banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Visite du lycée [April/Minos]  (Lu 2609 fois)
Tornade
Créature
-

Messages: 118



Voir le profil
Fiche
« le: Mai 19, 2016, 08:28:04 »

« Hhmmm... »

C’était ce qu’on pouvait appeler un baiser intense. Sauvage, où les dents mordillaient les lèvres, la preuve qu’elle était face à une véritable panthère sauvage, femme exotique et sensuelle, pleine de fougue et d’énergie. Il se termina par un coup de langue et un sourire amusé. La femme portait des vêtements légers et amples, contrairement à l’autre, une délicieuse secrétaire bloquée contre le mur de son bureau, et qui avait les joues toutes rouges, et le coeur battant à vive allure après ce baiser.

De fait, quand Ororo le termina, elle vit les lèvres de Shani tenter de la poursuivre. Ororo la repoussa alors contre le mur, en souriant, et posa l’un de ses doigts sur ses lèvres.

« Tût-tût... Il ne faut pas abuser des bonnes choses. »

La secrétaire cligna des yeux à plusieurs reprises, et se racla ensuite la gorge, en tentant de remettre ses vêtements en ordre.

« O-Oui... Oui, bien sûr... Hummm...
 -  Quoi qu’il en soit, je vous remercie pour votre hospitalité.
 -  Hmmm... Et moi pour votre présence, Munroe-senseï. »

Ororo avait un diplôme de professeur, qui était nécessaire pour qu’elle soit enseignante auprès de la Jean Grey School for Higher Learning. Ce diplôme était reconnu au Japon, et elle bénéficiait de l’équivalence. Ororo parlait plutôt bien le japonais, car il avait été fréquent qu’elle s’y rende, notamment en compagnie de Logan. Le Japon, en réalité, était un lieu symbolique pour elle. Jadis, elle s’y était rendue en compagnie des autres X-Men, et c’était là qu’elle avait subi sa première grave crise identitaire, et où elle s’était rasée la tête pour la première fois.

Après bien des années, elle retournait à Seikusu, et avait trouvé un moyen parfait de se mêler dans la masse, car elle savait que le lycée Mishima abritait beaucoup de mutants, et était donc un excellent lieu pour commencer... Mais elle n’aurait jamais cru finir son entretien de présentation du lycée par un intense et langoureux baiser contre le mur. Comme quoi, elle sentait que ce lycée risquait d’être très particulier.

Ororo laissa donc Shani, et entreprit de descendre les marches. Seikusu était une ville qu’elle n’avait encore jamais visité, et elle avait été surprise d’y rencontrer Wolverine, ainsi que d’autres personnalités qu’elle ne pensait vraiment pas retrouver ici. Mais bon, au moins, elle ne risquait pas de créer un nouvel incident diplomatique international, ici, en venant au secours de populations démunies dans des îles dictatoriales, pour s’en prendre ensuite à l’armée locale.

Rejoignant le hall, elle se massa le cou, ayant toujours les lèvres de Shani sur le goût des lèvres... Et croisa deux adolescents, qui avaient l’air proches.

*Hum...*

Elle n’avait rien à perdre, après tout...

« Salut ! Excusez-moi de vous déranger, mais... Je viens d’être nommée professeur ici, et... Enfin, je m’appelle Ororo Munroe, mais vous pouvez m’appeler Ororo... Ça vous gênerait de me dire quels sont les endroits sympas du lycée ? »
« Dernière édition: Mai 19, 2016, 08:48:52 par Tornade » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Mai 28, 2016, 11:41:10 »

Le premier jour… C’est souvent une épreuve pour n’importe quel élève. April se leva avec la boule au ventre ce matin-là et même si elle était excitée par ce renouveau elle ne pouvait s’empêcher d’appréhender ce premier jour. Elle n’arrêtait pas de se dire que tout allait bien se passer, que les gens allaient être accueillant et qu’il n’y aurait pas de problèmes particuliers. Mais elle ne pouvait s’empêcher de penser à tous ce qui pourrait mal se passer. Comme le fait d’arriver en plein milieu d’année ou encore leur petite particularité…

Certes ce n’était pas un détail qui pouvait se voir tout de suite. Mais parfois, la permutation pouvait se produire sans qu’ils ne la contrôle. Minos la rassurait du mieux qu’il le pouvait mais au fond de lui il avait aussi les mêmes craintes. Cependant ils avaient aussi entendu dire que ce lycée était un peu spécial et qu’ils regroupaient des individus un peu à part. Peut-être réussiraient-ils à trouver un endroit où ils pourraient s’épanouirent complètement ? Car il fallait le dire, il était compliqué pour les jumeaux de se fabriquer une vie distincte. Partageant le même corps il n’était pas simple se faire de vrai amis ou tout simplement des amis distincts. Cela avait causé quelques soucis à April par moment, certains se moquant d’elle en la traitant de schizophrène. Avant les premières manifestations de Minos sur son corps elle avait déjà songé à cette éventualité et cela ‘avait grandement angoissée. Minos pour lui prouver qu’il existait bel et bien avait prit le contrôle d’un de ses bras sur lequel quelques changements étaient apparus. 

Mais passons au vif du sujet ! Minos, comme la plupart du temps, sommeillait doucement au fond de l’esprit d’April, elle le savait là, non loin, comme un ronronnement continuel de chat qui la rassurait. Elle s’avança dans le lycée, puis jusqu’à la porte de sa classe. Comme cela se faisait souvent au Japon, le professeur la fit entrer une fois que tout le monde se fut assis et la présenta au reste de la classe. Le professeur lui assigna alors une place à coté d’une fille brune du nom de Misaki. Celle-ci lui chuchota doucement :

-Ne t’en fais pas tu t’es bien débrouillée ! 


Avant de lever le pouce avec un petit sourire au coin des lèvres. Cela fit sourire April qui commença à parler avec elle à voix basse. Elle qui s’inquiétait pour son premier jour il n’y avait vraiment pas de quoi ! Misaki était assez populaire et avait de nombreuses amies qu’elle présenta à April lors de la pause. Ainsi Elle put être intégrée assez rapidement au sein de la classe à sa plus grande joie. Lors de la pause du midi Misaki proposa à l’adolescente de lui faire une petite visite guidée du lycée.

*Bon c’est vrai que ça c’est mieux passer que prévu ! Tu vois tu t’en fais toujours beaucoup trop !*
*Oui bon ça va je sais… Evitons juste de paraître trop bizarre en se transformant sous les yeux de tout le monde et cela devrait continuer ainsi !*

Alors que les deux jeunes femmes se trouvaient dans le hall, prêtes à monter les escaliers, elles croisèrent une femme aux cheveux blancs rasés sur les côtés qui leur adressa la parole. April put entendre Misaki murmurer doucement.

Zut une prof….

April ne savait pas trop pourquoi elle disait cela mais elle s’avança légèrement pour répondre.

Bonjour Munroe-sensei. Je m’appelle April et voici Misaki ! A vrai dire je suis moi aussi nouvelle ici mais Misaki m’a proposé de me faire visiter… Peut-être voudriez-vous venir avec nous ?

Elle se retourna vers Misaki en cherchant son approbation mais cela n’était pas vraiment visible. Misaki semblait se demander si April avait compris qu’elle comptait lui faire visiter les endroits interdits du lycée… Soupirant légèrement elle finit par acquiescer en se disant qu’elle reportera ça pour une autre fois après en avoir parler avec la nouvelle d’abord.
   
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 118



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Mai 28, 2016, 03:13:02 »

Du peu qu’Ororo avait vu de Seikusu, cette ville avait l’air... Très particulière. Le Japon résonnait étroitement en son cœur, et elle n’avait jamais encore été ici. Connaissait bien Tokyo et d’autres villes de l’archipel, elle pouvait donc dire, sans problème, qu’il y avait, ici, quelque chose de particulier. En soi, Ororo ne se faisait pas d’illusions. Kitty lui avait demandé de venir ici pour enquêter sur les mutants qui émergeaient à Seikusu, ainsi que sur ceux qui cherchaient à les utiliser et à les exploiter, comme HYDRA... Mais, au-delà de ça, elle voulait surtout envoyer Ororo au vert. Tornade avait fait parler d’elle il y a quelques mois, en se rendant sur une île dictatoriale, afin de protéger la population locale d’un cyclone. Or, sur cette île, on n’aimait pas beaucoup les mutants, et, alors que la tempête approchait, l’armée s’était déployée, non pas pour protéger la population, mais pour la repousser. Tornade s’était énervée, et avait utilisé de ses pouvoirs contre les soldats et les chars d’assaut, provoquant une crise diplomatique. Elle avait donc accepté de suivre la résolution de Kitty, soutenue par Malicia, pour rejoindre Seikusu, où il y avait déjà d’autres X-Men, comme Wolverine, ou Kurt.

En un sens, elle était aussi heureuse de voir que, ici, le nom de Tornade n’évoquait pas grand-chose. Les Japonais avaient toujours eu une culture de l’isolement, et beaucoup voyaient tous ces phénomènes super-héroïques comme des hoax occidentaux. Pour autant, certains Seikusiens la reconnaissaient parfois, mais il fallait bien admettre que, globalement, elle pouvait se déplacer tranquillement. Rien à voir avec l’ambiance délétère des cités américaines, où les X-Men étaient régulièrement conspués et humiliés.

Deux jeunes filles se tenaient donc devant elle, Misaki, et April. Et, si April ne voyait aucun problème à la voir, elle vit clairement une lueur de déception perler brièvement dans les yeux de Misaki. Ororo leur sourit donc.

« Eh bien, je ne vais pas refuser l’aide d’une guide. Tu es ici depuis longtemps, Misaki ?
 -  Je suis née à Seikusu, Munroe-senseï. Vous, vous venez d’où ? »

La jeune femme était plutôt directe, mais ça ne dérangeait pas spécialement Ororo.

« Je viens d’Afrique. Mais, avant de venir ici, j’ai enseigné aux États-Unis. »

Visiblement, son visage ne disait rien aux jeunes femmes. Cependant, il fallait dire que Tornade était une femme avec des cheveux longs, qui flottait dans les airs, et avec une combinaison moulante. Peu de gens connaissaient son nom, et, dans les vêtements qu’elle avait, Ororo était plutôt bien dissimulée.

« Enfin... Je ne voudrais pas m’imposer !
 -  Non, non, c’est cool... J’avais encore jamais fait la guide auprès d’une professeure ! »

Ororo sourit en retour, et s’inclina légèrement.

« Je te remercie.  Je dois admettre que je n’imaginais pas ce lycée être aussi grand...
 -  C’est normal, ça. Après la guerre, la ville a décidé de repenser tout son système scolaire à partir du lycée, et de tout regrouper en un campus commun. Alors, forcément, c’est plutôt grand, puisqu’il y a le lycée, mais aussi l’université, et un ensemble de bâtiments communs aux deux. Comme le réfectoire du lycée, qui est aussi le RU de la fac’, et... ‘Fin voilà, quoi... »

Ororo hocha la tête, en lui souriant, puis se tourna vers April.

« Et toi, April ? Tu fais ta première année ici, ou, comme moi, tu viens d’une contrée lointaine ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Juin 04, 2016, 05:21:06 »

April était une personne assez simple à comprendre. Il ne fallait pas prendre cela dans le sens péjoratif du terme mais elle se laissait souvent guider par ses intuitions et agissait souvent quand l’idée lui venait sans toutefois penser aux conséquences. Elle était assez serviable pour le peu que la personne le lui demande gentiment et qu’elle pensait celle-ci digne d’intérêt. De plus elle pouvait avoir par moment certaines absences dues aux discussions internes avec son frère. En résumé, April était une jeune femme pleine de vie, souriante et qui pouvait être un peu maladroite dans ses actions qui partaient cependant toujours d’une bonne intention. Minos pour sa part était toujours dans une phase d’adolescence et cédait facilement aux caprices en ne pensant un peu qu’à lui par moment. Le fait de rester « coincé » dans le corps de sa sœur l’encourageait à profiter pleinement des moments où il pouvait agir à sa guise.

*Quelle idée de te mettre une prof dans les pattes dès le premier jour !*
*Mais elle a l’air sympa ! Et c’est son premier jour à elle aussi on a eu de la chance que Misaki accroche bien avec moi pour qu’elle nous fasse visiter sinon nous serions dans le même pétrin je te signal…*

Cependant lorsqu’elle regarda Misaki elle put voir qu’elle partageait l’avis de son frère ne semblant pas vraiment ravie de l’initiative de la jeune femme. Mais Misaki fit finalement avec en acceptant de faire la visite avec la prof. April ne put s’empêcher de sourire en entendant la prof dire qu’elle venait des Etats-Unis. Après tout la moitié de sa famille y habitaient et elle n’avait encore jamais put s’y rendre et elle aimerait bien visiter un jour le pays natal de sa mère. Cela ferait au moins un sujet de discussion en plus pendant la visite !

*On a de la chance quand même ! Maman ne veut jamais nous en parler !*

En écoutant Misaki parler du lycée et de l’université April se dit qu’il leur faudrait bien plus d’une après-midi pour visiter l’ensemble de l’établissement. Mais elle se souvenait que le matin même elle avait été prise d’une légère panique en découvrant l’immensité des lieux. Et par miracle elle avait réussi à retrouver son chemin et sa classe sans trop de difficulté grâce à Minos qui avait un bien meilleur sens de l’orientation qu’elle. April sursauta légèrement en entendant la prof s’adresser directement à elle qui était partie dans ses pensées du matin. En souriant elle décida de lui répondre en Anglais avec l’accent Américain qu’elle avait hérité de sa mère qui leur avait appris très tôt à parler cette langue.

-I live in Japan since my childhood but my mother is American and I learned English very early with her.


Son Anglais était sans doute un peu rouillé mais elle pouvait se faire comprendre normalement. Elle reprit en Japonais ne connaissant pas les capacités de Misaki en Anglais elle ne voulait pas l’exclure de la conversation.

-Mais c’est ma première journée ici, mes parents n’ont entendu parler de cet endroit que récemment et ils pensaient que ça serait le mieux pour moi...

*Stop ! Ne dis pas tout ! Je te rappel que même si nos parents pensent qu’il y a ici plus de phénomènes bizarres qu’ailleurs on a encore eut aucune preuve de cela… Mieux vaut être discret pour le moment sœurette…*
*Arf… Désolé j’ai pas réfléchit…* 
   
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 118



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Juin 05, 2016, 12:33:12 »

C’était un vaste complexe scolaire, assurément. Ororo espérait ne pas s’y perdre, elle aussi. Quand elle était venue à l’école de Xavier, c’était en tant qu’élève, avant de devenir une professeur. Elle avait déjà trouvé l’école comme étant très grande, alors, maintenant qu’elle était ici... Elle était un peu désorientée. Misaki leur expliqua qu’il y avait beaucoup de clubs et d’installations pour les activités périscolaires. Rien de surprenant en soi. Dans le quotidien du petit Japonais, la journée ne se finissait pas après les cours. Très souvent, les élèves étaient inscrits à des activités périscolaires qui étaient assurés par l’établissement scolaire.

Le sōji était l’illustration de ce particularisme japonais. C’était un schéma dans lequel les propres étudiants, après la fin des cours, procédaient au nettoyage de la salle des cours. Une pratique qui était caractéristique de la société communautariste japonaise, permettant de discipliner les lycéens, de leur apprendre à ne pas dégrader les lieux, puisque c’était à eux qu’il reviendrait, par la suite, de nettoyer l’ensemble. Ororo avait trouvé la pratique atypique... Mais elle se serait bien vue l’utiliser à l’école Jean Grey.

April lui répondit en anglais qu’elle avait toujours grandi au Japon. Son accent n’était pas mauvais, bien mieux que celui d’Ororo. Ayant grandi en Afrique, elle avait toujours conservé un léger accent, contre lequel elle n’arrivait pas à s’en défaire. Elle parlait pour autant plutôt bien l’anglais, ainsi que le japonais, et hocha lentement la tête, répondant sur le même ton :

« I’m glad to hear it, it’s rather useful in our world. »

Elle lui sourit donc, et suivit Misaki le long du grand hall central. Au fond de ce dernier, il y avait des portes menant dehors. Il faisait plutôt beau aujourd’hui, et Misaki leur expliqua qu’il y avait quantité de terrains de sport différents : cours de tennis, une piscine, et un terrain de football. April expliqua alors que c’était sa première journée aujourd’hui, et que ses parents ne l’avaient envoyé que très récemment ici, car ils pensaient que cet endroit était le plus indiqué pour elle.

Cet aveu fit légèrement tiquer Ororo, qui regarda la jeune fille en fronçant les sourcils, intriguée.

« Hum... Qu’est-ce que tu veux dire par là, April ? Il y a... Il y a quelque chose de particulier avec ce lycée ? »

Serait-elle possible qu’elle soit une mutante, elle aussi ?

*Hum, t’emballes pas non plus, ma chérie !*

Néanmoins, elle la regardait, intriguée...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Juin 27, 2016, 12:53:21 »

Cet endroit était vraiment immense ! On dit souvent que ce sont les Américains qui sont les maitres de la démesure mais en voyant le complexe d'étude de Seikusu on pouvait en douter. April avait déjà parfois du mal à se repérer dans un endroit qu'elle connaissait depuis des années alors elle se demandait comment elle allait pouvoir faire ici ! D'autant plus que le lycée n'était même pas la plus grande partie des lieux. Le campus universitaire devait bien prendre les ¾ de la surface total car il y avait de nombreuses spécialités dans ce campus. Elle avait notamment beaucoup entendu parler de la faculté de technologies innovantes et de certaines inventions un peu bizarre et très en avance sur leur temps. Minos lui fit d'ailleurs remarquer que cette fac le tenterai bien pour plus tard. Par chance, pour le moment les choix d'orientations avaient été plutôt simples à concilier entre les deux jumeaux mais après le lycée les choses risqueraient de se compliquer un peu plus

Revenant un peu sur terre, elle sourit doucement en entendant Munroe-senseï lui répondre en anglais. Il y avait un petit accent dans sa voix mais elle n'arriva pas à déterminer sa provenance. Mais après tout langlais était la langue la plus parlé au monde et chacun avait son propre accent, elle-même devait surement en avoir un petit. Finalement Misaki leur signala qu'elles allaient commencer la visite par l'extérieur et les trois femmes se retrouvèrent dehors sous un grand soleil. Passant près des terrains de sport Misaki prit la parole.

« Il y a de nombreux clubs de sport en tout genre ici et de tous niveaux ! Si tu fais un sport en particulier April tu devrais t'inscrire rapidement ! Je pense que les clubs pourront accepter même en cours d'année . »

Mais April n'écoutait pas vraiment, elle était en grande conversation avec son frère au sujet de sa petite bourde en ne tenant pas sa langue. Mais elle se sentait si bien que cela lui avait échappé. Même si elle avait appris au fil des années à cacher ces discussions internes de petits indices pouvaient transparaitre pour un oeil avertit. Quelqu'un ne faisant pas forcement attention penserait qu'elle était tout simplement du genre à être dans la lune mais en y prêtant attention on pouvait voir de légers changements d'expression sur son visage. La question du professeur la ramena à la réalité coupant court à la réprimande de son frère. 

« Ah ? Euh... non non... Mon ancien lycée n'était pas très bien fréquenté c'est tout ^^. » Puis elle reprit le premier sujet de conversation pour détourner un peu l'attention . « Je faisais du volley dans mon ancien lycée et je ne me débrouillais pas trop mal ! Tu fais partie dun club Misaki ? Et vous, Munroe-senseï, vous pratiquez un sport aussi ? »

*On verra si tu as réussi à rattraper ton coup*
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 118



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Juin 28, 2016, 09:56:48 »

C’était une particularité du Japon : les cours étaient, en eux-mêmes, peu nombreux, ce qui faisait qu’un Japonais terminait la journée de cours assez tôt… Mais, dans l’agenda du petit Japonais, finir les cours ne signifiait pas la fin de la journée, juste la fin d’une étape. Ensuite, il y avait les activités périscolaires, très nombreuses, et c’était dans ce domaine que chaque lycée rivalisait d’ingéniosité. Sur ce point, Mishima était clairement en tête, avec un éventail de disciplines et de possibilités particulièrement large, les clubs étant, pour beaucoup, communs à l’université et au lycée, puisque les deux structures partageaient le même campus.

Misaki conduisit donc le trio dehors, tandis qu’Ororo continuait à réfléchir à la phrase d’April. Ça ne voulait peut-être rien dire en particulier, mais… Ororo avait l’oreille, et elle n’oubliait pas que Mishima abritait beaucoup de mutants. Cérébro devenait fou au sujet de cette ville, et ce n’était pas un hasard si le SHIELD y redéployait des agents depuis des années. Que les rumeurs autour de Seikusu ne soient cantonnés qu’à quelques blogs de conspirationnistes étaient, en soi, la preuve de l’important travail de fond mené par le SHIELD pour contrôler l’information, et éviter des mouvements de panique… Ou des regards trop curieux.

En attendant, Ororo était impressionnée par le nombre de terrains de sport. Il y avait plusieurs terrains permettant de faire du football ou du rugby, mais également plusieurs gymnases, pour faire du ping pong, du basket-ball, des courts de tennis… Mishima était fière de proposer une activité très variée, et, de fait, tandis que le trio se déplaçait, plusieurs terrains étaient déjà bien remplis.

April, entre-temps, lui expliqua que ce n’était rien, qu’elle avait juste fait une allusion, et embraya directement sur le volley. Encore une fois, Ororo s’interrogea.

*Ne deviens pas non plus parano’, ma vieille… Même si elle parle plutôt vite.*

La rapidité avec laquelle elle cherchait à changer de conversation ne manquait pas de la surprendre, et elle demanda à Ororo si elle faisait du sport. La jeune femme sembla hésiter un peu, avant de finir par lui répondre :

« J’aime le sport, oui. Après, je n’ai pas de préférences particulières, tant que je peux me défouler et maintenir une bonne forme physique.
 -  Oui, c’est important de conserver une bonne condition physique ! » confirma, de son côté, Misaki.

Il y avait, dans la phrase de Misaki, un double sens certain, ce que son sourire enjoué confirmait…
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Juillet 18, 2016, 06:47:32 »

April se mordit légèrement la lèvre. Elle savait bien qu’elle en avait un peu trop dit et elle s’en voulait un peu d’avoir si vite fait une bourde. Avant de partir ce matin ses parents lui avait pourtant bien fait la leçon et s’ils venaient à apprendre cela son séjour ici aurait été d’une courte durée ! Minos lui dit alors de regarder un peu plus en détails Munroe-senseï. Relevant la tête April regarda du coin de l’œil la professeur tandis qu’elle parlait de sport avec Misaki.

Ce qu’elle vit ne la rassura pas du tout, il semblait que la femme l’observait avec un air un peu perplexe et interrogateur. Comme si elle se doutait déjà de quelque chose alors que Misaki, elle, ne semblait pas avoir fait plus attention que cela et continuait la conversation d’un ton enjoué. Lorsque la femme la regardait elle s’empressait de détourner le regard vers les terrains de sport ou vers Misaki en entendant son frère pester en lui disant de se faire plus discrète. Par ailleurs sa tentative de changement de sujet n’eut qu’un faible succès et ils sentaient bien que la professeure n’était pas des plus convaincue. Cependant elle répondit tout de même à la question sans revenir à la charge pour leur plus grand soulagement. Misaki ajouta d’ailleurs un petit commentaire qui fit tiquer Minos qui avait l’esprit un peu moins innocent que sa sœur.

*On dirait que ton amie aime bien s’amuser !*
*Hmm ? Tu es sûr ? C’est plutôt toi qui a l’air intéressé ! Et pas que par Misaki ! Oublie pas que je sais à quoi tu penses…*
*Oui bon ça va… Mais elle est plutôt pas mal cette prof aussi…*

April ne releva pas la dernière phrase levant les yeux aux ciels malgré elle sans vraiment se rendre compte que c’était tout à fait hors sujet dans la conversation entre Munroe, Misaki et elle. Elle décida de continuer sur la conversation sportive et des clubs comme si de rien était.

« Après c’est toujours compliqué de rejoindre un club sportif en milieu d’année… Avec les compétitions c’est plus difficile de s’intégrer. Tu es dans un club en particulier toi Misaki ? »
« J’appartiens à plusieurs clubs en effet, pas nécessairement des clubs sportif mais il faut tout de même être prêt à avoir une activité physique intense durant les séances ! »

April remarqua qu’elle avait dit cela sur le même ton que la phrase précédente sur la condition physique en restant un peu mystérieuse sur l’intitulé exact des clubs en question. Elle se demandait d’ailleurs quels clubs non sportifs pourrait demander une activité physique…
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 118



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Juillet 18, 2016, 09:28:22 »

Entre les lèvres douces et tendres de Shani, Ororo avait déjà pu constater que le lycée Mishima présentait certaines particularités, mais la jeune femme était encore bien loin du compte. Elle s’était rendue dans ce lycée pour y débusquer des mutants, et les y aider, et comprendre d’où venait la recrudescence de mutants que les X-Men avaient pu observer depuis l’école de Westchester. Elle y songeait donc, tout en parlant avec Misaki, qui, visiblement, avait l’air de bien connaître ce lycée. Ses allusions n’échappaient nullement à Ororo, mais April, elle, semblait assez gênée, comme perdue dans ses pensées. Ororo avait d’ores et déjà pu noter que la belle lycéenne avait une minijupe très courte, allant jusqu’à dévoiler ses cuisses. Elle l’imaginait volontiers laisser volontairement tomber un stylo sur le sol pour se pencher, se penchant suffisamment pour qu’on puisse y voir sa culotte.

*Et elle et Shani ne sont pas des incidents isolés... Je crois vraiment qu’il y a quelque chose avec ce lycée...*

Quelque chose qui était lié à la présence de tous ces individus paranormaux, et d’une base majeure du SHIELD à proximité ? Tornade était convaincue qu’il se tramait quelque chose dans cette ville, et, visiblement, à chaque jour qui passe, elle en avait la confirmation. La présence de plusieurs X-Men, comme Wolverine, ou Nightcrawler, ne pouvait d’ailleurs pas être un hasard. Elle ne s’attendait pas spécialement à avoir toutes les réponses de la part de Misaki ou d’April, mais, si au moins, elle parvenait un peu à s’intégrer dans le décor de Mishima, elle ne serait pas contre.

Misaki parla ensuite des clubs, indiquant qu’il existait des clubs sportifs, mais aussi d’autres clubs, continuant avec ses allusions sur le fait de recourir à une « activité physique intense ». Amusée, Ororo eut un fugace sourire, et, mains sur les hanches, se retourna vers la femme.

« Ah oui ? Je crois que Shani partagerait ton analyse, elle tient aussi à avoir une forme physique impeccable.
 -  Oh... Vraiment ? »

Ororo lui fit un léger sourire. Il y avait là, sûrement, de quoi perturber April, et Ororo se retourna donc vers elle, désireuse de changer de conversation.

« Tu aimerais rejoindre le club de volley, ici, April ? J’ai cru comprendre qu’il y avait beaucoup de clubs, c’est assez impressionnant... »

Misaki sourit légèrement en croisant les mains derrière la tête, comme si elle pensait à autre chose, à des clubs très particuliers qu’on ne trouvait pas sur les brochures officielles... Et aux différentes façons d’inviter ces deux filles à en faire partie.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Août 08, 2016, 12:18:09 »

L’entrée dans le lycée Mishima c’était faite assez rapidement pour April. Ses parents avaient pris rendez-vous avec la direction de l’établissement pour expliquer brièvement la situation en prétextant un déménagement dans la région pour expliquer ce transfert en cours d’année scolaire. April était présente lors de cet échange et elle avait notamment reçu son uniforme et une petite plaquette explicative sur les plannings des salles de cours et bien entendu sur le règlement interne de l’école. Bien entendu elle avait dû le lire en entier et le signer avant de le remettre à la direction. Il y avait eu un petit paragraphe qui les avaient surpris elle et son frère. De mémoire il était inscrit ainsi : « Les élèves et les professeurs sont soumis à une grande liberté au sein de l’établissement, le lycée et l’université Mishima prônent la maturité et l’épanouissement de tous ses occupants qui restent responsables de leurs actions. » Ce genre de phrase était assez ambiguë mais au moins ils semblaient pouvoir faire pas mal de choses ! Une chose est sûre c’est que leurs parents avaient de la suite dans les idées. Sachant que Minos faisait des apparitions plus fréquentes ils se doutaient que cela se produirait durant la scolarité dans ce nouveau lieu. Ainsi ils avaient fait croire que leur fils était malade et qu’il ne pourrait assister à tous les cours. Ils expliquèrent qu’il suivait une scolarisation à domicile mais que le cadre d’une école ne pouvait être que bénéfique pour lui de temps à autre lorsque la maladie le lui permettait. Ainsi Minos put avoir lui aussi son uniforme de l’école et sa carte de lycéen, il pouvait ainsi prendre la place de sa sœur en toute sécurité.

En parlant des uniformes April avait remarqué qu’ils étaient particulièrement courts. Bien que certaines fantaisies soient autorisés dessus comme l’ajout de rubans ou nœuds l’uniforme basique ressemblait presque à celui de n’importe quel autre lycée mis à part ce soucis de dimension. La jupe était particulièrement courte mais elle avait déjà remarqué que certaines filles, dont Misaki les avaient encore relevées de quelques centimètres. Il semblait en effet que les mœurs soient plutôt légères dans l’établissement et des pensées parasites de Minos apparaissaient parfois dans l’esprit d’April qui devait alors le rappeler à l’ordre pour ne pas se laisser tenter…surtout dès le premier jour !

April et Minos suivait la conversation sur les clubs d’un air un peu distrait trop préoccupés par leur propre problème. Mais les deux femmes semblaient parler d’une chose qui leur échappait sur une certaine Shani et sur la condition physique... Mais Ororo posa une question à April la faisant redescendre sur terre trop heureuse de voir que le sujet de conversation avait bien changé sur le volley.

-Oh que oui ! ça serait vraiment bien ! Mais si tu es dans plusieurs clubs Misaki j’aimerai beaucoup faire partie de l’un d’eux pour être avec toi !   

Cela tira Misaki de sa rêverie qui ne semblait pas en demander autant et elle se mit à arborer un sourire malicieux et énigmatique.

-Mais bien sûr ! Je serai vraiment heureuse de te faire découvrir un club qui n’appartient qu’à ce lycée…. Mais peut-être que Munroe-Senseï serait intéressée elle aussi ? Les professeurs sont tout à fait autorisés à nous rejoindre…


Pour Misaki c’était l’occasion rêvé de leur faire découvrir cette petite spécialité du lycée et de l’université et ainsi, le club gagnerait peut-être deux nouveaux membres avant la fin de la journée ?
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 118



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Août 08, 2016, 03:38:44 »

Les activités extrascolaires étaient très importantes au Japon. Ororo le savait, et, maintenant, elle le réalisait. Mishima se devait d’être au top, et c’était à ce titre que le lycée proposait quantité de clubs. Néanmoins, Tornade se doutait que cette liste officielle n’était que la partie émergée de l’iceberg, car elle avait entendu toutes les rumeurs circulant autour de Mishima, tous les scandales et les procès dans lesquels le lycée était impliqué. Le sexe semblait faire partie intégrante de la communauté de l’établissement, ce qu’Ororo avait pu volontiers constater avec l’appétissante bouche de Shani. La secrétaire avait un sacré baiser. Pour le coup, c’était une chance que la mutante africaine ne soit pas une grande Chrétienne, et encore moins une puritaine. Après tout, il suffisait de se rappeler ses premiers moments à l’école de Xavier, quand elle se baignait nue dans la piscine, déclenchant la surprise de ses camarades... Et leur joie manifeste.

Ororo n’avait jamais été une femme particulièrement mormone, en réalité, et le sexe, en conséquence, ne l’avait jamais choqué plus que ça. Or, au Japon, le sexe était bien loin de crisper autant les habitants que les Occidentaux. Le christianisme ne s’était pas autant développé dans ce pays qu’en Europe et aux États-Unis, et la morale religieuse, sur le sexe, n’était donc pas aussi implantée dans les mentalités. Au contraire, le Japon avait toujours eu une relation profonde avec la sensualité, le sexe, et le désir. Le shintoïsme, la religion majoritaire au Japon, prodiguait en effet le bonheur du corps, là où les trois grandes religions monothéistes voyaient le corps comme quelque chose de mauvais, de malsain, qui rappelait à l’Homme ses pulsions animales, primitives, et qu’il fallait donc nier, au profit de l’esprit, qui permettait à l’être humain de s’élever vers des ambitions plus nobles que de purs besoins de reproduction animaliers. Le shintoïsme, au contraire, considérait que le corps était de même nature que l’esprit, et qu’il fallait donc que les deux soient heureux. Or, le bonheur physique passait par les rapports sexuels. Pour autant, et malgré la présence du sexe au Japon, sous bien des aspects, parfois très sophistiqués (comme le kinbaku), l’apport du christianisme avait amené les Japonais à prohiber la prostitution, ou toute représentation de l’organe sexuel, ce qui expliquait pourquoi il était possible de tout montrer, sauf un pénis ou un vagin.

*Autres cultures, autres mœurs, et je sens que le lycée Mishima baigne dans cette ambiance...*

Ainsi, quand Misaki, qui peinait de plus en plus à dissimuler ses intentions sexuelles, proposa de leur faire découvrir un club exclusif à ce lycée, Ororo hocha la tête en souriant.

« Ma foi, si c’est une exclusivité locale, je serais ravie que tu nous serves de guide, Misaki. Après tout, il ne peut rien nous arriver de grave, n’est-ce pas ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Novembre 03, 2016, 07:46:31 »

Misaki connaissait très bien le lycée Mishima, elle y avait passé toute sa scolarité et elle ne se priverait pas d’aller dans la même université ! Outre les quelques déviations aux codes de bonnes conduites des autres établissements du pays, le complexe d’étude Mishima avait su tirer son épingle du jeu et avait acquis une très bonne réputation dans les résultats de ses élèves et de ses professeurs. Tant et si bien que les quelques scandales qui avaient pu surgir avaient été rapidement étouffés devant le prestige du complexe étudiant. Cela avait cependant modifié quelques aspects réglementaires au sein de l’établissement comme l’ajout au règlement intérieur d’une petite mention sur les responsabilités personnelles des personnes au sein de l’établissement ou la création de clubs non officiels ou clandestin qui se cachait derrière une fausse activité et se montraient discrets. Et Misaki faisait justement partie de l’un d’eux. Toujours à la recherche de nouveaux membres pour gonfler les effectifs et ainsi organiser de grands évènements ou obtenir de plus grandes subventions de l’établissement les clubs chargeaient des adhérents de confiance pour le recrutement. Et Misaki faisait justement partie de l’un d’eux. Comme quoi le hasard pouvait bien faire les choses ! Misaki jubilait presque devant la perspective de faire intégrer April et Munroe-Senseï au club. Bien que cette dernière semblait s’attendre à ce qui l’attendait il semblait cependant qu’April n’y prête pas du tout attention.

En effet, April, de son coté, espérait trouver un club un peu particulier, non-officiel lui aussi, mais dans un tout autre domaine. Elle espérait, avec son frère, rencontrer des gens qui, comme eux, étaient particuliers. Ils voulaient voir les phénomènes étranges qu’ils avaient pu entendre et c’était aussi la raison pour laquelle ils avaient intégré ce lycée. Ainsi ils étaient focalisés sur cette fausse idée que Misaki était comme eux, que tout se disaient ici à demi-mot. Pour eux tout collait ! Un club un peu spécial, présent seulement dans cet établissement et qui semblait plus ou moins secret. L’avenir nous dira s’ils seront déçu ou non par la nature du club qu’ils allaient découvrir.

C’est Misaki et Ororo qui risquaient aussi d’avoir une petite surprise si elles restaient suffisamment longtemps avec April.  Les manifestations de Minos se faisaient de plus en plus proches ces derniers temps et ce même lorsqu’il ne le désirait pas vraiment. Mais pour le moment April était maîtresse de son corps et accepta elle aussi de suivre Misaki jusqu’à ce fameux club.

- Le club n’est que rarement dans sa salle qui lui est réservée. Nous organisons plutôt des rencontres dans divers lieux… Et seuls les membres du club les connaissent… Mais ce n’est qu’une partie de nos activités !

Misaki contourna les terrains de sport marchant tranquillement suivie par les deux femmes. Doucement elle les rapprochait d’un petit bâtiment de forme rectangulaire qui ressemblait à une remise où l’on entreposait le matériel de sport. De petits sons sourds inintelligibles pouvaient s’entendre au fur et à mesure que l’on s’approchait.

- Nous voici devant l’un des lieux de rencontres. Il y en a plusieurs aujourd’hui mais celui-ci est le plus proche. C’est aussi une petite réunion vous serez sans doute moins impressionnées…

Se tenant à côté de la porte, Misaki l’ouvrit en laissant la place aux deux femmes de passer avant elle. April ne s’attendait vraiment pas à cette scène. C’était un local de taille moyenne d’une trentaine de mètre carré environ. Sur les coté l’on pouvait apercevoir des équipements sportifs comme des filets, des perches et raquettes diverses ou des objets d’entretiens. Mais le plus étonnant était situé au centre de la pièce où il avait été disposé plusieurs matelas de sport. Là, au milieu de la pièce, devant elle se trouvait cinq étudiants, une fille et quatre garçons dans leur plus simple appareil et qui semblaient très occupés à se faire plaisir. Les étudiants ne semblaient pas vraiment les avoir remarqués bien qu’un des élèves tourna la tête vers elles avec la lumière produite par l’ouverture de la porte. Il regarda un instant April puis Munroe-Senseï avant de regarder derrière elles en direction de Misaki.

- Ah ! Misaki ! Tu es un peu en retard et nous avons commencé un peu avant… Mais nous ne devions pas être que six ?
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 118



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Novembre 06, 2016, 05:36:01 »

Misaki n’avait pas vraiment honte à l’idée d’inviter une prof’ dans l’une des réunions du club. Après tout, elle savait que l’administration couvrait totalement les activités sexuelles. Ces « clubs secrets » ne figuraient pas sur le registre officiel, mais sur une autre liste, plus officieuse, qui indiquait que l’administration soutenait et encourageait les clubs sexuels. Misaki rejoignit donc la pièce, un local contenant essentiellement de l’équipement sportif. On avait installé plusieurs tapis de sport au centre, et quatre hommes étaient en train de coucher avec une jeune fille, qui venait de rejoindre le lycée, puisqu’elle en était à sa première année. Venant de rejoindre le club de gymnastique, Ayaka était déjà une grosse gourmande, en grande partie parce que sa mère avait grandi à Mishima, et avait d’ailleurs conçu Ayaka pendant ses années au lycée. Elle s’était par la suite mariée avec le père supposé (Ayaka avait été conçue dans une grosse orgie), et ils avaient veillé à bien préparer Ayaka pour son séjour à Mishima. Ainsi, si beaucoup de collégiens voyaient avec angoisse le passage au lycée, elle, elle avait longuement anticipé ce moment, et, dès la rentrée, des élèves plus âgés, connaissant son profil, l’avaient serré.

Ayaka portait sa tenue sportive, une tenue très moulante, et était bien entourée. Un homme était couché sous elle, et sa grosse verge s’enfonçait dans sa chatte luisante, tandis qu’un autre, à moitié couché derrière elle, mains posées sur ses seins, enfonçait sa verge dans son cul. Les gémissements d’Ayaka étaient, du reste, étouffés, par une troisième verge, un phallus assoiffé qui s’enfonçait dans sa bouche. Ses mains alternaient entre l’anus de cet homme, qu’elle titillait, et la queue du quatrième, qu’elle masturbait tendrement. Quand Misaki entra, cet homme, tout nu, avec une superbe érection, se retourna, puis fronça les sourcils en voyant, en compagnie de la femme, deux inconnues.

Ororo écarquilla les sourcils devant ce spectacle. Certes, elle avait entendu parler de la rumeur de Mishima, et en avait eu un très bon aperçu avec Shani, mais, de là à imaginer ça... On aurait pu croire à une scène de viol, mais la jeune était totalement consentante, rougissant furieusement sous le plaisir.

« Oui, mais j’ai rencontré deux nouveaux membres en venant... Dont une nouvelle prof’, Munroe-senseï, et je me suis dit que ce serait l’occasion de lui montrer ce qu’est vraiment ce lycée.
 -  Oh... Ouais... Vous êtes pas mal, Miss Munroe... »

Bras croisés, Ororo fronça les sourcils, et pencha la tête sur le côté.

« Alors, vous... Vous organisez des orgies ?
 -  Euh... Ouais...
 -  Nous sommes un club plutôt classique, en réalité. Certains sont plus axés bondage, domination, costumes... Nous, c’est plus simple ! »

Ororo était médusée. Elle s’était bien attendue à quelque chose de bizarre avec ce lycée, mais... Visiblement pas à ça. Le lycéen face à elle la reluquait sans aucune gêne, avec, au contraire, une envie fébrile dans le regard. Misaki, notant leur émoi, se dépêcha de sortir de son sac à dos un petit appareil, une bombe rosâtre, et aspergea sur le visage des deux femmes un contenu très aphrodisiaque. Ororo en toussota un peu, mais sentit rapidement une vague la saisir, la faisant légèrement rougir.

« Hmmmm... »

L’homme se rapprocha d’elle, et commença à masser ses seins.

« Oui, senseï, votre corps est visiblement insatisfait... Laissez-nous vous aider à aller mieux, il n’est pas sain de ne pas répondre aux désirs de son organisme... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
April/Minos
Humain(e)
-

Messages: 21



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Décembre 09, 2016, 04:00:22 »

Il y avait deux types d'élèves qui arrivaient à Mishima : ceux qui, d'une quelconque manière connaissaient le « secret » du campus et ceux qui, comme April et Minos, n'en savaient rien et le découvrait forcément durant leur scolarité. En effet, si l'on pouvait tomber si facilement sur ce petit rassemblement à peine caché dans le lycée cela devait obligatoirement se savoir très rapidement. Il y avait par ailleurs de multiples façons de découvrir ce genre de club ou de découvrir les réelles mœurs du campus étudiant. Soit, comme April et Munroe par l'intermédiaire de l'un des nombreux membres de clubs ou encore en tombant par hasard sur un petit rassemblement comme cela se déroulait sous leurs yeux.

*Oh Put...*

Par les yeux d'April, Minos assistait à la scène qui apparaissait devant sa sœur et il avait autant de mal qu'elle à le croire. Ainsi c'était ça le secret de Mishima ?! Cela ne semblait avoir aucun rapport avec leur particularité ... April n'arrivait pas à détacher ses yeux de la scène, voir cette fille se faire prendre ainsi, au milieu des équipements de sport, par quatre hommes en même temps ! Certes April connaissait déjà le plaisir de la chair, mais elle était restée dans les relations classiques, un amoureux, de petits flirts sans lendemain mais rien de comparable à cela. On pouvait parfaitement entendre les bruits obscènes que produisaient les différentes pénétrations ainsi que les gémissements étouffés de la jeune femme qui semblait prendre son pied. L'un des hommes se sépara légèrement du groupe central pour les rejoindre en les détaillants du regard sans se priver. Ecoutant vaguement la discussion April se retourna vers Misaki.

-At...Attends Misaki ce n'est pas exactement ce que je... Kof... Kof

Un nuage rosâtre la coupa dans sa phrase, la faisant tousser elle aussi alors qu'une étrange sensation la submergeait. L'homme s'était encore rapproché et touchait à présent la poitrine de Munroe-sensei, la soupesant légèrement. Pendant ce temps, Misaki était passée derrière April lui prenant les seins au travers des vêtements.

-Voyez comment Ayaka prend du plaisir! Nous pouvons tous beaucoup nous amuser aujourdhui !


L'esprit des jumeaux était complètement embrumé, comme si il était rempli de coton et que leurs idées avaient du mal à se mettre en place. April perdit complètement le contact avec son frère mais elle ne ressentit aucune inquiétude, ses pensées étant tournées vers d'autres préoccupations et d'autres sensations très agréables.    
Journalisée
Tornade
Créature
-

Messages: 118



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Décembre 11, 2016, 05:04:17 »

Ororo était confuse, troublée... Mais pas aussi surprise qu’on aurait pu le croire. Elle avait bien couché avec cette secrétaire, Shani, mais... Eh bien, elle avait juste pensé, sur le coup, que Shani était juste une perverse, pas que c’était visiblement un phénomène commun à l’ensemble du lycée. Troublée, donc, elle sentit l’homme masser ses seins, et le repoussa en attrapant ses poignets.

« Hey ! Qu’est-ce que tu fous ? »

Le lycéen la regarda en clignant des yeux, visiblement surpris... Puis sourit, et les reposa à nouveau, venant pincer ses tétons. Ororo gémit encore, sa tête venant basculer contre le mur, et sentit l’homme se presser contre elle. Il était nu, et son sexe en érection caressa ses cuisses, frottant sa peau.

« A... Arrête ça, je... Je ne connais même pas ton... Ton nom...
 -  Ce n’est pas mon nom qui vous intéresse, Munroe-senseï. Voyez-moi... Voyez-moi comme un bienfaiteur. Pour que ce produit marche aussi bien sur vous, c’est que vous devez avoir une bonne dose de frustration refoulée en vous. »

Jadis, Ororo avait été considérée, au Kenya, comme une Déesse, grâce à sa capacité à contrôler les éléments. Ici ? Elle était en train de se faire malmener par un simple étudiant, un élève, grâce à une sorte de potion aphrodisiaque qu’elle avait inhalé. Comment une telle chose pouvait l’atteindre à ce point ? Elle sentait les mains expertes de l’homme la déshabiller, déboutonnant son long chandail, exhibant ses fiers seins, recouverts par les bonnets de son soutien-gorge.

« Woow, vous avez de sacrés arguments ! »

Misaki, de son côté, retourna April, après avoir palpé ses seins, et se dépêcha de l’embrasser. Elle sentit la belle petite blonde céder progressivement, et descendit rapidement l’une de ses mains, caressant ses hanches, et palpant ses fesses. Ororo, elle, tourna la tête, comme pour appeler Misaki à la raison... Mais son amant l’embrassa alors, plaquant sa bouche contre la sienne, et enfonça sa langue en elle... Et elle, elle sentit son sexe s’enflammer sur place, la faisant frémir, des frissons venant parcourir tout son corps.

*Par la Déesse, je n’arrive pas à me retenir. Il me fait un bien fou ! C’est... Ce lycée...*

Ses pensées s’embrumaient, à elle aussi, le désir étant comme un liquide qui venait obscurcir le cheminement naturel de ses pensées, pour ne laisser plus qu’une seule chose... Le sexe !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox