banniere
 
  Nouvelles:
P'tit jeu pour fêter Halloween !
Venez jouer avec nous !!



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: [Libre] Une rencontre du 4ème type  (Lu 672 fois)
Sakura Nya
Humain(e)
-

Messages: 25


Une fille normale ... pour le moment.


Voir le profil
Fiche
« le: Mai 22, 2016, 03:02:30 »


Crédit : dessin original
Artiste : Naglfar Sakura
Comme j'ai une femme, une hermaphrodite, il me manque un mec, afin d'avoir un bon panel.

Aussi je vous présente Xone. Qui est ici en test alpha.


Il s'agit à la base d'une bactérie qui a muté au fur et à mesure des années, en assimilant le code génétique de ses proies, afin d'en tirer le meilleur parti. De cette évolution à fait naître une grande intelligence et des procédés d'assimilations qui lui ont permit de pouvoir résister à l'extinction de son espèce, en se greffant à une météorite, se nichant en son coeur. Le voyage prit un siècle et il vint a s'écraser sur Terra.

Le premier spécimen qui entra en contact fut un humain, un archéologue intéressé par les météorites. Xone prit soin de l'assimiler complètement, analysant son génome, mais aussi ceux récessif, ainsi qu'inactif. Il vint donc à modifier le corps de base, afin de le rendre plus séduisant, sous les critère des humains, produisant des phéromones assez puissant, afin d'attirer les mâles, mais aussi tout être apte à procréer avec une simple humaine. Le but de ce dégagement de phéromone étant de recevoir de la semence et analyser l'adn ainsi reçu. Son but étant d'avoir une grande adaptabilité en milieu hostile et survivre à toute menace.

Se basant sur un corps humain, Xone hérita inévitablement des faiblesses humaines, surtout des corps androgynes. une force plus qu'inefficace, une agilité légèrement améliorée, une oxygénation basé sur des poumons, avec un coeur pour envoyer l'oxygène aux différents organes, comme les muscles. Un estomacs qui a une contenance à vide de 50 ml, ne pouvant excéder 4 litres. Limitant d ce fait un apport en viande et légumes. Son régime alimentaire devant similaires aux humains.

On peut donc dire qu'hormis sa capacité à assimiler l'adn dans la semence, Xone a prit le code génétique des humains de Terra, incluant de ce fait une capacité restreinte à générer et utiliser la magie sous forme de mana.

L'alien vint à rafistoler la tenue de l'archéologue, devant sacrifier ses restes pour avoir une tenue portable, mais qui devint terriblement moulante. De loin on pouvait voir un humain, à la chevelure courte et blonde, avec un corps androgyne, en forme de sablier, avec un fessier des plus appétissants.

L'alien, une fois prêt, prit le chemin vers la sortie, remontant dans des cavités couvertes de mousse, donnant un aspect peu rassurant, mais n'effrayant pas Noxe, qui se sent à l'aise dans ce genre d'endroit. Il dû employer la torche de l'archéologue, n'ayant pas un code génétique permettant de cette source lumineuse, qui lui fait un peu peur, ayant sentit la chaleur qui s'en dégage.  L'alien n'ayant pas la connaissance du feu et ayant une appréhension similaires aux bêtes envers les flammes.

Il porte sur sa hanche gauche, une épée en fer, dans un fourreau de cuir de bête inconnue pour Xone, donnant une couleur violette à la protection, le tout étant tenu par une sangle de cuir servant de ceinture. Le vêtement est dans une matières semblable à du cuir, ayant un haut sans manche, se tenant à partir du coups, dévoilant ses épaules et une partie de son dos. Il a un mini-short, les cuissarde ayant le dessous du pieds en fer, avec des talons de 5 cm, afin de donner un peu de taille à se corps qui ne dépasse pas les un mètres soixante. L'alien porte aussi un collier, étant un bout de ses restes synthétisés en fer.

Xone ne savait pas encore s'il allait sortir rapidement de la grotte où s'il allait faire des rencontres avant. Il devait aussi chercher à manger, devant se plier à un mode d'alimentation qu'il ne connait pas, découvrant les sens humains petit à petit, ne sachant pas encore ce que c'est de parler.


« Dernière édition: Mai 24, 2016, 10:52:14 par Sakura Nya » Journalisée

Doublette : Pomme Smith & Wesson
Lyli
Créature
-

Messages: 1010


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #1 le: Mai 25, 2016, 01:09:45 »

Quelque part sur Terra, dans l'une des nombreuses galeries aquatiques des landes.

Les terres seiches des landes avaient comme particularité outre les nombreuses cavités de s'étendre proche de la mer, la plus grande que Terra possédait. L'immense océan qui s'étalait à perte de vue et qui avait été assassin pour tant de navires était aussi le terrain de jeu préféré de toutes les sirènes. Toutes ? Pas vraiment. Parmi l'une de ces gracieuses et dangereuse créature évoluait Lyli, autrement dit, moi, la sirène maudite aux traits humains.

C'est vrai, ma queue de poisson m'avait été retiré et de ce simple fait m'obligeait à l'éternelle exile. Incapable de regagner les miens et dans l'impossibilité de vivre hors de l'eau, tel était la destiné d'une sirène maudites aux jambes fines et gracieuses. Les écailles aux reflets diamants que je chérissais tant étaient bien loin... Pourtant cela avait du bon, je pouvais par exemple passer inaperçue et me fondre dans la masse lorsque je voyageais sur terre. Je pouvais m'approcher des autres baigneurs sans semer le germe d'un doute, puis, m'emparer de ma proie avec une facilité déconcertante sans attendre qu'elle ne se jette dans les grands larges. C'était d'ailleurs avec la belle idée en tête de traverser un des nombreux portail vers la terre que j'avais emprunter une cavité maritimes, longues de plusieurs mètres de parois rocheuses tranchante et érodées par le sel. Plusieurs segment se dispersaient dans toutes les direction, dévoilant devant mes yeux un dédale labyrinthique presque cauchemardesque, dans lequel je m'étais perdue tant de fois avant d'y trouver mon chemin. Aujourd'hui je le connaissais par coeur, ce chemin vers le portail sous-marin, je savais même en être proche lorsque l'eau commençait à s'adoucir.

C'est pourtant tout autre chose qui interpela ma curiosité vers une autre cavité abandonnée. De légers et à peine audibles gémissement plaintifs et anxieux, la mélodie des bulles qui éclataient, se perdant dans l'eau comme un secret bien gardé qui n'en sortirait jamais. Peut-être mon imagination ? Mais peut-être pas, le simple doute valait au moins l'intérêt de s'y attarder. Bonne initiative...

Devant moi, à quel mètres seulement un être aux traits humains semble atteindre le désespoir. Ses réserves d'air son bien épuisées et la fin d'une lutte acharnée prend fin. Les lèvres de l'explorateur blondinet qui avait un peu trop jouées avec le feu s'écartaient dans un dernier soupir, avant d'aspirer l'eau en trop grande quantité et d'y perdre connaissance. Sa témérité qui aurait du vraisemblablement le tuer, n'avait d'égal que sa chance d'être tombée nez à nez avec une sirène ? Avait-il eu le temps de me voir ? J'avais surement du passer pour une brève illusion de désespoir devant ses yeux flous... une sublime illusion en maillot de bains deux pièces dont la couleur était d'un assorti parfait à ma chevelure. Quoi qu'il en soit, il me devrait des remerciement... et des grands remerciement ! Coller mes lèvres à celles d'un homme... c'était bien l'une de rares fois que cela m'arrivait !

Car en plus de le secourir je lui avait administrer les premiers geste de secours, massant et appuyant sur son thorax à plusieurs reprises entres chaque baiser salvateur, qui n'en étaient pas vraiment... bien qu'essentiels pour renflouer ses réserves d'air. Après plusieurs tentatives je sentais que je tenais le bon bout et passa une main derrière sa tête pour le redresser à moitié...

Tu l'as échappé belle toi, t'es inconscient de t'aventurer là dedans ou quoi ?
Journalisée

Sakura Nya
Humain(e)
-

Messages: 25


Une fille normale ... pour le moment.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Mai 25, 2016, 01:53:24 »

Xone marchait depuis beaucoup de temps. Il n'avait pas connaissance de la notion de temps, typiques des humains. Cependant, il était beaucoup plus à l'écoute de son organisme que l'était l'espèce qu'il avait copié. son estomac commençait à le tirailler et il découvrit de la mousse sur le pourtour intérieur de la grotte. L'alien prit le choix de manger la mousse, n'ayant pas conscience du risque qu'il pouvait encourir. Il n'avait aucune connaissance de cet environnement, qu'était Terra. Tout ce qui existait lui était inconnu, si ce n'est un immense lac, ayant conscience de ce qu'est l'eau.

Faute de trouver une autre nourriture, Xone prit la décision de masquer sa faim en buvant l'eau du lac jusqu'à avoir environs un litre dans son estomac. L'alien apprit que l'eau des cavernes était froide, tout comme la peau humaine avait tendance à se garnir de point, qui n'était que les poils qui s'hérissent.  Il n'avait pas trouvé d'autre chemins, se demandant si sous l'eau il y avait un accès. Xone n'avait pas envie de laisser un bout de soi derrière lui, tout simplement car cela serait laisser un morceau à de possible prédateur. Aussi, très stupidement, il vint à immerger son corps dans l'eau du lac, ayant sa respiration qui s'accélérait, sentant son coeur suivre cette accélération. Il avait un peu froid, comprenant que le corps humain n'était pas à l'aise dans un milieu aquatique et froid.

Forte heureusement, l'eau était illuminée par des pierre phosphorescentes. Il put donc voir qu'il y avait un chemin sous l'eau. Xone fit quelques tests, comprenant que ce corps n'était pas fait pour vivre dans l'eau, il devait respirer, sous peine d'avoir mal.  Un dilemme naissait dans sa tête, soit s'essayer à explorer sous l'eau, soit mourir de faim. comme toute créatures, la faim le poussait à être imprudent, venant à utiliser le bord pour se propulser dans l'eau, ayant une bonne vitesse. Sa nage plus mauvais qu'un débutant en natation, ses gestes n'étaient pas fluide, la "prise" sur l'eau était si faible que c’était déjà un miracle pour qu'il puisse avancer.

Il parvint à remonter à une première cavité d'air, s’accrochant tant bien que mal à la paroi. Dans son esprit la distance des cavités devaient être similaire, une pensée idiote quand on ne connait pas la nature de la Terre ou de Terra. Il revint à se propulser et prit le choix de prendre à gauche à une intersection. La malchance voulu que ce soit un cul de sac. Ses poumons signalèrent leurs besoins d'oxygène, alors que cela ne faisait que trente secondes qu'il était sous l'eau. La panique et l'instinct de survie se mirent à virer au rouge, signalant à l'alien qu'il était en danger de mort. Ses gestes perdirent tout efficacité et au bout d'une minute sans apport d'oxygène, il sentait sa bouche vouloir s'ouvrir, plaquant ses mains dessus dès que l'eau salé fit un premier passage dans sa gorge.

Un ombre s'approchait de lui, une ombre qui n'était rien de plus que Lily. Il voulu fuir ce qu'il prenait pour un prédateur cherchant à le manger, mais le manque d'oxygène lui fit perdre connaissance.  son réveil fut brutal et désagréable. Il sentait des nausées et ne put retenir les mécanismes du corps humains, recrachant l'eau qui était entré dans ses poumons et un peu de son estomac. C'était douloureux et il constatait que ses yeux laissaient tomber des larmes. Il entendait ce qui semblait être une humaine parle, la vue un peu embrumée par les larmes. Il ne comprenait pas comment les humains parlaient et cherchait à faire comprendre que c'était la faim qui l'avait conduit ici.

Son corps fut un parfait intermédiaire en laissant son estomac gargouiller. Xone regardait son ventre, ne comprenant pas trop pourquoi il faisait un tel bruit, avant de redresser la tête et observer Lyli.
Journalisée

Doublette : Pomme Smith & Wesson
Lyli
Créature
-

Messages: 1010


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #3 le: Mai 25, 2016, 04:23:36 »

L'eau jaillit hors des lèvres et éclabousse sur son haut déjà bien moulant, donnant l'impression de comprimer son torse dans une étreinte presque suffocante. Il en est de même pour le reste de sa tenue, notamment ses cuissardes qui épousent outrageusement ses cuisses. Inutile de parler de son mini short qui laissait aisément deviner les attribut masculins, eux aussi fièrement comprimés dans cette combinaisons gorgée d'eau. Mes yeux avaient d'ailleurs du mal à s'en détacher, étrangement je semblais éprouver un certain intérêt pour la créature masculine, ce qui était venant de moi et de mon penchant pour la gente féminine... réellement déroutant. Mais ses grands yeux bleus interrogateurs avaient réussit à détourner mon regard plus haut, ce visage d'ange était aussi gracieux que le reste de son corps et chaque parcelles semblaient appelées au charme. Les yeux, ce petit nez, cette paires de fines lèvres roses te délicates... tout était à mes yeux un instrument de désir.

Hé, c'est quoi ce regard ? T'as perdu ta langue ? Normalement quand on se fait sauver on dit merci non ?

Puis le ventre qui gargouille, ce même regard qui me toise et m'observe, ne compte t-il réellement pas briser ce silence ? Et puis... C'est quoi... cette drôle de sensation ? Cette douce chaleur qui m'envahit et fait doucement accélérer mon coeur ? Faisait-il aussi chaud dans ces cavernes humide habituellement ? Ca n'avait aucun sens, c'était absurde. Et toujours ces grands yeux qui me regardaient sans dire un mot, mais que cherchait-il à la fin ? Il était muet ?

C'est pas tous les jours qu'ont se fait sauver par une sirène, c'est vraiment tout ce que tu trouves à dire ?

Instinctivement ma main s'était déposée sur son ventre gargouillant, le caressant avant de me reprendre. Qu'est-ce qui m'arrivait ? Je n'étais vraiment pas dans mon état normal, c'était comme si... comme si j'étais attirée par une autre sirène, comme si j'étais la victime d'un sort de charme et je comprenais que tout comme moi, son apparence humaine devait vraisemblablement cacher quelque chose.

Merde... Merde t'es quoi... au juste ? T'es pas humain, c'est ça ? Impossible... que je sois autant attirée par un... homme... de mon propre chef...

Mon souffle s'accélère je dois me reprendre, mais impossible le charme semble bien trop puissant, c'était comme si son corps m'attirait comme si je ne pouvais me défaire de ce puissant piège... C'était d'une puissance équivalente au désir que provoquaient les kitsunes et au si connu chant des sirènes. Je n'avais maintenant qu'une certitude, je n'étais pas assez puissante pour lutter à cause de ma libido débordante, et j'allais tout simplement devoir céder contre mon gré, le seul moyen de briser le charme serait de céder à ces pulsions de plus en plus incontrôlables. C'était là une réelle honte qui se devrait d'être punie bien que je me doutais pas être loin du compte. Non, je ne savais pas qu'il s'agissait en réalité de simple phéromones. Il est de toute façon trop tard, mon autre main était déjà pressée entre ses cuisses pour écraser les bourses, bien trop moulées par ce mini-short, l'autre sur son ventre qui gargouille encore...

T'es affamé ? Je peux te nourrir. Mais il faudra tout avaler... jusqu'à la dernière goutte...

L'idée de me laisser aller et de lui remplir copieusement l'estomac percutait déjà mon esprit, mais sa première punition se trouvait dans sa ceinture en cuir, celle là même qui tenait le mini-short contre sa peau. Mes doigts habiles jouaient avec pour en sortir l'embout métallique d'une des boucles. Pour la défaire ? Surement pas... Pour la serrer de deux crans supplémentaire par contre...

Dis moi ce que tu m'as fait... Dit le moi ou je te plonge la tête sous l'eau jusqu'à ce que tu daigne enfin l'ouvrir !

La main sur son ventre appuie un grand coups, surement assez fortement pour réveiller la douleur logée dans ses poumons, récemment gorgée d'eau. Plus bas, mes autres doigts experts serrent la ceinture en cuir à son maximum et enferment les attributs masculin de cette chose dans une étreinte outrageante. En la travaillant un peu, j'étais sure qu'elle donnerait vite l'impression d'être trop à l'étroite à l'intérieur de ce tissus moulant, qu'elle donnerait l'impression qu'elle allait l'exploser. Pour ça, je voulais prendre mon temps... mais mon esprit devenait déjà fou par le simple fait de rester à côté de son corps.

Dernière chance de parler...je veux savoir qui tu es... et... pourquoi je suis dans cet état...

Mes doigts quittent son ventre et par pure instinct c'est au tours de mon corps de prendre le relais. Mon ventre se colle contre le sien, mes lèvres intime se frottent contre sa virilité en frottant à travers mon maillot. Quant à mon visage si proche du siens, assez pour que nos nez se touchent et que mon souffle chaud puisse pénétrer se fines lèvre entrouvertes, il reste statique, plongé dans ce regard bleu qui me rappel le lointain océan qui se mêle au ciel à l'horizon...
Journalisée

Sakura Nya
Humain(e)
-

Messages: 25


Une fille normale ... pour le moment.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Mai 25, 2016, 07:06:49 »

Xone observait la sirène, essayant de capter tout les mouvements du corps pour savoir comment elle faisait pour parler. Sa cache thoracique se remplissait et se vidait quand elle parlait, la pomme d'Adam, bien que peu visible, bougeait selon l'intonation. Pendant que Lyli parlait, Xone apprenait tout simplement comment user de sa voix. Il remarquait aussi que l'attitude de la sirène était bizarre, comme s'il était soumis à ses phéromones. Elle semblait humaine, pourtant la réaction était censé frapper uniquement les mâles, d'où un instant de réflexion sur la nature sexuelle de Lyli. Aux yeux de Xone, Lyli était une femelle, ses réaction laissant pensé qu'elle avait une part de mâle. Il émit donc le questionnement que l'humaine en face de lui était une humaine avec une partie d'homme caché.

Le visage de l'alien vint à perdre son expression de personne perdu pour avoir un visage plus craintif. Même s'il n'avait pas connaissance du langage de la sirène, son intonation, son attitude était devenue plus menaçante. Xone comprenait que ses phéromones avaient un effet et que la victime réagissait  négativement à ce stimulus. L'alien ne vint pas à se protéger quand la créature vint à serrer davantage son bas, ce qui était mine de rien douloureux. Il comprenait de ce fait une autre faiblesse de son corps. Xone ne se défendait pas, pour une bonne raison, la sirène se voulait dominante et son expérience passé avait prouvé plus d'une fois qu'il fallait se soumettre, plutôt que risque son intégrité physique à entrer dans une bataille qui n'était pas gagnée d'avance.

Xone avait comprit que s'il parlait et expliquait, il aurait de la nourrriture, ce dont il avait grandement besoin. Son corps criait famine, ses cellule ne pouvant s'entre-dévorer qu'à partir d'un niveau plus bas en terme d'énergie. Il ne réagit pas quand la sirène collait son corps au sien. Xone prit une bonne inspiration et tenta de parler. Se pointant du doigt en premier.

- Xone.

Puis se doigt vint à appuyer sur la peau de son bras.

- Odeur femelle ... attirer mâle.

Parler était plus difficile que l'alien pensait, perdant beaucoup d'air à chaque phrases, espérant que la sirène comprenne ce qu'il voulait dire.
Journalisée

Doublette : Pomme Smith & Wesson
Lyli
Créature
-

Messages: 1010


Sirène


Voir le profil WWW
Fiche
« Répondre #5 le: Mai 28, 2016, 09:49:00 »

Xone, un prénom simple de seulement 4 lettres, aisé à retenir... mais qui semblait toutefois étrange. Plus bizarre encore l'être semblait parler comme un étranger lointain, allant même jusqu'à se pointer lui même du doigt pour se désigner.  Mais voila qui m'apportait quelques informations sur cette chose aux apparences humaines, si elle avait du mal avec notre langage et que son prénom paraissait si étranger, peut-être qu'il n'était pas de ce monde, de cette dimensions, même si on pouvait déjà écarter l'hypothèse de la Terre. Devais-je du coups me méfier de cet inconnu étrange qui ne pouvait s'exprimer que par mot clé ? Qui semblait prendre une certaine emprise sur moi ? Surement, d'autant plus que je me rappelais que j'étais hors de l'eau, hors de mon terrain... Ce qui replaça tout de suite mes esprits à la bonne place pour me réveiller, trouvant la présence d'esprit de me mordre la lèvre inférieur jusqu'au sang pour me déclencher une vive douleur et me concentrer sur celle-ci.

Une odeur ? Une attirance ? C'était donc des phéromones ?

Ayant plongé en arrière sans plus de cérémonie je commençais à m'enfoncer dans les tunnels sous-marin, faisant marche arrière pour m'éloigner au plus vite. Seulement, prendre les jambes à mon coups dessinait sur mon visage un rictus de mépris et de honte. M'échapper ? Pourquoi je le devrais ? il était fait comme un rat dans cette grotte, et vu la longueur du tunnel il était impossible qu'il puisse le traverser tout seul... C'était plutôt lui qui devait avoir peur ! Il allait payé pour avoir oser me faire perdre mes moyens, phéromones ou non...

Avant de faire demi-tours j'avais continué de m'enfoncer un peu plus vers la mer, capturant avec une agilité sans pareil un poisson typique des côte de Terra. Puisqu'il avait faim, je me disais que ce petit cadeau pourrait lui faire baisser sa garde, ou qu'il serait au moins assez redevable pour ne rien tenter. Qui sait ce qu'il était vraiment après tout ? Peut-être que les phéromones n'était qu'un piège pour mieux assouvir sa proie, puis... la dévorer ? Ou l'absorber ? Les possibilités néfastes étaient légions et le pire germait déjà dans mon esprit. Cependant, je put remarqué une fois la surface regagné que son attraction avait moins d'ampleur. Serait mes aptitudes aquatiques qui améliorait ma résistance dans mon propre élément ? Ou l'eau elle même ? En y repensant, j'avais été si proche de lui lors du premier contact, en le secourant, et je n'avais pas ressentit cette sensation sous l'eau.

Tiens, par contre débrouille toi pour le faire cuir, ou bouffe le cru, à ta guise...

Le poisson encore frétillant et bien vivant lui fut jeté sur terre, devant ses pieds en guise de repas, tandis que j'appuyais mes deux coudes contre le rebord en prenant cette fois-ci bien soin de rester dans l'eau... au moins, cela restait supportable bien qu'un sentiment d'excitation pur germait en moi et alertait mes sens.

Comment tu comptes passer ensuite ? il faudrait que tu puisse retenir ta respiration pendant environs 5 minutes pour passer le dernier tunnel, et c'est un vrai dédale. Tu n'as aucune chance d'y parvenir... en tout cas, tout seul... Tu comprends ce que je te dis n'est-ce pas ?

Bon et ce poisson il allait le manger finalement ? Je l'avait pas pécher pour rien moi ! Car même si es yeux étaient concentrés sur son antre-jambe moulée à déraison du cuir mouillait qui avait tendance à se resserrer sur le mini-short, je gardais toujours mon plan en tête... celui de lui offrir un grand plongeon pour profiter de ses phéromones affaiblit, sans en devenir folle... J'avais hâte de lui montrer qui mène la danse !
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox