banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Nouveau départ? [PV MJ Watson]  (Lu 2875 fois)
Mary Jane Watson
Humain(e)
-

Messages: 113



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #15 le: Janvier 13, 2017, 02:51:30 »

MJ cligna des yeux quand Sue, en plein désespoir, demanda si ça valait le coup qu’elle reprenne le flambeau. Sur le coup, MJ se tut pendant quelques secondes, en réalisant que la belle blonde avait mal compris ce qu’elle lui disait, et sourit en secouant négativement la tête, avant de lui répondre :

« Non, non, tu as mal compris, Sue... Je ne me travestis pas la nuit, moi. Je ne suis pas une justicière, que ce soit bien clair. »

Avoir vécu pendant des années aux côtés de Peter lui avait fait comprendre que ce n’était pas une vie sereine. Mener une double vie, c’était très difficile, épuisant psychologiquement, et très dangereux physiquement. Même si elle avait les capacités de mener une vie de justicière avec ce costume, elle n’en avait aucune envie. Et, au-delà même des questions personnelles, idéologiquement, elle avait toujours considéré les super-héros comme une menace potentielle. Elle savait qu’ils agissaient pour des causes nobles, mais leurs actions avaient souvent des conséquences désastreuses, en plus de noircir davantage l’image, déjà très atténuée, des services de police. Jeune, MJ avait été en adulation devant ce qu’elle voyait être comme des variantes modernes de Robin des Bois, mais, après tout ce qu’elle avait vécu, les attaques, les rapts, les agressions, les séquelles et les meurtres, sa vision sur cette communauté s’était durcie. Des gens se considérant comme au-dessus des lois finissaient toujours par être une menace.

C’était, en tout cas, la position de Mary Jane sur la question. Elle reprit donc, après quelques secondes :

« Et je ne te demande sûrement pas d’en faire autant. Tout ce que je te dis, c’est que la vie est dangereuse... Qu’il y a des criminels, et qu’ils risquent sûrement de venir sûrement de venir pour me ‘‘proposer’’ leur ‘‘protection’’. »

MJ n’était plus la jeune femme naïve qu’elle était auparavant, loin s’en faut, et elle ne se ferait pas abuser par de fausses croyances, ou par l’illusion de sécurité. Elle en avait suffisamment bavé dans le passé pour comprendre que se bercer d’illusions était un mensonge redoutable, qui pouvait cruellement se retourner contre vous.

« Tôt ou tard, ils viendront, Sue, et nous devrons les accueillir comme il se doit. Toi, tu n’as pas à t’en faire, tu es l’une des femmes les plus puissantes du monde. Moi... Moi, c’est différent. C’est pour ça que je vais avoir besoin de toi. »

MJ lui sourit encore, et marcha un peu, tout en commençant à ranger sa combinaison, et en se renseignant davantage sur la situation de Susan :

« Sinon, dis-moi... Tu as ton propre appartement ? Tu loges où ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Susan Storm
Créature
-

Messages: 30


Invisible woman


Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Février 07, 2017, 10:14:34 »

Elle aurait donc mal comprit ? En soi, cela la rassurait un peu, elle savait à peine manipuler ses pouvoirs, elle se voyait mal jouer les formatrice alros que dans sa tête, elle devait avoir les mêmes connaissances en tant qu'héros que MJ. Oui, ne pas jouer les héros la rassurait mais quelque part en elle, elle culpabilisait de ne pas bomber la poitrine en jouant les justicières. C'était un manque, une sensation qui lui disait que quelque chose n'allait pas mais... C'est comme un accident, par exemple si dans son travail on manipule le feu, si l'on vient à en être blesser, on va avoir du mal à refaire la même chose et pourtant... on sait que ce n'était qu'un accident et que cela ne devrait plus arrivée. Oubliant donc peu à peu l'idée de devoir jouer les justicières dans les rues de Seikusu, Susan chassait les quelques nuages de son esprit mais les mots de la rouquine venait à lui dire qu'elle devait lire entre les lignes... Des criminels venant proposer leur protection... Quelque chose ne collait pas à cette phrase et même si sans lui sauter au visage, elle avait l'hypothèse que MJ parlait d'une chose qui risquait de lui arrivée plus ou moins rapidement, Susan cherchait mentalement ce qui n'allait pas ?

Cela se précisait quand elle parlait d'eux, de leur venue, du fait qu'elle était une justicière avec des pouvoirs et elle une simple civile. Une des femmes les plus forte du monde ? Hola, c'était vite dit. Susan ne pouvait pas démentir mais physiquement, Miss Marvel, Super Girl, She Hulk, Power Girl et bien d'autres étaient capable de briser Susan comme une brindille ! Elle avait une bonne défense mais une super force, c'était Ben le Monsieur muscle de la bande ! Même en ayant oublier leur passé commun, quand elle avait vu son maris, son frère et Ben, l'évidence était sous son nez ! Un homme d'un certain âge élastique, un plus jeune tout feu tout flamme et... la Chose, tout en muscle de pierre. Elle souriait donc sans s'en rendre compte avant de voir que MJ demandait en quelque sorte son aide ? Oh mais... lui confier une telle chose alors qu'elle avait encore si peu confiance en elle, c'était... elle fondait de grands espoir chez la Miss Fantastic mais là, elle ne savait plus quoi dire...

Elle voulait répondre oui, bien entendu qu'elle n'allait pas l'abandonner mais quand même, elle va devoir se défendre, affûter ses pouvoirs pour éviter le pire. En gros, l'ancienne Sue va devoir reprendre du service et vite si elle veut éviter le pire !

« Je... Je ferais tout pour t'aider MJ... »

Elle essayait d'être confiante mais... la vérité était qu'il y avait ce 'Mais' qui rendait ses paroles non fiable à cent pour cent. Elle voulait éviter le pire mais y arrivera-t-elle ? Il faut croiser les doigts et espérer que les méchants débarqueront quand elle sera plus habituée à agir à nouveau en justicière et non en une femme perdue. MJ changea – volontairement ou non – de sujet en demandant où elle logeait, chose qui l'étonna un peu car à vrai dire...

« Eh bien, l'agent m'a amener ici et... c'est tout. Je suis au Japon que depuis ce matin et de ce que j'ai cru comprendre, tu m'offrais le gîte et le couvert. Provisoirement bien entendu. »

Le genre de petit astérisque dans les contrats que les gens oublie de lire. Susan était venue avec sa valise, soit dans la voiture de l'agent, soit déposé discrètement devant la porte, elle n'avait pas eu le temps de vraiment jouer les touristes, un petit tour ici et là, un petit repas et la voilà arrivée face à MJ. Susan avait dorénavant l'impression d'être un parasite qui n'était pas la bienvenue.

« Je peux toujours trouver un coin où dormir mais il faut bien comprendre que là, je n'ai pas le moindre Yen en poche donc, même en allant dormir ailleurs... je devrais compter sur toi le temps d'obtenir ma première paie. »

Chose qui ne risque pas d'arrivée avant trente jours donc. MJ avait bien un canapé à dépanner pour dormir, ce serait étonnant qu'elle ai une chambre d'ami mais qui sait ? Leur rencontre n'était le début que d'une longue aventure !

« Je tâcherais de me faire petite en attendant de loger ailleurs... Bien entendus, je t'aiderais pour tout ce que tu veux en attendant, le ménage, la vaisselle, tout ça... »

Susan avait oublier qu'elle était mère mais c'était des choses ancrée dans ses gestes, ainsi, elle pouvait facilement aider à toute genre de tâche. MJ avait peut-être une femme de ménage qui venait pour sa salle mais chez elle, elle s'occupait peut-être de tout, toute seule ?
Journalisée

Mary Jane Watson
Humain(e)
-

Messages: 113



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #17 le: Février 09, 2017, 02:29:25 »

Ainsi donc, et conformément à ce que MJ avait cru comprendre, Susan et elle allaient faire plus que travailler ensemble. Elles allaient aussi vivre ensemble. Du moins, jusqu’à ce que Susan trouve un moyen de se reloger. La jeune rousse acquiesça donc, tout en se grattant l’arrière de la tête.

« C’est d’accord. Normalement, ça n’entraînera aucune déduction sur ton salaire, car le S.H.I.E.L.D. me verse une allocation pour toi. »

Il était donc temps de grimper, car l’appartement de Mary Jane se trouvait en hauteur. Elle fit donc signe à Susan de la suivre, tout en sentant le passé continuer à la travailler. Susan avait vécu au Baxter Building, et Mary Jane avait déjà dormi dedans à plusieurs reprises. C’était un standing tout à fait différent, luxueux et très avancé, technologiquement parlant. Tout fonctionnait de manière automatique, le bâtiment étant géré par une IA très perfectionnée.

Elles grimpèrent à l’étage par un escalier situé dans la partie privée du club. L’escalier menait tout droit sur une porte que MJ ouvrit.

« Et voilà ! »

Son logement avait été réaménagé par Tony, et consistait en un sympathique duplex, avec une grande salle centrale, des baies vitrées sur la gauche, et une mezzanine en haut à droite, accessible par un escalier qui filait le long du mur. Sous la mezzanine, il y avait la cuisine, la salle de bains, les toilettes. La chambre de MJ se trouvait en haut, et, effectivement, la femme n’avait pas de chambre d’amis.

Fort heureusement, son canapé pouvait aussi se déplier pour prendre la forme d’un lit, permettant ainsi à Susan de pouvoir dormir quelque part. Elles firent rapidement le tour du propriétaire.

« Évidemment, on a pas la même vue ici qu’au sommet du Baxter Building... Et c’est encore assez vide, il faut que j’achète de nouveaux meubles... Quand j’aurais des sous. »

La jeune femme avait après tout emménagé très récemment, de telle sorte que l’endroit sentait encore le neuf. Entre son arrivée au Japon, la gestion de son club, meubler son appartement était passé au second plan. Une erreur qu’elle comptait bien rattraper en temps voulu.

« Je vais te sortir pour ce soir une couverture, un drap, un coussin, un polochon... Mais, déjà, est-ce que tu veux boire quelque chose ? J’ai du jus d’orange, du café, du thé... »

Un léger sourire amusé perla sur ses lèvres pendant qu’elle rejoignait le coin cuisine, posant la main sur la poignée de son frigo, un gros appareil américain.

« Mais peut-être que tu préfères de la bière ? »

Elle avait déjà une idée de la réponse, mais, qui sait... Susan pourrait peut-être la surprendre !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Susan Storm
Créature
-

Messages: 30


Invisible woman


Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Mars 16, 2017, 08:47:19 »

Cela la gênait un peu de devoir un peu trop compté sur MJ pour l'aider. Autant pour le travail, bon d'accord elle l'aidait sur ça aussi mais elle allait travailler donc ça lui rendait service donc ça allait. Mais c'est vrai que s'imposer comme ca, ce n'etait pas ce qu'elle preferait, d'autant plus que MJ ne semblait pas être au courant de sa venue, enfin, du fait de vivre ensemble. Au moins, elle semblait cool et acceptait cela sans trop s'embêter en question, elle la remercia d'un petit signe de la tête en souriant doucement. Elle venait suivre la rouquine ensuite pour découvrir l'endroit où elle allait dormir car ça ne sera pas ici même après tout, dormir sur son lieu de travail, ça doit faire bizarre... même si cela a surement du lui arrivée par avant ? Arrivant au-dessus, Susan découvrait un endroit assez charmant, ça manquait de meuble et de déco mais l'intérieur était grand et plutôt bien. Reste à savoir à quoi ça va ressembler une fois meublé ?

« C'est charmant... Je comprends que tu as emménager il y a peu mais si tu veux, je pourrais t'aider pour la décoration ou même déballer tes cartons, je te dois bien ça. »

Même en étant amnésique elle savait que dans un déménagement, faire et défaire les cartons, ça ne se faisait pas avec un grand sourire impatient. Visitant l'appartement, elle se disait qu'effectivement, une fois terminé, ce sera chouette. La vue était-elle aussi pas mal, même si elle ne se souvenait pas tellement du Baxter Bulding et de sa vue, elle se souvenait vaguement d'un incroyable panorama. MJ se proposait de déjà sortir le nécessaire pour dormir, venant même avant lui proposer une boisson, du plus classique en allant jusqu'à l'alcool. Elle ne se choquait pas, c'était une adulte. Même si elle ne s'en souvient pas, elle a dû boire un peu dans sa vie ? Au mariage ou de temps à autre ? Même une scientifique à le droit à un peu de cette boisson.

« Peut-être ce soir, pour le moment, je préférais un jus d'orange. »

Autant que possible, elle voulait se mettre à travailler ou à aider MJ alors l'alcool, à éviter. Elle la remerciait une fois servi et observa la vue avec son verre à la main. C'était calme mais c'était aussi ce camme qui était apaisant. À New-York ou ailleurs, chaque fois que c'était calme avec une autre personne qu'elle « connaissait », elle avait toujours droit à des tentatives de retrouver la mémoire via ce souvenir précis. C'est gentil d'aider mais Susan prenait à force peur de ce genre d’essais, de ses souvenirs nouveaux et pourtant si vieux. Son passé reviendra tôt ou tard et elle n'aimait pas forcer son cerveau.

« Est-ce que ton club fonctionne bien ? C'est peut-être privée mais il y a combien de personnes à peu près par soir ? »

Susan voulait savoir si, pour une raison ou une autre elle devrait aller dedans quand c'est animé, elle devrait s'attendre à environ quelques petits groupes de personnes ou alors se frayer un chemin sera un véritable parcours du combattant. Nul besoin de préciser que, même si elle avait eu la mémoire fraiche, elle n'était pas faite pour une piste de danse, elle l'avait déjà prouvé tout à l'heure. Sans le savoir, c'était plutôt son frère qui était fait pour ça. MJ l'avait plus ou moins évoqué subtilement mais il y a quand même quelques malaise surtout en privée entre elle et des gens peu fréquentables... à voir si la venue de Susan allait changer quelque chose ?

« Après j'ignore quand exactement tu voudrais que je me mette au travail, maintenant, pendant que toi aussi tu gères ton club, le matin quand c'est calme... c'est toi la patronne après tout. »

C'était donc à MJ de définir le travail de Susan – chose qu'elle avait déjà fait – mais aussi quand elle devait s'y mettre.
Journalisée

Mary Jane Watson
Humain(e)
-

Messages: 113



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #19 le: Mars 17, 2017, 09:29:27 »

La voix de la raison s’exprima donc, et MJ prit également du jus de fruits. Elle reconnaissait que son appartement faisait... Vide. Il était même assez déprimant, et, de fait, elle comptait bien le remplir. On pouvait s’en douter, mais Mary Jane était une grande fan de posters et de décoration intérieure.  Elle était loin d’être une adepte du Feng Shui, surtout après avoir passé plusieurs années avec Peter, qui était très bordélique, et avait pour habitude de laisser ses affaires traîner sur le sol. Elle essayait de mettre un peu plus d’ordre dans son foyer, mais il y avait encore beaucoup à faire... Et, avec le club à gérer, MJ n’avait pas forcément le temps de remplir son mobilier.

Réalisant que l’état de son appartement pouvait laisser porter à confusion, et qu’on pouvait croire qu’elle se négligeait, MJ se racla la gorge, et s’empressa de faire quelques précisions à l’intention de Susan :

« Je passe la plupart de mon temps dans le club, en fait, se justifia-t-elle. Ça explique tous les cartons... Enfin, si tu veux bien m’aider, on devrait pouvoir mettre ça en ordre. »

Elle se déplaça rapidement, et se rapprocha d’un carton, qu’elle ouvrit. MJ était comme ça. Une fonceuse, une fille qui n’avait pas froid aux yeux. N’avait-elle pas été jusqu’à se rendre au Japon pour mener une autre vie ? On pouvait dire tout ce qu’on voulait sur elle, mais pas qu’elle n’était pas courageuse. Si elle s’était séparée de Peter, ce n’était pas par peur ou par lâcheté, car elle n’avait jamais laissé la peur guider sa vie. Il y avait juste des fois où on avait envie de se concevoir une véritable existence, et de mener une vie normale.

Susan se rapprocha d’elle, et lui demanda comment les activités se passaient au club. Ayant posé un genou à terre, MJ avait ouvert le gros carton à l’aide d’un cutter, et en sortit un tableau. Il était recouvert de cellophane, qu’elle ôta tout en lui répondant.

« Ben... Y a suffisamment de monde pour que je puisse encore payer mes factures, mais, tout ça, l’organisation, le budget, c’est justement pour ça que tu me seras utile, Susan. Je t’avouerai que ce n’est pas mon domaine. La comptabilité, le droit, les papiers... J’essaie de m’y mettre, mais ça me gave vite. »

Alors, maintenant qu’elle avait une génie sous la main, elle n’allait pas se priver de son aide ! MJ acheva d’enlever le cellophane, et se retourna vers Susan.

« Tiens, tu veux bien m’aider à l’accrocher ? »

C’était une belle peinture, de style impressionniste, représentant la Tour Eiffel. Les deux femmes allèrent l’accrocher au mur, MJ s’aidant d’un escabeau pour le mettre en hauteur, de manière à ce qu’on puisse bien le voir.

« Voilà ! s’exclama-t-elle ensuite, avant de sourire à Sue, révélant toutes ses dents. Tu vois, tu es déjà indispensable ! »

Très photogénique, MJ avait un sourire des plus charmants, qui faisait se plisser ses joues.

« Ah, et pour le reste... Gère ça quand tu veux, il n’y a pas vraiment d’horaires. De toute façon, je ne pense pas que gérer le club te prendra très longtemps, ça te laissera pas mal de temps libre comme ça. Si tu préfères faire ça le matin, l’après-midi, ou le soir, c’est comme tu veux. »

Devant l’évidence, elle rajouta, amusée :

« Je suis une  bien mauvaise patronne, je déteste l’autorité ! Mais voilà, il faut aussi que tu te fasses à ton nouvel environnement, et que tu retrouves ta mémoire. T’employer comme comptable, c’est une bénédiction pour moi, mais c’est clairement en-deçà de tes capacités. Tu es une Fantastique, après tout, il faut que tu fasses des choses fantastiques ! »

C’était dans la logique des choses.

*Peut-être que lui reparler de son passé en tant que Fantastique pourrait l’aider...*

C’était là une piste à explorer, en tout cas...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Susan Storm
Créature
-

Messages: 30


Invisible woman


Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Avril 14, 2017, 07:54:30 »

C'était vraiment le début d'une nouvelle vie ? Susan espérait que... oui ? Non ? Elle n'en savait rien, chaque fois son esprit était entre deux côtés, elle voulait croire que cette nouvelle vie pourrait laisser son passé de côté et vivre sans y penser mais d'un autre côté si elle retrouvait sa mémoire, elle avait un maris et des enfants à retrouver, comment se faire pardonner de tout ce qu'elle aurait pu faire ? Si elle rencontrait un autre homme ici ? Une autre famille ? Elle ne savait pas comment gérer mais elle ne pouvait pas non plus vivre loin de cette famille ou de la joie d'une nouvelle vie. Qui aurait cru qu'être amnésique pouvait être aussi compliqué pour le moral ? Ne sachant pas vraiment comment gérer ça – son amnésie était normale ou le coup d'un super vilain ? Il existait un remède magique parmi les héros manipulant cet art mystique et loin d'être scientifique  – elle devait vivre l'instant présent et voir si ce souci pouvait être réglé, rapidement ou non... Elle ne choisit pas son destin hélas.

Au moins de ces villes où il y a plus de héros costumés dans les rues que de rats dans les égouts, elle devrait être plus en paix, elle pourrait mieux gérer ce conflit en elle et les choses iraient mieux naturellement. Au moins ici elle était la bienvenue et pas pour ses pouvoirs. Si la rouquine avait besoin d'aide avec les chiffres et autres papiers. Elle n'était pas sûre d'être vraiment la personne idéal pour ça mais elle devrait s'en sortir mieux que MJ ? Non pas que la jeune femme était bête mais si ça n'a rien d'aussi complexe que des calculs en rapport avec la matière noire et autre zone négative, elle devrait s'en sortir. Pour ce qui était d'aider à accrocher un tableau, il n'y avait pas besoin de sortir des grandes écoles pour savoir faire ça. Elle l'aidait volontiers avec le sourire. Et il fallait bien avouer que MJ avait un sourire des plus ravissants. Susan aussi mais depuis son amnésie, son sourire laissait toujours place à un... quelque chose qui n'allait pas en elle.

« En plus, c'est un chouette tableau. Très beau. »

Au moins pour ce qui était des horaires, MJ n'avait pas grand-chose à lui fournir, quand elle voulait ? Voilà qui pouvait être à son avantage, reste encore à savoir en combien de temps elle allait pouvoir régler ce souci de paperasse ? Puis si elle finit avant, elle devra faire quoi ? Elle va pas juste attendre que les papiers s’empilent pour travailler quand même ? Même si MJ s'amusait à répéter qu'elle était une Fantastique – comme son ancien groupe – Susan ne se voyait pas comme ça, elle savait bien qu'elle était surdouée, qu'elle avait des pouvoirs mais pour le moment, elle se dénigrait un peu, non pas qu'elle n'avait pas confiance en ses capacités, c'est juste... qu'elle ne se trouvait pas si fantastique.

« C'est gentil de le penser mais tu sais, je suis une femme ordinaire pour le moment, je serais même d'avis de penser la même chose pour toi. Moi, j'ai voulu m'éloigner car... à force de rester autour d'un environnement que je suis censé connaître, j'avais l'impression étouffée, à savoir quelque chose dont j'ignore tout. Alors que toi, tu es venue ici pour mener une vie meilleure, affrontant des dangers que je ne connais pas. »

Monter son commerce, réussir, faire de ce lieu un endroit brancher et sûrement bientôt incontournable, chapeau ! Prenant un couteau pour ouvrir un nouveau carton à bibelot, elle continua ses petites questions qui lui seront utiles bientôt.

« Si jamais je termine de gérer tes papiers, en quoi je pourrais aider ? Je ne pense pas que gérer tes papiers me prennent des jours entiers quand même ? »

Piochant au passage un bibelot, puis un second, elle s'attardait sur une petite sculpture rouge, rien de bien méchant mais... elle la fixait quelques instants avant de la lâcher en grimaçant de douleur. Elle se tenait les tempes, le bibelot était retourner dans le carton, sans casser apparemment mais Susan venait à ouvrir les yeux de nouveau. Cette douleur, elle savait que c'était d'anciens souvenirs qui remontaient. Ça lui était déjà arrivé avant, ça peut-être tout et n'importe quoi.

« Ça va, ne... ne t’inquiète pas. J'ai juste eu un flash en observant cet objet, j'ai... j'ai vu une femme en rouge, pratiquement toute rouge avec un drôle de casque et... et une cape ? Elle semblait faire de la magie mais.. C'est pas grave. »

Elle détestait quand son passé revenait à la surface, voilà pourquoi, ça lui causait toujours un désagréable mal de crâne et plus le souvenir était important, plus c'était douloureux donc là, ça allait, c'était important sans être crucial. Susan avait repensé à un moment où elle a dû faire équipe avec la Sorcière Rouge, rien de bien méchant. Une fois elle avait revue un moment où elle semblait dîner avec Richard Reed et, le mal de tête fut très intenses et avait duré de longue minutes. Que ce soit normal ou non, elle détestait ça.
Journalisée

Mary Jane Watson
Humain(e)
-

Messages: 113



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #21 le: Avril 16, 2017, 12:01:32 »

« Oh, ben… Je suppose que, pour le reste de ton planning, si tu ne sais pas quoi faire, le S.H.I.E.L.D. trouvera bien un ou deux trucs à te faire faire. »

Mary Jane n’était pas une spécialiste, mais elle savait que le S.H.I.E.L.D., c’était un peu comme le MIB, le film qui faisait partie de son enfance. Ils avaient sûrement tout un tas de trucs bizarres à faire pour des scientifiques surdouées, que ce soit l’étude d’armes futuristes, ou d’autres espèces vertes ayant trois bras et des tentacules en guise de jambes. En comparaison, les soucis comptables de MJ étaient effectivement bien secondaires. Susan ne devrait guère prendre de temps à classer sa comptabilité, à rentrer des chiffres, et à élaborer un prévisionnel financier en fonction des résultats du club, et des investissements réalisés.

Pour l’heure, la priorité était surtout que Susan retrouve la mémoire, et ses enfants. Être privée de sa famille devait être terrible… Ce qui l’était encore plus, c’était qu’elle n’avait aucune nouvelle de son mari. Les Quatre Fantastiques étaient tout simplement dispersés. Reed Richards était disparu, et le Baxter Building faisait actuellement l’objet d’une procédure d’appropriation par la mairie, en vue de le réutiliser pour la suite. Les temps changeaient… MJ avait toujours grandi, à New York, avec l’image de ces quatre individus. Des spationautes qui étaient devenus des légendes vivantes. Le mariage entre Reed et Susan avait fait le tour du monde, et MJ était déjà convaincue que le S.H.I.E.L.D. avait dû montrer à Susan des images d’archives.

*Un mariage qui a beaucoup plus marqué les esprits que celui que j’ai eu avec Peter…*

Elle continuait à ranger, sortant les assiettes de ses cartons, quand un bruit sourd, émanant de Susan, la fit se retourner.

« Sue, que… ? »

MJ se tut en la voyant… Confuse. Une étonnante torpeur qui dura quelques instants, avant que Susan ne revienne à elle, et ne lui explique avoir eu une vision de son passé… La rouquine se rapprocha, et récupéra le bibelot. C’était une simple sculpture rouge, une petite statue bouddhiste qu’elle avait récupéré elle ne savait plus trop où… Et qui avait déclenché quelque chose chez Susan.

« Hm… Je ne suis pas spécialiste, mais je ne connais pas beaucoup de femmes en rouge qui  peuvent pratiquer la magie. »

Il était toutefois curieux que Susan ait pensé à elle. MJ ignorait si les deux femmes étaient proches, mais, si on lui avait demandé son avis, elle aurait répondu qu’elles ne l’étaient pas plus que ça.

« C’est la Scarlet Witch, une mutante et un membre des Avengers, qui a… Disparu. »

Pour les simples mortels, les atermoiements des super-héros étaient bien difficiles à comprendre. Pourtant, même malgré cet élément, MJ savait que la Sorcière-Rouge avait perdu la raison, et avait précipité le monde dans le chaos, lors du M-Day. Elle ne connaissait pas tous les détails, bien sûr, mais savait que, suite à cela, la quasi-totalité des mutants avaient perdu leurs pouvoirs. C’était tout ce que MJ avait retenu.

Néanmoins, que Susan se rappelle d’elle lui offrait une porte qu’elle comptait bien saisir.

« Tu te rappelles des autres, alors ? Les Vengeurs… Captain America… Iron Man, tout ça. Tu as été avec eux pendant des années, c’est normal que des souvenirs de ce type te reviennent. »

C’était, en tout cas, la preuve que, quelque part dans le crâne de Susan, les souvenirs étaient toujours là.

« Tes souvenirs te reviendront, Susan, j’en suis sûre. »

MJ lui sourit encore.

« Alors, dis-moi… Comment tu te visualises le Japon ? Quand je suis arrivée ici, j’en avais déjà une vision assez tracée, et j’ai découvert que le pays était bien différent de ce que je pensais. Et toi ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Susan Storm
Créature
-

Messages: 30


Invisible woman


Voir le profil
Fiche
« Répondre #22 le: Mai 24, 2017, 11:48:51 »

Dire que si sa mémoire était encore intact, elle pourrait raconter ses aventures dans la zone négative, dans le passé, le futur, des univers parallèles, l'espace. Raconter des affrontements intense contre le docteur Fatalis, le maître de l'évolution, Kang et autres tyran impitoyable et dangereux mais actuellement, sa peur la plus profonde était simplement de savoir qui elle était avant ses derniers jours. Une femme brillante, une mère de famille qui avait une vie bien remplie, mais quand on lui demandait d'y penser, quand elle cherchait ses souvenirs, elle avait peur. Elle savait bien qu'ailleurs, les autres comme MJ tentaient de l'aider, de ne pas la faire souffrir mais Susan avait cette peur incontrôlable. Craignait-elle qu'une fois ses souvenirs revenue, elle avait peur d'avoir négligé sa famille, de les avoir fuis en quelque sorte alors qu'ils tentaient de l'aider. Elle aurait honte.

Sans savoir pourquoi, elle avait pensé à cette femme en rouge en regardant ce bibelot, la Sorcière-Rouge. Il est vrai que c'était étonnant de penser à elle, elle n'était pas spécialement proche, cela aurait été plus logique de penser à Crystal qui a été sa belle-sœur ainsi que la mère de ses neveux et nièces. Mais en même temps, la sorcière-rouge était là lors de sa dernière bataille avant sa perte de mémoire. Ce fut peut-être elle qu'elle avait vu peu de temps avant le mauvais coup sur la tête.

« Une... mutante ? »

Même sans se souvenir, elle savait que ses héros aux pouvoirs naturels étaient souvent mal vus par la société et même s'il y avait de mauvais mutant, parmi les héros aux pouvoirs cosmiques ou radioactif ou autre, certains n'étaient pas si gentil que ça. C'était assez raciste pour eux mais malgré leurs bonnes actions, le nombre de fois que le monde a été sauvé, c'était difficile de les faire passer pour des héros... Enfin bon, elle n'était pas en position pour savoir tout ce qui s'était passé pour eux.

« Je... je ne sais pas. Les noms me parlent... mais... »

Plus elle y pensait et plus la douleur se réveillait. Elle verra plus tard pour se souvenir plus sérieusement d'eux mais pour le moment, le souvenir de cette femme en rouge était le plus récent. Au moins MJ n'insistait pas, c'était déjà ça pour elle. Du coup, elle changeait de sujet, mieux ne valait pas trop insister, elle verra ça plus tard. Mais pour ce qui était du Japon...

« Assez vieux jeu je dois dire... je voyais les campagnes plus traditionnelles avec les petits festivals en kimono mais comme pour le moment, j'étais juste en ville, je m'attendais à pire. En ayant vu ses fameux reportages, je m'attendais à voir des tas de soubrettes dans les rues pour nous proposer des pubs ou ce genre de produit... Mais malgré l'agitation en ville, je trouve ça moins bruyant qu'à New-York. Peut-être à cause du dépaysement ? Et pour toi du coup, ton nouveau pub ici, c'est meilleur ici ou chez nous ? »

Sans compter sur les différentes façons dont son pub avait été détruit au cours des combats de super-héros. Mais Susan venait de penser à quelque chose sur MJ... Autant, elle était ici un peu ici pour échapper à son quotidien, à ses souvenirs trop pesant mais... et MJ ?

« Pourquoi tu es venue ici ? Du moins... le reste ne te manque pas ? La famille ou les amis... Autant moi, c'est un choix et c'est pour m'éviter du... du stress mais, toi ? »

Susan ne connaissait rien à la vie de MJ, ses proches, sa famille, elle ignorait tout.
Journalisée

Mary Jane Watson
Humain(e)
-

Messages: 113



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #23 le: Mai 24, 2017, 10:35:14 »

« Ce n’est pas un pub, précisa-t-elle rapidement, c’est un night club. »

Elle fit la précision en souriant, comme pour signifier que ce n’était rien. Susan avait encore du mal à accéder à ses souvenirs, et, de ce point de vue, il y aurait encore sûrement bien du travail à faire. MJ, néanmoins, ne perdait pas encore espoir de voir Susan recouvrir, petit à petit, l’ensemble de ses souvenirs. Elle n’était pas spécialiste, mais elle avait cru lire, ou voir à l’occasion d’un reportage, que la mémoire ne se perdait jamais vraiment, car le cerveau disposait de capacités de stockage exceptionnelles. Autrement dit, tout ce qu’il fallait, maintenant, c’était réinstaurer le chemin vers les souvenirs perdus. Mais tout ça ne relevait pas des compétences de MJ, Susan avait sûrement des psychothérapeutes très compétents au sein du S.H.I.E.L.D. qui la suivait.

La jeune femme lui demanda alors, non seulement comment allait son « pub », mais en profita surtout pour lui demander les raisons l’ayant contrainte à déménager. MJ soupira légèrement, et se massa l’arrière du crâne, en sentant les souvenirs revenir en elle.

« Ce... C’est compliqué, et... C’est une longue histoire, surtout... »

La Goblin Nation, l’attaque des esclaves du Vautour... MJ n’avait pas, en soi, véritablement de gêne à en parler, mais l’histoire était plutôt longue.

« Disons que, pour faire simple, je n’ai pas réussi à monter une affaire tenable à New York. L’insécurité y était... Tout simplement trop importante. Mon club a été attaqué à plusieurs reprises, et, à la fin, les compagnies d’assurance ne voulaient plus m’indemniser. »

New York accueillait trop de combats entre super-héros et super-vilains. Ce n’était pas pour rien si la ville était avant-gardiste quand la loi sur le recensement des super-héros avait été adopté. Les combats entre justiciers autoproclamés et super-criminels avaient engendré des frais importants, et contraint les multiples New Yorkais à revoir leurs polices d’assurance pour inclure des prises en charge spéciales en cas de sinistres résultant de troubles super-héroïques. Mais même les compagnies d’assurance n’avaient pas des fonds illimités. Toutefois, cet argument était un subterfuge. Ce n’était pas pour l’argent que MJ avait choisi de quitter New York.

Elle se pinça encore les lèvres, avant de reprendre :

« J’ai choisi de m’implanter à San Fransisco dans un premier temps, mais, lors de la soirée d’inauguration... Mon club a été le théâtre d’un affrontement entre Iron Man et je ne sais plus qui. »

C’en était à croire que le mauvais sort s’était acharné sur la pauvre rousse ! En tout cas, après tant de déconvenues, elle avait à nouveau manqué de faire risquer la syncope à son assureur.

« Finalement, Tony Stark m’a dédommagé... En m’offrant ce club, et la combinaison que tu as vu. J’y ai vu l’occasion de changer de vivre, et, pour l’heure, au moins, mon club n’a pas explosé. J’espère bien que ça durera ainsi ! »

MJ se montrait résolument optimiste.

« Et puis, en cas de problème, tu seras là pour me protéger, non ? »

Avoir une super-héroïne dans son camp, même amnésique, c’était toujours un sacré poids !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Susan Storm
Créature
-

Messages: 30


Invisible woman


Voir le profil
Fiche
« Répondre #24 le: Juillet 06, 2017, 08:52:46 »

Pub et night club, quelle différence cela faisait ? C'était peut-être cliché mais Susan n'en voyait pas la différence en tant que scientifique. Dans les deux cas, il y a de l'alcool, ça fonctionne surtout le soir, il y a de la musique alors ? Bref, MJ ne lui en voulait pas de confondre et en dehors du nom, la belle blonde ne voyait pas les différences... Quoi qu'il en soit, MJ expliqua les raisons de son départ, elle avait déjà donné quelques détails avant qu'elle ne pose plus ou moins la même question. Il est vrai que si les super-vilains – car les super-héros voulaient bien respecter la loi et ne pas sortir dans les rues et semer la panique – avaient tendance à faire ce que bon leur semble. Même sans retrouver ses souvenirs, Susan savait pertinemment que ce genre de mauvaise personne n'allait pas attendre le soir pour commettre des méfaits et si bagarre il y a lieu, éviter les lieux publics, privée et préférer les coins isolé, loin des habitations. Au contraire.

La belle rousse termina sur une note plus optimiste en jugeant que si du grabuge il y a, Invisble Woman sera là pour la défendre. En temps normal, elle n'aime pas parler de ses pouvoirs – du moins de son rôle d'héroïne – mais la jeune femme se montra souriante en prenant une posa plutôt héroïque. Les coudes près des hanches en relevant les poings.

« Il faut bien que mes pouvoirs servent à faire le bien ! »

Oui car en posséder et en avoir peur... ça peut être une bonne chose de ne pas se lancer dedans si on ne sait pas les manipuler, de même que si les pouvoirs sont trop grands et qu'on y est pas habitué, ça peut être dangereux... Mais même amnésique, elle se souvenait de ses capacités. Peut-être pas de toutes les possibilités de ses pouvoirs mais les basiques, oui. L'invisibilité ou le champ de force pour se protéger, elle maîtrisait ça aussi bien qu'une théorie sur la zone négative. C'était bien beau et bien gentil de parler de protection mais maintenant que son « mal de tête » était passé, il était temps de se remettre au travail. Elle continua de déballer les affaires, que ce soit des bibelots, des cadres photos – d'elle dans des poses de mannequins ou avec surement des gens qui étaient des amis ? – ou même des dossiers plus ou moins important avec ses papiers qui dépassaient parfois de certains dossiers. Ce n'était pas grand-chose mais au final, elles avaient fait bien des cartons et la journée avaient défiler plus ou moins vite selon qui observait l'heure écoulée.

« Ce n'est pas encore ça mais ça te fait toujours des cartons en moins a déballer ! Il en reste encore à finir plus ranger ce qui n'est pas encore à sa place définitif mais... Rome ne s'est pas fait en un jour après tout. »

Abordant un sourire presque soulagé, ne pas être questionné sur son passé, ses liens avec tel ou telle personne, ne pas parler d'elle mais simplement aider, ça faisait du bien. Il était peut-être un peu tôt mais si jamais MJ juge que la partie « déballage de carton » est finie, elle irait bien prendre sa douche avant de se reposer un peu ou entamer les papiers ? À voir ce qui serait possible.

« Tu travaillais dans quoi avant de vouloir monter ton night-club ? C'est un projet de longue date ou bien tu as eut des jobs plus ou moins important ici et là ? »

Qui sait, MJ était peut-être la fille d'un riche businessman de NY ou bien elle a gagné à une loterie ? On ne devient rarement patron d'un tel endroit du jour au lendemain après tout. Susan se reposait sur le canapé le temps de souffler un peu, elle n'avait peut-être pas de trace de sueur sur tout le corps mais elle avait bien le droit de souffler un peu. Si elle avait été fumeuse, elle se serait surement allumée une clope mais là, elle voulait juste souffler. Elle se demandait aussi qui pouvaient être les personnes sur les photos mais elle se taisait, préfèrent éviter des questions qui pouvaient fâcher... Cela ne la regardait pas après tout, si MJ veut en parler, elle le fera d'elle-même. Ce n'est pas comme si Susan ou un des membres de sa famille était sur les photos.
Journalisée

Mary Jane Watson
Humain(e)
-

Messages: 113



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #25 le: Juillet 09, 2017, 03:17:17 »

Le déménagement continuait donc. Il y avait encore des cartons à déballer, et MJ aidait Susan à savoir où les mettre. Pour le reste, il valait mieux que Susan dorme ici, à la réflexion. Il faudrait juste faire le lit, ce qui, honnêtement, ne devrait pas être trop compliqué. Pour le reste, Susan récupéra un autre tableau, de Bob Ross. MJ continuait à réfléchir à son organisation avec Susan Storm, quand la femme, après avoir accroché le tableau de Ross, lui demanda ce qu’elle faisait avant de gérer un night-club.

« Oh… Eh bien… »

MJ n’avait, là aussi, rien à cacher, et réfléchit donc.

« Tu as vraiment tout oublié, hein ? sourit-elle brièvement. J’ai eu plusieurs autres vies avant d’être… Gérante d’un club. »

Elle se redressa, et s’épousseta les mains, puis alla ouvrir le frigo’, et sortit un soda, qu’elle décapsula, avant d’en tendre également un à Susan. C’est que, mine de rien, il commençait à faire chaud. Elle s’assit ensuite sur une chaise, et croisa les jambes, observant fugacement, par le biais de ses grandes baies vitrées, la ville s’étalant devant elle.

« J’ai jamais été très douée pour les études… Rien à voir avec toi, Susan. Je te rassure, nous n’avons pas été camarades dans le même lycée, mais, déjà, je connaissais le fameux couple Richards. Des surdoués prêts à aller dans l’espace, l’image était parfaite… Mais moi, j’ai toujours davantage aimé les arts, le théâtre, le cinéma… Quand j’ai fini mes études, je me suis lancée là-dedans, et, honnêtement, ça a plutôt bien marché. »

MJ se redressa, et fouilla parmi ses cartons, jusqu’à trouver le bon, car elle avait mis quelques inscriptions au feutre sur les cartons. Elle en ouvrit un, et lui montra une série de magazines et de posters. Il s’agissait d’interviews, d’affiches de films, ou de scènes de théâtre.

« Ça a plutôt bien marché, au début. »

Elle avait notamment participé à une série télévisée, « Secret Hospital », où elle avait tenu la tête d’affiche. Une série qui enchaînait tous les poncifs du genre, mais où elle avait plutôt bien joué.

« J’ai réussi à me faire pas mal d’argent, et je commençais à avoir une carrière solide… Mais les évènements ne se sont pas très bien passés. »

Dans le carton, il y avait l’affiche de l’un des mauvais films auxquels elle avait participé, « Lobster Man ». Un film d’horreur de série B.

« Pour mon malheur, je suis une rousse plutôt belle, et, non, je n’ai pas de grands noms. Personne ne voulait vraiment me donner ma chance, si ce n’est pour participer à des films mauvais afin de mettre en avant ma plastique. J’ai même eu une brève carrière dans le mannequinat, avant de, là aussi, abandonner. »

Elle aurait pu jeter tous ces mauvais souvenirs, mais ce n’était pas la philosophie de la jeune femme.

« Ces étapes m’ont forgé, et m’ont appris à être plus ferme avec le reste du monde. Et toi, Susan, tu as toujours été l’un de mes exemples… Mais je ne suis pas une groupie, rassure-toi. Une femme forte, qui a réussi à faire partie d’un programme spatial expérimental… Comme toi, je ne voulais pas dépendre exclusivement du bon vouloir d’un homme. Je ne sais pas si mon club ici va marcher, mais, au moins, j’aurais la satisfaction de l’avoir monté par moi-même. »

Certes, elle avait bénéficié de l’aide de Tony Stark, mais ce n’était que justice, puisque c’était lui qui ava   is détruit son ancien club. De ce point de vue, elle n’avait donc pas à se sentir redevable de quoi que ce soit.

« Mais parlons plutôt du futur… Qu’est-ce que tu envisages de faire, pour le moment ? Qu’est-ce qui te ferais envie ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Susan Storm
Créature
-

Messages: 30


Invisible woman


Voir le profil
Fiche
« Répondre #26 le: Août 10, 2017, 07:42:38 »

Déballer tous ses cartons, ce n'était pas une partie de plaisir ! Au moins, elle n'avait pas eu de nouveau une sorte de message subliminal de la part de son cerveau, elle avait déballé toute sorte de chose sans vraiment ressentir quoi que ce soit. Elle trouvait certains tableaux plutôt chouette, d'autres sans grand intérêt pour sa part, bref, elles avaient bien avancer mine de rien. Et pour se reposée avec un soda bien frais, MJ déballait son CV, annonçant déjà qu'elle avait pris Susan pour exemple quand elle était plus jeune. C'était flatteur mais elle avait toujours un peu de mal avec ça, entre le fait de croiser des gens qui vous connaissait sur le bout des doigts alors qu'elle ne savait rien de son côté, des gens qui la prenait pour exemple... bon, elle se souvient de ses études, de ce qu'elle avait plus ou moins fait mais quand cela touche d'un peu trop prêt les gens qu'elle a côtoyer, immédiatement son cerveau ne retiens pas le reste...

Donc elle était un peu mal à l'aise mais heureusement, MJ précisa qu'elle n'était pas du genre groupie. Mais c'était bien pour elle si elle avait réaslier ses envies, devenir actrice par exemple. Susan n'en a jamais eu envie – ou si c'est oui, elle ne s'en souvient pas – mais elle aussi admirait ses gens-là, pouvoir jouer tant de personnages différents avec tant de facilité, c'était grandiose. Hélas, pour elle, elle avait fini par prendre des petits rôles où seul le physique compte. Elle n'a pas vu ce film mais nul doute que MJ devait avoir juste le rôle de bimbo pour faire vendre le film, pas celui de l'héroïne qui détruit le monstre homard. Elle avait aussi été mannequin, c'était ça aussi une grande chose ! Même si elle ne précisait pas les raisons, elle espérait que ce n'était rien de grave. Susan avait moins d'étoiles dans les yeux en ce qui concerne les mannequins mais surtout du fait que les gens encouragent à rester aussi fin qu'une allumette en laissant les autres types de gens de côté. Ça, plus le fait que parfois les gens portaient n'importe quoi et que les gens autour trouvait ça grandiose... La science et l'art, c'est parfois deux univers opposés...

MJ ressortait au moins de tout cela en étant forgé, elle avait de l'expérience dans ses bagages et un projet personnel bine mené, c'est toujours une bonne chose. Mais quand elle renvoyait la balle à Susan, elle était un peu gênée de ne pas avoir autant à en dire à son sujet. Elle tapotait la canette avec ses doigts, cherchant les bons mots.

« Eh bien, je n'y ai jamais vraiment songé... Depuis mon réveil, tous les jours les gens venaient me demander si je les reconnaissais, ils tentaient de trouver une solution à mon problème. C'est gentil de leur part mais à force, tout cela m'a causé que d'horribles sensations. Chaque fois qu'une personne s'approchait en croyant détenir la clé qui allait remettre mes souvenirs à ma place, c'était comme une peur que je devais affronter... C'est aussi pour ça que le SHIELD m'a envoyé ici, au moins, je ne connais pas vraiment les gens. Et si j'en croise une, ce serait que pur hasard alors qu'à New-York, entre les ''collègues'' et les fans, je pouvais pas traverser une rue sans y avoir droit. Au moins toi, même si tu me connais, ce n'est qu'à travers les journaux, sans être une fan hystérique... Alors toi, cette ambiance, cette ville, ça me rassure un peu. Si ça se trouve en restant ici je retrouverais la mémoire mais pour le moment, je veux juste profiter de ce repos... »

Chaque fois qu'elle sous-entendais ça, elle avait honte d'apprécier le fait d'être éloigné de sa famille, comme si elle les avaient abandonnées, ce qui était vrai mais sans que ce soit volontaire... Trop gentille, la belle blonde a du remords à cause de ses propres paroles.

« Tu penses que ça fait de moi une mauvaise personne que de vouloir m'éloigner des gens qui sont censé m'être proche et qui souhaite m'aider ? »

Sachant qu'elle avait fini par en avoir peur, c'était surement pas sa faute mais plutôt celle de son amnésie, non ?
Journalisée

Mary Jane Watson
Humain(e)
-

Messages: 113



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #27 le: Août 11, 2017, 04:35:26 »

Susan n’avait pas vraiment d’objectifs. Plutôt amusant, de la part d’un génie. L’amnésie qu’elle avait subi n’avait pourtant pas dû porter atteinte à son quotient intellectuel… Mais, pour autant, elle était tout simplement désorientée, et avait juste souhaité changer d’air. Elle lui expliqua qu’elle en avait eu assez de New York, des gens qui la croisaient régulièrement, mais sans qu’elle ne puisse être en mesure de les identifier. Se sentant trop gênée, elle avait donc accepté ce séjour au Japon, sous l’égide du S.H.I.E.L.D. MJ savait que l’organisation n’avait pas agi de manière totalement désintéressée. Susan Storm était l’une des Fantastic Four, une fille d’exception, aussi belle qu’intelligente, qui avait sauvé, non seulement le monde, mais aussi l’univers tout entier à de multiples reprises. Elle était tout simplement trop précieuse pour disparaître. Qu’elle retrouve ses souvenirs était un enjeu d’intérêt national.

*Mais je ne vois pas trop en quoi je peux y contribuer, sincèrement…*

Coulson lui avait expliqué que son idée était d’offrir à Susan une vie normale, afin d’aider ses souvenirs à revenir. Pas question qu’elle affronte Galactus, Annihilus, ou d’autres menaces cosmiques, il fallait au contraire qu’elle soit apaisée, et, ainsi, que ses souvenirs lui reviennent progressivement. Certes, MJ comprenait l’idée… Mais qu’était-elle censée faire avec une scientifique, elle ? Les cours de sciences n’avaient jamais passionné MJ outre mesure. Elle n’avait vraiment rien d’une scientifique.

Susan lui demanda alors si sa réaction faisait d’elle une mauvaise personne ou non, ce qui fit doucement sourire MJ.

« Non, je ne le pense pas… Crois-moi, je comprends tout à fait qu’on puisse avoir envie de changer d’air. Et puis, on dit que le Japon est un endroit très relaxant. S’il y a bien un endroit où tu peux retrouver tes souvenirs, c’est bien ici. »

Restait maintenant à savoir quoi faire d’elle. MJ lui avait proposé d’être comptable, mais Susan n’allait sûrement pas y passer ses journées.

« Bon ! Assez avec les cartons, on poursuivra plus tard. Viens, je t’offre un soda. »

MJ ouvrit le frigo, et lui lança une cannette, puis lui fit signe de la suivre. Le duo grimpa à l’étage, et elles passèrent devant des couloirs abandonnés, silencieux, avec des traces de placo.

« Les étages supérieurs sont désaffectés pour le moment, mais, à terme, il y aura des logements dedans. »

Tout l’immeuble avait été reconstruit récemment, car l’ancien était insalubre, et menaçait de s’effondrer. Il avait fallu l’évacuer, et, depuis quelques années, les sociétés refaisaient l’immeuble. Le rez-de-chaussée avait été leur priorité, ce qui permettait à MJ d’ouvrir sa boîte de nuit. Maintenant, tout était quasiment fait, et, bientôt, l’immeuble recélerait de vie. En attendant, le duo put grimper jusqu’au toit, où Susan eut la surprise de découvrir… Un jardin zen.

« Ce n’est pas grand-chose, mais j’aime bien me promener ici. »

Le jardin était plutôt agréable, avec quelques bonsaïs, et une petite mare. Il s’agissait, encore une fois, de la rénovation de l’immeuble, et de la volonté de changer l’image que ce bâtiment avait eue auparavant, avec ses fondations infestées de capricornes. MJ et Susan se rapprochèrent d’un petit kiosque, avec une belle vue sur le reste de la ville, et l’Américaine commença à boire de son soda, avant de regarder Susan.

« Voilà là où tu vas vivre, Susan… Ce n’est pas aussi grand qu’à New York, mais… Tu verras qu’on s’y fait assez vite. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Susan Storm
Créature
-

Messages: 30


Invisible woman


Voir le profil
Fiche
« Répondre #28 le: Septembre 04, 2017, 08:45:12 »

Susan avait beaucoup de mal quand quelque chose la concernait, la fameuse Fantastic Four du moins, même si son ancienne identité aussi, elle avait du mal à s'y faire... Tant que cela concernait son passé, elle n'était pas à son aise. Heureusement que la rouquine la rassurait quand elle se demandait si sa réaction vis-à-vis de tout ça ne faisait pas d'elle une mauvaise personne ? C'était assez rassurant. Enfin bref, MJ décida de l'amener ailleurs afin de lui faire voir autre chose. Peut-être sa chambre ou le bureau de sa « patronne » comme elle va devoir travailler pour elle à défaut de pouvoir lui payer un petit quelque chose pour le fait d'être hébergé ici. Susan avait saisi le soda avant de la suivre, observant sans se méfier les locaux vides, pour elle, ça ne faisait pas de différence. Et puis le calme avait son charme, parfois le calme avait quelque chose d'angoissant et parfois, c'était agréable.

Vu qu'elle avait mentionné que cet endroit serait parfait pour retrouver ses souvenirs, c'était forcément un endroit calme. Scientifique ou non, on ne se concentra pas facilement dans un endroit bruyant et agiter. Arrivée sur le toit, elle fut assez surprise mais pas tant que ça. Le Japon était connu pour ses endroit très vert et zen au milieu des immeubles, un mélange entre la modernité et la nature, ce petit jardin en était un exemple. Ce n'était pas grand-chose comme le soulignait MJ mais c'était agréable en effet. Susan faisait quelque pas en regardant autour d'elle. La vue n'avait de merveilleuse mais ça changeait de l'idée qu'elle se faisait de la vue. Elle ignorait si cet endroit va l'aider à retrouver ses souvenirs mais elle s'y sentait déjà plus apaisée.

« Cet endroit me plaît déjà. »

Dit-elle avait un léger sourire. Pour se vider l'esprit, cet endroit sera une bonne chose, elle en était sûre ! Elle se rapprocha du petit kiosque en imaginant les différentes saisons ici. L'hiver et son drap blanc, l'été et sa chaleur, le printemps et son vert l'automne à la fois triste et beau. Un coin parfait ! Quand elle aura fini de travailler et qu'elle voudra se détendre, elle ira ici, c'était décidé ! Elle ouvrait sa canette pour en boire quelques gorgées, savourant les bulles et le sucre qui coulait dans sa bouche.

« Je suppose que cet endroit sera encore plus relaxant après une dure journée de travail. »

Même si défaire les cartons était déjà une petite partie de travail, il n'y avait rien eu de lourd et de volumineux mais c'était quand même de l'exercice. Susan restait près de MJ en observant la vue, profitant du calme. Pour le reste des cartons, ce sera plus tard, pour le travail, soit ce soir, soit demain – travail de comptable, après tout, elle avait le choix des horaires. Sa nouvelle vie risquait d'avoir bien des surprises même si à prime abord, ça semblait très banal. Mais c'est aussi ce que Susan recherchait, la banalité loin de la célébrité et des super vilains. Seikusu avait pourtant son lot de héros et d'héroïne dans le coin mais combien avait-elle de chance de les croiser ?

« Tu as déjà des amis dans le coin ou tu viens tout juste de débarquer comme moi ? »

Certes, elle avait encore des cartons mais si ça se trouve, elle a habité ailleurs dans le coin, le temps de trouver sa boîte, de l'acheter et en faire quelque chose à son goût. Tiens, parlant de ça...

« Tu pourrais ensuite me montrer ton night-club ? Que je ne me sente pas trop perdu si jamais je dois te chercher dedans ? »

Qui sait, Susan allait peut-être rester auprès de MJ ce soir ou alors rester seule dans son coin ici ? Allez savoir.
Journalisée

Mary Jane Watson
Humain(e)
-

Messages: 113



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #29 le: Septembre 05, 2017, 01:07:41 »

« Oui... Et quand il fait très chaud. Avec les transats, c’est parfait ! »

Et aussi pour faire un barbecue... MJ n’avait pas aménagé ce jardin, c’était Tony qui l’avait fait. Le milliardaire n’avait pas fait les choses à moitié pour se faire pardonner d’avoir dévasté son night club à San Fransisco. Pour l’heure, MJ avait encore du mal à lui pardonner tout ce qu’il avait fait. Même avant San Fransisco, elle se rappelait de la phase sombre de Tony, quand il avait participé activement avec le gouvernement, et avait lutté contre les super-héros, les emprisonnant et les incarcérant. C’était en grande partie à cause de lui qu’elle s’était retrouvée en cavale avec Peter, avait vu Tante May se faire abattre, et avait ensuite perdu davantage de crédibilité à Hollywood. Mais Tony en avait payé le prix fort, après tout, et, maintenant, la situation avait changé. Inutile, donc, de ressasser le passé. MJ était maintenant copine avec Susan Storm ! Presque un rêve de jeune fille qui devenait réalité... Même si elle ne savait toujours pas quoi faire de Susan, qui avait l’air... Étrangement atone.

*Je me demande bien quels sont les hobbys d’une femme comme ça... Une surdouée, qu’est-ce que ça aime faire ? Réfléchir de physique quantique, inventer des robots meurtriers, résoudre des équations à quatre inconnues, chercher la Grande Question sur la vie, l’Univers, et le reste ?*

MJ avait quelques références de science-fiction grâce à Peter. Rien d’exceptionnel, toutefois... Mais peut-être que ça parlerait à Susan ? Néanmoins, alors qu’elle y réfléchissait, la belle blonde lui demanda si elle avait eu le temps de se faire des connaissances ici.

« Eh bien... Il y a les élèves du lycée qui viennent parfois le midi ou en fin d’après-midi. Il y a cette petite blonde, Alice, avec qui tu adorerais discuter, car elle est très curieuse. »

Elle se déplaça un peu, et enchaîna :

« Bien sûr, il y a Félicia, aussi. Ça ne te dit rien, mais Félicia Hardy est une vieille connaissance de New York. Elle m’a accueilli ici, et on a enterré la hache de guerre... Des histoires sans importance. »

Les deux avaient aimé le même garçon, mais Félicia était maintenant en couple. MJ avait même mangé en compagnie des deux, et avait rapidement senti la puissante osmose unissant Félicia à Aoki Kou. Une rencontre qui pouvait aussi porter ses fruits, professionnellement, car, si MJ ouvrait un cabaret, elle pourrait produire les jeunes talents d’Aoki. La femme lui avait notamment parlé d’une blonde très douée, qui étudiait également au lycée Mishima.

« En fait, maintenant que j’y réfléchis, la plupart de mes connaissances gravitent autour de Mishima. Il y a Shani, une secrétaire qui vient de France, et... Enfin, tu verras que les gens sont plutôt chaleureux ici. »

Susan lui avait ensuite demandé de lui faire visiter la boîte de nuit.

« Ben... Tu l’as déjà vu, c’est la pièce principale ! Les autres pièces sont encore en cours de construction. Et puis, je ne crois pas que tu auras grand-chose à craindre. Enfin... »

MJ se pinça les lèvres, avant de poursuivre :

« Je me demande d’ailleurs... Qu’est-ce qu’une fille comme toi aime faire ? Tes passe-temps, tes passions ? J’ai bien compris que la danse ne marchait pas, alors... Ne me dis pas qu’un aussi joli bout que toi passe sa vie à étudier et à faire des équations, ou des expériences chimiques ? »

Alors ? Qu’est-ce qu’une surdouée pouvait bien faire de son temps libre ? Voilà bien une vraie question !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 [2] 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox