banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Le prix de l'affront[PV]  (Lu 610 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1042

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Août 26, 2016, 07:57:56 »


Le royaume de l’Ancaria, tel qu’il était ainsi nommé, était un royaume prospère. Une terre riche, très riche, autant grâce à des montagnes et des sous-sols riches en gisement, que par une politique économique interne brillante. L’Ancaria était une nation où chaque citoyen était, normalement, heureux d’être membre d’un tel Etat. D’une part le royaume était resté plutôt petit, permettant à ses concitoyens de trouver une place, et ne pas se retrouver comme des troupeaux de bétails. Cependant, l’Ancaria possédait une particularité que l’on retrouvait aussi dans un Etat bien connu de Terra ; Tekhos. En effet, ce royaume était une société farouchement matriarcale, ne laissant que peu voire peu de place aux hommes. La différence entre Tekhos et l’Ancaria, était que la première tolérait encore les personnes de sexe masculin sur ses terres, bien qu’ils n’avaient pas beaucoup d’avenir.

L’Ancaria elle, interdisait tout bonnement la moindre présence masculine sur ses terres, considérant ces mâles comme des sous-espèces impurs et indignes à la vie dans leur société. Une rigidité exemplaire. Une valeur partagée par chaque âme vivant dans le royaume. Il n’y avait donc aucun homme, répertorié, sur le territoire. Ce royaume était dirigé par une reine, l’illustre Lonara Ewarg. La monarque était une femme autoritaire et dure, très tranchante et à cheval sur les valeurs fondamentales de la société. Une femme connue pour sa dureté et son impartialité, ainsi que pour sa haine viscérale du masculin. Cependant, si aux yeux du publique elle était la femme d’action, qui les protégeait malgré sa dureté, en privé, Lonara était bien le contraire. Une femme aimante et douce avec celles qu’elle estimait grandement. En somme, elle était une femme aux multiples facettes, et l’histoire que nous allons raconter vous le prouvera bien.


- - -

C’était un jour comme un autre, aux thermes de la capitale. Aux thermes royaux précisément ; là où la noblesse allait pour se détendre et profiter de la vapeur des eaux chaudes pour détendre leurs muscles endoloris. C’était ce jour-là où la reine, accompagnée de sa petite cour, se délassait. Les gens de la cour, sa fille et elle-même prenaient du bon temps, prenant le temps de se relaxer dans les eaux chaudes et parfumées aux différentes huiles. Tandis que certaine sommeillaient dans l’eau, d’autre se pomponnaient, ou bien se faisait dorloter par les servantes présentes. Une journée où tout ne pouvait que bien se passer ! Ou tout du moins, si la reine n’était pas aussi têtue. Elle avait insisté pour qu’on la laisse seule, car il n’y avait que de cette manière qu’elle pouvait réellement se détendre. Il lui fallait du silence ; beaucoup de silence. Pour cela, elle ne devait avoir personne à côté d’elle.

Lonara était donc seule dans la pièce qui contenait le bain principal. Il y avait quelques gardes postés aux entrées, mais jamais n’aurait-elle pu s’imaginer qu’un intrus pouvait faire apparition. Et pourtant, ce jour-ci, cela allait arriver. Yeux fermés, corps allongé et immergé dans l’eau et adossé contre la paroi du bain, la reine se laissait aller à un repos bien mérité, les délicieuses huiles de son bain ayant un effet presque soporifique sur sa personne. Elle n’entendit guère les petits bruits s’approchant de son être, et c’était bien là l’erreur qu’elle avait commise …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Silvia Del Casario
Humain(e)
-

Messages: 24

avatar

Cadette de la famille Del Casario


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Août 27, 2016, 12:40:44 »

La ville paisible d'Ancaria venait accueillir, il y a une semaine, une étrangère. Une jolie brune, ayant les cheveux qui tombent au niveau des épaules. une tenue prouvant une certaine richesse était dissimulée sous une cape de voyageur, pouvant permettre de faire passer l'étrangère comme une femme de basse classe. La femme se nommait Camelia Roserine et était issue d'une famille marchande. Elle était humaine , il y a de cela un mois, ayant fait la terrible rencontre d'un vampire, qui vint à la transformer en un de ses camarades de la nuit. Si elle ne fut pas consciente de sa nouvelle vie, elle fut très rapidement sous l'emprise de la Soif, cette envie de vouloir du sang, toujours plus de sang. 

Ne pouvant lutter contre cette pulsion, faute d'un vampire pour la cadrer, elle vint rapidement à ne plus exister que pour assouvir sa pulsion sanguinaire.  Avant d'entrer d'entrer dans la cité, Camelia avait saigner un troupeau entier, laissant les paysan suspecter qu'une meute venait de s'abattre sur le pâturage et qu'il n'y avait pas grand chose à faire.  Le soucis était que la vampire n'avait aucune notion d'économie, dépensant sans cesse l'énergie du sang acquit pour se cacher des humains, des humaines dans le cas de cette patrie refusant toute présence masculine. Cela faisait donc une semaine, qu'elle n'avait pas bu une goutte de sang, étant assoiffée, désirant ardemment se délecter du liquide vermeille.  Elle avait tout les symptômes d'une personnes en manque, ayant du mal à respirer, ses doigts s'agitant de manière frénétique. Ses derniers se mirent à se figer, quand Camelia passe près des thermes, sentant une odeur excise, une odeur encore plus forte et savoureuse que les autres humains qui passaient à côté d'elle.

Elle vint à passer par l'entrer, demandant à passer. Elle fit usage, de façon inconsciente de la capacité d'hypnose, la femme ne pouvant que céder à ce pouvoir amplifié par sa soif. Camelia ne prit pas le temps de défaire ses vêtements, elle avait trop soif, elle devait étancher sa Soif dans le sang de cette odeur si enivrante. Elle n'eut aucune difficulté à trouver l'endroit à la reine prenait du bon temps, venant à petit pas et venant étouffer tout cris de sa main ganté, alors qu'elle forçait pour libérer le cou, plongeant ses crocs dans la peau royale et venant se délecter lentement du sang  de Lonara. L’agression était rapide, la force vampirique étant reconnaissable, ainsi que la morsure ,quand on en était la victime.

Camelia n’avait jamais goûté à un sang royal et était tombée, chaque fois, sur des femmes qui se laissait faire, faute de pouvoir offrir de la résistance. La jeune vampire commit donc une très grave erreur en abaissant sa garde, comme le ferait toute bête se satisfaisant de sa proie. 
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1042

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Septembre 01, 2016, 06:29:13 »

Lonara était en train de paisiblement profiter des thermes, se relaxant, se faisant doucement détendre les muscles par les eaux chaudes. Ce genre de moment était rare, car la reine était justement, la reine. Son emploi du temps était très chargé, et donc rare étaient les moments où elle pouvait se permettre de se reposer ainsi. Cela signifiait donc qu’elle ne tolérait nullement que l’on vienne interrompre ceux-ci. Ils étaient précieux. L’on comprenait alors pourquoi Lonara désirait tant rester seule, à l’écart de tout le monde. Même si elle avait pris la précaution de mettre des gardes à chaque accès de la salle. Elle se pensait en sécurité, à l’abri de tout évènement imprévu. D’ordinaire, tout se passait pour le mieux. Seulement voilà, tout ne pouvait pas continuer à bien se passer de manière indéfinie.

En effet, ce jour-là quelque chose survint. Alors qu’elle se détendait, yeux fermés, elle ne sentit guère arriver une intruse, qui fortement douée, était parvenue à faire irruption dans les thermes, jusqu’à bassin privé de la reine. Le prédateur se rapprochait, silencieusement, avant de passer furtivement à l’attaque, privant Lonara de toute réaction. Subitement, elle sentit une main gantée se poser sur sa bouche pour l’empêcher de parler ou de crier, tandis que son cou fut quelque peu plié. Férocement, on lui fit tendre son cou, avant qu’une paire de crocs acérés ne vinrent se planter dans sa douce chair. Lonara pensa instantanément à une tentative d’assassinat. Mais, complètement prise par surprise, elle se mit à gémir fortement, même si elle était inaudible à cause de la main sur sa bouche. Sentant sa peau se faire transpercer, elle sentit ensuite son sang se mettre à … Non, il ne coulait pas. Elle n’était pas en train de saigner.

Lonara était victime d’une vampire, ayant eu l’audace de choisir la reine d’Ancaria en personne pour étancher sa soif ! Grave erreur, car Lonara n’était pas du genre à se laisser faire. Certes elle avait beaucoup de mal à se débattre, car la vampire avait une force exceptionnelle, mais elle persista. Sentant ses forces peu à peu la quitter, la reine rassembla donc ce qui lui restait pour saisir comme elle le pouvait la créature, la tirant abruptement dans l’eau. Quand les crocs de la vampire quittèrent sa peau, Lonara se sentit endoloris et affaiblie, mais était encore suffisamment en forme pour maintenir la tête de la jeune femme dans l’eau. « GARDES !!! » Cria-t-elle, déclenchant ainsi un état d’alerte qui fit entrer trois ou quatre gardes dans la salle. À bout de force, car son sang venait de se faire aspirer, Lonara finit par relâcher la vampire contre son gré. Mais heureusement, il y avait à présent des gardes autours du bassin, et elles aidèrent leur reine à sortir de celui-ci tandis qu’ils brandissaient leurs armes vers la créature dans l’eau.

« Vous n’aviez rien, ma Reine ? » Dit alors l’une des gardes, finissant par apercevoir la morsure dans son cou. « Une foutue vampire … Arrêtez-là ! » Ordonna alors la même garde. Ses collègues se rassemblèrent autour du bassin et ordonnèrent à l’intruse de sortir. Si elle voulait se défendre, c’était le moment … Mais les gardes étaient prêtes au combat, épées et hallebardes en main.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Silvia Del Casario
Humain(e)
-

Messages: 24

avatar

Cadette de la famille Del Casario


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 01, 2016, 07:42:29 »

La vampire se délectait du sang de la reine, sentant sa Soif décroître, petit à petit. Elle ne réagit pas quand les mains de la personne royale saisit son visage, par l'arrière, sans doute était-elle trop confiante de sa force. Mais aussi puissante pouvait-elle être, rien ne pouvait contrer le loi de la gravité. La reine avait profité de la posture déséquilibrée de la chasseresse, pour donner l'impulsion, qui la fut plonger dans l'eau, retirant les crocs de sa peau, non sans blesser la reine au passage. Camelia perdit rapidement pied, l'eau n'infligeant guère de mal à la jeune vampire, mais la faiblesse de l'eau bénite causant un sacré malaise à la présence de l'eau. La vampire gigotait, étant bien trop jeune pour savoir qu'elle ne pouvait se noyer, les vampire n'ayant pas besoin de respirer, comme un savant l'avait démontré par une expérience avec une salle saturé d'un gaz empoisonné.

La vile créature put enfin se défaire de l'emprise de la reine, respirant à grande goulée l'air, sa cape venant à tomber et dévoiler son visage, ainsi que ses canines, ayant un peu gardé du rouge écarlate du sang de Lonara. Elle vint à jeter un regard sur tout les gardes, ils étaient tout équipé pour découper son corps, le transpercer. La créature réagissait comme un animal, venant à pousser un espèce de feulement. Elle voulu imposer sa volonté pour obliger les gardes à retourner les armes contre sa proie, mais elle était bien trop jeune et inexpérimentée pour pouvoir hypnotisée ds personnes ayant un mental fort.  Elle ne fuyait pas, désirant boire jusqu'à la dernière goutte le sang royal, une simple gorgée avait suffit à la rendre comme accroc au sang de Lonara.  Elle vint à faire ou mouvement circulaire, projetant de l'eau tout autour d'elle.

La puissance déployée était surprenante, aucune trace que la vampire convertissait le sang précédemment bu en énergie, si ce n'est par la puissance visible sur le coup. Elle profita que l'eau aspergeait le visage des garde pour sauter sur le moins bien protégé, venant à se mettre derrière et planter ses crocs pour aspirer rapidement le sang jusqu'à ce que la victime en meurt, tombant mollement au sol, laissant Camelia arborer un visage avec les lèvres et le menton imbibé de sang. La quantité de sang n'était pas suffisant pour la créature, regardant toujours la reine, comme une un félin regardait une souris. La situation devenant de plus en plus difficile, elle fit un choix totalement idiot. Sa motivation ? Boire le sang de la reine. 

Elle vint à charger de nouveau, mais cette fois ce fut la reine qui était ciblée, aucune feinte, aucune intelligence dans cette agression, elle était droite, la vampire voulant simplement abreuver sa Soif, comme une bête souhaitait combler une faim qui lui tiraillait les entrailles.

Elle n'avait rien à voir avec les vampires "nobles", ceux qui avaient gardé une certaine humanité pour se fondre dans la masse. Camelia cédait totalement à ses instincts, étant bien plus proche de ses vampires dégénérés, misant tout sur leurs puissances en tant qu'être de la nuit.  Autant dire que ce genre de vampire, à défaut d'avoir une bonne intelligence, restaient des adversaires redoutables, pouvant sacrifier aisément un bras ou une jambe pour attraper une proie, même si charger vers la reine avec les autres gardes autour était terriblement débile.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1042

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Septembre 11, 2016, 11:06:39 »

La reine était sous le choc. Non pas car elle n’avait pas l’habitude de voir un tel déferlement de violence, mais car cela était venu soudainement. Comment cette vampire était venue jusqu’ici ? Comment les gardes ne l’avaient pas vue ? Autant de questions qui allaient nécessiter beaucoup de réponses. Mais pour le moment, la créature n’en démordait pas. Visiblement très assoiffée, la jeune femme se débattait alors dans l’eau et surgit en dehors de celle-ci, jetant son dévolue sur une pauvre garde qui ne put rien faire. Elle planta sauvagement ses crocs, pompant le sang de la jeune femme qui finit par tomber mollement au sol, totalement vidée de ses forces. Les autres femmes de sécurité tentèrent de faire quelque chose, mais elles ne devaient pas laisser la reine seule. Elles préfèrent ainsi rester grouper autour de Lonara, prête à empêcher la vampire de bondir sur elle.

Sans doute aveuglée par sa soif, la femme décida alors de se jeter bêtement vers la personne de sang royal, alors qu’une volée de gardes étaient là, devant, pour l’en empêcher. Ce qui devait arriver arriva, et forcément, la vampire ne parvint pas à la reine qu’elle fut stoppée en cours de route. Une garde agita sa hallebarde et porta un violent coup sur la vampire, l’envoyant au sol. De cette manière, elle allait rapidement être maitrisée. Toutefois, alors que les femmes désiraient lui faire passer un sale quart d’heure, en s’apprêtant à la tabasser, ce fut Lonara qui leva la main et la voix pour leur dire d’arrêter. « Stop ! Contentez-vous de la maîtriser … » Ordonna-t-elle de sa voix ferme. La capitaine de la garde demanda alors pourquoi un tel traitement de faveur, mais c’était évident ; Lonara désirait lui faire payer ça elle-même.

Les gardes obéirent et tentèrent alors de seulement maitriser la bête, qui continuait de s’agiter et de se débattre. Lonara regardait d’en haut la pauvre créature, qui en fin de compte … Ne désirait qu’étancher sa soif. Mais, elle avait choisi la mauvaise personne. Elle aura le châtiment approprié pour cela, et elle désirait le lui apporter personnellement. Elle fit signe à ses gardes de la relever, tout en la maintenant de toutes leurs forces. La reine approcha, dénudée, venant presque se coller à la jeune femme aux longs crocs. « Sais-tu, petite vampire, que tu viens de commettre un grave délit ? Sais-tu à qui as-tu affaire ? Hm … Sans doute ne te rends-tu pas compte de la situation. Emmenez-là dans mes appartements, et mettez-là sous verrous renforcés. Je vais m’occuper d’elle personnellement. » Déclara alors la reine, faisant un signe bref de la tête. Les gardes saisirent avec fermeté la créature assoiffée de sang, et l’emmenèrent.

- - -

« Es-tu installée confortablement, minable petite vampire ? » Demanda la monarque, vêtue de se parures élaborées. Elle s’adressa à cette même créature qui était venue lui sucer le sang un peu plus tôt dans la journée. Créature qui était à présent enfermée dans une sorte de cage, placée au centre d’une pièce située dans les appartements de Lonara. En d’autre termes ; elle était au Palais royal, chez Lonara en personne. « Quel est ton nom ? » Demanda ensuite la reine, de son ton hautain et méprisant.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox