banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Fin des postulats aujourd'hui, si vous êtes intéressés n'hésitez pas !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un voyage pour le meilleur comme pour le pire. [PV Keleth]  (Lu 2421 fois)
Limuna Rosu
Créature
-

Messages: 37



Voir le profil
FicheChalant
« le: Avril 18, 2016, 08:40:49 »

Elle était encerclée. Limuna le savait fort bien, il y avait au moins une demi-douzaine de créatures tapies dans les fourrés, attendant la moindre occasion pour bondir. Mais elle préféra se concentrer sur son déjeuner, fait de viande séchée, de fromage de chèvre bien fait et de pain noir. Après tout, ce n'étaient que des détritivores qui attendaient qu'elle s'en aille pour dévorer les restes, quand bien même ce ne fut que quelques miettes.
Elle engloutit le reste du fromage, bu une bonne rasade d'eau et rangea ses affaires. Utilisant ses pouvoirs, elle éteignit le feu puis se remit en route. Elle avait à peine fait 10m dans la neige craquante que les bestioles sortirent de leurs cachettes et vinrent voir avec quoi elles pourraient se sustenter. Elle les regarda un instant. Les créatures étaient vraiment désagréables à l'œil, mais elles avaient un rôle à jouer dans l'écosystème et ne représentaient une menace pour personne. Et pourtant, beaucoup de monde les attaquait à vue. A cause de leur laideur, peut-être? Mais ça n'avait aucun sens. Encore un mystère auquel elle essayerait peut-être de répondre un jour.
Pour le moment elle marchait. Elle n'avait pas de direction précise, se contentant d'avancer pour voir ce que le monde lui réserverait, pour le meilleur comme pour le pire. Enfin... pas tout à fait. Il faisait froid et elle n'avait pas de quoi s'acheter des vêtements d'hiver. Elle utilisait sa capacité à créer du feu pour se réchauffer de temps à autre, mais ce n'était pas quelque chose qu'elle pouvait faire en permanence pendant toute une journée. Aussi l'objectif premier de sa marche du jour serait de trouver un abri bien chaud pour se reposer un peu. Et dans ses terres dévastées, ce ne serait pas évident.

En 2h, elle avait parcourut un peu plus de 20km, le climat lui faisant presser l'allure. Mais aujourd'hui, ce monde voulait sa peau. De ça elle en fut certaine lorsqu'un ettin monstrueux apparut devant elle. Le géant d'une bonne vingtaine de mètres la repéra de l'une de ses têtes. Sachant pertinemment qu'elle se ferait écraser avant d'arriver à le rôtir, une course-poursuite s'engagea. Fort heureusement pour la demi-dragonne, les ettins sont bêtes et patauds, quand les deux têtes ne se disputent pas sur la marche à suivre. En revanche ils étaient tenaces. Elle courut longtemps, grimpant le long d'un chemin de montagne en espérant que celui-ci finirait par se révéler trop petit pour le monstre. Et s'il pouvait se tuer en tombant, ce serait encore mieux. On peut récupérer certains matériaux sur leur corps qui se vendent à un bon prix. Malheureusement, le chemin se terminait en cul de sac sans avoir rétréci le moins du monde. Elle vit le coup de massue arriver, et décida de sauter dans le vide. Elle aurait surement plus de chances de s'en sortir comme ça, même si elle en doutait fortement. Elle se recroquevilla et ferma les yeux.

L'atterrissage ne se passa pas vraiment comme elle s'y attendait. Plutôt que de sentir le sol en dessous d'elle, elle le sentit sur le côté, comme si elle roulait le long du flanc de la montagne. Lorsqu'elle s'arrêta, elle ouvrit les yeux, agréablement surprise de ne pas être morte, et encore mieux, de ne pas avoir plus que quelques ecchymoses. Ce qui fut moins agréable, en revanche, c'était de ne pas reconnaître le paysage. Ça et le fait de s'être arrêtée contre les jambes de quelqu'un qui avait l'air de s'y connaître en matière d'arts guerriers. Elle se releva prestement, bien que sa tête tournait encore un peu, et prit la parole tout en regardant autour d'elle.


"Ah, excusez-moi, je tombais d'une corniche et... Et je ne saurais pas dire pourquoi je me suis retrouvée dans vos jambes. Bref, désolé. Sinon, vous savez où on est? Je crois bien n'avoir jamais vu ce paysage."


Journalisée
Keleth
Avatar
-

Messages: 399



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Avril 19, 2016, 06:11:04 »

Les jours étaient... calmes en ce moment. Le temps s'écoulait lentement, aucune activités en vue, il n'y avait pas le moindre besoin de se bouger le petit doigt, et pour être tout à fait honnête... Cela ne la dérangeait pas un seul instant ! Cela faisait maintenant plus de trois semaine que Keleth n'avait pas quitter les enfers, et ce n'était pas un mal à ses yeux, cela voulait dire qu'elle n'avait pas à accomplir son rôle d'Exécutrice pour la simple et bonne raison que tout les démons se tenaient à carreau et respectaient les règles et lois édictés par les grands seigneurs du monde démoniaque. Elle n'y voyait pas non plus un risque pour elle, car son rôle se tenait à celui d'un bourreau : quand elle n'avait pas de travail, c'était ainsi, et rien n'y ferait quoi que ce soit, par contre elle serait la première appelée dés la venu d'un problème, si bien qu'elle n'avait pas la moindre inquiétude à se faire. Alors elle en profitait, elle se reposait, larvait dans ses appartements, redécouvrait le plaisir de n'avoir rien à faire, et d'ainsi rien ne faire, au point même où elle venait à se demander pourquoi elle faisait normalement tant d'effort. Comme quoi, un peu de lascivité ne lui faisait pas de mal, au moins cela la faisait réfléchir.

Mais bon, aujourd'hui elle avait prévue de faire bien autre chose, et c'est ainsi qu'elle était sortie de la forteresse de la famille Lilith, tôt en cette matinée, pour commencer à s'éloigner progressivement de celle-ci, se dirigeant tranquillement vers une destination qu'elle seule connaissait. Ses pas lui firent traverser les larges lacs gelés du Cocyte, sa forme disparaissant bien rapidement derrière le brouillard de givre qui s'échappait de ces lieux à la température normalement intolérable, tandis qu'elle suivait d'instinct ce chemin qu'elle avait déjà tant parcouru. Une fois parvenue d'ailleurs aux limites du Cocyte, elle bifurqua soudainement pour s'éloigner de la sortie principale et commença à monter distraitement le long des larges parois de ce domaine éloigné des enfers pour s'approcher d'une ouverture relativement bien dissimulée dans celle-ci. S'y glissant, elle déboucha sur un escalier raide et escarpé, l'obligeant à faire toujours aussi attention à ses pas pour ne pas chuter bien plus bas par quelques malheureux manque d'attention, et ainsi progressa-t'elle pendant une bonne demi-heure, avant d'enfin atteindre le lieu bénie de son coeur, n'en ressentant ainsi qu'un incroyable bonheur, cumuler au calme parfait qui y régnait, et lui permettait de profiter de cet endroit en toute tranquillité.

Son terrain d'entraînement ! Un lieu qu'elle pouvait surement bien plus considérer comme sa maison, par rapport à la citadelle des Lilith qu'elle n'avait put connaître avant de devenir une membre honorable de cette famille, à savoir une démone assez puissante pour prétendre être une digne descendante de cette inégalable famille. Ce lieu, caché, écarté, était le domaine où elle avait dormi, vécue, et où son ancêtre avait prit le temps de l'entraîner jusqu'à ce qu'elle puisse prétendre être une démone suffisamment douée dans les arts du combats pour vaincre la majeure partie de la pléthore démoniaque, ce qui avait en soi déjà prit un temps considérable quand elle y repensait. S'avançant enfin au milieu de la zone, observant les alentours avec un air satisfait, elle s'approche d'un des mannequins d'entraînement et mis un petit coup de fourreau dedans, avant de voir la partie touchée du pauvre bonhomme inanimé s'envoler jusqu'au mur opposé de la pièce, ce qui la fit presque rire. Décidément, le temps où elle se devait de frapper de toutes ses forces sur ces formes grotesques pour réussir à y enfoncer sa lame était désormais bien loin, et c'est avec un large sourire qu'elle s'en écarta avant d'aller poser son équipement dans un coin de la pièce, puis de se munir de deux simples bâtons pour aller pratiquer au milieu de la salle, révisant ses mouvements et son acuité.

Elle y était d'ailleurs depuis deux bonnes heures quand quelque chose vint perturber soudainement son entraînement de la journée, quelque chose dont elle n'aurait jamais envisagé la possibilité, si bien qu'elle ne put réagir sur l'instant, et ne resta que bloquée face à cette incroyable surprise. Elle était en train de pratiquer ses positions de défenses, quand soudainement elle sentit une de ces étranges perturbations dans l'espace, et n'eut que le temps de redresser son regard en direction du trouble pour voir un large portail s'ouvrir, et une furie le traverser en roulant sur elle même pour finalement venir percuter sa jambes, qu'elle manqua presque de faucher sur le coup, mais que bienheureusement la démone garda arquée pour supporter le choc. Il s'agissait d'une femme, paraissant d'ailleurs sacrément grande même au sol, surement plus que l'était Keleth, du haut de son mètre quatre-vingt talons compris, et donc les attributs corporels laissaient présupposés qu'elle avait un quelconque lien avec cette grande famille qu'était les lézards volants. Mais qu'est-ce qu'elle foutait ici bon dieu ? Encore plus qu'il n'y avait pas la moindre raison qu'un portail existe en enfer ! Cela n'avait aucuns sens, et elle n'arrivait pas à parler tant cela la surprenait ... d'ailleurs ce fut finalement l'intrus qui s'exprima en première :

" Ah, excusez-moi, je tombais d'une corniche et... Et je ne saurais pas dire pourquoi je me suis retrouvée dans vos jambes. Bref, désolé. Sinon, vous savez où on est? Je crois bien n'avoir jamais vu ce paysage. "

Elle semblait bien détendue pour quelqu'un qui originellement venait de tomber d'une corniche et de traverser un portail entre les dimensions pour atterrir directement aux enfers, à moins que l'exemple d'incompréhension dont elle faisait preuve était en soi une manière de montrer qu'elle était complètement perdue. Pour le coup, la démone hésitait sur la marche à suivre ... paraître agressive ? Cela paraissait être le meilleur choix, d'autant plus que la démone venait pour la première de rencontrer quelqu'un sur un lieu qu'elle considérait comme intouchable, son lieu d'entraînement personnel, ou nul autre n'avait le droit de mettre les pieds. Pour autant, elle se voyait mal agir avec vilenie face à une femme qui ne semblait pas prendre mesure de la situation dans laquelle elle se retrouvait, et surtout, elle n'avait pas vraiment voulue se trouvée ici, elle y avait été maladroitement transportée selon ses dires, ce qui serait assez logique étant donné que personne d'autres ne pouvaient avoir connaissance de ce domaine, hormis son tuteur, qui était enfermé depuis maintenant de nombreux millénaires. Finalement la démone ne fit que la pousser un peu du pied pour que la jeune femme finisse assise, puis elle lui répondit avec une voix calme, jouant des bâtons qu'elle avait entre les mains pour marquer sa nervosité :

" Actuellement, tu es au beau milieu des enfers, dans un lieu qui m'appartiens. Au passage, je me présente, Keleth, et j'aimerais bien savoir comment une semi-dragonne a put atterrir ici... Juste histoire de comprendre comment une demoiselle telle que vous à put apparaître en ces lieux... Je ne sais pas si ça se voit, mais d'avoir été interrompue de la sorte n'est pas vraiment pour me détendre. "
Journalisée

Limuna Rosu
Créature
-

Messages: 37



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Avril 26, 2016, 12:01:36 »

L'endroit semblait être une salle d'entrainement. La déco n'était pas du meilleur goût, selon ceux de Limuna, mais vivant en marge de la société d'un autre monde, son avis a t-il vraiment une valeur? Peut-être pas, mais elle devrait peut-être s'y habituer, ne sachant pas quand elle pourrait revenir... revenir où d'abord? Pour une personne qui est toujours sur la route, il n'y a pas vraiment d'endroit où rentrer. Alors comme d'habitude elle explorerait un peu le coin avant de reprendre le cours de son voyage.
Elle fut surprise en sentant un pied la pousser, suffisamment fort pour qu'elle en tombe sur les fesses. La femme devant elle avait l'air passablement énervée, surement avait-elle été dérangée pendant un entrainement en solitaire dont l'un des buts était de ne voir personne pendant un temps. Pour le coup elle tombait mal. Littéralement. Mais au delà de ça, les enfers? Là où vivent démons et bêtes voués aux vices et à la dépravation? Un monde fort dangereux, à n'en pas douter, mais d'autant plus intéressant. Elle aurait plein de choses à voir pendant qu'elle chercherait un moyen de rentrer sur Terra. D'ailleurs en y réfléchissant, les démons et autres créatures infernales y viennent régulièrement, le chemin ne doit donc pas être si difficile à trouver que ça. Nan, le plus dur sera définitivement d'arriver à survivre pendant ce temps. Pas que Limuna tienne particulièrement à sa vie, mais quitte à choisir elle préfèrerait en profiter pour découvrir un maximum de choses avant de mourir.

Elle regarda plus attentivement la femme devant elle. Vraiment pas mal. Carrément sexy, en fait. Et pas uniquement parce sa tenue était aussi légère que la sienne, elle avait vraiment un corps magnifique. Mais pour l'instant il y avait d'autres priorités, aussi reprit-elle ses esprits sans attendre. Aussi belle qu'elle soit elle semblait être une guerrière. La demi-dragonne n'ayant aucune formation au combat, elle pourrait très bien décider de la tuer quand elle le voulait.


"Je m'appelle Limuna Rosu, je voyage sur Terra depuis ma plus tendre enfance. Mais n'étant pas une combattante, je me dois de fuir devant les monstres trop imposants. Et je viens justement de faire la rencontre d'un ettin, un ogre géant à deux têtes qui avait pour idée de faire de moi son prochain repas, semblait-il. Malheureusement pour moi il m'a poursuivie jusqu'à me coincer sur une corniche de montagne. J'ai préféré tenter ma chance en sautant dans le vide. J'ai fermé les yeux, et quand je les ai rouverts, j'étais à vos pieds. Au final j'ai eu de la chance de me retrouver ici. Même si vous décidez de me tuer, je préfère mourir de la main d'une belle femme que de servir de pâtée pour ogre bicéphale. Et si vous me laissez en vie, et bien je suis une voyageuse qui ne cherche qu'à découvrir de nouveaux endroits, alors un monde que je ne connais pas, pensez bien que je suis intriguée."


Elle s'installa un peu plus confortablement, ramenant un genou contre elle pour poser le bras dessus. Elle regarda Keleth d'un œil vide, bien que ce soit celui dont elle pouvait encore se servir.


"Voilà, vous savez tout. Comme je préfère légèrement rester vivante, je peux vous proposer mes services quelques temps en compensation pour vous avoir dérangée. Je ne sais pas trop comment je pourrais vous être utile à part pour allumer un feu, mais on trouvera bien. C'est pas tous les jours qu'on peut avoir une demi-dragonne à son service, n'est-ce pas? Et de mon côté c'est surement le moyen le plus rapide et le plus sûr d'en apprendre plus sur les enfers. C'est gagnant-gagnant. Mais bon je n'oblige à rien, évidemment. Si vous me préférez un sort un peu moins enviable, et bien ce n'est pas comme si j'avais les moyens de vous résister."


Elle parlait rarement autant, mais son éloquence était surement la seule chose qui pourrait la sauver dans le cas présent. Donner directement un compromis intéressant avant qu'elle ne réfléchisse à ce qu'elle lui réservait était le meilleur moyen. Le problème, c'est qu'à part ses services approximatifs de marginale solitaire, elle n'avait pas grand-chose à offrir. Peut-être la démone aurait-elle une autre idée, mais ça voudrait dire que les négociations étaient ouvertes et que la proposition avait eu l'effet escompté. Oh, elle avait déjà grillé des bandits avant qu'ils ne se jettent sur elle, mais rien de comparable avec une démone qui semblait avoir une confiance en soi si grande qu'elle ne devait même pas pouvoir s'imaginer perdre un combat. Et surtout, les démons étaient-ils seulement sensibles au feu? Dans tous les cas son destin ne lui appartenait plus.
Journalisée
Keleth
Avatar
-

Messages: 399



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Avril 26, 2016, 04:53:53 »

La jeune femme en face d'elle semblait surprise, s'interrogeant sur la probabilité qu'elle avait eut de tomber en enfer sans la moindre raisons, et en plus en face de l'une des personnes les plus dangereuse y existant, capable de la ramener à la terre en un instant d'un coup d'épée bien placé. Par chance d'ailleurs pour la jeune femme, les dites épées se trouvaient pour l'instant un peu plus loin, ce qui lui permettait d'éviter que la démone achève sa course pour la survie d'un mouvement sec d'humeur, mais pour autant cela n'empêchait pas du tout l'Exécutrice de lui réglé son compte si elle en avait le désir, cela prendrait juste un peu plus longtemps, et causerait surement quelques douleurs bien inutiles. Enfin bon, elle n'allait pas pour autant se jeter sur la jeune femme et l'exécuter sans raisons réelles en dehors de son mécontentement, Keleth était peut-être quelqu'un de direct et de prompt à suivre ses sentiments, mais elle n'en était pas pour autant cruelle. Bien sur elle n'allait pas non plus laisser passer l'affront que venait de lui faire la demi-dragonne en apparaissant en son petit jardin secret , mais pour autant elle n'avait pas encore d'idée pour s'occuper de son cas, si bien qu'elle allait attendre d'en connaître un peu plus à propos de son indésirable invitée.

"Je m'appelle Limuna Rosu, je voyage sur Terra depuis ma plus tendre enfance. Mais n'étant pas une combattante, je me dois de fuir devant les monstres trop imposants. Et je viens justement de faire la rencontre d'un ettin, un ogre géant à deux têtes qui avait pour idée de faire de moi son prochain repas, semblait-il. Malheureusement pour moi il m'a poursuivie jusqu'à me coincer sur une corniche de montagne. J'ai préféré tenter ma chance en sautant dans le vide. J'ai fermé les yeux, et quand je les ai rouverts, j'étais à vos pieds. Au final j'ai eu de la chance de me retrouver ici. Même si vous décidez de me tuer, je préfère mourir de la main d'une belle femme que de servir de pâtée pour ogre bicéphale. Et si vous me laissez en vie, et bien je suis une voyageuse qui ne cherche qu'à découvrir de nouveaux endroits, alors un monde que je ne connais pas, pensez bien que je suis intriguée.
 -  Une belle femme hein ? J'espères que tu ne penses pas que la flatterie te sortiras d'affaire, parce que je ne crois pas que j'apprécierais le fait que tu tentes de me tromper par de belles paroles alors que tu m'as déjà partiellement insultée en apparaissant en ce lieu."

Oui, elle était directe, et cassante, mais au moins la jeune femme semblait avoir compris ce qu'elle risquait à jouer la forte tête, étant donné qu'elle n'avait pas tarder à lui répondre quand Keleth avait exprimé son désir d'en savoir un peu plus à propos de la situation qui avait menée l'intrus à pénétrer son lieu sacré. Plus, elle ne semblait pas mentir, elle avait sortie l'histoire de manière trop naturel, avec un sang-froid et une franchise qu'une personne ne peut adopter qu'une fois mise en face d'une certaine fatalité, chose que, somme toute, la descendante des Lilith représentait sacrément bien, avec sa puissance sans limite et son comportement aussi tranchant que les outils qu'elle avait apprise à manipuler à la perfection. Ainsi, Keleth la croyait, elle avait donc fui maladroitement et avait finit par se bloquée toute seule sur un rebord quelconque d'une montagne escarpée, finissant par devoir se jeter dans le vide avec l'espoir de ne pas finir en crêpe à l'arrivée, plutôt que de finir dans le ventre d'une sorte de géant des glaces. La démone ne connaissait pas ce genre d'ennemi pour être tout à fait honnête, mais elle pouvait concevoir qu'une telle force brute puisse être intimidante pour des être lambda, surtout que la personne en face d'elle n'avait rien d'une combattante. Plutôt d'une baratineuse d'ailleurs, étant donner à quel point elle parlait :

"Voilà, vous savez tout. Comme je préfère légèrement rester vivante, je peux vous proposer mes services quelques temps en compensation pour vous avoir dérangée. Je ne sais pas trop comment je pourrais vous être utile à part pour allumer un feu, mais on trouvera bien. C'est pas tous les jours qu'on peut avoir une demi-dragonne à son service, n'est-ce pas? Et de mon côté c'est surement le moyen le plus rapide et le plus sûr d'en apprendre plus sur les enfers. C'est gagnant-gagnant. Mais bon je n'oblige à rien, évidemment. Si vous me préférez un sort un peu moins enviable, et bien ce n'est pas comme si j'avais les moyens de vous résister.
 -  Je pense en effet que tu as comprise la situation dans laquelle tu te trouve, si bien que je vais récompensée cette lucidité... Vois-tu, si je suis en colère, c'est parce que non seulement tu me déranges au beau milieu d'un entraînement, mais surtout parce qu'en plus, tu es apparue dans un lieu qui m'appartiens, à moi seule, et qui n'avait connu aucune autre présence que la mienne durant les derniers siècles, chose que je souhaitais perpétuer..."

Elle laissa sa phrase en suspens, ne souhaitant pas s'étendre plus sur le sujet, n'ayant dis cela que de manières à lui faire comprendre pourquoi son orgueil de démone venait de subir un important affront, et elle se concentrait désormais plus sur les propos de la jeune femme, cherchant bien en quoi une demi-dragonne, voyageuse de surcroît, allait pouvoir lui servir. Dans le fond elle avait bien assez de serviteurs, et les diablotins suffisaient généralement bien assez pour accomplir ses basses besognes pour ne pas qu'elle ait à souffrir du moindre manque de serviabilité, si bien que la propositions de Limuna, si elle aurait put plaire à un quelconque esclavagiste, ou à un humain mal intentionnés, ne plaisait pas vraiment à Keleth. De plus, la démone n'avait jamais vraiment appréciée l'idée d'avoir à ses ordres un être humain, ou partiellement humain, c'était tout pareil à ses yeux, si bien que la proposition n'avait vraiment rien pour la convaincre ou lui plaire, chose qui n'allait clairement pas dans le sens de Limuna. Mais finalement la démone se résigna, elle ne pouvait pas décemment éliminer une telle ahurie, et tout en l'observant doucement, d'un oeil précis et calculateur, elle finit par reprendre la parole, son ton s'étant grandement adouci, même si il restait porteur d'une certaine flegme, permettant de comprendre qu'elle avait tout de même quelques malaises par rapport à la situation qui allait en découler.

"Bon, ce n'est pas contre toi mais... Te voir aussi misérable au sol ne te conviens pas, relèves toi au moins... Et s'il te plait, oublies l'idée de me servir, non seulement tu ne me serais pas utile, mais surtout cela te dessert, plier l'échine juste parce que tu es moins forte vas juste finir un jour par servir de sac à foutre pour quelques malsains marchands, et je doute que ce soit un sort meilleur que la mort."

S'écartant sans un mot, elle alla ranger les deux armes de pratiques en bois dans un coin de la pièce, sur un support prévu à cet effet, avant de se retourner pour observer la femme désormais debout. Elle était extrêmement grande, honnêtement Keleth doutait même de lui arriver à la poitrine sans ses talons, chose qui créait en elle un étrange mélange de frustration et de consternation, alors qu'elle se permettait quand même de se dire qu'il s'agissait là d'un sacré gâchis, autant de muscles et de puissance laissés à l'abandon pour ne faire que marcher, et voyager. Mais il ne tenait pas à elle de lui faire cette remarque, après tout la démone avait pratiquée pendant de longs, bien longs centenaire pour user aussi bien de son propre corps, et elle doutait que la femme en face d'elle ai autant de temps devant elle pour s'améliorer, si bien qu'il serait inutile de la prévenir à propos du potentiel physique que la mi-dragonne possédait. Non à la place elle se laissa allée à la contemplation de son corps, de son visage, découvrant en cette jeune maladroite une élégance sauvage qui avait le don de lui plaire, du moins assez pour qu'elle lui propose de passer un peu de temps ensemble, en passant l'éponge sur ce qu'il venait d'arriver. Cela semblait une bonne idée, et pouvait tout autant la divertir qu'une longue journée d'entraînement n'est-ce pas ?

"C'est mieux ainsi... Bon écoutes, étant donné que tu viens d'apparaître, et que je doutes que tu ai l'envie de suivre un entraînement comme le mien, encore plus avec le corps aussi tendu après ta course, je te propose d'aller t'asseoir un moment, simplement pour discuter. Tu m'as dit vouloir en savoir plus sur les Enfers ? Pourquoi pas, je penses être bien placée pour t'informer, mais chaque question se devras d'être payée, d'une manière ou d'une autre, compris ?"

Keleth l'observait, plaçant ses mains sur ses hanches, attendant une réponse alors même qu'à cette distance, elle était obligée de relever un peu la tête pour échanger avec sa nouvelle invité.
Journalisée

Limuna Rosu
Créature
-

Messages: 37



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Avril 28, 2016, 11:02:48 »

Cette salle d'entrainement était donc son petit sanctuaire secret. Limu avait un peu de mal avec ce concept, tant elle n'en voyait pas l'intérêt, mais soit. Sûr que ça n'allait pas arranger la situation. D'autant plus que le blanc laissé après la phrase de son hôtesse s'avéra être des plus dérangeant. Comme si elle se demandait s'il valait mieux émincer la demi-dragonne ou en faire de la purée. Ce fut un soulagement de l'entendre reprendre la parole. Elle eut l'air plus sympathique qu'avant, bien que restant très froide. Elle ne voulait pas être servie, mais ce n'était pas grave. La conversation était engagée, la proposition avait donc atteint son but. La démone semblait la prendre pour une gamine, et si on devait comparer leurs âges ce serait certainement le cas, mais ça n'en restait pas moins vexant. D'ailleurs elle-même n'avait absolument aucune idée de son espérance de vie. Comme un humain standard? Comme un dragon? Ou quelque-part entre les deux, peut-être? Au final ça ne lui importait que peu.
Et maintenant il fallait qu'elle se lève, alors qu'elle avait été assise à coup de pied. Faudrait savoir... Et puis misérable, misérable, d'accord elle avait connu de meilleurs journées, mais de son point de vue elle était plutôt détendue. Remarque que vu son comportement, Keleth ne devait pas souvent croiser des gens dans cet état d'esprit en sa présence. Une explication plausible, mais pas certaine. Peut-être les choses étaient tout simplement interprétées de manière différente dans ce monde. Quoi qu'il en soit, elle cernait un peu mieux sa façon de penser à chaque phrase.

"Si vous le dites."

Elle se releva donc, appuyant son épaule contre un mur avec nonchalance. Pas qu'elle tenait à avoir l'air désinvolte, mais son arrivée ici avait tout de même été brutale et elle avait mal à plusieurs endroits. Quand elle serait seule, la première chose à faire serait de bien vérifier son état de santé. Un os fêlé pouvait conduire à un drame si ce n'était détecté. elle n'avait pas trop de soucis pour bouger, c'était déjà ça.

La proposition de la démone était pour le moins... inattendue. S'assoir et discuter? Ce n'était pas vraiment ce que l'on était en droit d'attendre d'une créature maléfique. Ou censée être maléfique? Après tout, on n'en savait rien. Peut-être que seuls les mauvais grains arrivaient sur Terra, pour une raison qui lui était obscure. Quoi qu'il en soit, la balle semblait maintenant être dans son camp. Semblait car l'invitation à discuter ressemblait plus à un ordre qu'autre chose, mais ce n'était pas le genre d'activité que l'on pouvait force quelqu'un à faire. Elle se laissa un peu de temps pour réfléchir en revenant sur ce qu'elle avait dit un peu avant.

"Juste pour clarifier un peu la situation, n'allez pas vous imaginer que je propose de servir tous ceux qui sont plus forts que moi. C'était une proposition où j'en retirais également quelque-chose, et je n'ai lancé ça que parce que vous avez l'air d'être quelqu'un avec suffisamment d'honneur et de respect pour tenir vos engagements. Jamais une personne sans foi ni loi n'aurait pu m'entendre prononcer ces mots, aussi forte soit-elle."

Et au passage ça ne coûtait rien de montrer qu'on avait aussi sa petite fierté, même si elle était bien plus humble que celle de son interlocutrice. Pour ce qui était de la proposition, ça pouvait être à double tranchant. Tout dépendait du prix qu'elle demanderait, mais ça, il n'y avait aucune chance qu'elle le lui révèle avant le moment venu. Mais si elle refusait, ça risquait la mettre encore plus en colère qu'elle ne l'était au début. Au final, la situation ne s'était guère améliorée. Quitte à prendre des risques, autant y aller franco. Elle se décoinça du mur avec un petit rictus de douleur.

"Payer d'une manière ou d'une autre, hein? Et je suppose que les richesses matérielles ne vous intéressent pas. Soit, mais comprenez que j'ai tout de même besoin de certaines garanties. Je ne voudrais pas perdre un bras pour avoir appris que l'enfer a des routes pavées. C'est que je n'ai jamais rencontré d'être infernal et que sur Terra vous êtes plutôt dépeints comme maléfiques et retors. Vous ne m'avez pas vraiment l'air ainsi mais je ne sais pas à quoi m'attendre, donc si vous pouviez au moins me dire que vous n'allez pas me charcuter ou me prendre mon âme, ce serait déjà un soulagement. Mis à part ça, j'accepte volontiers."

C'était un petit peu osé, mais ça permettrait d'en apprendre d'avantage sur Keleth, quelle que soit sa réaction. Au pire quoi, elle ne comprendrait pas que la demi-dragonne puisse être inquiète à ce sujet et la prendrait pour une simple d'esprit? Ce ne serait peut-être pas plus mal. Sa survie ici dépendrait principalement de son intelligence, alors cacher ses capacités pourrait se révéler bénéfique. Et au milieu de tout ça, elle avait hâte de sortir d'ici. D'une part parce que la proposition de la démone était en partie pour l'éloigner de son sanctuaire privé et qu'il valait mieux se conformer à son désir de ce côté là, et d'autre part car elle voulait voir à quoi pouvaient bien ressembler les enfers.
Journalisée
Keleth
Avatar
-

Messages: 399



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Avril 29, 2016, 06:41:15 »

" Si vous le dites. "

Bon au moins s'était elle relevée, et c'était le principal pour la démone, qui n'appréciait clairement pas que les gens restent inférieur à elle, même si la différence de puissance pouvait être écrasante. Être à terre, c'était être vaincu, et pour le coup la mi-dragonne, malgré tout les dangers qu'elle venait de défier, le dernier étant la colère passagère de la démone vis-à-vis de l'intrusion dans son domaine personnelle, avait réussit à s'échapper de ceux-ci avec un talent qui méritait qu'on le reconnaisse, si bien qu'elle n'avait rien à faire les fesses contre la terre sèche et la roche pointue. Toutefois, Keleth remarqua facilement que la femme ne tarda pas à se trouver un autre support, grimaçant un peu dans sa position verticale, ce qui laissa comprendre à l'Exécutrice que son invité du jour avait surement reçue quelques blessures lors de sa fuite, ou de sa chute durement réceptionnée sur le sol de cette zone d'entraînement. Le genre de blessures qui ne pouvaient plus déranger la femme démoniaque, mais qui restaient généralement handicapante pour les personnes naturelles, dont la forme était purement charnelle. A l'occasion, si elle restait assez longtemps en ces lieux, Keleth ne manquerait pas d'aller chercher un onguent pour qu'elle puisse au moins diminuer ces douleurs, mais elles étaient loin d'y être.

" Juste pour clarifier un peu la situation, n'allez pas vous imaginer que je propose de servir tous ceux qui sont plus forts que moi. C'était une proposition où j'en retirais également quelque-chose, et je n'ai lancé ça que parce que vous avez l'air d'être quelqu'un avec suffisamment d'honneur et de respect pour tenir vos engagements. Jamais une personne sans foi ni loi n'aurait pu m'entendre prononcer ces mots, aussi forte soit-elle.
 -  Encore une fois tu me flattes, mais restes prudente, tu ne sais pas encore sur qui tu es tombée."

Keleth était pour le coup assez contente que la femme lui soit tombée dessus. Dans le fond, la chance de la jeune femme semblait être particulièrement tenace, car même si elle avait traversée un portail vers les enfers, portail qui somme toute la sauvait déjà d'un danger des plus rudes pour elle, elle avait en plus eut l'occasion d'apparaître dans un endroit reculé de l'habitat démoniaque, naturellement exempt de démon. Enfin, cette chance lui avait permise d'éviter d'infini danger, veillant au coeur des Enfers, pour finalement atterrir dans les jambes d'une des femmes les plus intriguée par la culture humaine, notamment parce qu'elle avait vécue des centenaires, voir des millénaires à la surface, et qu'elle avait prit l'humanité et les autres étrangetés de Terra pour des sources de renouvellements et d'innovations capables de toujours plus la surprendre. N'importe quel démon aurait eut tôt fait de profiter de la semi-dragonne, l'emportant avec lui pour quelques vils projets, puis finalement pour la vendre à quelques tortionnaires qui l'auraient utilisée comme un jouet de distraction pour qui paye le plus, mais ce n'était pas le cas de Keleth. Elle appréciait ces créatures faibles, et avait même tendance à les protéger, parfois à ses dépends, surtout quand elle finissait convoquée par inadvertance... mais bon...

" Payer d'une manière ou d'une autre, hein? Et je suppose que les richesses matérielles ne vous intéressent pas. Soit, mais comprenez que j'ai tout de même besoin de certaines garanties. Je ne voudrais pas perdre un bras pour avoir appris que l'enfer a des routes pavées. C'est que je n'ai jamais rencontré d'être infernal et que sur Terra vous êtes plutôt dépeints comme maléfiques et retors. Vous ne m'avez pas vraiment l'air ainsi mais je ne sais pas à quoi m'attendre, donc si vous pouviez au moins me dire que vous n'allez pas me charcuter ou me prendre mon âme, ce serait déjà un soulagement. Mis à part ça, j'accepte volontiers.
 -  Ah c'est vrai que les humains disent cela de nous. Alors permets moi de corriger un détail, seuls les êtres les plus faibles usent de ce stratagèmes, pour la simple et bonne raison qu'ils ont besoin de puissance, et que l'âme est le contenant de l'intégralité des sources magiques d'un être vivant. Non seulement pour quelqu'un comme moi ce n'est pas nécessaire, mais en plus je suis exempt d'énergie psychique ce qui réduit ma capacité à de telles pratiques à Néant. "

Le mensonge n'était pas non plus de l'ordre des attributions de la démones pour de nombreuses raisons, notamment parce qu'elle avait apprise, en ces lieux même, de nombreux code d'honneur de la part de l'Ancêtre, avant que la folie ne l'emporte. Bien sur elle était capable de mentir, mais dans ces cas là, c'était simplement par jeu, et vu le regard des plus sérieux de Limuna, sans parler de toutes ses précautions, elle ne pouvait tout simplement pas se permettre de la tromper d'une quelconque manière, par simple raison de fierté et de droiture. En tout cas, à mesure qu'elles parlaient, la démone observait toujours plus la demoiselle présente avec elle, et ne pouvait que remarquer que la douleur qu'elle semblait ressentir devait être particulièrement vive. Cela replaçait la considération de Keleth pour l'état de la dragonne, il ne servait pas à grand chose qu'elle fasse attention à elle si les blessures de la mi-dragonne finissent par lui faire perdre connaissance, c'était même complètement stupide. Pourtant elle voulait être certaine que la femme comprenait bien le lieu où elle s'était retrouvée avant de quitter le terrain d'entraînement, car une fois au dehors, plus d'un démon pouvait croiser leur chemin, encore plus maintenant que le Cocyte était devenu bien plus accessible au reste de l'infernat. Marquant une pause dans son propos, elle alla rapidement chercher ses sabres, puis se redresse et regarde Limuna avec une certaine pointe... d'intérêt.

" Écoutes, la première info que je vais te donner est simple et concise : Ici, tout le monde peut vouloir profiter d'une personne aussi faible que toi, encore plus quand elle est aussi belle et sauvage d'apparence, alors si tu veux t'en sortir, suis bien ces instructions, et considères qu'il s'agit de ton paiement pour l'information : Suis moi, ne me quittes pas d'une semelle, et surtout, sois moi parfaitement soumise en toute circonstance. Allez viens, la deuxième informations je vais te la dire en route, charmante voyageuse. "

Lui tournant le dos, elle se dirige tranquillement vers les escaliers en veillant bien à ce que la mi-dragonne soit derrière elle, et commence à descendre les marches escarpées avec attention, veillant à ce que sa "suivante" amoindrie puisse aussi parvenir à pratiquer ce passage particulièrement tordue sans manquer de partir en avant, et de s'écrouler sur de nombreux, très nombreux mètres. Dans le fond ce n'est pas pour rien que la démone s'était mise en avant, avait pris le risque de tourner le dos à une personne qui pouvait être effrayée, et imprévisible : si elle perdait le contrôle et tentait de fuir, ou dérapait tout simplement à cause d'une douleur soudaine et incontrôlable, elle aurait tôt fait de la rattraper dans son élan d'un geste sec, lui évitant bien des peines, mais ça bien sur, elle n'irait jamais lui avouer. Elle était une démone bon sang, pas une sainte, et elle ne voulait pas que le moindre mot déplacé de la part de Limuna ruine sa réputation de terreur démoniaque. En tout cas, tandis qu'elles continuent de descendre les marches, prudemment surement du côté de la mi-dragonne qui a dut remarquer le manque de marge de manoeuvre pour se déplacer, Keleth se remet à discuter, ou plutôt à exprimer ses desire rata pour s'occuper de la dragonnette et de garder un oeil sur elle malgré sa présence aux enfers :

" Bon... saches aussi que je suis... un membre connu de l'univers démoniaque, l'exemple même de ce que vous appelleriez la "justice", mais cela aux yeux des démons. Ainsi j'aimerais que tu agisses avec le plus de respect possible tant que nous sommes en présence d'autrui, le meilleure serait que tu sembles me craindre. Si ils pensent que tu es juste un amusement que j'ai ramené par pure envie, tu seras en sécurité. Enfin... "

Le bruit cristallin d'une lame tirée du fourreau se fait entendre, et avant même que la mi-dragonne puisse comprendre ce qu'il vient de se passer, Keleth venait de trancher l'avant du maillot de la jeune femme, libérant une poitrine couverte de légères écailles sur le rebord, mais dont la forme semblait parfaite, et la rondeur donnait presque envie à la démone de venir y porter les mains sans réfléchir un seul instant de plus. Elle ne le fit pas, contemplant juste cette poitrine d'un air intéressée avant de sourire.

" Considères donc que cette vision offerte par mon coup d'épée est le deuxième paiement pour ma deuxième information. Maintenant je t'écoutes, désormais tu peux fixer le prix comme tu le souhaites pour chaque information que tu souhaite me demander, selon ce que tu imposes, j'accepterais ou non. "
Journalisée

Limuna Rosu
Créature
-

Messages: 37



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Avril 29, 2016, 09:12:49 »

Les plus faibles, hein? Keleth se considérait donc comme forte parmi son peuple, même si ça, ça faisait peu de doute dès le départ. Et pourtant elle ne pourrait pas utiliser la magie? Ses capacités martiales devaient vraiment être impressionnantes, dans ce cas. La plupart des démons qui arrivaient donc sur Terra étaient les plus faibles, s'adonnant à une chasse en vue de puissance. Pour gravir les échelons sociaux, peut-être? Une société basée sur les compétences personnelles, éventuellement le lignage. La femme devant elle serait très certainement de la haute noblesse, dans ce cas. Et ce n'était pas son ton fier et hautain qui allait discréditer cette hypothèse. Bien, bien, à ce rythme elle n'aurait pas beaucoup de questions à poser.
Dans tous les cas, elle était rassurée. Il ne semblait pas qu'elle soit une sadique invétérée, il y avait ainsi peu de chances que ça se termine en séance de torture. Elle la regarda ramasser ses épées. Pas besoin d'être expert pour voir que la qualité était sans égale. Ce qui la taraudait à ce propos, c'était de savoir si elles avaient été forgées en enfer ou ailleurs. S'il y avait des démons forgerons, c'est que leur mode de vie n'était pas si différent de celui des humains. De ce qu'elle avait pu en déduire pour l'instant, les deux cultures semblaient avoir beaucoup de points communs, même si le nombre impressionnant d'ethnies humaines offrait plus ou moins de divergence selon les cas. Les gens d'Ashnard ne seraient guère dépaysés, en tout cas.

"Parfaitement soumise en toute circonstance? Et vous ne vouliez pas que je vous serve? Je n'y vois pas une grande différence. Et dois-je considérer vos compliments sur mon physique comme de la flatterie, ou comme moi vous ne faites qu'exprimer ce que vous pensez?"

Il y a peu de choses capables d'énerver Limuna, mais pour quelqu'un qui cherche des réponses il n'y a pas pire que les gens qui se contredisent. Et sur ce coup, on peut dire que Keleth avait fait fort. Les mots étaient sortis tous seuls, avant même qu'elle n'ait le temps de s'en empêcher. Elle reprit la parole sans attendre pour rattraper la situation.

"C'est bien ce genre de comportement que je dois éviter en publique, n'est-ce pas?"

Elle espérait que ça passerait. La démone lui tournant le dos pour sortir de la pièce, elle imagina que oui. Mais c'était étrange de faire appeler belle et charmante. D'habitude elle passait plutôt pour une sorte de monstre. Certains l'avaient déjà prise pour un démon, ce qui en cette situation la ferait presque sourire. Faible, elle l'était physiquement, oui. Pas plus qu'un humain lambda, ce qui ne veut pas dire grand-chose en soi. Elle prit sur elle d'obéir et de suivre la guerrière dans des escaliers étroits. Malgré ses contusions elle s'en sortait sans mal. Plutôt agile à la base, ce n'était pas non plus la première fois qu'elle finissait au milieu de nulle part dans un état similaire.

Un membre connu de l'univers démoniaque? Elle ne s'était pas trompée, alors. En tant que vagabonde, la justice était un concept qu'elle avait bien du mal à appréhender. De son point de vue, chacun faisait ce qu'il voulait, et si quelqu'un n'était pas content, à lui de se débrouiller avec la personne. Quant à la craindre, oh elle la craignait, elle avait bien deviné de quoi elle était capable. C'est juste qu'elle le vivait suffisamment bien pour ne pas le montrer. Ça ne devrait pas être trop difficile de jouer la comédie. Limu n'était pas rompue à cet exercice, mais elle avait déjà vu des humains se comporter de la sorte. Elle n'aurait qu'à les imiter si besoin.
Bien qu'elle fusse sur ses gardes, le coup d'épée la prit par surprise. S'il n'y avait eu le bruit du fourreau, elle n'aurait peut-être même pas réagi du tout. Cependant, son temps de réaction était beaucoup trop lent comparé à la vitesse de Keleth. Aussi le soutien-gorge qui lui servait de haut était-il déjà tranché lorsque son réflexe défensif inconscient, qui consistait en une puissante nova de feu sur 10m dans toutes les directions se déclencha. La démone n'eut aucun mal à l'esquiver, surtout qu'ici la puissance des flammes était privilégiée par rapport à leur vitesse. Elle apparaissait maintenant torse nu, sans rien dont elle aurait pu se servir pour cacher sa poitrine à part ses mains. Ce qu'elle ne fit pas, la pudeur étant pour elle un concept à peu près aussi vague que la justice.

"Ah, désolée, c'est un réflexe de défense. Les humains et la plupart des créatures se retrouvent à l'état de charbon avant de m'atteindre. La meilleure défense c'est l'attaque, comme on dit. Je... pense qu'il vaudrait mieux éviter de me surprendre en publique, ça pourrait faire désordre."

Jusqu'à maintenant, la démone n'avait pu juger que de ses capacités physiques, mais connaissant désormais une partie de ses pouvoirs, la considérerait-elle toujours comme faible? Par rapport à elle, très certainement, mais comparée à des démons moins puissants, qui sait? Heureusement, elle n'avait révélé ni sa puissance maximale, ni le fait qu'elle pouvait contrôler les flammes ou créer du feu ailleurs qu'à partir de son corps.

"Ma première question sera en rapport. Et peut-être salutaire pour moi si on venait à être séparée. De manière générale, dans quelle mesure les démons sont-ils sensibles au feu et aux douleurs qu'il engendre? Quant au paiement, je vous révèlerai quelque-chose à propos de mon pouvoir qui pourra vous intéresser si nous restons ensemble un moment."

Son interlocutrice semblait intéressée par son corps. Sexuellement, peut-être? Impossible d'en être vraiment sûre pour le moment. Si c'était ça, ça ne poserait pas trop de problèmes pour poser des questions, mais en attendant de pouvoir le vérifier, elle n'avait qu'une monnaie d'échange: son savoir. En supposant qu'elle trouve de quoi attirer son attention, car même si elle connaissait surement beaucoup de choses sur Terra que la démone devait ignorer, elle doutait que la plupart des informations puissent susciter sa curiosité.
Journalisée
Keleth
Avatar
-

Messages: 399



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Avril 29, 2016, 11:07:18 »

" Parfaitement soumise en toute circonstance ? Et vous ne vouliez pas que je vous serve ? Je n'y vois pas une grande différence. Et dois-je considérer vos compliments sur mon physique comme de la flatterie, ou comme moi vous ne faites qu'exprimer ce que vous pensez ? ... C'est bien ce genre de comportement que je dois éviter en publique, n'est-ce pas ? "

Pendant un instant, la démone avait vraiment eut l'occasion de se dire que son invité involontaire n'avait pas vraiment compris le message qu'elle lui avait passée, mais fort heureusement, les derniers propos qu'elle avait énoncée eurent le don de la rassurer, si bien qu'elle ne fit pas de commentaires supplémentaire sur ce dont elle venait de réagir, pour finalement se diriger vers la sortie du lieu d'entraînement. Rares étaient ceux qui finissaient en enfer, mais il y avait bien une règle à conserver en permanence dans un coin de sa tête, si tu étais faible, il y avait tout intérêt à ce que tu gardes la tête bien basse, de manière à ne pas encourir le courroux de ceux qui t'étaient supérieur, et pour le coup la mi-dragonne semblait avoir comprise en partie cela, chose qui allait leur permettre de traverser le Cocyte sans trop de difficultés normalement. Après, quelques surprises n'étaient pas à oublier, mais dans l'aspect général des choses, Keleth était plutôt positive sur la lucidité de la jeune femme, assez pour en tout cas continuer ses explications plutôt que de soumettre par la force cette jeune femme. Pour autant, elle n'allait pas manquer de s'amuser, et c'est bien pour cela qu'elle avait eut le don de trancher le soutien-gorge de la demoiselle, tout en parlant, si bien qu'elle fut en effet prise de cours quand soudainement le système de défense de Limuna se mit en marche.

Ce fut une soudaine explosion qui débuta juste devant ses yeux, et étant toutes les deux dans un lieu clos, celle -ci se propagea à une vitesse folle, obligeant la démone à être sérieuse, et à se projeter en arrière, dans l'escalier escarpé, pour se laisser chuter un petit moment afin de se mettre hors de portée immédiate des flammes vives de son invité. Se rattrapant ensuite avec une agilité surhumaine sur l'une des marches plus bas, et observant la déflagration arriver à toute vitesse, elle dégaina une de ses armes hâtivement, la ramena à proximité de son bras, et fit un large mais rapide arc de cercle au dessus de sa tête, moyen simple de faire un vif appel d'air qui amena les flammes à la contourner pour ensuite s'évanouir plus loin, tandis que le reste de celle-ci étaient déjà remontée pour déboucher sans le moindre doute dans la grotte qui servait de lieu de recueil pour l'Exécutrice. Finalement, quand les langues enflammées s'évanouirent, puis disparurent complètement, tout ce qui restait était de la roche lissée, portant par endroit des traces de carbonisation, laissant entendre la chaleur des flammes utilisées par la mi-dragonne, qui quand à elle, semblait un peu confuse de cette soudaine explosion, observant la démone une quinzaine de mètres plus bas. Keleth s'apprêtait d'ailleurs à lui offrir une remarque bien sentie, mais la demoiselle prit les devant pour s'exprimer vis-à-vis de cette ... surprise inopportune.

" Ah, désolée, c'est un réflexe de défense. Les humains et la plupart des créatures se retrouvent à l'état de charbon avant de m'atteindre. La meilleure défense c'est l'attaque, comme on dit. Je... pense qu'il vaudrait mieux éviter de me surprendre en publique, ça pourrait faire désordre.
 -  Il faudrait surtout que tu apprennes à maîtriser cela pour ne pas carboniser un jour une personne que tu apprécies, mais bon, ce n'est pas dépendant de ta personne, je ne peux donc pas t'en vouloir pour cela... "

Elle soupira longuement, et rangea son arme rapidement dans son fourreau avant d'attendre tranquillement que la mi-dragonne la rejoigne afin de continuer cette longue descente vers la difficile falaise qui se trouvait plus loin. Un système de défense comme celui de Limuna était particulièrement efficace quand on avait la main mise dessus, mais si il s'agissait d'un sort qui se déclenchait automatiquement à la moindre surprise, cela pouvait virer au drame, et la démone avait bien du mal à considérer cela comme d'une véritable utilité pour le moment, même si la femme en sa compagnie avait là un avantage incroyable qui pourrait lui être extrêmement utile dans quelques événements futures. En tout cas elles reprirent leur descente, tranquillement, sans un mot, et l'Exécutrice commençait à se demander si Limuna allait se permettre de lui poser quelques questions afin de rompre le lourd silence qui s'était installé suite à cet événement des plus déstabilisants, à tel point qu'elle hésitait à lui révéler d'elle-même certaine chose pour que la discussion reprenne. Finalement elle n'en eut pas besoin, car elle entendit sous peu la voix de sa nouvelle rencontre s'élevée doucement, fébrilement, afin de lui demander certaines choses, tout en précisant directement ce qu'elle comptait offrir en échange.

" Ma première question sera en rapport. Et peut-être salutaire pour moi si on venait à être séparée. De manière générale, dans quelle mesure les démons sont-ils sensibles au feu et aux douleurs qu'il engendre ? Quant au paiement, je vous révélerais quelque-chose à propos de mon pouvoir qui pourra vous intéresser si nous restons ensemble un moment.
 - Cela me parait tout à fait viable, j'acceptes. "

Révéler les faiblesses d'une race entière ? Pas vraiment dans le fond, étant donné que pour le coup les démons étaient tout aussi diversifiés que les humains, certain arborant une apparence de bipède classique, alors que d'autres se rapprochant bien plus de l'amas grotesques et sans logiques, tout en passant par le mi-humain mi-monstrueux, donc l'aspect vil semblait être la principal ressource de peur dans les écrits écclésiastiques. Toutefois, l'âme étant ce qu'elle était, il fallait aussi se rendre compte que les créatures démoniaques avaient généralement quelques points communs, des faiblesses et des haines naturelles qui provoquaient généralement la possibilité des autres espèces moins puissantes la capacité de les vaincre, ou du moins de faire jeu égal avec eux. En cela, la démone pouvait répondre, tout en se gardant bien d'exprimer ses propres faiblesses, celles-ci étant un poil différentes étant données que la démone possédait une nature quasiment exempt d'énergie démoniaque, chose qui avait eut le don de la bannir du clan Lilith le temps qu'elle accomplisse l'intégralité de l'entraînement de l'Ancêtre, et revienne avec une capacité martiale capable de faire tomber même les pus puissants êtres existants en ces terres... Enfin, elle divaguait, et commença donc à répondre à la dragonne, d'un air distrait :

" Pour être tout à fait honnête, les démons ont très peu de sensibilités magique. J'entends par là qu'un assaut magique, produit par un être, ne les blessera pas autant qu'une entité charnelle. Toutefois ils y sont sensibles, que ce soit des flammes, de l'eau, ou un quelconque autre élément. Il en vas de même pour les brûlures, elles restent douloureuses, mais pour autant elles ne vont pas handicaper un démon qui s'en retrouve couvert. Seule exception, mais les arts sacrés produit par les anges sont fait pour nous atteindre, si bien que nous supportons très mal les assauts portés avec l'aide de cet élément. "

Elles arrivaient à la sortie de ces escaliers traîtres et tortueux, si bien que la démone souriante se hâte de descendre les dernières marches, puis fit signe à la jeune femme de ralentir le pas, avant de lui faire un signe rapide, impliquant qu'elles allaient devoir faire attention.

" A partir d'ici, nous sommes visibles, si bien que je te demandes de me répondre que si je te parles, de manières à nous assurer qu'aucune mauvaise oreille ne vienne captée nos échanges. Alors, dis moi donc ton secret, pendant ce temps là nous allons suivre ce petit chemin, puis tu t'installeras sur mon dos le temps que je descende cette falaise, d'accord ? "
Journalisée

Limuna Rosu
Créature
-

Messages: 37



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Avril 30, 2016, 12:06:22 »

Les explications, bien qu'intéressantes, ne répondaient pas vraiment à la question qu'elle avait posée. Elle lui parlait de magie, alors que ce qu'elle voulait était la résistance par rapport au feu, pas aux sorts de feu. Enfin, soit. Elle devrait révéler un peu de ses capacités, comme promis, pour que la démone puisse comprendre un peu mieux le sens de sa question. Bien qu'elle n'y connaissait absolument rien en magie, l'information pouvait se révéler utile malgré tout. Le fait qu'elle ait pu répondre à une question aussi vague indiquait qu'il y avait tout de même des caractéristiques communes aux démons.

"Je crois qu'il y a méprise. Quand je parlais de sensibilité au feu, j'entendais un feu ordinaire. Car voyez-vous ma capacité est certes surnaturelle mais en aucun cas magique. Les flammes que je crée sont on ne peut plus naturelles. Pour avoir déjà eu l'occasion de tester, une résistance à la magie n'est d'aucune utilité dans le cas présent. Cependant, pour en venir aux informations que je vous dois, sachez que je peux contrôler le feu à ma guise. De manière générale, pas seulement celui que je produis. Et le coup de tout à l'heure représentait à peu près le quart de mes capacités maximales."

Pour appuyer le geste à la parole, elle créa une sorte de petite wyrm composée de flammes qui sorti de sa main pour aller virevolter un peu à la vue de Keleth avant de disparaître purement et simplement.
Perdue dans ce qu'elle disait, elle n'avait pas vraiment fait attention au paysage alentour. Elle s'arrêta net à la vision de l'étendue gelée qu'elles étaient censées traverser. Elle avait déjà du mal avec l'hiver sur Terra, mais ça, avec encore moins de vêtements que d'habitude, elle n'imaginait même pas de pouvoir voyager jusqu'à l'autre bout. Elle était sensible comme un humain, ni plus ni moins, mais c'était psychologique. Son côté lézard de feu, peut-être? En tout cas elle ressentait le froid plus intensément que la plupart des gens.

"Et mer... *soupir*. 4h. C'est le temps pendant lequel je peux maintenir des flammes sur moi-même, car sans ça je vais mourir gelée avec un froid pareil. Vous pensez qu'il est possible d'arriver de l'autre côté dans cet intervalle?"

Elle lui avait intimé de ne lui parler que lorsqu'elle le lui demanderait, mais Limuna estima que le sujet était assez grave - en tout cas de son point de vue - pour qu'elle en fasse part sans qu'on lui demande. Il est vrai qu'à choisir, elle aurait largement préféré un paysage de flammes et de lave, là elle aurait été chez elle. Mais surement que ce genre d'endroits existaient aussi, il y avait peu de chances que les enfers soient une terre entièrement glacée. En revanche Keleth ne semblait pas du tout craindre les basses températures, vu la façon dont elle était habillée et le fait qu'elle semblait considérer ça plus comme une ballade qu'autre chose. Décidément, les surprises n'allaient pas manquer dans la région.
Elle inspecta la falaise. C'était abrupt, mais pas dénué de prises. Malgré les petites douleurs dues à ses hématomes, elle y arriverait. Elle n'en était pas à son coup d'essai.

"Je peux descendre cette falaise seule. Je ne voudrais pas être un fardeau pour vous."

Par cela, la demi-dragonne n'entendait pas qu'elle ne voulait pas être portée, mais que si quelqu'un les observait ça risquait de nuire à la réputation de la démone. Mais comme elle lui avait indiqué qu'elles seraient peut-être écoutées à partir de maintenant, elle n'allait pas le dire franchement. Elle espérait que Keleth comprendrait le sens de son message. Au cas où, elle fit semblant de chercher quelqu'un en regardant autour d'elle pendant quelques secondes. Non pas qu'elle cherchait vraiment qui que ce soit, mais ça devrait aider à saisir le véritable sens de sa phrase. Etant donné sa position importante dans la société démoniaque et ce qu'elle avait dit sur les apparences ainsi que le fait d'être observée, les jeux politiques devaient être monnaie courante dans le coin, aussi avait-elle surement l'habitude de lire entre les lignes. Mais en attendant d'en savoir plus, elle devrait jouer la sécurité. D'ailleurs, elle venait de réaliser qu'il lui manquait une information importante, mais qu'elle ne pouvait pas lui demander maintenant. Comment devait-elle s'adresser à la démone? Elle se doutait qu'elle ne devrait pas l'appeler par son nom. Si elle devait passer pour un simple amusement, devait-elle l'appeler maitresse? Ou peut-être excellence vis-à-vis de sa position sociale? Ou bien encore un titre inconnu qui n'a cours qu'aux enfers. Si l'occasion se présentait, il faudrait régler cette question avant d'arriver dans un endroit plus fréquenté.
Journalisée
Keleth
Avatar
-

Messages: 399



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Avril 30, 2016, 03:24:14 »

" Je crois qu'il y a méprise. Quand je parlais de sensibilité au feu, j'entendais un feu ordinaire. Car voyez-vous ma capacité est certes surnaturelle mais en aucun cas magique. Les flammes que je crée sont on ne peut plus naturelles. Pour avoir déjà eu l'occasion de tester, une résistance à la magie n'est d'aucune utilité dans le cas présent. Cependant, pour en venir aux informations que je vous dois, sachez que je peux contrôler le feu à ma guise. De manière générale, pas seulement celui que je produis. Et le coup de tout à l'heure représentait à peu près le quart de mes capacités maximales. "

Keleth ne s'exprima pas sur le sujet, mais cette information restait particulièrement intéressante pour le simple fait qu'elle lui permettait de savoir que la femme, même dans sa défense, n'était pas un potentiel danger pour elle, que la force qu'elle contenait ne pouvait pas devenir assez violente et sauvage pour l'affecter plus que de raison. Par contre, elle s'était trompée sur ce qu'elle lui demandait, et ainsi, elle se sentait un peu mal à l'aise, si bien qu'elle se disait qu'elle allait recadrer le tir sous peu avant de continuer à blablater, ne voulant pas non plus la décevoir, ou lui faire croire que le marché qu'elles avaient passées étaient vicié. Elle respectait sa part de l'engagement, alors elle se voyait mal ne pas faire de même, et alors qu'elles continuaient leurs progression, la démone se reprit sur ses précédentes paroles, avec un ton presque professorale, comme si elle se trouvait être une enseignante, et son invité, une élève modèle qui saurait l'écouter avec attention. Bien sur, elle ne s'attendait pas à ce que la mi-dragonne boit ses paroles, mais pour autant elle pouvait toujours garder en tête les informations les plus importantes, et en cela, c'était bien assez suffisant pour Keleth, qui souhaitait quand même que les choses restent sur un pied d'égalité entre elle et Limuna, quelque-soit l'évoluton de leur situation :

" Permets moi alors de me corriger juste un instant. Nous sommes aussi physique que des êtres humains, si bien qu'en dehors de quelques protections, nous pouvant tout aussi bien brûler que vous. La seule différence, c'est que nous sommes bien plus endurant que vous physiquement. "

Elle ne sembla pas réagir au début, plongée qu'elle était dans la contemplation muette de l'univers dans lequel vivait Keleth, le Cocyte, cet enfer d'une température extrême, où le froid terrible t'oblige à t'endurcir pour ne pas mourir sur place, et où le moindre faux pas peux te faire plonger dans une mare gelée qui ne te laisseras jamais t'échapper à tes futurs tourments. La démone remarqua bien que même si cette vue pouvait avoir quelques splendeurs à l'origine, Limuna semblait particulièrement peu apprécier le lieu, et la démone avait quelques doutes sur les raisons de cela, le premier étant qu'une entité liée au feu de manière naturelle ne devait pas vraiment bien supporter ce genre de climat, chose qui d'ailleurs se vérifia quand la voyageuse reprit la parole avec un empressement un peu soudain, comme si il lui semblait parfaitement nécessaire d'avertir son hôte que les événements futurs pouvaient vite tourner bien tragiquement à ce rythme.

" Et mer... 4h. C'est le temps pendant lequel je peux maintenir des flammes sur moi-même, car sans ça je vais mourir gelée avec un froid pareil. Vous pensez qu'il est possible d'arriver de l'autre côté dans cet intervalle ?
 -  Ne t'inquiètes pas, il nous faudra moins de quatres heures pour atteindre notre destination, je peux te l'assurée, et même si tu venais à mésestimer ce temps, je te l'ai promis, je ne te laisserais pas en plan, tu es mon invitée et mon devoir est de veiller sur toi. "

Ces mots auraient put être dangereux si elles étaient espionnées, mais Keleth était une personne d'une fine et précise conscience, elle pourrait remarquée le moindre fauteur de trouble à une grande distance, et sa prudence d eplus tôt n'avait vraiment d'applications que si elles venaient à croiser une autre entité démoniaque, chose qui ne pourra se produire tant qu'elle n'auront pas descendue la falaise. Au passage, la démone et Limuna commençaient à se rapprocher rapidement du rebord le plus praticable pour la descente, ce qui laissait dés lors une question à la femme aux airs dominateurs, mais est-ce qu'il était bien viable de prendre Limuna sur son dos pour faire la longue désescalade ? Après tout, elle ne semblait pas tant souffrir, ce qui pouvait la laisser croire que la jeune femme aurait normalement toutes les capacités pour faire cet effort physique, mais d'un autre coté elle ne voulait pas non plus risquée que la demoiselle ne mésestime son endurance, et vienne soudainement à perdre le contrôle d'un de ses membres pour finalement lâcher prise et finir cent mètre plus bas, dans un état peu appréciable. Elle y pensait encore d'ailleurs quand elles s’arrêtèrent au bord de cette descente, et finalement ce fut la mi-dragonne qui se permit quelques propos à ce sujet avant même que la démone n'en parle, ce qui ne manqua pas de plaire à cette dernière, non sans en plus la faire sourire en réaction de la lucidité de son invité.

" Je peux descendre cette falaise seule. Je ne voudrais pas être un fardeau pour vous.
 -  Si tu en es certaines je ne dirais pas non, mais plus nous allons descendre, et plus la roche se refroidiras, deviendra glissante. Je ne veux pas non plus risquer la vie d'une personne dont je viens d'acquérir la garde, tu comprends ? "

Ses propos relativement ambigus devraient permettre à Limuna de comprendre que la démone avait largement apprise, en ses biens nombreuses années d'existences, à jouer sur sa façon d'exprimer les choses, de manière à toujours laisser le doute sur son comportement et sur les situations dans lesquelles elle se retrouvait. Déjà en cela, elle comptait rassurée la jeune femme en sa compagnie, quoiqu'il se passe, elle avait la maîtrise des événements et ne risquerait pas de détruire le petit jeu de théâtre qu'elle avait prévue de mettre en scène pous justifier la présence d'une non-démone aux enfers. Ensuite, elle lui expliquait par là les raisons pour lesquelles elle se voyait bien mal la laisser descendre la paroi seule, et ce même si cela pouvait se faire se poser des questions à d'autres entités démoniaques qui les apercevrait de loin. Après il y avait un avantage, mais avec sa longue queue draconique, son corps relativement puissant d'apparence, et sa manière de se vêtir, la femme pouvait être méprise de loin pour une membre de la caste démoniaque, ce qui éviterait qu'un cureux passant dans les environs ne viennent s'encquérir de l'étrangeté qu'il venait d'observer depuis la route principale, et c'est d'ailleurs cela qui permit à Keleth de faire son choix, observant la mi-dragonne avec un air tendre avant de lui faire signe d'approcher.

" Non, décidément je ne peux pas prendre le risque que tu pratiques cette voie sans l'avoir déjà connue. J'insiste pour que tu viennes te placer sur mon dos le temps que nous arrivions en bas, ne t'en fais donc pas pour mon statut. Même si cela est honorable pour une charmante servante d'être aussi docile et prévenante de son plein gré. "

Elle ne manqua pas de se tourner vers elle en disant cela, présentant son dos au reste de l'immense grotte qui constituait le Cocyte, et lui offrit un léger clin d'oeil accompagné d'un sourire à faire fondre le plus résistant des coeurs. Elle savait se montrer chaleureuse quand elle le voulait, et Limuna méritait bien de la voir sur son meilleur jour, les efforts qu'elle faisait pour répondre à ses exigences étant en tout point louable, et donnant clairement envie à la démone de se démener pour s'assurer qu'il ne lui arrive rien de préjudiciable. En tout cas, elle ne tarda pas à se retourner de nouveau, devant la paroi, puis fit signe à la mi-dragonne de monter sur ses épaules, attendant patiemment qu'elle le fasse pour finalement faire une dernier demi-tour, et reculer de quelques pas pour se trouver en bord de falaise, soufflant doucement avant de faire un petit bon en arrière, et de se rattraper tout en douceur sur la paroi, amortissant l'effet du mouvement avec le reste de son corps pour rassurer sa camarade sur son agilité et sa capacité physique à les descendre toutes les deux jusqu'en bas. Plus, Keleth ne s'était pas doutée de cet avantage, mais la proximité avec Limuna faisait qu'elle pouvait profiter de la chaleur que s'offrait la semi-dragonne par le biais de ses pouvoirs pour éviter de se refroidir à cause de la température extrême, chose que Keleth eut le don d'apprécier, au point de taquiner la femme sur son dos, à voix basse.

" Eh bien que de chaleur, est-ce que je te mettrais dans tout tes états pour que tu sois aussi douce à mon contact ? "
Journalisée

Limuna Rosu
Créature
-

Messages: 37



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Mai 10, 2016, 01:02:27 »

Bon, et bien, la descente se ferait à dos de démone. Ce n'était pas quelque-chose qu'on pouvait dire tous les jours, assurément. Mais ce n'était pas le plus étrange. Elles ne se connaissaient que depuis fort peu de temps, mais c'est la première fois que Limu voyait Keleth sourire. C'était inattendu, presque flippant même. Et pourtant ça lui faisait un joli visage, comme une poupée toute mignonne. Bien qu'elle soit très peu sensible à ce genre de choses, elle ressentait néanmoins toute la sympathie qui se dégageait de son visage à cet instant. Si elle oubliait sa situation précaire, elle l'aurait prise pour quelqu'un de 100% amical. Elle esquissa un petit sourire amusé à son tour.

Elle aurait vraiment préféré descendre par elle même, mais tant pis. Elle n'allait pas perdre plus de temps à rester inactive en papotant dans un environnement aussi hostile. Elle ne tarda donc pas à se mettre en position lorsque son hôte lui présenta son dos. Elle lui fit signe de monter sur ses épaules, mais vu la différence de taille, ce serait le meilleur moyen de tomber. Elle "s'installa" dans une position un peu plus sûre qui ne devrait pas gêner les mouvement de l'athlète. Les jambes croisées autour de sa taille, les mains s'agrippant autour de son cou. Même ainsi, sa poitrine était au dessus de la tête de Keleth et il lui faudrait faire attention à ne pas pencher en arrière.
Elle activa son "chauffage" en créant des flammes sur son dos depuis le bout de la queue jusqu'au sommet de la tête, mêlant feu et cheveux. Rien sur le devant, elle ne voulait pas brûler la démone. Et en guise de bonus, elle chauffait également la paroi. Une feu intense déshydratait et réchauffait la pierre avant qu'elles n'y passent, laissant un chemin sec et tiède au toucher. L'une des raisons pour laquelle elle aurait surement pu descendre sans aide. Le désavantage cependant était qu'on pouvait les voir de très très loin, comme un phare au beau milieu de la nuit, que seule la pâleur de la lune viendrait concurrencer.


"J'ai toujours eu le feu aux fesses, mais ce n'est rien par rapport à quand je suis vraiment chaude. La paroi est sèche, mais j'espère que sa chaleur vous est agréable. Et n'ayez pas peur d'y aller de manière un peu plus brutale."


Elle avait répondu du tac au tac, uniquement par réflexe. En même temps, depuis le sourire de tout à l'heure elle s'attendait à une détente de l'atmosphère avec des choses du genre. Elle n'avait pas trop l'habitude des blagues sexuelles, mais quelques doubles sens n'étaient pas bien compliqués à faire. Mais trêve de plaisanteries, elle avait des informations à savoir, et elle voulait profiter de la proximité physique pour plus de discrétion.


"Plus sérieusement, il y a quelques petites choses qu'il faut que je sache avant d'arriver dans une zone civilisée. Notamment comment dois-je me référer à vous, et vais-je avoir besoin de nouveaux vêtements ou me trimballer seins à l'air n'est pas dérangeant? C'est à dire qu'il me faut impérativement du tissu ignifugé, je ne vous explique pas pourquoi. Quant à la pudeur je m'en fiche un peu, mais il ne faudrait pas que j'attire trop l'attention. Et pour le paiement de ces informations, voici."


Elle décolla son ventre du dos de la démone, pliant le sien pour y installer sa poitrine nue à la place. Elle sentirait facilement ses tétons pointer, mais sans indication de si c'était à cause d'elle ou du froid. Sérieux, mais pas trop. Il ne faudrait pas que l'ambiance se refroidisse. Et puis étant donné qu'en guise de première rétribution elle s'était offerte une vue imprenable sur sa poitrine, elle se doutait que son contact ne lui ferait pas moins plaisir.
Journalisée
Keleth
Avatar
-

Messages: 399



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Mai 19, 2016, 10:52:10 »

La démone attendit donc tranquillement que la jeune femme s'installe comme il le faut sur son dos, puis se mis à descendre la paroi avec une précaution renouvelée, la femme sachant très bien se débrouiller par elle-même, mais ne souhaitant clairement pas jouer les équilibristes comme elle avait l'occasion de le faire avec une personne sur son dos, chose qui pourrait très bien mal finir. Après tout, elle était responsable de la mi-dragonne, et la première règle à convenir quand on est responsable de quelqu'un, que celle-ci soit une amie, une esclave, ou dans le cas présent, une invité, c'est que l'on doit absolument en prendre soin , quelle qu'en soit la situation, et sur son honneur, la démone ne dérogerait à ces obligations pour rien au monde, étant bien trop sérieuse et rigoureuse pour cela. Et pendant qu'elle se remémorait cela en tête, elle descendait avec une grande précaution, se ralentissant pour beaucoup par là pour être honnête, mais étant bien assez forte et résistante, le changement de rythme ne l'affectait pas, alors elle allait bien entendu pouvoir le maintenir pendant bien assez de temps pour descendre la paroi. Toutefois elle ne put presque pas s'empêcher de profiter de la situation d'une certaine manière, cherchant presque à taquiner la femme sur son dos de manière modérée, taquinerie qui eut rapidement une réponse toute équivoque :

 -  J'ai toujours eu le feu aux fesses, mais ce n'est rien par rapport à quand je suis vraiment chaude. La paroi est sèche, mais j'espère que sa chaleur vous est agréable. Et n'ayez pas peur d'y aller de manière un peu plus brutale.
 -  Que d'intéressantes informations dis moi ! En tout cas, je te remercie pour le chauffage, cela rend la descente bien confortable, et je ne risquerais en rien d'y aller plus "brutalement" comme tu dis. Ce n'est pas mon fort.

La démone avait dans le fond le don de bien s'amusée durant cette descente, beaucoup plus qu'elle ne l'avait prévue, et pour le coup, elle se rendait bien compte que la présence de Limuna à ses cotés avait malgré tout un fort avantage qu'elle n'avait pas remarquée au tout début. Après tout, il fallait qu'elle soit honnête avec elle même, mais rencontrer au beau milieu des enfers une demi-dragonne qui faisait plusieurs têtes de plus qu'elle, et qui avait surtout le don d'être une agréable compagne de voyage, sans parler de son don à rentrer dans ses petits jeux de provocations, était une chose bien peu commune, qui avait toutes les capacités du monde à lui plaire. Plus que cela encore, cette rencontre palliait à une chose qui avait vraiment commencé à s'installer chez elle depuis quelques temps, à savoir la monotonie, et si elle avait eut le don de se plaindre du manque de changements et de surprises dans sa vie ces dernières semaines, elle ne pouvait que trouver la rencontre de la voyageuse assez plaisante, encore plus maintenant qu'elle apprenait à la connaître un peu plus au fur et à mesure qu'elles s'étaient avancée hors de son terrain d'entraînement, échangeant depuis lors avec une simplicité toute appréciable. D'ailleurs, à mesure qu'elle descendait, sur la pierre anormalement tiède grâce à Limuna, elles continuèrent de parler, bien bas d'ailleurs étant donnée la situation :

 -  Plus sérieusement, il y a quelques petites choses qu'il faut que je sache avant d'arriver dans une zone civilisée. Notamment comment dois-je me référer à vous, et vais-je avoir besoin de nouveaux vêtements ou me trimbaler seins à l'air n'est pas dérangeant? C'est à dire qu'il me faut impérativement du tissu ignifugé, je ne vous explique pas pourquoi. Quant à la pudeur je m'en fiche un peu, mais il ne faudrait pas que j'attire trop l'attention. Et pour le paiement de ces informations, voici.

Elle allait lui répondre au premier abord, puis elle l'entendit parler du paiement avant même qu'elle ne fasse la moindre remarque, et attendit donc patiemment de savoir ce qu'avait la jeune femme en tête avant de se prononcer, cherchant bien sur à voir si la demoiselle à ses cotés avaient commencée à rentrer dans le rythme classique des échanges démoniaques, ou si celle-ci avait juste envie de procéder avec respect envers Keleth par simple appréciation de sa personne. Il fallut avouer que l'Exécutrice ne s'attendit pas vraiment à ce qui suivit, car quand la jeune femme se décala de ses épaules, elle fut bien en mal de deviner ce qu'elle comptait faire, avant de connaître une grande forme d'étonnement en la sentant se tortiller pour venir finalement plaquer sa charmante poitrine contre son dos, la partie extérieur de ceux-ci, rugueux à cause des écailles, contrastant particulièrement avec la douceur de sa chair rebondie, qui s'écrasa avec délice sur sa peau. C'était en effet tout particulièrement agréable, et elle put sentir les tétons dressés de la femme frotter contre ses omoplates, ce qu'elle aurait put prendre pour une forme d'excitation si elle avait oubliée la fraîcheur des lieux, ne manquant pas toutefois de stimuler l'imagination de la démone d'une manière bien érotique... Elle eut un doux sourire, invisible pour sa camarade collée à elle, et se permit donc de répondre d'une voix basse et douce, malgré un fond d'amusement.

 -  Que de charme Limuna, essaierais-tu de flatter mes envies ? Enfin, pour tes questions je vais y répondre dans l'ordre : Tout d'abord saches que tu n'as pas vraiment besoin de t'adressée à moi d'une manière particulière, hormis dans le cas où nous rencontrons quelqu'un en chemin. Nous nous dirigeons chez moi après tout, et je doutes que quiconque là-bas ne me fasse le moindre commentaire sur mes agissements et les personnes que j'y invite. Si nous croisons quelqu'un en chemin toutefois, je t'invite à mimer la serviabilité, voir l'intense respect. De là ça devrais aller. Oh et accroches toi juste un instant, là je dois bondir...

Elle attendit de sentir l'accroche de la femme se raffermir sur elle, puis s'arqua pour finalement faire un bon rapide sur le coté, changeant de paroi pour venir se réceptionner trois mètres plus loin, et deux mètres plus bas, sur un flanc rocheux qui semblait en effet bien plus praticable que le large et long miroir de glace qui se trouvait sous elle quelques instants plus tôt. Ce passage avait été une horreur pour Keleth quand elle avait commencée à s'entraînée, car produire un tel saut en hauteur en pleine escalade, et en ajoutant une distance relativement claire entre les deux zones d'accroches, était une chose que son corps de démone dépourvue de force et de magie avait eut bien du mal à maîtrisé. Désormais, elle pourrait sûrement faire la moitié du Cocyte en un bond en avant, et aurait largement la capacité de descendre l'intégralité de la façade de manière longiligne sans pour autant se retrouvée obligée de faire le retour de manière aussi lente et méticuleuse, mais étant donnée qu'elle avait sur le dos quelqu'un qui ne pourrait clairement pas supporter un tel choc cinétique, elle était bien obligée de prendre son temps, et en profitait d'ailleurs pour discuter simplement en sa compagnie. En parlant de discuter, elle n'avait pas répondue à l'intégralité de ses questions, et donc après avoir reprit la descente de son train-train calme et modéré, elle répondit au reste des questionnements de la mi-dragonne, avec le même ton féminin et convivial :

 -  Pour ce qui est de ta tenue, n'ai crainte, tu peux te balader ici comme tu veux, après tout certaines succubes se baladent bien en laisse, tirée par quelque barbares, avec assez de jouet en elles pour ressembler à une de ces dindes que les humains dégustent lorsqu'il fêtent l'avènement de leur triste messie... Toutefois si tu veux des vêtements, au moins pour repartir quand l'envie t'en diras, n'hésites pas à me demander, je te ferais faire ça. D'autres questions, charmante camarade aux monts de chair si agréables ?
Journalisée

Limuna Rosu
Créature
-

Messages: 37



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Mai 24, 2016, 01:25:31 »

Mimer la serviabilité? Ça devrait pas être trop dur. Après tout, c'était déjà ce qu'elle était entrain de faire dans une certaine mesure. Elle s'attendait plutôt à devoir passer pour une sorte d'esclave et à l'appeler maitresse, excellence ou une autre connerie du style. Tant mieux que ce ne fut pas le cas, Limuna n'appréciait pas vraiment ce genre de rapports. Pour quelqu'un qui a presque toujours vécu seule, et de surcroit dans la nature, le principe même d'échelle sociale avec le rapport dominant/dominé impliqué uniquement à cause de la naissance était pour le moins singulier. Elle ne connaissait que le système proie/prédateur, beaucoup plus simple. Soit tu es assez fort pour tuer l'autre, soit tu es assez rapide pour fuir. Alors quand elle tombait sur des êtres "civilisés", il y avait parfois quelques soucis de compréhension. Elle se servait régulièrement sur les étals des marchands, oubliant la définition même du mot "voler". C'était là, elle avait faim, alors elle se servait. Mais les gardes avaient en général tôt fait de lui rappeler que quand on est civilisé il vaut mieux mourir de faim que de manger un fruit qu'on ne peut pas payer. C'était totalement absurde. L'une des raisons qui faisaient qu'elle ne pouvait s'attacher à aucun endroit. C'était une sauvage, une barbare, selon les gens. Ce qu'elle ne reniait d'ailleurs pas. Sa mère lui avait expliqué être la seule survivante d'une tribu dite barbare. Peut-être qu'un jour elle trouverait une culture qui partagerait sa façon de voir les choses et qu'elle s'installerait, mais il y avait peu de chances.

En attendant, elle ne pouvait pas se permettre de se faire remarquer en ces lieux. C'est pourquoi elle avait adopté une forme de fuite en avant par le consentement de son infériorité à Keleth. Ça ne lui plaisait pas vraiment, mais elle ne s'en sortirait jamais seule. Et au final elle se révélait être plus sympathique que ce à quoi elle ce serait attendu. Elle attendait de connaître le monde démoniaque plus en profondeur pour pouvoir se prononcer, mais étrangement, les dires de la démone rendent la société infernale plus attirante pour l'hybride que celle des humains ou semblables. Certes la naissance est importante ici aussi, mais de manière différente. Telle ou telle famille semble avoir une autorité sur les autres de par son nom, mais parce que ce nom est synonyme de force. Si une famille respectée devenait faible tout d'un coup, nul doute qu'elle serait immédiatement remplacée par une autre. Contrairement aux humains où c'est le nom en lui-même qui est puissant, beaucoup plus que les individus le portant dans la majorité des cas. Du coup elle voyait plus le monde démoniaque comme une sorte de méritocratie, où les nobles étaient nobles car ils étaient en mesure d'écraser les autres, pas parce que les facéties de l'Histoire les avaient placés là. D'un côté la puissance fait le nom, de l'autre le nom fait la puissance. Et ce sont le démons que l'on dit décadents et dégénérés... C'est peut-être le cas, mais pour l'instant ils avaient plus d'attrait que les humains à ses yeux.

Conformément à la demande, elle s'accrocha un peu plus fort, s'écrasant un peu plus contre Keleth le temps du saut. Avoir enserré sa taille avec ses jambes avait été une riche idée sans laquelle elle serait partie comme un pendule à se balancer à son cou. La descente reprit de plus belle, et en jetant un coup d'œil en bas il semblait que le plus gros du chemin ait été fait.


"Une dinde? Je n'ai encore jamais vu cette coutume. Il faut dire que je ne m'entends guère avec les humains. Pour eux je suis une barbare, une sauvage élevée par la nature qui ne reconnaît que la loi du plus fort. Et j'aurais du mal à leur donner tort, cependant je ne vois pas en quoi c'est une justification au fait qu'on me donne la chasse dans certains villages. Pour être tout à fait honnête, vous êtes plus agréable avec moi que ne l'on été la majorité de ceux qui partagent la moitié de mon sang. Il y a toujours des exceptions, comme ces fanatiques vénérant les dragons qui m'ont prise pour une demi-déesse. Ils voulaient se priver de manger pour m'offrir un banquet. A quoi bon avoir la foi si ça mène à sa propre perte?"


Il était vrai que pour la plupart des gens, les demi-dragons sont des êtres très puissants aux formidables pouvoirs. Bien que ça ne semble pas être le cas de Limuna, elle en vint tout de même à se poser la question. Allait-elle en acquérir d'autres? A quel point se renforcerait ses compétences? Et surtout, quelle était son espérance de vie? Celle d'une humaine, une vie plus longue, ou l'immortalité des dragons? Elle ne le saurait peut-être jamais. Quoiqu'en même temps, il existe tous types de pouvoirs, il se peut que quelqu'un soit capable de déterminer ça pour elle. Elle décida d'en faire part à celle qu'elle tenait fermement. Avec un peu de chance, elle serait intriguée et pourrait lui donner des renseignements utiles.


"A bien y réfléchir, je ne sais pas grand-chose sur moi. Je vis seule depuis mes 10 ans, alors j'ai développé mon contrôle du feu par nécessité, mais suis-je capable d'autre chose sans le savoir? Serai-je "puissante" si je m'entrainais aux arts guerriers? Quel est mon potentiel dans les différents aspects de la vie? De combien de temps est-ce que je dispose pour répondre à ces questions? Car oui, je ne connais même pas mon espérance de vie. Me reste-t-il quelques années, des centaines voire des milliers d'entre elles, ou est-ce que je bénéficie d'une jeunesse éternelle, comme mon lézard de père? J'ai essayé de répondre à cette question il y a quelques temps, mais les rares informations sur mes congénères ne m'aidèrent pas, leur mort étant toujours violente sans confirmation possible de leur âge. Mais c'est aussi pour ça que je voyage. Je cherche ma place, mon rôle dans ce monde, le rôle du monde lui-même. Un sens à ma vie, peut-être, mais plutôt un sens à l'existence de notre univers en soi. Vaste programme, n'est-ce pas?"
Journalisée
Keleth
Avatar
-

Messages: 399



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Juin 08, 2016, 05:46:02 »

La démone appréciait la compagnie de cette voyageuse désormais, c'était un fait, si bien qu'elle retirait un plaisir claire à faire cette longue descente en sa compagnie, même si de loin cela devait paraître coquace, une démone de plusieurs têtes de moins que sa camarade, en train de lui faire descendre la falaise glacée alors que celle-ci était indubitablement plus forte et impressionnante d'aspect que sa comparse. D'ailleurs, même si encore maintenant la sensation réchauffante créée par la demoiselle continuait d'offrir à Keleth cette douce chaleur des plus agréables, elle en devenait de moins en moins efficace à mesure qu'elles descendaient pour la paroi, dont le gel permanent semblait commencer à prouver sa supériorité. On ne réchauffe pas l'enfer le plus froid  ainsi, même quand l'on descendait d'une lignée draconique, et cela commençait à devenir de plus en plus évident, mais pour autant l'Exécutrice ne s'en alarmit pas, elle avait l'habitude de faire la montée comme la descente avec d'épaisses couches de givre sur la paroi, et l'aide que lui avait offerte Limuna tenait plus de l'approt d'un certain confort que d'une réelle simplification de cette activité physique. Enfin, elle en profitait quand même pour rester au chaud contre sa camarade, tout en continuant de tendre l'oreille à ses différents propos, les analysant au fur et à mesure pour pouvoir lui répondre comme il le fallait :

"Une dinde ? Je n'ai encore jamais vu cette coutume. Il faut dire que je ne m'entends guère avec les humains. Pour eux je suis une barbare, une sauvage élevée par la nature qui ne reconnaît que la loi du plus fort. Et j'aurais du mal à leur donner tort, cependant je ne vois pas en quoi c'est une justification au fait qu'on me donne la chasse dans certains villages. Pour être tout à fait honnête, vous êtes plus agréable avec moi que ne l'on été la majorité de ceux qui partagent la moitié de mon sang. Il y a toujours des exceptions, comme ces fanatiques vénérant les dragons qui m'ont prise pour une demi-déesse. Ils voulaient se priver de manger pour m'offrir un banquet. A quoi bon avoir la foi si ça mène à sa propre perte ?"

Cela était surprenant pour être tout à fait honnête, mais Keleth n'allait pas faire de commentaires immédiats étant donné que la femme ne semblait pas en avoir finit avec les réponses, et que la démone conservait même dans cette situation ses bonnes manières, dont la première restait de laisser quelqu'un finir de parler avant de soi-même venir prolonger le propos initial. Pour autant, ce qu'elle lui rapportait avait aussi quelques points qui n'étonnais guère la démone, notamment sur l'inimitié que l'humanité pouvait offrir à qui que ce soit se trouvant différent d'eux, ce qui expliquait bien généralement leur tendance à la violence la plus bête et direct, ou le manque complet de valeurs et d'honneurs que pouvait avoir la basse société de cette espèce, celle-ci s'exprimant souvent par l'esclavage bête et méchant d'être biens supérieurs à eux en terme de pouvoir et d'importance naturelle. Alors qu'on ne lui fasse pas dire ce qu'elle n'avait pas dit, elle n'était pas une de ces détracteurs stupides de l'esclavage, notamment parce qu'elle savait très bien que le monde se faisait de vainqueurs et de vaincus, et que le vainqueurs avait tout droit sur celui qu'il avait dominé par sa puissance et ses qualités, mais pour autant, une race aussi faible et peu fiable que les humains n'avait à ses yeux pas beaucoup de droits à l'esclavagisme et la supériorité. Elle avouerait quand même avoir été surpris parfois, généralement très agréablement, mais toutefois cela restait rare...

"A bien y réfléchir, je ne sais pas grand-chose sur moi. Je vis seule depuis mes 10 ans, alors j'ai développé mon contrôle du feu par nécessité, mais suis-je capable d'autre chose sans le savoir ? Serai-je "puissante" si je m'entrainais aux arts guerriers ? Quel est mon potentiel dans les différents aspects de la vie ? De combien de temps est-ce que je dispose pour répondre à ces questions ? Car oui, je ne connais même pas mon espérance de vie. Me reste-t-il quelques années, des centaines voire des milliers d'entre elles, ou est-ce que je bénéficie d'une jeunesse éternelle, comme mon lézard de père ? J'ai essayé de répondre à cette question il y a quelques temps, mais les rares informations sur mes congénères ne m'aidèrent pas, leur mort étant toujours violente sans confirmation possible de leur âge. Mais c'est aussi pour ça que je voyage. Je cherche ma place, mon rôle dans ce monde, le rôle du monde lui-même. Un sens à ma vie, peut-être, mais plutôt un sens à l'existence de notre univers en soi. Vaste programme, n'est-ce pas ?
 -  Houlà que de questions, donnes moins un peu de temps."

Elle ne pouvait s'empêcher de sourire à ses termes, la femme réfléchissait énormément malgré le jeune âge qu'elle captait en elle, c'était une bonne chose et elle ne pouvait que la gratifier pour cela, mais pour autant il fallait qu'elle prenne elle-même le temps de l'observer, de l'examiner, rien que pour voir à quel point elle pouvait évoluée avec le temps. Gardant d'ailleurs un oeil sur elle à partir du moment où elle lui avait posée ces questions si particulières, elle essayait de capter du coin de son regard la formation des muscles de sa camarade, la position de son corps, la juvénilité de ses traits. Elle allait avoir besoin d'information pour répondre, et elle allait les lui poser durant les derniers instants de la descente, pour qu'elle ait enfin tout pour juger de ses capacités une fois à terre. Ainsi, c'est avec une certaine agilité qu'elle fit les derniers mètres, accélérant un peu en sachant très bien que d'ici, une potentielle chute de la voyageuse ne lui ferait que peu de dégâts, et pendant ce temps là elle se fit en tête les quelques questions importantes qu'elle allait devoir poser, choisissant bien la manière de les poser pour être certaine de ne pas la confondre en quelques vaines réflexions sur le sens de ses interrogations. Ainsi, alors que le sol se rapprochait rapidement, elle éleva de nouveau la voix, d'un ton sérieux, même si elle ne perdait pas en amabilité pour autant :

"Pour être tout à fait honnête, j'aurais besoin de savoir quelques petites choses pour pouvoir me permettre d'exposer un avis le plus exact possible. Avant tout j'aimerais savoir si tu connais l'origine de ton hybridation, car même si tu tiens clairement d'une moitié draconique, je ne connais pas la nature de l'autre moitié de ton héritage. Ensuite, de manière plus évidente, j'aimerais savoir ton âge, car même si tu me dis être seule depuis ta dixième année, cela ne me permet pas de connaître ton âge réel. Enfin, si possible, j'aimerais savoir de quelle lignée de dragon tenait ton père. Était-ce un grand Ver volcanique ? Un de ces colosses d'Emeraude ? Un drake de charbon ? Cela, je ne peux pas le savoir simplement en observant les caractéristique d'une hybride."

Elle venait d'accomplir les derniers mètres et se permit un petit bon pour finir la descente, terminant les dernières prises par un saut qui l'amena vivement au sol, où elle se rattrapa avec une maîtrise parfaite de sa force et de son énergie cinétique, assurant par là une absence totale de secousse pour la mi-dragonne sur son dos, alors même qu'elle se redressait déjà lentement pour permettre à son alliée de toucher terre. Se retournant d'ailleurs vers elle, se doutant qu'elle voulait quand même répondre rapidement au propos de la démone, elle lui fit un petit signe pour l'inviter au silence, le temps qu'elle fasse rapidement l'inventaire des énergies qu'elle pouvait pressentir autour d'elles, ne voulant bien sur pas que celle qu'elle protégeait se fasse assaillir par une quelconque bête sauvage dans les environs. Par chance, les lieux se trouvaient être quasiment vide, et les quelques formes de vies environnantes semblaient avoir acceptée de garder leurs distances face à la forme de vie mainte fois supérieure qu'elle était, ce qui leur assurait normalement un retour dénué d'événements incongrues et indésirables, si bien que la démone put se permettre de se détendre, et se retourna en direction de l'hybride en partie dénudée face à elle, Keleth ne s'empêchant pas de sourire en contemplant une nouvelle fois les formes charmantes de la dragonne, et la beauté sauvage qui la caractérisait. Elle reprit alors la parole rapidement :

"Si je peux en plus me permettre, par rapport à la fin de ta phrase, c'est en effet un beau programme que tu tiens là, avec assez d'occupations pour venir combler une vie de questionnements, mais je dois t'avouer que tu risque bien souvent de t'y perdre. Ce genre de questions, je n'ai moi-même pas put y répondre pour l'instant, très honnêtement, et j'ai pourtant assez d'années derrière moi pour faire pâlir de honte les plus anciens de tes ancêtres à écailles. Maintenant je t'écoutes, dis moi tout que je puisse me permettre une savante observation de tes capacités latentes !"
Journalisée

Limuna Rosu
Créature
-

Messages: 37



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Juin 08, 2016, 10:06:41 »

La descente était enfin terminée, une bonne chose de faite. Mine de rien, ce pays était vraiment très froid, et avec Keleth à côté elle ne pouvait pas s'en protéger efficacement. Au delà de ce genre de détails, elle ne s'était pas attendue à une telle réaction vis à vis de ses propos. Ce n'étaient là que quelques bribes de motivation qui la faisaient avancer dans la vie, rien de plus. Elle fut presque étonnée de voir que ça avait été pris avec autant de sérieux. Elle voulut ouvrir la bouche pour répondre, mais la démone lui fit signe de n'en rien faire. Elle la regarda se concentrer sur les alentours. Elle avait presque oublié qu'elles n'étaient peut-être pas seules dans cette étendue glacée. Lorsqu'elle eu terminé, elle regarda à nouveau la demi-dragonne sous toutes les coutures en souriant. On dirait qu'elle lui avait tapé dans l'œil. Quand elle reprit la parole, Limuna sut qu'elle pouvait alors répondre.


"Je ne pensais pas que vous voudriez répondre à ces questions. C'était plus de la rhétorique qu'autre chose, une indication sur le chemin que je parcours. Mais si le cœur vous en dit, je ne dénigrerai pas quelques réponses. Mais avant cela..."


A peine eut-elle terminé sa phrase qu'elle s'embrasa littéralement, disparaissant derrière un écran de flammes blanches épousant parfaitement son corps, comme un vêtement moulant, mais opaque. Il n'y avait que son œil valide qui n'était pas recouvert afin qu'elle puisse voir où elle avance. Il y avait deux raisons à la couleur des flammes. Les plus instruits savent que la couleur dépend principalement des atomes qui subissent la combustion, mais à partir d'une certaine température, ça tend toujours vers le blanc. A partir de 1200°C pour les plus rapides. Ici Limuna se revêtit de flammes à 3500°C, capables de faire fondre le tungstène. En soit, déployer de telles flammes ne la fatiguait pas plus que si elles étaient presque "froides", c'était leur donner une forme qui l'épuiserait le plus. Vu le temps de la descente, il devrait rester 2h30 à 3h avant qu'elle ne tombe d'épuisement. Quant à la deuxième raison, disons que du blanc sur du blanc ça passait un peu plus inaperçu. Elle s'assura tout de même d'être à une distance suffisante de la démone, on ne sait jamais avec le feu.


"Ah, ça va tout de suite mieux! Bon, alors, par quoi commencer? Les plus vieux dragons encore vivants sont presque aussi vieux que le monde. A ce niveau là ça se compte en millions d'années. Moi je n'ai que 24 ans d'existence. Plutôt ridicule en comparaison. Ma mère était une humaine d'un clan barbare des grandes plaines, bien loin des civilisations plus "évoluées". Quant à mon père, c'était un dragon rouge. Au minimum capable de raser un village de quelques centaines d'âmes d'un seul souffle et de ressusciter une personne. Une créature toute de haine et de colère. Mais ne l'ayant côtoyé que pendant les quelques jours suivant ma naissance, je n'en sais pas plus sur lui. Il avait la couleur des braises incandescentes, disait ma mère. Je sais que l'hybridation avec une partie humaine implique que les capacités que j'ai pu retirer de mon paternel, ainsi que leur nombre, sont aléatoires. En tout cas je n'ai pas hérité de grand-chose d'utile au niveau physique. Quant à mes questions existentielles, et bien disons que le chemin est plus important que la destination."


En parlant de chemin, c'était étrange de voir la neige fondre à chacun de ses pas. Elle avait eu un peu peur que le sol ne soit fait que de glace, auquel cas elle aurait chuté jusqu'à tomber sur autre chose, mettant certainement fin à sa vie. Mais apparemment il y avait bien un sol. Certes celui-ci n'en ressortait pas indemne, mais au moins elle ne passait pas à travers. La différence de dénivelé portait presque Keleth à sa hauteur. Rien de bien étonnant là-dedans. En fait, elle s'attendait même à devoir lever la tête pour lui parler.
Elle pensait tout de même que son allusion de tout à l'heure à ceux qui partagent la moitié de son sang avait été assez claire quant à son hybridation, mais avec la descente de la falaise la concentration devait être ailleurs. Elle se demandait jusqu'où les connaissances de Keleth sur les demi-dragons pouvaient porter, mais l'absence de règles pouvant se vérifier sur l'hybridation lui faisait douter qu'elle pourrait guère en dire plus que les pouvoirs qu'elle serait peut-être susceptible de développer un jour. Pour ce qui est potentiel physique, en revanche, elle semblait être une experte, mais il lui faudrait sans doute une étude plus... approfondie du corps de la demi-dragonne. Ou pas d'ailleurs. Elle-même n'y connaissait rien en la matière, peut-être qu'un coup d'œil lui avait suffit à savoir tout ce qu'il fallait.
Journalisée

Tags: [pv keleth]  
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox