banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Océan, algue magique, et joli poisson [l'impératrice des mers, rien que ça]  (Lu 636 fois)
Alicia Ivanov
Humain(e)
-

Messages: 17



Voir le profil
FicheChalant
« le: Septembre 11, 2016, 10:55:51 »

L'apprentie sorcière était quelque peut sur-excité aujourd'hui, premièrement parce qu'elle se rendait à la mer pour la première fois, et deuxièmement car elle allait y chercher une algues des profondeurs, aux propriétés étonnantes. Nul doute qu'une algue pareil se vendrait très chère sur Terra, surtout si celle-ci venait d'un autre monde, la terre. Le nombre de grimoire magique que la blonde pourrait acheté avec la somme la faisait déjà saliver d'avance alors qu'elle enfilait sa tenue préférée, toujours flambant neuf grâce à la magie. Pas de maillot de bain ni même de tenue appropriées donc pour la jeune sorcière qui s'en allait de son auberge, non sans attirer les regards pleins de curiosités. Elle eut même le droit à quelques " hé c'est passé halloween "qui furent incompréhensibles pour la demoiselle. Halloween ? elle ne connaissait pas, mais elle ne doutait pas que sa longue robe, son chapeau et ses longs gants lui conférait un style particulier par ici. Ce monde ne devait pas être habitué aux magicienne. Quoi qu'encore, les tallons et les collants auraient pu paraitre normaux bien qu'un peu trop élégant pour sortir.

Et côté vestimentaire ce n'était que le début, une fois sur la plage elle comprenait vite pour quel raison tout le monde se trouvait en maillot de bain, elle devait surement passer pour une folle ainsi vêtue et les tallons s'enfonçant difficilement dans le sable à chaque pas. Une moue boudeuse se dessinait même sur son visage, le rendant presque enfantin et plus immature. Le clou fut surement lorsqu'elle entra à moitié dans l'eau pour tester la température. Car oui, elle comptait nager dans sa tenue d'origine sans rien enlever ! même sans maillot hors de question de se mettre toute nue ! De toute façon, le tissus sécherait facilement avec la magie, elle pourrait même réparait sa tenue avec un sortilège au besoin.

Hé dis donc vous n'avez rien de mieux à faire que de me regarder ! De là ou je viens ma tenue est normale ! C'est vous qui êtes tous habillés bizarrement !

Enrageant brièvement, la petite blonde aux longs cheveux ondulés marmonna une formule entre ses dents pour ouvrir un portail. Ce que pensait les gens ? Elle s'en fichait bien, elle ne les reverrait pas de toute façon, une fois l'algue en poche elle retournerait sur Terra ! Elle pouvait donc ben se permettre un petit tours de magie pour aller plus vite et se déplacer au large en une seconde. La seule contrepartie du sort étant qu'il fallait avoir un visuel sur le lieux voulu pour pouvoir créer la sortie du portail.

Une fois assez loin, ce fut un grand splatch et une eau encore plus froide qui accueilli la sorcière dans un cri de surprise, elle en eut presque du mal à rester à la surface sous le coups, ce qui aurait été fâcheux. En effet, hors de question de plonger en apnée jusqu'au fond, il fallait mieux utiliser ce petit sortilège certes cours, mais qui engloberait le visage d'une bulle d'air pendant 10 bonne minute. C'était bien assez pour faire l'aller retour en me laissant une petite marge en cas de problème.

Aller, ça n'as rien d'effrayant, ce n'est que de l'eau, juste de l'eau... c'est comme une baignoire... en des millions de fois plus grand ... rien à craindre que pourrait-il arrivé.

C'est moyennement rassurée que la magicienne plonge, nageant avec difficulté à cause de la longue robe mauve qui entravant chaque mouvements. Grrrr, c'était vraiment pas pratique ! et l'eau froide qui collait le tissus à ma poitrine légèrement rebondit... Heureusement qu'il n'y avait personne pour voir cette paire de téton qui se dessinait parfaitement à travers. Même si le désagrément fut bien vite effacé par la beauté des fonds marins, c'était vraiment splendide ! Les poissons colorés, les anémones, les récifs de corail... c'était un vrai ballait de couleur qui fit perdre à la sorcière au moins 6 bonnes minute. Maintenant, il fallait faire vite et trouver cette algue, scruter le fonds en faisant attention au temps qui passait pour éviter le pire.

Merde, aller, elle doit bien être quelque part cette algue, je suis pas encore assez loin ? Si je m'enfonce trop la pression va commencer à être ennuyeuse... Il faut que je remonte réflé... mhh !?

Dans la hâte, une des chaussures à talons de la sorcière se coince entre deux rochers étroits et tranchant, prémisse d'un mauvais présage ! Il ne devait rester que trois minute tout au plus avant l'inévitable et son coeur commençait à tambouriner la chamade au fur et à mesure que les secondes coulaient, ce qui eut pour effet de la perturber et de lui faire perdre sa concentration magique. Bien plus tôt que prévu, la bulle se brise devant le regard inquiet et stupéfait de la blonde, qui referme aussitôt la bouche en gardant de grandes joues bien gonflés, représentant là ses capacités mitigées pour retenir son souffle...

Non, pas ça... qu'ont m'aide !

Un regard inquiet vers la surface ne peut trahir l'inévitable, se libérer même maintenant ne serait jamais suffisant, la surface était beaucoup trop loin. Dans l'incapacité de parlé il était également impossible de recréer le sortilège si salvateur... Autrement dit, ça sentait la fin pour la jeune sorcière dont le coeur continuait à battre à la folie. N'y avait-il plus rien à faire ? Plus aucun miracle à espérer ?
« Dernière édition: Septembre 15, 2016, 09:04:15 par Alicia Ivanov » Journalisée
Koï
Créature
-

Messages: 9



Voir le profil
Fiche
Description
Impératrice des mers.
« Répondre #1 le: Septembre 14, 2016, 03:56:02 »

Être impératrice avait de bons côtés, régner sur les mers de Terra ou la Terre, jouir d'une immense richesse et l'exposer à tout le monde sans se retenir, organiser des soirées mondaines avec des gens riches également et se taper des demoiselles. Mais des fois, c'était aussi chiant, surtout la partie administrative de la chose, comme des piles de papiers à signer un par un, avec le tampon ou au stylo. C'était vraiment ennuyant, Koï était en train de bouder et gonfler ses joues pour montrer son mécontentement, elle voulait faire autre chose, comme nager dehors, dans la mer, ou barboter dans un bassin, toute nue, avec d'autres femmes. Mais là, elle devait rester dans son bureau, avec des servantes qui la surveillaient et qui n'allaient pas la lâcher, tant qu'elle n'aura pas fini son travail, c'était le pire truc qu'on pouvait lui faire. Et comme si aujourd'hui était un mauvais jour, elle devait, en plus, participer à une soirée de gala avec des vieux barbus, tous hideux les uns que les autres, ils avaient au moins quatre-vingts piges, leurs discussions étaient barbantes. Ils venaient surtout pour essayer de négocier un mariage arrangé avec leurs progénitures mâles, mais Koï s'en fichait largement de ses beaux gosses, elle préférait les femmes. Le mariage ne l'intéressait pas non plus, Koï n'aimait pas les relations stables, s'attacher à une personne et tout cela, elle préfère se faire un harem et avoir plusieurs demoiselles pour ses envies charnels. Au pire, se marier, avec plusieurs femmes, pourrait fortement lui donner envie, il faudrait que l'Impératrice puisse mettre cela en place, mais, pour le moment, elle profitait de sa vie.

La demoiselle hybride continuait à prendre part à la réception, avant de réussir à s'éclipser de ce moment de torture, retirant sa robe, en la faisant tomber par terre, se retrouvant toute nue, mais gardant, bien sûr, ses bijoux, comme ses bracelets, sa tiare ou ses colliers. Elle se sentait déjà mieux et libre, s'étirant doucement, arrivant devant les limites de son château, qui était entouré d'une grosse bulle d'air, pour les créatures qui ne savent pas respirer dans l'eau. L'Impératrice traversa donc la frontière, se retrouvant pleinement dans l'eau, où elle pouvait respirer, changeant ses jambes en une queue de poisson. Ainsi, elle pouvait nager librement et se déplacer très rapidement, elle commença à se balader tranquillement dans une partie vide de la mer, où il n y avait que la flore et des animaux marins inoffensifs. Ainsi, elle ne serait pas dérangée et profiterait seule de la beauté du paysage du fond marin, enfin, c'est ce qu'elle croyait, avant que les animaux marins lui communiquent la présence d'une femme en danger. Koï nagea donc en direction de l'inconnue, ondulant avec son corps pour s'approcher rapidement d'elle, voyant qu'elle semblait du mal à respirer, en même temps, c'était une humaine. En même temps, la blonde était habillée d'une robe, la tenue n'était pas très adaptée pour nager, mais bref, il fallait la sauver, Koï utilisa donc sa magie pour créer une grosse bulle d'air, englobant tout le corps de l'humaine, elle pouvait ainsi respirer pendant plusieurs heures. 

L'hybride s'occupa, ensuite du talon coincé de l'inconnue qui était maintenant sauvée, Koï pouvait maintenant lui parler tranquillement, même si le regard de la sirène se posait sur cette robe mouillée et moulant les formes de la blondinette : « Que fait une humaine sous l'eau ? Je suppose que tu maîtrises la magie ou tu as un objet pour respirer dans l'eau, mais cela semble t'avoir fait défaut et tu n'as pas les habits adéquats pour nager, même si cette robe mouillée moule bien tes formes, on voit tout. La prochaine fois, sache qu'il faut être nue ou en tenue moins encombrante pour bien nager, un maillot de bain, par exemple. Au passage, je m'appelle Koï, je suis l'Impératrice des mers et toi ? » La sirène faisait face à l'humaine, les mains sur les hanches, la poitrine légèrement bombée, n'ayant pas honte d'exposer son corps nu à une femme, bien au contraire. Elle attendait les réponses de l'inconnue, rajoutant simplement : « D'ailleurs, j'habite juste à côté, il serait pas mal d'y aller pour te sécher ou prendre un bain, enfin, si tu n'as pas encore eu ta dose d'eau. »
Journalisée

Vous pouvez consulter la liste de mes comptes ici. Si vous voulez RP avec l'un d'eux, vous pouvez me contacter ici.
Alicia Ivanov
Humain(e)
-

Messages: 17



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Septembre 15, 2016, 09:01:31 »

C'était la fin, je ne tenais plus. La main fermement plaquée sur mes lèvres faisait office d'ultime rempart entre l'eau et mes poumons, qui commençaient eux même à chauffer sérieusement. La brulure vive dans ma poitrine me hurlait de lâcher prise et de rejeter le carbone si impur, et ardent comme la braise. Une requête à laquelle je ne pouvais céder si je ne voulais pas me noyer... du moins jusqu'au moment ou le manque d'oxygène en devenait trop insoutenable, je perdais tellement pied que j'entrevoyais presque une silhouette se diriger vers moi au fond, à travers mon regard flou et le sifflement perçant mes oreilles. Etait-ce l'ange de la mort ? Je ne savais pas qu'il ressemblait à une sirène... peut-être qu'il prenait cette forme pour ceux qui mourraient dans l'océan ? Peut-être... que j'étais seulement en train d'halluciner dans mon dernier soupir alors que la main sur mes lèvres se fait plus molle, plus tombante... elle s'écarte définitivement pour laisser place à l'eau que j'aspire à plein poumon... C'était d'ailleurs plutôt étrange comme sensation, on aurait presque dit de l'air, j'avais l'impression de revivre.. c'était... c'était vraiment de l'air !

*tousse*... Ah... Ah...

C'est si bon que je ne cherche même pas à comprendre d'ou cet air frais viens, je ne capte même pas la silhouette pourtant si proche de moi jusqu'à ce qu'elle m'adresse la parole. Là encore, je n'écoute rien, je sais que je ne suis pas seule, mais je me concentre sur ma respiration, le visage encore rouge et mes poumons se gonflant comme deux ballons.

Ha... ha... doucement... je peux pas.... répondre à tout à la fois...

Et puis de toute façon je n'ai rien entendu, lorsque ma lucidité m'était revenu j'avais pris la phrase en plein milieu, elle avait parlé d'un maillot, de formes moulantes... Heu... quoi ?! Mince ! c'est vrai ! l'eau avait du transformer ma robe en une seconde peau tant elle s'était collée à mon corps ! Au début je m'en fichais parce que j'étais censé être seule, et c'est la raison principale pour laquelle je ne me mettais même pas en maillot de bain... Je n'aimais pas spécialement exhiber mon corps. Pourtant là à l'entendre, ça offrait un jolie spectacle qui me fit rougir d'avantage, de honte cette fois. Je devais ressembler à une véritable tomate maintenant, et elle avait du deviner que je n'aimais pas en montrer trop aux inconnues avec ce regard détourné et les bras croisées devant ma poitrine, pour cacher mes mignons petits seins un peu rebondit.

Merci... je suppose que je te dois la vie... mais... mais... Tu devrais mettre des vêtements toi aussi !!

toujours le visage aussi vive qu'une tomate je n'ose même pas la regarder, bien qu'elle soit une créature magnifique... Mais il lui fallait vraiment des vêtements !!

L'impératrice...des mers ? Une telle chose existe sur terre ? Moi je ne suis qu'une jeune sorcière qui s'est maladroitement pris le pied entre deux rochers, pendant une collecte d'algue. J'en recherche une un peu spéciale, d'une couleur bleu ciel. Elle serait rare et aurait de puissantes propriétés de récupération pour les utilisatrices de magies.

Elle habite juste à côté ? Tout ne semble qu'eau de mer pourtant, rien à l'horizon si ce n'est que de l'eau, encore et encore de l'eau à perte de vue... bizarre... mais il serait peut-être judicieux d'accepter, j'étais trop épuisée physiquement pour utiliser ma magie sans tomber dans les pommes pour l'instant. Il serait donc peu probable que j'arrive à retourner sur la plage via un portail et même si j'y parvenais, je n'aurais jamais assez de ressources magiques pour sécher mes vêtements... quel honte ce serait. De toute façon, encore un peu sous le choc et la tête me tournant, je m'effondre toute seule à moitié épuisé contre son épaule, mais avec un petit sourire

Un bain ? Si l'eau est chaude... ça me va... mais je n'ai pas de sous vêtements... sous ma robe ni de rechange sur moi...

Je devais encore reprendre mon souffle entres chaque mots, preuve que je n'avais pas complètement récupérer et que mon esprit était encore dans le brouillard. J'avais même oublié de lui donner mon nom alors qu'elle me l'avait pourtant demandé.
« Dernière édition: Septembre 15, 2016, 09:06:59 par Alicia Ivanov » Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox