banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Little Bitch [PV]  (Lu 3505 fois)
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3339



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #30 le: Septembre 26, 2017, 10:12:25 »

Mélinda allait être, comme elle le voulait, l’élément clef qui achèverait de corrompre Honoka. Que la jeune élève n’ait pas choisi de partir en hurlant était déjà, en soi, la preuve de sa corruption déjà très avancée. Mais Mélinda savait que les humains étaient très étranges dans leur relation entre la famille et le sexe, excluant les deux cercles, alors que, selon elle, ils pouvaient au contraire se superposer sans difficulté. Mais Honoka, confuse, avait encore besoin d’aide pour accepter cette évolution, ce qui fit qu’elle se retourna vers sa Maîtresse... Tout comme ses parents. Ils avaient fait le choix de doter Honoka d’une éducation japonaise typique, et ne savaient guère comment réagir, tant, pour eux, ce moment avait été attendu, attendu, chéri, craint et redouté. Et, même s’ils étaient désormais des adultes accomplis, dans ce genre de domaines, rien ne valait l’expertise de leur Maîtresse.

La vampire se releva donc finalement, et claqua ses mains entre elles, signe évident qu’elle reprenait le contrôle.

« Très bien ! Dans ce cas... J’ai une idée ! »

Mélinda sourit alors, cherchant à mettre fin à ce contentieux familial, et, surtout, aux atermoiements d’Honoka. La petite famille regarda alors leur Maîtresse, qui attrapa la main d’Honoka, et l’approcha d’elle, avant de l’embrasser sur les lèvres.

« Je vais baiser ma petite chatte sous les yeux de ses parents... Mais, pour ça, Honoka, tu vas commencer par te remettre dans ta tenue de petite chatte coquine ! Je veux ma nekoquine ! » s’exclama-t-elle, reprenant à son compte le néologisme favori des sœurs Karistal.

Elle laissa ensuite Honoka se changer, en se montrant assez insistante sur ce point, ce qui fit que son esclave n’eut pas d’autre choix que d’obtempérer. Mélinda se retourna ensuite vers ses parents, qui étaient relativement nerveux.

« Est-ce que nous avons bien fait, Maîtresse ?
 -  Je ne sais pas si on aurait dû lui dire qui nous étions vraiment maintenant, elle est encore trop jeune pour...
 -  Elle est tout à fait prête, ne vous en faites pas ! Il faut juste la motiver un peu, je sais comment faire... »

Mélinda était, fort heureusement, douée pour ça. Et, pendant qu’Honoka se changeait dans une pièce à côté, elle-même se changea aussi. Plusieurs instants après, quand la jeune Honoka revint, bien évidemment à quatre pattes, Mélinda se dressa devant elle, dans une superbe tenue noire en latex, bien évidemment moulante, et avec une verge pointant de sa culotte noire brillante, ouverte à hauteur de son sexe. Elle lui sourit malicieusement, observant, encore une fois, le corps parfait d’Honoka, aux formes sensuelles et très agréables à voir.

« Ma nekoquine est toujours aussi belle ! Allez, grimpe sur le lit, petite chatte ! »

Elle la laissa faire, puis fila ensuite dans son dos. Le visage d’Honoka était orienté face à ses parents. Sa mère avait remis sa tenue en latex, elle aussi, et l’observait, jambes croisées, tout comme son père, assis sur un autre fauteuil. Tout ça devait être très gênant pour Honoka, mais Mélinda allait lui montrer qu’elle était capable de prendre son pied, même dans de telles circonstances ! Les mains de la vampire se crispèrent alors sur les hanches de la femme, et sa verge s’approcha de son intimité.

« Et n’oublie pas... Tu es une nekoquine maintenant, alors... Tu hurles, tu miaules, tu gémis... Mais tu ne parles pas ! »

Mélinda la pénétra alors rapidement, enfonçant sa verge dans son intimité...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1834

avatar

Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #31 le: Octobre 18, 2017, 06:55:57 »

C'était étrange mais elle devait bien passer par-là pour en finir avec ce malaise. Découvert normalement, sans y assister en direct, ça aurait été sûrement moins grave ? Mais l'apprendre et le voir directement, ça avait déclencher en elle un malaise que les n'importe qui peut comprendre. Découvert normalement, sans y assister en direct, ça aurait été sûrement moins grave ? Mais avec l'aide de leur maîtresse, ça devrait aller ? Elle avait envie d'y croire. Quand la vampire venait donc reprendre la situation en main, Honoka s'exécuta et allait rejoindre une autre pièce pour remettre sa tenue et reprendre sa forme de neko si souvent souhaité et aujourd'hui réalité. Devenant ainsi la nekoquine de Mélinda – un terme très apprécié des Karistal, adopté par bien de leurs amies – elle retourna voir la vampire qui avait elle aussi mis ses plus beaux vêtements. Enfin, dessous plutôt.

Comme toujours, c'était une tenue en latex, très près du corps avec sa queue déjà bien tendue. Elle souriait en voyant ça mais en voyant ses parents l'attendre, elle avait quand même ce petit sentiment de gêne quand même... Mais elle devait combattre ce malaise. Elle approcha donc de Mélinda en s'installant sur le lit tandis que la vampire se plaçait dans son dos, venant en même temps lui donner les ordres habituels avant de s'enfoncer en elle.

« Nyaaaaaaan ! »

C'était si bon, comme toujours, elle se laissait pilonner de joie par Mélinda, savourant chaque coup de queue de sa part, ayant quand même envie de voir la réaction de ses parents. Ils étaient souriants, comme fière d'elle, ce qui la réconfortait un peu bien que ce sentiment de gêne restait encore en elle. Comme quoi ce n'était pas si simple d'y faire abstraction. Mais elle devait réussir, pour le moment, elle ne pensait qu'à Mélinda, savourant chaque coup de queue de sa part, chaque coup de reins qui rebondissait contre son petit derrière, chaque mot, chaque gifle, elle aimait sa Maîtresse, elle aimait être sa nekoquine, tout simplement.

« Nyaaaaan, mrrrraaaaawwww ! Han ! »

Honoka avait toujours pour habitude de regarder Mélinda – ou sa partenaire qui la prenait – pour obtenir de sa part des petits mots gentils ou des insultes de sa part. Bref, obtenir son attention et les mots doux qui allaient bien avec son titre de nekoquine. Elle n'oubliait pas son public spéciale pour autant mais pour le moment, il n'y avait que sa maîtresse qui comptait à ses yeux alors, elle ne faisait rien d'autre. Ses doigts se crispaient sur le lit, elle remuait ses fesses comme elle pouvait quand ça ne remuait pas trop. Même si la vampire prenait sa petite chatte et non son petit cul, elles gardaient cette position à quatre pattes car connaissant Mélinda, c'était plus simple pour passer d'un trou à l'autre. Mélinda était heureuse, elle espérait que ses parents aussi.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3339



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #32 le: Octobre 19, 2017, 01:26:08 »

Les parents d’Honoka n’avaient loupé aucune séance de sexe de leur fille. D’aucuns pouvaient trouver ç adérangeants, mais il fallait remettre ces scènes dans leur contexte. Quand on rejoignait Mélinda, on rejoignait une grande communauté, qui se supplantait au cercle familial. C’était, somme toute, presque une secte. Mais, en tout cas, les parents d’Honoka avaient vu la progression de leur fille. Asuka avait été assez enthousiasmée, car elle avait toujours été plus perverse que son mari. Mais il ne fallait pas croire que Kenji était contre cette situation. Enfin, c’était Asuka qui avait pris la décision de confier Honoka à leur Maîtresse. Le pire, c’est qu’Honoka n’avait pas encore fini d’apprendre toutes les révélations concernant ses parents. Ça, ce n’était que la partie émergée de l’iceberg. Ainsi, Kenji et Asuka l’avaient fait participer à des orgies, et sombrer de plus en plus dans la luxure. Mélinda avait été aimante envers Honoka, mais l’avait de plus en plus aidé à s’enfoncer dans le stupre.

Et là, donc, la nekoquine se dandinait sous leurs yeux. Kenji sentit son érection l’élancer furieusement, soupirant en entendant les délicieux couinements de sa fille, qui se superposaient au crissement de sa combinaison de latex. Asuka avait bien choisi. Elle avait confié l’éducation sexuelle d’Honoka à leur Maîtresse, parce qu’il n’y avait pas plus doué que sa Maîtresse pour ça. Elle avait entendu les soupirs de sa fille sur leur grand écran HD, pendant que d’autres esclaves léchaient ses bottes, mais... Là, c’était vraiment exquis. Asuka crispait ses mains gantées sur les accoudoirs de son fauteuil, voyant en direct sa fille se faire longuement et furieusement besogner par leur Maîtresse.

« Hmmmm... Haaaa... Oui, tu aimes ça, he-hein, pe-petite pute... Hmmmm... Sentir la queue de ta Maîtresse en toi, haaaa... Miaule, hurle, couine ! »

Mélinda la griffait à travers ses gants. Ces derniers atténuaient un peu la douleur qu’Honoka devait ressentir, et la vampire se retira de sa chatte en grognant, avant de retourner en elle, mais, cette fois, en ciblant son fondement. Les hurlements d’Honoka s’accentuèrent brusquement sous cette sodomie surprise et ardente. Honoka continua à gémir, se dandinant sur place, et Mélinda sentit sa queue caudale s’enrouler autour de sa taille, comme pour lui témoigner toute son affection, et, surtout, pour l’empêcher de partir. L’intéressée en sourit malicieusement, et continua à la prendre.

La vampire prenait son temps, savourant la scène, et, au bout de plusieurs minutes, Asuka finit par s’asseoir sur le lit, à côté d’Honoka.

« Comme tu es belle, ma petite chatte... »

Asuka caressa d’une main les cheveux d’Honoka, et, de l’autre, caressa ses lèvres.

« Lèche mes doigts, petite traînée... Suce-les aussi... »

Elle avait une voix basse et sensuelle, qui marquait toute son excitation.

« Je t’aime tellement, ma chérie... Oh, si tu savais, ma belle nekoquine... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1834

avatar

Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #33 le: Novembre 09, 2017, 09:36:55 »

Finalement avec l'aide de sa maîtresse, Honoka était prête à s'ouvrir un peu plus à ses parents mais à condition de commencer en douceur, d'abord avec Mélinda puis petit à petit... avec eux. Ainsi, la vampire avait décidé de commencer simplement en baisant sa neko, sous les yeux des parents d'Honoka. Elle était d'accord et elle se laissait faire, à quatre pattes, sentant la queue de sa maîtresse venir s'enfoncer en elle pour la faire miauler de plaisir. Elle n'avait pas le droit de dire autre chose mis à part miauleur mais qu'importe, elle était habituée à cela, elle aimait tellement nekos qu'en devenir une, une vraie de vraie était son rêve. Ses doigts se crispaient en serrant les draps sous ses paumes sous chacun des coups de reins de la vampire. La jeune femme gardait les yeux fermés pour mieux sentir Mélinda en elle mais aussi pour mieux un peu pour ne pas voir ses parents. Elle voulait passer outre ce malaise mais elle ne voulait pas encore le faire, du moins, doucement.

« Nyyyyyyaaaaaannnn ! Haaaaan-nyyaaaaaaaa ! »

Tellement bon. Et sentir Mélinda se retirer pour mieux changer de trou, ce fut un changement qui provoqua en elle un grand frisson, mas de plaisir ! L'entendre l'insulter était une chose tellement délicieuse, tellement jouissif, elle était son esclave, sa chose, ça ne faisait aucun doute et elle adorait ça. Honoka était tellement prise dans son élan qu'elle ne faisait même pas attention au fait que sa mère était assise près d'elle et qu'elle la caressait. Du moins, c'est à partir de ce moment qu'elle commençait à la remarquer, répondant présent à ses caresses qu'elle apporta son attention. Même si sa mère l'insultait de traînée, dans le contexte, c'était aussi bon qu'un petit mot doux entre elle et sa mère. Remuant sous les coups de Mélinda, elle venait continuer de lécher ses doigts, les suçant avec plaisir, elle avait quand même un petit regard vers elle, remplit de respect et d'amour, ce même amour que chaque enfant à pour sa mère. Entourée de sa mère et de sa maîtresse – enfin, leur maîtresse – Honoka était comblé ! Certes il manquait encore son père mais une chose à la fois.

Pendant que la vampire se faisait plaisir à la sodomiser à côté de sa mère, elle continuait de miauler de plaisir en suçant les doigts de Mélinda tout en observant sa mère. Quelle belle famille. Honoka mouillait tout en étant près d'un nouvel orgasme. Elle était tellement heureuse.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3339



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #34 le: Novembre 11, 2017, 02:09:10 »

Mélinda savait que la tâche serait difficile, mais elle savait très bien qu’Honoka arriverait à se faire à cette situation. C’était la volonté de ses parents, et la vampire connaissait suffisamment Honoka pour savoir comment elle fonctionnait. Il fallait juste la motiver un peu, et c’était un domaine dans lequel Mélinda excellait. Elle la prenait donc en levrette, s’enfonçant en elle, lui martelant le cul, la faisant hurler et miauler. Sa petite chatte de latex se frottait contre elle, si heureuse d’être prise. Il y avait le plaisir sexuel, bien entendu, mais Mélinda avait aussi d’autres projets en tête. Elle voulait que le plan d’Asuka et de Kenji se fassent, car il servait tout à fait ses intérêts.

« Hmmm… Petite neko est en chaleur ! » se moqua la vampire.

Elle souriait malicieusement, tout en continuant ses coups de reins, sa main venant se lever pour s’abattre sur la croupe d’Honoka, la fessant joyeusement, l’accompagnant ainsi vers son orgasme. Asuka, de son côté, continuait à tendrement câliner et à caresser le visage de la femme. Elle prenait soin de sa fille, tout simplement. Asuka avait bien compris que le choc avait été dur à encaisser pour Honoka, alors elle optait pour une autre stratégie, en suivant les conseils, toujours très judicieux, de leur Maîtresse.

Honoka finit donc par atteindre l’orgasme, tout comme Mélinda. La vampire soupira longuement en se déversant dans le corps de la jeune fille. Pour autant, ce n’était que la fin de la première partie de sa stratégie. Mélinda se retira en soupirant, et Asuka agit ensuite, en enfilant autour des yeux d’Honoka un bandeau noir, lui obstruant la vue.

« Laisse-toi faire, ma chérie, ce sera plus amusant comme ça, petite chatte… »

La suite du plan était plutôt simple à comprendre. Kenji avait profité de cette scène pour se masturber, et son sexe était donc couvert de sperme. Il se rapprocha alors, pendant que Mélinda se déplaçait également. La finalité de cette séance, outre le plaisir, était aussi de faire sombrer davantage Honoka dans le vice et la luxure, en ajoutant à son expérience l’inceste. Kenji se rapprocha donc de sa fille, et caressa ses lèvres avec son sexe.

Un ordre clair : qu’elle lèche ce sexe. En lui dissimulant la vue, elle ne pourrait pas savoir s’il s’agissait de sa Maîtresse ou de Kenji en face. Est-ce que cela suffirait pour faire de leur coquine neko une perverse plus grande encore ? À voir !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1834

avatar

Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #35 le: Décembre 11, 2017, 01:13:21 »

Il fallait franchir ce cap, si étrange et pourtant si habituel. Jamais elle n'avait vu avant aujourd'hui ses parents allez plus loin qu'un petit baiser par-ci par-là alors passer de ça à ce qui semble être une séance SM, ça fait un sacré écart ! Mais avec l'aide de Mélinda, elle allait franchir ce pas même si elle avait encore du mal à se faire à cette idée. Mais Rome ne s'est pas fait en un jour donc c'est normal finalement. Pour le moment, ce qu'elle vivait faisait partie des choses habituelle, être prise par Mélinda, c'est comme prendre son petit déjeuné, ça arrive au moins une fois par jour même si ça peut arriver qu'elle y réchappe pour une raison ou une autre. Mélinda ayant d'autres chats à fouetter ou n'étant pas à son manoir, c'est que la vampire avait bien des choses à gérer et vu le nombre de personne à son service, elle ne pouvait pas offrir à chacun d'eux un petit rendez-vous en intimité avec elle, même sous son bureau ou au détour d'un couloir. Mélinda était résistante au sexe avec tant de pratique mais ce n'était pas non plus un lapin pouvant courir partout sans se fatiguer tout les jours. Mais passons. 

Actuellement, la vampire lui offrait un plaisir des plus satisfaisant, elle sentait chaque coup de rein contre elle, même si sa mère se trouvait près d'elle et que ça faisait bizarre de se faire prendre devant sa mère qui lui souriait, eh bien... Ce n'était pas trop déstabilisant une fois qu'on se fait à cette idée. Une fois l'orgasme arrivé pour sa maîtresse, elle en fit autant en jouissant, aspergeant les cuisses de la vampire de quelques gouttes de cyprine alors que sa mère venait plutôt lui mettre un bandeau sur les yeux. Le début des jeux en famille ? Reprenant son souffle, elle se laissait faire car pour le moment, ça n'avait rien de bizarre même si elle savait que ce bandeau n'était pas là pour faire jolie. Pas uniquement du moins. Une fois la vue obstruée, elle venait sentir une chose familière contre ses lèvres, légèrement humide et encore assez dures. Elle commença donc à le prendre en bouche mais elle remarqua bien vite que ce n'était pas pareil ? Une fois la vue obstruée, elle venait sentir une chose familière contre ses lèvres, légèrement humide et encore assez dures. D'autant plus que c'était moins doux ici ? 

Mais elle continua quand même et plus cette queue se faufilait en elle et plus elle savait que ce n'était pas celle de sa maîtresse. Alors, celle de son père ? Sa mère avait le même genre de « pouvoir » que Mélinda ? Peu probable. Une autre futa ou un autre homme était là pour mieux semer le doute ? Non, ça serait bizarre, c'était un instant en famille après tout. Mélinda faisait partie de la famille après tout donc elle comptait mais quelqu'un d'autre ?

« Huuuum... »

Elle n'avait pas d'autres choix après tout, elle aussi devait se donner un peu plus pour souder un peu plus cette famille. Elle ne leur en voulait pas mais elle a vécu comme une enfant normale en imaginant le moins possible ses parents coucher ensemble, encore moins avec elle au milieu. Mais avec l'aide de Mélinda, c'était possible, sûrement. Elle ne saura jamais sans essayer et pour le moment, elle était en bonne voie. Certes, elle ne suçait pas aussi vigoureusement que si c'était Mélinda mais comme lors de ses premières fois avec elle ou les autres, elle y allait doucement et peu à peu, elle se libéra et sera autant à l'aise avec ses parents que Mélinda. Les yeux bandés, elle continuait de sucer son père doucement, attendant quand même autre chose... Elle était un peu intimidée face à eux mais ça restait Honoka donc elle attendait un petit quelque chose en plus, que ce soit sa mère ou Mélinda, il fallait bien que ce bandeau serve à faire jouer le plus de personne autour d'elle, non ?
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3339



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #36 le: Décembre 13, 2017, 11:22:27 »

Mélinda passait aux choses sérieuses avec Honoka, au dur. Elle avait peur que ça ne passe pas, mais, après toute cette préparation, elle faisait confiance à la perversion naturelle de cette famille. Asuka, la mère d’Honoka, était déjà extrêmement perverse, et, si on en croyait l’évolution génétique, Honoka était destinée à faire encore mieux qu’elle ! D’ores et déjà, en comparant leurs âges respectifs, Mélinda pouvait affirmer qu’Honoka avait plus d’expérience et d’endurance que sa mère. Et, si d’aucuns auraient pu être choqués par ce spectacle, elle, elle était très excitée de voir Honoka se mettre à sucer la queue de Kenji. Son père soupira lentement, et se pinça les lèvres, sa queue bien grosse s’enfonçant dans la bouche d’Honoka. La jeune fille, tellement habituée à sucer la queue de sa Maîtresse, dut assez rapidement réaliser que celle-ci n’était pas celle de sa Maîtresse. Mléinda, à côté d’elle, finit par caresser ses cheveux, et déplaça sa main sur ses seins, les pinçant, tirant sur les tétons.

« Oui, ma belle, vas-y... Suce bien, montre-moi comme tu es douée, ma petite chatte... »

Perturbée, Honoka finit quand même par agir. Elle sentit soudain des mains peloter ses fesses. C’était, cette fois, sa mère. Asuka s’était glissée dans le dos de la jeune fille, et massait son délicieux cul, avant de tirer sur sa queue caudale, puis donna une série de fessées sur les fesses de la femme. Honoka ne pouvait que soupirer de plaisir sous tant de délicieux traitements et de doucereuses attentions. Les personnes autour d’elle prenaient grandement soin de son corps, et Asuka n’avait pas encore fini avec ça.

Elle s’écarta pendant quelques instants, et en profita pour enfiler une culotte spéciale, comprenant quatre vibromasseurs. Il y en avait deux orientés vers l’intérieur, qu’elle mit en position, enclenchant ensuite les fonctions vibrantes, et, surtout, deux devant, choisis à des endroits précis. Une fois équipée, la femme retourna sur le lit, et, sous les yeux de Mélinda, posa ses mains sur les fesses de sa fille, malaxant son cul, mettant en évidence sa rondelle... Puis la pénétra dans son fondement et dans son vagin, enfonçant des godes assez gros en elle.

« Hmmmm... Ouuuiiii... !! »

Kenji, de son côté, continuait à filer d’avant en arrière, caressant les cheveux de sa fille, crispant ses doigts dessus, retenant de profonds soupirs. Si Mélinda n’avait pas été là, juste à côté d’Honoka, la câlinant et l’encourageant, la jeune adolescente aurait sans doute craqué... Mais là, tout était fait pour qu’elle prenne son pied, en réalité. Sa mère la pénétrait vigoureusement, et, sous ce rythme, Kenji n’allait sans aucun doute pas tarder à jouir non plus.

« Tu es tellement chanceuse, Honoka, une grande et belle famille qui t’entoure et te témoigne tout son amour... Ta Maîtresse te jalouserait presque, ma petite veinarde... »

Après tout, il ne fallait pas oublier que la famille biologique de Mélinda avait été beaucoup moins soudée que la sienne.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1834

avatar

Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #37 le: Décembre 29, 2017, 05:07:25 »

Ce n'était pas banal ce qui se passait, elle ne voyait pas ce qui se passait mais elle savait qu'elle était en train de sucer son père. Ou alors une autre personne s'est glissé très discrètement pendant qu'on lui bandait les yeux mais même en connaissant quelques esclaves aux pouvoirs magiques de sa maîtresse, de tête, personne n'avait un tel pouvoir ? Personne ne lui avait dit en tout cas ? Quoi qu'il en soit, Honoka continuait de faire cela sous le regard de sa mère et de sa maîtresse très certainement, elle se fit d'ailleurs sentir en lui caressant la tête, ce qui avait quand même pour effet de la rassurer un peu. Elle n'était pas en train de faire la bise à son père comme quand elle était petite ou comme les occidentaux, elle faisait un acte sexuel, ce n'était pas rien. Doucement, mécaniquement, sa tête remuait d'avant en arrière en écoutant les mots de Mélinda, en savourant ses quelques caresses.

Mais sa mère s'ajouta à ce tableau en caressant ses fesses et on ne pouvait pas dire qu'elle n'aimait pas. Elle savait que cela n'avait rien de normal mais elle allait s'y faire. Mais le fait de se faire tirer la queue n'était pas très agréable, tout les chats vous le diront. D'autant plus que son aspect dominatrice reprenait le dessus en sentant une série de fessée arrivé sur ses fesses ! Cela ne lui faisait pas vraiment mal, elle a connu pire avec certaines des esclaves de sa maîtresse mais sous le plaisir, il y avait encore cette couche d'étrangeté ? Elle n'était pas encore tout à fait elle-même... C'était plaisant, oui, mais il y avait toujours ce petit quelque chose qui changeait de d'habitude, ce n'était pas comme avec sa maîtresse et ses amies. Même si cela se termina, elle savait que ce n'était que temporaire et bien vite, sans crier garde, elle sentit deux choses se presser contre ses orifices avant d'être sauvagement prise !

« Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! »

C'était si intense et surprenant qu'elle en avait détacher sa bouche de la queue de son père pour sortir cette sensation avant de se calmer un peu et reprendre. Oui, sans Mélinda, elle aurait sûrement pas supporter ce qui se passait, pas aussi bien du moins. Après tout, ce n'était pas de petites choses qui remuaient dans son dos, ça restait quand même imposant sans être massif. Mais sous le rythme imposé par sa mère, Honoka ne pouvait plus gérer sa bouche, c'était presque sa mère qui imposait là aussi son rythme ! Elle sentait que ça venait, pas de son côté mais son père n'allait pas tarder à craquer et quand ce fut le cas, une fois encore ce fut une surprise pour elle ! Mais elle avalait quand même, laissant une petite quantité de semence dans sa bouche même si ce n'était rien comparé à ce qu'elle avait avalé. Mais comme pour se rassurer un peu – car sa mère débutait à peine – elle cherchait un certain réconfort.

« Haaa... Maî-Maîtresse ?! »

Le fait d'avoir les yeux bandés rendait les choses à la fois plus simple et plus compliqué... C'était étrange.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3339



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #38 le: Janvier 01, 2018, 07:13:30 »

Pour Honoka, cette séance était très particulière. Dans son dos, Asuka la prenait. Elle utilisait un straping spécial, comprenant quatre godes : deux orientés vers l’intérieur, et deux autres à l’extérieur, lui permettant ainsi de pénétrer simultanément son beau petit cul, et sa délicieuse chatte. Tout ça était choquant, bien sûr, mais Mélinda, elle, en était surtout excitée. Elle palpait les seins de son esclave, les pinçait, les tirait, tout en se doutant que, maintenant, Honoka avait très bien compris quelle queue elle suçait. C’était effectivement la queue de Kenji, son père, un jeune homme soumis, qui faisait très attention à sa ligne. Il suffisait qu’il prenne un kilo de trop pour que sa femme le batte et le punisse méchamment. L’amour vache, c’était la spécialité de cette famille, un héritage du fait d’avoir été les esclaves de Mélinda. Honoka n’était pas encore au bout de ses surprises, et elle hurla pendant quelques secondes en sentant les deux godes la labourer, puis retourna à son œuvre.

« Là, voilà, suce bien… Tu aimes le sperme, hein, petite chatte ? Tu aimes qu’on jute en toi, ma chérie, je le sais… »

Et c’est effectivement ce que Kenji comptait faire. Ses mains se crispèrent sur les cheveux de sa fille, ses muscles se bandèrent, et il se relâcha alors, jouissant généreusement. Ses muscles se détendirent, et le sperme fusa. Mélinda sentit l’explosion sanguine, et Honoka avala presque tout, en conservant une partie dans sa bouche. Dès que la queue de Kenji se retira, laissant quelques lignes de sperme à ses lèvres, Mélinda intervint, et embrassa rapidement la femme, fourrant sa langue dans sa bouche, partageant la semence qui était en elle, tout en sentant les coups de reins d’Asuka.

Mélinda rompit ensuite le baiser, et souriait malicieusement.

« Là, ma petite chatte laisse-toi faire, petite chatte… »

Asuka grognait et soupirait, s’activant dans le corps de sa fille, qui n’avait pas encore joui. Et Honoka allait vite comprendre que sa mère était très active. Mélinda retira le bandeau des yeux de la jeune fille, lui rendant la vue, et se déplaça alors. La vampire avait toujours sa belle queue, et elle s’assit sur un fauteuil, en face du lit, puis se tourna vers Kenji. Le père d’Honoka se déplaça alors, et finit à genoux devant la femme.

« Maî-Maîtresse…
 -  Je crois qu’Honoka ignore à quel point tu aimais sucer des queues chez mois, Kenji… Montre-moi que tu n’as rien perdu de ton talent en la matière ! »

Kenji hocha la tête, et se dépêcha de finir entre les cuisses de Mélinda, absorbant sa queue, venant la pomper. Mélinda se mit à gémir, et posa sa main sur les cheveux de l’homme. Asuka, de son côté, gloussa légèrement, continuant à prendre sa fille. Honoka se laissait petit à petit aller, mais allait-elle pouvoir jouir en sachant que c’était sa mère qui était en train de la bourrer ? Mélinda était impatiente de voir ça, impatiente de voir jusqu’à quel point la jeune humaine allait sombrer dans la luxure…

Tout ça, elle n’allait pas en perdre une miette !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1834

avatar

Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #39 le: Janvier 16, 2018, 02:27:36 »

C'était toujours aussi bizarre, elle ne voyait rien mais elle savait quand même et qui se passait autour d'elle, elle savait que c'était sa mère qui se chargeait de la prendre par les deux trous et son père qu'elle suçait. Ainsi que sa maîtresse non loin d'elle qui se chargeait de lui presser la poitrine. On pouvait dire qu'elle était gâté mais elle avait tout de même un peu de mal avec tout cela, quoi de plus normal. Qui va se sentir à l'aise si du jour au lendemain, il couche avec ses parents ? Autant elle avait l'habitude avec Mélinda ou les autres, ils n'étaient pas de sa famille mais son père et sa mère... C'était tout autre chose. Elle aimait ça, oui mais ça restait tout de même un peu bizarre. Le plaisir était bien là, entre ses jambes et ses fesses ainsi que dans sa bouche mais que voulez-vous, Honoka restait quand même un peu normal en sachant que cela ne l'était pas. Avec Mélinda ou ses amies, elle n'avait aucun souci à jouer à la petite chatte nymphomane mais là, c'était encore un peu étrange pour elle. 

« Huuum ?! »

Quand son père venait jouir dans sa bouche, bien sûre qu'elle avala une partie mais elle restait tout de même assez surprise par cela. Il va lui falloir du temps pour se faire à cette idée mais quoi de plus normal après tout ? La jeune demoiselle eut la surprise de sentir des lèvres familières se poser contre les siennes et partager un baiser qu'elle connaissait bien, même très bien, et qui la rassurait. Avec joie, elle embrassait Mélinda, se trouvant un peu plus rassurée sur le coup, continuant de sentir sa mère contre elle qui la prenait avec autant de vigueur que de passion. Le bandeau sur ses yeux retiré, la jeune chatte se sentit rassuré de voir le visage de Mélinda, si familier dans ses situations, là, rien qu'avec elle, elle pourrait se détendre. Mais son père était encore là, tout comme sa mère, ça, elle le sentait bien assez pour avoir du mal à l'ignorer. 

Mais ce qu'elle s’apprêtait à voir venait la surprendre au point où elle détourna son regard. Son père suçait Mélinda ? Voilà qui était très bizarre ! Autant, elle se doutait que sa mère a eut des relations lesbiennes avec Mélinda, elle-même en avait mais elle pensait que, bien que son esclave aussi, son père couchait normalement avec Mélinda, quitte à avoir aussi des relations SM, ça, ce n’était pas un souci. Mais le voir faire une fellation ? Pouvait-elle qualifier cet acte de... gay ? Elle n'avait rien contre mais autant ce serait un jouet comme celui qu'elle sentait en elle, d'accord, ce serait pour souligner le côté soumis de son père mais une vraie queue ? Bah... ça reste une femme malgré ce pénis donc ? Pourquoi pensait-elle à cela maintenant ?! Que ce soit l'envie ou de voir sa fille ailleurs, sa mère mettait les bouchées doubles, ce qui venait la faire couiner un peu plus encore, déposant à nouveau son regard sur sa maîtresse et son père. Elle trouvait ça étrange mais... Elle n'arrivait pas à détacher son regard de ce drôle de couple.

Est-ce que sa mère a déjà eu un pénis aussi, et fait sucer à son père ? Elle partait dans des questions dont elle n'était pas sûre de vouloir la réponse... Mieux vaut ne pas tout apprendre en une seule journée où la pauvre ne saurait plus ou se placer. Elle avait déjà sucé son père, être prise par sa mère, c'est quand même un bon début pour une « première fois »... Honoka venait se redresser doucement, réussissant cet exploit malgré les coups de reins, pour mieux se blottir contre sa mère, un contacte presque normal si on oublie leur tenue et ce qui se passait sous la ceinture. La tête en arrière sur son épaule, elle observait sa mère, ses lunettes glissant doucement entre les coups et la sueur, mais après avoir sucé son père, un baiser avec sa mère serait du gâteau à supporter.

« Haaa, Maman... »

Elle partageait un baiser, pas idéal comme position mais ça restait agréable malgré tout. 
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3339



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #40 le: Janvier 20, 2018, 04:27:11 »

Honoka continuait à parcourir les voies infinies de la luxure, s’enfonçant toujours plus dedans. Elle observait son père sucer la queue de Mélinda, visiblement surprise... Mais en quoi ? Mélinda avait toujours prêché pour l’égalitarisme dans le sexe, estimant qu’un homme devait aimer faire ce qu’il infligeait aux femmes. Kenji avait toujours été un soumis. Même ça, Honoka devait le savoir, car à la maison, c’était toujours Asuka qui prenait les décisions. Son père ne se rebellait jamais, et allait toujours dans le sens de sa femme. C’était pourtant Kenji qui travaillait. En ce sens, le couple était fidèle à cette vision du couple qui existait traditionnellement, à savoir que la femme gérait la vie familiale, la comptabilité du foyer, et l’homme se chargeait de ramener l’argent. Une vision qui avait été pervertie en Occident, brisant l’harmonie du couple, mais qu’Asuka et Kenji appliquaient très bien. Dès lors, et comme Honoka s’en doutait, Kenji avait effectivement déjà sucé sa femme. Avec Mélinda, nul plaisir ne semblait être tabou, et, pendant que l’homme s’appliquait, la vampire observait le duo.

Petit à petit, Honoka sortait du choc initial, ce qui l’amena à se redresser en arrière, partageant un intime baiser avec sa mère, qui caressa son corps, appuyant sur ses formes, ses deux godes continuant à labourer sa fille. Asuka  répondit donc à son baiser, fourrant sa langue dans sa bouche, et gémit de plaisir, heureuse de voir que sa fille se laissait peu à peu aller, et admettait cette situation.

« Ta fille est très prometteuse, Kenji... Je l’ai vraiment bien formé, et elle est le digne mélange de vous deux. La perversion de sa mère, la soumission de son père... Tu dois être fier d’elle, non ?
 -  Hmmmm... !! »

La bouche pleine, Kenji ne pouvait répondre qu’en poussant quelques soupirs, signalant ainsi à sa Maîtresse tout le plaisir qu’il avait à être là, en famille, et à la retrouver. Asuka, quant à elle, venait de cesser son baiser, et inversa les rôles, renversant sa fille. Elle se retrouva couchée sous elle, et Asuka continua à al bourrer, gémissant de plaisir, ses trous remplis diffusant à chaque coup de reins des vagues de plaisir jouissives.

« Haaaa, ma belle... Ma petite Honoka-chérie, je suis heureuse que nous soyons comme ça, toi et moi, hmmm... !! »

C’était un grand moment mère/fille, après tout ! Asuka l’embrassa encore.

« Je sais que... Hmmm... Tout ça est... Haaaa... Perturbant, hmmm... !! Mais... Kenji et moi, on... On va passer une semaine ici, hmmm... En vacances... Il y a... Hnnn... Longtemps que j’ai eu envie de revenir auprès de... De Maîtresse, haaaa... !! »

Comme quoi, même si Asuka était sa mère, elle restait, avant tout, l’esclave de Mélinda. Et ça, il était important qu’Honoka le comprenne !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1834

avatar

Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #41 le: Février 07, 2018, 01:58:17 »

Elle n'allait pas s'habituer à ce changement dans le cadre familial, pas en un claquement de doigts du moins. Honoka acceptait peu à peu les habitudes de ses parents ainsi que le fait de partager peu à peu ce qui se passait. Sucer son père, se faire prendre par sa mère. Une chance que ce soit des jouets cela dit, si sa mère aurait eu le même genre de capacité que Mélinda ou des autres filles du harem, ça aurait été un peu trop dur à encaissé d'un coup pour elle. Même si elle entre dans cet univers, en famille du moins, autant y aller petit à petit, sinon, tout va s'écrouler comme un château de cartes. Pour le moment, passé cette drôle de vision de son père de Mélinda – elle s'y fera, juste qu'elle ne pensait pas que son père était soumis à ce point à Mélinda – elle subissait aussi les petites joies de sa mère. Cette dernière prenait son pied en continuant de prendre sa fille par les deux trous. Honoka adorait aussi même si elle ne le dirait pas si ouvertement...

Embrassant sa mère, elle se sentait peu à peu en confiance ici, contre elle. Et même ensuite, quand elle s'allongea sur le lit pour que sa mère continue sa besogne avec toujours autant de force, elle se laissait faire et... elle adorait ça mine de rien. L'avoir tout contre elle comme ça pendant qu'elle continuait ses coups de reins, c'était délicieux. Les yeux mi-clos par le plaisir, elle retenait ses gémissements pendant que sa mère lui disait certaines choses. Une semaine ici ? Entre Maîtresse et ses amies du manoir ? Houla, ça risque d'être une grosse semaine ! Malheureusement pour sa mère, Honoka ne parvenait pas à dire quoi que ce soit pour le moment, le plaisir était bien trop intense après tout. Mais son plaisir se lisait dans ses yeux, à travers le plaisir, on y voyait cette petite flamme. Et ce qui devait arriver arriva. Se cambrant contre sa mère, elle gémissait, fermant les yeux en se sentant si bien et aussi rassurée entre ses bras qui l'avait tant câliné étant petite.

« Haaaa.... Haaaa... Maman... »

Elle était si contente, peu à peu, la barrière tombait et si ce n'est pas aujourd'hui qu'elle pourrait coucher à la fois avec ses trois-là en même temps, on pouvait dire qu'en une journée – une journée loin d'être fini par ailleurs – elle n'avait fait grand pas dans cette relation incestueuse. 

« Durant ta semaine... Je te présenterais mes amies... Certaines sont aussi gentille que moi... et d'autre... sont plus comme toi. »

Ce n'est pas parce qu'elle était le chaton de Mélinda qu'elle n'avait aucune amie, au contraire, soumise ou dominante, Honoka avait quelques copines très sympathique ici. Toujours le regard un peu évasif, elle venait retirer une mèche de sa mère en travail de son visage en souriant.

« Je peux rester dans tes bras encore un peu ? Ça fait longtemps que c'était pas arrivée. »

Plus jeune elle était souvent contre sa mère, à la suivre partout mais en grandissant, elle a su être un peu plus autonome. Sauf que maintenant, ce lien spécial lui manquait et jouir en étant contre elle, dans ses bras, ça lui avait rappelé bien des souvenirs agréable et tendre.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3339



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #42 le: Février 11, 2018, 02:31:33 »

Les choses, finalement, prenaient un meilleur tournant. Évidemment, Honoka avait été choquée, mais, à son corps défendant, n’importe qui l’aurait été, en étant placé dans cette situation. Découvrir que ses parents étaient, ni plus ni moins, que deux pervers, c’était renier à sa dernière part d’innocence, à cette croyance enfantine en la perfection de ses parents, en leur blancheur immaculée. Et, même si Honoka avait déjà fait suffisamment de relations sexuelles pour rivaliser avec des prostituées expérimentées, elle restait quand même une adolescente. Une fois le choc initial passé, elle prenait toutefois son pied, et, pour Mélinda, c’était un véritable plaisir que de voir la mère et la fille se faire l’amour. Allongée sur elle, Asuka prenait sa fille avec ardeur, l’embrassant parfois, mais se délectant surtout de voir son visage transpirer de plaisir. Les esclaves de Mélinda n’avaient plus aucune pudeur, et, au sein de sa maison close, l’inceste était une relation normale.

« Hmmmm… Ohhh, ma petite chérie… !! »

Asuka la pénétrait donc, plutôt vigoureusement, sans relâche, et avec une énergie renouvelée à chaque fois. Ses coups de reins étaient marqués, et les deux femmes finirent ainsi par jouir, la mère contre la fille. Un spectacle exquis, et Asuka sourit ensuite doucement devant sa fille, reprenant peu à peu ses esprits. Les deux femmes avaient joué ensemble comme il le fallait, et, maintenant, Honoka expliqua à sa mère qu’elle comptait lui présenter toutes ses amies.

Souriant doucement, Asuka restait contre elle, de la sueur coulant le long de son visage. Son corps restait étalé contre le sien, et elle hocha la tête, caressant doucement la joue de sa fille.

« Bien sûr, Honoka-chan, je veux tout savoir de toi, ma chérie… »

Maintenant, une nouvelle relation allait émerger entre elles. Une relation plus proche, plus fusionnelle. La mère allait pouvoir reprendre ses droits sur sa fille, car celle-ci allait pouvoir se confier longuement à elle. Asuka voulait tout savoir, maintenant ! Mais, avant ça, sa fille lui demanda un câlin, et Asuka ne put que sourire.

« Bien sûr, ma chérie, je suis tellement heureuse de pouvoir te retrouver ! »

La femme se redressa donc, et maintint sa fille contre elle, sa tête se glissant contre ses seins, l’une des mains d’Asuka caressant ses cheveux. Elle déposa un baiser sur son front, puis lui sourit encore affectueusement, chaleureusement… Et, pendant ce temps, des soupirs attirèrent l’attention d’Asuka. Elle sourit en voyant que Kenji avait fini par s’allonger sur Mélinda, et la baisait à même le sol, sur un tapis. La vampire soupirait lentement, griffant le dos de l’homme, se crispant à lui. Asuka veillait à ce que Kenji conserve une forme d’exception, et le résultat final était plutôt motivant.

« Je sais que tu es heureuse ici, Honoka-chan… Et, maintenant que tu connais la vérité, nous pourrons redevenir les femmes complices que nous avons toujours été, Honoka-chan… Je ne veux aucun secret de ta part, ma chérie. Tu dois pouvoir toujours te confier à ta mère, car c’est à ça que je sers, mon amour ! »

C’était le rôle d’une mère, après tout !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1834

avatar

Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #43 le: Février 28, 2018, 02:33:57 »

Une page se tournait dans la vie d'Honoka, encore une fois, grâce à Mélinda. Elle était quand même contente de pouvoir partager ce plaisir avec ses parents, mais que ce soit provisoire ou pour toujours, elle espérait ne pas avoir à vivre comme une libertine dans sa maison et garder le même rapport avec ses parents. Vivre parfois ce genre de chose pouvait être agréable, mais elle ne voulait pas que tout change pour une simple histoire de sexe. Peut-être que le changement était encore un peu tôt pour elle, peut-être que d'ici quelques semaines ou mois, cela ne la dérangera pas, mais pour le moment, elle ne voulait pas abuser de ce genre de choses. Son père était occupé avec Mélinda, mais pour le moment, ce qui comptait, ça restait quand même sa mère, entre ses bras, après avoir vécu ça, c'était très reposant. Puis ça lui rappelait sa jeunesse quand elle était dans les bras de sa mère, après, évidemment, elle a grandit. Donc ce genre de choses était plus rare qu'avant.

Se confier à elle ? Ses secrets et autres petites choses ? Elle voulait bien, mais de quoi elle pouvait lui parler ? Sa passion des chats, elle le savait et elle venait de le voir de ses propres yeux. De sa passion pour Maîtresse ? Ça aussi, ça semblait aussi évident que le ciel était bleu, tout esclave de Mélinda rêve de compter dans sa vie. 

« Je... Je n'ai pas grand-chose à te raconter en vérité, Maman. J'ai des amies ici, oui, mais ce n'est pas comme si j'étais amoureuse ou que j'avais beaucoup de grande passion. Le peu de chose que j'aurais pu te raconter, tu le sais grâce à Maîtresse. »

Au travers de ses mots ou des vidéos qu'elle a pu leur montrer. Elle avait des amies comme Shii, Ai ou les Karistal mais ça restait de simples amies et côté amour, pour le moment, il n'y avait rien de bien passionnant à raconter à ce sujet. 

« Et avec Papa, vous... Vous faites l'amour qu'entre vous et Maîtresse ou... ou vous avez d'autres... partenaires ? »

Honoka cherchait encore un semblant de normal dans ses révélations, que ses parents s'aiment était une bonne chose, avec Maîtresse, aussi, ça, elle pouvait le comprendre. Mais elle se demandait s'ils s'aimaient au point que d'inclure Maîtresse et maintenant elle dans leurs jeux ou s'ils y avaient d'autres personnes ?
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3339



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #44 le: Mars 05, 2018, 09:35:18 »

Pas grand-chose à raconter... Asuka sourit doucement, et tapota délicatement le nez de sa fille avec son doigt, un petit tic qu’elles avaient, toutes les deux, depuis qu’Honoka était petite.

« Tu en as bien plus à me dire que ce que tu crois. Je veux tout connaître des détails de ta vie sexuelle, ma chérie. Ma propre mère était trop prude et trop chaste là-dessus, et ça m’a toujours manqué. »

À défaut, Asuka avait eu Mélinda, et c’était à sa Maîtresse qu’elle s’était toujours confiée, tout en se promettant de ne pas refaire cette erreur avec sa fille. Maintenant, au moins, Honoka savait qu’elle pouvait donner tous els détails qu’elle voulait, y compris les plus croustillants. C’était d’ailleurs clairement ce que sa mère voulait savoir. Les exploits sexuels de sa fille, ses meilleurs partenaires... Certes, elle en avait eu un bon aperçu avec leur Maîtresse respective, mais ça ne valait jamais les récits de sa fille. Asuka sourit ensuite quand Honoka évoqua ses relations sexuelles. Elle caressa la joue d’Honoka, et l’embrassa tendrement. Un baiser très naturel, motivé par l’amour qu’elle ressentait envers sa fille.

La belle femme sourit donc, et répondit à la curiosité bien naturelle de sa fille :

« Comme tu as dû le voir, il existe plusieurs catégories d’esclaves au sein du harem de Maîtresse. Moi et ton père, nous appartenons à la seconde... Nous faisons fréquemment l’amour entre nous, et de manière... Normale, ai-je envie de dire, mais, parallèlement à ça... »

Ce serait sans doute un peu dur à avaler pour Honoka, mais Asuka ne comptait pas lui mentir, ou lui cacher quoi que ce soit. L’époque des secrets était tout simplement terminée, et elle enchaîna donc :

« Ton père et moi entretenons aussi des esclaves chez nous... »

Asuka n’en ajouta pas plus, attendant déjà de voir la réaction de sa fille à cette nouvelle...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 2 [3] 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox