banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Crocodile ! Ha non ... sirène ! [PV]  (Lu 751 fois)
Hila
Terranide
-

Messages: 22


♥ Gazelle innocente ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Il s'agit d'un terranide mâle de l'espèce des gazelle. Il a vécu dans une tribu féminisant les mâle et virilisant les femelles. 
Ayant passé le rituel pour être adulte, il cherche une femelle pour finir son instruction.
« le: Septembre 16, 2016, 03:26:31 »

Hila venait de sortir d'un village fort accueillant. Le terranide avait reçu une petite gourde en peau. Vivant de façon plus animale qu'humaine, il ne comprit pas tout de suite l'utilité d'une gourde, mais vint à le découvrir, quand il marchait pendant un bon peu, sans croiser un cours d'eau. Mais même une gourde est limité, d'autant que la peau n'était pas très bonne qualité, laissant goutter le précieux liquide Par excès de confiance, il vint à trop miser sur cette gourde, se trouvant assez bête, quand il se rendit compte que la gourde était vide, alors qu'il avait soif.

Il prit donc la direction que son instinct lui dictait, venant à marcher une bonne trentaine de minutes pour tomber sur un fabuleux lac.  Il n'attendit pas, pour vérifier la présence de prédateur, venant à s'approcher du bord et boire jusqu'à ce que son estomac soit à moitié remplit, soit environs deux litres d'eau.  Le liquide n'était pas mauvais et le terranide put constater de l'herbe fraîche non loin. Il prit donc la décision de rester aux abord du lac, prenant une caverne comme lieu de repos, après vérification qu'elle n'était pas occupée.  Il put donc s'assurer un endroit pour rester quelques jours, le temps de faire son stock d'énergie, de nourriture et d'eau.

Il ne revins au lac qu'au petit matin. Hila constatait qu'il n'y avait pas d'animaux autour, là ou hier, il y avait eu quelques herbivore. L'ambiance semblait avoir changé, être moins paisible. Le terranide était aux aguets, ses oreilles se tournant pour capter le moindre bruit venant de la terre, là où le danger n'était clairement pas.  Il vint à se pencher pour boire, ses oreilles toujours actives. 
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #1 le: Septembre 16, 2016, 08:22:27 »

Logée au fond de l'eau d'un petit lac, mes sens étaient en alertes plus que jamais et me faisait sortir de ma petite sieste en milieu de journée, lorsqu'un bruit à la surface se fit entendre. Puisque je m'étais isolée si loin dans la forêt en passant par une rivière dans le seul but de me reposer calmement je ne cherchais même pas à m'aventurer hors de mon périmètre, je n'étais pas là pour m'amuser à chasser une proie et qui plus est, c'était surement un petit animal dans cette petite clairière. Mais voila que les minutes passaient et que les bruits de langues eux ne faiblissaient pas, happant l'eau dans une bouche qui semblait fort assoiffée... Maudite curiosité qui reprenait le dessus et qui suppliait à mon corps d'aller jeter un coup d'oeuil...

Enfin, comme je ne pouvais rien contre cela et que je finirais de toute façon par céder je décidais de gagner du temps et de remonter lentement vers la surface, avec une grande surprise à la clé. Un animal ? Pas tout à fait... un humanoïde ... pas vraiment non plus... Plutôt un subtil et délicieux mélange des deux. J'avais déjà entendu parlé de créatures croisées entre l'humain et l'animal mais c'était bien la première fois que j'en voyais une, alors au diable la sieste et la tranquillité... il fallait partir en chasse ! Mais avec la plus grande attention, un simple geste brusque mit la créatures aux aguets et j'eus pendant un moment peur qu'elle ne s'échappe au loin... Fausse alerte, mais ce petit épisode ne fais que redoubler ma prudence jusqu'à finalement saisir lentement son visage entre mes mains, après une nage méthodique. Lorsque la créature voit mon visage sous la surface, il déjà trop tard et son visage est aspiré sous l'eau avec le reste de son corps.

On dirait que la chasse a été bonne...

La belles créatures aux allures de gazelle est entrainée par les fonds, le visage maintenu dans ma poigne de fer alors que je scrute le corps nue de l'hybride des sabots jusqu'à la pointe des cornes... Pas de poitrine,  une verge pendant entre les cuisses... j'avais à faire à un mâle de l'espèce. Et bien que j'aurais pu continuer à l'entrainer par les fonds avec une facilité incroyable je décidais de jouer avec mon "déjeuner" en lâchant la créature à la surface.

Un moindre petit geste brusque... et tu feras connaissance en un rien de temps avec le fond de ce lac...

Tournant autours du corps hybride comme un requin en chasse et laissant volontairement mon ombre se dandiner sous l'eau, je décrivait un parfait cercle en l'admirant sous toutes ses coutures... C'était une proie vraiment intéressante morphologiquement, et les gazelles étant de bon coureur il était possible que l'hybride ait un bon souffle. Un petit plus non négligeable quand on avait la fâcheuse habitude d'être une prédatrice aquatique. Plus la proie était résistante plus il était facile de s'amuser avec sous l'eau...

Donne moi une bonne raison de ne pas te manger délicieuse petite gazelle ! Dis-je en riant sans même penser qu'il pourrait prendre mes derniers mots au pied de la lettre !
Journalisée

Hila
Terranide
-

Messages: 22


♥ Gazelle innocente ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Il s'agit d'un terranide mâle de l'espèce des gazelle. Il a vécu dans une tribu féminisant les mâle et virilisant les femelles. 
Ayant passé le rituel pour être adulte, il cherche une femelle pour finir son instruction.
« Répondre #2 le: Septembre 16, 2016, 01:39:34 »

Hila avait redressé sa tête en entendant un bruit au loin, avant de retourner boire tranquillement.  Le terranide était tellement concentré sur un danger pouvant venir des terre, qu'il avait baissé sa garde sur une menace maritime, si bien que lorsque Lyli jaillit de l'eau pour l'emmener dans l'eau,, il ne put rien faire, essayant de ses débatte, mais ses sabot n'avaient aucune prisent sur l'eau. Hil atnetait de ses débattre en donnant des coups de sabot, dans le vide malheureusement, car ceka aurait put faire toute de même mal à la sirène. Ce n'est qu'une fois relâché, qu'il put péniblement remonter à la surface.

Vivant depuis toujours dans un espace proche de la savane, il avait une connaissance assez médiocre de la nage. Il se débattait pour ne pas couler, finissant par trouver une méthode plus économique, devant les propos inquiétants de Lyli, prenant tout au premier degré et ne sachant pas ce qu'était le mensonge, une chose que les humains utilisaient beaucoup, mais que sa tribut interdisait. Mentir à quelqu'un c'était mentir à la divinité et cette dernière pouvait être terrible si un de ses représentant mentait.

C'est alors que vint le la question pour sa vie. Hila avait pu sentir l'odeur de la sirène, n'étant guère rassuré par le fait que ce n'était pas une humaine, pensant avoir affaire à une terranide.

- Si terranide manger Hila, divinité pas contente. Terranide mangé par prédateur. Hila fatigué nager, pas élément pour gazelle. Hila demander à terranide rejoindre bord lac, pas s'enfuir, Hila promettre.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 16, 2016, 09:38:06 »

Sa façon de parler était vraiment drôle ! Au moins tout autant que sa naïveté, je ne put m'empêcher de rire à pleins poumons. Divinité pas contente ? Boarf, qui s'en souciais ? Surement pas moi en tout cas et pareil pour ses difficultés en natation, de toute façon je lui demandais rien d'autre que de couler à pique, le bord du lac... Il ne le verrais pas tout de suite.

Ouai c'est ça j'ai vraiment peur des divinités, mais jusqu'à preuve du contraire je leurs rends pas de compte et je mange qui je veux ! Et là, c'est toi que j'ai envie de dévorer tout crue ma petite gazelle ! Alors hors de question de revenir sur le bord, tu va me rejoindre au fond de l'eau pour faire de jolies petites bulles avec moi !

Resserrant les cercles que je décrivais autours de lui, j'étais enfin assez proche pour l'enlacer par derrière, un bras autours de son torse, la deuxième main ancrée sur son manche... et les deux jambes atours de ses sabots. J'avais vraiment l'air d'un anaconda sur le point d'attirer son déjeuner en profondeur, bien que la petite gazelle n'allait pas sombrer pour être dévorer... enfin, pas de la manière dont il le pensait du moins. Plus le temps d'y réfléchir de toute façon, le museau de la gazelle est à son tours engloutit par l'eau, submergeant au même instant totalement l'hybride sous l'eau. Le pauvre ne pouvait maintenant que couler, piégée dans ma posture alors que je lui chuchotait sensuellement quelques paroles avant de lui mordiller sa longue oreille...

J'espère que tu as un bon souffle petite gazelle...

Ma main caresse son torse soigneusement pendant que nous coulons au fond, alors que ma deuxième main caresse doucement sa verge encore molle, qui n'allait surement pas le rester bien longtemps. En effet, avec les doigts qui chatouillaient ses bourses et le reste de la main qui empoignait fermement l'appendice pour la chauffer le pauvre n'allait plus réussir à garder ses esprits clair. D'ailleurs au bout d'une bonne minute en apnée à se faire masturber en même temps, la gazelle touchait le fond.

Quand je parlais de te dévorer tout crue je ne parlais pas de ta chaire bien sure... je vais juste t'épuiser jusqu'à la dernière goutte si tu vois ce que je veux dire...

Tordillant sa verge dans tous les sens avant de la lâcher, je relâche mon étreinte pour plaquer la gazelle dos contre le sable, mon postérieur appuyée contre son bas ventre. De ma position royale je pouvais le fixer en caressant son torse avec insistance, mais aussi frotter le long de mes fesses contre la verge maintenant tendue derrière moi. Pour le narguer, j'allais même jusqu'à lever mes fesses pour les poser sur son gland, sans qu'il n'y-ai de pénétration.

Tu en as envie ? Alors montre moi tes instincts animal... laisse toi aller Je ne te donnerais de l'air que si tu m'amuse assez... A moins que tu ne préfère boire la tasse ?

Et mon postérieur se dandinait toujours sur le bout de sa verge pendant que mes mains poussaient contre son torse.
Journalisée

Hila
Terranide
-

Messages: 22


♥ Gazelle innocente ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Il s'agit d'un terranide mâle de l'espèce des gazelle. Il a vécu dans une tribu féminisant les mâle et virilisant les femelles. 
Ayant passé le rituel pour être adulte, il cherche une femelle pour finir son instruction.
« Répondre #4 le: Septembre 17, 2016, 03:29:28 »

Hila devint de moins en moins rassuré, par les propos de Lyli. La sirène ne semblait pas respecter les règles de la divinité et semblait vouloir le manger et le noyer.  Hila essayait de rejoindre le bord, sachant que c'était son seul salut, exposant de ce fait son dos, ce qui permit à la sirène de maîtriser le terranide. Sentant l'eau monter au niveau de son visage, il prit une bonne inspiration, remplissant complètement ses poumons d'air et venant à essayer de se détendre.

Hila frémit en sentant ses oreilles sensibles se faire mordiller. Le terranide ne cherchait pas à se débattre, sentant que cela était inutile, il ne pouvait bouger et donc se défendre, étant totalement à la merci de Lyli. Il était donc tout à fait naturelle que la proie abandonne tout espoir de vivre. Le terranide poussait quelque gémissement, se traduisant par des bulles, alors qu'il se faisait tout simplement masturber, le fait de sentir des doigts fins et le contact de l'eau sur son membre, vint à rapidement le rendre assez dure. Il entendit la sirène dire qu'il n'allait pas finir en repas pour prédateur, mais servir de divertissement. Il savait ce qu'elle semblait demander, bien qu'il s'agissait de sa première fois avec une femelle.

Quelques bulles se mirent à s'échaper de la gazelle quand Lyli prit sa position dominante. Le membre d'Hila ne désenflait guère, étant toujours stimulé par le fessier de la prédatrice, qui semblait prendre un malin plaisir à jouer avec une proie aussi chétive. Vint une proposition, contre de l'amusement de l'air. On ne pouvait pas parler d'une proposition pour Hila, c'était en clair une preuve de dominance. Il vint à saisir les hanches de la sirène, posant ses sabots contre le sol et tenta de la pénétrer, ratant sa première tentative.

Il put cependant réussir la seconde, lâchant une flopée de bulle du fait que c'était une pénétration et qu'il était plutôt habitué  se faire prendre. Il ne pouvait dire s'il était entrée par la bonne porte, venant à simplement donner des coups de reins en gémissant, visant ses poumons petit à petit, espérant que la sirène serait satisfaite et viendrait à donner de l'air.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #5 le: Septembre 17, 2016, 04:57:04 »

Les nombreuses bulles de la gazelles contribuaient à sa perte de souffles, mais étaient amusantes à regarder. Pourtant celui-ci semblait étrangement calme et docile malgré la situation. En apnée et en proie à une créature dont il ne connaissait même pas le nom, puisqu'un prédateur se nourrissait de sa proie sans se présenter, l'hybride semblait avoir accepté son destin. Et même plutôt bien d'ailleurs ! Il essayait déjà de pousser vers mes fesses, ratant une première fois sa cible avant de trouver le juste milieu, et d'y pousser un coup qui me fit frémir, et crier sous l'eau. Miam, le geste était peut-être maladroit mais la gazelle étant mieux montée qu'un humain avait son petit effet, surtout dans mes parois anales serrées et presque pure... Pour lui montrer qu'il était sur la bonne voix, je poussais un grand coups vers le bas pour m'empaler dessus, dans un grand soupir avant de me pencher vers son visage en caressant toujours son torse.

Je te montre, mais la prochaine fois j'attendrais que tu atteigne tes limites, c'est moins drôle sinon !

Sadique ? Surement ! Mais la première démonstration visait à le rassurer en lui montrant que l'air n'était pas si loin. D'abord un petit bisous sur le bout du museau avant de descendre vers sa petite bouche que j'englobe, pinçant ses lèvres entre les miennes pour que le baiser soit hermétique. Il ne voyait pas ou je voulais en venir ? patience, l'instant d'après j'expirais généreusement mon souffle, qui n'était pas beaucoup chargé en carbone puisque je n'avait pas besoin de retenir ma respiration. C'était donc de l'air constamment renouvelé que j'expirais en lui, l'hybride n'avait plus qu'à l'accepter et à l'aspirer dans sa gorge pour revigorer ses poumons petit à petit. Quand ça semblait être le cas je me reculais en rebondissant plusieurs fois mon derrière sur sa verge, léchant mes lèvres avec un sourire satisfait.

Tu sais finalement ce ne serait pas logique que tu ai le droit d'être soulagé le premier...

Mes fesses libéraient son instrument bien tendu alors que je m'allongeais contre lui, écrasant la verge de la gazelle entre nos deux ventre. Pendant un instant, je ne faisait que le caresser en concentrant mon corps, pour en faire sortir l'appendice masculine que je possédais, remplaçant mon intimité. Appartenir à un clan de sirène hermaphrodite avait ses bons côté, et moins d'une petite minute plus tard il pouvait sentir l'appendice s'allonger sur son corps... D'une taille assez longue, mais d'une circonférence dans la moyenne.

Et comme tu semblait avoir soif... je me suis dit que ça ferait une bonne occasion de te désaltérer... si tu vois ou je veux en venir !

Attrapant la gazelle par les cornes, je lui colle sauvagement la joue contre ma masculinité encore molle, riant et l'imaginant déjà disparaitre loin dans sa gorge.

Je commence, et si tu es sage je te laisserais choisir la prochaine manche, qui comblera qui et de quel manière... mais n'oublie pas que tu reste quand même ma proie alors ne dépasse pas non plus les bornes...

Le temps qu'il se décide à gouter à sa friandise je caressais la sienne d'un geste de velours, pour entretenir son excitation et qu'elle ne retombe pas.
Journalisée

Hila
Terranide
-

Messages: 22


♥ Gazelle innocente ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Il s'agit d'un terranide mâle de l'espèce des gazelle. Il a vécu dans une tribu féminisant les mâle et virilisant les femelles. 
Ayant passé le rituel pour être adulte, il cherche une femelle pour finir son instruction.
« Répondre #6 le: Septembre 17, 2016, 06:36:25 »

Hila poussa un autre gémissement, laissant encore une cohorte de bulle sortir de sa bouche, quand la sirène vint à bien enfoncer son membre en elle. Le terranide ne comprit pas où la sirène voulait en venir, avant de sentir l'air des poumons de la créature venir remplir les siens, qui étaient à trois-quart vide.  Cela fit un bien fou, venant à détendre un peu la gazelle, qui avait cependant retenu le fait qu'il ne pourrait en avoir d'autre qu'à sa limite. Il s'imaginait être entre les pattes d'une lionne qui s'amusait à le faire tomber et le laisser courir un peu avant de le refaire tomber, etc.  Hila n'avait pas beaucoup d'aspect humain dans sa façon de penser, étant d'une tribu tout de même assez "sauvage" dans sa manière de vivre.  Il frémissait à chaque caresse, gémissant à chaque mouvements de hanche, le rendant toujours plus proche du moment de la jouissance, mais Lyli en avait décidé autrement. 

La gazelle ne comprit pas la pensée de la sirène, pour la simple raison qu'il était un peu trop bête et n'avait aucune connaissance de ses créatures marine, tout ce qu'il savait c'est qu'il devait faire de son mieux, s'il voulait, un jour, remonter à la surface. Il sentit un membre grossir et jaillir contre son corps. Il n'eut que une ou deux seconde de questionnement, avant qu'il ne vienne à relever le regard vers Lyli, avec des yeux brillant de compréhension. Il avait affaire, selon lui, à une terrranide hermaphrodite, donc qui était privilégié et devait d'autant plus le respect. Il ne se débattait pas, se laissant plaqué contre le membre, venant à bouger un peu la tête, pour frotter sa joue contre le membre.

Hila comprit que lyli prenait le rôle du male et qu'il devait donc prendre le rôle de la femelle. Il se trouvait donc dans une situation connue et qui lui était très familier, venant à prendre le membre de Lyli dans sa gueule, venant caresser le bout avec sa langue et faire de léger mouvement de va et vient. Il utilisait ses joues pour pomper le membre au rythme de sa tête. Pratiquer la fellation était bien moins éprouvant pour le terranide, qui pouvait mieux gérer l'expiration de son air et donc durer plus longtemps.  Lyli allait vitre comprendre que la gazelle n'en était pas à son premier membre et qu'il bien plus de nature soumise, ce qui allait au deux protagonistes.  Hila ne s'avançait pas sur la taille du membre, n'ayant pas croiser de membre humain jusqu'à ce jour, qui était bien moins imposant que les membre des terranides chevaux. 

Le terranide regardait Lyli avec un visage digne d'une bonne femelle soumise, de quoi renforcer son bâton, en tout cas dans sa tribu cela faisait cet effet là.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #7 le: Septembre 17, 2016, 07:32:36 »

Ses douces parois buccales, légèrement allongées contrairement à celles d'un humain.... sans oublier ce regard de petit soumis qui semblait me dire " je suis à vous maitresse, faites ce que vous voulez "... c'était si parfait ! J'étais sure désormais qu'il ne s'échapperait pas même s'il en avait l'opportunité, et que nous pourrions nous amuser même en dehors de l'eau un peu plus tard... De quoi prolonger le plaisir et les idées. Mais pour le moment nous étions au fond du petit lac, la gazelle toujours en apnée et accueillant ma verge dans sa gueule animale. Il n'en fallait pas plus pour qu'elle se dresse d'avantage jusqu'à percuter bientôt l'entrée de sa gorge, sans y pénétrer. Il fallait prendre son temps et y allait en douceur... il augmenterait de lui même la cadence quand il comprendrait qu'il devrait faire vite... Je ne voulais surtout pas gâcher ce moment ou il serait presser par le temps pour avoir le droit de respirer, et qu'il se demanderait s'il en aurait le temps. Hi hi oui , même si je l'aimais bien ma petite gazelle, je n'en restais pas moins toujours sadique de nature.

Même si je ne pénétrais pas tout de suite sa gorge je profitais moi aussi de pousser d'avant en arrière en gardant bien ses cornes dans mes mains, pour m'aider dans le mouvement. Mais rien à faire, même si j'étais la dominante, je ne pouvais jamais me contenter de seulement subir lorsqu'on me faisait une gâterie de ce genre. Du coup, je lui subtilisait la gourmandise de sa bouche, et nulle doute que la salive recouvrait mon gland même si on le voyait moins bien sous l'eau. Après tout sa petite langue avait bien fait effet.

Qu'il n'ait crainte cependant, je lui rendait bien assez vite son jouet, juste le temps de changer de position pour ce que les humains appelaient plus communément le 69. Au moins comme ça, je pouvait m'occuper de lui tout en le laissant continuer.

Tu bouge bien ta langue, je suis sure que c'est pas la première fois... Du coups, tu dois aussi t'y connaitre pour l'avaler tout entière non ?

Comme petite test, je la lui remettait lentement dans la bouche en percutant le gland contre sa langue, mais cette fois, je commençais à pénétrer sa gorge, d'abord en douceur, je ne l'obstruait pas plus de deux secondes avant de me retirer en arrière... pour recommencer ce petit manège plusieurs fois d'affiler, en investissant toujours un peu plus loin sa gorge, mais jamais toute entière.... non ça, je voulais qu'il remplisse sa gorge avec de lui même... qu'il s'en délecte avec gourmandise jusqu'à ce qu'elle disparaisse complètement à l'intérieur...

Du côté de la gazelle, même si je ne lui offrait pas un traitement aussi profond, je commençais par donner de grands coup de langues tout le long, comme une tigresse faisant la toilette. Je m'attardais parfois sur les bourses imberbes et douces de la gazelle en mordillant ces parcelles de peau molle, mais jamais trop pour lui faire mal, je ne voulais que le stimuler pour l'instant. Et puis, mon intention fut de toute façon totalement reprise par le plat principal que je retournais lécher avidement, jusqu'à en suçoter le sommet en exagérant sur le bruit que faisaient mes lèvres. Plus qu'une simple domination, c'était maintenant une compétition entre la proie et sa dominante pour montrer qui tiendrait le plus longtemps ce petit jeu avant de jouir... pour montrer qui tenait les reines.

Pour ne pas tricher, je commençais déjà à mordiller le bout de son gland chaud pour ne pas être moins actif.
Journalisée

Hila
Terranide
-

Messages: 22


♥ Gazelle innocente ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Il s'agit d'un terranide mâle de l'espèce des gazelle. Il a vécu dans une tribu féminisant les mâle et virilisant les femelles. 
Ayant passé le rituel pour être adulte, il cherche une femelle pour finir son instruction.
« Répondre #8 le: Septembre 26, 2016, 04:45:54 »

Le terranide avait opté pour la soumission, jugeant que cela apporterait plus de chance de survie. Il put sentir le membre se mettre à grandir dans sa bouche, ne paniquant guère. Paniquer voulait dire respirer et pousser des cris, cela voulait donc signifier le début de la noyade. C'était dans ce cas de figure, qu'il vint à rester calme, faisant de son mieux pour se dire qu’il n'y avait pas d'eau et que retenir sa respiration faisait partie des désir de la sirène. Hila fit de son mieux et parut très étonné de voir le membre sortir de sa bouche, avant de faire découvrir au terranide gazelle une position qu'il n'avait jamais expérimenté dans sa tribu, plutôt axé sur des positions plus bestiales.

Hila comprit rapidement ce que Lyli désirait, venant à ouvrir sa bouche en fonction de l'avancement du membre, continuant d'user de sa langue. Il n'en était pas à sa première gorge-profonde, surtout avec les instructeurs qu'ils avaient eu. Le membre de Lyli était assez facile à avaler. Le terranide sentit son sexe subir un traitement plus léger, venant à gémir un peu, le sexe se durcissant très rapidement, montrant qu'il était très sensible et que son sexe n'était pas habitué à ce genre de traitement. Le terranide, pour ne pas se vider les poumons, choisir d'enfoncer le membre aussi profond qu'il pouvait, touchant la base du sexe de la sirène, passant un petit coup de langue au passage. Il fit quelques mouvement pour que sa gorge ne vienne pas trop protester, contractant ses muscles de son gosier, pour rendre cet antre bien plus étroit et terriblement stimulant, tentant même des fois d'avaler le membre, faisant effet de pompe sur le chibre de la belle créature. 
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #9 le: Septembre 29, 2016, 03:59:46 »

mhhh la gorge si serrée de la petite gazelle était parfaite et soyeuse, j'avais l'impression d'être sur un petit nuage et chaque poussée en avant qui propulsait plus loin la verge dans sa gorge me faisait gémir de bonheur. J'en lâchais plusieurs petits cris d'extase en ayant les yeux dans le vague, raclant sa gorge de mon long bâton de chair chaud et humide. Comme je l'avais penser, en temps que gazelle, le petit animal hybride avait un très bon souffle et enfilait l'instrument masculin avec une expertise à rester bête. On comprenait tout de suite qu'il avait l'habitude de ce genre de petites gâterie... Ce qui me donnait d'autant plus envie d'en faire de même en soulageant ce qu'il avait entre les cuisses.

Enroulant fièrement la langue autours de son phallus, je commence à mon tours à pomper dans un bruit de sucions qui ne laisse aucun doute, je ne me retiens pas. Mais le meilleur est surement lorsqu'il m'octroie le plaisir d'une gorge profonde comme on en m'en a rarement offerte, allant même jusque percuter son museau contre mes fesses? C'est que je commençais à bien l'aimer ma petite proie ! S'il était aussi doué la suite n'en serait que plus amusante.

Mhhh ... mhhh...

La même mélodie se répétait inlassablement entre mes lèvres alors que je sentais le bouillon chaud monter comme un volcan. Une sensation de bien être envahissait mon bas ventre et mon coeur palpitait pendant que je mordillait sa verge, lors des longs assaut pour lui offrir une fellation digne de tout amateurs. Il n'en fallut pas plus pour me relâcher dans sa gorge qui comprimait ma virilité, empoignant ses fesses à en griffer la chaire, poussant un grand coups de reins final au fond de son gosier à la fois doux et solide... 5 petites secondes plus tard, ce fut de longs cris étouffés par la fellation que je lui prodiguait, éjaculant de longues et grandes quantités de semence agréablement chaude, sans jamais reculer. Vu comme j'étais productif quand j'étais réellement excitée, nul besoin de préciser qu'il n'aurait plus soif avant un bon moment... j'en serait même étonnée qu'il parvienne à tout boire sans s'étouffer un peu.
Journalisée

Hila
Terranide
-

Messages: 22


♥ Gazelle innocente ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Il s'agit d'un terranide mâle de l'espèce des gazelle. Il a vécu dans une tribu féminisant les mâle et virilisant les femelles. 
Ayant passé le rituel pour être adulte, il cherche une femelle pour finir son instruction.
« Répondre #10 le: Septembre 29, 2016, 07:48:41 »

Hila laissait quelques bulle sortir de ses naseaux, quand la sirène s’occupait de on membre ? Etant dans le rôle de la femelle, il était assez rare que l’on s’occupe de la partie male du terranide, rendant de ce fait bien moins endurant au plaisir masculin. La proie sentait que sa prédatrice commençait à arriver au point de non-retour. Qu’est-ce qui lui faisait penser cela ? Le fait que le membre se gorge un peu plus du liquide blanc, les gémissements de Lyli et aussi le fait que le membre peine à tressauter dans cet agréable fourreau de chair.  Hila vint donc à redoubler d’effort, tentant de ne pas trop gémir sous l’attention de la sirène, qui pouvait sentir sa proie approcher aussi de sa limite. Dans la tribu de la gazelle, un male qui venait à jouir assez rapidement n’était pas une bonne ou une mauvaise chose, cela restait normal au vu des rites du village.

Hila sentit alors le membre grossir d’un coup et déverser la laitance, dont il fit de son mieux pour tout avaler. Il fut bien plus performant que lors de son rituel à l’âge adulte, où il avait dû avaler la semence de ses trois instructeurs les uns après les autres. La raison était toute simple, s’il n’avalait pas assez vite, cela remonterais par ses naseaux, venant à le faire tousser et boire la tasse.  L’effort était bien réelle, le membre de la sirène subissant forte pression et relâchement à chaque goulée du divin lait. De son côté, le terranide vint aussi à jouir, venant à sentir l’air se raréfier et devenir hypersensible.  Le jet d’Hila était bien moins important que celui de Lyli, bien qu’assez honorable vu sa taille, il était cependant assez fruité en bouche, du fait de l’alimentation végétal de la proie.  Il ne vint pas à crier en sentant les griffures sur ses fesses, un de ses instructeur, un terranide-lézard, étant friand de mêler un peu douleur et plaisir. 

Hila vint à faire quelques petits tapotements timides sur les fesses de la sirène, espérant qu’elle puisse comprendre le message. Il désirait un peu d’air avant de sentir ses poumons lui bruler, même s’il pouvait encore survivre un petit temps sans air.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 965


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #11 le: Septembre 30, 2016, 12:18:45 »

Les longues éclaboussures de semences percutaient le fond de la gorge animale, remplissant son oeushopage puis son estomac d'un quantité plus que nourrissante. Si beaucoups auraient avaler de travers et se seraient dégager pour ne pas qu'une partie aille se loger dans les poumons, le mignon petit hybride lui avalait tout avec une dextérité incroyable. Je pouvais sentir ses mouvements de gorges et de déglutition masser ma verge lorsqu'il s'en délectait de chaque gorgées... quel bonheur... vraiment ! Etait-ce un talent inné chez les gazelle ou avait-il perfectionner son art pour en avaler ainsi chaque gorgées goulument sans jamais en avaler une seule de travers ? Quoi qu'il en soit, lui aussi avait ses limites et je pouvais sentir ses mains commencer doucement à tapoter mes fesses comme pour me signaler un petit problème. Habituée, je savais bien qu'il s'agissait d'un signal visant à me demander de l'air, la pauvre gazelle retenait sa respiration depuis déjà un bon moment dans une longue prouesse qui avait forcé ses capacités en apnée à leurs maximum.

Je ne lui offrait pourtant pas de suite la délivrance et continuait à me délecter de sa semence si parfumée en bouche, fruité comme un sirop naturel au gout incomparable. Pas aussi douée que la gazelle, j'en avait une gorgée de travers en prenant la verge loin dans ma gorge, dessinant la bosse à travers la peau. Je n'aurais peut-être pas dut aller aussi loin même pour récompenser l'hybride... ça m'en valut une belle quinte de toux et un violent mouvement arrière qui fit ressortir brutalement l'instrument hors de ma gorge.

Fuuu... fuuuuu... c'était plutôt intense... mais je n'ai pas autant de souffle que toi il semblerait...

Nul doute que je me serais déjà évanouie à sa place et qu'il était peut-être temps de vraiment le laisser respirer. Pour m'y faire, je me retirais également de sa gorge d'un geste lent et ample, pour ne pas irriter sa gorge d'un coups sec et violent. Dans le sillon de son passage, une belle trainée blanchâtre, surement le surplus de sperme dans sa gorge, s'échappait hors de sa bouche.

C'était un vrai délice... j'ai rarement gouter quelque chose de si bon...

En oubliant déjà presque son souffle je pose ma tête contre son torse chaud, remplis de ma semence à l'agréable température ambiante. Avec la joue contre son doux pelage je pouvais aussi sentir son coeur battre la chamade et accélérer à un rythme fou... Dommage, je serais bien restée encore un peu dans cette position agréable mais ses poumons semblaient réclamer de l'oxygène avec trop d'urgence...

Je dut donc me déplacer dans un soupir de déception pour coller mes lèvres à sa petite bouche, soufflant une quantité d'air à en faire perdre la tête de bonheur la créature la plus avide d'air. Voila de quoi rafraichir ses poumons pendant un bon moment en partageant sur le chemin le délicieux gout de sa semence encore présent dans ma bouche.

C'était agréable... tu es sure d'être un mâle ? Tu aurais fait une superbe femelle avec tant de douceur...

Ces simples parles me donnaient envie de prendre l'hybride comme une femelle et je repartais malicieusement contre lui, saisissant ses cornes en passant dans son dos, la verge contre ses fesses. Un petit rire et l'hybride se retrouve tête contre le sable, son appendice masculine comprimée et enfermé contre le sable compact et humide... au même titre que la moitié de son visage. Je commençais alors de longs vas et viens avec beaucoup plus de bestialité, plus de férocité... comme si la petite gazelle était la proie d'un animal sauvage sans aucune retenue !

Ce trou là aussi était chaud, et mon bassin eut bien vite de buter contre ses fesses en propulsant chaque fis son visage dans le sable sous l'assaut des coups de butoir. Quant à mes mains, elles agrippaient et griffaient son torse maintenant que je n'avais plus besoin de saisir ses cornes...
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox