banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 6
  Imprimer  
Auteur Sujet: Interstellar - Chapitre I [PV : Miranda Forge]  (Lu 6186 fois)
Tanisha Malenga
Humain(e)
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« le: Juillet 24, 2016, 01:26:56 »

INTERSTELLAR - CHAPITRE I


Le jour était venu. Ce jour que beaucoup attendaient, là-haut, parmi les étoiles. Parmi cette fourmilière humaine qui plus que jamais, était sur le pied de guerre. Car aujourd’hui marquait le début d’une nouvelle étape dans leur vie, à tous. Pas que dans leur vie ; dans la vie tout court. Celle en qui ils croyaient tous allait bientôt être parmi eux, pour alors commencer à accomplir ce à quoi elle a toujours été destiné, sans même le savoir. Ce qui marqua cette étape, son début, fut une découverte majeure qui eut l’effet d’un véritable séisme au sein de ceux s’appelant « le Culte ». Depuis toujours, depuis qu’ils avaient la technologie nécessaire, ils cherchaient sans relâche des anciens sites appartenant à une entité aussi mystérieuse que nébuleuse, au travers le temps et l’espace. Des espèces de centre de recherche et militaire, hautement sécurisés. Une quête qui remonte jusqu’à très loin dans l’histoire du Culte, puisque le premier de ces centres, appelé « Dogan » fut découvert il y a … Très longtemps.

Tout cela pour dire que ce jour était capital car il y avait quelques temps de cela, le Culte avait réussi à retrouver un autre de ces Dogans. Un nouveau, qui fut repéré sur une planète éloignée de Terra. Ce qui confirmait bel et bien que l’entité à l’origine de ces centres n’était pas native de ce monde. Terra n’était qu’une planète parmi tout un système solaire, qui lui-même n’était qu’un système parmi les milliards d’autre. Le Culte avait donc repéré, enfin, l’un de ces centres et s’était empressé d’investir les lieux. Cependant, cela marquait quelque chose de très important … Il fallait mettre au courant la seule personne à qui ces découvertes allaient profiter. Car toutes ces recherches, cette fatigue et cette énergie étaient là pour une seule cause ; Miranda Forge. Et plus généralement, la dynastie des Forge, puisque le Culte n’a pour vocation que de servir leurs intérêts. Ce fut donc la responsabilité de l’actuelle capitaine, Tanisha Malenga, de descendre sur Terra pour venir directement … Chercher l’Elue. Car le temps était venu pour elle de monter à eux, et de voir de ses propres yeux ce qui l’attendait.


Tanisha n’avait pas eu grand mal à accéder aux locaux de GWC. En vérité, elle était suffisamment renseignée pour savoir que la personne qu’elle cherchait se trouvait bel et bien dans son bureau, et nulle part ailleurs. Comment avait-elle reçu l’autorisation ? Eh bien, de la manière la plus classique qu’il soit ; un rendez-vous prit au préalable, auprès du secrétariat. Ce n’était pas parcequ’on appartenait à un ancien et nébuleux groupe qu’on devait dévier des circuits ordinaires. Tanisha venait donc simplement à son rendez-vous, quand l’heure fut venue. Inutile de dire que la simple idée de voir, en chair et en os, Miranda Forge lui donnait de sérieux frissons. C’était exactement comme si elle allait rencontrer l’entité qu’elle, et le Culte, vénérait jour et nuit. C’était un grand moment, et un grand honneur, même si le but de sa visite était des plus sérieux.

Même Tanisha, qui devait être la plus robuste et la plus fidèle des membres du Culte, sentait de fortes émotions à l’idée d’approcher l’Elue … Un moment difficile pour une convaincue comme elle, mais ô combien important et bénéfique. Même pour une solide femme comme elle … Son rythme était aussi emballé que celui d’une vierge s’apprêtant à rompre sa fleur. Le moment arriva, et l’on conduisit la jeune femme auprès de la patronne. Quelques couloirs, des ascenseurs, et la voici devant la grande porte qui la séparait de … L’Elue. Ce dernier obstacle lui fut ouvert, et ses yeux purent alors se poser sur l’être … Sur Miranda Forge, en personne. Tanisha ne laissa rien transparaître, du moins elle tenta, attendant que la secrétaire la laisse seule avec sa patronne. Quand la porte fut fermée, la moindre chose que pu faire la capitaine, en silence, fut de s’approcher du bureau derrière lequel madame Forge était assise, puis d’incliner sa tête en frappant fièrement sa poitrine de son poing. « C’est un grand honneur que vous m’avez accordé, madame Forge. Je peux vous promettre que l’information que je viens vous apporter sera à la hauteur … Votre Grandeur. » Déclara alors Tanisha de sa voix belle, mais toujours aussi solide. Elle attendit un peu, puis dressa son dos comme un piquet, plaçant ses mains derrière son dos pour adopter une allure militaire. « Nous avons trouvé un autre Dogan et nous avons commencé les investigations. » Déclara-t-elle ensuite, avant de préciser que cette fois-ci, le centre de recherche n’était pas proche de Tekhos … En vérité, il n’était pas sur Terra tout court. Tanisha affirma que le Culte l’avait retrouvé sur une toute autre planète.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 301



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juillet 24, 2016, 03:02:58 »

« Non, nous n’avons toujours aucune information supplémentaire sur les données de Ground Zero. »

Miranda soupira lentement en écoutant la fin du rapport du Commandant Lightning. Elle appartenait à l’armée tekhane, mais, du fait de la sensibilité du site, qui avait après tout été découvert par son ancêtre, GeoWeapon Corp. se chargeait des recherches. Ground Zero était un terme classifié qui désignait un centre de recherches expérimental ultrasecret, tant et si bien que la moitié des Sénatrices n’étaient même pas au courant de son existence. Quand Miranda en avait informé Jenny, cette dernière avait accepté que Miranda continue à superviser les recherches. Elles avaient été en personne à Ground Zero, dans un très ancien complexe minier. De fait, le complexe minier existait toujours, mais servait de couverture officielle. Au fond des galeries, il y avait un bunker militaire, construit par les Tekhanes autour du complexe de recherches.

Parmi tous les secrets de GWC, cet endroit figurait parmi les trois secrets les plus importants de la firme, et, au-delà de même de GWC, Ground Zero était l’un des plus grands secrets de Tekhos. Beaucoup de chercheurs avaient toujours été surpris de la forte différence technologique existant entre Tekhos et le reste de Terra. Les théories les plus répandues, menées notamment par l’université de Nexus, expliquaient que cette différence venait du fait que les Tekhanes étaient dans une région où, jadis, il y avait eu de nombreuses cités naines. Or, les Nains avaient percé depuis longtemps le secret de la métallurgie, de la poudre, et même de la robotique, en confectionnant des automates. Ces secrets avaient été révélés aux Tekhanes il y a plusieurs siècles. Cette théorie était très bonne, mais elle n’était que la partie émergée de l’iceberg. Certes, les Tekhanes avaient bénéficié des schémas et des manuels nains, mais... Les Tekhanes avaient surtout trouvé Ground Zero.

L’histoire était connue au sein des Forge, et, un jour, Miranda en parlerait à sa fille légitime, Kara Forge. C’était les mineurs d’Anastasia qui avaient trouvé ça, à une époque où les Tekhanes étaient comme les Nexusiens, n’ayant que des arcs, des épées médiévales, et des armures rustiques. Les premiers enregistrements vidéos dataient de deux générations après, quand la petite-fille d’Anastasia, Sandra Forge, avait décidé de filmer l’intérieur.

*Mais nous n’avons toujours accès qu’à une infime partie des données et des connaissances contenues dans ce Dogan...*

Dogan. Un terme qui ne figurait dans aucun dictionnaire, et qui était pourtant le nom du centre de recherches. Ce Dogan avait été créé par des extraterrestres, des créatures qui n’étaient pas des Formiens. Les multiples relevés archéologiques avaient démontré que le Dogan avait été créé il y a des centaines de milliers d’années, à une époque où l’Homme était encore une créature préhistorique, et où le Multivers connaissait sa première grande crise, en affrontant les Grands Anciens. Le Dogan était un centre de recherches, et, avec le temps, GWC et l’armée avaient appris que ce Dogan avait été conçu par une société : North Central Positronics. On avait tout simplement trouvé leur logo sur l’une des épaisses portes blindées du Dogan.

Ce centre avait jadis abrité des créatures organiques, mais il ne restait rien de plus qu’un système de sécurité redoutable, et des robots et des androïdes terrifiants. Le premier contact avec le Dogan avait d’ailleurs coûté la vie à une quinzaine de mineurs, qui avaient été massacrés par les lasers d’un androïde surveillant l’entrée du Dogan. Anastasia avait réussi à le vaincre, et, depuis lors, les Tekhanes avaient découvert des inventions formidables dans le Dogan, des technologies dépassant l’entendement. Le moyen de percer les mystères de l’atome, et ainsi d’avoir l’énergie nucléaire, ou encore la technologie permettant de s’arracher de la gravité planétaire pour rejoindre l’espace. Le Dogan avait fait la fortune de GWC, en offrant à Anastasia les moyens d’améliorer sensiblement les armes à feu.

« Il faut continuer les recherches... Nous finirons bien par trouver un moyen d’accéder aux niveaux inférieurs.
 -  Pour ça, nous poursuivons nos efforts de traduction, mais la langue utilisée est...
 -  Je sais... »

C’était une langue très complexe, qui était visiblement doté d’un alphabet multiple, ce qui la rendait d’autant plus difficile à comprendre. Néanmoins, il y avait eu des progrès significatifs. Ainsi, les Tekhanes avaient compris que North Central Positronics, abrégé NCP, était visiblement une ancienne société, qui était présente, non seulement sur Terra, mais aussi ailleurs. Le Dogan de Tekhos n’en était un que parmi tant d’autres, et il disposait d’un système de communications permettant de rejoindre le Siège. Hélas, l’antenne ne fonctionnait plus.

La découverte la plus significative avait néanmoins été faite en découvrant, depuis le Dogan, un signal de détresse, qui avait emmené les Tekhanes dans des régions désertiques. C’est ainsi qu’ils avaient découvert un vaisseau spatial, immense. Un vaisseau qui avait visiblement été utilisé par les colons de North Central Positronics pour installer leur Dogan.

C’était Sandra Forge qui avait décidé de classifier toutes les recherches sur NCP et les Dogans, ainsi que sur le vaisseau spatial, de telle sorte que, même aujourd’hui, l’immense base de données de GeoWeapon Corp. ne comprenait aucune information sur les Dogans. Tous les éléments figuraient dans la base de données privée de Miranda, base qui comprenait aussi le test de maternité entre elle et Kara. Sandra avait créé une division de recherche spéciale, destinée à se concentrer exclusivement sur le Dogan et sur le vaisseau. Les recherches avaient progressivement permis de remettre en marche le vaisseau, et, depuis lors, cette division spéciale avait concentré sa tâche sur l’exploration de l’Univers, à la recherche des Dogans.

*À la recherche de connaissances... Et à la recherche de l’Arc-En-Ciel...*

Dans son bureau, Miranda songeait fugacement à tout cela en attendant son rendez-vous. C’était la Gardienne. Elle ne savait pas grand-chose de ce qui était arrivé à la section de recherches instituée par son aïeule, si ce n’est que, avec les siècles, cette section avait fini par... Évoluer. La section, qui se faisait maintenant appeler « Culte », rendait des rapports à chaque Forge, et il était d’usage que la Gardienne se fasse introniser par la nouvelle Forge. Une telle rencontre avait parfois lieu seulement une fois dans une vie, mais, cette fois, plutôt que de délivrer un rapport, Tanisha avait souhaité prendre rendez-vous, ce qui signifiait qu’elle avait forcément trouvé des informations très importantes...

Une militaire entra donc, une femme à la peau sombre, avec une élégante armure, qui s’inclina devant elle, avant de la saluer.

« Je te souhaite la bienvenue, Tanisha. Tu as bien grandi depuis la dernière fois... »

Et c’était peu dire, car, la dernière fois que Miranda avait vu Tanisha, elle était encore une jeune enfant. Elle se souvenait encore d’elle, avec ses implants sur la tête. Il fallait alors la raser systématiquement le temps que les implants fonctionnent, mais, maintenant, elle avait bien poussé, et avait une superbe chevelure.

Tanisha lui avoua alors qu’elle avait trouvé un autre Dogan, et les yeux de Miranda s’écarquillèrent sous l’effet de la surprise.

Surprendre Miranda, c’était une chose suffisamment rare pour prendre le temps de le noter, et, pendant plusieurs secondes, elle fixa cette femme, hébétée, avant de cligner des yeux, et de se racler la gorge.

« Oh... Je comprends pourquoi tu as choisi de venir en personne, alors... Mais... Parle, Tanisha ! Où ça ? Quand ? Que savez-vous déjà dessus ?! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tanisha Malenga
Humain(e)
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Juillet 24, 2016, 05:18:54 »

Les choses sérieuses allaient commencer dès l’instant où Miranda avait écarquillé ses yeux. Tanisha resta droite et concentrée, acquiesçant quant à la requête de sa maitresse. Les simples demandes de Miranda étaient perçues comme des ordres, des plus solennels et officiels qu’ils soient. Le Culte ne plaisantait nullement dans sa vocation – nouvelle – à vénérer les Forge et plus particulièrement Miranda. Cela passait par ce genre de choses, et qui mieux que Tanisha pour s’y plier. Elle acquiesça donc, comprenant la surprise de l’Elue face à la nouvelle qu’elle était venue lui apporter. Effectivement cela justifiait de sa présence ici. C’était une nouvelle suffisamment importante pour justifier le fait de faire son rapport en présence même de l’intéressée. Ce qui se cachait derrière cette découverte, était tel un véritable gisement d’or pur. Sauf qu’il était encore loin d’être exploitable. Mais tous les scientifiques du Culte s’acharnaient déjà à pallier à ce problème.

Ainsi donc, Tanisha prit inspiration et entreprit de répondre du mieux qu’elle pouvait à Miranda, tout en tâchant de maintenir son ton respectable et soumis envers la … Sainte personne qu’elle était. « Le Dogan … Ne se situe pas sur notre planète je le crains. En vérité, nous l’avons localisé sur une autre, située dans un système solaire à proximité du notre. Selon notre carte de l’espace, cette planète serait inhabitée et toutes les conditions sont réunies pour justifier de l’implantation d’un Dogan là-bas. » Dit-elle dans un premier temps, tachant d’être au plus précis que possible. Sans pour autant s’étaler dans les détails, car Miranda allait bientôt avoir affaire aux scientifiques du Culte qui sauront bien mieux expliquer la situation que Tanisha. « Nous sommes en pleine phase d’exploration. Aux dernières nouvelles, nous n’avions pas encore été capable de pénétrer au sein du complexe, mais il ne fait aucun doute qu’on y parviendra tôt ou tard. La découverte remonte à … Une semaine, si l’on compte en jour Terran. Pas de signe de défense pour le moment mais là encore … » Dit-elle ensuite, baissant un moment le regard. « Il est fort probable que l’on tombe face à de lourds systèmes de sécurité. » Conclut-elle, se fiant à l’histoire pour appuyer ses dires.

Tanisha venait de donner les informations demandées par Miranda, en espérant qu’elles avaient satisfaites son besoin. Bien évidemment, elle anticipait le fait que la patronne de GWC en demande plus, car l’annonce était conséquente. Un Dogan signifiait tellement de choses … Surtout dans la quête primaire du Culte. La recherche de la Pierre-Monde, Sanctuary … C’était lié. Mais, ils n’étaient pas encore à ce stade et pour le moment, ils peinaient à rentrer à l’intérieur de ce mystérieux complexe qu’ils venaient de découvrir. Nul doute que ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils y entrent. « Nos scanners ont aussi relevés d’étranges signaux émanant du complexe. À la manière d’un … Signal de détresse, ou de balisage. Malheureusement, le signal est trop faible pour être exploiter. D’où la nécessité de venir voir exactement de quoi il en retourne. » Ajouta-t-elle, avant de s’avancer un peu. Elle attendit un peu sans rien dire, afin de ne pas submerger sa noble idole d’informations.

« Si je suis venue vous voir en personne, noble héritière, c’est parceque nous avons aussi estimé qu’il est temps pour vous de venir. Votre présence nous sera indispensable pour la suite des opérations, et nous ne voyons aucune autre option si ce n’est de vous prier de rallier le Forge. Notre vaisseau. Bien entendu, vous possédez comme toujours le choix, et nous nous y plieront avec fierté quoiqu’il en soit. Mais, réfléchissez-y, Maîtresse. » Finit-elle, toujours de sa voix sérieuse mais cordiale. Tanisha était l’exemple même au sein du Culte, c’était bien pour ça qu’elle en était la capitaine. Droite, forte, pieuse … Elle était l’exemple de ce que l’on devait attendre d’un membre du Culte. Et cela se ressentait aussi dans sa manière d’agir et de parler envers une Forge, notamment envers l’Elue.
« Dernière édition: Juillet 24, 2016, 07:28:19 par Tanisha Malenga » Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 301



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Juillet 24, 2016, 07:39:05 »

Que le Dogan ne soit pas sur Terra était une évidence, les Tekhanes avaient fait de multiples recherches, et il était logique qu’il n’y en ait pas. De North Central Positronics, Miranda ne savait pas grand-chose, mais ils ne gaspillaient pas leurs ressources, et il n’y avait aucun intérêt à construire deux Dogans au même endroit, surtout quand on connaissait la taille de celui-ci. Il était tout simplement immense, faisant des kilomètres et des kilomètres de couloirs, de circuits, et de salles. Et, sur cette immense structure, les Tekhanes n’avaient fait qu’ne gratter la surface, car d’énormes portes scellées empêchaient d’accéder dans les profondeurs. On avait bien essayé de les faire sauter, de les forer, mais le matériau utilisé était aussi résistant que de l’adamantium, et résistait à tout. Tanisha, qui semblait très intimidée par la présence de Miranda, lui expliqua donc que sa section avait trouvé un Dogan dans un proche système solaire, sur une planète inhabitée.

Sur les Dogans, quantité de théories avaient circulé. À quoi servaient-ils ? À implanter de nouvelles colonies, ou à étudier des planètes très particulières ? Comment influaient-ils sur une planète ? Pouvaient-ils la terraformer ? Le Dogan de Tekhos était-il responsable de toute cette faune abondante qui existait dans la planète ? Pour l’heure, les Tekhanes s’en reposaient essentiellement à des théories. Même North Central Positronics était une grande inconnue. Vu le nom, on soupçonnait une société, mais quel était son objet social ? Existait-elle toujours ? Ce que Miranda savait, c’était que North Central Positronics recherchait quelque chose, et, sur ce point, les données récupérées dans le Dogan de Tekhos étaient claires, puisqu’elle avait vu des images et des photographies... Des images d’une structure sur laquelle il était impossible de se méprendre, une structure bâtie au milieu d’un immense champ de roses aux pétales rouges.

La Tour Sombre.

Ce simple nom suffisait à remplir les nuits de Miranda de songes et de rêves fantasmagoriques. La Tour Sombre était le grand rêve inachevé de sa mère, de sa grand-mère, de son arrière-grand-mère, et ainsi de suite jusqu’à... Jusqu’à Anastasia LaForge, et peut-être même encore avant. C’était un fantasme, un rêve qui était maintenant dévolu à Miranda, et qui était le véritable rôle de Tanisha et de sa section. Au-delà des Dogans, il n’y avait qu’une chose qui intéressait Miranda : ouvrir la Tour Sombre. Parvenir enfin à en déverrouiller l’inébranlable porte, et grimper à son sommet. Mais, pour déverrouiller la Tour, il fallait retrouver un très vieil artefact magique, d’une puissance incommensurable : l’Arc-En-Ciel.. Qu’on appelait aussi la Pierre-Monde. Un artefact forgé par Maerlyn, avec l’aide des Cieux, pour venir à bout des Grands Anciens, un artefact qui avait été forgé dans la Tour Sombre, et que Maerlyn avait usé pour sceller l’accès à la Tour.

La mère de Miranda savait des choses sur la Pierre-Monde, mais elle avait été tuée il y a de cela des années, ne laissant plus à Miranda que des questions sans réponse, et une quête vaine et folle. Sa seule piste, c’était de retrouver l’endroit où Maerlyn avait entreposé la Pierre-Monde pour détruire les Grands Anciens : Sanctuary, la cité légendaire des Nephalems. Une cité qui avait été l’obsession de sa mère, mais qui n’avait jamais été trouvée. Et une cité qui était aussi l’obsession de North Central Positronics, comme si toutes leurs recherches n’avaient eu que pour but de retrouver Sanctuary.

*Mais, pour l’heure, je n’ai que des interrogations...*

Tanisha la rappela à la réalité en lui disant qu’il était temps pour elle de venir sur el Forge, et donc, très certainement, de diriger l’expédition vers ce nouveau Dogan. Miranda, qui réagissait toujours assez vite, hocha la tête.

« Tu as raison... Mais patiente un peu, Tanisha, je vais prendre mes dispositions pendant mon départ. »

La firme devait continuer à tourner, et elle contacta Elena Jun, pour annoncer qu’elle allait prendre un congé de plusieurs semaines. Surprise, Elena acquiesça néanmoins.

« Ne me contactez que pour des urgences prioritaires.
 -  Puis-je savoir où vous allez ?
 -  Ground Zero. »

Elena faisait partie du personnel connaissant l’existence du Dogan, et comprit donc que l’affaire était sérieuse. Miranda passa ensuite un coup de fil à un autre membre du Conseil, Padmé Kaorin, et cette dernière lui répondit, sur une voix essoufflée. Miranda comprit rapidement qu’elle devait être en train de coucher avec plusieurs esclaves avec son lit, et lui expliqua ce qu’elle faisait. Elle contacta ensuite la Grande Sénatrice, et expliqua à Jenny avoir des informations sur l’existence d’un nouveau Dogan. Cette dernière insista néanmoins pour que Miranda parte avec une scientifique militaire, une surdouée qui travaillait elle aussi à Ground Zero, Rei. Miranda acquiesça, sachant que Jenny serait intraitable, et, une fois tout ceci fait, retourna vers Tanisha.

« Mon choix est fait, Tanisha... J’envisageais d’ailleurs depuis un certain temps de voir ce qui se passe. Cette histoire de culte, notamment, m’intrigue... »

Elle lui annonça cependant qu’elles allaient devoir faire un détour par Ground Zero afin de récupérer le Docteur Rei, mais, avant ça, Miranda se rapprocha davantage de Tanisha, et posa ses mains sur ses hanches.

« Ça fait des ans que je ne progresse plus d’un iota sur l’énigme maudite de ma mère... Peut-être que tu vas enfin me permettre d’avancer un peu plus, Tanisha... »

Miranda alla alors l’embrasser, plaquant doucement son corps contre le sien, et maintint le baiser pendant quelques secondes supplémentaires, avant de doucement lui sourire.

« Pour ça, je tiens à te remercier, ma chérie... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tanisha Malenga
Humain(e)
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Juillet 24, 2016, 10:33:30 »

Tanisha n’en savait probablement pas plus que Miranda au sujet de la mystérieuse Tour Sombre. Si on pouvait penser que le Culte, de par sa vocation entière à la recherche des Dogans et de Sanctuary en général, avait en sa possession des informations, c’était se mettre le doigt dans l’œil. La seule chose qu’ils avaient en main, à l’heure actuelle, étaient des technologies permettant de faciliter les recherches. Et, à présent, ils avaient aussi un Dogan sous la main, situé en espace lointain. Ce n’était pas rien, cette découverte allait probablement bouleverser le cours des choses. Tanisha elle-même était excitée à l’idée de découvrir ce que renfermait ce complexe, mais elle allait devoir prendre son mal en patience. Car il allait falloir du temps pour accéder à ce complexe, et encore plus de temps pour déverrouiller chaque secteur, et pouvoir ainsi en révéler chaque secret.

Mais, le temps ne jouait pas encore trop contre eux. En attendant, il fallait que Miranda vienne et prenne tout simplement la tête des opérations. Pas dans le sens où elle allait remplacer Tanisha, mais plus dans le sens où elle allait faire ce que son rang d’Elue, aux yeux du Culte, devait faire ; les guider. Seule Miranda saurait par où aller, et vers où diriger la force de recherche et de travail du Culte. C’était pour cette raison que sa présence était requise, voire vitale à la réussite de cette entreprise. Tanisha, en ayant fait par de cela à l’intéressée, s’attendait à ce qu’elle prenne les précautions nécessaires face à son absence. Ainsi, elle passa quelques coups de fils, afin que l’héritage des Forge continue de tourner pendant l’absence de l’héritière. Tanisha espérait que ces personnes étaient des personnes de confiance … Un simple réflexe de survie, la méfiance.

Suite à ses coups de fils, il apparaissait que Miranda, et par conséquent Tanisha aussi, allaient devoir faire un détour par Ground Zero ; le Dogan enfouit sous Tekhos. Un lieu gardé sous haut secret d’Etat, et sous haute protection. Si du temps d’Anastasia LaForge le complexe ne fut pas exploré, même de nos jours, l’exploration piétine. C’était dire à quel point ces structures ne livraient pas leurs secrets aussi facilement. Miranda devait se rendre au Dogan car elle devait passer récupérer une scientifique, que la Grande Sénatrice avait tenu à faire participer à l’expédition. Soit, si cela pouvait ajouter des mains supplémentaires … Mais il était clair et net que les seuls profits qui seront fait des découvertes seront orientés vers les Forge exclusivement, tant que les recherches sont menées par le Culte. Cet organisme ne se revendique nullement patriote envers Tekhos, même si les Forge le sont. Ils sont uniquement patriotes envers cette famille, et envers nulle autre entité ni personne. Pendant tout ce temps, la capitaine ne dit mot et resta droite, attendant la suite.

Elle acquiesça quand sa maîtresse lui déclara que son choix était fait, et fut un peu surprise quand elle déclara aussi que ces histoires de culte l’intriguaient. Avant que Tanisha ai eu le temps de lui répondre, l’Elue vint à s’approcher d’elle et posa ses mains sur ses hanches. Miranda Forge … En chair et en os … Dans toute sa gloire et sa puissance … Qui venait à peloter la pauvre capitaine qui malgré sa solidité, peinait à rester sereine et saine d’esprit en présence de l’Elue. Qui pour le rappeler, est considérée et vénérée comme une réelle Déité dans les rangs du Culte. Plus encore, Miranda lui parla de voix douce puis l’embrassa, avant de la remercier. Un petit baiser de quelques secondes qui fit rougir grandement Tanisha, qui malgré tout répondit avec douceur et sensualité. Ses lèvres se plaquèrent doucement contre celle de l'Elue, et elle savoura cet inestimable présent qu'elle lui offrait. La saveur de ses lèvres était ... Surréaliste. Oui, même si ce n'était qu'un petit baiser court, Tanisha cru goûter au fruit ultime, tellement ce geste fut délicieux et ... Fantastique. Ses mains se posèrent sur ses épaules, les caressant avec attention alors qu’un mince sourire éclaira ses douces lèvres. « Je ... Je ne mérite pas cette attention, Maîtresse. Votre gratitude me touche au plus profond de mon être, aussi … Fanatique de vous suis-je. Mais je prendrai réellement bénéfice de vos remerciements quand on vous aura ouvert les portes de la Tour Sombre … Avant cela, je n’en mérite pas. » Lui dit-elle d’une voix toujours aussi sérieuse, mais avec un brin de douceur dans celle-ci.

Tanisha venait de se voir offrir un baiser de la part de l’Elue en personne … Ce n’était pas rien. C’était même le plus précieux moment, aussi court fut-il, qui lui a été offert dans sa vie. Un baiser, doublé du fait qu’elle avait senti le corps parfait et harmonieux de la Forge se pressé contre le sien. Tanisha retira lentement ses mains des épaules de sa maîtresse, avant de les faire revenir dans son dos, en s’écartant un peu. « Le temps jouera contre nous, je pense qu’il est plus sage que l’on se mette en route dès maintenant, si vous le désirez. » Lui dit-elle, attendant alors son verdict. Finalement, les deux femmes se mirent en route, direction Ground Zero. Miranda disposait bien entendu de toutes les autorisations requises, étant tout simplement la femme la plus puissante de toute la nation, si l’on excluait l’Etat, et encore …

Elles furent bientôt sur place, et Tanisha ne fit alors que suivre, agissant presque comme une sorte de garde du corps. Pour le moment, c’était à Miranda de la guider et mener tout simplement les opérations. Ensuite, une fois qu’elle aurait régler ses dernières affaires, la capitaine prendrait les devants jusqu’à ce qu’elle soit parvenue au QG du Culte … Pour enfin reprendre à nouveau les commandes. « Pardonnez ma curiosité Maîtresse, mais, qui est cette femme que vous devez amener ? Est-ce vraiment une bonne idée ? » Lui demanda-t-elle, même si au fond elle sentait qu’il était un affront grave de ne serait-ce questionner les choix de l’Elue. Elle savait ce qu’elle faisait, il n’y avait donc aucune raison de douter, même si Tanisha était loin de douter de quoique ce soit. De la simple curiosité.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 301



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Juillet 25, 2016, 11:18:24 »

Ground Zero était situé à l’orée des Badlands, cette région mal famée de Tekhos, connue pour sa criminalité avancée et pour l’incapacité du gouvernement à y imposer son autorité. Néanmoins, tous les seigneurs de guerre et les barons du crime de la région n’allaient pas jusque-là. Pour rejoindre rapidement la base, Miranda et Tanisha grimpèrent dans un hélicoptère, la GeoTower disposant de plusieurs héliports, et en permanence de plusieurs hélicoptères, toujours prêts à partir. La pilote fut rapidement avertie, ce qui fit que Miranda et Tanisha n’eurent pas à attendre trop longtemps, avant de s’envoler pour la base.

Il fallut néanmoins plusieurs heures de trajet pour que l’hélicoptère rejoigne le complexe. Ground Zero était situé dans une carrière minière, un grand trou planté entre deux épais canyons. Des murs particulièrement épais entouraient l’accès à la carrière, visibles depuis le ciel, avec ses multiples poteaux et projecteurs éclairant toute la zone. C’était une zone lourdement gardée, ce qui ne manquait pas de faire jaser. L’argument officiel avait toujours été qu’il fallait protéger les mineurs des monstres et bandits sévissant dans la région, mais la véritable raison était bien différente.

L’hélicoptère s’approcha, et alla se poser au milieu de la carrière, au milieu d’équipements industriels, de préfabriqués abritant le matériel de chantier, de pelleteuses, et autres véhicules de forage. Miranda et Tanisha sortirent rapidement, alors que l’aube commençait à se lever. Pendant le trajet, Miranda et la Capitaine avaient malheureusement eu peu l’occasion de parler, car la PDG avait encore dû passer bon nombre de coups de téléphone. Peu de gens étaient au courant de l’existence des Dogans, mais, dès qu’on entendait parler d’un nouveau, il y avait une frénésie particulière. Une frénésie que Miranda pouvait comprendre, car elle confirmait la théorie la plus en vogue, à savoir que le Dogan de Tekhos n’était pas une sorte de colonie du dernier espoir, et qu’il existait d’autres centres de recherches.

Plusieurs gardes étaient déjà là, des GeoSoldiers, qui escortèrent Miranda et Tanisha à travers une énorme porte. Le complexe minier n’avait rien à voir avec l’image qu’on pouvait s’en faire. Il ne s’agissait pas de galeries sombres et poussiéreux, et l’entrée était un grand couloir métallique éclairé par des néons, avec de multiples portes. Le couloir menait à la mine à proprement parler, mais Miranda et Tanisha n’allèrent pas jusqu’à là, et empruntèrent une porte sur la droite, qui les amenèrent dans une sorte de sas de sécurité, où une fumée fusa, les décontaminant d’éventuelles infections, pendant que des lasers les scannaient de part en part. L’ADN de Tanisha était génétiquement reconnu depuis sa petite enfance. La Capitaine avait déjà été ici, mais il était probable que ses souvenirs de ce moment étaient latents. Miranda, en tout cas, s’en souvenait, mais l’heure n’était pas encore venue d’en parler.

*Chaque chose en son temps...*

La lourde porte finit par s’ouvrir, donnant accès à la suite du couloir. Miranda reprit donc sa marche, tandis que Tanisha lui demandait si impliquer une personne supplémentaire était judicieux. La remarque ne manqua pas de faire sourire Miranda.

*Effectivement, tu ne te souviens pas de ton passé...*

Si tel avait été le cas, elle n’aurait très certainement pas posé cette question.

« Le Docteur Rei est une Tekhane d’exception. C’est une cyborg, qui a été conçue par l’une de mes ancêtres pour travailler exclusivement sur le Dogan. On l’appelle Rei par usage. Elle est le fruit de la technologie supérieure de North Central Positronics. J’ai honte de le dire, mais, s’il existe une personne au monde qui en sait plus que moi sur les Dogans, c’est elle. »

Le duo avait rejoint une sorte de station, où un tramway minuscule, comprenant un seul wagon, et piloté automatiquement, les attendait. Ground Zero était tellement immense qu’il fallait bien un système de locomotion rapide. Tout en filant le long de vastes tunnels sombres, Miranda expliqua ainsi à Tanisha que Rei était un cyborg conçu sur la base de schémas et de données récupérées ici même, dans les entrailles du Dogan tekhan. Elle était à la base une expérience, que l’armée avait tenté de réitérer par la suite, avec plus ou moins de succès. À chaque fois que Rei mourrait, sa mémoire était retransmise dans une copie d’une nouvelle Rei, ce qui faisait que, techniquement, Rei était potentiellement immortelle.

« Hélas, nous sommes incapables de reproduire cette expérience. »

Le cœur du succès de Rei, c’était une machine, au sein du Dogan, qui permettait de scanner l’intégralité d’un cerveau. Comme une sorte d’IRM surperfectionné, car, en scannant le cerveau, l’appareil le stockait, et, au moment du décès de Rei, l’appareil retransmettait les données dans un nouveau corps. Cependant, les scientifiques n’avaient jamais réussi à modifier la programmation. Rei, en réalité, était un grand mystère, car, tout ce que les Tekhanes avaient eu à la faire pour la créer, c’était appuyer sur un bouton. Tout le programme « Rei » était déjà là, enregistré dans la machine, et le Dogan avait, de lui-même, créé Rei. À l’époque, Rei avait représenté un véritable espoir d’en découvrir plus sur North Central Positronics, mais le premier modèle de Rei s’était avéré être une créature totalement vierge, sans aucun souvenir de son passé. Elle était juste dotée d’une redoutable intelligence, mais incapable d’écrire, de parler, ou même de lire.

« Même aujourd’hui, nous ne savons toujours pas quelle est la fonction de Rei. Est-ce qu’elle devait être une sorte de corps vierge accueillant la conscience des Positroniens ? Est-elle une Positronienne ? Est-ce comme ça qu’ils se reproduisaient ? Rei est un nid de mystères, mais travaille sur le Dogan depuis des siècles, puisque, à chaque fois qu’elle décède, une copie la remplace, et dispose de tous les souvenirs de l’ancienne version. »

Autrement dit, elle était indispensable pour ce voyage, autant pour les recherches, que pour la transparence de ce qui serait obtenu. Rei, en effet, n’appartenait pas à GeoWeapon Corp., mais au gouvernement, et communiquerait donc à Jenny un compte-rendu détaillé de ce qui se passerait là-bas.

Le tram’ continuait à se rapprocher, et Miranda se retourna alors vers Tanisha.

« Maintenant, parle-moi de toi, de vos missions... Depuis quand une section de recherches est-elle devenue un culte ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tanisha Malenga
Humain(e)
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Juillet 25, 2016, 10:38:44 »

Tanisha, éternelle fidèle à la famille Forge, escorta donc l’héritière. Celle-ci devait récupérer une sorte de cyborg qui était présent dans le Dogan de Tekhos Metropolis. Une machine qui leur sera précieuse de par ses grandes connaissances, car contrairement à ce qu’avait pu penser Tanisha, elle ne venait pas des Tekhanes. Ce cyborg était natif du Dogan. C’était N.C.P qui l’avait créé, apparemment. Les deux femmes arrivèrent sur le site par hélicoptère ; l’appareil se posa au milieu de la carrière, qui donnait sur l’entrée très protégée du complexe. C’était bien normal de voir le niveau de sécurité présent ici ; ce site était classé confidentiel. Peu de personne y avaient accès. Même dans les plus hautes sphères, ce n’était pas n’importe qui pouvant y aller. Miranda et Tanisha descendirent de leur appareil et furent prit en charge par des soldats de la SMP de GeoWeapon Corp.

Les Forge avaient toujours su se parer de leurs propres armes, et sous l’égide de Miranda, on avait réellement l’impression que cet aspect s’était mis en avant. GeoWeapon, GeoSoldiers, et tant d’autres branches qui donnaient beaucoup d’indépendance à la firme tentaculaire. L’intelligence et le flair de l’actuelle patronne avait fait que l’entreprise s’était sérieusement agrandie, bien plus que sous sa prédécesseur. C’était du moins comme ça que le Culte percevait les choses. Les gardes accompagnèrent donc les deux femmes près de l’entrée. Si l’on pensait que le complexe était une grande fournaise minière insalubre, ce n’était pas exactement ça. D’autant plus que nos deux protagonistes n’empruntèrent par ce passage, mais finirent par bifurquer vers une autre porte, qui les conduisit ailleurs. Après le passage par une cellule de décontamination, les deux femmes purent enfin entrer. Tanisha ne s’étonna pas plus que cela de voir son ADN reconnut, même si elle aurait dû se poser des questions. Comment cela faisait-il que son ADN fût accepté, ici ?

Mais cette question resta en suspens, quelque part dans son esprit. Les lieux lui étaient étrangement familiers, sans qu’elle puisse se dire pourquoi. Sans doute car elle avait déjà vu un Dogan ; le fameux Dogan que le Culte avait découvert. Mais, la vérité était ailleurs. Enfouit quelque part dans la tête de Tanisha, sans qu’elle ne puisse savoir ce que c’était. De toutes les manières, ce n’était pas comme si elle désirait savoir la vérité. Ce qu’elle savait d’ores et déjà était amplement suffisant. En entrant, la capitaine avait demandé si c’était effectivement une bonne idée d’embarquer ce cyborg dans cette entreprise. Ce face à quoi l’Elue, dans son amabilité, lui répondit le Docteur Rei était une cyborg conçue par les Forge, et qu’elle était issue de la technologie de N.C.P. Rei connaissait donc bien mieux les Dogans que quiconque, Miranda Forge y comprit. L’explication suffit amplement à la Gardienne, qui acquiesça.

Miranda poursuivit en expliquant qu’à ce jour, ils ne savaient pas encore quelle était la fonction de Rei. C’était problématique, car cela pouvait cacher anguille sous roche. Tanisha, malgré que ce fut le gouvernement qui imposa la venue de Rei, prendrait toute les précautions nécessaires pour surveiller ce cyborg … Si cela se trouvait, il avait été conçu pour justement tout faire pour ne jamais compromettre les plans de N.C.P, et donc de compromettre toute tentative d’extraction d’information. Un soupçon de paranoïa, mais c’était ainsi que le Culte n’avait presque jamais faillit. « C’est fascinant. Cela laisse présager de l’étendue des technologies que l’on trouvera dans ces Dogans. » Répondit-elle alors. Ce que déclara Miranda confirma effectivement que ce cyborg était indispensable, désormais. Mais pas sans surveillance. Se disant, les deux femmes montèrent à bord d’une sorte de wagon de tramway ; un système parcourant les lieux découverts, afin de permettre de rallier des points plus rapidement. Le Dogan était immense ; si immense que c’était devenu une nécessité d’installer un système de transport. Ce fut une fois à bord que l’Elue se tourna vers Tanisha et qu’elle commença à la questionner, sur elle et sur le Culte qui semblait réellement l’intriguer.

La Gardienne ne racla la gorge et, toujours de manière claire, entreprit d’apporter les réponses à ses questions. Elle se tourna vers Miranda et plongea alors son regard fière et droit dans le siens. « C’est une excellente question que vous posez, Maîtresse. En vérité, ce que vos nobles ancêtres ont commencés, le temps l’a … Perfectionné. Lorsque l’illustre Sandra Forge a créé la section de recherche, elle n’a pas seulement fait ça. En vérité, nous sommes à l’origine un groupe créé pour protéger et servir les intérêts de votre famille. Mais, plus les décennies sont passées, plus notre conviction n’a cessé d’augmenter, encore et encore … Nous sommes devenues de plus en plus fidèles et dévouées envers les Forge. Jusqu’à ce que cela n’atteigne le point actuel. » Dit-elle dans un premier temps, avant de laisser un peu de temps à Miranda pour qu’elle assimile ceci. Peut-être le savait-elle déjà, ceci dit.

« Nous vénérons et servons votre famille, et vous en particulier. Notre mission est de … Tout simplement vous aider à parvenir à vos fins, quelque soient celles-ci. Moi, je suis l’enfant de la précédente Gardienne, qui était elle-même l’enfant de sa prédécesseur, et ainsi de suite. Je suis celle qui fédère le Culte, et assure que notre foi, en vous et en les Forge, soit toujours à son paroxysme. Je ne fais que vous résumer notre Culte mais … Quand nous disposerons de plus de temps, et dans un moment plus propice, je vous exposerai tout ce que vous voudrez savoir. Sauf, si votre désir est de tout savoir maintenant. » Dit-elle ensuite, marquant à nouveau une pause avant de soupirer, puis d’adresser un regard convaincu à l’Elue. « Le plus important à savoir, maintenant, c’est que vous, Miranda Forge, êtes notre Déité. Vous êtes notre Elue, notre guide, et nos vies sont dédiées à servir la vôtre et, plus généralement, celle de la dynastie des Forge. Et concrètement, notre mission est actuellement les Dogans. Les Dogans, Sanctuary … Et la Pierre-Monde. » Conclut-elle, tentant de ne pas trop submerger Miranda. Même si quand cette femme demandait des informations, il était un devoir de lui fournir des réponses qui satisfont au maximum.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 301



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Août 05, 2016, 01:28:54 »

Miranda Forge, une déité ? Elle avait déjà pu voir ce genre de choses, en réalité, quelques illuminés sur les réseaux sociaux, ou des malades mentaux qui filaient dans l’enceinte de la GeoTower, à poil, en s’étant tatoués sur le corps qu’ils aimaient profondément Miranda Forge, qu’elle était la réincarnation du Dieu unique, ou des délires comme ça. Là, visiblement, Tanisha représentait quelque chose de plus sérieux, un Culte spatial, disposant d’une technologie très évoluée. Miranda savait qu’elle allait devoir en demander plus, afin de s’assurer que Tanisha et les autres membres de la section de recherche n’aient pas tous pété les plombs. On soi, qu’on fasse un culte à son nom ne la dérangeait pas, mais présentait des risques. De la vénération religieuse, on pouvait aussi passer au fanatisme. Et Miranda, sous ses airs de perfection, n’était qu’une humaine. Que se passerait-il le jour où le Culte réaliserait que leur idole de perfection ne l’était pas, et qu’elle avait ses propres points de faible ?

*La religion sera toujours une chose dont il faudra se méfier...*

Elle imaginait sans peine un groupe de femmes, éloignées de Terra, s’enfonçant dans les profondeurs du Cosmos, sombrer peu à peu dans la folie. Miranda regarda donc à nouveau attentivement Tanisha, mais sans voir aucun signe de folie apparente... Ce qui, en soi, ne voulait pas dire grand-chose.

« Tu auras beaucoup à m’expliquer, Tanisha, en effet... Mais, tant que vous ne pratiquez pas encore le sacrifice rituel, je dirais que cela peut attendre. Évite juste de parler ouvertement du Culte devant le personnel du Dogan. »

Le tram’ quitta un long tunnel pour atteindre une immense caverne. Une grotte immense et circulaire avec de multiples projecteurs et lampadaires qui éclairaient une structure métallique au centre. Miranda en oublia provisoirement les explications de la femme, et lui désigna cette structure centrale.

« Le voilà, Tanisha... Le Dogan. Le toit, du moins. »

Un toit parfaitement lisse, avec une entrée faite devant. La zone avait été balayée et profondément refaite. Il y a des siècles, toute cette grotte n’existait pas, elle était purement artificielle, et le tramway fila le long de ce cercle, pour rejoindre une station située devant le Dogan, sur un quai artificiel. Il s’ouvrit sur plusieurs gardes, qui étaient, cette fois, non pas des GeoSoldiers, mais des soldates régulières de l’armée tekhane.

« Madame Forge, c’est un grand plaisir de vous voir. »

La voix émanait du Commandant Lightning, responsable de toute la sécurité de Ground Zero, et qui se mit au garde-à-vous. Miranda descendit du tramway en hochant la tête.

« Tout l’honneur est pour moi, Commandant. Permettez-moi de vous présenter le Capitaine Tanisha Malenga, qui commande le Forge. »

Lightning salua à son tour le Capitaine Malenga. Elle connaissait le « Forge », bien entendu, ce vaisseau futuriste qui, d’une manière ou d’une autre, était lié aux Positroniens. La présence d’un second Dogan avait visiblement réveillé toute la base, mais Miranda lui indiqua n’avoir, pour l’heure, aucune autre information, si ce n’est sa position. Néanmoins, et prenant les choses au sérieux, elle avait décidé d’aller voir en personne.

*Et puis, je dois toujours me renseigner sur cette histoire de culte...*

Gardant cette information pour elle-même, elle suivit Lightning le long du chemin menant à l’entrée du Dogan. Une double grande porte qui s’ouvrit quand le trio approcha, donnant sur une antichambre. C’était ici, dans ce grand hall sombre, avec une colonne au centre, que les mineurs d’Anastasia avaient été tués. Un redoutable robot de sécurité s’y trouvait, et, même une fois ce dernier tué, il avait fallu au moins trente ans pour réussir à passer de l’autre côté, car, au bout du hall, il y avait une autre porte. Évidemment, on avait depuis lors placé des lampes et des groupes électrogènes, éclairant ainsi ce hall d’accueil.

La double porte blindée au fond s’ouvrit quand Lightning posa sa main sur un interrupteur, et donna sur un petit escalier menant lui-même à un couloir qui partait à droite et à gauche, en forme de cercle autour d’une grande serre centrale. D’étranges plantes violettes et des fleurs rouges s’y trouvaient.

« Vous venez chercher Rei, c’est ça ?
 -  Exactement.
 -  Pour être honnête, j’aurais bien aimé vous accompagner. »

Au bout du couloir principal, qui faisait le tour de la serre, il y avait un escalier donnant vers une autre porte blindée... Et c’était là que les Tekhanes bloquaient, actuellement. Cependant, tout autour de ce couloir, il y en avait d’autres, donnant à de multiples pièces, et tous les trésors contenus dans cette partie supérieure n’avaient pas encore fini d’être étudiés.

Tout en marchant vers le laboratoire de Rei, Lightning finit par s’adresser à Tanisha :

« Impressionnée, non ? C’est la première fois que vous visitez Ground Zero, n’est-ce pas ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tanisha Malenga
Humain(e)
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Août 05, 2016, 07:09:02 »

Le Culte avait en effet des airs quelque peu douteux. Des femmes, un mélange d’exploratrice, scientifique, ingénieure et militaire, seules dans leur grand vaisseau. Seules aux confins de l’Univers, cela avait de quoi en inquiéter certain. Etaient-elle devenues folles pour autant ? Non. Les personnes constituants le Culte ne sont pas des surhumaines, mais la particularité était qu’elles n’étaient pas seules. Quand on était un équipage d’une centaine de personne, dans un vaisseau immense, on ne pouvait se sentir seul de base. De plus, quand on allait à la rencontre de terrain inconnus, et parfois même de race aliens, la solitude n’avait que peu de place dans les cœurs. La Galaxie était un majestueux endroit, aussi riche que dangereux. Des milliers, voire des millions d’espèces la peuplait, et le Culte, grâce à ce formidable vaisseau, avait pu interagir avec certaine. La réponse à la question était donc clair ; non, elles n’étaient pas devenues folles. Quant au fait qu’elles risquaient de déchanter le jour où elles apprendraient que Miranda n’a rien d’une Déité … Cela n’arriverait probablement pas.

Pour une simple raison ; elles ne sont pas des illuminées. Le Culte, bien que fanatique sur les bords, est parfaitement au courant de l’état des choses. Miranda, de fait, n’a rien d’une Déité. Pas de pouvoir, pas d’omniscience, rien du tout. Cependant, il n’empêche que le Culte la vénère en tant que tel, car son destin est de le devenir ! En attendant, Miranda est ce qu’ils appellent l’Elue, à savoir une Forge – la meilleure de toute la dynastie – qui les guidera, et qui les conduira à sa propre ascension. En d’autres termes ; les personnes constituant le Culte savent que Miranda n’a rien, mais ils la vénèrent quand même, car ils savent ce à quoi elle aspire à devenir. Leur prophétie a été des plus clairs sur ce sujet … Et même sans elle, Miranda resterait leur maitresse absolue, possédant tout pouvoir sur chaque âme du Culte.

Suite aux explications sommaires de Tanisha, Miranda sembla acquiescer, mais sembla effectivement préférer attendre un autre moment pour avoir tous les détails. Tanisha respecta ce choix, inclina sa tête pour se soumettre à la volonté de sa maitresse. Comme dit, elle lui expliquera absolument tout ce dont elle désirerait savoir. Miranda sera surprise, ou non, de voir le niveau d’obéissance dont peut faire preuve Tanisha, et par extension, tout le Culte. Le coup du sacrifice rituel arracha un léger sourire à la capitaine, qui bien entendu ne pratiquait pas ce genre de chose. Cependant, il y avait un autre rituel qui s’était rapidement installé, lors des premières heures d’existence du Culte. Des rituels basés sur chaque précepte, dont l’un des plus importants ; le sexe. Mais, Miranda en saura davantage en temps voulu. Nul doute que ces petites choses exotiques allaient lui plaire ! En attendant, il y avait une cyborg à récupérer. La capitaine obéit au doigt et à l’œil, et hocha fermement la tête quand l’Elue lui pria de ne pas mentionner le Culte en compagnie du personnel du Dogan. « Je ferai selon vos désirs, Maîtresse. » Lui répondit Tanishia d’un ton quasi militaire.

Le tramway ne tarda guère à amener les deux femmes à pénétrer dans une grande caverne, où séjournait le cœur de ce complexe ; le Dogan. Ou plus précisément, le toit de celui-ci. Miranda désigna le toit à Tanisha, qui le fixa dès lors. « Cela ressemble effectivement à ce que l’on a pu apercevoir sur le deuxième Dogan. » Répondit-elle, se trouvant confortée dans le fait que leur découverte extraterrestre était belle et bien un Dogan. Le tram’ finit par arriver à destination, et les deux femmes débarquèrent sur un quai. Là, l’armée les attendaient, et à leur tête il y avait la Commandant Lightning. Salut militaire envers Miranda, la capitaine du Forge fut aussi présentée et renvoya un salut à l’officière. Pas de temps à perdre, le trio s’enfonça dans le couloir. Elles parvinrent dans le hall, où les premiers mineurs avaient été tués ici-même. Mais le plus impressionnant restait à venir. Une grande porte menant à un grand couloir circulaire, où en son centre, il y avait une serre, contenant … Des plantes violettes et rouges. Le regard de Tanisha se posa un moment sur les rouges, comme si elle était surprise et fascinée de les voir ici. En vérité, Tanisha était surprise de voir que les Tekhanes n’avaient toujours pas brisé la serre pour en extraire les plantes.

Le trio ne s’avança pas jusqu’au bout du couloir, où séjournait l’infranchissable porte. Mais plutôt vers l’une des autres pièces ; le laboratoire de Rei. En chemin, Lightning posa une question intéressante à Tanisha. « Oui, c’est la première fois. Je suis fascinée par ce que je vois, même si … Les lieux me sont étrangement familiers. Sans doute car cela me fait allusion au deuxième Dogan qu’on a retrouvé. » Déclara-t-elle, se laissant même aller à un petit sourire satisfait. Oui, la découverte de ce deuxième centre était une excellente chose, et Tanisha la première était ravie. Toutefois, visiter Ground Zero, l’endroit où la suprématie de Tekhos provenait, ça faisait toujours un certain effet. « Je suis sûre que le second Dogan sera encore plus impressionnant à explorer. Nous n’en sommes qu’au tout début, mais nos estimations sont pour le moment optimistes. » Ajouta-t-elle, finissant ses dires. Il ne restait plus qu’à trouver le docteur Rei, et l’emmener dans cette aventure.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 301



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Août 05, 2016, 09:31:34 »

Après plusieurs siècles d’étude,  les Tekhanes avaient acquis la conviction que els Positroniens avaient utilisé la première partie du Dogan comme une serre expérimentale. Les Positroniens avaient mené énormément de recherches sur les fleurs, en raison d’une propriété commune chez la grande majorité des fleurs : elles étaient hermaphrodites. En effet, la quasi-totalité des fleurs possédaient un pistil et des étamines, soit un organe reproducteur femelle et masculin. Le pollen était au cœur du cycle de reproduction d’une fleur, et, pour se reproduire, les étamines libéraient le pollen que le pistil récupérait, permettant ainsi à la fleur de s’autoféconder. Ces recherches avaient permis aux Positroniens de développer des potions d’hermaphrodisme applicables à d’autres races, et, sur la base de ces potions, les Tekhanes avaient pu développer l’hermaphrodisme. Cependant, les recherches des Positroniens étaient incomplètes, car ils n’avaient pas pu lutter contre la stérilité liée à l’hermaphrodisme. C’était un problème contre lequel les chercheurs tekhans se battaient bec et ongle, avec un succès plus ou moins mitigé.

Le petit trio s’aventura à travers les coursives de la partie supérieure du Dogan, rejoignant un couloir latéral avec une série de chambres, à gauche et à droite. Au bout du couloir, Lightning ouvrit une porte sécurisée donnant sur un laboratoire.

« Rei ? »

La femme était là, et tourna sa tête vers elles.

« Bonjour », glissa-t-elle simplement, avec son stoïcisme habituel.

Lightning entreprit de l’informer de la situation, en lui parlant de la découverte du second Dogan. Rei était, par nature, une femme extrêmement calme, peu prompte à s’énerver, ou à laisser parler sa passion. Ainsi, en apprenant l’existence d’un second Dogan, ses sourcils contentèrent de se hausser imperceptiblement. Recevant toutes ses informations, Rei tourna sa tête vers Tanisha, et fronça ses sourcils, semblant rechercher dans sa mémoire où elle l’avait déjà vu. Miranda se racla alors la gorge, et intervint :

« Voici le Commandant Malenga. Elle fait partie de la section de recherches qui a embarqué à bord du Forge.
 -  Ah... J’ai toujours eu envie de grimper dans le Forge.
 -  Eh bien, ton rêve va pouvoir s’exaucer, nous partons dedans. »

Miranda lui fit un franc sourire, et Rei hocha la tête.

« Nous partons quand ?
 -  Le plus tôt sera le mieux.
 -  On peut partir maintenant. Les recherches que je fais ne sont pas très importantes. »

Depuis quelques années, les recherches dans le Dogan piétinaient sensiblement. Les scientifiques n’arrivaient pas à exploiter les données supplémentaires contenues dans la structure, ou à s’enfoncer plus profondément en elle. Peut-être fallait-il à l’autre bout du Cosmos pour réussir à résoudre un mystère qui se trouvait sous leur nez ? North Central Positronics restait une société (à supposer que ce soit une société) pleine de mystères, et les données récupérées dans le Dogan sur elle n’avaient guère permis d’en savoir plus sur elle.

Miranda se retourna alors vers Tanisha.

« Tu veux partir maintenant ? Ou tu veux en savoir davantage sur ce Dogan ? Récupérer des données, peut-être ?
 -  L’ordinateur de bord du Forge est continuellement relié à nos bases de données, rappela Rei.
 -  Oui, évidemment... »

La PDG haussa les épaules.

« Moi, j’ai profité du voyage ici pour prendre mes dispositions, alors... C’est à toi de voir, Tanisha. Si tu as des questions sur ce Dogan, profite-en, c’est le moment ou jamais. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tanisha Malenga
Humain(e)
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Août 05, 2016, 10:37:15 »

Tanisha suivait Miranda et Lightning, jusqu’à ce que la militaire finisse par les mener au bout d’un couloir. Plusieurs portes étaient présentes, et elle en ouvrit l’une d’entre elle qui visiblement donnait sur le laboratoire du docteur Rei. La commandante la demanda, et la cyborg se retourna ainsi, apercevant ses hôtes. Tanisha restait celle derrière le groupe, silencieuse, tel un mur protecteur. Elle se positionnait ainsi plus par instinct que par réel volonté de se placer ainsi. Elle observait la scène, et entendit l’officière résumer la situation à Rei. Elle l’informa de la découverte du second Dogan et, apparemment, cela avait un drôle d’effet sur la cyborg. Ses sourcils se haussèrent, mais en regardant la capitaine du Forge, elle prit un curieux air. Air qui n’échappa guère à l’intéressée, qui ne comprit toutefois pas pour quelle raison Rei agissait ainsi. Alors qu’elle semblait vouloir dire quelque chose, l’Elue intervint et fit les présentations.

Quand son nom et sa fonction fut énoncée, elle s’inclina légèrement par respect, retrouvant vite fait sa place après. L’appellation que donna Miranda était toutefois un peu erronée. Tanisha ne faisait pas partie de la section de recherche qui jadis avait embarqué à bord. C’était évident bien entendu et Miranda voulait simplement dire que Tanisha faisait partie de l’équipage actuel. Mais dans la tête de la jeune femme, l’équipage était si différent que ce soit dans ses méthodes ou son fond, que ça la faisait toujours un peu percuté. À l’époque, il n’y avait pas de culte envers Miranda, mais simplement de la recherche. Aujourd’hui, c’était toujours de la recherche mais … Dans un autre but. Tout ceci n’était que détail, cela dit. Tanisha fit un léger hochement de tête quand Miranda affirma que Rei allait pouvoir embarquer dès aujourd’hui à bord de l’ancien vaisseau.

Après que Rei ai déclaré qu’elle pouvait partir de suite, Miranda se tourna vers la capitaine et lui posa la question à son tour. Le docteur apporta une précision assez cruciale ; le superordinateur du Forge était en permanence relié au Dogan de Tekhos. Par conséquent, tout ce qu’il y avait de plus important à savoir, était consultable à bord. Nul besoin de s’attarder ici, donc. Tanisha réfléchit donc quelques instants avant de donner sa réponse. « Non Maîtresse, je n’ai pas de question précise. Je pense savoir ce que j’ai à savoir pour l’heure. » Dit-elle, regrettant de ne pas avoir pu finir par un ‘par votre grâce’ à la fin de sa phrase, dû au fait que Miranda ne désirait nullement qu’on fasse allusion au Culte. L’heure était donc au départ. Rei, Miranda et Tanisha allaient pouvoir gagner le Forge dès à présent, ce qui promettait d’être un moment très particulier. Tanisha eut même un petit sourire aux lèvres, alors qu’elle commença à pianoter quelque chose sur son ordinateur embarqué, situé dans le protège bras de son armure.

« Je vais vous demander de penser fortement à l’image que vous vous faites du Forge, Maîtresse. » Dit alors Tanisha, finissant de pianoter. « Oh, ça n’aidera pas à la téléportation je vous rassure … » Dit-elle alors, sans finir sa phrase. Tanisha fit signe à Rei de s’approcher, puis sortit deux bracelets étranges des compartiments de son armure, confiant un à Miranda, et un à Rei. La téléportation orbitale était l’une des technologies phare du Forge, bien qu’elle ne permît que le transport d’individus, en un nombre limité. Pour des débarquements planétaires, où l’on devait déployer tout à l’ancienne via des navettes. Tanisha enclencha alors la séquence de dématérialisation, une fois que les deux femmes mirent en place leur dispositif. Au travers la séquence, la capitaine avait aussi alerté l’équipage, tout entier, de leur arrivée imminente. La dématérialisation faite ainsi, dans un Dogan de surcroît, fut alors rapide et indolore, bien heureusement. À ceci près que pour les non-habituées, comme Miranda, elle risquait d’avoir une énorme envie de tousser, très fort. La téléportation de l’oxygène n’étant, étrangement, pas conventionnelle résultant en une légère irritation des poumons.

Tanisha activa donc le tout, et les trois femmes furent prises d’un halo lumineux, aussi rapide que vif, les dématérialisant sur l’instant. Quelques instants après, à bord du Forge, au milieu de la passerelle de téléportation orbitale, un autre halo lumineux se créa. Tout le personnel du quartier concerné était prêt ; tous les dos étaient droits, tous étaient en train de vivre le moment le plus important de leur vie. La rencontre avec l’Elue. Un moment promit par les Gardiennes, l’une après l’autre. Et aujourd’hui, ce jour rêvé, attendu, arrivait enfin. La lumière s’estompa rapidement et laissa apparaître les trois femmes. Tanisha, habituée de la téléportation ne toussa pas vraiment. Sans savoir si Miranda se portait bien, elle décida enfin à finir sa phrase. « Ça sera pour mieux vous surprendre ! » Finit-elle alors, faisant clairement référence au fait que Miranda ne s’attendrait surement pas à tout ce qu’elle allait voir au sein du Forge.

Tanisha avait le cœur battant, mais elle fit quelques pas et rejoignit ses sœurs, finissant par faire face à l’Elue. Toutes, en un mouvement … Si uniforme et cohérent qu’il en devenait majestueux, posèrent un genou au sol et inclinèrent leur tête. La capitaine fut alors la seule à pouvoir parler au nom de toute. « Au nom de tout le Forge, et à toutes celles ayant péri avant ce jour tant attendu, je vous souhaite la bienvenue à bord, noble Miranda Forge. » Dit alors Tanisha, d’une voix solennelle et terriblement dévouée. Elle se redressa seule, les autres femmes restant genou posé à terre, tête inclinée. Tanisha se planta droit comme un piquet, les mains dans le dos. « Puisse nos vies vous permettre d’accomplir ce pourquoi vous venez ici … » Finit-elle, tapant fortement dans ses mains. Face à ce geste, toute l’assemblée, comptant au moins d’une trentaine de femme toute en armure uniformisée, se relevèrent, avec une fierté débordante. C’était là le début de tout pour Miranda … Elle n’avait encore rien vue !
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 301



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Août 06, 2016, 03:01:52 »

Miranda n’avait, en soi, rien contre le fait qu’on l’appelle « Maîtresse », mais était tout de même un peu perturbée que Tanisha l’appelle ainsi... En grande partie parce que la jeune femme était une inconnue, et que, visiblement, la mission  de recherches effectuée par son aïeule avait quelque peu modifié ses plans initiaux. Elle était devenue une sorte d’étrange culte dédiée aux Forge, ce qui était très surprenant... Gratifiant, certes, mais surprenant. Miranda, néanmoins, n’allait pas faire la fine bouche. Elle espérait surtout que la dévotion que ses femmes ressentaient pour elle ne se transforme pas en une sorte d’adulation obscène et morbide. Il était néanmoins trop tard pour faire marche arrière, et Miranda enfila donc le bracelet. Tanisha lui parla alors, lui demandant de visualiser l’image qu’elle se faisait du Forge.

« Si tu veux... »

Intriguée par une telle demande, Miranda obtempéra néanmoins, conservant les yeux clos, et se concentra donc, visualisant... Visualisant un énorme vaisseau spatial. Elle précisa alors que cette visualisation n’avait rien à voir avec la téléportation, et l’interrogation de Miranda mourut dans un flash lumineux. Elle ferma les yeux en sentant son corps disparaître, puis, quelques secondes après, passa du laboratoire froid du Dogan à... Une sorte d’immense hall, un vaste couloir haut de plafond où elle vit, devant elle, une trentaine de femmes... Et toussa.

Elle réussit également à se retenir de vomir, passant quelques secondes à planer, afin que son cerveau s’adapte à ce changement brutal. La téléportation n’était pas une chose qui lui échappait, mais, à chaque fois, il fallait laisser son temps à son cerveau de se réhabituer. Et là, outre la téléportation, il y avait aussi ce fascinant spectacle. Si Rei ne sembla guère choquée, en ne toussant pas, et en s’écartant rapidement, Miranda, elle, observa cet étrange spectacle. Toutes les femmes portaient des uniformes similaires sur le même modèle que celui de Tanisha, qui sentit toute la solennité du moment.

*Diable, elles me prennent vraiment pour une Déesse ?*

Le spectacle était... Très inattendu. La PDG ne savait pas trop quoi en penser, et resta donc silencieuse pendant quelques secondes, jusqu’à ce que Tanisha ne tape dans ses mains, amenant toutes les femmes à se relever. Alors, un sourire vint doucement perler sur les lèvres de Miranda, qui s’approcha lentement, et jeta un regard sur l’assemblée.

« Je vois... Vous avez dû longuement répéter cette petite chorégraphie. »

Une observation n’appelant pas à de réponses. Elle tourna sa tête vers Tanisha, et releva sa main, venant doucement caresser sa joue, en lui souriant. Leurs regards se croisèrent brièvement, puis elle observa ensuite l’assemblée.

« Mesdames... Comme vous l’avez sans doute remarqué, je suis Miranda Forge ! Et... Je tenais à vous adresser mes plus sincères félicitations pour votre présence dans ce vaisseau. La mission que vous menez est très importante, non seulement pour moi, mais aussi pour toute l’humanité. Sans le Dogan, Tekhos n’aurait jamais connu ce fantastique bond technologique en avant. Je vous félicite donc pour cette mission que vous accomplissez avec une telle dévotion ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tanisha Malenga
Humain(e)
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Août 06, 2016, 09:08:51 »

Tant de choses allaient être montrées à Miranda sous peu. Peut-être ne s’imaginait-elle pas les prouesses scientifiques que le Culte avait réalité depuis sa création. Si ses créatrices et ses précurseurs le voyait, elles en seraient fières. Cette section de recherche avait justement fait énormément de recherche, dans des domaines qu’à Tekhos Metropolis même on effleurait à peine, voire pas du tout. Tanisha pensait à tout ce que Miranda allait voir, et ne pouvait s’empêcher de ressentir une grande fierté à l’idée de lui montrer les fruits de ces siècles de recherche, initiés par ses ancêtres. En attendant cela, Miranda sembla surprise de voir comment le comité d’accueil avait réagi. Pourtant là était la base de tout, ici. L’Elue allait devoir s’habituer à recevoir des révérences, et des respects de haut niveau. Elle s’avança vers l’assemblée et les regarda, un sourire aux lèvres. Visiblement, elle avait bien pris la scène, qui malgré ce qu’elle pensait, ne fut pas du tout chorégraphiée.

Tanisha rougit et frémit sur place quand elle sentit la douce main de sa maîtresse s’aventurer sur sa joue. Elle lui rendit son si merveilleux sourire, avant d’entendre ce qu’elle avait à dire. La femme combla la trentaine de personne présentes, qui furent toute remplie de fierté et d’orgueil en entendant le petit discours de Miranda Forge. Tanisha la première, mais étant la plus aguerri, elle n’en montrait pas forcément signe. Quand la patronne de GWC termina, l’une des femmes au-devant ne put s’empêcher d’y répondre. « Et nous continuerons, avec plus de dévotion s’il en faut … » Dit-elle, avant qu’une autre termine. « Au nom des Forge, et du votre, nous serions même prêtes à perdre nos âmes ... » Déclara-t-elle, parlant un peu pour tout le groupe. Tanisha ne pouvait qu’être d’accord, regardant ainsi Miranda comme pour appuyer tout ce qui avait était dit. Mais, suite à cela, la capitaine se retourna vers la trentaine de femme et leur fit une déclaration, d’une voix forte. « À partir de maintenant, et ce pendant toute la durée où l’Elue nous comblera de sa présence, considérez ses ordres et ses désirs comme prioritaire face aux miens. En d’autres termes … Obéissez à l’héritière. Sa voix passe dorénavant bien au-dessus de la mienne sur ce vaisseau. » Déclara-t-elle, venant ainsi de faire comprendre à Miranda qu’elle avait le plein pouvoir sur ce vaisseau, désormais.

Cela ne voulait pas dire que Tanisha se désistait de ses fonctions, loin de là ! Cela voulait simplement dire qu’elle avait à présent quelqu’un au-dessus d’elle hiérarchiquement. Et pas des moindre ; Miranda avait, mot pour mot, tous les droits et tous les pouvoirs à bord du Forge. L’équipage tout entier lui devait obéissance, aussi durs et extrêmes pouvaient bien être ses ordres. Une fois ceci comprit et assimilé, Tanisha ordonna à ce que chacune reprenne son poste. Elle allait commencer la visite, car Miranda devait absolument avoir une vue globale de ce qui se passait à bord. « Si vous le voulez bien, votre Grandeur, j’aimerai vous faire visiter. Pas seulement pour le plaisir, mais aussi pour vous faire faire un état des lieux. Il y a … Beaucoup de choses à vous montrer. » Dit alors Tanisha, tendant le bras vers le sas principal qui menait vers le pont. Le pont ; l’endroit d’où était piloté le Forge. L’endroit qui était le mieux placé dans le vaisseau pour accéder aux différentes parties de celui-ci. Il était énorme, et il y avait encore beaucoup d’endroits verrouillés.

« Nous commencerons par le pont. Je vous présenterai nos officières et pilotes, puis nous irons voir tous les départements de recherche. Je suis sûre … Que vous serai ravie de voir jusqu’à quel point nous avons pu exploiter les technologies de ce vaisseau. » Dit-elle, teasant un peu Miranda sur la nature de leurs recherches, et des technologies qu’elles ont à portée de main. Le plus impressionnant allait être tout ce qui serait en rapport avec la quatrième dimension, au sens géométrique du terme. C’était LA découverte majeure et colossale que le Culte avait fini par percer, parmi les nombreux secrets du Force. Et encore, elles n’en étaient qu’au début de cette même technologie. Tanisha prit donc la tête et guida Miranda ainsi que Rei. Elle n’oublia pas la cyborg et l’invita aussi à faire la visite, sauf si elle désirait autrement. Rei pouvait rejoindre les équipes scientifiques dès à présent, c’était à son bon vouloir. Ce qui était sûr, était que Tanisha arriva en compagnie de Miranda sur le pont. Au moment où la patronne de GWC pénétra dans la salle, tout le personnel se leva, se tenant au garde-à-vous. Tête légèrement inclinée, point sur la poitrine, tout était fait de manière très militaire et strict. L’officière du pont vint à Miranda et plia l’échine devant elle, avant de s’introduire elle et son personnel. « C’est un immense honneur, votre Grâce. Soyez la bienvenue à bord du Forge ! J’espère que votre Sanctuaire vous siéra. Je me nomme Aether Vorlöm, et je suis entièrement à votre service. » Dit-elle, en se redressant. Tanisha expliqua alors à la femme qu’elle allait devoir présenter le pont à Miranda.

En invitant l’Elue, et ceux qui l’accompagnaient à la suivre, l’officière commença alors. « Nous sommes à peu près vingt-six personnes à officier sur le pont. Des pilotes, des sous-capitaines et des officiers techniques. Le pont est divisé en deux étages ; c’est la seule façon qu’on a trouvé pour pouvoir occuper l’espace … À l’origine, il n’y avait rien ici. Il y avait juste cet étage-là, et le dessous était obstrué. Nous avons donc fait le nécessaire pour pouvoir réhabiliter tout ceci … C’est qu’au travers tout le vaisseau, nos ancêtres ont dû apporter leur touche. » Dit l’officière, en premier lieu. Elle parlait d’une voix calme et peu précipitée, laissant parfaitement le temps à Miranda d’assimiler tout ceci. Tanisha restait silencieuse, laissant le soin à Aether d’expliquer toute la partie la concernant elle et le pont.


Le pont : Baie vitrée et pont dans sa globalité.
« Dernière édition: Août 06, 2016, 09:17:50 par Tanisha Malenga » Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 301



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Août 06, 2016, 12:52:14 »

Tanisha expliqua que Miranda était désormais la Reine à bord, ses ordres surpassant ceux de Tanisha. Une telle dévotion avait beau être surprenante, Miranda commençait à ressentir, au-delà de la surprise, un délicieux frisson d’excitation. Tout ce vaisseau lui appartenait donc ? Oh, bien sûr, elle ne se voyait pas supplanter Tanisha. De ce vaisseau, elle ne connaissait quasiment rien, si ce n’est les quelques rares rapports que la section délivrait aux Forge. Et encore, ces derniers étaient souvent datés, la preuve en étant que Miranda ignorait tout de l’existence de ce Culte. Elle tourna la tête vers Tanisha quand cette dernière l’appela « Votre Grandeur », lui proposant de visiter les lieux.

« Oui, c’est ce que je t’aurais demandé... Mais, avant ça, une chose. »

Elle leva un doigt, et le posa sur les lèvres de Tanisha, les caressant doucement.

« Appelle-moi juste ‘‘Maîtresse’’, ça suffira amplement. »

Miranda lui sourit à nouveau, et retira son doigt, puis laissa Tanisha lui faire la visite. La Commandante commença ainsi par le pont, une sorte de grande salle avec une baie orbitale permettant de voir l’espace, et une grande sphère holographique au centre, faisant probablement office de carte spatiale. L’endroit était bien rempli, avec de multiples ordinateurs, sur deux étages. Une beauté aux yeux vairons et aux cheveux argentés se rapprocha alors d’elle, se présentant comme s’appelant Aether Vorlöm, capitaine du pont. Miranda hocha la tête en la saluant à son tour. Cette dernière lui fit une brève présentation du pont, en expliquant qu’il y avait presque une trentaine de personnes, des femmes autant subjuguées que les autres en la voyant.

La femme pouvait entendre ces dernières l’appeler « l’Élue », terme des plus surprenants. Qu’elle soit « élue » signifiait qu’il y avait une histoire de prophétie autour d’elle, autour des Forge. Miranda n’avait jamais entendu parler d’une telle chose. Est-ce que l’isolement spatial avait conduit ces femmes à voir les personnes à l’origine de cette mission, les Forge, comme des déités ? Il est vrai que Miranda avait, dans le prolongement de ses ancêtres, utilisé au mieux les nouvelles technologies pour développer un culte de la personnalité très fort autour de sa personne. Est-ce que la même chose avait eu lieu ici ?

Miranda avait bien des questions à se poser, mais choisit de se concentrer sur le pont.

« Donc... C’est à partir d’ici que vous pilotez le vaisseau ? Que vous lui ordonnez des trajectoires, ce genre de choses ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tanisha Malenga
Humain(e)
-

Messages: 55



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Août 06, 2016, 08:22:43 »

Aether hocha de la tête à la question de Miranda. C’était effectivement ici-même que les ordres étaient donnés, et que le vaisseau était donc piloté. Mais pas que ! C’était depuis le pont de tout type d’ordre était donné ; les ordres généraux concernant l’ensemble de l’équipage. « Le pont est connecté à toute les ailes du vaisseau, afin d’assurer une communication totale. C’est ici-même qu’on passe aussi les ordres. Quant à la navigation, il y avait cette fameuse carte de la galaxie au centre. Ce n’était pas une création du Culte ; toute les données ayant servi à la modéliser avaient été extraites des multiples ordinateurs de bord. Justement, ces ordinateurs, ressemblant plus à des mégas data-center n’avaient pas fini d’être exploité, même après tous ces siècles. Aether se dirigea donc vers le grand hologramme et passa sa main, faisant défiler quelques informations. Des planètes holographiques s’affichèrent, jusqu’à ce qu’elle en sélectionne une.

« Ceci est par exemple la planète où nous avons découvert le Dogan. Étrangement, elle était inconnue de la base de données … Je dirai plutôt qu’elle a été effacée. Quoiqu’il en soit elle est là dorénavant. Nous l’avons baptisé Tarsus I. » Dit-elle, laissant ainsi l’Elue regarder d’elle-même. Tanisha regarda aussi, bien qu’elle connaisse déjà cela. Dès que Miranda eu finit de regarder, la capitaine du pont guida le binôme ailleurs, faisant le reste de la visite du pont. Elle présenta les deux étages, les équipes, puis apporta des détails comme les types d’ordres précis qui étaient donnés ici. L’historique du pont, et enfin, des détails plus ou moins utiles. La visite de ce lieu s’acheva alors qu’elles étaient aux portes du pont, donnant sur le hub central du vaisseau. « Je dois m’en retourner à mon travail, Maîtresse. Une fois que la Gardienne vous aura présenté tout, vous pouvez revenir ici à votre guise ! Nous répondrons à toute vos questions, aussi détaillées soient-elles. » Lui déclara Aether, souriant et semblant visiblement prendre beaucoup sur elle-même pour ne pas succomber à son trop plein de foi envers Miranda.

Tanisha remercia son officière et la libéra, reprenant ainsi la main de la visite. Prochaine destination ; le cœur du vaisseau. Le réacteur qui permettait d’alimenter absolument tout. C’était là que la plus importante chose était à voir. Tanisha guida donc sa maîtresse dans les dédales de couloirs et d’ascenseurs, finissant par arriver devant une porte aussi massive que blindée. Avec autorisation, elle les fit ouvrir puis … Tanisha et Miranda pénètrent alors dans la pièce centrale du Forge. La première chose qu’elles purent apercevoir fut la première pièce du réacteur ; le stabilisateur de particule Chronons. Des particules très spéciales, que la scientifique en chef allait se faire une joie d’expliquer à la patronne de GWC. Il y avait donc cette pièce, mais au fond, il y avait un énorme et lourd portail qui cachait derrière lui la seconde et dernière partie du réacteur, où Miranda n’allait pas tarder à faire un tour. Mais avant, Tanisha appela la scientifique en chef, qui vint alors, les yeux écarquillées en voyant l’Elue devant elle … « Oh, c’est … Serait-ce le jour qu’on nous a promis, Gardienne ? » Demanda alors la femme, lâchant même ses notes parterre sous le choc. « Oui, Meng. Ce jour est arrivé. » Lui répondit alors Tanisha, avec un fier sourire.

Meng Yao était la scientifique en chef, dirigeant tout le département de recherche concernant le réacteur. Et il y avait beaucoup à faire … Elle plia à son tour l’échine devant Miranda, puis s’abaissa complètement, les mains quelque peu tremblotantes pour récupérer ses papiers. « Maîtresse, c’est le plus grand privilège qu’on ait pu me faire … C’est une immense générosité de votre part de venir à moi. J’attendais ce jour depuis si longtemps … » Dit-elle, finissant par se redresser. « Venez, je vais tout vous montrer. » Déclara-t-elle, prenant alors les devants. Bien entendu, elle fit quelques pas et montra alors le stabilisateur de particule Chronons, extrêmement bien protégé au sein de sa prison de verre spécial. « Ceci est la première partie du réacteur. Elle est très petite, et ça contraste avec la seconde partie que je vous montrerai juste après. C’est une sorte d’appareil que nous avons découvert lors des premières du Forge. Un appareil dont le fonctionnement nous est encore très complexe, mais nous progressons. Cette pièce nous sert à éviter … Une fracture dimensionnelle. » Dit-elle en premier lieu, sachant qu’elle allait sans doute un peu perdre Miranda dans ses explications. Elle sourit maladroitement, puis poursuivit. « Le réacteur du Forge à l’unique capacité de pouvoir nous faire voyager au sein de la quatrième dimension, que beaucoup considère comme étant le temps. Bien que, ce n’est pas exactement ça. Ce qui rend possible une telle chose, c’est la manipulation de particules temporelles, appelées ‘Chronon’. Ce sont des particules uniques, mais très dangereuses car radioactives, et interagissant avec le rideau de l’espace-temps … À proprement parlé. » Dit-elle, s’arrêtant un peu pour laisser digérer ça.

« Une seule fausse manipulation, et nous déchirons une partie du rideau, ce qui serait … Eh bien, catastrophique. Heureusement, ça n’est jamais arrivé. En manipulant ces particules, ce stabilisateur permet tout simplement de dépasser le rideau, et de nous projeter dans la dimension supérieure. Pour cela il lui fait une quantité astronomique d’énergie, mais visiblement, N.C.P avait la solution … Qui est la deuxième partie de ce complexe. » Déclara-t-elle, invitant Miranda et Tanisha à la suivre. Elle fit débloquer l’énorme et impressionnante porte blindée au fond de la salle. Des alarmes retentirent pour prévenir de l’ouverture imminente, alors que lentement, les portes s’ouvrirent. Le cœur battant comme jamais, car c’était toujours un spectacle impressionnant, les yeux de Tanisha et de Meng s’émerveillèrent en voyant le contenu de la salle. Un gigantesque anneau sombre tout au fond, dont des centaines de câbles de plusieurs dizaines de mètres partaient. L’installation avait lourdement était manipulée, on voyait cela à la quantité de machines et de dispositifs ayant été rajoutés.

« Derrière cet anneau, Maîtresse … Se cache la plus merveilleuse et la plus complexe des sciences de cette univers. Ceci n’est pas un simple réacteur ; c’est une chambre en quatre dimensions, qui contiens une partie de l’espace en lui. Un espace … Comment dire … De ‘poche’, où … » Dit-elle, ne parvenant pas à finir, de peur que Miranda soit trop perplexe. Face à cela, Tanisha entreprit de terminer les explications. « Au sein de cette chambre, une supernova est en perpétuel phase de fin de vie. Une des particularités de la quatrième dimension est que les espaces peuvent être modulées à volonté. Un univers peut être contenu dans un petit espace ; cette chambre, par exemple. Une supernova a lieu, en ce moment-même, et nous extrayons la colossale énergie qu’elle dégage. La chambre génère une boucle temporelle qui réinitialise l’évènement à chaque fin, nous permettant à nouveau d’extraire, et ainsi de suite … C’est un prodige scientifique, Maîtresse. C’est la plus grande avancée que nous n’avons jamais faite, et nous venons à peine de commencer à comprendre son fonctionnement. » Finit-elle par dire, décidant de laisser Miranda réagir à tout ceci.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: [1] 2 3 ... 6
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox