banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 8
  Imprimer  
Auteur Sujet: Welcome to the ARK - [Ariman]  (Lu 7548 fois)
Solace Belletyn
Dieu
-

Messages: 355

avatar

Don't go screaming if I blow you with a bang. ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 

Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
« le: Mars 25, 2016, 07:45:26 »

Bienvenue sur l'Arche.

Le moteur ronflait paresseusement, alors que le vieux mécano tentait de deviner le nœud du problème. La jeune femme, assis sur une caisse à outils posée à quelques mètres de là, laissa échapper un bâillement d'ennuis. Les dommages étaient réparables. Il le fallait bien après tout. La flotte ne pouvait se permettre de perdre une de leurs unités volantes. L'homme jeta un regard mauvais à la donzelle avant de se replonger sur son travail. Elle grimaça, jouant distraitement avec l'une des flèches tirées de son carquois. Une sale manie qu'elle avait là, d'avoir les mains toujours occupées. Mirna, la jeune femme en question, se leva, adressant un vague geste au type avant de retourner à ses occupations.

Kal l'avait tanné pour surveiller les opérations, bien déterminée à l'envoyer aller voir ailleurs si il y était. Elle n'avait pas bronché. Son chef avait la méchante tendance d'éviter sa lieutenante à tout prix. Sauf lors des batailles. Il fallait bien après tout, avoir un minimum d'échange. A l'heure qu'il était, la petite troupe devait s'en mettre plein le ventre alors que les quelques rares désignés montaient la garde à l'extérieur. Elle soupira, levant par réflexe, sa tête vers le ciel. Son regard rencontra la surface brillante du dôme forgé pour ne pas refléter le soleil et aveugler ses occupants. L'Arche. Pendant des années durant, cela avait été une utopie. Des savants avaient parcourus les mondes afin de trouver les moyens technologiques et magiques pour crée le bâtard de ces deux mondes, une Cité idéale, gardant ses habitants à l'abri des rudesses du monde extérieur. Cela faisait plusieurs décennies que la cité s'était envolé et avait pris son ancre au dessus de terres désolées ou la misère et la sauvagerie continuait à régner.

Jamais, la jeune femme n'aurait cru mettre les pieds dans cet endroit. Et pour cause. Pour ça, elle aurait dû avoir une fortune délirante, des parents bien pourvus et n'ayant ni l'un ni l'autre il était tout à fait normal qu'enfant elle ne s'imaginait arriver ici. Pourtant, son père, soldat accompli avait su se faire reconnaître au point d'obtenir son droit de passage sur l'Arche. Ses qualités de leader l'avait amené à mener la petite armée de la Cité, lui permettant d'intégrer la noblesse de l'endroit. Il avait ensuite accédé au rang de Seigneur et désormais c'était Kal, son disciple, qui occupait sa place, celle de Sénéchal, général des forces de ce lieu.

Elle ajusta sa cape noir et or, assortie à l'armure solide que portait la Garde de l'Arche, avant de rattacher son carquois sur son épaules. Son arc et ses flèches étaient des petits bijoux de la technologie de l'Arche, causant des dégâts plus importants à toute cible touchée. Le soleil était encore haut dans le ciel, et elle avait du temps devant elle avant la Fête qui réunirait la fine fleur de la Cité. La jeune femme y était conviée en tant que Gardienne. C'était un honneur, mais elle l'avait vu comme un fardeau. A chaque mort du Précédent Gardien, on choisissait une personne compatible pour garder le Cœur. Enfin, plus précisément, c'était lui qui sélectionna le gardien potentiel. L'étrange artefact était l'une des clés de la réussite de cette entreprise, sans lui pas d'Arche. Il s'agissait d'un globe bleuté, cerclé d'or, gardé dans une boîte constamment fermée de lequel s'échappait quelques rayons de lumière. Les pouvoirs qu'il renfermait étaient multiples : il accroissait les pouvoirs de ceux qui le possédaient, permettait de retrouver un objet ou une personne convoité, ou bien d'autres propriétés inconnues. Il n'était, au sein de l'Arche, utilisé que pour une chose principalement : permettre de faire tenir la ville de façon aussi haute. Le globe était conservé dans la demeure principale de l'Arche, qui accueillait les réceptions (et donc serait comblé ce soir-ci) et la grande bibliothèque des archives. On pouvait le trouver au sous-sol derrière une lourde porte gardé par deux soldats entraînés. La défense principale restait Mirna. Son lien privilégié avec le Cœur lui permettait d'en connaître l'emplacement et dans le cas le plus extrême... de fusionner avec celui-ci. Cela n'était jamais arrivé et on ne pouvait que supputer sur le devenir du Gardien qui effectuerait ce choix.

Plongée dans ses pensées, elle sursauta, se rendant compte qu'elle venait d'arriver devant le bâtiment de la milice. La lourde porte émit un grand grincement avant de s'ouvrir sur une salle peu éclairée. «Laissez-moi vous conter l'histoire de Mirna, Princesse de l'Arche » rugit un voix rauque dans la pénombre. Elle resta dans l'ombre afin de profiter du spectacle « Blonde pulpeuse, avec des arguments massifs... (Il mina une paire de poitrine imaginaire), fille du Sénéchal, chef des armées de notre paradis. Elle grimpa les échelons à la force de ces poings et atterrit en seconde du suivant de son père, le glorieux Kal, nouveau Sénéchal des Temps Glorieux. Aujourd'hui, la voilà Gardienne du somptueux trésor... mais quel est la particularité de cette bonne femme me demanderait vous.» Une jeune soldat lança une réponse hasardeuse, bientôt suivi d'une pluie de propositions toute aussi surréaliste les unes des autres.

Elle sourit. « Bien sur que non, bien sur que non... la miss est dotée d'une résistance surhumaine, croyez-moi si je vous disais qu'elle a déjà chuté d'un immeuble aussi haut qu'un Géant pour s'en relever sans une égratignure. » Elle grimaça face à cette semi-vérité. Oui elle avait déjà chuté... mais pas sans quelques dommages au passage. Non. L'étrange artefact auquel elle était lié augmentait de manière considérable sans résistance, sans pour autant la rendre immortelle ou invincible, juste un léger boost de son organisme. Son corps pouvait récupérer de n'importe quoi si on lui laissait le temps... sauf de la décapitation et autres douceurs. La douleur ne s’effaçait pas, et elle ne la possédait plus si elle était trop loin du Cœur (dans un autre pays par exemple, le champ d'effet restait assez large).

La jeune femme avança et tout le monde se tut. L'homme qui avait sortit le petit discours piqua du nez. Elle laissa échapper un rire franc et l’atmosphère se détendit. Bientôt, on ne fit plus attention à elle. Après tout, Mirna était des leurs. La soldate se laissa tomber sur une chaise, à une table occupé par plusieurs de ses camarades. Leurs uniformes bleus et or les associaient à la flotte aérienne de l'Arche. Le temps passa. Elle bavarda avec eux, profitant de ce moment, songeant à la réception qui commençait dans la bâtisse principale de l'Arche.
Journalisée

All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Mars 25, 2016, 09:35:33 »

Ariman assis dans son trône attendit avec une certaine impatience que l'objectif soit enfin à portée de tir. Voila des mois que l'Obliterator préparait son attaque et cela n'as pas été évident avec la planification de l'organisation. Déjà il avait fallu unir les différentes bandes des citée décharges d'Iantus et pour cela il as du tuer lui même leurs différents chefs pour finalement prendre le contrôle de toute une bande puissante. Déjà ce fut le plus facile. Le plus dur fut d'enseigner à ses primates des notions d'aéronautiques et surtout remettre en état des machines ou en construire où encore s'arranger pour faire apprendre à ses imbéciles l'art du dressage pour apprendre à conduire les nombreuses bêtes mutantes hantant les désolations.

Au final Ariman c'était retrouvé avec une véritable petite armée de mutants entassé dans des Zeppelin fait de bric à brac, d'appareil à hélices rouillés au moteur pétaradant et garnis d'armes en tout genre, de petit gyrocoptères où monter sur des monstre mutants en tout genre capable de supporter leur poids.



Si Ariman était ici au milieux de ses mutants et c'était décarcassé pour transformer ses bons à rien en soldat discipliné ce n'était pas pour rien. Pour tout dire c'est plus sous la demande de quelqu'un qu'il se donnait autant de mal plutôt que d'employer ses faramineux moyens pour prendre la citée. La demande de son commanditaire était clair. La prise de la citée devait être fait uniquement par les laisser pour compte qu'elle avait laisser en bas. Tout ce que les mutants avait besoin c'était simplement d'un chef pour les unir et les entrainer et Ariman correspondait à ses capacités. L'Obliterator fut tiré de sa réflexion quand un mutant hurlant annonça que l'Arche était en vue. Il décida de ce lever et de sortir sur le pont afin de voir la citée de ses propres yeux.

Stratégiquement parlant la prise de l'Arche n'allait pas être facile. Même dépourvus de fortifications hormis ses dômes atmosphérique la ville qui composait l'arche était immense et certainement pas dépourvus de moyens de défense. Il y allait avoir de la casse c'était sûr. Mais les mutants présent étaient tellement remontés contre la citée qu'il ne risquaient pas de prendre la fuite. Malgré les conditions difficile du voyage Ariman nota que le moral était bon. C'était déjà cela.



Quand l'armada hétéroclite sortis des nuages et commença à donner du canon sans rien toucher néanmoins ils n'échappèrent pas aux guetteurs qui surveillaient l'Arche mais Ariman s'y attendait. Vu l'état de ses navires un combat aérien allait être inévitable avant que l'Obliterator et sa troupe de mutants puisse atteindre la citée volante.
Journalisée
Solace Belletyn
Dieu
-

Messages: 355

avatar

Don't go screaming if I blow you with a bang. ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 

Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
« Répondre #2 le: Mars 25, 2016, 10:03:47 »

La caserne résonnait des conversations multiples et diverses. Quelques cris de stupeur, de rage, ou de joie venaient percer l'air lourd des respirations des soldats. Distraitement, Mirna triturait le bout de son arc, posé contre le mur. On lui adressait quelques sourires avant de retourner à ses occupations. Les camarades assis à sa table jetait quelques cartes, mais le jeu ne la passionnait pas plus que ça. Alors qu'elle se résigna à retourner à la maintenance du moteur de l'une des unités volantes de la flotte (tant pis le mécanicien la fusillerait de nouveau du regard), la table s'ouvrit avec un grand bruit. Elle reconnut la frimousse juvénile d'un des messagers de l'Arche. Ils étaient toutes une flopée, ces gamins aux pieds légers qui parcouraient la Cité pour délivrer les messages. On avait toujours favorisé cette manière de faire, malgré les machines, tubes et autres qui permettaient de faire circuler les cylindres contenant les informations précises. C'était à plus viable de se reposer sur ces jeunes éclaireurs à la mémoire impressionnante. Bien entendu, on les formait avec soin, ne sélectionnant que les plus assidus. Il ne fallait pas qu'un message se perde en chemin et donc les exercices se montraient impitoyables. On les faisait réciter des pans entiers de l'histoire de l'Arche et en cas de faux pas les représailles étaient violentes.

«  Lieutenant ! » cria-t-il en la voyant. Il ne lui fallut pas plus pour se redresser d'un coup. Les sentiments divers qui étaient passés dans son regard étaient assez claires. Elle saisit, par réflexe, son arche alors que le silence se fit d'un coup. Le gosse peinait à se calmer, mais lorsque sa voix passa ses lèvres elle était posée, forte. Il avait bien été éduqué. «  L'Arche est sous attaque. Tout les soldats sont mobilisés au pont, les pilotes doivent se rendre à la base afin de se préparer au décollage » Il continua en fournissant les quelques  informations des guetteurs. La mécanisme bien huilée de la défense de l'Arche s'enclencha. Tout les hommes et femmes présents se relevèrent se dirigeant vers la sortie. Mirna passa en première, adressant un léger signe de tête au messager avant de sortir de la caserne. Pour l'instant le calme régnait. De cette partie de la Cité on ne percevait rien du raffut qui régnait bientôt. Sous attaque... elle était légèrement sonnée. Cela faisait une paye qu'il n'avait pas subit quelque chose d'aussi sérieux... elle en était persuadée... et espérait que cela ne jouerait pas contre eux. «  Lieutenant. » tonna une voix derrière elle.

Un petit groupe se trouvait derrière elle, vêtus d'armure or et noir. Son propre détachement. Il lui faudrait guider d'autres soldats mais pour l'instant son unité était déjà présente.  «  Suivez-moi. » ordonna-t-elle. Bien heureusement, elle était équipée, armure, arc, couteaux rivés sur ses cuisses et glissés dans ses bottes. Un de ses hommes lui lança un fusil qu'elle accrocha dans son dos, vite rejoins par une paire de pistolet dont les décharges pouvaient tuer n'importe quel homme. Les ordres étaient simples. Les vaisseaux (déjà en train de décoller) s'occuperaient de l'aspect aérien de la bataille, tandis qu'ils tiendraient le sol. En cas de repli, son unité avait l'ordre expresse de se charger de la protection du Bâtiment Principal... et du Cœur. Elle espérait qu'ils n'en auraient pas à arriver là.  
« Dernière édition: Mars 25, 2016, 10:36:11 par Solace Belletyn » Journalisée

All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Mars 25, 2016, 11:19:09 »

Malgré leur rage les mutants se montrèrent suffisamment discipliné pour suivre le plan que l'Obliterator avait mis au point. déjà question technologie l'Obliterator savait qu'il n'était pas à son avantage face à la technologie de l'Arche les gros engin volant à moteur de sa troupe étaient assez lent mais disposaient toutefois de suffisamment d'armes pour transformer ses engin en petite forteresse. Mais pas à l'abris de coups critiques face à des chasseurs. Ariman avait donc opté pour une stratégie employant principalement les Zeppelin et les petit appareil tel que les gyrocoptères et les bêtes volantes.

En premier les Zeppelins se mirent en position défensive faisant écran pour empêcher les chasseur ennemis d'atteindre les forteresses. Chaque équipages des Zeppelins étaient composé d'un équipage de six mutants fanatisé et bien déterminés de faire un maximum de victime ou de protéger les forteresses et ayant chacun un rôle bien précis. Un barreur pour orienter le Zeppelin, un harponneur qui utilisait un lourd canon pourvus d'un harpon relier à une corde sensé accrocher ou percer plusieurs centimètres de blindages enfin quatre servants et tireurs destiné à déployer un parachute afin de freiner le chasseur une fois harponné ou recharger le canon harpon si le coup rate ou encore utiliser les canons à boulet ou les armes légère en leur possession pour espérer atteindre une cible. Hormis cela les Zeppelins avaient été suffisamment blindés pour encaisser quelques coups avant de se faire descendre.

En second et bien que assez léger question blindage les bête mutantes et les gyrocoptères étaient assez petit et mobile avec la capacité de faire du vol en surplace. Les cavaliers des bêtes avaient un copilote armé pour défendre le pilote et sa monture et certaines bêtes mutantes avaient des capacités offensive pouvant faire des dégâts. En outre les gyrocoptères étaient équipé de lance roquette artisanal mais suffisamment précis et destructeur pour détruire un appareil ou lui causer de gros dégâts.



Ariman donna ses ordres les les Zeppelins se mirent en formation défensive entourant les forteresse tandis que les engins plus léger et les bêtes prirent plusieurs formations et se dirigèrent droit vers l'arche ou restaient prêt des forteresses pour les défendre avec les Zeppelins comme bouclier ou moyen d'harponnage.


Journalisée
Solace Belletyn
Dieu
-

Messages: 355

avatar

Don't go screaming if I blow you with a bang. ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 

Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
« Répondre #4 le: Mars 25, 2016, 11:45:09 »

Les Libellules (on les appelait ainsi à cause de leur forme) mieux connu sous le nom d'unité aéroportée XT09 ne tardèrent pas à s'envoler, franchissant l'une des ouvertures du dôme grâce à un système spécial dans l'engin qui permettrait à la masse mouvante de séparer la matière pour quelques instants. Le dôme était la première défense de l'Arche. Malheureusement, tout bouclier étant faillible, il était possible de le perforer avec le bon équipement. La force brute fonctionnait assez bien et c'était pour cette raison que les autorités de la Cité ne s'étaient pas reposer sur celui-ci, décidant de monterune petite armée dont les membres étaient rodés au combat. Les XT09 fusèrent vers l'attroupement de masses monstrueuses qui se profilaient à l'horizon, malheureusement bien après que ceux-ci se soient mis en place.

Les unités secondaires avaient été réparties un peu partout dans la Cité mais tous ne tardèrent pas à obliquer vers le lieu où se tiendrait bien assez tôt le grabuge.  Mirna se trouvait sur la place, avec ses hommes alors qu'ils pouvaient percevoir un peu au dessus de la surface de verre les Zeppelins et autres véhicules qui formaient une masse terrifiante lorsque l'on assistait au spectacle d'en bas. Une vingtaine de soldats vinrent grossir les rangs. Désormais, il n'y avait pu qu'a espérer que les Libellules ralentissent l’assaut. Les chances que les assaillants ne rentrèrent pas dans le dôme était mince.... très mince. La partie principale de l'Arche serait transpercé par les forces ennemis. Tout individu extérieur aurait pu voir la vision de la Lieutenante comme pessimiste... mais non. Elle se préparait au pire... et le pire ne tarderait sans doute pas à arriver.

Mince avec le support des unités aéroportés « Que la réserve se prépare à appliquer le plan de secours. » annonça-t-elle au messager qui l'écoutait avec attention, la peur déformant ses traits. Il était nécéssaire de le prévoir. Comme ils avaient tant répété, une partie de la population serait redirigée vers le dôme secondaire. Le reste conserverait leur place dans la Bâtisse Principale qui pourrait être protéger. Il y avait des avantages et des inconvénients qu'elle qu'était l'endroit où les civils seraient redirigés.

Au même moment, leurs vaisseaux glissèrent vers les Zeppelins pour porter les premiers coups. Les tirs atteignirent leur cible avec adresse. Le blindage résista sous l’assaut, tirant quelques grimaces aux pilotes qui esquissèrent un virage pour repartir vers les bêtes métalliques. Les XT09 étaient rapides... trop rapides pour faire face à de tels assaillants. La primarité des véhicules déconcertaient, petits, ils nécessitaient un demi-tour des Libellules pour repartir à l'attaque. Rester immobile c'était la mort assurée. Ils revenaient sans cesse ciblant les Zeppelins dans le but d'accéder aux forteresses.
Journalisée

All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mars 26, 2016, 04:23:54 »

Ariman avait bien fait de miser sur la loi du nombre pour ce travail. Les engin ennemis n'était pas nombreux mais plutôt rapide et plusieurs Zeppelins furent abattus mais ils remplissaient bien leur rôle de bouclier quand un tombaient deux autres se mirent sur le passage pour empêcher les Libellules d'atteindre les forteresses.

Les gyrocoptère et les bêtes d'attaque se heurtèrent aussi aux Libellules et un combat aérien et féroce eu lieu. Même si technologiquement les engins ennemis étaient plus avancer et mieux armés ce n'était pas des engin capable de se mettre en vol stationnaire contrairement au engins et aux bêtes de l'armada d'Ariman plus maniable. L'ennemis n'avait pas une totale maitrise des airs et plusieurs d'entre eux furent abattus ou furent forcer de battre en retraite à cause de lourds dommages.

Ariman quitta le pont pour aller faire un tour dehors et magnétisa ses pieds pour pouvoir marcher sur la coque métallique de la vielle forteresse avançant avec lenteur entouré de ses escorteurs.



Jusqu'ici le plan semblait sans faille. L'attaque directe ayant échouer les Libellules semblaient vouloir changer de tactique et vouloir prendre l'altitude pour attaquer par en haut ne voyant pas de Zeppelins en protection de ce côté. vus qu'ils protégeaient les forteresse sur les coté et en dessous. Ils pensaient avoir trouver une faille dans la défense ce fut une erreur. En maitre de guerre avisé Ariman avait posé ce piège afin que les libellules soient pris dans un tir d'artillerie des meilleures armes des forteresses volantes. Les cannons d'artillerie des forteresse se levèrent et tirèrent un véritable déluge de fer et de feu sur le gros des appareils ennemis ayant eu le malheur d'entrer dans la mâchoire du loup. Ariman ne fut pas en reste car il généra un lance missiles qui j'aillis de son dos et tira de nombreux projectiles à tête chercheuses qui fusa droit sur les appareils ennemis et détruisit plusieurs.
Journalisée
Solace Belletyn
Dieu
-

Messages: 355

avatar

Don't go screaming if I blow you with a bang. ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 

Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
« Répondre #6 le: Mars 26, 2016, 12:18:32 »

Son cœur se serra lorsqu'elle vu les premières Libellules chuter sous les assauts. Bien entendu, leurs efforts n'auraient pas été vains, elle vu une partie des Zeppelins céder avant de glisser vers le sol ou d'exploser. Une partie d'elle voulait en avoir fini avec ces attaques aériennes et passer à l'autre partie du combat. Là, positionnée avec son unité qui scrutait les expressions de son visage (qu'elle se tenait de garder impassible), Mirna était impuissante. Elle n'avait aucun pouvoir sur les événements qui se déroulaient au dessus d'eux et l''impatience qu'elle ressentait autour d'elle confirmait ce sentiment chez ses hommes. Bientôt, elle entendit la sirène d'alerte générale qui annonçait aux civils de se presser aux différents postes de rassemblement.

Heureusement, la mécanisme de l'Arche était bien huilée : il n'y aurait aucune précipitation, aucun dommages collatéraux lors des évacuations étant donné que chacun avait été soigneusement éduqué pour un pareil moment. Au cas où le Dôme principal était détruit, tout les civils restant sur cette partie rejoindrait la seconde. Ensuite, des capsules et vaisseaux leur permettrait de fuir, mais est-ce que cela serait assez loin pour leur laisser une chance de survivre. Beaucoup, hors des soldats, n'avaient pas été préparé à une pareille éventualité.

La rage de Mirna faisait bouillir ses entrailles. En levant la tête, elle vit se dessiner la forteresse, quelques XT09 parvinrent à faire feu mais beaucoup tombaient sur les tirs, les quelques dommages qu'ils avaient réussis à faire paraissaient bien maigres. Ses doigts se reposèrent sur son arc.  Le seul espoir résiderait bien chez les unités d'infanterie que menait Mirna en partie. Là était leur seul chance de salut, elle le savait pertinemment.

Journalisée

All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Mars 26, 2016, 03:16:44 »

Ariman vis des appareil survivant refluer en désordre ce qui laissa une large ouverture en direction de l'Arche. Satisfait il ce dirigea vers le centre de la forteresse ou de grosse cuve à l'allure de bombes était arrimé. L'Obliterator se jucha sur une des bombes et alluma son commutateur pour s'adresser aux équipages des différents engins.

- A tous les engins commencement de l'opération d'invasion suivez l'engin de tête et préparer vous au largage. Ordonna t'il.

Les Zeppelins s'écartèrent des forteresse et le plus gros d'entre eux où Ariman  était juché pris de la vitesse en dirigeant ses canons vers le plus gros dôme de l'arche. Les bouclier furent mis à rude épreuve par les tirs d'obus concentré par la forteresse d'Ariman mais le pire restait à venir et les guetteurs compris avec horreur quand il se rendirent compte que la forteresse ne ralentissait pas et fonçait droit vers le dôme. La défense d'arche fut mis en marche et ce qui restait des libellules prirent la forteresse pour cible en priorité mais maintenant que l'engin était lancé il s'avérait être impossible à arrêter. Ariman avait prévu ce sacrifice et employait une méthode de guerre qui s'appelait le brulot qui nécessitait le sacrifice d'un engin lourd pour provoquer la panique et la terreur mais aussi percer une défense pour permettre aux autres engins de passer.

Digne d'un Kamikaze et commençant à bruler suite aux impacts la forteresse heurta de plein fouet le dôme. L'impact fut tellement énorme et la forteresse tellement lourde que le champs de force du dôme grilla. L'avant de la forteresse en heurtant le dôme se plia comme un accordéon et l'équipage du pont fanatisé et kamikaze fut instantanément tuer par l'impact mais la forteresse avait réussit à passer et il y avait encore suffisamment de mutants survivants à l'intérieur pour larguer les bombe quand Ariman leur ordonna.

Les quatre énorme cuve blanche furent larguer et l'Obliterator avec juché sur une des bombes tandis que la forteresse s'écrasa dans l'arche. L'Obliterator  se désengagea de la bombe tandis que des réacteur de vol type raptor apparurent dans son dos et freina sa chute pour le faire finalement atterrir sur un des building de la citée.

Les quatre bombes s'écrasèrent dans la citée mais n'explosèrent pas. Elle contenaient bien pire que de l'explosif. Ariman durant la préparation de l'assaut avait pris la peine de sélectionner les meilleurs mutants les plus résistants. Il les avaient ensuite entrainer et ensuite c'est arrangé  pour recycler des matériaux afin de leur construire le meilleur équipement passible. Six tueurs surentrainé et amélioré se trouvaient dans chacune de ses bombe suffisamment capitonné pour survivre à la chute. Une fois qu'ils sentirent qu'ils étaient arriver ils se libérèrent de leurs entraves afin de commencer leur mission. Prendre des objectifs et ménager une entrée au reste de l'armada et aux prochaines forteresse ayant pour objectif de larguer leur prochains paquets.


Journalisée
Solace Belletyn
Dieu
-

Messages: 355

avatar

Don't go screaming if I blow you with a bang. ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 

Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
« Répondre #8 le: Mars 26, 2016, 04:40:44 »

Ses yeux reflétaient la scène qui se déroulait au dessus d'elle. Le bouclier céda, impacté par la lourde forteresse volante, pliant sous l'effet du choc. Quelques cris résonnèrent autour d'elle. La manœuvre avait réussi, leur ouvrant le passage et déconcertant l'ennemi. Elle jura entre ses dents, serrant les poings avant de se diriger vers le petit attroupements. «  Vous, vous et vous... aux Sentinelles. » ordonna-t-elle d'un ton sec. Il n'en fallut pas plus pour que les soldats obtempèrent se rendant sur les canons antiaériens qui se trouvaient aux quatre coins de la place. Il s'agissait de tourelle sur lesquels un individu s'installait aux commandes afin de pouvoir tirer sur tout intrus qui parvenaient à passer le dôme. Ils leur permettraient de gagner un peu de temps et d'offrir une couverture supplémentaire à la Milice. Elle manqua de rejoindre un des postes mais se contentaient d'envoyer un de ses hommes tenir la place. Mirna avait bien autre à faire.

Ses hommes se saisirent de canons portatifs et autres armes suffisamment fortes pour repousser les ennemis. Le choc dû à l’atterrissage des quatre cuves fit trembler le sol, mais ils ne chutèrent pas. L'avantage des militaires de l'Arche résidait dans leurs protections. Il avait bien fallut combler les manques du dôme, et les armures qu'ils portaient été à la pointe de la technologie. Elles leur permettaient d'encaisser les chocs et les tirs avant d'en perforer la carapace. « J'ai besoin d'un poste pour chacune de ces saloperies ! » rugit-t-elle. Les différentes unités se séparèrent, allant rejoindre chacune une des trois cuves restantes alors que Mirna et sa troupe se rendait sur celle qui se trouvait à proximité. 

«  Mirna. » Une voix familière retentit à ses oreilles. Kal. Le Sénéchal qui s'empressait de suivre l'unité qui se dirigeait vers l'une des autres bombes. Dans son regard, il n'y avait aucune peur, juste la détermination farouche qui caractérisait les chefs des forces armées de l'Arche. On ne les avaient pas choisi par hasard, et leur entrainement les préparaient aux pires affres à venir. «  N'oublie pas ton autre mission... Si ils vous repoussent, tu as l'ordre de te rendre directement au Cœur. Par tout les moyens possibles. Iryu s'occupera du commandement. » Elle se contenta d'acquiescer, on les avait préparé aux pires situations et dans leurs esprits ne brûlaient pas l'espoir vain non... il fallait être réaliste et au besoin elle savait ce qu'il fallait faire.

Kal et la trentaine d'hommes qui constituaient son unité coururent vers l'autre bout de la Cité alors que Mirna se trouvait à proximité à la masse blanchâtre qui cracha plusieurs monstres. Les tirs commencèrent à direction de ses montres alors que l'unité d'un camarade tentait de créer une barrière pour les empêcher de passer. Celle de Mirna se trouvait en hauteur, profitant de la protection de quelques masses de métal pour tirer sur les monstres. Elle bondit, grimpa jusqu'à se trouver un perchoir. Une flèche vint rejoindre l'arc, et en quelques secondes à peine elle vint se planter aux pieds des atrocités envoyant une puissante onde de choc. Elle fut rapidement rejoint par plusieurs autres, envoyé par quelques soldats qui tentaient de repousser l'assault. 

 
Journalisée

All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Mars 27, 2016, 02:32:38 »

Alors que les mutant semaient le désordre dans l'Arche en détruisant des objectifs vitaux pour permettre au reste de l'Armada de débarquer, Ariman mis en route son auspex et regarda l'écran pour essayer de détecter les sources d'énergies afin de trouver le coeur. Son commanditaire lui avait fournis des plans mais cette ville volante avait subis tellement de modifications que des moyens de détections étaient nécessaire afin de trouver le coeur. Visiblement il avait bien visé car la source d'énergie se trouvais sous ses pieds en dessous de l'immeuble ou il était juché.

l'Oblitérator regarda la bombe pod qui c'était écrasé dans l'immeuble trois étages plus bas alors que lui c'était posé sur le toit en utilisant son réacteur dorsal. Les mutants étaient en train de s'y extraire et ramasser leur armes et matériel. Contrairement aux autres chargé de semer le chaos et des actions de sabotage musclé, ce groupe là allaient servir d'escorte et d'outils pour atteindre le cœur de l'Arche. Il allait suffire de descendre cet immeuble et d'y creuser un trou dans ses fondation afin d'accéder aux entrailles de la citée volante. Ne restait plus enfin que de trouver l'accès au cœur.

Un des mutants poussa un grondement pour attirer l'attention d'Ariman qui allas voir. Par une des fenêtre l'Oblitérator vis une troupe investir l'immeuble en contrebas et poussa un juron. L'ennemi avait fait plus vite qui l'aurait cru ou alors ils avaient des soldats de réserve resté en arrière et à proximité delà zone de chute. Ils avaient l'air nombreux entre trente et quarante. Bah cela ne posera pas de problèmes. Même peu nombreux Ariman et les mutants étaient devrais chien de guerre ayant eu leur lot de blessures et combat à la différence de ces ventre mou qui nece sont sûrement jamais aventurer dans les désolations et ont appris l'art de la guerre qu'en école. L'expérience fera la différence.

Ariman fit descendre ses gars de quelques étage et les disposa ensuite en embuscade dans une salle de réception vide décoré avec goût. Il attendit ensuite ses premiers invités afin recommencer la fête.
Journalisée
Solace Belletyn
Dieu
-

Messages: 355

avatar

Don't go screaming if I blow you with a bang. ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 

Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
« Répondre #10 le: Mars 27, 2016, 12:16:31 »

Les tirs continuèrent à direction des mutants, ces atrocités monstrueuses qui ne semblaient pas vouloir tomber sous les coups. Les Libellules continuaient à s'envoler depuis la plateforme pour venir décimer une des unités qui s'échinaient à détruire les points stratégiques de l'Arche. Mirna continua à tirer quelques fléches alors que ses hommes parvinrent à venir à bout d'une de ces créatures. Mais la situation pressait. Désespérée certes mais il leur restait quelques cartes dans leur manche. La Grande Bâtisse avait été accosté par plusieurs silhouettes que Mirna pouvait percevoir de loin. Un des hommes de la milice ne tarda pas à la rejoindre en courant, lui criant, sa course pas encore arrêté quelques directive venant tout droit de leur général :

«  Lieutenant, votre unité doit se rendre à la Bâtisse Principale de toute urgence. » L'homme était à peine essoufflé par sa course, l'adrénaline courait dans ses veines. «  Le Sénéchal m'a demandé de vous faire parvenir l'ordre que vous devez appliquer le Protocole si jugé nécéssaire. » Elle retint un frisson. Le Protocole. L'ultime devoir du Gardien, et celui-ci ne tardait sans doute pas à devenir pressant. La jeune soldate n'était pas préparé à cela, elle avait vécu dans l'illusion d'une vie tranquille, d'une existence où jamais elle n'aurait qu'a l'appliquer et qu'il resterait la composante d'un scénario catastrophe. Les soldats de l'unité d'élite étaient des bons coureurs, Mirna à leur tête filait vers l'immeuble dont le sous-sol recelait le Cœur de leur Cité. Il semblait que celui-ci pulsait dans ses entrailles, Mirna sentait le lien qui les rattachait s'affiner, se préciser alors qu'elle s'en approchait.

Le Protocole était simple. L'unité protégerait le Gardien qui accéderait par tout les moyens à l'artefact. Celui-ci déclencherait la symbiose, permettant au Gardien des ressources supplémentaires et une protection plus efficace. Cela ne signifiait en aucun cas une totale immunité autant du côté du Cœur que de son porteur, il existait des moyens forts simples pour pousser le corps à bout et forcer le rejet de l'artefact. Briser l'esprit et la volonté du Gardien était aussi un bon moyen, cela signifiait se sacrifier en somme. Le Protocole n'était pas le salut, il était la solution de dernier recours. Ils se sentaient peu à peu submergé et bientôt elle devrait protéger à celui-ci. Heureusement, les deux gardes et la sécurité de la salle du Cœur leur offrait du temps. 

La Grande Bâtisse était normalement vide. Tout les civils avaient été évacués vers le Dôme Secondaire par les sous-terrains. Mirna et son unité devaient se positionner dans la salle de réception, avant qu'elle ne descende via le petit tunnel dissimulé derrière une peinture. Ce n'était pas le seul moyen d'y accéder, mais en attendant elle devrait tenir position avec ses hommes. Malheureusement, on les y attendait déjà.  «  ILS SONT LA !!!! » tonna une voix pour prévenir les soldats en retrait alors qu'ils commencèrent à faire feu vers les ennemis.

Journalisée

All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Mars 27, 2016, 03:38:17 »

Quand les premiers fantassins ennemis ouvrirent les grandes portes et commencèrent à investir la salle ils furent accueillis par une grêle de plombs. Malgré leurs armures plusieurs soldats furent tuer sous une grêle de balles calibre 60. Les survivants de la première vague se jetèrent immédiatement à couvert tandis que les autres rester en arrière répliquèrent. Pour le moment la garde rapproché d'Ariman se débrouillait assez bien. Malgré le fait qu'ils employaient de vieux équipements de guerre Ariman avait choisit le meilleur équipement la meilleure armure et avait passer un long moment à les entraîner à la manière des légions de sa planète d'origine. À la fois sauvages et disciplinés, forts et résistants et ayant survécus aux horreurs des désolations chacun de ses soldats mutants ainsi que ceux rester dehors en solitaire pour semer le chaos valaient bien dix de cette bleusaille en face.



Ariman n'était pas en reste car si ses soldats était des fantassin lourd lui il était un véritable tank sur pattes. Son armure énergétique intégré dans sa chair encaissa sans mal les tir ennemis l'atteignant contrairement à ses fantassins l'Oblitérator était à découvert et l'ennemi ne tardèrent pas à comprendre qu'ils avaient affaire à un adversaire pas ordinaire non seulement à son aspect bien plus grand que les autres mutants mais aussi par le fait que ses deux bras c'était transformer en armes à énergie destructeur que perfora les murs et désintégra ou mutilla plusieurs soldats  qui se pensaient à couvert et commençant à semer une grosse panique quand l'Oblitérator ce mis à avancer en tirant sur tout ce qui bouge suivis de ses gardes.



Si pour les gardiens de l'Arche la situation était cataclysmique. Pour Ariman c'était métal et rock n'roll
.

"On s'amuse et on rigole !" Pensa t'il distraitement en tirant un nouveau rayon d'énergie qui explosa un mur sur plusieurs mètres et donnant un coup de pieds sur un ennemis qui se retrouva sur son passage et qui vola au travers de la salle après qu'il ai tenter de descendre l'Oblitérator.

https://m.youtube.com/watch?v=ufb6T-av-rU
Journalisée
Solace Belletyn
Dieu
-

Messages: 355

avatar

Don't go screaming if I blow you with a bang. ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 

Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
« Répondre #12 le: Mars 28, 2016, 02:28:50 »

Les ennemis qui tombaient sous les rafales ne donnèrent pas lieu à des cris de victoire. C'était bien maigre comparé à ce qu'ils leur avaient fait subir. A cette pensée, plusieurs des soldats de l'Arche n’hésitèrent pas à redoubler de fureur dans les coups qu'ils portaient. Pourtant, face à ces bêtes sauvages qui tenaient plus de l'animal que de l'homme, ils paraissaient faire peu de poids face à ces individus qui n'avaient connu que le confort de la Cité. Aussi rude leur entrainement pu être, ce n'était rien comparé au vécu de leurs ennemis. Mais de leur côté ils avaient la détermination, celle de protéger leur Cité, leurs foyers. Alors, les tirs redoublaient d'intensité et la précision des miliciens étaient en leur faveur. Un 

«  Lieutenant, nous vous couvrons. » lança un de ses hommes qui se trouvaient à proximité. Il n'avait pas eut besoin de s'étaler sur les raisons de cette déclaration. Les événements étaient en marche et ils ne pourraient les arrêter. Elle prit une inspiration, abattu quelques ennemis supplémentaires avant de désigner deux hommes pour la suivre. Mirna fut interrompu par une pluie de débris et une vision qui la fit presque trembler. A quelques mètres d'elle se trouvait une masse monstrueuse de métal qui ravageait leurs rangs. Après avoir chuter à cause du choc, elle se redressa rapidement et battu en retraite avant de se rendre dans le sous-sol.

Elle pressa ses doigts sur le panneau qu'elle fit glisser sur le côté, révélant une porte. Celle-ci grinça, s'ouvrant sur un couloir qui descendait dans les profondeurs de l'Arche. L'un des soldats ne tarda pas à la refermer alors que le second s'engouffra avec elle dans l'ouverture. Le peu de lumière qui leur parvenait de l'extérieur, ainsi que les cris et les bruits des tirs furent tût par l'épaisseur de la porte qui les séparaient désormais de leurs ennemis.

Leurs pas résonnaient. Après ce qu'il lui sembla être une éternité, ils s’arrêtèrent devant une seconde porte. Elle pianota sur un clavier qui fit glisser le panneau métallique révélant un second corridor. Au bout deux gardes qu'ils s’empressèrent de rejoindre. Le sanctuaire ne serait pas indéfiniment impénétrable mais au moins il leur offrait un temps précieux, tout comme leurs camarades qui sacrifieraient sans ciller leur vie jusqu'au dernier pour sauvegarder la Gardienne et le Cœur.
Journalisée

All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.
Ariman
Créature
-

Messages: 806



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Mars 28, 2016, 02:23:07 »

Ariman cessa de tirer quand il n'y avait plus personne de menaçant dans les environs et fit un constat. Les gardes de l'Arche malgré la panique c'étaient quand même bien accroché pour empêcher Ariman et ses gars de passer en outre il lui semblait avoir vu un groupe de gardiens battre en retraite alors que les autres se sacrifiaient pour gagner du temps. Du côté d'Ariman il y as eu de la casse pour une trentaines de gardiens massacrés deux de ses mutants avaient mordus la poussière et l'un d'entre eux était blessé mais encore d'attaque. Fallait s'y attendre quand on utilise du matériel usagé face à un ennemi mieux équipé. Fort heureusement la combativité de ses troupes le fait qu'il ai bien conçu leurs protections et son arsenal personnel as sut faire a son avantage sans quoi le résultat aurait sûrement été différent.

Ariman fit signe aux autres de venir en connectant à nouveau son auspex et ses cartes. Vu la nouvelle disposition de la topographie il ne savait pas où se trouvait l'entrée du passage mais ses détecteurs repéra rapidement un passage. Ariman ordonna donc à ses sbires de disposer les bombes à fusion et pendant qu'ils le faisaient l'Oblitérator se mis au courant de la situation par radio. Il appris avec satisfaction que l'Armada avait réussit à déborder la défense de l'Arche grâce à l'action des commandos mutants qui ont réussit à couper certaines zones de leur énergie et rendre l'artillerie ennemis inopérante. L'ennemie était en train de se replier dans la ville tandis qu'une tête de pont avait été installé dans un secteur conquis. Quand aux forteresse ils avaient réussit à passer et largués d'autre bombe pod remplis de commandos. Des renfort ne garderais pas à venir.

Ariman fut interrompu par un mutant qui lui signala que les bombes étaient posé. L'Oblitérator se mis donc aux abris et fit détoner les bombes qui firent un trou dans le sol jusqu'à un large couloir menant logiquement au sanctuaire. Ordonnant à ses troupes de garder l'entrée et de défendre l'immeuble jusqu'à l'arrivée des renfort l'Oblitérator descendit seul dans le corridor et marcha un long moment jusqu'à ce qu'il tombe sur une porte blindés et deux gardes armé qui n'hésitèrent pas à tirer sur l'énorme forme qui arriva à pas lent. Ariman ne pus s'empêcher de sourire montrant ses dents d'acier et transformant son corps une nouvelle fois. Pas besoins de gaspiller des balles.

Derrière la porte blindés et malgré le capitonnage on entendus de hurlements et ensuite plus rien jusqu'à ce que le métal de la porte soit transpercé et déchiré pas des griffes de métal énormes.

Journalisée
Solace Belletyn
Dieu
-

Messages: 355

avatar

Don't go screaming if I blow you with a bang. ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Fille de Lyssa et Dionysos, déesse de son état, associée à la frénésie, la rage, la folie, l'alcool, les drogues. 

Solace et n'a pris connaissance de sa nature que bien plus tard, continuant à se considérer comme une humaine malgré son mode de vie (et un culte naissant autour de sa personne).
« Répondre #14 le: Mars 28, 2016, 02:46:35 »

Un écho sourd leur parvint. Ils avaient réussis à entrer. Et si on ne les avaient empêché, c'était que la plupart des soldats présents avaient du y passer. Elle retint une plainte, continuant à se diriger vers les deux gardes, silencieux. Ils avaient été mis au courant via les communications qui leur permettait de rendre compte de tout se qui se passait dans la Cité à n'importe quel moment. Mais on les avaient élevé, dés leur plus jeune âge, pour résister, se battre. Ils étaient imposant, engoncés dans des armures épaisses et mouvantes. C'était de véritables golems de chair. Ils ne ressentaient pas la douleur et leur force était décuplé par des moyens élaborés par les scientifiques de l'Arche. Ils s’avancèrent un peu quittant leur poste pour la première fois de leur existence et vinrent bloquer le passage. Ces deux masses comblaient le couloir et dissimulait Mirna et l'homme qui l'accompagnait.

«  Mirna... » Elle se retourna vers le soldat qui exhibait un visage impassible.  «  On ne va pas s'en tirer. » C'était un simple constat, il n'y avait aucun trémolo dans sa voix. C'était la vérité la plus pure, la plus simple. Mais, quelque était l'issue de cette bataille qui semblait jouer d'avance, ils devaient faire compter leur sacrifice.  «  Tu dois vivre, les gars vont te protéger mais... le reste repose sur toi. » Il ne pouvait pas la suivre. Elle serait seule dans le sanctuaire. Sa gorge se serra alors qu'elle s'autorisa un instant pour étreindre son camarade et ami avant de battre en retraite vers la porte. Les deux gardes étaient impassibles. Ils lui offriraient un temps supplémentaire, en plus de la porte blindé qui protégeait la salle de l'artefact. Celle-ci était pénétrable, mais pas sans une puissance de feu importante et... du temps surtout. Elle posa sa main sur une plaque sensible qui se trouvait sur le côté de la porte, et qui réagit à son porte. Il y eut un déclic et elle s'y engouffra.

Le Sanctuaire était une large pièce circulaire qui n'avait qu'une autre issue menant à la surface. Autour coulait une source claire qui brillait de par la présence de l'artefact. Le Cœur. Son cœur battait alors qu'elle s'en approchait. Il pulsait de par sa seule présence. Elle s'arracha avec peine à sa contemplation, et déposa son arc contre le piédestal qui supportait l'objet. La procédure a suivre n'était pas compliquée... mais longue. Elle resta figer quelques instants, ayant du mal à se rendre compte qu'elle y était. Ce qui suivrait était totalement inconnu. Peut-être mourait-t-elle par le choc ? Peut-être arriverait-t-il, mais elle aurait depuis effectuer le Protocole. Quelqu'était son futur entre les mains de ces ennemis. Peut-être, se dit-t-elle avec une lueur d'espoir, pourrait-t-elle échapper à temps mais il était fort probable qu'ils parvinrent avant elle.

Sa main se referma sur le globe. Il était chaud au toucher, délicat et à la fois résistant. Elle referma ses yeux, vida son esprit et respira doucement. Il n'y avait plus rien, plus d'Arche, plus de bataille, plus de monstres, de mutants, d'ennemis et cette alliage de chair et de métal qui décimait ses frères et sœurs. Plus rien n'importait désormais. Elle flottait dans l'infini des choses. Le long de son bras se répandait une douce chaleur qui naviguait jusqu'à son cœur et ses entrailles. Le Protocole se déroulait dans sa tête, comme si le Cœur énoncé lui même les événements à venir. Il disparaîtrait peu à peu. Au sol tomberait les cercles d'or qui l'ornaient par pur décoration. Sur son bras s'inscrirait les glyphes discrets, d'un bleu vif, qui témoignerait de la présence de l'artefact. Elle devenait un coffre, un nouveau piédestal de chair pour l'artefact rien de plus. Il ne disparaissait pas, il s'ancrait en elle. La Gardienne et le Cœur serait unis. Les secondes s'écoulaient. Les événements étaient en marche, et peu à peu le globe s'effaçait. Il ne restait plus qu'a attendre que la manœuvre fusse terminée. 
Journalisée

All I care about is sex and violence
A heavy bass line is my kind of silence
Everybody says that I gotta get a grip
But I let sanity give me the slip.

Tags:
Pages: [1] 2 3 ... 8
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox