banniere
 
  Nouvelles:
LGJ invite les membres motivés à postuler pour les places d'Administrateurs ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Little Bitch [PV]  (Lu 3832 fois)
Sya
Avatar
-

Messages: 1840

avatar

Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #45 le: Avril 04, 2018, 02:41:28 »

Honoka était détendue à présent, il lui faudra un minimum de temps pour s'adapter encore à tout ce qu'elle venait d'apprendre sur ses parents, mais ça ne devrait pas prendre trop de temps. Vu sa relation avec Mélinda, tout ce qui touche au sexe, elle peut digérer, mais quand même, ses parents... Bah, ça avait une figure sacrée comme bien des gens quand même. Alors ça va, tant qu'on ne lui dit rien de plus – rien de choquant du moins – elle ne devrait pas avoir de nouvelles sensations fortes. La jeune femme restait donc avec sa mère, la questionnant un peu sur tout cela. En soit, elle ne voyait pas vraiment ce qu'elle pouvait raconter de sa vie sexuelle ? Mélinda avit due leur montrer un tas d'images d'elle, alors, que demander de plus ? Honoka était une esclave plutôt simple après tout, très portée sur les nekos, mais mis à part cela, elle n'était pas du genre à vouloir être au centre d'un gang-bang, au milieu d'une orgie ou autre. Cela lui était déjà arrivée pour faire plaisir à sa Maîtresse, mais elle ne courait pas après ça. Elle aimait avoir un partenaire, voir deux, mais pas de trop. Sinon, pour elle, le sexe perd de sa valeur intime.

« La seule chose que je pourrais te dire, qui ne figure pas sur les vidéos, c'est que si un jour, je dois porter un bébé, j'aimerais que ce soit un bébé neko... Sinon, le reste est très banal... »

Il y avait bien deux ou trois petites touches de folies chez elle, mais elle n'allait pas en faire un fromage, elle en parlera quand cela lui traversera l'esprit, pour le moment, son esprit était un peu brumeux, elle devait encore digérer tout ça. Mais la suite la rassurait un peu, d'entendre sa mère dire qu'elle avait que son père comme partenaire – et Maîtresse, mais cela va de soi – ça la rassurait un peu. Au moins quelque chose de normal dans sa famille. Mais pas tout à fait, car la suite la surprenait. Pas comme la plus grande des révélations, mais... Comment c'était possible ?

« Mais ? … Comment, je... Il y a pas de mur secret ou autres ? »

Sauf si elle fait venir ses esclaves quand elle était à l'école, elle ne voyait pas comment ses parents auraient un petit coin à esclave qu'ils nourrissaient chaque jour en leur apprenant bien des choses. Elle a toujours grandi dans la même maison, elle aurait vu si quelque chose d'étrange serait visible sur les murs, un bouton secret, une paroi creuse, une porte caché. Elle réfléchissait un minimum quand même, savoir si un détail ne l'avait pas intrigué depuis toutes ses années, mais... Non.

« Mais... Ils sont combien d'ailleurs ? »

Si c'était un ou deux, elle avait du mal à voir ça normalement, mais pourquoi pas, caché sous son nez, ok. Mais si c'est beaucoup plus, là, il ne faut pas la prendre pour une nouille non plus.  
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3404



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #46 le: Avril 14, 2018, 04:20:29 »

Les révélations continuaient à affluer de la part d’Asuka. Elle sourit de son côté en apprenant que le rêve de sa fille était d’avoir un bébé neko. Ce n’était pas impossible, mais il faudrait dans ce cas qu’elle soit transformée en neko pendant toute sa grossesse... Une telle envie n’avait rien de bien surprenant. Les chats étaient après tout très populaires au Japon, et Asuka était bien placée pour savoir qu’Honoka les avait toujours aimés. Après tout, ils se rendaient souvent quand leur fille était plus petite aux fameuses « îles-aux-chats » du Japon. De véritables sanctuaires félins où les chats étaient particulièrement nombreux, faisant le bonheur des touristes. La surprise fut ensuite de taille quand Honoka apprit que ses parents avaient des esclaves. Elle n’était pas choquée sur le principe, mais intriguée de savoir comment ça marchait.

« Eh bien, tu reviens à la maison un week-end sur deux, ma belle, non ? »

Asuka et Kenji ne vivaient pas directement à Seikusu, mais dans un village alentour. Honoka avait donc eu initialement une chambre dans les dortoirs de Mishima, et avait dormi dans la même chambre que plusieurs esclaves de Mélinda. À l’origine, c’était comme ça qu’elle avait fini entre les doigts de la vampire. Depuis lors, Honoka revenait chez sa famille en moyenne un week-end sur deux.

« Nous les éduquons dans la cave, et, quand tu viens, on se débrouillait pour qu’ils ne soient pas là, ou que tu ne rentres pas dans la cave. »

Asuka embrassa alors sa fille, poussée par une inspiration subite. Leurs lèvres se collèrent pendant quelques secondes, et la mère sourit à sa fille, caressant son visage une nouvelle fois avec ses doigts. Elle regarda ensuite brièvement l’autre couple. Kenji, comme à son habitude, se retenait autant que possible de ne pas jouir, pénétrant longuement sa Maîtresse, la giflant énergiquement, comme s’il était décidé à lui montrer les progrès accomplis en matière sexuelle. Asuka poursuivit ensuite, bien décidée à ne rien cacher à sa fille.

Cette dernière lui ayant demandé le nombre d’esclaves, la femme le lui donna :

« Nous en avons deux... Deux filles du coin, qui ne vont pas au lycée. La première est très soumise, et la deuxième... Elle s’en occupait quand tu es arrivée, une fois. »

Pour Asuka, il n’y avait aucune honte à parler librement d’asservissement et de domination sexuelle avec sa fille. C’est ce qu’Honoka avait subi auprès de Mélinda, et ça avait plutôt bien réussi chez elle.

« J’ai d’ailleurs une troisième cible, plus âgée... Que j’aimerais dresser avec toi, ma chérie. »

Maintenant que tous les secrets étaient tombés, Asuka pouvait désormais envisager avec sa fille des activités familiales normales... Normales pour des gens qui étaient sous la coupe d’une vampire esclavagiste, bien entendu !
« Dernière édition: Mai 02, 2018, 01:15:03 par Mélinda Warren » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1840

avatar

Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #47 le: Mai 01, 2018, 03:06:13 »

Pour Honoka, il était difficile de se dire que la maison où elle avait grandi était aussi le repaire où des esclaves y vivent aussi. Elle n'avait rien contre cette idée, elle était l'esclave de Mélinda et la demoiselle n'avait aucune honte ou gêne avec ça. Certes, comme tout le monde, ceux en dehors du cercle de Mélinda ne doivent pas le savoir, mais les autres, pas de soucis. Quoi qu'il en soit, sa mère lui répondait que vu son planning, il leur était simple de faire ça et que, les fois où Honoka était là, les esclaves étaient ailleurs ou bien silencieux dans la cave. Elle ne verra plus sa maison comme avant... Même si l'idée de savoir à quoi ressemblait, ses esclaves lui traversaient l'esprit, le jeune fille se fit embrasser par sa mère en savourant ce contacte si plaisant, sous les yeux de son père et de sa maîtresse. Elle replaçait ses lunettes sur son nez alors que sa mère lui donnait un peu plus de détail sur cette drôle d'activité qu'ils avaient ? Elle qui pensait que le SM ne pouvait être que la Pire chose qu'ils lui cachaient.

Mais face à sa proposition, Honoka grimaçait un peu en posant sa tête sur l'épaule de sa mère.

« Je ne sais pas trop, maman... Je suis pas du tout du genre à soumettre, tu sais ? Je... Je ne pense pas que je serais très à l'aise ? »

Il est vrai que depuis sa découverte du sexe, la demoiselle à lunette n'avait jamais chercher à soumettre qui que ce soit, elle se plaisait en soumise. Face à ses maîtresses, aux autres esclaves, aussi, elle était toujours soumise ou sur un pied d'égalité avec les autres soumises, mais jamais elle n'a tenue de fouet ou porter une tenue de cuir dans le but de punir quelqu'un.

« Je veux bien essayer avec toi, mais... je crois que je serais un peu perdue... »

Elle souriait timidement. Jamais elle ne s'était imaginé échangé son rôle, surtout en « dressant » une cible plus âgée. Si elle devait soumettre quelqu'un, elle pensait à une fille de son âge, voir, un ou deux ans en moins, mais pas plus. Ça serait bizarre qu'elle soit la dominante d'une personne plus âgée qu'elle, non ? 
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3404



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #48 le: Mai 02, 2018, 01:55:36 »

Asuka esquissa un léger sourire, et caressa encore avec le doigt le visage de sa tendre fille, glissant sur ses lèvres.

« Oui, il me semblait bien que tu étais davantage chatte que panthère. »

Sa petite Honoka était effectivement aussi perverse que soumise. Les vidéos et enregistrements qu’Asuka avait pu voir ne laissaient aucun doute là-dessus. Elle adorait être prise en levrette, qu’on la traite comme une chatte, qu’on la batte, qu’on l’insulte, qu’on la pince, qu’on la fouette... Avec une femme comme Mélinda, on apprenait vite à sombrer dans la dépravation la plus absolue. Et, non seulement leur Maîtresse était très perverse, mais elle avait aussi un talent inné pour transmettre aux autres sa perversion. Difficile de lutter contre ça, et il était bien plus facile d’y succomber... Comme l’avait fait Asuka jadis, ainsi que Kenji, et maintenant Honoka. Elle était tout simplement ravissante dans sa tenue de neko en latex, et Asuka comptait bien en profiter.

Elle sourit à nouveau, et n’hésita pas à embrasser Honoka une nouvelle fois.

« Je te veux comme assistante, Honoka... Une belle petite chatte qui suivra mes ordres pendant que nous dresserons les autres. Comme ça, tu n’auras pas vraiment à les dominer, puisque je serais toujours là. »

Dans certaines familles, on allait au cinéma ensemble, ou au bowling, ou on sortait ensemble au parc... Mais, dans les familles ayant côtoyé Mélinda, on parlait de soumettre d’autres personnes, de les initier au sexe, d’en faire des pervers. Fort heureusement, Asukla disposait d’un certain nombre de drogues et de stimulants tout à fait particuliers, qu’on ne trouvait qu’à Seikusu, et que leur Maîtresse leur fournissait gracieusement. Asuka ne formait pas vraiment des esclaves au sens classique du terme, mais elle se plaisait à révéler chez certaines personnes de son entourage leurs pulsions masochistes et leur attrait naturel vers la soumission. Il était donc tout à fait naturel, à ses yeux, de vouloir partager ça avec sa fille. Elle était donc ravie de constater que, sur le principe, Honoka se faisait de plus en plus à cette situation invraisemblable, au fait de savoir que toute sa famille était comme elle.

Asuka leva les yeux. Kenji continuait à prendre Mélinda en levrette, et elle sourit. La vampire réalisait que Kenji s’était amélioré, qu’il s’était endurci, et que, visiblement, il n’avait pas eu le temps de chômer ou de se reposer sur ses lauriers.

« Hmmmm... Diable, Kenji, haaaaa... Je ne me rappelais pas que tu étais aussi... Endurant !
 -  C’est... Hmmm... Il y avait tellement longtemps que je ne vous avais pas... Pénétré, Maî-Maîtresse, haaaa... Je me devais d’être à la hauteur... ! »

Asuka sourit encore, et embrassa à nouveau sa fille, caressant son corps, et commença à déplacer sa main, l’approchant lentement de son intimité.

« Je sais que tout cela est très perturbant, ma chérie. Mais, crois-moi, j’étais très triste de devoir cacher ma véritable nature à mes parents. C’est pour ça que moi et ton père avons décidé de révéler qui nous sommes vraiment... Pour que tu n’aies pas à te sentir coupable, ou à avoir honte de tes pulsions masochistes. Tout ça, ma chérie, c’est par amour que nous le faisons. »

Un amour fétichiste, un amour fait de latex et d’inceste... Mais Asuka était sincère en le disant. Elle aimait sa fille plus que tout, et c’était bien pour ça qu’elle avait fini par agir !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1840

avatar

Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #49 le: Juin 04, 2018, 03:36:43 »

Elle n'avait pas une famille comme les autres et pourtant, elle y aurait cru de prime abord, jusqu'à ce matin, elle pensait sa famille comme n'importe quelle famille. Ses parents travaillent, sans être riche ou pauvre, une vie normale dans un foyer normal. Et non. Sa mère était une sacrée dominatrice et son père un sacrée soumis. Dans un sens, c'est leur droit d'avoir une vie sexuelle épanouie après tout, tant mieux, mais ce qui n'allait pas au vu de certaines personnes, c'est qu'Honoka savait cela et risquait fort d'y participer à présent. Maintenant qu'elle a un pied dedans, pourquoi pas deux ? Sa mère restait à ses côtés après cette étonnante proposition que de dresser une personne, mais ensemble. Il vaut mieux, car Honoka n'avait pas la fibre dominatrice. Peut-être plus tard, en grandissant, mais pas pour le moment.

Même si son père continuait de prendre son pied auprès de Mélinda, Honoka continuerait d'en apprendre un peu plus sur sa mère et son étrange univers si connu et méconnue par sa fille. Après tout, depuis qu'elle côtoie Mélinda, inutile de préciser qu'elle connaît bien ce milieu. Elle n'a peut-être pas plongé tête baissé dedans, mais à force, elle en connaît un rayon.

« Dans ce cas, si je ne suis que ton assistante, ça ira... »

Cela sera étrange, mais elle finira bien par s'y faire ? Au début, aussi, elle avait du mal à se dire qu'elle appartenait à Mélinda et depuis, c'est l'évidence même. Donc pourquoi ça n'irait pas après quelques séances ? Si elle reste seule avec cet esclave, elle finira par s’adoucir et non le maîtriser donc autant juste servir d'assistante, ça, ça ne devrait pas poser de problème. Fondant sous les baisers de sa mère, elle savait que tout cela n'était qu'amour, que ce n'était pas grave. Mais elle avait grandit comme tout le monde donc il lui faudra un moment pour briser cette barrière et n'avoir aucun tabou face à ses parents.

« Je sais, Maman, il me faut juste un peu de temps pour m'y faire. »

Et accessoirement ne pas trop en voir d'un coup sinon elle risque de surchauffer et ça ne serait pas bon pour elle après tout. Elle ne savait pas à quoi s'attendre pour ce dressage, peut-être que ça ira comme sur des roulettes ou alors que ça ne sera vraiment pas son truc à elle, mais rien ne vaut le coup d'essayer après tout. Cela lui fera une première fois intéressante ! Frottant sa tête contre elle, tel un chat, elle venait observer sa mère dans les yeux, derrière ses lunettes rondes.

« Tu me préfères dans quel genre de tenue ? Cuir ou bien tissu ? »

Vu le statut de sa mère, elle se doutait de la réponse, mais peut-être que sa mère avait d'autres préférences ? Honoka portait ce qu'on lui disait de porter, mais elle préférait le tissu, c'est plus confortable et plus doux, mais naturellement pour une situation SM, rien ne vaut le cuir/latex !
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3404



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #50 le: Juin 05, 2018, 10:49:11 »

Honoka était vraiment très belle, et cette tenue en latex était... Torride ! L’observant, Asuka n’hésitait pas à la caresser, souriant quand Honoka venait frotter sa tête contre elle, faisant doucement crisser sa combinaison. Sa fille avait toujours aimé les chats, ce qui n’avait rien de surprenant. Le chat était un animal très populaire au Japon. Asuka avait offert à sa fille un maneki-neko quand elle était petite, une petite statue en forme de chat, avec une patte levée. Il n’était donc pas surprenant que la passion d’enfance d’Honoka ait été utilisée au mieux par leur Maîtresse, et le résultat final était magnifique ! Asuka était surtout rassurée de voir que, après le choc, sa fille se faisait à l’idée que sa famille était incestueuse et perverse. Comme quoi, Maîtresse l’avait très bien formé, et Asuka sourit à sa fille.

Sa main caressa encore sa joue, et son pouce s’appuya sur ses lèvres, s’enfonçant doucement dedans. Elle lui sourit donc, et entendit la question de sa fille... Mais, au même moment, la main de Kenji gifla violemment le cul de sa Maîtresse. L’homme se lâchait, rappelant à Asuka combien Kenji, doux et soumis, pouvait se montrer intense et violent en matière sexuelle. Il était très pratique pour dominer sexuellement leurs proies, vu sa résistance, et son endurance. De fait, Kenji s’écrasa peu à peu sur le corps de Mélinda, la serrant contre lui, serrant une main dans ses cheveux.

« Hmmm... Maîtresse, haaaa... !! Si étroite, hmmm... Votre corps, haaaa... Vous m’aviez... Vous m’aviez tant manqué... !! »

Asuka reporta alors son attention sur sa fille, et l’embrassa sur les lèvres, encore.

« Tout dépend de comment tu veux que je te traite... Si tu veux être mon petit chaton, tu dois avoir une belle tenue qui va avec, et il n’y a rien de mieux que le latex ou le cuir pour ça. Mais, si tu veux juste que je te traite comme ma fille, alors, une tenue plus classique... »

La jeune femme sourit doucement à sa fille, et retourna encore l’embrasser, plus longuement, et déplaça l’une de ses mains, la glissant sous le corps d’Honoka pour empoigner ses fesses. Tout cela, toute cette scène, continuait à exciter énormément Asuka, qui aimait comme toujours l’idée de voir son mari s’envoyer aussi énergiquement en l’air. Et puis, voir que sa fille ne la repoussait pas, c’était une autre raison de se sentir très excitée... Elle se pressa donc davantage contre elle, et l’embrassa plus énergiquement.

« Hmmm... Ma chérie ! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox