banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Oni, es-tu là? [PV Himeka]  (Lu 1058 fois)
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 662


Princesse d'Edoras


Voir le profil
FicheChalant
« le: Juillet 10, 2016, 07:53:31 »

Pour aujourd'hui, elle fut affublée d'une mission bien spéciale, il faut dire que ce genre de choses était sa spécialité. Elle ne venait certes pas exterminer une menace occulte mais ça restait toujours dans ce domaine vénéré et crains par son peuple. Sayaka avait un sabre noir, ensorcelé comme on disait. Jamais elle n'avait donné la vraie version mais les gens avaient tissé tant d'histoire autour de sa lame. Certains disaient que Sayaka est morte durant une mission et qu'elle a exterminé une armée de mort pour revenir à la vie avec son sabre hanté, d'autres disaient qu'elle avait exorcisé une samouraï et que cette dernière vivait encore à travers sa lame, bref, les versions ne manquent pas mais pour cette mission, elle sera seule comme bien souvent. Ou presque. Elle avait à ses côtés Aku et Mayu, deux Oni qui servaient dans la troisième division, étant donné sa mission, elles pouvaient faire pencher la balance de son côté. Quoi qu'il en soit, elles n'allaient pas très loin, il s'agissait d'une forêt non loin du royaume, ça faisait un peu de marche mais ce n'était pas grave.

Dans une des forêts autour du royaume, se trouvait un temple que l'on disait appartenir aux Oni, une chose que les filles n'avaient pu valider car elles ont quitté cet endroit en étant bien trop jeune. Seule leur mère aurait pu répondre mais hélas, elle n'était plus de ce monde. Hinata savait que les Oni veilleraient sur la ville mais surtout sur les samouraïs, ce qui se trouve être le corps armé d'Edoras. La future reine ne pouvait pas venir car elle avait encore des choses à prévoir avec son mariage en approche avec Shunya Shizuka, la tâche fut confiée au capitaine de la première division, qu'elle devait réussir. En trouvant le Torii, elle se fiait à ce que les deux sœurs avaient pu leur confier de leurs souvenirs, à savoir attendre que la nuit tombe pour passer à travers. En effet, actuellement même si elles y passent à travers, elles ne font que continuer sur cette route sans savoir ce qui se trouve au bout si ce n'est plus d'arbres et peu de chose indiquant la présence d'Oniis dans les parages.

Prenant leur mal en patience, la nuit commençait à arrivée et c'est en restant sur ses gardes mais en tenant les mains des deux sœurs qu'elles passaient au travers pour, aussi surprenant que cela soit, changé d'endroit. Dans leur dos, il y avait toujours la même forêt à travers le Torii mais autour d'elle, tout était plus sombre et inquiétant. Sayaka ne s'en inquiétait pas, elle avait vu pire dans sa carrière mais elle resta prudente en avançant doucement avec les deux démones. Où se cachait le danger ? Les alliées ? Elles n'en savaient rien mais en avançant prudemment, ça devrait aller...
« Dernière édition: Juillet 13, 2016, 08:02:47 par Hinata/Nora » Journalisée

Himeka
Avatar
-

Messages: 7


Princesse Oni


Voir le profil
Fiche
Description
Himeka est une Princesse de la race des Oni, des démons du Folklore Japonais, vivant dans le monde des esprits, lui même dans une gigantesque faille dimensionnelle, entre la Terre et Terra. Le seul moyen de s'y rendre est de passer des Tori spécifiques, qui ne s'ouvrent qu'à l'aube et au crépuscule.
« Répondre #1 le: Juillet 10, 2016, 09:50:55 »

Himeka avait toujours beaucoup aimée s'amuser avec les humains qu'elle capturait, plus particulièrement ceux avec un mauvais fond. Oh, elle capturait tout ceux qu'elle piegait, mais les traitaient différemment selon les cas. Lorsqu'on était attentioné avec elle, elle en faisait des serviteurs biens traités. A l'inverse, ceux qui cherchaient à abuser de son corps, finissaient réduits en jouets sexuels. Mais le soucis majeurs avec eux, c'est qu'ils finissaient toujours par casser, à ne plus penser qu'au plaisir sexuel et, immanquablement, par la lasser. Heureusement, il existait sur Terra un bon moyen de se débarrasser de ses jouets cassés, qui n'existait plus sur Terre:  les marchands d'esclaves. Ainsi, Himeka parvenait toujours à revendre à très bon prix ses jouets déjà brisés, contre de l'argent. A quoi de l'argent pouvait servir a une Oni ? A acheter des bouteilles de saké et des plats à base de vuande tien. Ainsi, elle pouvait vivre de ses petits plaisirs en toute quiétude.

Vêtue d'un kimono ample, sous lequel elle portait une tenue légère de cuir noir, Himeka avait vendue trois de ses jouets cassés, deux lycéens et un prof violeurs qu'elle avait piégés, à un marchand de passage, avant de se rendre en ville pour faire quelques petites emplettes. On pouvait sentir l'efervessance d'un mariage de grande importance en préparation, et la princesse Oni profitait de tout cela en se régalant de quelques brochettes de boulettes de viande. Himeka flemmarda ainsi toute la journée. Elle aimait beaucoup Edoras pour son ambiance féodale, au contraire de Seikusu, qui était devenu trop moderne et dont de nombreuses valeurs se perdaient.

Mais le soir, rentrant de sa sortie en ville avec un sac contenant une belle bouteille de saké, Himeka eu une petite surprise au Torri, en la personne d'une samouraï et de deux jeunes Oni. Elle ne connaissait aucune d'entres elles et, d'abord surprise de voir deux des siens avec une humaine, se dit que ce devait être deux Oni en chasse, comme cela lui arrivait parfois. Haussant les épaules, elle continua son chemin sans se presser, passant le Torri quelques minutes à leur suite. De l'autre côté, il faisait encore "jour". Autrement dit, c'était une nuit bleutée sans lune. Devant le Torri, un long chemin pavé sillonnait à travers les arbres, avant de se diviser en plusieurs autres, éclairés par quelques lampions. Et devant elle, les trois filles avançaient prudemment, comme si elles avaient peurs d'une mauvaise rencontre. C'est seulement à ce moment la que Himeka se fit la réflexion que les deux jeunes Oni devaient mettre les pieds ici pour la première fois.

Elle les rattrapa assez rapidement et s'arrêta dans leurs dos, avant de se manifester.

- Vous ne risquez rien ici vous savez ? Nous sommes bien loin des marges maudites. Hormis cela, je peux savoir ce que fond ici une humaine et deux jeunes Oni, visiblement égarées ? Vous êtes sensées être dans votre monde les filles.
« Dernière édition: Juillet 14, 2016, 12:18:28 par Himeka » Journalisée

-- Galerie nue --

Image 1 -- Image 2
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 662


Princesse d'Edoras


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Juillet 13, 2016, 08:03:52 »

Sayaka ignorait si cet endroit était dangereux ou non ? En théorie non mais il ne faut pas trop se fier aux textes anciens, les choses ne sont plus les mêmes depuis ce temps. Si l'histoire d'Edoras avait mentionné les Onis et pour preuve, les deux sœurs dans son dos, aucune trace écrite ne stipule un drame ou un accident causant une rupture de contrat – si toutefois, il y en a eu un. Aku et Mayu étaient deux jeunes femmes gentilles alors pourquoi celles de son peuple seraient différentes ? L'habit ne fait pas le moine et peut-être les soeurs sont-elles à part ? En tout cas, elles marchaient lentement en suivant le chemin jusqu'à ce qu'une voix ne surgissent dans leur dos. Une jeune femme, une Oni visiblement leur disait de ne rien craindre ainsi, traitant les deux sœurs comme si leur place était ici. Et non !

« Pas question ! Nous avons juré fidélité à la princesse ! »
« Nous resterons fidèles à Hime-sama ! Nous ferons tous pour qu'elle ait la vie sauve peu importent ce qui arrive dans sa vie ! »


Il faut les comprendre, les sœurs avaient toujours vécy avec leur mère elle aussi Oni et Edoras les craignaient sans jamais rien faire mais lors de l'attentat, leur mère fut tué comme bien des gens ce jour-là, elles ont eut la vie sauve grâce aux anges, venue sauver la ville. Orpheline, Hinata leur avait offert une place en lieu sûr au palais, se fichant bien de leurs cornes ou autres attribut démoniaque. Alors pour cette femme qui voyait en elles leur véritable apparence, elles feraient tout ce qu'il faut pour la protéger. Sayaka s'avança pour garder les sœurs dans son dos. Une main sur son arme, elle ne la dégainait pas, préférant rester prudence et pacifiste autant que possible...

« Navré pour cette... Intrusion, mais nous venons en paix au nom de notre princesse. Cet endroit fait partie d'Edoras et à ce titre, ceux et celles vivant ici sont Edorassiens, Edorassienne. Nous n'avons donc aucune raison de nous battre. Nous venons juste visiter cet endroit et en découvrir ceux et celles y habitant. Je me prénomme Sayaka MIKO, je suis capitaine de la première division d'Edoras, voicu Aku et Mayu de la troisième division. À qui avons-nous l'honneur ? »

Oui, dans un premier temps, Sayaka avait pour ut d'en découvrir plus su cet endroit et tisser des liens avec eux, le reste, ça attendra plus tard. Pour le moment, c'était ça leur but, venir ici sans être agressif. Les sœurs ne pouvaient pas s'empêche d'être inquiète et intimidé... mais elles ne se montreront pas méchantes sans bonne raison. Le nom d'Hinata Kaguya ne devait pas être salie par leurs fautes quand même.
Journalisée

Himeka
Avatar
-

Messages: 7


Princesse Oni


Voir le profil
Fiche
Description
Himeka est une Princesse de la race des Oni, des démons du Folklore Japonais, vivant dans le monde des esprits, lui même dans une gigantesque faille dimensionnelle, entre la Terre et Terra. Le seul moyen de s'y rendre est de passer des Tori spécifiques, qui ne s'ouvrent qu'à l'aube et au crépuscule.
« Répondre #3 le: Juillet 14, 2016, 12:38:10 »

Les deux jeunes Oni se retournèrent vers la princesse et protestèrent avec véhémence contre elles, déclarant qu'elles avaient jurées fidélité à l'autre princesse, de l'autre côté du Torii. Visiblement, elles n'avaient aucune idée de son identité et Himeka du tendre ses bras devant elle pour tempérer un peu leurs ardeurs. L'humaine fit alors un pas vers elle, une main sur la garde de son sabre. En soi, l'Oni n'était pas inquiétée de ce geste, sachant que seuls ses parents étaient suffisamment puissant pour la vaincre...

- Navré pour cette... Intrusion, mais nous venons en paix au nom de notre princesse. Cet endroit fait partie d'Edoras et à ce titre, ceux et celles vivant ici sont Edorassiens, Edorassienne. Nous n'avons donc aucune raison de nous battre. Nous venons juste visiter cet endroit et en découvrir ceux et celles y habitant. Je me prénomme Sayaka MIKO, je suis capitaine de la première division d'Edoras, voicu Aku et Mayu de la troisième division. À qui avons-nous l'honneur ?

Himeka posa son sac de bouteilles au sol et croisa les bras, visiblement en pleine réflexion, avant de redresser le visage vers son interlocutrice.

- Hmmm... Il est extrêmement rare que des vivantes viennent ici en touristes. Vous n'êtes pas sans savoir que le monde des esprits est également le monde des morts. Vos ancêtres vivent en ces lieux autant que les Kami, Yokai et Oni.

Elle décroisa les bras et son regard se fit plus espiègle, se posant sur les deux sœurs, tandis qu'elle posait ses mains sur ses hanches et continua.

- Quant à moi, je me nomme Himeka, princesse du peuple Oni. C'est donc vous, Aku et Mayu ? Vous savez, les Oni ne meurent pas vraiment. Leur esprit revient à leur lieu de naissance et ils renaissent, mais conservent leurs souvenirs de leurs vies passées. Bien qu'elle soit aujourd'hui plus jeune que vous, votre mère avait l'air de se faire beaucoup de soucis à votre sujet.
Journalisée

-- Galerie nue --

Image 1 -- Image 2
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 662


Princesse d'Edoras


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Juillet 15, 2016, 08:18:36 »

Face à l'Oni, les trois samouraïs restaient méfiante, même si Sayaka venait tenter de dêmeler les différents pour que tout le monde se parlent sans craindre un geste de l'un ou l'autre camp. Himeka venait affirmer que c'était bien le monde des morts, une chose assez inquiétante en soi mais ce n'est pas comme si les esprits rodaient autour d'elles, il n'y avait que les quatre personnes vivantes ici. L'Oni se présenta sous le nom d'Himeka, une princesse donc, au même titre qu'Hinata même si cette dernière semblait savoir certaines choses sur Aku et Mayu, ainsi que leur mère. Ses paroles étaient étranges mais elles ne semblaient pas mensongères ? Cela déstabilisa quelque peu la cadette mais sa sœur gardait la tête froide.

« Maman est ici ? »
« Que notre mère soit ici ou non nous importe peu ! Je ne renie pas mes origines et j'aimerais la voir autant que ma sœur mais nous ne sommes pas ici pour ça. Vous pourrez transmettre à notre mère que nous allons bien et qu'on la remercie pour tout ce qu'elle a fait pour nous.... Mais dorénavant, nous servons la princesse Kaguya, nous ne pouvons pas nous permettre de faire n'importe quoi. »


Elle parlait beaucoup dis donc ? Mais en soit, ce fut Sayaka qui avait eu la meilleure réaction en retirant la main de son sabre et en s’inclinant doucement en avant.

« C'est un honneur de vous rencontrer, Himeka-hime. Mais comme l'ont dit mes camarades, nous ne sommes pas ici par curiosité et pour flâner mais pour mener à bien notre mission. Désolé d'empiéter sur votre territoire mais comme vos terres se trouvent sur Edoras, nous souhaitons savoir s'il est possible de nous voir comme alliées ? Kaguya-sama n'aime pas les différents quelles qu'ils soient et préfèrent vivre en paix avec son peuple, ses voisins. Pouvons-nous compter sur vous pour maintenir la paix ? »

Et accessoirement être dans un endroit plus confortable si elles devaient rester ici plus longtemps, si encore elles doivent partir une fois l'accord conclut ou non, ok mais si elles doivent négocier et ou bavarder, autant être dans un endroit plus reposant et agréable non ?
Journalisée

Himeka
Avatar
-

Messages: 7


Princesse Oni


Voir le profil
Fiche
Description
Himeka est une Princesse de la race des Oni, des démons du Folklore Japonais, vivant dans le monde des esprits, lui même dans une gigantesque faille dimensionnelle, entre la Terre et Terra. Le seul moyen de s'y rendre est de passer des Tori spécifiques, qui ne s'ouvrent qu'à l'aube et au crépuscule.
« Répondre #5 le: Octobre 07, 2016, 08:47:48 »

Himeka écouta les arguments des trois filles, hochant la tête, avant de leur faire signe de la suivre. Parler de ce genre de chose au beau milieu du chemin n'était en effet pas une bonne idée. Non pas qu'il y avait un risque de danger — le chemin entre les deux mondes était une des zones les plus sûres — mais plutôt que les nuits étaient fraîches, limites glaciales, pour le genre humain. Si les Esprits et les Oni y étaient insensibles, ce n'était en revanche pas le cas de Sayaka. Himeka repris toutefois la parole sur le chemin.

- J'ignore si de vieux textes anciens en parlent encore chez vous, mais mon peuple a toujours eu un rôle de protecteurs envers les samouraï, et cela vaut aussi bien pour le Japon Féodal que pour Edoras. Notre rôle de protecteurs à toutefois cessé avec la disparition des samouraï au Japon et une grande guerre ici même nous a obligés de mettre fin à notre contrat avec votre pays. C'est une bonne chose que vous soyez venue pour nous demander de nouveau votre protection.

Autour, la forêt lugubre laissa peu à peu place à une cité ancestrale aux allures féeriques, avec des lampions un peu partout sur les demeures. Il s'agissait de la cité des anciens, soit l'endroit où vivaient les morts, qu'ils soient d'origine japonaise ou edorasienne. Bien sur, vu le nombre de morts sur plusieurs générations, il fallait de la place et la cité ne s'agrandissait pas. Aussi, pour répondre aux besoins, chaque bâtiments contenait des centaines de résidences, réparties sur plusieurs dimensions. La cité en elle même était divisée en plusieurs quartiers, les âmes étant regroupées selon leur origines, les Oni passifs quels vivant au milieu de tout cela. Himeka et ses invitées se dirigeaient vers le centre de la cité, où un imposant château japonais dominait la ville, du haut de la colline fortifiée.

Les passants s'inclinaient a leur passage, reconnaissant la princesse de ce paradis féodal.

- En ce qui concerne les deux Oni qui vous accompagne, je loue leur loyauté sans faille envers la princesse Hinata, mais attention à ce qu'elles ne confondent pas loyauté et fanatisme. Leur obsession risquerait de les faire passer à côté de toutes les bonnes choses de la vie, ainsi que de nombreuses opportunités... Oh !

La princesse s'était arrêtée net devant les escaliers menant à la grande porte du château. Au sommet, une gamine dans un kimono avec des motifs de fleurs de cerisiers, de 10 ans environs, tapait du pied, visiblement impatiente. Lorsqu'elle vit le groupe arriver, elles se précipita vers elles, joyeuse.

- Himeka ! Himeka ! Tu rapporte des trucs de la maison ? Dis dis, qu'est ce que tu m'as achetée ?!

- Doucement Kagami... Attend un instant s'il te plait... Tient regarde, je t'as ramenée quelques spécialités sucrées d'Edoras.

Mais déjà, la petite s'était désintéressée des friandises pour observer d'un œil curieux les trois filles derrière.
« Dernière édition: Octobre 07, 2016, 08:56:17 par Himeka » Journalisée

-- Galerie nue --

Image 1 -- Image 2
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 662


Princesse d'Edoras


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Novembre 11, 2016, 09:59:54 »

C'était assez incroyable de se dire qu'elles étaient dans le monde des morts pour ainsi dire. C'était ici que vivaient Onis et esprits. Edoras n'avait rien contre les anges et les démons, ils existaient car certains vivaient dans la cité ou même le palais. Mais pour leur culture, leur âme ne rejoignait pas un de ses endroits mais l'endroit où elles se trouvent actuellement. Sayaka restait sur ses gardes, non pas d'une certaine méfiance concernant Himeka mais si elle est accueillante, les autres Onis aussi ? Et si certains Onis malveillants en voudrait à elles, ne serait-ce que pour la vie qu'elles abritaient dans ce corps fait de chair ? La souveraine de ce monde venait à parler de leur rôle, même si parler de ce Japon féodale ne leur disait rien à aucune des trois ? Elles ont entendue parler de cet autre monde avec les portails mais elles n'en savent pas plus...

« Notre souveraine tiens à sa cultures, aux traditions de son pays. Elle ne sait pas quelle est la raison qui a coupé les liens entre nous mais elle tiens à ce que cela soit de nouveau possible. »

Sayaka pesait ses mots, elle parlait ici au nom d'Hinata. La souveraine ne pouvait venir ici sans savoir les dangers qu'elle encourait, de même que Sayaka et les semi-Onis ignoraient si rester ici un certain temps serait risquer ? Venir quelques minutes ou heures n'est peut-être pas sans conséquence ? Traversant cette cité, les trois filles observaient autour d'elle ce drôle de paysage, cette population de tout âge alors que pourtant mort ? C'était drôle de voir ses derniers s'incliner devant Himeka. Si Hnata aurait plus d'assurance, cela se passerait peut-être comme ça dans les rues d'Edoras ? Les deux sœurs se demandaient ce qu'elle sous-entendaient de leur loyauté envers Hinata ? Puis surtout des plaisirs de la vie, de ses opportunités ? Elle n'avait pas continué mais cette phrase restait déjà un mystère. Pas plus que la suite puisqu'en haut des marches, Sayaka ne reconnue sans aucun mal la seconde princesse d'Edoras, Kagami. Ses longs cheveux noir, ses yeux verts, elle ressemblait à Hinata, normal, c'était sa petite sœur.

Tout les jours la princesse priait sur la stèle de sa famille où étaient affiché le portrait de ses parents ainsi que de cette petite. Dans la chambre de la reine, on disait qu'il y avait un autel rien que pour sa petite sœur où là encore, la princesse y priait souvent. De même que dans tout le palais, il y avait une pièce interdite d'accès, pour les domestiques comme pour les autres, même Nora n'y avait pas accès sans l'autorisation d'Hinata, c'était la chambre de Kagami. Elle gardait la clé avec elle et parfois, souvent pour l'anniversaire de sa mort, elle y passe plusieurs heures, parfois toute la journée dans cette chambre, que ce soit pour observer ses jouets, ses affaires, jouer avec ou simplement pleurer dans un coin, elle était proche de sa petite sœurs. Et même des années après, elle n'en avait pas fait complètement son deuil.

« Hime-sama... Est-ce bien vous ? »

Évidemment que oui. Sayaka n'était pas encore capitaine lors des événements, elle avait déjà apperçut la famille royal mais à cette époque, elle n'était qu'une simple samurai dans les rangs du palais, elle n'était pas encore cette femme qu'elle était aujourd’hui. Les deux sœurs se rapprochaient aussi pour la voir de plus près et effectivement, c'était bien Kagami. Comment passer à côté d'elle sans la reconnaître. Dans les appartements privées d'Hinata ou dans la salle de réunion/réception trônait le portrait de toutes les reines qui ont gouverné ce pays. Même sans être reine, Kagami avait sa place aux côtés de sa mère, sa grand-mères et toutes les autres femmes de sa famille. Sayaka se mit à genoux avant de s'incliner devant elle, s'en suivit des deux sœurs qui en firent autant. Face à elle, elles ne savaient pas quoi dire. Surtout Sayaka qui ne saura pas expliqué cela dans son rapport.

Voir Kagami et pouvoir lui parler... Si Hinata sait cela, elle va courir ici de ce pas et, là est tout le problème, elles ne savaient pas si une humaine pouvait rester longtemps ici ? Et même s'il n'y aurait aucun souci à cela, si Hinata apprend que sa petite sœur est là, elle restera ici toute la journées, tout les jours ! On pourrait comprendre cette envie d(être à ses côtés mais cela ne serait pas un bien pour le pays comme pour son couple. Si les vivants ne restent pas auprès des morts, c'est bien pour une raison, Edoras tient à ses traditions et rester longuement du côté des morts quand on est vivants, ce n'est pas une bonne augure...
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox