banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: L'hospitalité des slimes ! Enfin d'une slime en particulier. [PV : Leslie Ryona]  (Lu 1079 fois)
Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« le: Juillet 02, 2016, 11:57:50 »

   La grotte près de Tekhos... une grotte qui n'a rien de spéciale, pas spécialement grande, même pas pour les formiens pour faire un nid, un peu profonde mais insuffisant pour un nid, c'est dire qu'elle est un peu merdique pour se cacher des forces Tekhans. Pas forcément la meilleurs, mais elle possède camouflé : un arbres poussant juste au dessus, ses racines masquant un peu l'entré, ouais pas super le camouflage, mais planquer dans une foret c'est relativement efficace. Et à coté d'une petite rivière. Néamoins il arrivait qu'un ours en fasse son repaire. Ce qui fut le cas qu'en Slimia se téléporta grâce à sa pierre et se retrouva face à un ours. Après des rugissements, des coups de griffes, des morsures, un érection et une inondation, l'ours s'enfuie la queue en l'air, fuyant la créature faire d'eau qui avait prit l'apparence d'un gros monstre.

-SQUATTEUR ! Scanda Slimia, à l'adresse de l'ours qui ne comprenait pas ce qu'elle disait et qui se mit en tête de trouver une ourse.

   Slimia regarda la bête se perdre dans les bois, les mains sur les hanches.

-Après des loups, un ours maintenant ! C'est quoi après ? Des marmottes ? Fulmina Slimia.

   Elle se servait peu de cette grotte, normale que des bêtes en prennent possession. Des tekhanes ratissaient parfois la région, à la recherche de formiens, de cobayes ou de créatures exceptionnels pouvant être intéressant à étudier dont Slimia. Elle avait faillit être capturer, alors qu'elle violait un trio de biologistes tekhane, des renforts venues les sauver. Une chance qu'elles n'avaient pas trouver sa cachette et que la plupart, pour ne pas dire toute, de leur système loclisation ne marcher pas avec elle : capteur thermique, cardiaque, formiens, infrarouge, image satellite (aller trouver un tache d'eau près d'une rivière ou dans une foret). De temps en temps elles repassent, mais Slimia étaient ailleurs, revenant un fois de temps en temps, afin d'abuser de tekhanes en randonner, ou quelque chose dans ce genre là.

   Cette fois elle était venue pour fuir un peu les esclavagistes, voyageur impromptue ou profiteur de sieste pour plonger en elle quand elle prend l'apparence d'un lac. Oui elle se prive de sexe et oui ça ne vas durer très longtemps et non elle n'est pas malade. Et puis l'endroit était propice au balade, découverte et autre ! C'était dans cette optique que Slimia était venue, pour changer de paysage et étant presque sur de ne pas croiser quelqu'un, en effet c'était une forêt sauvage et épargner par Tekhos, rare était ceux quittant la ville pour une balade au milieux des arbres.

   Slimia remplit le fond de sa grotte de sa subtance, dans un creux, l'équivalent d'un petit bain, afin de s'en servir comme repère, pouvant sentir ses morceaux où qu'elle soit. Après avoir nettoyer un temps soit peu la grotte, bue un peu d'eau de la rivière, la connaissant vous savez très bien qu'elle aurait put se rassasier avec ses fluides mais bon. Elle perdis du temps à regarder un hibou qui lui lançait un regard « tu veux ma photo? », un écureuil de passage qui n'avait rien à foutre de la présence de Slimia, la faim le poussant à trouver de quoi se nourrir et parcourue seulement quelque mètre avant de revenir dans sa grotte. Elle n'avait plus trop envie aujourd'hui et puis la journée était déjà bien entamé, bien que le soleil n'allait pas se coucher avant plusieurs heures. Et puis elle aurait tout le temps demain !

   Elle retourna donc dans sa grotte, remplit le fond d'une couche d'eau, comme si la rivière se vidait dedans par moment lors de grosse pluie. Confortablement installer, elle se laissa aller au pays des rêves.
Journalisée

Leslie Ryona
Humain(e)
-

Messages: 51



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juillet 03, 2016, 06:02:23 »

Maintenant que Leslie était en cavale depuis belle lurette (environ six mois) en quittant la base de Tekhos, elle aurait pu partir très loin à bord de son unité comme quitter la région pour rejoindre l'espace par exemple (si les environs étaient inhospitaliers) mais avec sa progéniture à l'état d'embryon mais qui grandissait d'un centimètre par jour, son plan était donc à revoir. Elle était en plein vol dans le ciel à vitesse constante et avait activer une des fonctions de son mécha, un genre de système d'invisibilité qui permettait non seulement de passer inaperçue mais aussi de brouiller les communications et les radars de postes de surveillance des frontières et des satellites, pour ce qui concerna le carburant, il n'y avait pas à s'en faire pour ce qui de sa consommation car la mastodonte de tungstène fonctionna grâce au nucléaire donc pas besoin de refaire le plein ou de recharger ses batteries. Elle allait relever la tête du Gunpla en volant quand soudainement l'aspect du relief désertique et désolé disparut pour faire place à plein de lumière brillant et coloré avec plein de bâtiments... C'est quoi ce truc ? une autre base secrète ennemi ? Ryona avait vécut toute sa vie en captivité entre quatre mur transparent le jour de sa conception puis dans une chambre quand elle avait un peu grandie, elle ignora tout du monde extérieur comme la population civils composé d'humains normaux et d'un centre-ville bordé d'immeuble et de structure en tous genre, cela ne pouvait que lui donner envie de savoir ce qu'était ce lieux qui sembla très animé pour savoir mais la curiosité fut plus grande que l'excitation, du moins tant qu'elle n'avait pas su ou elle se trouvait. La codeuse en profita pour enclencher le Mirage colloïde (car elle ne voulait pas que la population ne connaisse l'identité de ce robot parmi lesquelles, ils paniqueraient d'effroi à la vue de ce monstre de fer), le Transcient s'illumina alors d'une bleu ciel sur tout sa carlingue et tandis que sa silhouette commença peu à peu à se fondre dans la pénombre jusqu'à ne plus rien distinguer de précis. Ryona repêra un parc assez vaste qui sembla fermer au yeux du public, elle se dirigea là-bas et fit atterrir son unité en silence et sortit du cockpit, elle posa talons à terre en souillant de la poussière terreuse qui s'envola sous un doux vent qui souffla dans sa direction.

"Drôle d'endroit"  

C.C. toujours anxieuse remarqua un rai de lumière qui filtra non loin d'elle, sans doute un quartier de bas-rang de la société mais il lui était difficile de savoir lequel puisque elle ne savait pas elle même le nom de la zone. Elle se balada hors de son MS après avoir parcourue plus de cent-cinquante mètre à pied, il y avait beaucoup d'animation, des jeunes des adultes... Plein de gens qui marchèrent ça et là ou discutait entre eux, des voitures qui contenait des hommes avec des femmes à leur sièges et à l'arrière du véhicule des enfants. Des bunkers aux vitres transparent qui exposait d'étrange produit qui ressemblait à du textile coloré (boutique de prêt-à-porter) et variés pour la population, elle se demanda comment devait se porter ce type d'habillage par les humains, elle décida de s'enfoncer alors que plein d'hommes et de jeunes aux yeux bridés se mirent à la reluquer comme si elle était une bête de foire (bien sure il matait son déguisement de science-fiction mais surtout son visage angélique et innocent), elle ne savait pas pourquoi mais pour chaque personne rencontrer, elle leur adressa un sourire. Elle s'arrêta d'un genre de bistrot ambulant et commanda à boire mais ne sachant pas indiquer clairement ce qu'elle voulait, elle devint anxieuse en se demandant quoi faire quand elle tomba sur une bête de poupée sublime à côté d'elle et voyant un étrange liquide brun qui nagea dans le verre, elle fit juste un signe de doigt, le tenancier comprit en hochant du regard avec un air effaré et remplir un récipient pour la lui tendre avec une moue bizarre. La soldate ne faisait que la fixer, elle était assez jolie à tout de point de vue mais elle ne lui ressemblait pas du tout, elle avait une poitrine imposante avec une chevelure qui claquait ! Elle vis la femme qui avala le produit brun dans sa gorge en le buvant mais ses yeux glissèrent vers son ventre et se demanda si cette personne ne serait pas pareil qu'elle, une être crée génétiquement en labo mais difficile à savoir ce qu'on veux quand on se pose les question sans pouvoir les tester de suite, Elle regard son ventre et pouvait sentir son petit nager entre ses tripes et regarda la sienne qui sembla extra plat ! Elle voulait en avoir le cœur net et pour cela, elle partit directement lui toucher le ventre en enfonçant ses doigts avec force dans son estomac, histoire de voir si l'embryon réagirait à son geste et d'un côté logique pour C.C. ça serait une solution très simple pour Ryona de savoir si cette fille est enceinte ou non.

"Tiens mais que ??.."

La jeune femme du rebrousser chemin en arrière en se cachant derrière un pan de mur, elle crut voir alors des flics sillonner les airs avec une motor-cop,  des sorte de machine volante portable ressemblant presque a une moto mais elle était biplace donc deux personnes pouvait être accueillis (l'un qui contrôle et qui dirige le véhicule et l'autre qui joue de la tourelle en arrière et s'occupe a faire feu), que pouvait-il bien faire dans le coin ?... La codeuse n'en avait aucune idée mais se pourrait-il que la police recherche la fugitive en cavale ? L'aurait-il suivie a la trace depuis une puce inséré en elle durant l'expérimentation avec un ordinateur ? Impossible sinon, elle se serait faite chopper depuis tout a l'heure ! Le conducteur fonça a vive allure en zigzaguant entre les voitures et elle comprit qu'ils en avait après un évadé de prison (plutôt mignon) qui a du trouver refuge temporaire en ville le temps que ça se tasse un peu avec les autorités et les forces de l'ordre mais il a malheureusement pour lui choisi la mauvaise planque et a présent, il tenta de les distancer en subtilisant un Hover-board a des gamines qui jouait dans le coin et mit pied sur la planche et se mit a "surfer" grâce a la force centrifuge.



Dans la tournure qu'avait prit les événements, les policiers le prirent alors en chasse alors que le conducteur força un peu sur l'accélération, il devait faire attention a ne pas heurter les autos et tirer sur les passants mais chose qui malheureusement ne pouvait se produire que dans les films d'animation mais dans la réalité, c'était toujours autrement car le réel et le drame se mêlait toujours, le fuyard "swinguait" pour ainsi dire entre les camionnettes et les voitures mais les flics avait moins de chance alors que le conducteur voulu éviter un camion du fait qu'il roula très vite tenta une ouverture risqué en relevant la moto volante comme s'il conduisait un dragster juste avant la collision entre le coffre de l'automobile mais son copilote eut moins de chance, il se prit un panneau d'indication en pleine face et aveuglé par le choc, il pressa la détente de la tourelle qui fit feu sur son compagnon, le pilote mort, la moto s'écrasa contre un mur et explosa ! Le voyou quanta a lui ne s'était pas retourner et avait disparu de la circulation dans la confusion et le drame, des automobilistes et des cycliste s'arrêtèrent pour voir le carnage ardent qui brûla sous leur regard horrifié et c'est là que des sirènes de police retentirent au loin, signe évident qu'ils en arrivait des renforts. Ryona n'avait pas une minute a perdre, elle qui croyait s'être sortie d'affaire, elle allait devoir remettre son plan a une autre fois, elle décida de s'éclipser avant que la ville ne soit encercler par les patrouilles volantes, elle regagna son allié en titanium et E-carbon, le Transcient vit ses pupilles s'éclairer depuis son masque de fer et son réacteur a particule GN se mit à grésiller avant de prendre son envol. Leslie ne mit pas longtemps a prendre la direction de la foret formienne, elle savait que les bayous et marais glauque pouvait être la plus fantastique des cachettes mais rien ne certifie que les dangers venant de Tekhos pouvait se situer dans les environs et tomber nez-à-nez avec les soldates de l'armée n'était pas non plus une bonne idée.

"Cette caverne a moitié ensevelie pouvait être une bonne cachette !"

C.C. laissa donc son unité s'enfoncer dans les marécages et en sortit difficilement avec cet gangue de boue noirâtre qui la ralentissait sur chaque enjambée jusqu'en s'en recouvrir le corps et sa panoplie, elle peina un peu mais ne traîna et une fois hors du lac de terre mouvant, elle se regarda sur un reflet d'eau et vit la salissure qu'il en maculait de partout et elle n'avait pas le temps de se décrasser et comme la grotte ne se trouva pas loin, elle pourra le faire une fois en sécurité a l'intérieur de son abri provisoire avant de déménager le lendemain. La grotte fut étonnamment propre mais avec une légère odeur aigre qui flottait dans les airs comme si un animal carnivore de bonne taille y avait élu domicile au début avant de foutre le camp. La codeuse essuya alors ses cheveux mais enlever de la terre molle n'était pas une mince affaire et si elle avait de l'eau, ça pouvait résoudre le problème, quand elle eut soudainement une illumination en voyant un petit fossé en bordure ronde, ça serait super si elle pouvait y faire trempette, l'humaine choisi alors de se prélasser dans ce lac tiède en y plongeant dans l'eau et se mit à se détendre en se relaxant, les yeux fermés et le dos adossé contre la roche, l'eau nettoya tout seul le reste de son corps dont sa tenue complètement sale en étant immergé, quel paradis franchement, elle en espérait pas mieux tombé et compter profiter de sa relaxation dans ce rare privilège d'un bon bain.   
Journalisée

Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #2 le: Juillet 27, 2016, 10:45:21 »

   Slimia dormait paisiblement, rêvant de chose et d'autre, de viol et de viol et de saké et de... viol. Parfois elle rêvait de la légendaire terre des slimes, d'après les récits de son père qui serait un natif de cet endroit. Avant de revenir sur du slime, des viols et du saké nom de dieu ! Elle était tellement bien endormie et tellement ancrées dans ses rêves, qu'elle se réveilla pas quand une intrus entra dans sa grottes, peut être due au quelque bouteille de saké qu'elle avait retrouvée, après s'être réveiller ayant crue entendre quelqu'un, dans une cachette dans les parois de la grottes, reposant désormais au fond du lac Slimia, tombaient au champs d'honneur des alcools.

   Bon revenons à l'intrus : Slimia qui était encore saoul donc, dormais si bien qu'elle n’entendis pas l'intrus entrer chez elle, prendre ses aises : à savoir prendre un bain dans Slimia... qui ne réagit pas. Mais cela influa son rêve, où elle était occupé à violé un homme à tête de taureau, une immense verge en elle. Un personne se glissa en elle, jusqu'à la tête, comme si elle n'avait pas vue le duo. Slimia glissa des tentacules sur tout son corps, avant de se retirer ne laissant que les tentacules sur l'inconnue qui réagit en cherchant à se libérer, mais il y avait trops de tentacules, pétrissant doucement ses seins, une tentacule tapotant ses lèvres. Elle écrassa une tentacule contre son intimité, mais une combinaison bizarre venait d’apparaître, elle augmenta son acidité, fessant fondre la combinaison, avant de s'insérer en elle.

   La tentacules s'enfonça dans l'intimité, suivit par des milliers, s'infiltrant dans la combinaison, jusqu'au seins, les hanches et les fessant, malaxant ses dernières. La tentacule dans l'intimité fessant des vas et viens le lentement, sans douleur, pas aussi dure qu'une vrai verge, mais présente, gagnant en vitesse. Tout ça dans un rêve. Je pense que vous l'avez comprit, tout ceci se passa en vrai, l'humaine put sentir des tentacules agrippaient ses membres et son torse, puis son bain se retira, formant Slimia.... qui dormait, bouche grande ouverte, pendouillant de manière surréaliste sur le côté, fessant une sorte de crise de somnambulisme, violant la fille comme dans son rêve.

   Quand les tentacules furent dans la combinaison, l'humaine avait beau cherchant à se libérer, s'étaient de véritable chaine qui la retenait, tandis qu'une tentacule fessant un coït léger, prenant lentement de la vitesse, grossissant même, prenant du volume, étirant les parois vaginales, prenant des mouvements rotatifs en plus des allées et venues. Ses seins baignaient dans les tentacules, des dizaines des langues lapant ses seins et ses mamelons, son oublier de les pétrirent doucement, compressant un peu ou tirant dessus.

   Le reste du corps n'était pas en reste, des tentacules et des langues s'agitaient partout, remplissant lentement la combinaison, répandent leur substance n'importe où, des tentacules s'infiltrant même dans son fondement, écartant par leur nombre les parois rectales. Jusqu'a ses doigts, des tentacules léchaient et caressant chaque parcelle de sa peau.

   Comme quoi les mauvaises habitudes ont la peau dur, même endormie, Slimia viol tout ce qui passe à sa portée.
Journalisée

Leslie Ryona
Humain(e)
-

Messages: 51



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Septembre 05, 2016, 06:42:34 »

La codeuse ne fit attention a rien, s'estimant être hors de danger mais elle ne constata que trop bien que un truc n'allait pas car il y a avait du mouvement sous l'eau, a croire qu'il y avait des poissons qui nageait par milliers en-dessous alors qu’enfaîte, ça n'avait rien a voir et l'eau se mit alors a bouger en prenant du volume et jusqu'à atteindre sa silhouette et l'en recouvrir comme si elle avait affaire avec une limace mutante et baveuse de taille XXL ! La jeune fille était justement une horreur raté de la nature et ne s'en inquiétait mais elle craignait qu'avec le remue-ménage d'enveloppement charnelle que lui faisait subir cette matière ne fasse alerter la présence des ch'tards qui n'avait pas encore trouver sa trace... Elle ne pensait tomber au piège aussi facilement mais manifestement, cette créature inorganique n'avait pas pour intention de la libérer (un peu comme avec les insectes prisonnières des plantes carnivores), C.C. n'était pas équipée d'arme laser pour tenter de tailler en pièce ce manteau visqueux et bleuâtre qui continuait sa progression sur elle imperturbablement. Leslie du se débattre pour enlever cette espèce de colle périmée d'allure assez pâteuse mais rien n'y fit et bientôt, elle vit des appendices se former et s'enrouler autour de ses manches de son haut et de son bas. Des filaments glissèrent sur sa peau sous sa panoplie en l'inondant de mucus, miss Ryona ne mit pas longtemps a savoir que ce n'est pas de l'eau ordinaire a proprement parler mais plutôt d'une forme de vie particulière qui a du naître dans les ordures chimiques déversé par l'homme dans la nature probablement sinon comment expliquer le résultat de cet bestiole perverse ?

HHHannnnnnn.... UURRGhhhh... Hmpffff...

La jeune femme alien se sentit envahie de partout et comme violé de toute part comme si elle se trouvait dans un lit et au prise avec un groupe devant comprendre pas moins de trois individus entrain de la violer en en "gang bang", les talons de ses bottes plateforme raclèrent le fond du bassin en essayant de se débattre et elle ne put même pas esquisser un geste pour tenter de sortir de cette fosse. Elle pouvait sentir cette forme de vie la parcourir intérieurement mais si jamais, cette chose devait dégager de l'acide et ainsi faire fondre sa tenue, elle risquerait de mourir immédiatement comme si elle avait eut une crise cardiaque, alors que le monstre liquide continua de la pénétrer volontairement en commettant son méfait, la codeuse n'eut que d'autre choix de se laisser violer alors qu'un tentacule pénétra alors sa gorge en déversant un truc liquide du fond de sa gorge jusqu'à ses tripes, elle avait la vue qui brouillait mais bizarrement, elle fut prise dans un étrange aphrodisiaque et se mit a sourire d'un air perverse en suçotant le tentacule dans la bouche alors que l'autre se trouva dans son intimité et faisait des ravages en sortant et en rentrant avec sa tenue couverte de salive et de cette flaque répugnante.
Journalisée

Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #4 le: Septembre 29, 2016, 09:19:08 »

   Slimia... Slimia violait comme elle respirait, même quand elle dormait. Elle ne change pas ses habitudes quelque soit la situation... un danger permanent et ambulant. Dans son rêve, la fille était nue, mais elle s'amusait à jouer la dompteuse de tentacule, rampent comme des slimaces euh... limaces. Elle recouvrait le corps de la pauvre fille de sa substance, des dizaines de tentacules titillant chaque zone érogène, léchant chaque centimètre de peau, massant ces mêmes centimètres. Sa poitrine était noyer de tentacule, flottant presque dans sa combinaison, bien que Slimia, dans son rêve, la voyait nue.

   Engluer plus dans des tentacules que dans le lac, sentant sa victime s'agitaient en elle, Slimia s'activa un peu plus, augmentant le rythme de pénétration de ses tentacules, s'amusant à varier le diamètre de ses tentacules à chaque coup, rendant chaque pénétration différente : petite et très profond, remontant le gros intestin, gros et déformant son ventre pour ceux dans l'anus de la pauvre femme. Celui dans le vagin, frapper le col de l'utérus sans aller plus loin, grossissant avant de rétrécir et de refaire le manège, tout en tournant sur lui même, dans un sens, puis dans l'autre, changent de sens de rotation violemment. Celui dans la bouche, s'aventura jusqu'à l'estomac, glissant lentement, laissant tout le temps pour la pauvre femme d’apprécier la longueur de la tentacule, et toute les sensations dans sa gorge. Et le pire c'est qu'elle pouvait respirer, la tentacule ayant une forme permettant le passage de l'air.

   Arriver à l'estomac, il remonta tout aussi lentement contrastant avec la brutalité des deux autres, déformant son ventre, sans pour autant lui causer de douleur, ne gardant que des sensations plaisante. Et tous ça alors qu'elle dormait, pensant faire ça dans son rêve seulement. Dans la réalité, elle était toujours entrain de dormir, devant sa proie, la tête sur une de ses épaules, la bouche entre-ouverte, les yeux clos, sa langue ou de la bave je crois, glisser d'entre ses lèvres, les bras ballant le long du corps, marmonnant des paroles qui semblait être des promesses de jouissance en continue ou rien de compréhensible du commun des mortels ou elle respirait juste.

   Que pouvait faire de plus Slimia ? À oui : PLUS DE TENTACULES DANS LE CUL ! Ouais, bon juste une de plus : elle se glissa au côté de l'autre, se tortillant comme un ver, se glissant entre les parois et l'autre tentacule. Ses parois furent un peu plus écarté, les deux prenant un volume adapté pour ne pas trop faire de mal. Même inconsciente, elle garde des réflexes de violeuse attentionné professionnelle, toute le sensations et le plaisir, sans douleur et sans sang. Les deux tentacules alternèrent leur pénétration, allant à la même profondeur, gardant quasiment les parois toujours autant écarter et son ventre constamment déformer.

   Chaque tentacule changer de rythme, de diamètre, tourné dans un sens ou dans l'autres. Aucun pénétration n'était la même, chaque fois différente. Et Slimia toujours endormie.
Journalisée

Leslie Ryona
Humain(e)
-

Messages: 51



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Février 21, 2017, 05:10:56 »

La codeuse avait l'impression de se trouver dans un spa, la température fut comme qui dirait ambiante mais elle avait bizarrement chaud malgré qu'elle n'est pas la belle au bois dormant. L'ancienne tékhane ouvrit doucement les yeux un mince trait de lumière éclaira légèrement la pièce mais pas assez afin d'inonder (voire trouer) la pénombre, elle avait un trou de mémoire et se souvint avoir fait une halte dans une petite caverne ou plutôt dans l'anfractuosité d'une grotte dans une fosse emplie avec de la chaude eau... Attendez voir ! Comment se fait-il que ce tas de liquide au mètre cube est en mouvement ?! Ce n'est pas normale ! C.C. se frotta bien les yeux en fermant les paupières et crut sentir une matière étrangement gélatineux sur le regard, elle ne savait pas si elle risquait d'avoir de l’irritation et n'osa même pas se frotter les yeux... Brusquement une chose inédite se produisit ce coup-ci avec son corps, elle avait l'impression de faire naitre, avec les mains valides elle pu constater rien qu'au toucher que son ventre se mit à s'enfler avant de dégonfler et vice-versa, et ce fut pareil pour son cul, visiblement une bestiole miniature tenta de la pénétrer à plusieurs reprise. Leslie voulu se relever mais c'est comme si son propre lui faisait défaut en refusant de bouger, elle tenta de repérer la source du problème et son attention se reporta sur cette flaque mystérieuse, y aurait-il une bête s'y cachant dedans ? Elle bougea ses bottes plateforme en latex sous la surface ondulante mais ne vit rien par-dessous cette couleur noirâtre. A présent, la mare d'enduit finit par se mettre réellement en mouvement, elle ne savait pas rien elle se fit entièrement dominer en plus de se retrouver prisonnière, aucun endroit de son corps ne fut épargné et malgré que sa combinaison en poly-ratine indestructible avait beaucoup d'espace et de fente permettant par exemple aux tentacules transparent de se glisser entre les manches, par-dessus son col et sous les bas évasé des manches de son pantalon.

HHHHaaaannnnnnn.... ouiiiii.... Agis encore plus violemment.... déchire-moi de l'intérieur...

Leslie avait les yeux exorbités, la bouche et le visage couvert de sperme mousseux, elle respira bruyamment avec la bouche ouverte et la langue hors du palais dentaire, se faisant défoncer oralement et analement, ses boyaux gargouillaient de l'intérieur non pas parce qu'elle avait faim mais qu'il s'agissait de sons provenant de bruit de succion lorsque ces filament transparent et tentaculaire déformait ses organes, rien ne fut mis a part, estomac, intestin grêle etc... Tous passaient à la casserole et Leslie en poussant des gémissements plaintif et rauque devait malheureusement supporter ça pour le restant de l'heure. Comment savoir si cette matière suintante est hostile ou amicale, c'est que ce liquide n'avait pas de forme définie et rien d'humain mais au vu de comment quelle bouge, c'est sure qu'elle à une personnalité bien "trempé"...
Journalisée

Slimia
Créature
-

Messages: 170


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #6 le: Avril 18, 2017, 02:46:53 »

   Elle dormait toujours, mais un moment où elle finit par se réveiller. Alors qu'elle émergeait doucement, son subconscient sans doute, ne lui avait pas fais stopper ses incessantes pénétration des multiples tentacules, qui avaient entreprit un voyage spéléologique du corps humain, admirant l'étroitesse du souterrains organiques, et la manière dont il pouvait gonfler sous le volume. L'une d'entre elle fut plus audacieuse, s'aventurant plus profondément, remontant le conduit, Slimia n'ayant sans doute plus de contrôle apparent. Elle déboucha sur l'estomac et entreprit de remonter l'œsophage, non sans avoir inonder et remplit l'endroit de sa substance, un bon repas coupant tout appétit, jusqu'à finir par sortir par la bouche, avant de faire des allées et venues, ramonant entièrement l'humaine.

-Ooouuaaah !
Émit Slimia, tentant ses bras en l'air.

   Encore à moitié vaseuse, elle ne calcula pas l'humaine, cherchant une bouteille de saké pour petit déjeuner pour ne trouver que des bouteilles vides au fond d'elle. Moue fatiguer et moue contrite, donnant un visage étrange, Slimia se leva, avant d'aller à l'entré de sa grotte, passant devant l'humaine.

-B'jour.... Lui dit Slimia.

   Sont matinale les humains, que pouvait elle faire ici. Euh... attendez ! Une humaine ?! Slimia revint dans la grotte, trop vite, car elle engloutit l'humaine, dissolvant les tentacules au passage. Elle se retira de l'humaine et se mit face à elle, clignant des yeux, avant de se les frotter. Une belle humaine, qui semblait avoir subir d'intense effort, baigner tranquillement en elle.

-Encore une ! Bon j'vais pas me plaindre, mais slimmerais bien me réveiller sans quelqu'un en moi un jour ! Bougonna Slimia, fessant les gros joues. Bon, je sais pas qui t'es, mais je crois que je t'ai violé durant mon sommeil ! Je vais pas te manger, juste abuser de toi, enfin continuer, tu remplacera le p'tit dej ! S'exclama Slimia.

   Sans autre cérémonie, elle embrassa goulument l'humaine, avant de faire une jolie trique, bien grosse, et de pénétré brutalement, mais sans douleur l'humaine, commençant ou recommençant un coït dans les règles de l'art, avec la différence qu'elle avait un mouvement rotatif en plus. Un clone se matérialisa dans le dos de l'humaine, et pénétra son fondement débordant de Slimia, d'elle-même, sa substance quoi, s'enfonçant dans un pot de confiture, avant de s'amuser à jouer le bélier. Slimia, l'originelle, massa les fesses de l'humaine, parcourant ses courbes, alors qu'elle fessait de la tecktonik dans la bouche de l'humaine, sa langue sépare en une multitude de tentacule, léchant tout ce que qui pouvait l'être. Slimia, le clone, pétrissaient la poitrine de l'humaine, offrant un délicieux massage sensuelle, frottant entre ses doigts, les tétons de l'humaine, à travers sa combinaison.

   Slimia brisant le baiser, retirant ses langues et ravalant sa substance qui maculer le visage de l'humaine. Un troisième clone fit son apparition, tandis que le trio basculer, la véritable Slimia sur le dos, l'humaine sur elle, son premier clone à genoux pour prendre la délicieuse humaine. Le deuxième clone présenta, non pas une verge, mais une véritable chatte, écartant ses lèvres intimes, offrant son clitoris à la bouche et à la langue de l'humaine.

-Mmmh... tu... peux goûter, y'a pas plus slime (à comprendre par sain, on voit que je patine pour trouver des mots). Susurra Slimia.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox