banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: créatures passée & futures [PV S.E.R.F.]  (Lu 985 fois)
Chi-You
Dieu
-

Messages: 50



Voir le profil
Fiche
« le: Janvier 16, 2016, 07:24:05 »

Chi-You arrivait vers cette étrange territoire appelé Tekhos. Avec ce que la déesse savait de l'endroit, ça l'avait dissuadée d'y aller jusque là. La raison ? Ça la mettait trop mal à l'aise. Les souvenirs de l'humaine à partir de laquelle elle était née remontaient à une époque où la tente en peau de bêtes était une maison de luxe. Si maintenant la déesse c'était faite aux constructions de bois et de pierre, et revanche les immenses tours d'acier la perturbaient. Alors, pourquoi est-ce qu'elle trainait dans le coin ? Tout simplement parce qu'on lui a rapporté des rumeurs sur une grosse bête féroce. Quoi de plus excitant pour un esprit né pour le combat et la guerre ?

Chi-You se remémora comment c'était arrivé.

Alors qu'elle errait dans les terres au Sud, elle était tombée sur une tribu de guerriers sauvages. Étant donné que la déesse traversait leur territoire, elle devait se soumettre à leur jugement pour voir si elle était digne de fouler ces terres. Lorsqu'elle demanda quel jugement, un colosse émergea des rangs, faisant craquer les articulations de ses poings. Il lui lança un regard prédateur assorti d'un sourire carnassier, ce à quoi Chi-You répondit de la même manière, frappant ses poings l'un contre l'autre. Si il voulait une bonne baston, il allait être servi !
Les guerriers l'acclamèrent pour sa réponse, puis formèrent un cercle autour des deux combattants, délimitant ainsi l'arène. Chi-You invita l'homme à frapper le premier, ce qu'il fit sans hésiter. Le coup qu'il lui porta fut d'une rare intensité pour un humain, même un humain bâti comme lui. Mais c'était insuffisant pour coucher la déesse, qui se redressa, lui sourit, et lui décocha un coup d'intensité identique. Elle aurait pu utiliser toute sa force, ou ses bras de jade, mais c'était contraire à ses principes, elle préférait un combat serré, à chances égales. Le sauvage se redressa à son tour, surpris qu'une femelle si frêle en apparence puisse frapper si fort. Puis il sourit à son tour. Voila un adversaire intéressant ! Le juge et la jugée continuèrent ainsi à se rendre coup sur coup sous les hourras de plus en plus endiablés de la tribu. Chi-You en sorti finalement victorieuse, et, en honnête combattante, aida l'homme à se relever. Ayant prouvé sa valeur à la tribu, elle fut invitée dans leur camp, où un festin fut donné, car telle était leur tradition. Chi-You s'y illustra une fois de plus, mangeant et buvant plus que possible, le tout entrecoupé de rires, de récit de bataille et de défis en tout genre. La déesse finit la nuit dans la tente du chef, passant du bon temps en sa compagnie et celle de sa femme.
Au petit matin, fraiche comme une rose, elle se leva, prête à repartir, quand le chef de la tribu lui demanda par curiosité où elle comptait aller. Chi-You lui répondit qu'elle cherchait juste l'aventure et le combat, et que n'importe où était une destination tant qu'il y avait soit l'un, soit l'autre. L'homme lui répondit qu'un voyageur leur avait raconté une fois d'une terre, loin d'ici, où les tours touchaient le ciel et où des monstres sanguinaires foulaient la terre. Il n'en fallu pas plus pour décider Chi-You.

Et maintenant, elle les cherchaient, ces fameux monstres sanguinaires...
Journalisée

S.E.R.F - 23
Legion
-

Messages: 752


Lolicon-ô-mètre


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Janvier 24, 2016, 01:39:36 »

Depuis quelques semaines, plus rien n'était pareil pour Kokonoe. Depuis le lancement du programme Overlord, on regardait la scientifique avec une certaine... Crainte. Ce qu'elle avait créé n'était pas éthiquement acceptable. Son système de contrôle représentait tous les vices de la technologie. La sécurité de Tekhos lui appartenait et plus personne ne pouvait l'en empêcher. Dans un certain sens, la scientifique avait Tekhos autour de son petit doigt. Enfin, c'est ce qu'on disait, mais Kokonoe a toujours été au service de Tekhos et de ses habitants. C'est pourquoi la majorité du sénat la traitait toujours de la même manière. Comme la merde sociopathe qu'elle est, en fin de compte. Comme toutes les semaines, elle siégeait au sénat, écoutant des politiciens jacasser et débattre de tout et de rien. Tout ça était d'un ennui... Oh et puis merde, on ne la payait pas assez pour ça. Il fallait qu'elle sorte avant qu'elle tombe endormie sur son bureau. Peut-être que si elle se levait discrètement, elle allait pouvoir se tirer sans qu'on la remarque... La porte était seulement à quelques pas de là. Quelques secondes, c'est tout ce dont elle avait besoin. Bon aller, un peu de courage. Tout va bien, elle a été capable de reculer sa chaise de quelques centimètres sans qu'on la regarde. Mais alors qu'elle allait se lever, une sonnerie bruyante retentit partout dans la grande salle. Une sonnerie qui consistait en une chanson pop plutôt grivoise qui venait tout droit du téléphone de Kokonoe. Tous les regards s'étaient tournés vers elle.

Miss... Je crois me souvenir que les téléphones sont confisqués à l'entrée, car ils sont interdits en ces lieux.

Oh... Ouais, je sais, mais je donne toujours un faux. Répondit-elle avec une pointe de fausse gêne.

Elle savait que c'était interdit, mais elle savait également qu'elle allait mourir d'ennui si on ne lui laissait pas se divertir d'une manière ou d'une autre. Mais bon, elle a probablement fini la totalité des jeux mobiles existant, si ce n’est pas pour dire à quel point la politique c'est long et chiant. Elle se leva, annonçant qu'elle allait prendre ça rapidement à l'extérieur et s'excusa auprès de l'audience. Putain que ça tombait à pic! Le message était un simple texto de la part de Rose qui lui avait envoyé une photo de son nouveau chaton qui faisait un truc mignon. Elle replaça le téléphone dans sa poche et se dirigea en direction de son lab. Elle allait devoir amener quelque chose à manger pour ce putain de chat. Il venait probablement de lui sauver quatre heures de sa vie.

Home sweet home! D'un geste désinvolte, Kokonoe lança sa veste dans un coin de la pièce. Les récentes hausses du budget avaient permis bien des avancements au laboratoire de Kokonoe. Entre autres, un système d'éclairage. Elle avait enfin de la lumière! Faut dire qu'elle commençait à en avoir marre de se casser la gueule à force de ne pas voir où elle allait. Malgré tout, le labo était vide. Ashen était en vacance, ses androïdes en patrouillent... Le calme plat. Elle se laissa tomber sur sa chaise de bureau, laissant son crâne retomber sur le dossier. Putain ce qu'elle en avait marre... C'était le calme plat. Pas d'attaques terroristes, le taux de criminalité était à son plus bas depuis Overlord et même les formiens semblaient offrir un peu de répit depuis quelques semaines. Il ne se passait strictement rien. Elle se tournait les pouces et assistait à des débats diplomatiques tous les deux ou trois jours.

Aller, Azure, dit que t'a quelque chose pour moi.

Vous avez [93] nouveaux messages. Répondit une voix robotique qui semblait sortir de nulle part. Premier message. <<Enlarge your penis...>>

Non ça va, tu peux sauter celui-là. Et je croyais t'avoir appris à trier le junkmail.

Je croyais que ce message vous intéresserait.

Va chier. Aller, enlève cette merde et dit moi si j'ai quelque chose d'intéressant.

Messages supprimés... Vous avez [2] nouveaux messages.

Déjà plus que d'habitude.

Le message vient de la lieutenante générale. Elle demande votre aide pour exterminer une possible menace sur le territoire de Tekhos. Plusieurs êtres vivants, formiens classe 4 d'après les satellites. Ils ne représentent pas une très grande menace pour Tekhos, mais ils pourraient être dangereux pour les communautés avoisinantes.

Classe 4 hein... Pas énorme, mais assez dangereux pour ne pas envoyer autre chose qu'une équipe de grade militaire. Normalement, ce genre de menace est pas mal en dessous de Kokonoe... Mais avec tout ce qui ne se passe depuis quelque temps, c'est à dire, rien du tout... Pourquoi pas. Elle appuya sur quelques boutons de son clavier.

Très bien, tu peux lui répondre pour lui dire qu'on s'en occupe tout de suite. Alors voyons voir... Les plus proches du site sont... Oh! Voilà. Kusanagi et Nu. C'est un peu de l'overkill, mais il vaut mieux finir ça rapidement avant qu'ils pondent leurs saloperies dans le coin. Le secteur au grand complet va devoir se faire torcher, ça va vraiment gâcher le paysage.

Kokonoe envoya l'ordre à ses deux agents en quelques secondes. Elle brancha ensuite les capteurs audio et visuel sur ses écrans pour avoir êtres aux premières loges. Quoi que se rendre risque de prendre un bout de temps encore.

Azure, c'est quoi l'autre message?

Votre dernier message vient de Miss Rose. Il contient précisément 50 mots et 45 fautes d'orthographe. Il est également joint de 21 vidéos de son nouveau chaton.

… Putain, elle agit vraiment comme une ado. Et puis merde, fait tout jouer.

______________________________________


Le combat n'avait pas été très long ou difficile, si ce n'est qu'excessivement bruyant. En fait, on pouvait même dire qu'il fut quelque peu ennuyant. Mais encore, on pouvait difficilement blâmer l'opposition, on parle quand même de celle qu'on a surnommée ''la tueuse de dieux'' et la petite psychopathe de l'unité. Leurs adversaires étaient nombreux. Des vers géants et gluants, clairement d'origine formienne, s'étaient installés dans le secteur et terrorisaient les environs. Heureusement, ils furent arrêtés avant de pouvoir s'étendre et pondre leurs œufs. Kusanagi était debout sur la pille de cadavres, une main sur son oreille tandis qu'elle donnait son rapport à Kokonoe. Nu, elle, s'amusait. Elle frappait, découpait en morceaux les bêtes déjà mutilées. L'androïde devenait légèrement folle en contact du sang. Cela réveillait quelque chose en elle. Une âme de tueuse qui en demandait toujours plus. Plus de sang, plus de violence. Kusanagi termina sa communication et soupira en regardant sa compagne.

Tu vas me faire attendre longtemps, hein? Bon, d'accord. Fais ce que tu dois faire, j'imagine.

Elle sauta au sol, allant prendre place sur une pierre, son menton reposant contre ses paumes. Ça ne lui plaisait pas vraiment. Kusanagi détestait tout ce qui était violence inutile. Franchement, elle détestait la violence tout court. Elle l'appréciait au début. Mais elle avait appris tellement de choses depuis. On pouvait donc dire que ce spectacle la désolait, la dégouttait, mais elle ne pouvait pas laisser Nu seule. Dieu seul sait quel genre de connerie elle pourrait faire. Elle ferma les yeux, juste assez longtemps pour détecter quelque chose. Quelque chose qui avançait vers eux. De très près en fait. Est-ce qu'elles avaient oublié une bête?! Kusanagi se leva, préparant ses lames tachées de sang alien, ses yeux scrutant la forêt. Peu importe ce que c'était, Kusanagi pouvait sentir de l'hostilité. Là! D'un geste rapide, elle envoya une de ses lames filer comme une balle entre les arbres. Elle n'était pas certaine de l'avoir touchée, mais elle n'était certainement pas folle. Bon sang que c'était proche! Comment ne l'avait-elle pas remarquée avant?! Elle ramena sa lame, se préparant à en relancer une... Ou plusieurs.
Journalisée



« Le jus d'Homme, la nouvelle boisson énergisante, par SERF. Goûtez-y, et vous serez accroc.  Attention, l'abus de jus d'Homme peut provoquer des fécondations. » - Lionne
Chi-You
Dieu
-

Messages: 50



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Janvier 24, 2016, 07:16:27 »

Chi-You errait un peu au petit bonheur la chance, quand un son tomba dans son oreille. Plus précisément, ça ressemblait à un cri. Mais un cri qui n'avait rien d'humain, plutôt un genre de hurlement à mi chemin entre un rugissement de bête féroce et un crissement... La déesse sourit. Il semblerait qu'elle ai trouvé ce pourquoi elle était venue jusqu'ici ! Étendant ses bras, Chi-You fit apparaitre deux sabres, puis s'élança en direction de la source du cri. Elle envisagea un moment déplier ses bras, mais pour le moment elle ne savait pas si ses quatre bras de jade lui seraient nécessaires. C'était un trait particulier de Chi-You, au combat elle se limitait un maximum. Un affrontement n'avait vraiment de la saveur que quand il était serré.
La déesse ne s'estimait plus très loin de l'origine du cri. Entre temps, elle avait eu l'opportunité d'en entendre bien d'autres, et en se rapprochant, elle avait même perçu des sons qui faisaient penser à un combat. Quelqu'un affrontait les monstres, quels qu'ils soient ? Chi-You hâta le pas. Pourvu qu'elle arrive à temps et que les monstres ne soient pas tous morts ! Rien ne la frustrerait plus que d'arriver après la bataille, elle qui était après tout l'Esprit des Batailles.

Alors que la déesse traversait un sous-bois, toujours en direction des prétendus monstres, elle perçut un calme s'installer. La bataille était-elle terminée ? Elle espérait que non... Soudainement, en éclair de lumière éclata entre les arbres. Chi-You eu juste le temps de lever ses sabres alors qu'une lame fonçait droit sur elle. Les armes s'entrechoquèrent dans un tintement métallique, et le projectile tomba au pieds fendus de la déesse. Chi-You ramassa la lame et se remit en route, en marchant cette fois. Il était clair qu'elle était attendue et que son arrivée ne surprendrait personne. Elle se demanda aussi comment elle avait été repérée. Perception visuelle ou auditive acérée, voire perception extrasensorielle ?

Chi-You émergea des bois, pour tomber sur une scène de carnage. Elle vit effectivement les monstres, mais ceux-ci avaient été, comme elle le craignait, vaincus. Il ne restait d'eux que des carcasses sanguinolentes, dans lesquelles pataugeait un genre de petite fille à forte poitrine. Concernant les monstres, du moins ce qu'il en restait, ils faisaient penser à des genre d'asticots géants. Ce qui énerva encore plus Chi-You, elle avait loupé un magnifique combat de peu. La déesse reporta son attention sur les deux êtres vivants et animés.
Au milieu des carcasses donc, se trouvait ce qui ressemblait à une jeune fille habillée d'une espèce de combinaison moulante de couleur bleue. Elle n'avait pas remarqué l'arrivée de la déesse, occupée qu'elle était à dépecer les cadavres des vers géants, avec un regard illuminé et possédé. Visiblement, on dirait une sociopathe celle-là... L'autre était aussi une femme, bien différente de la première. Des cheveux dorés jusqu'à ses pieds, un visage ravissant, des formes alléchantes mises en valeur par... par rien en fait, tant toute pièce d'habillement était absente de son corps. En revanche les lames qui flottaient derrière elle dissipèrent les derniers doutes de Chi-You quant à son potentiel agresseur de tout à l'heure.

" Et bien et bien, drôles de coutumes locales. Si vous recevez les gens en leur lançant des lames à la figure, vous ne devez pas avoir beaucoup d'invités par ici ! "

Du Chi-You tout craché... La déesse fit tournoyer la lame entre ses doigts, puis la lança vers la femme blonde.

" Tiens, je te rends ça... Assure-toi de ne plus la perdre à l'avenir ! "
Journalisée

S.E.R.F - 23
Legion
-

Messages: 752


Lolicon-ô-mètre


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Janvier 28, 2016, 01:35:33 »

 Kusanagi s'attendait à ce que son adversaire tente de la surprendre. Elle ne s'attendait pas vraiment à ce que peu importe rôdait dans le coin s'avance tout bonnement comme si de rien était. Pourtant... C'est exactement ce qui venait d'arriver. Au lieu d'un formien ou d'une autre créature, c'était une femme humanoïde à la peau d'ébène. Mais franchement, la ressemblance restait plutôt minime. 6 bras, des sabots et un style vestimentaire, si on pouvait l'appeler ainsi, qu'un homme des cavernes trouverait vieillot. L'androïde pouvait être certain qu'il ne s'agissait pas d'une humaine, mais on pouvait également être certain qu'elle n'était pas une formienne. Kusanagi aurait été du genre à se précipiter sur elle pour s'excuser de l'avoir attaquée. Ça aurait totalement été son genre! Mon elle ne baissait pas garde. Tous ses instincts lui hurlaient de ne pas se laisser avoir. Pouvait-on vraiment parler d'instinct quand il est question d'une machine? Difficile à dire. Mais l'androïde ressentait quelque chose. Cette... Créature avait une aura plutôt sinistre, sanglant. Kusanagi plissa les yeux, se forçant pour lui présenter un semblant de sourire. Elle ne fit aucun geste pour rattraper la lame, celle-ci flotta docilement pour aller rejoindre les autres derrière elle.

J'imagine que je vous dois des excuses. Comme vous pouvez le voir, moi et ma... Euhm... La blonde regarda en soupirant Nu qui continuait de découper des cadavres comme une folle bonne pour l'asile. ...Ma collègue, venons tout juste d'avoir une grosse journée. Ne m'en voulez pas pour mon manque d’amabilité à votre égard, l'adrénaline du combat me rend légèrement paranoïaque.

Oui enfin, c'est ce qu'elle disait. Depuis le tout début, elle tentait de l'analyser, mais ses systèmes étaient en état d'alerte. C'était la première fois qu'elle voyait un tel phénomène, mais au fond d'elle, Kusanagi le savait. C'était pour faire face à de tels adversaires qu'elle a été créée.

Quel est votre nom? Je dois admettre que je n'ai jamais rencontré quelqu'un tel que vous. De plus... Ce n'est pas exactement le genre de secteur qu'une personne normale fréquenterait. Je suis donc portée à croire que vous n'êtes pas là par hasard.

Kusanagi se mit en marche, faisant lentement tournoyer ses lames autour d'elle. Son regard bleuté ne perdait pas Chi-You de vue. Elle épiait ses gestes, ses moindres tractions musculaires qui pourraient laisser croire à une manifestation agressive. Elle ne voulait pas se battre. Pas ici, pas de cette manière. Oh ce n'est pas qu'elle avait peur de se battre, mais elle craignait la réaction de Nu. Kusanagi peut se contenir. Elle peut maîtriser sa force, mais Nu n'arrêtera pas et le plus longtemps était-elle dans cet état, plus elle devenait dangereuse et plus la ligne entre ami et ennemi devenait fine. Pour cette raison, elle souhaitait de tout son être éviter un affrontement. Mais pour une raison ou une autre, elle se doutait que ce ne serait pas aussi simple.

En fait, vous me donnez une drôle de sensation... C'est comme si vous recherchiez le conflit. Je m'excuse si j'ai tort, sincèrement.

Peut-être que je suis trop froide avec elle... Elle n'a pas l'air méchant ou même maléfique. Pensa-t-elle. Pourquoi suis-je comme ça? Si ça se trouve, c'est seulement ma tête qui me joue des tours.

La tueuse de dieux poussa un soupire, tentant du mieux qu'elle pouvait de se détendre. Non, elle devait cesser d'être aussi hostile. Elle venait tout juste de la rencontrer et porter un jugement aussi hâtif n'est pas digne d'elle.

Je suis Kusanagi, androïde de Tekhos aux services de Kokonoe. Ma compagne se nomme Nu. Vous m'excuserez pour le comportement hostile, je crois que ma mission m'a montée à la tête.
Journalisée



« Le jus d'Homme, la nouvelle boisson énergisante, par SERF. Goûtez-y, et vous serez accroc.  Attention, l'abus de jus d'Homme peut provoquer des fécondations. » - Lionne
Chi-You
Dieu
-

Messages: 50



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Janvier 31, 2016, 07:49:49 »

Bien que Chi-You se soit présentée de façon un peu cavalière et détendue, en réalité la déesse était alerte. Les deux femmes qui lui faisaient face... Enfin, surtout l'une, l'autre étant trop occupée par sa boucherie, n'avaient rien de normal. Il n'y avait qu'à voir la pile de cadavres de vers géants, et la façon dont les lames voletaient autour de la blonde. Chi-You Savait qu'elle avait à faire à des guerrières autrement plus fortes que la tribu de barbares qu'elle avait croisée bien avant, et en toute honnêteté avait espéré qu'elles l'attaquent. La déesse croisa les bras, laissant ses bras de jade pendre le long de son corps.

" Appelle-moi Chi-You, ma belle. "

La déesse se mit en marche également, ses bras de jade se balançant au rythme de sa marche.

" Ce que je fais ici ? Surement la même chose que toi... Je chasse les grosses bestioles. J'ai entendu dire qu'il y en avait dans la région... "

À force de marcher l'une vers l'autre, les deux femmes, androïde et déesse, finirent par se tenir face à face.

" J'espérais affronter l'une de ses choses, mais je crois que toi et ta collègue m'ont volé mon combat. "

On pourrait presque dire que Chi-You provoquait la femme blonde. Et c'était presque vrai.
La considérable expérience de Chi-You avait fait naitre en elle un genre de sixième sens, une perception capable de sentir la force d'un opposant. Et là, ce sixième sens lui disait qu'elle était en face de puissantes guerrières. L'envie de combattre, associée à l'excitation de l'anticipation, tout cela faisait que la déesse voulait un combat, quitte à le provoquer.
Journalisée

S.E.R.F - 23
Legion
-

Messages: 752


Lolicon-ô-mètre


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Février 24, 2016, 06:50:41 »

Ma belle. Elles ne se connaissaient même pas et voilà qu’elle lui dit des trucs du genre à la manière d’un ivrogne en fin de soirée bien arrosée. Oh, pas que cette remarque ne lui plaisait pas un peu. Venant d’une autre personne plutôt agréable à l’œil, ce genre de compliment fait toujours plaisir. Mais dans cette situation, Kusanagi ne pouvait que se dire que c’était plutôt inapproprié. Elle n’en dit rien, même si ses joues prirent une légère teinte rosée. Son nom par contre, lui envoyait toutes sortes de signaux d’alarme. Pas seulement au sens figuratif. Des alertes lui obstruaient la vue, lui bourdonnaient les oreilles à un point où elle n’eut d’autre choix que de serrer les dents en massant son front. Pourquoi réagissait-elle comme ça à un nom…?

Chi-You… Murmura la blonde. Pourquoi ce nom m’est-il familier?  C’est drôle, je suis certaine qu’on ne s’est jamais rencontrée. Qui êtes-vous, réellement?

Tout ça l’inquiétait. Certaine de n’avoir aucun souvenir de cette personne, cela voulait tout simplement dire que son nom figurait dans sa banque de données pour une raison ou une autre. Tous les S.E.R.F possèdent une telle banque individuelle dans un coin reculé de leur cerveau artificiel. Bien entendu, ces informations servent à les aider dans leurs fonctions sans leur bourrer le crâne inutilement. Ces informations surgissent uniquement lorsque l’unité en a besoin, généralement en réponse à une situation ou à un mot. Les fonctions de Kusanagi n’ont jamais été un secret pour elle. Crée comme une arme de destruction massive, assez puissante pour tuer un dieu au cas où l’un de ces êtres déciderait de s’en prendre à Tekhos pour une raison ou une autre. Pourquoi? Bonne question. Mais Kokonoe n’est pas très connue pour tenter sa chance et encore moins pour ne pas utiliser un tel prétexte pour satisfaire son appétit de puissance et de contrôle. Elle ne pouvait qu’être certaine. Si ses systèmes s’affolent de cette façon, ça ne peut vouloir dire qu’une seule chose.

Vous êtes une déesse, n’est-ce pas? demanda-t-elle en plissant les yeux. Si c’est bel et bien le cas, je vous demanderais de bien vouloir quitter le secteur immédiatement. Si c’est un combat que vous cherchez, j’ai bien peur que vous arriviez trop tard.

L’androïde jeta un coup d’œil vers sa compagne. Celle-ci semblait s’être calmée un peu, ayant arrêté de mutiler les cadavres sanguinolents de ces monstres. Maintenant, elle léchait le sang sur ses lames, le souffle court et les joues rouges. Pour elle, la violence à l’effet d’un aphrodisiaque, alors pas surprenant de la voir agir comme ça. Néanmoins, cela voulait dire qu’elle allait bientôt reprendre ses moyens et qu’elles allaient enfin pouvoir laisser cette histoire derrière elles.

Circulez, je ne compte pas vous le dire une fois de plus.

Voilà qu’elle retournait dans l’agressif… Franchement, elle n’avait plus trop le choix. Ses fonctions prennent le dessus sur sa raison et elle craignait de faire quelque chose qu’elle allait clairement regretter. Mais voilà déjà que ses larmes commençaient à s’affoler, tournant autour de la blonde, pointant vers la déesse, prêtent à foncer. Mais ce qui devait arriver arriva. Attiré par la détresse de sa compagne, Nu tourna son œil rouge sang dans leurs directions.

Un nouveau jouet pour Nu? Nu a le droit de la tuer aussi? De la pénétrer? Nu n’en a pas eu assez… Kusanagi a tout pris, l’a laissée insatisfaite et maintenant, elle veut encore s’amuser sans moi! C’est injuste. Tout à fait injuste. Les joues de l’androïde viraient au rouge, son expression se tordant en une grimace de plaisir sadique tandis qu’elle caressait ses hanches, son corps secoué de spasmes qui la faisait frissonner d’extase. Nu se le demande… Quel goût son sang peut avoir! Si elle peut réchauffer son corps avec. Est-ce que la demoiselle va lui montrer?
Journalisée



« Le jus d'Homme, la nouvelle boisson énergisante, par SERF. Goûtez-y, et vous serez accroc.  Attention, l'abus de jus d'Homme peut provoquer des fécondations. » - Lionne
Chi-You
Dieu
-

Messages: 50



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Décembre 15, 2016, 08:38:06 »

La tendion montait dans l'air, à tel point que même un ignorant pourrait le sentir. Même si extérieurement, Chi-You restait impassible, à l'intérieur elle bouillonnait. Ses instincts guerriers etaient au paroxysme de l'excitation, la moindre étincelle pouvant lui faire dégainer ses armes et frapper. Enfin, façon de parler bien sur...
La déesse leva un sourcil quand la blonde perça sa divine identité à jour. Voilà qui n'était pas banal, elle n'avait rien fait de très divin pourtant, à l'exception de ses bras de jade. Une sorte de sixième sens caché ? Puis il lui fut intimé l'ordre de partir, et sur un ton plutôt sec, limite agressif. Chi-You sourit de plus belle.

" Tu es plutôt perspicace, blondinette. Je suis Chi-You, l'Esprit des Batailles. Je suis là où raisonne le choc des armes, et nul ne peut s'y opposer.

Tu me demandes de partir, mais pourquoi le ferais-je ? Regarde autour de toi, ces restes encore fumants de champ de bataille. C'est ici ma place, ma belle, simple comme bonjour, non ?"


Il n'y a pas à dire, mais Chi-You était vraiment maitresse dans l'art d'envenimer une situation déjà délicate. A croire qu'elle avait un don pour ça. Du reste, elle n'aimait pas trop qu'on lui dise quoi faire. Surtout qu'elle était déjà frustrée d'avoir rater un affrontement sûrement mémorable avec ces vers géants.
Fermement plantée sur ses sabots, la déesse faisait face à la blonde, la regardant droit dans les yeux, limite la défiant du regard, quand l'autre psychopathe tourna son attention vers le manège qu'elle avait jusque là ignoré. Chi-You se tourna vers elle, son sourire dévoilant ses dents. Avec une tarée comme elle, elle n'aurait aucun problème à provoquer un combat. La déesse leva la main, lui faisant signe d'approcher.

" Essaye."
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox