banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 4 5 [6]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Le bal des Poupées  (Lu 8497 fois)
Karuta Roromiya
Avatar
-

Messages: 57



Voir le profil
Fiche
Description
Karuta est une jeune maid à moitié monstre, au physique d'adolescente mais à la mentalité d'enfant.
« Répondre #75 le: Janvier 06, 2018, 07:12:43 »

Dans son esprit, Karuta n'était là que pour être promenée et observée, mais les convives avaient visiblement d'autres projets. L'un d'entre eux demanda s'il pouvait la toucher, et ses maîtresses vampires laissèrent faire. En quelque secondes, elle se retrouva avec des tas de mains caressant ses fesses et tirant sur sa queue. Ils se faisaient plaisir sans aucune gêne, mais elle en tirait un certain plaisir. C'était agréable d'être tripotée de la sorte, surtout dans des endroits sensibles comme ceux-ci. Cependant, l'un des convives fit preuve de plus d'audace que les autres : il se présenta avec une sévère érection, ordonnant à la maid de venir la soulager comme la bonne petite chatte qu'elle était.

« Nyyyuuu... »

Le faire ici, au milieu de tous ces gens ? Karuta n'était pas vraiment du genre exhibitionniste, mais elle ne pouvait pas refuser. C'était une demande d'un invité de sa maîtresse, ça comptait presque autant que si c'était Evangeline en personne qui le lui avait demandé. Elle hocha donc la tête pour dire « Oui » et approcha de l'homme. A genoux devant lui, elle déboutonna son pantalon et le baissa avec son caleçon, juste assez pour pouvoir accéder à sa queue tendue. A cette vue, sa respiration s'accéléra, mais ce n'était pas que du désir, il y avait aussi une pointe d'angoisse. Faire l'amour avec un homme était une source de stress pour Karuta car, depuis qu'elle était arrivée au manoir d'Evangeline, toutes ses expériences sexuelles n'entrant pas dans le cadre de sa formation étaient principalement des expériences entre femmes. Elle se sentait plus à l'aise avec le beau sexe, et même si elle n'était pas ignorante des hommes, ils avaient tendance à la stresser. Néanmoins, elle savait que ses problèmes émotionnels n'avaient aucune importance dans le cas présent, elle devait faire au mieux pour plaire aux convives et ne pas contrarier sa maîtresse.

La jeune fille commença par frotter sa joue contre cette verge comme un chat le ferait avec un coussin, puis donna plusieurs coups de langue sur toute la longueur pour bien exciter l'homme. Après avoir bien humidifié ce sexe, elle le prit en bouche et commença à le sucer comme on le lui avait appris. Si elle avait su le faire avec Mélinda et Vanilla, alors il n'y avait pas de raison qu'elle ne puisse pas le faire avec cet homme. Elle aspira sa queue, creusa ses joues pour bien pomper l'air, elle joua avec ses testicules de sa main libre, fit des pauses de temps en temps pour miauler et ronronner, rappelant son rôle de chat, et continua ce jeu inlassablement jusqu'à ce que le convive ne finisse par se relâcher en elle. Tout ce qu'elle espérait maintenant, c'était de l'avoir satisfait. De son côté, elle ressentait un petit fourmillement d'excitation lui parcourir la colonne vertébrale, mais ne comprenait pas pourquoi. Était-ce de faire l'amour en public, de jouer avec cette verge ou juste parce qu'elle servait les intérêts d'Evangeline ? En tout cas, elle était heureuse.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Sharlie
Créature
-

Messages: 126

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
2m40 d'amouuuuUuuRr... Et 50cm de barbaque entre les cuisses <3
« Répondre #76 le: Janvier 09, 2018, 12:25:16 »

Sharlie

« Tu es féconde, n’est-ce pas ? C’est pour ça que tu utilises des préservatifs, je suppose… Musclée, féconde, endurante… Tu es l’un des plus grands rêves de Tekhos, Sharlie… Tu regroupes toutes les qualités des deux sexes, homme et femme. »

Sur ce, Sharlie vint à pouffer de rire.

« Bah... Peut être, en tout cas, à l'heure qu'il est, je suppose qu'il doit y avoir plusieurs mini-Sharlie à tekhos. »

Et ça, c'était vrai aussi. Sharlie utilisait pas toujours un préservatif et, du coup, comme la colosse était très féconde baaah... Elle avait assurément due semer ici et là de futur petite demoiselles musculeuses et pleine de joie de vivre et si la fécondité de Sharlie venait à être héréditaire et bien... Le projet de Miranda était finalement en marche.
Mais notre futa ne ce laissa pas trop aller à la discussion, parce que le blabla, c'est barbant ! Et au lieu de ça, elle revint s'affaler sur la dirigeante d'entreprise afin de lui voler un baiser tout en ronronnant comme un gros moteur v16.


« Alors... qu'est ce que c'est que tu veux faire maintenant, vilaine pervenche ? »
demanda alors Sharlie un sourire joueur pendu au lèvres.




Brumhilda

Ariman amenât petit à petit l'émissaire vers ses quartiers, toutefois, la femme, toujours aussi calme et professionnelle le laissa fare sans rien dire, écoutant les dire de l'Obliterator avec attention. Une fois dans lesdits quartiers, le monstre du chaos qu'était Ariman vint à offrir à Brumhilda une sorte de cylindre, tout en lui expliquant son utilité et, en signe de remerciement, l’émissaire lui répondit d'un hochement de tête courtois.

« Danke, Sieur Ariman. »

Cet alors que l'Obliterator vint à tendre un verre à l'envoyée qui, dans un premier tant afficha une mine légèrement (très légèrement) surprise puis qui... en réitérant une petite révérence militaire, vint à dire.

« Danke... Vraiment mais... Je craint de ne pas pouvoir accepter ce verre, si la soif venait à se faire sentir, je me désaltérerait dans la grande salle, Sieur Ariman. Sur ce, je vous laisse. »

Une fois cette phrase dite, la brune, s'en alla vers ladite salle d'un pas toujours aussi calme. Bien que cet agent du chaos soit visiblement pas un mauvais bougre en soit, la femme préférait garder des distance professionnel avec lui, elle n'était pas vraiment là pour s'amuser au départ. Après... Il est vrai que le gros de sa missions était terminé, mais avec tout le gratin « ennemie » convié a cette fête, il vas s'en dire que la femme pouvait également ce permettre une petite pêche au information sous couvert de son anonymat. Cela ne pouvait après tout qu'être un plus, que ce soit pour elle, ou pour sa Reine. 
Journalisée


<=== For the best, only <3

Tags:
Pages: 1 ... 4 5 [6]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox