banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Etrange découverte (Pv)  (Lu 1056 fois)
Evernis
Humain(e)
-

Messages: 87


L'éternel ou presque.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Femme de 49 ans dans un corps de 16 ans qui ne vieillit pas

Son corps est composé de nano machine qui la soigne et lui permet pas mal de chose
« le: Avril 25, 2016, 12:15:12 »

La ville abritait un laboratoire scientifique appartenant à l’armé, qui développait différente technologie. Se laboratoire abritait de nombreux scientifique et c’était aussi le lieu de travail d’Evernis. Elle n’y était pas scientifique, mais travaillait comme gardienne et livreuse. Sans compté qu’elle y était aussi une sorte de cobaye. Le labo avait des liens directs avec le lycée de la ville. Jugeant que ses élève pouvait être l’avenir de la recherche, ils soutenaient financièrement la branche scientifique de l’école et apportait régulièrement des projets de recherche en commun. Pour ça le labo partageait du matériel normalement hors de portée de lycée comme celui-ci. Ainsi il n’était pas rare que les élèves discutent par vidéo conférence avec les scientifiques, mais il était encore impossible de faire passer du matériel par webcam. C’était là qu’Evernis intervenais en tant que livreuse en dehors de ses heurs de surveillance.

C’est donc pour cette raison qu’elle se trouvait en ce moment dans la réserve du lycée avec des caisses en main. Habituer à se genre de livraison, elle savait parfaitement où les ranger et n’avait pas besoin d’être accompagner. Ça l’amusait toujours autant de venir ici. Car souvent on la prenait pour une élève à cause de son corps qui avait toujours l’apparence de ses 16ans malgré son Age réelle. Alors qu’elle faisait son rangement, un bruis étrange attira son attention.


-Il y a quelqu’un ?

Normalement a part le personnel du lycée personne n’avait autorisation de venir ici. Quelque fois un élève était envoyer par un prof pour récupérer un truc mais c’était rare. Intriguer, elle s’avança dans la direction du bruis pour en chercher à l’origine.
Journalisée

Erika
E.S.P.er
-

Messages: 86



Voir le profil
Fiche
Description
Edeline
« Répondre #1 le: Décembre 15, 2016, 12:38:30 »

La terre ! Ce n'était pas vraiment ce qu'elle avait imaginé, du moins la ville de Seikusu en tout cas. C'était sympa comme coin, plutôt peuplé, et pour elle le choc venait du nombre d'homme. Elle qui avait surtout vécu entre la ruche étant petite et le territoire Tekhos où les hommes étaient inférieurs... Mais bon, en passant la faille elle se doutait que rien ne serait identique, elle en avait déjà entendu parler par les rumeurs et les gens croisés durant sa vie. Une chose était certaine cependant, pour les gens comme elle mieux valait jouer les humains normaux et se fondre dans la masse. Mais ce n'était pas tout à fait son genre à vrai dire, pourquoi se cacher ? De qui devait-elle avoir peur ? Elle avait atterri dans une rue bondée et déjà les gens la regardaient bizarrement. Il faut dire que voir une mercenaire armée d'une machette au milieu des rues avait de quoi surprendre. Et quand un policier tenta de l'interpeler, elle l'envoya voler au sol d'un coup de poing. Puis elle se mit à marcher dans des ruelles moins fréquentées tentant de comprendre ce monde.

Il ne semblait pas avoir un retard énorme en technologie, même si c'était sacrément moins évolué que son petit coin d'origine. C'est sur, elle avait un peu l'impression de revoir des technologies qui auraient existé à l'époque de ses grands-parents. Bref, elle avait fini par semer les flics, et usa de ses pouvoirs pour ranger ses armes pour le moment, ne s'équipant que d'un couteau de chasse et un pistolet léger 9mm. Elle garda cependant le gilet pare-balle et son treillis militaire, autant qu'on la prenne au sérieux, même si ici ses cheveux verts faisaient vraiment étranges. Elle opta donc pour un sweat à capuche qu'elle mit sous le gilet militaire, mais sur le gilet par balle. Histoire qu'on ne sait pas qu'elle eût ce genre de gilet. Puis elle continua sa route ne sachant pas trop où aller, elle regarda sa montre et ignorant l'heure qu'il était dans ce monde elle chercha l'information. Et quoi de mieux pour ça que la grande horloge visible de lion.

C'est comme ça qu'elle fit route vers le complexe d'études, puis se décida à examiner un peu les lieux. Aucune raison particulière à cela, mais cela ne semblait intéressante, puis quelle police irait chercher une militaire d'élite d'un autre monde dans une école ? Elle devait se faire oublier un peu et c'était tout, donc autant se fondre dans la masse, elle rentra sans trop de mal d'ailleurs. Puis s'assura de bien cacher ses armes avant de continuer, mais quand une alarme se déclencha à l'entrée elle montra ses plaques militaires. Bien sûr elle n'était pas valide dans ce monde, et ne l'était plus dans le sien... Mais ça les gardes n'en savaient rien et rapidement la laissèrent entrer quand elle expliqua être en repos et venue voir une nièce.

Tout se passa bien, mais rapidement son expérience lui mit la puce à l'oreille, un truc dans cette école était étrange. Déjà quel genre d'école avec un département scientifique si poussé ? Elle traina donc jouque'à s'en faire oublier, fouillant des bureaux et cherchant à savoir ce qui la turlupinait ainsi... Enfin à la tombée de la soirée elle rentra dans une réserve, et ce qu'elle y trouvait en disant long sur cette étrange école... Des machines d'analyse de pointe, ce n'était pas sans lui rappeler certains de ses équipements usés sur elle dans le passé... Elle frissonna, ça faisait froid dans le dos, ici aussi on augmentait des gens ? Mais une voix la coupa dans ses réflexions, elle se retourna alors, mais ne sortit pas d'arme, car la voix était jeune...

- Oui désolée je dois finir du rangement, tu veux bien laisser ta caisse ici et partir ?

Elle tentait un bluff très simple, si ce n'était qu'une élève normale elle n'aurait aucun rizon de poser des questions à une adulte présente ici... Elle pouvait passer pour une prof.. Encore que, vu sa tenue et sa carrure prof était peu probable. Elle se doutait aussi que ça ne passerait pas, c'était évident, elle baissa une main à sa ceinture pour défaire l'attache de son couteau et le prendre par la poignée sans le sortir encore.

- C'est quoi dans ta caisse petite ?
Journalisée

Evernis
Humain(e)
-

Messages: 87


L'éternel ou presque.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Femme de 49 ans dans un corps de 16 ans qui ne vieillit pas

Son corps est composé de nano machine qui la soigne et lui permet pas mal de chose
« Répondre #2 le: Décembre 19, 2016, 01:39:16 »

Evernis était dans la réserve scientifique du lycée. Cette réserve avait du matériel bien supérieur à une école basique. La raison c’était la relation étroite avec le laboratoire de recherche de la ville. Les élèves intéressé par la recherche profitait d’un des meilleurs enseignements en la matière du pays et avait même des débouché grâce à des études mener en parallèle entre les deux établissements. Aujourd’hui Evernis avait porté une caisse contenant un model expérimentale de montre connecté dédié au sportif et au militaire. Capable d’une résistance au élément et au environnement tout en prenant des mesures très poussé. L’idée de l’expérience était de confier au élève en court de sport les montre et en court de science étudier les relevé et faire des analyse. Les scientifique voulait différent avis pour améliorer la simplicité d’utilisation de la montre histoire que tout le monde soit en mesure de l’utilisé et de comprendre les relevées.

C’est donc une caisse plein de montre qu’elle devait ranger dans la réserve quand finalement un bruit la prise par surprise. Normalement ici il ne devait pas y avoir d’autre personne que des profs ou de rare élève envoyer récupéré quelque chose. Sauf que vue l’heur les court était normalement fini et il ne devait rester que quelque club. Intriguer elle s’avança vers le bruit tenant toujours sa caisse et tomba face à une femme. Immédiatement, elle analysa la situation comme dangereuse. Déjà la femme venait de lui mentir, Evernis connaissait les professeurs autorisé à venir ici et cette femme n’en faisait pas partie. Ensuite sa tenue n’était clairement pas celle d’une enseignante et sa main qui filait sous ses vêtements n’était clairement pas là pour attraper un smartphone. Elle avait une allure de combattante, tous ses instinct de vigile était en alerte, cette femme n’était surement pas là par hasard.

Heureusement Evernis profitait d’un avantage. Son apparence trompeuse faisait que la femme la prenait pour une simple élève et la sous estimait.


-Je ne sais pas, on m’a juste demandé de la descendre.

Evernis se tourna vers une étagère où il y avait suffisamment de place et posa la caisse dessus. Si elle ignorait ses véritable intention le fait que cette dernière soit armé dans une école suffisait à la déterminé à la neutralisé. Le temps de cette diversion, les nano-machines avaient commencé à se dispersé dans son corps et a renforcé ses muscles suivant un programme destiné au combat. La souplesse et la force de son corps était décuplé au-delà de ce qu’un humain normal pouvait normalement faire.  Ce renforcement allait prendre quelque petite minutes. En attendant elle pouvait toujours compté sur son entrainement au combat.

-Mais qui êtes-vous ? Je ne vous est jamais vue ici.

Vue la façon de tenir son poignet, ce qu’elle tenait cacher était surement une lame. Mais rien ne prouvait qu’elle ne possède pas d’autre arme. Pour commencer il faudra lui neutralisé le poignet au moment où elle va dégainer, l’entrainé par la surprise de sa réaction et son propre poids au sol. Mais quelque chose lui disait que ça ne serrais surement pas suffisant. Peut-être aussi qu’elle allait remarque que ses yeux n’était plus vairon maintenant que les nano machine était passé à l’action.
Journalisée

Erika
E.S.P.er
-

Messages: 86



Voir le profil
Fiche
Description
Edeline
« Répondre #3 le: Décembre 21, 2016, 04:03:58 »

Le couteau en main elle restait méfiante, quel genre d'étudiante venait dans des sous-sols pour déposer des caisses sans en savoir le contenu. Après tout elle pouvait bien en avoir une idée en fonction du prof qui la lui avait confiée. Visiblement c'était ainsi, elle ignorait le contenu et ne semblait pas s'y intéresser. Tout cela pourrait ce stopper ici, après tout c'était inutile d'en faire davantage, elle remontait en haut et elle pour sa part continuait sa petite recherche. Elle hésita donc à sortir pour de bon son arme, mais finalement elle le laissa dans sa housse. Elle ressortit donc son bras sans arme et observa la jeune femme face à elle :

- Je suis là pour un inventaire, il y aurait eu des vols commis par les élèves, donc je vais vous demander de sortir d'ici...

Elle l'observa plus durement, le message était clair, elle devait sortir ou ça allait chauffer. L'ex-militaire fit alors sa route vers la caisse de la jeune femme. Elle nota alors ses yeux et sourit doucement.

- J'ai déjà vu ce regard, intéressant...

Elle comprit que la fille avait un truc peu naturel, voir pas naturel du tout, elle la jaugea alors et se demanda s'il fallait tuer cette élève ou pas... En était-ce vraiment une ?
Journalisée

Evernis
Humain(e)
-

Messages: 87


L'éternel ou presque.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Femme de 49 ans dans un corps de 16 ans qui ne vieillit pas

Son corps est composé de nano machine qui la soigne et lui permet pas mal de chose
« Répondre #4 le: Janvier 16, 2017, 12:44:13 »

Evernis écouta la femme suspecte lui expliqué qu’elle irait ici pour un inventaire suite à tu vol par des élèves. Si ce qu’elle disait était vrai, elle ne l’aurait pas confondu avec une élève. Une preuve supplémentaire que cette femme n’’avait rien à faire ici et qu’elle était surement dangereuse. Au moins la femme n’avait finalement pas sortie son arme surement la sous estiment ou piégé par son apparence.

La femme approcha surement intéressa par le contenu de ce qu’elle venait de déposé.  Mais une fois suffisamment proche, la femme sembla réalisée qu’elle n’était peut-être pas une simple élève. Il fallait alors agir maintenant avant qu’elle n’est le temps de se mettre en garde.  Ainsi Evernsi se lança sur elle profitant déjà de musque renforcé, même s’il n’était pas encore au top. Elle chercha à lui saisir les bras et l’entrainé au sol. Elle était entrainé à neutralisé les gens, elle voulait donc l’immobilisé, ensuite il faudrait la désarmé de l’arme qu’elle devinais et surtout fouiller s’il y en avait d’autre.


-Si vous ne savez pas qui je suis, c’est que vous avez simplement rien à faire ici !
Journalisée

Erika
E.S.P.er
-

Messages: 86



Voir le profil
Fiche
Description
Edeline
« Répondre #5 le: Janvier 18, 2017, 01:26:15 »

Un regard déjà vu, une impression connue aussi, cette fille n'en était pas une ! Quel genre d'étudiante pouvait être impliquée dans des trucs aussi louches ? Ainsi cette fille ne pouvait être qu'une sorte de livreuse pour les gens louches qui apportaient du matériel depuis un autre mode. Une passeuse ? Ou peut-être même que cette fille venait aussi de Terra... Une ancienne combattante ? Cela semblait peu probable, elle était trop jeune pour être de l'époque des grandes guerres. Mais quoi qu'il en soit cette gamine lui fonça dessus, rapidement elle se prépara à la recevoir, mais son arme y passa pourtant bel et bien... La gamine choppa donc le couteau à cran d'arrêt et fit sourire Erika.

- Pas plus que vous agent des corporations !

Elle se recula alors d'un petit bond et dans sa main apparut une lumière faible, suivie par l'apparition d'une grenade à fragmentation... Un modèle de Terra utilisant de la céramique, une chose parfaitement interdite sur Terre due à l'impossibilité de retirer tous les fragments du corps des victimes. Du pouce elle fit sauter la goupille tenant encore la gâchette avec ses doigts :

- Je me demande ce que vaut ta régénération artificielle, petite...

Puis elle sourit, un sourire dévoilant ses dents, un sourire sadique ne montrant aucune peur, peut-être plutôt de la folie guerrière. Elle desserra un peu la pression sur la gâchette montrant qu'elle ne tardera pas à lâcher la grenade si le besoin s'en fait sentir.

- Maintenant répond, pour qui travailles-tu petite ? Qui t'as fait amener ce genre de technologie, qui ose encore faire ce genre de recherche ?

Cela semblait particulièrement la vexer... Ces recherches auraient dû disparaitre, elle avait détruit nombre d'installation, fait sauter des labos entiers... Mais visiblement les puissantes organisations derrière ces recherches inhumaines étaient encore là... Et ça l'énervait fortement de savoir cela.
Journalisée

Evernis
Humain(e)
-

Messages: 87


L'éternel ou presque.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Femme de 49 ans dans un corps de 16 ans qui ne vieillit pas

Son corps est composé de nano machine qui la soigne et lui permet pas mal de chose
« Répondre #6 le: Février 19, 2017, 01:23:49 »

Evernis réussi tout juste à débarrassé la jeune femme du couteau, mais elle comme elle s’en doutait elle avait des reflexe très entrainé et se ne laissa donc pas piégé. La jeune femme se recula et sortie un objet. Evernis la regarda alors qu’elle sentait son corps finir de se renforcé. Une grenade ? Mais c’était quoi cette fille ? Une terroriste ? Vue ses question elle semblait un peu trop renseigné sur elle. C’était très surprenant, comment pouvais telle être au courant pour les nano machines ? En tout cas si c’était pour elle qu’elle était là, elle pouvait protéger les élèves de sa folie.

-J’ignore ce que tu sais sur moi, mais si c’est ses recherche qui t’intéresse, n’implique pas les élève de se lycée là-dedans ils n’ont rien à voir.

Elle sortit de sa position défensive mettant ses main en avant pour lui montrer qu’elle ne comptait pas l’attaqué. Pour l’instant les lus important était de la faire sortir d’ici, protégé les élèves était bien plus important.

-Je ne sais pas qui tu es et qui t’envoie. Mais sache que je suis la seule à posséder cette technologie, si c’est elle qui t’intéresse, me tué reviendrai à la détruire. Pour qui je travail ? Qu’elle étrange question, si tu les veux-tu doit bien le savoir. Je travaille pour le laboratoire scientifique de la ville, je suis à la fois livreuse et agent de sécurité rien de plus.  Qui a fait des recherches dessus ? Mon père, c’est lui l’inventeur de ses machines médical et maintenant ses sont ses ancien assistant qui ont pris sa place pour garantir leur stabilité. Je t’en ai déjà trop dit, maintenant sortons d’ici. Personne dans cette école n’es mêlé à ça, inutile de blesser des enfants.

La faire sortir de l’école était la priorité, il fallait aussi se débarrassé de sa grenade, elle ignorait la puissance de cette dernière, elle n’avait jamais vue de model comme celle-là et craignait que l’explosion endommagé la structure d’un bâtiment comme celui-ci.

-J’accepte de te suivre à un endroits plus isoler où personne ne serra en danger. Je pourrais même tenté de répondre à quelque question. En tant que seule porteuse de cette technologie, j’en connais quelque information, mais pas tout.
Journalisée

Erika
E.S.P.er
-

Messages: 86



Voir le profil
Fiche
Description
Edeline
« Répondre #7 le: Février 22, 2017, 04:27:02 »

Erika était plus qu'une terroriste, elle savait qu'elle ne pouvait pas mourir pour si peu, et l'idée d'en profiter était tout à fait dans son esprit. Sa grenade était une menace idéale, efficace, dangereuse, surtout en lieu clôt comme ici. Elle l'écouta donc parler des élèves, comme si elle se souciait de ces gens-là ! Elle sourit un peu et continua d'écouter pour le moment, la fille était donc selon ses dires la seule à être augmentée, une chose qui surprit fortement Erika, chez elle tout cela était courant pourtant. Et donc par association elle pensait que la gamine venait aussi de chez elle, mais maintenant un doute subsistait. Mais les révélations ne lui plaisaient pas du tout, elle était la fille d'un directeur de recherche sur des augmentations ? Sur des moyens de tortures pour les prisonniers et était donc liée à des expériences douloureuses et vicieuses ? Erika commença doucement à relâcher la pression sur sa grenade, à ce rythme l'explosion serait inévitable. Mais entendant une reprise des explications elle referma sa poigne et goupilla la grenade à nouveau.

- Répond déjà à celle-ci, quel est le nom de ton père gamine ?

Après tout ça ne pouvait être qu'une coïncidence, pourquoi la fille d'un scientifique de son monde serait ici, et surtout si jeune alors que son passé s'est déroulé il y a des dizaines d'années. Bien sûr elle pouvait imaginer la fille comme une forme de mutante qui comme elle ne vieillissait pas ou plus. Elle remit la grenade à sa ceinture et arma son pistolet avant de lui faire signe de tête d'avancer. Mais avant de partir, elle regarda les caisses une dernière fois et se dit qu'elle les détruira plus tard, d'abord les explications !
Journalisée

Evernis
Humain(e)
-

Messages: 87


L'éternel ou presque.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Femme de 49 ans dans un corps de 16 ans qui ne vieillit pas

Son corps est composé de nano machine qui la soigne et lui permet pas mal de chose
« Répondre #8 le: Avril 09, 2017, 12:01:10 »

Evernis était un peu perdu, cette fille était clairement dangereuse. Elle savait des choses sur elle qu’elle ne devrait pas savoir et pourtant en sachant tout cela, il y avait des choses qu’elle ignorait qui pourtant devraient être en sa connaissance. Tout ça n’était pas logique. C’était comme si tu connaissais la fin et l’histoire d’un film, mais sans connaitre le nom des personnages ; aucune logique.

Premier bon point, elle a range sa grenade. Elle a sorti un pistolet, Evernis reste toujours menacé, mais au moins les élèves lui paraissent plus en sécurité. Puis un pistolet pouvait causer des blessures tout à fait à la hauteur des capacités de ses nano-machines. Elle avança sous la menace de l’arme écoutant sa question.

-Mon Père c’est le professeur Otomé. Un chercheur spécialisé dans la recherche médical, enfin un ancien. Il est à la retraite maintenant. Si tu fais des recherche sur lui, tu verras qu’il à participé à l’avancé de la technologie des prothèses pour amputé ou mal formé, mais également dans la fabrication de logiciel pour robot d’intervention dans des zone possiblement contaminé. La seule création que tu ne trouveras pas c’est que j’ai en moi.

Evernis s’apprêtait à lui en dire trop, mais elle ne supportait pas l’idée que quelqu’un puisent avoir des soupçons sur son père, c’est un homme bien qui a toujours travailler pour la médecine et jamais pour blessé.

-Il a créé des machines miniature pour effectuer des opérations normalement impossibles pour des humains, il a créé pour moi pour me rendre la vue. Avec elles j’ai retrouvé la vue, mais les machines contrairement à ce qu’il aurait dû se passé, ne se sont pas détruite après l’opération. Et mon père n’a jamais réussi à les reconstruire, ce faut à la fois un coup de chance et des ennuis. Car maintenant elles continuent à me soigner et à me tenir en forme en permanence, mais je ne peux plus vivre sans non plus. Je suis dépendante de ses machines et ses machine survive qu’a travers moi, car à l’origine elle on était programmé sur mon adn. Elles sont impossibles à reproduire avec la technologie actuelle.

Bien sur Evernis parlait de la technologie sur terre, car cette dernière ignorais même l’existence d’autre monde et encore plus qu’il s’y trouvé des technologies bien plus développé.
Journalisée

Erika
E.S.P.er
-

Messages: 86



Voir le profil
Fiche
Description
Edeline
« Répondre #9 le: Avril 11, 2017, 02:43:39 »

Ce n'était pas le même nom, ça ne pouvait pas être lui. De plus l'homme qu'elle avait connu était plus vieux, des yeux verts, elle avait les yeux bruns et bleu. Ce n'était pas son père donc, ce n'était pas une fille de son monde. Mais cette technologie là, l'était et devait disparaitre. Elle avait un peu baissé son arme, l'écouta tranquillement et comprit bien vite que comme elle, cette gamine était une aberration.

- Je connais ces machines, même si celle que tu me décris on l'air préhistorique pour moi.

Elle soupire, chez elle les nanomachines faisaient leur travail et puis c'était tout, son don de réincarnation les ramenait avec elle et était très pratique. Elle se retourna vers les caisses sans cesser de pointer Evernis du fusil.

- bref, file coursière, disparait et tu ne seras pas résônsable de la tragique perte de ce matériel.
Journalisée

Evernis
Humain(e)
-

Messages: 87


L'éternel ou presque.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Femme de 49 ans dans un corps de 16 ans qui ne vieillit pas

Son corps est composé de nano machine qui la soigne et lui permet pas mal de chose
« Répondre #10 le: Mai 05, 2017, 11:55:15 »


Evernis ne comprenait pas grand-chose à la situation, mais qui était cette fille à la fin. Elle semblait connaitre des choses et pourtant être complétement ignorante. Pourquoi elle voulait maintenant détruire du matériel scolaire ? Elle était complétement folle ce n’était pas possible autrement. Il n’y avait rien de logique dans son comportement. En quoi détruire des montres connectées pouvait bien servir ?

Non tout ça était vraiment ridicule.


-Code N-Echo 03 activation.


Elle se mit à vaciller se retrouvant un genou à terre et une main sur le front son corps fut parcouru d’une forte douleur a cause des modifications que ce dernier subissait en accéléré. Une longue queue lui poussa, et ses oreille fut remplacé par celle d’un animal, sa musculature changea également, c’était comme si son corps avait entièrement changé en quelque seconde. Une telle modification avait de lourde conséquence comme une douleur atroce et un for épuisement qui allait rapidement arrivé, ce qui lui laissait peu de temps pour agir. Profitant de réflexe d’une vitesse d’un animal, elle se retourna et se jeta sur la fille pour la désarmé en l’entrainant au sol. Maintenant fallait la retenir et la désarmé tout ses explosif et autre danger.
Journalisée

Erika
E.S.P.er
-

Messages: 86



Voir le profil
Fiche
Description
Edeline
« Répondre #11 le: Mai 08, 2017, 07:05:19 »

Erika ne comptait pas discuter longtemps, cette femme était clairement une chose qui ne mérite pas de vivre. Elle embarquait une techonologie qui n'avait pas sa place ici et tentait encore de faire croire qu'elle avait simplement eut un cadeau de papa. Mais quoi qu'il arrive elle devait détruire cette technologie, quitte à tuer la femme en question avec ! ce qui ne devrait pas être un gros souci, loin de là, elle était persouadée aussi que ce matériel n'avait pas sa place ici. Du matos scientifique tekhos dans une école sur Terre ? Fallait pas se foutre d'elle, mais il restait vrai que le détruire n'était pas une solution. L'école pourrait toujours en ramener, ou la personne responsable en commendara à nouveau. La question était donc de trouver qui avait fait venir ce matos, si la livreuse était cette femme, elle semblait ignorer la vérité de l'utilité de ce matériel. Et il n'était pas question ici des montres inutiles, mais bien des autres caisse dans la pièce, des outils d'analyses et de cubernétisation venu de l'autre monde.

Mais bon l'autre femme prit la peine de devenir sérieuse, voilà qui était amusant. Depuis quand se changer en chien rendait plus fort ? Erika sourit un peu, il était temps en effet d'en finir avec elle, avec ce matériel, avec toute cette salle de stockage. Désarmée au sol elle avait lachée sa grenade, un clic se fit entendre, un sourire se dessina sur Erika. Qu'allait-faire la chienne pour éviter la bombe ? Oh mais ce n'était pas le moment de s'en inquièter, vitesse d'animal ou non, au plafond c'est des dizaines de petites lumières qui se firent visibles. Des portails d'invocation, Erika aussi était sérieuse, cette fois il pleuvait des grenades. Qu'importe sa vitesse, il y avait assez d'explosifs pour raser la pièce entière, si ce n'est faire sauter le plafond et la pièce d'au dessus.

- Adios
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox