banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: La magie existe ! [Pv Mélinda]  (Lu 2827 fois)
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #15 le: Octobre 07, 2016, 02:14:54 »

Impossible de nier ce qu’elle voyait, de croire à un quelconque effet spécial. De l’eau en suspension flottait devant elle, et aucun fil au monde ne pouvait ainsi retenir l’eau. Mélinda, souriant lentement, restait donc silencieuse, voyant Akemi se frotter les yeux, comme pour tenter de se convaincre qu’elle ne rêvait pas, et que ce qu’elle voyait était bien réel. Elle observa la scène pendant de nombreuses secondes, et la vampire se pinçait les lèvres, attendant de voir ce qu’elle dirait, bien consciente que c’était désormais à elle d’attendre la réaction d’Akemi. Nier serait absurde, la preuve d’un entêtement absolu et déraisonnable, et ce ne fut pas la voie qu’Akemi choisit. Elle se retourna, et lui demanda l’origine des pouvoirs d’Ayumi. Or, cette question, par son manque de surprise dans le ton, ne manqua pas de surprendre Mélinda, qui en fronça légèrement les sourcils.

*Je m’attendais à ce qu’elle crie, qu’elle perde son calme... Cette fille a une excellente maîtrise d’elle-même, ou peut-être que, derrière son scepticisme, elle a toujours, inconsciemment, cru en la magie. Quand on vit à Seikusu, et qu’on étudie à Mishima, ce n’est pas si surprenant.*

Et puis, au-delà de ça, le Japon était connu pour être un pays qui, tout en étant très en avance sur les recherches technologiques, respectait aussi beaucoup les traditions ancestrales, croyant en des forces supérieures naturelles qui s’imposaient aux hommes. La vampire n’avait aucune raison de se taire, et s’avança un peu. Yeux clos, Ayumi était concentrée, tellement focalisée sur son entraînement qu’elle n’avait pas encore vu Mélinda.

« La magie est présente en chaque personne, Akemi, mais... À des degrés différents. Tu vois, même les ‘‘Moldus’’ sont sensibles à la magie, mais ne peuvent pas l’utiliser, car ils n’en ont pas le potentiel. Ayumi est née avec un grand pouvoir, mais elle n’est pas, à proprement parler, une magicienne. »

La nuance devait paraître un peu superficielle, et Mélinda précisa davantage ce qu’elle disait par là :

« Une magicienne est capable de puiser dans la magie pour réaliser différents sorts. Ayumi, elle, dispose d’un don naturel lié à l’eau. Pour autant, elle suit quand même un entraînement, mais qui vise davantage à développer ses capacités naturelles, qu’à développer son potentiel magique. »

Mélinda se déplaça encore un peu, allant cette fois devant Akemi, et tourna la tête vers elle, en souriant, pour conclure :

« Il y a plus que ne discerne l’œil, tu sais... »

Ayumi ouvrit alors les yeux, et sursauta, ce qui la déstabilisa rapidement, sa bulle d’eau remuant sur place.

« Maîtresse ?! »

La jeune femme s’avança alors, les tentacules aqueux poussant la bulle, et cette dernière s’évapora, tandis qu’elle atterrissait à côté de Mélinda, et bondit contre elle, l’enlaçant, tout en l’embrassant goulûment.

« Ayumi, je te présente Akemi... Akemi, voici Ayumi. »

Tout en les présentant, la main de Mélinda caressait les cheveux d’Ayumi, des gestes qui devraient sans aucun doute provoquer quelques questions supplémentaires dans l’esprit de la jeune femme aux cheveux violets... Surtout quand Ayumi rougit légèrement devant elle, son ardeur devant Mélinda s’atténuant sensiblement devant elle.

« Salut, Akemi... Tu... Tu es nouvelle dans le manoir... ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 67

avatar

Akemi Mahoraki sur Terre


Voir le profil WWW
Fiche
Description
Akemi est une jeune lycéenne amnésique et visiblement dotée d'une énorme puissance magique latente. Lorsqu'elle utilise la magie, des attributs de Terranide font leur apparition, mais lorsqu'elle se rend sur Terra, elle devient littéralement une Furry Jument... La marque qui apparaît sur ses cuisses est un véritable mystère.
« Répondre #16 le: Octobre 07, 2016, 11:57:16 »

- La magie est présente en chaque personne, Akemi, mais... À des degrés différents. Tu vois, même les ‘‘Moldus’’ sont sensibles à la magie, mais ne peuvent pas l’utiliser, car ils n’en ont pas le potentiel. Ayumi est née avec un grand pouvoir, mais elle n’est pas, à proprement parler, une magicienne. Une magicienne est capable de puiser dans la magie pour réaliser différents sorts. Ayumi, elle, dispose d’un don naturel lié à l’eau. Pour autant, elle suit quand même un entraînement, mais qui vise davantage à développer ses capacités naturelles, qu’à développer son potentiel magique.

Akemi hocha la tête, montrant qu'elle comprenait. En soi, si elle avait dû mal à croire en l’existence de créatures sortant de l'ordinaire, comme les dragons par exemple, elle n'en rejetait pas pour autant la magie. C'était même à cause de celle-ci et des phénomènes paranormaux autour d'elle, qu'elle avait choisie Mishima plutôt qu'un lycée à la réputation... disons moins scandaleuse. Ayumi remarqua alors leur présence et sortit de sa bulle, sans mauvais jeu de mot. Toutefois, la suite interloqua beaucoup la lycéenne. D'une part, elle l'avait appelée "Maîtresse" et rien que cela sonnait étrange à ses oreilles. Et ensuite, elle l'avait goulûment embrasser sans gêne. Mais surtout, c'était de voir deux filles s'embrasser qui la fit rougir d’embarras. Sans doute aurait-elle été moins bouleversée si ça avait été un garçon et une fille. Elle n'était pas homophobe, mais n'était pas préparée à une telle scène.

- Ayumi, je te présente Akemi... Akemi, voici Ayumi.

- Salut, Akemi... Tu... Tu es nouvelle dans le manoir... ?

- Hein ? Euh... Oui, c'est ça, je suis... Je suis nouvelle.... Euh non, pardon, je suis juste en visite hein... Je compte pas m'installer ici... Je dors chez moi, avec mes parents.... Euh non, pas dans le même lit hein, mais sous le même toit... Euh...


Toute chamboulée par la scène, elle mit un moment pour se calmer, en parlant à elle même entre autre. Cela fait, elle se tourna vers Mélinda et sembla réfléchir à ce qu'elle allait dire, avant de se lancer.

- Le fait que Ayumi utilise de la magie ne veut pas forcément dire que les dragons existent pour autant tu sais... Mais je conçois quand même l’existence de celle-ci... A vrai dire, je n'ai jamais remis en cause son existence. Tu veux savoir pourquoi j'ai choisie Mishima malgré mes résultats ? A cause des rumeurs d'activités paranormales. J'étais certaines qu'en découvrant la vérité, j'en découvrirais d'avantage sur moi même.

Akemi la laissa méditer sur cette phrase tandis qu'elle observait le bassin, et plus particulièrement l'eau, se faisant la réflexion que ce qu'elle avait vue était bien réel et n'était en rien dû à son imagination. Et ci c'était réel, alors tout le reste l'était autant. Fermant les yeux, elle révéla une chose, qu'elle n'avait jamais dite à personne.

- Tu dois sans doute le savoir, mais je souffre d'amnésie. Impossible de me souvenir de quoi que ce soit avant mes dix ans. J'ignore absolument tout de mes origines. Pourtant, en venant ici, j'était certaine que je finirait par apprendre qui je suis. En vérité, d'aussi loin que je me souvienne, il y'a toujours eu des événements paranormaux autour de moi, que ce soit des livres qui se mettent à flotter dans les airs ou des objets qui se téléportent brusquement pour ne pas me blesser. Et maintenant, je commence même à me dire que mon amnésie est peut être dû à autre chose qu'un simple accident.

Dans sa voix, on pouvais ressentir un étrange mélange d'espoir et de détresse.
« Dernière édition: Octobre 16, 2017, 06:54:03 par Akemi Mahoraki » Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #17 le: Octobre 08, 2016, 01:35:44 »

Un petit sourire en coin sembla perler sur les lèvres d’Ayumi quand Akemi glissa être juste de passage, et n’avoir pas envie de rester ici, ayant déjà un toit. Tandis que la jeune femme expliquait à Mélinda les raisons de sa présence ici, Ayumi, elle, observa discrètement le fessier d’Akemi, se faisant très certainement la réflexion qu’il était bien ferme, et justifiait entièrement sa présence ici. C’est en tout cas ce que Mélinda se dit quand Akemi se rapprocha du bassin, observant l’eau, soulevant, du coup, sa minijupe, lui permettant de voir un peu mieux son fessier. Elle sourit brièvement, et se pencha vers Ayumi, murmurant quelques mots dans le creux de son oreille.

« Tu m’as aidé à peut-être me rapprocher de cette fille. Pour te remercier, je te laisserai me sodomiser, Ayumi. »

Mélinda parlait très librement du sexe, et sans aucune forme de tabou, ce qui était toujours assez déstabilisant quand on était près d’elle. Ayumi rougit donc, puis Akemi se retourna, retournant près d’elles, et leur expliqua être amnésique. Cependant, elle était convaincue que son amnésie n’était pas liée qu’à un accident, et qu’elle était entourée par la magie. La vampire l’écouta silencieusement, avant de froncer les sourcils.

*Elle, une magicienne ? Ce serait possible, remarque... Elle s’attache tellement à la rationalité des choses qu’il s’agit peut-être d’un masque qu’elle se forge pour oblitérer ce qu’elle est vraiment, sa nature profonde, qu’elle ne comprend pas...*

La vampire médita ce que la femme disait, avant de marcher lentement.

« Ayumi ne sera pas capable de déterminer si tu as des pouvoirs magiques latents en toi, Akemi. Je connais néanmoins des personnes qui pourraient le dire, mais je préfère ne pas t’en dire plus sur elles. Parfois, il vaut mieux les voir par soi-même. »

Pour le coup, la jeune femme pensait surtout à Samara. L’Archimage était très proche d’elle, ayant renforcé ses relations avec Mélinda depuis qu’elle était devenue la Matriarche d’un clan, et commençait à tisser son influence, en s’étendant au-delà des frontières impériales. Il n’y avait donc qu’intérêt, pour Samara, à se rapprocher d’elle, surtout quand elle lui ramenait des élèves, et des cas intéressants.

Tout en parlant, Mélinda s’était à nouveau rapprochée d’Akemi, tournant brièvement autour d’elle, comme pour l’observer, la détaillant sous toutes ses formes.

« Tu as déjà parlé de tes doutes à tes parents ? Après tout, ils ne doivent pas être amnésiques, eux aussi... Et pourquoi venir à Seikusu ? Tu as entendu parler de la réputation de cette ville, ou... Ou est-ce que tu penses y avoir déjà été ? Je cherche juste à me renseigner sur toi, ma chérie... »

Et surtout à la faire parler, afin qu’elle rentre en confiance avec elle.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 67

avatar

Akemi Mahoraki sur Terre


Voir le profil WWW
Fiche
Description
Akemi est une jeune lycéenne amnésique et visiblement dotée d'une énorme puissance magique latente. Lorsqu'elle utilise la magie, des attributs de Terranide font leur apparition, mais lorsqu'elle se rend sur Terra, elle devient littéralement une Furry Jument... La marque qui apparaît sur ses cuisses est un véritable mystère.
« Répondre #18 le: Octobre 08, 2016, 10:20:21 »

Melinda connaissait donc des gens capable de détecter la magie latente des autres ? Voilà qui était cool, Akemi avait enfin l'impression d'avancer un peu. Finalement, elle avait bien fait de suivre Koi au manoir,sans quoi elle serait probablement encore en train de chercher des explications sur les phénomènes étranges qu'elle voyait parfois.

- Tu as déjà parlé de tes doutes à tes parents ? Après tout, ils ne doivent pas être amnésiques, eux aussi... Et pourquoi venir à Seikusu ? Tu as entendu parler de la réputation de cette ville, ou... Ou est-ce que tu penses y avoir déjà été ? Je cherche juste à me renseigner sur toi, ma chérie...

- Et bien... Mes parents m'on adoptés quelques semaine après mon réveil de l'hôpital, donc je doute qu'ils puissent répondre à mes questions. En revanche, j'ai bien un lien avec Seikusu, vu que c'est dans l'hôpital de la ville que je me suis réveillée.


Parler d'elle lui faisait du bien. Certes, elle avait des amies, mais entres elles, c'était essentiellement des échanges de connaissances. En temps normal, elle ne parlerait jamais de sa personne a une inconnue non plus. Mais si cette inconnue a des liens avérés avec la magie, alors ça en vaut la peine.

- Selon les médecins, je suis une... Anomalie. Même avec mon ADN, ils n'ont jamais pu retrouver la moindre trace de mon existence dans les registres, ni celle de proches. Je ne suis même pas censée exister. On va dire que je vire sans doute à la psychose, mais si ça se trouve, c'est une organisation qui m'a effacée des fichiers, tout comme elle m'a effacée la mémoire...

A aucun moment elle n'envisageait la possibilité de peut être venir d'un autre monde. Car pour elle, les voyages dans l'espace se limitaient aux planètes proches de la Terre, et aucune planète similaire à la Terre n'avait encore été découverte par les scientifiques.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #19 le: Octobre 08, 2016, 12:04:47 »

Tout en l’écoutant parler, Mélinda réfléchissait silencieusement. Il n’y avait pas que le fessier d’Akemi qui l’intéressait. Avec ses potentiels futurs esclaves, elle cherchait véritablement à répondre à leurs problèmes, à leurs inquiétudes, et à leurs angoisses. Avec Akemi, il s’agissait visiblement de comprendre qui elle était. Ses parents étaient en réalité ses parents adoptifs, l’ayant adopté après son amnésie, et ne savaient donc pas grand-chose. Akemi était apparemment une sorte d’énigme médicale, car personne n’avait réussi à retracer son origine. Elle était donc en quête d’identité, recherchant ses origines, et ce qu’elle était.

« Une organisation, hein ? Pourquoi pas, tout est possible... Pour l’heure, je crois qu’il va falloir procéder à quelques analyses préliminaires. »

Mélinda avait de la ressource, et sourit brièvement à Akemi, comme pour la rassurer, puis retourna voir Ayumi. Ce qui allait suivre devrait probablement être un peu troublant pour Akemi, car elle vit Mélinda serrer Ayumi contre elle, avant de l’embrasser. Une main se posa sur les cheveux d’Ayumi, une autre lui palpa les fesses, les serrant tendrement, et elle pressa ainsi le corps de la redoutable nageuse contre le sien pendant un certain temps, avant de rompre le baiser, et de lui donner quelques consignes :

« Va me chercher Kaede, Ayumi... Et enfile ta combinaison tekhane, puis retrouvez-nous, moi et Akemi, dans le petit salon.
 -  O-Oui, Maîtresse... »

Le « Maîtresse » avait été prononcé avec la voix douce et habituellement basse d’Ayumi, mais pouvait tout à fait se faire entendre. Lui souriant, Mélinda l’embrassa à nouveau. Kaede Azumari était le nom « humain » d’un robot qui était, depuis quelques mois, aux services de Mélinda, K-Azu. Originaire de Tekhos, cette Gynoïde particulièrement perverse était venue à Ashnard pour enrichir sa base de connaissances sur le monde. Elle avait volontairement choisir de devenir l’esclave de Mélinda, et oscillait entre le harem et le manoir, oscillant également entre des séances de sexe longue et intensive, et des séances d’enrichissement dans les bibliothèques. Sur Terre, elle était aussi perverse que sur Terra, présentant l’avantage de ne pas fatiguer, puisque n’étant pas une humaine. Ayumi s’entendait beaucoup avec elle.

Quant à Akemi, si elle pouvait être surprise par ce la petite scène à laquelle elle venait d’assister, Mélinda ne lui laissa guère l’occasion de satisfaire sa curiosité.

« Tu viens ? Je crois qu’il faut encore qu’on parle beaucoup, toi et moi... »

Mélinda lui sourit. Avec Akemi, il y avait aussi autre chose qui l’interpellait, et qu’elle avait pu remarquer en tournant autour d’elle. C’était son sang, un sang très particulier, qui était humain... Mais pas uniquement. Cet examen lui avait permis d’acquérir la conviction que la jeune femme n’affabulait pas, et qu’il y avait, en elle, quelque chose d’anormal. Le duo retourna donc dans le manoir, où de délicieuses odeurs commençaient à s’échapper de la cuisine. Vu toutes les personnes qu’il y avait à nourrir le soir, la cuisine commençait rapidement. Le duo grimpa un escalier avant de rejoindre la cuisine, et rejoignit ainsi un salon tranquille et agréable, avec des fauteuils rembourrés et des canapés solides. Tout le manoir resplendissait de luxure, et le salon comprenait de magnifiques tapisseries et de meubles anciens, évoquant un peu un salon occidental du 18ème siècle. La vampire avait de l’argent, beaucoup d’argent, et elle faisait en sorte que personne ne puisse en douter.

Attendant la venue d’Ayumi et de Kaede, elle s’assit sur un fauteuil, et croisa les jambes. Pour commencer, elle n’avait qu’une question à poser, car, dans sa tête, une théorie commençait déjà à s’échafauder, différente de celle de la conspiration, mais tout aussi loufoque, du moins aux yeux d’une jeune femme sceptique.

« Est-ce que tu as entendu parler du Multivers, Akemi ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 67

avatar

Akemi Mahoraki sur Terre


Voir le profil WWW
Fiche
Description
Akemi est une jeune lycéenne amnésique et visiblement dotée d'une énorme puissance magique latente. Lorsqu'elle utilise la magie, des attributs de Terranide font leur apparition, mais lorsqu'elle se rend sur Terra, elle devient littéralement une Furry Jument... La marque qui apparaît sur ses cuisses est un véritable mystère.
« Répondre #20 le: Octobre 08, 2016, 01:08:02 »

Melinda ne remit ses explications en doute à aucun moment et le fait qu'elle les accepte soulageait quelque peu Akemi. Elle se retourna dos aux deux filles assez vite néanmoins et en rougissant jusqu'aux oreilles, lorsqu'elles se remirent à se peloter sans gène. La lycéenne ne fit pas attention aux paroles avant qu'elle n'entende son nom dans la bouche de la propriétaire des lieux. Elle la suivit donc jusqu'a un salon proche des cuisines et richement décoré, comme tout le reste, dans lequel flottait une délicieuse odeur. Les deux filles s'assirent et Melinda lui posa une question tout a fait inattendue.

- Est-ce que tu as entendu parler du Multivers, Akemi ?

Akemi pris le temps de réfléchir à la question, avant de lui répondre.

- Oui, j'ai déjà lue cette théorie dans quelques revues scientifiques déjà, celle de l'existence de mondes parallèles au nôtres, mais avec lesquels il nous ait impossible d'interagir. Pendant longtemps ce n'est resté que de la science-fiction, jusqu'à ce qu'un article ne paraisse sur la création d'un micro vortex, un trou de ver miniature ne permettant de parcourir une distance de quelque centimètres seulement. Une distance ridicule certes, mais qui prouve que la fiction deviendra réalité un jour... Mais en quoi cela a t-il un rapport avec...

- Vous m'avez demandée Maîtresse~ ?

Akemi se retourna au son de la voix venant de derrière elle et fit aussitôt volte face, de nouveau rouge de gène et regrettant son geste. La fille qui avait parlée et accompagnait Ayumi en la tenant par la main, avait des cheveux verts flou et des espèces de cornes métalliques sortant de sa tête et, hormis des espèces de longs gants et bottes noires, elle était totalement nue. Entre ça et les baisés passionnés, c'était à croire que la pudeur était restée à l'entrée du manoir, tant les filles y vivant était... Exubérantes... K-azu souriait quant à elle joyeusement à sa maîtresse, persuadée qu'elle allait passer un merveilleux moment avec Ayumi et leur Maîtresse.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #21 le: Octobre 08, 2016, 02:24:21 »

Le Multivers était un concept fascinant, encore très théorique aux yeux des Terriens, mais qui, en réalité, existait bel et bien. Akemi s’était visiblement renseignée dessus, et la théorie de Mélinda, c’était qu’Akemi vienne de Terra. Elle le sentait à travers son sang, ce sang qui lui soufflait qu’elle n’était pas vraiment humaine, et c’était aussi pour ça qu’elle avait besoin de Kaede. Cette dernière, avec ses propriétés robotiques, pouvait, en recueillant un dépôt de salive ou de sang, analyser très rapidement l’ADN d’une personne, et déterminer ainsi sa race. C’était ce que Mélinda comptait tenter avec Akemi.

Ayumi n’avait visiblement pas traîné en chemin, car Akemi eut à peine le temps de présenter ses explications sur le Multivers que K-Azu entra. Mélinda ne l’avait pas senti venir, puisque la Gynoïde n’avait pas de sang, mais elle sourit en la voyant. Kaede avait dû filer à toute allure, et elle était seule, pour l’heure. Ayumi, en effet, devait enfiler sa combinaison avant de venir la rejoindre, et Kaede, qui vouait une sorte d’adulation sans failles à Mélinda, faisait toujours tout pour la satisfaire. Elle avait beau n’être qu’une machine, Mélinda avait appris à repérer certains traits comportementaux en elle, et elle discerna donc la lueur de désir qui brûlait dans ses yeux. Kaede lui avait expliqué que, tout en étant effectivement une machine, elle était néanmoins une machine « intelligente », dans le sens où elle pouvait évoluer en fonction de ses rapports avec les autres personnes. Et, avec elle, l’évolution avait été très orientée vers le sexe.

Elle se présenta comme à son habitude, nue, à l’exception de longs gants et collants noirs. La vue ne manqua pas de troubler Akemi, qui rougit comme une pivoine, incapable de savoir où se mettre. Mélinda, surprise de n’avoir encore reçu aucune question de la part de la jeune femme, se releva rapidement, et fit quelques pas, se rapprochant ainsi de son robot personnel.

« Salut, ma chérie... »

Mélinda commença par la saluer en l’embrassant, baiser très similaire à celui qu’elle avait fait à Ayumi dans la piscine : une main sur sa nuque, l’autre occupée à palper ses fesses. Elle sentit le corps de Kaede se cambrer contre le sien, la femme répondant volontiers à son baiser. Un moment sans aucun doute très gênant pour Akemi, que Mélinda finit néanmoins par rompre, souriant à sa petite Gynoïde.

« Kaede, laisse-moi te présenter Akemi... Elle vient d’arriver dans notre manoir, et ne sait pas trop qui elle est. Elle a subi un accident quand elle avait dix ans, et, depuis, est amnésique. Or, je sens en elle qu’elle n’est pas vraiment une humaine, alors... J’ai besoin de tes services d’analyste pour m’en dire plus. »

Tout ça devait paraître particulièrement nébuleux pour Akemi. Mélinda se déplaça donc dans son dos, et posa chacune de ses mains sur ses épaules, entreprenant de lui fournir quelques explications sur ce qu’elle était en train de vivre :

« Kaede Azumari est une androïde, Akemi. Et, si je t’ai parlé du Multivers, c’est parce que... Ça existe. Moi et Kaede, nous venons d’une autre dimension, très similaire à la tienne, et en même temps très différente. Oh, je sais que tu penses que je suis en train de délirer, mais ça n’a, en la matière, aucune espèce d’importance. Je te convaincrais par la suite. Pour l’heure, tout ce que tu dois retenir, c’est que Kaede est une androïde très intelligente, et qui peut analyser l’ADN des autres personnes. Mais, pour ça, elle a besoin d’un échantillon à ingérer dans son corps, pour pouvoir me sortir l’analyse que je lui ai demandé. À ce titre, on peut prélever du sang, mais, comme je ne veux pas te faire souffrir, ce sera... »

Ménageant son effet, Mélinda courba son corps vers elle, et murmura deux ultimes mots dans son oreille, qui avaient l’allure d’une sentence, pendant que K-Azu se rapprochait de la jeune Akemi, bien destinée à faire ce qu’il convenait de faire pour satisfaire au mieux sa Maîtresse :

« ...Ta salive. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 67

avatar

Akemi Mahoraki sur Terre


Voir le profil WWW
Fiche
Description
Akemi est une jeune lycéenne amnésique et visiblement dotée d'une énorme puissance magique latente. Lorsqu'elle utilise la magie, des attributs de Terranide font leur apparition, mais lorsqu'elle se rend sur Terra, elle devient littéralement une Furry Jument... La marque qui apparaît sur ses cuisses est un véritable mystère.
« Répondre #22 le: Octobre 08, 2016, 03:04:49 »

Il se passait décidément des choses sortant de l'ordinaire dans ce manoir. Outre l'absence générale de pudeur chez les filles, il y'en avait une qui pratiquait une magie aqueuse et une autre qui, comme Akemi l'appris, était en réalité un robot intelligent et visiblement perverse. Et maintenant, voilà que Melinda lui disait qu'elles venaient d'une autre dimension ? Sans doute la même que ces soi-disants elfes et dragons ? Okay pour la magie, mais pour le reste, ça devenait franchement n'importe quoi. La lycéenne n'eu toutefois pas le temps de réagir, car à peine la propriétaire avait murmurée le mot "salive" dans le creux de son oreilles, que la nudiste s'était déjà penchée devant elle.

- Ma... Ma salive ? Att... Attendez...

- Je demanderais ton entière coopération le temps du prélèvement et te promet d'être douce, ma jolie~


Après quoi elle prit Akemi par surprise en l'embrassant goulûment, dans un délicieux soupir de plaisir. Certes, K-Azu en profitait un peu, mais elle analysait aussi son ADN, dans le même temps. Trop surprise pour réagir et rouge de honte, Akemi se laissa faire, yeux clos. Ayumi revint à ce moment la, dans sa combinaison Tekhane ultra moulante et ne pouvant s'empêcher de bander dur devant la scène. Elle se colla contre Melinda, son sexe tapant contre ses fesses.

- Vous auriez pu m'attendre... Maîtresse...

- Analyses terminées~


La gynoïde se redressa avec un air satisfait, en laissant une Akemi groggy, marmonnant dans un chuchotement presque inaudible que ce n'était que son premier baisé.

- Au vu de son ADN, je dirais que Akemi est très proche de la terranide équine, probablement une hybride ou une furry. Il y a toutefois des éléments qui tendent à rendre cette analyse incertaine et imprécise. De plus, son niveau de latence magique est presque aussi important que celui d'une archidémone et à bien fallait griller mes capteurs. Mon hypothèse est que c'est la raréfaction de magie sur Terre qui lui donne une apparence humaine.

- Que... Kuaaa ?


Akemi regardait le robot sans comprendre. C'était quoi ce charabia ?
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #23 le: Octobre 08, 2016, 07:05:34 »

Perturbée, Akemi n’eut pas le temps de réagir que Kaede se trouva déjà contre elle, l’embrassant avidement, fourrant rapidement sa langue dans sa bouche, en profitant ainsi pour recueillir sa salive, tout en profitant des délicieuses lèvres de la femme. Observant ce spectacle, Mélinda ne pouvait que sourire, ravie de voir que Kaede n’avait toujours pas perdu son appétit en matière de baisers et de caresses buccales. Mélinda les laissait donc s’embrasser, tout en entendant des bruits de pas dans son dos. Ayumi venait d’arriver, et ne tarda pas à se presser contre elle, sa queue en érection se frottant contre ses fesses. Retenant un sourire, Mélinda se retourna vers elle, et caressa ses hanches, avant de l’embrasser, descendant ses mains pour pouvoir, à nouveau, et comme on pouvait s’y attendre venant d’elle, lui palper les fesses. La délicieuse combinaison moulante d’Ayumi était particulièrement agréable à caresser, moulant à la perfection ses magnifiques formes, et Mélinda en profita volontiers, palpant et massant ses fesses, tout en sentant la queue de la jeune femme se redresser, caressant son ventre, heurtant sa peau nue, dans l’espace creux de sa robe.

Elles s’embrassèrent donc, et Mélinda termina le baiser, souriant devant son esclave, qui était visiblement bien excitée, ce qu’elle pouvait voir, non seulement à travers ses yeux pétillants d’envie, mais aussi à travers ses fortes oscillations sanguines.

« Ce n’est qu’un baiser scientifique, Ayumi... »

Ou presque, car Mélinda sentait bien le sang d’Akemi s’emballer. Kaede embrassait très bien, et elle lui offrit un baiser assez long, pour recueillir suffisamment de données. Mélinda en profita pour caresser un peu le sexe d’Ayumi, masturbant ce phallus qui se dressait dans la combinaison, le mélange de cette queue et de la texture du vêtement produisant un mélange exquis et très excitant. Elle s’écarta finalement d’elle quand K-Azu offrit son analyse, expliquant que la vampire ne s’était pas trompée, et qu’Akemi s’apparentait à une Terranide équine.

*Hum... Étonnant. Elle doit assurément avoir des pouvoirs magiques, ce qui n’est pas fréquent chez les Terranides.*

Une Terranide-équine qui s’était transformée en humaine... Ou une humaine capable de se transformer en cheval ? C’était une question à laquelle seule une magicienne pouvait répondre, mais Kaede venait de confirmer ses doutes. Tandis qu’Akemi semblait toute éberluée, en venant de confier que c’était son premier baiser (ce que Mélinda, grâce à son ouïe très fine, avait pu entendre), Mélinda s’approcha de la Gynoïde, sa main venant doucement caresser sa joue.

« Je te remercie, Kaede, tu m’es toujours aussi précieuse... »

Mélinda se retourna ensuite vers Akemi, et s’assit face à elle, retournant croiser ses jambes.

« Ce que Kaede vient de dire, Akemi, c’est que tu es apparemment capable de te transformer en cheval. Une magie très puissante sommeille en toi, qui te permet probablement de prendre instinctivement cette apparence afin de te fondre dans la masse. Il faudra néanmoins te soumettre à l’expertise d’une magicienne, et procéder à des examens plus poussés, afin d’en savoir davantage sur toi. »

Elle laissa planer quelques secondes. Pour Akemi, ça devait sûrement lui faire l’effet d’une sacrée tempête.

« Autrement dit, tu avais raison, Akemi, il y a bien, chez toi, quelque chose d’anormal... Ce qui signifie aussi que tu vas devoir passer davantage de temps en ma compagnie, j’en ai bien peur... Même si c’est loin d’être aussi horrible que ça. C’est même plutôt tout l’inverse, en réalité. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 67

avatar

Akemi Mahoraki sur Terre


Voir le profil WWW
Fiche
Description
Akemi est une jeune lycéenne amnésique et visiblement dotée d'une énorme puissance magique latente. Lorsqu'elle utilise la magie, des attributs de Terranide font leur apparition, mais lorsqu'elle se rend sur Terra, elle devient littéralement une Furry Jument... La marque qui apparaît sur ses cuisses est un véritable mystère.
« Répondre #24 le: Octobre 09, 2016, 04:45:48 »

- Je te remercie, Kaede, tu m’es toujours aussi précieuse...

- Toujours à votre service Maîtresse~


Tandis que Melinda se rassayait devant Akemi pour lui expliquer plus en détail son cas, K-Azu se rapprocha d'Ayumi et pris le relais de leur Maîtresse en embrassant la nageuse, tout en flattant son sexe.

- Dis, en attendant que Maîtresse s'occupe de la nouvelle, ça te dis de patienter en moi ?

- Mais... Maîtresse à dis...

- Elle est occupée et te connaissant, tu en auras sans doute encore envie plus tard... Alors ?

- Bon... D'accord...


Les deux filles chuchotaient entre elles suffisamment bas pour ne pas gêner Melinda dans ces explications. Lorsqu'elle eu terminée toutefois, K-Azu s'adressa à elle directement, sur un ton plus élevé.

- On vous laisse un instant Maîtresse, je dois m'occuper d'une... Petite urgence médicale... On revient juste après.

Puis, traînant Ayumi avec elle par la queue, elles s'éclipsèrent dans une autre pièce, pour se faire l'amour tranquillement. Akemi n'y prêtât pas plus d'attention que cela et se tourna de nouveau vers Melinda.

- Donc... T'es en train de me dire que je suis un cheval... Ou du moins une jument, capable de me changer en humaine, et que je suis sous cette forme depuis mes dix ans, justement parce que je ne me souviens plus de comment redevenir normale ? Je ne veux pas te vexer, mais j'en doute... Aux dernières nouvelles, je ne passe pas mon temps à hénir ou à manger du foin...

D'un autre côté, il était aussi vrai qu'elle avait un petit air de ressemblance avec un poney fictif, ce qui lui avait valu son surnom au lycée... Et si cette ressemblance cachait autre chose ? Après tout, elle comme le personnage fictif, pouvaient user de magie. Et si ce n'était pas si fictif que ça au final ? Ça rentrait dans la théorie du multivers en plus.

- Ton robot a dit que si je restait humaine, c'était à cause du manque de magie sur Terre. Je suppose donc que si je me rend sur ton monde, je devrais reprendre automatiquement ma forme, si jamais c'est vrai... Même si je pense que créer une faille entre deux dimension, ce doit pas être aussi simple que d'ouvrir une simple porte.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #25 le: Octobre 09, 2016, 05:23:00 »

Mélinda se tenait toujours à sa parole. Elle avait promis de coucher avec Ayumi, et elle le ferait... Mais, présentement, elle se devait de s’occuper de la mystérieuse Akemi, qui, comme elle l’avait pressenti, était bien plus que ce qu’elle donnait l’impression d’être. L’observant silencieusement, la vampire l’écouta parler, écoutant son scepticisme, ce qui ne manqua pas de la faire doucement sourire, avant de lui dire que c’était l’absence de magie sur Terre qui la rendait humaine.

« Hum... C’est possible, oui, mais... C’est peut-être aussi un camouflage que tu génères inconsciemment en percevant que le monde autour de toi n’est pas... Comme celui d’où tu viens. La magie existe sur Terre, en réalité... Mais elle est effectivement moins présente que dans le monde d’où nous venons, Terra. Ceci étant dit, tu peux aussi venir d’un autre monde, alors, si je t’emmène sur Terra, ça ne sera pas pour autant que tu te transformeras. »

Il était important de faire ce genre de précisions, précisément pour éviter des déceptions futures. Mélinda eut alors une brève pensée pour Ayumi et K-Azu. Elle sentait encore le sang d’Ayumi, et réalisa qu’elles devaient coucher dans le couloir. Elles avaient eu la sagesse de fermer la porte, de telle sorte qu’on ne les entendait pas, mais la vampire percevait l’afflux sanguin dans le corps d’Ayumi pendant qu’elle pénétrait Kaede, ce qui l’amena à se pincer brièvement les lèvres, sentant son sexe chauffer brièvement.

Clignant des yeux, Mélinda regarda à nouveau Akemi, et reprit ses explications :

« J’ai un moyen d’accéder rapidement sur Terra, mais... Tu as dû réaliser que ce manoir était... Un peu particulier, non ? »

Mélinda sourit encore, sachant très bien ce qui allait se passer. Il était temps, pour elle, de répondre aux interrogations silencieuses qu’Akemi devait se poser sur ce manoir, sur cette fille, ou sur le fait que toutes les personnes qu’elles croisaient appelaient Mélinda « Maîtresse ». La vampire s’humecta donc les lèvres, et reprit une nouvelle fois :

« Là d’où je viens, l’esclavage est une chose qui est tolérée. Je suis moi-même une esclavagiste, mais je ne suis pas comme la plupart des esclavagistes. Tu l’as vu avec Ayumi et Kaede, je veille au bonheur des individus que je croise, et que j’héberge. En retour, elles travaillent pour moi, et nul n’a à s’en plaindre. Le concept peut te sembler effrayant, Akemi, mais je t’assure qu’il n’en est rien. Je suis venue sur Terre pour me rapprocher des autochtones, et y trouver de quoi élargir ma famille. »

Les explications venaient rapidement.

« Et je n’emmène pas n’importe qui sur Terra, car mon Portail envoie directement sur un harem. De plus, et pour des raisons évidentes, je n’y envoie que les personnes en qui j’ai confiance. Alors... Puis-je avoir confiance en toi, Akemi ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 67

avatar

Akemi Mahoraki sur Terre


Voir le profil WWW
Fiche
Description
Akemi est une jeune lycéenne amnésique et visiblement dotée d'une énorme puissance magique latente. Lorsqu'elle utilise la magie, des attributs de Terranide font leur apparition, mais lorsqu'elle se rend sur Terra, elle devient littéralement une Furry Jument... La marque qui apparaît sur ses cuisses est un véritable mystère.
« Répondre #26 le: Octobre 09, 2016, 09:42:02 »

- Hum... C’est possible, oui, mais... C’est peut-être aussi un camouflage que tu génères inconsciemment en percevant que le monde autour de toi n’est pas... Comme celui d’où tu viens. La magie existe sur Terre, en réalité... Mais elle est effectivement moins présente que dans le monde d’où nous venons, Terra. Ceci étant dit, tu peux aussi venir d’un autre monde, alors, si je t’emmène sur Terra, ça ne sera pas pour autant que tu te transformeras.

Peut être, peut être pas. Comme le dit si bien Akemi, la science avance par essais et échecs. Si elle n'essaye pas, elle n'en sera jamais sûre. D'un coté, elle avait envie de savoir ce qu'elle était vraiment, si ses origines étaient vraiment magique. Et d'un autre coté, elle avait peur de voir sa vraie nature, même si elle commençait à se douter de ce à quoi elle ressemblerait. Mélinda devait elle aussi s'en faire une idée, vu qu'elle précisa que la lycéenne ne venait peut être pas non plus de Terra.

Après tout, on la surnommait Twilight à cause de ses cheveux, elle était passionnée de livres et de connaissances et maintenant, on lui affirmait qu'elle avait peut être un gros potentiel magique en plus d'être équine. ça commençait à faire beaucoup de coïncidences. La question qu'elle se posait à présent, c'était surtout comment son univers d'origine - s'il s'agissait bien du sien - pouvait être une fiction pour enfants sur Terre... Voilà bien un sujet qui dépassait sa compression.

- J’ai un moyen d’accéder rapidement sur Terra, mais... Tu as dû réaliser que ce manoir était... Un peu particulier, non ?

- Oui, ça c'est peu dire... J'ai l'impression que la pudeur est un concept qui n'existe pas ici.

- Là d’où je viens, l’esclavage est une chose qui est tolérée. Je suis moi-même une esclavagiste, mais je ne suis pas comme la plupart des esclavagistes. Tu l’as vu avec Ayumi et Kaede, je veille au bonheur des individus que je croise, et que j’héberge. En retour, elles travaillent pour moi, et nul n’a à s’en plaindre. Le concept peut te sembler effrayant, Akemi, mais je t’assure qu’il n’en est rien. Je suis venue sur Terre pour me rapprocher des autochtones, et y trouver de quoi élargir ma famille.


Pour être franche, elle avait surtout du mal à associer "esclaves" et "famille" ensembles. Toutefois, Akemi était suffisamment ouverte d'esprits et si elle ne comprenait pas comment certaines personnes pouvait prendre du plaisir à humilier gratuitement les autres - elle ne citera personne en particulier dans cette situation - elle pouvait au contraire comprendre que certaines pouvaient être heureuses en se soumettant volontairement contre un peu d'amour. Par contre, ce n'était clairement pas son délire. Enfin, presque pas. Il y'en a bien une qu'elle soumettrais volontiers, juste pour lui montrer ce que ça fait, mais la lycéenne doutait d'avoir cette occasion un jour*

- Et je n’emmène pas n’importe qui sur Terra, car mon Portail envoie directement sur un harem. De plus, et pour des raisons évidentes, je n’y envoie que les personnes en qui j’ai confiance. Alors... Puis-je avoir confiance en toi, Akemi ?

- Et bien, je pense que oui... Par contre, ne me demande pas de devenir ton esclave, c'est pas trop mon délire et, de ce que j'en ai compris en voyant les autres filles, c'est avant tout un choix personnel. En ce qui me concerne, même si mes parents ne sont pas mes vrais parents, j'ai tout de même un toit et une famille... Et je pense pas qu'aider une personne à découvrir sa nature engendre une dette suffisamment grande pour faire de celle-ci son esclave. Donc hormis si tu tente de me piéger à ce niveau, tu peux me faire confiance...


Et ce n'était pas tout... Si son analyse était la bonne et si elle était vraiment qui elle pensait être, Mélinda aurait sans doute plus d’intérêt à l'avoir comme amie ou alliée plutôt que comme esclave...

* hrp: Léona, si tu passe par là... Tire la langue
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #27 le: Octobre 10, 2016, 09:42:47 »

« Oh, mais mon manoir n’est pas une secte, tu sais... Beaucoup de mes esclaves ont une famille, et entretiennent des liens avec eux. Je suis juste... Comme une sorte d’amie un peu spéciale et très importante à leurs yeux. »

La vampire souriait à nouveau devant Akemi, qui avait eu l’audace de clairement affirmer qu’elle ne voulait pas être une esclave, assertion qui, en soi, ne manquait pas d’amuser la douce vampire. Combien de fois était-elle tombée sur des humains lui faisant un discours similaire ? Moi, esclave ? Ah, jamais ! Elle pouvait presque inventer la tirade dans sa tête. Elle s’en amusait maintenant plus qu’autre chose, tant elle savait combien cette chose était fausse. Les humains se croyaient libres, mais, quand on leur montrait que cette liberté n’était qu’un mirage, et qu’ils étaient en réalité faits, conçus, programmés, pour s’épanouir dans la soumission, ils finissaient par l’admettre. Pour ça, il n’y avait même pas besoin de partir dans des théories conspirationnistes et paranoïaques, il fallait juste leur expliquer que, par définition, la nature humaine était encline à la soumission, car c’était dans la soumission que l’être humain, paradoxalement, s’épanouissait.

Faire d’Akemi son esclave était évidemment la seule chose à laquelle Mélinda pensait en ce moment, mais une relation de ce type ne fonctionnait que sur la base d’une confiance mutuelle et forte.

« L’idée, ce n’est pas d’avoir une ‘‘dette’’ envers moi, mon petit cœur. C’est de choisir ce qui convient le mieux à tes aspirations profondes. Mais ne crois pas que je piège qui que ce soit. Chacune des personnes que tu verras ici a librement consenti à son sort, car elles ont réalisé combien le fait de se laisser porter par le courant pouvait être agréable. Les humains restent de grands enfants, Akemi, qui ont toujours besoin que quelqu’un leur dise quoi faire. C’est plus rassurant, et, paradoxalement, plus épanouissant. C’est ce que je fais. Je guide ces personnes vers l’avenir le plus radieux qui soit pour elles. Pense-y. Je sais que vous, humains terriens, vous vous bercez avec tous ces concepts fantaisistes sur la liberté, mais... Crois-moi, la liberté fait avant tout peur. »

Le dialogue prenant de plus en plus la forme d’un sermon, Mélinda opta pour autre chose, car elle savait quand il ne fallait pas insister sur un point, et plutôt en développer un autre. Elle n’était pas un robot qui débitait mécaniquement les mêmes choses devant le même auditoire, s’adaptant en fonction de la personne qu’elle avait en face.

Mélinda se releva donc, et se rapprocha d’Akemi. Cependant, elle n’alla pas dans son dos cette fois, et resta devant elle, relativement proche.

« Mais bref, je veux m’assurer que je peux te faire confiance, Akemi, et, pour ça, il me faudra un peu plus que ta parole, alors, dis-moi... »

Elle laissa planer quelques secondes, comme pour faire comprendre à la jeune femme que la question était sérieuse. Elle la regarda donc dans le blanc des yeux, avant de se mettre à lui parler :

« Est-ce que tu as aimé le baiser de Kaede ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 67

avatar

Akemi Mahoraki sur Terre


Voir le profil WWW
Fiche
Description
Akemi est une jeune lycéenne amnésique et visiblement dotée d'une énorme puissance magique latente. Lorsqu'elle utilise la magie, des attributs de Terranide font leur apparition, mais lorsqu'elle se rend sur Terra, elle devient littéralement une Furry Jument... La marque qui apparaît sur ses cuisses est un véritable mystère.
« Répondre #28 le: Octobre 12, 2016, 11:37:14 »

- Oh, mais mon manoir n’est pas une secte, tu sais... Beaucoup de mes esclaves ont une famille, et entretiennent des liens avec eux. Je suis juste... Comme une sorte d’amie un peu spéciale et très importante à leurs yeux.

Pour Akemi, c'était un peu contradictoire de considérer une amitié comme une relation de dominant/dominé. Pour elle, des amis se rendaient service et se soutenaient en toute circonstance. Là, c'était plus une relation du type "je m'occupe de toi et en échange, tu m’appartiens". La jeune fille trouvait au contraire que se débrouiller par soi même pour s'élevé dans la société faisait justement partit des épreuves de la vie. C'était parfois dur, mais lorsqu'on surpassait cette épreuve, on était envahis d'une certaine fierté. Akemi ne voulait pas qu'on lui facilite la tache ou qu'on fasse les choses à sa place, elle voulait faire ses preuves par elle même, avec son propres potentiel. Se laisser porter ne faisait pas partit de sa personnalité. Elle allait lui expliquer son point de vu, lorsque son interlocutrice lui posa une question tout à fait inattendu.

- Mais bref, je veux m’assurer que je peux te faire confiance, Akemi, et, pour ça, il me faudra un peu plus que ta parole, alors, dis-moi... Est-ce que tu as aimé le baiser de Kaede ?

- Hein ? Heu... Oui, bien sûr... C'était agréable, mais je vois pas en quoi ça a un rapport avec la confiance ? Que j'ai aimée ou non, ça change rien. Et pour cette histoire d'esclavagisme consenti, je n'aime pas qu'on me dise ce qui est bon ou non pour moi. Je considère que se débrouiller par soi même et surmonter les difficultés fait justement partie des épreuves de la vie. ça peut paraître rassurant de se dire que, quoi qu'il arrive, il y'aura toujours quelqu'un derrière soit, mais moi, j'avance mieux en faisant mes preuves. C'est plus gratifiant.


D'aussi loin qu'elle se souvienne, Akemi avait toujours fonctionné ainsi. D'ailleurs, il suffisait de voir ses résultats scolaire pour comprendre qu'elle se sentait parfaitement à l'aise avec cette philosophie de vie. Certes, avoir un enseignants était nécessaire, elle n'apprenait pas en autodidacte, mais personne ne s'occupait d'elle comme d'une poupée en porcelaine. Si elle échouait, elle serrait les dents et se relevait, cherchant où étaient ses erreurs, pour mieux recommencer ensuite.
« Dernière édition: Octobre 17, 2016, 02:50:18 par Akemi Mahoraki » Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #29 le: Octobre 17, 2016, 02:36:56 »

« Ça a tout à voir avec la confiance, pourtant... »

La logique de Mélinda pouvait paraître difficile à saisir, mais elle était pourtant là. Outre sa beauté et sa perversion, les deux n’étant plus à prouver, il ne fallait pas oublier que la vampire était très intelligente, suffisamment pour avoir réussir à se hisser au sommet de sa position, elle qui n’était partie de rien. Akemi oscillait entre les deux sujets, évitant rapidement celui du sexe pour revenir sur le fait qu’elle ne voulait pas d’une nounou pour la chaperonner à vie. C’était un point de vue mâture, qui allait effectivement contre la logique et contre les arguments de Mélinda, ce qui lui offrait l’une de ces délicieuses joutes verbales dont, à chaque fois, elle se régalait goulûment. Mélinda aimait bien les personnes qui avaient du répondant, qui ne se laissaient pas convaincre trop facilement, car elles apportaient un défi supplémentaire. Et, pour autant qu’on se le dise, la vampire avait toujours été très joueuse, audacieuse, du genre à prendre des risques.

« La question, Akemi, ce n’est pas de brimer tes capacités, ou ton ascension sociale. Ce que j’offre, c’est un refuge, un endroit où personne ne juge les autres, un endroit où on peut s’affirmer sans la crainte d’être incompris, ou d’être mésestimé. Tu as beau avoir confiance en tes parents, tu ne leur racontes pas forcément tout. Tes pensées les plus intimes, tes désirs les plus secrets... Il y a chez l’être humain une peur, une peur fondamentale, liée à ce qu’il ressent au fond de soi. Les théologiens et les religieux ont conceptualisé ça sous la notion de péché originel, et, de ce que j’ai pu observer de votre espèce, c’est ça qui me frappe le plus. Vous avez toujours honte de ce que vous ressentez, de vos pensées et vos désirs inconscients, et vous vous brimez naturellement. Tu en es l’exemple vivant, ma chérie, puisque tu as adopté une autre forme... Alors, tu peux te dire que c’est ton organisme qui fait ça par raréfaction d’énergie magique sur Terre, mais je n’y crois pas. Tu l’as vu par toi-même, la magie existe en ce monde. Elle s’affirme moins librement que sur Terra, mais elle est tout aussi puissante ici qu’ailleurs. »

Mélinda reprit à nouveau, suivant sa théorie, se ménageant néanmoins une courte pause, pour se laisser le temps de respirer, et, surtout, le temps à Akemi de la suivre.

« Mon interprétation des choses, c’est que tu caches volontairement ta véritable forme par peur du regard des autres, car vous, les humains, fonctionnez ainsi. Certains n’ont pas besoin d’être guidés et conseillés, tu as tout à fait raison, mon petit cœur, mais il n’empêche que tous les humains ont peur... Et, en un sens, ils ont raison d’avoir peur. Si chaque individu laissait toutes ses pulsions profondes, tous ses désirs inconscients, s’exprimer continuellement, votre civilisation s’effondrerait sous le chaos et l’anarchie. Il est donc nécessaire, pour fonder une civilisation bâtie sur des règles, de restreindre vos désirs et vos pulsions. Mais pourquoi faudrait-il le faire tout le temps ? Ce manoir, Akemi, ce que j’offre, c’est une parenthèse sur la vie. Un endroit où n’importe qui peut s’épanouir, et faire ce que bon lui plaît. Certes, il existe aussi des règles, mais, crois-moi, ici, les gens sont bien plus libres que dehors. Et tout ça, tout ce paradoxe entre servitude et liberté, tient en un seul mot... »

Elle brandit son doigt, et laissa, encore, un peu de suspens. Mélinda exprimait tout le fil de son raisonnement, et atteignait maintenant sa juste conclusion :

« ...Le sexe. 95% – et je suis encore assez généreuse sur cette estimation – des désirs inconscients concernent le sexe, les fantasmes, toutes ces choses impossibles à faire dehors, avec le regard des autres. Mais ici, à Seikusu, et plus particulièrement à Mishima, tu as dû remarquer que le sexe n’est pas cette grande inconnue dont tout le monde a peur. Ici, dans ce manoir, je ne fais que partager cette philosophie. Tu veux savoir le lien entre sexe et confiance ? Il est là, sous ton nez. Quand on couche avec une personne, c’est qu’on a confiance en elle. Du moins, pour les personnes civilisées et éduquée. Qui y a-t-il de plus précieux que de donner son corps à une autre personne, que de s’unir avec elle ? Si le sexe a été, et est toujours, l’apanage de l’amour, ce n’est pas pour rien. Le sexe, dans ce qu’il devrait être, est l’incarnation physique, matérielle, d’une relation émotionnelle forte, qu’on réserve par usage aux amoureux, mais qui s’applique dans d’autres types de relations. S’offrir à quelqu’un, s’offrir de manière consentie et éclairée, c’est, fondamentalement, lui faire confiance... Et c’est cette confiance que je veux tisser avec toi, Akemi, pour tisser notre relation future, et te confier mes plus grands secrets. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 [2] 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox