banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Sexe transgénérationnel [PV]  (Lu 3850 fois)
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Septembre 11, 2016, 02:22:39 »

Le temps de la timidité était plus que passé, si Akahide avait initialement eu de sérieux doutes quand au fait d'accepter les avances d'Anna, ce n'était plus le cas désormais. La femme était terriblement perverse en plus d'être terriblement belle, mais c'était ça surtout, cette perversité, et cette ouverture d'esprit quand à ses fantasmes, qui plaisait au jeune homme. Le fait qu'elle lui demande de porter sa culotte, puis de se branler dedans, c'était typiquement le genre d'acte sortant de l'ordinaire qui faisait bander Akahide comme un taureau, et tandis qu'il le faisait, le jeune homme était en appel vidéo avec son amante qui était en train de se masturber tout en le regardant faire.

L'entendre dire de telles obscénités, lui dire à quel point elle voulait le sentir la défoncer avec sa grosse queue, acheva de le pousser dans ses derniers retranchements, il se mit alors à se masturber bien plus frénétiquement, avec les bruits des gémissements d'Anna pour le stimuler. Fermant les yeux, l'adolescent laissait son imagination faire le reste, et il s'imaginait être sur Anna en train de la baiser, pendant qu'elle serait justement en train de couiner. Il finit alors rapidement par jouir, et il déplaça à ce moment la culotte bien sur l'avant de son sexe, pour que son sperme s'accroche bien au tissu.

Aaaaaah ! Aaaaaaaaaaaah...Ah...Oh putain...

Il se calma progressivement, puis alors qu'Anna annonçait qu'elle arrivait, il essuya son sexe dans la culotte, afin que pas une seule goutte de sperme n'y échappe. Akahide profita aussi de ce moment, où il commençait à débander, pour remettre son boxer et renfiler son pantalon, tant qu'il le pouvait. Puis Anna vint juste à ce moment, et la femme vint l'embrasser. En se frottant contre son corps, l'adolescent qui avait définitivement perdu toutes ses hésitations, empoigna fermement les fesses de cette femme à la perversité si inspirante.
Puis elle lui déclara qu'elle avait hâte qu'ils fassent l'amour, mais qu'il allait falloir attendre. Forcément, le jeune homme s'y était attendu, car Toshiro les attendait, il hocha donc la tête en acquiessement, mais ne manqua pas une miette du spectacle qu'elle lui offrit en remettant sa culotte, qui était toute imbibée de son sperme.

Je vais faire de mon mieux Lovegood-San, mais...ça sera difficile de me retenir en sachant que tu baigne dans mon propre sperme.

N'y tentant pas, Akahide s'approcha d'elle, et juste pour la route, juste avant de rentrer dans la maison, il abaissa un peu le débardeur de la femme pour aller mordre et sucer l'un de ses gros seins. Une idée, folle mais présente, lui passa alors dans la tête...l'idée de la mettre enceinte...
Mais il redressa bien vite sa tête, et soupira.

Allons-y...j'ai hâte d'être à ce soir, Anna.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7925

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #16 le: Septembre 11, 2016, 07:23:57 »

Difficile d’expliquer rationnellement ce qu’Anna ressentait. Akahide avait été comme le petit caillou, qui, en tombant de la pente, provoquait une avalanche. Un rouage qui avait éclaté des années et des années de frustration. Sans lui, Anna aurait pu finir comme toutes ces vieilles mégères, aigries, vomissant sur les gamines en minijupe, des tenues si courtes qu’on voyait leurs fesses, fustigeant l’indécence et la luxure d’une génération débridée ayant perdu ses repères, et se faisant sauter en soirée. Et, grâce à Akahide, Anna avait enfin pu satisfaire ces pulsions ancestrales. Et, visiblement, Akahide était aussi excité qu’elle, puisque, alors qu’il était temps de revenir à la cuisine, il se précipita vers elle, et abaissa son débardeur, embrassant son sein, la faisant frémir.

« Oh, Akahide-san... ! »

Elle était tentée de poursuivre, de l’embrasser, se presser contre lui, et attraper sa queue dans sa main, afin de la serrer. Oh oui, c’était terriblement tentant, mais le temps jouait contre eux. Elle alla néanmoins l’embrasser en retour, se serrant contre lui, sentant sa verge érigée, ce mât assoiffé qui ne demandait qu’à se perdre dans son corps. Hum, qu’elle aimait ça ! Oh, oui, c’était bon, si bon... Impossible de se décoller des lèvres de l’homme, elle continuait à l’embrasser goulûment, fourrant sa langue dans sa bouche, remuant avec la sienne, jusqu’à ce qu’elle ne finisse par sentir la voix de sa conscience l’appeler.

En soupirant, Anna rompit alors ce baiser, et s’écarta rapidement, respirant précipitamment, comme si elle ressortait d’un marathon, et se mordilla les lèvres, s’appuyant contre le mur.

« N-Non, Akahide-san... Pas... Pas maintenant ! Il... Ce soir, mon chéri, ce soir, tu t’occuperas de moi... »

Pour l’heure, la priorité était que Toshiro ne se doute de rien. Fort heureusement, Akahide acquiesça aussi, en lui disant ô combien il avait hâte, lui aussi, d’être à ce soir. Anna ne put que sourire sensuellement devant l’appétit du jeune homme, et lui fit un clin d’œil, tout en remettant son débardeur en place. Il était temps d’y aller, et, ensemble, ils retournèrent donc vers la cuisine, où Toshiro avait déjà commencé à se verser du sucre sur une crêpe.

« Ça a été avec ta mère, vieux ? » lui demanda Toshiro.

Anna les laissa discuter, tout en marchant vers un placard, et l’ouvrit. Elle leur tournait le dos, mais était sûre qu’Akahide la regardait, car sa main alla s’emparer de la tasse abritant le liquide du jeune homme. Le sperme était là, formant un épais liquide blanc. Toshiro ne voyait rien, car, par rapport à Anna, il lui tournait le dos, tandis qu’Akahide, assis à côté de son ami, pouvait sans problème voir Anna, qui lui sourit tendrement, avant de boire un peu du contenu de la tasse. Une scène qui pouvait sembler particulièrement choquante et perverse, mais qui amena un sourire ravi, et une lueur malicieuse, qui pétillait dans les yeux de la femme.

Se pinçant les lèvres, elle essuya ses lèvres avec sa serviette, et se déplaça un peu, en se raclant la gorge.

« Dis-moi, Akahide-san... Pourquoi ne resterais-tu pas dormir cette nuit ici ? »

Toshiro, un peu surpris, regarda sa mère.

« Si ça ne te dérange pas, mon chéri... »

Le jeune homme rougit légèrement en entendant sa mère utiliser ce sobriquet devant son ami, et se dépêcha de répondre :

« Euh... Non, bien sûr, mais... Enfin, si t’en as envie, bien sûr », conclut-il, en regardant à nouveau Akahide.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Septembre 11, 2016, 08:54:42 »

Cette frustration était à la fois un bonheur et une vraie malédiction, car ils ne pouvaient pas faire ce qu'ils voulaient quand ils le voulaient. Mais dans le même temps, cette nécessité de garder leur relation secrète vis à vis de Toshiro ajoutait clairement du piment, car il y avait le risque de se faire prendre, qui paradoxalement semblait autant les effrayer que les exciter. Akahide aussi aurait aimé la pousser contre le mur extérieur de la maison, déboutonner son pantalon qui le serrait de nouveau avec son érection qui avait repris, et enfin perdre sa virginité en s'enfonçant dans la chatte d'Anna, qu'il imaginait comme étant la plus agréable du monde entier.
Mais elle avait raison. Après avoir laissé l'adolescent lui téter le sein, puis avoir été l'embrasser, Anna avait elle même pris conscience qu'ils allaient prendre trop longtemps à rentrer, et Akahide aquiessa, même si c'était à contrecoeur. L'attente jusqu'au soir allait être longue, et l'adolescent ne savait même pas comment ils allaient faire, puisqu'il n'était normalement pas question qu'il passe la soirée chez eux...même si ça pouvait toujours s'arranger. Mais le plus urgent, c'était de rentrer, et Akahide songea à divers sujets, pour essayer de débander avant d'arriver dans la même pièce que Toshira, qui l'acceuillit.

Ouais, rien de bien sérieux, elle avait juste encore pris assez de courses pour alimenter tout un régiment pendant trois mois, tout déballer et ranger nous a pris du temps.

Akahide commença alors à manger des crêpes, et les deux adolescents reprirent leurs discussions. Le jeune homme lui parvenait fort heureusement à rester assez concentré sur son ami pour suivre bien la conversation, lui répondre dans les clous, tout en jetant régulièrement des regards avides sur sa mère, qu'il vit boire dans la tasse...et donc avaler son sperme. Il voyait Anna maintenant sous un jour complètement différent. Oh bien sûr, ça aurait été mentir que d'affirmer qu'il n'avait jamais un peu maté la mère de son ami, mais c'était resté épisodique et certainement pas avec une vraie idée derrière la tête. Mais maintenant...tout avait changé, il l'avait vu presque nue quand elle lui avait sucé la bite tout à l'heure, et ce soir...ce soit ils allaient vraiment coucher ensemble. Anna posa d'ailleurs les bases de cette certitude en invitant Akahide à coucher à la maison ce soir, ce qui ne pouvait pas poser trop de problèmes, vu qu'Anna et son mari dormaient dans des chambres séparées, et que le mari était en voyages d'affaires.

Oh pourquoi pas, ça fait un moment que mes parents ont pas eu l'occasion de se faire un dîner aux chandelles. Je vais juste les prévenir.

Akahide sortit alors son smartphone, et envoya des sms à ses parents pour les prévenir. Il savait dores et déjà que la réponse était positive, surtout si Lovegood-San était présente, car la femme avec ses multiples activités bénévoles était bien vue parmi les parents d'élèves. Il reçu en effet même pas une minute après confirmation de ses parents.

Effectivement, ça leur pose pas de problèmes. On va peut-être pouvoir se finir ce mode histoire ce soir alors, voir ce qu'on peut débloquer comme personnages.

Akahide relança son ami sur ce sujet de discussion, il avait bien vu que la demande venant de sa mère l'avait un peu surpris, mais il fallait lui sortir ça de la tête. Heureusement il le connaissait bien, et savait comment faire pour lui éviter toutes suspicions. La suite de la journée fut donc moins...riche en péripéties que le début d'après-midi. Toshiro et Akahide remontèrent en haut et jouèrent à la console pendant un moment, même si ils prirent à un moment une grande pause pour revoir ensemble certains éléments de leurs cours de la semaine. Puis le soir vint, avec le dîner, qui se passa très bien. Si Toshiro pouvait avoir eu des soupçons, ce qu'Akahide avait craint à un moment donné, l'absence d'autres éléments perturbateurs lui fit baisser sa garde.
Akahide était toutefois parvenu à échanger des sms avec Anna dans le courant de l'après-midi, pour qu'ils s'organisent ce soir, et il fût convenu qu'Akahide rejoindrait Anna dans sa chambre une demi-heure après qu'ils se soient couchés, ce qui laisserait à Tochiro le temps de s'endormir, et la chambre d'Anna était la plus éloignée de celle de son fils, histoire de réduire les risques. Les heures semblèrent longues au jeune homme, qui même si il parvenait à passer un bon moment, avait sans cesse une bonne partie de son esprit focalisée sur le fait qu'il allait perdre sa virginité ce soir.

Après le repas, Toshiro et Akahide passèrent une nouvelle heure à jouer à la console, puis ils allèrent se coucher, tout de même un peu fatigués, mais contents d'avoir bien avancé dans leur jeu. Akahide passa toutefois la demi-heure dans sa chambre à rester debout, immobile, à regarder régulièrement l'heure sur son portable. Anna aussi était allée se coucher, et peut-être même se préparait-elle pour lui ? Ce fût la demi-heure la plus longue de toute son existence, et il la passa à bander fort en anticipation de ce qui allait se produire. Quand l'heure arriva, Akahide entreprit de se déshabiller précautionneusement, et ne garda sur lui que son boxer, puis ouvrit doucement la porte de sa chambre pour se diriger à pas feutrés vers celle d'Anna, dans laquelle il rentra tout aussi discrètement, en fermant la porte doucement derrière lui.
Le jeune homme se rpésenta donc à Anna avec rien d'autre qu'un boxer, qui ne masuait pas du tout la trique d'enfer qu'il avait.

Anna...
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7925

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #18 le: Septembre 11, 2016, 10:07:27 »

Dieu, que cette journée fut longue ! Par tous les kami, Anna se mit à tourner en rond, incapable de savoir quoi faire. Elle laissait Akahide et Toshiro jouer ensemble, et passa une partie de l’après-midi à faire le ménage, non pas par souci de propreté, mais pour... Pour s’occuper. S’occuper, oui, car, dans l’heure qui suivit le goûter et les crêpes, Anna se rendit dans sa chambre, et se masturba frénétiquement, gémissant le nom de son amant en imaginant quantité de fantasmes. Dire qu’elle avait craint cette rencontre, elle l’avait anticipé en la redoutant. Elle avait craint qu’Akihide ne fuit, en la prenant pour une folle perverse, ce que, en réalité, et sur bien des aspects, la femme était. Anna continuait donc à se caresser, jusqu’à voir les SMS d’Akahide, aguicheurs et provocateurs. Elle sourit, sachant que Toshiro ne viendrait pas les lire. Son enfant avait été bien éduqué, et elle répondit donc, annonçant à Akahide qu’elle aurait une « surprise » pour lui ce soir.

Une surprise qui l’amena à ouvrir sa garde-robes, jusqu’à trouver ce vieux vêtement, une tenue qu’elle n’avait pas enfilé depuis... Eh bien, aussi terrible que ce soit, depuis avant la naissance de Toshiro. Un sous-vêtement qu’elle avait mis le jour de son mariage, un ensemble blanc en ivoire qui lui avait coûté une petite fortune, et qui avait probablement été la seule fois où elle avait vraiment réussi à subjuguer son mari depuis qu’il l’avait engrossé. Une tenue que, depuis lors, elle n’avait plus jamais enfilé, et qu’elle avait masqué au fin fond de sa garde-robe, avec une sorte d’envie coupable. Cette tenue n’était pas qu’un simple bout de vêtement, elle était le symbole candide d’une innocente jeune fille convaincue que l’amour, l’Amour, surclassait tout, et permettait de surmonter à tout. Cette tenue, c’était l’uniforme d’une jeune femme qui s’était persuadée qu’elle vivrait heureuse jusqu’à la fin de ses jours. Elle avait souvent songé à la brûler, mais sans jamais y arriver. Anna savait que la tenue l’irait, car elle avait toujours fait attention à sa ligne.

Et ce soir... Ce soir, elle allait la remettre, et la sortit, la déposant sur son lit, l’observant silencieusement, pendant un long moment.

*N’empêche, j’ai quand même pris quelques kilos, et elle avait été faite sur mesure... Est-ce qu’elle m’ira toujours ?*

La logique aurait voulu qu’elle l’essaie, au moins, mais Anna n’en fit rien, et termina son ménage, puis prépara ensuite le repas du soir. Ce dernier se déroula tranquillement. Curieusement, Anna ne se sentait pas gênée, et trouvait au contraire très amusant, vis-à-vis de Toshiro, de jouer avec Akahide, de le titiller, tout en ayant l’air normal. Ainsi, quand Toshiro alla mettre son plat dans le lave-vaisselles, leur tournant le dos, Akahide en profita pour tendre sa main, venant caresser le sexe de son amant à travers son jean. La tâche était d’autant plus aisée qu’Anna mangeait à la manière des Japonais, assis sur le sol, autour d’une table basse, et il était donc facile d’atteindre les personnes autour de la petite table.

Anna lui souriait sensuellement, puis le repas se termina, et elle tenta ensuite, en vain, de lire un peu. Elle savait qu’Akahide et Toshiro allaient se coucher sous peu, et, quand elle reçut un message lui annonçant qu’ils se couchaient, son cœur manqua quelques battements, et elle se redressa, s’extirpant de son lit. Faute de lire son livre, elle avait surtout relu les différents SMS échangés entre elle et son amant, et se déshabilla, puis récupéra les vêtements qu’elle avait sorti plus tôt, les enfilant les uns après les autres, et constata, avec joie, que l’ensemble lui allait toujours bien.

Elle éteignit ensuite sa grande lampe, et alluma la lampe de chevet, puis se glissa sous la couverture de son lit, afin de faire la surprise à Akihide. Et, quand ce dernier rentra, elle sourit en le voyant, presque nu, en boxer.

« Ferme la porte, mon chéri... »

Il se retourna, et elle en profita pour retirer la couverture, tirant dessus d’un coup sec en se redressant, ce qui fit que, quand Akahide se retourna, il eut devant lui une sacrée apparence.

Difficile de dire ce qu’on voyait le plus. Était-ce cette superbe guêpière, finement brodée, avec une bande de silicone intérieure qui permettait de la maintenir, et qui moulait son dos à la perfection ? Ou bien son magnifique shorty à dentelle, qu’on devinait juste en-dessous du corset ? Ou encore ses longs gants blancs, semi-transparents, et extrêmement agréables à porter ? Ou encore ses longs collants blancs qui épousaient à la perfection ses magnifiques jambes fuselées ?

L’ensemble contrastait à merveille avec sa peau basanée, et, pour autant, même si on devait véritablement avoir l’impression de voir une nymphe, Anna rougissait, car elle avait peur d’être ridicule dedans. Son tour de poitrine, par exemple, avait légèrement grandi, ce qui se sentait sur le corset, ou les bonnets étaient tendus à leur maximum ? C’est ainsi que, malgré l’assurance dont elle faisait preuve, la jeune femme se mit à bégayer nerveusement :

« Co-Comment tu me trouves ? »
« Dernière édition: Septembre 11, 2016, 10:26:01 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #19 le: Septembre 11, 2016, 10:59:47 »

La journée avait été effectivement longue, même si Akahide avait pu se divertir en la présence de Toshiro, cela ne l'avait pas empêché d'attendre fébrilement ce moment. Le jeune homme referma précautionneusement la porte derrière lui, un moment qu'Anna utilisa pour sortir du lit, et quand il se retourna, le jeune homme sentit presque son coeur manquer un ou deux battements.

Oh...wow...

le lycéen ne savait sur le coup pas trop quoi dire, car Anna se présenta à lui dans une lingerie blanche de très grande qualité, et qui la rendait...diablement sexy. Il passa un moment à la regarder ainsi, ses seins qui étaient fortement moulés dans la guêpière, ses avant-bras recouverts de gants en dentelle, et ses collants avec jarretelle, un détail qu'il appréciait tout particulièrement. En résumé, Akahide se sentit fier comme un coq que la femme aille jusqu'à se préparer ainsi pour lui, et quand elle lui demanda de façon timide comment il la trouvait, il pensa durant un moment qu'elle se moquait de lui.

Sérieux ? T'es...t'es magnifique...si on m'avais dit que tu me sortirais le grand jeu comme ça...

Vraiment, Akahide était sous le charme, et à plus forte raison pour honorer ainsi sa première fois. C'était pour ça que le jeune homme était plus attiré par les femmes plus âgées que lui, car elles avaient l'expérience, et le sens de la mise en scène, ce à quoi Akahide était particulièrement sensible. Il s'approcha alors doucement d'elle, avec une démarche un peu difficile, car son sexe lui faisait atrocement mal à force d'avoir été en état d'érection quasi perpétuelle durant toute l'après-midi. Le jeune homme vint tout près de son amante, et il leva une main tremblante pour la poser sur l'un des seins d'Anna, pour sentir la texture de la lingerie qu'elle portait, tandis qu'il baissa un moment la tête pour voir son shorty en dentelle, qui protégeait pour le moment cette partie de l'anatomie féminine qu'il savait qu'il allait enfin voir et explorer...son intimité. Une grosse bouffée d'excitation sembla alors le parcourir, et il se colla contre elle, avec sa fougue de jeune adolescent bourré d'hormones, et alla l'embrasser durant un moment. Son sexe tendu tapa contre le bas-ventre de la femme, et il se frottait même instinctivement contre.

J'ai eu du mal à tenir jusque là Lovegood-San...comment est-ce que ton mari peut être aveugle à ce point, ça me dépasse...mais je le suis pas.
C'est...c'est pour recréer une ambiance de nuit de noces que t'a mis ça du coup ? Je dois dire...ça m'excite beaucoup.


Dans son imagination débordante, Akahide s'imaginait limite un scénario en prélude à tout ça, où lui et Anna se seraient mariés plus tôt dans la journée, et où elle l'attendait avec cette belle lingerie pour leur vraie première fois. Et lui, le petit puceau, allait enfin connaître le bonheur de faire l'amour à une femme.

J'adore tout...pas seulement ton corps ou ta tenue...mais surtout la façon dont t'es perverse, ça me fait bander encore plus que tout le reste...et ça déteint un peu sur moi je crois aussi.

Impossible en effet de louper à quel point Akahide était en train de bander fort.

Alors du coup...on va faire comment ? Enfin...je sais...en théorie, mais comme j'ai jamais pratiqué...
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7925

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #20 le: Septembre 12, 2016, 12:15:17 »

Son mari, quand elle l’avait connu, avait déjà été très volage. De fait, il couchait avec de nombreuses Américaines, et c’était Anna qui avait eu le gros lot. C’était sur elle que la graine s’était plantée. Et elle était bien nichée. Cependant, le regard qu’elle vit dans les yeux d’Akahide, ce regard... Ce regard lui confirma pourquoi elle voulait coucher avec un jeune homme vierge. Quelqu’un qui n’était pas blasé, quelqu’un qui appréciait pleinement sa beauté, et elle sourit de plaisir en voyant ce regard, ce regard qui était plus parlant que mille mots. Ce regard qui se poursuivait avec une fabuleuse trique, nettement visible à travers son boxer. Anna s’en pinçait les lèvres, crispant et décrispant ses doigts, sentant une série de frémissements traverser son corps, remontant le long de son échine.

Elle le vit se rapprocher, posant ses mains sur ses bonnets, non pas pour les retirer, mais pour observer ce corps, pour sentir cette beauté, cette tenue qui ne faisait que magnifier le corps d’Anna. Réussissant à parler, le jeune homme avoua qu’elle était belle, et que la seule idée de croire qu’elle puisse ne pas l’être relevait de la folie la plus totale. Ceci la fit rougir davantage, et elle laissa l’homme l’observer, détailler son corps, observant son shorty. Anna continuait à sentir son cœur remuer follement dans sa poitrine. Akahide se pressa alors contre elle, et elle répondit volontiers à son baiser, soupirant de plaisir à ce contact délicieux.

« Hmmm... »

Sa main se posa sur sa nuque, caressant sa peau, et l’autre se glissa dans le creux de son dos, remuant sur sa peau, se rapprochant de ses fesses, pendant que, yeux clos, elle répondait avec envie à son baiser. Elle sentait l’excitation furieuse de l’homme. Le brave avait déjà joui un certain nombre de fois aujourd’hui, mais, aux yeux d’Anna, tout ce qu’ils avaient fait, jusqu’ici, tout ce qu’ils avaient réalisé ensemble plus tôt dans la journée, tout ça, ça n’avait été qu’un prélude.

Le baiser se rompit, et Akihide exprima sa surprise, son désarroi. Que faire ? L’esprit de l’homme devait fourmiller d’idées, et savoir qu’elle stimulait à ce point son imagination ne put que faire doucement sourire la jeune femme, qui posa ses mains sur ses épaules, les caressant doucement, tout en le retournant lentement.

« Tu n’as pas à choisir, tu sais... Ce soir, on va... Tout faire. »

Elle insista sur le mot, et le poussa alors. Les jambes d’Akahide heurtèrent le rebord du lit, et il tomba sur ce dernier, puis, en lui souriant, la jeune mère de famille fléchit les genoux, et lui ôta son boxer, le jetant ensuite au sol, et vit sa belle queue, qu’elle se mit à masser dans le creux de sa main, le masturbant tendrement et fermement, serrant ses doigts sur sa hampe de chair, sa main filant de haut en bas.

« J’aime tant ta queue, Akahide-san... »

Anna lui sourit encore, léchant son sexe, l’embrassant, tout en continuant à lui parler :

« J’ai porté cette tenue, une seule fois, le jour de ma nuit de noces. Mais... Je m’attendais à plein de choses, à me faire prendre toute la nuit par un amant fougueux et aimant. Je n’ai rien eu de ça, Akahide-san, alors... Je veux que tu me regardes te sucer, et que tu ne détournes pas les yeux, que tu me regardes, moi, même si c’est un vulgaire moi... Je veux que tu sois ce parfait époux dont j’ai rêvé depuis si longtemps, mon chéri. Sois mon époux... »

Elle termina cette réplique par un ultime baiser sur l’extrémité de sa queue, puis ouvrit alors la bouche, et commença à faire ce qu’elle lui avait dit : le sucer.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #21 le: Septembre 15, 2016, 02:09:46 »

Akahide avait beau avoir une imagination très fertile, et une sacrée envie de mettre ses idées en pratique, son manque d'expérience se faisait encore sentir dans sa légère hésitation. Fort heureusement, Anna compensait, et était là pour le guider et l'encourager. Le jeune homme sentit un frisson le parcourir quand elle lui déclara qu'ils allaient tout faire cette nuit, et il eu comme la sensation que sa queue se tendit encore un peu plus à l'idée de tout ce que ça sous-entendait.
Puis, Anna la poussa doucement sur le lit, de façon à ce qu'il se trouve assis sur le rebord, et il manqua d'air pendant une seconde quand la femme lui retira son caleçon, le mettant effectivement nu face à elle. Le fait de se retrouver à poil dans cette chambre, sembla être comme une réalisation pour lui, qu'il allait vraiment le faire. Cette fois, Toshiro dormait, et se trouvait dans une chambre éloignée de celle là. Il pouvait donc se trouver nu en compagnie d'Anna, et cette fois, il ne serait pas question juste de leurs petits jeux...non, cette fois, ils allaient baiser pour de vrai.

Aaaaaaaah...

Le jeune homme se tendit comme une corde de violon quand Anna se mit à genoux face à lui, et posa l'une de ses mains gantées sur son sexe pour commencer à le branler. Akahide bandait très dur, et ce d'autant plus qu'il était d'avantage habitué à sentir sa propre main sur son sexe, que celle d'une autre personne...c'était très différent, et cent fois meilleur !

Anna...Oh Anna...ouais...

Il vit la femme approcher son visage de sa bite, et tout en commençant à la lécher, lui parla, et ces paroles achevèrent de le rendre fou de désir. Le roleplay, c'était quelque chose qu'Akahide aimait pas mal, et au vu de la tenue qu'Anna avait décidé de mettre, qu'il prenne pour cette nuit le rôle de son mari le stimulait aux extrèmes.

Ouais...toi et moi...nous nous sommes mariés pas plus tard que...aaaaah...cet aprèm et...ho putain...c'est notre nuit de noces...Ah !

Anna avait alors commencé à le sucer, aussi parler était difficile, mais dans son esprit défilait les visions de cette hypothétique journée, où lui le jeune homme aurait marié une magnifique femme bien plus âgée qu'elle, mais surtout terriblement perverse et qui adorait la fougue de sa jeunesse. Conformément à ses instructions, Akahidela regardait le sucer, et il sentait tout...les dents qui râclaient son sexe, la langue qui le parcourait, et l'effet de suçion quand elle aspirait l'air pour le sucer d'avantage.

Han Anna...je vais te baiser...toute la nuit...

Le jeune homme qui avait posé ses mains sur les épaules de son amante, sen pencha alors un peu pour pouvoir accéder à la fermeture éclair du corset qu'elle portait, et entreprit de tirer dessus pour le lui ôter. Elle avait beau être belle dedans, Akahide adorait encore plus avoir un accès plein à ses seins nus, et quand il lui ôta son corset, tout en continuant à se faire sucer, il posa ses deux mains sur les seins de son "épouse" pour les malaxer et les pincer.

T'es si belle...si bonne...oh putain la façon dont tu me suces...han...A...Anna...doigte moi...g...glisse un doigt dans mon cul...Aaaaaah...
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7925

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #22 le: Septembre 15, 2016, 11:27:40 »

Oh, Dieu, qu’elle aimait ça ! C’était à croire qu’elle ne se pourrait jamais se lasser du fait de sucer une queue... Ou, plutôt, de celle d’Akihide. Fermant les yeux, elle les ouvrait néanmoins fréquemment, afin que son regard croise celui de son amant, tout en s’amusant peu à peu à déplacer son visage, faisant rouler sa queue dans sa bouche, cette dernière tapant contre ses joues, avant de s’enfoncer profondément en elle. Elle gémissait de plaisir, soupirant délicieusement, et le voyait se dandiner sur place. Anna était follement heureuse de voir que sa tenue lui allait bien, et encore plus heureuse de voir Akahide si heureux, si ravi... Avec sa queue si grosse, si lourde, si forte... Oh, que c’était bon ! Elle continuait à la pomper, à la lécher, à la sucer tendrement, tirant dessus, sa langue filant sous sa queue pour la titiller, remuant sur sa hampe.

« Hmmmm... !! »

Pour elle, c’était vraiment une magnifique saucisse de chair, qui gonflait et se durcissait, les mots d’Akahide étant de plus en plus difficiles à prononcer, tant l’homme semblait excité. Elle en rougissait de plaisir et de fierté, peinant à croire que c’était elle qui était responsable d’un tel désir, et sentit l’homme approcher ses mains de son corps, la faisant doucement gémir de plaisir. Elle sentit ses mains trembler sur son dos, tirant sur la fermeture de son corset, pour le lui retirer, en écartant aussi les lanières situées sur ses épaules. Leur « nuit de noces »... Elle avait naturellement encore à l’esprit ce que l’homme avait dit, une idée qui, en réalité, l’excitait aussi doucement.

Avoir une vraie nuit de noces, et non pas la séance instantanée qu’elle avait eu avec son mari. Oh, il avait adoré la baiser dans cette tenue, mais, lors de leur nuit de noces, son mari avait tellement bu qu’il s’était effondré sur place, dormant contre elle. Son corset tomba donc sur le sol, et elle soupira encore en sentant les mains de l’homme masser et palper ses seins. Il demanda alors à se faire doigter, et Anna écarquilla les yeux, surprise.

*QUOI ?! Est-ce que j’ai vraiment entendu... ? Non, je n’ai pas rêvé... Mais... Le toucher dans...*

Anna en fut surprise qu’elle retira même sa bouche de son sexe, relevant la tête pour le regarder, ses yeux exprimant toute sa curiosité. Puis elle les fronça ensuite, en se sentant rougir, et se mordilla les lèvres.

« Tu.. Tu es sûre, Akahide-san ? C’est que... Je n’ai jamais été... Par là... »

Elle rougit encore, tournant la tête. En soi, ce n’était pas si surprenant, car, dans leurs jeux de rôle érotiques et virtuels, il arrivait parfois qu’elle se retrouva équipée d’une ceinture-gode, et ne le pénètre. Ce genre de choses l’avaient troublé, car elle en avait ressenti une profonde et souterraine excitation. Si Akahide était observateur, il pouvait éventuellement deviner que le trouble de la jeune femme signifiait autre chose... À savoir qu’elle était toujours vierge de ce côté-ci de son corps.

Anna réfléchit donc rapidement, et sourit ensuite, une détermination résolue se lisant dans son visage :

« Ce soir, mon époux, nous allons perdre toutes nos virginités, toi et moi... Si tu es d’accord, relève-toi, et j’irais te sucer de nouveau... En m’occupant de ta porte arrière. »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #23 le: Septembre 27, 2016, 09:43:53 »

Quand il avait prononcé ces mots, Akahide l'avait fait sous le coup d'une impulsion subite dictée par son excitation, par le plaisir ultime qu'il ressentait à se faire sucer par Anna, qui faisait ressortir tous ces fantasmes qu'il n'avait jamais auparavant laissé s'exprimer. Qu'elle lui glisse un doigt dans le cul pendant qu'elle continuerait sa fellation, ça lui était venu juste d'une considération morphologique simple: chez l'homme, le meilleur moyen d'atteindre et de stimuler la prostate était de passer par la porte arrière, il était même stupéfiant au final qu'aussi peu d'hommes pratiquent la sodomie au vu de ça. Pour autant, Akahide n'avait jamais testé ça, car l'idée de s'enfoncer lui même un doigt dans l'anus tout en se masturbant lui semblait...et bien un peu ridicule. Par contre, que ça soit Anna qui le fasse, autant la possibilité d'avoir un peu mal l'effrayait, autant l'excitation qu'il ressentait à cette simple idée balayait toutes les hésitations qu'il pouvait avoir.

Anna toutefois s'arrêta quand il fit sa demande, et elle sembla pour le moins troublée. Cela étonna le jeune homme, surtout que dans certains de leurs chats en ligne, il avait déjà été question d'aller bien plus loin, Anna enfilant un gode ceinture pour le sodomiser tout en le branlant par exemple. Pourtant, il ne fallait probablement pas perdre de vue qu'il y avait une différence entre le online et la vie réelle, peut-être en demandait-il trop ? Jusque là Anna ne semblait pas avoir de limites, mais ces dernières devaient exister, forcément, et pendant un moment, Akahide craignit de les avoir bêtement franchies. Il s'apprêta alors à s'excuser quand, après quelques secondes d'un silence gênant, elle sembla reprendre confiance en elle, et affirmer qu'ils allaient tous les deux perdre leur virginité.

Une expression, pour le moins craquante, de surprise éclaira alors le visage du jeune homme, qui comprit alors ce qu'elle avait voulu dire juste avant. Qu'elle n'aie jamais doigté un mec avant, c'était plausible...mais qu'elle ne se soit jamais faite sodomiser ? Bordel mais...mais son mari était vraiment le plus gros teubé de la planète ! Enfin, ça Akahide le savait déjà, mais au point de ne jamais tenter de se fourrer dans un cul pareil ? Si le jeune homme fantasmait beaucoup sur les seins d'Anna, il n'y avait pas que ça qui déclenchait chez lui des éréctions incontrôlables, le cul d'Anna notamment était absolument divin, un boule parfait, bien rond et ferme...et qui n'avait jamais été exploré.

Suite à cette révélation, le jeune homme bondit presque du lit pour se redresser, présentant sa queue toute fière et dressée devant le visage d'Anna.

Oui, fais le, j'en ai envie mon amour. Suce moi, doigte moi, je te promet que ce soir...je vais te baiser comme jamais on t'a baisé dans toute ta vie.

Que cette femme soit encore vierge à un seul de ses orifices faisait sortir de ses gonds le jeune homme, quand bien même il était puceau, il comptait sur son énergie visiblement sans bornes pour bien baiser cette femme esseulée. C'était à son sens un crime, et il en était déjà certain, il reviendrait aussi souvent que possible chez Anna, autant de fois que cette dernière l'accepterait, pour qu'ils baisent dans tous les sens. Mais là, pour l'instant, le jeune homme attendait que sa partenaire revienne s'occuper de lui. Il voulait sentir de nouveau sa queue se faire gober dans la bouche avide de cette femme, et surtout, elle voulait la sentir lui doigter son anus étroit, et lui faire découvrir de nouvelles sensations. Si ce qu'il avait lu sur le net concernant la stimulation de la prostate était vrai, alors il allait jouir comme jamais auparavant.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7925

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #24 le: Septembre 27, 2016, 11:51:04 »

Anna était effectivement vierge à hauteur de ses fesses, ce qui était sans doute l’ultime preuve qu’elle était dans un mariage sans amour. Son mari était terriblement égoïste, et l’avait toujours été. Il n’avait épousé Anna que parce que ses parents l’en avaient obligé, afin de ne pas jeter la honte sur leur réputation. Anna était en réalité terriblement excitée face à Akahide, qui semblait scandalisé en apprenant que la femme était toujours vierge à hauteur de ses fesses. Elle rougit donc furieusement, en comprenant, en filigrane, que l’homme fantasmait aussi sur son cul, ce qui, loin de la gêner, ne fit, en réalité, que l’exciter davantage. Belle, elle était belle... Ce constat s’imprégnait en elle, et, quand Akahide expliqua qu’il allait la baiser comme jamais on ne l’avait baisé, elle se mordilla les lèvres, et ferma les yeux... Et, si Akahide la regardait bien, il pourrait voir des larmes en perler. La jeune femme ressentait en effet une épaisse vague d’émotion la traverser, remontant dans sa poitrine.

« Oh, Akahide-san, je... Je te remercie tellement d’être là, d’être mon époux... Oh, mon chéri, oui, ce soir, tu vas me baiser fort, bien fort, et tu me baiseras même toute la nuit. »

Le désir s’exprimait, surclassant la raison, un désir refoulé pendant des années, comme une soupape qui était sur le point d’exploser, ou comme un barrage qui, à force d’avoir retenu de l’eau, voyait cette dernière sortir, filant abondamment.

« On baisera ensemble jusqu’à ce que l’aube se lève, Akahide... Et alors, tu seras mon véritable époux. »

Elle s’avança alors, et finit à genoux, puis attrapa le sexe de l’homme dans sa main, et l’embrassa, déposant sur son sexe une série de baisers, frottant ses joues dessus, ou le léchant. Elle l’avait déjà fait plus tôt dans la journée, mais qui irait s’en plaindre ? Ainsi, cette femme était magnifique à voir, relevant fréquemment les yeux pour voir son visage.

« Je veux encore te sucer la queue, Akahide-san... Mais je veux que tu me regardes, que tu ne détaches jamais les yeux de moi, que tu me dises combien je suis belle... Alors, regarde-moi tout le temps, même si c’est un moi vulgaire. »

Anna ouvrit ensuite la bouche, et goba ce sexe, retournant le pomper, tout en glissant ses mains sur ses fesses, les malaxant, rapprochant le bout de ses doigts de sa croupe. Sa tête filait d’avant en arrière, Anna creusant ses joues pour pouvoir le sucer au mieux. Et, tout en faisant ça, elle se rapprochait délicatement de son petit trou rose.

« Hmmm... Mmmhmmm... »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #25 le: Octobre 06, 2016, 02:09:58 »

Apprendre qu'Anna était toujours vierge de son anus l'avait autant révolté que terriblement excité, car cela voulait dire que ce soir, il allait prendre cette virginité, qu'il allait enculer Anna pour la première fois de sa vie, et ça, ça donnait au jeune homme une trique de tous les diables...ainsi que pour bien d'autres raisons. Il en était désormais certain, ce qui allait se passer cette nuit allait appeler à d'autres nuits de ce genre, car il était désormais impossible qu'il considère Anna comme un simple plan cul d'un soir, elle l'excitait beaucoup trop pour ça, et plus encore, il voyait que c'était réciproque, que la femme appréciait d'enfin trouver un jeune homme fougueux comme lui qui apprécie sa beauté.

T'en fait pas...j'ai pas l'intention d'en louper une miette. Pitié viens, suce moi, j'ai envie de vider mon foutre dans ta bouche, t'imagines même pas...

initialement timide, Akahide n'hésitait désormais plus trop à parler de façon très crûe, car il avait pu voir que la femme aimait cette légère vulgarité de sa part, sans jamais toutefois aller jusqu'à mal la traiter, une chose dont il serait bien incapable. Anna se remit alors à genou devant lui, et après quelques baisers et frottements de sa verge contre ses joues ou encore son nez, la mère de famille s'exécuta et reprit le sexe du jeune homme dans sa délicieuse bouche.

Ah ouaiiiiiis ! Oh putain ouais...

Incapable de rester inactif avec ses mains, surtout en la regardant lui pomper le sexe, Akahide posa ses mains sur la tête d'Anna. Il n'avait pas trop le choix, comme il était debout désormais, c'était la seule partie du corps de la femme qu'il pouvait atteindre, cependant ainsi il pouvait l'inciter à bien le sucer, et même aller plus profondément.
Akahide la sentait aussi et surtout glisser une de ses mains gantées le long de son cul, et s'approcher petit à petit de sa porte arrière. Le jeune homme, bien qu'un peu nerveux, était surtout très excité à l'idée de se faire doigter le cul tout en se faisant sucer, et à chaque fois qu'elle levait les yeux vers lui, Akahide hochait la tête pour approuver, l'inciter à y aller. Finalement, Anna arriva à destination, et fourra très délicatement son index dans l'anus serré du jeune homme.

Oh ! Aaaaah !

Si il se crispa sur le moment, du fait de sentir ce corps étranger pénétrer son cul, il ressentit aussi une vague de plaisiur soudaine quand, par ce biais et en remuant son doigt, Anna commença à stimuler sa prostate.

Oui ! Oui là, oh bordel ouais ! Haaaaaaan !!!!!

Akahide se sentait presque honteux, mais il était en train d'éprouver un plaisir sincère et très intense à se faire doigter le cul par cette femme, tellement qu'il avait du mal à se contrôler maintenant. Son bassin bougeait presque par lui même, il cherchait par ce biais à s'enfoncer bien profondément dans la bouche d'Anna, et il voulait lui baiser sa gorge.

Anna ! Aaaaaah !!! Jvais...jvais tellement jouir putain, je le sens !!!! Han !!!!

Ne pouvant plus se contrôler, Akahide prit alors les rennes, que ça soit à l'aide de ses mains pour maintenir la tête d'Anna, ou encore par ses mouvement de bassin, il s'enfonça pleinement dans la bouche d'Anna, qui goba le sexe du jeune homme jusqu'à la garde, le nez de la femme venant se fourrer dans la touffe de poils pubiens de l'adolescent, qui entreprit alors des mouvements de va et viens. Jeune, en pleine puberté, bourré d'hormones, le jeune homme laissait là ses plus bas instincts le guider, et baisa donc pleinement la bouche de la femme, qui pour la première fois ici perdait le contrôle au profit d'Akahide, qui n'était plus qu'un homme en rut voulant jouir à tout prix.
Et sa jouissance vint au bout d'un moment, lorsque ses coups de bassin étaient devenus intenses, pour finalement s'arrêter d'un coup sec, au plus profond de la gorge de la femme, il commença à décharger son foutre chaud directement dedans.

HAAAAAAAN !!!!

Il resta enfoncé en elle ainsi pendant quelques secondes, puis il se retira un peu, à la fois pour la laisser respirer, mais aussi pour continuer de jouir dans sa bouche. Il retira alors son sexe, d'une main il maintenait la tête d'Anna à proximité, l'incitant aussi à garder la bouche ouverte, et de l'autre il prit son sexe pour se branler frénétiquement et continuer à jouir en visant sa bouche.

S...sort ta langue !!!

La femme s'exécuta, et le jeune homme eut ainsi toute la liberté de jouir une belle quantité de foutre sur la langue tirée de la femme, qui se recouvra peu à peu de filet s de sperme, il visa aussi plus profondément dans sa bouche, contre l'intérieur de ses joues ou ses dents. Il se vida ainsi, lui remplissant la bouche de foutre, et se manquant parfois en jouissant sur ses joues ou son menton, pendant une bonne minute, ce qui était à la fois le résultat de toute une après-midi de frustration, et du fait qu'Anna l'aie doigté. Il fini alors par se calmer, poussant de longs soupirs, mais sa queue ne débandant toujours pas.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7925

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #26 le: Octobre 06, 2016, 10:05:41 »

Il était si bon de goûter à ce sexe, de sucer cette délicieuse queue, de se frotter contre ce corps. Akihide était un amant magnifique, son époux, un vrai époux, bien plus digne de ce statut que son mari ne le sera jamais. Maria en aurait pleuré de joie, tant elle se sentait revivre, tant elle sentait une énergie lointaine, ancestrale, qu’elle avait cru disparue, remonter rapidement en elle, la remplissant totalement. Une force incroyable se distillait dans son corps, faisant d’elle une nouvelle femme. Elle avait le sentiment de retrouver une seconde jeunesse, tout simplement. Maria suçait donc sa belle queue, ce membre grossi, tout en utilisant ses mains, afin d’offrir à Akihide le plaisir le plus important possible. Ses doigts se crispaient sur les fesses de l’homme, un délicieux petit cul qu’elle pressait, avant de finir par glisser un doigt en elle.

Ce geste sembla déclencher une réaction en chaîne chez Akihide-san, qui sembla se cambrer sur place, puis devint plus agressif, plus passionné, plus violent, plus... Plus viril ! En retour, le doigt de Maria accéléra sa progression dans l’anus de l’homme, le dilatant progressivement, au fur et à mesure que l’homme la baisait sèchement. Ses deux mains étaient crispées sur la tête de la femme, s’enfouissant dans ses cheveux, et il remuait furieusement, filant intensivement en elle, d’avant en arrière, ses bourses finissant par claquer contre son menton, tant sa queue s’enfonçait en elle, jusqu’à la garde.

« Mmmhmmm... Hnnnn... »

Elle gémissait profondément, essayant de suivre le rythme, de tenir la cadence. Cette queue s’enfonçait vigoureusement en elle, un membre impérial qui raclait ses dents, se reposant sur sa langue, avant de repartir, puis de filer rapidement, comblant ainsi ce vide que Maria ressentait à chaque fois que ce vit disparaissait. Et elle, de son côté, elle remuait nerveusement son doigt, bien niché en lui, solidement planté. Elle était en train de sodomiser un homme, ce qui l’amena rapidement à déplacer son autre main, pour se caresser à travers sa culotte, afin d’apaiser cette forte chaleur qui était en train de pousser dans son corps.

*Dieu, je le sodomise, j’ai foutu mon doigt dans son cul, c’est... C’est incroyable !*

Maria en tremblait d’excitation, et sentit l’homme se vider en elle. Ce qu’il lui offrit ensuite était un orgasme... Incroyable. Il juta un nombre incroyable de fois, et, quand il lui ordonna de sortir sa langue de sa bouche, elle obtempéra rapidement, une lueur d’excitation brûlant dans ses yeux. Il se masturbait vigoureusement, formant un spectacle magnifique à voir... Puis elle le laissa juter sur elle, le sperme éclaboussant sa langue, puis son visage, Akihide continuant à frénétiquement jouir sur elle.

Quelle force, quelle énergie ! Il laissa la jeune mère de famille extatique, cette dernière papillonnant des yeux, en voyant l’homme se calmer, le bas de son visage couvert de sperme. Maria ne dit rien pendant plusieurs secondes, savourant ce moment, ce délicieux moment de complicité entre elle et lui.

« Tu es un amant vraiment exceptionnelle, mon chéri... »

Maria était vraiment surprise, et se redressa rapidement. Si on regardait ses jambes, on pourrait la voir mouiller sur place. Elle retira alors sa culotte, et se mordilla les lèvres.

« Viens me lécher, Akihide... Nettoie ta femme, mon époux, et... Palpe mes fesses, pince-les, presse-les. Fais-moi me sentir belle, belle et désirable, oh, mon amour... »

Le désir se faisait clairement entendre dans la voix de la femme.

Cette fois, elle en était sûre : elle n’avait jamais été autant excitée de sa vie qu’en ce moment.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #27 le: Novembre 05, 2016, 03:06:51 »

Akahide n'arrivait tout simplement pas à débander tant Maria n'arrêtait pas de le relancer, en permanence, le piégeant dans un cercle continu d'excitation dont il ne pouvait pas sortir, et plus elle jouait avec lui, plus le jeune homme avait envie de passer aux choses sérieuses. Après l'avoir sucé pour la deuxième fois de la journée, Maria avait eu droit de la part de son amant à une belle quantité de sperme chaud, qu'il avait juté directement dans sa bouche de gourmande, et qu'elle avait avalé sans en perdre la moindre goutte. Mais maintenant, le jeune homme avait envie d'aller plus loin, il voulait perdre effectivement sa virginité, il voulait sentir sa queue s'enfoncer en elle, et la baiser sèchement, comme pour s'exorciser de ce désir ardent qui était en train de le brûler. Pour autant qu'il puisse en juger, Akahide pensait qu'il était bel et bien en train de tomber amoureux de Maria, et il était probable que la réciproque soit vraie. Au tout début il n'avait vu Maria que comme un potentiel plan cul avec qui il pourrait probablement se dépuceler, mais maintenant il ne se voyait pas l'abandonner, ne serais-ce que parce qu'elle savait parfaitement comment le rendre fou de désir. Même si c'était fou et complètement irréalisable, au point qu'il ne le ferait pas de façon consciente, l'imaginer enceinte de lui...lui donnait une trique de tous les diables.

Maria toutefois fini par se redresser quand elle eu fini de le pomper, et d'avaler son sperme. Face à lui, la femme retira alors sa culotte, faisant dégluttir le jeune homme qui vit alors sa belle entrejambe bien épilée, et un peu couverte de mouille. Si il s'était écouté, Akahide l'aurait alors poussée sur le lit pour ensuite s'allonger sur elle, et la fourrer avec sa queue assoiffée de sexe. Mais avant qu'il puisse agir, Maria lui demanda de venir la lécher, et en quelque sorte, de lui rendre la politesse après qu'elle l'aie sucé.

O...Okay, je vais faire de mon mieux...

Très excité, Akahide ne rêvait de rien d'autre que de s'enfoncer dans sa chatte qui devait être terriblement acceuillante, mais il se voyait aussi bien mal refuser quoi que ce soit à Maria, car le jeune homme ne prenait pas que son plaisir en compte. Ce qui l'excitait grandement était aussi le fait de voir Maria prendre tellement son pied à coucher avec lui, et de plus, le jeune homme contrairement à d'autres ne se sentait pas dégoûté à l'idée de lui faire un cunni'.
Akahide se mit donc à son tour à genoux devant la femme, qui resta debout tout en écartant ses jambes pour lui laisser le chemin libre. Directement, alors qu'il approchait son visage de l'entrecuisse de son amante, Akahide posa ses mains sur les belles fesses de Maria qu'il empoigna fermement. Leur rondeur et leur fermeté était un délice contre ses paumes, et il se mit à les palper, à les écarter à l'aide de ses mains, et en s'imaginant glisser sa queue entre ses fesses pour ensuite la sodomiser, Akahide fourra alors son visage contre l'intimité ruisselante de la femme. Il sortit sa langue, puis la lécha en goûtant à sa cyprine.
Silencieux et concentré, Akahide observait et était attentif aux réactions de Maria, afin de déterminer au mieux où et comment lécher, il fini au bout d'un moment par trouver l'emplacement de son clitoris, et se concentra dessus. A la façon dont Maria se tortillait, le jeune homme se disait que ça devait vraiment faire un moment que Maria n'avait pu compter que sur ses propres doigts pour s'offrir un peu de plaisir intime, et ses soupirs le rendaient fou d'excitation. Au bout de quelques minutes, Akahide se retira alors sans prévenir, puis poussa Maria sur le rebord du lit délicatement, tout en se redressant lui même. Il avait une trique de tous les diables, et son sexe tressautait au rythme des battements de son coeur tant l'afflux sanguin était important, tant il était excité.

Lovegood-San, je n'en peux plus...il faut...j'ai besoin de te prendre maintenant...
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7925

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #28 le: Novembre 06, 2016, 04:39:17 »

Anna ne sentait quasiment plus la voix du remords et de la culpabilité dans sa tête. Après tout, elle connaissait Akihide depuis de nombreuses années. Il était le plus grand ami de son fils, et, quand elle l’avait connu, Akihide était tout petit. Toshito et Akihide étaient inséparables, Anna allait avec eux à la piscine le Samedi après-midi, leur préparait des crêpes, du gâteau au chocolat... Et, maintenant, elle allait coucher avec cet homme. Elle n’était même pas sûre que ce qu’elle faisait soit légal, mais c’était, assurément, immoral. Pour autant, elle ne se sentait guère coupable envers son mari, car elle savait que ce dernier ne l’aimait pas, et n’aurait guère été surprise d’apprendre qu’il profitait de ses voyages à l’étranger pour s’envoyer en l’air. Elle se sentait surtout coupable à l’égard de Toshito. N’avait-elle pas commis, à son égard, une forme de trahison, en couchant avec son meilleur ami ? Le pire, néanmoins, c’était que ce sentiment de culpabilité était très faible, totalement écrasé, en ce moment, devant ce plaisir qu’elle ressentait, ce plaisir exquis qu’elle avait refoulé pendant des années. Anna en avait fini par devenir une femme aigrie, qui s’était donnée à fond pour son enfant, et qui, enfin, avait l’occasion de se soulager, de se débarrasser du poids écrasant des responsabilités, d’agir... Et elle agissait donc, en se découvrant une passion profonde pour les fellations.

Oh oui, elle allait adorer sucer la queue d’Akahide-san, encore et encore, sans relâche, avec ce même appétit, cette même joie féroce qui revenait l’étreindre à chaque fois. Elle allait donc encore y goûter, de sa queue, mais, pour l’heure, il semblait légitime d’inverser les rôles. Délestée de son corset et de son shorty, Anna n’avait plus que ses longs gants fins et ses jarretelles, et vit Akahide se mettre à genoux devant elle. La jeune femme en déglutit sur place. Son mari n’avait jamais glissé sa langue en elle, lui faisant l’amour sommairement,. Il jouissait, bien sûr, mais son orgasme lui avait toujours semblé avoir quelque chose de mécanique. Et là... Là, elle voyait autre chose. Elle voyait le désir, ce désir chez Akahide, qui lui disait qu’elle était désirable. Des féministes auraient sans doute hurlé, mais Anna était comme ça. Elle, elle aimait bien se dire qu’elle était belle, qu’elle était agréable à voir, et qu’elle stimulait le désir.

« A... Akahide-san... »

Akahide se mit à genoux, et, tout en s’appuyant sur ses fesses, enfonça sa langue en elle.

« Haaa... Haaaaaa... »

Des soupirs de plaisir, des petits couinements de surprise, tout cela s’échappa de ses lèvres, tandis qu’elle serrait ses poings, et laissait le plaisir se diluer dans son organisme. Akahide était motivé, compensant ainsi totalement son inexpérience par cette énergie, cette envie. Car son mari, lui, avait beau être expérimenté, il lui donnait envie de pleurer chaque fois qu’il était contraint de lui faire l’amour. Là, en ce moment, Anna se sentait tout simplement revivre, et sa main ne tarda pas à se crisper sur les cheveux d’Akahide, tandis qu’elle mouillait énormément. Sa chatte sécrétait de la cyprine, exprimant son plaisir, qui heurtait les lèvres du jeune homme, qui léchait, encore et encore, explorant cette cavité organique avec sa langue, se l’appropriant.

Elle soupirait, donc, gémissait son nom, jambes bien écartées, tout en fermant les yeux. Elle aurait eu envie de juste le regarder, se perdre dans les mouvements de son visage, mais les frissonnements que cette langue provoquait en elle étaient tout simplement trop forts, trop puissants. Des vagues impossibles à retenir, submergeant son propre barrage, jusqu’à ce que l’homme n’atteigne son clitoris, et ne le titille, déclenchant des vagues supplémentaires.

« Haaaaaannnn... !! »

Son dos se cambra, ses doigts se crispèrent, et elle se pinça les lèvres, des gouttes de sueur commençant à glisser le long de ses joues. Les spasmes traversaient son corps. Akahide aurait pu la faire jouir sur place, mais, alors qu’Anna se sentait partir, elle sentit soudain l’homme se redresser, et la pousser, dans un élan viril qui l’envoya s’étaler sur le lit. Il était aussi excité qu’elle, et elle lui sourit, attrapant l’une de ses mains, et le tira à son tour, l’envoyant s’affaler sur elle.

« Moi aussi, Akahide... Pénètre-moi, vas-y... Un mariage se doit d’être consommé, non ? Allez... BAISE-MOI !! »

Difficile de faire plus clair, non ?
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 909

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #29 le: Décembre 13, 2016, 02:22:30 »

Difficile en effet d'être plus claire qu'Anna au moment où cette dernière, assise sur le lit, avait attiré Akahide vers elle pourle faire s'allonger sur elle, en lui intimant l'ordre de la baiser. Le jeune homme s'était alors retrouvé allongé sur la femme, qui était désormais quasiment nue, elle ne portait guère plus que ses gants blancs en dentelle, ainsi que ses collants soutenus par un porte-jarretelles. Il était nu sur elle, sentait le contact agréable de ce corps divin et chaud contre le sien, et elle avait écarté ses cuisses afin qu'il puisse se glisser entre.

Oui...

Akahide avait la gorge très serrée, face à la perspective de perdre sa virginité dans la minute. Il n'en était pas effrayé, pas du tout même, mais l'anticipation de ce plaisir à venir l'excitait au point qu'il en avait même mal. Son sexe bandait dur, et concrètement, Akahide bandait presque en continu depuis qu'il avait mis les pieds dans cette maison aujourd'hui. Il avait joui à quelques reprises pourtant, dont une fois quelques minutes auparavant, mais rien n'y faisait, le jeune homme n'arrivait pas à débander ne serais-ce que l'espace de quelques secondes. Anna  le rendait dingue à ce point, et le fait qu'il soit un adolescent en pleine période de puberté ne l'aidait en rien à se contrôler, bien au contraire.
Akahide se déplaça alors un peu, "rampant" de façon à se glisser entre les cuisses qu'Anna lui ouvrait dans la meilleure invitation qu'on lui aie jamais faite. Son sexe tapa alors contre l'entrejambe de la femme, la mère de son meilleur ami, qu'elle sentait chaude et impatiente, impatiente de sentir sa queue se glisser en elle. A la fois impatient et excité, Akahide manqua à quelques reprises l'entrée du vagin d'Anna, mais il sentit finalement, enfin, son gland s'enfoncer dans l'entrée de son antre intime. Et une fois le chemin trouvé, Akahide ne perdit pas la chance de s'y engoufrer, d'un coup, de tout son long.

Gaaaaaaaaah AAAAAAAAAH PUTAIN !!!!!

Jamais Akahide n'avait ressenti quelque chose d'aussi bon que d'avoir la totalité de sa bite fourrée dans la chatte humide et chaude d'une femme. Le plaisir qu'il ressentit fût immédiat, sans besoin d'attendre, et il fut surtout impérieux. Akahide ne pouvait pas juste rester ainsi, il se mit rapidement à remuer en elle. Il ondula d'abord son bassin  pour faire "tourner" sa queue dans le vagin d'Anna, mais rapidement il entreprit de poser ses mains sur le matelas, de part et d'autre de la femme, pour se redresser légèrement et être ainsi en bonne position pour donner les puissants coups de rien que la femme, et son propre corps, réclamaient.
Il redressa son bassin de façon à sortir sa queue presque entièrement, complètement imbibée de cyprine, et retourna s'enfoncer en un coup puissant en elle, puis il recommença. Encore, et encore, et encore.

A...Anna...c'est...c'est bon en toi...HMMMMMM !!!!!!

Le bruit des chairs qui claquaient à chaque coup qu'il donnait, les bruits humides que sa queue provoquait en s'enfonçant dans cette chatte dégoulinante de cyprine, n'étaient qu'une partie d'un tout qui était en train de rendre Akahide complètement dingue. Son esprit semblait comme aspiré dans une sorte de blanc, car il lui était difficile de raisonner. La seule chose qui comptait, présentement, c'était son sexe, qui était littéralement en train de prendre le contrôle et de penser à sa place.
C'est ainsi qu'il oublia complètement d'enfiler une capote. Bien que plus âgée que lui, Anna était encore loin d'avoir atteint l'âge de la ménopause. Il était tellement excité que l'idée lui était passée au dessus de la tête, et Anna elle même avait oubliée, mais sans doute parce qu'elle ne faisait jamais l'amour avec son mari en utilisant ce genre de protection. Dans un tout petit coin de sa tête, Akahide espérait qu'elle prenait la pillule, ou qu'elle utilisait un moyen de contraception quelconque. Mais dans les faits, il n'en savait rien, et présentement il ne se posait même pas la question.
Il alla au contraire fourrer sa tête entre les seins d'Anna. Cela ralentit un peu le rythme de ses coups de reins, mais il avait envie de coincer son visage entre les seins chauds de son amante. Puis il redressa sa tête pour aller embrasser la femme, tout en se permettant de reposer un peu ses bras en s'allongeant tout contre elle. Akahide avait pleinement son sexe fourré dans l'intimité d'Anna, et continuait de donner des coups, mais qui étaient de fait avec moins d'amplitude.

Je...je vous aime Lovegood-San...je vous aime putain !!!

Puis, comme ayant repris des forces suite à cette déclaration, il se redressa à nouveau à l'aide de ses bras, et entreprit de nouveau de labourer l'intimité d'Anna en lui donnant de gros et puissants coups de rein. Akahide, d'ordinaire si poli et réservé, était en train de baiser vigoureusement la mère de son meilleur ami, dans leur maison.
Il en était furieusement excité, et à ce rythme, il le sentait, il n'allait pas tarder à jouir dans l'intimité d'Anna.
Journalisée

Tags:
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox