banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Le Labyrinthe de poussière et de rouille [Kagami Laga]  (Lu 2020 fois)
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« le: Septembre 20, 2016, 07:31:08 »



Samech. Qui aurait cru qu'une simple planète deviendrait par le caprice du Warp la prison ou plutôt me plus immense donjon de l'univers. Cette planète autrefois fertile fut il y as des millier d'années ravagés par une guerre pour ses riche ressources aujourd'hui taris à cause d'une surindustrialisation intensive, Samech est devenus maintenant un monde presque mort à l'atmosphère nocive et empoisonnée le vaste désert qui ronge la planète sont issue de cendre abrasives et très corrosive, le résultat final de quinze mille ans d'industrie composés d'oxydes métalliques, de plastique réduit en poudre et de substance inorganiques mettant des millénaires à se décomposer. Les désolations sont un environnement inhospitalier. Les cendres rongent l'équipement et empoisonnent la vie organique, bien qu'une variété surprenante de créatures y vivent. Aucun air sain, nourriture ou eau ne peut être trouvé dans ces paysages morts, bien qu'il y ait des champignons, des algues et des bactéries vivant dans les désolations et qui sont surement responsable du fait qu'il existe encore de l'oxygène sur la planète.

Les déserts de cendre sont un environnement saisissant et coloré, si ce n'est quelque peu sinistre. Les cendres sont de nombreux types, souvent de teintes vives telles que jaune sulfure, vert citrique, bleu cobalt et leur texture varie de la fine poussière aux scories cristallines. Les créatures vivant là sont également colorés, le meilleur moyen de se fondre dans le décor. Mais le plus grand danger des désolations est celui des tempêtes de cendres. Ces tempêtes terribles peuvent souffler leur chargement de cendres toxiques de l'équateur jusqu'au pôle. Une tempête de cendres modérée rongera un homme non protégé jusqu'à l'os en quelques secondes et réduira ensuite ses os à une poignée de poussière.

Ce fut sur cette zone hostile qu'un engin non identifié tomba ou plutôt s'écrasa. L'engin en question était un vieux Drop Pod un engin d'atterrissage atmosphérique. Plusieurs créatures y était enfermés à l'intérieur et toutes était à majorité terrorisés après avoir vu la monstrueuse planète à laquelle ils allaient atterrir via les caméras de leur engin qui fonçait à train d'enfer dessus. La plupart de ses occupant étaient originaire de Terra mais d'autres étaient de nature inconnus des Xenos issus d'autres monde. Il y avait qu'une chose qu'ils avaient en commun c'est qu'ils n'avaient aucune idée de ce qui leur est arrivé et qu'ils ne c'était réveiller à cet engin infernal qui tombait comme un bombe. Tous était terrorisés et les soubresaut de l'engin mis autant les nerfs que les estomacs à rude épreuves.

Ce fut une fois en couche atmosphérique que le Drop Pod se daigna enfin décélérer en utilisant ses réacteurs faisant vomir la pluparts de ses habitants n'ayant pas suffisamment pas d'estomac. L'engin se mis à ralentir mais pas assez vite et finis par heurter les sol dans un bruit d'enfer écrabouillant le métal, tuants la plupart de ses occupant et sonnant ceux qui survécurent à l'impact.

Pour les survivant cela fut dur à récupérer leur esprits alors que les portes blindés encore intact du Drop Pod s'ouvrirent sur ce monde mort. Mais pour l'un d'entre eux le plus désagréable fut la voie affreuse qui s'adressait à lui via un éméteur fourré dans son oreille.


- Allez debout ! Debout ! Ordonna la voie.
Journalisée
Kagami Laga
Humain(e)
-

Messages: 232



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Septembre 20, 2016, 08:55:17 »

L'Organisation m'avait assigné dans une base pour subir un entrainement spatiale poussé, ainsi qu'une mise en situation beaucoup plus hostile que ce que j'avais connus. Je devais pouvoir survivre à un drop sur une planète, si la capsule tenait bon, et pouvoir réagir à un environnement qui voudra ma mort à chaque instant. C'était à des années lumières de ce que j'avais vécu sur Terre et mes instructeurs m'avaient indiqués que ce ne serait qu'un aperçu de ma prochaine mission. Tous mes contrat avaient été gelés pendant une durée indéterminée et je n'aurais pas droit à du repos, cela indiquait déjà la dureté de la tâche.

Après l'entrainement, qui avait horrible même pour moi, il me fut dévoilé une partie de ma mission. J'allais être largué sur une planète des plus hostiles et j'allais être sous la directive d'un être, dont on ne me dis rien, qui allait communiqué par une oreillette. La planète était une donjon géant où les pièges seront de toutes natures. Si la planète voulait ma mort je ne m'étonnerais même pas au vu des expressions de mes instructeurs mis dans la confidence. Peu d'informations me furent donner si ce n'est que ma survie était potentiellement assurée. Le terme survie signifiait pour moi que le taux de mortalité réelle était inférieur à 50 %, en bref cela n'assurait pas le fait que mon corps et mon esprit ne soient pas détruit lors de cette mission. Ils devaient avoir une excellente raison pour m'envoyer sur cette mission et ils ne prirent pas la peine de l'expliquer au produit que j'étais.

On me donna pour équipement une tenue désertique contre les tempêtes de sable, indiquant déjà la nature de certains obstacles, ainsi qu'une tente renforcée. Comme armement on me donna un couteau avec un lame qui vibrait à haute fréquence et on m'autorisa à porter une arme de poing de mon choix. On me confia aussi une drogue expérimentale et des rations de survie, ladite drogue servait à ôter momentanément la sensation de douleur. Cela pourrait se révéler utile car je pouvais outrepasser le limiteur naturel du corps humain, ce qui pouvait impliquer des douleurs allant jusqu'à l'évanouissement.  On m'invita à prendre un puissant somnifère car je ne devais pas voir le trajet, secret défense.

Je ne me vis pas transporté, embarqué dans la capsule tiré sans la moindre considération pour les passagers. Ce ne fut que proche de la planète que le somnifère cessa son effet. Mes sens forcèrent mon réveillent en me plaçant en état de vigilance immédiate, provoquant une utilisation à pleine puissance de ma synesthésie. Cela se traduisit par une sensation de bref arrêt du temps et mon cerveaux eu du mal à tout capté, ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps. J'étais avec des créatures toutes plus étranges les unes que les autres, la peur dominait la capsule qui fonçait à pleine vitesse vers une planète désolée indiquée sur l'écran. C'était comme-ci on nous disait "Bienvenue en Enfers jeunes gens". L'engin semblait vouloir se désagréger à chaque seconde et même moi prit peur, oui je ressentais de la peur jusqu'à la activation des fusées. Si l'entrainement m'aida à garder ce que j'avais dans l'estomac ce ne fut pas le cas de la plupart. Puis ce fut le crash, précédé d'hurlements de terreur.
La mort avait frappé sans attendre, déjà je sentais des corps sans vie autour de moi, dans une odeur de sang qui finit de faire vomir les plus fragiles. J'étais comme sur un des pires champs de batailles que j'avais connus et couvert en partie du sang des malchanceux. Si cela ne me fit pas frémir de peur, la voix qui raisonna dans mon oreillette s'en chargea, l'enfer aurait peut-être été une meilleur destination.

Je me releva instinctivement malgré mon corps encore chancelant. L'air était étrange, difficile d'y respirer normalement et on ne m'avait pas confié d'équipement pour cela, jugeant que ce serait trop encombrant. J'allais devoir limiter les mouvements inutiles car je sentais le danger tout autour de moi. Je regarda ce que je pouvais prendre aux décédés, chose normal dans ce genre de situation, mais il y avait juste ce qui semblait être des vivres. Par prudence je les laissa une sorte d'homme lézard qui semblait savoir de quoi il s'agissait et me concentra sur l'observation des alentour. Cet endroit voulait réellement ma mort, la sensation était pire que sur une champs de batailles. Je vis certains courir loin du pod, espérant trouver un refuge rapidement. Pour moi c'était une erreur, courir faisait beaucoup de bruit et s'il y avait des prédateur nulle doute qu'ils ne cracheraient pas sur de la viande fraiche. De plus ils pouvaient s'épuiser rapidement ou inhaler de possible gaz. Pour me protéger je n'avais que le tissu de ma tenue, cela ralentirait un peu si je devais passer par une zone toxique, mais ne me protègerais qu'un bref moment. Mon arme à feu était endommagé suite au crash, je pris quand même les balles, cela peut servir. Mon couteau était étonnamment intact et ne s'était pas activé, j'ignorais son origine, mais cela serait ma seule arme visible. Je sentais que parmi les rescapés certains avaient du sang sur les mains, cela ne m'étonnerais pas qu'il y ai des assassins ou des criminels de haut rangs parmi eux et eux aussi devait sentir que j'avais fais couler bien du sang.

J'observais ceux qui restaient près du pod, mon environnement et était attentif à d'éventuelles directives de cette voix dérangeante. Je gardais mon calme en étant sur le qui-vive, le danger pouvait surgir à tout moment sur cette planète des plus étranges. Cette mission allait sans doute être la plus éprouvante de toutes celles qui l'avait précédé.
Journalisée

Souhaitez-vous me connaître ?

Pour tous RP et reprise de RP avec Leonna, Aril, Prisma et Lunea, veuillez envoyez un mp sur Kagami Laga.

Merci ♥
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Septembre 20, 2016, 10:24:49 »

Hormis Kagami il avait trois autres survivants qui n'avaient pas fuis bêtement dans les désolations.

Le premier était un viel humain  qui n'avait rien d'un guerrier mais aux atours de nobles ou d'ecclésiastique. Il faisait vraiment tache dans le décors. En parlant de tache l'homme avait mal supporté son voyage et avait abondamment vomis sur beau atours.




Le second était un Terranide tigre et visiblement un esclave d'Ashnard. Kagami reconnus en effet une marque d'une des maison d'esclave de la dictature. Le fait qu'il soit en ses lieux était surprenant. Il était complètement nus mais semblait plus en forme que l'humain. Après être sortis de l'épave il regarda autour de lui paniqué et essayant de faire le point sur ce qui ce passe.




Le dernier n'avait rien d'humain ni de Terranide. C'était une créature à l'air de reptile mais dont le physique était clairement extraterrestre. Il avait la peau épaisse et une protection d'épaules et il était armé d'un fusil de conception bizarre. Il semblait furieux et il était à peine sortis qu'il se mis à pousser des cris dans un langage incompréhensible en braquant dangereusement son arme.



La voie grinçante repris.

- Tu ferait mieux d'ignorer ceux là Kagami. Ce ne sont que des boulets si tu les prend avec toi. Entre l'Humain qui ne tiendra pas le coup et le Reptiloïde instable ta mission sera avorté avant même qu'elle commence. De toutes manière ils sont destinés à mourir entre les crocs d'un prédateur local ou comme esclave quand les collecteurs viendrons les chercher. Dit la voie qui poussa un ricanement avant d'indiquer une direction.

- Direction nord tu est à 10 km de ta destination et du ferrait mieux de te magner à t'éloigner le plus rapidement possible de l'épave avant que tu soit découvert. Outre cela d'ici 3 heures la pollution qui protège habituellement des rayonnement solaire subira une brève accalmie et à moins que tu trouve un abris ou que tu arrive à destination cette zone sera rapidement rôtis par les radiation solaire à plus de 372°C. Conseilla t'elle.

Visiblement le mystérieux opérateur qui parlait au travers de l'oreillette ne semblait avoir aucune considération pour la vie. Elle était à la fois mécanique et inhumaine mais semblait avoir un intérêt pour que Kagami reste en vie en lui prodiguant des conseils. A l'entendre il semble voir tout ce que son interlocuteur voyait car il avait décris avec précision les passager qui ont survécus jusqu'à la race de l'Alien lézard.
Journalisée
Kagami Laga
Humain(e)
-

Messages: 232



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 23, 2016, 10:50:50 »

La voix me donna beaucoup d'informations mine de rien. Premièrement j'étais sous surveillance, que cela soit vidéo ou par un autre système d'identification, cela montrait un certain professionnalisme de la part de ce que je supposai l'intermédiaire de mission et de ,s'il y en avait, ses supérieurs. Ensuite mon nom de code n'avait pas été utilisé, ce qui voulait dire que mes propres supérieurs avaient joués une partie de leurs carte lors de la négociation de mission. Troisième point l'environnement en lui-même semblait encore plus hostile qu'imaginé, dire que c'était cette suffocante pollution qui empêchait l'étoile de carboniser toute vie non préparée à cela. Je comprenais en partie la difficulté respiratoire, l'oxygène était certainement plus rare. L'agressivité de l'homme-lézard ne m'avait pas échappé, aussi je fis disparaitre ma présence petit à petit pour qu'il la tourne vers les autres et je me mis en marche, mon temps était compté.

Si le terrain était plat et que je ne rencontrais pas d'obstacles et de prédateur il me faudrait au moins deux heure pour atteindre le point. Le plus difficile était de trouver un rythme rapide qui n'allait pas m’essouffler en cas de mauvaise rencontre. J'étais prudent dans ma progression car j'avais au mieux le statut d'indésirable pour la faune voir la flore, au pire le statut de proie. Je faisais de mon mieux pour me fondre dans mon environnement, même si ma tenue ne s'accordait que peu avec ce dernier. Cela me coutais de l'énergie de dissimuler ma présence, mais c'était plus sûre ainsi. Je me doutais que si les créatures avec des capteurs électriques ou thermiques cela serait inefficace, mais autrement leur attention sera facilement distraite par autre chose de plus visible. Cela marchait aussi sur les autres humains.

Ma marche fut en partie entravé par de légers obstacles naturelles, j'eus vite compris que cela avait été une planète totalement industrialisé car j'avais reconnus certaines choses et cela ne me fit craindre que d'avantage les éventuelles tempêtes de sables. Ce ne serait pas du sable mais des projectiles beaucoup plus dangereux et j'avais déjà une partie des conséquences en tête. J'allais devoir redoubler de prudence et je regardais au loin pour me préparer à ce genre de phénomène. Autour de moi je vis de petit abris, certains semblaient résistant à la chaleur, d'autres de par la texture fondu, indiquant que l'Enfer à venir n'était pas une première et que ces derniers n'étaient pas sûre. Si des survivants allaient dans la deuxième catégorie ils serait cuit, au sens premier du terme.

Je n'avais pas encore croisé de prédateur, la chance était avec moi ou alors il n'y avait plus du vie, ce qui m'étonnais vu l'oxygène dans l'air. Une planète qu'avec des plantes cela me semblait peu probable!. Je me méfiais aussi de la présence d'autres personnes, il y avait des esclavagistes. J'avais déjà parcouru un quart du chemin sans embuche, mais il me restait le reste à faire.
Journalisée

Souhaitez-vous me connaître ?

Pour tous RP et reprise de RP avec Leonna, Aril, Prisma et Lunea, veuillez envoyez un mp sur Kagami Laga.

Merci ♥
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Septembre 23, 2016, 05:41:34 »

Kagami continua sa route quand il sentis une présence. Il avait la désagréable impression d'être épier. Soudainement alors qu'il passait par un canyon de déchets sur cinquante mètres de Kagami le sable polluer des désolations se souleva et une massive créature émergea.

Cette abomination faisait bien ses quatre mètres de haut pour deux ou trois mètres de large. Il semblait être fait d'un assemblage aussi bien organique que mécanique. Des plaques rouillés mais épaisse de cuivres et d'adamantium lui recouvrais les épaules un de ses bras massif était pourvus de griffes hydraulique tandis que l'autre bras n'était rien d'autre qu'une sorte de gros crache feu. Son corps massif était monter sur châssis portés par deux lourdes jambes bioniques. Des os sortaient de ses épaules et son dos et des tentacules fouettaient l'air furieusement. Kagami semblait voir des yeux sur la chair du monstre et ses dernier semblaient fonctionner car la créature le vis avant de braquer son crache feu et tirer. Heureusement pour l'humain cette arme avait une courte portée de 10 mètres. Kagami était hors de portée mais il avait de quoi d'être inquiet quand le sable se cristallisa sous l'effet infernal du crache feu. Il y avait de quoi être d'autant plus inquiet quand le monstre poussa un braillement effayant et se mis en marche droit sur Kagami. La voie dans l'oreillette de Kagami poussa un affreux juron.




- Un Metabrutus ! Tire toi ce genre de créature est lent mais il assez puissant pour éventrer un tank et ceux à l'intérieur. Cria t'elle alors que monstre essaya de rejoindre Kagami en poussant des rugissements et des hurlement digne d'un psychopathe.
Journalisée
Kagami Laga
Humain(e)
-

Messages: 232



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Septembre 24, 2016, 10:41:01 »

J'étais repéré, par quoi je l'ignorais, mais cela devait soit avoir de bons sens perceptive, soit avoir une capacité de focalisation élevé, voir les deux. Je continuais de dissimuler ma présence pour éviter d'attirer plus de dangers sur ma personne, ce qui limiterais mes options. Cette menace était dissimulée, mais assez proche, je ne savais pas si je m'en approchais ou si je m'en éloignais car le sentiment de danger était omniprésent. Instinctivement j'activa ma capacité quelques dixième de secondes avant l'apparition de la créature. Une source de chaleur importante, une lourde carapace ou armure et une taille démesurée, ce fut le bilan de ma capacité, mais je ne pus rester un bref moment statique en voyant le monstre. Vous savez c'est comme quand un méchant dans un roman qui prépare une attaque dévastatrice et que le héro regarde connement, ben là ce fut un peu la même chose. Ma main vint chercher la boite où la drogue expérimental était sous forme de comprimé. Avant même que la voix se manifesta j'en croqua un et il j'avais bien fais car je n'avais rien d'efficace face à cette chose. J'activais une nouvelle fois ma capacité à pleine puissance pour estimer les capacité de cette monstruosité, effectivement la fuite était la seule solution viable, aucune attaque que je pourrais porter sans un trop grand risque de décès ne lui ferais de dégâts mortelle, direct ou non.

Je ne cachai plus ma présence, tentant une intimidation par la présence, mais ce ne fit aucun effet sur la bête qui s'approchait. L'effet de le drogue se manifesta, je sentais mon corps plus léger, une partie de mes capteur sensorielles avaient été bien rendu inactifs.

Sans la moindre considération pour mon propre corps je fis un violent volte-face et mis toute ma puissance dans mes jambes. L'accélération était supérieur à celle d'un humain lambda, de même que la vitesse de pointe, mais ce ne serait pas sans conséquence surtout sur cette planète.
J'aurais voulus utiliser une technique, mais cela n'était pas raisonnable et la cuirasse de la chose était trop importante, une simple balle aurait était une piqure de moustique. Escalader le canyon était stupide, j'avais un fort risque de blessure et la chose pourrait me rattraper, me grillant avant d'atteindre une bonne distance. Je n'avais qu'à courir et utiliser ma capacité comme sonar afin de trouver une issue. Je voyant encore la masse derrière moi, même si elle était lente sa ténacité ou sa bêtise la poussait à me poursuivre. Ma vision fut légèrement altéré pendant une fraction de secondes, la pollution de cette planète était très nocive et mes efforts n'aidaient pas. Si je continuais ainsi il me faudrait une petite pause pour laisser à mon corps le temps de se purifier un peu, mais sur un champ e bataille se ménager n'était pas toujours la solution surtout si un char d'assaut armé d'un bruleur vous suivait.
J'eu à aller jusqu'au début du canyon, cela allait provoquer une sacré perte de temps, mais il n'y avait pas eu de vrais issues, des impasses traîtres, or la créature avait été en guet-apens et devait les connaitre. Sur Terre aussi on savait faire de faux abris pour mieux piéger, j'avais utilisé cette ruse plus d'une fois pour éliminer mes cibles. En tout cas mon commanditaire avait pu constaté mes performances physiques et ma capacité de réaction rapide. La créature semblait avoir lâché l'affaire car je ne la voyait plus.

Je décida de contourner le canyon, le chemin serait plus escarpé mais il y avait moins de chance de croiser de prédateur. Je me demandais où se situait ce monstre dans la chaine alimentaire de cette planètes, au mieux il était au sommet, au pire...bah, je devais progresser. J'avançais un peu plus lentement, ayant une allure plus humaine sur sol plat, ce qui allait me faire perdre du temps, mais je me devais de laisser mon corps éliminer un peu de toxine. Avec ma présence non dissimulé j'allais attirer les prédateurs, mais je n'avais pas d'autres choix, sans capacité physiques suffisantes j'allais droit à la mort et un harassement sera moins préjudiciable qu'une intoxication du à la pollution.
Journalisée

Souhaitez-vous me connaître ?

Pour tous RP et reprise de RP avec Leonna, Aril, Prisma et Lunea, veuillez envoyez un mp sur Kagami Laga.

Merci ♥
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Septembre 24, 2016, 06:46:19 »

Le détour de Kagami lui fit perdre du temps. Au bout d'une heure avait drastiquement augmenter il faisait plus de 40° et la tête de Kagami commençait à tourner non pas par la chaleur mais par les émanations polluante sur le sol dont la chaleur affectait.

- On perd beaucoup trop de temps. Tu n'arrivera jamais à destination avant l'heure. Changement de direction nord nord-est. Logiquement cela devrait te mener au mines de la Herse d'ici 18 minutes. Va falloir quand même jouer serrer et très discret. L'endroit est un repère d'esclavagistes qui exploites le minerais. Peu être en t'infiltrant en catimini ou en te déguisant tu pourra passer inaperçu. La Herse dispose de galeries menant vers la citée d'acier et ses taudis la deuxième étape de ta mission. Dit la voix dont l'intonation montrait une certaine impatience.

Soudainement le sixième sens de Kagami lui avertis qu'il n'était pas seul. C'était le même sentiment d'être espionner que tout à l'heure avant l'attaque de ce Metabrutus. En ce tournant Kagami vis une silhouette se cacher derrière un rocher mais il avait eu le temps de le voir. Il s'agissait du Terranide qui avait fait la traversée spatiale avec lui. Il avait visiblement voler des trucs dans l'épave de la capsule car il portait un pantalons de treillis déchiré et une veste taché de sang. Il ne semblait pas armé quoique vu que c'était un Terranide Tigre il pouvait être dangereux avec ses griffes. Néanmoins Kagami avait vu l'expression de son visage avant qu'il essaye de se cacher. Il avait la trouille et visiblement il avait suivis Kagami car il semblait être le plus calme quoique il l'impressionnait aussi. Le Terranide Tigre avait certainement vécus une vie d'esclave depuis sa naissance normalement ils était plus combatif mais il fallait admettre que de réussir à suivre Kagami malgré ses compétences relevait de l'exploit.
Journalisée
Kagami Laga
Humain(e)
-

Messages: 232



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Septembre 25, 2016, 12:33:36 »

La chaleur était un danger tout aussi important que le froid. J'en ressentais une partie des effets, mais ils étaient moindre que ce qu'aurait ressentit un être humain non entrainé. Je savais que je perdais du temps et j'avais pris un chemin assez dangereux, mon simple tissu ne suffisait hélas pas car n'était qu'une solution de courte durée. La drogue commençait à se dissiper et avec elle de légère sensations de douleur apparaissaient. Cela était la conséquence de ma fuite et de l'effort que j'avais produit. Je buvais assez peu, car il n'était pas certain que je puisse trouver de l'eau potable, or sans eau suffisante l'élimination des toxines était fortement réduite. Ce point ne pouvait être contré même avec la meilleure volonté.

Un nouveau checkpoint me fut indiqué de par mon retard, ainsi que l'indicatif des menaces me fut aussi donné. J'allais devoir me glisser derrière les lignes ennemis sans faire sonner l'alerte, mais avec l'être qui me suivait cela serai difficile. J'attendis qu'il me regarde pour être un peu à découvert et tourna pour me mettre de profil, regardant ma cible et usant de mon pouvoir. C'était le terranide tigre qui s'était mis à bonne distance et qui semblait s'être vêtu. S'il me suivait cela pourrait être un gros problème, mais j'avais observé que ces créature ne suivaient pas les personnes au hasard. Cela pouvait être pleins de raisons qu'il l'avait attiré, allant de mes capacités à  simple mon visage situé entre mâle et femelle. En tout cas lui-même avaient de belles capacités et semblait me craindre, était-ce par ce que je lui inspirais un membre du couple dominant visible chez les animaux ou part sa nature d'esclave ? En tout cas il me donnait certaines idées pour entrer dans le lieux nommé la Herse et sa force pourrait être utile. Après je devais m'assurer qu'il me suivait juste.

Je me remis en marche pendant cinq minutes, changeant ma vitesse pour gagner du temps, il suivait toujours, sans attaquer malgré les nombreuses failles que j'avais présenté. J'avais profité de la précieuse minute grappillé pour boire un coup. Il fallait se rendre à l'évidence que j'allais devoir l’emmener avec moi. Je m'arrêta et me retourna vers l'endroit où il se cachait.

-Si vous souhaitez quelque chose veuillez sortir et me le demander. Mon temps est précieux et ce cache-cache m'en fait perdre. Vous avez une minute et pas une de plus pour le faire, sinon je repars. Si votre demande est trop longue alors venez m'en parler en marchant.


Mon ton n'était pas dure comme on pourrait le trouver sur Terra vis-à-vis d'un esclave. Pour moi il était un être comme un autre, ce qui voulait aussi dire que je pourrais décider de la tuer tout aussi simplement. Mon attitude était assez détendu même si je faisais travailler mes sens pour me préparer à une attaque surprise. La minute n'était pas là pour rire, je perdais soixante secondes précieuse et allait devoir presser le pas. C'était uniquement parce qu'il serait intéressant que je me permettais cela, sans quoi je l'aurais ignoré et abattu avant la zone à risque. Mon état était assez stable malgré la toxicité de l'endroit, j'étais revenu à un état optimal, mais j'avais toujours cette incertitude quand à ma capacité à passer avec le matou. D'ordinaire je travaillais seul ou la personne avait montré patte blanche, là je serais avec un inconnu qui avait certes des capacités, mais dont j'ignorais les motivations et le reste.
Journalisée

Souhaitez-vous me connaître ?

Pour tous RP et reprise de RP avec Leonna, Aril, Prisma et Lunea, veuillez envoyez un mp sur Kagami Laga.

Merci ♥
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Septembre 25, 2016, 05:34:47 »

Le Terranide sortis de sa cachette quand Kagami s’adressa à lui et s’approcha timidement. Il semblait autant troublé par l'aspect et la voie de Kagami que épuisé à cause du climat horrible de la planète et même assoiffé. Il n’avait pas de nourriture ni d’eau. Kagami lui parla mais le Terranide ne lui répondit pas bien qu’il semblait avoir compris ses questions et faisait des gestes avec ses mains. Kagami compris bien vite son mutisme en voyant que son pelage était décoloré au niveau du cou. Le Terranide était muet ses cordes vocale ont certainement été tranché certainement par son ancien propriétaire. C’était une chose courante que faisait certain patrons de bordel  sur les Terranides destinés à devenir des esclaves prostitués et ce qui faisait face à Kagami faisait surement partie de cette catégorie.

Le Terranide avait soif cela se voyait à son regard qui se porta sur la gourde de Kagami. Il mima même une supplique pour avoir un peu d’eau au point même de vouloir s’aplatir sur le sol polluer de la planète ou même d’appuyer contre un rocher en déboutonnant son pantalon et lui montrant son cul espérant qu’il aurait un peu d’eau contre du sexe. Ce n’était visiblement pas un combattant mais il était tellement désespéré et soumis qu’il était prêt à tout pour survivre même à obéir à Kagami qu’il ne connaissait pas.


- Mmmm ! Il pourrait être utile comme il pourrait être un poids. Je ne sais pas trop  quoi penser. D’habitude je te demanderais de le laisser tomber ou de l’éliminer mais on ne sait jamais il peut-être avoir une quelconque utilité. Il a l’air de connaître le langage des signes. Par chance c’est un langage que je connais et que je peux te traduire. Dit la voix qui indiqua ensuite qu’il restait un bon kilomètre avant d’atteindre la Herse et une bonne heure avant que la zone soit complètement calcinée.

L’interlocuteur de Kagami avais raison au loin Kagami vis un véritable mur de vapeur recouvrir l’horizon et semblait calciner la montagne. Des feux était visible de ce côté. Ce mur infernal avançait lentement mais surement.
Journalisée
Kagami Laga
Humain(e)
-

Messages: 232



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Septembre 26, 2016, 06:29:51 »

J'étais tombé sur un terranide qui n'avait pas eu de chance. Dans mon regard il n'y avait pas de pitié, j'avais vu bien des choses et être trop humain n'apportait que la mort. Si cette créature avait été sauvage elle aurait sans doute hésité, celles-ci peuvent ressentir le danger que je suis. Mais lui il était trop domestiqué, ayant perdu une partie de ses facultés naturelles, le tuer aurait été si simple vu sa détresse. Son attitude ne me fis que soupirer, mais je ne blâmais pas, il était encore en état de penser au moins.

Même si je connaissais la langue des signes de nombreux pays ma compréhension de ses gestes était difficile, ce langage était très changeant et pas aussi universel que les populations voulaient bien croire. Au diable si je passais pour un(e) illuminé(e) aux yeux du terranide, j'avais besoin d'une compréhension rapide en cas de danger.

-Je souhaiterais votre assistance pour comprendre mieux, la langue des signes que je connais est différente, Terra est un lieu tout aussi différent.


Je ne cachais pas le fait que je connaissais l'existence de Terra et j'en avais assez appris pour me permettre de dévoiler cette information assez connu malgré son relatif secret sur Terre. Je me tourna vers le furry tigre, le regardant droit dans les yeux, un chose dont il n'avait peut-être pas l'habitude, mais cela lui indiquerait peut-être d'être attentif. Je lui parla de la même manière que si je discutais simplement.

-Je te donnerais de l'eau, mais cela sera petit à petit, mes réserves sont limités. Si tu venais à me gêner je t'abandonnerais, si tu me trahis, je te tue. Je pourrais te maltraiter, voir t'exécuter, pour arriver à survivre. Tu aurais été un humain cela serait la même chose, je ne fais pas traitement de faveur. Si tu acceptes avance vers moi, sinon ferme les yeux.

Cela était pour tester sa volonté. Un être qui ne pouvait pas se contrôler un minimum selon mes critères serait une chaine qui pourrait me couter la vie. Il valait mieux le tuer s'il était incapable de se maitriser, cela me ferais gagner du temps et lui éviterais des souffrances inutiles. Détrompez-vous, l'entendre hurler à la mort ne me gênerait aucunement, j'étais un outil fabriqué avec soin.
S'il acceptait il aurait droit a de boire, bouchon par bouchon. Ce n'était pas de la cruauté de ma part, mais il fallait économiser l'eau, j'en aurais peut-être besoin pour entrer dans la Herse ou autre chose.

Mon regard se tourna vers la direction dudit lieu. J'essayais déjà de voir si je pouvais voir le lieu pour y discerner de loin des particularité à exploiter. C'était comme entrer dans un endroit sécurisé, sauf que les gardes seraient beaucoup plus vigilants s'il n'y a pas de technologie exploité. Si je pouvais me faire passer pour une esclavagiste cela serait une solution, avec mon allure moins carré me faire passer pour un homme serait difficile s'ils avaient la même moyenne de corpulence que sur Terra.

Le plus difficile sera de chercher les information et trouver un plan à cause du temps. Nulle doute qu'avant l'heur fatidique je finirais cuit. La décision du tigre et la visibilité des lieux joueraient un rôle assez important.
« Dernière édition: Septembre 26, 2016, 06:37:11 par Kagami Laga » Journalisée

Souhaitez-vous me connaître ?

Pour tous RP et reprise de RP avec Leonna, Aril, Prisma et Lunea, veuillez envoyez un mp sur Kagami Laga.

Merci ♥
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Septembre 26, 2016, 07:35:20 »

- Ne t’inquiète pas pour moi ce genre de langage et banal et moins même si ce gamin est muet il n’est pas sourd pour autant et semble te comprendre. Dit la voix.

Le Terranide avait beau avoir été trop domestiqué l’instinct de survie fut plus fort que lui. Ayant compris les paroles de Kagami il s’avança pour lui obéir et étancher sa soif même si ce n’était pas grand-chose. Une fois cela fait Kagami pouvait reprendre sa route suivis de près par ce compagnon muet.

Le trajet jusqu’à la Herse fut moins difficile il fallut à Kagami et son compagnon soumis 18 minutes pour atteindre leur destination. La Herse se trouvait aux pieds d’une haute montagne. Plusieurs bunkers de bétons ainsi que des terrils de pierres charrier par l’intense activité industrielle étaient visibles ainsi qu’une vaste caverne qui marquait l’entrée de la mine. L’endroit grouillait d’activité même à l’exterieur. La Herse n’était pas seulement une mine, c’était aussi une carrière à ciel ouvert ou s’échinait des centaines d’esclaves en loques maniant le marteau ou la pioche ou même fusionné à des augmentiques bionique pourvus d’une foreuse crachant de la vapeur surchauffer à chercher leur précieux minerais.



Il y avait deux types de garde veillant à la herse.

Les premiers étaient des gardes pourvus d’un excellent armement et pourvus de protection contre l’atmosphère de la planète élégante mais qui semblait fonctionnelle. Ils semblaient se cantonner à la surveillance de l’extérieur bien que beaucoup d’entre eux s’intéressaient plus à maltraiter les prisonniers avec de long électro fouet.



La seconde catégorie de gardien étaient d’affreux et musculeux mutants pourvus de grosse pétoire, de matraque et habiller de vêtement en patchwork ou de combinaison vulcanisé. C’était le Kapo du camp surveillant les prisonniers et  s’amusant à les maltraités ou les terrorisés.



L’accès au camp n’était pas facile d’accès mais pas non plus impossible. Malgré la surveillance les gardes semblaient assez relacher ne s’attendant peut-être pas à une intrusion.
Journalisée
Kagami Laga
Humain(e)
-

Messages: 232



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Septembre 28, 2016, 05:03:58 »

Le lieux était plus complexe que prévu, faire le tour de la montagne était hors de question vu le temps restant. Les encadrants ne semblaient pas pleinement sur leurs gardes. Était-ce par ce qu'ils ne craignaient pas une intrusion du fait de leurs équipement ou une réaction naturelle suite à une monotone sécurité qui s'était installé ? Je l'ignorais. En tout cas je voyais plusieurs passages possibles. J'éliminais les plus évidents car si je pouvais y songer rapidement nulle doute que les guetteurs pouvaient, par un quelconque coup de génie, regarder en direction des trajets et nous voir. Me faire passer pour un esclavagiste serait un échec évident. Il ne restait que l'intrusion, chose qui allait se révéler assez complexe. J'indiquai à mon compagnon que j'allais ternir son pelage pour le rendre moins visible. Sa couleur pourrait nous trahir. J'avais conscience que je pourrais le rendre malade, mais je n'avais pas prévu de le garder avec moi jusqu'à la fin, ce n'était qu'une pensée stupide dans ce monde hostile et la mort ardente s'approchait toujours aussi implacable.

Nous devions entrer dans la mine, je ne savais pas l'état d'esprit des forças. Au mieux ils nous aideraient, sinon je devrais m'en occuper pour avancer. Dans l'ensemble je savais qu'il y aurait obligatoirement un traitre, soit pour obtenir une amélioration de sa situation ou pour une autre raison. La question que je me posais était de savoir combien ils seraient à me chercher à me trahir et sous qu'elle forme. Mais pour le moment nous devions entrer, cela allait se faire lentement et nous allions aussi respirer pas mal d'émanations toxiques.

Cela pris facilement dix minutes pour arriver proche de l'entrée de la mine où nous nous glissions. J'avais utilisé beaucoup ma capacité pour passer sans que l'on soit vu et si certains força avait remarqués notre présence il n’eus aucune alarme, faisant comme s'ils n'avaient rien vu, j'avais aussi camouflé ma présence si bien que cela avait été le tigre qui fut la cible de ces très bref regards. La discrétion absolue n'existait pas dans cette situation, mais tout se passa bien.

Ma tête commença à faire mal et tourner légèrement à cause des toxines et des efforts, mais nous étions dans la mine. Comme dans la carrière elle avait de la vie, mais assez moindre. Nous pouvions avancer en nous cachant des gardes, mais nous serions obligatoirement vu par les travailleurs les moins disciplinés.

Je cherchais un moyen de progresser car nous étions encore trop proche de l'entrée. Jouer les fantômes serait plus difficile et je me demandais si je ne pouvais pas me faire passer pour un travailleur malgré ma faible carrure ou tout autre chose qui me permettrais d'avancer. Je ne savais pas où progresser pour le moment et qui disait mine, disait aussi un dédale de couloir.
Journalisée

Souhaitez-vous me connaître ?

Pour tous RP et reprise de RP avec Leonna, Aril, Prisma et Lunea, veuillez envoyez un mp sur Kagami Laga.

Merci ♥
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Septembre 28, 2016, 08:03:50 »

Les gardes étaient trop relâcher ce qui permit à Kagami et au Terranide d’entrer dans la carrière et ensuite dans la mine mais une fois sur place Kagami vis vite que son déguisement et celui de son compagnon n’était pas parfait pour être pris vu de prés pour deux esclaves. La lie de la Herse était des esclaves affligés par la faim et la peur souvent victimes de la pollution, des radiations ambiantes et du manque d’équipement de protection. De nombreux prisonniers étaient pourvus de tares et de malformations déformant leur corps et bon nombres d’entre eux étaient pourvus de prothèses bioniques rudimentaire posé à la va vite sur leur carcasse afin que les éclopés continues leur travail.

L’endroit était à majorité Humaine et de forte carrure inutile de dire que même si ils étaient grimés tous les deux Kagami et son compagnon se firent très vite remarquer par les masses laborieuses trimant dans la carrière. Il fallait s’y attendre un Terranide et un humain maigrelet cela attire l’attention et certains de ses esclaves n’ont rien de sympathique.

En voulant passer par les tunnels  Kagami se rendit compte qu’il était suivis mais cette fois par des individus nombreux et pas discret. Ce fut en traversant un des tunnels annexes qu’un groupe de trois esclaves assez baraqués au crâne chauve revêtus de pantalons crasseux et armés de marteaux en acier ou de couteaux artisanaux leur barrèrent le passage après avoir déboulés d’une intersection.

Du bruit derrière alerta Kagami pour se rendre compte que deux autres rasés étaient derrière lui. L’un des deux était un cyborg et n’avait pas l’air d’un travailleur car il était pourvu d’une prothèse pourvus d’un impressionnant perce muraille. Il avait aussi tiré un vieux revolver et un poignard pendait à sa ceinture. C’était pas un Kapo du camp. Kagami avait certainement affaire à une sorte de caïd. Un esclave qui avait su tirer son épingle du jeu par la violence et l’intimidation. Il bénéficiait donc d’un traitement de faveur. Il dirigeait certainement cette bande qui encerclait le Duo.




- Tien ! Tien ! Qu'es que nous avons là ?
Dit le Cyborg grimaçant un sourire montrant une rangée de dents métallique.

- Il y as bien longtemps qu'on as pas contemplés des culs aussi frais. Même si l'un d'entre eux est un mutant a leur age entre l'arrière train d'un garçon et c'lui d'une fille on fait plus vraiment la différence. Pour un peu c'la m'donnerais des idées. Pas vrais boss ? Dit l'un des rasé.

- Ouaip c'est pas faux. Dit le Cyborg.
Journalisée
Kagami Laga
Humain(e)
-

Messages: 232



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Septembre 30, 2016, 02:16:18 »

Nous étions suivis, sans tarder j'usa de ma capacité qui fut en partie parasité par mon état suite à l'inhalation de la pollution. Je notais pour plus tard cette faiblesse toute nouvelle malgré les tests. Il étais au moins cinq et , entre deux utilisations, semblaient connaitre la mine comme leurs poche car nous étions déjà coincé, leurs armes étaient trop rudmentaires et lurs déplacement trop indiscipliné pour appartenir aux gardiens.

Je demanda à voix basse à mon commanditaire si nous avions un temps limite pour atteindre la destination ainsi que d'autres infos dans le cas ou le récepteur serait détruit ou abandonné. J'espérais qu'il pourrait m'entendre, sinon j'allais devoir me débrouiller par moi-même pour reprendre contact si la situation se corsait. Ces informations allait être vitales pour dicter ma conduite

Nous ne pouvions plus reculer donc je pris la décision de m'enfoncer d'avantage, au moins nous serions un peu plus à l'abri de la chaleur. L’embuscade se déroula, je ne fis pas d'effort pour cacher le fait que je savais que j'allais être piéger, ils n'avaient fais aucun efforts eux même pour se cacher. Si mon compagnon montrait des signes d'attaques j'allais lui intimer le calme par un geste. Mon propre calme face à l'embuscade montrerait que ce n'était pas la première fois que je me faisais coincer. Je calculais mes chances de tous les abattre, mais avec leurs remplacement mécaniques j'estimais à moins de 70 % de réussite pour le moment.  Ma voix allait sans doute les surprendre, enfin sans doute les exciter d'avantage vu qu'ils en étaient réduite à enculer tous ce qui passait.

-Je vois que certaines choses sont pareilles ici, cela m'arrange pour tout vous avouer.


Je me tourna lentement, me mettant de travers alors que mon visage continua jusqu'à ce que je croise le regard de celui qui était le boss, ce dernier pouvait enfin voir mon visage. Dans ce lieu où la beauté se faisait rare j'allais peut-être lui inspirer le gros lot. Je gardais mon calme, le tuer n'était pas une solution viable, payer avec mon corps n'était pas une si mauvaise idée si cela pouvait éviter l'appel des gardiens. Si le boss avait un peu de jugeote il se rendrait compte que je n'étais pas un simple voyageur ou une simple voyageuse.

-Je m'excuse pour mon compagnon et moi-même d'avoir pénétré sur votre territoire, nous ne savions pas qu'il était à vous, sans quoi j'aurais déjà négocié un droit de passage. Nous aimerions passer et si l'on doit payer pour cela je ne vois pas de problème personnellement. Pour ne pas que vous soyez surpris, malgré ma voix et certaines caractéristiques de mon corps je suis bel et bien un homme.

Je me doutais très fortement que leurs idées étaient déjà toutes bien en place depuis qu'ils nous avaient vu et que certains avaient penser que j'étais un femme. Il n'y avait aucune certitudes qu'ils puissent ne pas appeler les gardiens après, mais un affrontement direct était une mauvaise idée.

-J'aimerais simplement faire une petite demande égoïste, au vu de la situation, qui serait d'avancer un peu plus dans les galeries, je n'aimerais pas que les gardiens viennent nous déranger.

Mon absence de peur et mon côté assez docile pouvait inspirer la méfiance, mais pour le moment j'abandonnais l'idée de les affronter et ce calme était aussi pour le tigre. Libre à eux d'interpréter cela comme le signe que j'étais un ancien détenu ou juste totalement inconscient, j'allais m'adapter en fonction.Leurs mains étaient trop grosses pour manipuler habilement l'arme que je portais sous ma longue cape contre le sable, au moins ils ne pourraient l'utiliser contre moi. S'ils baissaient trop leurs gardes je pourrais augmenter mes chances de réussites.

J'attendais leurs réactions, que celles-ci soit inspirées par la méfiance ou non. En tout cas il était certain qu'ils n'allaient pas se contenter d'une simple discussion. J'ignorais si mon commanditaire allait donner des ordres, mais pour le moment j'optais pour une solution qui pouvait étonner en me montrant assez docile.
Journalisée

Souhaitez-vous me connaître ?

Pour tous RP et reprise de RP avec Leonna, Aril, Prisma et Lunea, veuillez envoyez un mp sur Kagami Laga.

Merci ♥
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Septembre 30, 2016, 04:19:23 »

- Il n’y a pas de temps limite à la mission. Par contre en ce qui concerne ton objectif tu dois tuer une certaine personne pour moi et récupérer un artefact. En ce qui concerne ton Vox  tu ne risques pas de le perdre vu qu’il est implanté dans ton oreille interne par mes soins, de même que le dispositif qui me permet de tout voir en temps réel. L’opération est réversible si tu tien à les enlever.  C’est une assurance pour moi afin de contrôler au mieux le déroulement de l’opération. Dit l’interlocuteur d’une voie neutre.

- Qu’es que tu bave ? Dit l’un des mineurs ayant remarqué que Kagami marmonnait. Le Terranide quand à lui était nerveux il avait même sortis les griffes par réflexe mais Kagami arriva à le calmer et parla ensuite. Sa demande provoqua l’hilarité générale du groupe  sauf du chef à qui cela jeta un froid.

- Ben voyons tu crois qu’on va s’amuser à faire l’guide touristique. Dit un des rasé.

- Un cul d’velour comme le tien cela vaut certainement son pesant de haricot de même que l’aut fiotte aussi. Ricana un deuxième ce qui donnait idée de ce qu’ils comptaient de faire du duo.

- VOS GUEULLE TAS D’MERDE ! Cria le boss qui fit sursauter les autres.

Le cyborg jaugea Kagami avec un rictus.

- T’as p’tet le physique mannequin mais maintenant que j’ai ta frimousse en face j’vois derrière c’regard quelqu’un capable de trancher un bide rien qu’pour la rigolade. T’es un tueur c’est sur et pas du genre auquel y faut rigoler. T’as pas peur et il a que des mecs comme moi qui peuvent l’remarquer en plus j’vois mal quelqu’un entrer d’la Herse sans raison en passant par la carrière au risque de c’faire rôtir la couenne. Dit-il.

Les rasés ce regardèrent entre eux là une hésitation était clairement visible. Le cyborg par contre était détendus. Vu sa posture il savait visiblement se battre et il semblait moins stupide qu’il en avait l’air. C’était peut-être un ancien soldat ou un criminel endurci allez savoir.

- J’suis p’tet un taulard mais ses galerie sont mon territoire et mes services sont pas gratis et j'suis certain que vous voulez pas faire mumuse avec les Kapo ou les garde trainant dans l'coins. Par déduction j’suppose que tu veux rejoindre les taudis hein ? Y a qu’là où la Herse  mène. T’as du bol j’fais d’la contrebande avec la racaille vivant d’la surface d’la citée poubelle mais ce sera pas sans compensations et faveurs. Qu’es ce que t’en pense mon mignon ? Demanda le Cyborg à Kagami.
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox