banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Promise [PV]  (Lu 2627 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Juillet 05, 2016, 04:13:29 »

Lisa était une jeune Nexusienne, appartenant à une grande famille de la capitale. Une famille de noble, connue pour leurs hauts-faits en tout genre. Cela venait tantôt de son père, et de son implication sans faille dans l’armée et ses nombreuses missions accomplies avec succès. Cela venait aussi de sa mère, ou de ses frères et sœurs. Au milieu de tout cela, Lisa était une petite chose sans défenses, et sans … Particularités. En effet, trop frêle pour partir au combat, et trop maigre pour faire des travaux physiques, la pauvre petite fleur était un peu la fragile de la famille. Cela ne lui causa heureusement pas de préjudice, si ce n’était qu’elle allait être la seule à n’avoir rien fait de notable. Pour cette dynastie, c’était inacceptable … Mais, comment faire quelque chose quand sa seule force était la beauté ?

Car oui, notre protagoniste était belle. Très belle. Lisa était une femme à la beauté renversante. Elle tenait ça de sa mère principalement, mais avait hérité de la rousseur de son père. Elle était envoutante physiquement, mais était aussi très futé. Cela ne l’empêcha toutefois pas de mettre son corps et son esprit au service de la religion. Elle était une fervente religieuse, croyant fermement en les préceptes de l’Ordre Immaculé. Plus qu’une tradition, la loyauté envers l’Ordre était une doctrine familiale ancienne. Belle et intelligente, saupoudrée d’un côté religieux. Il n’allait pas sans dire que Lisa était donc vierge malgré le nombre incroyable de prétendant lui ayant demandé sa main. Cependant, elle avait à chaque fois refusé car … Elle cachait un secret. Un secret qu’elle pensait alors inadmissible si elle venait à le révéler à sa famille. En effet, Lisa était … Pas vraiment intéressée par la gente masculine. Pour une famille de cet acabit, l’homosexualité devait sans doute être très tabou.

Pourtant, à force de refuser les prétendants, ses parents commencèrent à se poser des questions. Ce fut un jour où Lisa eut assez de courage et de force pour leur expliquer que les hommes ne l’intéressaient pas, et que son cœur ne pourrait chavirer qu’auprès d’une femme. L’annonce fut dure, mais contrairement à ce qu’aurait pu penser Lisa, sa famille le prit bien. Plus étonnant encore, ils rebondirent là-dessus et entreprirent ainsi de chercher des prétendantes, à la hauteur. Jusqu’au jour où … Ils trouvèrent. Cependant, ils ne laissèrent cette fois-ci guère le choix à leur fille, lui déclarant qu’elle allait épouser de gré ou de force cette femme. Une femme curieuse, intrigante. Une femme Ashnardienne. La famille voulait donner Lisa en épousailles pour rapprocher un peu plus les deux nations, et tenter d’apaiser les tensions. Lisa, en se mariant à cette femme, accomplirai donc un haut-fait pour Nexus !

Ce fut ainsi que pendant quelques semaines, tout se mit progressivement en place, jusqu’au jour où Lisa et Ellen (l’Ashnardienne) durent enfin se rencontrer pour la première fois. Les fiancées devaient se voir, et le moment était venu. Ce jour-là, une escorte mena donc la frêle fleur de Nexus auprès de la demeure de cette femme. Le voyage fut un peu long, et pendant tout ce temps Lisa ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter un peu. Comment était cette femme ? Physiquement, mentalement ? Allait-elle … Etre avenante ? Ou être une tortionnaire ? Elle ne savait pas. Tout allait se jouer quand elles allaient se côtoyer pour la première fois. L’escorte finit donc par arriver, et l’on ouvrit sagement la porte à Lisa, afin qu’elle sorte. Il faisait un peu chaud, mais c’était normal à Ashnard. Lisa était vêtue de sa belle robe rouge sang, et d’un collier travaillé en or. Elle était un précieux présent, et elle était sur le point de rencontrer sa promise … Son cœur n’avait jamais battu aussi fort qu’à cet instant.
« Dernière édition: Juillet 05, 2016, 09:42:08 par Vanessa White » Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #1 le: Juillet 05, 2016, 09:34:07 »


Il y a de cela plusieurs siècles, deux des Trois grandes nations de ce monde-ci entrèrent en guerre. L’une était la richissime Nexus, dont l’opulence lui permettait de se tenir au cœur du monde, car toutes les nations connues étaient ses débitrices. Et, quand on détient l’or, on détient le pouvoir. La seconde ces nations, quant à elle, était un petit poucet redoutable, émergeant des profondeurs des terres, le terrible Empire d’Ashnard, dont le nom seul suffit à taire n’importe quelle bonne humeur, et à remplir d’effroi et de peur le cœur des plus hardis. Et, si vous n’avez point peur en entendant ce nom, alors, mes braves gens, c’est que vous avez confondu une mer d’étoiles dans le ciel avec leur reflet dans le lac... Ou, pour le dire plus simplement, que vous êtes téméraire, de cette témérité dont on fait les linceuls.

Nulle nation ne résistait éternellement face à l’implacable machine de guerre impériale. Là où Tekhos s’enfermait derrière ses montagnes pour développer sa technologie, Ashnard, elle, se répandait dans tout le monde, massacrant, pillant, asservissant, puis colonisant, repeuplant les jeunes colonies. Et, très rapidement, le long de sa marche, Ashnard se retrouva confrontée à son pire ennemi : Nexus. N’écoutez point tous les discours idéologiques et toutes les démagogies militaires prônées par les deux régimes, l’un décrivant l’autre comme un Empire du Mal, l’autre comme un Empire de banquiers et de financiers. La réalité est que nous avons deux blocs se faisant face, deux blocs ayant chacun une vision différente du monde, et, plus particulièrement, de ce que les politologues, entre eux, et parfois malheureusement entre nous, appellent le « cœur du monde ». Qui contrôle le cœur contrôle le monde. Qui contrôle le monde gagne à ce jeu de trônes et de pouvoirs.

La réalité est toute simple : les Nexusiens pensent contrôler le cœur par les mers, par l’argent, par les flux commerciaux, et pensent que ce n’est pas tant le cœur du monde qui compte, que ses frontières et ses abords. Ainsi en va-t-il de la terrible flotte nexusienne, présente sur toutes les mers. Les Ashnardiens, eux, ont une vision plus continentale. Le cœur, c’est le cœur. On ne contrôle le monde qu’en en dominant ses terres, ses richesses, ses mines, ses gisements. Deux visions se heurtent, deux Empires se font face. Les chocs furent terribles et brutaux, mais jamais Nexus ne fut rompue, et jamais Ashnard ne fut brisée.

Plusieurs siècles de conflits ne peuvent durer sans relâche, et, à plusieurs reprises, on observa des périodes de relâchement, des périodes de détente, des moments où les deux nations envisagèrent une chose honnie et impensable : faire la paix.

Impossible, la paix ? Vous pouvez y croire, cyniques que vous êtes, mais d’autres eurent des avis différents. Et ce fut précisément le cas de nos deux jeunes héroïnes. Une Ashnardienne, une Nexusienne, les symboles de la Détente, et de la paix... Une image que nous retrouvons, comme un souvenir funeste, dans les méandres du manoir où commence notre aventure, un tableau que vous pouvez maintenant apercevoir en vous rendant dans l’un des salons de ce manoir, mais que, par sympathie, nous transmettons ici :





« Les curetons ne sont pas les bienvenus à Ashnard, et ils ne le seront jamais.
 -  Ce n’est assurément pas avec une telle analyse, si fine, et si judicieuse, que nous parviendrons à mener à bien nos objectifs, ma très chère sœur. »

Pour seule réponse à la remarque de Declan, Ellen Dowell émit un grognement désapprobateur. Elle se redressa, s’extirpant de son lit, sans accorder un seul regard vers les quelques servantes, qui rougirent devant le spectacle du corps nu de la puissante Comtesse. Elle avait quelques cicatrices dans le dos, signe de son combat contre un redoutable griffon, cicatrices qui, même malgré sa nature vampirique, n’étaient pas disparus.

Se redressant donc, elle tendit la main vers l’une de ses servantes, récupérant un verre de sang, et s’approcha de la fenêtre donnant sur son domaine.

Le domaine Dowell était très agréable, rappelant un peu Nexus, car il se composait de belles verdures, de pâturages, et de montagnes abritant des gisements miniers importants. Buvant dans sa coupe, la puissante Ellen écoutait d’une oreille distraite la litanie de son frère, Declan Dowell, actuel Patriarche du clan, qui lui rappelait ce qu’elle savait déjà. Elle allait devoir se marier avec une Nexusienne pour favoriser les accords de paix voulus par l’Ordre Immaculé.

« Tu as beau critiquer la religion, le fait est que la plupart des nouveaux territoires annexés par l’Empire sont des territoires qui reconnaissent le Dieu unique et les préceptes de l’Ordre Immaculé. »

On avait beau tout enlever aux esclaves, la foi continuait à rester, donnant lieu à de multiples révoltes. L’Empereur avait décidé de faire de la religion de l’Ordre Immaculé une religion reconnue par l’Empire, car il ne pouvait pas lutter contre Nexus et contre l’Ordre en même temps. Ce faisant, l’Ordre Immaculé était derrière cette nouvelle tentative de paix. Les religieux voulaient d’un monde apaisé pour pouvoir s’implanter plus profondément dans l’Empire. Une telle décision avait soulevé une levée de boucliers et d’hostilités au sein de la Cour, et on disait que l’Empereur avait dû raccourcir de nombreuses personnes pour pouvoir éviter une nouvelle guerre civile. La chute du Roi Cramoisi avait beau dater d’il y a plusieurs années, elle était encore très bien ancrée dans toutes les mémoires.

Les Dowell faisaient partie de ce processus de paix, et c’était leur père, Archibald Dowell, qui avait autorisé la venue de l’Ordre Immaculé, et proposé l’instauration d’une alliance politique entre son clan, et une puissante famille nexusienne. Autrement dit, un mariage purement politique destiné à rapprocher les Nexusiens et les Ashnardiens, et, ainsi, développer la paix.

Ellen allait devoir se marier aujourd’hui, et, tandis qu’elle voyait le cortège nexusien s’approcher, on mit sur son corps un manteau noir avec des sortes de plumes de corbeaux aux épaules. Elle reposa le verre de sang, et accorda à peine un bref regard vers les deux concubines endormies dans son lit, à qui elle avait fait l’amour, les ponctionnant dans la foulée de leur sang. Torse nu, Declan était penché vers ses cartes, vers ses traités, et vers les moyens les plus efficaces pour permettre aux Dowell de briller davantage dans l’échiquier politique qu’ils étaient en train de faire.

Elle retourna vers Declan, dont le côté très efféminé lui avait toujours plu, et embrassa ce dernier. Ils avaient fait l’amour, mais Declan s’était réveillé plus tôt qu’elle.

« Je vais aller accueillir notre petite dévote...
 -  Fais donc, je vous rejoindrais plus tard, je ne voudrais pas perturber la rencontre de deux amours naissants...
 -  Va te faire foutre, mon chéri... »

Ellen lui mordilla l’épaule, puis sortit ensuite. Avant de rejoindre ses invités, qui devaient attendre dans un salon, elle enfila une robe noire... Ou, plutôt, laissa ses servantes l’enfiler. Fait notable, tout le personnel du manoir présentait deux petites traces d’incisives dans le creux du cou.

Ellen arriva ainsi, par un escalier donnant sur une mezzanine surplombant le salon, dans une superbe robe noire, et se tint sur le rebord, adressant à ses invités un sourire ravissant, ses lèvres rouge sang semblant scintiller sur sa peau pâle.

« Chers amis de Nexus, je vous souhaite la bienvenue ! »

Les servantes leur apportaient à manger et du vin, tout en portant des soubrettes très agréables à regarder.

Tout en descendant à leur niveau, Ellen tenait, dans sa main, un verre de vin rouge, et leur souriait chaleureusement.

« J’espère que votre voyage s’est passé sans accroc, Nexus est très éloignée de nos terres. »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Juillet 13, 2016, 05:43:18 »

Le voyage s’était heureusement déroulé sans accrocs. Un peu long certes, mais bien déroulé. Lisa était accompagnée de deux ou trois gardes, ainsi que de sa mère. Son père n’avait malheureusement pas pu venir car il était très occupé par les affaires qu’il gérait, et il était d’ailleurs très désolé de ne pas avoir pu accompagner sa fille, en un jour si important. Mais, Lisa n’était pas égoïste et avait compris qu’il en aurait fait autrement si cela avait été possible. Ainsi donc, elle était accompagnée de sa mère et de quelques gardes. On la fit sortir et pour la première fois, elle posa le pied à terre, sur les terres d’Ashnard. Son cœur battait fort et un mélange d’appréhension et de plaisir monta en elle.

Lisa finit donc par pénétrer dans le manoir, et fut subjuguée par la richesse de l’architecture présente. Elle qui pensait que Nexus était la reine en matière de génie architectural et décoration, elle fut agréablement surprise, et enchantée de voir qu’à Ashnard aussi, ils avaient de fabuleux architectes et artistes. Ce manoir était beau, même si ce n’était pas la même beauté qu’elle retrouvait à Nexus. C’était différent, voilà tout. La jeune femme, vêtue de rouge et d’or, fut donc conduite avec sa mère vers le grand salon principal, où partait au fond de celui-ci un escalier, menant sur une mezzanine, donnant accès aux étages supérieures. Un agencement classique, qu’étrangement Lisa avait déjà vu dans certain palais et demeure de Nexus. D’un point de vue architectural, Nexus et Ashnard n’étaient peut-être pas si différents l’un de l’autre.

Lisa n’attendit que peu avant que ses pupilles ne s’écarquillent un peu, en voyant … Sa promise. Elle, vêtue de sombre et de plumes, à la pâleur si éclatante et hypnotisant. A la rougeur pourpre de ses lèvres ressortissantes sur le blanc de sa peau. On n’avait en rien menti à Lisa ; cette femme était d’une beauté saisissante. Elle tenait en sa main un verre de vin rouge, et vint alors accueillir les arrivants Nexusiens. Alors que la mère de Lisa désira répondre, ce fut bien la future mariée qui prit la parole, désirant tout simplement converser, pour la première fois, avec Ellen. « Le … Voyage s’est très bien déroulé. Il fut un peu long c’est vrai … Mais, ça en valait la peine. » Répondit alors la femme à la robe rouge, en souriant doucement à la maitresse des lieux.

Elle ne put que remarquer la tenue des servantes, entre temps. Des jeunes femmes, habillées avec des soubrettes certes très agréables à regarder. Mais, pour une vierge comme Lisa, et surtout religieuse … C’était un peu plus délicat. Cette demeure transpirait quelque chose dont elle voulait fermer les yeux pour le moment. Elle était naïve, elle pensait vraiment qu’elle nageait dans un conte de fée, où tout n’était que rose, sans … Choses trop choquantes. Mais, si effectivement le conte était rose pour elle, il n’allait pas être dénué de choses choquantes, malgré tout. Elle ne s’en doutait simplement pas. Il eut un petit silence, avant qu’elle ne se racle la gorge, et qu’elle fit quelques timides pas en avant, vers Ellen. Ses mains jointes devant elle, l’une dans l’autre, elle baissa un peu sa tête et s’exprima à nouveau. « C’est un grand plaisir de vous rencontrer, Ellen ! » Lui avoua-t-elle, en souriant aussi chaudement qu’elle.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #3 le: Juillet 18, 2016, 10:16:13 »

Declan savait que la perspective de ce mariage avait rendu Ellen furibonde. Elle, tracter sa main comme un fermier vendant une vache ? Elle avait eu du mal à l’encaisser, du mal à l’admettre, et Declan  avait dû longuement insister. La priorité, c’était de trouver un moyen d’arriver à conclure des accords de paix avec Nexus. Ashnard en avait besoin, car l’Empire déboursait trop de sommes dans ce conflit, ce qui se faisait ressentir sur la politique intérieure de l’Empire. Les révoltes se multipliaient, et ce mariage était nécessaire. Ellen était convaincue qu’on allait lui donner une vieille peau, toute boudinée, couverte de pustules et de boutons, avec des dents mal formés. Ce serait typique de ces bâtards de Nexusiens, et, quand elle avait appris que le père ne viendrait pas, elle en avait été convaincue davantage. Autant dire que les fouets avaient claqué à de nombreuses reprises sur le dos de ses servantes et de ses prostituées.

Ellen était donc surprise, très surprise, de voir la belle Lisa. Sa future femme était dans une magnifique robe rouge, qui se mariait à merveille avec sa chevelure rousse. Et ce corps, cette beauté… Haaaa, elle était magnifique ! La mauvaise humeur d’Ellen avait disparu instantanément, et, si certains gardes la considéraient avec méfiance, devançant sa mère, Lisa, qui avait l’air terriblement timide, chercha dans son corps ses tripes, et s’adressa à la puissante vampire. Sa timidité et son innocence, Ellen la perçut quand elle sembla rougir en voyant les tenues très sensuelles des maids, et, tandis qu’elle lui parlait, de sa douce et magnifique voix de velours, Ellen, elle, laissait parler son imagination, s’imaginant déjà griffer le dos nu d’Ellen, mordre son cou, et la baiser furieusement, pendant des heures, dans leur grand lit, en imaginant Lisa demander grâce pendant que, encore et encore, Ellen pousserait son corps dans ses ultimes retranchements.

Une douce vision qu’elle effaça d’un clignement de yeux en s’approchant de Lisa, d’une démarche assurée.

« Le plaisir est entièrement partagé, ma chère Lisa… Mais, vu ce que nous sommes censées faire, je me permettrais de te tutoyer. »

Ellen avait toujours été impertinente, peu respectueuse du protocole, de quoi faire enrager Declan, qui était nettement plus responsable qu’elle. C’est ainsi que, sans même saluer quiconque, et en écoutant juste ses envies, elle posa sa main gantée sur le menton d’Ellen, et se pencha vers elle, l’embrassant doucement et chaudement sur les lèvres. Le baiser dura quelques secondes, et elle le rompit ensuite, mais conserva ses lèvres proches de l’oreille de Lisa, en profitant pour lui glisser quelques mots :

« Toi, tu peux continuer me vouvoyer… Et sache que je suis nue sous ma robe. »

Elle savait les Nexusiens pieux, et elle savait que Lisa venait d’une famille pieuse, dans un domaine marqué par l’Ordre Immaculé. Un endroit où apprenait aux gens que le sexe était un péché, un péché qui n’était pardonné que par le mariage, où le péché devenait alors la vertu, et où la vertu – l’abstinence – devenait péché. Un habile retournement de situation dont la finalité était d’imposer un rite religieux à la société civile. Ellen avait beau être provocante, elle était aussi très intelligente.

Cependant, après ce baiser, des bruits de pas se firent entendre, et la porte à double battant du salon s’ouvrit sur Declan, dans un superbe costume. Le magnifique homme, à l’allure orientale, sourit à ses invités.

« Ah, mes chers amis nexusiens ! C’est une grande joie en mon cœur que de vous accueillir ! Veuillez pardonner mon retard, vous savez comment sont les affaires ! »

Chaleureux et souriant, Declan était le maître de maison, après tout, et s’empressa de saluer la mère de Lisa, faisant une très élégante révérence à cette dernière, de ces mouvements de buste dont il avait le secret. Il termina par un baisemain, avant de se retourner vers Lisa.

« Et voici donc ma future belle-sœur ! Souffrez donc que je vous embrasse, car, mes aïeux, je crains de n’avoir jamais vu pareille beauté ! »

Declan l’enlaça alors, déposant ensuite un baiser sur chacune de ses joues.

« Si fait, c’est vraiment un grand moment auquel nous assistons… Un mariage entre de telles beautés, de belles promesses pour la paix ! Sachez, mes chers amis, que cette maison est la vôtre ! Je répondrais au moindre de vos désirs et de vos attentes ! »

Declan sourit à nouveau, puis se retourna vers Lisa.

« Et vous, ma chère ? Comment trouvez-vous ma chère sœur ? Ellen, elle, est charmée par vous… N’est-ce pas ? »

Ellen répondit par un sourire mielleux, révélant ses magnifiques dents blanches, et en se mettant dans le dos de la jeune Lisa, posant une main sur son épaule, près de sa nuque.

« Charmée, c’est tout à fait le mot qui convient, en effet… »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Août 11, 2016, 11:17:27 »

La première rencontre avait donc l’air de bien se dérouler. Ellen était une femme charmante et souriante, même si pour le moment Lisa omettait de manière volontaire le fait que son air avait quelque chose de … Etrange. Ce sourire était beau, mais il cachait quelque chose. Quelque chose que la jeune et innocente Nexusienne ne voyait pas, ou ne voulait pas voir. Sa promise s’avança donc et lui confia que le plaisir était partagé, ce qui ne manqua donc pas de la faire sourire doucement à son tour. Elle s’approcha de la jeune femme puis posa sa main gantée sous son menton. Ce qui était plus ou moins inattendu, d’ailleurs. Elle ne respecta pas vraiment le protocole en venant saluant la mère de Lisa, et c’était ce qui l’étonna un peu. Mais elle n’eut le temps de rien faire ; cette main lui faisait une drôle d’impression, qu’elle n’arrivait pas à décrire. Elle n’eut pas la force, ou le courage de faire quelque chose alors que sa fiancée s’avança, et vint l’embrasser tendrement.

Ses chaudes et douces lèvres se posèrent pour la première fois sur les siennes, offrant à Lisa son premier baiser tout court. C’était … Bon ! Inattendu, surprenant, mais très doux et bon. Les mœurs de Lisa l’empêchaient de pleinement profiter de ce moment, se mettant alors à rougir furieusement. Ellen était directe, et si un baiser n’était pas un crime, force était que cela stupéfia la Nexusienne. Mais l’Ashnardienne n’en resta pas là ; son visage restant tout proche du sien, elle lui susurra à l’oreille qu’elle pouvait continuer à la vouvoyer, et que … Elle était nue sous sa robe. Lisa émit un petit hoquet sous cette annonce surprise, rougissant encore plus qu’auparavant. Elle ne dit mot, ne sachant pas vraiment quoi dire face à une déclaration si osée. Lisa était une Nexusienne pieuse, prude, pour qui le sexe n’était pas une mauvaise chose, mais plutôt un acte d’amour dans le cadre du mariage. Autrement, cela était quelque peu immoral … Mais elle allait vite découvrir que toutes ces notions ne voulaient plus rien dire ici.

En attendant, elle resta complètement surprise, n’osant plus rien dire. Ses mains se serrèrent un peu, alors que sa fiancée recula un peu, et que son frère débarqua. Un personnage bien moins provoquant, et plus ancré dans les protocoles. Ça faisait du bien, même si Ellen avait eu un curieux effet sur Lisa. Comme une attraction, un magnétisme inexplicable, mais inavouable aussi. Le jeune homme débarqua donc et salua les Nexusiens, s’excusant de son retard. « Oh, ce n’est pas grave messire ! » Lui répondit poliment Lisa. Declan alla faire une révérence à la mère de la jeune fille, puis l’enlaça en lui déposant un baiser sur chaque joue. C’était un plaisir de faire connaissance avec la fille de sa future épouse, et en bon cœur Lisa laissa donc le jeune homme la saluer. Il déclara ensuite que ce mariage était prometteur, et que cette maison était aussi celle de Lisa, et de sa famille visiblement. La jeune Nexusienne répondit, de sa douce voix, qu’il en était de même chez eux, à Nexus ; leur maison était la leur désormais.

Cependant, Declan ne résista guère à l’envie de questionner la mariée à propos de sa sœur. Mais alors qu’elle voulait répondre, Ellen répondit pour sa part qu’elle était effectivement charmée, puis se déplaça dans le dos de Lisa, posant ses douces mains près de sa nuque. Si proche … Si envoûtante … Qu’est-ce qui n’allait pas avec cette femme ? Loin de Lisa l’idée que tout ceci ne lui plaisait pas, au fin fond de son être, mais c’était troublant, et cela choquait sa moralité un peu trop proéminente. Elle rougit et se mordit légèrement la lèvre, par pure nervosité. « Votre sœur est … Envoûtante, Declan. Je … Je suis impatiente qu’on apprenne à se connaitre davantage. Je peux d’ores et déjà dire que j’adore sa fragrance … » Dit alors Lisa, sans jeu de mot ni arrière-pensée, avec son sourire presque enfantin. Elle était impatiente de mieux connaitre Ellen, en toute sincérité. Après tout, elle allait être la femme partageant sa vie non ?
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #5 le: Août 12, 2016, 12:41:47 »

Ellen devait bien admettre qu’elle était... Très positivement surprise par cette jeune femme. De Lisa, elle s’était attendue à tomber sur un boudin, une fille mal baisée, laide, dont aucun Nexusien ne voudrait, et que, en désespoir de cause, on enverrait aux Ashnardiens. Il semblerait néanmoins que la famille de Lisa tienne vraiment à ces accords de paix, pour leur envoyer une si gracieuse créature. Lisa avait un charme typiquement nexusien. C’était une puritaine, issue d’un pays où l’Ordre Immaculé était très influent, entraînant avec lui une doctrine religieuse forte. De fait, Nexus était sorti de guerres de religions qui avaient ensanglanté le royaume, et l’Ordre Immaculé en était le grand vainqueur. La religion monothéiste s’était développée partout, et Lisa en était l’un des produits. Oh ! Qu’est-ce qu’Ellen allait s’amuser avec elle... Dans le dos de Lisa, elle caressa ses douces épaules, savourant encore le contact de ses lèvres, sa timidité, ses rougeurs...

Lisa, toute confuse, avoua aimer Ellen, surtout sa « fragrance », ce qui fit joyeusement sourire Ellen. La Dowell se pencha alors, avançant sa bouche du cou de la femme, et lécha sa peau, avant de murmurer dans le creux de son oreille quelques mots :

« Et moi, j’adore ta naïveté, ta timidité, ton innocence... Je suis sûre que j’ai été ton premier baiser. »

Ellen souriait, et s’écarta alors un peu, laissant sa main glisser le long de l’épaule de la femme. Ladite main fila ensuite le long du bras de Lisa, et se tortilla brièvement dans ses doigts.

« Vous avez une magnifique fille, dit-elle, à l’attention des parents de Lisa. Je vous promets d’en prendre grand soin... »

Declan était aux anges. Des deux, il avait toujours été le plus responsable, celui qui savait qu’une guerre entre Nexus et Ashnard, sur le long terme, deviendrait préjudiciable à leurs intérêts. Or, le conflit entre les deux superpuissances était progressivement en train de s’enliser, et il était important d’y mettre un terme, tout en en profitant pour tirer son épingle du jeu. Que le courant passe bien entre les deux jeunes femmes était donc une très bonne chose.

« Je vous en prie, je crois que ces deux jeunes femmes ont besoin d’un peu d’intimité, et que vous ne serez pas contre une visite des lieux... »

Les parents acquiescèrent. Declan s’était un peu renseigné sur eux, et savait que, sous les apparences, la famille de Lisa n’allait pas si bien que ça. C’était une grande famille, très prestigieuse, mais qui, à force de forger des armes, des armures, et de contribuer à l’armée royale et à la défense du royaume, s’était profondément endettée. C’était en partie pour ça qu’ils avaient décidé de marier leur fille, en échange d’un effacement important de leurs dettes, ainsi que de la possibilité de permettre la résolution du conflit. Declan comptait donc leur montrer que tout se passerait bien pour elle.

C’est ainsi que Lisa et Ellen se retrouvèrent seules, et Ellen ne manqua pas de sourire à nouveau. Encore une fois, elle se rapprocha de sa promise, et sa main gantée se posa sur son menton, relevant légèrement son visage, ses lèvres proches des siennes.

« Ma fragrance... Mais... Est-ce la seule chose que tu aimes chez moi ? Mon baiser, par exemple ? Qu’est-ce que tu en as pensé ? Tu as aimé mes lèvres ? Mes mains qui caressent ton corps ? Ce frisson qui remonte en toi ? Ou savoir que je suis nue sous ma robe... »

Elle parlait sur un ton bas, très sensuel, serrant un peu ses doigts sur le menton de la femme.

« Je dois admettre que tu es... Bien plus intéressante que ce que je pensais, ma chérie... »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #6 le: Septembre 11, 2016, 03:43:22 »

Il y avait une espèce de quelque chose indescriptible, chez Ellen. Lisa ne savait pas réellement ce que c’était – étant trop innocente et naïve – mais elle n’allait pas tarder à découvrir la vérité. En toute sincérité, elle avait voulu faire un compliment à sa promise, en disant donc qu’elle adorait son parfum. Qu’on le croit ou non, mais les odeurs jouaient une part dans les bonnes relations. Sentir bon était toujours mieux que sentir la sueur … Ceci était d’autant plus vrai pour une femme comme Lisa. Femme qui a été élevée dans les bonnes manières et l’hygiène de vie. Elle dit donc simplement qu’elle aimait beaucoup la fragrance de sa fiancée, ce qui ne manqua pas de faire sourire l’intéressée. Ellen s’approcha à nouveau de Lisa avant de flatter doucement son cou de ses lèvres, puis de lécher délicatement sa peau. Inutile de dire qu’une telle attention fit rougir la Nexusienne, qui d’une part se sentait toute chose, toute étrange face à cela … Mais d’autre part était gênée car il y avait sa mère.

Elle se mordit doucement la lèvre et hocha tout timidement de la tête face à la déclaration d’Ellen. Effectivement, celle-ci a été son premier baiser et ça avait été … Magique, même si soudain. Suite à cela, elle s’écarta et laissa glisser sa main le long de son bras, finissant par entortiller brièvement ses doigts aux siens. Ellen fit la promesse de prendre soin de la Nexusienne, ce qui bien évidemment rassurait la mère de Lisa, qui malgré tout, avait toujours été plus ouverte confiante que son mari sur cette histoire de mariage. Cependant, Declan intervint à son tour et affirma que les deux fiancées avaient surement besoin d’un temps pour elles. Il proposa alors de les laisser seules, alors qu’il ferait une visite aux parents de la mariée. Ils acceptèrent et laissèrent donc leur fille chérie entre les mains, surement attentionnées, de la maîtresse des lieux.

Lisa était encore impressionnée par Ellen et sentait son cœur bondir dans sa poitrine alors qu’elle se retrouva toute seule avec elle. Elles ne tardèrent pas à se rapprocher de nouveau ; Ellen posa sa délicate main sous le menton de Lisa, relevant légèrement son visage, tout en lui demandant un tas de choses. Indéniablement elle cherchait à savoir quelque chose, mais la pauvre Lisa, croyant vivre un conte de fée, n’y voyait que du feu. Même si, au fond de son être, elle sentait que sa fiancée était spéciale. Le clou du spectacle fut quand Ellen déclara qu’elle était nue sous sa robe. Cela arracha un bref hoquet à Lisa, qui rougit subitement. « Oh je … Tu vas … Attraper froid, mon amour. » Répondit alors Lisa, ne pensant qu’au fait que sa fiancée risquait de prendre un méchant coup de froid en étant nue sous sa robe. Mais, c’était une réponse mécanique qui cachait en réalité une émotion bien plus forte.

« J’ai … Tout aimé. Ton baiser … Oui. Tes caresses, aussi même … Enfin … Il y avait ma mère … Oh je sais elle comprend ça mais … » Dit-elle en hésitant, voulant faire comprendre à Ellen qu’elle était une fille très timide, surtout quand ses parents étaient là. Toute proche d’elle, visage presque collé au sien … Lisa se sentait une curieuse et pressante émotion l’envahir. Elle sentait comme une attraction, une envie pressante et brûlante de venir approcher ses lèvres pour les poser sur celles de sa fiancée. Ellen pouvait voir cela à son regard qui se posait sur celles-ci. « Mais toi aussi, tu es bien plus … Fascinante que dans mes rêves, Ellen. » Lui avoua alors Lisa, faisant alors un énorme effort sur elle pour avancer son visage, et … Déposer un petit bisou à cheval entre ses lèvres, et sa joue. Elle lui offrit un regard des plus affectueux, mais sa nervosité était encore là, à faire en sorte qu’elle serre ses mains entre elles.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #7 le: Septembre 12, 2016, 10:04:52 »

Ellen ne put que légèrement glousser quand la seule réaction de Lisa fut de lui dire... Qu’elle risquait d’attraper froid. Visiblement, la jeune Nexusienne était toute confuse, ce que la vampire sentait clairement, non seulement à travers sa difficulté à parler, mais aussi à travers son rythme sanguin, qui fusait à toute allure. L’adrénaline battait furieusement dans ses veines, et elles restaient très proches, l’une de l’autre, Ellen se délectant de l’émoi de Lisa. Dans sa tête, son imagination fertile s’emballait déjà sur ce qu’elle allait faire subir à cette belle Lisa. Elle serait autant sa femme que son jouet personnel, une délicieuse vierge qu’elle initierait progressivement sur la voie du plaisir et de la perversion, pour le simple et jouissif plaisir de la corrompre, de la pervertir. La vampire sentait en effet le trouble de la femme, sa nervosité, qu’elle n’avait même pas besoin de préciser, tant cette dernière était évidente... Et elle voyait sa grande beauté. Une femme magnifique, aux proportions parfaites, avec une élégante chevelure rousse, des lèvres tendres et pleines, et des petites joues adorables. Observatrice, comme une Dowell se devait de l’être,  Ellen la voyait entortiller ses doigts entre elles, mais raffolait surtout de ses mordillements de lèvres, qui étaient particulièrement sexys.

La Comtesse souriait donc, et vit Lisa se hisser sur la pointe des pieds, lui glissant un petit baiser en lui avouant qu’elle avait tout aimé, et qu’elle la trouvait « fascinante ». Souriant encore, Ellen posa ses mains sur les épaules de la femme, permettant sans doute à Lisa de sentir sa poigne, extrêmement solide, et elle déplaça ensuite l’une de ses mains, agrippant la nuque de la femme, relevant légèrement la tête de son amante en la penchant légèrement vers l’arrière, et s’approcha ensuite d’elle. Son souffle se répercuta sur les tendres lèvres de Lisa.

« Je te ferais bien des plaisirs dont tu n’auras jamais eu idée, Lisa... Oh oui, ma petite timide, je vais adorer jouer avec toi ! »

Ellen lui sourit à nouveau, et l’embrassa encore, plus longuement cette fois, car il n’y avait pas la mère de Lisa pour la perturber. La vampire en profita donc, serrant le doux corps bouillonnant de Lisa contre le sien, et ferma les yeux, savourant ce baiser, appréciant au mieux les magnifiques et tendres lèvres de la femme. Sa langue se faufila ainsi dans la bouche de la femme, et, plus ce baiser durait, plus l’emprise d’Ellen sur Lisa se renforçait. Sa main caressait son menton, glissant ensuite sur son corps, caressant sa robe, frottant ses hanches. Elle lui offrait un baiser passionné, furieux, particulièrement intense, témoignant de tout le talent d’Ellen, de toute sa passion, de son énergie furieuse et vibrante.

Ce long et succulent baiser dura ainsi plusieurs minutes, jusqu’à ce qu’Ellen ne le rompe. Relevant son visage, elle lui sourit, en voyant le désir se dessiner sur le visage de Lisa. La Comtesse la retourna alors délicatement, en la tenant par les épaules, et caressa ses épaules, glissant ses mains dessus. Elle se maintint dans le dos de la femme, caressant ses épaules dénudées, et approcha sa bouche de son cou, l’embrassant, la mordillant un peu. Ellen les avait placées devant un miroir, ce qui permettait à Lisa de la voir agir.

« Tu as un corps parfait, Lisa... Et ne t’inquiète pas... Si j’ai froid, tu me réchaufferas, ma chérie. »

Avec ses mains gantées, elle caressait le collier doré de Lisa, tirant sur les branches de cet ornement précieux et luxueux, et retourna embrasser et lécher sa peau, ses mains descendant de plus en plus sur sa peau, s’approchant des bonnets de sa robe, dissimulant sa précieuse poitrine.

« Et ton sang, hum... C’est pour ça que j’ai toujours aimé les personnes timides, votre sang bouillonne très vite, une véritable pour une femme comme moi. »

Ellen soupira contre elle, et finit par poser ses mains sur les seins de la femme, les pressant à travers la robe, tout en lui parlant encore :

« Qu’est-ce que le sexe pour toi ? Dis-le moi... Qu’est-ce que tu voudrais que je te fasse ? Car, crois-moi, ton corps m’inspire énormément pour faire plein de choses avec... »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #8 le: Octobre 10, 2016, 05:36:40 »

Il y avait quelque chose de terriblement attirant chez Ellen. Cette femme avait quelque chose à cacher. Un quelque chose qui agissait sur Lisa, lui donnant de grands frissons. Une chose qui l’attirait comme un aimant, envers lequel elle tentait de lutter car, son code de conduite, et sa réserve lui dictaient de ne pas succomber ainsi. Il y avait tout cet aspect pudique et réservé chez Lisa, qui entrait sévèrement en collision avec cet appel plus sauvage, plus viscéral qu’elle subissait actuellement. Ce combat était dans sa tête, et dans son corps puisque celui-ci chauffait de plus en plus à chaque seconde passée à proximité de sa fiancée. Quand la Nexusienne partit embrasser sa future moitié sur la joue, celle-ci semblait satisfaite, et la gratifia d’un sourire. Innocente qu’elle était, Lisa ne réalisait pas encore que sa future épouse désirait un peu précipiter la consommation de leur union.

Lisa sentit un violent frisson parcourir son échine quand Ellen posa ses mains sur sa nuque, faisant relever sa tête avant d’approcher ses lèvres. Elle sentait son souffle chaud et doucereux contre ses lèvres, attisant le désir et l’envie de l’embrasser. Une envie qu’elle se cachait à elle-même, mettant ça sur le compte de la joie de rencontrer celle qui allait partager sa vie. Car il ne fallait pas s’y méprendre ; malgré toute la soupe d’émotion qu’elle buvait, Lisa était ô combien heureuse de faire la connaissance de cette femme. Ellen paraissait être quelqu’un de bien, aux yeux de Lisa. Une épouse qui aux abords, seraient parfaite. Il suffisait de voir comment elle prenait soin d’elle à ce moment-là. D’ailleurs elle n’attendit pas longtemps pour à nouveau surprendre la Nexusienne. Ellen plongea tendrement ses lèvres et vint à nouveau embrasser sa fiancée, la comblant une seconde fois du gout exceptionnelle de ses lèvres et de sa bouche.

Apparemment elle profita de ce moment intime, sans les parents de Lisa pour y mettre plus de passion. Le baiser fut et terriblement délicieux, rendant rapidement la Nexusienne toute retournée. Elle se surprit à fermer les yeux durant cet échange, et à légèrement couiner en rougissant comme une tomate. C’était … Indécent, un tel baiser. Mais elle n’arrivait pas à lutter. Peut-être qu’au fond elle n’en avait pas envie ? Mais elle s’imaginait se voir elle-même, embrasser aussi goulûment et tendrement une femme qu’elle venait à peine de voir, même si elle l’aimait déjà d’une certaine manière. Comment réagir ? Que faire ? Lisa était un véritable champ de bataille à l’intérieure, et le baiser ne fit qu’aggraver la situation. La salive d’Ellen fila doucement avec la sienne, alors que sa langue s’entortillait tendrement et passionnément avec la sienne, ne lui laissant aucun répit. Elle la comblait de délice et d’amour, finissant par attraper fermement les hanches de la Nexusienne qui couina à ce moment-là. Ses mains tremblotaient légèrement, n’osant se poser nulle part sur le corps irrationnellement parfait de sa fiancée … Mais sur les derniers instants du baiser, ayant retourné la pauvre Lisa, celle-ci succomba à l’envie de poser ses mains sur les épaules d’Ellen.

Quand la Comtesse se retira, elle laissa une Lisa complètement secouée, sonnée par ce baiser sortit tout droit d’un monde plein de délice, de douceur et de … Passion. Elle en perdit la faculté de parler, et le désir s’était définitivement imprégné sur son petit minois. Ellen retourna ensuite sa promise, posant ses mains sur ses épaules. Lisa vit alors un miroir où elle regarda la réflexion. La réflexion de son couple. Le reflet d’une Ellen qui petit à petit amenait Lisa au bord de sa moralité, et de sa timidité. Pour se faire, elle caressa les épaules dénudées de la Nexusienne qui laissa échapper un soupir presque inaudible, et qui serra ses doigts encore plus contre elle. Ellen approcha ses lèvres et embrassa la délicate peau de Lisa, qui était incapable de lui refuser cela. Elle n’en avait pas envie à vrai dire. Elle se rassurait en se disant que c’était moins osé que le baiser ! Mais elle fut vite prise de cours. Elle fut touchée sincèrement par le compliment de sa fiancée et se mordilla la lèvre en la sentant se mettre à lécher son cou. « Tu … Tu as toi aussi … Toi aussi tu es magnifique Ellen … » Lui répondit-elle.

Mais Lisa soupira d’un seul coup en sentant les mains d’Ellen descendre et venir se poser sur sa poitrine, au travers sa robe. Elle se mit à les presser, à les sous-peser, faisant immensément rougir la Nexusienne qui écarquilla un peu les yeux, surtout en attendant le mot proscrit : sexe. « S-s-Sexe ? Ellen je … » Marmonna-t-elle, sentant les terribles mains de l’Ashnardienne s’éprendre d’affection pour sa juvénile poitrine. Poitrine qui choqua Lisa quand elle se mit à réagir à ce contact. Elle commençait doucement à faire mal. Et cette petite douleur, bien qu’agréable, provoqua un petit stimulus qui sortit Lisa de cette transe émotionnelle. Doucement, mais d’un pas vif, elle s’écarta un tout petit peu d’Ellen et se retourna face à elle. « Oh … Je … Je ne sais pas … » Dit-elle, complètement confuse par cette question. Evidemment elle en comprenait le sens, mais elle ne savait pas quoi répondre, ni comment réagir.

Lisa avait très envie de la prendre dans ses bras à ce moment-là, mais elle ne savait pas comment cela allait être interprété. Comme toujours sa timidité l’empêchait d’agir comme elle le désirait.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #9 le: Octobre 11, 2016, 08:14:48 »

Lui offrir une telle femme comme épouse, c’était... C’était un sacré cadeau ! Ellen n’aurait jamais cru qu’elle envisagerait un jour le fait de se marier sous de tels augures. Pour autant, face à Lisa, elle était particulièrement ravie, et terriblement excitée. Cette jeune femme avait des lèvres magnifiques, et sa timidité constituait une considérable valeur ajoutée. Oui, en ce moment, Ellen ne pouvait s’empêcher de ne lui trouver que des qualités. Timide, belle, douce, elle fit rapidement un étalage flagrant de sa très grande naïveté, en étant même incapable de définir ce qu’est le « sexe », rougissant tout simplement sur place ne bafouillant quelques  mots, visiblement trop choqué »e pour oser dire quoi que ce soit de plus. Face au regard amusé d’Ellen, et à une expression perverse qui s’illustrait dans son sourire, Lisa était presque une sorte d’exact opposé.

En somme, et pour le dire simplement, elle avait le profil parfait d’une proie.

*Je n’arrive pas à croire qu’on puisse m’offrir une telle rareté. Oh, je vais longuement prendre soin de toi, ma chérie, tu peux me faire confiance...*

Face à elle, Lisa avoua donc, platement, ne pas savoir, et Ellen la prit alors dans ses bras, posant d’abord ses mains sur ses épaules, puis les déplaçant ensuite pour les glisser dans son dos, afin de pouvoir, enfin, la serrer contre elle. La Comtesse lui fit ainsi un tendre câlin, et elle sentit le dos de Lisa se cambrer sous ce contact, comme si cette dernière avait, instinctivement, souhaité ce câlin. Tout le corps de Lisa en frissonnait, car Ellen ne tarda pas à, tout en la maintenant contre elle, caresser son dos, ses doigts, agiles et fins, glissant sur sa robe, frottant ainsi son dos.

Sa bouche près de son oreille, elle continua ensuite à la provoquer, un trait qui semblait être particulièrement héréditaire chez les Dowell, qui aimaient toujours tomber sur de belles proies ingénues et candides :

« Le sexe, ma chérie, le sexe... Ne me dis pas que tu crois toujours que tu es née dans une feuille de chou fertilisée par les larmes d’une fée, ou que sais-je quelle connerie que les pécores se racontent... »

Il était fascinant de voir combien l’éducation sexuelle des Nexusiens était peu enseignée. À Nexus, la présence de l’Ordre Immaculé avait été à l’origine du développement d’une morale religieuse particulièrement rigoureuse en matière sexuelle, une doctrine qui assimilait à la luxure le fait d’avoir trop de relations sexuelles. On n’enseignait pas le sexe aux gosses, contrairement à ce qui se faisait dans la plupart des coins de l’Empire, sauf les zones les plus reculées.

« Tu es née quand ton père a pénétré ta Maman, ma chérie... À l’époque, je suis sûre qu’il ne devait pas être aussi bedonnant que ce qu’il est maintenant, et qu’il a dû la tringler bien méchamment. Le sexe, ma chérie, c’est ça, l’attraction des corps, et c’est ce que je vais te faire subir... »

Elle parlait avec une voix mielleuse, peinant à dissimuler son excitation, et retourna embrasser la joue de Lisa, délicieusement, irrésistiblement chaude, et sa langue sortit même de sa bouche. Elle lécha ainsi la joue de la femme, remontant sur sa peau, la sentant frémir, et glissa quelques mots, à nouveau tout contre son oreille, en léchant même ce morceau de peau :

« ...Tu es ma proie. »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #10 le: Octobre 28, 2016, 02:03:33 »

Lisa se retrouvait comme dépourvue devant l’assurance et la prestance de sa fiancée. Celle-ci semblait toujours si sûre d’elle, si présente, si maitresse de la situation. Elle avait posé une question sur le sexe, et la pauvre Lisa n’avait su répondre. Comme elle devait le savoir, cette jeune fille venait de Nexus, où la forte influence de l’Ordre Immaculé se faisait ressentir à plusieurs couches dans l’éducation. Notamment dans l’éducation sexuelle, qui n’existait en fait pas. C’était une sorte de tabou, d’interdit. On ne pratiquait cela qu’avec son époux/épouse, et il ne fallait pas non plus que ça déborde trop, au risque que ça en devienne de la luxure. De ce fait Lisa, étant dans une famille qui suivait scrupuleusement les préceptes de l’Ordre, était donc vierge. Totalement vierge et innocente, sans pour autant être idiote.

Quand Ellen lui fit un câlin, elle put se détendre un peu et retrouver pied. Elle passa ses bras derrière sa fiancée et la serra à son tour, posant sa tête sur son épaule. Au moins, Ellen était très agréable à serrer ! Lisa savait déjà à l’avance que chaque câlin allait être unique et agréable. Elle sentit ses mains venir frotter son dos, ainsi que sa bouche venir près de son oreille pour relancer la provocation. Quand Lisa entendit tout cela, ses joues s’empourprent à nouveau. Evidement qu’elle savait que les enfants ne naissaient pas par magie. Elle savait que c’était l’accouplement qui produisait un tel résultat … Mais, elle n’avait jamais pratiqué ça. La suite fut encore plus osée, quand Ellen affirma que son père avait dut méchamment tringler sa mère à l’époque. Lisa hoqueta en entendant une pareille … Provocation, mais pour on ne savait quelle raison – sans doute qu’Ellen était trop impressionnante – elle ne dit rien.

Quand elle termina en affirmant que Lisa était sa proie, elle gémit en sentant sa langue venir lécher sa joue en même temps qu’elle l’embrassa. Ces attentions, ces gestes, Lisa pouvait se dire ce qu’elle voulait, son corps en raffolait déjà. Mais, elle ne devait pas succomber. Même si elle se disait qu’Ellen était sa fiancée et que, techniquement, elle n’avait aucune raison de la repousser, elle ne pouvait pas s’empêcher de résister un peu. Elle écarta lentement son visage, puis prit les mains de son épouse avec les siennes, relevant sa tête pour la regarder dans les yeux. « L’exotisme de votre nation me séduira toujours, Ellen. Si moi je suis ta proie, sache que toi … Tu es ma muse. » Lui répondit-elle, faisant ainsi encore et toujours contraste avec sa personne. Elle lui sourit tendrement, puis porta ses mains à ses lèvres pour y déposer un doucereux baiser.

« Nous sommes fiancées Ellen. Et … Et je sais qu’il y aura un devoir conjugal à respecter. C’est … C’est juste que c’est nouveau pour moi. Je ne sais pas comment faire … Ni quoi faire … » Dit-elle, tentant alors de rassurer sa fiancée à ce sujet.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #11 le: Octobre 28, 2016, 04:23:50 »

Incroyable, qu’on lui donne une fille qui soit aussi prude, et, en même temps, aussi belle !

*Salaud de Declan, il a sûrement dû la voir avant de me marier à elle, il s’est bien gardé de me dire à quel point elle était parfaite...*

Ellen avait encore du mal à y croire, tant elle s’était convaincue qu’on allait lui refourguer un vieux boudin inbaisable, une morue qui la laisserait. Son frère avait bien travaillé pour lui dégoter une telle perle, parangon de soumission, jeune beauté ingénue. Ellen lui parla très crûment de ses parents, et vit Lisa écarquiller les yeux, rougissant comme une pivoine, un véritable festin de sexe et de sang, tout ça pile sous son nez. Ses lèvres remuèrent comme pour chercher à défendre la vertu de ses parents.. Mais elle se tut encore. On aurait pu croire qu’elle restait silencieuse par peur, peur envers le fait d’être mariée aux Ashnardiens, à qui on avait dû raconter bien des horreurs, mais la puissante vampire sentait autre chose, derrière ce mutisme. Elle sentait... Elle sentait une forme de profond respect.

Dans un ultime sursaut, Lisa parvint néanmoins à rompre le baiser qu’Ellen lui faisait. Son cœur était sur le point d’exploser. La vampire pouvait le sentir, palpitant nerveusement dans sa poitrine, terriblement proche d’elle, la stimulant et la faisant saliver. Lyrique, elle glissa alors qu’Ellen était sa « muse », ce qui fit à nouveau sourire cette dernière.

*Ta muse, hein ? Oh, ne t’inquiète pas, tu m’appelleras bien différemment sous peu...*

Après cet aveu, Lisa se risqua finalement à l’embrasser, brièvement, furtivement. Elle était furieusement gênée, et Ellen sourit encore, sur le coin des lèvres, avec, comme toujours, cette lueur profondément perverse dans les yeux. Son corps commençait à frémir d’excitation tandis que ce magnifique bout de viande, sa future femme, se pressait contre elle. Elle lui avoua alors ne pas savoir comment faire pour honorer son « devoir conjugal », et Ellen hocha la tête, avant de glisser ses mains sur ses hanches, descendant un peu, caressant sa robe, continuant à se rapprocher de ses fesses.

« En réalité, ce que tu as à faire ne sera pas très compliqué, Lisa... Juste m’écouter, et m’obéir. Car moi, je m’y connais très bien dans ce domaine. Je t’apprendrais tout, ma chérie. Et tu verras que je ne serais pas que ta muse, non, je serais... »

Elle continuait à y aller tranquillement, et déplaça soudain ses mains, en posant chacune sur ses fesses, crispant ses doigts dessus, plaquant brusquement le bassin de Lisa contre le sien, tout en lui souriant à nouveau, utilisant sa force pour la serrer contre elle. Sa bouche s’approcha finalement de son oreille, et elle lâcha, le mot tant attendu, un mot qui faisait l’effet d’une bombe, tant il avait une portée et une signification lourdes :

« ...Ta Maîtresse. »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #12 le: Décembre 26, 2016, 12:24:01 »

Lisa sentait que sa fiancée était bien plus sanguine et chaude qu’elle. Elle le sentait à son sourire, à sa voix, à sa chaleur. Elle le sentait par tout son être, et ça serait mentir à elle-même si elle se disait que ça ne lui plaisait pas. Après tout-là était toute la fascination de s’unir à une Ashnardienne quand on était une Nexusienne. C’était le choc des Cultures, dans le bon sens. Même si là il s’agissait du choc des mœurs. Tout ceci pour dire que Lisa était pleinement amoureuse d’Ellen et que malgré l’attitude conquérante et coquine de la vampire, la Nexusienne ne voyait en elle qu’une parfaite épouse. Elle voyait en elle sa gardienne, cette personne qui sera là pour la protéger et la chérir – à sa façon certes – ainsi qu’être à ses côtés. Car oui, pour la question de savoir qui allait vivre au coté de qui, c’était déjà plus ou moins réglé.

Il était fortement probable que ça allait être Lisa qui allait devoir vivre avec Ellen, ici à Ashnard. Ca ne la dérangerait pour rien au monde, tant qu’elle pourrait visiter sa famille. Ça serait même un honneur de partager la vie de sa fiancée quotidiennement, et de progressivement connaitre la culture locale et même la société. En attendant cette idylle, Lisa câlinait sa chérie toute contre elle alors qu’Ellen en profita pour glisser ses mains sur ses hanches. La vampire prit à nouveau la Nexusienne de court en passant ses mains sur ses fesses, mais toujours en restant sensuelle et câline. Le frottement entre ses mains et la robe de Lisa provoqua à la jeune fille de curieuses et douces sensations, qui lui plaisaient beaucoup … Même si elle ne se l’avouait pas encore.

Cependant ce qu’Ellen déclara par la suite la fit définitivement hoqueter. Ellen lui expliqua que vis-à-vis du devoir conjugal, elle n’aura pas à faire grand-chose au début. Juste à obéir, et à suivre ce que lui dirait de faire sa femme. C’était bien entendu la meilleure chose à faire pour une novice comme Lisa, qui n’y voyait pas vraiment d’inconvénient. C’était quelque part le vieux rêve du prince – princesse en l’occurrence – charmant qui lui apprendrai toutes ces petites choses. Si Lisa s’imaginait de l’amour de partout avec des pétales de fleurs dans le lit, la réalité serait probablement moins guimauve. Mais certainement bien plus jouissive ! Lisa sentait que sa fiancée l’aimait sincèrement, mais son caractère Ashnardien harmonisait tout ceci avec cette apparence de luxure.

Néanmoins elle ne comprit pas la dernière phrase d’Ellen, qui lui susurra doucement à l’oreille qu’elle sera pas seulement sa muse, mais aussi maitresse. Ce propos fit tellement écho dans la tête de Lisa qu’elle répondit quelque chose d’assez surprenant, sans qu’elle ne le contrôle. C’était sortie de manière spontanée … « Oui Maitresse … » Dit-elle, l’air un peu troublée juste avant qu’elle ne se rende compte de ce qu’elle venait de dire. « Oh je … Je voulais dire mon amour … Je t’appellerai par tout ce qui te fera plaisir ! » Dit-elle comme pour se rattraper, avant de se hisser sur la pointe de ses pieds pour embrasser doucement la joue de sa fiancée. Pour le coup, ce mot avait effectivement eu l’effet d’une bombe puisqu’il troubla Lisa en profondeur. Pourquoi ? Comment ? Dans quel but ? Pourquoi Ellen avait-elle dit ça … Et pourquoi Lisa semblait avoir confirmé ? C’était comme si, inconsciemment, elle adorait l’idée de la percevoir comme sa maitresse.

Pas dans le sens de l’amante illégitime, mais dans le sens … De la propriété, de l’appartenance, de la domination. Lisa ne l’acceptait pas et ne s’en rendait même pas compte mais, inconsciemment, elle désirait devenir, corps et âme, la propriété d’Ellen ; le tout enveloppé dans un écrin d’amour et de sincérité entre les deux femmes. Hors de question d’être traitée comme une vulgaire servante ou amante parmi d’autre … Peut-être que Lisa finirait la chose d’Ellen, mais cette dernière avait intérêt à lui montrer qu’elle serait, à vie, la seule femme qu’elle aimerait sincèrement !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #13 le: Décembre 27, 2016, 01:39:24 »

Instinctivement, Lisa l’appela « Maîtresse », avant de se sermonner, de bafouiller, et d’embrasser la vampire dans le creux du cou. Ellen, elle, avait vraiment du mal à se contenir, et, si on ne le réalisait pas beaucoup, sous sa longue robe noire à plumes, son corps était parcouru de frémissements et de frissons. Oui, elle avait rarement été aussi excitée. Cette surprise était vraiment la bienvenue, et Declan s’était bien gardé de lui décrire la beauté de sa future femme. Oh, maintenant, Ellen ne voyait clairement plus aucun problème à épouser cette petite poupée !

« Ce qui me fera plaisir, hein ? »

Elle sourit, et pencha sa tête vers Lisa, frottant son nez contre le sien, très doucement, très tendrement, tout en déplaçant sa main, agrippant celle de Lisa, la serrant fortement. La jeune Nexusienne était toute douce, toute tendre, toute timide, et aussi soumise que belle. Oui, Ellen allait adorer la pervertir ! Il y aurait des pétales roses sur le sol, des bouquets, des poèmes, qui s’égrèneraient au rythme de mordillements, de coups de trique, d’amants multiples qui les prendraient dans leur grand lit...

L’Ashnardienne continuait à parler, tout en utilisant son autre main, venant l’apposer sur l’un des seins de Lisa, le massant à travers sa robe, se délectant des soupirs et des couinements de cette dernière.

« Ce qui me ferait plaisir, là, c’est de t’arracher ta magnifique robe, de te mordre les fesses, et de te baiser fougueusement contre le mur, de te faire hurler à ce que tu t’en rompes les cordes vocales, et à ce que je parcoure ton corps parfait de mes morsures et de mes baisers... »

Doucement, la vampire souriait, une lueur malicieuse dans ses prunelles, en laissant Lisa hoqueter en imaginant la scène.

« Là, je te pousserais contre le mur, et je tirerai sur tes bonnets pour dévoiler tes seins, que je lècherai furieusement, en mordillant les tétons... Puis je remonterai pour lécher ton cou, et y planter mes crocs, car je sens ton sang bouillonner dans ta poitrine... »

Elle s’était penchée contre elle, et léchait effectivement son cou, déposant ses lèvres dessus, et l’embrassa fort, la mordillant même un peu... Mais en se contentant juste de frôler ses canines contre sa peau.

« Je suis sûre qu’on t’a raconté combien une morsure vampirique pouvait être effrayante et douloureuse... Mais, tu vois, c’est tout l’inverse. Tu as mal au début, parce que je perce la peau, mais, ensuite... Ensuite le sang part de ton corps, et provoque un sentiment euphorique incroyable, terriblement relaxant. On n’appelle pas ça l’Étreinte pour rien. Et, quand un vampire dispose de pouvoirs magiques, il peut aussi en profiter pour diffuser des messages télépathiques, comme... »

Nouveau baiser sur cette peau chaude et haletante, qui était, de fait, en train de se recroqueviller contre le mur, lentement poussée par Ellen.

« ...Des corps entremêlés... »

Lisa reçut encore un mordillement sur son cou, délicat et rougeâtre suçon qui ornait sa chair, comme une signature, ou, plutôt, comme une marque. Sa main caressait entre-temps le ventre de Lisa, et remontait doucement, le bout de ses doigts se glissant sous le bonnet d’un de ses seins. Elle était prête à continuer...

Quand des bruits de pas se firent entendre.

Ellen se redressa brusquement, laissant sa Lisa pour faire face à Declan et aux parents de Lisa.

« Tu vas bien, ma chérie ? » lui demanda sa mère, légèrement soupçonneuse.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #14 le: Janvier 09, 2017, 04:52:58 »

Lisa avait réellement du mal à résister à … Quoi, en réalité ? Elle n’arrivait même pas à définir le mal qui s’éprenait d’elle. Ce mal qui lui coupait la voix, qui rendait sa respiration lourde, et qui la rendait incapable de réfléchir sainement. Cet étrange mal qui faisait augmenter la température de son corps de manière assez brutale. Elle ne savait pas comment le définir, mais il avait pourtant un nom ; le désir. La jeune et innocente Nexusienne était en train de succomber à l’attraction qu’exerçait l’Ashnardienne sur sa personne. Elle succombait à son vice et à sa malice, à son charme, à son caractère. Et dans sa tête c’était un véritable champ de bataille. D’un côté elle se disait que c’était fortement indécent, qu’elle ne devait pas céder à de pareilles choses maintenant. Elles n’étaient pas encore mariées, et il y avait une manière d’aborder la chose ; surtout pour Lisa, qui a toujours rêvé d’une première fois comme dans les contes.

Mais d’un autre côté, il y avait la tentation. Cette voix qui lui disait qu’Ellen était sienne, et qu’elle avait le droit dorénavant de céder à ses plus bas instincts. Qu’elle avait le droit et même le devoir d’assouvir la moindre pulsion qui s’éprendrait de son épouse. D’être à la fois sa femme et son esclave sexuelle. De se laisser emporter par le puissant désir de se voir soumettre par la force, de devoir lécher et embrasser ce corps qui appartenait à sa Maitresse. Deux avis bien différents mais qui luttaient l’un contre l’autre, laissant une Lisa tétanisée et muette. Mais ceci évolua assez radicalement quand Ellen sembla ne plus pouvoir se contenir. En déclarant à sa bien-aimée qu’elle ferait tout ce qui lui ferait plaisir, Ellen lui agrippa tendrement la main, et se mit à lui dire des choses … Qui laissa Lisa sans voix.

La prendre contre le mur … Lui arracher sa robe, lui mordre les fesses … Que de choses d’ordinaire très choquantes et immorales, dont Lisa devra s’offusquer. Mais rien. Elle ne fit rien, complètement paralysée. Ses yeux étaient rivés sur Ellen, et reflétait son état de choc. Oui, Lisa était choquée, non pas par la nature des propos mais par le fait que justement, ils lui plaisaient. Par le fait qu’elle n’arrivait pas à lutter contre. Elle ne se rendit pas compte que sa fiancée finit par la coincer contre le mur, et semblait déterminer à consommer leur union dès à présent. Ses succions dans son cou la firent gémir, signe qu’elle éprouvait tout sauf du dégout. Elle tenta vainement de poser ses mains sur les épaules d’Ellen pour la repousser, mais au lieu de ça, elle se mit à les caresser. Elle se crispa d’un seul coup en sentant ses canines frotter sa peau, puis hoqueta quand Ellen mentionna les messages télépathiques.

« Non ! » S’exclama-t-elle d’un seul coup, avant de voir Ellen se redresser brusquement, en voyant la mère de Lisa. Cette dernière tint à se rassurer sur la situation … La pauvre Lisa était toute retournée et sans voix, mais finit par ressaisir, difficilement. Elle ravala sa salive et passa une main dans sa chevelure de feu, avant de vivement hocher de la tête. « Humm … Oui, oui Mère, je-je vais bien. C’est … » Dit-elle, regardant alors Ellen un petit instant, avant de retourner à sa mère. « C’est le plus beau jour de ma vie. » Déclara-t-elle, demeurant néanmoins nerveuse. On le voyait à sa façon de jouer avec ses propres mains, malgré son sourire apparent. Elle ne mentait pas ; elle était très heureuse d’épouser Ellen, c’était réellement le plus beau jour de sa vie … Mais son épouse la troublait grandement, avec sa tendance très prononcée à choquer. Lisa avait des mœurs typiquement Nexusienne, donc elle était d’autant plus facilement sensible.

Voyant que sa réponse ne suffisait pas, elle déglutit puis sourit à nouveau, se tournant vers sa bien-aimée. Elle saisit ses deux mains et la regarda amoureusement, dans les yeux, tout en s’adressant autant à sa mère qu’au reste de l’assemblée. « Elle est le Feu, et je suis l’Eau. On est très différente et pourtant … D’ores et déjà complémentaires. » Déclara-t-elle d’une voix moins nerveuse, sur une pointe d’émotion. Nul à douter ; Lisa était très amoureuse d’Ellen, malgré son attitude très particulière pour une Nexusienne …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox