banniere
 
  Nouvelles:
P'tit jeu pour fêter Halloween !
Venez jouer avec nous !!



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Coup de minuit PV: Springtrap  (Lu 682 fois)
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381



Voir le profil
Fiche
« le: Avril 09, 2016, 10:07:02 »

Des sirènes de polices étaient entendues en échos dans cette partie de Seikusu, le quartier de la Toussaint, endroit regroupant les malfrats et autres gens qui sont d'allures louches et qui ne doivent pas être fréquentés. Il était prés de minuit et à cette heure-ci, les gens évitaient de sortir dans les rues du quartier de la Toussaint. La nuit était assez froide et évidemment, il fallait qu'il pleuve un peu aujourd'hui. Eris observait la cité de Seikusu depuis le toit d'un bâtiment, ses cheveux flottants aux vents. Combien de temps ce quartier était-il pauvre de même, elle ne le savait pas, mais elle trouvait dommage que des bonnes âmes doivent vivre dans ce coin de la ville. Si elle en avait le pouvoir, elle s'assurerait que chacune d'elles soit relocaliser ailleurs.

Eris avait un cœur assez gros et généreux, même si elle était la Vipère des Sables. Belle, intelligente, manipulatrice, mais avec un cœur d'or quand on la connaît bien. Elle n'était pas une de ces dames de la cours qui aimait avoir du pouvoir, non, elle ne voulait que le bien de ses sujets et c'est-ce qu'ELLIPSIS aurait voulu aussi, le bien de ses gens. Elle se téléporta auprès d'un bâtiment abandonné et y erra dedans, les bras croisés, pensante. Après un moment, elle entendit du verre se casser et arrêta de marcher, fronçant ses fins sourcils. Activant un de ses pouvoirs magiques a l'intérieur d'elle, la Succube détectait une présence menaçante et hostile qui possédait une endurance et puissance physique phénoménale. Qui plus est, qui possédait un certain appétit sexuel.

Jouant l'ignorance, elle continua de marcher pendant un long moment, sachant qu'elle se faisait suivre par cette présence. Elle savait se défendre et doutait que cette présence pouvait résister a sa magie, encore moins résister a des invocations de chevalier en armure très agile et meurtrier. Attendant la venue de la présence, elle continuait a marcher innocemment, portant toujours sa tenue de danseuse du ventre...
Journalisée
Springtrap
Terranide
-

Messages: 28


Golden Bonnie


Voir le profil
Fiche
Description
Du temps où il était humain Esper, il était gardien de nuit violant sans gêne les patientes dans l'hôpital où il travaillait jusqu'à ce qu'il soit muté aux quartiers Terranides. il terminera sur une table d'opération où il deviendra le Terranide cadavérique qu'il est aujourd'hui. il ne vit que pour ses deux passions: tuer et violer.
« Répondre #1 le: Mai 01, 2016, 09:34:32 »





Le tourne-disque tournait tranquillement, la tige pointue lisant chaque gravure avec détails et à vitesse modérée. Par moment, la chanson « sautait » sous la présence de poussière qui recouvrait le disque depuis des années. Même en soufflant et frottant il restait encore malgré tout des fines particules sur le disque. On pouvait entendre près de ce lecteur archaïque, quelqu’un qui fredonnait les paroles de cette vieille chanson française d’une voix grave et cadavérique. Une ombre bougeait légèrement dans le coin, la source de ce fredonnement … Le golden bonnie alluma une vieille lampe à huile toute en se mouvant légèrement comme une danse. Ce n’est pas parce qu’on était un meurtrier violeur qu’on ne pouvait pas se détendre autrement. Et puis, à force d’attendre durant des jours sans visite, il fallait bien combler les trous de l’ennui.

Un écran était posé dans le coin de cette pièce qui semblait être une salle de détente comme un mini-salon. Cet écran montrait une image en noir et blanc, d’une qualité assez dégueulasse mais on pouvait parfaitement voir différents couloirs. L’écran changeait assez régulièrement, montrant qu’il y avait plusieurs caméras dans l’hôpital déserté. Cela ne faisait pas longtemps que Springtrap avait ces petites merveilles comme il disait … Cela lui permettait de savoir où était ses nouvelles victimes. Il avait pris soin de caché ce petit bouton lumineux vert sur la caméra afin qu’on pense que les caméras sont désactivées. Comme quoi … Son dernier repas lui avait été très bénéfique. Il s’agissait d’un groupe en recherche paranormal qui avait entendu comme quoi cet hôpital était hanté. C’est dommage mais ils n’ont pas eu le temps de dire au monde entier qu’on monstre habitait ces lieux …

Springtrap revint s’assoir dans son fauteuil au trois-quart déchiré et bouffé par le temps d’usure … il soupire, se frottant les mains et regarde alors l’écran. Il arrivait juste au bon moment ! La caméra fixé près de la porte d’entré montrait la présence d’une nouvelle invitée. A première vue, il s’agissait d’une femme ! Un sourire s’étend d’une oreille à l’autre …


-Parfait …

L’Usagi se lève, retire doucement la tige du disque qui se terminait … et il partit en fredonnant. « Des scoubidous bidous, des scoubidous bidous … »



Quelques minutes s’étaient seulement écoulées avant que Springtrap ne trouve la belle créature qui venait de s’offrir à lui. Il l’observe doucement depuis une zone d’ombre. Loin de se douter qu’elle l’avait repéré depuis le début, il la contemple dans la plus grande discrétion. Elle était magnifique, de la tête aux pieds. Il s’en léchait déjà les babines ; Cela aurait été une erreur pour lui de la laisser sortir sans pouvoir la toucher ! Oh non … il comptait bien se la faire cette douce humaine … De plus, elle portait une de ses tenues si … alléchante. Le golden bonnie s’imaginait déjà lui sauter dessus, la déshabiller sur place, l’entendre crier et appeler de l’aide alors qu’il noierait son biscuit dans sa petite sauce exquise. Juste à cette pensée – ou plutôt cette masturbation mentale … - le sexe du Terranide se redressa immédiatement sous son pantalon. Roh oui … qu’il avait hâte de se la faire !

De léger ricanement s’échappent de ses lèvres … cette fois-ci, il ne jouerait pas sur la peur. Elle lui donnait trop envie ! Il allait la sauter, là, au milieu de ce couloir en la forçant à le supplier de la laisser vivante ! Il adorait tellement entendre ses victimes lui supplier de les libérer et surtout de ne pas les tuer …

D’une traite, il pousse violement sur ses jambes pour se mettre à sprinter à une vitesse incroyable. L’orage dehors éclata et l’éclair qui tomba du ciel jusqu’au sol éclaira un court instant les couloirs de l’hôpital, montrant les deux ombres présentes. Springtrap, à ce moment-là, avait sauté pour atterrir sur le dos de sa victime. Il s’empressa de serrer ses mains sur ses épaules pour bien la maintenir au sol alors qu’il retire ses genoux de son dos pour les mettre de part et d’autres de son corps. Il baisse sa tête et son nez près de ses cheveux et se met à les renifler. Il rouvre ses yeux argentés et se met à ricaner à nouveau …


-Que tu sens bon ma mignonne … Cela va être un délice de te goûter ici et maintenant …
Journalisée

I will come back
I Always do

Voici la liste de mes autres doublettes ICI
Mp préférentiellement SAYANA pour proposer un RP.
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Mai 25, 2016, 04:56:05 »

Ses yeux violettes se posaient sur différents objets qui se trouvaient sur son chemin, ses fins sourcils se fronçant. Des relents magiques et d'énergies négatives infestaient de partout cet hôpital... Que s'était-il passé ici ? La jeune femme n'aurait pas hésité à utiliser un pouvoir de vision pour revoir ce qui s'était passé ici, mais l'inconvénient était que si elle l'utilisait, elle se 'déconnecterait' de son corps et elle serait dans une sorte d'état inconscient, ce qui veut dire que la présence hostile dans cet endroit pourrait éventuellement tuer son corps, ce qu'elle ne voudrait pas. Elle tenait trop à rester en vie pour plusieurs personnes. Elle n'était pas prête à rejoindre son mari, pour l'instant.

Son regard s'attarda sur une des salles de l'hôpital qui étaient sans dessus dessous, une chambre qui appartenait autrefois a un patient. Le lit était déchiré, des toiles d'araignée avaient été tissées dans un coin de la salle et du sang séché était visible sur ce qui semblait être l'ancien corps d'un coussin. Un frisson parcourut son dos. Elle se sentait observée, ignorant la présence des caméras, trop concentrée par ce qu'elle regardait. Une impression émanait de cet endroit, de méchanceté, de sadisme... La jeune femme avait déjà entendu parler de cas monstrueux ou des humains avaient commis des atrocités, mais elle se disait que ce qui habitait cet endroit n'était pas humain, ou du moins ne l'était-il plus. Tant d'hostilité...

Ses sens l'avertirent soudainement d'un danger imminent et entendit des pas rapides, pourtant lourds, se rapprochant à grande vitesse de sa position alors qu'un éclair éclata, illuminant le couloir. Sentant soudainement quelque chose de lourd la plaquer au sol, elle tomba et fut vite immobilisée, incapable de bouger. Elle sentait quelqu'un de puissant la maintenir fermement et sentir son odeur, entendit ensuite son ricanement rauque et sombre. Sa voix était d'autant plus sombre, malsaine et remplie de mauvaises intentions. Cependant, elle avait plus d'un tour dans son sac. Un autre éclair illumina le couloir et l'instant d'après, elle disparut et se retrouva quelques mètres plus loin de l'individu sombre.

Elle vit ses yeux argentés, mais de son corps, elle pouvait dire que... ce n'était pas quelqu'un d'humain, ou du moins complètement humain. Son intuition était donc juste. Elle claqua légèrement la langue, attirant l'attention de l'individu qui semblait éberlué par sa soudaine disparition.

''Oh là là, tant d'impolitesse ! Présente-toi au moins avant !'' la nargua-t-il de façon joueuse en claquant sa langue après avoir parlé. ''C'est impoli de s'en prendre à une jeune femme de cette façon !''

Elle s'inclina légèrement, ses yeux violets brillants légèrement dans le noir. ''Mon nom est Eris! Quel est le tien ?''

Eris ne devait pas laisser sa peur prendre le dessus. Cependant, elle n'avait détecté rien de magique en la créature, possédant donc un très grand avantage sur lui. Elle pouvait invoquer des créatures gigantesques et dangereuses qui la protégeraient, notamment des Chevaliers d'Artana*, des êtres en armures qui possédaient une très grande agilité, d'excellents réflexes et une force surhumaine si jamais l'individu aux yeux d'argent devant elle allait l'attaquer.

* https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/236x/ba/6d/fe/ba6dfe8704dc1804648418264fc3269b.jpg
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox