banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Bouh ! [Darthestar]  (Lu 534 fois)
La Pianiste
Créature
-

Messages: 5


Fantôme du lycée


Voir le profil
Fiche
« le: Avril 07, 2016, 12:30:35 »

Sakura voyait le soleil se coucher, tout comme elle pouvait observer les lycéennes et lycéens sortir de l'établissement, parlant d'une voix assez forte, sur leurs soirées. Certains allaient s'éclater dans des lieux nommés karaoké, d'autres prévoyaient de simplement boire et danser, enfin certains allaient passer la soirée à réviser et bosser les exercices. La fantôme pouvait voir que la population du lycée était beaucoup plus variée depuis qu'il y avait la mixité des sexes et une plus grande facilité d'accéder aux études. Pour Sakura, la soirée allait se passer de façon monotone, elle allait tout d'abord se coucher à l'infirmerie, même si elle ne dormait jamais, c'était plus de la relaxation que du réel sommeil.

La fantôme vint à glisser sous la couverture, mais comme elle n'était pas matérielle, le tissu la traversait, la faisant pousser un petit soupir de frustration. Elle observait le plafond pendant quelques heures. Lorsqu'elle prit le choix de sortir de l'infirmerie tout était si calme. La lune commençait doucement son ascension, inarrêtable. Sakura vint à errer dans les couloirs, voyant un duo de lycéens occupé à se raconter des histoires pour se faire peur, dans une salle de cour, éclairé par des bougies. Elle vint à se poser près d'eux, écoutant les histoires, même si elle était rapidement effrayé par ce genre d'histoire. Sa main vint à passer sur une flamme qui se vint à mourir. immédiatement les deux lycéens marquèrent un temps d'arrêt avant de partir en courant, hurlant au fantôme. La spectre ne pouvait rien faire pour dissiper le malentendu, elle ne voulait pas les faire peur, ayant juste mit la main où il ne fallait pas.  

Elle reprit donc sa petite errance jusqu'à voir une sorte de lumière. Intriguée elle voletait vers l'étrange source de luminosité et traversait le mur pour faire sortir sa tête de l'autre côté. Sakura vit alors un homme surgir de nul part.  Elle vint à rentrer sa tête dans le mur, avant de la ressortir plus doucement. Elle se demandait ce que cette personne faisait.

Sa seule connaissance magique les écoutes sur les fantômes et son enseignement religieux, acquit pendant sa période de vivante. Un démon ? Un magicien ?  Elle ne savait pas et restait silencieuse à l'observer, pensant que de toute manière, elle ne pouvait être vu.  
Journalisée
Darthestar
Créature
-

Messages: 3053



Voir le profil WWW
Fiche
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #1 le: Avril 15, 2016, 05:32:36 »

L'homme venait de passer plusieurs heures dans un petit village, à la recherche de cette "chose" qui provoquait toujours chez lui cette sensation singulière, cette impression que quelque chose d'anormal se trouves dans les environs. Introuvable était le mot pour le coup, normalement il ne mettait pas moins d'une demi-heure afin de les dénicher, mais ce coup-ci il lui était tout à fait impossible de mettre la main dessus, et la situation commençait passablement à le vexer, lui qui était normalement bien fier de cette capacité. Des allers-retours il en avait fait, et pour le coup il était passablement ravi d'être arrivé dans ces lieux de nuit, lui évitant par là les regards circonspects, voir inquiets, que certains villageois auraient put lui adresser à force de passage, mais pour autant cela n'ôtait rien à ce sentiment de frustration qui le gagnait. Et alors qu'il commençait peu à peu à se faire à l'idée qu'il ne saurait le trouver, ajoutant une petite couche de déception à son énervement progressif, il vit enfin ce qu'il avait loupé depuis le début, à lécart des chemins classiques, une petite ruelle incongrue dans laquelle se trouvait une large plaque en pierre, trouée en son centre pour évacuer les eaux usés des citadins.

Des égoûts hein ? Bien entendu, c'était le meilleur lieu pour trouver un portail. Il s'agisait d'un lieu isolé, que personne ne fréquentait, et où personne n'allait normalement fouiller, évitant pas mal de problèmes tels que les disparitions étranges, ou les père de familles absents après une dure journée de labeur. Ni une ni deux, le vampire se dirigea donc vers l'ouverture des égoûts et vint la soulever avec une facilité des plus évidentes, avant de se glisser rapidement par l'ouverture, et de laisser la dalle retomber avec une certaine lourdeur, provoquant un bruit sourd qui se répercuta rapidement sur les cloisons mal creusées de l'endroit peu reluquant. Bon ça puait, mais ça il n'allait pas en faire un drame, et reprenant rapidement sa marche, il se dirigea droit vers l'impression étrange qu'il ressentait, cherchant activement la source de sa curiosité parmi les quelques embranchements qui constituaient l'endroit, avant de finalement apercevoir cette légère aura blanchâtre caractéristique au fond d'une des extrémités du lieu. Parfait, il n'allait pas attendre plus longtemps, il fallait qu'il vérifie où pouvait mener ce portail, et pressant le pas, il vint se placer devant celui-ci, l'observant un court instant, avant de s'y plonger, commençant à ressentir le frisson particulier exprimant son déplacement d'un monde à un autre.

Quand il reprend son souffle, il est en train de s'extirper tranquillement du portail, débarquant dans un lieu sombre et fermé, lui laissant comprendre qu'il se trouve dans un infrastructure de Seïkusu. Parfait, au moins il ne risquait pas d'être remarqué lors de sa sortie, si bien qu'il cessa de faire attention et sortit l'intégralité de son corps, avant de se poster un ou deux mètres devant le portail, observant les environs d'un oeil précis, cherchant quelques éléments qui pourraient lui permettre de reconnaître la bâtisse où il se trouvait dans l'immédiat. La vision nocturne aida grandement à cela quand il remarqua, dans un coin des lieux, une sorte de cahier d'élève, abandonné depuis un moment surement, étant donné la date marquée au niveau de la couverture. Bon soit il était dans un squat de jeunes qui n'avaient pas vraiment fait le ménage depuis un moment, soit il ne se trouvait pas bien loin du lycée Mishima, ce qui était une bien plus mauvaise nouvelle. Il y avait toujours quelqu'un pour garder ce genre de lieu, et ce encore plus si il se trouvait sous les dortoirs, qui eux étaient tout simplement perpétuellements gardés à l'oeil par quelques surveillants prêts à faire comprendre au moindre élément belliqueux, interne ou non à l'internat, qu'ils n'avaient rien à faire ici.

D'ailleurs, en parlant de surveillant :

 -  Y'a-t'il ... quelqu'un ?

Il n'avait remarquer personne pour l'instant, sinon il ne se serait pas permit de poser la question, et aurait tout simplement intimer à la personne dissimulée de se montrer, mais pourtant cette question paraissait presque évidente pour de nombreuses raisons. La première étant que l'homme avait passé de nombreux mois bien seul, sur les routes, si bien qu'il avait tendance à ressentir la présence de personnes à ses cotés sans le moindre soucis, simple question de sensibilité. La deuxième était que, depuis qu'il était arrivé ici par ce portail si difficile à trouver, il avait la désagréable sensation d'être observé, d'une manière ou d'une autre, et cela faisant, il ne se sentait pas du tout, mais alors là pas DU TOUT à l'aise, chose qui était bien anormal pour l'homme qui n'avait pas l'habitude de ressentir pareil malaise. Après il gardait bien sur son calme, il s'agissait d'une habitude pour lui, et il ne voyait pas pourquoi une simple impression saurait le déstabiliser, mais pour autant il n'était pas décontracté, il restait sur ses gardes, et son regard furetait de droite à gauche pour capter un mouvement, une esquisse de forme, ou quoi que ce soit d'un peu particulier et peu commun. Finalement, se trouvait bien bredouille face à cette recherche, il envoit un second appel dans les ténèbres, espérant remarquer une réaction.

 -  Si quelqu'un se trouve ici, qu'il se montre, je ne suis pas dangereux et suis largement ouvert à la discussion...

Voilà qu'il parlait tout seul... Il déraillait franchement ces derniers temps.
Journalisée



Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox