banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 11 12 [13] 14
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Morsure du Roi [Shad Hoshisora]  (Lu 9153 fois)
Élise
Créature
-

Messages: 227



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #180 le: Janvier 03, 2018, 03:43:35 »

« Des preuves ? s’exclama Élise. Aucun procès ne sera assez dur pour ce monstre. Elle ne mérite pas un procès, elle ne mérite pas qu’on lui fasse les honneurs d’entendre sa défense. Et puis, je n’ai aucune confiance en la justice des hommes. Non, tout ce que cette folle mérite, c’est de mourir, et d’être à jamais effacée des livres d’Histoire, elle et son maudit château ! »

Élise était, sur ce point, très résolue, et profondément déterminée. Un procès pour Regan... Quelle folie ! Cette femme avait commis des atrocités qui ne répondaient pas aux lois faibles et trompeuses des hommes ! Libre à Shad de recueillir des ouvrages, si elle en avait besoin pour recueillir des informations sur Regan ou ses alliés. En ce moment, Élise ne songeait qu’à sa vengeance envers les Hamleigh, les Hamleigh qui avaient détruit sa vie, et provoqué la mort de tant de gens. Regan était la monstrueuse mère d’un monstrueux fils. Elle se vengerait aussi de William, mais, pour l’heure, elle allait décapiter la marraine.

La Reine s’avançait donc, quand elle perçut soudain des émanations magiques. Shad et Élise se retrouvèrent alors face à une ignoble créature verdâtre. Élise frémit en reconnaissant cette immonde bête, fruit de manipulations alchimiques et génétiques : un épouvanteur ! Depuis sa gueule, l’épouvanteur libéra une langue meurtrière, qui creusa un trou dans le sol en manquant les deux femmes. L’épouvanteur se déplaça rapidement,  du poison glissant le long de son corps... Et, dans son dos, Élise aperçut la silhouette de Regan, dans une longue robe légèrement froissée.

Shad la nota également, et Élise lança des toiles vers les pattes du monstre, pour le retenir :

« Regan ! Shad, il faut la poursuive ! »

Malheureusement, l’épouvanteur brisa sans peine ses toiles, ses écailles se recouvrant d’une série de pointes acérées, tel un hérisson passant en défense. Les deux femmes se reculèrent de nouveau, évitant une nouvelle attaque du monstre, et Élise, qui se préparait à attaquer, entendit soudain des bruits dans son dos. Des portes s’ouvrirent brusquement, libérant des zombies très particuliers, avec des pupilles sanguinolentes. Contrairement aux autres monstres, qui étaient plutôt lents, ceux-ci poussèrent des hurlements furieux, avant de bondir vers les deux femmes, mains tendues.

Élise réagit instantanément, et balança des filaments de toile vers les portes, repoussant les morts-vivants.

« Nous sommes coincées !
 -  HAHAHAHA !! Chère Reine des Araignées, j’espérais tant pouvoir enfin m’occuper de vous ! »

La voix machiavélique et hystérique de Regan résonna des hauteurs. Élise regarda autour d’elle, étonnée, cherchant à en discerner l’origine.

*Comment cette femme peut avoir de tels moyens technologiques à disposition ?*

Élise était troublée, mais la situation ne se prêtait pas à ce genre de questions. D’un côté, un redoutable épouvanteur ; de l’autre, des zombies redoutables.

« Je suis très heureuse de vous montrer mes nouveaux bébés. Fais-moi plaisir, Chère Reine, survis... Survis, car je meurs d’envie de te présenter à mon fils ! »

La Reine des Araignées fronça les sourcils à nouveau. Elle et Shad étaient dans une grande pièce, et Élise se mit à fuir sur le côté, l’épouvanteur se mettant à les poursuivre, et cracha des jets d’acide. Elles rejoignirent une alcôve assez vaste abritant plusieurs rangées d’armoires, comprenant des livres ou des instruments chirurgicaux. L’épouvanteur continuait à les poursuivre, filant rapidement, et renversa une armoire sur son passage, se dressant à nouveau devant elles.

Élise l’entoila alors à hauteur du visage, obstruant sa vision, ce qui amena l’épouvanteur à se débattre. Ses pattes frappèrent alors plusieurs zombies qui se rapprochaient, les repoussant sur plusieurs mètres.

« Il va falloir s’occuper de ce monstre, Shad ! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4147



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #181 le: Janvier 06, 2018, 11:44:29 »

« Plus simple à dire qu’à faire ! Je n’avais pas réalisé sur le coup mais…j’ai déjà affronté une telle créature par le passé. Et beaucoup moins puissante que celle que nous avons devant nous. Mais nous n’avions pu la vaincre, ce ne fut que grâce à la chance qu’on a réussi à s’en échapper.  Soit à l’aide d’une boule de feu tombant du ciel et d’un bon bain de lave…Nous n’avons rien de tout cela ici et si déjà cette chose est résistante en temps normal…Avec les manipulations de cette folle… »

Il devenait indestructible. Une bête immonde qui n’aurait de répit que lorsqu’il aura achevé sa mission. La Louve le savait si l’une d’entre elles devaient mourir,  il y’avait de grande probabilité que ce soit elle. Pourquoi ? Car Regan s’intéressait à Elise et voulait la voir souffrir, la faire souffrir encore plus et dieu sait quelle manigance son esprit dégénéré avait pu imaginer. Shad elle n’était qu’une simple Terranide et ne représentait rien.  Du moins en apparence. Mais surtout,  la Louve n’avait pas envie de finir ses jours ici. D’un côté un épouvanteur, de l’autre une horde de zombi bien plus rapide que la moyenne….Mais beaucoup moins résistant que l’autre monstre.

« Nous devrions utiliser cette bête pour tuer ces morts vivants ! Si vous lui lancez des toiles pour obstruer sa vue…Il y’a de forte chance qu’il refrappe de nouveau dans les airs et tues quelques-uns de ces morts vivants au passage…Après..Il faudra trouver un moyen pour le vaincre ou…lui échapper.  Je m’occupe d’attirer les zombies vers lui.»

C’était un risque à prendre, un risque à surmonter mais avaient-elles le choix ?  Le temps leur manquant, la Terranide opta une apparence plus résistante et se mordit  le bras, faisant couler le sang. Un sang qui avait pour objectif d’attirer les monstres à elle, de lui faire jouer le rôle d’appât. Elle les attira à elle, en repoussant certain, en tuant même quelques-uns de ses griffes mais surtout..elle conduisit le plus gros des troupes vers l’épouvanteur, qui elle espérait, allait tous les déchiqueter à l’aide des lames. Encore quelques mètres…un rapide bond sur le côté et..le résultat fut sanglant.  De la horde de zombies il ne resta bien vite que quelques survivants qui furent vite réduits au silence mais la menace de l’épouvanteur planait toujours. Et la bête était à présent enragée, fonçant sur Elise, cherchant à la trancher de ses redoutables lames.  Le regard de la Louve se porta donc sur la porte, leur unique moyen de sortir et elle s’y dirigea rapidement, usant de tous ce qu’elle avait à disposition pour l’ouvrir. Que cette porte soit réduite en morceau ou en cendre peu importe ! Mais il fallait qu’elles sortent de là ! Surtout qu’une nouvelle vague de zombies arrivée…

Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 227



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #182 le: Janvier 07, 2018, 01:25:25 »

Un épouvanteur était un redoutable monstre, non naturel. Une création alchimique abominable, mais Élise en connaissait les faiblesses. Réfugiée dans la bibliothèque avec Shad, elles étaient pour l’heure protégées de la masse des zombies par les toiles d’Élise, et par l’épouvanteur, qui s’attaquait indistinctement à tout ce qui passait.

*Regan a commis une erreur en restant éloignée de lui. Pour contrôler un épouvanteur, l’enchanteur doit rester proche...*

Il s’agissait de machines à tuer, des perversions naturelles uniquement destinées à massacrer et à tuer. Réfléchissant à toute allure, Élise regarda autour d’elle. Outre les rangées d’étagères, il y avait aussi tout un ensemble de machines bizarres, qu’elle ne comprenait pas vraiment.

« Les épouvanteurs sont sensibles aux ondes sonores, Shad. Il faut... Regan doit sûrement avoir un instrument, ici, qui génère du son. Des cloches, je ne sais pas... »

Élise continuait à le retenir avec ses toiles, aveuglant ses yeux, immobilisant ses pattes, mais elle entendit des grognements sur sa gauche. Jaillissant entre deux étagères, deux zombies déchaînés s’élancèrent vers elle en hurlant. La Reine des Araignées réagit rapidement. Sa jambe gauche se détendit, et frappa prodigieusement l’un des zombies au visage, ouvrant sa joue, et l’étalant au sol. Le deuxième bondit sur elle, la renversa, et Élise se laissa porter, enfonçant son genou dans son ventre, l’envoyant valser par-dessus d’elle. Il s’écrasa contre une autre étagère, renversant une série de livres.

Le premier zombie s’élançait déjà vers Élise, mais se heurta à ses pattes arachnéennes, qui se déplièrent brusquement en s’étirant, et le frappèrent violemment, lui brisant la nuque. Sa tête fila vers l’arrière, mais se remit ensuite en position, sans que cela ne semble le gêner outre mesure. Il était toutefois désorienté, mais battait encore dangereusement des bras. Élise grogna, et bondit sur lui, le frappant au ventre, et planta l’une de ses pattes dans sa tête, explosant sa boîte crânienne, son cerveau, la moitié de sa tête... Et le tuant sur le coup.

L’autre zombie s’était extirpé des livres, et d’autres approchaient. Élise bondit alors au plafond, et s’y agrippa avec ses pattes arachnéennes déployées, puis cracha des bombes de toiles, qui recouvrirent les zombies. L’épouvanteur hurla encore, et cracha des jets d’acide vers Élise, qui se déplaça le long du mur à ‘laide de ses pattes, se déplaçant rapidement, avant de lancer de nouveaux jets de toile. Voyant un zombie s’élancer vers Shad, qui était au fond de la pièce, Élise l’intercepta avec un jet de toile, qui le heurta dans le dos, puis elle le tira en arrière, et l’envoya heurter le corps de l’épouvanteur, le perturbant, amenant ce dernier à déchiqueter le corps en deux avec ses pinces.

*Il ne cherche même pas à manger, juste à tuer...*

Quelle bête effrayante ! Élise en était stupéfaite. Fort heureusement, Élise connaissait bien la famille Hamleigh. Regan avait installé un dispositif sonore fonctionnant sur des hauts-parleurs diffusant des ultrasons, qui servaient à calmer l’épouvanteur quand il tentait de s’en prendre à elle. Un dispositif impressionnant, d’un niveau technologie qui dépassait clairement ce qui était autorisé dans ce royaume. Mais, en ce moment, Élise n’avait pas le temps de s’intéresser aux causes de cet anachronisme technologique. Ce qui comptait, c’était que Shad trouve l’appareil permettant d’enclencher les ultrasons.

Fort heureusement, les zombies se concentraient sur l’épouvanteur, les monstres de Regan s’attaquant entre eux.

« Non, bande d’idiots ! Attaquez ces salopes !
 -  Shad ! La voix de Regan sort de l’un de ces trucs ! »

Elle désigna du doigt un haut-parleur, avec un léger fil électrique. Il n’y avait qu’à suivre le fil pour trouver le générateur permettant de les faire fonctionner.

« Vas-y, Shad ! Les ultrasons vont affaiblir l’épouvanteur, et on pourra le tuer ! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4147



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #183 le: Janvier 07, 2018, 05:40:45 »

« C’est comme si c’était fait ! »

La Louve délaissa son précédent objectif et se mis à rapidement observer les murs entourant la pièce, cherchant le fin fil qui la mènerai jusqu’au générateur. Mais plus que de sa vue, elle utilisait également son ouïe pour mieux détecter la source du son et s’aidait dans sa tâche. La Terranide faisait confiance à Elise pour savoir qu’elle la couvrirait pendant ses recherches et elle ne s’était pas trompée. Pas une seule fois, elle eut à s’inquiéter de l’épouvanteur ou d’un zombi survivant. Ses yeux se posèrent sur l’objet de ses recherches, ou du moins du fil d’Ariane qui la mènerait jusqu’au générateur.  Suivant avec attention le fin fil électrique qui longeait le mur elle nota que ce dernier filait derrière une lourde étagère contenant plusieurs ouvrages.

« Hey le monstre ! Par ici ! »

Lui lançant une petite boule de feu pour attirer son attention, la Louve se plaça devant l’étagère et attendit. Une autre sphère fut lancée pour que l’épouvanteur ne se détourne pas et également pour l’exciter, l’énerver. Et lorsqu’il fonça vers elle, lames en avant, la Terranide bondit  au dernier instant pour éviter le coup fatal, sentant cependant une  des lames éraflée sa jambe. Trop tard, elle avait sauté un peu trop tard mais au moins..son objectif avait été atteints. Percutant de plein fouet l’étagère, le monstre la fit trembler puis basculer en avant. Il évita cependant la chute qui aurait pu lui causer des dégâts et dans un hurlement se retourna pour repartir s’attaquer à l’Araignée.

Portant une main à sa jambe, la Louve laissa échapper un juron. Bien qu’il ne s’agisse que d’une éraflure de la part du monstre,  sa lame s’était déjà bien enfoncée dans sa chaire. Mais, elle n’avait guère le temps de s’apitoyer pour le moment et se dirigea immédiatement vers le générateur qui était précédemment dissimulé derrière l’étagère. Ouvrant la boite de contrôle, elle observa attentivement les composants et les différents mécanismes. Si le son avait un impact sur cette bête, mieux ne valait pas se tromper. Un gargouillement lui fit faire volte-face et elle repoussa d’un coup de pied au ventre un mort vivant qui s’approchait d’un peu trop près.

« Bon…les ultrasons…les ultrasons où est la commande pour les…ha ! Trouver ! »

En appuyant sur un bouton activant un mécanisme un son strident mais inaudible pour la plupart se mis à se répandre dans la salle, faisant hurler de douleur la créature avant de la rendre..presque inerte, immobile, dans un état second. Sensible au bruit, la Louve grimaça également, prête à annuler les ultrasons une fois que le monstre sera défait.

« Tuez le ! Qu’on en finisse ! »
« Non ! – s’écria une voix – Je te l’interdis Elise ! Tu me le payeras ! Je te ferais souffrir sale garce ! »

Comment Regan pouvait-elle savoir ce qui se passait ici ? Levant son visage, la Terranide aperçu une sorte de…caméra ? Décidemment c’était à ne plus rien comprendre. Comment les Hamleight pouvaient ils avoir une telle technologie dans cette région du monde ? Leur maudite secte semblait s’étendre bien plus loin que les régions du Chaos..

« Elise ! Regan nous observe ! 
- elle pointa la caméra du doigt – Tuez son monstre devant elle …Après nous n’aurons plus qu’à suivre les fils… »

Et trouver où cette mégère se cache.
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 227



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #184 le: Janvier 07, 2018, 10:24:19 »

Élise n’était pas une grande spécialiste en matière de technologie. Pour autant, même elle trouvait cette technologie avancée très particulière. Où Regan avait-elle eu cet équipement ? Fugacement, elle repensa aux lettres qu’elle avait trouvé à Koldoue, cette correspondance entre elle et ce magicien qui préoccupait les Ashnardiens... Flagg. Jusqu’à quel point Flagg avait-il aidé Regan ? Jusqu’à quel point lui avait-il fourni des conseils et de l’équipement ? Élise continuait à se battre, et bondit au sol, fondant sur les zombies, frappant violemment avec ses griffes et ses pattes arachnéennes, déchiquetant et lacérant à chaque coup. Élise était déchaînée, laissant parler toute sa fureur. Elle bondissait dans tous les sens, et ses toiles jaillissaient. Là, elle entoila la tête d’unz zombie, et l’envoya heurter une fenêtre, le faisant tomber de l’autre côté. Le zombie termina sa course dans les épaisses toiles qui recouvraient le donjon, puis Élise bondit sur un autre adversaire, lui arrachant les deux bras.

Les ultrasons jaillirent alors, et déstabilisèrent même Élise. L’épouvanteur, en se les recevant de plein fouet, couina en battant précipitamment en arrière, renversant une étagère. Il hurla nerveusement, Lady Regan, furieuse, leur ordonna d’arrêter. Pour seule réponse, Élise acheva sa transformation, et prit sa forme d’araignée. Même affaibli, l’épouvanteur restait dangereux. Sous sa puissante et imposante forme d’araignée, Élise cracha des toiles enflammées, qui heurtèrent la tête de l’épouvanteur, filant sur sa tête. La bête hurla encore de douleur, et Élise la chargea brusquement, bondissant avec ses huit pattes vers l’avant. Son corps massif heurta le flanc de l’épouvanteur, et elle planta ses mandibules dans ses écailles, sentant la résistance de ces dernières, et força le passage, jusqu’à en arracher un morceau. Un sang verdâtre coula de la plaie, sang acide et empoisonné. Élise se recula précipitamment. Touché au flanc, l’épouvanteur continua à se déplacer, titubant lentement, avant de cracher du sang de sa gueule calcinée.

Élise vit plusieurs zombies se rapprocher d’elle, et cracha des jets de toile supplémentaires, des toiles très tranchantes, qui agirent comme des lames de rasoir, déchiquetant les zombies, les découpant en petits morceaux. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’Élise ne plaisantait plus ! L’épouvanteur, endolori, bondit alors en avant, ses mandibules claquant dans le vide. Élise avait en effet à nouveau bondi en arrière, une partie de ses pattes s’agrippant sur le mur, et cracha un nouveau jet de toiles, qui atteignit la tête du monstre. Élise maintint les filaments, et bondit alors en hauteur, filant par-dessus l’épouvanteur. Elle put ainsi faire partir sa tête en arrière, et le renversa au sol, exposant son ventre, qui était fragile, puisqu’il n’y avait aucune écaille.

Le maintenant ainsi, Élise attendait désormais que Shad vienne l’attaquer là, la Reine des Araignées retenant le monstre avec ses toiles. Les pattes de ce dernier fendillaient nerveusement l’air, la créature abominable cherchant vainement un moyen de se libérer des filaments...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4147



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #185 le: Janvier 20, 2018, 09:08:23 »

A la vue du ventre exposé du monstre, la Terranide ne perdit pas un instant en paroles ou en hésitation, et bondit simplement vers ce dernier, griffes dehors, plantant ces dernières dans son abdomen non protégé. Elle sentit ses griffes percer aisément sa peau, s’enfoncer dans la chaire et toucher certains  muscles et organes. Mais elle ne s’arrêta pas là, et se mis à donner plusieurs coups, sans se préoccuper des lames tranchantes de la créature.  Après tout Elise la retenait. Cependant, la Lycane devait faire attention au sang acide et empoisonné, dernier rempart que l’épouvanteur possédait face aux deux femmes. Mais cela ne le préserva nullement de la fureur et de la rage de l’Araignée et de la Louve. Ses organes internes étaient pour la plupart à l’air libre, certain tranché en plusieurs morceaux et la bête convulsant de douleur, fini par rendre son dernier souffle. La Lycane se retira de la dépouille et pris une apparence plus familière avant de se tourner vers Elise.

« Une bonne chose de faite. Rappelez moi de ne jamais vous mettre en colère… »

Shad avait été témoin de la colère d’Elise et présumait également que ce qu’elle avait vu face à cet épouvanteur n’était qu’une infime partie de ce que la Reine réservait aux Hamleight.  Tournant son regard vers la caméra, l’Okami s’en détourna et se mis à chercher une seconde voie de sortir. Certes, la porte où s’était échappée Regan pouvait facilement être détruite, même si derrière cette dernière une horde de monstre les attentaient, mas la Lycaen cherchait autre chose, un autre chemin.

« Vous m’avez bien dit que le laboratoire se trouvait juste au-dessus des prisons non ? Bien que j’aie tout autant envie que vous d’aller voir cette garce et que vous la tuait…Je serais plutôt d’avis de nous rendre dans les prisons pour nous assurer qu’il n’y ait aucun survivant. Sait-on jamais… »

L’espoir faisait vivre. La voix de Regan se mis à s’élever depuis les haut-parleur situés dans la pièce, moqueuse et menaçante, criant de vils infamie face à Elise.

« Folle que tu es Elise ! Tu ne peux me vaincre ! Tu n’as tué que l’un de mes petits bébés ! Tu ne peux me vaincre ! Ton village et des stupides habitants m’obéissent ! Tu mourras en tentant de les sauver ! Tu n’es rien ! Rien ! …. »


Elle continua ainsi, encore et encore, déversant sa rage et sa colère contre l’ancienne souveraine de la forêt des toiles. Shad quant à elle, l’ignorait, plus concentrée à chercher un mécanisme pour ouvrir la voie aux geôles. Ce ne fut qu’après une bonne poignée de minutes qu’elle le trouva. Elle se retourna cependant vers la porte, entendant la horde de monstres tambouriner dessus et les gonds de cette dernière prête à céder à tout instant. Elle soupira et activa le mécanisme qui fit ouvrir une trappe dissimulée dont un escalier en colimaçon semblait descendre dans les ténèbres.  La Louve s’en approcha, observa, huma et émit un grognement. Ca puait la mort.  Soufflant d’agacement face aux paroles sans fin de Regan, elle se tourna vers Elise :

« Ne l’écoutez pas, ignorez là et continuons notre chemin, elle cherche juste à vous faire craquer. Nous devons aller voir ces geôles avant qu’il ne soit peut être trop tard et nous réglerons le cas de cette femme par la suite. »


Si aucun village n’était présent dans une seule cellule, la Terranide n’était pas dupe. Elise risquerait de rentrer dans une rage dévastatrice et ce ne serait pas une horde de zombie qui risquerait de l’empêcher d’atteindre son but : Tuer William Hamleight et sa mère démente.

Un autre coup sur la porte et des mains décharnées apparurent. Elle n’allait plus tenir longtemps.
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 227



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #186 le: Janvier 29, 2018, 01:58:00 »

Entre Regan et les villageois, Élise accepta la proposition de Shad. Peut-être était-il déjà trop tard, mais elle devait en avoir le cœur net... Ce combat avait en tout cas permis à Shad de voir qu’Élise pouvait se montrer particulièrement redoutable. L’épouvanteur était mort, ainsi que les monstres de Regan, qui s’énerva sur place. Beaucoup de questions étaient encore dans la tête d’Élise, mais elle préféra suivre rapidement Shad. Son corps était marqué par les traces du combat contre son adversaire, mais sa peau cicatrisait rapidement.

« Ne t’inquiète pas, Regan, je vais m’occuper de toi, sale sorcière... »

Shad réussit à déverrouiller la porte, et les deux femmes descendirent une volée de marches, rejoignant ensuite des cachots sombres. Même la présence des autres monstres de Regan ne détournait l’attention d’Élise, qui avait un très mauvais pressentiment. Elle marchait donc rapidement, tandis que Shad regardait fréquemment derrière elles. Le duo était passé par un couloir secret, contournant les monstres, et rejoignit donc les cachots. Ils étaient plongés dans la pénombre, mais, rapidement, Élise entendit des coups secs derrière la porte. Elle se retourna, et, quand des mains sinistres apparurent, des filaments de toile jaillirent, consolidant la porte.

Personne dans les geôles... Élise continua à avancer le long du couloir, ne répondant même pas aux éventuelles phrases d’Élise. Une autre porte, fermée, se trouvait au fond de ce couloir, qu’elle ouvrit en l’arrachant de ses gonds, usant pour cela de ses pattes arachnéennes. Derrière, le couloir en forme de voûte se prolongeait, avec un mur à gauche, et les geôles à droite.

« Non... »

Élise s’avança lentement, et manqua chanceler sur place quand un corps tapa furieusement contre les barreaux noirs de la prison, ses yeux verdâtres jetant des regards haineux et affamés vers les deux femmes, ses mains griffues cherchant à les attraper... Puis une femme se dressa alors à côté de lui, et les autres zombies se réveillèrent alors, grognant et grondant sur place. Un vertige saisit Élise, qui recula lentement, et sentit ses yeux s’embuer.

« Non... » répéta-t-elle, d’une voix éteinte.

Ces gens... Elle les connaissait. Elle vit même Alina, cette jeune femme qui avait été violée par William Hamleigh, lorsque ce dernier avait introduit le droit seigneurial abusif de la prima nocte. Il avait violé et battu Alina, tant et si bien que, après son passage, Alina avait perdu à jamais la capacité de pouvoir avoir des enfants. Élise l’avait recueilli, elle l’avait protégée, lui avait permis de se reconstruire... La Reine tomba à genoux, sentant ses forces l’abandonner, mit une main au sol, et l’autre devant sa bouche, en voyant que l’irréparable avait été commis.

« Ils ne souffrent plus, maintenant, tu sais... Ils mènent une vie heureuse, débarrassés de la peur, de la hantise, des faiblesses humaines. Certes, ils ont faim, mais cette faim ne peut plus leur être fatale. Je n’ai fait que suivre ton exemple. Tu leur offrais un refuge sans avenir, une vie sans horizon, ils sont devenus les parfaits toutous décérébrés que tu souhaitais, Reine des Araignées. Admire-les, voyons ! Admire ton peuple !! »

À l’entrée des prisons, les toiles d’araignées étaient en train de se fissurer, sous les coups multiples de la horde de monstres. Élise restait silencieuse, tête basse... Et serra le poing, fortement, puis les dents.

« Tu vas me payer ça, Regan... JE VAIS TE TUER, SALOPE !! » s’exclama-t-elle avec fureur.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4147



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #187 le: Février 15, 2018, 07:59:48 »

L’horreur, une pure horreur sans nom qui se présentait devant les yeux des deux femmes. Sans un mot, la Louve observait le corps décharné se ruer contre les barreaux de sa cellule et, toujours sans un mot, posa son regard sur le reste de ses compères. Pas un seul n’avait été épargné, tous n’étaient à présent plus que des monstres décérébrés au service d’une folle qui leur aura ôté toute trace d’humanité Elle serra ses poings, ses griffes entrant dans sa paume et faisant ainsi un peu perler le sang. Tout ça pour rien ! Tout ces risques pour un échec cuisant ! La seule chose qui pourrait faire gage de lot de consolation serait que Regan ne soit plus en vie et au vue de la fureur d’Elise, cela ne saurait tarder. La Louve n’était pas dupe, tenter de raisonner l’ancienne reine ne serait que pure folie. Et pourquoi le ferait-elle finalement ? Cette sorcière ne méritait pas de vivre. Elle tourna son regard vers la toile qui gardait l’entrée, vit la horde de monstre qui progressivement la déchirait et dans un long soupir de lassitude s’y dirigea, enflammant l’une de ses épées pour leur faire face.

Un premier monstre passa le seuil de la porte et se retrouva immédiatement sans tête. Respectant le deuil de l’Araignée, Shad n’avait pas prononcé depuis lors le moindre mot. Pour l’heure elle faisait office de rempart, empêchant la horde de pénétrer dans la pièce. Par chance, le couloir était étroit et une grande partie de la toile subvenait, obligeant les créatures à presque rentrer l’une après l’autre. Et sans un mot, la Terranide leur rendait leur dernier souffle. Mais la fourberie de Regan ainsi que sa méchanceté n’avaient pas de limites. Et elle se remit à s’adresser à Elise .

« Ne sont-ils pas parfaits Elise ? De bons et loyaux sujet comme tu les aimes !  Mais où sont donc mes manières ? Viens donc parler à ton peuple ! »

Un crissement métallique se fit entendre et la porte de la geôle se mis à s’ouvrir afin de libérer les anciens habitants du village des Toiles sur leur protectrice. La Terranide continuait à garder sa position mais ne put retenir un juron en voyant ce que Regan venait de faire. Si Elise n’agissait pas au plus vite, la mort serait le cadet de leur souci. Les zombies tendaient leurs mains en s’approchant de leur cible, leur mâchoire claquant dans le vide…
 
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 227



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #188 le: Février 26, 2018, 01:32:33 »

Pour eux, elle avait saigné. Pour eux, elle avait tué. Battu. Massacré. La courageuse Reine des Araignées n’avait jamais cessé de discourir, de se battre, de se sacrifier pour eux... Et voilà que son peuple avait été transformé en d’abominables zombies. Partagée entre la douleur et la haine, Élise se revit jadis, bien auparavant, dans cette même forêt qu’elle avait défendu bec et ongles... Elle se revit en train d’être poursuivie par les Hamleigh il y a des années, d’être violée par eux, et avait failli être tuée. Elle avait été sauvée par une araignée, transformée en une puissante créature, et avait continué à combattre ses adversaires, sans relâche... Jusqu’à échouer.

Elle entendit encore Regan rire, se moquant d’elle, tandis que Shad repoussait les premiers zombies... Et la grille s’ouvrit devant elle, dans un sinistre grincement, libérant une flopée de zombies. Une femme se rua vers Élise en hurlant, les yeux pleins de sang, la bave coulant de ses lèvres. Une femme qui aimait faire la cuisine au Village des Toiles, et qui pestait toujours contre les araignées qui tombaient. Agathe... Agathe, qui fonça vers elle, et allait la griffer... Quand Élise se redressa brusquement, et saisit Agathe à la gorge, avant de la repousser. Elle se dressa, déployant ses pattes arachnéennes, et frappa deux autres zombies proches, les clouant au sol, ses griffes s’imbibant de leur sang.

« Tu me paieras ça, Regan... Je viens te tuer, salope !
 -  Hahahaha ! Il est trop tard, ma chérie ! Petite araignée pendue au plafond, depuis des années, tu nous ennuies, moi et mon fils ! Viens donc me voir, toi et ta pute poilue ! »

La situation devenait de plus en plus compliquée, et Élise généra depuis ses pattes des filaments de toile, repoussant les zombies originaires de son village, puis lança d’autres filaments vers la porte, venant entoiler le visage d’un zombie qui était en train de sortir, le repoussant en arrière.

« On fout le camp, Shad ! Vite ! »

Remise sur pied, Élise n’avait plus le temps de discuter, et courut vers la porte du fond, menant à un puits, probablement une zone d’où on jetait les prisonniers. Elle déploya une toile, pendant que ses autres toiles commençaient à se craqueler, sous les claquements et les hurlements furieux des zombies. Sa toile atteignit la trappe située en hauteur, et elle tira dessus d’un coup sec, l’ouvrant violemment.

« Ta main, Shad ! »

Et, quand Shad l’attrapa, Élise rétracta le fil, s’envolant vers l’étage du dessus, se rapprochant de la sorcière...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4147



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #189 le: Mars 03, 2018, 09:26:13 »

La Terranide n’attendit pas une seconde de plus quand elle entendit l’ordre d’Elise de se replier. Délaissant les zombies qui venaient d’être bloqués par une toile, elle rejoignit rapidement celle qui venait de l’envoyer, saisissant sa main et sortant de ce trou infâme. Arrivée à l’étage supérieure, la Louve mis tous ses sens aux aguets, observant autour d’eux, ses oreilles s’agitant au moindre son et son odorat analysant rapidement chaque once d’odeurs qu’elle percevait. Pourtant…l’endroit où elles avaient atterrit était calme, bien trop calme.  Un grognement lui échappa avant qu’une odeur particulière ne vienne titiller ses sens : Celle de Regan. Les deux femmes ne l’avaient peut-être qu’entrevus mais la sorcière avait pu laisser quelques flagrance de son parfum.

« Par-là Elise ! Cette femme se trouve de ce côté ! »

Elle désigna une direction qui menait vers la chapelle intérieure. Après tout, même si elle se trompait, qu’il y’avait-il à y perdre ? Les villageois étaient perdus, la seule chose qui restait à faire était de tuer les responsables, même si cela signifiait de fouiller le château de fond en combles et de devoir affronter des hordes de monstres. Sauf que, un détail important était à prendre en compte, l’endurance des deux femmes aussi élevée soit-elle  n’était pas inépuisable. Celle des monstres, si. Le temps jouait donc contre elles. Et tandis que quelques secondes auparavant tout était calme, des geignements et des grognements morbides vinrent à se faire entendre de chaque côté du couloir.  Poussant un soupir las, l’Okami s’avança, bien décidée à aider Elise à atteindre son objectif.

La traversée des couloirs ne se fit pas sans difficulté, les monstres affluaient mais était-ce la détermination et la rage des deux femmes qui leurs permirent de traverser ce torrent sans trop d’encombres ? La Terranide usait de sa magie aussi bien polymorphique que pyromancienne pour mettre à mal ses adversaires, profitant également des toiles pour contre-attaquer au besoin. Mais alors qu’elles arrivaient devant la double porte de la chapelle, là où l’odeur de Regan était la plus persistante, Shad hésita :

« Ce n’est pas logique…Ce fut presque trop simple d’arriver jusqu’ici..Je crains à un piège au-delà de cette porte… »

Et pourtant, elle ne sentait pas d’odeurs de putréfactions….Mais cette dernière pouvait aussi bien être camouflée par un stratagème. La main sur la poignée, la Lycane hésita quelques instants avant de soupirer un «  oh et puis merde ! » et de l’abaisser ouvrant l’une des doubles portes et révélant une Regan entourée de plusieurs monstres inconnu jusqu’à présent. L’un d’entre eux ne tarda pas à bondir en direction des deux femmes, cherchant à les trancher de ses griffes aiguisées, un second se mis à cracher des gerbes d’acide, et un troisième filait contre les murs et tentait de transpercer ses adversaires à l’aide d’un dard empoisonné.

« Quelle idiotie tu as faite là Elise ! Tu me crois sans défense ? Que tu peux m’atteindre si tu te débarrasses de mes amours ? Sale conne..Tu ne pourras JAMAIS me tuer ! »

La Terranide lança une gerbe de feu sur la sorcière qui s’en sortit sans la moindre égratignure. Un sort de protection ! Cette pute était entourée d’un bouclier de protection ! Sortant une sorte de  boitier où était situé un bouton, Regan éclata de rire :

« Vois ! Vois mon armée qui déferle sur toi et ta pute poilue Elise ! Vous allez apprendre vos places ! »

Une pression, des crissements de pierres et une horde affamée qui envahissait peu à peu la Chapelle. Et derrière toute cette meute affamée, un homme qui observait le spectacle avec plaisir et qui n’attendait que le bon moment pour frapper.
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 227



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #190 le: Mars 12, 2018, 02:00:33 »

Cette fois-ci, il n’y aurait pas d’échappatoire, pas d’alternative. Cette salope de Regan allait mourir... Ici et maintenant ! Élise s’avança rapidement, tandis que tout le château s’ébrouait, comme si Regan déployait sur les deux femmes ses séides. Déchaînée à son tour, Élise montrait à quiconque aurait pu en douter toute sa dangerosité. Avec ses pattes arachnéennes, elle attaquait dans toutes les directions, tranchant avec ses griffes, décapitant même avec ses coups de pied, et lança même des toiles tranchantes, qui tranchèrent plusieurs zombies, ou même des toiles corrosives. Guerrière redoutable, elle repoussait ses adversaires, jusqu’à rejoindre la porte de l’église. Là, Shad l’interpella, soulignant que Regan leur tendait sûrement un piège.

« Bien sûr que c’en est un ! répliqua Élise. Mais, dans tous les cas, elle va payer pour ses crimes... »

Le ton était sombre, bas, menaçant. Élise ouvrit alors la porte à double battant, et les deux femmes entrèrent dans une nef plongée dans la pénombre. Le long des vitraux, on apercevait les ombres velues des abdomens des araignées, ou de leurs énormes pattes. Au centre de l’église, sur l’autel, Regan se tenait là, les narguant, et lança sur elles trois nouveaux mutants affreux. L’un était un être bipède couvert de grosses pustules vertes sur le corps, lui donnant une apparence fortement bosselée. Élise se concentra sur lui, bondissant sur les bancs, évitant ainsi les jets acides qu’il générait depuis son corps, extrayant de ses pustules des boules empoisonnées. Élise arriva ainsi sur le toit de l’église, s’accrochant aux poutres, et put voir qu’un bouclier magique protégeait Regan, qui ricana encore.

Dans leur dos, d’autres zombies approchaient rapidement. Encore une fois, Élise réagit rapidement, et se laissa tomber depuis les hauteurs, se transformant de nouveau en araignée, et s’écrasa en plein milieu de l’assemblée, avant de cracher des filaments de toile vers les premiers zombies qui approchaient. Les multiples filaments repoussèrent les morts-vivants, les envoyant heurter les autres, tandis qu’Élise condamnait l’entrée de la chapelle avec ses toiles.

« HAHAHA ! Crois-tu pouvoir les retenir ainsi, pauvre folle ?! » se moqua encore Regan.

Élise se retourna alors, et avisa le monstre arachnéen qui grimpait le long des vitraux. Une sorte d’araignée avec une longue langue, qui bondit en hauteur, et étira brusquement sa langue, visant Shad. Cette dernière esquiva, et Élise cracha en l’air, frappant le monstre arachnéen, et l’envoyant à travers l’un des vitraux, qu’il explosa au passage, son corps atterrissant dans les épaisses toiles qui recouvraient la chapelle.

La Reine des Araignées se retourna ensuite vers Regan, mais elle bondit brusquement en arrière, la douleur éclatant le long de sa carapace. L’une des boules empoisonnées du monstre-pustule venait de la toucher, la saignant.

« JE VAIS VOUS TUER !! HAHAHAHAHA !! JE VOUS TUERAI, ET FLAGG M’AIMERA ENFIN !! »

Cette femme était décidément complètement folle...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4147



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #191 le: Mars 21, 2018, 08:02:53 »

Aux toiles gluantes mises en place pour contenir l’arrivée massive de zombies décharnés, la Louve y ajouta ses flammes afin de consolider le tout. L’aspect collant et les flammes dévastatrices assuraient une protection non négligeable pendant un laps de temps. Un temps bien trop court qu’il faudrait utiliser à un bon escient. Les quelques zombies qui étaient parvenus à se faufiler eurent tôt fait de voir leurs cerveaux transpercés afin de les mettre hors d’état de nuire.

Mais les trois abominations et le bouclier de Regan restaient problématique. Quand Elise fut touché, la Terranide changea de forme  pour prendre son apparence lycane et frapper à l’aide de ses griffes la créature pour la faire reculer, ou du moins la gêner suffisamment pour qu’elle ne parvienne pas à ses desseins macabres. Ça ne sera pas suffisant…cette forme n’aura aucune chance de faire des dégâts suffisants au vue de l’endurance de ces monstres. La Lycane émis un grognement et esquiva une boule d’acide avant d’interpeller Elise :

«  Je vais tenter de briser son bouclier ! Aussi magique qu’il doit l’être, il doit avoir une limite »
«  Idiote poilue  Vous ne pouvez rien me faire ! Je vais vous tu… »

La phrase de Regan mourra dans sa gorge tandis que tout autours d’elle se dessinait une gueule remplit de crocs acérés. La puissante mâchoire exerçait une forte pression sur le bouclier, le secouant même dans tous les sens afin de le fragiliser au mieux. Quant aux zombies qui pourraient l’attaquer, des flammes les gardaient à distance, tout comme les trois abominations.

Enfin, l’instant tant attendu arriva ! Un bruit distinct de craquement se fit entendre. La Louve lança sa prise vers un mur de sorte à ce qu’elle s’ y fracasse allant par la suite planter ses crocs dans les abominations, les faisant passer de vie à trépas. Elle fit également attentions aux acides, se retrouver avec le corps troué serait une bien mauvaise idée.

« Tues la Elise ! »

Quant au fait d’être repéré via la taille….la Terranide n’était plus à ce détail prêt. Regan allait périr et c’était tout ce qui comptait.
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 227



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #192 le: Mars 25, 2018, 08:33:26 »

Regan était la mère de William Hamleigh. Si elle ne pouvait pas être accusée d’avoir totalement créé la démence de son fils, elle avait néanmoins une bonne part de responsabilité dans le psychopathe qu’était son fils. Et, en l’état, elle avait tué les villageois d’Élise. Elle avait massacré son peuple. La haine d’Élise était exacerbée. Pour cette femme, il n’y avait qu’une seule justice valable : la mort. Mais encore fallait-il réussir à la tuer. Disposant de pouvoirs magiques, Regan, s’abritant derrière son bouclier, déclenchait un véritable enfer magique dans l’église. De puissantes bourrasques de vent soulevèrent les bancs, en faisant des projectiles mortels. Élise s’en reçut un qui l’envoya heurter le sol. Elle se rétablit ensuite, et bondit sur le mur, évitant des cônes de glace que Regan généra au-dessus d’elle. Il fallait également affronter ses mutants, ce qui compliquait fortement le combat. Voyant une ouverture, Élise bondit alors sur son adversaire, mais Regan leva les mains, et usa de la télékinésie pour soulever le corps d’Élise dans les airs. Le manipulant à distance, elle l’envoya s’écraser sur plusieurs bancs, défonçant ces derniers.

« Hnnn... Saloperie... »

Le temps de se relever, Élise vit l’un des mutants bondir vers elle, et le repoussa in extremis, en envoyant sur lui des filaments de toile, qui le collèrent à un pilier latéral. Shad intervint alors en passant aux choses sérieuses, et se transforma... Prenant une forme gigantesque, la même que celle qu’elle avait prise jadis, face aux forces de Brahmin. Elle défonça plusieurs bancs au passage, le haut de son corps longeant les poutres du toit, et plongea sur le bouclier, provoquant des gerbes et des éclairs en plantant ses crocs dedans.

« Sale peste ! Comment oses-tu lever la main sur tes maîtres, sale Terranide ?! »

Les doigts de Regan crachèrent des éclairs qui frappèrent le pelage de Shad, mais qui ne devaient pas être plus douloureux, vu sa taille, que des piqûres de moustique. Le combat continuait à faire rage, et Élise, en se relevant, vit que l’un des monstres, celui lançant des pustules d’acide, la visait. Sous cette taille, Shad était bien plus facile à atteindre. Élise agit au bon moment, lançant un filament de toile qui s’enroula autour de la main du monstre alors qu’il allait lancer sa bombe... Ce qui fit que la bombe empoisonnée explosa dans la paume de sa main, pulvérisant, non seulement sa main, mais aussi son avant-bras.

Le mutant hurla de douleur, tandis que Shad balança Regan contre un mur, en brisant son bouclier. Élise sauta sur l’occasion, et bondit vers la femme, prête à l’achever, mais les doigts de Regan crépitèrent, et elle cueillit encore Élise au vol, lançant sur elle une série d’éclairs. Le corps en sang, Regan avait également ses vêtements déchirés, mais était toujours combative. Toutefois, Élise leva ses mains, et dévia les éclairs, se redressant lentement.

« Misérable ! Reste à terre !
 -  Tu... Tu vas mourir, Re... Regan !
 -  Ah ! Pas de vos mains, sales monstres ! »

Les éclairs s’intensifièrent, Regan hurlant rageusement, tout comme Élise, qui se reçut sur le corps plusieurs ricochets électriques, avant que les arcs ne se taisent dans une puissante explosion lumineuse. Élise bondit alors sur Regan, mais cette dernière, revêche, se téléporta alors. Elle devint un courant noir, et fila par une porte au fond, l’explosant. Une porte qui menait au clocher de l’église. Élise se transforma alors en araignée, et bondit par un vitrail, atterrissant sur les épaisses toiles recouvrant le château, près de plusieurs araignées, et grimpa rapidement.

Elle grimpa sur le toit de l’église, puis rejoignit la chapelle, et aperçut le corps de Regan par une fenêtre, près d’un appareil permettant une téléportation lointaine. La Reine explosa la vitre, et envoya un fil de toiles, qui attrapa l’orbe magique que Regan manipulait pour tenter de se téléporter.

« Qu... ? Rends-moi ça, sale monstre ! »

Élise tira sur l’appareil, qui s’envola dans les airs, avant de se fracasser à même le sol, tandis que la Reine débarqua face à la femme.

« Misérable ! Comment as-tu osé ?!
 -  C’est fini, Regan. Tu meurs maintenant, il n’y a aucune autre alternative.
 -  JAMAIS ! »

Regan hurla, et puisa dans ses ultimes ressources magiques pour affronter la Reine des Araignées...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4147



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #193 le: Avril 07, 2018, 09:11:57 »

La Louve n’était pas partie à la suite d’Elise pour poursuivre Regan à ses côtés. Non, ce combat était le sien et rester ici  à empêcher les troupes de Regan de  lui venir en aide était bien plus important à ses yeux. Shad ne craignait pas pour la survie d’Elise et savait la femme suffisamment forte et surtout emplie d’une haine infaillible envers  la mère de William pour mettre un terme à sa vie. Elle ne changea pas de formes, gardant la dernière qu’elle avait adoptée. Certes sa taille faisait d’elle une cible facile mais sa hargne à combattre ses ennemis faisait d’elle une ennemie à ne pas sous-estimer. Elle repoussait les assauts à coups de crocs, de pattes et même grâce à sa queue, des flammes destructrices furent également invoquées afin de réduire en cendre ceux qui essayaient de la mordre directement. Et toujours, la Louve gardait un œil vers l’endroit où se tenaient Elise et Regan, s’assurant qu’aucune créature abjecte ne vint à les déranger. Mais le vitrail qu’avait détruit Elise permis  à d’autres ennemis de pénétrer l’enceinte de la chapelle. Des adversaire au corps velu et muni de huit pattes.  Des araignées ! Il fallait que des araignées s’invitent d’elles-mêmes à la petite fête !

La Lycane devait agir rapidement et sans  plus  attendre, mis fin à la vie des derniers morts vivants « survivants ». Mieux valait s’en occuper avant que les géantes n’arrivent et ne laissent leurs filets de soie. Bien que quelques peu « inoffensif » sous cette forme actuelle, si la  Terranide venait à être finalement immobilisée, l’ardeur et l’endurance des zombies auraient tôt fait de trouver un moyen de lui arracher ici et là quelques morceaux de chairs. Et autant dire qu’à cet instant, le glas serait sonné. Utilisant ses crocs, ses pattes et même sa queue pour tuer les quelques rescapés la Louve en vint également aux flammes avant de subitement sentir une matière collante et visqueuse contre son museau et surtout contre ses yeux. Secouant sa lourde tête,  et grattant de la patte, la Louve tentait au mieux de se libérer de cet amas gluant qui lui bloquer la vue.  Elle tenta bien de brûler la soie mais…celle-ci était étrangement protégé de ce genre d’attaque.

Elle sentit des mouvements contre sa patte droite postérieure et l’enflamma violemment pour y brûler l’intrus. Par chance les zombies n’étaient pas protégés de ces flammes. Mais la plus grosse difficulté résidait maintenant. Les araignées pénétraient une à une dans l’enceinte, filant le long des murs et du plafond. La Louve les entendaient, les sentaient même mais …elles semblaient si nombreuses que réellement déterminer leur position relevait du miracle.  Et elle ne devait pas perdre de temps ! Avec rage, elle continuait à essayer de briser la soie retenant son museau  avant de sentir subitement quatre pattes lui percutaient le dos. Elle s’effondra sur le sol, détruisant encore quelques bancs. Elle parvint miraculeusement à se relever, mais des fils gluants vinrent entraver ses pattes, la faisant de nouveau chuter.

Survenant de tout part, la soie des araignées que contrôlaient Regan et donc White Elise obligeait la Louve à rester à terre.  Son museau scellé par une muselière de type arachnéenne, il lui était impossible d’appeler Elise à l’aide. Du moins pas avec sa propre voix. Tentant de se rappeler de la position exacte du vitrail brisé, elle y envoya quelques sorts enflammés. Certains touchèrent quelques araignées mais l’objectif premier n’était pas de tuer ces bêtes mais de prévenir la Reine des Araignées de sa piètre citation.  Tel un tir de détresse. Mais avec Regan aurait-elle seulement le temps ?

La Louve usait également de ses flammes pour maintenir à distance autant qu’elle le pouvait les araignées qui l’entouraient. Combien étaient-elles en réalité ? Avait-elle fait le bon choix ? Ou aurait-elle dû délaisser les morts vivants pour de suite s’occuper de ces monstruosités ? L’un dans l’autre…Chaque choix demeurait risqué et présentait chacun ses propres risques.  Repoussant les araignées du mieux qu’elle le pouvait, la Terranide ne sentit pas arriver, depuis le plafond l’une d’entre-elle et quand elle sentit ses chélicères frappaient son dos, pénétraient sans mal sa chaire, la Lycane s’agita encore plus, tenant de se défaire de ses liens.

L’araignée posa fermement ses pattes contre son corps, injectant du venin qui avait pour effet de liquéfier les chairs. Du moins qui aurait dû. L’anti venin que lui avait administré Elise lui permettait de ne pas voir ses organes être réduit à l’état de bouillie. Pourtant l’araignée continua, plantant ses chélicères encore et encore, suivit bientôt par quelques-unes de ses consœurs. Bien que le venin injectait ne faisait pas réellement son office, il épuisait la Louve qui n’eut bientôt plus réellement de forces pour se débattre, restant couchée sur le sol de la chapelle, la respiration lourde et difficile. Haa ! Elle espérait qu’Elise s’en sorte mieux qu’elle ! Au moins…la plupart des créatures étaient occupées à tenter de la manger…N’était-ce pas merveilleux ? La Reine des Araignées avaient le champs libre ! Quant à la Louve, elle espérait que l’anti-venin n’avait pas une durée limitée…Ou elle serait dans une bien mauvaise posture.
Journalisée

Élise
Créature
-

Messages: 227



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #194 le: Avril 16, 2018, 12:38:20 »

L’orbe de téléportation de Regan s’était brisé, et, face à elle, Élise était bien décidée à la tuer. Furieuse, la mère démente de Williamù Hamleigh tendit ses mains, et, depuis ses doigts, les éclairs jaillirent. Intenses, éblouissants, mortels. Élise mit ses pattes devant elle, en un mur protecteur, les éclairs frappant contre sa carapace chitineuse. Regan hurla rageusement, furieuse, les éclairs fusant tout autour d’elle. Sa terrible magie faisait trembler les murs, et Élise serra les dents, sentant les vibrations, l’intensité des ondes de choc. Cette fois-ci, Regan était bien décidée à en finir, et ses sorts magiques s’avéraient très puissants.

Élise regarda autour d’elle, et bondit sur le côté, s’appuyant contre le mur, puis rebondit encore, filant vers Regan, qui généra un bouclier. Le corps d’Élise s’écrasa sur ce dernier, et le bouclier s’illumina, tout en la repoussant. Elle tomba au sol, à côté de la femme, qui généra au-dessus des cônes de glace, pour les lancer sur Élise, tels de mortels javelots. Encore une fois, Élise les évita, et commença à voir que l’usage intensif de magie commençait à attaquer le corps même de cette vieille folle. Des rides étaient en train de creuser son visage, et elle attaqua encore, remplaçant les éclairs par des langues de feu qui jaillirent depuis ses paumes. Une nouvelle fois, Élise esquiva, s’accrochant au plafond, et cracha des filaments de toile, qui se heurtèrent au bouclier de Regan, ébranlant ce dernier.

« Crois-tu vraiment pouvoir me vaincre avec tes minables tours, misérable ?! » l’invectiva Regan, plus remontée que jamais.

La Reine savait que le temps lui était compté. Il n’y avait pas qu’elle, mais aussi Shad, qu’elle avait laissé en grande difficulté. Mais Élise était décidée à en finir, et, si elle tuait Regan, elle mettrait fin à ce combat. Regan puisa dans sa magie noire, ses pupilles virant à un noir d’encre, et des tentacules sombres jaillirent tout autour d’elle, défonçant le plancher, agissant comme de mortels fouets. Encore une fois, Élise dut se résoudre à les esquiver, bondissant entre les poutres, ce qui l’amena à se recevoir une attaque d’Air alors qu’elle bondissait sous un linteau. L’onde la frappa, et l’envoya heurter un mur porteur.

Sonnée, Élise se redressa laborieusement. La respiration lourde, elle sentit l’air vibrer de nouveau. Remuant des mains, Regan puisait dans une épaisse magie, et, dehors, au-dessus des toiles, de lourds cumulus se formaient.

« Toi et ta salope... MOUREZ ! »

La magie terrible de Regan était poussée à son paroxysme, tout comme sa rage, et, perçant le ciel, la femme invoqua des météorites. D’énormes boules de feu jaillirent, enflammant les toiles recouvrant cette partie du château, et s’explosèrent contre l’église. Le clocher vola en éclats, et Élise eut la présence d’esprit, avant que le sol ne se dérobe, de générer de la toile autour d’elle. Tout le décor s’effondra ensuite, et la femme arachnéenne se mit à tomber, revenant finalement dans la chapelle, tandis que les murs s’effondraient, et que l’incendie se répandait tout autour de l’église, enflammant les toiles, et contraignant les araignées à fuir.

Après cette attaque, au milieu des décombres, Élise émergea lentement, repoussant quelques morceaux de rochers. Regan flottait dans les airs, toujours recouverte de son bouclier, observant son œuvre.

*Par les araignées, cette puissance... Elle ne peut pas venir que d’elle, qu’a-t-elle bien pu faire pour pouvoir lancer de tels sorts ?*

Élise regarda autour d’elle, et se déplaça rapidement, sans que Regan ne semble noter sa présence. Elle repoussa plusieurs débris, et aperçut le corps de Shad.

« Shad ! Debout, ma belle ! »

Elle l’empoigna, et constata que la jeune femme respirait toujours. En revanche, son corps, redevenu normal, était parcouru de traces de morsures. Se pinçant les lèvres, Élise se dépêcha de fabriquer un sérum particulier avec son sang, et mordit le cou de Shad, l’aidant, non seulement à lutter contre les toxines, mais aussi à émerger. Une attaque magique frappa ensuite Élise dans le dos, l’envoyant heurter un pilier dont une partie était restée miraculeusement debout.

« Tu te refuses donc à mourir, Élise... J’admire ta persévérance ! »

Regan se posa sur le sol de l’ancien autel de la nef, les veines de son visage s’étant noircies, probablement sous l’effet des terribles sorts magiques qu’elle utilisait...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: 1 ... 11 12 [13] 14
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox