banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 4 5 [6] 7 8
  Imprimer  
Auteur Sujet: Le bal des Poupées  (Lu 12799 fois)
Karuta Roromiya
Avatar
-

Messages: 75



Voir le profil
Fiche
Description
Karuta est une jeune maid à moitié monstre, au physique d'adolescente mais à la mentalité d'enfant.
« Répondre #75 le: Janvier 06, 2018, 07:12:43 »

Dans son esprit, Karuta n'était là que pour être promenée et observée, mais les convives avaient visiblement d'autres projets. L'un d'entre eux demanda s'il pouvait la toucher, et ses maîtresses vampires laissèrent faire. En quelque secondes, elle se retrouva avec des tas de mains caressant ses fesses et tirant sur sa queue. Ils se faisaient plaisir sans aucune gêne, mais elle en tirait un certain plaisir. C'était agréable d'être tripotée de la sorte, surtout dans des endroits sensibles comme ceux-ci. Cependant, l'un des convives fit preuve de plus d'audace que les autres : il se présenta avec une sévère érection, ordonnant à la maid de venir la soulager comme la bonne petite chatte qu'elle était.

« Nyyyuuu... »

Le faire ici, au milieu de tous ces gens ? Karuta n'était pas vraiment du genre exhibitionniste, mais elle ne pouvait pas refuser. C'était une demande d'un invité de sa maîtresse, ça comptait presque autant que si c'était Evangeline en personne qui le lui avait demandé. Elle hocha donc la tête pour dire « Oui » et approcha de l'homme. A genoux devant lui, elle déboutonna son pantalon et le baissa avec son caleçon, juste assez pour pouvoir accéder à sa queue tendue. A cette vue, sa respiration s'accéléra, mais ce n'était pas que du désir, il y avait aussi une pointe d'angoisse. Faire l'amour avec un homme était une source de stress pour Karuta car, depuis qu'elle était arrivée au manoir d'Evangeline, toutes ses expériences sexuelles n'entrant pas dans le cadre de sa formation étaient principalement des expériences entre femmes. Elle se sentait plus à l'aise avec le beau sexe, et même si elle n'était pas ignorante des hommes, ils avaient tendance à la stresser. Néanmoins, elle savait que ses problèmes émotionnels n'avaient aucune importance dans le cas présent, elle devait faire au mieux pour plaire aux convives et ne pas contrarier sa maîtresse.

La jeune fille commença par frotter sa joue contre cette verge comme un chat le ferait avec un coussin, puis donna plusieurs coups de langue sur toute la longueur pour bien exciter l'homme. Après avoir bien humidifié ce sexe, elle le prit en bouche et commença à le sucer comme on le lui avait appris. Si elle avait su le faire avec Mélinda et Vanilla, alors il n'y avait pas de raison qu'elle ne puisse pas le faire avec cet homme. Elle aspira sa queue, creusa ses joues pour bien pomper l'air, elle joua avec ses testicules de sa main libre, fit des pauses de temps en temps pour miauler et ronronner, rappelant son rôle de chat, et continua ce jeu inlassablement jusqu'à ce que le convive ne finisse par se relâcher en elle. Tout ce qu'elle espérait maintenant, c'était de l'avoir satisfait. De son côté, elle ressentait un petit fourmillement d'excitation lui parcourir la colonne vertébrale, mais ne comprenait pas pourquoi. Était-ce de faire l'amour en public, de jouer avec cette verge ou juste parce qu'elle servait les intérêts d'Evangeline ? En tout cas, elle était heureuse.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Sharlie
Créature
-

Messages: 132

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
2m40 d'amouuuuUuuRr... Et 50cm de barbaque entre les cuisses <3
« Répondre #76 le: Janvier 09, 2018, 12:25:16 »

Sharlie

« Tu es féconde, n’est-ce pas ? C’est pour ça que tu utilises des préservatifs, je suppose… Musclée, féconde, endurante… Tu es l’un des plus grands rêves de Tekhos, Sharlie… Tu regroupes toutes les qualités des deux sexes, homme et femme. »

Sur ce, Sharlie vint à pouffer de rire.

« Bah... Peut être, en tout cas, à l'heure qu'il est, je suppose qu'il doit y avoir plusieurs mini-Sharlie à tekhos. »

Et ça, c'était vrai aussi. Sharlie utilisait pas toujours un préservatif et, du coup, comme la colosse était très féconde baaah... Elle avait assurément due semer ici et là de futur petite demoiselles musculeuses et pleine de joie de vivre et si la fécondité de Sharlie venait à être héréditaire et bien... Le projet de Miranda était finalement en marche.
Mais notre futa ne ce laissa pas trop aller à la discussion, parce que le blabla, c'est barbant ! Et au lieu de ça, elle revint s'affaler sur la dirigeante d'entreprise afin de lui voler un baiser tout en ronronnant comme un gros moteur v16.


« Alors... qu'est ce que c'est que tu veux faire maintenant, vilaine pervenche ? »
demanda alors Sharlie un sourire joueur pendu au lèvres.




Brumhilda

Ariman amenât petit à petit l'émissaire vers ses quartiers, toutefois, la femme, toujours aussi calme et professionnelle le laissa fare sans rien dire, écoutant les dire de l'Obliterator avec attention. Une fois dans lesdits quartiers, le monstre du chaos qu'était Ariman vint à offrir à Brumhilda une sorte de cylindre, tout en lui expliquant son utilité et, en signe de remerciement, l’émissaire lui répondit d'un hochement de tête courtois.

« Danke, Sieur Ariman. »

Cet alors que l'Obliterator vint à tendre un verre à l'envoyée qui, dans un premier tant afficha une mine légèrement (très légèrement) surprise puis qui... en réitérant une petite révérence militaire, vint à dire.

« Danke... Vraiment mais... Je craint de ne pas pouvoir accepter ce verre, si la soif venait à se faire sentir, je me désaltérerait dans la grande salle, Sieur Ariman. Sur ce, je vous laisse. »

Une fois cette phrase dite, la brune, s'en alla vers ladite salle d'un pas toujours aussi calme. Bien que cet agent du chaos soit visiblement pas un mauvais bougre en soit, la femme préférait garder des distance professionnel avec lui, elle n'était pas vraiment là pour s'amuser au départ. Après... Il est vrai que le gros de sa missions était terminé, mais avec tout le gratin « ennemie » convié a cette fête, il vas s'en dire que la femme pouvait également ce permettre une petite pêche au information sous couvert de son anonymat. Cela ne pouvait après tout qu'être un plus, que ce soit pour elle, ou pour sa Reine. 
Journalisée


<=== For the best, only <3
Serenos Sombrechant
Humain(e)
-

Messages: 2060

avatar

Mad King


Voir le profil
Fiche
Description
Le Roi des Trois Royaumes et le personnage le plus influent d'Ayshanra. Derrière ses allures détendues et son sourire charmeur, Serenos est un homme dangereux et incontrôlable, et une constante menace pour les royaumes continentaux. Son mépris pour le protocole lui ont attiré le titre de "Roi Fou".
« Répondre #77 le: Février 01, 2018, 07:24:57 »

[Je me faufile ici, là, l'air de rien 'w']


-Vous ne devriez pas, monseigneur.

Les yeux du Roi se tournent vers Hadrian. Un sourire éclair brièvement son visage pourtant sterne.

-Auriez-vous peur pour moi, Hadrian? Serais-je si fragile que je ne peux plus m'aventurer hors du continent par moi-même?
-Avec la disparition des Ivory, plus personne ne vous protègera si vous tombez sur un adversaire politique...

Ce nom. Chaque fois qu'il planifiait sortir du royaume, ses conseillers lui rappelaient ce qui était advenu de Nöly et Liam. Les Ivory. Les Ivory. Toujours ce nom. Il ne les avait jamais appelé "Ivory", mais toujours par leur prénom, ou avec leur titre en public. Mais il avait raison sur un point; il était en danger hors de Meisa. Mais depuis des années, il s'était enfermé dans la solitude et le confort du pouvoir. Régner était simple pour lui. Les Trois Royaumes étaient riches, stable, et la guerre ne menacait plus que les côtes, et seulement parce que Mordred, l'Empereur d'Ashnard, refusait de laisser les contrées étrangères oublier son existence. Mais tel était le fardeau de l'indépendance. Ses efforts pour rétablir avec Elena la relation politique qu'il avait avec ses parents étaient jusqu'à maintenant infructueuses, mais ce n'est pas pour autant qu'il allait baisser les bras. Elena était la fille de Liam et Nöly, et Serenos n'avait pas l'intention de la laisser affronter les loups seule.

Seulement, voilà. Depuis plusieurs années, son influence en Nexus s'était dissipée. Ses amis politiques étaient soient morts, disparus ou n'étaient plus en âge d'exercer un poste de décision au sein du gouvernement. Encore heureux que Jamiel lui accordait toujours une oreille... distraite. Il devait maintenant trouver de nouveaux amis, de nouveaux alliés.

Puisqu'il ne voulait pas être reconnu en arrivant sur le continent, Serenos avait fait préparer une mixture magique par ses alchimistes. La mixture était basée sur les propriétés de la Fontaine de Jouvence, mais contrairement à la mythique eau, la potion n'avait pas un effet permanent, puisqu'elle n'était pas d'origine surnaturelle. Une fois ingérée, la potion lui confèrerait l'apparence qu'il avait dans sa jeunesse. Le dosage était plus ou moins juste, et ses alchimistes lui assuraient un résultat qui le rapprocherait de sa vingtaine.

-Ivory ou pas, nous avons besoin de plus d'alliés, et les Trois Royaumes ne suffiront pas contre ce qui se prépare. Et puis, depuis le temps qu'Aglaë veut me faire enfiler une robe, c'est l'occasion ou jamais.

***

Le vin coulait déjà à flot depuis son arrivée. Il s'était fait discret pour essayer de reconnaître des visages familiers. Il reconnut donc facilement les traits de Mélinda Warren, l'esclavagiste qui avait possédé sa fille, Laurianne, que d'autres surnommaient Shion, qui avait été très... coopérative dans la restitution de la jeune princesse. Il y avait aussi la Princesse Alice Korvander de Sylvandell qu'il avait brièvement aperçue, qui avait également accueillie Laurianne chez elle avant de la remettre entre les mains de l'Amirale Ishtar, qui lui avait ensuite ramené sa fille. Une longue histoire dont les péripéties restaient encore vague dans la mémoire du Roi. Il faut aussi dire qu'il n'avait pas été un modèle de sobriété après avoir appris l'existence de sa bâtarde, qui représentait un autre souci, un autre problème pour lui. Il reconnut également Miranda Forge, une célébrité Tekhane et une entrepreneure de renom, mais il ne la connaissait pas; sa réputation néanmoins était grandiose et suffisait au Roi pour ne pas lui faire confiance. Puis, ses yeux s'étaient attardés sur Ariman. Ce n'était pas la première fois qu'il le croisait, mais ils ne s'étaient jamais adressés la parole. Un serviteur du Seigneur du Chaos Akon. Un autre problème qu'un jour, il devra s'attarder à régler. Puis, enfin, Évangeline. Jusqu'à récemment, il n'avait jamais entendu parler de son hôte, puisque sa nation était plutôt jeune. Il savait quelques bribes d'information; une puissante magicienne, ou du moins un être capable de transformer un autre en une créature appelée "Poupée", qui règnait sans partage sur sa petite nation. Serenos avait besoin d'en savoir plus sur elle. Elle n'avait pas acquise une réputation suffisamment négative pour qu'il se sente obligé d'agir à son encontre, mais il avait bien l'intention d'analyser ses motivations.

Une chose que Serenos avait complètement oublié, c'était que l'alcool et la potion qu'il avait ingérée pour se faufiler dans la soirée sans se faire remarquer par ses ennemis n'étaient pas deux substances qu'il convenait de mélanger, donc après quelques verres et quelques mots, il avait complètement perdu la notion du temps. Pour la plupart, le "jeune" ambassadeur était simplement discret, les yeux dans le vague et un silence presque obstiné. Parfois, il répondait par un simple mouvement de tête, sans décrocher son regard de ce qu'il semblaît être le seul à pouvoir percevoir.

Lorsqu'il revint à lui, les quelques personnalités qu'il avait reconnu s'étaient éparpillées. La magie palpitait dans l'air, lui donnant le tournis. Il se prit un instant la tête en main et prit une grande inspiration, essayant de rétablir ses barrières défensives. L'alcool tournait dans son esprit, mêlé à cette essence qu'il ne parvenait pas à complètement effacer de sa tête. Quelque chose se passait.

Il se releva difficilement et tituba jusqu'à la première cruche d'eau qu'il vit. Il s'en versa une coupe, qu'il avala d'un trait.

-Vous allez bien, majesté? s'enquit Hadrian.

Comme toujours, son fidèle compagnon n'avait pas laissé son côté. Sa tendance à s'inquiéter avait quelque chose d'à la fois profondément agaçant, mais également charmant. S'il pouvait faire l'effort de se trouver une jeune femme et de lui faire la cour, il ne serait peut-être pas autant sur les dents et toujours à pourchasser le Roi dans ses aventures hors de Meisa. Pauvre Jahala, qui n'attendait que son regard et ses attentions pour se laisser tomber dans ses bras.

Pour le réconforter, le Roi força un sourire et lui adressa des mots rassurants, malgré la sueur qui collait ses cheveux noirs à ses tempes.

-Je me porte à merveille, Hadrian. Vous devriez aller faire un tour, essayer de vous mêler à la foule. Vous ne récolterez aucune information à mes côtés.

Malgré son souci, le Chevalier-Capitaine de la Garde Royale savait ce qui lui en coûterait de défier cet ordre à moitié voilé. Le Roi voulait avoir la paix. Il posa une main sur son coeur, puis prit son congé, ce qui ne l'empêcherait pas de rôder dans les environs, au cas où son seigneur aurait besoin de son assistance.

Le Roi étira un sourire et profita que son fidèle garde du corps ait le dos tourné pour se volatiliser, se faufilant dans la foule très rapidement. Il n'eut pas fait quelques pas qu'il fut arrêté net par un convive qui en avait pris un petit peu trop. C'est avec une haleine empestant l'alcool et le skooma que le convive lui agrippa le bras.

-Hep, mamzelle, z'allez où? Oh, l'dame Evanzeline, elle z'a des bonnez z'amies, l'dame!

Serenos planta rapidement ses pieds dans le sol et tira du bras pour se libérer de la prise de cet idiot en pleine ivresse. La potion avait également réduit sa masse musculaire, et à son grand dam, malgré son taux élevé d'alcoolémie, le bougre avait une prise solide, et pas question de faire une scène maintenant; attirer l'attention était déjà une mauvaise idée, mais avec les armoiries que cet imbécile arborait sur son torse, il devina facilement qu'il appartenait à une noble maison. La poisse le suivait partout.

-Je crois que vous faites erreur, monseigneur.

Déjà parce que Serenos n'était pas une femme, mais aussi parce qu'il n'était pas des "amis" de la Dame Évangeline.

-Faites pas vôt' mijorée, mamzelle! Tout l'monde s'amuse sauf l'vieux Richard! V'nez 'vec moi, j'vais vous montrer d'belles choses, moi, oui!

Serenos avait maintenant deux options; lui casser un doigt ou crier à l'aide. Enfin, c'était les deux options qu'il avait en tête, et elles étaient toutes les deux très tentantes, sauf que la première le ferait crier de douleur, et la seconde rameuterait immédiatement Hadrian qui n'hésiterait pas à tuer le gros porc.
Journalisée

Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 240


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
Fiche
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #78 le: Février 03, 2018, 02:35:04 »


La chambre d’Alice :

Anna-Marie n’en revenais pas de ce qu’elle venait d’accepter. Coucher avec une princesse pour le bien de sa mission. Certes maintenant elle travaillait pour une caravane de prostitué, mais elle ne l’était pas elle-même. En fière chevalier, c’était limite humiliante, mais pour sa princesse elle était prête à faire cet effort. La chevalière était nerveuse et il y avait de quoi, de cette « échange » dépendais le droit à la caravane de traversé Sylvandel, puis même si elle n’était pas vierge, son expérience sexuelle n’était pas bien grande. De plus elle n’avait jamais rien fait avec une femme. Elle avait des idées de comment ça pouvait se passer, après tout les clientes n’étaient pas si rare à la caravane et les prostitué qu’elle protégeait et sa princesse aussi couchait parfois avec des femmes sans vraiment se cacher. Mais entre le voir et le pratiqué soit même c’était un véritable fossé.

Elle regarda la princesse retira sa robe qu’elle venait juste de mettre. Anna-Marie l’observa dans ses élégants dessous, elle était très belle, même elle qui n’avait pas d’attirance particulière pour le sexe d’un coté comme de l’autre, reconnue qu’elle était attirante. Elle se laissa guidé par la princesse qui lui demanda de s’allonger sur le lit à coté d’elle. Ne devait-elle pas retiré au moins son armure avant ? Certes c’était une armure légère offrant une protection minime mais une grande mobilité. Pour l’instant elle se contenta de s’allonger alors que la princesse s’installa au-dessus d’elle, lui avouant son attirance pour les femmes en armure et l’embrassa. Embrassé une personne de son rang était quand même un sacré honneur et la chevalière se laissa faire. Il était rare qu’elle se trouve dans une telle situation à ne pas savoir comment agir et se laisser alors guider.  Ce baiser n’était pas désagréable, après tout cette expérience commençait à l’intéressé au-delà de l’intérêt pour sa princesse, au-delà des risques de pas la satisfaire et d’échoué sa mission, la curiosité commençait à travailler, peut être la trop grande retenue qu’elle s’imposait et que là qu’elle en avait « pas le choix » elle pourrait vraiment savourer ?


-Je n’est jamais rien fait avec une femme princesse, j’espéré malgré tout ne pas vous décevoir.

Malgré tout son dévouement à sa cause, la forçait à tout faire pour y arriver et était bien déterminé à satisfaire au maximum la princesse de Sylvandel.


Temple de Mania

Evangeline venais de proposer à Samara un entretien plus au calme dans un autre lieux après son rendez-vous. Lui donné d’avantage d’information sur elle-même et même sur sa magie ou son culte ne la dérangeait pas. Que Samara se méfie d’elle était après tout normal, Evangeline n’était pas une sainte et en tant que dirigeante et grande magicienne, elle avait du pouvoir.

-Après mon entretien je vous retrouverais. Si vous cherchez la princesse vous la trouverez dans le quartier Ashnardien dans sa chambre.

Une fois l’archimage sortie du temple, Evangeline s’avança vers le globe. La soirée était bien plus animée que ce qu’elle avait prévue et regrettait    de devoir garder cette surveillance sur les invités pour éviter d’autre incident. Elle activa finalement le globe sentent son effet se propagé, la prêtresse de la folie était prête à recevoir la fameuse invitée.
Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7629



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #79 le: Février 04, 2018, 07:31:46 »

MÉLINDA WARREN

Mélinda avait passé un accord avec Evangeline, en vertu duquel il lui incombait de diriger un grand centre de plaisir, afin de donner envie aux Terrans de venir ici, et de rester. Mélinda en venait à se demander ce qu’Evangeline avait prévu pour Karuta. La petite servante docile et timide était très belle dans sa séduisante catsuit, et la vampire sourit en percevant sa forte gêne à l’idée de faire l’amour en public. Là, sous les yeux de tout le monde, sans aucune protection... Le client obèse était impatient, exhibant sa trique sans hésitation. Assurément un Ashnardien, et Karuta, tout en étant gênée, prit ce membre en bouche.

La vampire l’observa lentement, tout en regardant sa femme, lui souriant tendrement.

« Elle est douée, non ?
 -  Je trouve aussi, mon amour... »

Une grosse main se serra sur les cheveux de Karuta, puis la petite « neko » continua à agir, sans pouvoir, après tout, faire grand-chose d’autre. Elle pompait le dard du client, qui grognait lentement, enfournant sa grosse queue dans sa bouche. Plusieurs autres convives les regardaient en gloussant, d’autres avec des envies de convoitises dans les yeux. La prostitution de Karuta commençait plutôt bien, et la jeune femme finit par sentir le sperme chaud de l’homme éclater dans sa bouche.

« Aaaahhh... Putain, bois bien, salope de neko, hmmm... !! »

Le foutre éclata en elle, puis l’homme retira son chibre. Mélinda ricana encore, et se rapprocha de Karuta, qui semblait toute confuse.

« Tous ces gens te regardent, petite traînée... Ils voient en toi la petite salope que tu es vraiment, sous tes airs de mijaurée et de princesse... Allez, avoue tout à ta Maîtresse... »

Mélinda n’était pas, techniquement parlant, la Maîtresse de Karuta, mais elle s’estimait suffisamment proche d’Evangeline pour pouvoir jouer ce rôle, au moins provisoirement.

« Tu aimes ça, hein ? Ces regards qui se posent sur toi, le sentiment d’être l’objet de toutes les attentions ? Allez... Pourquoi n’es-tu pas honnête, hein ? Je sais que, tout ce dont tu as envie en ce moment, c’est de sentir davantage de belles queues venir te prendre de partout... Pas vrai, ma petite chatte ? »


MIRANDA FORGE

Après cette séance de baise intensive avec Sharlie, Miranda reprenait des forces. Jenny l’avait prévenu, certes, mais, même malgré ça, le niveau restait quand même soutenu. Miranda avait vraiment créé un être parfait. Sharlie ne le réalisait pas, mais Miranda pensait chaque mot de ce qu’elle disait. Pour elle, Sharlie représentait l’évolution du sexe masculin. À ses yeux, Sharlie était un meilleur mâle que les hommes usuels. Elle représentait l’objectif ultime du Projet Unification, à savoir  aboutir à la disparition des hommes, et à la création de femmes futanaris comme Sharlie, des pondeuses dont le rôle serait de lutter contre les problèmes de fécondité. À terme, ce n’était ni plus ni moins qu’une réécriture des deux sexes que GWC envisageait de faire.

Et Sharlie était le prototype de ce monde parfait.

Miranda sourit quand la femme lui demanda la suite, et caressa son ventre, avant de se pencher vers elle, et d’embrasser l’une de ses seins.

« Oui, tu as un sacré appétit, Sharlie... C’est normal, je ne t’aurais pas imaginé autrement. »

Parler d’un rapport filial entre les deux serait sans aucun doute exagéré, mais Miranda était juste fière de voir ce que Sharlie était devenue, et de constater que, finalement, la Futanari était revenue auprès d’elle.

« Ce que je veux faire, maintenant ? »

Elle sourit encore, puis mordilla légèrement le sein de la femme, à hauteur du téton.

« Ma chérie, tu vas me baiser bien fort, c’est ça que je veux... Voir à quel point Sharlie est à la hauteur de sa réputation, tu comprends ? »


ALICE KORVANDER

Il fallait vraiment croire qu’Alice était devenue une femme très perverse... Suffisamment pour coucher avec cette femme, sans trop se demander pourquoi. Anna-Marie était belle, bien sûr, ce qui était, en soi, un argument tout à fait suffisant, mais il y avait aussi autre chose. Le sexe ne l’effrayait plus autant qu’auparavant, et elle pouvait le réaliser en voyant les hésitations d’Anna-Marie. La courageuse guerrière aurait sans doute été plus à l’aise à l’idée d’affronter un ours, plutôt que de devoir coucher avec une Princesse. En même temps, Alice lui avait doucement mis la pression, mais c’était, après tout, un bon moyen de la forcer à agir comme elle le voulait. Et, en l’occurrence, tout ce qu’Alice voulait, c’était coucher avec elle. Elle goûta à ses lèvres, et à califourchon sur elle, sourit devant ses hésitations, n’hésitant pas à caresser ses seins à travers son armure, ses pouces caressant les rebords de ses seins, appuyant dessus.

Anna-Marie était vraiment somptueuse, et Alice ne savait tout simplement pas par où commencer.

« Tu es donc vierge du contact féminin, Anna-Marie ? Ce n’est pas grave... Au contraire, même, je suis honorée d’être ta première fois. Ne t’inquiète pas, il y a tout, ici, pour s’occuper de toi. Mélinda a participé à l’organisation de cette soirée, tu sais... La connaissant comme je la connais, elle ne m’a pas donné cette chambre par hasard. »

Peut-être même que c’était à cause d’elle qu’Alice réagissait ainsi. Mélinda avait souvent bu au sang de la Princesse, et, maintenant que la vampire commençait à maîtriser la magie rouge... Mais Alice était peut-être juste en train de se chercher une excuse. En tout cas, pour l’heure, elle s’amusait avec Anna-Marie, ressentant un profond plaisir croître en elle, comme une sorte de soif de domination, d’appétence naturelle pour le fait de former cette puissante guerrière. Elle comprenait mieux ce que Mélinda devait ressentir, maintenant, quand elle humiliait et dominait ainsi des individus bien plus puissants qu’elle...

La Princesse posa son doigt sur les lèvres de la femme, en caressant délicatement le pourtour, et continua à masser son sein avec l’autre.

« Tourne-toi, Anna. Couche-toi sur le ventre, et tends tes bras contre les barreaux du lit. »

Alice s’écarta au passage, et ouvrit un placard, trouvant rapidement tous les instruments usuels de Mélinda. Elle attrapa une sangle, et retourna ensuite sur le lit, puis l’utilisa pour nouer les poignets d’Anna-Marie autour  du barreau du lit. Elle serra ensuite un peu les liens.

« Voilà... ! Maintenant... »

La Princesse se retourna, et caressa le dos d’Anna-Marie, grattant les cordages, et glissa jusqu’à ses fesses, constatant que l’armure les moulait à la perfection. De fait, Alice put poser chacune de ses mains sur les fesses de la guerrière, et les écarter, serrant ces dernières. De quoi confirmer le fait que l’armure était magique, ce qui fit sourire la Princesse.

« Tu sais, habituellement, les armures ne moulent pas autant le cul comme ça... Alors, comment concilier ce que tu dis avec ce que tu portes, hum ? »

Joueuse, Alice se pencha vers la croupe de la femme, et lécha cette dernière, glissant le long de l’armure, sentant le contact de l’armure... Mais un contact assez adouci, qui l’amena à embrasser cette portion de son corps.

« Allez, Anna-Marie, il est temps de se confier... Dis-moi à ta Maîtresse quelles sont tes aventures sexuelles, tes fantasmes... À moins que tu ne sois vierge... ? »


SAMARA

Une servante d’une divinité de la Folie... Tout ça était particulièrement troublant, et nécessitait à Samara une période de réflexion. Elle avait besoin de s’entretenir avec Mélinda, bien sûr, mais aussi de se renseigner davantage sur Evangeline, d’avoir un entretien personnalisé avec elle. Tout ça viendrait en son temps, bien sûr, et, pour l’heure, elle retourna donc dans le hall central de la fête. L’Archimage observa les convives, cherchant une trace de Mélinda. Avançant le long des coursives et des couloirs, elle la vit dans un hall, occupée avec sa femme et une esclave en catsuit.

*Hum... Je ne sais pas si le moment est opportun pour la déranger...*

Samara perçut soudain une présence magique, et tourna la tête. Elle se tenait en hauteur, sur une mezzanine, et se rapprocha, avisant une présence fluette, une femme (vue de dos) dans une longue robe noire, qui était importunée par quelqu’un, et sous le regard vigilant d’un homme en armure.

*Cette signature magique... Où l’ai-je déjà perçue ?*

Intriguée, Samara se rapprocha, et se retrouva dans le dos de la jeune femme.

« Bonsoir... »

Elle porta son regard acéré vers le convive ivre, et ses yeux s’illuminèrent fortement... Puis l’homme tomba en arrière, succombant au sort d’endormissement, témoignant de ce fait des pouvoirs télépathiques de la démone.

« En voilà un qui ne nous embêtera plus comme ça... »

Reportant ensuite son attention sur la femme, Samara reprit :

« Je crains n’avoir encore jamais eu l’occasion de vous voir, Madame... Je suis Samara, Archimage de l’Empire d’Ashnard. Et vous ? »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Ariman
Créature
-

Messages: 840



Voir le profil
Fiche
« Répondre #80 le: Février 04, 2018, 09:12:55 »

Visiblement l'envoyée voulait en rester à des rapport professionnel et c'est bien dommage mais c'était de bonne guerre. Pour un agent du chaos qui étaient réputés être des brute portés sur leur vice Ariman montra étonnamment galant et laissa partir Brumhilda en faisant une révérence polie. Après tout les festivités étaient très loin d'être terminé.

Après que l'envoyée soit partis et après avoir fait le tris dans son cerveau des affaires qu'il était en court et ce qu'il devait faire une qu'il en aura terminé Ariman se rendit à nouveau dans la salle de bal. Vu qu'il en avait terminé avec les affaires pour ce soir un peu de débauche le détendra surement pour affronter la journée suivante restait à trouver chaussure à son pieds et cela n'allait pas être facile. La majorité des convive connaissaient la réputation d'Ariman et le craignait ou le détestait même ceux de Nexus bien que Ariman leur ai rendu service après qu'ils l'aient supplier de l'aider. Donc le mieux à faire serait de se répercuter sur personnel de maison d'Evangéline quoique beaucoup d'entre eux soient en grande majorité des marionnette si ce n'est tous et bien qu'il avait du mal à faire la différence Ariman n'était pas très chaud pour tenter une experience sexuelle avec une poupée éduquée pour satisfaire ses caprice. Sur le coup Ariman regrettait un peu de ne pas avoir amené ses concubines ou de n'avoir pas eu la présence d'esprit d'inviter Sélène pour mettre de l'ambiance elles avaient quand même toute de la personnalité quoique Ariman doutait que l'Amazone soit du genre à apprécier les choses protocolaire même dans une orgie.


"Bah ! Je verrait bien ce qu'on me proposera !" Se dit Ariman perdu dans ses pensée et s'approchant du buffet pour manger un morceau jusqu'à ce qu'il entend une voie féminine qui le tira de sa réflexion.

« Tu aimes ça, hein ? Ces regards qui se posent sur toi, le sentiment d’être l’objet de toutes les attentions ? Allez... Pourquoi n’es-tu pas honnête, hein ? Je sais que, tout ce dont tu as envie en ce moment, c’est de sentir davantage de belles queues venir te prendre de partout... Pas vrai, ma petite chatte ? »

Ariman se retourna et vis du haut de sa grande taille Melinda Warren et une des servantes d'Evangeline. Ariman s'en souvenait vu qu'elle lui avait servis à boire une fois et un tas de noble la queue à l'air ou bandant au travers leurs vêtements. Le hic pour eux c'est que la présence d'Ariman avait soudainement refroidis l'ambiance de quelques degrés. L'aura des puissances de la ruine que projetait l'Obliterator et son aspect monstrueux avait plus tendance à faire fuir les gens qu'à les attirer. Complètement effrayer par sa présence les nobles débandèrent et s'esquivèrent prétextant un rendez vous. Ariman esquissa un rictus et pris ensuite un air gêné devant Mélinda qui semblait être accompagnée en plus de la soubrette déguisé en chat.


- Hum... Je suis... Désolé ! Hurm... Je n'avait pas l'intention de vous embêter. Dit il en prenant un air sincèrement confus.

En plus c'était vrais il n'avait eu aucune intention de nuire il voulait juste manger peu être boire un peu et voir une servante d'Evangéline pour la mettre dans son lit pour le reste de la nuit. Il avait été tellement pris dans ses reflexion qu'il n'avait pas fait attention.

Journalisée
Karuta Roromiya
Avatar
-

Messages: 75



Voir le profil
Fiche
Description
Karuta est une jeune maid à moitié monstre, au physique d'adolescente mais à la mentalité d'enfant.
« Répondre #81 le: Février 09, 2018, 06:24:43 »

Karuta venait de satisfaire un homme au beau milieu de la salle de réception du manoir d’Evangeline, et maintenant tous les regards étaient tournés vers elle. Un sentiment mêlé de malaise et de plaisir la gagnait. Elle n’aimait pas être observée par autant d’yeux alors qu’elle faisait des choses sexuelles, mais d’un autre côté, savoir qu’elle attirait l’attention lui plaisait. Et Mélinda, qui devait probablement sentir ce doute en elle, lui parla de façon à attiser son désir et la pousser à vouloir se faire baiser plus fort.

« Mais… maîtresse je… je ne sais pas… »

Aimait-elle ça au point de se faire prendre par plusieurs sexes en même temps sous les yeux de tous ces gens ? Elle ne savait même pas si c’était une question ou un ordre.

« Vous… vous voulez que je fasse l’amour aux invités… ici… et maintenant ? »

Plusieurs hommes et quelques femmes se préparaient déjà pour venir baiser Karuta quand l’un des invités de la fête s’approcha du groupe. Il s’agissait du géant en armure à qui la maid avait servi à boire un peu plus tôt et qui lui avait fait peur sur le moment. Sa présence poussa les autres convives à s’éloigner, et même la jeune fille alla partiellement se cacher derrière les jambes de sa maîtresse vampire. Bien que l’individu s’excusa d’avoir interrompu ce qui se passait, il n’en restait pas moins effrayant. Elle ne le regardait même pas dans les yeux.

« Nyuuu… »

Devait-elle lui parler ? Devait-elle faire lui servir à boire ? Mélinda et Vanilla l’avaient amené ici pour qu’elle soit leur petit chaton dévergondé, mais Evangeline comptait sur elle pour satisfaire aux demandes de tous les invités. A qui devait-elle obéir en priorité ? Et surtout, si elle faisait quelque chose, est-ce que Ariman allait soudainement vouloir aussi profiter de ses talents sexuels ? Elle était effrayée à l’idée de savoir ce qu’un monstre pareil pourrait lui faire.

A force de réfléchir, Karuta ne faisait rien, elle restait juste cachée derrière Mélinda et Vanilla, les laissant discuter avec le géant en armure.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Sharlie
Créature
-

Messages: 132

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
2m40 d'amouuuuUuuRr... Et 50cm de barbaque entre les cuisses <3
« Répondre #82 le: Février 17, 2018, 01:51:59 »

Temple de Mania


ça y est... Enfin, la magie du Palantir s'éveilla au sein du Temple de Mania. Les Ancienne pierres de visions perdus était, originelles ou non (comme celle d'Evangeline)de puissants artefact, des objets à l'origine créer par les déité Primal elle même. Quelque longues seconde de silence vinrent alors à figer la scène, l'atmosphère s’alourdissant petit à petit puis... L'espace d'un instant, les bougie se mirent à vaciller tendis qu'un petit ricanement féminin sembla sortir d'outre tombe.

Cet alors que dans l'ombre, à peine éclairée par les bougie, la forme malaisante de deux yeux vinrent à apparaître, des yeux au pupilles luisante, comme celle d'un animal au cœur des ténèbre.
Lentement, le bruit de petit talons vint à retentir dans la pièce... Puis, apparut alors la silhouette fluette et courte d'une jeune fille au cheveux sombres, habillée d'une robe noire et rouge. Cette demoiselle n'étant autre qu'Alice Liddell.

« Bon-sourd, bougeoir ! » Dit elle d'abord avant de faire une révérence exagéré à Evangeline ! « J'ai légèrement changée mon apparence pour l'occasion... Comment trouvez vous mes couettes ? » Enchaina t-elle en soupesant l'une d'entre elle. « Couette couette, rillette, salopette, ciiiiiii-BOULETTE ! Ahhahaah !... Hum ! »

Calmement, Liddell revint à sagement mettre ses mains derrière son dos, avant de faire le tour de la salle en regardant les hommes perdue au seins de leur folie.

« Ça fait longtemps que je souhaite vous rencontrer Evangeline... Après tout, en temps que créations de Mania, vous êtes... Tu es... Tu es ! Tu es un peu la chair de ma chair. »

Liddell se stoppa alors et regarda Evangeline droit dans les yeux.
« Mais avant tout, j'aimerais savoir quelque chose... Comment ce portes les fruits de mon héritages ? Mania est elle toujours active ? Ou les mœurs de l'Orde et la rigidité d'Ashnard on totalement fini de la dissuader de continuer a s’alimenter ? La folie après tout, est vivace chez tout les êtres vivant... Que c'est il passé ?   »

Cet alors que la jeune demoiselle vint à s'approcher d'Evangeline, saisissant ses mains afin de les faire chanceler de gauche à droite.

« Mais soit, je parle trop... Toi, as tu des question à me poser ? Hm ? »

Avec toujours le même sourire Liddell plongea son regard dans celui d'Evangeline avant que Chess ne vienne a poser sans un bruit, ses lourde patte griffue sur les épaules d'Evangeline, sa tête apparaissant alors juste a coté du visage de cette dernière.



Sharlie


« Ma chérie, tu vas me baiser bien fort, c’est ça que je veux... Voir à quel point Sharlie est à la hauteur de sa réputation, tu comprends ? »
« Grmmmh ! Oh que oui ! Ça je comprend tout à fait !

Sur ce, la grand futa revint à s'affaler (légèrement) sur miranda afin de l'embrasser langoureusement  tout en palpant amoureusement les beaux seins rond de la dirigeante tekhanne. Caressant ensuite son son ventre et ses cuisses en continuant de la bizouller. Suite à cela, Sharlie vint alors à saisir miranda avant de ce s'affaler sur le dos, sa queue toujours bien droite et mettant ainsi Miranda sur son corps, en position de « force », au dessus d'elle.

« Aller misstinguette, chevauche mon chibre et montre a ta grande futa comme tu aime t'empaler sur sa grosse queue <3. » Clôtura t'elle en passant ses mains derrière sa tête tout en ne quittant pas un seule instant la femme, ce permettant juste le temps de quelque seconde, d'attraper sa queue par la base afin de la faire tapoter contre le ventre de Miranda, bien décidée a voir cette derrière ce trémousser sur sa bite.
« Dernière édition: Mai 04, 2018, 06:57:53 par Sharlie » Journalisée


<=== For the best, only <3
Serenos Sombrechant
Humain(e)
-

Messages: 2060

avatar

Mad King


Voir le profil
Fiche
Description
Le Roi des Trois Royaumes et le personnage le plus influent d'Ayshanra. Derrière ses allures détendues et son sourire charmeur, Serenos est un homme dangereux et incontrôlable, et une constante menace pour les royaumes continentaux. Son mépris pour le protocole lui ont attiré le titre de "Roi Fou".
« Répondre #83 le: Février 17, 2018, 04:24:20 »

L'homme continuait de lui tirer sur le bras, mais le sorcier n'était pas près de le suivre. Plantant ses pieds au sol et restant solidement en place, le Roi ne bougeait pas d'un centimètre malgré la force de l'invité. Derrière lui, il sentait le lourd regard de Hadrian qui venait de s'apercevoir que le Roi avait tenté de filer en douce. Avant que le Chevalier Capitaine de la Garde Royale ne pose le moindre geste, quelqu'un se porta au secours du Roi de Meisa; une femme. Démone. Un frisson d'horreur parcourut l'échine alors que Samara, l'Archimage de l'Empire Ashnardien, une allié proche de l'Empereur Mordred, apparut derrière lui et lançait un sort de sommeil sur le convive, libérant finalement le Meisaen de sa prise.

-En voilà un qui ne nous embêtera plus comme ça... dit-elle tout simplement.

Une perle de sueur glissa sur la tempe du Roi, témoin discret de sa panique. Que devait-il faire, maintenant? Il ne pouvait pas cacher qui il était à une femme comme elle. En moins de temps qu'il ne le faudrait pour trouver un mensonge suffisamment convaincant pour garder son identité secrète. Vint enfin la question qu'il redoutait.

-Je crains n’avoir encore jamais eu l’occasion de vous voir, Madame... Je suis Samara, Archimage de l’Empire d’Ashnard. Et vous ?

Il mesura un instant le risque, puis se dit que de toute façon, elle ne tarderait pas à identifier son interlocuteur, avec ou sans ses mensonges. Plutôt que de se révéler à l'oreille d'un indiscret, il s'approcha de la démone, enlacant son cou, puis il releva son menton pour la porter à son oreille.

-Nous nous sommes déjà rencontrés, Archimage Samara, mais jamais sans escorte ou sans l'Empereur présent, murmura-t-il. Je suis Serenos Sombrechant, Roi de Meisa, de Narthi et d'Aranie.

Advienne que pourra. S'il devait entrer dans un combat, là maintenant, il devrait abandonner sa mascarade et reprendre son apparence normale pour l'affronter, mais ce serait un moindre mal. Tous ses sens magiques en alerte, il attendait que Samara manifeste son pouvoir d'une quelconque façon; avec une telle proximité, il était assuré de pouvoir répondre à n'importe quelle menace très rapidement. Il espérait néanmoins ne pas avoir à se battre immédiatement, surtout pas en territoire neutre; cela pouvait finir très mal.
« Dernière édition: Février 17, 2018, 09:18:51 par Serenos Sombrechant » Journalisée

Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 240


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
Fiche
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #84 le: Février 19, 2018, 02:38:01 »


Chambre d’Alice :

Anna-Marie était allonger sur le lit avec la princesse de Sylvandell sur elle. Cette dernière semblait tout particulièrement apprécié la situation. Surement qu’elle faisait tout ça pour évacué le stresse et la peur se qui lui était arrivé un peu plus tôt, du moins ce qu’Anna-Marie avait envie de croire. Elle sentait les mains de la princesse sur sa poitrine. Il faut dire que son armure était plus élégante et sexy que vraiment faite pour la bataille offrant une facilité à l’accès de son corps. C’était une sorte d’armure d’apparat, mais il était quand même possible de sa battre avec. L’armure laissait certes des ouvertures, mais elle était extrêmement légère et l’alliage magique qui la composait lui offrait une souplesse qui n’était pas possible avec un métal normal. Ainsi les chevalières les portaient dans des événements du genre pour pouvoir se montrer sans être gâché derrière une armure, sans se retrouver nue si elles devaient intervenir.

C’était l’explication que lui avait fournie sa mentors à l’époque. Une femme chevalier qui avait sa propre vision de la chevalerie, qui semblait presque à l’opposé à se qu’on lui avait toujours appris. Aujourd’hui Anna-Marie comprenait mieux à quel genre d’utilisation, elle faisait référence…

La princesse après s’être joué de ses lèvres et de sa poitrine lui demanda de se retourner. Approchant ses bras des barreaux du lit, elle devina facilement se qui l’attendait. Ce n’était pas rare qu’elle trouve des filles de la caravane ainsi attaché dans leur lit ou dans une cage pour attirer la clientèle. Son expérience propre en matière de sexe était faible, mais elle avait vue beaucoup de chose, même si c’était souvent de loin. Sans surprise la Princesse, viens donc l’attaché au lit, avant de nouveau lui monté dessus et de joué cette fois avec ses fesses. Ne s’empêchant pas un commentaire sur son armure qui était extrêmement moulante à ce niveau-là.


-C’est un héritage de ma mentor. Une armure pour se « montrer » en cérémonie.

Même si elle n’était pas très fan du style de l’armure, elle en apprécié le confort et la portait en souvenir de sa mentor morte durant la nuit de la trahison. La princesse lui demanda alors de lui parler de ses fantasmes, se mettant en place en tant que « maitresse ». Tout ça n’était qu’une sorte de jeu à ses yeux.

-Non je ne suis pas vierge. J’ai déjà couché avec un homme…une fois…Je ne suis pas très attiré par les plaisirs charnels, au grand drame de ma Princesse.

Elle ne parlait pas d’Alice cette fois ci.

Le temple de Mania :

Evangeline attendit que l’artefact crée enfin le contact et ne fallut pas longtemps pour qu’apparaisse la fameuse invitée.  Une apparence de petite fille, Evangeline ut un petit sourire en la voyant. Elle avait tout de se qui plaisait tant à la Griffe Rouge. Combiens de fille de son genre avait fini dans son bain ? S’abreuvant et se beignant dans leur sang ? Une nostalgie d’une de ses anciennes vies, voilà ce que lui inspira son apparence. Es que c’était volontaire ? Ou un pur hasard ? Après tout qui pouvait se vanter de connaitre les trois femmes qui la formait maintenant ? Trois femmes de trois époques différentes et même de mondes différents ?

-Bonsoir et bienvenue, vous êtes ravissante. Mais je vous verrai bien teinté d’un peu plus de rouge.

Elle avait une façon de parler qui faisait penser à la Déesse elle-même, se qui continua à la faire sourire. Tout ça aurait put en perturber plus d’un, mais pas elle. La chair de sa chair ? Que voulait -elle dire par là ? De se qu’elle savait de la Déesse elle-même, ou plutôt de se qui lui avait transmit la Folle. Elle était comme beaucoup de personne qui en rencontré la Déesse une « bénie » si on peut dire ça. Un être qui de part sa folie à un moment intéressé la déesse et à reçut des pouvoir de sa part.

-C’est un honneur d’attiré votre intention ainsi.

Elle lui posa alors des questions sur Mania elle-même. Il est vrai qu’en tant que Prêtresse de la folie, elle était plutôt bien placée pour lui répondre.

-Mania est en se moment rentré en sommeil. Elle se nourris de la folie des êtres des différent monde et se plonge dans sa propre folie. Pour autant son influence est toujours là à travers les Déesses Mégère et Tisiphone.

En entendant le nom d’Ashnard, la Folle qui jusque là ne c’était pas montré débarquât.  La Folle, la petite poupée était l’une des créatures de la folie. Il n’était pas rare qu’un être « bénie » par la déesse, se retrouvait alors avec une créature offerte par cette dernière comme compagnon. Ses créatures étaient souvent des êtres crée par Mégère, des objets ou des créatures qu’elle remodelé pour s’amusé. Ces créatures de la folie étaient alors une sorte de messager ou d’espion voir de lien entre la personne et les Déesses elles-mêmes. La Folle était donc l’une de ses créatures associer à Evangeline.

-Oh mais ce n’es pas Ashnard qui a de l’influence sur la folie, mais bien l’inverse. Hihi, Je suis certaine se que réserve les plans de Tisiphone pour Ashnard et son empire vas vous plaire !


Evangeline regarda la poupée avec une certaine surprise. Elle savait qu’il se passait quelque chose là-bas, qu’il y avait un développement de la folie anormal et que l’une des Filles de La Folie y était pour quelque chose.

-Que veux-tu dire ? Qu’es qui se passe à Ashnard ?


-Tutute ! Ça ne te regarde pas grosse vache ! Sa ne concerne que l’œil et le Fantôme.


L’œil ? Evangeline connaissait se nom, c’était une des créatures de la folie confié à une démone qui visait au harem de Mélinda, mais qui était ce Fantôme ? Surement une autre Créature. Evangeline voudrais bien interroger d’avantage la Folle, mais cette dernière semblait déterminée à la laisser sur ce mystère. Puis elle avait une invitée et sa belle créature qui se permettait de poser sa patte sur elle. Son invité la regardait droit dans les yeux. En temps normal, c’était quelque chose de peu recommandé. Les yeux d’Evangeline créait naturellement un sentiment d’infériorité à celui qui les croise, mais avec un certain degré de folie, cet effet ne se faisait plus. Il ne restait plus à prouvé à son invité l’étendu de cette immunité.

-Effectivement j’ai des questions à vous poser. J’aimerais connaitre mieux votre vrais Nature. Mais aussi savoir si vous entendu parler d’un être particulier. « Lacie, Le reflet du Miroir ».
Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7629



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #85 le: Février 20, 2018, 11:09:09 »

MÉLINDA WARREN

La vampire esquissa un léger sourire devant la question pleine de candeur de Karuta. Allait-elle devoir faire l’amour aux gens ? Vu le sourire de Mélinda, la réponse semblait évidente. La vampire savait que la jeune fille allait aimer ça, qu’elle allait apprécier de se faire prendre sous tous ses yeux. Hochant la tête, Mélinda ébouriffa ses cheveux, les yeux brillants de malice.

« Bien sûr, ma belle, sois une petite chatte adorable, et mets-toi à quatre pattes, et... »

Mélinda se tut brusquement en sentant une aura malsaine très particulière. Les convives s’écartèrent prudemment, inconsciemment, et elle releva la tête. Ses pupilles virèrent au rouge instinctivement, et elle souffla légèrement, exhibant ses griffes et ses canines pointues, en voyant devant elle l’Obliterator. Encore une fois, Mélinda se demanda pourquoi Evangeline avait invité de tels individus ici. Ce n’était clairement pas dans son intérêt. Certes, elle était alliée de l’Empire d’Ashnard, mais, contrairement à ce qu’on pouvait en dire ici et là, Ashnard n’était pas « l’Empire du Mal ».

Karuta, en voyant Ariman, se réfugia nerveusement derrière Mélinda, inquiète, et minauda sur place. La vampire se calma lentement, refoulant son appréhension première. Le sang filant dans ses pupilles revint au vert, et ses griffes se rétractèrent légèrement, puis elle se mit à sourire doucement.

« Vous dégagez surtout une impressionnante aura, seigneur Ariman... Et vous rendez visiblement nerveuse ma petite Karuta. »

Mélinda avait utilisé le possessif pour la désigner : « ma »... Et ce alors qu’elle n’était pas son esclave ! La vampire sourit légèrement, et caressa le visage de Karuta.

« Allons, ma petite chérie, n’aie pas peur, le grand Monsieur ne va pas te faire de mal... N’est-ce pas ? »

Et elle le regarda à nouveau, reprenant son calme.


MIRANDA FORGE

La puissante Futanari embrassa énergiquement Miranda, palpant ses seins. Elles avaient déjà bien commencé à s’envoyer en l’air, mais la nuit ne faisait que commencer. Miranda apprécia ses délicieuses lèvres ses mains fermes, son corps musclé et puissant... Sa queue caressa son corps, et elle soupira donc, répondant à son baiser, caressant son corps, jusqu’à sentir Sharlie se glisser en arrière, s’allongeant au milieu du lit. Couchée sur le dos, elle croisa ses mains derrière sa tête, et, bien posée, invita la PDG de GeoWeapon Corp. à s’empaler sur sa queue.

Esquissant un léger sourire, Miranda observa cette belle trique, et la caressa du bout des doigts, remontant dessus, tout en se redressant, son bassin finissant ainsi au-dessus de cette verge... Puis sa main se déplaça, et se masturba. Elle caressa ses lèvres intimes, et la mouille dégoulina de ses lèvres intimes, des gouttes tombant régulièrement sur le chibre dressé de Sharlie.

« Miam-miam, ma belle... Tu sais que tu me fais très envie comme ça ? »

Elle commença alors à descendre, et frémit en sentant le bout de cette queue heurter ses lèvres intimes. Pas encore de pénétration à proprement parler, car Miranda continuait à la titiller, montrant ainsi à Sharlie combien elle était douée dans cette matière. Joueuse à souhait, Miranda se pinça doucement les lèvres, et ferma les yeux, en continuant ainsi à descendre, puis étouffa un grognement en sentant la puissante queue de Sharlie s’enfoncer contre elle, déformant ses parois internes. De la salive coula le long de ses lèvres, et elle soupira lourdement, puis descendit alors d’un coup sec, en se redressant... Et en s’empalant.

Ses yeux s’écarquillèrent brusquement, et sa tête partit vers l’arrière, tandis qu’une onde de choc traversa le corps de Miranda, comme une explosion de plaisir, mais surtout de douleur, en sentant cette queue impériale s’insinuer en elle.

« Hnnnn... Pu-Putain, haaaa... Tuu... Hmmm... Tu as une de ces biites, ma salope ! »


ALICE KORVANDER

La Princesse sourit légèrement en apprenant qu’Anna-Marie n’était pas vierge. Au moins, la belle blonde n’aurait aucun regret après ça. Dans son dos, la Princesse s’était redressée, s’asseyant à califourchon, tout en la laissant parler. D’une voix calme, mais qui trahissait néanmoins son excitation, ou ses doutes, elle expliqua avoir fait l’amour avec un homme, mais ne pas être portée sur les plaisirs charnels, au grand désespoir de sa « Princesse ». Alice sourit, sachant que la femme ne parlait pas d’elle.

« Je suppose que c’est pour ça qu’on t’a offert une telle armure... Je ne veux pas te choquer, mais je crois que cette armure d’apparat fait partie de ces armures spécialement créées pour les maisons closes. »

Des techniques de confection très particulières des armures, avec un traitement du métal mélangé à la magie, permettait d’affiner une armure, au point de rendre l’ensemble aussi fin que du tissu, ou presque. C’est ce qui expliquait ces armures moulantes, qui n’étaient pas du tout pensées pour le combat, mais bien au contraire pour le plaisir charnel. Comme quoi, en matière d’habillement, il n’y avait pas que les Tekhanes qui pouvaient faire preuve d’une imagination sans bornes ! Face à Anna-Marie, Alice sentait justement les idées pulser en elle, et ses mains caressaient le dos de la femme, grattant doucement les cordes.

La jeune tête blonde poursuivit ensuite, tout en se lovant dans le dos de la femme, l’embrassant dans le creux du cou, léchant et mordillant sa chair :

« Mais parlons de sujets bien plus intéressants. Tu l’as donc fait, Anna-Marie... »

Alice marqua un point d’arrêt, comme pour marquer le coup, et renchérit ensuite, toujours aussi joueuse, embrassant encore le creux du cou de la femme :

« Comment c’était ? Avec qui ? Des détaiils ! Et... Surtout... »

Gloussant légèrement, elle approcha sa bouche de l’oreille de la femme, et reprit, plus sensuelle, et clairement plus joueuse :

« Est-ce que tu l’as pris en bouche... ? »


SAMARA

Il y avait quelque chose de familier chez cette femme, une sorte de signature, de présence, que l’Archimage ne s’expliquait pas. Et, de fait, les explications vinrent d’elles-mêmes quand la jeune femme se présenta comme étant... Serenos Sombrechant. Le nom n’était pas inconnu pour Samara, qui hocha lentement la tête.

« Oh... On croise de tout ici, décidément. C’est vous qui vous êtes retrouvé mêlé aux évènements de Kor-Tarath à Sylvandell, non ? »

C’était plus une question rhétorique qu’autre chose. Kor-Tarath était une forteresse démoniaque infernale située dans les montagnes de Sylvandell, qui avait connu il y a quelques temps un regain d’activité. Les autorités sylvandines avaient prévenu l’Empire que les Meisaens, à travers leur Roi, Serenos, les avaient aidé. L’Empire ne considérait pas vraiment Meisa comme une puissance alliée, mais, honnêtement, Meisa était un peu trop éloignée pour constituer une véritable menace.

Intriguée plus qu’autre chose, et n’ayant nullement envie de se battre, Samara se laissa aller à sa curiosité :

« Et que vient donc faire le Roi de Meisa ici, à Ancarla ? Vous venez profiter du bon air hivernal ? »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Ariman
Créature
-

Messages: 840



Voir le profil
Fiche
« Répondre #86 le: Février 21, 2018, 12:48:56 »

La vampire était fâchée et cela était logique mais les excuse d'Ariman qui était sincère semblait la calmer. Ariman se montra toutefois guère impressionné par son début de transformation. Il en avait vu d'autre pourtant sa gêne était pour le moins sincère. La remarque de Melinda au sujet de son aura lui arracha toutefois un sourire. Melinda remarqua d'ailleurs que l'aura d'Ariman avait quelques peu décrus.

- J'étais en pleine réflexion et je n'ai pas fait attention à mon aura. Elle as tendance à un peu partir dans tout les sens tant que je ne fait pas attention. Comme mon corps est alimenté par l'énergie du Warp cela explique surement cette aura particulière et un peu malsaine pour les gens du commun. Parfois cela me favorise pas la tache quand je négocie avec de simple mortels ou d'autres créature issue de la lumière. Dit Ariman qui s'inclinât par pure politesse pour saluer Mélinda et l'autre fille qui l'accompagnait et dont il ne connaissait pas le nom.

Quand à la servante que Mélinda avait transformer en chat et qu'elle essayait de rassurer Ariman la regarda avec un air plus de sympathie que d'envie en tout cas il ne se montra pas méchant que son aspect pourrait le croire. Il pris même la peine de s'accroupir oubliant un peu le protocole. Les plaques d'armure et de métal se son gantelet furent absorber dans sa chair formant une main de chair aux ongle noir mais beaucoup plus agréable au toucher. Il tapota ébouriffa et caressa la tête de Karuta gentiment avant de se redresser. Il poussa même un soupir en voyant les convives en train de s'éloigner de lui.


- Et bien si j'avais sut que je ferait autant peur j'aurais du faire venir mes propre concubines ou inviter des amis non Chaotiques histoire de montrer que je ne suis pas un monstre. Vous voyez l'inconvénient avec la majorité des mortel me considère comme un montre car il ne font que s'arrêter sur mon aspect physique. Pour ma part je ne considère pas comme tel. J'ai beau être un Obliterator, une créature voué pour le combat mais je ne me considère pas vraiment comme un monstre bien que j'en ai connu. Être un monstre ce n'est pas de l'extérieur qu'on le vois ce sera dans ses actes qu'on le qualifie de monstre. Dit Ariman qui ce montra assez bavard et ouvrit un drôle de débat avant de se reprendre.

- Hum ! Je parle un peu trop je crois. C'est surtout qu'ici je m'ennuis un peu dans mon coin. Dit il en haussant les épaules.

En tout cas il semblait ravis de discuter avec quelqu'un. Cela ce voyait comme un nez au milieux de la figure qu'il avait besoin de compagnie même si c'est uniquement pour parler. Il faut dire que les autres invités l'avait fuis comme un pestiféré depuis son arrivé.
Journalisée
Karuta Roromiya
Avatar
-

Messages: 75



Voir le profil
Fiche
Description
Karuta est une jeune maid à moitié monstre, au physique d'adolescente mais à la mentalité d'enfant.
« Répondre #87 le: Février 24, 2018, 07:41:57 »

Apeurée par la vue d’Ariman, Karuta restait cachée derrière Mélinda, qui n’hésitait pas à faire face à l’homme en armure. Heureusement, derrière cette carapace d’acier et cette apparence hideuse se trouvait un homme plutôt gentil. Il caressa le sommet de la tête de la maid avec une main d’apparence humain et plus agréable au toucher qu’elle ne le laissait supposer au premier regard. Ariman tenait un discours de gentleman et était, par certains aspects, bien plus agréable que les convives qui s’étaient jetés sur la jeune fille pour s’en servir comme sextoy. Apparemment, il n’avait besoin que d’un peu de compagnie pour discuter.

Après quelques minutes, Karuta se sentit plus à l’aise avec Ariman, et osa sortir de sa cachette pour aller lui parler.

« Monsieur Ariman, je… je m’excuse de vous avoir traité ainsi. Vous êtes un invité de ma maîtresse, je vous dois donc le plus grand respect. En plus, vous avez montré que vous êtes un homme charmant et bien éduqué, donc… pardon de vous avoir craint de la sorte. »

Intérieurement, la jeune fille priait pour que cette affaire n’arrive pas aux oreilles d’Evangeline. Si elle apprenait qu’une de ses servantes a manqué à son devoir envers un invité, surtout pour une soirée aussi importante, les conséquences seraient terribles.

« Si vous avez besoin de quelques chose, surtout n’hésitez pas. Tout le personnel est à votre service. »

Sauf ceux qui étaient déjà occupés évidemment. Et elle, elle dit retourner à son rôle de chaton pour Mélinda. A quatre pattes devant la vampire, elle ronronnait en frottant ses joues contre sa cuisse.

« Mmrraaww… et maintenant maîtresse… que dois-je faire ? »

Allait-elle continuer à faire l’amour en public ? Remonter dans la chambre et satisfaire les deux femmes Warren ? Le choix leur appartenait.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Sharlie
Créature
-

Messages: 132

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
2m40 d'amouuuuUuuRr... Et 50cm de barbaque entre les cuisses <3
« Répondre #88 le: Février 27, 2018, 05:38:39 »

Alice Liddell
silencieusement, sourire au bout des lèvres, Alice écouta Evangile sagement, mains jointe derrière son dos. Cet alors qu'une étrange demoiselle vint à faire son apparitions, mentionnant des plans pour Ashnard tout en affirmant que c'était l'Empire qui était sous le couperet sanguinolent de la folie et pas l'inverse. Silencieusement, Liddell laissa son hote clôturer sa discussion s avec l'étrange mécène avant de voir cette dernière repartir dans les limbes de la démences. C'est alors qu'Evangeline revint à prendre la parole.


-Effectivement j’ai des questions à vous poser. J’aimerais connaitre mieux votre vrais Nature. Mais aussi savoir si vous entendu parler d’un être particulier. « Lacie, Le reflet du Miroir ».
« Huhuhu ! Me connaître mieux. » dit elle d'abords en ce dandinant légèrement, mains toujours jointes dans son dos. Cet alors que que Chess vint à réapparaître derrière liddell, lui soufflant alors ses quelques mots. « Ma Reine... Je pense même que vous pouvez lui montrer... Cet endroit est un vase clos emplie de démence... Vous pourriez ici bas essayer, sans risquez de perdre le contrôle, de lui montrez votre seconde nature... »

Liddell tournât ses yeux vers Chess puis de nouveau vers Evangeline.

« Hmmm... à bien y réfléchie oui... Pourquoi pas... » lâchât elle en secouant sa tête de gauche à droite en roulant des yeux... «  ça simplifierait peut être les chose, toutefois je devrais reprendre ma forme humaine relativement rapidement si je veut vraiment rester un peu au Bal... »

Car oui, ce changement d'apparence n'était pas anodin, si elle avait en ce jour les cheveux noir et les yeux vers, c'était principalement pour pouvoir rester un peu au sein du Bal. Pour ce qui était de son « vrai visage », en temps normal toute transformation avait pour risque de la faire sombrer dans une puissante frénésie incontrôlée, toutefois, ici, dans ce lieux dédié à la folie, son énergie serait contrôlée, le débit alimentant ainsi la pièce et permettant ainsi à Liddell de la réguler.

La Jeune Impératrice poussa un petit gloussement, avant de ce profondément regarder Evangéline dans les yeux.

« Soit... Laisse moi te montrer. »

petit à petit les flammèches des bougies vinrent à s'étioler, avant d'être brusquement soufflée, plongeant ainsi la pièce dans le noir et le silence. Un silence pesant et lourd qui s'accompagnant petit à petit d'une odeur acre et corrosive d'Ether, de Camphre et de moisissure.
Dans les ténèbres, vint alors a retentir une battement de cœur suivit du bruit significatif de la lame d'un couteaux que l'on aiguise contre un fusil tandis que la puissance magique émanant de la pièce vint à ce faire quant à elle bien plus présente.

« Hihihihihi...Un cri montera au ciel
Coupant à travers des hordes d'anges
Du plafond nuageux tombe de la viande à plumes
Avec un hurlement sur mon enfance   »


Et là, dans la pénombre, un vieux Néons d'hopital grésillant vint à apparaître au dessus d'une silhouette féminine arborant deux longue oreille féline, silhouette don les yeux nimbés de démence luisait littéralement dans la pénombre de la pièce.

« Evaaaaangeeeliiiiiiine... » Souffla alors la silhouette d'une voix sifflante.
Puis... Cet alors que le l'étrange silhouette vint a claque des doigts, faisant s'allumer un à un tout autours de la pièce (au niveau des piliers) plusieurs autres néons, montrant alors lz temple d'évangeline sous un autre jours, recouverte du sol au plafond par du carrelage blanc et crasseux. Des cafards et des rats passant entre les jambes de l’Hôte par moment tendis qu'au niveau du plafonds plusieurs sinistres poupée étaient suspendue par le cou tel du gibier de potence.

La Silhouette blafarde de la Déesse s'approcha alors d'évangéline, affichant alors un sourire décharné et mutilé, avec une partit des paupières retenue par des agrafes, agrafes qui par ailleurs, parsemer le corps de l’entité. De ses ses mains griffue, Liddell attrapa calmement le visage d'évangéline, plongeant ses yeux vitreux dans les siens ;

«  La Malpeste... Voilà ce que je suis... Mère des mères, Déesse Primal de la corruptions... Folie... Maladie... Vieillesse... Je suis tout ce qui détruit, qui ronge, qui pourrie et qui rend fou les hommes... JE suis la première déesse de la Folie... Mania,ses filles, Sheogorath sont tous mes héritier. »

Sur ce et en un clin d’œil, la Malpeste vint à s'évaporer derrière évangeline, posant, comme Chess tout à l'heure, ses mains au griffes noires sur les épaules de la Maîtresses des poupées.
«Il y a des Millénaire de ça... Je tenais terra entre mes mains mais l'Ordre et les Anges m'on Bannie... Mais une Déesse Primordiale... ça ne s'efface pas comme ça... Mon culte a subsisté en secret et quand Mania est apparue, elle m'a permis de survivre au travers des dimensions sans vraiment le savoir, alimentant mes forces... Sans compter les épidémies et la folie intrinsèque à chaque être sur ce monde... Et puis... Un Jour, j'ai fini par m'enfuir... Fusionnant mon âme à celle d'un être a qui j'avais tout prit... »

Lentement la Malpeste vint à caresser l'une des joues d'Evangeline avec le bout de ses griffes.

«Voilà ce que je suis... Pour ce qui est de « Lacie, le reflet du Miroir »... Le seul miroir que je reconnaisse, est celui qui se brise en chacun de nous, quand on sombre définitivement dans la folie. »

Sur ce, La Malpeste se mit a lécher la joue d'évangéline de sa longue langue râpeuse et couverte de plaie et de furoncles.



Sharlie

Sharlie laissa faire son amante, affalée sur le lit tout en la regardant d'un air fier. Miranda avait beau être une la big boss de GeoWeapons corps, pour notre futa, c'est un petit lots comme un autres, une pute de luxe qui se délectait de sa queue. Sharlie était fière, fière de baiser autant de jolie femme, autant de superbe créature riches et puissante. Si Jenny et Miranda était les Big Boss de Tekhos, notre futa, elle, était la fut'alpha de cette ville, la big boss du pétage de fesses et ça, personne n'oserait dire le contraire.

Miranda semblait hésiter à s'empaler sur notre Futa mais très vite, la dirigeante fini par prendre son courage à deux mains, avant de s'empaler violemment sur le chibre de Sharlie qui lâchât en grand râle en penchant elle aussi ta tête en arrière, sentant sa queue écarter l'intimité de la femme avec délice.

« Grmmmpfff... c-c'est toi la salope ici, vilaine pupute à lunette <3 » dit elle alors en donnant quelque petit coup de reins punitif à sa partenaire, avant de saisir ses hanche a deux mains et de lentement rapprocher ses lèvres de la bouche de Miranda, afin que cette dernière lui fasse un autre baiser langoureux.
Journalisée


<=== For the best, only <3
Serenos Sombrechant
Humain(e)
-

Messages: 2060

avatar

Mad King


Voir le profil
Fiche
Description
Le Roi des Trois Royaumes et le personnage le plus influent d'Ayshanra. Derrière ses allures détendues et son sourire charmeur, Serenos est un homme dangereux et incontrôlable, et une constante menace pour les royaumes continentaux. Son mépris pour le protocole lui ont attiré le titre de "Roi Fou".
« Répondre #89 le: Mars 05, 2018, 07:15:51 »

- Oh... On croise de tout ici, décidément. C’est vous qui vous êtes retrouvé mêlé aux évènements de Kor-Tarath à Sylvandell, non ?
-Vous me prêtez beaucoup trop de bienveillance, madame. Une jeune étrangère au bon cœur qui aidait les malades est devenue le sujet d’un complot en Meisa, et elle a été capturée. Je ne pouvais pas simplement fermer les yeux sur un enlèvement sur mes terres. Il se trouve simplement que ce groupe de dangereux cultistes ont élu domicile dans l’ancienne forteresse.

C’était une très longue histoire, et même s’il avait failli y passer, il n’avait que quelques vagues souvenirs de ces évènements. Ce qu’il savait de ce sinistre endroit ne lui venait que des quelques informations qui lui ont été données par Cirilla et Kynarth, ce qui lui fit d’ailleurs penser qu’il n’est jamais passé voir l’Omniprêtre, un de ces vieux fous de Sylvandin qui cultivaient une adoration presque embarrassante pour des Dragons dorés, les voyant comme des Dieux.

-Et que vient donc faire le Roi de Meisa ici, à Ancarla ? Vous venez profiter du bon air hivernal ?

Serenos recula un peu, mettant de la distance entre lui et Samara.

-Rien d’aussi agréable, j’en ai peur, d’autant que je déteste l’hiver. Je venais parler à Dame Evangeline, mais je ne l’ai pas vue. Ou peut-être. L’alcool me fait perdre la notion du temps et mes souvenirs, donc, je ne peux pas dire que je l’ai vue.

Il remua sa délicate main comme pour faire que cela n’était qu’un petit détail, quoi qu’un roi ivre ne manquerait pas de faire des ragôts et des rumeurs. Entretemps, le « jeune » roi avait toujours les joues rouges et le nez chaud; l’alcool ne s’était toujours pas dissipé.

Avec une moue déconfite, le Roi bougonna.

-Si vous croyez que c’est facile de trouver des alliés, avec votre empereur qui fait peur à tout le monde, et le Conseil de Nexus qui fait fuir les alliés potentiels… J’suis marron pour la monter, ma collaboration internationale…

Eh bien, il était toujours bien ivre.
Journalisée


Tags:
Pages: 1 ... 4 5 [6] 7 8
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox