banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Aquaphilie [PV]  (Lu 2909 fois)
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« le: Décembre 06, 2015, 08:58:46 »

« Elle s’appelle Kriviel, Maîtresse. »

La main gantée de la femme caressa le petit chat venu se loger sur ses genoux, s’installant confortablement en rond, en poussant de petits miaulements. La main se nicha entre ses oreilles, et le chat se mit à ronronner, vibrant amoureusement. C’était le genre de scènes que Nisha aimait... Entre les séances de sexe au harem, elle aimait bien caresser des chats, ou se laisser aller à ses penchants zoophiles avec eux. Nisha avait toujours été une neko particulière, une demie-neko. Elle avait eu un père humain et une mère neko, la mère étant une esclave de Mélinda, qui avait été engrossée par un client. Conformément à la politique du harem, elle avait gardé l’enfant. Nisha, toutefois, avait eu une croissance humaine, qui faisait qu’elle n’avait pas été victime du nanisme propre aux nekos... Et elle avait aussi développé certaines qualités et capacités qui étaient peu communes chez les nekos. Nisha, en réalité, n’était pas qu’une simple prostituée, c’était une espionne et une tueuse. Pendant longtemps, ses activités consistaient à espionner les autres harems de la ville afin de se renseigner sur les concurrents économiques de Mélinda, mais, depuis que la vampire s’était mariée, et était devenue une Comtesse, en fondant un clan et une guilde, les activités de Nisha s’étaient diversifiées.

Amatrice de latex, la neko avait rejoint la guilde, et officiait maintenant dans l’Empire, afin de répandre et développer les intérêts de la guilde, le tout s’inscrivant dans la nouvelle politique de Mélinda, consistant à répandre le nom de Warren au-delà des murs de la capitale, dans des régions où, usuellement, on ne la connaissait que fort peu. Belle, talentueuse, aimable et souriante, Nisha avait toutes les qualités requises pour être une excellente esclave.

« Kriviel, dis-tu ?
 -  C’est une elfe qui a fui la ferme dans laquelle elle était exploitée. Je suppose que ses parents étaient des Écureuils. »

Les Écureuils... Le surnom donné à une organisation non-humaine considérée, au choix, soit comme des révolutionnaires, soit comme des terroristes. La Scoia’tael était son nom complet, et leurs membres luttaient contre le racisme humain à l’encontre des non-humains.

« C’était une elfe errante, qui s’était rendue dans un village pour se reposer... Mais elle avait peur de se faire retrouver, et a donc fui, en pleine tempête. Désespérée, elle a fui à travers la forêt, jusqu’à rejoindre la tour d’un mage abandonné, dans la région. De ce que je sais, ce mage s’appelait Sacrenouil, et menait des recherches sur les Slimes. On dit qu’il est mort de vieillesse, ou dans la forêt... J’ai exploré sa tour, et j’ai constaté qu’il cherchait manifestement à créer des Slimes. Il avait fini par développer un cristal spécial... Je pense que, en fuyant les bêtes de la forêt, Kriviel s’est rendue là-dedans, et a déclenché ce cristal sans trop le réaliser.
 -  Ah... »

Nisha lui faisait son rapport, et continuait à grattouiller le chat, qui ronronnait encore.

« Le cristal enclenchait une sorte de machine expérimentale infernale. Sacrenouil était un alchimiste et un mage, pour tout vous préciser, Maîtresse. La transformation s’est opérée, et la jeune fille s’est réveillée en tant que Slime. Je l’ai trouvée au village, où les villageois, paniqués, voulaient la chasser, et je l’ai pris sous mon aile. »

Une Slime... Voilà ce que Mélinda lui proposait. Une Slime ! Un cadeau rare, très rare ! Les Slimes étaient des créatures rares, et très difficiles à soumettre, car elles avaient plutôt tendance à voir les humains comme de la nourriture. Leur rareté les rendait extrêmement cher et précieux sur le marché, si rares que même Mélinda ne pouvait, généralement, pas concurrencer les Rois et les grands-ducs qui se battaient pour les avoir. Et voilà que Nisha lui en apportait une, depuis les tréfonds de l’Empire.

« Je lui ai expliqué ce que nous faisions, et qu’elle n’aurait aucun autre endroit où aller qu’ici... Mais elle est vierge, et a très peur... »

De ce que Nisha pensait, Kriviel avait fui la ferme en tuant son maître quand il avait visiblement tenté de la violer. Le genre d’actes pour lesquels un esclave pouvait être mis à mort. Mélinda hocha donc la tête.

« D’accord... Et bien, fais-là venir ! J’ai hâte de la rencontrer... »

Une Slime... Une belle petite Slime bleue ! Si elle pouvait l’avoir comme esclave... Elle serait un pactole encore plus formidable que Melrose, sa petite Ushi !

Nisha se redressa, et ouvrit la porte, invitant Kriviel à rentrer dans le bureau...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 906

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 06, 2015, 10:21:54 »

Bien des choses s'étaient passées en à peine quelques jours, mais le changement le plus flagrant dans la vie de Kriviel était incontestablement la mutation magique qu'elle avait subi. Esclave en fuite, après avoir réussi à échapper à son ancien maître, elle avait pu trouver refuge un moment dans un lieu abandonné, une vieille tour perdue au beau milieu de nulle part...et c'était là qu'elle avait été transformée. Ignorante du passé de laboratoire de cet endroit, elle avait crû que le cristal qu'elle avait touché alors était une pierre précieuse, qui lui aurait servi de bien des manières. Mais lorsqu'elle avait posé la main dessus, seule une lumière aveuglante et une profonde douleur s'étaient déclenchés, alors qu'elle avait senti, durant de longues minutes, son corps changer en profondeur.
Kriviel était devenue une Slime, changée par une puissante magie, qui avait toutefois vidé l'artefact de sa puissance. Paniquée, elle s'était enfuie, jusqu'à se retrouver dans un village où les locaux avaient menacé de la tuer, ce qui aurait probablement été le cas sans l'intervention d'une curieuse femme, qui l'avait alors emmenée jusqu'ici. Kriviel avait accepté de suivre cette femme chat plus par dépit qu'autre chose, car elle était à la solde d'une esclavagiste puissante de ce qu'elle en avait compris. Cette Nisha avait toutefois clamé que sa maîtresse n'était pas cruelle, et que sa condition de Slime la rendrait d'autant plus précieuse à ses yeux, et loin de la croire pour autant, Kriviel n'avait alors vu pour elle pas vraiment d'autres solutions viables.

Elle était une Slime. Elle n'arrivait toujours pas à clairement s'y faire, car son esprit lui était resté le même. Bien sûr elle connaissait quelques vérités sur ces créatures, comme leurs capacités communes, ou ce qui arrivait aux personnes tombant entre leurs tentacules. Ils étaient assimilés, ou transformés, mais dans tous les cas perdaient leur esprit...et ça n'avait pas été le cas de Kriviel. La semi-elfe slime était à présent dans une sorte de grand bâtiment, très lourdement décoré, et son entrée dedans avait été très discrète, et elle attendait dans une pièce, seule, qu'on lui dise quoi faire. La pauvre n'osait clairement pas faire le moindre mouvement pour tenter de fuir, car la réaction des villageois face à elle, quelques jours auparavant, la rendait craintive envers virtuellement tout le monde. Mais comment pouvait-elle leur en vouloir ?

Je suis devenue un monstre...

C'est perdue dans ces pensées fort peu heureuses que la porte s'ouvrit, Kriviel en sortit donc immédiatement et redressa sa tête. Le mouvement vif et la surprise fîrent que quelques gouttes de son slime se détâchèrent de ses cheveux, devenus aussi gélatineux que le reste de son corps composé de cette matière, à la fois dûre et flexible, mais dont elle pouvait contrôler la densité. Mais kriviel en était encore au stade de faire des expériences, et de finalement ne pas comprendre grand chose à l'étendue de ses capacités. Et puis, elle avait faim, mais une faim étrange, car pour avoir essayé à de multiples reprises de manger des aliments normaux, ces derniers n'étaient pas assimilés par son nouveau métabolisme.
La jeune Slime fonctionnait sur ce principe comme ses consoeurs naturellement créées, à savoir qu'elle dépendait de l’absorption de fluides intimes pour en tirer de l'énergie...ce qui pouvait être problématique, car elle n'avait aucune expérience en la matière, si ce n'était une tentative de viol de la part de son ancien maître...
Nisha lui fît signe de renter, et la Slime, tout juste vêtue d'une légère nuisette blanche trouvée au hasard dans les blanchisseries de l'endroit, entra donc.

Euh...bonjour...
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #2 le: Décembre 06, 2015, 11:02:00 »

Une Slime... Mélinda n’en revenait toujours pas, et, quand Kriviel entra, elle en resta silencieuse pendant quelques secondes. Après des centaines d’années d’existence et de luxure en tout genre, il était difficile de surprendre Mélinda. La vampire avait vu quantité de choses depuis qu’elle existait. Elle avait vu une femme Polymorphe se changer en Pokemon, ces petits monstres de jeux vidéos qui faisaient florès au Japon, elle avait vu une Ange tombée entre les mains de Lust, des monstres tentaculaires, et quantité d’autres choses démentielles... Et ça, ça en faisait partie. Un mage-alchimiste était mort après avoir conçu une machine capable de transformer les gens en Slime. Stupéfiant !  Qu’avait-il bien pu arriver à ce mage ? Mélinda y avait fugacement songé avant que toutes ses pensées ne soient balayées par la superbe créature que Nisha laissa entrer, refermant ensuite la porte à l’aide de sa queue caudale, ne voulant pas perdre un miette de l’expression faciale qui se peignit sur le doux visage de la vampire quand Kriviel, toute penaude, la salua.

Aucun doute, c’était bien une Slime, ses légères oreilles pointues rappelant son origine elfique. Nisha sourit en voyant sa surprise. La nuisette blanche était transparente, sous l’effet de l’eau, mettant en valeur les formes de la timide elfe. Quelques secondes supplémentaires passèrent, tandis que Nisha se déplaça un peu, et il fallut que le chat miaule pour que la vampire finisse par cligner les yeux, revenant à la réalité.

« Hum... Bonjour, Kriviel... Je t’en prie, installe-toi... »

Il y avait deux fauteuils, et Nisha lui sourit, en lui faisant signe de s’asseoir sur l’un des fauteuils. Pendant le voyage, Nisha avait senti toute la peur de Kriviel à l’égard des esclavagistes, et elle lui avait longuement parlé de Mélinda Warren. Ce qui avait fait flancher Kriviel, ça avait été d’apprendre que Maîtresse était une ancienne esclave, qui avait choisi de devenir esclavagiste pour protéger les autres esclaves du harem. Une logique qu’elle suivait toujours maintenant, refusant de vendre ses esclaves. Le harem était un asile et un lieu de sûreté avant d’être un enfer pour esclavages. Néanmoins, on pouvait comprendre la nervosité de la Slime.

« Tu devrais retirer ta nuisette, elle prend l’eau... En fait, j’ai rarement vu les Slimes s’habiller. Avec un corps entièrement liquide, les vêtements ne sont pas très utiles. »

La vampire lui sourit à nouveau, et précisa alors :

« Oh, et... Excuse-moi, ma chérie, je manque à tous mes devoirs. Je te souhaite la bienvenue dans mon établissement ! J’espère sincèrement que tu t’y plairas, et que tu pourras t’y épanouir. »

Nouveau sourire, puis Mélinda laissa passer quelques secondes, avant de reprendre :

« Je sais que tu as eu une expérience... Difficile avec ton ancien maître... Je peux comprendre ça. Moi, mon propre père m’a asservi, battu, humilié, et violé. Il m’a enfermé dans une prison avant de me vendre. Alors, je ne vais pas te dire que l’esclavage est une chose merveilleuse, car ce serait faux... En revanche, ce que je peux te dire, c’est que tu te retrouves dans un nouveau corps que tu ne comprends pas, et que tu as besoin d’aide... Une aide que je peux te fournir, ma chérie. »

Car elle connaissait les Slimes, et elle savait exactement quels besoins ces êtres liquides avaient besoin.

« Maintenant... Est-ce que tu as des questions, ma belle petite chérie ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 906

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Décembre 06, 2015, 11:32:40 »

Il était vrai que concrètement...porter des vêtements pour Kriviel allait être désormais quelque chose de compliqué. Malgré sa consistance encore assez solide, le corps de la Slime était désormais composé en intégralité de cette substance étrange, dont elle même ne connaissait pas encore toutes les particularités, mais qui suintait en permanence de l'eau. Kriviel était une Slime bleue, soit affiliée à l'élément naturel de l'eau, et son Slime partageait donc une bonne partie des caractéristiques de cet élément. La nuisette qu'elle portait était donc bien trempée, rendue transparente même, ce dont la Slime avait bien conscience hélas. Elle s'était installée dans un fauteuil, et faisait donc face à cette femme au visage d'ange, et qui parlait d'une voix douce. Elle lui souhaita la bienvenue, ce que Kriviel trouvait étrange de la part d'une esclavagiste, mais comme Nisha le lui avait précisé, sa nouvelle nature faisait d'elle un être à part.

Je...heum...vous remercie, je suppose ?

Son interrogation n'était pas à but provocateur, mais elle était réelle, car Kriviel était bien dubitative quand à sa présence ici. Elle savait pertinnement que ce n'était sans doute pas par bonté gratuite que Nisha l'avait sauvée, ou que c'était par générosité que cette femme, Mélinda Warren, la recevait en personne, surtout que de ce qu'elle en avait compris, il s'agissait d'une personne prenant une influence de plus en plus grande. Elle était méfiante, mais elle n'avait pas pour autant envie de partir. L'endroit, de ce qu'elle en avait vu, semblait très joli, et le peu d'esclaves qu'elle avait pu apercevoir au loin semblaient bien traitées et heureuses, ce qui était effectivement un choc pour cette demi-elfe issue d'une plantation...où les esclaves étaient au mieux insultés en permanence.
Kriviel toutefois ne retira pas sa nuisette, car elle n'avait pas l'aisance naturelle de ses comparses Slimes. Elle était habituée à porter des vêtements, et était d'un naturel un peu prude. Même si concrètement la nuisette ne cachait rien, car elle était détrempée et collait à son corps gélatineux, elle préférait encore la sensation d'avoir quelque chose sur le corps que d'être nue. Les yeux verts de la Slime ne quittaient pas les deux personnes qui se trouvaient avec elle, et on en arriva bien vite au vif du sujet...Kriviel avait en effet besoin d'aide. Prétendre le contraire aurait été stupide, la Slime avait conservé son esprit originel, aussi n'avait-elle aucun des instincts de prédatrices de ses congénères, et aucune maîtrise de ses nouvelles capacités, ce qui faisait d'elle une cible très vulnérable. Une cible vulnérable, autant chassée que convoitée, et si ce que Nisha lui avait dit était vrai, alors peut-être avait-elle eu de la chance dans son malheur. Kriviel avait de toutes manières, au cours du voyage, fait le deuil de son ancienne existence, car la machine qui 'lavait créée avait été rendue inopérante suite à sa transformation, et les éventuelles notes dans la tour n'existaient plus. Sa condition avait toutes les chances d'être permanente...elle ne s'y faisait pas pour autant, mais refuser de l'admettre aurait été idiot, du moins pensait-elle ainsi.

Des questions...je crois oui. Si ce que Nisha m'a dit à votre propos est vrai alors je penser pouvoir m'estimer...disons chanceuse dans ma situation. Mais qu'est-ce que vous pouvez faire pour m'aider ? Je...je me doute bien qu'en échange de cette aide vous allez vouloir faire de moi votre esclave, si ma présence chez vous ne fait pas de moi votre propriété de fait. Mais est-ce que vous pouvez me rendre mon apparence originelle...ou bien...à défaut m'aider à comprendre ce que je suis devenue ?
Et j'ai...j'ai faim, depuis des jours maintenant. Mais il m'est impossible de manger quoi que ce soit. Les aliments se contentent de rester dans mon corps, sans être digérés...qu'est-ce que je suis censée manger ?
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #4 le: Décembre 07, 2015, 12:47:41 »

Que Kriviel ait des questions était tout à fait normale, et c’était pour ça que Mélinda lui avait renvoyé la parole, tout en en profitant pour la reluquer. Sa nuisette ne cachait rien, et devait plus la gêner qu’autre chose. Le fait qu’elle porte quelque chose, néanmoins, était révélateur de la manière dont la Slime se voyait... Elle n’avait clairement pas encore admis sa nouvelle forme, ce qu’elle montra rapidement en lui posant des questions... À savoir comment redevenir normale, comment redevenir l’elfe qu’elle avait été jadis... Ainsi qu’une question plus amusante sur ses besoins nutritifs, qui fit doucement sourire la vampire.

*Oh...*

Mélinda, elle, savait évidemment de quoi Kriviel avait besoin... Et elle lui répondit donc :

« Tu as été victime d’un sort expérimental dans cette tour... J’ignore comment le mage a fait, mais il a réussi à faire quelque chose d’inouï. Transformer quelqu’un en Slime... C’est un fantasme que bien des mages et alchimistes ont tenté de faire, mais sans y arriver. Sans parler des militaires, ou des esclavagistes. Tu es une créature unique, Kriviel... Et, comme la machine que tu as involontairement utilisée a été détruite, je n’ai aucun moyen de te faire régresser à ton statut antérieur. »

Une bien triste nouvelle pour la Slime, mais, quand cette dernière comprendrait ce qu’elle allait pouvoir faire, Mélinda ne doutait pas qu’elle ne regretterait rien de son ancienne existence. Elfes fonctionnaient, sur ce point, comme les humains. Ils avaient peur du changement, du nouveau, et, même quand leurs habitudes étaient catastrophiques et horribles, comme l’avait été la vie d’errance et de fugitive de Kriviel, ils préféraient se rattacher à des éléments connus plutôt qu’à l’inconnu.

Mélinda se redressa, et contourna lentement son bureau, pour s’asseoir sur le rebord de ce dernier, se rapprochant ainsi de la belle Slime.

« Je veux être ta Maîtresse, en effet... Et, en échange de ta fidélité et de ton amour, je t’apprendrais les fonctionnalités presque illimitées de ton nouveau corps. Et, quand tu verras tout ce dont tu es capable, tu comprendras que plus personne ne pourra jamais te soumettre. Rares sont les Slimes qui sont des esclaves... En réalité, tu appartiens à une espèce de prédateurs. On ne peut pas vous enfermer, on ne peut pas vous blesser, et vous tuer est très compliqué. Je ne pourrais jamais te soumettre par la force ou par la peur, et, de toute manière, je n’en vois pas l’intérêt. »

Des paroles dont le but était évidemment de rassurer la nerveuse Slime. Elle se décida ensuite à résumer :

« Je t’apprendrais, ma chérie... Je t’apprendrais tout ce que tu peux faire avec ton corps... Et je vais commencer par t’apprendre pourquoi tu as faim... »

Elle s’extirpa du bureau, se retrouvant ainsi assez proche de Kriviel, à tel point que leurs jambes se caressaient... Puis, en souriant, la vampire approcha sa main de sa robe, ou, plus particulièrement, de son décolleté, où il y avait ce lacet noir avec le nœud permettant de retenir l’ensemble de cette robe complexe.

« Les Slimes ne sont pas faites pour porter des vêtements... Et tu ne dois avoir aucune honte à te déplacer nue, ma chérie... »

La vampire tira sur le lacet noir, et la robe tomba alors, s’ouvrant comme les pétales d’une fleur, pour tomber gracieusement. Mélinda ôta ensuite sa culotte, et se retrouva intégralement nue, juste sous le nez de Kriviel. Elle retourna ensuite s’asseoir sur le rebord du bureau, et souleva ses jambes, venant en poser une sur l’accoudoir du fauteuil, et l’autre alla caresser l’une des jambes de la femme, Mélinda frissonnant au contact de cette jambe aqueuse, fraîche et agréable.

« Maintenant, ma chérie, dis-moi... Je suis sûre que ta faim a dû exploser, non ? »

Elle rajouta rapidement, avec un sourire amusé et une lueur de plaisir dans les yeux :

« Ôte donc ta nuisette... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 906

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Décembre 07, 2015, 11:43:55 »

Kriviel n'avait jamais été rien d'autre qu'une esclave, et donc avec des connaissances sur le monde plutôt limitées. Si elle s'était doutée qu'inverser la magie qui l'avait transformée serait difficile, elle se sentit toutefois vraiment déçue quand elle entendit de la bouche de Mélinda que ce serait plutôt de l'ordre de l'impossible. La Machine avait été détruite, et nulle trace du mage responsable ou de ses recherches. Kriviel s'en était doutée, mais se l'entendre dire était une autre paire de manches. Elle allait donc rester comme ça, et la Slime se sentait très inconfortable à cette idée, car elle revoyait encore dans sa tête la façon dont les villageois l'avaient traîtée à sa vue. Si elle était restée sous sa forme originelle, elle aurait pu se fondre dans la masse, avoir une nouvelle vie, mais là...
Kriviel commençait toutefois à penser qu'elle avait de la chance, surtout quand Mélinda se déplaça pour s'asseoir face à elle, sur le rebord de son bureau, et lui dit entre autres qu'elle ne pourrait jamais utiliser la force ou la peur pour la soumettre. Mais la jeune Slime sentait surtout un espèce de trouble naître en elle, alors qu'elle avait les belles jambes fuselées de la vampire juste en face d'elle. Ses sens de Slime lui indiquaient quelque chose, mais ça, elle était pour le moment incapable de faire un quelconque lien avec quoi que ce soit. Si dans son état actuel sa virginité ne voulait plus rien dire, car elle n'avait plus d'hymen, il n'en demeurait pas moins qu'elle n'avait jamais une de relations sexuelles ou d'expérience en la matière. Ce qu'elle ressentait était de plus dilué, humainement parlant, par le fait que ça soit un instinct de monstre, qui voulait la pousser à aller lécher l'intimité de la femme pour prendre sa nourriture. Elle l'aurait déjà fait si son esprit avait été altéré, mais elle était pleinement demi-elfe, dans un corps de Slime, autant dire que la cohabitation de ces deux éléments en parfaite opposition était difficile. Kriviel était une créature artificielle en ce sens, le résultat d'un procédé complètement fabriqué, et non pas naturel, il y avait donc quelques défauts.

Et bien je...je suis au moins rassurée sur ce point alors...

Mélinda déclara alors qu'elle allait lui apprendre les raisons de sa faim qu'elle ne pouvait pas contenter. Elle ne comprit pas trop quand elle se leva, à ceci près que leurs jambes respectives étaient à présent toutes proches, et que cela provoqua comme de légers remous au sein de son propre corps, son Slime réagissant à la présence proche d'un corps de chair et de sang. Puis Mélinda se déshabilla, juste sous ses yeux, et la Slime sentit la température de son enveloppe grandir un peu. Étais-ce un restant de son métabolisme précédent ? Quoi qu'il en soit du rouge lui monta aux joues, signe évident qu'elle était gênée...

Que...que...

En un rien de temps, Mélinda ôta sa robe ainsi que sa culotte, puis se posa à nouveau sur le rebord du bureau, face à la slime. Et tandis qu'un de ses pieds se posa sur l'accoudoir du fauteuil où Kriviel était installée, l'autre jambe, le pied plus exactement, vint se poser sur une des cuisses de la Slime.

Mniaaaaaaa !

Même si son enveloppe de Slime avait à ce stade la même résistance que la peau, la texture n'était pas la même, quand à la sensibilité au toucher elle était décuplée, ce dont elle se rendait compte à présent. Mais surtout les "garouillis" de son organisme se firent plus présents, et cette sensation de faim s'accrût en effet. De plus, la Slime se mit vraiment à se sentir inconfortable avec cette nuisette. Elle la gênait depuis le début, mais elle n'avait pas pu se résoudre à ne rien porter, sauf que là cette gêne était bien trop grande. Suivant donc son instinct de l'enlever, elle obéit à Mélinda et la retira sans plus attendre, se révélant complètement dans sa superbe nudité, tandis que le Slima la composant avait bien gagné en température, comparable à une chaude mer en été.

Qu'est-ce qui m'arrive...nyaaaa votre...votre pied...pourquoi je ressens çaaaaaaaaaa ?!?

Kriviel se tortillait sur place, elle avait envie, terriblement envie...mais ne savait pas ce dont elle avait envie.

P...pitié maîtresse...aidez moi...
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #6 le: Décembre 07, 2015, 12:59:50 »

Un sourire victorieux et de confiance s’instaura sur les lèvres de Mélinda. La pauvre petite Slime était en train de chauffer... Peut-être qu’à force de chauffer, elle allait laisser s’évaporer quelques litres d’eau ? Mélinda avait agi malicieusement, et avait calculé son acte... Et, comme elle s’y attendait, la faim de Kriviel s’accrut encore plus. Un Slime étant un être très particulier, elle n’avait pas de battement sanguin sur lequel s’appuyer pour déterminer le degré d’excitation du Slime. Elle devait juste se reposer sur ce qu’elle voyait, et sur son expérience. En souriant donc, elle veilla toutefois à ne pas laisser Kriviel dans le flou longtemps, et lui répondit, en remuant légèrement son pied sur sa belle cuisse bleue :

« Tout être vivant a besoin de nourriture... Mais toi, ton corps a besoin d’une nourriture spéciale. Tu n’auras plus jamais faim, ni soif, Kriviel... Du moins, sauf si l’eau en toi vient à sérieusement se réduire... Mais la nourriture dont tu as besoin est différente. »

Ne comprenait-elle toujours pas ? Nisha, elle, avait depuis longtemps compris, et elle se rinçait l’œil avidement. Voir sa Maîtresse nue constituait toujours un fabuleux spectacle, très attirant. Elle était, comme toujours, de toute beauté, ne faisant rien pour dissimuler ses formes. L’absence de pudeur, chez sa Maîtresse, constituait quelque chose de magnifique et de délicieux. Rien ne semblait pouvoir la réfréner dans ses pulsions et dans ses fantasmes. La voir se déshabiller était une chose très banale pour elle, et elle l’avait fait sans aucune difficulté, délaissant tous ses vêtements pour s’exhiber dans son plus simple appareil. Ah oui, qu’elle était belle, ainsi !

Et la vampire reprit rapidement, en désignant d’un doigt son sexe :

« Là, Kriviel... C’est de ça dont tu as besoin. Du fluide intime. C’est ce dont ton espèce a besoin. Et, comme tu as dit le mot magique, ta Maîtresse t’autorise à goûter à sa mouille... »

Quand Kriviel aurait compris de quoi elle était capable, elle comprendrait aussi qu’elle n’avait pas vraiment besoin de l’autorisation de quiconque pour se servir... Mélinda était habituée à avoir, à ses ordres, des êtres bien plus puissants et bien plus dangereux qu’elle. Lenn Silvercoat, le Lycan, en était un bon exemple. C’était un Lycan sauvage, qui pouvait la briser en deux, mais elle l’avait dompté, dressé... Et c’était la même chose qu’elle comptait faire avec cette Slime.

Sa main était glissée dans son intimité, et, avec deux de ses doigts, elle écartait ses lèvres intimes, comme pour inciter la Slime à venir.

« Allez, viens, Kriviel... Viens manger... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 906

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Décembre 07, 2015, 01:34:43 »

Les besoin que Kriviel ressentait était terrible, impérieux, et d'autant plus douloureux que ça faisait quelques jours qu'elle le ressentait. Là, maintenant, c'était comme si l'on présentait à un affamé une magnifique pièce de viande, mais qu'il n'aurait pas les connaissances et réflexes pour la manger, et que seule la délicieuse odeur lui parvenait. C'était ici pareil, même si elle ne s'en rendait pas pleinement compte, ses sens de Slime étaient parfaitement au fait de la présence d'une source de jus intime toute proche, cette mouille dont elle avait tant besoin pour en tirer son énergie. D'une nature timide et prude, Kriviel n'avait bien entendu pas pu deviner par elle même qu'elle devait faire ça, d'autant qu'elle ne connaissait que très peu de choses sur les Slimes.
Mais Kriviel commença à comprendre quand Mélinda pointa du doigt son intimité, et qu'elle sentit comme une urgence, une envie, de s'y fourrer. C'était comme si on mettait face à elle un délicieux plat, instinctivement, elle commençait à se douter que sa nourriture se trouvait là, et maîtresse le lui confirma. La jeune Slime rougit alors de plus belle, d'autant que la femme continuait de la frotter avec son pied, envoyant chez elle de terribles mais délicieuses sensations. L'expression qui se dessina alors sur son visage devait être jolie à voir, un mélange de surprise et d'envie, car elle ne pouvait aller à l'encontre de son instinct le plus basique, qui lui dictait d'y aller, de fourrer son visage entre ces cuisses ouvertes, et de s'abreuver.

J'ai tellement soif...

Kriviel avait l'impression de se sentir sèche de l'intérieur, ce qui n'était pas le cas, mais c'était une sensation similaire à la soif pour l'inciter à aller boire, comme n'importe quel réflexe de survie. Il atteint son paroxysme lorsque, sous ses yeux ébahis, Maîtresse Warren glissa deux doigts dans son intimité pour écarter ses lèvres, lui montrer plus en détail son antre chaude. Et c'est là qu'elle perçu quelques petites gouttes perlant à l'intérieur, quelques traces de cyprine, qui achevèrent de la convaincre. Kriviel avait trop soif, aussi quand Mélinda la pressa d'aller se satisfaire, la jeune Slime ne parvint pas à résister. Elle était bien sûr gênée de faire une telle chose, mais la gêne n'était plus assez pour la retenir désormais. Avec un soupir, Kriviel se leva de son fauteuil, laissant un contour humide dessus là où son corps avait été en contact, et elle se plaça à genoux entre les jambes écartées de Maîtresse. Plus son visage s'approchait des lèvres intimes de Mélinda, et plus Kriviel sentait ce doux, délicieux parfum s'en échapper, aiguisant ses sens et sa faim, et elle fourra alors son visage tout contre, en sortant sa langue.

Hmmmmm !!!

La transformation ne l'avait pas privée de ses papilles gustatives, mais elles avaient été altérées, et si certaines personnes pouvaient trouver le goût ou l'odeur de la cyprine repoussantes, il n'en était rien pour les Slimes. La nature avait fait bien les choses, car pour ces créatures, la cyprine comme le sperme avaient un goût délicieux, le meilleur goût du monde, plus doux que n'importe quel met, plus exquis que n'importe quelle drogue. La Slime posa alors ses mains sur les cuisses de sa Maîtresse, afin de bien les conserver écartées, et fourra profondément sa langue dans son inimité. Elle léchait, suçait, mais se rendait compte que pour le moment la cyprine ne venait qu'en quantités limitées. Vierge mais pas pour autant ignorante, Kriviel se dit alors que sa Maîtresse avait sans doute besoin d'être un peu plus excitée. Elle se retira alors un peu, n'oubliant pas le lécher le pourtour de ses lèvres, puis décida alors de se concentrer sur le clitoris de Mélinda.
Ses lèvres à la texture si particulières se lovèrent contre ce bouton si sensible, et surtout la langue aqueuse, gélatineuse, et chaude de la Slime le titilla. Elle avait les yeux fermés, mais des fois regardait sa maîtresse droit dans les yeux, tandis qu'elle était en train de la sucer, bien fourrée entre ses cuisses. Elle léchait, encore et encore, comme une affamée.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #8 le: Décembre 07, 2015, 08:35:45 »

Sans sa nuisette, Kriviel était d’une grande beauté, et, quand Mléinda vit son regard d’affamée se transformer, elle sourit. Elle était comme une toxicomane en manque depuis plusieurs jours à qui on venait soudain de proposer un shoot’. Ses yeux s’écarquillèrent, et elle se rua tout droit vers sa Maîtresse, qui retira de justesse ses doigts, et posa sa main sur la tête de la Slime. Elle pouvait sentir ses cheveux, une série de multiples tentacules aqueux concentrés pour former l’apparence et la solidité de cheveux. Elle appuya sur sa tête, et se mit à soupirer quand elle sentit la langue de la femme filer en elle, venant recueillir sa mouille. Elle partait à l’assaut, faisant frissonner Mélinda, mais ce fut très vite bien insuffisant pour la Slime. Elle retira donc sa petite bouche d’amour, son regard croisa brièvement celui de Mélinda, puis elle repartit à l’assaut, en cherchant son clitoris, le bouton de plaisir.

« Haaaa... »

Comme si le plaisir sexuel était instinctivement inscrit dans les réflexes de la Slime, sa langue alla droit là où il fallait, appuyant sur cette partie de son antre intime, embrassant et serrant. Une magnifique langue remuait en elle, une épaisse concentration d’eau, donnant une impression de fraîcheur et de chaleur, un curieux paradoxe, mais très réussi. Sentir cette langue en elle était un plaisir magnifique, et les jambes de Mélinda se redressèrent progressivement, et vinrent se poser sur les épaules de Kriviel, s’enroulant autour de son cou, ses talons allant taper dans son dos. Une position étouffante pour Kriviel, mais qui, en réalité, n’en serait rien, car elle pouvait respirer depuis tous les pores de son corps... Et avait-elle vraiment besoin de respirer ? Elle n’avait pas de poumons, après tout.

Mélinda pouvait donc se faire plaisir, et elle venait de coincer la tête de Kriviel entre ses cuisses, tandis que, instinctivement, la femme commençait à découvrir les propriétés exceptionnelles de son corps. Cependant, Mélinda et Nisha comptaient bien continuer à la pousser dans ses retranchements. Alors qu’elle  léchait bien, Nisha s’approcha ainsi, et se glissa dans le dos de la Slime, et embrassa son oreille, qui ressortait le long des jambes de Mélinda. L’une de ses mains gantées caressait le ventre de la femme, et l’autre se rapprocha de ses lèvres intimes, le latex glissant à merveille sur le corps liquide de la femme.

« Bois dans ma fente, Kriviel... Envoie un tentacule en moi... »

Mélinda, de son côté, continuait à gémir et à se tortiller, remuant sur son bureau, crispant parfois ses muscles, comme pour réchauffer et serrer davantage le doux et liquide corps de la Slime. Elle mouillait de plus en plus, mais, vu l’appétit de la Slime, avoir une seconde source de nourriture ne serait pas de trop, et ce d’autant plus que Nisha venait l’aguicher, en la caressant, et sen la doigtant, enfonçant ses doigts dans une impressionnante masse d’eau et de liquide.

Des débuts assurément très prometteurs pour Kriviel !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 906

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Décembre 08, 2015, 01:53:32 »

Kriviel était à genoux devant sa maîtresse, et tandis qu'elle la léchait langoureusement, cette dernière avait redressé ses jambes, les cuisses de maîtresse se posèrent alors sur els épaules de la Slime, lui permettant alors de former une puissante étreinte.

Hmmmmmf...

Kriviel laissa échapper un petit soupir, alors que Mélinda croisa ses jambes, achevant effectivement d'emprisonner la tête de la slime entre ses jambes, et de former ainsi un véritable cocon de chaleur et d'humidité. Sa maîtresse serrait fort, mais Kriviel n'avait sous sa nouvelle forme plus besoin de respirer, ou du moins n'avait plus à le faire que par le biais de poumons, qu'elle ne possédait de toutes façons plus.
La jeune Slime avait donc pleinement la tête fourrée entre les cuisses de Mélinda, qui n'hésitait pas non plus à caresser ses cheveux aqueux avec ses mains. Visiblement excitée, et appréçiant ce que Kriviel lui faisait par pur instinct plutôt que par réelle expérience, Mélinda se mettait à d'avantage sécréter de son jus intime, pour le plus grand bonheur de la Slime qui explora avec gourmandise cette intimité délicieuse. Kriviel gémissait de bonheur, car elle sentait bien qu'en avalant cette mouille, elle se sentait mieux, son métabolisme l'assimilait et produisait de l'énergie nécessaire à sa survie continuelle. Mais la Slime était affamée depuis des jours, aussi se mit-elle à lécher de plus belle, titillant au passage avec sa langue et ses lèvres les endroits sensibles de l'intimité de sa maîtresse. Elle avait alors posé ses mains sur les hanches de Mélinda, ne sachant pas trop quoi en faire avec pour le moment.

Puis Nisha se joignit à la fête, en se glissant dans le dos de Kriviel qui était à genoux, et prisonnière des cuisses de Mélinda. Elle sentit dans son dos le corps de l'hybride, et surtout ses mains gantées de latex se poser sur son ventre, avant que l'une ne vienne se faufiller entre ses cuisses.

Mgnnnnnn !!!

Kriviel se doutant de ce qui allait se dérouler, prit momentanément peur, car elle n'avait jamais été pénétrée intimement avant. Seulement elle était désormais une Slime, et lorsque les doigts de Nisha s'enfoncèrent dans son vagin, elle ne sentit aucune douleur. Au contraire, la sensation qu'on la pénètre était particulièrement délicieuse, les doigts glissaient avec aisance, et stimulaient l'intérieur de son Slime, bien plus sensible encore que la partie extérieure, semblable à de l'épiderme. Elle s'était donc crispée durant un moment, avant de progressivement de détendre, et de pousser des gémissements délicieux, bien qu'étouffés, et se remit alors à lécher et sucer sa maîtresse.
Puis Nisha lui demanda d'envoyer en tentacule en elle. Kriviel n'était pas trop certaine d'y arriver. Elle avait essayé, au cours du voyage, sous les conseils de l'hybride, maisle manque d'énergie ne lui avait pas permis de parvenir à des résultats concluants. Là en revanche, elle était littéralement en train de faire le plein, et ses sens lui signifiaient la présence de cette autre source de cyprine, à l'odeur et probablement au goût différent. C'était pour elle comme comparer des millésimes de grands vins, toutes les mouilles étaient différentes, mais excellentes à leur manière propre. Poussée par la faim, et par son excitation alors que Nisha lui doigtait son vagin, Kriviel tenta de se concentrer, et cette fois la manoeuvre lui vint beaucoup plus naturellement. Un tentacule commença à se former dans son dos, et la Slime le ressentait parfaitement, telle une partie naturelle de son corps qu'elle aurait toujours eu, et dont elle avait une bonne conscience. Le chemin à suivre lui, fût assez simple, d'autant qu'elle se rendit compte que son Slime lui permettait de tracer la route, jusqu'à cette intimité qui mouillait déjà...miam ! C'est donc un tentacule de Slime assez gros qui écarta le bout de tenue protégeant l'entrejambe de Nisha, et Kriviel la fourra alors avec. Par le biais de ce tentacule, Kriviel pouvait effectivement absorber la cyprine, qui venait déjà en quantités intéressantes, alors qu'elle se mit à remuer pour stimuler l'hybride.
Autant dire que Kriviel faisait des progrès très rapidement, et qu'elle semblait bien s'adapter à son corps, maintenant qu'elle pouvait enfin manger.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #10 le: Décembre 08, 2015, 02:31:26 »

C’était un repas... Rien de plus qu’un repas. Mais un repas très particulier, atypique, exceptionnel. Kriviel léchait l’intimité de Mélinda, qui mouillait de plus en plus, tout en se crispant davantage contre cette Slime. Tant d’idées étaient en train de fleurir dans son esprit ! Finalement, la seule véritable limite des potentialités d’une Slime, c’était leur imagination... Et, fort heureusement, sur ce point, Mélinda avait toujours été très imaginative. L’initiative de Nisha, elle, était l’expression de ce mélange curieux de liberté et de soumission qui régnait au sein du harem, car la vampire ne lui avait pas ordonné d’agir... Mais elle ne regrettait nullement l’action de Nisha. Pendant le trajet vers la capitale, Nisha avait compris de quelle faim Kriviel avait envie, et elle avait dû se retenir de ne pas lui faire l’amour, en lui disant que tout irait mieux quand elle verrait Maîtresse. Elle avait longuement rassuré la Slime, tout en salivant sur son corps, et sur ses formes parfaites, la dissimulant pendant tout le trajet sous une espèce bure de moine rapiécée. Et elle avait enfin l’occasion de lui faire l’amour ! Et puis, il fallait bien nourrir cette pauvre petite Slime... C’était donc une question de survie ! Nisha ne faisait que son devoir, et, tandis qu’elle doigtait Kriviel, cette dernière généra un tentacule aqueux.

Auparavant, tout ce qu’elle avait réussi à faire, c’était faire quelques circonvolutions de sa peau aquatique... Mais là, c’était un beau tentacule qui fila le long de son dos, glissant le long de la tenue de Nisha, qui sentit l’eau filer sous cette dernière, la déformant un peu... Avant de la pénétrer.

« Haaaannnn... !! »

Au vu de ses propriétés exceptionnelles, Kriviel allait faire comme certaines rares espèces d’insectes, où les sexes étaient inversés. C’était par exemple le cas du Neotrogla, une espèce microscopique d’insectes, où la femme avait une verge, et l’homme... Un vagin. La femelle pénétrait le mâle, et, au lieu de répandre sa crème, elle absorbait le sperme du mâle. En ramenant ça à la situation actuelle, c’était ce que Kriviel faisait, son tentacule liquide absorbant la mouille de Nisha, pour la nourrir. Et Nisha, elle, jouissait encore plus, crispant son corps contre celui de la femme, l’une de ses mains remontant pour palper l’un de ses seins, tandis que l’autre la pénétrait encore plus énergiquement, deux doigts remuant alors dans ce tas d’eau, faisant couler sur le sol le nectar intime de Kriviel.

La Slime s’abreuvait de ce contact, et les trois femmes faisaient doucement et tendrement l’amour. Rien d’intense, pour le moment, ce qui faisait que Mélinda prenait tout son temps, et, sous l’effet du plaisir, laissait parler sa fiévreuse imagination.

« Haaaa... Hmmmm... Ouuiii, Kriviel, haaaa... »

Kriviel était tellement affamée que Mélinda se sentait transportée... Et, au bout de plusieurs minutes de succion, elle se mit à jouir, balançant dans la bouche de Kriviel une quantité impressionnante de mouille.

« Bois, ma chérie... Bois encore, encore... Jusqu’à ta complète satiété... C’est ça, le cadeau de ta Maîtresse. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 906

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Décembre 09, 2015, 02:28:54 »

Le plus étrange pour Kriviel, avec son nouveau corps, c'était indéniablement de se faire à cette capacité à créer des extensions, de nouveaux membres, dont elle avait parfaitement le contrôle. Si cela lui venait naturellement, comme si c'était écrit dans une sorte de mémoire génétique propre aux Slimes, ce n'était pas encore naturel mentalement pour elle de le faire. Elle se sentait donc un peu étrange à contrôler ce tentacule, et surtout à sentir par son biais. Les mains, les jambes, le torse ou la tête, mêmesi ils avaient concrètement aussi bien changé, demeuraient une base qu'elle avait l'habitude d'avoir, de sentir, mais ce tentacule était un nouvel élément...et surtout elle sentait bien que ce n'était là qu'une partie infime des possibilités de transformation.
Elle ne pouvait nier toutefois que la sentation était agréable, nouvelle. Nisha sembla elle aussi aimer que la Slime se glisse en elle, puisqu'elle se colla d'avantage, et redoubla d'efforts pour doigter l'intimité de Kriviel. Cette dernière ne pouvait guère que gémir, vu que sa maîtresse la tenait toujours prisonnière de ses cuisses, mais il suffisait de voir à quel point le tentacule de Slime tournoyait et pénétrait l'hybride neko pour comprendre que Kriviel aussi prenait son pied. Malgré les mouvements de va et viens qui s'intensifiaient, pas une goutte de la cyprine de Nisha n'échappa au tentacule de Kriviel, car le Slime absorbait instantanément ce liquide, agissant comme un aimant avant de le filtrer à travers la légère membrane faisant office d'épiderme. La mouille remontait ensuite le long du tentacule, en son intérieur, pour rejoindre le corps principal de Kriviel, où ensuite la cyprine était pleinement absorbée par le Slime. Et du fait de la nature transparente de son corps, tout ça était parfaitement visible.

Hnnnn...Hmmmmm... ♥

La Slime était en train d'avoir son fix' après avoir été en manque durant des jours. Dubitative au début, elle ne pouvait plus nier que la cyprine était une de ses vraies nourritures désormais, ce qui du coup expliquait pourquoi les Slimes sauvages étaient des monstres violant leurs victimes.
Avec gourmandise, la jeune Sime continuait de lécher sa maîtresse, et accentuait le rythme maintenant qu'elle sentait son jus intime venir en plus forte concentration. Elle déglutissait régulièrement, pour avaler à belles gorgées, tandis qu'elle suçait et léchait cette intimité toute douce, et tellement humide... La température du Slime qui composait Kriviel avait augmenté en conséquence, chaud mais pas bouillant, il assurait ainsi un contact agréable contre la peau de ses amantes et sources de nourriture. Puis, au bout de plusieurs minutes, elle sentit l'étreinte de maîtresse Mélinda se faire plus forte encore, et elle se crispa contre elle en gémissant. S'ensuivit une véritable déferlante de cyprine, qui fut acceuillie par la Slime avec énormément de plaisir.

Hmmmmmm !!!!♥♥♥

La bouche grande ouverte tandis que sa langue agile continuait de tournoyer un peu partout, elle buvait à grandes gorgées, avant que le flux ne passe au travers de sa gorge pour ensuite se diluer dans son corps, depuis là où auparavant il y avait son estomac. Kriviel prit tout son temps pour tout boire, ne pas en perdre une goutte, s'en suivait donc des bruits de déglutissements couplés à ses petits gémissements étouffés. Elle se sentait délicieusement bien là, entre les cuisses de cette femme, tout en faisant glisser un de ses tentacules dans l'intimité d'une autre juste derrière elle. Le sol, juste en dessous de son entrajambe, était lui trempé, car la jeune Slime ressentait un plaisir sexuel parfaitement classique à se faire doigter, et elle sécrétait sa propre cyprine.
Kriviel ralentit alors doucement le rythme de ses léchouilles dans l'intimité de Mélinda, à mesure que le flot de mouille se réduisait. Ses mains elle n'avait pas quitté les hanches de Maîtresse, afin d'avoir un appui. Puis, malgré l'étreinte de ses cuisses, Kriviel parvint à relever la tête. Ce n'était concrètement pas compliqué, vu qu'elle n'avait plus rien de vraiment solide composant son corps, elle pouvait se glisser à peu près n'importe comment et n'importe où, en se déformant. Elle parvint ainsi à faire sortir sa tête, le cou lui restant donc coincé entre les cuisses de Mélinda.

M...Maîtresse, vous avez bon goût. J'avais tellement faim. Mais ça veut dire du coup que...que je vais devoir faire ça régulièrement pour me nourrir ? Mais si vous ou Nisha n'êtes pas là... ?
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #12 le: Décembre 09, 2015, 05:30:20 »

La petite Kriviel continuait à lécher avidement l’intimité de sa Maîtresse, tout en pénétrant joyeusement Nisha. Son tentacule aqueux remontait voracement en elle, et, tout en gémissant et en jouissant, Nisha voyait, avec un plaisir pervers manifeste, sa mouille et celle de sa Maîtresse filer dans le corps de Kriviel, formant de petites lignes blanches, avant de disparaître, de se diluer dans son corps. Les mains de la neko se crispèrent contre le corps de la femme, et elle lécha son ou, embrassant sa « peau » fraîche et liquide. La Slime continuait à soupirer et à gémir, en remuant sur place, sentant ces deux femmes jouir autour d’elle. Oh, qu’elle avait faim ! Mélinda était toute excitée de la voir ainsi la lécher, pomper sa mouille, buvant comme une affamée, se nourrissant. Pas une seule petite goutte n’échappa à la Slime, très gourmande, qui avala tout. Même Nisha eut la surprise de voir ce tentacule partit en laissant son sexe « sec ». Elle avait tout avalé ! Aucune goutte de cyprine sur le sol, aucune trace de mouille, rien... Kriviel avait tout début, et la neko s’écarta un peu, en souriant, l’observant continuer à boire l’intimité de Mélinda. On pouvait voir sa belle tête remuer, avant qu’elle ne finisse par tout boire. La tête bien au chaud entre les cuisses de la vampire, la Slime semblait être particulièrement heureuse, et finit, au bout d’un certain moment, par relever la tête.

Voilà... Mélinda la regarda, caressant ses cheveux aqueux, un sourire amusé sur le coin des lèvres. Kriviel l’appela tout naturellement « Maîtresse », en la remerciant, et, devant sa question, le sourire de Mélinda s’élargit. Elle y était... Elle avait gagné, sans s’être véritablement battue. La faim de Kriviel l’avait tenaillé, et l’avait amenée à se jeter dans ses bras sans défense. Elle était maintenant toute à elle. Une belle et merveilleuse Slime !

« Oui, c’était bon... J’entretiens mon corps, tout comme mes autres esclaves, afin que nous soyons les plus belles et les plus bonnes possibles. »

Mélinda libéra enfin le cou de Kriviel, en se disant que Kriviel allait sûrement se languir de sentir à nouveau les chaudes et douces cuisses de sa Maîtresse sur sa tête. La vampire s’écarta un peu, et posa ses pieds sur le sol. Ses cuisses se heurtèrent, et elle frissonna en constatant qu’elles étaient bien fraîches. Kriviel avait posé des questions, bien sûr, mais, avant d’y répondre, Mélinda ouvrit un tiroir, et en sortit un objet, qu’elle ne montra toutefois pas immédiatement à la Slime.

« Tu dois te nourrir ainsi au moins une fois par jour, ma chérie... Si ce n’est plus. Et, si moi et Nisha ne sommes pas là, ce qui est tout à fait possible, tu n’auras qu’à te rapprocher des autres femmes de cet établissement. Tu as dû les voir en venant, non ? Plusieurs centaines de femmes et d’hommes vivent dans mon harem, et toutes et tous seront heureux de te servir de nourriture, de t’offrir leurs jus intimes... Et je t’apprendrais aussi à utiliser toutes tes capacités en tant que Slime, Kriviel... Et, quand ce sera fait, tu comprendras à quel point tu es une femme puissante, ma chérie, et à quel point ce que tu as subi est un véritable don. »

Ça, Mélinda ne pouvait que le penser... Et elle rajouta ensuite :

« Et tu comprendras ainsi à quel point je suis heureuse de pouvoir être ta mentor et ta Maîtresse. Je te nourrirai et nous ferons l’amour autant de fois que tu le souhaiteras, ma chérie. »

Nisha souriait à son tour, et sa queue caudale se déplaça pour caresser le dos de Kriviel. Elle était assise sur le sol, le dos partant vers l’arrière, et sourit à Kriviel.

« Il en va de même pour moi, j’ai toujours eu envie de m’offrir à une belle Slime bleue comme toi... »

Kriviel devait se sentir comblée ! Et, comme toujours, Mélinda allait terminer sur une note de provocation. Elle lui montra l’objet qu’elle avait pris dans le tiroir : c’était un collier noir d’esclave.

« Je refuse que tu portes le moindre vêtement sur ton corps, Kriviel... Si tu es gênée, tu peux générer de l’eau pour dissimuler tes parties intimes. La seule chose que je souhaite te voir porter, c’est ce collier, ma chérie... Ce collier qui marque ton appartenance à notre grande famille.
 -  Tu n’as pas l’obligation de le porter systématiquement, Kriv’... Mais nous avons tous un collier à nous. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 906

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Décembre 10, 2015, 02:03:40 »

Kriviel était rassasiée, du moins pour le moment, et même si elle n'aurait absolument pas été contre le fait de manger plus par pûre gourmandise, elle se sentait déjà plus stable. La jeune Slime, suite à son absorption de toute cette mouille, avait comme la sensation que son corps, qui jusque là lui avait posé beaucoup de problèmes, se calmait enfin. Cette impression d'être mal dans sa peau, et extérieure à son propre corps, s'atténuait grandement maintenant qu'elle avait mangé. Elle en était désormais certaine à présent, la jeune Slime aurait fini par perdre peu à peu sa structure, et par s'évaporer, disparaissant littéralement. Kriviel ignorait pourquoi, ou comment, les fluides intimes lui étaient aussi nécessaires, mais leur nécessité était parfaitement indéniable, elle s'en rendait compte maintenant qu'elle se sentait enfin bien, juste après avoir beaucoup bu de la mouille de sa maîtresse.
Sa maîtresse oui, pour Kriviel ça ne faisait pourle coup plus aucun doute. Elle devait sa vie à Nisha et à Mélinda, et ne voyait concrètement pas ce qu'elle pouvait faire d'autre. Kriviel était encore une demi-elfe dans sa tête, et sa personnalité n'évoluerait sans doute pas de ce qu'elle était à la base. Autant dire que l'instinct de prédatrice n'était pas pour elle, il se manifestait certes, mais la personnalité de Kriviel allait à son encontre...ce qui était une bonne chose, car contrairement à beaucoup de Slimes, elle ne se laissait du coup pas guider intégralement par ses instincts. Mais cela ferait d'elle une piètre Slime sauvage, livrée à elle...et puis à titre de comparaison, cette femme était bien plus aimante que son ancien maître.

Kriviel avait aimé se trouver coincée entre ses cuisses, à la lécher, prisonnière d'un cocon chaud. Et puis rester ici, comme l'affirma maîtresse, c'était l'assurance pour elle qu'elle aurait à manger, surtout si elle devait se nourrir ainsi presque au même rythme qu'elle se nourissait d'aliment normaux avant sa transformation. Kriviel sentit le rouge lui monter à nouveau aux joues, une réaction au sein même de son Slime interne qui gagnait en température, quand elle lui affirma qu'elles feraient l'amour aussi souvent qu'ellele souhaitait.

Merci...maîtresse...

Toujours un peu timide, mais c'était une base de son caractère. Kriviel était d'une nature timide, mais sa condition de Slime la forçait à réagir autrement. Nisha elle eût la même réaction, et envoya sa queue légèrement touffue caresser le dos de la Slime, qui se sentit légèrement trembler à ce contact tout doux. Sa sensation de toucher avait été nettement décuplée suite à sa transformation.
Kriviel sentait son appétit revenir, non pas à cause d'une véritable faim, mais par pure envie gourmande, elle avait proche d'elle deux femmes ostentiblement prêtes à lui faire l'amour, et ses sens de Slime la mettaient en alerte sur cette possibilité de se nourrir encore. Mais son attention fût détournée par ce que Mélinda lui montra, un petit collier noir, avec un symbole dessus, qui symboliserait son appartenance  désormais. C'était le moment pour Kriviel de choisir si oui ou non, elle devenait officiellement  l'esclave de cette femme, et elle n'hésita pas longtemps. Elle le prit, puis l'attacha autour de son cou, avant de se relever.

Il...il n'est pas désagréable à porter...

Elle ressentait en tout cas moins de gêne à porter ce petit collier que la nuisette de tout à l'heure, mais cela indiquait surtout que la Slime n'était pas mécontente d'être ici. Elle se sentait toutefois un peu chaude, au sens propre comme figuré du terme, et osa alors poser une autre question...

Est-ce que...on peut encore faire l'amour ? Vous et moi...j'ai...j'ai encore faim je crois...

Elle s'adressait aux deux femmes, et était surprise de même oser elle même proposer qu'elles fassent l'amour.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #14 le: Décembre 10, 2015, 07:17:22 »

Le collier était là, comme une signature, comme le symbole de son allégeance future. C’était le moment, le point de non-retour… Maintenant que Kriviel était rassasiée, elle pouvait toujours choisir de refuser, ou d’accepter… Mais, dans les deux cas, ce serait en son âme et conscience, sans possibilité de dédit. Elle était maintenant face au choix, un choix qui allait définir le reste de sa vie, car Mélinda ne comptait pas la laisser tomber si facilement. La petite Kriviel était tout simplement une Slime trop belle pour qu’on la délaisse ainsi. Une Slime belle, mais également d’une mentalité exceptionnelle, sans cet esprit de prédation et de domination qui allait généralement avec les Slimes. Oui, en réalité, à la simple idée de voir la petite Slime enfiler le collier autour de son cou, Mélinda sentait son cœur manquer quelques battements. Elle avait très envie de la voir, de la visualiser avec un collier… Et, fort heureusement, la Slime n’hésita pas trop, et le mit autour de son cou, l’attachant ensuite. Mélinda s’en mordilla les lèvres de plaisir, les yeux brillant de fierté.

Elle avait réussi !

Et le commentaire de Kriviel ne put que la faire sourire, amusément.

« Oui, il te va à ravir, ma chérie… À croire qu’il était fait pour être porté sur ton cou… »

Si Kriviel restait toujours aussi timide et nerveuse, quelque chose avait irrémédiablement changé en elle, ce qu’elle exprima rapidement. Nisha et Mélinda l’entouraient, deux magnifiques beautés, et quelque chose la taraudait. Mélinda pouvait le sentir, ce qui l’amenait à rester silencieuse, en attendant une réaction de la part de la Slime. Une réaction qui vint donc, sous la forme d’une demande polie et nerveuse, mais très sincère.

« Oh… Faire l’amour…
 -  Je ne savais pas que tu avais de si gros besoins nutritifs… »

Nisha ironisait, car elle n’était tout simplement pas dupe… Pas plus que Mélinda, qui s’amusait aussi de cette situation, et réfléchissait déjà sur ce qu’il convenait de faire. Plusieurs options, en effet, se bousculaient dans sa tête, et il lui fallut quelques secondes pour se décider. Autant apprendre à Kriviel à utiliser ses capacités si particulières de belle Slime…

« C’est normal, elle n’a pas mangé depuis longtemps… Très bien, Kriviel, mais, avant ça, je vais te faire un petit cours d’anatomie… Enfin, avant que tu viennes te nourrir, bien sûr… »

Car Nisha, elle, ne comptait pas attendre, et la neko se glissa à nouveau dans le dos de Kriviel, en posant ses mains sur ses épaules, et sa longue queue caudale alla s’enrouler autour du ventre de la femme. Ses seins allèrent se nicher contre sa nuque, puis contre son dos, et Nisha, en se courbant, alla tendrement l’embrasser, que ce soit ses cheveux, ses joues, ou sa nuque.

« Tu disposes d’un nouveau corps, très différent de celui que tu avais, car tout ton corps est devenu hypersensible… En fait, chaque parcelle de ton corps constitue désormais une zone érogène aussi intense que tes seins. Avec le temps, tu apprendras instinctivement à atténuer ou à accentuer cette hypersensibilité. En ce qui concerne une femme… Il y a trois zones dans lesquelles tu peux te glisser. »

Faisant la professeure d’école, Mélinda les désigna successivement :

« Il y a la bouche… Le vagin… Et… L’anus… »

Pour lui montrer cette ultime partie, elle se retourna, et écarta ses fesses.

« Regarde le petit trou… C’est la croupe de Maîtresse… » susurra alors Nisha.

Les instructions déferlaient, et Mélinda se retourna.

« Concentre-toi, et génère plusieurs tentacules aqueux. Sers-toi en pour me faire sauvagement l’amour. Utilise un tentacule pour immobiliser chacun de mes poignets, soit deux tentacules, puis deux tentacules supplémentaires pour retenir mes jambes. Ensuite… Tu pourras générer d’autres tentacules pour pénétrer les trois zones que je t’ai désigné… Il te suffit de te concentrer. Ta capacité à créer des tentacules chez moi est aussi innée que peut l’être le fait de marcher ou de respirer chez moi. »

Joindre l’utile à l’agréable… Et, pendant ce temps, Nisha vint poser ses mains sur les seins de la femme, et les malaxa, en pinçant ses tétons.

« Et moi, je vais t’aider à te concentrer… Plus tes pensées seront perverses, ma chérie, et plus tu pourras générer de tentacules… Va baiser notre Maîtresse, maintenant, montre-lui à quel point tu es heureuse d’être son esclave, ma… Hummm… Ma chérie… »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags: slime  yuri  
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox