banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 6
  Imprimer  
Auteur Sujet: Renaissance [PV]  (Lu 4888 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Janvier 02, 2016, 07:23:39 »

Province de Taharqa, cinq ans plus tard …

Depuis cinq ans, après un mystérieux évènement s’étant produit au cœur des ruines du temple de Taharqa, la région semble connaitre une activité grimpante. Les petites bourgades ont commencé à se développer, petit à petit, devenant progressivement plus grandes. De même que pour les ports, au nombre de deux dans la province, qui ont subi à leur tour un essor assez important. Dans toute la région, du nord au sud, et pendant ces quelques années, l’activité semblait avoir repris de plus belle. Pourtant, Taharqa avait depuis longtemps était en grande léthargie, endormie dans un calme paisible, sans grande activité. Toute la région connaissait un bond en avant sans précédent, et ceci avait une explication tout à fait logique.

Tout ceci commença le jour où une nouvelle tête fut placée aux commandes de la région. Une femme, aussi impensable cela était. Une femme qui semblait porter Taharqa dans son cœur, et qui en accédant au titre de comtesse de Taharqa, avait hérité du plein pouvoir sur cette région. Et le moins que l’on pouvait dire, était qu’elle avait tout fait pour faire redémarrer la machine. Expansion, traités, construction de nouvelles routes commerciales, et pleins d’autres choses qui, même après cinq ans, étaient encore en cours de route. Taharqa était donc devenue une région grandissante, en pleine construction et rénovation. Elle attirait les jeunes espoirs, et les désespérés d’Ashnard et Nexus au chômage, venant justement trouver du travail à foison dans cette région qu’il fallait construire ! La comtesse devait certes faire face à des gros soucis économiques, tel que le niveau de la trésorerie qui était tout sauf favorable à tout ce plan.

Mais, la comtesse pouvait compter sur une précieuse aide financière, qui était très improbable ; le légendaire trésor de Taharqa. Un mythe pour beaucoup, mais que seule elle avait, visiblement, trouvé et utilisé. Ce n’était guère étonnant quand on faisait le lien entre ce trésor et la comtesse … Qui n’était rien d’autre que Myala. Cette femme charismatique aux yeux de ses gens. Mais qui était une ancienne et puissante sorcière en réalité, cherchant à retrouver sa gloire d’antan. Et elle était sur la bonne voie, car cinq années après, Taharqa recommençait à prendre des couleurs. Cependant, il restait un dernier élément … Une dernière pièce du puzzle à assembler. La région ne reprendrait jamais vie sans armée. Il fallait que Myala se penche sur la question, et envisage sérieusement d’étendre la superficie de son territoire.

Elle avait bien un conseiller pour cela, mais il n’était guère compétant. Il lui fallait quelqu’un qui avait de la poigne, de la hargne, et surtout, de l’expérience. Quelqu’un de confiance … Et Myala eut donc une idée sur la personne. Etrange coïncidence, cette personne était une bonne connaissance, qu’elle n’avait malheureusement plus vue depuis longtemps, le destin les ayant séparés systématiquement. Mais elle lui manquait, et aujourd’hui, il était temps qu’elle se réunisse avec pour de bon. C’était à partir de là que l’idée germa dans sa tête et qu’elle engagea les meilleurs Hommes pour la trouver, et l’inviter à se rendre dans son palais … Qui n’était rien d’autre que le temple où tout avait commencé, restauré à ses plus beaux jours.


Ses mains étaient posées sur la rambarde de sa terrasse personnelle, et ses yeux admiraient l’horizon. Ses pensées étaient perdues, se mêlant à la vision qui s’offrait à elle. Une vision presque philosophique, tellement se mêlait-elle à ses pensées. Taharqa redevenait prospère et glorieuse, bien que la route était encore longue. Mais, l’avenir promettait d’être radieux, aux yeux de Myala en tout cas. Elle pensait, elle se souvenait. Ce temple, autrefois palais, était mille fois plus riche et beau que de nos jours, malgré toutes les rénovations ayant eu lieu. Cependant, il commençait à retrouver ses couleurs, et même actuellement, il avait tout d’un palais luxueux et majestueux. Pensant ainsi à l’avenir de sa terre, elle fut interrompue en entendant une voix. Celle de son chambellan, lui annonçant alors que sa convive était arrivée, et a été réceptionnée. Hochant doucement de la tête, elle fit comprendre rien que par ce geste qu’elle arrivait sous peu.

Retrouvant la vue de ses jardins, elle soupira, ayant attendu ce moment depuis si longtemps. Elle baissa les yeux, puis s’en tourna vers l’intérieur de ses grands appartements, décidant de prendre la route vers le hall principal du palais. La comtesse finit par arriver, se montrant enfin à la femme qu’elle attendait depuis tout ce temps. Vêtue d’une robe d’orée des plus soignées, digne des plus belles et riches nobles du pays, elle demanda à tous ses intendants et Hommes de la laisser à présent. Silencieuse, elle s’avança donc vers Mithra, puis lui sourit doucement, avant de prendre sa main pour y déposer un baiser dessus. « Bon retour à Taharqa, ma bien-aimée. » Lui dit-elle alors, la regardant dans les yeux.

Il ne restait plus qu’à attendre sa réaction, et les explications pourraient alors venir. Et elle allait se faire une joie de lui faire visiter le temple … Car il avait sacrément changé depuis son dernier passage ici, où tout n’était que ruines et poussières.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #1 le: Janvier 02, 2016, 09:27:17 »

Il y a cinq ans, Mithra, une humaine élevée par la Scoia’tael, une organisation terroriste non-humaine, avait rejoint un ancien palais abandonné, à la recherche d’un trésor ancestral : de vieilles gemmes elfiques que la Scoia’tael réclamait. Dans ce palais, Mithra avait croisé une vieille ennemie, Julia Octavia, qui avait réveillé un ancien pouvoir enfermé ici... Une sorcière, Myala, avait émergé, et avait séduit Mithra, la rendant follement amoureuse d’elle.

Plusieurs années s’étaient écoulées, maintenant, et Mithra n’était pas revenue à Tharqa depuis... Bien trop longtemps. Dans ses sommeils, Mithra la suivait, et elles couchaient ensemble dans des songes interminables, tentaculaires, et ardents. La première mission de Mithra avait été de retrouver la Scoia’tael, et d’obtenir leur aide pour amener des réfugiés ici. La Scoia’tael était ainsi devenue le premier corps d’arme de Taharqa, jusqu’à ce que le temple ne se tourne vers son plus proche voisin, Bailey. Bailey était une cité nexusienne à laquelle Taharqa était rattachée, administrativement. Or, le seigneur de Bailey, quand il avait appris l’existence de la Sorcière, avait immédiatement sonné le ban, et formé un ost afin d’envahir Taharqa. Les recherches de Mithra avaient permis à la guerrière humaine de découvrir que Myala était une ancienne sorcière, qui était venue à Taharqa à cause de problèmes de fécondité avec les dirigeants locaux. Or, Myala avait dressé un culte, que l’Inquisition avait chassé, et, outre cela, Bailey ne voulait pas perdre son influence.

La bataille avait éclaté entre les deux puissances, et Mithra y avait pris part. Bailey disposait de solides fonds économiques, et la bataille avait commencé par prendre possession des richesses économiques, à savoir les carrières et les mines de la région. Tout un complexe minier que Mithra et les Écureuils avaient pris, avant de se battre dans la forêt contre les troupes de Bailey, pendant que Taharqa gagnait sa fortune en vendant ses gisements. Les nains creusèrent et améliorèrent les mines, jusqu’à trouver un gisement magique de précieuse valeur, le Solsticium. Ce minerai magique ne valait rien, sauf aux yeux des Vaporéens, qui savaient comment le raffiner, et Taharqa avait ouvert un marché, tout en continuant à se battre.

Le seigneur de Bailey avait fini par demander l’aide de la Couronne en personne, et Miothra avait dû parlementer et négocier avec Elena Ivory, en lui expliquant qu’elle était la représentante officielle de Taharqa, Myala venant lui parler dans ses rêves, ou quand on l’invoquait. Mithra n’avait pas touché à une seule femme ou à un seul homme depuis Myala, se refusant à coucher avec quiconque autre que Myala.

Taharqa était en plein essor, et Bailey avait fini par tomber, tandis que les immigrés étaient de plus en plus nombreux. Une ville avait ainsi été construite autour du palais, et, quand Mithra revint, ce fut pour voir quelques échafaudages restants, sur les ultimes zones à reconstruire, mais, mis à part cela, le palais était de grande beauté. C’était un palais magnifique, immense et magnifique, magistral, fait de murs d’ivoires. Mithra s’y aventura le cœur chaud, bondissant furieusement dans sa poitrine.

*La voilà...*

Enfin ! Oui, enfin, elle était chez elle ! Chez elle, car elle considérait désormais Taharqa comme son foyer ! Seule avec Myala dans le hall, elle n’avait pas d’yeux pour le décor, somptueux, mais clairement pour sa belle... Et, quand Myala l’embrassa sur la paume de la main, l’archère sentit un frisson de désir la traverser de part en part. Elle se mordilla lentement les lèvres.

« Oui... Je... »

Mithra resta silencieuse pendant quelques secondes, avant de poursuivre :

« Je suis tellement heureuse de te revoir, Myala ! »

Mithra alla alors l’embrasser, venant enrouler ses bras autour de sa nuque.

Ça ! C’était ça qu’elle avait eu envie de faire ! Et rien au monde ne pourrait l’en en empêcher !

C’était tout simplement TROP bon !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Janvier 03, 2016, 02:18:15 »

Revoir sa bien-aimée était sans doute la sensation et la chose la plus merveilleuse qui pouvait lui arriver. Même si la raison de sa venue était des plus sérieuses, Myala tout comme Mithra savait que ces retrouvailles étaient aussi d’ordre personnel. Quel bien fou, quel bonheur était-ce de la retrouver, de revoir son visage, son corps. Et de pouvoir à nouveau parler avec elle, pas seulement au travers de rêves. Myala en avait longtemps rêvé d’ailleurs, et aujourd’hui, le grand jour était arrivé. Elle avait tellement de choses à lui dire, à lui raconter … Et à lui faire. C’était si excitant et si bon à la fois. Un large sourire orna les généreuses lèvres la sorcière, qui reçut à bras ouvert sa muse, qui s’était jeté dans ses bras. Un grand moment d’amour et de fougue ! Myala enserra puissamment sa belle dans ses bras, la câlinant de toute ses forces tout en répondant à son délicieux baiser.

Elle gémit longuement, fourrant bien volontiers sa langue dans sa bouche. Le gout de ses lèvres et de sa salive lui avait manqué, peut-être même beaucoup trop, maintenant qu’elle y goutait à nouveau. Qui aurait pu se douter qu’un jour une femme comme Myala éprouverait ce genre de sentiments ? Pas elle, en tout cas. Pourtant, elle n’était pas foncièrement mauvaise ; Myala était une sorcière certes, qui avait toujours eut pour but de prendre du pouvoir, d’assouvir ses désirs et, plus généralement, pervertir son entourage. Elle était épicurienne dans l’âme et pourtant … Et pourtant, si elle devait être sincère envers elle-même, elle découvrirait que Mithra lui a volé son cœur, tout simplement. À un tel point qu’elle fut incapable de toucher hommes comme femmes durant l’absence de l’elfe, se sentant quelque part … Fidèle à elle.

Heureuse comme jamais, elle embrassait tendrement son amante tout en lui faisant le plus gros des câlins. Un large sourire la gagna quand leurs lèvres se séparèrent, alors qu’elle caressa docilement sa joue. « Il n’existe pas de mots pour te décrire le bonheur dans lequel je nage à l’instant présent, ma dulcinée. » Lui dit-elle, doucement, en lui souriant. Elle la câlina une dernière fois, puis s’écarta un peu. Elle était toute excitée à l’idée de lui conter tout ce qui s’était passé, bien que Mithra avait vécu tous ces évènements de plein fouet, dû à sa position chez la Scoia’Tael. Myala ne résista à l’envie de la prendre affectueusement par la main, et lui expliqua même ce geste. « Une tradition ancestrale à Taharqa consista à tenir par la main les visiteurs, et les hôtes durant ce genre de chose. Moi, j’aime les traditions, je les perpétue ... Surtout quand elles me permettent d’être encore plus proche de toi. » Lui déclara-t-elle, refusant désormais de la lâcher. « Aller, je vais te montrer notre domaine, ma chérie. » Dit-elle à nouveau, invitant alors l’elfe à une petite visite guidée.

Ainsi, main dans la main, les deux femmes entamèrent une grand tour du propriétaire. Du moins, dans les lieux importants et qui les concernaient. Myala lui fit visiter une partie des jardins, en premier lieu, tenant à lui montrer le déluge de couleur et senteur exotique s’en dégageant. Un choix personnel qu’elle avait fait dans la composition de celles-ci. Ensuite, la sorcière l’emmena voir tous les lieux principaux, tel que l’atrium central, la salle des réunions, officiant comme une salle de trône mais utilisé quand une concertation générale devait avoir lieu. Cependant, pendant toute la visite guidée, Myala expliqua à Mithra sa vision pour l’avenir, ses projets de conquêtes et d’agrandissement du territoire. En vérité, elle tentait d’amener la raison de sa venue petit à petit, afin que Mithra ai tous les éléments en main pour juger après. Car sa décision allait être d’une importance capitale pour la suite, voir l’avenir, de tout Taharqa.

Après de longues minutes à lui faire la visite et à parler, tout en se tenant la main, Myala l’amena devant une immense porte massive, fermée. Son visage s’éclaircit, puis elle se tourna vers sa muse. « Je pense que tu te doutes de ce qui se cache derrière cette porte. » Lui dit-elle, en faisant un petit clin d’œil. Il s’agissait ni plus ni moins de leurs appartements. Ceux que Mithra et de Myala. Un dédale de pièce aussi grandes que luxueuses, symbolisant toute la gloire et la richesse du temple auparavant. Ce n’était pas par caprice que Myala avait fait ça ; le temple de Taharqa n’avait fait qu’être rénové, tout existait déjà auparavant. La sorcière poussa les grandes portes, et dévoila alors la pièce centrale ; une immense pièce circulaire, à la décoration atypique de Taharqa. Il y avait des domestiques bien entendu, mais à part ces deux femmes, personnes d’autre n’avait le droit d’y entrer. La pièce, circulaire, donnait de multiples accès à toute les autres pièces composant les appartements.

Cependant, bien qu’invitant sa muse à entrer la première, elle la stoppa juste avant qu’elle ne pose son pied. « Oh, attends … Pas de chaussures ici. » Lui dit-elle, lui faisant alors remarquer que le sol était intégralement recouvert d’une tapisserie douce et laineuse, ne supportant donc pas la crasse et la texture des chaussures normales. Myala retira ses souliers, posant alors ses pieds sur ce sol agréable, invitant sa belle à faire de même. Quand cela serait le cas, elle savait où la visite allait se terminer ; sur la terrasse où était Myala avant de venir accueillir Mithra.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #3 le: Janvier 03, 2016, 02:56:29 »

On aurait pu croire que, après cinq ans d’écart, l’amour de Mithra envers Myala se serait émoussé, surtout si, comme Mithra l’avait initialement pensé, cet amour était un sortilège magique. Et, effectivement, à la base, Mithra était victime d’un ensorcèlement, mais cet ensorcèlement avait été comme la chandelle dont Mithra avait besoin. Elle avait découvert une nouvelle facette de sa personnalité. Oh, l’archère n’avait pas changé, elle n’était pas devenue une femme transie d’amour, une romantique idiote et écervelée, mais, désormais, elle pensait fréquemment à Myala. Et, maintenant qu’elle l’embrassait, maintenant qu’elle se pressait contre elle, et qu’elle sentait sa salive se déverser contre la sienne... Oooh, que c’était bon ! C’était bien là la preuve, sans aucun doute possible, que Mithra avait toujours été amoureuse de Myala, depuis ce moment. Elle se frottait contre le corps de cette femme, sentant toute sa frustration revenir... Mais, avant cela, elle dut endurer une visite guidée.

Main dans la main, l’archère suivit donc Myala. La Sorcière avait toujours été une femme ambitieuse, et c’était d’ailleurs son ambition qui avait maudit Taharqa. Maintenant que Bailey appartenait à la juridiction de Taharqa, cette dernière avait des ambitions supplémentaires. Elle voulait étendre l’influence de son royaume, elle voulait obtenir plus de terres, au risque d’obtenir l’ire des Nexusiens. Mais, pour ça, Myala avait un plan, elle comptait négocier en personne avec Elena Ivory. Mithra l’écoutait, et elle trouvait assurément tout cela intéressant, mais... Et bien, elle n’avait pas eu de relations sexuelles depuis cinq ans, et elle se retrouvait, en ce moment, face à la femme dont elle rêvait chaque nuit... Tout ce qu’elle avait envie, aussi incroyable que ce soit pour elle, c’était... C’était de se faire sauter ! Pour la fière Mithra, être dans un tel état de dépendance avait quelque chose d’inouï, et de relativement horrible. Elle ne s’était jamais sentie aussi faible, aussi... Hum ! Elle ne savait elle-même pas trop comment le dire. L’amour était comme un piège dans lequel elle était tombée, et dont elle avait du mal à se défaire. En temps normal, elle aurait pu fournir des éclaircissements sur les chances d’une négociation directe avec la Reine, et sur les arguments nécessaires pour la convaincre. Elle aurait pu lui dire que, à l’heure actuelle, la révolte de Taharqa était un argument en or pour tous les ennemis politiques de la Reine, à la capitale, car ils s’en servaient pour remettre en cause l’autorité de la Reine, en arguant que, du fait de son manque de charisme et d’autorité, le royaume était en train de se fracturer. Mais là, en ce moment, Mithra avait du mal à ordonner ses pensées... Est-ce que Myala la faisait délibérément souffrir en lui parlant de la rénovation des murs, de la bibliothèque, et des parties du château qui étaient encore à perfectionner ?

Elles arrivèrent donc enfin devant les appartements de Myala, et le trouble de Mithra devenait de plus en plus manifeste. Elle rougissait, la respiration haletante, et se retrouva ainsi dans une grande pièce circulaire, le vestibule des quartiers de Myala. L’archère allait y rentrer quand la femme lui demanda de retirer ses chaussures, en lui expliquant que le sol était précieux. Mithra la regarda silencieusement, puis hocha la tête :

« Très bien... Pas... Pas de soucis. »

Mithra ôta donc ses bottes, puis marcha alors, s’avançant dans le hall, et sourit légèrement :

« Bon... Maintenant, dis-moi... Quand est-ce que tu me présentes ta chambre ? »

L’archère avait encore un peu trop de fierté pour s’abaisser à supplier, ou pour lui dire qu’elle avait envie de se faire baiser dans tous les sens possibles du terme... Mais c’était bien de cela dont elle avait envie !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Janvier 03, 2016, 11:14:27 »

La sorcière ne pouvait pas le nier, ça faisait depuis un sacré bout de temps qu’elle avait envie. Pendant cinq ans, elle avait l’incroyable exploit, pour une sorcière comme elle, de ne toucher aucunes femmes ni hommes. Elle s’était réservée pour sa belle, pour celle qui malgré tout ce qu’elle pouvait se dire, était la seule femme qui comptait dans sa vie, et dans son cœur. Mithra, l’elfe l’ayant fait renaitre et lui ayant offert le cadeau de la vie … Ça aussi, elle était impatiente de lui montrer. Il ne fallait pas oublier qu’elles avaient un enfant ! Myala avait accouché en son absence, et avait donné naissance à une créature issue de leur amour. Pendant ces quelques années, Myala n’avait cessé de lui parler de son autre mère, et à lui donner une image fidèle, et belle, de celle-ci. Afin que le jour où elles se verraient, l’enfant ne la rejetterai pas.

Et ce jour était proche. Myala comptait lui présenter leur enfant, mais plus tard. Pour le moment, il fallait discuter de choses plus sérieuses. Ou du moins, le pensait-elle. Car en pénétrant dans l’immense pièce circulaire, tout en refermant la porte derrière, elle surprit sa muse lui demander où était sa chambre. Elle comprit à cette instant où venait-elle en venir, ou du moins, pensa avoir compris. Ahh … Mithra ne changeait pas. D’un autre côté, elle ne pouvait le lui reprocher. Elle aussi avait très, très envie de son corps, et plus généralement, d’elle. Myala se mordilla doucement la lèvre, puis se tourna vers son amante. « Ma chambre ? » Dit-elle, prenant une voix interloquée. Elle fronça ses sourcils, faisant visiblement exprès d’être surprise par cette question. Elle attrapa à nouveau la main de l’elfe, puis lui sourit. « Non non non … Notre chambre, mon cœur. C’est notre chambre … Dois-je te rappeler qu’ici, c’est ton domaine au même titre que moi ? » Répondit-elle, en lui serrant la main.

Puis, elle tourna des talons et l’emmena voir la pièce qu’elle désirait. Au bout de quelques instants à traverser tous les appartements, ayant retrouvé leur luxe et leur splendeur d’antan, Myala finit par ouvrir une dernière porte, menant à ladite chambre. Et … Ce n’était plus vraiment une chambre. C’était toute une suite, aussi grande que riche. Un énorme lit gisait au fond, grand et moelleux. La pièce était spacieuse, disposant de tout ce qu’il fallait. Une vraie chambre de reine, que Myala avait personnellement surveillé la restauration. Entre surveiller les constructions des villages, les affaires étrangères et administratifs, elle avait réussi à trouver le temps pour ça. Ce n’était pas pour rien qu’elle était faite pour ce métier. Souriant à nouveau, elle referma les portes derrière l’elfe, la laissant découvrir les lieux. « Alors, notre chambre te plait ? » Demanda-t-elle, la laissant librement circuler.

Néanmoins, son regard et son sourire étaient … Très malicieux. Oh oui, elle s’apprêtait à faire quelque chose. Elle attendit que Mithra, toujours en parlant, se place près du lit, tout en lui faisant dos pour commencer son plan. Silencieusement, et alors que l’elfe n’avait pas son regard sur elle, elle dégrafa sa longue robe, la laissant tomber au sol … Se mettant alors complètement à nue, rien que pour sa chérie. N’étant pas encore découvert, elle s’approcha à pas félin dans son dos, puis attendit le moment où elle se retourna … Pour lui bondir tel un fauve dessus, la faisant coucher sur le lit, et se plaçant donc au-dessus d’elle. « Cinq ans, mon amour ! Cinq … PUTAIN d’années sans toi ! Je n’en peux plus, je te veux Mithra ! Je-te-veux tout de suite et maintenant … Baisons comme des folles, jusqu’à épuisement ! Oui, BAISONS ENCORE ET ENCORE !!! » S’exclama-t-elle, agrippant ses mains pour croiser fermement ses doigts avec les siens, les ramenant au-dessus d’elle. Puis, sans crier garde, elle abattit son visage contre le sien, et vint voracement l’embrasser.

Son corps entier se pressa au maximum contre le sien, ses seins écrasants les siens. Elle faisait tout de même attention à ne pas lui faire mal, mais il était difficile de retenir ses ardeurs. Et d’ailleurs, sa trique (Car Myala était une Futanari mâle) était devenue tellement assoiffée qu’elle lui faisait, mot pour mot, mal. Très mal … Même lorsqu’elle commença à la presser contre elle. Un mal qui, cependant, faisait du bien ! Trop bon, c’était définitivement trop bon de retrouver Mithra ! Le sexe d’abord, le reste après ! Elle s’en moquait éperdument de ce que ses conseillers auraient bien pu lui dire. Elle voulait baiser avec sa bien-aimée, la faire hurler, faire craquer ce lit s’il le fallait ! Bien entendu, elle s’attendait, et s’impatientait aussi du moment où Mithra allait en faire de même avec elle.

Perdu entre ses lèvres, sa langue jouait nerveusement avec la sienne, ne lui laissant aucun répit. Finalement, elle y mit fin, et releva alors son buste pour se mettre à califourchon sur elle. « Je vais te débarrasser de tout ça ! » Dit-elle, en regardant son pourpoint. Bandant ses muscles, et s’aidant discrètement de sa magie, Myala posa chacune de ses mains sur une rive, et tira de toute ses forces, déchirant en deux le pourpoint … Et libérant ainsi le buste de sa dulcinée. Elle jeta le tout hargneusement sur le côté. Au moins, avait-elle aussi soif que Mithra … C’était bon signe !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #5 le: Janvier 04, 2016, 01:35:17 »

La frustration de Mithra avait explosé en voyant Myala, en revoyant le corps parfait de cette femme qu’elle aimait profondément. Elle avait formé comme une boule dans son estomac, en la voyant, une boule qui avait fini par exploser. En parlant de la chambre de Myala, Mithra faisait clairement comprendre ses intentions. Même leur enfant était secondaire. Mithra avait placé son devoir et son amour envers Myala au-devant de tout, même au-delà de son envie, féroce, de faire l’amour, et de voir son enfant. Ce n’était peut-être pas très maternel, mais, là, en ce moment, tout ce qu’elle voulait, c’était se faire baiser. Myala, fort heureusement, sembla bien le comprendre, et guida donc la femme vers leur suite, une fantastique chambre, immense, assurément l’ancienne chambre du seigneur de Taharqa, maintenant celle de la belle Sorcière... Et de Mithra aussi. Pour elle, c’était un luxe impressionnant, car elle était habituée à dormir dans des tentes. Pendant cinq ans, elle s’était battue contre Bailey, et, maintenant, la guerre allait connaître un nouveau tournant, car, malgré tous leurs efforts, la Couronne s’en mêlerait. L’heure de la diplomatie viendrait donc, car le fait qu’il y ait, à la tête de Taharqa, une sorcière condamnée pour hérésie, avait permis à Bailey d’obtenir l’appui de l’Ordre Immaculé, et une sainte croisade risquait d’être organisée par l’Inquisition. Or, les saintes croisades attiraient toujours quantité de nobles, car ils savaient qu’ils avaient la bénédiction de l’Ordre Immaculé, et pouvaient donc piller et massacrer à loisir.

Mais chaque chose en son temps... Pour l’heure, l’archère se retrouva couchée sur leur grand lit, et comprit, en voyant la femme déchirer son justaucorps, qu’elle était autant en manque qu’elle. Mithra ne put que sourire, toute excitée, en sentant surtout la queue de Myala caresser ses cuisses.

« Hannn... Défonce-moi, Myala !! »

Mithra la regarda, toute fierté venant de l’abandonner. La fierté imposait de ne jamais montrer ses faiblesses, de devoir toujours rester digne... Mais elle en était présentement incapable, car tout son corps ruisselait et suintait d’envie pour cette femme. On pouvait le voir dans ses yeux, et, à son tour, elle embrassa voracement Myala, mordillant ses lèvres, tirant dessus, la mordillant sèchement. Elle rompit ensuite le baiser, pendant que ses mains caressaient et griffaient le dos de la femme, et que tout son corps se louvoyait contre elle.

« Cinq ans, Myala... Cinq ans que... Que je pense à toi, chaque nuit, que je me masturbe en pensant à toi... J’ai entretenu mon corps pour toi, je... Je n’ai jamais touché à quiconque autre que toi... Alors, je... Je veux que tu me BAISES ! Que tu me baises comme tu n’as jamais baisé personne ! »

Ses jambes se serrèrent contre le bassin de Myala, tout son corps appuyé contre le sien... Et, enfin, oui, enfin, ENFIN, vint la DÉLIVRANCE ! Oui, enfin, elle put sentir, en elle, la queue de Myala ! Sa grosse queue juteuse s’enfonça en elle, remontant dans tout son corps, et Mithra poussa un long gémissement de plaisir.

« Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa... !! »

Oh, si c’était bon ! Oh oui !!
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #6 le: Janvier 04, 2016, 09:37:28 »

Depuis cinq ans, Myala n’avait ni touché à un homme, ni à une femme. Ni à rien d’autre, d’ailleurs. Aussi étonnant que c’était compte-tenu de la femme qu’elle était, la sorcière s’était … Préservée pour Mithra. Pour elle, et rien que pour elle. Même quelqu’un de normal sur Terra ne parviendrai pas à une telle prouesse ! Pourtant, elle tout comme Mithra s’étaient préservées pour l’une comme pour l’autre, leur amour ayant été plus fort que tout. Cela ne pouvait donc pas n’être qu’une simple petite amourette ; Myala portait de fort sentiments envers elle, et elle la voyait comme son âme sœur. Elle voyait l’elfe comme celle avec qui elle passerait le restant de ses jours. Ce n’était pas par pur niaiserie ou autre chose dans le genre. C’était vrai ! C’était tout ce qu’il pouvait y avoir de plus vrai et sincère. Myala elle-même pouvait avoir du mal à l’expliquer, mais … Mithra était tout simplement la femme de sa vie. Et elle allait lui montrer par l’une des plus belles manières qu’il soit.

Ce fut pour ceci qu’elle se mit à l’embrasser férocement, rattrapant alors les cinq ans d’attente. Oh oui, cette séance allait être particulièrement intense et jouissive ! Les deux tourterelles n’allaient pas pouvoir tout rattraper maintenant, mais elles allaient déjà rattraper une bonne partie. Myala agissait par instinct et n’avait pas vraiment de plan dans la tête, si ce n’était de faire hurler de plaisir sa bien-aimée. Ainsi, après avoir déchiré son pourpoint, la mettant donc dans plus simple et nue apparat, la sorcière sourit, puis se laissa emporter par le baiser de l’elfe. C’était que même après tout ce temps, elle savait toujours en donner … Ses baisers avaient quelques choses de terriblement électrique, puissant, envoutant. La sorcière n’arrivait pas à qualifier cette chose, mais elle en profitait largement. C’était le plus important.

À les voir ainsi, leur couple avait tout pour être des plus appétissants. Deux amantes, lovées l’une contre l’autre, en train de se faire éperdument l’amour. Autant avec force, qu’avec sentiment ! Il suffisait de voir comment Mithra était toute agrippée à Myala, la coinçant entre ses belles cuisses et ses bras. Et pour dire, Myala adorait ça, la proximité, les câlins. Elle continua de l’embrasser encore et encore, savourant sa salive comme s’il s’agissait du plus délicieux des mets au monde. Sa langue dansait avec la sienne, alors que ses lèvres ne cessaient de prendre en étau les siennes, aspirant la moindre goutte dessus. Les petits coups de dents de l’elfe avaient de quoi la faire frissonner, d’ailleurs. Mais, tout ceci n’était qu’un prélude à ce qui était sur le point de se produire. En effet, le sexe de la sorcière, durcit au plus haut point possible, ne cessait de se frotter contre la cuisse de Mithra.

À force, l’envie était devenue bien trop puissante pour qu’elle puisse la contenir et … Myala prit la décision de passer à la vitesse supérieure. Saisissant son gourdin de chair, elle le positionna correctement, délivrant au passage les lèvres de sa muse. Puis, le moment tant attendu arriva enfin. Elle poussa fortement, abattant son bas-ventre avec poigne, enfonçant alors sa monstrueuse trique dans le volupté et l’accueil chaud que lui procurait la féminité de Mithra. « Haaaaaaa !!! » Gémit-elle, ressentant une immense vague de plaisir s’emparer d’elle. Enfin ! Ce moment, tant attendu depuis si longtemps … Et encore, ce n’était qu’un début ! Myala, en grande féline, attrapa ferment les mains de son amante en les amenant au-dessus de sa tête, en croisant les doigts avec. Elle empêcha l’elfe de les bouger, et lui coupa toute forme de contestation, en venant capturer ses lèvres, à nouveau.

Un baiser, terriblement long et mouillé. Elle n’y allait pas de main morte, embrassant avec tout son amour et sa fougue sa dulcinée, tout en la pilonnant de plus en plus rapidement. Elle la labourait, puissamment, augmentait progressivement la vitesse. Au rythme de ses soupirs, en vérité. Plus Mithra allait gémir et couiner, plus Myala allait y aller fortement, méchamment, déployant toute sa force dans ses terribles coups de reins. « HAAAAN OUIIIII !!! » Gémit-elle, profitant d’une courte pause dans le baiser. Toute fiévreuse, la sorcière replongea entre ses lèvres. Son corps se lova contre le sien, à un tel point que leur peau se collèrent à la perfection. Aucun jour entre les deux ; et encore moins entre leur poitrine, qui se pressaient l’une contre l’autre. « Hawwww Mithra ! M-Ma Mithra rien q-qu’à moi ! Tu m’as tant m-manqué !!! » Lui avoua-t-elle, sa voix toute emballée et excitée par tout ceci. Et hop, une occasion de plus pour l’embrasser ! Les bisous, ça allait rapidement devenir un standard entre elles, mêmes lorsqu’elles ne feront pas l’amour …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #7 le: Janvier 07, 2016, 12:32:41 »

Oui, attendre cinq ans avait été une torture. Mine de rien, Mithra pensait qu’elle n’aurait pas pu survivre sans la guerre. La frustration la rendait plus rageuse, et elle avait compensé sa frustration, son manque terrible, en tuant, en massacrant, en  tranchant et en éviscérant. Elle avait elle-même participé aux interrogatoires sur les espions, les soldats, et, même quand ils disaient enfin la vérité, elle continuait à les torturer. Mithra avait déjà, avant, une solide réputation, mais cette dernière avait encore grandi. Ses hommes la surnommaient « La Bouchère de Taharqa », et la Bouchère admettait ce surnom. Pour elle, on dirigeait une armée par la peur avant tout. Et cette armée, Mithra l’avait mené d’une main de fer. Et là, enfin, elle trouvait sa récompense... Han, ce baiser ! Il avait des propriétés magiques, se diluant dans tout son corps, fondant en elle, comme le plus magnifique des glaçons. Mithra se tortillait contre elle, serrant ses cheveux, griffant et caressant son dos. Elle sentait ce corps ample, cette peau ferme, ce corps massif, charpenté, mais aussi terriblement doux, tendre et délicieux. Ses mains se crispaient contre ses cheveux, elle caressait son cou, et le baiser se rompit...

...Pour un autre baiser, celui qu’elle attendait maintenant avec impatience. Ah, si Myala avait commis l’affront de la repousser maintenant, elle aurait tué. Elle aurait égorgé la première servante qui passait par là, et il suffisait de voir son regard pour s’en convaincre. Le désir pouvait vous rendre folle, et, chez la belle et sauvage Mithra, c’était le cas. Alors, quand cette queue, cette grosse queue qu’elle avait senti, qu’elle avait rêvé, et sur laquelle elle avait tant fantasmé, alla enfin se perdre en elle...

« HAAAAAANNNNN... !! »

Cette queue s’enfonçant en elle s’accompagna d’un autre baiser, dans lequel elle répondit fougueusement, tout en enroulant ses jambes autour de la taille de cette magnifique panthère noire. Mithra lui griffa les épaules et le dos, exprimant son envie d’une scène sauvage, d’un amour violent et torride, d’une baise magique et intense, quelque chose de profond et de violent.

« Ouuuiii-O-Ooouuiiii... Haaaaaaaaaaa... !! »

De nouveaux soupirs s’échappèrent de sa bouche, ses gémissements entrecoupés par des baisers où elle mordillait la bouche de Myala... Puis, dans un coup de reins, elle retourna la belle sur le lit, et se mit à danser sur elle, voulant sentir cette queue en elle, voulant s’empaler dessus, et la sentir au plus profond.

« OOOO-OOOUUUUIIIII... HHHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANNNNN... !!! OO-OOOUUUIIIIIIIIIII... HAAAAAAAAAAAAAA... !! »

Oh, mais que demander de plus ?!

La belle en était si ravie qu’elle en versait même des larmes de bonheur, tout en engouffrant ce mandrin  en elle, faisant joyeusement claquer le lit...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #8 le: Janvier 09, 2016, 12:58:31 »

Oui ! Ça c’était une belle partie de jambes en l’air ! Voilà ce pourquoi Myala s’était tant frustrée durant toutes ces années ; pour ça ! Pour le plaisir incommensurable de baiser Mithra, de la labourer comme il se devait. Chacun de ses terribles coups faisait claquer leur peau, démontrant toute la puissance et la force que la sorcière déployait à cet instant. Tout ceci couplé à un furieux balais de langues. En effet, la sorcière se refusait à s’écarter des précieuses lèvres de sa compagne, l’embrassant avec obsession. Un amour viscéral, qui remontait au travers son corps, ses baisers … Et ses coups de queue. À en juger par les gémissements de Mithra, celle-ci devait largement prendre son pied. Donc, Myala aussi, par extension. C’était si bon ! Bon sang, que c’était bon de retrouver son amante dans de pareilles conditions … Rien ne mieux qu’une bonne séance comme celle-ci pour fêter les retrouvailles.

Myala ronronnait à chaque fois que sa terrible partenaire lui griffer le dos. C’était qu’elle adorait quand Mithra se montrait si sauvage, si féline. À les regarder toutes les deux, en train de couiner en se baisant furieusement, on avait l’image d’un couple … D’un ravissant couple, exprimant tout leur amour dans la plus sommaire, et belle, des manières. Myala ne cessa d’embrasser sa muse, goutant encore et encore à ses lèvres et sa salive. Deux choses qui lui avaient tant manqué, aussi … Parmi bien d’autres. Mithra mordillait les généreuses lèvres de la sorcière, qui frémissait à chaque fois, sentant un frisson la parcourir. Les dents de sa chérie, s’enfonçant doucement dans sa chair pour relever les ébats … Quelque chose dont Mithra avait le secret pour le rendre si sensationnel !

Cependant, l’archère ne resta guère longtemps en place, et finit, avec toute son énergie, par retourner Myala, inversant alors les positions. Et là, un magnifique rodéo dont elle avait la recette commença. Elle grimpa et descendit, à vive allure, se trémoussant sur le pieux de chair de la sorcière. « HANNNNN !!! » Gémissait-elle, posant fermement ses mains sur les belles fesses de Mithra pour les malaxer. Voilà une autre chose qui lui avait beaucoup manqué ; son cul. C’était dire, pour une grande perverse comme Myala, elle n’était jamais parvenue à éprouver du désir pour un fessier, autre que celui de sa Mithra. Ses fesses étaient uniques, belles, tendres … Un véritable bonheur pour une adoratrice de plaisir anal comme elle. Elle s’amusait à décharger son trop plein d’énergie sur lui, le massant fermement pendant que sa muse faisait du rodéo sur sa trique.

Chacun de ses gémissements parvenaient comme une véritable symphonie à l’oreille de Myala, qui en demandait encore et encore. Quelques minutes, voir plus d’une dizaine passèrent, durant lesquelles Mithra chevaucha sans relâche la sorcière, qui sentait son premier orgasme pointer. « HAAAAANN OUIII ! HAAAAA M-MITHRA JE … HMMMMM !!! » Cria-t-elle, laissant son plaisir exploser complètement. Ses doigts s’enfoncèrent dans les fesses de Mithra, et elle sentit son sexe vibrer en elle, sur le point de cracher tout ce qu’il pouvait en semence. Le lit craquait, à force que Mithra plongeait avec force. Mais, Myala l’avait conçu pour cela ; il était capable d’encaisser, heureusement. Encore quelques minutes, et la sorcière serra les dents, et sentit alors l’éruption se déclencher. « HAAAAAAAA !!! !!! » Hurla-t-elle, comprimant complètement les fesses de Mithra entre ses doigts, en se lâchant complètement.

Sa lourde verge brûla, et se mit à cracher, salve après salve, une quantité astronomique de foutre. Vague par vague, se succédant à vitesse folle, elle se mit à remplir sa chérie de sa crème, n’ayant cette fois-ci nul crainte de la faire tomber enceinte, contrairement à l’autre fois. L’orgasme fut des plus foudroyants, paralysant complètement la sorcière qui était, littéralement, en transe. Néanmoins quand la tempête passa, elle reprit à grande bouffée son souffle, regardant intensément Mithra. « Oh … Oh … Oh bon sang Mithra ! J’ai encore envie !!! » S’exclama-t-elle, en redressant l’échine. Sa trique s’était un peu amoindri, et il lui fallait un peu de temps pour retrouver sa vigueur. En attendant, ayant le buste de muse en face d’elle, elle agrippa un de ses seins avec poigne, le massant tendrement, avant de porter ses lèvres autour de sa pointe rosée. Pointe qu’elle se mit à intensément suçoter, en donnant de fiévreux coup de langue dessus. Pour finalement se mettre à la lécher, puis à la suçoter de nouveau. Myala enchaine l’un après l’autre, tout en massant l’autre sein de sa chérie.

Tout en ayant son lourd gourdin de chair toujours planter, chaudement, en elle …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #9 le: Janvier 13, 2016, 01:56:29 »

Mithra dansait sur le corps de Myala. Elle s’empalait sur ce massif mandrin, avec la plus grande des joies, en pleurant même. Le lit craquait furieusement sous son élan. Des ébats furieux et précipités qui faisaient joyeusement trembler le lit. Sa bave coulait de ses lèvres, alors qu’elle continuait à gémir, à hurler, encore et encore, se balançant d’avant en arrière. Tout le mandrin de Myala disparaissait en elle, et elle avalait ainsi la massive queue de la Sorcière. Myala était encore meilleure que dans ses souvenirs, encore plus belle et encore plus pure que ce dont elle se souvenait. Ce moment, elle l’avait fantasmé, tant et tant de fois pendant les longues nuits où elle dormait seule dans sa tante, se refusant à aller aux bordels, ou à coucher avec les merveilleuses soldates qui étaient sous son commandement. Oh, ça avait été si dur, si dur ! Mais toute cette souffrance, toute cette frustration, se payait maintenant, en dynamisant énormément son plaisir, le faisant exploser. Mithra couinait, gémissait, hurlait, criait, enfonçant ses ongles dans les épaules de Myala, avant de lâcher sa peau, et de se dandiner à nouveau sur elle, remuant de haut en bas, s’empalant sur cette grosse et énorme queue.

« HAAAAAAAAAAAAA… HAAAAAAAAAAAAAAAANNNNN… !!! »

Elle hurlait, elle vociférait, faisant craquer le lit, encore et encore… La jeune femme clignait des yeux à plusieurs reprises, tout en continuant à jouer avec le corps de Myala. Puis, puis… Au sommet de l’orgasme, au comble du plaisir, elle eut enfin son orgasme ! « Enfin »… En réalité, ce premier orgasme vint très vite, mais était surtout, pour Mithra, une véritable libération. Elle se vida joyeusement contre les coquilles de l’homme, en soupirant longuement, se cassant la voix en hurlant. Elle avait hurlé fort, très fort… Enfin, dans ses souvenirs, car tout était un peu flou pendant cet orgasme.

Tout ce dont Mithra fut sûre, c’est qu’elle se retrouva ensuite sur le corps de Myala, et que jouir n’avait nullement mis fin à sa soif, qui était toujours aussi présente, et toujours aussi forte. Elle sentit donc Myala venir sucer ses seins, et les mains de Mithra se glissèrent contre ses cheveux, les caressant et les empoignant.

« Hmmm… Ouuuiiii, hnnnn… »

Que c’était bon ! Myala suçait ses seins avec amour, et Mithra lui caressait tendrement les cheveux… Tout en maintenant bien sa queue plantée en elle. Elle voulait la sentir, encore et encore, car ce contact… Ce contact, en réalité, lui avait manqué ! Terriblement manqué !

« Oh, je t’aime tellement, Myala… Hummm… »

Elle serrait ses mains contre ses cheveux, les empoignant, tout en gémissant et en soupirant de plaisir.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #10 le: Janvier 17, 2016, 05:28:39 »

Entre Mithra et Myala, la fougue ne pouvait être plus à son comble ! La vilaine et perverse sorcière de Taharqa avait connu l’amour, le vrai. Et toujours aussi étonnant, elle l’avait trouvé en une renégate, une tueuse appartenant autrefois à la Scoia’Tael, et qui maintenant, travaillait pour Taharqa. Entre les deux femmes, un courant puissant passait, et ravageait tout sur son passage. Aucune autre femme à part elle n’était faite pour Myala, c’était désormais une chose sûre. À un tel point que la sorcière ne ressentait plus aucun désir pour quiconque à part Mithra. Une preuve de son amour tant physique que mental. Car il ne fallait pas s’y méprendre ; entre elles, tout n’était pas que sexe. Myala aimait Mithra pas seulement pour sa beauté ou son appétit sexuel. Elle l’aimait tout autant pour son charisme, sa façon de penser, d’agir, son comportement, etc. Un tout qui compléter son amour purement physique, pour donner naissance à une idylle presque touchante.

La sorcière comptait bien le lui déclarer, en plein cœur, mais plus tard. Pour le moment, c’était les retrouvailles et quelles retrouvailles ! Alors que Mithra dansait joyeusement sur la trique de Myala, celle-ci finit à force par jouir, fourrant chaudement les entrailles de sa belle de sa crème. S’en arrêter là n’était pas au programme, et tout en conservant chaudement son sexe dans son antre intime, Myala se mit à honorer la poitrine de son amante, suçotant ses tétons. Ses mains bien plaquées contre son dos, le parcourant dans toute sa surface pour le caresser. Elle faisait tout le travail rien qu’avec ses lèvres et sa langue, mais décida finalement de dégager une main pour occuper l’autre sein, pendant qu’elle traitait celui qu’elle avait entre ses lèvres. Toutefois, sa tête se releva quand sa muse lui déclara à nouveau qu’elle l’aimait … Et le moins que l’on pouvait dire, était que cela avait déclenché une curieuse réaction de la part de Myala.

Elle se mit à lui sourire largement, tout en levant son visage pour planter son regard dans le sien. « Oh, moi aussi je t’aime tellement, mon amour … Je t’aimais, je t’aime, et je t’aimerai jusqu’à la fin des temps ! Mon amour … Ma chérie … Mon âme-sœur … » Lui déclara-t-elle, en ne résistant pas à l’appel de ses lèvres, qu’elle vint chercher en appuyant doucement sur l’arrière de la tête de sa muse. Les deux femmes s’embrassèrent longuement et tendrement, en un baiser des plus sulfureux et fougueux ! Myala couina fortement, faisant danser follement sa langue avec celle de Mithra. La salive abondait des deux côtés, rendant l’échange très mouillé et savoureux. Un baiser long, très long qui dura bien cinq ou six minutes, avec de courte pauses. Quand l’étreinte s’acheva, Myala fut prise d’une crise de trop-plein d’amour, et se décida, d’un geste soudain, à renverser Mithra sur le dos, l’allongeant à nouveau sur le lit.

Elle se retrouva au-dessus d’elle, et piqua brusquement du nez en piquant son cou avec ses lèvres. Elle lui offrit un énorme baiser dessus, très sulfureux, et la bombarda ainsi en descendant jusqu’au creux entre ses seins, en passant par le creux de son cou. Mais le plus drôle fut qu’à chaque baiser, elle murmura un je t’aime du bout de ses lèvres. Il n’y avait pas à dire, Myala était plus que follement tombée amoureuse de Mithra. Il n’y avait pas de mots pour décrire à quel point elle l’aimait tellement c’était … Enorme. Mithra était précieuse, très précieuse, et pour rien au monde Myala ne se séparerait d’elle … Si un tel malheur venait à arriver, elle ne savait même pas ce qu’elle deviendrait. Peut-être que ça serait sa fin, tout simplement ? Car sans elle, rien n’était possible. Si sa vie politique, ni sa vie tout court …

Ainsi, embrassant l’espace doux entre ses seins, elle releva sa tête puis esquissa un sourire malicieux. Elle descendit encore, et embrassa tendrement son petit ventre, puis son pubis … « À mon tour Mithra … Je veux la revoir, elle m’a tant manqué à moi aussi. » Lui dit-elle, faisant allusion à sa verge enfouit en elle. Le temps était venu pour Mithra se profiter d’une longue et belle petite gâterie !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #11 le: Janvier 18, 2016, 12:40:10 »

Mithra était heureuse, tellement heureuse... Myala était à la hauteur de ce tout ce que Mithra avait espéré& pendant ces nombreuses années de séparation. Chacun des baisers de la femme était comme une rivière de perles précieuses sur son corps, et Mithra gémissait, et elle soupirait, tout en se tortillant sur le lit. On pouvait voir ses lèvres se serrer, on pouvait la sentir soupirer, remuer faiblement sur le lit, son corps ondulant et répondant à chacune des douces caresses buccales de la belle Myala. La Sorcière à la peau noire était terriblement douée, une pure beauté sombre, qui jouait avec le corps de Mithra, le parcourant de baisers, sans jamais se lasser. Son cou, son torse, ses seins, puis son ventre, son nombril... Myala suivait une ligne descendante qui l’amena à se rapprocher de son bassin et de son sexe.

« Hmmm... »

L’archère se pinçait les lèvres, et, quand elle comprit ce que Myala voulait, elle se concentra... Et son sexe ne tarda pas à sortir, jaillissant de ses cuisses pour taper contre le visage de Myala.

« Ouiiii... Haaaa... Je l’ai masturbé tant de fois en pensant à toi, Myala... Ma queue... Mais... Tu es la seule à y avoir goûté depuis ces dernières années... »

Autant dire que sa queue avait très envie de s’enfoncer dans un corps. Grosse et tendue, elle formait un membre proéminent, un vit assoiffé, qui pulsait, semblant tirer Mithra par le haut, concentrant son énergie dessus, comme si plus rien d’autre n’importait que son érection... Ça, et le souffle des lèvres et du nez de Myala sur sa verge, sa verge, qui tapait contre le visage de Myala. Elle soupirait lentement, et s’appuya sur ses avant-bras, en redressant son visage.

On pouvait le lire sur les yeux de l’archère : son envie, sa soif... Une frustration sexuelle, terriblement élevée, qui était en train d’exploser en ce moment. Elle se mordilla les lèvres, en soupirant encore, et ses jambes remuèrent lentement. Mithra était tellement excitée qu’elle n’arrivait même pas à penser à leur fille... Pour autant, Mithra avait autant pensé à Myala qu’à leur fille. Être séparée d’elle pendant si longtemps, ça avait été dur, et même cruel... Mais l’archère avait dû le faire, afin de protéger Taharqa. Myala et leur fille... Mais là, elle ne pensait qu’à Myala, et elle ne voulait que Myala.

« Ma queue... Occupe-t-en, aaaahh... Pitié... »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #12 le: Janvier 21, 2016, 07:48:33 »

Le voilà. Ce sexe dont elle avait tant repensé, tellement lui avait-il fait du bien la dernière fois. Myala, les soirs où elle repensait intensément à sa nuit d’amour avec Mithra, n’hésitait jamais à se faire plaisir rien qu’en imaginant la scène, à nouveau. Elle en train de se faire démonter par cette verge, ou bien en train d’y gouter avec appétit. Cette verge, tout comme Mithra, lui avait cruellement manqué durant toute ces années. Bien entendu, Mithra en elle-même lui manquait plus que tout, mais d’un point de vue sexuel … Ses attributs avaient aussi une belle part. En vérité, Myala était convaincue que jamais elle ne trouverait d’hommes, et de femmes, aussi bien membrés qu’elle. Mithra était unique, il n’existait pas deux personnes comme elle. Il était donc naturel de voir la sorcière s’attacher autant à elle, et vouloir à tout prix la garder à ses côtés.

Ainsi, un grande sourire macula ses lèvres quand son amante fit sortir son sexe. Sexe qui vint se cajoler contre le visage de la sorcière, qui décida alors de poser une main dessus. Elle le caressa doucement, entamant ainsi les retrouvailles. Cette queue qui lui avait fait tant de bien, cette nuit-là … Elle était là ! Devant elle ! Prête à soumettre la sorcière à son délice. Myala succomba rapidement, finissant par déposer ses lèvres dessus, apposant un terrible et langoureux baiser. Ses lèvres prirent en étau son bout tout brûlant, et se mit à le suçoter intensément, comme s’il s’agissait d’une glace. Elle fit durer ce petit jeu quelques temps, avant de le sortir. « Hmm … Te souviens-tu de ma requête, mon amour ? Chaque jour où on était ensemble, toute les deux … Tu devais m’abreuver de ton nectar. Nous sommes réunies à présent, et je compte bien savourer ça chaque jour … Et je commence dès maintenant ! J’espère que ton foutre goute toujours aussi bon … » Lui dit-elle sur un ton sulfureux, avant de donner un grand baiser sur le côté de sa verge.

Elle était si massive, si imposante que Myala arriverait sans mal à la tenir à deux mains. Elle sourit, puis embrassa hargneusement le côté de cette queue, en descendant de plus en plus bas. Elle l’attrapa aussi de sa main, la compressant entre ses doigts. « Hmm … » Gémit-elle en savourant chaque centimètre de cette trique. Quand ses lèvres arrivèrent au bout, elle se mit à inonder ses bourses de mille et un baiser, tout en se mettant à masturber son membre par sa main. Toujours aussi hargneuse, Myala revint sur cette verge et la mordilla doucement, déposant un dernier baiser avant de s’en écarter, mais tout en la conservant dans sa main. Elle regarda intensément Mithra, puis … Se mit à mettre bien plus de force dans sa masturbation. Elle serra aussi fort qu’elle le pouvait, et se mit à astiquer ce manche avec une force terrible, tout en étant volontairement lente. « Tu n’as pas dû ressentir ça depuis un bon moment, je me trompe ? » Lui dit-elle, la taquinant légèrement.

Après une bonne séance de masturbation, Myala dégagea sa main, et avec une hargne sans précédent, goba le gland brûlant de ce sexe, se mettant à le sucer avec appétit. Elle entamait de très court vas et viens, mais à chaque plongée, elle gobait un peu plus, ainsi de suite … Jusqu’à finir par engloutir totalement ce membre immense, qui lui déforma la gorge. « HRMMM ! » Gémit-elle en pompant, les yeux clos. Ses lèvres se pressèrent au maximum contre cet amas de chair rigide, et sa langue s’affola tout autour afin de prodiguer le maximum de sensations à Mithra. Elle faisait se vas et viens, se faisant ainsi lourdement pénétrer la gorge par l’archère. Elle enchainait les gorges profondes, tout en conservant une allure lente mais extrêmement langoureuse. Vint un moment où Myala parvint à absorber la totalité de ce sexe … Son nez frotta ainsi le pubis de Mithra, et son menton, sur ses bourses.

Une fellation digne d’une reine … Mithra le méritait tellement, après tout ! En réalité, elle méritait tout, absolument tout, aux yeux de Myala. Cette femme était son trésor, son amie la plus précieuse, et sa compagne la plus fidèle. Quoi de plus normal, dans ce cas, que de la gâter à la hauteur de ce qu’elle était ?
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7044

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #13 le: Janvier 23, 2016, 11:46:22 »

Mithra, à n’en pas douter, était une redoutable guerrière, forte et puissante. Elle était loin d’être une novice, ou une générale qui aimait se planquer derrière ses lignes en envoyant ses hommes au massacre. Non, Mithra participait toujours, en personne, aux combats. C’était une guerrière puissante, une archère terrifiante, et elle avait tué de nombreux ennemis lors de ces dernières années, utilisant au mieux la formation de Scoia’tael qu’elle avait reçue… Mais, pourtant, et toute aussi forte qu’elle puisse prétendre être, face à Myala, elle était comme une enfant. Sa queue tendue caressait le visage de la belle Sorcière, tandis que cette dernière lui rappelait sa promesse : la nourrir tous les jours. Mithra déglutit lentement, les jambes écartées, les poings serrés, en hochant la tête :

« O-Oui, Myala… C’est… C’est tout ce que je souhaite te faire… »

Jouir en elle tous les jours, se répandre dans son corps, se vider généreusement dans sa bouche… Rien qu’à cette idée, son érection crut encore, et Myala commença par jouer avec elle. Avant de prendre sa queue en bouche, elle la parcourut de baisers et de lèchements, puis s’attaqua à ses bourses, les léchant, le tout en la masturbant.

« Haaaa…. »

La bouche entrouverte, la tête penchée vers l’arrière, Mithra se mettait à gémir et à soupirer. Elle avait, effectivement, un membre bien fourni, ce qui, en l’occurrence, était surtout due à cette longue frustration, et à ce désir féroce qu’elle avait. De la sueur coulait le long des joues de l’archère, qui se retenait, en ce moment, de jouir. Elle s’en mordillait furieusement les lèvres, ses mains se posant sur les cheveux de la femme. Sa belle Sorcière la narguait, la titillait, mais… C’était difficile ! Et oui, Mithra avait quand même dû se retenir un grand nombre d’années, et, depuis quelques jours, elle bandait presque continuellement. Son esprit n’avait, en effet, pu s’empêcher de repenser à Myala, et au fait qu’elle allait bientôt la revoir, elle et leur fille… Cinq années ! Cinq années ! Construire sa relation avec sa fille ne serait pas simple, mais Mithra savait que Myala n’avait cessé de lui parler de son autre mère à sa fille, en lui expliquant pourquoi cette dernière n’était pas venue… Et puis, elle n’avait que cinq ans, ce qui, à bien des égards, constituait l’âge le plus intéressant. Plus de bébé chouineur la nuit, et, à cinq ans, on commençait à savoir parler.

En attendant, Mithra ne pensait toutefois qu’à une seule chose : sa femme. Sa femme, le sexe, et son envie, féroce, violente, de jouir joyeusement en elle. Elle ferma les yeux en se retenant, tout son corps semblant se tendre comme un arc, puis Myala se recula, ouvrit la bouche… Et enfouit son sexe en elle.

« Hmmmmm… !! »

Parler était en ce moment très difficile pour Mithra, ce qui expliquait pourquoi elle n’avait pas répondu aux questions de Myala. Elle était tout simplement trop excitée, et trop concentrée sur le fait de ne pas jouir immédiatement, qu’elle ne pouvait pas lui répondre. C’était, fondamentalement, aussi simple que ça. Elle ne répondit donc qu’en avançant ses mains, qui vinrent se crisper sur les longs cheveux noirs de Myala, et en soupirant, gémissant à ce contact, fermant les yeux pendant quelques secondes… Avant de se forcer à la regarder.

Oui, elle se força à planter ses yeux sur elle, car elle voulait la voir, la regarder. Elle voyait la tête de Myala reculer, repartir, en une face vulgaire, grotesque… Mais magnifique. Mithra voulait tout voir d’elle, et on pouvait voir qu’elle était rouge. L’archère, oui, rougissait sous le plaisir, sous cette vague qui la traversait, couinant et soupirant, tout en sentant son membre disparaître dans la bouche de Myala, cette dernière allant si loin que son nez venait frotter sa peau, ce qui amenait les mains de Mithra à se crisper sur ses cheveux.

« Haaaaaaaannnnnn… !! HHHHHNNNNNNNNNNNNN… !!! »

Sous ce rythme, Mithra ne put guère se retenir… Trop de frustration ! Elle se tendit vers l’avant, sa salive filant parfois hors de ses lèvres, et, serrant à nouveau ses mains sur la tête de la Sorcière, se mit alors à jouir…

Et ce ne fut pas une petite jouissance.

Tendu vers l’avant, son corps repartit vers l’arrière, et elle griffa les cheveux de Myala, s’y crispant tout en jouissant généreusement, balançant des litres de foutre dans sa bouche.

« Haaaaaaaaaaa… !! Hmmmmmmmmmmmm… !! »

Le sperme affluait, encore et encore, comme si rien ne pouvait l’arrêter, Myala sentant, à chaque fois, des vagues supplémentaires. Elle cracha donc tout son jus, mais, même après ça, elle sentait que sa soif n’avait toujours pas cessé.

Oh oui, elle avait vraiment été en manque !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #14 le: Janvier 23, 2016, 09:54:48 »

La délicieuse gourmandise dont Myala s’en régalait lui avait cruellement manqué. Pendant ces cinq années, elle en avait vu des femmes membrées, et des hommes. Bien qu’elle n’ait jamais eu l’occasion de voir par ses yeux, car la plupart du temps elle refusait tout simplement les avances, elle ne pouvait que se douter qu’ils n’atteignaient pas le niveau de Mithra. Cette femme était extrêmement bien membrée. Son sexe était si imposant, si … Satisfaisant ! Il n’y avait qu’avec cet engin que Myala jouissait, et pas un autre. On pouvait dire qu’elle était accro à la verge de Mithra, mais il était tout aussi juste de dire qu’elle était accro à Mithra, tout court. Cela expliquait pourquoi elle utilisait souvent un adjectif possessif quand elle l’appelait. Car à ses yeux, elle était sienne. Elle lui était vouée à elle et elle seule, et à personne d’autre au monde ! Cela était aussi réciproque ; Myala n’était dévouée à personne d’autre si ce n’était Mithra.

Un amour fou, puissant et sincère, faisant de ces deux femmes un couple presque parfait. Il manquait une petite pièce au puzzle. Pièce que Myala comptait bien rajouter, plus tard, lors des explications et des discussions. Leur couple était si bien, que leur amour avait déjà donné naissance à enfant. Une petite fille que Myala chérissait fortement, et qu’elle avait réussie à faire admirer son autre maman, même si celle-ci ne l’a jamais vu. Myala était confiante quant à leurs retrouvailles, elle savait que leur fille ne la rejetterait pas. Mais, en attendant, c’était de toute autre retrouvailles qui avaient lieux. « Hmmm ! » Gémissait Myala en continuant de pomper langoureusement la trique de Mithra. Comment avait-elle pu réaliser l’exploit de patienter pendant si longtemps … Si ce n’était pas grâce à l’amour fou qu’elle lui portait.

Cette verge lui avait cruellement manqué, et pouvoir à présenter y gouter de nouveau, la sucer dans toute sa longueur, était un bonheur et un plaisir qui n’avait pas de mots pour être décrit. Elle pompait encore et encore, poussant sa muse jusqu’à ses plus extrêmes limites. Déjà qu’elle était sensible à cause de ces cinq années de frustration, se retenir de jouir devait être encore plus dur ! Mais Myala y allait à cœur joie quand même, suçant avec appétit cette verge qu’elle trouvait encore plus délicieuse que la première fois. Gorges profondes après gorges profondes, Myala déballait le grand jeu pour combler toute la frustration qu’avait enduré sa muse. Elle se doutait que même après une telle fellation, elle aurait encore envie, mais elles auraient déjà fait un grand pas en avant ! De temps à autre, la sorcière levait le regard pour contempler le visage déformé par le plaisir et la satisfaction de Mithra.

Pendant de longues minutes, elle pompa ainsi, alternant entre longue gorges profondes, et succions sur le bout brûlant de cette verge monstrueuse. Mithra était tellement bien membrée, elle ferait pâlir d’envie n’importe quel mâle dehors ! Bon sang, Myala avait rarement vu une verge si grosse et si épaisse dans toute sa vie … Elle y était pour quelque chose, puisque la première fois elle l’avait ensorcelée pour qu’elle grossisse. L’effet était permanent, et donnait ainsi à Mithra un sexe des plus épais et juteux que possible. Myala aimait les gros sexes, donc elle ne pouvait qu’être comblée à ce moment. Les minutes s’écoulèrent encore, jusqu’au moment où l’archère gémit encore plus fortement, crispant ses doigts sur les draps du lit. Son moment était venu, et elle se mit à griffer les cheveux de Myala au moment où elle s’abandonna complètement en elle, dans sa gorge.

« HMMMMM !!! » Couina la sorcière, sentant la verge de Mithra entrer en éruption. Le foutre jaillit puissamment dans sa gorge, expulsant à vive allure des salves conséquentes de jus. Myala plaça sa main en dessous de sa bouche pour récolter le trop plein qui sortait, mais elle avala presque aussi vite. Elle avalait, beaucoup, encore et encore, ne laissant aucune goutte de ce délicieux nectar s’enfuir. Elle se régala du foutre de sa muse, le buvant comme on buvait le plus savoureux des spiritueux. Un orgasme puissant, qui dura un certain temps. Tout finit par se calmer, et Mithra se vida ainsi bien les couilles. La sorcière finit de tout boire, avec appétit, et se redressa. Dans la paume de sa main il y avait le reste de foutre qu’elle n’avait pas pu avaler, mais elle corrigea ça de suite en glissant le liquide entre ses lèvres. Lèvres qu’elle pourlécha, raclant les derniers restes. « Dé-li-ci-eux … » Dit-elle, en souriant à sa muse. « Je n’avais pas gouté à quelque d’aussi bon depuis bien longtemps, mon amour … » Lui dit-elle, se glissant au-dessus d’elle tel un félin.

Elle lui sourit puis plaça chacune de ses mains à côté d’elle, se mettant à quatre patte au-dessus de son corps. Son visage se plaça devant le sien, et elle planta son regard contre le sien. « Alors, ma belle, ma succulente, ma délicieuse Mithra … Veux-tu que je renoue avec ta petite rondelle, ou bien souhaites-tu le faire en premier, avec la mienne ? Je te laisse amplement le choix … » Lui susurra-t-elle, finissant par capturer ses lèvres par les siennes. Et comme pour lui embrouiller encore plus l’esprit, elle se mit à remuer doucement du bassin pour frotter sa trique contre la sienne …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags: sorciere  taharqa  
Pages: [1] 2 3 ... 6
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox