banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: En réparation ! [PV : Tracker]  (Lu 1140 fois)
Aemiliane Ganis
Humain(e)
-

Messages: 150



Voir le profil
Fiche
« le: Mai 11, 2016, 08:59:23 »

C’était un jour comme un autre, à Tekhos Metropolis. Un jour parmi l’océan des autres, à une différence près. C’était qu’aujourd’hui, Aemiliane avait du travail. Beaucoup de travail ; bien plus que d’habitude. L’ingénieure travaillait actuellement sur différents projets au sein de la puissante firme des Forge, et elle n’avait pas beaucoup de temps pour elle. Et encore, on pouvait se demander si avec tous ces projets dont Aemiliane était concernée, ce n’était pas un peu trop. Mais ça n’en était rien ! GWC en avait une masse, dont certains qui étaient même top-secret. Des projets que l’ingénieure n’avait eu connaissance que de loin. Dont un certain qui, exceptionnellement en ce jour, elle allait devoir traiter. De manière indirecte cela dit.

En effet, quelques jours plus tôt on l’avait contacté car il y avait un besoin de maintenance sur une certaine pièce d’équipement. Un équipement appartenant à un arsenal, développé au cours d’un énième projet. Aemiliane n’en connaissait plus vraiment le nom de tête, mais elle savait que c’était quelque chose qui se rapportait avec la manipulation de la vitesse, voire du temps. Sa mission était d’intervenir sur une certaine pièce qu’on allait lui rapporter, à son domicile même ; c’était que chez GWC, on travaillait même à ses heures perdues … Mais quand on était une passionnée et une amoureuse de GWC comme Aemiliane l’était, cela ne posait pas problème. Toutefois, si elle s’attendait à ce qu’on lui apporte la pièce chez elle, elle ne s’attendait pas à la forme que cela allait prendre.

Car cela avait le mérite de surprendre, quand on ne s’y attendait pas. Le jour J, c’est-à-dire le jour où Aemiliane reçut ladite pièce, ce ne fut pas un simplement livreur de GWC qui lui apporta. Elle s’était préparée ; son mini-atelier installé dans sa chambre était certes un peu en désordre, mais elle avait sorti tous les outils répondant aux spécifications qui lui avait été fourni. Son ordinateur était aussi prêt. Prêt à se connecter à l’appareil s’il le fallait. En somme, l’ingénieure avait bien préparé le terrain et était prête à intervenir sur cette pièce. Sa porte sonna et là où elle s’attendait à un livreur, ce fut une toute autre chose qu’elle aperçut. Une femme bien entendu, mais … Qui n’avait pas l’allure d’un colporteur. À en juger par son uniforme, elle était … Une sorte d’agente. Et ladite pièce à réparer était sur son dos, visiblement. Aemiliane clignota à plusieurs reprises des yeux, avant de se mettre à parler. « Hum … C’est vous qui devez m’apporter la pièce je présume ? Hum … Ben entrez, je vous en prie ! » Dit-elle de sa voix agréable, en souriant doucement à la jeune inconnue qui, sans doute, devait appartenir à GWC et à ce projet opaque.

Aemiliane était sûre d’avoir déjà vu ce visage auparavant ; elle en croisait beaucoup au sein de la firme. Mais, celui-ci, cette femme, elle était sûre de l’avoir déjà vu. De toutes les manières, ça allait être le moment pour se rafraichir la mémoire ! Elle fit entrer la jeune femme et lui indiqua alors le chemin de sa chambre, qui officiait aussi en tant qu’atelier. Quand Aemiliane s’en servait ainsi, le lit faisait office de dépotoir à outils, et au centre, il y avait une petite table de travail, pile en dessous du projecteur holographique installé au plafond, toujours au centre. L’assistance holographique était précieuse, surtout dans ce genre d’intervention. « Alors, je peux la voir cette pièce ? » Lui demanda-t-elle gentiment, une fois qu’elle eut fermé la porte de son appartement.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Tracker
Humain(e)
-

Messages: 45


La flèche bleue de Tekhos


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Mai 11, 2016, 09:56:16 »

Cela faisait maintenant quelques heures que j’attendais dans cette salle … Que je m’ennuis bon sang ! J’avais dû céder mon Chrono-Accélérateur aux chercheurs et aux scientifiques qui avaient conçu l’appareil pour un entretien classique. En attendant, on m’avait fourni les éléments de secours qu’on avait activé dans mes brassards aux avant-bras. Cela me permettait de ne pas me déphaser accidentellement … Mais les heures étaient longues ! Encore plus que d’habitude ! C’était pas normal et je me demandais bien pourquoi … Je m’assieds alors pour la Xième fois dans le fauteuil à regarder une série télévisée sur la Tv qu’elles avaient laissée à mon attention pour que l’attente soit moins pénible.

Bouah … Tu parles ! J’ai rien à faire, je peux à peine m’échauffer, j’ai personne à qui parler … Regarder une Télévision ça va quelques instants mais au bout de plusieurs heures, moi, ça m’endors ! Il me faut de l’activité ! Du dynamisme ! De l’énergie ! de la !


- Mademoiselle Oxton ?

-Hun ?


Une scientifique vêtue de blanc était entrée dans la salle. Flute ! Et je m’en suis même pas rendue compte !

Par contre … elle tirait une tête bizarre comparée à d’habitude. Il s’était passé quelque chose avec mon Chrono-A. ? Je me lève alors pour la regarder de plus près.


-Il y a un problème, doc ?

-Oui et non … Ton Chrono-Accélérateur est encore opérationnelle mais instable. Il va falloir que tu te rendes chez une de nos techniciennes de toute urgence pour réparer un ensemble d’armature dont nous n’avons, malheureusement, ni les composants, ni le matériel adéquat ici. Comme ton appareil est un unique exemplaire, les matériaux pour confectionner ce dernier ne sont plus dans nos réserves.


-Ah … bon bah on s’y prend comment alors ?


C’est alors qu’elle m’en dit un peu plus sur la suite des évènements. Elle me donne une carte holographique avec le nom et l’adresse d’une personne qui pourra arranger cela pour moi. Une certaine « Aemiliane Ganis ». Hm … ce nom ne me disait absolument pas mais elle travaillait bel et bien à la GeoWeapon Corp. Bon en même temps … je ne suis pas obligée de connaitre toutes les personnes de la mégacorporation ! J’ai pas une tête assez grande pour tous les retenir de toute façon.

Plus qu’à s’y rendre à présent ! Je n’avais pas d’autres choix de toute façon et mes supérieures me laisseront jamais ressortir de Tekhos, ou même de mes quartiers, tant que je n’aurais pas le feu vert de mes anges gardiens comme dit !

Une fois rhabillée, et avant que je parte, la doc me précise bien d’utilise au strict minimum mes capacités spatio-temporelles. Ranh … et moi qui avais hâte de faire tout cela plus vite histoire que ce soit vite terminé ! Bon … Pas le choix. On va prendre les transports en commun ?


- Bon ! Allons rendre visite à miss Ganis ! Dis-je en pensant à haute voix tout en débordant encore d’énergie !


C’est ainsi que je passe facilement 2-3 heures dans les embouteillages et les transports pour arriver dans un quartier spécifique. Je mets un peu de temps à m’y retrouver avec le GPS intégré à mes brassards mais j’atteins enfin ma destination ! C’est pas trop tôt ! J’avais si hâte qu’elle répare mon Chrono-Accélérateur ! Et puis … le soir commençait à tomber et … quelque chose me dit que cette réparation n’allait pas se faire en une heure. Au pire, je dormirais chez cette personne !

Une fois devant la porte, je vérifie bien que je suis à la bonne adresse avant d’appuyer mon pouce contre la sonnette et d’attendre. Pour le coup, j’espère qu’on l’a au moins prévenue … ça serait mal vue pour moi d’arriver comme ça et « Oh salut ! J’m’appelle Tracker et je viens parce qu’il faudrait rafistoler mon joujou dans l’dos et la poitrine ! On m’a dit que tu serais la meilleur pour ça et c’est pour ça que je suis ici ! ». Mouai … Ça aurait surement pas fait crédible et je me serais surement mangé la porte au nez en prime.

En parlant de porte, la voilà qu’elle s’ouvre ! Une jeune rousse se dévoila et me regarda en clignant des yeux à plusieurs reprises. Oui je sais, je fais souvent cet effet-là ! Je me contente simplement de sourire alors. Je fais signe de la main en saluant tout de même amicalement.


-Hello !

- Hum … C’est vous qui devez m’apporter la pièce je présume ?

-Exactement ! Mon Chrono-Accélérateur ! Je suis rassurée de voir qu’on vous a mis au parfum !

- Ben entrez, je vous en prie !

-Merci !


J’entre alors dans l’appartement et je me mets à regarder curieusement partout. C’est qu’il y en avait des choses ici ! Bon … cela ressemblait plus à un bordel mécanique mais j’avais rarement l’occasion de voir le travail des ingénieurs, mécaniciens, techniciens et tout ce qui se rapporte à la mécanique ! J’avoue, c’est pas du tout mon fort aussi !

Je m’avance alors et je touche un peu à n’importe quoi après m’être assuré que c’était pas du genre fragile ! C’était gras et poussiéreux par endroit mais j’étais fascinée de voir de telle chose ! Cela me rappelle un cours que j’avais eu plus jeune à l’école sur une cité faire d’engrenage, de métal et de vapeurs ! Je me demande si je verrais un jour une ville comme cela durant une de mes expéditions hors de Tekhos …

Enfin, j’atteins la chambre de la technicienne et là … Ouah ! Je trouvais déjà l’appartement étonnant mais là, c’était encore plus Waouh ! La table d’atelier, l’écran holographique au plafond. J’avais l’impression de retomber en enfant pour le coup !


- Alors, je peux la voir cette pièce ?


-Hein ? Ah oui ! Attend ! Je te la donne tout de suite !



Bon seulement voilà, je suis un peu obligée de me déshabillée par endroit pour le retirer entièrement. J’ai pas trop de pudeur mais c’est pas une raison non plus de se dévoiler toute nue devant elle ! Surtout que … c’est moi où elle arrête pas de me dévisager depuis tout à l’heure ? J’esquisse alors un petit sourire timide sur l’instant après avoir enfin réussis à enlever tout ce bric à brac de mon doc !


Je lui tends alors les deux bout du Chrono-A. et l’observe ensuite.


-Je sais pas trop ce qui va pas, tu en sais surement plus que moi. Les scientifiques m’ont dit qu’il était encore opérationnel mais qu’il y avait quelques endroits qui nécessitaient des réparations. Tu saurais me faire ça en combien de temps environs ?
Journalisée

Hello mon chou ♥
La cavalerie est arrivée !
Aemiliane Ganis
Humain(e)
-

Messages: 150



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Mai 13, 2016, 03:32:52 »

Pour Aemiliane, cet appareil était encore un grand mystère, quelque part. Un Chrono-Accelerateur, c’était comme ça qu’ils l’appelaient. À vrai dire, si Aemiliane n’était pas experte dans certains domaines, on ne lui aurait jamais confié cette tâche. Elle n’avait pas besoin de comprendre comment cet appareil fonctionnait pour intervenir sur les pièces qu’on lui avait dites. C’était des réparations qui nécessitaient, heureusement, des compétences autre que de la physique quantique, ou autre. Ainsi donc, alors qu’elle fit entrer la jeune femme et qu’elle l’amena à son petit atelier, elle lui demanda poliment de lui donner la pièce en question. L’agente obtempéra et détacha l’espèce de gros appareil dans son dos, avant de le lui tendre. Cependant, pendant qu’elle l’avait retiré, notre ingénieure ne put s’empêcher de sourire tout doucement, en la regardant.

C’était que cette fille était plutôt agréable. Elle avait l’air au moins aussi jeune qu’elle. Et à sa voix, on se doutait qu’elle devait être une nana super cool. Aemiliane pensait donc qu’elle allait probablement s’entendre avec elle. Mais en attendant, et peut-être sans faire attention, elle la reluquait pendant qu’elle retirait son appareil. Mais finalement, elle le lui tendit et la scientifique le déposa sur sa table de travail. Elle écouta la question de sa comparse puis se mit à réfléchir, se pinçant le menton. « Humm … Eh bien je ne sais pas. Tout dépend du type des réparations, ma grande. Mais à vue d’œil, je dirai peut-être … Une ou deux petites heures ? On m’a donné quelques informations sur ce qui ne va pas … Ce n’est pas grand-chose en soi. » Lui répondit-elle, avec sourire.

Sans plus attendre, notre scientifique partit chercher une paire de lunette de travail – les bonnes vieilles lunettes d’ingénieur d’Aemiliane, qui étaient dans le style de l’Empire Vaporéen – qu’elle revêtit. Elle partit s’asseoir autour de sa table de travail, puis saisit l’appareil, tentant dans un premier lieu de repérer lesdites réparations à faire, selon les instructions qu’on lui avait données. « C’est de la grosse machine ça, dis donc. Si j’ai bien compris … Cette chose te permet de manipuler le temps ? Ils m’impressionneront toujours chez GWC … » Dit-elle, commençant à rassembler ses outils. D’ordinaire elle travaillait en silence, car sa concentration était au maximum. Mais là, elle avait une invitée et malgré la nature de sa venue, elle n’aimait pas qu’un silence s’installe dans ces cas-là.

Après quelques minutes où elle fit une première constatation, Aemiliane releva ses lunettes puis posa son regard sur la jeune femme. « Dit … Ca fait quoi ? Je veux dire, ça fait quoi de pouvoir manipuler le temps ? » Lui demanda-t-elle avec un large sourire, comme si la question la faisait fantasmer. Après tout, pouvoir manipuler le temps, ça devait être vraiment cool et puissant, comme pouvoir. Ce qui intéressait Aemiliane, c’était bien ce qu’en faisait Tracker. C’était quoi ses missions ? Comment utilisait-elle cet appareil ? Etc.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Tracker
Humain(e)
-

Messages: 45


La flèche bleue de Tekhos


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Mai 13, 2016, 04:27:46 »

Une ou deux petites heures ? Oh bah ça va être rapide ! Nickel ! Cette fille pourrait être mon héroïne sans même le savoir ! Je souris alors doucement en la regardant observer doucement mon équipement.

 Mon regard est vite attiré par ce qu’elle prend pour poser sur ses yeux. Surement se protégée des projections ou de la lumière émise quand elle se mettra à souder ou un truc comme ça. Je reste cependant assez étonnée de la forme et de la structure de ces lunettes-là car elles n’ont rien à voir avec le style de Tekhos ! Est-ce qu’elle y voit vraiment quelque chose avec ça ? Le verre semble tellement sombre … La lumière, je veux bien croire qu’elle la verrait mais … Le reste ?

La miss demande alors si cette machine permettait vraiment de contrôler le temps. Je dirais bien oui ! Car j’y suis bien arrivée mais ce n’est pas aussi facile que cela en a l’air ! A ses mots, j’approuve tout simplement dans un premier temps.

J’arrive pas à rester en place, je me déplace doucement autour de Aemaliane pour la regarder travailler. Elle semblait si sérieuse en cet instant ! Presque imperturbable ! Et cela durant de longues minutes ! Par contre, aux premiers jets de lumière, je devais bien plisser mes yeux même derrières mes propres lunettes. Heureusement que la petite vitre orange permettait à mes yeux de pas recevoir tous les spectres de la lumières dans la tronche …

Après une première constatation surement, elle se tourne vers moi en retirant en partie ses lunettes. Elle me demande ce que ça fait de remonter le temps. A cela, j’affiche un grand sourire de joie sur mon visage ! Ah ça  Si elle savait comme c’est tout bonnement !


- Génial ! Il y a pas d’autres mots en fait pour qualifier cela ! Bien que, je me suis portée volontaire à l’époque sans trop savoir que la mort aurait pu me prendre définitivement ce jour-là ! On a été un peu près une centaine à tester ce prototype et je suis la seule à m’en être tirée ! D’ailleurs, le projet est jamais allé plus loin. Ils ont bien encore les plans dans les bureaux mais le Chrono-Accélérateur que tu vois là est unique sur tout Terra !


Surement voudrait-elle savoir ce qu’on ressent quand on touche aux couloirs du temps ! C’était tellement … impossible à expliquer. Il faudrait le vivre pour comprendre. Mais étant donné que j’influe que sur mon propre cours du temps, je ne pourrais jamais en faire bénéficier d’autres personnes. Tiens d'ailleurs … je me demande … Je vieillirais un jour moi ?


- Et le jour où je l’ai testé c’était tellement … waouh !


Je ris un instant en repensant à cet instant.


- Je me rappelle, quand ils ont déclenché l’engin, que tout s’était stoppé net ! Genre tu vois la plume qui tomberait ? Ben … Elle serait jamais tombée ! Je pouvais bien influencer sur les choses mais plus rien ne bougeait d’eux-mêmes ! C’était extra ! Mais je suis restée un si long moment comme ça … J’avais l’impression que c’étaient de si longues heures … j’ai fait une de ces quantités de conneries durant ce temps qui ralentissait. C’était mon premier essai sur le temps. Après, on s’est attaqué à quelque chose de plus poussé ! Genre remonté dans le temps ! Mais en fait, ça remonte uniquement le temps de son porteur … heu … pour faire simple ! Si je me prends une balle, je peux remonter mon propre temps jusqu’au moment où je l’aurais pas eu ! Mais le gars qui a tiré sa balle n’aurait plus sa balle dans son arme, tu saisis ? Ça m’a demandé pas mal d’année pour perfectionner ça ! Et je peux t’assurer que les premières fois j’en ai été grave malade !
Journalisée

Hello mon chou ♥
La cavalerie est arrivée !
Aemiliane Ganis
Humain(e)
-

Messages: 150



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Mai 28, 2016, 05:57:33 »

Aemiliane avait donc posé sa question, et sa curiosité allait bien être satisfaite ! En effet, Tracker lui répondit de manière très complète. Elle déclara en premier lieu qu’il n’y avait pas de mot pour qualifier les sensations ressenties, mais elle parvint tout de même à expliquer, en fin de compte. L’ingénieure l’écouta attentivement, avec un sourire et un regard presque rêveur. Ce qu’elle était en train de lui dire était tout simplement … Fantastique ! Surtout quand cela tombait dans les oreilles d’une scientifique comme elle. Elle hocha vivement de la tête à chaque phrase, buvant parole après parole. Tracker devait bien en vivre des choses avec ça sur le dos ! Certes, la vie d’agent spécial ne conviendrait surement pas à Aemiliane mais, elle concevait parfaitement les sensations et le plaisir fou qu’on pouvait en tirer.

L’agente lui expliqua brièvement sa première fois avec l’appareil, puis elle lui expliqua que la modification du temps ne l’affectait qu’elle. Aemiliane saisit le concept, puis lui sourit chaudement. « Wouah ! Ca fait rêver à ce niveau … » Lui dit-elle, en souriant. Oui, ça faisait grandement rêver mais … Tant que cet appareil serait en panne, la pauvre Tracker ne pourrait ressentir à nouveau de pareilles sensations. Il n’en tenait qu’à l’ingénieure de s’y mettre corps et âme dans cette réparation pour permettre à l’agente de repartir à nouveau. « Tu sais quoi … Je vais m’y mettre à fond, et peut-être que ça sera réparé plus tôt que prévu ! Si tu veux patienter … Ben … Humm … Tu peux me regarder à l’œuvre ! Ou tu peux faire comme chez toi, y’a pas de soucis ! » Lui dit-elle, rabaissant ses lunettes sur ses yeux avant de se pencher sur sa table de travail.

Aemiliane remonta ses manches, et mit sérieusement les mains dans le cambouis ! Ce fut ainsi au bout d’une petite heure de travail acharné, et méticuleux, que l’ingénieure de GWC finit par venir à bout de son travail. Petites soudures, recalibrage logiciel, autant de petites opérations assez complexes, mais courtes. Au final, le Chrono-Accélérateur semblait de nouveau opérationnel. Aemiliane s’en essuya le front et souffla un coup. « Pfiouh ! Et voilà, je pense que ça devrait être bon. J’ai du moins respecté les exigences … » Dit-elle, se retournant ainsi vers Tracker. Elle lui sourit puis en retirant ses lunettes de travail, et en partant derrière son bureau pour pianoter sur le clavier de son PC, elle s’adressa à elle. « Je dois juste confirmer que la pièce a bien été réparée … Un petit instant … Voilà, c’est bon ! » Dit-elle, finissant par une pression de touche.

Elle en revint auprès de la jeune femme puis à nouveau, lui sourit à pleine dents. « Si j’avais su qu’il y avait des personnes aussi cool que toi qui bossaient à GWC, je pense qu’on aurait fait connaissance bien plus tôt ! T’as justement l’air d’être super cool comme fille ! » Lui dit-elle, lui faisant donc un petit compliment. « Je ne reçois jamais quelqu’un sans lui offrir un truc à boire donc … Tu veux un petit quelque chose ? J’ai un peu de tout ici, de toutes façons. » Dit-elle, laissant le soin à Tracker de reprendre son appareil ou non, pendant qu’elle sortit de sa petite chambre pour aller vers le coin cuisine de son salon.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Tracker
Humain(e)
-

Messages: 45


La flèche bleue de Tekhos


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mai 30, 2016, 03:18:10 »

Et ben ! Je pensais pas que j’allais la motiver à ce point-là ! Mais … Ça me fait si plaisir d’entendre cela ! Je souris en la regardant faire. La mécano me dit alors que je peux la regarder faire en attendant ou m’occuper comme si j’étais chez moi. Bon … bah je vais au moins regarder comment elle fait ! Je suis d’une telle curiosité aussi … un jour, cela me jouera des tours, j’en suis sûr ! Mais flute  Là il y a pas de danger alors je peux me le permettre !

Aemiiane retrouve ses manches avant de baisser ses lunettes. Ça lui donne un air si classe comme ça ! Je reste derrière elle et l’observe faire donc ! Mais quand je vois les premières étincelles de soudures, je change très vite d’avis quand je me rends compte que je vois des tâches vertes dans mon champ de vision et puis … que ça fait un mal de chien ! Je comprends mieux l’utilisation de ses lunettes tiens ! Je manque de me casser la gueule à plusieurs reprises mais je finis par trouver un fauteuil et me frotter les yeux à plusieurs reprises après avoir enlevé mes lunettes oranges.


-Rah, ça pique !
 

Mais … Je suis conne ! Ah … non … je peux pas faire de rappel … bon … tant pis. Ceci dit, heureusement pour moi, heureusement que ces tâches ne durent pas trop longtemps ! Elles se dissipent doucement mais surement ! Ah … ça va déjà mieux !

Le temps passe relativement vite en fin de compte ! Je regarde un peu partout une fois encore avant d’entendre Aemiliane m’annoncer qu’elle a terminé son travail.

Déjà ? Je regarde une horloge antique dans le coin et je me rends compte qu’une heure est passée. Que cela va vite quand même ! Je souris et retourne près du travail de la mécano et regarde mon Chrono-Accélérateur. On voyait légèrement les soudures mais c’était discret ! Il était enfin réparé ! C’est génial ! Un problème de moins ceci dit !

Aemiliane part derrière son ordinateur pour juste marquer et envoyer à l’agence que mon matériel à bien été réparée. Pendant ce temps, j’en profite pour attacher à nouveau l’appareil sur mon dos et devant ma poitrine. Elle revient vers moi en me complimentant assez ! C’est vrai que les gens ont tendances à me décrire comme quelqu’un de joyeuse, dynamique et cool ! Bah … tant mieux ? ça augmente ma popularité !

Je rigole doucement face à tant d’honneur et je la regarde quand elle me propose à boire. Hm … j’avoue que je ne serais pas contre un petit truc ! C’est pas tous les jours que je fais la fête après tout et puis j’ai encore quelques heures voir jour devant moi avant de reprendre le travail !


-Ca ne serait pas de refus chérie ! Qu’est-ce que tu as de bon dans tes armoires ? On pourrait fêter cela ! Parce que sans ton intervention, je me serais peut-être retrouvée dans une autre dimension voir une autre époque si je m’étais téléporté par mégardes avec mon Chrono-accélérateurs défectueux ! Pour ça, je t’avoue que je te devrais un beau service ! Dis-je en souriant.

-Plus que le fait qu’on soit amie à présent ? Terminais-je en lui faisant un clin d’œil amical.
Journalisée

Hello mon chou ♥
La cavalerie est arrivée !
Aemiliane Ganis
Humain(e)
-

Messages: 150



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Juin 01, 2016, 03:26:18 »

Au plus grand bonheur d’Aemiliane, Tracker accepta de boire quelque chose. Voilà qui était raisonnable, pensa-t-elle.  Une nana super cool, avec qui elle avait bien étrangement envie de faire connaissance. Peut-être était-ce car elle lui ressemblait ? Pas physiquement mais, mentalement ? Le seul moyen de le savoir était tout simplement de parler avec elle. Les deux filles étaient donc dans le salon, sur les deux chaises devant le coin cuisine. Aemiliane avait hésité à sortir deux bonnes bières bien fraiches, ou deux sodas délicieux. Elle se décida en sortant deux petites bouteilles, et les décapsula pour les poser sur le comptoir. Elle prit finalement assise à côté de l’agente, et lui sourit grandement quand celle-ci lui fit un clin d’œil, en lui déclarant qu’elles étaient amies désormais.

« Et comment ! » Lui répondit alors Aemiliane, en trinquant avec sa bouteille contre la sienne. Elle prit une première gorgée et soupira d’aise. Ça soulageait bien la gorge décidément. Et puis, la compagnie était très agréable … Comme dit, elle mourrait d’envie d’en savoir plus sur Tracker. D’ailleurs, au préalable de ce rendez-vous, l’ingénieure avait mené quelques petites recherches à son sujet. Tracker était un nom de code ; sa vraie identité était … Bien plus jolie. « Alors comme ça, tu t’appelles Annabelle en vraie … J’adore ce prénom, je te le dis direct ! Ça te vas bien en plus. » Lui dit alors l’ingénieure, visiblement enjouée. Elle patienta un peu, laissant planer un petit silence avant de rappliquer. « Ton dossier était un peu maigre par contre … Donc ne m’en veux pas mais ; tu m’as rendu hyper curieuse à ton sujet ! Parles-moi de toi un peu ! » Lui demanda ainsi l’ingénieure, reprenant une gorgée de sa bouteille.

Qu’est-ce qui avait bien pu attirer une fille comme elle dans un tel programme scientifique ? C’était aussi une bonne question, pour le coup. Aemiliane n’en savait que trop peu sur elle pour se faire une idée mais, elle était surprise de voir une personne de ce type ici. En fait, elle aurait imaginé que GWC aurait pris des femmes plus âgées, plus expérimentée. Mais, connaissant mal Tracker, elle ne pouvait juger de ses capacités. Peut-être était-elle super douée et qu’elle faisait des prouesses ? Peut-être était-elle une élite ? C’était ce genre de chose qu’Aemiliane voulait savoir à son sujet. Plus des choses moins professionnelles. Comment était-elle dans la vie ? C’était quoi son petit parcours à elle … Si Tracker le désirait, elle pouvait tout à fait lui demander la même chose en retour, à Aemiliane.

Mais pour l’heure, c’était au tour de Tracker de passer sur le grill !
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Tracker
Humain(e)
-

Messages: 45


La flèche bleue de Tekhos


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Juin 20, 2016, 07:50:38 »

L’ingénieuse part alors dans son salon qui est tout de même plus soft que la chambre, il faut bien l’avouer ! Elle va doucement derrière son comptoir et moi je me penche doucement dessus via mes deux avant-bras, mes jambes un poil plus en arrière et mon dos légèrement creusé. Je tourne légèrement ma tête du côté des fenêtres pour observer l’extérieure un instant. On pouvait voir pas mal de la ville d’ici ! Malgré tout, je trouvais Tekhos magnifique … jamais j’aurais envie de vivre autre part que dans cette mégalopole.

Je la regarde à nouveau alors qu’elle me sert une bière. Je souris et la remercie avant de commencer à boire doucement. Mine de rien, ça a beau être de l’alcool en faible quantité, ça rafraichit vachement bien !


-Alors comme ça, tu t’appelles Annabelle en vraie.

-Hm ?


Je me tourne doucement vers elle, la boisson encore en main, à mes lèvres même. Je me rappelle pas m’être présentée tiens … elle l’aurait vu dans mes fichiers de la Geoweapons ? Beuh … remarque, ce serait pas impossible.


-J’adore ce prénom, je te le dis direct ! Ça te vas bien en plus.


Je souris doucement avant de poser mon verre.


-Merci beaucoup ! Je trouve aussi que c’est un prénom qui me colle assez bien à la peau ! A cause de « belle » ? Oh ! Simple coïncidence !


Je ris quelques instants avant de la regarder à nouveau. Aemiliane me dis que mon dossier était assez maigre à mon sujet. En même temps, je vais tellement à gauche et à droite dans tout Terra que cela ne m’étonne pas de trop. Je ne suis pas à l’abri d’une capture après tout alors si jamais les gens qui arrivent à me capturer essaient de piraté mon dossier pour en savoir plus à mon sujets, ils n’auraient pas grand choses en réalité ! Bien que maintenant que j’y repense … ce serait dur pour eux de pirater mon dossier depuis hors Tekhos …


-tu m’as rendu hyper curieuse à ton sujet ! Parles-moi de toi un peu !

-Te parler de moi ? Dans quel sens ? Plus sur moi-même ou alors plus de mon histoire ? Enfin, j’ai bien plus d’une aventure à te raconter après tout ! Je suis envoyée sur le terrain ou au boulot tellement de fois ! Je ne suis pas la Traqueuse de Tekhos pour rien après tout ! Dis-je fièrement en me redressant, les deux mains sur mes hanches avec fière allure !




Journalisée

Hello mon chou ♥
La cavalerie est arrivée !
Aemiliane Ganis
Humain(e)
-

Messages: 150



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Juillet 23, 2016, 05:28:15 »

Tracker était une curiosité, tout simplement. Dans le bon sens ! Si de base Aemiliane était une femme très curieuse, vouloir en savoir plus sur la traqueuse de Tekhos lui tenait à cœur. Comment était-elle parvenue ici ? Quelle était son histoire, son parcours, c’est quoi les aventures qu’elle faisait. Bref, énormément de questions qu’elle voulait lui poser, et bien entendu, avoir des réponses. Mais la pauvre, à la base elle n’était venue que pour la réparation de son matériel … L’ingénieure se voyait mal la bombarder ainsi de questions, de but en blanc. Ce fut alors qu’elle eut une brillante idée. Quitte à passer un bon moment avec sa nouvelle amie, autant lui faire partager un de ses passe-temps favoris ; les jeux vidéo. Quand Aemi’ n’avait pas le nez fourré dans ses inventions ou son travail, elle se laissait aller à quelques parties sur ses jeux préférés.

Ainsi donc elle laissa terminer Annabelle puis sourit quand elle prit la pose. L’ingénieure, toujours aussi spontanée, imita sa pose en posant ses poings sur ses hanches, tentant de prendre la même allure que son amie. « La traqueuse de Tekhos, chez moi en exclusivité ! » Dit-elle, avant de se détendre. Elle soupira un coup puis lui expliqua qu’elle désirait tant tout savoir, que ce soit ses aventures ou son parcours. En vérité elle attendait ce genre d’histoires passionnantes où elle avait dû affronter maint danger. Mais afin d’être dans un cade plus cool et détendu, l’ingénieure fit un bond vers le salon et se jeta sur son canapé, avant de s’adresser à Annabelle. « Hey, que dirai-tu d’un petit jeu entre nous … Tu vois là j’ai deux manettes, et j’ai le dernier jeu de baston tout droit sorti de GeoGaming ! Si je gagne, j’ai le droit à une anecdote de ta part. » Dit-elle, sortant les deux manettes.

« Et si je perds … Hmm, eh bien tu verras … » Conclut-elle avec un petit clin d’œil complice. Elle tapota à côté d’elle sur le canapé pour inviter son amie à s’asseoir. Aemi’ désirait réellement partager quelques parties avec Tracker, non seulement afin de tenter de décrocher des informations, mais aussi, de tout simplement passer un bon moment avec elle. Car Annabelle était une femme trop cool ! Aemiliane adorait sa façon de parler et d’agir, elle était très en phase avec la sienne. C’était une fille pétillante et … Ça lui plaisait, tout court ! En attendant que la traqueuse de Tekhos se décide, l’ingénieure partit allumer sa console dernière génération et une fois dans le menu de celle-ci, commença à faire défiler les différents jeux de sa bibliothèque. « Après, j’ai plein d’autres jeux si la baston ça ne te parle pas ! » Lui déclara-t-elle, au cas où les jeux où on se tapait dessus ne plaisaient guère à son amie.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Tracker
Humain(e)
-

Messages: 45


La flèche bleue de Tekhos


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Mars 24, 2017, 04:11:26 »

Je la regarde faire : mettre ses mains sur ses hanches, gonfler sa poitrine, la tête droite et fière. Hey mais … c’est qu’elle m’imite ! Aaahhh !! J’A-DO-RE !! Un fan incontesté ! Ça me fait toujours tout bizarre de voir une fille qui m’idole comme ça ! Il est vrai que très souvent il y a des gens qui vienne m’accoster quand je vais dans les quelques cafés de Tekhos et qui me posent tout autant de question qu’Aemiliane.

Ainsi en la voyant faire, je souris doucement. Cela me remplissait le cœur à la fois de fierté et de joie de la voir faire ainsi.

Et puis soudainement, je la vois bondir vers le canapé. Je cligne des yeux en la regardant faire et penche un peu ma tête sur le côté.


*Elle bondit aussi vite et rapidement qu’un lapin ceci-dit ! *

-Hey, que dirai-tu d’un petit jeu entre nous … Tu vois là j’ai deux manettes, et j’ai le dernier jeu de baston tout droit sorti de GeoGaming ! Si je gagne, j’ai le droit à une anecdote de ta part. Et si je perds … Hmm, eh bien tu verras …

-Un jeu de baston ?


J’use alors de mon transfert. Pour Aemiliane, elle pouvait voir un trait bleu se faire entre ma position initiale et celle où je me trouvais désormais c’était à dire à côté d’elle, assise en tailleur.

Elle me tend l’une des deux manettes que je regarde doucement. La vache ! Ça doit faire une éternité que j’ai plus joué à un jeu vidéo ! La dernière fois j’étais toute jeune et je vivais encore chez ma mère.

Aemiliane part ensuite allumer la console, gérer la télé sur la bonne source pour avoir accès à la console et fait alors défiler sa bibliothèque de jeu. Je les regarde tous et … le trois-quarts me dit absolument rien. A part certain mais je me rappelle surtout de leur noms par les publicités qui passent à l’holotélé ou encore par les affiches publicitaires à l’extérieure.


-Après, j’ai plein d’autres jeux si la baston ça ne te parle pas !

-Ah le but est de s’amuser après tout ! Puis je connais certains jeux de noms et pas de … hem … enfin tu sais, du fait d’avoir joué avec quoi ! C’est que j’ai plus joué à ce type de jeux depuis des années ! Chui tellement demandée par les autorités que je suis déjà heureuse de pouvoir profiter des quelques congés qu’elles me confèrent. Ah ! Celui-la à l’air sympa !


Dis-je alors qu’elle venait juste de s’arrêter sur un jeu où l’affiche me plaisait assez bien : une affiche où c’était une femme qui combattait en une autre avec deux créatures qui les surplombait en fond.
Journalisée

Hello mon chou ♥
La cavalerie est arrivée !

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox