banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: On se détend [PV Sharlie]  (Lu 2358 fois)
Poison
Humain(e)
-

Messages: 116


Star porno


Voir le profil
Fiche
« le: Janvier 04, 2016, 09:13:41 »

Après une journée de dur labeur, rien ne vaut la détente. Certes, souffler un bon coup et se coucher tôt avec un bon coup, c'était reposant. Mais soyons lucide une seconde, c'est la fin de semaine, autant allez se boire une bonne petite bière ou deux, passer une bonne soirée et savourer le tout. Fidèle à elle-même, elle prit une bonne douche et changea de vêtements, elle troquait sa tenue habituelle par... une tenue identique. C'était son image de marque après tout et même si elle en changeait durant ses films ou en de rares occasions, Poison, c'est cette image que les gens ont ! Alors il est normal d'avoir la même tenue en beaucoup d'exemplaires. Après tout, elle ne se trimballe pas toujours avec les mêmes vêtements puant la sueur et la semence.

Poison, une fois prête, ne se rendait pas dans un bar haut de gamme avec des petites bourgeoises qui se la pètent en essayant d'être branchées. Poison était peut-être riche aujourd'hui, elle avait vécu pas mal d'années en bas de l'échelle sociale de Tékhos. Même si elle ne fréquentait pas les coupe-gorge, elle pouvait a moins se rendre dans un bar pas trop dégeux et bonne ambiance pour assurer la soirée. Il lui était même arrivée de tourner un film dans ce bar, sacré coup de pub pour la patronne ensuite. « N'oubliez pas le pourboire. », un film où elle avait la vedette comme bien souvent où Poison rencontrait toute sorte de client, de la petite frappe qui joue gros dur à la bourgeoise qui refuse de donner le moindre pourboire pour ce bar miteux, Poison se servait dans leur portefeuille comme dans leur orifice. C'était le petit plus quand on ne voulait pas payer ici. Elle les prenait sur la table, au milieu des clients, parfois simple acteur/figurant et parfois vraie civile. Ça surprenait mais au moins, Poison à aider la patronne qui avait été une bonne amie. Puis ce film a lancé aussi une carrière ou deux.

Poison était comme ça, elle aidait les gens avec son boulot et en prenant son pied. Même si l'effet de mode était passé après la sortie de ce film, le bar était moins miteux qu'avant, on voyait encore l'affiche du film dans un coin du bar, dédicacé par Poison. Mais l’ambiance était revenue comme avant, laissant ici se réunir les fidèles et les fêtards de passage. Lumière tamisée, bar ambiance bikers, c'était un chouette petit coin de détente. Pénétrant dans le bar, elle remarquait déjà les étonnées qui n'en croyaient pas leurs yeux comme la patronne qui avait un grand sourire. Pas celle d'une fan devant cette star, celle d'une bonne copine !

« La starlette ! Enfin de retour ! »
« Que veux-tu, tu sais bien que je bosse Dur toute la semaine ! »
« Une bière je présume ? »
« Faut bien pour commencer. »
« Les prix ont un peu augmenté depuis ton dernier passage... »
« Me fait pas ce coup-là, je sais que tu bluff sinon t'aurais plus personne ici. »

Elles s’entendaient bien, la patronne n'avait rien d'un canon mais elle était sympa, elle était peut-être belle quand elle était jeune mais les années sont passées et maintenant, la voilà ici. Aimable et marrante, on n'en demande pas plus à une patronne de bar. En plus, elle avait de quoi se défendre sous son bar, on ne tient pas un commerce ici sans être préparé. Sa bière en main, elle se dirigeait vers le billard, pourquoi ? Car ce sport était pour elle. Non seulement elle pouvait allumer les gens en prenant des pauses mais une grande queue qui tape dans des boules... c'est bien un sport pour elle, non ? Elle venait tailler le bout de sa queue avec le petit morceau bleu, jetant un regard sur les personnes ici présentes, certaines étaient mignonnes, certaines moins... elle ira sûrement signer deux ou trois autographes avant de partir comme toujours mais en attendant...

« Qui veut me défier ? Personne n'a de couilles ici ? »

Parlait-elle au propre ou au figurer ? Peut-être un peu des deux, allez savoir. Le temps de souffler doucement sur la pointe, elle était prête à taper dans les boules... posé sur le tapis vert, pour le reste, attendons un peu...
Journalisée

Sharlie
Créature
-

Messages: 132



Voir le profil
Fiche
Description
2m40 d'amouuuuUuuRr... Et 50cm de barbaque entre les cuisses <3
« Répondre #1 le: Janvier 04, 2016, 10:32:05 »

Ce soir, Sharlie, qui, comme à son habitude, errait dans les bas fonds tekhos, avait envie de changer un peu d'air. Cela faisait une ou deux heures que la nuit était tombée sur cette ville futuriste et, quelque peut assoiffée, notre charmante Futa, en bonne soiffarde, avait bien envie de ce descendre un magnum de whisky… Ou alors, deux bonnes grosse peintes de bière forte… Ou peut être un fut de cidre… Hmmm… Les possibilités était multiple et, en y réfléchissant, notre colosse avançait calmement vers une zone plus « vivantes » des bas-fonds ou fleurissait quelques petits bar en somme plutôt modestes mais néanmoins agréables.
Sharlie ne connaissait pas vraiment ce coin là et, quand cette dernière vint à débouler sous les néons et les réverbères d'une petite rues commerçantes, plusieurs tekhannes la regardèrent avec, tout d'abords un regards surpris… Avant d’emmétre un léger sourire en coins.
Sharlie était certes colossale, mais elle était belle et, son corps finement musclé,  ses formes encourageant et son doux visage avait le dont de faire des envieuses.

Finalement, après quelque hésitations, notre charmante Futa vint à s'arrêter devant la devanture d'un bar qui comme ça, au premier abords, lui semblait pas trop mal. La géante mis ce gratta alors la tête tout en posant l'une de ses mains sur sa hanche puis, à elle même, elle s'eu dit.

« Hmmm… ouai allez, j'y vais. »

Et hop, sur ceux, le femme vint à entrer dans le bar, sa grande taille la contraignant à ce baisser légèrement pour passer la porte. Et… là, elle vit une nana avec des cheveux rose pétant demander haut et fort, « qui a des couilles ici ? », une remarque qui, silencieusement fit sourire notre colossal futa. Puis... comme d'habitude, un petit silence suivit l'entrée de Sharlie dans les lieux. Du haut de ses 2 mètres 30, il faut bien avouer que… bas qu'elle est plutôt impressionnante, hein… Mais bon, encore une fois, le silence fut de courte durée et notre futa, pas le moins du monde gênée par cette réactions, ce dirigea vers la tenancière qui, de son petit mètre soixante la regarda avec un regard à la fois surpris et amusée.

« Bonsoir ma grande… Qu'est que je te sert, hm ? »
« Je vais prendre un magnum de wiskhy ! »

La femme esquissa un petit sourire alors qu'elle était tranquillement entrain de ressuyer un verre avec son chiffon puis, elle vint à dire :
« Ah ça… Pour sur que tu doit pas prendre des demi-portions toi, éhéh… Attend là, je vais te chercher ça ma jolie. »
La tenancière reposa alors son verre avant de descendre à la réserve afin d'apporter à sa nouvelle cliente ce qu'elle avait demandée. Pendant ce temps, le regard de Sharlie ce tourna en directions de la dame en rose qui, elle devait bien l'avouer, était plutôt mignonne et puis… Avec sa grosse queue dans les mains là… Faut dire qu'elle était marrante. Sharlie, malheureusement pour la starlette, ne connaissait pas vraiment poison. Ooh, elle devait sûrement déjà l'avoir vus sur un vieux bouquins de cul mais voilà quoi, sans plus.

« Tiens ma belle… ça te fera 50 crédits. »

Sharlie en gardant un œil sur le cul de la belle demoiselle farfouilla dans la poche interne de sa cotte de travailles (un peu comme celle de Michael Myers Clin d'oeil) avant de sortir… 30 crédits seulement… Pas de chance Sharlie !
« Merde... »
« Allez vas… Je te l'offre ton biberons, t'es nouvelle, éclate toi ! »
La Barmaid riat de bon coeur avant de ce pencher pour tapoter les abdos de Sharlie de manière amicale mais non moins intéressé.
« Allez ma grande… Ce soir on a une invitée spécial… Et on dirais bien qu'elle ta tapée dans l'oeil. » Lachat alors la tekhanne en faisant un petit clin d'oeil à la grande futa qui, légèrement souriante, remercia la femme d'un hochement de tête, avant de prendre son magnum (de 3 litres) de wiskhy par le goulot puis, de lentement s'avancer vers la table de billard, ce dernier était irradié par une lumière rose pale des plus chaleureuse et qui allait à ravir avec le joli petit lots qui y était installé.

« Salut poulette… Alors comme ça tu aime jouer au billard… Hm… C'est marrant ça. »
la futa émit un petit sourire, avant de déboucher sa bouteille avec le pousse pour ensuite descendre plusieurs grandes rasades d'alcool cul sec.
Sharlie c'était glissée dans le dos de la femme, profitant alors d'une vue imprenable sur son cul, cul qu'elle caressa d'une mains souple.

Ce soir, il a de forte chance pour que notre belle géante ce soit fait une amie… enfin, peut être~❤
« Dernière édition: Janvier 04, 2016, 10:46:28 par Sharlie » Journalisée


<=== For the best, only <3
Poison
Humain(e)
-

Messages: 116


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Janvier 06, 2016, 09:28:58 »

Poison était sur un terrain de chasse, elle venait peut-être boire un coup pour se détendre ici et passer un bon moment mais ce genre de terme veut dire que quelqu'un va passer à la casserole, reste à savoir qui ? Il y avait peut-être pas beaucoup de monde mais elle y voyait quand même du potentiel un peu partout, surtout un Grand potentiel. Comment rater cette grande femme... Sérieusement, elle avait du sang de géant dans les veines celle-là ? Ou alors elle a mangé toute sa soupe étant gosse mais y a un truc ! Elle devait dépasser les deux mètres, faciles ! Poison mesurait un mètre soixante-dix avec ses talons aiguilles alors... lui rouler une pelle ne sera pas des plus simples.

La jeune femme commença sa partie en gardant un œil autour d'elle, personne ne voulait venir la défier mais si personne ne vient une fois sa partie finie alors elle va venir à son eux. Mais heureusement pour elle, ce fut la grande femme qui vint à elle avec une sacrée dose d'alcool ! Enfin, vu sa taille, ça devait paraître être une bonne chopine ? Peu importe, elle la gardait à l’œil alors qu'elle trouvait ça « marrant » de la voir jouer au billard. Marrant car elle connaissait Poison ou elle sous-entendit autre chose ? Poison laissait passer en souriant mais quand elle sentit une main sur son cul, elle laissa faire le temps de taper dans un boule pour faire bouger les autres sur la table pour ensuite se redresser, se collant plutôt contre la grande demoiselle. Et sans se retourner, elle venait tâter sa poitrine avec sa queue de billard en levant la tête vers elle.

« Tu perds pas de temps, chérie... Mais laisse-moi te dire que je suis pas du genre docile, au contraire. Prend gardes car je peux mordre... »

Dans quel sens ? Dans les deux. Elle ne se laissait pas faire et à trop balader ses mains, elle va se faire une joie de la mordre à pleine dent ! Cela dit vu sa taille... elle vint à se demander si la grande femme était elle aussi une shemale ou futa mais surtout, est-ce que son engin était proportionnel à sa taille ? Si oui... Voilà qu'elles vont bien s'amuser à deux ! Poison n'allait pas le demander mais le deviner. Elle se pencha à nouveau pour se préparer à jouer, se penchant plus encore alors que ses fesses se frottaient contre la grande demoiselle qui ne semblait pas contre cela. Alors, une réaction ?

« Si tu veux me rejoindre pour jouer, n'hésite pas à prendre une queue toi aussi... Si tu viens juste regarder et profiter du spectacle... alors savoure. »

Cela lui faisait quand même bizarre d'être aux côtés d'une femme si grande. En général avec ses talons, elles étaient toutes à sa taille ou plus petite, parfois un peu plus grande mais elle avait à agiter sa cravache et son se penchait sur elle. Mais elle... C'est à peine si Poison peut jouer avec sa poitrine. Après son dernier coup sur la table de billard, elle se retourna vers elle, s'asseyant presque sur la table, les jambes écartées en souriant à la belle demoiselle. La posture était assez provocante, comme son sourire mais c'était bien là son attention.

« Quitte à me mater ou même à tenter de toucher, bavardons un peu, tu veux bien ? Qu'est-ce qui t'amène ici ? Trésor ? Venue te détendre ? Juste boire un verre ? Mater les filles qui joue au billard ? Tu attends quelqu'un peut-être ? »

Si elle était prise, elle n'allait pas marcher sur le terrain de quelqu'un d'autre, ce n'est pas son genre après tout. Mais cette hypothèse l'étonnait quand même un peu. Alors, que venait faire une si grande beauté ici ? Portant sa bière à la bouche, elle en but une ou deux gorgées sans quitter la géante des yeux. Si elle se la fait... Ce sera sa plus grande proie !
Journalisée

Sharlie
Créature
-

Messages: 132



Voir le profil
Fiche
Description
2m40 d'amouuuuUuuRr... Et 50cm de barbaque entre les cuisses <3
« Répondre #3 le: Janvier 06, 2016, 10:38:37 »

Sharlie, en bonne chasseuse prenait un grand soins à choisir ses « proie » et, ce soir, la géante avait jetée son dévolue sur ce charmant petit lot… En ignorant tout de la « surprise » que cette dernière lui réserve. Mais ça, à la riguer, c'est pas comme ci ça gêner notre Futanari, enfin, théoriquement, Sharlie est une Shemale mais, vus qu'elle est née ainsi, elle donc une futanari, une hermaphrodite pur souche qui, bien qu'ayant une paires de couilles et un braquemart de tout les diables, possède en elle les traces d'une matrice féminine. La femme vit alors sa proie venir ce coller à elle en tapotant sa poitrine du bout de sa queue de billard… Ahaha ! Qu'elle y vienne tient, Sharlie ce ferait un joie de tapoter sa queue contre les beau sein de ce petit bonbon rose. Cette dernière vint ensuite à lui dire sur un ton joueur qu'elle « mordait » et… Une fois encore, notre géante émit un petit sourire en observant silencieusement la demoiselle ce pencher devant elle de manière lascive et fortement excitante, son cul de déesse venant alors frotter contre la cuisse de Sharlie.

« Si tu veux me rejoindre pour jouer, n'hésite pas à prendre une queue toi aussi... Si tu viens juste regarder et profiter du spectacle... alors savoure. »
« Une queue, hein… Nan… Je vais juste continuait à regarder. »

Non de dieu ! Cette nana ne semblait pas savoir à qui elle avait à faire ! Sharlie descendit cinq bonne rasades d'alcools en matant toujours les fesses de cette allumeuse, des fesses particulièrement bien mise en valeurs par un petit short en jean des plus sexy. Raaah ! Notre géante s'en mordit les lèvres rien que de s'imaginer entrain de la prendre comme une chienne, bordel ! Et puis merde… Quand l'allumeuse vint à écarter ses jolies jambes fuselée là, Sharlie commençât à sentir monter en elle un grosse bouffée d'hormones. Mais… Notre femme ce devait de résister, elle ne devait pas craquer ! Et c'est donc en gardant un œil envieux sur les fesses de cette charmante femme rose, que Sharlie descendit deux autres rasades de whisky, avant de fermement déposer la bouteille sur la table de billard. Avant d'attraper à deux mains la femme par la taille, caressant ses belles hanches et son cul rebondie.

« Putain… Je vais lui ravager son petit trouduc à cette pute de comptoir... »

« Pute de comptoir » qui vint alors à ce tourner vers notre géante en lui posant alors quelques questions.
« Quitte à me mater ou même à tenter de toucher, bavardons un peu, tu veux bien ? Qu'est-ce qui t'amène ici ? Trésor ? Venue te détendre ? Juste boire un verre ? Mater les filles qui joue au billard ? Tu attends quelqu'un peut-être ? »

Sharlie, toujours les deux mains sur les hanches de la femme,  émit un léger sourire en coins, ne quittant pas le regard de l'allumeuse d'une seconde.

« Hmmmm… Je dirais que… Je suis venue me détendre, boire un verre puis… J'ai matée une fille qui jouait au billard et, maintenant, la seule chose que j’attends c'est... »
La géante vint alors à approcher sa bouche de l'oreille de la femme, avant de lui dire à voix basses ces quelques mots :
« c'est de voir ce qui vas ce passer, darling~❤ »

Notre géante, une fois cette déclaration faite, attrapa sa bouteille de la mains gauche, tendis que, de sa mains droite, elle continuais de caresser les hanche de la femme. Puis, en buvant plusieurs grosse gorgées d'alcool, Sharlie scruta brièvement les environs, voyant alors que le petit jeu entre les deux femme semblait intéresser beaucoup de monde. Notre colosse ignorait qu'elle avait affaire à une une star du porno et, elle ignorait donc que, toutes les habituées du lieux ici présentes, attendaient elles aussi de voir ce qui aller ce passer car, bien que le genre de Sharlie ne soit pas encore clair, beaucoup de tekhanne dans la pièce devait ce douter qu'elle était une hermaphrodite, de par sa carrure à la fois très féminine et… Masculine.

« Alors ma poupée… Tu veux quoi, hm ? »

Sharlie déplaça lentement sa main droite vers le visage de sa proie, visage qu'elle caressa délicatement du dos de ses doigts en  fixant la femme des les yeux.
La chasse avec des chaudasses comme ça, c'était tout un art ! Et Sharlie, elle aimait bien l'art…
Journalisée


<=== For the best, only <3
Poison
Humain(e)
-

Messages: 116


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Janvier 12, 2016, 09:24:26 »

Poison était le genre de femme qui ne lâchait rien. Elle commençait un truc, elle le terminait. Et bien en plus, pas un truc bâclé, ce n'est pas son genre. Tous ses films, actrice ou réalisatrice, c'est du travail de pro ! Même si un film porno dur beaucoup moins longtemps qu'un film à gros budget Tékhan à être tourné, elle y mettait un point d'honneur à ce que TOUT soit parfait ! Et face à cette grande demoiselle, elle avait bien des idées en tête. Que ce soit seule ou avec d'autres géantes – sait-on jamais que cette belle ait des petites ou grandes sœurs aussi grandes ? – mais même en solo, elle se voyait bien tourner un film qui sera encore un minimum de trois étoiles dans le ciné hard de Tékhos ! Trois étoiles, c'est le minimum d'un de ses films. Ce n'est pas que du sexe, c'est du haut de gammes messieurs dames !

Levant le nez pour observer la grande blonde, elle s'amusait à la chauffer, d'autant plus que comme son allure le laisse devinée, elle ne se privait pas pour jouer avec Poison et voir ce qui allait se produire. Ce qui allait se passer ? Mais la suite était très simple. Poison buvait sa bière en gardant le sourire. Décrochant sa cravache à sa ceinture, elle le levait pour lui caresser le menton avec. Pas de violence, juste bien souligner que la poupée n'était pas le genre de jouet destiné aux enfants mais aux adultes. Sharlie la caressait avec sa main, elle, sa cravache en restant assise sur la table de billard, laissant aussi les mains de la géante sur son corps.

« Oh, tu ne sais pas, trésor ? Mais c'est simple. Tu as l'air d'être le genre de femme qui se laisse pas faire et qui aime dominer mais crois-moi, avec moi dans ton pieux, tu seras ma chose et tu vas adorer que je te fouette le cul pour te faire obéir... »

Sa cravache caressait sa joue, coulant doucement le long de son corps comme une goutte de sueur, passant dans son cou, le long de ses seins puis sur son ventre. Oui elle était habillée mais elle sentait au moins la pointe de sa cravache parcourir son corps ? 

« Mais avant ! » La phrase claqua comme sa cravache sur la table de billard alors qu'elle retirait ses fesses de la table. « Je finis ma partie car je déteste ne pas finir ce qui est commencé. Je laisse tes yeux se régaler pour le moment. »

Du bout des doigts, elle caressa son menton en faisant le tour de la table avec sa queue de billard entre les mains, gardant un œil sur cette grande femme qu'elle allait bientôt ramoner de l'intérieur. Pour Poison, cela ne faisait aucun doute, personne ne lui résiste, même les plus récalcitrants. Elle se pencha sur la table pour préparer son cou, laissant, volontairement ou non, voir son t-shirt s'ouvrir pour offrir une jolie vue sur sa poitrine, sans soutif évidemment. Ça, c'est bon que pour des préliminaires du genre bourgeois avec de la dentelle et compagnie. Poison avait peu de chose sur elle, le strict minimum pour éviter les amendes quoi. Tapant dans la boule blanche pour faire cogner les autres, elle venait utiliser la gomme bleue sur la pointe de sa queue, laissant le manche en bois logé entre ses seins pendant qu'elle gardait un œil sur sa future chose...

« Au fait, appelle-moi Poison, trésor... mais dis-moi aussi ton petit nom, que je sache à qui j'ai à faire mais surtout, que je sache quel est ton vrai nom car ce soir, tu n'auras plus de nom à toi... »

Ce sera sa chose. Peut-être sa salope, sa putain, sa traînée, sa catin, sa grande chaudasse, elle ne savait pas encore mais son nom, son vrai nom, elle va l'oublier entre ses mains. Poison tira de nouveau pour envoyer quelques boules se loger dans les trous alors qu'elle venait changer de place pour continuer sa partie. Shalie savait peut-être maintenant à qui elle avait à faire ou non ? Rares sont les tékhanes et tékhans à ignorer qui était Poison. Elle était une véritable star et à part les gosses, tout le monde la connaissait en bien ou en mal. Elle allait bientôt faire connaître la légende à Sharlie ? Quand on passe une nuit avec Poison, on a a toujours mal au cul le lendemain. Parfois à la bouche ou à la chatte... enfin, ça dépend des préférences de sa chose ou des siennes mais ça promet en tous cas.

« Question essentielle du coup... Chez toi ou chez moi ? »

Poison avait assez de place chez elle pour loger une grande chaudasse comme elle puis ce n'était pas très loin. Sharlie était peut-être plus proche ? Ou bien elle avait déjà du monde chez elle ou... bref, peu importe l'endroit, Poison va se la faire puis c’est tout. Même dans un hôtel dans le coin, ça ne la dérange absolument pas. Tant qu'elle s'éclate.
Journalisée

Sharlie
Créature
-

Messages: 132



Voir le profil
Fiche
Description
2m40 d'amouuuuUuuRr... Et 50cm de barbaque entre les cuisses <3
« Répondre #5 le: Janvier 18, 2016, 06:01:03 »

Silencieusement et en gardant un petit sourire au coins des lèvres, Sharlie écoutait attentivement les paroles de cette jeune et jolie demoiselle. Aaaah… Bien imprudent est celui(ou celle) qui pense soumettre Sharlie. Mais… Notre colosse ne pouvait pas en vouloir à cette demoiselle, après tout, la chasse était un jeu et on ne sais pas toujours sur qui on peut tomber et, ce soir, Sharlie était visiblement tombée sur une sacrée rigolote. Sharlie observa donc calmement le petit manège de cette poupée, avant que celle-ci ne ce remette à son billard, offrant ainsi au yeux de la géante un somptueux spectacle qui, avouons le, commencer à sérieusement la chauffer. Puis… Une fois la partis fini, la femme au cheveux rose vint enfin à ce présenter.

« Au fait, appelle-moi Poison, trésor... mais dis-moi aussi ton petit nom, que je sache à qui j'ai à faire mais surtout, que je sache quel est ton vrai nom car ce soir, tu n'auras plus de nom à toi... »
L'espace d'un instant, le regard de Sharlie resta brièvement figé sur les yeux de Poison… Avant que notre géante vienne finalement porter le goulot de sa bouteille à sa bouche afin d'ingurgiter quatre à cinq gorgées d'alcool avant de dire sur un ton amusé :
« Moi ? Moi... je m'appelle Sharlie ma poulette ! »
Et hop ! La géante vint alors à claquer le cul de Poison tout en affichant un large sourire amicale.
« Et… Si tu veux tout savoir… Je suis pas contre aller chez toi ma belle. »
Sharlie n'avait pas vraiment de « chez elle » à proprement parler, certes, notre géante avait bien deux ou trois petites planques à elle mais… Enfin, pour passer la nuit avec une si jolie poupée, il vas sans-dire qu'un appart un minimum « descent » était de mise. Et puis… Voilà quoi, Sharlie n'est jamais contre une petite nuit dans un lit douillé avec en prime une bonne douche et, qui sais, peut être un repas chaud.

Avec toujours le même sourire pendu au lèvres, notre futa de deux mètres de haut vint à légèrement faire remonter sa main le long du corps de poison avant lui attraper le bout du menton afin de redresser le regard de cette allumeuse.

« Par contre… J’espère que t'as un pieux en acier blindé ma poule...Je suis du genre costaude quand on me chauffe… éhéh... »
Sur ces belles paroles, Sharlie vint à gentiment tapoter la joue de Poison, comme pour asseoir sa domination et pour lui montrer qu'ici, c'était elle la bigboss ! Car, pour sur, Sharlie était rarement (voir jamais) la soumise et, au fond, n'était ce pas normal, hm ? Sharlie était la plus grande des deux, la plus bien battis aussi et… Sûrement la plus membrée et, comme dans la nature c'est les plus forts qui domine alors… Alors c'est elle qui allait chevaucher en première ! Cependant, dire que Sharlie est une brute serait un peu dégradant pour elle… Ok, quand elle bourre, c'est clair qu'elle y vas pas avec le dos de la cuillère mais, généralement, si sa partenaire vient à être une futa, Sharlie peut, si on lui demande gentiment ce laisser prendre car, au fond, le sexe est un jeu et notre géante n'était pas contre cette options… Mais avant, c'est cette petite pouff' rose qui allait devoir ce pencher, ça c'est clair !
Gardant avec elle sa bouteille, notre charmante géante vint à suivre la jeune femme au cheveux rose hors de l'établissement. Les deux futas traversèrent plusieurs ruelles ensembles, sous les regards des fan de poison mais… Aussi sous les regards étonnés de voir ainsi leur diva du cul accompagnée par une grande femme de deux mètres trente de hauteur. Cet  alors que ce charmant petit couple vint à s'engouffrer dans une rue un peu moins bien éclairée que les autres et, pensive, Sharlie vint à silencieusement réfléchir tout en mattant le cul de Poison. Notre géante aimait bien cette jolie poulette mais… Une question lui trottinait quand même dans la tête… Est ce qu'elle était une femme tout du long ou… Est qu'elle avait elle aussi une verge. Encore une fois, faire l'amour à une futa ne dérangeait pas Sharlie mais… Voilà quoi, notre Futa, elle, elle voulait savoir et, ce sentiment devait être aussi partagé par Poison car, à Tekhos, c'est ça le « grand jeu » futa/pas futa hmmm… On verra bien !
Journalisée


<=== For the best, only <3
Poison
Humain(e)
-

Messages: 116


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Janvier 26, 2016, 09:03:08 »

Poison prenait son temps, pourquoi irait-elle vite ? Ce n'est pas un film qu'elle tourne là, même si elle ne serait pas contre de se laisser aller ici même. Mais bon, elle a déjà fait ça trop de fois devant les caméras, autant éviter que cela ne soit encore la même chose ici. La jeune femme continua de jouer, questionnant la grande femme sur qui elle était, cette grande beauté avait un nom, Sharlie. Tiens, jamais elle n'avait baiser de Sharlie ? Ni même d'aussi grande femme... Ce sera une double première donc ! Ressentant sa grande main claquée sa fesse, elle fut surprise en se tournant vers elle, n'étant pas contre l'idée de visiter son appartement. Hum ? Elle saute à pieds joints dans son piège, alors soit. Après tout, elle avait tout ce dont elle avait besoin chez elle. Cela aurait été chez Sharlie, elle aurait eu du mal à savoir où se trouvait ceci ou cela mais soit !

« Ok, 'Sharlie', faisons comme ça. »

Poison insistait de façon étrange sur son nom et pourquoi ? Eh bien car elle avait encore son nom, entre ses mains, Sharlie ne sera plus que « salope », « catin », « traînée » et autres doux petits nom.Terminant sa partie et sa bière, elle amena la grande Sharlie à la suivre, quittant le bar et passant dans bien des ruelles. Non, elle n'allait pas se la faire en pleine rue. Cela lui était déjà arrivée pour des films mais quitte à baiser, autant avoir un minimum de confort alors un lit un vieux carton ? Choix évident ! Poison roulait certes du cul mais elle aimait laisser croire à ses proies qu'elle n'était qu'une simple allumeuse, même si face à elle, elle va avoir plus de mal à s'affirmer mais y a pas que la taille qui compte. Y a la paire de couilles aussi ! Mais maintenant, Sharlie devait savoir à qui elle avait affaire, non ? Le temps de boire un verre, bavarder un peu, se présenter, non ? Ok, il existe à Tékhos des gens qui ne lui cours pas après pour un autographe ou un selfie mais quand même, là, dans sa tête, ça avait du lui mettre deux, trois images de ses films ? Des photos des magazines people ? Merde, elle ne passait pas assez sur les médias pour ça ?

Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse ! Bye bye les quartiers louches, plus elles marchaient et plus elles étaient dans des endroits plus chics ou les loyers grimpaient de plus en plus. Ce ne fut qu'au pied d'un grand immeuble qu'elle s'arrêta pour lever les yeux là-haut.

« Je te rassure, il y a un ascenseur. Mon appart est au dernier étage. »

Et elle louait aussi le toit pour des fêtes et orgies du tonnerre ! Cela dit, elle interdisait les paparazzis ici. Elle s'en fichait d'être prise en photo ou stawlker dans la rue mais là, c'est chez elle. Passant le hall qui avait même un portier qui faisait aussi vigil, elle le salua à peine avant de se diriger vers l'ascenseur, appuyant sur le dernier bouton, le cinquante. Oui Sharlie, tu allais baiser dans les cases bleues du Monopoly Tékhos, ce soir. Poison n'était pas une bourgeoise qui dormait dans du velours mais elle sera très à l'aise.

« Une fois chez moi, fais comme chez toi mais s'il te plaît, garde tes vêtements quelques minutes au moins... Je veux te les arracher moi-même. »

Son petit sourire en coin en disait long. L'appart entier sera leur terrain de jeux après tout, alors la chasse va être festives ! Passant les portes de l'ascenseur, elle passa sa porte pour l'ouvrir, les lumières s'allumaient seules, montant un appart neuf, de beaux meubles, des trucs qui coûtaient cher mais ça donnait un certain confort ! Aux murs, des photos d'elle et ses amies ou collègues de boulot, pas mal de visage connue du cinéma ou du show-biz et aussi des affiches de ses films à plus grand succès, qui ont reçu moult prix aux hot d'or. La cravache d'or pour la meilleure domination, le gode en or pour récompenser ses films et ainsi de suite. Les titres comme les affiches faisaient de suite travailler le cerveau sur des choses délicieuses. Si Sharlie avait un doute, maintenant, elle en était sûr.e.. Elle va coucher avec une star.

« Je te sers un truc avant de commencer ? Ou je te fais visiter peut-être ? »

L'appart sera un terrain de chasse, à elle de voir si elle veut un avantage ou non mais Poison est plus petite qu'elle, attention à ne pas croire que ce sera jouer d'avance. Il suffisait de la voir sourire en s’approchant, sa cravache caressait l'entrejambe de la grande femme qui se posait une question depuis qu'elle lorgnait sur elle... grande fente ou grande queue ? L'un comme l'autre – même les deux – elle ne serait pas contre. Le show va bientôt commencer !
Journalisée

Sharlie
Créature
-

Messages: 132



Voir le profil
Fiche
Description
2m40 d'amouuuuUuuRr... Et 50cm de barbaque entre les cuisses <3
« Répondre #7 le: Janvier 31, 2016, 01:43:12 »

« Je te sers un truc avant de commencer ? Ou je te fais visiter peut-être ? »
Et hop… Une fois encore, Poison vint à faire glisser sa cravache sur le corps de Sharlie, ciblant cette fois son entre-jambe. La géante aimait bien cette charmante demoiselle mais… Le ton qu'elle prenait avec elle et les manière qu'elle faisait en disait long, très long sur le gentedame qui, visiblement, était une star au vus des affiches et autre « trophée » qu'elle avait chez elle. Mais… Voilà, Sharlie, c'est pas un bichon et, même si elle est montée comme un pur-cent, elle est pas un canassons non plus, alors son coup du « je suis ta maîtresse », ça commençait à gentiment la chauffer là. Notre Futa poussa alors un autre grognement accompagné d'un froncement de sourcils, avant d'attraper le poignet de poison afin de lui faire un clé de bras, retournant alors la porn'star contre une table, ses fesses venant à être bien collées à l'entre-jambe de Sharlie.

« Alors… Je t'aime bien, hein mais… Ton numéros de dominatrice, tu l’abandonne, je suis pas le genre de nana que tu dirige avec une baguette… sache que je me laisserais pas dominer par toi poulette, de toute manière, t'as pas la carrure pour me faire plier, si je veux, je t'attrape, je t'encule et je te brise le dos en miette avant de dévaliser ta baraque et d'aller fourrer une autre nana… compris ? »
Voilà… Là, si poison avait un doute le « je t'encule » met directement le couvert. Sharlie était une hermaphrodite, avec le paquet complet et dieu sais que, quand cette charmante porn'star verrait son monstre, elle fera moins sa maligne ! Ooooh, que Poison ce rassure, si elle s'assagit un peut, Sharlie redeviendra gentille et, elle pourront s'amuser ensemble si elle le veulent mais… Voilà, Notre géante ce devait de mettre les chose au clair. Une fois ça première tirade faite, Sharlie vint alors à ce pencher sur le cou de sa compagne, afin d'y déposer un petit baiser tout en ce serrant un peu plus contre elle.

« Allez… Je sais pas trop comment tu fonctionne avec les autres d'habitude, mais sache que moi, si on accepte d'être gentille, je le serais en retour… Faut juste que tu sache à qui tu as à faire… Sérieux, t'as vus ma carrure, t'as vus la tienne ? Quand je te dit que si jeux je te pète le coxys et le bas du dos, c'est pas des conneries… Sans compter la quadruple déchirure anal et le déchaussement de la mâchoire qui vas avec… T'as crus quoi en me chauffant et en me faisant venir ici ? Que t'aller te taper une grande minette toute inoffensive ?
Sur ce, Sharlie ce mit ensuite à lécher puis à mordiller l'oreille de ça partenaire, en la tenant toujours fermement.
« Et ne pense même pas à appeler à l'aide… Tu perdrais ton temps et tu me ferais perdre le miens aussi alors, moi je te propose un truc… On peut jouer à « qui est la meilleure » genre… Je sais pas, on ce lance des petit défit, on ce tripote, on s'amuse comme des grande fifilles mais… Pas un pet plus haut que l'autre, sinon, ton prochain film s’appellera « J'ai baisé avec un Légume rose. »
En disant cela, notre Futa avait légèrement resserrée sa poigne autour du bras de sa partenaire, afin de la faire lâcher son insupportable cravache avant de lentement la libérer en ce reculant.
« Aller ma belle… Je t'es dit ce que j'avais entre le jambes… Enfin, plus ou moins clairement… Alors, à toi de me montrer ton vrai « visage « . »
Sharlie ce doutait bien que cette femme devait être une futa car, au vus de certains des posters affichés dans la pièce et surtout, au vus du comportement de son comportement, c'était presque aussi clair que de l'eau de roche que poison soit une herma' elle aussi… Mais bon, les apparences son parfois trompeuse et Sharlie voulait à présent être sur à 200 %.

Cependant, Poison ne devait pas prendre peur pour autant, Sharlie était pas méchante au fond et, ce petit coup de sang était juste là pour montrer qui était vraiment la chef ici.
Sharlie, maintenant qu'elle savait qu'elle avait à faire à une dominante, aller changer de stratégie et, comme elle l'avait dit, ça serait plus une sorte de "concourt" car, quand deux dominantes ce rencontre, soit c'est un combat violent sans réel plaisir, soit c'est de l'amusement gentiment "duelesque" qui s'engage.
Journalisée


<=== For the best, only <3
Poison
Humain(e)
-

Messages: 116


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Février 07, 2016, 08:39:35 »

L'heure de passer à l'action approchait et Poison se montrait polie avec son invité, voulant savoir par quoi la demoiselle voulait passer avant de jouer avec elle. Elle voyait à son gabarit que Sharlie ne sera pas le toutou docile comme des milliers de personnes passé entre les mains de ce joli bonbon rose qui cachait un cœur bien piquant et bien gros. Mais ce n'était pas un souci, elle attendait ça justement. Mais face à une autre provocation, la grande demoiselle agit de façon inattendue mais qui ne faisait en rien paniquer la star. Avait-elle déjà vécu ça ? Plus ou moins. Ce fut un de ces rivaux quand elle avait commencé dans le cinéma, il ne voulait pas être détrôné par une shemale – enfin par une femme tout court – et même si monsieur avait des muscles, après une petite séance digne d'une baston de rue, elle avait fini par le vaincre comme la loi de la jungle le souligne bien, elle l'avait enculé contre un mur et depuis, monsieur continue son métier comme si de rien n'était mais face à Poison, il détourne le regard.

Puis soyons franc, Poison n'avait rien contre un peu de piment dans sa vie. Toute celle qu'elle croise sont toutes de dociles créatures ou au mieux joue les gros durs mais une fois à poil, les voilà aussi docile que des petits toutous. Sharlie pouvait toujours la menacer subtilement, cela ne lui faisait pas peur, elle ne comptait pas crier, elle ne comptait pas jouer avec sa vie non plus mais elle comptait régler ça comme avec ce monsieur muscle, de femme à bite à femme à bite. Une fois son emprise détaché, elle se redressa pour lui faire face, la regardant dans les yeux en levant la tête, venant même lui caresser la joue du bout des doigts.

« Je dois avouer que j'aime qu'on me tienne tête mais j'ai bien compris, tu ne te laisse pas faire en un claquement de doigt. Je te montrerais qui je suis en vérité mais d'abord, laisse-moi le temps de te montrer ma vision des choses. »

Si Sharlie parlait de son vrai visage sous son mini-short, c'est qu'elle ne connaissait pas Poison ? Un comble en habitant à Tékhos. Sharlie aurait moins de dix ans, elle aurait pu comprendre mais, difficile à juger avec sa taille mais elle devait avoir plus ou moins le même âge qu'elle ? Bon, reprenons.

« Tu tombes plutôt à pic car les petites qui se laissent faire, c'est bien pratique mais parfois on a besoin de mieux. Alors non, je ne vais pas te ''dresser'' mais sache que je ne compte pas courber l'échine devant toi... c'est pas dans mes habitudes et si tu aurais déjà vu quelques-uns de mes films, tu saurais qu'on m'impose soumise et non qu'on me le demande gentiment. Mais fait gaffe, je suis comme une lionne qui défend son territoire et sans en venir aux poings, je compte bien ne pas me laisser faire. »

Soumettre Poison risque d'être un tout un sport pour Sharlie mais la grande demoiselle doit aussi en avoir marre de ses filles qui disent ok en voyant sa taille alors que là, lui tenir tête... elle va en bander rien qu'à cette idée non ? Elle jouait les femmes qui n'aimait pas être dressée mais justement, elle va devoir se battre de façon sexuelle pour garder ce statut. Quant à Poison, même si elle n'aimait pas jouer les soumises, cela fait bien longtemps qu'on ne le lui a pas imposé. Déjà entre ses jambes, son mini-short montrait une certaine bosse qui trahissait ses origines. Alors non, elle ne cachait pas une grenade dans son short pour se défendre. Détachant sa ceinture en chaire, elle tira sur la braguette pour en faire sortir son outil de travail, laissant le mini-short en jean glisser sur ses chevilles qu'elle vira en donnant un coup de pied dans les airs. Posant sa cravache sur la table, elle caressa du bout des doigts l'entrejambe de Sharlie sans quitter son regard des yeux.

« Alors, à ton tour ma chère ? Tu te vantes d'en avoir une grosse mais... je demande à voir cela de mes propres yeux ! »

La queue de Poison était légèrement au-dessus de la moyenne de Tékhos, dépassant un peu les trente centimètres et en largeur, elle devait être entre quarte et cinq centimètres. Bien propre, elle s'était épilé il y a peu, Sharlie avait de la chance si elle aime les surface lisses. Lisses comme ses testicules qui pendent entre ses jambes peut-être ? Eh oui, Poison, c'était le service trois pièces qui l'a si bien rendu célèbre et ce soir, c'était le moment de s'amuser un peu. Après avoir vu l'arme de Sharlie, ce sera le moment de faire de la place dans son appart pour un duel de titan car Poison comptait bien lui sauter dessus dans le seul but de fourrer sa queue quelque part dans ce si grand corps. Sa bouche ? Son petit cul ou peut-être entre ses jambes si c'est possible ? En tout cas, pour l'actrice, Sharlie ne pourra viser que sa bouche ou son petit fion, Poison n'avait pas de vagin donc... un trou en moins mais cela ne signifie pas un plaisir en moins pour autant. 
Journalisée

Sharlie
Créature
-

Messages: 132



Voir le profil
Fiche
Description
2m40 d'amouuuuUuuRr... Et 50cm de barbaque entre les cuisses <3
« Répondre #9 le: Février 09, 2016, 07:32:42 »

Silencieusement, Sharlie écouta son amante lui dire qu'elle aimait bien ça la résistance et que ça la changeait un peu mais… Poison insista sur le fait que, si la géante voulait la soumettre, elle devait être prête à ce battre ! Ce qui… Fit légèrement sourire Sharlie. Cette porn'star commençait à vraiment plaire à notre géante, son petit coté pute, sa fierté, son parfum… Tout chez Poison plaisait à Sharlie et, si le seule moyen de soumettre cette petite pute était de la « forcer » et bien… Pas de soucis ! Notre géantes en avait connue des femmes fortes… Avant de les transformer en vrai petite salope au aboie avide de sa grosse queue. Sharlie était forte pour rendre les femmes accro à sa bite et, au fond, c'est pas trop dur de le comprendre car, à cause des expériences que notre géante à subit, cette dernière émet en permanence (à plus ou moins haute fréquence) un puissant musc odorant bourré d'hormones, un musc virile qui  peu provoquer une sorte d'état seconde chez les femmes qui aurait le malheur de renifler ledit musc un peu trop longtemps, les rendant alors l'espaces de quelques heures, complètement soumises à Sharlie.
Mais bon, avant de parler de soumission et de duel chevaleresque à coup de pine, les deux participantes ce devaient de montrer leurs « armes » et, pour le coup, ce fut Poison qui entama le bal, offrant ainsi à la vus de notre géante une belle verge bien droite et bien vigoureuse, une belle queue accompagnée par deux bourses glabre. Cependant, étant une femme curieuse, Sharlie ne put s’empêcher d'attraper le sexe de sa partenaire, avant de glisser sa main le long de la hampe de ce dernier, dans le but d'aller caresser le petit endroit derrière les couille de poison… Pas de vagin donc, une hermaphrodite type « Shemale »… Exactement comme Sharlie, donc.

« Alors, à ton tour ma chère ? Tu te vantes d'en avoir une grosse mais... je demande à voir cela de mes propres yeux ! »
«éhéh… T'apprendra que… » Lentement, sans finir sa phrase, Sharlie déboucla sa ceinture, défit sa braguette et vint à enfouir l'une de ses main dans son futal avant de sortir de la manche de son pantalons son gros engin, encore au repos et affichant déjà trente bon centimètres. Évidement, avec son gros mat, Sharlie exhiba aussi sa paire de couilles. (là aussi, proportionnelle au reste x'D)
« Je me vante jamais… Alors… Elle te plait ? »
Le futa ce mit alors à soupeser sa propre queue devant Poison et ce, avec une certaine pointe de fierté. Au fond, Sharlie n'avait pas à rougir, à vus de nez, la verge de poison faisait un peu plus que trente centimètre… En érections ! Alors que Sharlie là… Elle bandait pas… Enfin… Pas encore ~♥
Mais, une fois qu'elle l'aura la trique, là, ce sera pas la même chose !
Calmement, Sharlie attrapa alors sa bouteille de wiskhy qu'elle avait posée sur la table puis, sans aucun gène, la géante alla s'affaler dans le canapé de Poison avant de dire à cette dernière ces quelques mots :
« et bas quoi ? T'as peur de mon gros loup ? »
La futa descendit alors plusieurs gorgées d'alcool, tendis qu'elle observait toujours poison.
« Dernière édition: Février 10, 2016, 10:21:57 par Sharlie » Journalisée


<=== For the best, only <3
Poison
Humain(e)
-

Messages: 116


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Février 20, 2016, 08:47:01 »

Sharlie était du genre à poser les couilles sur la table et à se faire obéir ? Ok mais c'était aussi le genre de Poison alors deux mêmes sortes de femme qu'elle alors c'est comme enfermé deux lionnes dans une même cage. Ça va faire du bruit et ça va être violent ! Sauf que vue la carrure de la géante, attention à ne pas prendre ses menaces au pied de la lettre. Poison était ok pour un peu de soumission si ça en valait le coup mais uniquement à condition de lutter un peu sinon, ce n'est pas marrant. C'est bien gentil les filles qui dise amen à la moindre de ses demandes mais parfois, il est bon de changer un peu, non ? C'est comme manger tous les jours le même plat, c'est bon mais viens un moment ou en as ras la casquette. Laissant tomber le bas, elle laissait Sharlie tâter le terrain en caressant son entrejambe, inspectant le tout mais rien de spécial ? En effet, elle était née ainsi, sous la ceinture, un homme, au-dessus, une femme. L'être parfait pour certain, une abomination pour d'autres, chacun était libre de juger mais comme on dit, on ne juge pas sans connaître alors qu'on lui apporter les petits trous pas contents qu'elle se fasse une joie de s'y glisser dedans !

Mais pas ce soir, pour le moment, elle avait un morceau de taille sous la main car la belle géante venait à ouvrir l'accès à son attirail et en sortie sa chose. Si certaines pucelles trouvaient celle de Poison trop grosse pour leurs trous, alors c'est quoi celle de Sharlie ? Proportionnel à sa taille, pour elle, c'était dans la base mais quand on ne faisait pas deux mètres, c'était un sacré morceau et même pas encore en érection ! Elle va nourrir une famille avec une saucisse pareil ! Tiens, voilà une idée de film... la géante et les sœurs affamées. Sharlie va nourrir des petites pauvres dans un quartier de Tékhos – ou ailleurs – et ces petites affamées les remercient avec leur corps sauf que vu la saucisse de cette dernière, elles ne pourront pas tout finir en un soir et... sacrée séance de baise en vue ! Mais on verra plus tard pour le film, déjà la belle géante se détendait en se demandant si elle avait peur de son loup ? La bonne blague, elle en a vécu des choses dans sa vie et ce n'est pas sa matraque qui lui fait peur.

« J'ai juste pas l'habitude... »  de sa queue ? Pas du tout, elle va s'en vanter un tout petit peu mais c'est aussi pour ne pas mettre Sharlie en confiance. Non, elle n'avait pas gagné d'avance. « D'habitude quand on a une queue et qu'on me la montre, elle est déjà plus dur que de l'acier et la tienne... Elle m'a l'air encore bien flasque. »

Flasque ? Oui elle a oser le dire mais elle va changer aussi la chose en un rien de temps, du moins elle l'espère. Elle se rapprocha d'elle, gardant encre le reste de ses affaires – qui se constituait que de ses talons, son maillot et sa casquette – pour venir se poser sur une de ses cuisses, ses bourses roulant doucement sur son pantalon alors qu'elle venait non pas tâte sa queue, elle aura tout le temps pour ça mais plutôt ses bourses. Dans sa main, elle les caressait doucement, observant Sharlie avec un petit air vicelard. Comment la regarder innocemment en touchant ses testicules de la sorte après tout ?

« Tu n'as pas fait la vidange depuis combien de temps ? Je les tiens à peine que j'ai l’impression de les sentir pleine à craquer ? »

Poison glissa un peu plus sur sa cuisse pour se rapprocher d'elle, commençant à toucher sa queue, la caressant doucement, faisant frotter tant qu'elle le pouvait encore sa queue flasque contre sa queue bien dur, son visage se rapprochant doucement d'elle.

« Tu n'a pas l'air de me connaître mais bientôt, tu voudras plus me quitter tellement tu prendras ton pied avec moi... »

Tel un poison. En général, c'était elle qui ne lâchait pas les autres, étant le poison qui les faisait souffrir de plaisir et il en sera de même pour Sharlie même si la tâche sera plus ardue. Ses lèvres venaient se coller contre les siennes, embrassant sur le coup doucement la géante pour rapidement s'accrocher à ses lèvres pour l'embrasser fougueusement. On pouvait dire que le match avait débuté ? Sûrement.
Journalisée

Sharlie
Créature
-

Messages: 132



Voir le profil
Fiche
Description
2m40 d'amouuuuUuuRr... Et 50cm de barbaque entre les cuisses <3
« Répondre #11 le: Avril 01, 2016, 03:03:41 »

Très vite, Poison revint à l’assaut, avouant à Sharlie que, d'habitude, ses partenaires devrait déjà avoir le barreaux. Mais bon… Voilà, Sharlie, bien que ce soit une sacrée queutarde ne bandait pas pour un rien et, avec le temps, la Futa avait appris à ce « maîtriser » à ce niveau là car, avouons le, bander avec un engin pareil, c'est pas toujours évident. Mais que Poison ce rassure, notre colosse sentait la chaleur du sexe lui descendre de le bas ventre.
« Tu vas voir petite pute… Quand j'aurais le barreaux, tu fera bien moins ta maligne… éhéh »
Toujours en affichant un petit sourire pervers, Sharlie vint à descendre deux à trois autres gorgées d'alcool avant de sentir les mains douces et délicates de sa partenaire lui caresser les baloches, un acte délicieux qui, bien évidement, commença à faire palpiter la queue de Sharlie. La futa soupira donc lourdement sous les palpation de poison, ce délectant du plaisir octroyé par les caresses de la femme sur ses lourdes couilles chaude et pendantes.

« Tu n'as pas fait la vidange depuis combien de temps ? Je les tiens à peine que j'ai l’impression de les sentir pleine à craquer ? »
« Je me suis vidée les burnes hier soir ma poule, dans le cul d'une pute ! Ahah ! »

Comprenait là : « mes couilles sont toujours bien pleines ». Et… au fond c'était vrai, Sharlie avait toujours les couilles bien pleines, la femme produisant en permanence de grosse quantités de sperme et d'hormones. Mais bon, trêves d'explications pompeuses car, très vite Sharlie vit sa nouvelle amante ce rapprocher un peu plus d'elle en lui caressant cette fois la verge, verge qui calmement commençait à grossir et à grandir, une sensation qui ne fit qu'empirer lorsque note géante vint à sentir le sexe de sa compagne frotter contre son mat.

« Hmmm… »

Là, poison vola un bref baiser à Sharlie, qui, bien évidemment, répondit favorablement audit baiser en bougeant amoureusement ses lèvres noirâtres contre celle de la Porn'star. Cette alors que notre colosse vint à soupeser à son tour les couille de son amante, tendis que leurs deux queues ce mirent à ce toucher, ce qui, bien évidement, ne fit qu'accentuer plus encore l’érection de Sharlie qui commençait à avoir un beau barreaux entre les jambes, barreau qu'elle exhibait fièrement à sa compagne. Puis, lentement, notre colosse vint à poser sur les hanche de Poison chacune de ses mains afin de palper le cul de la star tout en la regardant dans les yeux avec un air joueur.

« Nan ma belle… Quand t'auras goûtée à mon foutre, c'est toi qui vas plus pouvoir te passer de moi. »

Et… C'était possible, oui. Sharlie disposant d'un sperme légèrement aphrodisiaque, il était tout à fait possible que Poison devienne la chienne de Shasha durant la soirée mais, là encore, rien n'était sur car l'effet du sperme de Sharlie variait d'une femme à l'autre ;
Toujours est il, notre fière géante était toujours joyeusement affalée sur le canapé de sa compagne à a qui elle palpa les fesses encore quelque secondes, avant de lui donner une bonne grosse claque sur le cul, suivie d'un baiser sur la bouche.

« Bon… Tu me suce ou je t'encule ? C'est toi qui choisie, darling, éhéh ! »
Journalisée


<=== For the best, only <3
Poison
Humain(e)
-

Messages: 116


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Avril 06, 2016, 08:28:06 »

Poison ne s'attendait pas à revenir chez elle avec un aussi gros trophée ! Certes on peut se demander vraiment qui était le chasseur et la proie. Mais il ne faut pas tirer de conclusion trop hâtive, c'est comme cette fable avec le lièvre et la tortue, en proposant cette course on se dit de suite que le lièvre va gagner et pourtant qui gagne à la fin ? Là, c'était pareil. C'est vrai que Sharlie était très grande et foutrement bien membrée ! Et Poison à côté n'était pas mal lotie mais comparé à la géante, la différence était de taille et à bien des niveaux. La star avait retiré son mini-short pour montrer son outil de travail, la grande blonde en avait fait autant. Près d'elle, elle palpait ses deux grosses burnes bien remplies qu'elle trimballait entre ses jambes. Elle s'était peut-être vidé hier mais elle va l'aider pour ce soir. Sharlie savait-elle qu'elle était filmée ? Des caméras cachées partout chez Poison. Non pas pour ce but premier étant donné que le but de ses caméras était d’abord pour sa sécurité mais une fois leur petite séance terminée, elle verra pour distribuer ou non cette sex-tape. Si c'est oui ou non et avec quelle condition ? De quoi augmenter la collection Poison avec un petit budget.

« Sauf que moi je ne suis pas une pute... Mon travail, je le fais bien... et on garde le meilleur des souvenirs en ma compagnie. »

Que ce soit en étant soft ou très hard, elle défie quiconque ayant eu un rapport avec elle de dire que c'était bof ou nul. Impossible ! C'était tellement bon que même en ayant des pertes de mémoire, on ne pouvait oublier Poison, le seul poison qu'on aime porter en soi. Peu à peu le sang circulait dans leur entrejambes qui se caressaient, se provoquant et s'attirant mutuellement puis après ? Doucement mais sûrement ce ne sera que pure débauche, du sexe pure et sauvage dans toute sa beauté. Pas de mot doux, de regards remplis de tendresse et des caresses à faire fondre de la guimauve, ce ne sera que le sexe dans sa forme la plus bestiale ! Mais cela n'arrivant pas ainsi, il faut d'abord que les deux soient prêtes à cent pour cent de leur capacité !

« On verra qui préfère le foutre de l'autre... »

Son sourire voulait tout dire. Quand on sait que certaines bouteilles de foutre de Poison son vendue à des particuliers un peu trop fan, on se demandait si c'était être trop fan ou si Poison avait aussi bon goût ? Shalrie commençait à lui palper le cul en lui demandant son choix, sucer ou sodomie ? Dure comme question, surtout vue la taille du bestiau ! Mais même, ce n'était pas dans les habitudes de Poison ce genre de choses... Elle savait faire preuve de douceur avec les pucelles et les timides en broutant doucement du minou mais là, il n'y avait pas de minou et Sharlie était loin de la jeune vierge intimidée. Claquant sa fesse et en baisant ses lèvres rapidement, elle devait trancher.

« Faut voir... te sucer risque d'être un sacré morceau pour commencer et me faire enculer... non, pour commencer, ça fait trop pute pour moi. À la limite... » son idée était aussi une question de sécurité car vu l'arme de la demoiselle... « Si je te suce un peu, juste assez pour que ta grande tige soit cent pour cent en érection... tu pourras me prendre le cul mais pas avant ! Je suis pas une de tes putes et croit moi, des gens qui voudraient prendre ta place ce soir, suffit de claquer des doigts pour que j'en trouve dehors ! »

Elles faisaient  donc ça ? De quoi lubrifier cela puis place à l'éclatement anal ? Un programme fort intéressant en tout cas. Poison se pencha à peine dessus, venant prendre le gland dans sa bouche et doucement elle le suça, cherchant à avoir la grande blonde à l’œil. Tant pour la forme que pour s'assurer qu'elle ne cherche pas à l’étouffer avec son mandrin. Sa bouche commençait quelques petits va et viens dessus, là ou sa main n'avait pas perdu de temps elle. Une telle taille, c'est plus long à masturber après tout. Poison gémissait doucement en commençant à sucer tout ça, sa seconde main venant parfois remuer sa banque à foutre. Bientôt elle va faire un retrait et vu comment Poison était gaulé, elle allait avoir le droit à un gros retrait ! Poison s'arrêta une seconde de la sucer pour se poser une drôle de question mais qui demandait quand même une réponse...

« Ta déjà penser à te sucer seule ? Avec ton troisième bras... ce serait sûrement possible ? »

La femme qui se suce toute seule... ça ferait un bon bonus pour un de ses films ça ! Elle était impatiente de visiter son petit trou en tout cas, elle y arrivera mais une chose à la fois, d'abord, elle s'occupait un peu d'elle. Maintenant qu'elles avaient commencé, elle voulait en savoir plus sur son CV. Avec combien de personnes elle a déjà baisée ? Pendant combien de temps ? Le truc le plus dingue qu'elle ai fait ? Elle saura tout ça à la prochaine pause, pour l'instant, Action !

« Et si... je la glissais sous mon tee-shirt... entre mes seins... avant de la sucer, t'aimerais ? »

Poison était soumise ? Non, elle maintenait le cap puis après tout, bien que cela n'avait aucun réel intérêt, elle comptait détrôner la pute de la veille, elle va prouver à sa grande copine que Poison est la femme par excellence que tout le monde rêve de se faire. Elle avait bien le droit de se caresser dans le sens du poil après tout.
Journalisée

Sharlie
Créature
-

Messages: 132



Voir le profil
Fiche
Description
2m40 d'amouuuuUuuRr... Et 50cm de barbaque entre les cuisses <3
« Répondre #13 le: Juillet 27, 2016, 04:05:02 »

« Raaaah… Ouai.. suce moi donc au lieux de réfléchir, poulette. » Lâchât alors la grande futa en sentant les lèvres pulpeuse de poison avaler son gros gland joufflue et avide de sexe. Pour sur que Sharlie aller drôlement bien s'amuser ce soir avec cette charmante « consoeur » qui, bien qu'ayant une jolie queue et une bonne paire de couilles n'en restait pas moins terriblement attirante. Enfin, de de toute manière, Sharlie ne refuse jamais une petite séance de sexe avec d'autres hermaphrodites, bien au contraire ! C'est généralement le moyen pour notre Géante d'imposer sa force, de jouer de ses muscle et de sa bite de manière spartiate ! Car, dans ces cas là, le sexe, outre être une bonne partie de plaisir devient aussi une sorte de combat, de gentille épreuve de force tout en gardant, bien entendu, un esprit Coubertin et de franche camaraderie.

 Ta déjà penser à te sucer seule ? Avec ton troisième bras... ce serait sûrement possible ? »
En entendant cela, Sharlie vint à légèrement froncer les sourcils en reculant la tête… Sérieux ? Elle était entrain de lui demander si elle s'était déjà sucée elle-même ? Notre colosse resta quelque secondes sans rien dire puis, d'un coup, elle éclata de rire, avant de boire plusieurs grosse gorgée dans sa bouteille, se ressuyant ensuite la bouche d'un revers de sa manche.

Ahah ! Tu rigole ma vieille, j'ai pas besoin de faire ça et j'en ais jamais eu envie d'ailleurs, sérieux, tu est sûrement d'accord pour dire que, quand c'est les autres qui le fond, c'est mieux… Comme la branlette ! »


Et hop, sur cette phrase, Sharlie vint à fermement saisir le mandrin de Poison afin de lentement lui astiquer pendant que la belle porn'star, elle, continuait de lui lécher son gland. La colosse lachat plusieurs long soupir d'aise en prenant soin de bien s'affaler sur la banquette de Poison, donnant par moment quelque petit coups de reins amicaux et taquins.
Puis, c'est alors que la nouvelle amante de notre Futa vint à lui proposer un truc, une branlette espagnole plus précisément et, bien évidement, c'était pas Sharlie qui aller refuser ça. Ce fut donc sans attendre que la géante vint a légèrement soulever d'une mains le débardeur de poison, afin de glisser en dessous son gros mat, mat que la charmante porn'star put alors avoir la chance de sentir pulser entre ses deux beau mon de chair.

« Raaaah ! Je sans que je vais vraiment m'amuser avec toi ! » Lachat alors Sharlie en donnant un ou deux coup de reins entre les seins de Poison, son gland venant alors frotter contre la joue de sa nouvelle amante, repandant sur cette dernière un mélange de salive et de pré-sperme.
Journalisée


<=== For the best, only <3
Poison
Humain(e)
-

Messages: 116


Star porno


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Août 31, 2016, 08:34:27 »

Ça c'est sûr, Sharlie va être un sacré morceau ! Poison ne savait pas si cette petite sex-tape serait juste un souvenir ou dans le commerce, qui sait comment va finir la soirée mais avant de penser commerce, autant d'abord s'amuser. Assise sur ses cuisses, elle la branlait doucement, le long et dur morceau en observant ses réactions, rien de bien extraordinaire pour le moment, ce n'était que le début. Sa queue se frottait doucement près de la base de son troisième bras, la géante semblait presque rester impassible... C'est que Poison l'aurait presque mal pris pour le coup. La laissant savourer doucement ce petit moment de joie que bien des futa/shemale aurait aimé avoir à la place de Sharlie, elle se demandait si un tel membre pourrait être en elle ? Sans user de produit sexuel pour rendre cela moins dangereux ou douloureux, elle ne savait pas ? En trichant un peu, surement, mais sans ça... difficile à dire. La géante restait confortablement installer et se laissait faire, sans trop profiter de la situation pour le moment.

Après tout, elle n'allait pas la contredire, c'était bien mieux quand les autres se plaisait à jouer avec sa queue. Une des rares choses où l'expression « on est jamais mieux servi que par soi-même » sonne faux. Poison léchait encore sa grande tige, gardant le sourire face à ses coups de reins occasionnel, pour le moment, elle ne risquait rien alors elle s'en fichait de ses coups de reins. Venant placer son troisième bras entre ses seins, sous son tee-shirt, elle laissait le peu de place entre sa poitrine et le tissu l'aider à la branler, gardant le sourire face aux démonstrations de joie de la belle géante. Elle était joueuse, c'est bien !

« Allons ma belle, tu ne peux pas comparer ça à s'amuser avec moi voyons. Humph, c'est comme si tu me disais que ta bouteille est grande alors que dans mon dos, j'aurais des cuves d'alcool. Crois-moi, tu n'es pas prête de m'oublier. »

Se penchant sur elle, sa queue se frottait contre elle alors qu'elle l'embrassait doucement, laissant la grande main de Shalrie la branler un peu. Y a pas de mal à se faire plaisir entre copines de queues. Pas le genre de petit baiser mignon ou encore de truc trop rapide, un bon baiser, ni trop long, ni trop mou puis en posant ses fesses sur ses cuisses, elle plaquait ses mains sur sa poitrine, la pressant contre la queue gigantesque de la géante, donnant de gros coups de langue sur le mat comme sur le gland. Elle allait peut-être jouir sous peu, ou non, c'est à voir mais Poison aussi commençait à s'amuser. Plaquant son bras autour de sa poitrine pour remplacer ses mains, elle souriait à la belle géante en venant caresser ses burnes.

« On est toutes les mêmes, mhh... nous... on aime quand on nous caresse les bourses... » Poison les soulevait doucement, les agitant entre ses fins petits doigts, caressant la peau douce de cette partie bien garnie. « ça détend hein ? »

Restant concentré sur les deux tâches, elle lécha la fente de sa queue, quand sa crème allait sortir ? Mystère mais elle nettoyait bien sa sortie pour qu'elle arrive, peut-être un peu plus vite ? Les deux femmes membrées vont très bien s'amuser ce soir, oh que oui.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox