banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Rude pénitence pour sorcière insolente ! (pv Edéline de Roncenoire)  (Lu 4640 fois)
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« le: Décembre 06, 2015, 08:26:40 »

Située dans une province rurale de Terra, le village de Gravelaine abritaient une forte communauté de cultivateurs Terranides dont l’existence paisible avait récemment été bouleversée par une catastrophe magique majeur. Une ferme avait pratiquement été rayée de la carte par une pluie de rochers semblant surgir du néant par une sorte de faille dimensionnelle qui avait déclenché une violente tempête causant des dégâts importants à la communauté. Lorsque les habitants paniqués avait appelé la guilde des mages à la rescousse ont avait d’abord cru à une attaque de démons ou autres mort-vivants qu’une bande de cultiste maléfiques auraient convoqués avant de mettre la main sur une sorcière étrangère. Laquelle semblait être apparue en même temps que  les pierres qui s’étaient abattue sur les champs après avoir prétendument raté un sort de téléportation.

Rapidement la fauteuse de trouble responsable de la mort de trois fermiers innocents avait été maitrisée par la garde et enfermé dans une des prisons de la région, des prêtres aux allures d’inquisiteurs avaient longuement interrogées pour en venir aux conclusions suivantes. Edéline de Roncenoire n’était pas envoyée par un dieu des enfers mais une magicienne terrienne des plus bizarres prétendant avoir réussi à voyagé dans le temps. La rousse en question semblait avoir bel et bien étudié dans une académie magique situé dans un royaume à l’est de Terra mais son nom était mentionné dans des archives vieilles de prés de cinq siècles qui la décrivait comme une élève médiocre ayant tendance à cumuler les accidents magiques.

Bref tous portait à croire que la jeune femme était bel et bien une mage inconsciente utilisant des sorts dangereux qu’elle ne maitrisait pas, ce qui laissa le tribunal perplexe quand à la peine à infliger à la fautive, certains allant jusqu’à réclamer l’internement à vie de cette sorcière imprévisible et dangereuse qui ne semblait pas trop se soucier des conséquences de ses nombreux sortilèges ratés. Heureusement pour elle un avocat terranide ressemblant à un castor réussi à convaincre le jury que la pauvre Edéline avait eut une enfance difficile et que la faute revenait surtout à des professeurs de magie laxistes qui lui avait laissé apprendre des sorts trop puissants pour elle.

C’est ainsi qu’au terme d’un procès inhabituel, on condamna la rousse à passer deux ans de détention préventive auprès d’un professeur de magie léonin connu pour sa sévérité. Pariant sur le fait que ce dernier saurait enseigner l’humilité à cette sorcière dilettante, puis par mesure de sécurité on força la détenue à porter un collier enchanté qui briderait ses pouvoirs afin qu’elle ne puisse lancer que des sorts mineurs durant sa pénitence. C’est donc par un après-midi de printemps que des soldats escortèrent la détenue vers la sortie du pénitencier ou elle était enfermée pour la confier à son nouveau gardien, Lorenzo Dezopal.

Ce dernier avait une apparence assez inhabituelle pour un sorcier puisqu’il s’agissait d un puissant homme-lion à la carrure de guerrier qui portait fièrement une robe bleue sombre et diverse amulettes laissant entendre qu’il pratiquait une magie élémentaire liée à l’eau. Mais ce qui le rendait encore plus intimidant en plus de la taille de ses griffes fut la manière dont il détailla durement la jeune sorcière comme s’il la considérait comme une nuisible.

-   Voici donc la sorcière fauteuse de troubles dont tous le monde parle, vous avez bien fait de faire appel à moi pour instruire cette irresponsable afin qu’elle ne cause plus de problèmes. Je lui en faire baver et elle va vite regretter les professeurs débonnaires qui lui ont donné son diplôme de magie pour qu’elle aille rater ses potions ailleurs !

La remarque du mage fit bien rire les geôliers qui se moquèrent de l’humaine toujours menottée en insinuant qu’à défaut d’être nulle en magie une jolie humaine comme elle ferait peut être une bonne soubrette. Un des soldat alla même jusqu’à caresser les fesses d’Edéline pour l’humilier, laissant clairement entendre que lui et ses collègues s’étaient déjà amusé avec leur prisonnière,  chose très probable vu les regards furieux que leur lançait la rousse …
Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Édéline de Roncenoire
Créature
-

Messages: 160


La pire sorcière de tout les temps.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Décembre 08, 2015, 05:05:26 »

Une toute petite erreur de calcul, ce n’était jamais facile de rentrer chez soi ! Et son nouvel essai était cette fois plus osé que jamais. Un immense cercle de magie était tracé sur le sol de la forêt où elle s’était installée pour le moment. Une forêt bien pauvre en animaux, mais d’un autre côté ça lui facilitait la vie, évitant les humains, elle continua sans relâche son travail de sorcière. Le cercle tracé, elle plaça un peu partout des pierres avec des runes de sang dessus, voilà de quoi stabiliser le transfert. Édéline espérait que cela suffirait, elle comptait bien transporter sa personne ainsi que quelques affaires vers son Ancien Monde. Car bon la Terre c’est sympa, mais la nouvelle époque ne lui convenait vraiment pas le moins du monde. C’est donc en début de journée après une nuit humide et froide de pleine lune qu’elle se décida à lancer l’invocation. Un chaudron au centre pour réunir les ingrédients et tout un tas de formules pour guider la magie. L’air chargé de particule devint rapidement saturé par la magie en plus de la rosée du matin et la petite brume matinale. Lentement, mais certainement elle constituait son sort de téléportait, lentement il se mettait en route direction le passé.

Tout devrait bien se passer, un petit saut en arrière de cinq cents ans, pour se faire elle avait spécialement choisi cinq grandes pierres gagées pour servir de catalyse à sa magie. Et quand elles quittèrent le sol pour flotter dans les airs elle fut certaine que tout se passait bien ! D’ailleurs la forêt s’estompa doucement, pour laisser place à du vide, de l’air, des nuages... Aurait-elle fait une petite erreur de translation verticale ? Elle ne savait pas trop pour le moment. Mais elle empoigna bien son bâton pour qu’il l’aide à rester dans les airs alors que les rochers eux tombaient.  Et pour éviter de gros impacts elle ne tarda pas à monter sur son bâton le chevauchant alors avant d’envoyer des bombes magiques vers les rochers qui finirent en plus petites pierres moins dangereuses. Elle ignorait s’il y aurait des morts, mais une chose était certaine, ça ressemblait déjà un peu plus à son monde. Des fermes médiévales, enfin pour elle contemporaine, ceci dit. Enfin arrivé au sol deux ou trois détails la firent tiquer, déjà le type de construction ne ressemblait pas à son monde.

Posée au sol elle garda sur elle son grand chapeau pointu et se fit alors discrète, vue la catastrophe sans nom autant faire profil bas et s’éloigner. Bien sûr c’était sans compter sur sa malchance légendaire qui lui fit croiser un groupe de garde déjà à la recherche d’une cause pour ce phénomène étrange. Et quoi de mieux qu’une sorcière pour expliquer un fait inexplicable ? Attrapée et maintenue elle soupira, elle aurait pu tuer les gardes, mais ce ne serait que jeter de l’huile sur le feu. Elle tenta de leur expliquer que tout cela était un petit accident, qu’elle payera les dégâts... Mais ça ne semblait pas prendre. Rapidement on la prit pour une terrienne, chose qu’elle accepta puisque c’était vrai ! Cela dit elle n’était pas seulement terrienne ! Elle ne connaissait pas vraiment cette région, mais ce ciel lui semblait quelque peu familier tout de même. Elle eut heureusement droit à une forme de justice, bien qu’étrange ce tribunal ne semblait pas vouloir sa mise au bûcher, ce qui était rassurant.

Bien en entend elle ne précisa à aucun moment qu’elle créait ses propres sorts, ni le but de son dernier sort prétextant que c’était juste une erreur de téléportation qui emportant les rochers. Le verdict tomba finalement bien vite, trop à son gout, deux ans de cours de magie avec un prof sévère ? Une chose était certaine, à la première occasion elle filera ailleurs ! Enfin ça c’était sans compter sur le fait de devoir cacher rapidement son grimoire et son bâton avec un sort de téléportation rapide. Elle pourra les retrouver plus tard, un simple rituel d’invocation fera l’affaire, enfin pour cela fallait-il encore qu’elle ait de quoi tracer ses sorts... Visiblement on la prenait pour une sorcière bien étrange, un collier autour du coup était censé l’empêcher d’user de sa magie. Mais ne comprenaient-ils pas que les sorcières comme elles n’ont que faire de ce genre de choses ? La magie n’est pas d’elle, elle n’en est que le catalyseur, elle et ses rituels. Donc un collier sans réel effet lui fit enfiler alors qu’on la menait vers le pénitencier.

De toute façon ail ne pouvait pas lancer de magie, pas depuis le vide sauf peut-être quelque sorts simples comme appeler la lumière ou encore déplacer de petits objets. Mais ce n’était pas réellement sa magie classique alors elle évitait de s’en servir. Escortée au printemps elle soupira en chemin, nonchalante elle se laissa guider vers sa nouvelle résidence. Le bon coté pour une sorcière comme elle était l’isolement, la paix et le calme, en un sens elle pensait déjà user une partie de ce temps pour juste réfléchir. Réviser des sorts et tester de nouvelles magnerez d’invoquer des créatures, peut-être la magie du sang ? Mais rapidement elle déchanta quand on la menotta sur un pilori, la sanction était pénible... En plus cette torture médiévale ne lui était pas inconnue, dos à la grille de sa prison elle ne voyait même pas ce qui pouvait se passer derrière elle.

Et pire que tout, on la traitait comme une simple humaine sans la moindre valeur, pour elle qui n’appréciait pas trop les simples gens c’était le comble. Elle qui était habituée à méditer seule, à s’isoler dans la nature avait du mal à s’y faire, par contre le fait ne de ne jamais savoir l’heure ne l’atteignait pas. Car elle avait déjà plus d’une fois fait des séjours dans des grottes souterraines vastes et y passait un temps fou sans jamais voir le jour. Aussi comme elle ne faisait pas très attention au temps dès le départ elle ne s’inquiétait pas trop de ce détail. Contrairement à d’autres qui feraient tout pour savoir combien de temps il leur restait à purger, elle attendait simplement. Et même si elle avait un peu mal au dos à rester courbée ainsi, elle tenait bon.

Mais dès la première nuit elle sentit les ennuis venir, un nombre inconnu d’hommes semblait entrer dans la cellule, rapidement elle sentit les mains sur son corps et protesta un peu. Mais vraiment peu, car en entendant dire qu’elle n’avait pas le droit de se plaindre elle se tut. D’une elle se décida rapidement à ne garder que le meilleur, le sexe chez les sorcières n’était pas un tabou. Et il n’était pas rare d’ensorceler des hommes pour se faire de petit plaisir, donc en un sens ça lui économisait du temps. Aussi elle se laissa bien faire, sagement, silencieuse à souhait sauf pour gémir, mais avec retenue, on la traitait de perverse, mais elle n’en avait que faire, les paroles des humains n’étaient que du vent pour elle. Aussi sa longue rétention devint petit à petit un camp de vacances où plein d’hommes venaient pour découvrir combien son corps de sorcière était supérieur aux autres.

Enfin quand elle avait un peu de temps seule, ce qui en journée n’était pas rare, car l’air de rien avec les visites elle pouvait sans mal imaginer quelle heure il était. Puis parfois ces idiots parlaient pour tuer le temps en attendant leur tour, de temps en temps on la détachait pour mieux profiter d’elle. Jouant les filles sans volonté, elle les laissa faire encore et encore, ne comptait plus le nombre de fois où elle fut comblée. Mais, parfois, aussi frustrée et laser attaché sans pouvoir se finir seul... C’est surtout avec l’éjaculateur précoce que ça se produisait... D’ailleurs un jour, alors qu’elle avait de nouveau ses habits elle fut victime d’une visite étrange. La veille l’éjaculateur précoce avait encore laissé la sorcière insatisfaite, c’est pourquoi elle le regardait avec mécontentement.

Mais le plus intéressant en dehors des caresses, qui lui donnaient l’impression d’être une déesse vénérée par des idiots, c’était cet homme bête qui l’observait tout en parlant d’elle. Seulement quelque semaines et déjà on lui envoyait le grand méchant ? Le regardant, alors longuement elle vit les griffes et autre et se dit qu’ils n’avaient de toute manière aucune ne raisonne la tuer maintenant. De plus il parlait de la faire baver et un tas de choses de ce genre, sois disant qu’elle avait eu de mauvais professeurs, ce qui confirmait sa pensée ancienne. Ce n’était pas sa faute ! C’était les profs qui expliquaient mal !
Journalisée
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Décembre 11, 2015, 09:26:59 »

Devenir le gardien d’une jeune sorcière allait être un peu nouveau pour le lion qui n’avait encore jamais formé d’élèves contraint de réapprendre certains types de sortilèges qu’ils ne maitrisaient pas. La plupart des mages assez insouciants pour lancer des sorts de télèportation ou d’invocation à la légère ne faisaient pas de vieux os dans le métier et le lion commença à évaluer l’aura magique de la jeune humaine aux cheveux rouges. Cette Edéline avait tous l’air d’être une effrontée de première pour s’habiller d’une jupe bien courte qui avait surement du encourager les geôliers à en faire un jouet sexuel à moins que ce soit ces pervers qui lui avait donné ce vêtement. Au vu des regards vicelards que ces derniers lançaient à la jeune donzelle, ces gardes auraient surement bien voulu la garder en prison quelques semaines de plus et le lion s’attendait bien sur à ce que la captive tente de le charmer pour mieux filer en douce lorsqu’il aurait le dos tourné.

C’était une attitude typique des humains de prendre les Terranides pour des peluches stupides et les pouvoirs magique de Lorenzo lui donnait un grand avantage sur les nombreux criminels qu’il avait croisés ces dernières années. Tout simplement parce que la totalité de ses derniers n’imaginait pas qu’il puisse être autre chose qu’un sauvage facile à arnaquer. Un rapide examen magique et visuel de la prisonnière permit à Lorenzo de se faire une idée précise du caractère de la jeune fille qui semblait assez rebelle et contente de quitter sa prison, les sévices qu’elle avait subit depuis son arrestation ne semblaient pas l’avoir traumatisée plus que ça puisque malgré ses menottes elle affichait un silence méprisant pour le garde qui l’avait tripoté en la traitant de salope.

-   Bien je vais prend le relais, petite je suis le mage Lorenzo Dezopal ton nouveau professeur. J’espère que ce petit séjour en prison vous à fait méditer sur les dangers de perdre le contrôle d’une téléportation. Estimez-vous chanceuse de n’avoir pas été écrasé par un rocher comme les pauvres bougres qui ont vu leur ferme détruite par vos bêtises, nous allons d’ailleurs nous rendre à ma demeure à pied pour vous réhabituer à ne plus utiliser votre grimoire !

Bien sur la jeune femme avait été assez naïve de croire que les mages de Terra qui l’avait emprisonnés seraient assez stupides pour ne pas trouver quel type de magie elle pratiquait en sachant qu’elle avait été formée dans une école de leur monde. Les sorts d’entraves de ses collègues étaient sensé rendre l’invocation du livre très difficile pour la sorcière qui ne pourrait plus compter que sur ses propres capacités magique pendant un bon moment. Dezopal saurait facilement localiser son élève si cette dernière tentait de filer ou de faire appel au grimoire servant de catalyseur pour la plupart de ses sorts. Privée de sa puissance la magicienne imprudente n’échapperait pas à sa pénitence d’autant que Terranide lion serait moins sans doute sensible à ses charmes que ces gardiens de prison idiots.

Solennel le mage pris le bras de sa nouvelle captive et pris congé des gardes qui reluquaient les fesses de la sorcière aux cheveux étrangement colorés en soupirant. Ces soldats devaient surement fantasmer sur les étudiantes perverses vu le costume aguicheur dont ils avaient vêtu la prisonnière qui s’éloignait avec son nouveau surveillant. Une fois sur le chemin Lorenzo cessa de traiter la rousse par le bras comme une sale gamine, cette petite humaine devait surement lui en vouloir un peu de la traiter durement mais autant lui montrer tout de suite qu'il serait un professeur exigeant.

-   Hum d’après nos archivistes il y aurait eut une Edéline de Roncenoire, diplômée d’une école de sorcellerie de Terra il y a prés de cinq siècles alors je serais curieux d’apprendre comment vous avez fait pour rester jeune avec une couleur de cheveux exotique pendant si longtemps.

Lorenzo n’avait jamais été si dur et cassant envers ses précédents élèves mais cette fois il avait affaire à une magicienne rebelle qui ne semblait pas avoir trop de remords d’avoir  provoqué la mort  accidentelle de plusieurs fermiers de la région. Puisque cette femme avait agit en apprentie sorcière immature en provoquant une catastrophe, le Lion n’hésiterait pas à utiliser le chantage pour la remettre un peu en place et lui inculquer la notion de prudence quand aux sorts qu’elle lançait probablement avec une insouciance dangereuse qui lui avait valu d’être jugée comme une criminelle.
Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Édéline de Roncenoire
Créature
-

Messages: 160


La pire sorcière de tout les temps.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Décembre 15, 2015, 03:47:33 »

Une déesse pour des idiots, voilà le rôle qu’elle s’était trouvé pour le moment, enfin c’était surtout une façon de ne pas perdre la tête et ça marchait plutôt bien. Gardant la tête plutôt concentrée sur des choses agréables, elle ne perdait plus le fil, sauf celui du temps, mais ça... Elle avait déjà trouvé un moyen de compter le temps qui passe en usant des routines chez les gardes. En tout cas pour le moment elle ne savait pas quoi penser de son nouveau garde, le modèle géant en fourrure, là ! Dévisagée par ce dernier elle craignait le pire, sa poigne devait être bien forte qui plus est. En plus ce type pratiquait une magie étrange et méconnue ou presque de la sorcière, elle y voyait bien quelque chose de vaguement familier dans la contraction du sort, mais difficile de le déterminer mieux que ça. Aussi elle se contenta de l’idée que ce soir un sort pour lire en elle. Bha soit, de toute façon elle n’avait rien à cacher ni à se reprocher. Enfin elle regarda à nouveau le lion quand il reprit la parole, c’est qu’un instant ses yeux s’étaient perdus dans la magie qui traine dans l’air.

La sorcière ne comptait en tout cas pas baisser le regard ni retirer son air méprisant, pour elle tout était simple. Il fallait juste prendre tout cela pour un jeu, ou un entrainement. Oui c’est ça, un camp d’entrainement plutôt pénible, mais d’où elle ressortira plus forte. Car telle était sa politique, ce qui ne la tue pas la rendra plus fort, et elle est du genre plutôt difficile à tuer. Cela était-il dû à sa chance ? Aller savoir. En tout cas il se présentait comme son nouveau professeur, voilà un terme qu’elle n’avait pas entendu depuis un long moment déjà. Il parlait encore de la fois où elle était arrivée ici, ce n’était pourtant qu’un petit accident face à ses débuts... Enfin mieux valait-il ne pas parler du village toujours porté disparu sur Terre de nos jours ? Soupirant à ses dires, elle entendit parler du grimoire, c’est que ce dernier était toujours planqué quelque part... D’ailleurs ce dernier resta planqué à la demande de la sorcière, inutile pour le moment qu’il revienne.

SI en plus on apprenait qu’elle avait donné à son grimoire un semblant de volonté alors là, ce serait la fin pour elle... De son temps c’était déjà interdit, et la méthode étant des plus douteuses mieux valait éviter d’en parler. Soupirante elle n’était pas contre ‘idée d’aller quelque part à pied, elle marchait souvent par-dessus le marché. Enfin s’il voulait croire qu’elle passait son temps à se téléporter c’était son droit légitime. Prise par le bras elle fut alors tirée vers la sortie, elle sentit bien les regards des gardes, mais ne s’en offusqua pas trop. Après tout ça voulait dire qu’elle était désirable, et c’est agréable de l’être pour une sorcière ! Elle préférait cela au mythe de la sorcière décrépie et vielle que l’ont voit de nos jours sur Terre.

- Ha mes cheveux, vous aimez ? C’est pourtant un accident... Une potion de transformation qui a échoué... Enfin moi ça me plait assez.

Mais il semblait s’en ficher, la tirant toujours avec lui, devait-elle expliquer son voyage dans le temps aussi ? Il pouvait le deviner non ? Elle avait foiré un saut vers la terre et s’était retrouvée projetée vers le futur.

- Dites, vous ne pourriez pas me lâcher ? Ça fait un peu mal quand même, puis je sais marcher à mon âge. Et pour votre question oui j’ai fait une petite erreur d’alignement stellaire et j’ai été envoyée dans le futur... Mais je ne connais pas encore de moyen de remonter le temps... Puis la physique semble dire que c’est impossible...
Journalisée
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Décembre 16, 2015, 11:10:24 »

Lorenzo sembla assez satisfait des sortilèges de détection qu’il avait lancé sur sa nouvelle élève, c’était avant tous une mesure de précaution pour éviter que cette dernière décide de se faire la malle une fois qu’ils seraient sur la route mais cela avait aussi pour but de dévoiler les mensonges trop directs de la jeune humaine à son nouveau professeur.  Cette sorciére avait apparemment vécu des tas d’accidents magiques des plus étranges en faisant grands usage de sortilèges dangereux qu’elle ne maitrisait pas et le lion allait devoir enquêter là dessus pour éviter qu’à l’avenir d’autre apprentis sorciers provoquent des catastrophes similaires en Terra.

Le fais que la rousse lui avoue avoir teint ses cheveux à l’aide d’une potion ratée  amusa assez le lion, il y avait certes bien pire comme effet secondaire lorsqu’on ratait une potion de ce type. Cette Edéline semblait des plus insouciante quand aux risques auxquels une sorcière imprudente s’exposait en ratant régulièrement ses potions. La magie offrait un grand pouvoir mais cela impliquait aussi des responsabilités et on risquait bien plus de se blesser en ratant une boule de feu qu’en laissant tomber son épée …

- Le rouge vous va plutôt bien en effet, vous avez très certainement eut de la chance dans votre malheur car il est souvent long et difficile de trouver un moyen d’annuler une transformation accidentelle. Certains mages ont passé des années sous forme animale ou végétal pour avoir raté des potions similaire.


Autant faire rapidement comprendre à cette sorcière qu’elle risquait de reproduire une catastrophe similaire à celle qu’elle avait causé par son manque de contrôle des pouvoir qu’elle invoquait lors d’une téléportation, d’autant que si la guilde avait décidé de lui confié cette demoiselle c’était avant tout pour qu’il la surveille et la motive à devenir raisonnable dans la façon dont elle employait sa magie.  Lorenzo avait fait exprès de trainer sa nouvelle pensionnaire par le bras tant pour intimider que pour découvrir la personnalité de cette dernière.

Lorqu'elle lui demanda poliment s’il pouvait la lâcher avant de reconnaître qu’elle avait bien voyagé dans le temps par accident. Comme la jouvencelle semblait prête à se montre coopérative après son séjour en prison, le Terranide décida d’accéder à sa demande en lui lâchant le bras pour qu’elle se sente plus à l’aise, d’autant que la pauvrette était toujours menottée et entravée par un collier limitant ses pouvoirs.

- Comme c’est gentiment demandé je vais le faire. Je n’étais pas certain que vous soyez  prête à vous tenir tranquille en vous voyant lancer des regards méprisants aux gardes, j’espère que ces gueux ne vous auront pas trop mal nourrie ou esquintée  car nous allons reprendre votre formation  magique une fois que vous serez reposée.

Quant à votre accident temporel nous aurons tous le temps d’en reparler ces prochaines semaines. A ma connaissance plusieurs mages de Terra s’y sont essayé le siècle dernier pour arriver à la conclusion qu’il s’agit d’une magie instable et des plus dangereuses. La plupart n’ont réussi qu’à faire des bonds de quelques semaines dans l’avenir et les autres ont disparu en étant probablement victimes d’accident similaire au votre …


Le lion pensait que les juges de la région avait bien fait de lui confier cette terrienne imprudente qui semblait pas trop furieuse d’avoir à subir une peine disciplinaire visant à la transformer en magicienne raisonnable afin de s’assurer qu’elle ne soit plus un danger ambulant pour les citoyens de Terra. En même temps la pauvre devait se sentir un peu coupable des dégâts qu’elle avait infligés à la région et peut être qu’elle finirait par comprendre que le tribunal avait décidé de l’aider en la condamnant à une peine plutôt légère.

- Etant donné que nous allons passer les deux prochaines années ensemble, je tiens à vous préciser que je sévirais à chaque manque de respect ou tentative de fuite de votre part puisqu’avec moi serez en quelque sorte en liberté surveillée. Cette pénitence est avant tout une chance de vous racheter et un stage de formation magique que la guilde vous offre  alors à vous d’en faire bon usage si vous ne voulez pas retourner définitivement au cachot.
 
Dezopal allait devoir être dur avec cette humaine qui avait après tout causé la mort de plusieurs innocents par son incompétence notoire en matière de téléportation, il fallait sévir avant qu’Edeline devienne incontrôlable et c’était précisément pour cela qu’on avait fait appel à lui pour éduquer cette jeune sorcière irresponsable et insolente.
« Dernière édition: Décembre 16, 2015, 11:34:58 par Lorenzo » Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Édéline de Roncenoire
Créature
-

Messages: 160


La pire sorcière de tout les temps.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Décembre 21, 2015, 01:32:53 »

C’est vrai pourquoi devait-il la tenir ainsi ? Elle pouvait bien marcher seule, et surtout sans se faire tirer par une poigne de fer. C’est qu’à force de la tenir ainsi il allait lui faire des marques sur sa peau si délicate et sensible ! Enfin la bête parla de chance, certainement, mais ça fait partie de ce qu’il faut pour être une bonne sorcière, de la chance. Et entendre parler des autres ne lui fit ni chaud ni froid, déjà car elle n’était pas idiote au point de tenter de se changer en plante. Qui diable pouvait être assez bête pour devenir une plante et se croire capable ensuite de revenir à sa forme d’origine ? C’est tout de même con comme transformation, et puis ça n’impressionnait personne de se changer en végétal. Bref, elle oublia vite fait cette leçon inutile, elle n’était pas le genre à s’essayer à ce genre de choses. Enfin il lui lâcha le bras, elle le fixa alors pour vérifier qu’elle n’avait pas de marque, déçue par le blanc tout de même. Au moins ça partira d’ici peu de temps, c’est ce qu’elle espérait, et sinon elle trouvera bien une formule ou un onguent pour soigner cela. Soupirant doucement, elle regarda vaguement le géant à ses côtés, s’en débarrasser ne serait pas chose aisée.

Enfin elle soupira à nouveau à l’idée d’une formation, elle n’en voulait pas ! Pour rien au monde, déjà car elle avait fini ses études, et puis, car c’était barbant ! Enfin il continua l’inutile leçon de morale qui fila d’une oreille à l’autre sans toucher les pensées de la sorcière. Était-elle censée s’inquiéter pour les autres ? Elle était en vie et ça lui suffisait déjà bien amplement. Enfin pour ce qui était de son ressenti sur les dégâts causés... Il était nul, elle s’en fichait pas mal à vrai dire, l’important pour elle était que son sort avait échoué et elle comptait bien trouver le pourquoi. Sa tête était déjà remplie d’hypothèses maintenant qu’elle pouvait se concentrer sur autre chose que garder son équilibre. Enfin elle eut un tout nouveau soupir exaspéré à l’entendre parler de deux années, elle n’avait pas ce temps à perdre... Ça commençait même de nouveau à l’énerver dans le fond, si ça continuait elle risquait vraiment d’employer sa magie pour le mal.

- Je ne resterai jamais deux ans ici, j’ai mieux à faire et c’est indiscutable.

Dit-elle sèchement alors que les menottes se mirent à afficher des fissures, magie bridée ou pas avec la moindre colère pouvait devenir un danger pour tout le monde. Heureusement rien ne se brisa pour le moment, ni la patience de la sorcière, ni les menottes. Soupirant encore, elle tenta de se calmer un peu, si elle perdait la tête son grimoire finirait par tenter de la libérer, et ce même s’il devrait pour cela raser la moitié de ce monde... D’ailleurs ce dernier observait toujours, depuis un autre plan il attendait son heure, un signe de la sorcière et il reviendra...

- Au fait de quel genre de formation on parle ? Magie noire, magie naturelle, sorcellerie, oniromancie, car je doute d’avoir vraiment besoin de formation... Je n’ai pas fait des années d’études pour rien, moi...
Journalisée
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Décembre 21, 2015, 08:22:17 »

Visible les paroles du Terranide ne semblait pas avoir beaucoup d’effet sur cette sorciére humaine qui semblait se cacher derrière une montagne d’arrogance et d’égoïsme. Non seulement la jeune femme ne semblait avoir aucun remord quand aux dégâts qu’elle avait infligé mais en plus elle semblait trop fière pour admettre qu’elle avait été idiote de se  risquer à explorer une magie temporelle par tâtonnement dangereux et aléatoires. Lorenzo comprenait aisément qu’on ait pu la considérer comme une élève médiocre vu combien cette femme ressemblait à une gamine gâtée croyant n’avoir déjà plus rien à apprendre en magie.

- Voila qui est intéressant, je comprends que vous soyez frustrée d’avoir raté ce sort de magie temporelle et en colère d’avoir été punie comme une vilaine gamine ayant fait une bêtise.  Peut être que si vous m’expliquer pourquoi vous tenez tant à retourner sur Terre à une époque ou on persécutait les sorcières, je comprendrais mieux votre problème et on gagnera du temps à ne pas réviser des sorts que vous connaissez déjà.

Puisque la jeune femme prenait des airs supérieurs pour mieux mettre les pieds aux murs en refusant l’idée qu’on allait lui imposer une formation magique inutile, le lion allait devoir changer de tactique pour tenter de la calmer en faisant mine de vouloir l’aider. Pour réussir à comprendre cette sorcière insolente il lui fallait apprendre ses envies et ses faiblesses afin de la motiver à se montrer coopérative, puisqu’Edéline semblait réticente à toute sorte de formation et autre cours barbant qu’il pourrait lui imposer le lion allait devoir la sonder un peu pour mieux comprendre ce qui ferait plaisir à sa nouvelle élève, laquelle semblait assez prétentieuse dans son genre, une vraie midinette en sommes.

- Tout le monde à besoin d’apprendre même s’il est parfois dur de reconnaitre qu’on a encore besoin d’étudier pour progresser.  Nous allons bientôt arriver chez moi ou vous pourrez prendre un bain et vous allonger sur les coussins, soyez sage et demain je vous montrerais des sorts de magie naturelle.


La voix du lion s’était adoucie, puisque la jeune humaine semblait détester qu’il lui fasse la morale, Lorenzo allait lui donner un aperçu des avantages qu’elle pourrait retirer à rester quelque temps chez lui.  Puisque la demoiselle semblait mécontente d’avoir été enfermée il allait voir pour adoucir un peu ses conditions de séjour tant qu’elle se montrerait un peu coopérative. Dezopal se demandait si certains membres de la guilde avait comploté pour qu’on confie la corvée de s’occuper d’une magicienne immature à lui plutôt qu’à une école de magie qui n en voudrait pas. Si la demoiselle ne prenait pas conscience de ses erreurs il allait devoir la motiver à apprendre par des récompenses en tous genre afin de l’amener à changer un peu.

Après une heure de marche le duo arriva prés d un étang à coté duquel se trouvait un petit manoir à un étage moins impressionnant qu’Aragon, le griffon harnaché qui se reposait sur la pelouze devant l’entrée, la bête au plumage sombre et à la fourrure évoquant un léopard servait visiblement de gardien et de monture au mage qui alla caresser la bête avant d’inviter Edéline à entrer à l’intérieur du bâtiment dont l’intérieur semblait avoir été rénové avec des enchantements.
Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Édéline de Roncenoire
Créature
-

Messages: 160


La pire sorcière de tout les temps.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Décembre 22, 2015, 11:55:13 »

Elle n’avait pas envie d’apprendre beaucoup plus de magie, des années d’études lui suffisaient, et puis techniquement elle était plus vieille que lui, donc il lui devait le respect ! Elle détestait aussi ses fichues menottes qui entravaient sa liberté, elle les avait déjà endommager durant sa colère, mais ça teindrait certainement encore un moment. Et puis fuir une bête comme celle-là n’était certainement pas une bonne idée. Édéline soupira encore, l’écoutant alors dire qu’il la comprenait tout ça, si c’était vraiment le cas il ne poserait pas de question supplémentaire, donc il ne comprenait pas tout ! Et pourquoi diable retourner à cette époque ? Peut-être, car c’est là que vivait sa famille ? Cela dit avec le temps écoulé ils doivent être morts, donc pour les revoirs le mieux était de retourner dans le passé. En plus si elle maitrisait cette magie elle pourrait certainement sauver sa famille !

- Car j’ai une famille là-bas !

Elle haussa les épaules, si le lion ne comprenait pas les liens familiaux alors il n’était même plus digne de lui parler. Après tout quel mal y avait-il à vouloir sauver sa famille ? Elle n’aimait pas le lion, encore moins ses questions, mais pour le moment elle n’avait d’autre choix que d’y répondre docilement. Mais rien ne l’obligeait à être très précise.

- Vous n’avez pas l’air de saisir alors je vais vous le dire clairement... Je ne veux pas de nouveaux profs, il y a bien assez de savoir dans les grimoires de par le monde et bien assez d’esprits pour répondre à mes questions...

C’est vrai qu’elle était plutôt du genre autodidacte, et inutile de dire que l’idée d’un bain lui sembla étrange, c’était quoi au juste, ça ? À moins qu’il ne parle de ces bacs remplis d’eau tiède où les gens se lavent ? C’est sur que pour elle qui se lavait presque exclusivement à la rivière cela ressemblait à un présent des dieux. Mais bon, elle ne croyait déjà plus vraiment en un unique dieu... Après tout c’est pour ce dieu que sa famille est morte, si elle pouvait au moins changer ce détail de l’histoire... Finalement elle marcha encore et encore sans trop fatiguer, heureusement qu’elle était habituée à voyager à pied et qu’elle avait de bonnes bottes.

- Ohhh, un griffon !

Il aurait fallu une laisse ou une poigne de fer pour la retenir, à peine avait-elle vu l’animal qu’elle était partie comme une fusée. Observant la bête de près, mais jamais à portée de griffe elle ne parla vec son grimoire lui disant de prendre les notes. Rapidement l’artefact étrange sembla noter des choses avant de se refermer et venir s’attacher à la ceinture de la sorcière. Le tout sans que ce soit la magie de la sorcière qui soit utilisée... Enfin elle vit le gros chat caresser la bête et resta en retrait avant de finalement le suivre à l’intérieur.

- Au moins vous avez un chouette familier. Moi, je n’ai jamais réussi à en invoquer, enfin faudrait un jour que je commence par faire le rituel d’invocation aussi...

Elle était fainéante c’était effroyable, un grimoire qui lançait des sorts à sa place, une grande tendance à ne rien faire... Sauf étudier, elle adorait lire des grimoires et en apprendre plus sur la magie. Par contre les profs et l’eux examens ce n’était vraiment pas son truc à elle. Déjà, car avec ses gaffes ça finit souvent mal, et puis, car sous la pression elle n’arrive pas à rester très concentrée... D’où sa malédiction actuelle...

- Et pour votre question à venir, oui j’ai déjà raté un tel rituel d’invocation en voulant invoquer une succube...

Rien de grave, sauf quand on sait que les succubes aiment à profiter de ceux qui les invoquent par mégarde... D’ailleurs Édeline était plutôt contente de ce collier pour le moment, plus de magie, plus de petits soucis avec son corps...
Journalisée
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Décembre 23, 2015, 12:51:59 »

Le lion semblait avoir tant bien que mal réussi à calmer un peu la jeune humaine en la poussant à lui expliquer ses motivations. Cette sorcière imprudente serait donc une victime séparée de sa famille et de son monde qu’elle voulait à tout prix retrouver et même si les chances qu’elle réussisse à remonter le temps étaient infimes, la demoiselle semblait trop tétue pour abandonner, un bon point pour elle.

-   Cela peut effectivement être très pénible d’être séparé de ses proches, certaines personnes culpabilisent aussi sur leurs erreurs passées et au final tout le monde rêve de remonter le temps à un moment ou un autre. Nous pouvons supposer que certains dieux arrivent à le faire mais qu’ils se gardent bien de le dire et feront tout pour empêcher les démons et les mortels d’accéder à ce genre de pouvoir surnaturel. Une solution possible à votre problème serait que vous arriviez à convaincre un dieu de vous aider mais le prix à payer sera surement élevé.

Dézopal s en voulait un peu de tenter de décourager cette sorciére visiblement désespérée de ne pas pouvoir rentrer chez elle mais d’un autre côté si cette    quête amenait la jeune femme à devenir un danger public  et quand bien même cette effronté réussirait à trouver le bon sort d une magie inconnue lui permettant de rentrer chez elle, cela serait loin d’être la fin de ses problèmes puisqu’une humaine capable de remonter le temps serait surement perçue comme une menace potentielle par les divinités de Terra.

La réaction d’Edéline en voyant le griffon amusa beaucoup le lion et le confirma dans l’idée que la jeune sorciére était décidément une gamine irresponsable et paresseuse voulant asservir des créatures d’autre plan juste parce qu’elle devait trouver ça cool d’avoir un tas de familier pour la servir sans trop se soucier des conséquences et des responsabilités qu’il y avait à s’occuper d’une créature invoquée. Mieux valait effectivement qu’elle soit trop fainéante pour tenter.

-   Hum ce n’est pas vraiment un familier que j’aurai invoqué depuis un autre plan, on trouve des griffons dans les montagnes de Terra, il faut juste en prendre un jeune et le dresser pour qu il devienne votre allié. Quand aux démons il est assez difficile et risqué d’en invoquer, en plus ils font de mauvais familier car ce sont de fourbes créatures toujours à râler et à obéir comme ça les arrangent aux ordres de leur invocateurs. Je présume que vous avez été bien punie par cette succube ou le démon qui est arrivé à sa place.

Ce n’était un secret pour personne que les magiciennes imprudentes qui rataient leurs sorts d’invocation devenaient les jouets sexuels des démons et autres créatures qu’elles tentaient d’asservir,  le terranide avait fait exprès de le souligner pour faire rougir sa nouvelle élève, laquelle avait déjà la réputation d’être délurée auprès des gardes de la prison qui s’était bien venté de l’avoir troussé auprès de Lorenzo. Sans doute qu’ils étaient un peu jaloux à l’idée que ce serait désormais le lion qui pourrait s’amuser avec une sorcière nymphomane et il était probable que la rousse tente de lui faire du charme à un moment ou un autre pour tenter de la convaincre de la laisser partir.

Tandis qu’ils entraient dans le hall du manoir, le mage remarqua que le grimoire de la sorcière avait réapparu à la ceinture de cette dernière sans qu’Edéline ait fait mine de l’invoquer, elle avait probablement du l’appeler mentalement mais c’était assez stupide de la faire en présence de son nouveau professeur. Lequel remarqua vite la magie dégagée par le livre qui semblait se contenter de prendre des notes pour le moment, sans tenter de libérer sa maitresse de ses entraves.

-   Voila qui est intéressant, votre grimoire semble être revenu d un autre plan sans que vous ayez eut besoin de lancer un sort pour l’invoquer, auriez vous trouvé un enchantement qui vous permettrait de l’appeler mentalement des fois ? Allons en discuter dans le salon, je vais déjà vous enlever ces menottes inutiles. Le collier et les défenses magiques de ma demeure suffiront amplement à vous empêcher de faire des bêtises.

A croire que le lion avait un peu pitié du malheur de sa nouvelle élève pour lui enlever ses chaines et la prévenir avant qu’elle se prenne une baffe magique pour avoir tenté de lancer un sort  à l’intérieur du manoir qui était évidement plein d’enchantements pour éloigner les gêneurs. L’endroit était confortable et affichait une décoration dans un style médiéval.

Une fois qu’ils furent tranquillement installé dans les sofas du salon, un élémentaire d’eau servant de valet au mage arriva avec des plateaux chargé de boisson et des nourritures en tous genre.  Puisque sa nouvelle élève semblait surtout impressionnée par les familiers, Lorenzo avait fait exprès de faire venir celui-ci pour en mettre plein la vue à sa pensionnaire  afin qu’elle le respecte un peu plus.
« Dernière édition: Décembre 23, 2015, 12:57:30 par Lorenzo » Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Édéline de Roncenoire
Créature
-

Messages: 160


La pire sorcière de tout les temps.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Décembre 23, 2015, 09:17:10 »

Remonter le temps semblait impossible, mais elle y arriverait, d’une façon où d’une autre elle y arrivera, et même si pour cela elle doit détruire tout l’univers tel qu’il existe. Mais bon pour le moment elle avait d’autres choses à penser, comme trouver un moyen de réduire sa fichue sentence pour rentrer chez elle au plus tôt. Écoutant alors encore son bourreau, elle l’entendit confirmer le côté pénible de son passé. Il disait que les dieux le pouvaient, mais que rien d’autre ne semblait pouvoir le faire, ce qui selon elle était faux. Elle y arriverait, tout était question de formule et de rituel, même si pour le moment elle n’y était pas arrivée. Enfin l’idée d’appeler un dieu à son aide semblait clairement hors de question, déjà car elle derniers dieux dont elle a entendu parler à ordonner une chasse aux sorcières dans son monde. Alors pourquoi diable se fatiguerait-elle à aller lui demander un coup de main ? Quant à la déité des sorcières, elle n’avait pas ce genre de pouvoirs sinon elle l’aurait déjà aidée depuis un moment. Bref, elle soupira de nouveau, qu’importe les soucis elle y arrivera. Mais pour le moment elle devait encore acquérir du savoir, la science de cette terre moderne était plutôt intéressante, ils avaient déjà dû étudier le temps, et sans doute pourraient-ils l’aider. Leur chimie était par exemple un art très intéressant pour la sorcière.

Enfin elle entendit encore parler du familier, évidement qu’il n’allait pas invoquer une succube, avec sa taille il la plierait sans doute en deux ! Et puis franchement quelle succube irait avec un lion sauvage comme lui ? Elle doutait un peu d’en voir une accepter son invocation. Il marquait un point sur les démons, mais dans le fond elle le savait déjà, entendant parler de punition, elle rosit un peu et se contenta d’un petit hochement de tête. De toute façon il le saura bien assez vite s’il la laisse seulement user de sa magie. Ce qui ne semblait pas être prévu pour le moment et tant mieux. Mais son rougissement fut de bien courte durée, déjà elle revenait sur terre pour penser à la suite, elle n’avait pas le temps ni le luxe de se laisser à aller dans des pensées impures. Quoique la pureté dans son cas était différente de la moyenne certainement, mais elle n’avait pas besoin de le raconter.

D’ailleurs elle attendait clairement de savoir ce qu’elle pourrait apprendre d’utile par ici, d’ailleurs son livre attira le regard du magicien, n’avait-il jamais vu de grimoire avant cela ? Il semblait presque surgi du comportement de son grimoire, il est vrai qu’elle n’avait vu aucun magicien en utiliser de similaires sur terre aujourd’hui. Et elle n’avait pas entendu dire que ce monde maitrisait ce genre de magie non plus. Les personnalités artificielles étaient visiblement ici une chose inconnue, peut-être bannie aller savoir. Enfin son grimoire en lui-même n’était pas dangereux, juste rempli de rituels et sorts plus dangereux les uns que les autres.... Entendant parler desm, menottes elle sembla soulagée, le suivant alors vers le salon, elle sentit les chaines partir.

- Mieux, j’ai presque des marques au poignet avec ces trucs...

Oui c’était ce qui l’iquiettait le plus en ce moment, ça et la curiosité vis-à-vis de son grimoire magique. Enfin elle s’installa doucement et reçue un verre d’eau, la nourriture ne l’inspirait pas vraiment pour le moment. Il faut dire qu’elle mangeait déjà peu de bases, et en prison on l’avait bien assez fait manger... Accommodé à la sauce préférée des geôliers bien sûr... Mais elle n’allait pas faire la difficile. Observant l’élémental elle, ne sembla cependant pas voir là un familier, mais une invocation rien de plus.

- C’est une invocation pratique qu’un élémental. Et pour mon grimoire ce n’est pas vraiment un enchantement, disons que depuis la malédiction de la succube j’ai du... improviser et faire de nouvelle recherche dans le domaine de l’intelligence artificielle... Pour faire simple, j’ai cru lire que ça se nommait technomancie dans votre monde, du moins un livre sur terre employait ce terme et ça me semble le bon.

Elle fit venir le grimoire dans sa main, ouvert il tourna encore quelque page avant de se refermer de lui-même.

- Son transplannage est une mesure de protection, au cas où il m’arriverait quelque chose, pour éviter qu’il ne tombe entre de mauvaises mains...

Et le livre disparut alors à nouveau, pourtant elle n’avait usé de nulle magie, mais le grimoire lui avait bel et bien lancé un sort avant de disparaitre, celui qui le fit disparaitre. Uen magie étrange, loin de la sorcellerie classique pratiquée à l’époque de la sorcière. Mais aussi loin de la magie de Terra et de la Terre. Difficile, même, de penser que cela soit une magie d’un de ses deux mondes, en un sens qu’est-ce qui garantissait que la sorcière ne venait par d’une autre dimension ?

- Je n’ai pas l’intention d’user de magie pour le moment, mais j’ai hâte d’apprendre la magie de ce monde, on commence par quoi d’ailleurs ? Les potions, les philtres, les rituels d’invocations ?
Journalisée
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Décembre 28, 2015, 10:16:34 »

Devoir se charger de la rééducation d'une sorcière imprudente provenant d’un autre plan était assez intéressant pour Lorenzo, d’autant que la demoiselle avait l’air d’être assez délurée sur les bords pour s’être amusée à invoquer une succube, démon de la luxure par excellence, servant surtout de divertissement aux mages pervers. Sous ses airs de fille égoïste et prétentieuse, sa nouvelle pensionnaire sembla assez gênée d’avouer qu’elle se reposait surtout sur l’intelligence artificielle de son grimoire depuis que la démone lui avait lancé une malédiction avec des effets probablement érotiques et gênants pour une jolie magicienne. Voila qui était plutôt cocasse et lui donnerait du pouvoir supplémentaire sur sa nouvelle élève.

- Hum vous auriez donc doté votre livre de la capacité de lancer lui-même un sort pour qu’il le fasse à votre place depuis qu’une démone vous aurait lancé un maléfice pervers du genre à vous mettre en bikini chaque fois que vous utiliser votre magie, c’est bien cela ?

Difficile de rester professionnel lorsqu’une ravissante humaine que des geôliers lubriques avait affabulé d’une tenue provocante lui faisait ce genre de révélation salace et le mage se demandait si cette Edéline disait la vérité ou si elle était  vraiment une délurée faisant exprès de lui raconter une histoire de succube pour le provoquer. Bon en l’occurrence c’était surtout lui qui essayait de la chauffer un peu pour voir s’il pourrait utiliser sa gène comme moyen de pression pour la motiver à se montrer coopérative lors de sa formation imposée par le tribunal. Comme la jeune fille avait déclaré qu’elle ne voulait pas rester deux ans à suivre une nouvelle formation magique, Lorenzo allait s’employer à trouver un moyen pour la motiver à rester.

- Voila qui est intéressant, la technomancie était une vieille magie principalement employée par les nains de Terra qui se sont spécialisé dans la création de Golems et autres automates visant à protéger leurs mines des gobelins et autre gêneurs. Vous me semblez utiliser plusieurs variantes de sorcellerie assez différentes de celle employée par l’école de ce monde ou vous auriez séjourné il y a des siècles. Auriez vous combiné certains sorts avec de la magie Terrienne ?


La magie employée par son invitée semblait différente de la sorcellerie terranide par le fait que l’humaine semblait avoir appris des éléments de technomancie sur son plan d’origine et le lion était assez surpris que l’ancienne prisonnière se montre finalement pressée qu’il lui enseigne des mélanges de potions propre aux mages du Nexus, vu comme elle avait semblé réticente au fait d’avoir un nouveau professeur. A croire qu’elle était curieuse de découvrir de nouveaux sorts qui lui permettraient peut être de retrouver sa famille un jour.

- Nous allons commencer par les potions et la création d’objet magique qui sont des choses que je pratiques régulièrement, j’ai quelques pirates gobelins et autres kobold prisonniers dans la cave pour tester vos créations, ces nuisibles ne manqueront à personne s’ils se retrouvent avec des mutations.

Sur ces bonnes paroles le lion invita Edéline à le suivre jusqu’à son laboratoire installé dans les sous sol du manoir, on y trouvait toutes sortent d’étagères pleine d’ingrédients mais très peu de potions terminée et d’objets magiques au cas un des sujets d’expérience enfermé dans des cages parviendrait à se libérer pour semer la pagaille dans la cave de Dezopal. Les peaux-vertes s’agitèrent en voyant leur tortionnaire arriver et lancèrent des commentaires salaces sur la nouvelle assistante de Lorenzo, lequel les fit taire en rugissant comme s’il allait de nouveau les électrocuter avec un sort. C’était vraiment amusant pour lui de terroriser ces minables et le terranide ne se privait pas de le faire régulièrement après tous il était un prédateur naturel.
« Dernière édition: Décembre 28, 2015, 10:27:39 par Lorenzo » Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Édéline de Roncenoire
Créature
-

Messages: 160


La pire sorcière de tout les temps.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Décembre 29, 2015, 06:27:06 »

Sa tenue était vraiment ennuyante, elle voudrait bien remettre ses habits, mais pour le moment ce n’était pas possible. L’écoutant encore, elle hocha la tête pour le livre, avant de corriger ce qui était en partie faux :

- Il ne lance pas à ma place, il lance des sorts tout seuls, bien sûr j’ai fourni l’énergie au départ, mais maintenant il se charge tout seul. Et non je ne me mets pas en bibi... je ne sais quoi pour lancer des sorts !

C’est vrai, en plus elle ignorait ce qu’était un bikini, car cette invention est arrivée des siècles après son existence sur terre, le terme lui était donc inconnu. Elle n’appréciait pas sa remarque, en plus elle était à peu près certaine que ladite tenue était certainement lubrique à souhait, ce qui n’était pas du tout son genre. Ici c’était un cas de force majeure, elle n’avait même pas choisir de porter cette robe blanche trop légère pour elle. Enfin revint le posage sur la magie un peu spéciale dont elle avait entendu parler. Les golems ça elle connaissait, automate par contre ça ne ressemblait à presque rien de ce qu’elle connaît, sauf quelque chose en grec... Mais c’est tellement vieux, c’était au début de ses études elle ne se rappelait pas de toute l’histoire. Il parlait aussi de nains, mais elle n’en avait jamais croisé, quelques gobelins oui, un roc une fois, mais hormis cela...

- Je ne comprends pas votre idée, je suis une sorcière, je crée tout le temps des sorts pour résoudre mes problèmes.. La base de notre magie, c’est justement de savoir improviser, pas d’oeil de grenouille, alors on prend un oeil proche, de triton par exemple.

Elle ignorait même si le monde où elle avait étudié était bel et bien Terra, d’ailleurs venait-elle seulement de la Terre dont il lui parlait ? Son dernier voyage là-bas lui avait laissé comprendre qu’il y avait tout de même quelques différences notables dans l’histoire de son monde et cette Terre. Bien qu’en réalité ces différences soient infimes.

- Cela dit j’ai effectivement appris la magie des nécromanciens durant un séjour dans les terres sombres... Pas la plus gaie des magies que j’ai apprises je dois avouer.

Enfin elle soupira tristement et hocha ensuite la tête disant qu’elle serait ravie de voir comment marchent ses potions par ici.

- Mais avant...

Il ne cessait pas de la reluquer ! C’était vraiment gênant à force, si, bien qu’elle en eut sa dose, fallait vraiment qu’il apprenne à se tenir ce gars ! Observant son grimoire, elle claqua des doigts pour le faire rappliquer dans la paume de sa main droite, les pages tournèrent et finalement elle le fit s’arrêter sur une page qui semblait prise au hasard. Là le livre brilla et rapidement elle vit ses habits briller avant de changer pour redevenir sa tenue de voyage complète. Soupirant alors de satisfaction, elle laissa le livre se refermer et voler autour d’elle. Son sceptre en main, elle le fixa, se demandant pourquoi il la regardait aussi étrangement :

- Quoi ? Vous ne pensiez tout de même pas que je comptais rester avec cette tenue de prisonnière bien longtemps ? Eh oui j’ai je genre de sorts en réserve dans mon grimoire, c’est rudement pratique, vous savez !

Enfin dans le laboratoire elle regarda un peu partout, rapidement émerveillée par les étiquettes sur les bocaux, puis dégoutée par les prisonniers elle lui demanda quel genre de potion il voulait qu’elle prépare au juste ?

- Non, car j’ai bien des centaines de recettes, mais si je n’ai pas de direction à prendre je ne vais certainement pas faire la bonne...

D’ailleurs elle avait encore user de la magie de son grimoire plutôt que la sienne, c’était comme une seconde nature chez elle, combien de sorts avait-elle stocké dans cet artéfact au juste ? Et de combien de magie disposait-il ainsi au fond de lui ? Plus important, d’où diable reprenait-il sa magie si ce n’était pas dans la magicienne qui était sa propriétaire légitime ?
Journalisée
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Janvier 03, 2016, 10:40:09 »

Le mage terranide ne tarda pas à étre abasourdi par les déclarations de sa nouvelle élève qui lui avoua  avec nonchalance qu’elle se contentait de regarder son livre magique lancer des sortilèges depuis qu’elle avait été maudite par la succube. Tout cela ressemblait plus à une excuse d’une magicienne faignante à un niveau extrême, au point qu’elle avait pratiquement arrêté de lancer des sorts par elle-même pour les stocker dans un livre qui s en chargerait à sa place. Une pratique mal vue par les magiciens de Terra qui travaillaient durs pour améliorer leur talents arcaniques, sans parler des nombreux risques qu’il y avait à confier ses pouvoirs à un artefact comme l’avait fait Edéline.

-Cela ne va pas du tout jeune fille ! Non seulement vous  avez la paresse de vous reposer sur votre grimoire enchanté mais en plus vous semblez avoir donné une personnalité à un artefact pour qu’il soit indépendant et recharge son énergie on ne sait comment. C’est de la paresse et de l’inconscience pure, pas étonnant que vous ayez eut un accident avec une telle négligence ...

Décidément cette humaine ne prenait pas du tout sa condamnation au sérieux et semblait bien plus se préoccuper du fait que Lorenzo pouvait reluquer a son aise ses courbes généreuses que de son manque de contrôle magique qui  avait tué des innocents. La fine robe que les geôliers lui avait donnés mettait bien en valeur les courbes féminines de la sorcière qui finit par recourir à son grimoire pour modifier sa tenue avec une insolence qui stupéfia le lion, on aurait vraiment dit qu’elle faisait exprès de provoquer son nouveau professeur pour tester les limites de sa nouvelle liberté surveillée.

Le lion fini par réprimander l’insolente demoiselle quand elle osa en rajouter en se vantant d’avoir aussi une garde robe à portée de main avec tous les sorts qu’elle avait inscrit dans son livre. Il était un peu surpris qu’elle se soit sentie gênée qu’il la reluque à croire qu’elle était moins perverse que les gardes l’avait prétendu, ces humains étaient décidément des vantards aimant abuser de jeunes filles sans défenses puisqu’ils considéraient les femelles terranides comme de stupides peluches juste bonne à leur servir de jouet sexuel.   

- Vous auriez franchement pu me prévenir avant de lancer un sort dans ma maison,  en Terra c’est assez irrespectueux envers celui qui vous accueil, surtout que vous êtes ici en mesure judiciaire. Je ne veux plus vous voir utiliser votre grimoire sans ma permission ou je punirais comme une sale gamine, c’est bien clair ?

Le terranide allait devoir se montrer sévère envers cette  fille rebelle et paresseuse, il n’avait pas trop la manière qu’elle avait de soupirer comme s’il l’ennuyait à lui poser des questions sur sa magie. Seule la perspective d’apprendre de nouvelles potions semblait motiver un peu la terrienne qui semblait obéir de mauvaise grâce, elle lui avait franchement avoué qu’elle n’aimait pas les professeurs et les contraintes de l’école raison de plus pour ne pas être tendre avec cette petite sotte qui  semblait un peu trop sure d’elle.

-Il y a des carnets de recettes dans les tiroirs des tables du fond,  nous allons commencer par des potions de résistance au feu et à la foudre et si vous travailler bien demain je vous montrerais comment enchanter des cristaux pour en faire des lampes magiques.

Sur ces bonnes paroles Lorenzo invita sa pensionnaire à s’asseoir à une table de travail et commença à lui présenter son matériel d’alchimie et certains ingrédients locaux afin d’attirer l’attention de l’humaine qui semblait maussade qu’il l ait gondée après l’avoir reluquée pour l’humilier. C’était peut être injuste mais elle était une condamnée en mesure disciplinaire  et il allait devoir être strict avec cette faignante pour lui faire perdre ses mauvaises habitudes afin qu’elle recommence à travailler ses sorts sans l aide du grimoire.
Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Édéline de Roncenoire
Créature
-

Messages: 160


La pire sorcière de tout les temps.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Janvier 07, 2016, 09:23:23 »

Mais cette créature la prenait pour quoi au juste, une sorcière de pacotille ? Bien sûr qu’elle savait contrôler son grimoire, en fait ce dernier se régulait très bien tout seul. Et puis il fallait bien qu’elle n’invente une solution à sa petite malédiction de rien du tout. En tout cas il pouvait critiquer autant qu’il le voulait, ça sentait plus la jalousie qu’autre chose, où alors les siens ne voyaient pas l’intérêt d’un tel outil ? Peut-être qu’ils étaient plus primitifs en terme de magie qu’elle ne le pensait. En un sens elle n’était toujours pas certaine d’être chez elle ni sur la bonne terre, encore moins sur Terra. Et si elle s’était plantée de dimension ? Comment savoir si elle est sur la bonne ? En tout cas sa tenue en place elle se sentit bien plus à l’aise, c’est qu’il fallait se mettre au travail, alors autant le faire en de bonnes conditions. Et comme prévu elle droit à un sermon assez idiots, comme si user de la magie chez un mage pouvait être mal vu. Elle le fixa un sourcil levé quand il sembla lui donner un ordre, pensait-il vraiment qu’elle allait user de sa magie juste pour qu’il ait le plaisir de la reluquer ? Car elle voyait clair dans son jeu, la faire user de ses pouvoirs pour ensuite déguster le résultat de la malédiction de la succube.

- Je n’utilise pas mon grimoire, il répond juste à mon attente, rien de plus. Vous savez il n’y a pas de... comment dire cela... De commutateur si vous voyez de quoi je parle, c’est un grimoire animé en quelque sorte.

Elle ne pouvait faire plus Clair, les mots simples lui manquaient pour ne pas rentrer dans la technique de son grimoire qui ne touchait clairement plus beaucoup à la sorcellerie. Il n’était en rien envoûté, ni maudit, ni possédé, non rien de cela... C’était une forme de magie bien plus complexe qui demandait une compréhension très avancée du tissu de la magie. Et il fallait aussi des notions de programmations similaires à celle des ritualistes pour accomplir tout cela, chose qui était étrangement parmi les compétences de notre sorcière. Enfin il parla des tiroirs, et satisfaite elle voulut s’y rendre, mais déjà il ala faisait s’asseoir.

- Des cristaux en lampe ? C’est un peu con ça non ? J’veux dire on peut y graver toutes sortes de sorts, alors pourquoi y inscrire un sort de lumière ?

Elle disait juste, dans son monde en tout cas, chez elle les cristaux, surtout purs, servaient à créer des gemmes magiques puissantes. Mais c’est également souvent dans ce genre de gemmes que l’on gravait la suite de sorts nécessaire à un outil tel que son grimoire. Mais bon, rapidement elle fut prise d’attention par les aliments, enfin, les ingrédients plutôt. Bien que certains semblaient plus que comestibles, cela dit des potions de résistances au feu, pourquoi faire ? La foudre, encore elle y trouvait une vague utilité, en tout cas sur Terre.

- Bon soit, allons-y pour les potions, même si je trouve que des barrières élémentales sont plus appropriées pour ce genre de résistance...

En fait l’art des potions était acquis pour elle, si bien que la recette lui sembla bien inutile. Mais bon, motivée au moins partiellement elle écouta à moitié les instructions, car oui elle savait très bien faire ce genre de potions et la plupart des ingrédients bien que différents de par leurs noms, ne lui étaient pas inconnus.

- Vous avez déjà entendu parler de la technomancie ? Enfin j’en doute sinon vous sauriez comment marche mon grimoire à vrai dire... Mais bref, l’idée c’est que j’étudie cette magie depuis un moment déjà, et oui pour votre question intérieure c’est bel et bien à cause de ma malédiction... C’est plus commode quand une autre source lance des sorts pour moi, il reste bien sûr le souci de la recharge...

Elle soupira doucement, la potion avançait à son petit rythme, c’est que ces vieilles choses prenaient du temps, et, même si elle faisait de tête la recette sans faire pour autant d’erreur, c’était lent. Elle avait donc bel et bien le temps de déblatérer sur un autre sujet, comme celui qui expliquait pourquoi diable elle avait un tel grimoire en sa possession. Bien sûr il fallait aussi que son interlocuteur sache ce qu’est la magie dont elle parle, et ça ce n’était certainement pas Gagné. En tout cas jusqu’ici elle n’avait trouvé aucune personne vraiment au courant de cette magie. En même temps la terre ne regorge pas de magicien, et leur grimoire est plutôt bancal... Quand ils ne sont pas tout simplement faux.
Journalisée
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Janvier 11, 2016, 06:20:49 »

Décidément cette humaine mettait de la mauvaise volonté à obéir à son nouveau geôlier, responsable de sa pénitence et semblait être un aimant à problème pour lui avouer ainsi ne plus trop oser lancer de sort part elle-même depuis sa rencontre avec une démone qu’elle n’avait visiblement pas réussi à contrôler l invocation. En dépit de tous ses tracas sa nouvelle élève semblait avoir trop de fierté pour reconnaitre qu’elle avait besoin d’aide pour régler ses problèmes, à la place elle lui posait des questions et remettait en cause l’utilité des taches qu’il lui confiait. Comme si elle ne voulait pas reconnaitre ses fautes et estimait idiot d’avoir de nouveau un professeur pour la reprendre en main.

- Je vois ce genre d’objet magique intelligent est assez rare dans ce monde et souvent originaire d autre plans, la plupart des mages se méfient car ils ne font pas toujours ce que demande leur propriétaire. Si c’est bien ce grimoire qui est à l’origine de votre téléportation ratée, il y a de quoi se méfier un peu vous ne trouver pas ?

Vu comme le fameux artefact ne semblait pas avoir protégé la jeune femme lorsqu’elle avait été arrêtée puis jeté dans une prison pleine de gardiens lubriques, le lion pouvait se poser des questions sur la fiabilité de cet objet auquel la jeune Edéline semblait vouer une confiance aveugle. Peut être qu’il aurait aussi à aider la jeune femme à enlever la malédiction perverse qui la dissuadait d’utiliser ses propres sorts à la place du grimoire alors que la sorcière se reposait sur la facilité qu il lui procurait sans trop penser aux conséquences.

-Pas vraiment, nous utilisons des cristaux courants et de trop petite taille pour en faire des gemmes susceptibles de contenir des sorts puissants. Quand aux potions, elles sont surtout demandée par des soldats et des aventuriers n’ayant aucune connaissance magique pour lancer des barrières ou autre sort de protection.

Bien sur le terranide lui confiait des taches simples pour commencer, histoire de tester un peu la patience de cette demoiselle arrogante, bien qu’il lui ait déjà répondu en quoi consistait la technomancie utilisée par les nains de Terra pour animer des golem et autre machine à vapeur renforcées par des enchantements.

Lorenzo n’avait pas vraiment connaissance de la manière dont cette femme avait trouvé ce grimoire mais il pensait à un accident involontaire comme pour le voyage temporel dans le furtur que la demoiselle avait déclenché par erreur.
Après s’être plainte un moment du travail qu’il lui confiait, l’humaine se mit enfin au travail et mélangeant les ingrédients nécessaire aux potions qu’il lui avait demandé de fabriquer sans pour autant cesser de lui poser des questions comme si elle s’ennuyait un peu de devoir à travailler sans le soutient du grimoire qu’il lui avait interdit d employer, estimant qu’elle continuerait de provoquer des catastrophes en se reposant trop sur cet artefact étrange.

- Hum votre version de la téchnomancie semble bien différente de celle utilisée par les nains de ce monde pour faire marcher des créatures mécaniques et je ne pense pas pouvoir vous aider sur ce point. Quand à votre malédiction, avez-vous tenté de faire des recherche pour retrouver la succube qui vous la infligé afin de la forcer à vous l’enlever ?

Comme la malédiction semblait être à l’origine des bétises de la sorcière et le problème le plus facile à résoudre de cette dernière, le lion allait se pencher sur la question. Plus pour montrer à cette petite peste qu’il pouvait l’aider qu’autre chose comme cette dernière semblait ne pas croire en l’utilité de son séjour chez lui.
Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !

Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox