banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un invité venu du ciel [Pv ~ Tinuviel Lastrim]  (Lu 640 fois)
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3069



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« le: Septembre 27, 2016, 01:52:17 »

La terre. Un endroit des plus accueillants, des plus chaleureux, un monde où dans le fond, tout les dangers n'étaient rien de plus que de formes passagères de troubles, et où quelques simples mots pouvaient parfois suffir à faire la différence. Des guerres présentes, mais ridicules, des vies détruites, mais dans un fonctionnement bien peu similaire à ce qu'il avait observé, années après années, sur Terra. L'avis de Darthestar saurait choqué sur le monde terrestre, mais au plus profond de lui, il estimait ce monde comme étant bien innocent, bien protégé, comme un enfant à qui on ôterait la vue de l'horreur, pour ne faire qu'en parler de manière à lui faire craindre les risques, sans jamais les encourir. Ce n'était pas plus mal en un sens, les turpitudes de la vie y étaient bien moindre, et rien que pour cela, le vampiroïde appréciait d'y passer de temps à autre, mais ce n'était pas le cas sur de longues périodes, et dernièrement, il y avait passé bien trop de temps, il avait de nouveau besoin de s'enfuir pour retrouver autre chose : le danger tout d'abord, mais aussi la découverte, chose désormais impossible dans un monde aussi aspetisé, incapable d'imaginer des êtres aussi puissant que lui, ou aussi étranges, ne pouvant y réagir qu'avec peur et panique. Non, le temps était venu pour lui de retourner sur Terra, de goûter à nouveau à la beauté des paysages, et à la tromperie meurtrière qui peut s'y cacher. Quelque soit sa vie, c'était un frisson, un besoin, une nécessité dont il ne pouvait plus se départir désormais.

Seïkusu était selon ses observations la seule ville liée au domaine Terran, et en cela, il ne craignait plus vraiment d'essayer de trouver de nouveaux passages à l'intérieur de la ville pour chercher à apparaître en de diverses endroits, avec possiblement la chance d'arriver dans un paysage qu'il ne connaissait pas encore. Ce soir, c'était le cas, il allait pour partir en voyage, et il fallait que dés ses premiers pas, il tente de passer au travers d'un portail qu'il n'avait pas encore eut l'occasion d'essayer, se décidant par là à fouiller dans les différentes rues de la ville qu'il n'avait pas encore essayé, dans l'espoir d'y découvrir l'un de ces étranges trou dans l'espace capable de lui faire changer si rapidement d'univers. Il se doutait que d'autres avaient découvert ces chemins étranges au travers de l'univers, mais il avait spécialement acquis, à force de les emprunter, un don des plus honnêtes afin de les ressentir, puis de les découvrir... Ce fut le cas encore ce soir, car alors qu'il était en train de s'enfoncer dans les rues sombres des plus éloignées du centre-ville, où les poubelles éventrées avaient la malheureuse tendance de traîner au sol, il put sentir la forme aléatoire et improbable qui se cachait peu loin de lui, commençant dés lors à sillonner les alentours à la recherches des brèves altérations qui lui permettait de remarquer la présence d'un portail. Cela ne tarda pas, quand au détour d'une ruelle il déboucha sur un cul-de-sac, où un courant d'air anormal faisait frémir les sacs noirs meurtries sur le sol. Parfait.

S'en approchant sans un bruit, remarquant que l'entrée du passage devait se trouver au plus profond de cette impasse, il esquiva agilement les détritus avant de s'arrêter net quand il se sentit sur le seuil, attendant un temps pour essayer de capter si quoi que ce soit d'autre pouvait lui indiquer le lieu où il allait déboucher, un simple courant d'air n'étant pas suffisant pour qu'il ne puisse se faire une idée précise. Mais non, rien, tant pis, il allait falloir qu'il le traverse sans autres précautions, et lâchant un petit soupir, il enfonça son chapeau sur le haut de son crâne, avant de faire un pas décisif, traversant  l'ésotérique porte pour finalement se retrouver... en plein air. Le portail débouchait au beau milieu du ciel, et si le déséquilibre fut instantané, obligeant le vampire à tenter de se rattraper à quelque chose en désespoir de cause, cela fut bien impossible, l'obligeant à finir son mouvement pour finalement commencer à chuter, lourdement, en direction du sol le plus proche. Bordel, il n'avait jamais croisé de portails capable de rester ainsi dans une position élevée, sans support, c'était inconcevable, et pourtant il était là, au beau milieu de rien, commençant à descendre de plus en plus rapidement, avec de plus en plus de force, sans avoir l'occasion de regarder en dessous de lui, n'ayant aucun support dans les airs capable de lui offrir la moindre accroche pour stabiliser un de ses mouvements. Il se devait de s'y résoudre, il allait s'écraser, mais la seule question valable en ce cas, et qui lui trottait en tête restait celle-ci : allait-il être capable de survivre à un tel choc, à un tel impact, sans se retrouver en bouillie ?

La réponse ne se fit pas attendre, aveugle sur la distance qui le reliait à la terre, il ne put que ressentir son contact avec un sol rocailleux, rude, l'écrasant contre la surface se trouvant dans son dos, en entendant la roche se fendre et se craquelée suite à son arrivée. De sa gorge s'échappa une sacré quantité de sang, tandis que le calme revint d'un coup, le laissant pester.

 -  Bon sang... Argh...Merde... j'arrive pas à bouger...

Effet du choc ou non, mais son arrivée semblait en effet lui avoir couper tout contrôle sur son corps, il était même étonnant qu'il soit capable de parler, même si cela le rassurait sur l'état de sa cage thoracique. Il avait donc survécut au choc, mais à quel prix ? Où était-il ? Il ne pouvait pas tourner la tête pour observer les alentours, et tout ce qu'il ressentait était le sang autour de sa bouche, ainsi que la même sensation visqueuse et chaude s'échappant de son dos. Si il n'était pas mort, il était en revanche gravement blessé, et globalement de surcroît. Si il était au milieu d'une zone sauvage, cela allait être dur pour lui de se défendre, clairement, et pour le coup, il en vint à se maudire tout bas d'avoir laissé la curiosité avoir été plus forte que lui, voilà bien ce qui arrive quand on passe trop de temps sur la Terre, on finit par laisser ses sens, sa prudence, s'amoindrir, maigrir au point de faire des erreurs. Et le pire dans tout ça, c'est que sa vision commençait à se troublée, à se perdre dans le vague, alors même qu'il entendait distraitement des bruits commencer à provenir d'assez loin, mais se rapprochant en sa direction ... Bon sang, il n'allait pas non plus s'évanouir alors qu'il était potentiellement en danger, c'était absurde, il ne pouvait pas laisser une situation aussi risquée pour sa vie se produire... Et pourtant, il perdit connaissance avant de pouvoir apercevoir ce qui se rapprochait de son corps inerte, se perdant lentement dans des songes inconnues, obscures, tandis que son souffle se ralentit au point de quasiment s'épuiser... Dans quels beaux draps venait-il de se fourrer ?
Journalisée


Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Novembre 05, 2016, 03:59:50 »

Il était encore tôt, l’elfe rouge profitait donc de sa matinée, elle était seule pour une fois, ayant besoin de penser. Elle  était comme à son habitude dans son bain, réfléchissant tranquillement. L’eau chaude avait la vertu de la détendre et de l’aider à réfléchir. Au final, l’eau fit son œuvre, détendant lentement ses muscles, soupirant légèrement avant de commencer à aller mieux.
Enfin, jusqu’au grand boum.   L’elfe rouge soupira un long moment avant de sortir, se séchant d’un claquement de doigts et grognant un peu. Elle en voulait clairement à une force invisible et elle ne manqua pas de lui faire savoir.

-Pourquoi, mais pourquoi je ne peux pas prendre juste UN bain tranquille. Ça vous amuse hein, de foutre en l’air mes rares moments de plaisir ?
Elle soupira et prit lentement son armure.  Elle ne semblait pas plus inquiète que cela, juste dépitée.

Le harem par contre était sur le pied de guerre. Les guerrières de celui-ci étaient sur le pied de guerre. Elles s’étaient séparées en plusieurs groupes et formaient des groupes de afin d’étudier le terrain et de gérer une invasion. Toutefois, les premiers groupes de reconnaissance ne rapportaient pas la présence d’une armée ennemie ou de canon.
Cela était assez étrange, en effet le bruit était clairement celui d’un projectile. Ainsi, il fut décidé qu’un groupe enquêterait sur le toit du harem enfin d’en savoir plus.   
Il y eut un petit moment de flottement avant que l’on retrouve finalement la cause de ce gigantesque bruit.  Un corps…  Qu’est ce qu’un corps faisait sur le toit ? Et comment avait-il fini ici ? 
Une chose était sure cependant c’était que c’était bien lui qui était à l’origine de ce vacarme.  Cependant, il y avait peu de chance que celui-ci soit encore vivant au vu de la chute. Et pourtant faisait  fit de toutes les probabilités, ce fut le cas. 
Ainsi, les épouses de l’elfe récupérèrent le corps et  le conduisirent à l’infirmerie. L’homme, car c’en était un, semblait être en mauvais état et il aurait besoin de soin médical.   
Manon, l’infirmière du harem  arriverait peut être à le stabiliser aidait de quelques sorts de soin, mais il faudrait l’intervention de l’elfe rouge, car les tissus étaient clairement trop abimés…  Ainsi, l’elfe rouge fut rapidement au courant de l’incident et se dirigea naturellement vers l’infirmerie.


-Alors c’est toi qui empêches les honnêtes elfes de prendre leur bain hein ?


La phrase était sarcastique, mais cela n’empêcha pas l’elfe rouge de lui transmettre une bonne partie de son énergie vitale pour le guérir et de veiller sur lui le temps qu’il se réveille.  Il lui faudrait sans doute beaucoup de temps s’il survivait pour se remettre totalement de cette chute. Mais avant de penser à cela, il fallait surtout qu’il survive… Et maintenant, il n’y avait que le temps pour le dire.
Journalisée

Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3069



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #2 le: Novembre 07, 2016, 12:40:31 »

L'agitation de la tour ne le toucha guère... Pour être honnête, il n'avait vu la zone que du ciel, et n'avait même pas conscience que c'était une tour, aussi il aurait été bien pénible pour lui d'affirmer qu'il avait remarquer que son arrivée en fanfare avait fait le moindre bruit, étant donné que sa seul connaissance se tenait au fait qu'il était venu s'écraser sur une surface plane. Cela pouvait être tout, un toit, une maisonnée, un mausolée, ou la pointe culminante d'un donjon empli de danger, complexe finalement de tirer une conclusion du peu dont il avait eut conscience, surtout que celle ci s'était vite barrée pour l'abandonner dans un état de repos plus ou moins hasardeux. Il pouvait survivre à des assaut dont la portée était fatale, il le savait, mais cet effet ne s'était produit que lors de sa transformation, pas lors de son existence en tant qu'être humain, et cela rendait le tout particulièrement dangereux, étant donné que c'était bien sous une forme parfaitement normale qu'il était venu s'échouer avec fracas contre la pierre noire des lieux. Finalement il ne put même pas comprendre ce qui s'approchait de lui quand il vint finalement tomber dans l'inconscience, et se retrouva ainsi dans des ténèbres opaques, sans le moindre petit brin de lumière, laissé là sans le moindre signe de solutions, et l'espoir mince qu'il en soit pas tombé face à quelques entités belliqueuses, qui auraient tôt fait de réduire son corps en charpie afin de s’octroyer un repas goûtu de vampire à la sauce, ou cru avec quelques épices !

Mais finalement rien de ceci apparemment. Dans son "sommeil", si on peut appeler cela ainsi, ce fut rapidement une sensation délicate d'une certaine chaleur, d'une force nouvelle qui vint lui offrir lentement un réconfort certain, une offre qui ne manqua pas de lui rendre rapidement la vigueur nécessaire pour que tout son corps se mette en marche, et entame sa guérison naturelle. Le vampiroïde avait déjà prouvé qu'il pouvait vite se remettre de dégâts majeurs, ce qui était parfois plus long était de fignoler les détails, afin qu'il récupère cent pour cent de ses capacités, mais avec l'énergie qui lui avait été adjointe, cela n'allait pas vraiment prendre tant de temps que cela. En tout cas il fut immédiatement visible que son état s'améliora, d'un point de vue extérieur, son souffle reprenait vite un rythme normal, et surtout une inspiration audible, qui ne manqueras surement pas de rassurer ceux qui se trouvent peu loin de lui, mais surtout, son corps reprend maigrement de la couleur, tant est à considéré que la pâleur naturelle du vampire ne sois pas, dans le fond, le teint déjà livide d'un semi-vivant sensible à la lumière. Enfin, il fut clair par de menus, mais honnêtes signaux, que l'homme était tiré d'affaire, et son réveil viendra sûrement dans les temps, juste fallait-il lui laisser les heures nécessaires à récupérer du choc violent que sa tête avait dut subir lors de l'impact initial. Il faudra d'ailleurs aussi qu'il s'excuse promptement pour le trou qu'il a laisser dans la roche suite à sa chute mais cela attendra qu'il en ai prit conscience, n'est-ce pas ?

Les heures défilèrent à leur rythme pour les membres de la tour, rien d'autre ne vint les déranger dans leur paisible journée, quand, sur les coups de seize heure, l'homme vint à produire quelques gémissements, quelques légers bruits, tandis qu'il reprenait lentement conscience. Il ouvrit les yeux, remarquant que son regard était encore brouillé, imprécis, mais ne s'en alarma pas plus pour l'instant, considérant que c'était déjà une très grande chance qu'il soit en vie après un tel événement, et ne manquant pas pour le coup d'adresser une légère pensée à sa bonne étoile qui, en cette occasion, l'avait sûrement tiré d'une fin pénible et douloureuse, non sans omettre une certaine absurdité. Lent et faible, il prit appui sur ses bras autant que possible, et se redressa de sa position allongé pour s'asseoir, avant de regarder les alentours pour distinguer ce qui se trouvait à sa portée, et essayer de comprendre où il se trouvait, ce qui était encore possible même avec la vision tronqué qu'il possédait pour l'instant. Quelques bocaux par endroit, du matériel dont il n'arrivait pas à définir l'utilité à cause du manque de précision de son acuité visuelle, mais surtout des draps blancs, un lit relativement confortable, et le fait qu'il ai été soigné en cet endroit lui laissait présupposer qu'il se trouvait dans une infirmerie. En revanche, il ne voyait pas la moindre trace d'une quelconque personne dans les environs, si bien qu'il essaya de se concentrer autant que possible, et s'exprima dans le vide, en espérant que la faiblesse relative de sa voix ne l'empêche pas d'attirer l'attention d'une personne se trouvant à portée d'écoute.

 -  Excusez moi ... Il ... Il y a quelqu'un ?
Journalisée


Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Décembre 28, 2016, 02:54:57 »

Le harem vaquait à ses occupations,  malgré tout la chute de l’homme était au centre de toutes les préoccupations.  Il fallait comprendre que si le harem avait en effet l’habitude d’accueillir des invités, ceux-ci  en général, préféraient prendre la porte pour entrer plutôt que de faire un trou dans le toit.
Pendant ce temps, l’elfe rouge était en train de refaire les comptes. En effet, cet homme avait  endommagée la tour. Il faudrait donc la réparer et comme la tour était constituait d’obsidienne, elle ne pourrait pas utiliser la magie.  Elfe rouge pesta donc, elle allait sans doute devoir employer des nains… Et cela allait encore lui couter une fortune.


-Ce n’est pas demain que je vais pouvoir prendre des vacances quoi.

Elle soupira légèrement en se demandant tout de même comment cet homme avait fait son compte. Bon, il était probablement mort à cette heure.  Cela était triste mais elle avait fait le maximum, elle lui avait donné de sa vitalité, elle l’avait soignée durant des heures… mais ses blessures étaient profondes et il était donc probable que malgré tout cela ne soit pas suffisant.  Elle soupira un moment, désormais, il  avait son destin en main. A lui de lui prouver que les statistiques mentaient.
-Aller vu tout l’argent que tu me dois, tu dois me rembourser… Et je compte bien que tu me raconte ton histoire comme payement.

Elle soupira,  reprenant finalement ses comptes. Elle devait trouver de quoi financer les travaux et pour cela, elle n’avait pas d’autre choix que de refaire les comptes.

Pendant ce temps, de l’autre côté du harem. Manon surveillait  leur invité. Contrairement à sa maitresse, elle était plutôt optimiste vis-à-vis du sort de leur invité.  L’infirmière du harem ancienne humaine aujourd’hui terranide  observait le jeune homme.  Elle dut toutefois s’absenter un petit moment. Lorsqu’elle revient, elle entendit une voix, une voix qu’elle ne connaissait pas et qui voulait sans doute dire que le visiteur était enfin débout.  Elle eut un petit sourire se précipitant dans l’infirmerie avant de le voir debout, entrain de déambuler dans la salle…


-Tu devrais arrêter de remuer. Tu as été sérieusement blessé et tu es encore faible.
 
La demoiselle eut un petit sourire avant de dire.
-Je me présente, je suis Manon, l’infirmière de ces lieux.  Je peux te dire que tu m’as causé bien du souci tu sais ? Donc, maintenant, tu vas être un gentil garçon et te reposer, d’accord.
Le ton de la kitsune bien qu’assez doux, ne lui laissait pas vraiment le choix.  Mais est ce que le vampire allait  obéir bien sagement ?
« Dernière édition: Décembre 28, 2016, 04:37:46 par Tinuviel Lastrim » Journalisée

Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3069



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #4 le: Décembre 29, 2016, 06:43:04 »

Déambuler était un terme bien fort pour le coup, car le vampire, dans son état, était malhabile, incertain, et c'est avec une certaine forme de fébrilité toute compréhensible que ses jambes lui permirent de se dresser droit, au bord du lit, pour chercher tant bien que mal à s'avancer dans l'infirmerie encore inconnue, à la recherche d'une personne capable de le soutenir dans cette épreuve passablement désagréable. Ne voir que partiellement était déjà une chose relativement difficile à vivre pour l'homme qui n'avait pas l'habitude de se retrouver avec une telle infirmité, mais le fait qu'il ne puisse sentir les formes de vies alentours, et que son ouïe soit encombrée d'un sifflement permanent, l'empêchant de percevoir les respirations alentours, étaient deux autres tares qui commençaient à lui peser, et … à lui faire terriblement peur. D'une main tremblante, il se maintint en partie sur le lit d’hôpital pour ne pas chuter, tandis que ses jambes flageolantes lui permettait de progresser de manière particulièrement lente le long de celui-ci, mais arrivé aux pieds du lit, il dut se rendre à l'évidence qu'il n'avait absolument rien à sa portée pour pouvoir progresser plus loin, ne manquant pas d'instaurer graduellement une panique certaine. Il était seul, perdu, maladroit, et pour une fois, rien de son être ne pouvait lui permettre de ne pas se sentir misérable, honnêtement il s'agissait de la première fois depuis des lustres où il subissait enfin une véritable forme de faiblesse et … Cette sensation était purement invivable. De désespoir, il appela une dernière fois à l'aide, à la limite de se dire définitivement perdu... Mais c'est dans cette situation des plus inconfortable qu'il entendit enfin une voix douce, délicate lui répondre :

« Tu devrais arrêter de remuer. Tu as été sérieusement blessé et tu es encore faible. »

Cette simple voix, ferme dans son propos, mais bienveillante fut suffisante pour soudainement le calmer, et lui permettre enfin de reprendre un peu du poil de la bête, se redressant plus ou moins comme il le pouvait pour se diriger de manière un peu aléatoire dans la direction où son ouïe avait captée l'intonation féminine. Malheureusement, même une fois qu'il put poser le regard sur elle, ce ne fut que pour voir une masse floue, blanche dans sa plus grande partie, sûrement grâce à une blouse d'infirmière, au vue du lieu où ils se trouvaient, et une légère forme rosée entourée d'une chevelure blonde, qui se traduisit à ses yeux par un léger rayonnement autour d'un crâne qui lui parut rasé. Bon dieu, il était tellement aveuglé qu'une jeune femme lui apparaissait comme un pauvre bonze du monde terrien, alors même qu'il était certain d'avoir quitter Seïkusu pour se trouver sur Terra. Honnêtement, il s'en voulut d'ainsi déformer l'image de celle qui venait en un instant de le calmer, et ce fut presque avec gêne qu'il détourna le regard, muet devant elle, comme un enfant que l'on viendrait de prendre en faute, et qui ne peut que reconnaître son erreur, sans pour autant en assumer l'intégralité. En revanche, cette femme ne semblait pas avoir finit d'échanger avec lui, et elle reprit donc avec un ton qui oscillait en le gentil sermon, et la capacité si particulière d'une infirmière à se faire aussi calme et délicate que forte de caractère, ce qui vint presque faucher les jambes de l'homme, et l'obligea de trouver immédiatement une assise, qui dans le cas présent, fut le matelas un peu rude du lit :

« Je me présente, je suis Manon, l’infirmière de ces lieux.  Je peux te dire que tu m’as causé bien du souci tu sais ? Donc, maintenant, tu vas être un gentil garçon et te reposer, d’accord.
 -  Hum... Oui... Pardon. Je m'appelles Darthestar, désolé de vous avoir causé tant de soucis... Ce n'était pas mon intention... Et merci. »

Si son merci restait assez générique, il était assez évident que celui-ci était présent pour deux choses en particulier, le fait qu'elle ai prit soin de lui durant sa période d'inconscience, et le fait qu'elle lui ait permit de se sentir rassurée alors que la confusion de ses sens était en train de le rendre complètement marteau. En d'autres circonstances l'homme aurait fait le fier, mais il n'y avait rien de pire pour lui, ancien chasseur, et surtout être habitué depuis plus de trois années à développer une force et une acuité générale hors-normes, de se retrouver ainsi dépourvu de tout ses moyens de perceptions et de défenses, le laissant littéralement vulnérable au moindre danger qui saurait lui tomber dessus. Oui, c'était une réflexion complètement idiote alors même qu'il avait déjà constater le fait qu'il se trouvait dans une infirmerie, ou un hôpital, mais il s'agissait d'une question d'instinct, et non de logique, si bien que la voix de cette fameuse Manon avait produit un effet tout à fait salutaire sur son être, un effet bien suffisant pour lui permettre de se décontracter suffisamment pour se rasseoir, et observer d'un air intéressé, mais semi-aveugle, les agissements de cette douce demoiselle. Donc oui, un chaleureux remerciement avait été de mise, et si matin il ne savait plus trop quoi lui dire, ou comment s'exprimer sur sa présence en ces lieux, il resta un moment interdit, ne voyant pas trop comment s'adresser à cette divine présence, jusqu'à ce que le silence devienne pesant... Et qu'il se décide enfin à poser la véritable question qui pouvait vraiment lui permettre de se rendre un peu de contenance, et le rassurer pleinement sur ce qui pouvait suivre le temps de ses soins :

« Dites moi, Manon... Où suis-je ?... Je ne me souviens pas de grands choses, mes souvenirs sont confus et … je ne sais ce que je fais sur ce lit... »
Journalisée


Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mai 28, 2017, 02:54:31 »

L’infirmière soupira doucement, cet homme ne semblait pas être un mauvais bougre cependant, cela faisait presque une bonne semaine qu’elle s’occupait de lui.  Il se présenta comme étant Darthestar, un nom peu commun, sans doute Terraen.  L’infirmière  n’était cependant pas réellement préoccupée par cela mais plutôt par la santé de son patient… Si celui-ci arrivait à se tenir debout malgré qu’il soit encore assez faible… non, ce qui l’inquiétait était plutôt le fait que celui-ci regardait dans le vague.  Se pourrait-il, qu’il ait perdu la vue ?  Hum… ce n’était pas impossible mais il lui faudrait plus de temps pour être certaine de cela. 
Dans tous les cas, la jeune kitsune continua a ranger le matériel, préparant le reste des remèdes, jusqu’à ce que l’homme ne lui pose la question.  Elle s’y attendait et avait réfléchit un petit moment à la manière de lui expliquait la chose.

-Tu te trouve actuellement dans le harem de Tinuviel Lastrim, aussi nommé la dame rouge.  Nous t’avons retrouvé sur le toit de celui-ci,  tu as fait une chute qui aurait sans doute tué n’importe qui sur le coup.  Mais toi, tu étais encore en vie… aux portes de la mort mais encore en vie… Cela à permit à notre maitresse de te soigner et une fois le plus gros du travail fait, elle t’a confié à moi.

L’infirmière eut un petit sourire. Elle ne pouvait pas lutter contre la magie.  Pourtant, elle savait que l’elfe rouge lui avait fait confiance, qu’elle n’avait uniquement soignée les parties qu’elle-même ne pouvait pas guérir. Elle soupira doucement chassant ces pensées de son esprit, regardant son patient en lui disant.
-   Bien, pour l’instant repose-toi, je t’aiderai à faire le tour du propriétaire plus tard.  Tu as sans doute de nombreuses questions et j’y répondrai… mais pour l’instant tu as surtout besoin de repos d’accord… je reste ici donc si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis la.

Ainsi l’infirmière  retourna préparer le différent remède dont ce jeune homme aurait besoin.  Elle était là, il pouvait l’entendre siffler un petit air joyeux..  Désormais pour le vampire, une nouvelle histoire commencait.
Journalisée

Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3069



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #6 le: Juin 05, 2017, 08:14:29 »

« Tu te trouve actuellement dans le harem de Tinuviel Lastrim, aussi nommé la dame rouge.  Nous t’avons retrouvé sur le toit de celui-ci,  tu as fait une chute qui aurait sans doute tué n’importe qui sur le coup.  Mais toi, tu étais encore en vie… aux portes de la mort mais encore en vie… Cela à permit à notre maîtresse de te soigner et une fois le plus gros du travail fait, elle t’a confié à moi.
 -  Je.... Je vois... »

C'est vrai. Maintenant qu'elle en parlait, ça lui revenait, la chute, le long vol qu'il avait connue juste après sa découverte d'un nouveau passage dans les environs de Seïkusu, passage qui l'avait mené finalement en pleine air, bien loin de tout sol qui lui aurait permit d'aller mieux. Bon sang mais que faisait ce portail à cet endroit ? Bon au moins l'avantage, c'est que même si il avait connu de sérieuses blessures, avoir connaissance du choc violent qui avait traversé son corps lors de son arrivée lui permettait de comprendre pourquoi sa vision était encore flou, et pourquoi il avait tant de mal à tenir sur son corps, lui qui pourtant est normalement doté d'une vigueur à toute épreuve. Il cru comprendre d'ailleurs qu'il était pas passé loin de mourir, mais se connaissant, il imaginait bien que si il s'était trop approché de la mort, son corps aurait réagit en le métamorphosant pour qu'il puisse récupérer de ses blessures. Donc dans le fond, le fait que la maîtresse des lieux l'ai soignée lui avait permit d'éviter d'apparaître comme un monstre, ce qui en soit l'avait assurée de connaître les soins suffisants pour se remettre, et encore une fois, il y trouvait là une certaine forme de chance dans son malheur, l'amenant plutôt à accepter de manière plus ou moins honnête, sa condition d'infirme pour les jours à venir. N'ayant pas grande occasion d'ailleurs de voir du coup, il prit le parti de simplement clore ses paupières, et resta ainsi dans le plus grand des calmes, percevant les déplacements de l'infirmière à ses cotés par l'odorat, manière assez aisée de ne pas se perdre, ou de se trouver surpris par quelque brusques rapprochements.

« Bien, pour l’instant repose-toi, je t’aiderai à faire le tour du propriétaire plus tard.  Tu as sans doute de nombreuses questions et j’y répondrai… mais pour l’instant tu as surtout besoin de repos d’accord… je reste ici donc si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis la.
 -  Pas de soucis je... je vous remercie. Et si vous pouvez remercier votre maîtresse pour moi, j'en serais d'ailleurs redevable. »

Il fit le choix de se rallonger, comme elle le lui indiquait, et tranquillement se laissa simplement porter avec calme à considérer la situation dans laquelle il se trouvait, analysant notamment les environs grâce à son ouïe et son odorat, afin de connaître un peu les lieux à la limite de ses sens, et chercher à savoir quel genre de personnes habitent les lieux. Mais de là à avoir une véritable réponse, ce ne fut pas vraiment le cas. Tout d'abords, l'odeur des composants chimiques et des différents gazes qui se trouvaient dans l'infirmerie altérait ses capacités olfactives, si bien que même en cherchant à détecter quelques odeurs plus lointaines, il arrivait à en dénombrer un certain nombre, mais jamais sans parvenir à les associer à une race, une entité, un sexe, ou quoi que ce soit qui lui donnerait des informations précises sur les habitants et habitantes de la haute tour sur laquelle il s'était échoué. De même, son ouïe n'était pas encore optimale, et même si il put déceler de cette manière des voix, principalement féminine d'ailleurs, et même intégralement féminine, quand il eut le droit de s'attarder sur certaine qui avaient été plus obscures à sa perception, ce ne fut pas pour autant qu'il vint à capter des mots, ou des langages qui lui auraient offert une idée de la situation géographique dans laquelle il se trouvait. Pas grave, il abandonna donc rapidement ses efforts en prenant conscience qu'ils étaient parfaitement inutile, et préféra plutôt adresser son attention à celle qui était actuellement en train de préparer onguents et bandages pour sa personne, finissant par lui adresser la parole.

« Désolé de vous embêter en pleine préparation, puis-je vous demander à quoi vous ressemblez ? Ma vue est floue, je ne perçois pas grand chose dans ce brouillard, et j'aimerais pouvoir vous reconnaître quand mes yeux se seront régénérés. »
Journalisée


Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Août 26, 2017, 09:29:23 »

L’infirmière termina son office, les différents traitements étaient enfin prêts et elle prit le temps de les appliquer sur le corps de son patient avec une douceur sans pareille, vérifiant au passage l’état de ses plaies.  Elle était stupéfaite de sa rapidité de récupération. Malgré l’injection de magie de soin celui-ci n’avait pratiquement plus de séquelles.  Il faudrait peut-être du temps pour que celui-ci retrouve l’usage total de son corps mais il devrait être capable de marché sur ses deux pieds au bout de quelques jours… voir si elle ne se trompait pas, quelques heures.
En attendant l’infirmière était certaine que son patient n’était pas un homme comme les autres. Etait-il une créature magique ? Un puissant magicien ?  Un mélange des deux.  Qu’importe puisque le harem avait une politique qui permettait à quiconque de trouver refuge ici en échange d’un changement total de vie.   
La question de l’homme lui tira un petit sourire.  Et elle essaya dit réfléchir à vrai dire.

-Hum, et bien, je suis une terranide renarde relativement proche d’une humaine lambda. Une kitsune pour être précise, la fourrure de mes oreilles et de ma queue son blanche, j’ai de grands yeux verts et….

Elle fut coupée par une seconde voix, entrée alors que la jeune femme était en train de parler. Le pas était léger et fluide malgré un poids conséquent et seule une oreille bien entrainée aurait pu entendre. Manon trop occupée sur son patient ne le remarqua pas ce qui provoqua un petit sursaut lorsqu’elle entendit.

-Mais tu oublies ma jolie, un sourire aussi chaleureux qu’une journée d’été…
Cela provoqua un petit rougissement de la part de l’intéressé qui répondit…
-Madame, que faites-vous là ? Je pensais que vous…
Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase. Interrompue par la nouvelle venue.
-Je suis venue voir comment se portait notre invité. Après tout, il est de mon devoir de souhaiter la bienvenue à toute personne arrivant chez moi.  Je dois d’ailleurs reconnaitre qu’en plusieurs années, c’est la première fois que j’ai une année aussi… intéressante.  Quoi qu’il en soit, je suis Tinuviel Lastrim, maitresse des lieux.   Une fois que tu seras capable de marcher passe me voir dans mon bureau, je pense que tu as certaines choses à me dire non ?
Elle eut un petit sourire laissant, finalement son patient à sa belle infirmière… Hum… peut être ce soir elle inviterait Manon dans sa chambre…
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox