banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Harley au Pays des Merveilles [Harleen Quinzel]  (Lu 1464 fois)
White Rabbit
E.S.P.er
-

Messages: 104



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #30 le: Décembre 17, 2017, 11:49:20 »

Harley assistait à la réalisation d’un de ses rêves... Mais aucune vision idyllique ne pouvait exister. Plus le rêve devenait concret, et plus il s’accompagnait d’une touche de réalisme. Dans la vision idyllique d’Harley, le Batman devait bien être incarné, mais était le méchant. Un retournement de situation qui convenait tout à fait à ce que la jeune femme avait toujours envisagé, à savoir fonder une famille avec Le Joker, et parvenir à le soigner. Dans cette vision, Harley avait rejoint Le Joker sans se laisser subjuguer comme dans le monde réel, et avait réussi à l’aider. Jack Napier était désormais là, et, quand il vit Harley s’en prendre à Pennyworth, il se pinça les lèvres. Les clients avaient fui, et ne manqueraient évidemment pas d’en parler aux autres. Pennyworth était le messager de la famille Wayne. On disait que le petit Bruce avait provoqué dès son enfance la mort de ses parents, la commanditant avec l’aide d’Alfred Pennyworth, afin de récupérer leur fortune. C’était un homme mauvais, et sa tête était maintenant explosée sur le comptoir du bar.

Autant dire que la nouvelle n’allait pas tarder à remonter, et Harley se glissa sur le toit du bar, en embuscade, attendant sagement leur arrivée. Pourquoi ne partait-elle pas chercher White Rabbit ? Alors qu’elle attendait, un homme se rapprocha d’elle. Sans surprise, Jack Napier venait d’arriver.

« J’ai réussi à convaincre Harleen de rester dans sa chambre, pour le bébé, mais... Je ne crois pas qu’elle y restera longtemps. »

Napier avait traîné une lourde mallette avec lui, et la posa à côté d’Harley.

« Votre maillet est efficace, mais... Harleen voulait vous donner ça. Elle... Elle l’appelle son biquet. »

Il l’ouvrit, et le visage d’Harley dut s’illuminer en voyant ce qu’il y avait dessous. C’était un lance-roquettes AT4, une véritable arme de guerre, avec plusieurs missiles à côté. Napier inspecta brièvement la femme, puis se releva, glissant ses mains dans les poches.

« Wayne va envoyer ses hommes. Je n’aime pas ça, mais la guerre est imminente. Fort heureusement, Harleen a des alliés insoupçonnés, comme ces deux femmes... Isley et Catwoman vont nous soutenir. »

Isley et Catwoman... Les Gotham City Sirens, le trio des terreurs nocturnes de Gotham City. Autant dire qu’avec ces trois-là, Batman n’avait qu’à bien se tenir ! Napier semblait ravi par la perspective, et avait avec lui un pistolet. Des bruits se firent alors entendre en bas. Le long de la rue, plusieurs voitures en rang serré approchèrent.

« Les voilà... Vous êtes vraiment sûre de vouloir faire ça ? Je devrais vous en vouloir d’avoir tué Pennyworth, mais... En fait, j’avais déjà ce plan en tête depuis longtemps. Mais je n’ai pas vraiment envie de vous impliquer là-dedans. »

C’était en tout cas bien à elle d’ouvrir les hostilités !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Harleen Quinzel
Humain(e)
-

Messages: 245


Arlequin de la folie~♥


Voir le profil
Fiche
« Répondre #31 le: Décembre 29, 2017, 04:51:41 »

Tout cela n'était peut-être qu'une sorte de rêve qui prendra fin une fois tiré du mauvais sort de cette lapine mais Harley ne pouvait pas laisser tomber ce rêve qu'elle a si longuement désiré depuis sa rencontre avec le Joker. Un rêve parfois proche, souvent très loin mais un rêve qu'elle n'a jamais abandonné. Hélas, il ne verre jamais le jour. Alors oui, ne jamais dire jamais mais pour le moment, elle était bien contente d'être avec Pamela et d'élever Kyli, donc pas de Joker en vue. Mais si ici, Harleen pouvait être heureuse, c'était à elle de mettre un Happy End à ce fantasme. Adieu le petit vieux, que vienne maintenant la maudite moustache de Gotham, ce débile de millionnaire et cette chauve pourris, elle les attendaient. Elle allait les détruire un à un. Mais avant l'arrivée d'une de ses trois cibles, ce fut le Joker sage qui arriva, avouant avoir laissé Harleen dans une chambre. Quel idiot ! Certes, le cadeau que son double lui avait fait était le bienvenue – et ainsi son Biquet allait exploser pour la bonne cause – mais ce type était vraiment débile !

Savoir que Pamy et Selina étaient dans le coin pour aider lui plaisait, elle se demandait à quoi elles ressemblaient ici ? Mais comme il le disait si bien, la guerre allait bientôt commencer et finir. Harley va y mettre fin en venant ici. Alors que les cibles arrivaient, Harley les laissait sortir et commencer à s’inquiéter avant de leur tomber dessus.

« Tu es vraiment débile ! Ta déposé le joujou, t'aurais mieux fait de retourner voir Harleen et veiller sur ta famille plutôt que rester là. »

Elle n'était pas méchante, elle disait juste la vérité. Après tout, sans même le fouiller, elle le savait armé, il aurait mieux fait de rester dans la chambre à veiller sur sa femme et son futur bébé plutôt que rester ici. Harley pouvait s'en sortir seule, c'était une grande fille. Gardant un œil sur la rue, elle voyait le commissaire sortir en trombe, bien décider à incendier la première personne sur sa route. Sur ça, il ne changeait pas trop avec celui qu'elle connaissait. Armant son Biquet, elle venait faire tomber une bouteille en verre, vide, sur la voiture de patrouille, attirant tout les regards sur elle.

« Tchiao les nazes ! »

Son Biquet venait de tirer, la faisant doucement reculer, alors que des cris disaient de reculer et qu'un délicieux Boum venait lui dire que la voiture aurait du mal à rouler. Mais dans les cris de panique, elle avait reconnu la voix de Gordon. Cette stupide moustache était au mieux blessée mais encore en vie, grrr ! Profitant du chaos instaurer avec son tir, elle se pencha de nouveau sur la ruelle, sortant une des armes voler aux gorilles, elle tira en visant Gordon en priorité, elle vida bien vite le chargeur mais elle avait la confirmation de l'avoir blessé cette fois, sur l'épaule.

Voyant ce dernier envoyer ses hommes dans le bar pour grimper jusqu'ici, elle fusilla Joker du regard. Oui, il était là, elle ne pouvait pas fuir de toit en toit comme prévu. Elle soupira en lui indiquant de se cacher sur le toit de l'escalier menant ici, au pire des cas, il pourra la couvrir et sinon, il pourra attendre que ça se calme pour retourner voir Harleen. Car elle allait pas laisser le père de son futur bébé crever, elle va attirer l'attention sur elle. Prenant son élan en se servant d'une corde à linge, elle rejoignait le toit en face, préparant à la hâte un petit cocktail molotov avec un reste de whisky et un vieux chiffon sale trainant sur le toit. Elle alluma la torche en jetant un œil en bas, Gordon était là, assis à plaquer la main sur sa plaie pendant qu'il incendiait les policiers restant. Tiens, parlant d'incendie, elle avait malencontreusement laissé tomber son cocktail sur lui. Un délicieux bruit de verre brisé et d'un cri de douleur qui déplairait à Harvey Dent se fit retentir alors que la ruelle s'illuminait plus encore, entre la voiture et son commissaire qui brûlaient si bien. 

Voyant les fics arriver sur son toit, cherchant apparemment elle et son Biquet – qu'elle avait emporté car il restait encore deux rocket pour Bruce et Batnaze – elle siffla dans leur direction mais avant de tirer, elle lança une joyeuse réplique, tout sourire.

« Dites les poulets ! Invitez-moi à votre barbecue la prochaine fois, j'aurais apporté plus d'alcool ! »

Elle indiqua ce qui se passa plus bas, les cris n'étant pas assez clair pour dire ce qui se passait. Et en voyant un bûchée humain, ils ne savaient plus s'ils devaient aider ou stopper Harley. Mais les poulets avaient un semblant d'humanité oubliant le crime pour aider quelqu'un. Pas la personne la plus sympa au monde mais ils aidaient. Harley n'oubliait pas de faire signe au Joker de filer comme un enfant qui devait aller au coin pendant qu'Harley allait fuir sur quelques toits suivant pour trouver Bruce et Batnaze, à voir qui va arriver en premier ? Si Gordon s'en sortait ce soir, ce ne serait qu'un légume bien cuit, pas de quoi s'inquiéter donc. Harley était John Rambo ce soir, et elle comptait bien faire sauter les méchants. Après, elle retrouvera le lapin, pas avant.
Journalisée

White Rabbit
E.S.P.er
-

Messages: 104



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #32 le: Janvier 01, 2018, 05:43:34 »

« Je veillerai mieux sur elle en étant ici, plutôt que terré comme un rat. »

Napier, prêt à mourir pour Harleen… C’était assurément le rêve que la jeune femme avait toujours nourri, la raison pour laquelle, initialement, elle s’était rapprochée du Joker. Fonder une famille avec lui, avoir un homme sur lequel elle pouvait compter. Dans ce rêve, elle avait réussi, et Napier était prêt à mourir, sans hésitation, pour la femme qu’il aimait, ainsi que pour leur enfant. Pendant qu’Harley s’équipait du lance-roquettes, lui récupéra dans sa main une mitraillette Thompson, ces vieux modèles avec le chargeur en forme de barillet.

« Ne me prenez pas pour un incapable, jeune femme, je vais vous aider ! »

Pensait-elle vraiment pouvoir vaincre seule le GCPD ? Elle n’avait pas idée des forces que la police corrompue de Gotham pouvait déployer. Elle tira en tout cas avec son arme, provoquant une épaisse explosion, pulvérisant l’un des véhicules de la police. Harley fit ensuite feu, et Napier vint l’assister, utilisant son arme à feu. Les balles fusèrent, et il abattit plusieurs ennemis. D’autres répliquèrent en hurlant, au milieu des flammes, plusieurs balles heurtant le mur de l’immeuble. Jack Napier s’avérait être plutôt un bon tireur. Le commissaire Gordon se mit à l’abri, mais une balle l’atteignit quand même, et il se coucha au sol. Des hommes à lui s’empressèrent de l’évacuer rapidement.

Des policiers s’infiltrèrent ensuite dans le bar, ce qui amen Harley à regarder Napier.

« Je n’ai pas eu le temps de poser des pièges ici ! »

Harley bondit ensuite en face, tout en jetant dans la ruelle un Cocktail Molotov, incendiant plusieurs policiers. Napier, de son côté, se dissimula derrière une cheminée. Les policiers grimpèrent directement à l’étage, et Napier se tint prêt, mais ils finirent par rebrousser chemin, en constatant que les flammes se déchaînaient en bas. Harley fit ensuite signe à Napier de fuir, persistant visiblement à le croire inutile. Ce dernier se contenta d’un léger soupir, puis sortit de la poche intérieure de sa veste une télécommande.

« Je ne suis pas si inutile que ça ! »

Il appuya sur un bouton. Un ballon en hélium rouge sortit alors de l’une des cheminées du bar, rejoint par d’autres. Ils avaient une forme de gros cœur, avec, dessus, des lèvres roses formant un baiser. Les ballons s’élevèrent dans le ciel, filant au-dessus de la ruelle, chacun portant une sorte de petit appareil. Puis, une fois en hauteur, ils éclatèrent, et libérèrent leurs stocks, des bombes  incendiaires redoutables, qui provoquèrent des explosions supplémentaires au sein de la ruelle, ainsi que de nombreux hurlements de douleur.

Napier profita des explosions pour arroser à nouveau la place, abattant de nouveaux ennemis, pendant que d’autres, grièvement blessés, rampaient. Les bombes incendiaires avaient amplifié l’incendie provoqué par le Cocktail Molotov d’Harley. D’autres policiers se replièrent alors dans le restaurant, cherchant à fuir les flammes et les balles. Napier appuya sur un autre bouton de sa télécommande, et, à l’intérieur du restaurant, des trappes s’ouvrirent à hauteur du plafond, libérant des tourelles de défense automatique. Des sulfateuses se mirent à rougir, vaporisant les criminels ayant cru pouvoir s’immiscer en toute tranquillité dans son restaurant.

Alors que la situation semblait tourner en leur avantage, des vrombissements se firent entendre venant du ciel. Et, sur le toit où se trouvait Harley, une énorme masse se posa brusquement, faisant trembler ce dernier. Napier écarquilla ses yeux en voyant la menace se dresser devant Harley, engin de mort moderne, l’incarnation des forces d’élite du GCPD…

Un Bat-robot apparut devant Harley, et tenta de la frapper avec son poing. La jeune femme esquiva le coup, mais le Bat-robot déploya ensuite, dpeuis ses poignets, des canons, qui lâchèrent une pluie de balles, contraignant la femme à devoir s’abriter.

« Attention ! »

Napier tira sur le Bat-robot pour attire son attention. Ce dernier se retourna vers lui, le ciblant, et les canons montés sur ses épaules se mirent à siffler… Le jeune homme eut tout juste le temps de sauter sur le côté. Il évita les roquettes, qui fusèrent à côté de lui, et explosèrent sur l’immeuble, faisant trembler tout ce dernier.

*Bordel, ces enfoirés ont sorti l’artillerie lourde !*

La situation risquait vite de devenir totalement incontrôlable…
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Harleen Quinzel
Humain(e)
-

Messages: 245


Arlequin de la folie~♥


Voir le profil
Fiche
« Répondre #33 le: Janvier 16, 2018, 02:30:44 »

Oui c'est vrai, elle sous-estimait Napier mais dans sa réalité, hormis sa folie hors norme, le Joker n'avait pas de gros muscles pour tenir tête à Batman, pas d'arme spéciale comme Mister Freeze, ni le pouvoir de manipuler un élément, comme Ivy et ses plantes, c'était juste un fou pas bien épais. Ici aussi, il ne semblait pas faire exception mis à part qu'il semblait moins fou. Son rôle était donc de veiller sur sa petite Harleen, pas de rester ici, rhoooo ! Mais bon, il avait réussi à l'aider, c'est vrai. Même si déployer de gros ballons bombe était surprenant, elle s'attendait à voir une face de clown sur le ballon mais c'était un cœur. C'était presque trop mignon ! Mais alors que tout aurait pu bien aller dans ce début de soirée, la menace tomba du ciel et ce n'était pas Batman, pas tout à fait. C'était un stupide robot – ou armure – qui ne collait pas du tout à l'ambiance ! Hey ! Elle était dans un univers style année cinquante, pourquoi ce truc semble tombé de son époque ?

Non mais c'est vrai ! Une boite de conserve avec des bras et des jambes et deux trous pour les yeux, ok ! Un truc assez steampunk, pourquoi pas ! Mais ça ?! Y a faute monsieur le narrateur-là ! Elle elle se bat avec les armes de cette époque, idem pour Napier et son fusil camembert et là, voilà qu'il y a un fucking robot ? Autant envoyé un char de combat à l'époque des romains, pour sûr qu'on donnait déjà le vainqueur ! Enfin, ce serait mal la connaître si elle devrait déjà baisser les bras. Une fois cachée, elle se demandait comment vaincre ce truc ? Un coup de maillet en pleine tête ? Bof, sa visière doit être au moins par-balle donc si elle le fissure, ce serait un miracle ! Harley était forte et agile mais ce n'était pas non plus Bane côté muscle. Bon, si le simple ne fonctionnait pas, faut passer au level au-dessus. Sortant de derrière un muret deux mitrailleuses – c'est son rêve elle fait ce qu'elle veut d'abord – Harley venait arroser le Bat-robot même si cela ne faisait qu'attirer son attention sans vraiment le gêner. Avec un simple chargeur, elle tirait en rafale depuis dix bonnes secondes sans changer de chargeur. La magie des films d'Hollywood hein ! Bien entendu, comme tout point faible, elle visait surtout la tête mais mis à part quelques traces d'impact de balle à force de tirer au même endroit, pas le moindre trou !

« Tu commences à les briser Bat-boite de conserve ! »

Usant de ses talents, elle esquivait les coups du robot, cherchant un outil pour s'aider autour mais rien, même son imagination ne trouvait pas la bonne arme pour le vaincre ! C'est pour lui qu'elle aurait dû user du lance roquette... Le lance-roquettes ! Mais oui, il lui restait encore deux roquettes ! Elle avait lâché sa mallette avec l'arrivé de la boite de conserve... Ouais mais elle voulait les garder pour ses deux autres noms à rayer de sa liste... C'est lui le vrai batman ici ou juste une imitation ? Durant ses bonds acrobatiques, l'alrlequin avait mis la main sur un pied-de-biche, l'arme de prédilection des voleurs et des scientifiques portant le nom de Gordon Freeman, elle venait user du plus simple. Elle est pas religion mais David a bien vaincu Goliath avec une fronde et une pierre ? Pas une catapulte et un rocher ou un bazzoka ? Donc, en avant. Prenant le robot au dépourvu en lui bondissant dessus, elle s'accrochait dans son dos, usant de son pied-de-biche pour tenter de retirer quelques plaques de taule, que ce soit pour exposer un point faible ou le gêner dans ses lanceurs de roquette et mitrailleuse à volonté, elle essayait mais ça restait compliqué. Non seulement il essayait de l'avoir mais ça restait dur à ouvrir comme boite de conserve !

« Laisse toi faire stupide robot ou j'utilise la manœuvre universel de tout appareil résistant ! UN BON COUP SUR LE CRANE ! »

Son pied-de-biche venait se cogner contre son crâne, sans grand changement.... Hélas. En voilà un adversaire coriace !
Journalisée


Tags:
Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox