécher sa petite larme et lui déclara quelque chose qui fit fondre son petit cœur. Des bisous et des câlins s’en suivirent, puis à nouveau elles s’embrassèrent, faisant furieusement plaisir à Aerin qui adorait ces douces et agréables attentions. La princesse goûtait autant à la saveur délicieusement parfumée de ses lèvres qu’à la douceur inouïe de sa peau, dont elle prenait beaucoup de plaisir à caresser. Sakura était une femme si belle, elle était faite pour être câlinée et choyée ! Cependant, cette même sirène se montra un peu plus entreprenante.

Alors que le baiser dura et emporta doucement la princesse dans un plaisir sans fin, la malicieuse Sakura porta lentement ses mains sur ses épaules, glissant sur le tissu de la robe d’Aerin, pour lentement dériver vers sa poitrine. Ses doigts de fée descendirent tout doucement vers la doucereuse poitrine de la princesse qui, enivrée par les lèvres de son amoureuse, ne s’en rendit pas compte de suite. Mais elle le remarqua une fois que Sakura l’effleura de ses doigts, caressant avec grande délicatesse cette zone. Aerin couina doucement et sentit ses joues rougir autant que chauffer, face à une telle attention. « Sakura tu … » Marmonna-t-elle, émettant naturellement une petite résistance timide à ce que désirait faire la sirène, sans grande conviction non plus. Elle sentait son corps désirer ça, mais elle était encore trop … Jeune et se faisait facilement impressionnée par ces choses-là.

Le baiser se termina et laissa une Aerin toute rêveuse et enivrée, qui planta son regard profondément dans celui de son amoureuse. Lentement, elle glissa ses mains le long de ses bras puis les apposa par-dessus les siennes, qui se trouvaient sur sa poitrine. « Sakura je … Je sais pas si je suis prête … » Dit-elle doucement, de sa voix de velours.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6920

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #8 le: Décembre 15, 2016, 02:45:09 »

Sakura sourit devant l’hésitation de sa chérie, qui lui avoua ne pas être prête... Ou, plutôt, ne pas savoir si elle était prête, ce qui n’était pas exactement la même chose. Ses petites menottes se serrèrent sur ses poignets, comme pour tenter de les repousser, sauf que la jeune elfe n’y mettait absolument aucune conviction. La sirène fit donc rapidement un sourire, et, plutôt que de retirer ses mains... Les serra davantage, faisant couiner la jeune elfe, qui reçut ensuite un baiser supplémentaire.

« Tu es sûre, Aerin ? Parce que, pour moi, j’ai l’impression que ton corps est fin prêt, lui... »

La sirène savait qu’Aerin ne jouait pas la fausse pudique... Elle était pudique. C’était une petite fleur précieuse, sa Aerin, qui vivait dans un monde fait de draperies et de rêveries, un environnement de porcelaine extrêmement protocolaire, où le moindre écart était vu de travers. Un monde où le simple fait de lâcher une flatulence lors du repas était très mal vu, par exemple. Sakura savait donc que, en ce moment, Aerin se sentait surtout nerveuse, ce qui expliquait aussi pourquoi Sakura l’embrassait régulièrement. C’était une manière de lui insuffler du courage... Mais aussi de profiter de ses belles lèvres. La sirène se régalait, et sourit encore, venant frotter son nez contre le sien.

Ensemble, les deux beautés étaient magnifiques, et la queue caudale de la sirène se crispa davantage sur la taille de la jeune femme. Aerin se pinça les lèvres en caressant son visage avec son nez, continuant à malmener ses seins.

« Tu es vraiment belle, Aerin... Tu sais, la beauté est faite pour être utilisée. Je ne veux pas faire ma pessimiste, mais, si tu négliges les besoins de ton corps, tu finiras frustrée, et tu souffriras... Et ça, ma chérie, je ne peux pas le tolérer ! »

C’était son rôle, après tout, de seconder Aerin, de l’assister, et de veiller à ce qu’elle se porte bien... En toute circonstance. Néanmoins, comme la Princesse hésitait, Sakura décida de la titiller un peu. Elle prit alors une petite moue boudeuse, avec une voix triste

« À moins que... À moins que je ne t’attire pas ? Tu n’aimes pas mes baisers ? »

Elle la regarda en papillonnant des yeux, et relâcha la pression sur sa queue, libérant la taille de la belle elfe, et ramena sa queue dans l’eau.

« Je le comprendrais, tu sais, ça fait des semaines qu’on ne s’est pas vues... »
« Dernière édition: Décembre 15, 2016, 02:58:23 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #9 le: Janvier 10, 2017, 03:04:34 »

La pudeur était le second nom d’Aerin. La Dauphine avait effectivement été éduquée dans un univers fait de manières et de tenu, sur bien des niveaux. Conduite à table, au lit, en public, en privé, etc. C’était après tout une princesse et de ce fait elle était obligée d’être impeccable. D’autant plus qu’elle était l’image même de la douceur, de l’amour, de la tendresse. C’était la fille du roi certes, mais de réputation elle était la personne la plus douce et aimante du royaume ! Ce n’était pas pour rien qu’elle parcourait le pays pour aider les orphelins, ou soutenir ceux ayant besoin. C’était un tout et forcément, cela se voyait sur son caractère. Il ne fallait cependant pas que Sakura le prenne mal ; Aerin adorait ses petites caresses et câlins. Elle en raffolait, c’était typiquement le genre d’attentions qui la faisait fondre. Surtout venant de sa part …

Elles venaient à l’instant de se déclarer leur amour, et Sakura semblait vouloir guider sa nouvelle amante vers un sentier nouveau ; celui du sexe. Une chose naturelle et compréhensible, faisant parti des pratiques d’un couple – ce qu’était normalement les deux femmes désormais – et Aerin n’avait techniquement aucune raison de refuser. Mais elle était timide et pudique, et avait besoin qu’on la pousse, parfois. La sirène comprit cela mais sembla se vexer, du moins aux yeux d’Aerin. L’elfe la regarda desserrer sa queue autour d’elle et la replonger dans l’eau, alors que Sakura semblait déçue. Aerin baissa honteusement ses yeux. C’était la dernière chose qu’elle voulait faire, blesser son amie. Ô que non ! Bien entendu qu’elle adorait ses câlins et ses bisous. Et même plus ; elle aimait Sakura. C’était sincère et elle n’avait aucune raison de remettre en doute ça.

De ce fait l’elfe se sentit coupable. Elle secoua vivement sa tête pour marquer sa désapprobation, puis se jeta dans les bras de son amoureuse, enfouissant sa tête sur son épaule. « Oh non, non, non !!! Ce n’est pas ça Sakura, je te le promets ! J’adore tout ce qui viens de toi … » Lui dit-elle comme pour se rattraper. Mais elle se doutait de ce qu’il fallait faire pour réellement se rattraper ; sauter le pas. La sirène avait été blessée voire peut-être contrariée de la réponse de la princesse, qui pourtant n’avait été que timide. « C’est juste que … Que … Je ne sais pas quoi faire … À quoi m’attendre … On ne m’a jamais rien dit sur ça … » Déclara-t-elle finalement, avant de donner un grand baiser sur la douce joue de son amie. La princesse repartit ensuite lui faire un gros câlin pour se faire pardonner, avec l’espoir d’avoir fait comprendre à Sakura qu’elle allait devoir tout lui apprendre si elle désirait réellement offrir sa première fois à Aerin.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6920

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #10 le: Janvier 15, 2017, 11:52:36 »

Sakura, bien sûr, la taquinait. Comment était-il possible qu’Aerin puisse, un jour, venir à la vexer ? Une telle hypothèse tenait, en réalité, plus de la science-fiction que de la réalité. Aerin était une femme parfaite à tout point de vue, douce, aimante, gentille, compatissante... Et, bien entendu, d’une beauté incroyable. Contre elle, Sakura se sentait heureuse, et, plus elle s’éloignait d’elle, et plus elle sentait en elle un vide incroyable, avec la sensation de ne pas vraiment exister, de ressentir la vacuité de l’existence... Non, tout ce que l’espiègle sirène faisait, c’était jouer sur la culpabilité d’Aerin pour la déstabiliser. Un pari risqué, mais Sakura connaissait tellement bien Aerin qu’elle savait que ça marcherait. Son amie (et future amante) avait tellement le sens du sacrifice que, dès qu’on faisait mine d’être vexés à cause d’elle, elle réagissait en conséquence. Sakura savait comment elle fonctionnait.

Ce fut, par conséquent, une stratégie efficace, car, alors que Sakura commençait à s’écarter, Aerin alla la récupérer, et lui avoua qu’elle était très heureuse en compagnie, mais qu’elle avait une méconnaissance totale du sexe, tout en déposant un baiser sur la joue de la sirène. Joueuse, cette dernière réagit alors en posant ses mains sur les côtes de la Princesse, et... La fit basculer en arrière.

*PLOUF !!*

Les deux beautés se retrouvèrent dans l’eau du bassin, et Sakura emmena Aerin vers le fond. Elle avait beau être habillée, ses vêtements avaient été enchantés par des alchimistes et des mages, de telle sorte qu’elle pouvait les porter en allant dans l’eau. Ils étaient mouillés, certes, mais bénéficiaient de propriétés permettant de les rendre moins collants. Pour le dire autrement, sa belle robe était très imperméable. Sakura la posa donc au fond du bassin, et attrapa une algue qu’elle avait fait pousser ici. Elle sourit devant Aerin, et la laissa l’avaler. C’était une algue spéciale, qui allait lui permettre de parler et de respirer dans l’eau. Et, comme ce n’était pas la première fois qu’Aerin faisait ça, elle l’avala sans problème.

« Voilà, ma chérie... Ici, personne ne t’entendra, et tu es maintenant toute à moi ! »

Les effets de l’algue s’estompaient au bout de plusieurs heures, soit un laps de temps largement suffisant pour ce que Sakura comptait faire. Elle se rapprocha encore d’Aerin, posant ses mains sur ses épaule, les caressant doucement et sensuellement, tout en souriant.

« Je pourrais tout te dire sur le sexe, ma chérie, mais... Je crois que c’est mieux que tu le découvres par toi-même. »

Sakura sourit encore, malicieusement, et embrassa la femme dans le creux du cou, puis sur son épaule, déposant plusieurs séries de baisers à cet emplacement.

« Tout ce que tu as à retenir, c’est que... Je veux t’embrasser partout, car il n’y a pas un seul centimètre carré de ton divin corps qui ne m’attire pas... Même tes pieds et... »

Elle remonta, déposant un baiser contre l’une des oreilles de l’elfe, et murmura deux petits mots, destinés à perturber la jeune beauté :

« ...Ton cul. »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #11 le: Avril 08, 2017, 03:50:28 »

Aerin ne supportait évidemment pas l’idée de vexer quelqu’un ! La jeune princesse était très émotive et sensible, et ayant le cœur sur la main, vexer quelqu’un revenait à dire qu’elle l’avait blessé. Hors de question ! L’elfe ne se pardonnerait jamais de causer du tort à quiconque. Mais elle ne savait pas que Sakura était en réalité en train de jouer avec elle et sa sensibilité, rien que pour parvenir à ses fins. La malicieuse sirène connaissait bien trop Aerin … Cette dernière tomba en plein dans son piège. Quand la princesse sentit les mains de la sirène se poser sur ses côtes, elle releva son regard, mais n’eut guère le temps de faire quoique ce soit puisque la terrible sirène la poussa dans l’eau. Elle eut à peine le temps de laisser échapper un hoquet de surprise ! Elle n’avait même pas eu l’occasion de prendre son souffle, alors que Sakura plongea à son tour et l’attira au fond de l’eau.

Bien entendu la sirène ne désirait pas noyer la princesse mais, simplement, l’avoir rien que pour elle dans un endroit où personne ne pourrait aller la chercher ! Elle fit avaler une algue à Aerin qui dès lors qu’elle l’ingéra, lui permit de respirer et entendre sous l’eau. Un plop eut lieu dans ses oreilles, comme si un bouchon sautait, ce qui lui permit d’entendre clairement les sons. Ses habits étaient mouillés mais grâce aux multiples enchantements qu’on lui avait fait, la princesse restait indemne derrière eux. Cela empêchait sa robe de se coller contre sa peau ! Mais pour le reste de son corps, non. Sa longue et rosée chevelure flottait majestueusement dans l’eau, mais elle ne s’en rendit point compte car trop surprise et absorbée par les dires de Sakura.

En effet, Aerin était toute à elle désormais, là, au fond de l’eau. Ses joues rougirent délicieusement alors qu’elle comprit que sa petite sirène chérie s’était mise dans la tête de faire découvrir les joies du sexe à Aerin. Celle-ci ne dit rien, se contenant de regarder doucement son amie, l’air timide et impressionnée. Mais elle succomba à son premier baiser sur son cou, laissant échapper un fin soupir cristallin, alors que ses petites mains se posèrent sur les épaules de Sakura en retour. Mais quand elle lui expliqua qu’il n’y avait pas une seule partie de son corps qu’elle ne désirait pas embrasser, y compris ses pieds, Aerin rougit encore plus. Elle fut néanmoins très … Surprise d’entendre le dernier mot de Sakura qui lui susurra ceci à l’oreille. Perturbée, ça elle l’était … Une sirène aussi pure et gentille que Sakura désirait-elle réellement … Faire des bisous à ses fesses ? La princesse la regarda d’un air inquiet, mais non sans un certain désir naissant malgré elle.

« M-Mon … ? Ce n’est pas ... Non, ce n’est pas bien … Par ici je veux dire … C’est … Indécent … » Répliqua Aerin, toute confuse ! Mais, Sakura allait certainement bien exploiter cette confusion pour parvenir à ses fins et débloquer la pauvre princesse, qui après cette première fois, serait un peu moins rigide au sexe. Une telle proximité avec son amie et amante finit par donner à Aerin l’envie de caresser doucement son corps, faisant ainsi qu’elle glissa ses mains vers ses hanches, se laissant peu à peu aller. Son regard se planta dans le siens, puis elle céda à l’envie débordante de lui faire des bisous ! Aerin clôtura ses yeux et approcha doucement ses lèvres des siennes, et se laissa porter par son amour et son désir, embrassant alors Sakura en bonne et due forme.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6920

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #12 le: Avril 10, 2017, 01:09:43 »

Aerin était si belle, comme ça, si majestueuse, si éblouissante… Avec ses cheveux qui tourbillonnaient dans l’eau, s’étalant tout autour d’elle, il se dégageait de son corps une beauté incroyable, majestueuse, pleine de douceur. Sakura n’aurait jamais pu rencontrer une autre femme, quelqu’un qui mariait à ce point l’élégance et la sensualité. La sirène était réellement sous le charme, comblée par ce qu’elle voyait, et sourit quand la belle princesse se pencha contre elle, pressant son corps, venant l’embrasser, tout en avouant que ce que Sakura avait en tête était… « Indécent ». Ce mot, il illustrait toute sa naïveté, toute son innocence…

*Oh, c’est si touchant, si mignon !!*

Elles s’embrassèrent brièvement, un baiser timide et délicat venant d’Aerin, qui fit sourire Sakura. Leur premier baiser eut à peine le temps de se rompre qu’elle se rua à nouveau sur elle. Cependant, si le baiser de la Princesse avait été empreint de douceur et de retenue, celui de Sakura fut… Nettement plus sensuel, nettement plus appuyé. La main de Sakura se crispa sur ses cheveux, et elle enfonça sa langue dans la bouche d’Aerin, venant serrer son corps contre le sien, pendant plusieurs secondes.

« Hmmmm… !! »

Le baiser dura un certain temps, au moins une bonne minute, pendant laquelle la langue de Sakura joua avec celle d’Aerin, roulant avec la sienne. Aerin avait une bouche incroyable, des lèvres tendres et succulentes. L’embrasser, c’était un véritable régal, quelque chose dont Sakura n’arrivait tout simplement pas à se lasser. Oh, ça, elle risquait d’y revenir souvent ! Sakura finit par mettre fin au baiser, et sourit encore, tout en regardant son amante, venant frotter son nez contre le sien.

Sakura avait encore envie de la titiller, de jouer avec elle, de la rendre nerveuse, de jouer avec son innocence, avec cette naïveté si touchante. Il était temps qu’Aerin grandisse, qu’elle découvre des choses qui, jusqu’à présent, lui étaient encore inconnues. C’est donc sur cette idée que Sakura alla se rapprocher de l’oreille de la jeune femme, et revint la titiller :

« Qu’est-ce qui est indécent, ma chérie ? Pas qu’on s’embrasse, je suppose… »

Elle déplaça l’une de ses mains. Une était donc toujours posée sur ses cheveux, mais l’autre se déplaça, et alla s’appuyer brusquement sur les fesses de la jeune femme.

« Ici, non ? »

Sakura l’embrassa sur la joue.

« Parce que, moi, pour être honnête, je crois que je vais adorer t’embrasser les fesses… Beaucoup, même ! »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #13 le: Juin 25, 2017, 02:50:30 »

Bien entendu Aerin n’avait pas l’habitude de tout ceci. Le sexe était une grande inconnue pour elle, qui avait toujours vécu dans la parure, l’innocence, la naïveté. Alors voir son amie agir ainsi était très déroutant, mais dans le bon sens, heureusement. Elle rougissait comme une tomate, et tentait de petites initiatives toutes gentilles, à son image. Initiatives qui devaient paraitre comme bien dérisoire face à tout ce que pouvait faire Sakura … Quand la princesse lui déposa un doucereux baiser, la sirène l’accepta puis répliqua par un autre baiser, bien plus appuyé et passionné ! La façon dont elle enfonça ses doigts dans la belle chevelure de l’elfe dénota de sa fougue, qui ne put que faire plaisir à Aerin, acceptant ce baiser. Ses petites mains se posèrent sur le corps de son amie, principalement sur ses hanches et sur son dos.

Aerin l’avait dit précédemment, qu’elle pensait à priori que les fesses était une partie indécente. Mais c’était là son innocence qui parlait ! Et Sakura le comprit bien. Son baiser émoustilla bien la jeune princesse, qui rouvrit lentement ses yeux, son nez se frottant doucement contre celui de la sirène. C’était ce genre de petites caresses, de gestes tendres, qui faisaient fondre rapidement Aerin. Néanmoins la sirène semblait bien décider à la faire grandir, cette petite princesse, et lui murmura alors quelque chose à l’oreille. Non, ce n’était pas le fait de s’embrasser qui était indécent … C’était même quelque chose de beau et agréable, dont Aerin commençait doucement à en raffoler, avec Sakura. Il fallait dire que ses lèvres étaient si douces, si sucrées, si agréables à embrasser. Et puis sa langue également !

Non, ce qui était un peu moins évident était de toucher à des parties aussi intimes et taboues ! Sakura vint subitement plaquer une de ses mains contre les fesses d’Aerin, qui couina aussi subitement, ouvrant ses yeux. Malgré elle, son corps ressentit un frisson, comme si cette soudaine poigne sur sa croupe était … Agréable. Aurait-elle voulu que Sakura cesse de pincer ses fesses ainsi ? Oui, très certainement. Mais, son corps le voulait-il ? Non. C’était bien trop agréable pour cela, de se sentir ainsi touchée. Aerin ne savait quoi dire ni quoi faire, comprenant difficilement tout ce qui lui arrivait, et si c’était décent ou pas. Tout ce qu’elle trouva alors à dire, compte-tenu de la situation et où allait-elle aller, fut alors ceci. « Sa-Sakura promet-moi … Ca … Restera entre nous ? Promets-le-moi … Je … Je t’en prie. » Dit-elle alors, comme un dépôt de garantie, avant qu’elle ne succombe à l’ultime tentation envers son amie, et désormais, amoureuse !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 6920

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #14 le: Juin 26, 2017, 08:36:41 »

La sirène se montrait particulièrement motivée en ce moment. Elle allait faire l’amour avec Aerin, ça ne faisait plus aucun doute. La sirène avait réussi à éveiller le désir dans son corps, à la stimuler, et elle comptait bien profiter de ce qu’elle avait semé. Confuse, Aerin était partagée entre son innocence de jeune fille et le désir de femme qui naissait en elle. Ça, c’était vraiment trop mignon, et Sakura se régalait de jouer ainsi avec elle, de stimuler son corps, éveillant en elle des pulsions dont elle ne se serait jamais crue capable. D’où venait donc l’attrait qu’elle ressentait quand on s’attaquait à ses fesses ? La sirène s’amusait de cette situation, et Aerin, en désespoir de cause, finit par demander à Sakura que personne ne le sache.

C’était aussi une manière détournée de dire qu’elle était d’accord pour tout le reste, ce qui enchanta la jeune sirène ! Elle se mordilla les lèvres, les yeux brillants de malice, des frémissements traversant son corps, et répondit rapidement :

« Ma chérie, c’est pour ça que nous sommes dans l’eau ! Personne ne le saura ici, ce sera notre petit secret. »

Elle lui sourit à nouveau, voulant se montrer rassurante, et embrassa encore la belle elfe sur les lèvres.

« Mais, pour commencer, il est temps de te déshabiller un peu... » rajouta-t-elle ensuite rapidement.

Hors-de-question, en effet, de la laisser avec tant de vêtements sur le corps ! Sakura, sans même attendre le retour d’Aerin, s’attaqua donc à sa robe, et la lui retira. Elle avait déjà vu la jeune fille nue, avant son pèlerinage. De fait, Sakura faisait partie du très rare cercle de personnes envers qui Aerin pouvait se déshabiller sans trop de gêne. C’était toujours mieux pour nager, mais, maintenant, il ne s’agissait pas de nager. La robe d’Aerin se dégrafa rapidement, et Sakura ôta ensuite ses sous-vêtements, ne lui laissant plus que ses gants et ses collants blancs, dévoilant ses formes langoureuses.

Sakura se pinça les lèvres en l’observant.

« Mmmhmm... Tu es encore plus magnifique que dans mes souvenirs, Aerin ! »

Elle était vraiment superbe à voir. Un corps parfait, des formes langoureuses, proportionnées à la perfection. Oui, impossible de ne pas l’aimer, impossible de ne pas avoir envie de ce corps, de lui faire subir plein de choses. Bien sûr, Sakura devait commencer en douceur, mais elle avait tout un programme de prévu pour sa charmante partenaire elfique. Elle lui sourit à nouveau, et commença à embrasser son cou, puis descendit ensuite.

« Hmmm... Avant de m’attaquer à ton petit cul, je crois quand même que je vais aller soulager tes seins. Les pauvres ont l’air de souffrir... »

Et, là encore, Sakura agit juste après avoir parlé, gobant l’un des seins de la femme entre ses lèvres, pinçant l’autre avec ses doigts, à hauteur du téton, avant de le malaxer amoureusement, serrant ses doigts sur cette masse de chair tendre et douce... Une douceur infinie, soyeuse... Magique.

*Oh, je vais me régaler, ça c’est sûr !*

Sur ce point, il n’y avait plus aucun doute à avoir...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox