banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Robot Rock [Elise Grantierre]  (Lu 2923 fois)
Elise Grantierre
Humain(e)
-

Messages: 60


Cyber body


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #15 le: Décembre 14, 2016, 03:17:22 »

Les caresses et les attentions que ce portaient les deux femmes l'une envers l'autre, dans ces intense préliminaire, ne faisaient que renforcer l'excitation d'Elise qui ne souhaitait plus qu'une chose: faire l'amour à cette sublime femme d'affaire. Allongé sur le lit, Miranda subissait le passage des mains de son employée sur sa poitrine, elle ne semblait pas réticente à l'idée que la jeune demoiselle prenne un peu le dessus sur elle. Ce qui était un peu étonnant car d'après une étude dans un magasine Tekhan, les puissantes femmes d'affaires sont majoritairement dominatrice dans leurs relations. Peut être que la PDG de GWC avait d'ailleurs répondu à ce questionnaire sur la sexualité des grandes femmes de la nation, un articles qui avait plutôt intéressée la mercenaire aux cheveux mauves, entre deux photos sexy de différentes femmes de pouvoirs, elle ne se souvenait plus si elle y avait vu Madame Forge ou non.

La blonde influente proposa à la jeune femme de la déshabillé, tel une provocation ou un peu comme un appel à allez plus loin. Il n'en fallait pas beaucoup plus pour qu'Elise commence à retirer ses habits sans trop de difficulté grâce à l'aide de son amante. Et quand la minijupe tomba, elle remarqua l'absence total de sous-vêtement, elle avait sentie qu'il manquait quelque chose quand ses mains étaient venues caresser le postérieur de la patronne, mais elle pensait avait mal sentie ou imaginée des choses dans son excitation. La jeune femme non plus ne portait des culottes qu'en de rare occasion car elle n'en portait jamais sous sa tenue moulante qui était son habits la majeur partie du temps. À présent la PDG était nue sur le lit et elle invita la jeune mercenaire à venir ce coucher contre elle, ce qu'elle fit sans demander son reste, puis elles s’embrassèrent à nouveau. Langoureusement, passionnément, les deux femmes partagèrent un baiser en ce caressant avec toujours plus de désir. Comme la langue d'Elise était déjà au prise avec celle de son employeur, c'était à ses doigts de venir stimuler l'entrejambe de la sublime blonde. Ses lèvres intimes étaient douce, humide et chaude et c'était un plaisir d'y entrer ses doigts en elle, même si ce serais sans doute meilleur avec sa langue.

Il ne fallut pas longtemps à la mercenaire pour sentir quelque chose repousser sa main pour venir ce plaquer contre ses hanches. C'était un membre d'une taille et d'une vigueur plus que raisonnable qui jailli de l'entrejambe de la blonde. Une nouvelle gourmandise venait de faire son apparition pour le plus grande bonheur d'Elise qui se lécha les babines instinctivement.

- Je peut l'avoir pour moi toute seule? Du coup je crois que je ne vais pas m'en priver.


Souriant à sa patronne, la jeune femme en combinaison moulante quitta les bras de Miranda pour venir caresser le membre couvert de mouille. Elle le masturbait doucement du bout des doigts pour faire monter le désir encore un petit peu, mais son impatience la repris assez vite et Elise finit par passer sa langue sur l'engin humide afin de ce délecter du nectar de la blonde. Sa maitrise de la fellation lui venait de son amie futa qui adorait qu'elle la suce à la fin de chaque rapport sexuel, rapport qui était assez fréquent, du coup la jeune mercenaire avait finit par avoir une certaine expertise dans le domaine. Son appareil buccal alla le long de l'engin en parfaite érection puis vint titiller le gland de celui-ci avec malice. Tout ça était très bon mais la chasseuse de prime en voulait plus, elle voulait ce membre bien dressé en elle, elle voulait ce faire prendre par la PDG et gémir toute la nuit.   

- Hum.. Il est délicieux... Je me demande ce que ça va donner si je me met dans mon écrins de chair.


Elise n'attendait pas une réponse de la part de Miranda, elle avait un peu pris le dessus dans cette aventure sans s'en rendre compte. Son amante n'avait pas l'air de s'en plaindre mais c'était tout de même elle la patronne à la base. La mercenaire s'installa au dessus de la PDG et utilisa l'ouverture cybernétique de sa tenue pour prolongé la première entaille, celle qui partait du bas de sa poitrine vers le haut de son intimité, pour dévoiler ses lèvres inférieur, complétement trempée d'envie et qui étaient impatiente de recevoir en elles le membre impressionnant. Lentement mais assurément, la chasseuse de prime fit plonger le sexe dans sa minette en poussant un long gémissement d'extase.

- Hooo putain que c'est bon....

Les joues de la jeune femme étaient rougie par l'excitation, mais si cela n'avait pas été le cas ils seraient devenue cramoisie à cette instant après avoir balancer une vulgarité face à la puissante femme sous elle. Elle avait un peu perdu la tête en crachant ce "putain" d'un coup mais pour oublier ce petit dérapage, et surtout le faire oublier, la jeune femme glissa le long du membre jusqu'à ce que tout entre en elle. Elle versa une petite larme sous le plaisir avant de commencer une longue série de va et viens le long de l'engin.

- Huuummm... Haaaaammm.....
Journalisée
Projet Manhunt
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
FicheChalant
Description
"I've got no strings
To hold me down
To make me fret, or make me frown
I had strings
But now I'm free
There are no strings on me"
« Répondre #16 le: Décembre 15, 2016, 12:29:26 »

Quand on était une Tekhane, il allait de soi qu’on aimait les rapports lesbiens et hermaphrodites. L’hermaphrodisme était, de fait, aussi répandu à Tekhos que les téléphones portables ou les télévisions. Et, pour le coup, ce n’était clairement pas Miranda, avec sa trique, qui allait déroger à cette règle. Le phallus de Miranda était presque aussi populaire que la PDG, tant elle avait l’habitude de  sortir son sexe, et de pénétrer des femmes (ou des hommes) avec. Elle l’offrait donc fort volontiers à Elise, qui en sembla sincèrement ravie, chose qui ne manqua pas d’amener, sur les tendres lèvres de Miranda, un léger sourire. Elle les mordilla ensuite quand la douce beauté en combinaison moulante délaissa ses lèvres, pour poser les siennes sur son membre. Ce dernier, déjà bien excité, sembla se tendre davantage sous ce contact.

« Haaaa... Elise, hmmmm... Oouuuii, ma chérie, haaaa... »

Talentueuse et expérimentée, Elise n’en était sûrement pas à sa première verge qu’elle suçait. Ah, quel appétit, quel entrain ! Elle la suçait donc, et Miranda caressait ses cheveux. Qu’elle laisse ainsi faire Elise pouvait effectivement paraître surprenant, elle qui était habituée à dominer, mais... En réalité, la PDG aimait aussi laisser ses amantes, parfois, faire une démonstration de leurs talents, afin qu’elle puisse voir comment ils faisaient pour mieux la gâter. Elise léchait donc avec appétit, sa tête filant d’avant en arrière.

Pour autant, la fellation fut relativement courte... Sans doute parce qu’Elise avait une soif plus grande. Elle se redressa lentement, observant cette queue bien dressée, et Miranda se pinça les lèvres, les joues rougies. La belle Tekhane se dressa à nouveau au-dessus d’elle, à califourchon, et Miranda, en lui souriant, posa ses mains sur ses hanches, caressant sa combinaison, la griffant un peu, et la faisant crisser. Elle s’humecta les lèvres en entendant Elise lui dire qu’elle avait voulu de goûter plus fermement à cette queue.

« Ma foi, ma chérie... Je te l’ai dit, fais ce que je te veux. C’est le cadeau que je t’offre ce soir... Mon corps. »

Mine de rien, ce cadeau valait bien toutes les richesses du monde ! Le fait qu’Elise apprécie ce cadeau était là la preuve qu’elle était une vraie Tekhane, c’est-à-dire une femme  qui raisonnait, non pas uniquement en fonction de critères vénaux, mais aussi purement sexuels, comme toute Tekhane se devait de l’être. Miranda déglutit donc en la voyant jouer avec sa combinaison, créant une ouverture à hauteur de son intimité. Quelques gouttes de sa cyprine tombèrent sur la queue de Miranda, faisant doucement gémir Miranda, qui sentit ensuite l’étau de chair se rapprocher. Ses doigts s’enfoncèrent un peu, puis elle sentit l’intimité d’Elise glisser lentement.

Une crispation de plaisir traversa les muscles de la belle blonde, qui émit un soupir, fermant les yeux, redressant son visage. Malgré tout, un sourire se dessina sur ses lèvres quand Elise glissa un juron, tout en continuant à s’empaler sur elle.

« O-Ouii, haaa... Ça... Ça l’est toujours, aaah... »

Elise continua à descendre, jusqu’à s’enfoncer ce membre à la garde, et resta là pendant quelques secondes. Miranda l’observait, et enregistrait tout ce qui se passait avec ses lunettes. Oh, ce visage rougi, ces joues pourpres, ces seins tendus apparaissant derrière la combinaison, qui les moulait à la perfection, à cause de la sueur... Et même cette larme... Ah ! Miranda allait presque regretter d’envoyer cette jeune femme à la poursuite de Manhunt...

*Mais voilà, ma beauté, tu es immortalisée...*

Elle soupira, avant de la sentir commencer à remuer, se redressant, pour redescendre ensuite.

« Hmmmm... Ouiiii... Danse, ma chérie, vas-y... Danse sur moi !! »

Miranda n’allait pas rester si passive longtemps... Mais, pour l’heure, elle voulait offrir à Elise son premier orgasme comme elle le voulait, et en profitait d’ailleurs pour palper son corps. Ses mains se posèrent rapidement sur ses fesses, les malaxant, et accompagnant les mouvements des hanches de la belle Tekhane à la combinaison blanche...
Journalisée



DC d'Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Elise Grantierre
Humain(e)
-

Messages: 60


Cyber body


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #17 le: Décembre 30, 2016, 04:15:16 »

Le corps d'Elise dansait et remuait sur le membre de la PDG de GWC tout en gémissait d'extase et de bonheur. Elle allait bientôt partir pour une mission qui semblait difficile donc elle profitait de cette soirée car de toute façon elle n'aurait pas put organiser une petite sauterie avec une de ses amies juste avant son départ. Ses copines ne servaient pas non plus d'exutoire sexuel, même si techniquement elles ne s'en plaindraient pas, mais elles avaient l'habitude de passer une nuit de tendresse juste avant les missions les plus ardus, une sorte de rituel. Mais ce soir là, la mercenaire la passait avec son employeur et c'était très bien comme ça.

La jeune femme s'excitait sur l'engin dressé de la belle futanari qui entrait et sortait aisément en elle grâce à l'humidité de son entrejambe. À chaque mouvement qu'elle effectuait ses seins pointant rebondissaient, ce qui rendait la scène encore plus excitante, plus... artistique, surtout si on prend en compte qu'Elise était filmée, même si elle l'ignorait, par les lunettes de la blonde. Malgré sa bonne expérience en matière de sexe, c'était sans doute la première fois qu'on la filmait pendant un ébat, en tout cas si elle avait été filmé c'était à son insu, comme actuellement. La demoiselle appréciait le traitement qu'elle s'infligeait elle même et espérait que son amante ressente le même plaisir, même si, au vu de son expérience supposé par les rumeurs, elle devait sans doute en avoir vu des tas autres. Quand bien même, la puissante femme d'affaire ne devait surement pas détestée cela.

- Haaaannn..... Trop bon.... Cette bite... Exquise....Hum...

À la place du terme "exquise" la mercenaire avait hésité à utiliser le mot "Milliardaire" ou "Influente", mais elle avait peur que Miranda le prenne mal de ce faire comparer à un porte feuille sur pâtes. Ce n'est pas cette partie de la femme qui excitait la demoiselle en combinaison moulante, loin de là. Mine de rien, malgré l'extase du moment, Elise était tout de même capable de réfléchir un minimum et à garder un esprit claire à l'aide de ses implants neuraux, afin de ne pas dire de chose trop déplaisant, le "putain" de tout à l'heure était une petite exception. Mais comme pour se faire pardonner d'un truc qu'elle n'a pas dit, la jeune Tekhanne ce pencha en avant, puis attrapa les épaules de la blonde en l'embrassant une nouvelle fois avec tendresse cette fois-ci. Dans cette position elle redoubla d’effort et accéléra ses va et viens, le membre entrant et sortant d'elle bien plus rapidement.

La chasseuse de prime continua ainsi quelques minutes avant de se remettre dans sa position initiale, perpendiculaire à son amante, sur elle et repris sa danse sensuel sur l'engin. Mais le moment de l'orgasme approchait et ses mouvement devenaient de plus en plus rapide et sa poitrine rebondissait de plus belle. Un spectacle des plus désirable pour les yeux de la PDG et pour ses lunettes enregistreuses aussi. Les gémissement de la belle étaient irrégulier puis vint le moment de la jouissance. Elise se releva d'un coup pour sortir le membre de son intimité et jouir en libérant un flot de cyprine qui s'écoulait sur l'engin juste en dessous tout en poussant un cris d'extase et de plaisir en regardant le plafond.

- HHAAAAAAAAAANNNNNNNN.......

Puis un profond soupire s'échappa des lèvres de la fille aux cheveux mauves, comme une sorte de soulagement. Ses lèvres intimes et humides se frottèrent doucement contre le sexe de la blonde qui venait de la faire jouir. Les petites caresses durèrent quelques instants, le temps qu'Elise reprennent son souffle. La fille était toujours excitée, ça c'était clair, mais une petite pensée traversait sa tête.

- Hum... Et pour la contraception on fait comment?

C'était une chose pour laquelle la demoiselle ne plaisantait pas. Ce n'est pas que l'idée d'avoir une petite fille blonde dans le ventre la déplaisait mais... elle n'était pas encore prête pour ça et puis elle avait des projets plus... secret envers une autre personne rousse. Elise connaissait bien évidement les différents moyens d'évité de tomber enceinte, mais elle ignorait quel était celle que Miranda pratiquait. En tout cas elle avait hâte que cette question soit résolue pour continuer. La mercenaire ce pencha à nouveau vers la belle blonde et lui déposa un baiser fugace sur ses lèvres avant de lui faire un sourire à la fois charmant et joueur.

Journalisée
Projet Manhunt
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
FicheChalant
Description
"I've got no strings
To hold me down
To make me fret, or make me frown
I had strings
But now I'm free
There are no strings on me"
« Répondre #18 le: Janvier 04, 2017, 11:32:36 »

Miranda et Elise s’unissaient joyeusement et sensuellement. La mercenaire en tenue moulante dansait sur le corps de Miranda, s’empalant sur sa verge, atteignant ainsi des cieux indéfinissables de plaisir et de désir. Son corps remuait de haut en bas, ondulant sur la queue de la femme. La PDG soupirait joyeusement, sentant le plaisir croître en elle, augmentant furieusement, tandis que la femme continuait à danser. Elise soupirait et gémissait profondément, enfouissant cette grosse queue juteuse en elle... Et, comme on pouvait s’y attendre, le résultat final fut à la hauteur de leurs espérances.

Dans un immense soupir, Miranda relâcha la pression, et eut un furieux orgasme, jouissant goulûment dans le corps de la femme. Les deux femmes s’abandonnèrent ainsi aux joies immenses et potentiellement infinies de la luxure, avant que le corps de la PDG ne se relâche. Respirant lourdement, reprenant son souffle, la belle blonde souriait, épanouie, et, quand Elise se pencha vers elle, l’embrassant, tout en s’enquérant des questions de contraception, Miranda posa ses mains sur les fesses de la femme, les palpant et les caressant, tout en l’embrassant.

« Oh, ça... Tu n’as pas vraiment à t’en faire, tu sais. Le sperme d’une femme hermaphrodite est très souvent infécond, sauf à suivre un traitement spécial... Que je n’ai pas suivi. Il y a donc une chance infinitésimale que tu sois tombée enceinte. »

Mais est-ce que la jeune femme se contenterait juste de ça ? Miranda en doutait, alors, elle lui caressa la joue, remontant ainsi sa main de son fessier, et l’embrassa encore, brièvement, tendrement. Ses lèvres se plaquèrent aux siennes, les mordillant brièvement, tirant délicatement dessus.

« Néanmoins, je vais t’offrir une pilule. Elle t’assurera qu’aucun de tes ovules n’a rencontré l’un de mes spermatozoïdes. »

C’était la manière la plus efficace et la plus absolue de rassurer la jeune femme. Miranda lui sourit encore, et remua alors des épaules, retournant la petite beauté, la renversant. Son sexe glissa un peu de l’intimité de la belle Tekhane, mais elle la maintint en elle. C’était le genre de choses que Miranda aimait. Simple, indolore, mais ô combien efficace. C’était un petit moment de tendresse et de sensualité partagée. La PDG lui sourit, et l’embrassa une nouvelle fois, glissant ses lèvres sur les siennes.

« Maintenant, tu es prête, Elise... J’espère sincèrement que tu réussiras cette mission, car, pour ne rien te cacher, j’ai encore très envie de te revoir plus tard... »

Voilà une magnifique raison supplémentaire de réussir la périlleuse mission qui l’attendait !

« En attendant, tu peux te reposer ici, ce soir, avec moi... Et partir demain. »

Tout simplement...
Journalisée



DC d'Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Elise Grantierre
Humain(e)
-

Messages: 60


Cyber body


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #19 le: Janvier 23, 2017, 02:37:53 »

Le sperme chaud et épais de la blonde avait envahie l'intimité d'Elise et même si c'était agréable, elle avait un peu peur de tomber enceinte de son amante. C'était sa plus grande frayeur à chaque fois qu'elle s'amusait avec des futanaris, pas que le faite d'être mère l’inquiétait mais elle n'était tout simplement pas encore prête et encore moins de porter un enfant d'une personne qui va la laisser tomber et l'oublie d'ici quelques semaines. Même avec ses amies les plus proches la mercenaire ce méfiait de ce genre "d'accident" car même si elle les adorait de tout son cœur, c'était un peu trop loin pour elle. Mais Miranda rassura la jeune femme en avouant que les hermaphrodites étaient stériles, sauf avec une traitement spécifique qu'elle n'avait pas subit. Sans doute ne voulait elle pas semer des tas de potentielle héritière qui pourrait s'arracher son empire à sa mort, même si ce genre de chose n'était sans doute pas héréditaire mais réfléchit avec un conseil d'actionnaire et autres acteurs économique de l'entreprise.

Mais une question taraudait l'esprit de la Tekhanne: Si les herma sont stérile naturellement, pourquoi son amie insistait toujours pour lui faire une faciale en prétextait que c'est pour éviter les grossesse? Depuis des mois l'amie futa d'Elise lui avait menti juste pour pouvoir relâcher la pression sur son visage et se satisfaire de ce spectacle. Elles en parleraient plus tard. Pour l'heure Miranda proposa de à son amante de prendre une pilule ultérieurement pour évité les risques, déjà minime, de fécondation.

- Je serais plus rassuré avec ça. Merci.


S'ensuivit un moment de tendresse où les deux femmes étaient enlacer l'une contre l'autre, le sexe de la PDG encore dans l'entrejambe de la mercenaire. C'était un bon moyen de prolonger le plaisir en offrant une touche de douceur. Dans cette position, la jeune femme aux cheveux mauves pouvait sentir le cœur de sa maitresse battre à travers son corps. Ses capteurs sensoriels étaient assez sensible et elle pouvait connaitre avec précision le rythme cardiaque de la blonde. Ça ne faisait qu'augmenter son niveau de relaxation. Miranda ajouta qu'elle souhaitait vraiment qu'Elise réussisse sa mission et revienne sans souci pour pouvoir encore lui faire l'amour. Elle ne l'avait pas dit dans ses termes mais le sous entendu était tellement évident.

- Je n'ai aucune raison d'échouée si votre anti-virus fonctionne.


La mercenaire était assez confiante mais ce n'est pas pour autant qu'elle sous estimait la menace. Elle comptait bien ce préparer avant de partir en mission, surtout si elle allait dans ce genre d'endroit avec un type aussi puissant comme cible. La jeune femme répondit avec tendresse au baiser en glissant ses mains sur le fessiers de la blonde. L'envie de revoir ses courbes motivait Elise à réussir son objectif, ça et la récompense promise.

- Le problème si je me repose avec vous. C'est que je ne saurais pas quand j'aurais envie de partir. 


C'était une petite plaisanterie comme ça, même s'il y avait du vrai dans le fond. Mais il fallait qu'elle soit en forme pour sa mission, tant pis pour le sexe, elle le fera durée bien plus longtemps à son retour. Ho oui, elle comptait bien revenir entière et réservé la présidente pour toute une nuit, voir plus, pour ce faire prendre dans toute les positions possibles. Elle en frémissait d'avance à l'idée... À moins que ce ne soit le membre en elle et les caresses de son employeur qui lui faisait ça. En tout cas, elle finit par s'endormir après de longues minutes à apprécier l'étreinte de Miranda. À son réveil, elle devra partir pour une mission périlleuse.

Journalisée
Projet Manhunt
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
FicheChalant
Description
"I've got no strings
To hold me down
To make me fret, or make me frown
I had strings
But now I'm free
There are no strings on me"
« Répondre #20 le: Janvier 30, 2017, 02:16:52 »

Pour rejoindre les Badlands, il suffisait d’emprunter une autoroute qui partait depuis la capitale, et qui allait tout droit vers Anachore, cette lointaine zone frontalière. Plus on roulait, et plus on s’éloignait de la capitale, de la sécurité, pour se rapprocher d’une zone-tampon où l’autorité tekhane avait tendance à décroître. Aucun panneau n’afficherait comme destination « Badlands ». C’était un surnom, une réputation factice, mais qui n’avait rien d’officiel. Il fallait juste suivre Anachore, ce qui nécessitait d’aller à l’autre bout de l’autoroute, puisque cette dernière partait de Tekhos Metropolis à Anachore, qui en était le terminus. Le trajet durait bien plusieurs heures, et, peu à peu, les forêts disparaissaient, au profit de montagnes. Après d’ultimes péages, on rejoignait véritablement les Badlands. L’autoroute était plus abîmée, les stations-services plus rares, et la région se caractérisait par une forte sécheresse.

Anachore était ensuite visible, au détour d’un long canyon. La ville était au centre d’une grande plaine, reconnaissable par la muraille historique qui l’entourait. Plusieurs pipelines serpentaient la région pour mener droit vers les usines de la ville, et, aux recoins de cette vaste plaine, on pouvait déjà apercevoir l’or d’Anachore, sa ressource la plus précieuse : des puits de pétrole. Dans cette région, les raffineries et les sites d’extraction étaient défendus par des milices privées. Le pétrole d’Anachore était vital pour Tekhos, qui en avait besoin pour faire tourner ses machines. Dès lors, il était logique que ce dernier soit défendu.

On entrait à Anachore par un grand corps de garde, témoignant du passé médiéval de la ville. La cité avait jadis été améliorée par les Tekhans pour les défendre contre les monstres et les tribus du désert. Originellement, Anachore avait été fondée par des nomades, comme une sorte de refuge à l’idée d’entrer dans le désert. La ville symbolisait ainsi traditionnellement la frontière tekhane, mais cette conception était datée. La frontière exacte de Tekhos avait lieu bien après Anachore, maintenant, car il fallait bien exploiter autant de gisements de pétrole que nécessaire.

Elise avait donc fait bonne route, portée par la bénédiction de Miranda, à la recherche de Manhunt. Quand elle arriva, elle pouvait sans problème voir le quartier général de l’armée, situé dans le fort historique d’Anachore. Au vu de la situation politique complexe, la région était administrée par l’armée, à qui il appartenait d’apporter la paix et la sécurité. Une fois à l’intérieur du fort, Elise serait rapidement, après présentation, abordée par une femme, la Capitaine Theresa Ann Northway.

« Madame Grantierre ? Madame Forge nous avait prévenues de votre arrivée. Je vous souhaite la bienvenue à Anachore. »
Journalisée



DC d'Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Elise Grantierre
Humain(e)
-

Messages: 60


Cyber body


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #21 le: Février 05, 2017, 07:26:03 »

La route jusqu'à Anachore était assez longue mais pas bien difficile à l'aide de l'autoroute installer là il y a des années de cela, une autoroute qui disparaissait de plus en plus à mesure qu'on pénétrait dans les Badlands. Elise, après sa petite nuit en compagnie de Miranda Forge, avait passé sa matinée à se préparer et à organiser son équipement. Elle avait louée une moto rouge auprès de l'agence de location où elle allait quand elle devais quitter la ville car la demoiselle ne disposait pas de véhicule privé, pas la place où le mettre. Chevauchant la bécane, la mercenaire traversa la ville jusqu'à sa frontière. Les bâtiments devenaient de moins en moins imposant à mesure qu'on s'approchait de la sortie, on voyait pas mal de poste de douane qui permettaient de contrôler les entrer et les sortir à Tekhos ainsi que les trafics en tout genre. Ne disposant pas d'un statue particulier, malgré son travail et ses relations, mademoiselle Grantierre devais montrer pâte blanche à chaque fois qu'elle quittait la ville. Rien de vraiment problématique en soit.

Il fallut plusieurs heures de trajets à moto pour arriver enfin dans les terres arides qui entourait Anachore, et encore une autre paire d'heure pour arriver vers la ville, enfin si on pouvait appeler ça une ville. C'était plus une avant poste militaire qui survivait grâce à ses ressources en pétrole et qui servait de repaire aux voyous ayant un peu plus de moral que le reste des dégénérés de la région. Mais au moins c'était l'endroit le plus sûr de tout ce désert poussiéreux. C'était là que démarrait la mission de la chasseuse de prime. La GWC avait planté ses espoirs en elle pour arrêter ce Manhunt et il ne fallait pas les décevoir, surtout si elle souhaitait la récompense promise.

Arrivée à la caserne, Elise ce présenta rapidement à la première personne rencontre et fut rapidement dirigé vers une femme qui avait été prévenue de sa venue. Miranda avait prévenue la jeune femme qu'elle serais accueillit à son arrivée en ville donc rien de surprenant.

- Ouais, je suis Elise Grantierre. Madame Forge m'a demandé de me renseigner auprès de vous concernant notre affaire.

Elle espérait avoir une piste venant de leur part, car retrouver ce prophète par ici c'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Si la miss ne pouvait pas compter sur les militaires en factions ici, alors elle irait faire parler quelques... connaissances du coin. Elle c'était déjà rendu à Anachore une ou deux fois et en aussi peu de visite elle avait réussit à ce faire des "amis" mais aussi pas mal d'ennemi. Taper dans une fourmilière était une pratique très dangereuse, même pour une chasseuse de prime modifiée. 

- Que savez vous sur ce type qu'on appelle Prophète? J'veux dire, il doit avoir des partisans en ville pour le tenir informer de vos petites magouilles. N'épargnez aucuns détails, j'ai besoin de savoir tout ce que vous savez.

La PDG de GeoWeapon l'avez prévenu que les soldates du coin auraient sans doute peu d'information à partager, après tout elles ne s'occupaient que de maintenir cette ville en ordre pour exploiter l'or noire, elles n'étaient pas là pour traquer un tarée à travers le désert. C'est d'ailleurs pour ça que le coin était un endroit parfait pour tout les chasseurs de prime qui cherchait du travail. Les têtes mis à prix étaient légion dans le coin, et il n'était pas rare que les militaires mettent de côté leur sexisme légendaire pour rémunérer un homme qui avait neutralisé un criminel dangereux.
Journalisée
Projet Manhunt
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
FicheChalant
Description
"I've got no strings
To hold me down
To make me fret, or make me frown
I had strings
But now I'm free
There are no strings on me"
« Répondre #22 le: Février 13, 2017, 01:29:32 »

Northway tiqua quand Elise évoqua les « petites magouilles » de la garnison, se demandant à quoi elle faisait allusion. La jeune mercenaire en combinaison blanche ne perdait pas son temps en parlottes inutiles, puisqu’elle demandait d’emblée des informations sur le Prophète, mais, de là à évoquer de manière aussi brutale les « magouilles » de la garde... Northway resta silencieuse pendant quelques secondes, puis tourna le dos à Elise, et marcha. Elle délaissa le vestibule, et s’aventura à travers les couloirs de la caserne. Il y avait de multiples bureaux et femmes qui transitaient d’un bureau à l’autre, pianotant sur des ordinateurs assez anciens, ancestraux. Les lézardes sur les murs témoignaient, non seulement de la vétusté des lieux, mais aussi du manque de moyens dont disposait la garde d’Anachore.

« Notre situation n’est guère enviable, reconnut Northway. Nos crédits sont de plus en plus réduits à chaque nouvelle loi de finances que le Sénat prépare. Nous utilisons encore les ordinateurs datant d’avant l’arrivée des Formiens, c’est vous dire... »

En réalité, les soldates d’Anachore disposaient essentiellement du matériel de guerre abandonné par les Tekhanes qui étaient jadis dans la région, et qui avaient dû précipitamment partir à l’autre bout de Tekhos quand la Fourmilière était arrivée. Le résultat, c’était que de multiples bunkers et autres bases militaires avaient été abandonnées, et avaient fait l’objet de raids et de pillages. Ce départ précipité avait déstabilisé la région, car les Tekhanes n’avaient pas eu le temps d’implanter leur autorité aux populations locales, et les armes disponibles avaient permis aux gangs et aux criminels locaux de raffermir leur influence, créant ainsi, de fait, les « Badlands ».

Tout en s’avançant, les deux femmes purent voir, notamment dans la salle des archives, des Mister Handy, des robots assistants polyvalents. De vieux modèles, qui, comme les ordinateurs, dataient, eux aussi, de l’époque des colonies militaires.

« Toute la région est entre la main de milices ou de barons de la drogue qui se détestent entre eux. En toute honnêteté, notre rôle se résume à imposer un semblant d’autorité sur Anachore, et à compter les points. Même les champs pétrolifères ne dépendent plus de notre autorité, mais de celles de compagnies militaires privées qui se désintéressent totalement de ce qui se passe hors de leurs barbelés. »

Elles rejoignirent finalement une pièce centrale, un peu plus moderne, avec des ordinateurs plus récents, et une carte holographique de la région, qui flottait au centre de la pièce. C’était le centre de commandement, et la carte était fournie par plusieurs satellites, permettant d’avoir un aperçu en temps réel de la situation. Northway pianota sur un clavier, et un point rouge se mit à clignoter au milieu de la carte.

« Voici Anachore... Concernant le Prophète, nous n’avons que peu d’informations. Honnêtement, j’ignore ce qu’on en dit à la métropole, mais je suis étonnée qu’on vous ait envoyé ici. Pour beaucoup, ce n’est qu’une rumeur parmi tant d’autres. Vous comprendrez vite que, dans les Badlands, les légendes sont nombreuses. Le Messie, l’homme providentiel, la réincarnation de l’Homme-Jésus, l’Oasis, la Terre Promise, les abris nucléaires abritant des anges... Il y a des légendes et des racontars pour tous. »

Northway avait tendance à nier l’importance du fameux Prophète, le voyant comme une créature fantasmagorique.

« Je n’ai malheureusement aucune information sur sa position, glissa Northway. Vous pouvez consulter nos rapports de police, mais ils ne vous apporteront pas grand-chose. Si vous voulez en savoir plus sur cette légende, je vous conseille de vous rendre dans les bars locaux, et de vous préparer à voyager. Mais sachez bien que, en-dehors d’Anachore, je ne peux pas garantir votre sécurité. »

La milicienne conclut en regardant Elise, sur un ton légèrement ironique :

« Nos ‘‘magouilles’’, comme vous dites si bien, ont permis de maintenir Anachore en état, plutôt que de voir la ville sombrer dans des luttes intestinales entre les gangs qui y vivent, et qui sont les représentants, pour la plupart, des seigneurs du crime locaux. D’après ce que je sais, le Prophète agirait sur le territoire de Big Jim, un seigneur de guerre qui, ici, à Anachore, finance le gang des Raptors. »

L’enquête se précisait, avec une piste à exploiter.

« Si vous voulez des informations, allez au ‘‘Biker’s Club’’. Les Raptors sont fans de motos, vous n’aurez qu’à leur présenter la vôtre... »

Et de rajouter ensuite la sempiternelle et traditionnelle :

« Des questions ? »
Journalisée



DC d'Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Elise Grantierre
Humain(e)
-

Messages: 60


Cyber body


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #23 le: Février 22, 2017, 04:21:52 »

La caserne était en piteux état mais au moins les murs tenaient encore debout, c'était le résultat de coupe budgétaire de plus en plus important imposé par les "Tout là-haut" de la société Tekhanne. Les mères d'Elise lui avait un peu expliquer ces histoires d'argent destiné à la l'armement et qu'il fallait faire des sacrifices pour maintenir la sécurité de Tekhos contre les Formiens etc etc... Autant abandonner cette endroit maintenant s'il fallait mettre du plâtre sur les fissures tous les jours pour que ça ne s’effondre pas. La situation pour la capitaine n'était pas glorieuse donc la mercenaire ne s'attendait pas à avoir beaucoup d'infos sur le Prophète par ici, les soldates étaient bien trop occupé à faire en sorte que la ville n'implose pas pour chercher d'éventuel chimères dans le sable.

En passant dans les couloirs, la jeune femme put remarquer la présence de vieux ordinateur datant d'avant sa naissance; des antiquités. Il y avait même des robots de maintenance qu'elle avait déjà vu avant puisque sa grand-mère avant le même mais il déconnait souvent et se cognait tout le temps contre le même mur en faisant le ménage. Ceux-ci semblaient moins détraqué, les femmes d'ici devait sans doute bien les entretenir car elles n'avaient que ça. Mais la présence d'une carte holographique soulageait un peu Elise quand au niveau de technologie présent en ce lieu. Ce n'était pas le modèle dernier cris mais elle était assez précise grâce à des données orbitales.

- Je comprend que vous mainteniez l'ordre en ville du mieux que vous pouvez malgré le manque de moyen. Ça doit pas être simple à gérer avec du matos qui date d'un époque révolue.

Elise avait une sincère empathie pour les femmes d'ici mais elle avait pas trop de moyen de les aider à part en trouvant Manhunt et en l’arrêtant avant qu'il ne fasse quelque chose contre Anachore. Mais la capitaine n'avait pas plus d'information que ça, elle semblait même avoir un peu de mal à croire à cette légende et qui pourrait la blâmer? Après tout dans le coin, les plus rêveurs s'accrochent à la moindre histoire à dormir debout pour garder un minimum d'espoir avant de plonger dans le folie. Les chasses aux trésors légendaire était assez courante dans le coin.

- Je sais qu'il y a plein d'histoire à coucher dehors dans l'coin. Mais si Miranda Forge m'envoie c'est parce qu'elle a plus que des soupçons sur cet homme recherché. Il est dangereux et il pourrait s'en prendre aux installations de Tekhos dans la région... Enfin on sais pas ce qu'il prépare mais ça fait un peu flipper la patronne.


La PDG de GeoWeapon Corp. était sûr de ses informations et de ses tests, ce n'était pas une garantie absolue mais presque. Ce n'était pas une femme qui laissait le hasard faire ce qu'il voulait et avait sans doute vérifier plusieurs fois ses informations avant de les divulguer à la mercenaire. Malgré le peu de données partager par la capitaine, elle lui conseilla quand même de trainer dans les bar pour écouter les rumeurs, c'est ce qu'elle comptait faire si les informations à la caserne n'étaient pas satisfaisant. Par contre elle semblait avoir mal pris les propos d'Elise quand cette-ci à demander des informations en évoquant les "magouilles", elle avait utiliser ce terme comme ça sans arrière pensée mais elle semblait avoir toucher un point sensible. Elle lui répondit tout de même d'un sourire.

- Ho Pour ma sécurité personne je devrais m'en sortir. Je suis chasseuse de prime après tout.... Ho et ne soyez pas vexé pour les "magouilles", j'ai dit ça comme ça.

La soldate révéla une dernière information assez précieuse, le Prophète ce promènerais dans le territoire d'un dénommé Big Jim, un "parrain" local qui serait pote avec un groupe de motard. 

- Oui, si possible donner moi l'emplacement du territoire de ce Big Truc. J'irais y faire un tour si jamais je trouve rien ici.

Au moins avec ça elle aura pas chercher dans tout les Badlands. La jeune mercenaire modifiée attendit donc que lui donne les coordonnées du lieux d'activité de ce seigneur de guerre avant de partir en direction du Biker's club évoqué par la capitaine et ce bouge portait bien son nom, devant les portes ce trouvait une rangée de moto toute plus ou moins modifié avec la ferrailles trouver dans le désert ou voler sur d'autres motos ou tout simplement acheter dans un garage local. Les Raptors étaient bien là à en voir le crâne d'un animal disparu depuis des lustres peint sur les bécanes, à moins que leur emblème ne soit celui d'un petit poney rose, il n'y avait que peu de doute sur les propriétaires de ces engins. Elise n'y connaissait rien en moto, elle savait les conduire mais guère plus donc elle ne savait pas trop comment discuté avec ces mecs bourrés de testostérones et couvert de graisse. De plus, il n'y avait pas à être un génie pour voir que la mercenaire venait de la métropole et pas du coin. Ils allaient être méfiants et leur faire cracher des infos n'allait pas être simple.

En entrant dans le pub, la chasseuse de prime attira tout les regards et força un certain silence malsain. Pour avoir l'air moins menaçante, la demoiselle demanda à ses drones de passer en mode invisible avant d'entrer, l'un gardant la moto et l'autre volant silencieusement à ses côtés, mais elle garda son fusil dans son dos attaché avec une lanière. Elle observait les hommes et femmes présent en identifiant de potentiel menace en ce dirigeant vers le comptoir pour commander une chope de bière, pour rester dans l'ambiance. Les discutions reprirent assez vite mais le malaise restait. Elise était une intruse et elle ne pouvait que déranger les habitués. Le barman n'était pas ravi de la servir mais il le fit quand même en lui demandant ce qu'une putain de Tekhanne faisait ici.

- Ho je savais pas que c'était un lieux privé ici... Et je suis qu'une coursière qui viens de livrer un colis de Tekhos à la caserne. Je me suis arrêté ici avant d'entamer mon retour à la métropole. Faite pas attention à moi.

Tout en discutant avec le barman, enfin si on pouvait attribuer les grognements de celui-ci à de la conversation, Elise écoutait les conversations autour d'elle. Ses implants cybernétique lui permettait de faire plusieurs chose à la fois et notamment d'écouter plusieurs conversation à la fois et traiter les données reçu en conséquence.
Journalisée
Projet Manhunt
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
FicheChalant
Description
"I've got no strings
To hold me down
To make me fret, or make me frown
I had strings
But now I'm free
There are no strings on me"
« Répondre #24 le: Février 27, 2017, 02:00:47 »

Le Biker’s Club était un endroit très masculin, aisément reconnaissable avec la rangée de motos diverses et variées stationnées devant. Anachore était une poudrière explosive, le point de concentration de plusieurs seigneurs de guerre et barons du crime, qui se battaient par l’intermédiaire des gangs locaux. Ce faisant, le Biker’s était tout, sauf un simple club. C’était l’un des quartiers généraux des Raptors, leur point de ralliement et leur point de chute. Le gang de motards était l’un des plus influents de la ville, quadrillant cette dernière avec leurs cylindres. Leur spécialité était de faire des raids-éclairs sur des caravanes ennemies, des positions adverses. Ils étaient spécialisés dans le pillage, les courses de rues illégales, et les descentes violentes et brutales. Au-dessus de la porte d’entrée, un panneau lumineux clignotant mentionnait « BIKER’S CLUB » en lettres écarlates. Il y avait également, au milieu du panneau, une énorme tête de raptor peinte sur la façade.

Quand Elise entra, elle fut aussi discrète qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine. Une nuée de regards hostiles se tourna vers elle. Outre le bar, il y avait aussi un salon de tatouage et un garage au fond. Le Biker’s Club était un vrai club de motards, avec des photographies de motos un peu partout, des figurines, et quantité de gens chauves, rasés, barbus, ventripotents, portant des vestes en cuir. Des filles ressemblant à des garçons manqués observèrent également Elise, et, quand cette dernière se présenta, le barman émit un grognement.

« L’accès au public est interdit ici, cocotte. »

Le ton était sec et dur, mais, juste après, une voix amusée se mit à retentir :

« Allons, allons, pourquoi être si vindicatif d’entrée de jeu ? Tu n’as pas vu que Madame était venue en moto ? »

Une voix plus calme, plus posée, plus chaude. Le barman grommela encore.

« Si tu veux, Deacon... »

Deacon était un homme avec une chevelure brune redressée, arborant des lunettes noires sur le nez, et une cigarette dans la main.

« Hello, ma chérie, glissa-t-il ensuite. On prend un verre ? »

Si l’accueil s’était plutôt mal passée, Elise avait peut-être encore une chance d’éviter la catastrophe...
Journalisée



DC d'Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Elise Grantierre
Humain(e)
-

Messages: 60


Cyber body


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #25 le: Mars 08, 2017, 07:05:16 »

La présence d'Elise était vu comme une menace parmi les habitués du bar, elle était comme une tâche noire sur un drap blanc dans ce monde de gros dur vêtue de cuir. La jeune femme ne connaissait pas la réputation de ces types là, mais c'était sans doute des mecs qui rackettaient des commerçant ou qui attaquaient les convois de réapprovisionnement de la caserne. D'ailleurs elle aurait très bien put ce faire agressé par ces gars là en venant à Anachore si elle avait manqué de chance. Du coup c'est comme si elle ce jetait dans la gueule du loup, un loup qu'elle aurait provoquée en se faisait passer pour une coursière. La tenue moulante hightech attirait les regards, soit haineux soit désireux, le style Tekhan n'était pas trop à la mode dans le coin.

En commandant sa bière, la jeune mercenaire reçu un refus du barman qui prétextait que le club était un établissement privé et qu'elle n'avait rien à faire ici. Le souci c'est qu'elle ne pouvait pas partir comme ça sans avoir obtenue une once d'information essentiel, du coup il fallait sans doute qu'elle les espionne pour obtenir ce qu'elle souhaitait. Mais heureusement, ou pas, un autre homme arriva pour "prendre sa défense" et lui permettre de rester un peu plus longtemps. Soit ce type lui voulait quelque chose, soit il avait compris qu'Elise était là pour une bonne raison, dans un cas comme dans l'autre elle devait se méfier de ce Deacon même s'il avait l'air sympathique au premier abord, ce soit souvent les gars les plus aimable qui étaient les plus fourbe. Mais la miss jouait le jeu, prête à activé ses gadgets en cas de besoin.

- Et bien je ne suis pas contre un petit verre.

Il devait sans doute savoir que les Tekhannes étaient du genre sexiste et considéraient les mâles comme un sous-genre tout juste bon à servir de chaire à canon. Il devait être surpris d'en voir une avec suffisamment d'ouverture d'esprit pour accepter un verre en sa compagnie. Elise était un peu plus tolérante que ses consœurs à ce sujet là, elle n'était pas contre le regard soutenue des mâles posé sur son corps, après tout elle aimait ce sentir belle et désirable, par contre elle n'allait pas jusqu'à ce faire toucher ou plus. Ce biker devait se dire que si la miss acceptait le verre c'était parce qu'elle était intimidée par les autres motards du bar prêt à lui bondir dessus... Ou alors c'est qu'elle avait une idée derrière la tête. La chasseuse de prime était dans une situation assez délicate mais pour le moment au moins elle évitait tout acte de violence qui rendrait sa chasse plus difficile. 

- C'est un charmant petit établissement. Dommage qu'il ne soit pas ouvert au public.

Dit elle en lançant un petit regard en direction du barman avant de revenir à son interlocuteur.

- J'aurais besoin d'un renseignement. J'voulais savoir si la route vers le Rustyard était encore praticable. J'ai entendu dire qu'il tempête de sable avait foutu de bordel sur la route et je me demandait si je pouvait m'y rendre avec ma bécane... J'ai demander aux soldats à la caserne mais elles arrivent déjà pas à maintenir leurs équipements en état alors pour avoir des indication sûre.

C'était une petite question anodine pour ouvrir la conversation car elle n'avait rien à faire d'aller dans le Rustyard, cet espèce de canyon servant de dépotoir rempli de pièce détaché rouillé et polie par le sable. Elise donnait l'impression d'être honnête dans ses intentions, après tout elle était censée être une coursière, mais à force de trop en faire on pourrait ce douter d'un truc ou de la prendre pour quelqu'un de naïve. Heureusement que la jeune femme avait de l’éloquence et surtout le sourire facile, mais au cas où un des drones flottait au dessus d'eux, en mode invisible, prêt à attaquer au besoin.
Journalisée
Projet Manhunt
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
FicheChalant
Description
"I've got no strings
To hold me down
To make me fret, or make me frown
I had strings
But now I'm free
There are no strings on me"
« Répondre #26 le: Mars 13, 2017, 01:33:59 »

Il y avait une forte tension à Anachore. Les gangs étaient toujours sur la sellette, toujours sur le pied de guerre. Ils savaient qu’ils bénéficiaient d’une relative forte d’impunité, car la garnison militaire en place n’avait pas les moyens de pacifier la zone, et de se débarrasser d’eux. Ils faisaient la loi ici, et, comme ils étaient continuellement en train de se taper dessus, l’arrivée d’une étrangère était forcément suspecte. Difficile de croire qu’elle soit une policière venant se jeter dans la gueule du loup. En fait, il était improbable qu’elle soit une espionne tout court, car personne n’aurait été assez idiot pour se jeter d’emblée dans la gueule du loup. Les Raptors étaient sur la défensive, car c’était tout simplement leur façon naturelle d’être. Ils jouaient aux gros durs, et Deacon, en comparaison, apparaissait comme quelqu’un, si ce n’est de sympathique, au moins ouvert à la discussion.

« Le Rustyard, hein ? »

On pouvait sentir le scepticisme dans sa voix. Un léger sourire éclaira son visage, et il partit vers l’arrière, visiblement peu enclin à croire la femme sur cette question. Évidemment, les Raptors connaissaient ce long canyon. C’était une ancienne décharge militaire, un fossé qui, après le départ de l’armée, avait été utilisée par des recycleurs.

« Pourquoi une jolie nana comme toi voudrait aller dans un endroit aussi pourri, hein ? Tu m’as pas l’air d’être bonne à jeter, pourtant... »

Deacon était curieux, et reprit ensuite, n’étant pas tombé de la dernière pluie.

« Non, non, ma chérie, tu serais pas venue jusqu’ici si tu voulais juste avoir un renseignement que tu trouves sur une carte. »

Même s’ils parlaient juste entre eux, les autres les regardaient attentivement, nerveux, prêts à attaquer, ou à faire quoi que ce soit que Deacon leur ordonnerait. L’homme sortit alors son paquet de cigarettes, en proposa une à Elise, et tira sur la sienne. Il exhala de la fumée de ses narines, puis de ses lèvres, tout en enchaînant :

« Tu viens de Tekhos... Vu ta bécane et ton look, tu peux pas le nier. Et, au cas où tu l’aurais pas compris, ici, on aime pas spécialement les métropolitains. Mais t’as une bonne bécane, alors... »

Deacon reprit encore :

« Ici, aux Raptors, y a que le bolide qui compte. Tu veux participer aux courses ? Montre-moi que t’as l’esprit d’une Raptor... Ou casse-toi. »

Pour le coup, l’homme avait clairement posé les choses : soit participer à une course pour montrer sa valeur, soit partir la queue entre les jambes, et chercher un autre moyen de se renseigner sur le Prophète.
Journalisée



DC d'Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Elise Grantierre
Humain(e)
-

Messages: 60


Cyber body


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #27 le: Mars 27, 2017, 02:14:37 »

Contrairement à ce qu'Elise avait pensée, sa question ne lui permit pas d'ouvrir la conversation, ça avait même eu l'effet inverse et fit grandir la méfiance du dénommé Deacon à son égard. Il était sans doute le plus loquace du coin, mais il n'en demeurait pas moins suffisamment méfiant pour considérer la mercenaire comme une menace pour son organisation. La jeune femme pensait avoir été assez subtile pour éviter toute paranoïa de sa part, mais elle c'était trompé et l'avait sous-estimé. Comme les choses semblait s'envenimer, elle était plus que prête à passer en mode combat à chaque seconde. Ses sens étaient en éveille grâce à la technologie dans son corps, son drone restait discret mais tenait en joug le mâle et le moindre mouvement trop agressif finira avec une rafale de tir entre les yeux sans somation.

- Mince. Moi qui pensais être bonne oratrice. Et si j'avais voulu des informations plus détaillé de la part de locaux?... Enfin bref..


Dit elle en ce pinçant les lèvres pour cacher son inquiétude vis à vis de la suite des événements. La jeune femme refusa d'un geste de la main la cigarette tendu, mais le simple faite que cet homme propose de partager un "calumet de la paix" avec elle suffisait à la rendre moins nerveuse; on ne propose pas quelque chose à quelqu'un qu'on va essayer de tuer dans l'immédiat. Il n'avait pas l'air d'être le genre d'homme qu'on voyait dans les films d'espionnage à diner avec le héro en papotant juste avant d'essayer de l'assassiner.

Il révéla ne pas apprécier les Tekhannes, mais ça ce n'était pas une information trop difficile à avoir, personne ici n'aimait les femmes de la ville. Ce qui sauvait la mercenaire d'une attaque aussi soudaine que violente était la moto qu'elle avait loué pour partir en mission. C'est vrai que son contact à la caserne lui avait conseiller de parler de bécane avec les membres du gang pour entamer la discussion, c'était pas une bonne idée d'avouer que le véhicule ne lui appartenait pas. Pour régler le malentendu Deacon avait comme idée de faire une course comme tout les vrais motards pour montrer son esprit Raptor même si Elise n'avait aucune idée de ce que c'était cette esprit. C'était un bon moyen d'avoir des informations, il suffisait juste de gagner la course.

- Ho. Ce n'est pas une mauvaise idée. Je suppose que c'est le genre de course où il y a pas de règle et où tout est permit. Ça peut être amusant.

La chasseuse de prime n'était pas une pilote chevronnée même si elle ce débrouillait bien, mais par contre elle avait un avantage certain apporter par ses implants qui lui donnait une meilleur analyse du terrain et une réactivité plus rapide. De plus elle avait deux petit assistant volant qui pouvait provoquer des accidents pour lui donner l'avantage. La demoiselle, sûr d'elle, regarda Deacon avec un sourire.

- Très bien j'accepte la course, mais j'aimerais un peu pimenter tout ça. Voyez vous je cherche quelqu'un, alors si je gagne la course je veux des informations... Si je perd vous pourrez garder la bécane.


Mais Elise remarqua bien vite que ce n'était pas suffisant comme deal. Balancer quelqu'un dans cette ville était synonyme de disparition immédiate pour le mouchard, surtout s'il s'agissait d'un gros poisson. Les gens ne parlaient pas sauf si on les récompensait comme il fallait.

- ..... Bon et je met mon corps en jeux. Si je perd, vous aurez ma bécane et tout les clients du bar pourront me passer dessus.


C'était à lui d'accepter ou non les conditions maintenant.

Journalisée
Projet Manhunt
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
FicheChalant
Description
"I've got no strings
To hold me down
To make me fret, or make me frown
I had strings
But now I'm free
There are no strings on me"
« Répondre #28 le: Avril 03, 2017, 12:14:49 »

Derrière ses épaisses lunettes noires, Deacon haussa imperceptiblement les sourcils quand Elise mit en jeu son corps dans cette course. Il y eut un moment de flottement, les conversations se taisant brusquement pour la plupart. On regarda Elise pendant quelques secondes, puis Deacon sourit.

« Tu es joueuse... Ça me plaît. J’accepte tes conditions, chérie. On va faire une  vraie course, alors. Toi et moi ! »

Deacon l’invita à boire quelque chose, et, assez rapidement, il sortit, l’emmenant avec elle.

« Tu as un pad ? Je vais t’envoyer les données du circuit, tu n’auras qu’à les intégrer dans le GPS de ta bécane. »

La course commençait ici, au bar, et avait lieu à l’extérieur, le long d’un dédale massif. C’était la Course de Grand Canyon, car elle consistait à traverser un canyon, puis à revenir en passant par des grottes, pour atteindre l’autre entrée d’Anachore, et retourner au bar. Une course en un seul tour, à un contre un. Elise avait visé juste. Le sexe était toujours un bon moyen de convaincre les habitants des Badlands, eux qui n’étaient pas habitués à voir des Tekhanes dans des combinaisons moulantes, et qui fantasmaient secrètement sur elles. Elise avait donc visé juste, mais encore fallait-il assurer, maintenant.

Alors qu’elle attendait dehors, l’une des portes du garage s’ouvrit, et Deacon apparut, aux commandes d’une moto beige et légèrement crasseuse, surmontée d’un canon de combat.

« Rassure-toi, poupée, je ne compte pas l’utiliser contre toi. »

Plusieurs Raptors l’accompagnaient, jaugeant la moto d’Elise, ainsi que ses formes. Deacon ignorait sur qui Elise voulait des informations, mais, à supposer qu’il perde, il était naturellement décidé à honorer sa part du marché.

« Prête, beauté ? »

Un homme s’approcha, tenant dans la main un pistolet, et le leva. Il se positionna entre les deux motos, puis leva son bras. Quelques secondes passèrent, les moiteurs des motos vrombissaient et rugissaient, mains sur les guidons... Puis l’homme appuya sur la gâchette, et une fusée s’envola. Les moteurs se relâchèrent alors, avant d’hurler encore quand les deux motos filèrent.

La course venait de commencer !
Journalisée



DC d'Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Elise Grantierre
Humain(e)
-

Messages: 60


Cyber body


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #29 le: Avril 05, 2017, 01:46:13 »

Elise avait vu juste en proposant son corps comme prix pour le paris, c'était risqué mais pour négocier avec les types de la régions il fallait souvent prendre des risques. La jeune femme était sûre d'elle quand même, bien qu'étant un peu ouverte d'esprit, elle était dans le fond comme ses consœurs Tekhannes qui refusait que les mâles les touchent. Mais si une résidente de Tekhos met en jeu en partie de jambe en l'air avec un homme, c'est soit qu'elle était sûre de gagner, soit qu'elle ne respecterait pas sa part de marché. La mercenaire était réglo, si elle perdait cette course elle devra mettre de côté son dégout pour satisfaire ces hommes, quitte à perdre du temps dans sa traque, mais elle ne comptait pas perdre. Ce qui embêtait aussi la chasseuse de prime était de devoir donner une moto qui ne lui appartenait pas, ça voulait dire devoir rembourser l'agence de location et prendre le risque que celle-ci ne lui loue plus rien. Elle n'était pas très bien assurée.

La course en question était un duel avec Deacon qui lui transmit l'itinéraire sur le GPS de la moto de location et la demoiselle aux cheveux mauves en profita pour scanner le trajet dans sa mémoire afin de trouver les meilleurs passages et les raccourcis lui assurant la victoire. Elise ne s'attendait pas à une compétition réglo mais elle doutait que son adversaire utiliserait des coups particulièrement violent, s'il gagnait en détruisant son opposant alors il n'aurait rien à gagner et c'était valable pour la Tekhanne qui ne devait pas l'éliminer si elle souhaitait avoir les infos qu'elle cherchait. L'homme sortie de son garage une moto qui semblait plus taillé pour le combat que pour la vitesse mais il ne fallait pas s'y tromper. La bécane était muni d'un canon à l'avant, preuve que ces motards étaient avant tout des pillards, mais le pilote rassura la chasseuse de prime en prétextant qu'il ne l'utilisera pas sur elle.

- En effet, il serait dommage d'abimer les lots.

Dit elle en posant sa main sur ses hanches accompagné d'un petit déhanché. La jeune femme aimait mettre son corps en valeur même devant des mâles. Les motards ne semblaient pas indifférent à ses formes, ce qui voulait dire qu'ils espéraient qu'elle perde. 

Les deux compétiteurs avancèrent leurs motos vers la lignes de départ avant qu'un des membres du groupe s'avance avec un pistolet dans la main pour donner le départ. Une fusée vola dans le ciel, c'était le signal. Les deux motos s'élancèrent à toute vitesse dans le mugissement de leurs moteurs. Elise prit rapidement la tête, son véhicule était plus rapide que celui de Deacon, mais lui avait un avantage certain avec sa connaissance du terrain et son expérience. Les drones de la mercenaire volaient à tout allure à ses côtés, toujours dissimuler par le camouflage optique, ils devaient l'aider à surveiller autour d'elle pour voir s'il n'y avait pas d'embuche sur la route parce qu'elle ne s'attendait pas à un trajet sans problème.

Les premières centaines de mètres ce passaient sans problème, la jeune femme était toujours en tête mais le motard la talonnait de peu. La plus grande difficulté pour l'instant était d'éviter les autres véhicules jusqu'à la sortie de la ville, après c'était surtout les rochers qu'il fallait évité. C'est alors qu'arriva un virage particulièrement serré où l'homme prit la tête en passant le plus possible vers l'intérieur de celui-ci tandis qu'Elise dût prendre au plus large. Deacon prit alors la tête, même s'il était suivit de près par la jeune femme. Il avait une moto un peu plus lente, mais plus adapté à ce type de terrain comme ce que la chasseuse de prime l'avait redouté. Elle allait devoir d'utiliser des astuces pour remporter la victoire. Pour le virage suivant, elle utilisa ses drones pour la pousser vers l'intérieur de celui-ci, et ainsi gagner quelques secondes afin de rattraper son adversaire. 


Journalisée

Tags:
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox