banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Retrouvailles glaciales [Emma Frost]  (Lu 2158 fois)
Emma Frost
Créature
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #15 le: Août 18, 2016, 12:07:58 »

« Hmm... Excuse-moi, Emma, mais... Je crois que je fais un peu de surmenage, je vais devoir te laisser... »

-Rassis toi.

La voix d'Emma claqua, même si elle gardait un petit sourire en coin.

-Tu ne vas pas t'enfuir avant le dessert...? Se serait très... vilain, Ororo...

Elle avait susurrée cela, tout en lui envoyant une autre image mental. Emma, seins nus, maintenant Ororo sur ses genoux, lui administrant une fessée qui semblait plus que sensuelle. Une fois de plus, cela venait il d'Emma? De l'esprit fécond de Tornade?
Le pied de la blonde remonta le long de la cheville de celle aux cheveux d'argent, jusqu'à lui caresser l'intérieur du genou.

-Alors dis moi, Ororo... depuis quand penses tu a connaître... intimement une élève...? Je sais que tu as été très proche de Miss Pride, à l'époque...

Emma se leva alors, laissant glisser sa cape au sol, mettant encore plus en avant ses épaules et son décolleté. Dans la semi pénombre de la pièce, sa peau et ses habits blancs ressortaient encore plus. Elle s'avança vers Tornade, lentement, comme un chat s'approche d'un bol de lait. Et se plaça dans le dos de Tornade, lui caressant doucement les épaules dans un léger massage.

-Tu as déjà fait l'amour avec une femme, n'est ce pas...

Et tout en affirmant cela, elle effleura l'esprit de Tornade, pour obtenir une réponse à la question. Le flash de Shami passa dans leur deux esprits, dans une position plus qu'intéressante. Emma rit doucement, d'un rire cristallin, sans réelle moquerie, avant de lui chuchoter à l'oreille

-Si j'avais sût cela plus tôt...

Elle pressa alors sa poitrine contre son dos, continuant son lent massage.

-Je vais te révéler un secret... Dès notre première rencontre, j'ai eut envie de sentir ta langue sur moi...

Une nouvelle image s'imposa, celle de leur première rencontre, en temps qu'ennemie... Avec Tornade à genoux devant Emma, ne laissant nulle place à l'imagination.

-Que dirais tu de me laisser... t'apprendre... Tu le sais, je suis une excellente... maîtresse...
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 98



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #16 le: Août 19, 2016, 02:56:42 »

*Quelle idiote !*

Cette fois, elle en était sûre, Emma l’avait mentalement drogué. Ororo ne pouvait que se sermonner, elle n’aurait jamais dû laisser cette femme sonder ainsi son esprit. Elle l’avait fait par souci d’honnêteté, alors qu’il n’y avait pas personne plus manipulatrice qu’Emma. Jouer avec les fantasmes de Tornade, ses désirs latents, était la spécialité d’Emma, et Ororo sentit qu’elle était sur le fil. Elle pouvait encore partir, et oublier tout ça... Mais une nouvelle image inonda son esprit, et elle ferma les yeux, se mordillant doucement les lèvres en voyant les seins nus d’Emma se presser contre son visage, le corps anguleux et agréable d’Emma contre elle... Et elle réalisa qu’elle s’était rassise, et sentit le pied d’Ororo glisser contre sa jambe.

Le doute n’était plus permis, Ororo essaya de trouver quoi que ce soit à dire... Et, comme pour la troubler davantage, Emma en profita pour évoquer...

« Kitty ?! Mais... Non ! »

Comment Emma pouvait-elle suggérer une telle chose ? Elle et Kitty... ?! Quand Kitty était arrivée à l’Institut, elle était la cadette, et était arrivée alors que l’école subissait des modifications profondes, puisque le nombre d’élèves de Charles avait sensiblement augmenté. Avec la disparition de Jean, Ororo était devenue la seule femme à bord, et Kitty s’était rapprochée d’elle. Mais, de là à suggérer qu’Ororo ait puisse sentir autre chose... Non seulement c’était irrespectueux envers Kitty, mais aussi potentiellement illégal, compte tenu du fait que, à cette période, Kitty avait à peine 13 ans.

Toutefois, Ororo savait très bien que, au sein du lycée Mishima, les relations sexuelles entre un professeur et un élève étaient la norme. Elle y pensait donc, tout en voyant Emma se relever. Défaisant sa cape, et maîtresse d’elle-même, la Reine Blanche se glissa alors dans le dos de Tornade, et entreprit de tendrement lui masser les épaules.

« Emma... »

Sa poitrine heurta le dos de Tornade, pendant que, retournant sonder ses pensées, elle eut une vision. Ororo secoua la tête, serrant les dents, essayant en vain de la repousser. Mais les souvenirs vinrent... Ce moment où elle et Shani s’embrassaient, où les mains de la mutante tiraient sur le chemisier de la femme, révélant son corset, tout en la serrant contre le mur de la réserve, avec ses mains qui filaient ensuite sous sa minijupe pour agripper et écarter sa culotte...

Ororo fronça alors les sourcils quand Emma susurra le mot « Maîtresse », implantant une nouvelle image d’elles dans son esprit... Et elle se releva alors, se retournant, manquant renverser la chance.

« Emma ! Ça suffit, je ne suis pas ta... »

Sa colère sembla éclater comme un ballon de baudruche en plein vol. Emma était en effet toute proche d’elle, et leurs seins se caressaient, tandis que le souffle des douces et fortes lèvres de la femme filaient sur les siennes. Tornade en cligna des yeux à plusieurs reprises, décontenancée, cherchant en vain à retrouver sa maîtrise d’elle-même. Elle chercha à trouver dire quelque chose, et, voyant qu’Emma refusait de s’écarter, posa ses mains sur ses épaules, initialement dans l’idée de la repousser... Las, rien ne semblait y faire, et ses doigts se crispèrent sur ses épaules.

Le temps sembla ainsi se suspendre pendant quelques secondes, puis la main d’Ororo alla se poser sur les cheveux de la femme, et elle se pressa contre elle, venant l’embrasser.

« Mmmhmmmm... ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Emma Frost
Créature
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #17 le: Août 19, 2016, 06:42:35 »

« Emma ! Ça suffit, je ne suis pas ta... »

Ororo semblait en colère. Emma eut soudain un doute. Etait elle allée trop loin, trop vite? La chaise manqua de de tomber, mais aucune peur de fut visible sur le visage de la blonde, trop entraînée à dissimuler toutes ces émotions. Et elle ne recula pas.

Est ce qui la "sauva"? En tout cas, elle assista à un brusque changement chez l'autre femme. Tornade semblait fondre. Elle sentait son corset frottant contre la matière de la combinaison. Les seins se frôlaint, et gonflant légèrement sa poitrine dans un souffle, Emma fit en sorte qu'ils se touchent.
Elles s'observèrent un instant, Emma respirant lentement, la bouche entrouverte. Leur souffle se mélangeaient en se rencontrant, et elle le sentait balayait ses lèvres et son cou. Les yeux d'Emma, toujours sûr d'elle, brillant d'une lumière perverse, ne quittait pas ceux clignant de Tornade.

Elle ne l'empêcha pas de poser ses mains sur ses épaules. Et sourit lentement en la sentant se crisper. Elle savait qu'elle avait gagnée avant même que les lèvres de sa future amante de se pose sur les siennes. Elle n'avait même pas eut à l'y pousser par une injonction mentale.

Son corps fut pressé contre celui d'Ororo, et elle même vint l'enlacer par la taille. Sa bouche s’entrouvrit pour laisser sa langue venir presser sur les lèvres de la Déesse des Eléments, s'engouffrant entre celles ci, lentement, pour venir chercher sa langue, prenant le contrôle du baiser. Elle le rendit plus lent, plus langoureux et érotique, mais aussi exigeant.
Sa main droite vient lui caresser le creux des reins, flattant sa peau là où le costume la laissait à nue. Elle était douce, ferme, et ses longs doigts glissaient sur la peau nue, traçant des arabesques imaginaires.

Et, s'infiltrant dans son esprit, Emma effaça toutes les envies de fuir d'Ororo. Non pas pour la forcer à rester: si Ororo n'avait pas envie de la blonde, elle pourrait la repousser aisément. Elle repoussa juste toutes ses appréhensions, ses réticences qui n'avaient rien à voir avec elles et ce qui arriverait. Elle ne la forcerait pas à coucher avec elle, elle ne voulait juste pas qu'elle s'enfuit pour de mauvaises raisons.
Et sa voix résonna dans la tête de Tornade, sans interrompre le baiser.

-Je crois que tu seras ce que je souhaite, Ororo...
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 98



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #18 le: Août 20, 2016, 02:30:03 »

Difficile de lui résister, impossible même de la repousser, Ororo se pressait contre elle, crispant sa main sur ses cheveux, son autre main caressant ses côtes, filant le long de son corps. La bouche d’Emma était absolument magnifique, tendre, fraîche, terriblement agréable. Hum ! Que c’était bon ! Ororo poursuivait le baiser, en sentant toutes ses inhibitions voler en éclats. Yeux clos, elle ne cherchait pas à résister, et laissait parler sa pulsion primaire et fondamentale, sa soif de sexe. Emma avait des lèvres magnifiques, bleuâtres, et Ororo s’y pressait, tandis que, le long de ses doigts, des arcs électriques crépitaient doucement, glissant sur son corps. Ororo savait doser ses pouvoirs, et maîtrisait très bien les éléments, lui permettant ainsi de créer, sur l’extrémité de ses doigts, des orages microscopiques, dont le but était de faire frissonner son partenaire. Shani avait adoré ça, surtout quand Ororo l’avait doigté avec ses doigts électriques, la transformant en vibromasseur géant.

Néanmoins, pendant qu’elle l’embrassait, Ororo pouvait sentir Emma dans sa tête, allant jusqu’à dire qu’elle ferait d’elle ce qu’elle voulait. Cependant, Tornade n’était pas une simple élève qui avait ses vapeurs. Elle avait été leader des X-Men, et était considérée comme l’une des mutantes les plus puissantes encore en activité. Une Déesse quand elle était au Kenya, et qui bénéficiait aussi d’une excellente hygiène de vie. Très sportive, Ororo s’était également entraînée à conditionner son esprit pour lutter, autant que faire se peut, contre les tentatives de pénétration mentale. Elle revit ainsi brièvement son image d’elle, à genoux devant Emma, un collier autour du cou...

Et sa main, sur sa nuque, crépita plus férocement, déclenchant un arc électrique qui coupa les pensées d’Emma, pendant qu’elle mordillait ses lèvres, tirant dessus, avant de retirer sa boiuche, en souriant.

« Ne me prends pas pour l’une de tes élèves, Emma. Tu as peut-être été une Reine jadis, mais moi, j’étais considérée comme une Déesse. »

Ororo la regarda à nouveau, en restant blottie contre elle, et sa main alla caresser les lèvres de la femme, répandant quelques éclairs, tandis que son autre main descendit un peu plus, se posant sur l’une des fesses de la femme, la serrant à travers son pantalon. Tout en maîtrisant ses doigts, Tornade en enfonça un dans sa bouche, sentant sa langue.

« Tu te réfugies toujours derrière tes talents de télépathe pour manipuler les gens, Emma...  Mais sache que je ne suis pas dénuée de talents, moi aussi. Le cerveau humain est influencé par les ondes électromagnétiques, tu sais... Alors, n’espère pas pouvoir faire de moi ce que tu veux juste en m’implantant tes fantasmes dans ma tête, ma beauté... »

Elle retira alors sa main, et l’embrassa à nouveau, sentant un peu d’électricité statique le long de ses lèvres, ce qui l’excita encore plus. Cette soirée promettait d’être magnifique !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Emma Frost
Créature
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #19 le: Août 28, 2016, 03:21:21 »

La conversation télépathique fut coupée lorsqu'Emma ressentit le léger choc électrique. Ororo était définitivement une amante... piquante. Emma s'amusa d'un sourire en l'entendant rappeler leurs "statuts". Devait elle lui rappeler qu'elle n'avait été la déesse que de vulgaires paysans lui réclamant de l'eau pour leurs cultures, alors qu'elle avait régnée sur le gratin de New York pendant des années... Des souverains, des génies, des milliardaires... Le sommet de l'humanité avaient tous pliés l'échine devant elle, de Namor à Tony Stark. Ororo s'estimait vraiment supérieur à elle?

Mais elle devait avouer que les sensations qu'elle procurait étaient... Grisantes. Elle sourit en sentant la main se poser sur elle, et sa langue lui lécha lentement le doigt, l'entourant un instant, son regard plongé dans le sien, avec une lueur de défi et de... luxure.

« Tu te réfugies toujours derrière tes talents de télépathe pour manipuler les gens, Emma...  Mais sache que je ne suis pas dénuée de talents, moi aussi. Le cerveau humain est influencé par les ondes électromagnétiques, tu sais... Alors, n’espère pas pouvoir faire de moi ce que tu veux juste en m’implantant tes fantasmes dans ma tête, ma beauté... »

Emma se laissa embrasser, à nouveau, frissonnante sous l'électricité statique lors de leur baiser. Mais, doucement, elle le rompit, reculant légèrement la tête.

-Allons, Ororo... Penses tu vraiment que je ne disposes que de mes pouvoirs pour arriver à mes fins...?

Elle l'embrassa alors, à son tour. Si Ororo pouvait "pimenter" la chose avec ses pouvoirs, elle n'en restait pas moins une novice dans le domaine de l'amour saphique... Surtout comparée à Emma. La blonde commença alors un baiser doux et long, mais également exigeant. Sa langue envahit avec érotisme la bouche de la noire, venant glisser sur son équivalente, dansant avec elle un tango torride. La main d'Emma caressa les côtes de sa nouvelle amante, frôlant ses courbes, remontant doucement jusqu'à son sein gauche qu'elle caressa avec langueur et calme. Elle pouvait sentir le coeur de la "déesse" commencer à s'emballer, et elle rompit doucement le baiser.

-Je n'ai pas besoin de t'imposer mes fantasmes... Je préfère qu'ils arrivent naturellement...

Et elle l'embrassa à nouveau, longuement, toujours sensualité, dirigeant le baiser pour le rendre toujours plus fort et sensuel. Si Emma l'avait voulue, elle aurait pût entrer en conflit direct avec la psyché de Tornade... Et malgré l'entrainement de celle ci, elle aurait finie par briser son esprit pour en faire une esclave malléable à souhait. Mais elle ne voulait pas cela, elle préférait une amante utilisant pleinement son libre arbitre, même sans se soumettre totalement, à une poupée de chiffon sans âme.

Sa main sur son sein gauche reprit son action, lui massant doucement, sa paume frottant contre le téton de son amante. Et de son autre main, elle passa ses ongles sur la zone nue de son dos, suivant les coutures de son costume. La nuit commençait à peine, le soleil terminant de se coucher...
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 98



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #20 le: Août 28, 2016, 11:41:55 »

Quand Ororo était venue ici, elle n’avait vraiment pas l’intention que les choses aillent à ce point entre elle et Emma. Tout lui avait échappé, et il n’y avait pas de moyen de s’enfuir... Car elle n’en avait tout simplement pas envie. Elle se sentait tout simplement trop bien ici, heureuse et épanouie en compagnie d’Emma. Embrasser cette femme avait été magnifique, et, même si Ororo était convaincue qu’elle avait été influencée, au moins partiellement, par la Reine blanche, elle admettait cela. Après tout, la séduction n’était-elle pas rien d’autre qu’une forme d’influence ? Certes, ce n’était pas comparable avec de la manipulation mentale, mais Tornade se faisait suffisamment confiance pour savoir que son envie d’embrasser Emma, et le plaisir qu’elle ressentait à se presser contre elle, et à sentir sa langue jouer avec la sienne, venait bien d’elle-même, et non de suggestions inconscientes faites par la femme.

« Mmmhmm... »

Mais, pour l’heure, Ororo ne songeait à rien d’autre qu’au baiser d’Emma. La femme blonde avait visiblement apprécié l’acte de résistance de la femme à la peau d’ébène, et le lui fit bien comprendre, par un baiser particulièrement sensuel, baiser auquel Ororo répondit sans l’ombre d’un doute. Sa main caressait les cheveux d’Emma, glissant tendrement dessus, se crispant sur ses cheveux. Emma était magnifiquement belle. Son corps était un hommage brut et flagrant à la beauté féminine. Une superbe blonde, et elle embrassait divinement bien, provoquant dans le corps de Tornade de multiples frissons de plaisir.

Ensemble, elles se livraient à un grand baiser, long et onctueux, qui s’étalait sur la durée, et ce pour le plus grand plaisir de Tornade. Oui, la jeune Africaine savourait ce contact, qui l’excita chaudement, sa main continuant à caresser les cheveux de la femme. Emma cessa le baiser pendant quelques secondes, juste le temps de lui certifier qu’elle ne comptait pas la manipuler, et retourna l’embrasser, laissant tout juste le temps à Ororo de s’humecter les lèvres, puis de soupirer quand la femme retourna l’embrasser.

Ses mains se pressèrent contre son dos, se crispant sur son corps, et elle els descendit peu à peu, tout en sentant Emma caresser également sa peau, en se concentrant sur son dos et sur ses seins.

« Hmmm… »

Une nouvelle fois, Tornade soupira de plaisir, et glissa ses mains, venant poser chacune d’entre elles sur les fesses d’Emma, qui étaient parfaitement moulées par son pantalon blanc, et pressa chacune de ces dernières, tendrement, enfonçant ses doigts, remuant la chair à travers le pantalon, écartant chacune des fesses, tout en continuant à l’embrasser.

Pour le dire franchement, Ororo, en ce moment, adorait les lèvres d’Emma.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Emma Frost
Créature
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #21 le: Septembre 08, 2016, 07:29:41 »

Emma savourait le baiser d'Ororo, ses lèvres chaudes et sa peau douce. Chacun de ses gémissements avait le don d'électriser la blonde. Et elle même ne se retenait de gémir qu'avec peine.

Emma et Tornade avaient une relation plus que... sinueuse. Elles s'étaient affrontées plus souvent qu'elles n'avaient combattues ensemble. Du temps où Emma était la Reine Blanche du Clubs des Damnés, mais même une fois qu'elle était devenue une X-Woman. Elles se disputaient pour tout. Il suffisait que Tornade disent blanc pour qu'Emma dise noir. Et même quand Emma n'y mettait pas de mauvaise volonté, leur vision du monde les maintenaient à des extrêmes, Emma annonçant crûment la réalité, et proposant des actions aussi radicales que moralement douteuses... Mais efficace. Alors que Tornade était fidèle à la vision originale du rêve de Xavier.
Cela engendrait autour d'elle une tension continuelle, avec, pour Emma, quelques pulsions sexuelles mélangées dans leur animosités réciproque.

Mais maintenant? Elle comprenait qu'elle n'était pas la seule a avoir ressentit ce désir animal et brutal. Quand est ce que Tornade avait commencée à réaliser les signaux qui se passaient entre elles? Peut être était ce dût à sa première aventure avec une autre femme... Une ouverture d'esprit...

Mais dans l'immédiat, Emma s'en fichait. Seules comptaient les lèvres de la jeune noire, et ses mains sur ses fesses. Elle devait reconnaître qu'elle avait du... talent. Un sourire vicieux naquit sur le visage de la télépathe alors mit doucement fin au baiser. Elle lui passa doucement la langue sur les lèvres, avant de venir lui mordiller le haut du cou, au niveau de la machoire.

La peau d'ébène de Tornade sentait bon, et était d'une exquise douceur. Sans nul doute, Emma adorer passer la nuit à découvrir chaque centimètre carré de son amante. Mais... Elle ne se contenterait pas que d'une nuit. Maintenant qu'elle l'avait attirée dans ses filets, elle comptait bien l'y garder. Oh, pas d'une manière exclusive. Elle ne songeait pas à "sortir avec elle", comme dirait l'un des ados dont s'occupaient les deux femmes. Mais elle comptait bien la... "baiser" aussi souvent qu'elles en auraient envie.
Ses doigts courraient le long de son dos, cherchant à repérer comment la déshabiller, sans le faire. Cela viendrait après. Pour l'instant, Emma était encore d'humeur joueuse.

Elle s'éloigna d'un pas, s'appuyant contre la table, défaisant son corset avec une extrême lenteur en la regardant dans les yeux.

-Ma chère... Et si tu venais te faire plaisir... En me faisant plaisir...?

Le corset, de moins en moins serré, fini par libérer la poitrine ferme et épaisse d'Emma. Là, le regard d'Ororo avait quitté celui de la blonde, alors que les tétons d'Emma se dressaient avec arrogance, signe de l'excitation profonde de la télépathe qui semblait pourtant se contrôler totalement. Le corset tomba au sol, et elle s'appuya contre la table, mettant ses seins encore plus en valeur. Elle voulait s'amuser un peu avec Tornade, voir jusqu'où celle ci accepterait de suivre les consignes. Emma avait comprit qu'elle ne serait pas facile à soumettre, et ne savait même pas si elle se soumettrait vraiment un jour... Aussi voulait elle voir les limites.
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 98



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #22 le: Septembre 11, 2016, 12:21:47 »

Avec Emma, il fallait toujours être vigilante. Ororo connaissait l’esprit pervers et manipulateur de la femme. Quand elle s’était rapprochée des X-Men, elle avait pris sous sa gouverne une génération de jeunes mutants, surnommée « Génération-X », et comprenant notamment Jubilee. Or, Emma avait parfois été jusqu’à user de ses pouvoirs pour les manipuler, psychiquement parlant, afin qu’ils fassent ce qu’elle voulait. C’était là la différence entre Emma et Charles. Charles savait toute la puissance qu’il y avait derrière ses pouvoirs, et le savait d’autant mieux qu’il avait sévèrement regretté d’avoir abusé d’eux, contrairement à Emma. Tornade avait été là quand Charles avait affronté Magneto sur Avalon, une station spatiale désaffectée que le mutant, devenu fou, avait réutilisé, avec l’aide d’une nouvelle confrérie, composée de dangereux mutants qui avaient influencé la psyché de Magneto, à une époque où Magnus avait été perclus de remords, avant d’apprendre qu’il avait été manipulé par Moira McTaggert. Pour venir à bout de Magneto, Charles avait dû utiliser ses pouvoirs, en pénétrant sa psyché, et en faisant de lui un catatonique. Un choc psychique qui avait corrompu Xavier, car la folie de Magneto s’était immiscée en lui, et Xavier, refusant d’admettre cette part négative de son âme, avait fini par la renier, tant et si bien que, par le truchement de ses pouvoirs, il avait créé un surpuissant double maléfique de lui-même, comprenant ses pouvoirs et ceux de Magneto : Onslaught. Le professeur avait ainsi appris qu’il y avait toujours des leçons à apprendre, ce qu’Emma n’avait jamais vraiment admis.

Alors, Ororo avait tout intérêt à se méfier d’elle, mais, pour autant... Oui, pour autant, et même si elle devait s’échapper de l’emprise de cette femme, elle en était inextricablement attirée. Sa bouche merveilleuse, son corps angélique, ses formes parfaites... Emma était réellement une spectaculaire beauté. Tornade l’embrassait avec délice, encore et encore, continuant à palper ses fesses, ce délicieux cul. Nul besoin, ici, d’être télépathe pour constater que la belle Africaine aimait beaucoup les fesses de la femme... Ainsi que l’embrasser.

« Hmmm... »

Oui, elle adorait vraiment les lèvres blanchâtres de la femme, tendres et raffinées. Emma finit alors par rompre le baiser, et s’écarta un peu, s’adossant contre la table, une lueur mutine dans les yeux. Ororo, elle, sentait son cœur rebondir rapidement et furieusement dans sa poitrine, en voyant Emma jouer lascivement avec son corset. Elle retira lentement les lacets qui le retenaient, jusqu’à le bout de tissu ne tombe au sol, dévoilant une superbe paire de seins, qui attira Ororo comme un aimant. La délicieuse femme à la peau d’ébène s’en approcha, et posa une main sur le corps d’Emma, la forçant à se reculer, ses fesses heurtant davantage la table, son corps venant s’allonger dessus, tandis que sa bouche s’approchait de l’une de ses seins.

« Tu es... Tu es délicieuse, ma chérie... »

La mutante entreprit alors d’embrasser chacun de ses seins, les suçotant, mordillant et léchant ses tétons.

« Hmmm... Hnnnnn... ! »

Ororo continuait à mordiller ses seins, et, quand elle ne s’attaquait pas avec sa bouche à l’un des seins, l’autre sein d’Emma était agressé par sa main, qu’elle malaxait, pinçant et tirant sur le téton en soupirant de plaisir. Coucher avec cette femme, c’était vraiment très agréable... Et ce n’était là que le début !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Emma Frost
Créature
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #23 le: Octobre 15, 2016, 10:31:19 »

Contrairement à Charles, Emma n'avait jamais été dominée par son coté sombre. Parce que ce coté, elle le connaissait bien. Mieux, elle l'assumait. Il faut dire qu'elle n'avait pas le quart de la responsabilité morale dont se sentait investit le chauve. Quand à Jean Grey... Mieux valait ne pas en parler. 
Emma n'était pas immorale pour autant. Simplement, elle considérait que son pouvoir devait être mit à son service, avant d'être au service d'un idéal. Pourquoi devrait elle vivre comme une miséreuse quand il lui suffisait de forcer des gens fortunés de lui fournir une partie de leur fortune? Surtout qu'elle était une femme d'affaire brillante, et que ses investisseurs s'y retrouvaient au final. Elle possédait un pouvoir qui faisait d'elle une reine parmis les hommes. Pourquoi ne devrait elle pas vivre ainsi ?


De plus, elle assumait aussi sa libido. Elle le savait, elle était belle. Et elle le savait notamment à cause de son pouvoir. Les pensées et les pulsions sexuelles étaient de celles qui sautaient au visage des télépathes, tout comme la colère et le mépris. Et si la rouquine avait gérée ça en devenant frigide, ce qui avait permit à Emma de mettre le grappin sur Scott, la blonde vivait ses envies... Et certaines de ses élèves avaient eut droit à un traitement tout particulier. Oh, elle ne les violait pas. Elle préférait les pousser à se soumettre, comme elle avait put jouer avec Ororo au début. Et même certaines des plus récalcitrantes et des plus orgueilleuses avaient finie par se soumettre la Reine Blanche.

Mais Ororo était différente. Depuis la première rencontre entre elles deux, il y avait une tension qui s'était exacerbée jusqu'à exploser maintenant. Emma n'avait « besoin » de soumettre Ororo pour que tous ses sens soient en surchauffe en l'embrassant. C'était une sensation animal, viscérale. Une envie qui avait besoin de s'assouvir.

Et plus la langue et les mains de l'africaine se déchaînait sur ses seins, plus la blonde avait du mal à garder le contrôle de ses pulsions. Sa main se crispait dans le dos d'Ororo, ses doigts glissant sur le tissu de sa combinaison. Celles ci étaient solides, sans quoi les ongles d'Emma seraient en train de s'enfoncer dans sa chair. Son autre main vient lui caresser la tête, ses doigts se perdant dans ses cheveux coiffés en crête.

Ses tétons étaient plus dur que le roc... Sans parler de la moiteur de son entrejambe. Elle s'autorisa à pousser plusieurs soupires de contentement.

-Tu es... étonnamment douée... Hmmm...

Elle profita de son talent encore quelques instants, mais son regard se posa sur elle... Son uniforme... Commençait à l'agacer... Aussi ses mains descendirent elles le long de son dos, jusqu'à sa ceinture, et elle commença à lui retirer, lentement. Pour cela, Ororo dût te redresser, mais rapidement le haut de sa combinaison fut retiré, et Emma le laissa tomber au sol sans plus de cérémonie. Son regard était fixé sur la poitrine de la jeune noire, et elle se lécha les lèvres avec érotisme. La différence de couleur entre ses tétons et le reste de sa peau, les courbes... leur forme, aussi, et leur taille... Elle méritait le titre de déesse... Une Vénus noire. Une beauté chaude et irrésistible.

C'est d'ailleurs pourquoi Emma se redressa pour attirer Ororo dans un nouveau baiser, long et langoureux, alors que ses mains virent explorer la poitrine de son amante. Ses mains firent le tour de ses seins, ses ongles glissant sur sa peau, partant de leur base, remontant en spirale jusqu'à la pointe de ses tétons. Et rapidement, elle commença à les masser, sa paume de main appuyée sur le téton.

-Tu es... exquise...


Et elle vint lui pincer doucement le téton gauche, tirant légèrement dessus, comme pour en tester la résistance. Ou bien tester la résistance de celles aux cheveux blancs ?
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 98



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #24 le: Octobre 17, 2016, 12:18:00 »

Entre Emma et Ororo, les choses avaient toujours été un peu compliquées, car elles avaient des comportements à la fois antinomiques et similaires. Pour l’heure, elles s’étaient retrouvées, et Ororo laissait tout de côté au profit de cette doucereuse et possessive alchimie des corps. Emma avait des lèvres magnifiques, un corps incroyablement tendre, ferme et doux. Son corps se pressait contre le sien, et Tornade ne cessait de revenir sur ses lèvres. La belle Africaine avait toujours aimé embrasser, presser ses lèvres. C’était un moment de partage, doux, onctueux, infiniment savoureux, d’une incroyable tendresse. Oui, c’était bon, excellent et délectable. Emma avait des lèvres magiques, sur lesquels Ororo revenait fréquemment, comme pour quémander des baisers supplémentaires. Elle adorait le contact des lèvres, la salive qui se mélangeait, et les corps qui en profitaient pour se rapprocher, pour se presser, et pour se caresser mutuellement. C’était doux, c’était tendre, et infiniment agréable.

Ororo continuait donc, tout en sentant les mains d’Emma glisser sur son corps, dégrafant son haut, révélant sa généreuse poitrine. Même la Reine Blanche, si habile à dissimuler ses véritables émotions, n’arrivait plus à cacher le plaisir qu’elle ressentait en voyant les deux monts de plaisir de la jeune femme. Tornade se sentit même rougir en la voyant se mordiller les lèvres, et réussit à sourire, venant à nouveau la provoquer à son tour :

« Allons, ma chérie, ne me fais pas croire que tu n’avais encore jamais vu de seins jusqu’à maintenant... »

En retour, les mains d’Emma commencèrent à glisser sur sa peau, caressant surtout ses seins, se concentrant tendrement dessus, allant jusqu’à pincer un téton, ce qui amena Ororo à soupirer, se pinçant les lèvres en frissonnant.

« Oh, Emma... »

La Reine Blanche était superbement douée de ses mains, et, sous son contact, Tornade se sentait fondre comme un glaçon qu’on était en train de doucement et sensuellement réchauffer.

« Hmmm... C’est... C’est quand même quand... Quand ta partenaire est totalement consentante, non ? Tu verras que... Que je suis une femme... Énergique et pleine de passion ! »

Comme s’il y avait encore le moindre doute en la matière...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Emma Frost
Créature
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #25 le: Septembre 05, 2017, 10:00:11 »

« Allons, ma chérie, ne me fais pas croire que tu n’avais encore jamais vu de seins jusqu’à maintenant... »

Un gloussement coula de la gorge de la blonde, sans qu'elle ne prenne la peine de répondre. Bien sûr qu'elle avait déjà vu des seins, et elle avait même, en quelques occasions, déjà vu ceux de la noire. Pourtant, dans la situation actuelle, c'était différent... Elle était en train de jouer avec ses seins parfaits, et chacun de ses mouvements avait pour but de monter l'excitation de sa belle... mais avait la conséquence l'électrisée elle même. Son bas ventre était déjà humide alors qu'elles s'étaient contentées uniquement de s'embrasser et de jouer avec leurs poitrines.

« Hmmm... C’est... C’est quand même quand... Quand ta partenaire est totalement consentante, non ? Tu verras que... Que je suis une femme... Énergique et pleine de passion ! »

Un sourire s'afficha sur les lèvres d'Emma, avant de mordre durement sa lèvre inférieure, avant que sa langue ne vienne explorer le cou de la jeune femme à la peau chocolat.

-Ne compare pas... ce qui n'est pas comparable... Tu n'as jamais connue le plaisir d'avoir une esclave à tes pieds qui te lèche avec tout son dévouement... toute son âme... ne pensant qu'à une chose, toi et ton plaisir... Peux tu seulement imaginer une telle chose...

L'embrasse à nouveau, longuement, alors que sa main se glisse sous le tissu de la tenue d'Ororo pour lui caresser son sexe déjà humide.

-Sans doute pas... Tu pourrais pourtant... Avoir toutes celles que tu veux à tes pieds...

Ses doigts commencent à jouer avec ses grandes lèvres, les explorant de lentes caresses, sans s'enfoncer en elle, se contenant de la titiller toujours plus, ses doigts s'humidifiant.

-Veux tu... venir dans ma chambre...?

Elle se détacha alors d'elle, lécha ses doigts un instant, avant de lui tourner le dos et se diriger vers les deux portes battantes menant à la chambre de l'appartement, faisant glisser au sol le reste de ses habits, pour se retrouver entièrement nue... l'attendant.
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 98



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #26 le: Septembre 11, 2017, 01:14:41 »

« N’oublie pas d’où je viens, Emma. Il fera froid en Enfer avant que je joue à ce genre de jeux. »

Un jeu qui, au demeurant, ne la tentait vraiment pas. Elle venait du Kenya, de l’Afrique profonde, et avait connu les ravages de l’esclavage, de l’asservissement d’une population par une autre. Un asservissement qui, à son goût, n’était toujours pas terminé, car, même si les États africains avaient acquis leur liberté, il y avait toujours, chez eux, une sorte de profonde admiration pour l’Homme blanc, et une certaine forme de nostalgie du colonialisme... Tout comme les Occidentaux regrettaient également cette époque. Ororo était suffisamment intelligente pour savoir que la réalité était complexe, mais elle avait tiré de l’Histoire un profond dégoût pour l’esclavage. Même en y jouant, elle ne trouvait pas ça amusant.

Autant dire que les tentatives d’Emma de l’initier vers cette voie présentaient, pour l’heure, peu de chance de succès. Bien sûr, Ororo savait qu’Emma pouvait toujours tenter de la contrôler psychiquement, mais la chose ne serait pas aussi facile que ça. Le Professeur Xavier avait formé Ororo à résister, autant que possible, aux attaques mentales, puisqu’elle avait été, pendant longtemps, leader des X-Men. Au-delà de ça, Ororo était trop puissante pour qu’on laisse son esprit sans préparation. Avec son contrôle du climat, elle pouvait représenter une force majeure... Mais, pour l’heure, elle se disait surtout qu’elle avait envie de coucher avec Emma.

*Le pire, c’est que je suis incapable de déterminer si j’ai vraiment envie de coucher avec elle... Ou si c’est juste une manipulation de sa part...*

Difficile à dire, tant Emma pouvait se montrer subtile... Mais, en tout cas, Oror la suivit dans la chambre, suivant les vêtements que la femme abandonnait sur le sol. Emma avait une grande chambre, à l’image de sa splendeur, avec une cheminée dans le coin, devant une peau de bête, et un grand lit aux couvertures blanches. Toute nue, elle se dressait devant elle, en souriant, aimante, agréable, attentive...

« Eh bien... C’est vraiment très charmant, ici... »

Ororo se déshabilla à son tour, faisant lentement glisser ses vêtements sur le sol, finissant également toute nue, puis rejoignit la femme. Noir contre blanc. Son corps se heurta contre le sien, les flammes de la cheminée se réfléchissant sur le corps parfait d’Emma. Ororo l’embrassa à nouveau, plus longuement, une main sur sa nuque, appuyant sur ses cheveux, l’autre caressant ses hanches, glissant un peu pour se rapprocher de ses fesses. On voyait toujours en Ororo une femme calme et patiente, sage et paisible. Ce n’était pas faux, mais aussi inexact. Ceux qui l’avaient vu en colère savaient aussi qu’Ororo était une femme de passion, qui pouvait facilement se laisser aller, et laisser librement s’exprimer toutes ses pulsions.

Et, pour ça, le sexe était indéniablement un excellent moyen de se laisser aller... Comme Emma était progressivement en train de le découvrir.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Emma Frost
Créature
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #27 le: Janvier 07, 2018, 01:24:33 »

Emma avait très légèrement lu les pensées d'Ororo quand elle annonça ne jamais vouloir se lancer dans ce genre de... jeu. La Blonde retint une vexation, la domination était bien plus qu'un jeu pour elle. Ses esclaves, féminins comme masculins, ne jouaient pas... Ils vivaient pour elle. Et si certains avaient pliés par son pouvoir, ce n'était pas le cas de tous. Un proche allié (ou alliée?) de la Noire avait ainsi succombé à la Reine Blanche, sans que celle ci n'use de sa télépathie. Comment réagirait la "Chef des X-Men" en apprenant qu'un ou qu'une de ses proches passait des heures à lécher le cul d'Emma, avant de rentrer à l'institut avec un plug anal bien fiché en elle ou lui?

Cependant, la lecture des pensées superficielles de la Déesse de la météo avait permis à Emma de comprendre ce qui gênait réellement sa nouvelle amante. Elle aurait pu, d'une simple manipulation effacer le dégoût, et les pensées indésirable. Elle aurait pu, en forçant, la pousser à se soumettre.

Mais elle ne le fit pas. Ce que Tornade allait lui offrir était suffisant, et tout aussi plaisant.

Emme se retourna vers elle, et sourit, nue, laissant ses mains glisser sur ses hanches blanches, dans une pose d’accueil, langoureuse, un léger sourire sur les lèvres, qui s'agrandit en la voyant se déshabiller.
Lorsque le corps de la "déesse" heurta celui de la "reine", sans... douceur, ni tendresse, leurs lèvres se cherchèrent et se trouvèrent. Le baiser était fougueux, presque brutal. Si la blonde avait abandonnée tout projet de domination, elle n'en laissait pas moins paraître une certaine forme de bestialité. Ses tétons dressés virent frotter contre ceux d'Ororo, durs comme la pierre, lui tirant un discret gémissement.

Même sans les flammes, la reine de glace n'aurait pas eut froid. Tout son corps semblait en ébullition, sa peau la brûlant là où elle entrait en contact avec celle de la noire. Trop d'années de frustration mutuelle, de tension sexuelle exacerbée qui enfin exultait. Les sensations n'étaient que plus forte de la trop longue attente.

Brusquement, Emma rompit le baiser. Elle fit basculer Ororo sur le lit, lui posant l'index sur les lèvres. Sa bouche vint lui mordre l'angle de la mâchoire, avant de s'attarder dans son cou. Elle suçait doucement cette peau parfumée, sans craindre de lui causer un suçon. Lentement, elle commença à embrasser les deux monts de chairs qu'étaient les seins sublimes de sa partenaire. Sa peau noire luisait avec les flammes de la cheminée, et contrastait avec le blanc des draps. Sans hésiter, elle mordit, sans trop de douleur, le téton droit de la jeune femme. Elle avait envie de passer des heures à lui sucer et mordiller les tétons, mais... Une autre envie, bien plus forte, l'attirait...
Elle quitta ses seins à regret, embrassant doucement les abdominaux finement dessinés de l’athlétique X-Men. Elle n'était "musclée", mais son ventre plat laissait deviner un corps bien entraîné. Sa langue s'attarda sur le nombril, laissant une légère trainée de salive, alors qu'elle arrivait, sans décoller sa langue, à la toison intime de la divine.

Sa langue ne s'attarda pas dans les poils d'un blanc brillant, préférant s'attaquer directement à son but. La vulve humide de son amante face à son visage, elle prit son temps, caressant l'intérieur des cuisses de celles aux cheveux blancs, alors qu'Emma était maintenant à genoux entre celles ci. Non pas dans une position de soumission, l'expression de son visage était claire... Elle semblait être une conquérante, une affamée, prête à fondre sur un banquet pour le dévorer.

Elle souffla légèrement sur le sexe offert, avant de donner un coup de langue appuyé. Elle ne chercha pas à la taquiner, au contraire... C'est une langue pleine qui passa sur les courbes du sexe d'Ororo. Elle commença par s'attaquer à ses lèvres intimes, insistant sur l'entrée du vagin sans la forcée, avant de venir sans avertissement lui lécher et suçoter le clitoris bien dressé. Elle alterna alors les deux zones, soupirant de contentement, telle l'affamée enfin rassasiée. Pourtant, elle continuait toujours de lécher, mordiller et sucer le sexe offert, sans pitié, pendant de longues minutes, profitant de la cyprine qui commençait à couler. Finalement, sa langue s'enfonçant dans la féminité de Tornade, commençant sans hésiter à entrer au plus profond qu'elle pouvait. Sa langue tournait, dansait sur les parois intimes, s'acharnant sur les zones sensibles au fur et à mesure qu'elle les découvrait, guidée par les réactions d'Ororo, ses mains continuant de caresser ses cuisses et la naissance de ses fesses.

Emma ne s'arrêtait plus, léchant toujours encore et encore, toujours plus, le sexe de sa nouvelle amante, se délectant des sensations et du goût de son jus de plaisir.
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 98



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #28 le: Janvier 07, 2018, 01:19:08 »

En croisant Emma, Ororo était forte de convictions et de choix arrêtés. Coucher avec elle ? Non. Se soumettre à elle, la voir comme sa Maîtresse ? Non plus ! Elle venait pourtant de franchir le premier des interdits. La nature humaine était ainsi, paradoxale. Ce que votre sur-moi ordonnait était continuellement contredit par le ça. Ororo n’avait pas menti en disant qu’elle n’avait pas le profil d’une soumise, et qu’elle n’avait nullement envie d’obéir à Emma. Mais jusqu’à quel point le penserait-elle ? Surtout en couchant avec une télépathe... Ororo savait que l’amour rapprochait les esprits, et, même si Emma ne songeait pas à la pervertir, le simple rapprochement des corps était entièrement suffisant pour permettre à l’une d’influencer l’autre. Et Ororo, qui avait jadis été une Déesse, était maintenant une simple humaine. Qui sait ce que sa fierté pouvait dissimuler ? Elle avait déjà fait une crise d’identité, qui l’avait amené à finir par rejoindre les Morlocks, une bande de mutants renégats et vagabonds vivant en anarchistes dans un abri souterrain situé à New York, où elle était d’ailleurs habillée en punk.

Là, dans la chambre d’Emma, elle frissonnait en sentant les mains de la blonde appuyer sur ses seins, malmenant ses tétons, ses lèvres embrassant son corps, trahissant son talent, sa maîtrise, sa connaissance des corps.

« Hmmm... Emma, haaaa... »

Elle était douée, cette diablesse ! Et, tout en continuant à embrasser la femme, elle se rapprochait de la zone sensible. Couchée sur le lit, Ororo se pinça les lèvres, et écarta les jambes. Les lèvres d’Emma glissèrent sur sa fine toison blanche. Ororo ne s’était pas épilée, et présentait des poils pubiens blancs, de même couleur que ses cheveux. En fait, on pouvait se demander si elle n’était pas plus jolie ainsi, les poils blancs contrastant avec sa peau sombre. Là, avec les flammes de cheminée qui se reflétaient sur son corps, elle ressemblait à une panthère sauvage, et, quand la langue d’Emma fila sur ses cuisses, la main d’Ororo se crispa sur ses cheveux, tirant dessus.

« Hmmmm... !! »

Tornade se pinça les lèvres, et ferma les yeux, soupirant encore. Non, la femme n’avait rien à voir avec les petits étudiants qu’Emma pouvait dominer sexuellement... Ni même avec Scott, qui avait toujours été frustré sexuellement. Elle, Ororo, elle était une femme pleine de passion, qui couchait très librement. Avant de rejoindre l’Institut Xavier, la Déesse qu’elle prétendait être n’hésitait pas à coucher avec les hommes forts des villages qu’elle protégeait et bénissait. C’était pour eux un immense honneur, et pour elle une intense joie.

« Haaa, Emma, hmmmm... !! »

Les jambes de Tornade se relevèrent, et elle les serra autour du corps de la femme, coinçant ainsi son dos entre ses cuisses, et l’amenant à pouvoir la lécher plus activement, sa mouille ne tardant pas à fuser sur les lèvres de la femme, heurtant sa langue. Ororo s’abandonnait de plus en plus entre ses mains, laissant aussi tomber, du même coup, ses défenses psychiques.

Mais qui oserait en profiter ?
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Emma Frost
Créature
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #29 le: Janvier 08, 2018, 07:27:57 »

L'esprit télépathe d'Emma, qui était constamment en état de vigilance, sentit que les barrières mentales d'Ororo s'étaient abaissées. Par réflexe plus que par volonté, la blonde lança alors une ancre psychique qui créa une faille dans l'esprit de la belle africaine. Une sorte de porte, indétectable, même par les meilleures, par laquelle elle pourra entrer dans la forteresse mentale de la X-Woman. C'était une technique créée à l'époque pour contrer Sentry, et dont la Blonde s'était servie pour le neutraliser lors de l'exode des Mutants de Los Angeles. Elle s'en était également servit pour contrer Xavier lorsque celui ci avait voulu lire les pensées de Scott, alors directeur de l'Institut. Grâce à cet accès, elle pourra sauver Ororo si celle ci subit un lavage de cerveau en profondeur... Ou s'introduire dans son esprit malgré toutes les barrières.

Mais pour l'instant, Emma était trop occupée pour penser... politique. Elle aimait le corps d'Ororo, et pour l'instant ne ressentait pas le besoin de la transformer en esclave pour pouvoir en jouir. Sa peau mate avait des reflets dorés avec le feu. Ses seins étaient magnifiques, peut être plus beaux que ceux de toutes les amantes de la télépathe. Sa toison la rendait encore plus plaisante... Emma n'aimait pas les sexes totalement épilés. Enfin, ceux de ses amants, oui. Les testicules, surtout, devaient être lisse comme une peau de pêche. Mais ceux des femmes? Non. Emma aimait la féminité... Pas les ados pré pubère. Elle même avait une toison soigneusement épilée, en ticket de métro, sans un poil qui dépassé du motif.

Et surtout... Ororo avait un cul... Une croupe a transformer n'importe quelle hétéro en lesbienne. Sentant les jambes de son amante enserrer son dos, et par conséquent plaquer son visage contre le sexe offert, Emma retira ses mains des cuisses, pour venir saisir les fesses de la noire. Ses longs doigts délicats vinrent masser sensuellement les fesses, les griffant légèrement, testant leur résistance et leur douceur. Elle savait qu'elle pourrait passer des heures juste à jouer avec. Si Ororo lui proposait, elle quitterait Scott et retournerait dans le camp de Logan juste pour pouvoir profiter de ce fessier de... déesse.

Sa langue n'en était cependant pas en reste. Son nez, plaqué contre la peau du pubis de celle aux poils blancs, vint taquiner son clitoris, alors que sa langue s'enfonçait plus profond encore, tournant et dansant en elle. Ses doigts commencèrent à écarter les fesses d'Ororo, comme pour écarteler sa porte arrière qu'Emma devinait lisse et foncée. Un index curieux vint doucement caresser l'anus, suivit de son pair de l'autre main.
Emma titillait son anus des deux index, avant de lentement faire entrer la première phalange de son index droit. Ses faux ongles avaient été ôté en même temps que le reste de ses habits, lui permettant de commencer à explorer l'intérieur d'Ororo sans la blesser.

Soudain, le doigt accéléra ses mouvements, commençant un mouvement de rotation pour assouplir la rondelle annale. La langue d'Emma n'était pas en reste, et dévorait le vagin de Tornade, s'acharnant sans pitié sur ses zones les plus sensibles. Le majeur rejoint l'index, et un va et vient ferme et assuré commença a "pistonner" le rectum de la Déesse, la langue de la Reine continuant ses offices.

Soudain, Emma eut la satisfaction de sentir et voir le plaisir de son amante exploser dans un orgasme. Elle continua à lécher quelques instants, buvant sa cyprine avec délice, avant de se redresser, les lèvres luisantes.

-Hmmm... tu es délicieuse, ma Chérie...

Emma se leva, et monta sur le lit. Les pieds de part et d'autre de Tornade, elle la dominait physiquement, l'observant de toute sa taille, à enjambant le dos de son amante.

-A ton tour de me rendre la pareil...

Sans lui laisser le temps de protester ou d’acquiescer, Emma se plaça au dessus du visage d'Ororo et se retourna, avant de venir s'asseoir sur le visage de la noire. Elle avait prit une seconde juste avant de s'asseoir, pour que l'image de son fessier et de son sexe luisant approchant du visage de Tornade reste gravé dans la mémoire de celle ci. Son sexe déjà trempé se colla contre les lèvres de la contrôleuse climatique, et si Ororo bougeait la tête, elle pourrait coller son nez entre les fesses blanches d'Emma, qui avec une joie presque enfantine saisit les deux superbes seins devant elle pour les caresser, laissant la jeune femme commencer à lécher.
Journalisée

Tags:
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox