banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 4 5 [6] 7
  Imprimer  
Auteur Sujet: [Fin] Un mariage à Edoras [PV Shunya]  (Lu 10022 fois)
Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 236



Voir le profil
Fiche
« Répondre #75 le: Août 11, 2016, 09:50:21 »

Ces statues n’étaient pas que de simples statues. Shunya en avait maintenant la conviction. Cependant, apprendre qu’Hinata n’avait rien vu la troubla un peu. Était-ce elle qui avait imaginé des scènes inexistantes ? Non... Elle ne pouvait pas avoir imaginé la Première en train de... En songeant à ce que la Fondatrice avait fait, Shunya se mit à rougir, tout en se disant que ça n’avait rien de répréhensible. Les Edorassiens idolâtraient Elisa Kaguya, lui donnant presque un statut de sainte, comme une sorte de kami qui veillerait sur Edoras... Mais, à la base, elle était une humaine, comme Shunya ou Hinata, une femme qui avait fondé Edoras avec une volonté progressiste par rapport à Tekhos, en autorisant une Reine à se marier avec un homme. Son héritage politique était largement débattu entre ceux qui estimaient qu’Edoras n’avait pas suivi la voie d’Elisa en mettant fin aux discriminations sexuelles, et ceux qui considéraient qu’elle n’avait jamais voulu donner aux hommes le même statut que les femmes.

Hinata proposa d’en parler à Raku quand le spectre de la Reine reviendrait les voir, tout en lui demandant si elle avait vu des choses inspirantes. Cette question ramena Shunya à la réalité, et elle rougit de plus bel. Elle voyait le sourire mielleux d’Hinata, et cette lueur dans ses yeux... Une lueur malicieuse, amusée, mais malgré tout bienveillante, qui lui rappelait les visions qu’elle avait eu. Que ce soit Raku couchant avec Elmyra, ou Elisa besognant Alessandra, elles partageaient toutes ce même regard.

« Oh, je... Euh... »

Shunya ferma les yeux, et se pinça les lèvres. Difficile de fuir, car, dès qu’elle rouvrait les yeux, elle voyait ce regard intense, pleine d’énergie, qui semblait vibrer de bonheur... Et, même quand elle les fermait, elle voyait ce regard la poursuivre. Comment mentir à une telle femme ? Et puis, elle l’avait appelé « Shunya-nya »... Alors, la guérisseuse se racla la gorge, et posa ses mains sur les épaules de sa femme, les caressant doucement, tout en lui souriant.

« Eh bien, hum... Il y a... Il y a cette scène... »

Elle se pinça les lèvres, déglutissant lentement, avant de lui parler de sa vision :

« J’ai vu Elisa, Hinata... Pas ici, mais dans une chambre du Temple. Et elle... Elle prenait Alessandra par l’arrière... Elles avaient l’air... Si heureuses ! »

Shunya rougit encore, mais le fait de commencer à parler permit de lui délier la langue, et de poursuivre les explications :

« Elle la prenait debout, par l’arrière... J’ai trouvé ça... »

La guérisseuse se racla encore la gorge, se mordillant les lèvres.

« Magnifique... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 664


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #76 le: Août 12, 2016, 08:22:22 »

Cette histoire de vision troublait un peu Hinata mais juste car elle s'en faisait pour sa femme. Rien de grave cela dit, juste Shunya qui profitait de belles visions et non Hinata. Peut-être que sa marque magique la rendait plus respective aux diverses histoires d'amour historique dans la demeure des Kaguya ? C'est que Shunya en était une à présent. Mais Raku pourra régler cela plus tard, pour le moment, la jeune reine se demandait bien si cette histoire de vision n'avait pas inspiré sa femme ? À faire certaines choses en plus ? Un peu hésitante, Hinata ne la brusquait pas, elle caressait doucement son corps en la regardant avec amour, se demandant bien quelle vision avait troublé sa femme ? Une scène concernant le couple d'Edoras, celles sans qui Edoras n'aurait jamais vu le jour, Elisa et sa femme Alessandra. La jeune reine fut un peu surprise, au point de lever un peu ses sourcils.

« Oh ? Je ne voulais pas proposer pour ne pas aller trop vite mais si ce genre de pratique te tente, nous pouvons essayer. »

Hinata prévoyait le même cadeau inversé pour sa femme. Hinata goûtait à bien des premières fois de sa femme mais cette dernière en avait très peu. Voilà, une de ses premières fois est la sodomie, elle l'a déjà fait en tant que futa, jamais comme femme alors sa Shunya sera la première à lui prendre les fesses. Mais pour le coup, c'était d'abord à Hinata de passer à l'action. Toujours en elle, elle se pencha sur elle pour l'embrasser doucement, sans la langue, un simple bisou.

« Puisque c'est le premier couple qui t'inspire, allons leur rendre hommage devant elles. »

Elle se retira doucement d'elle avant de la prendre par la main, sa queue qui avait faibli le temps de bavarder recommençait à se redresser peu à peu pendant que les jeunes mariées faisaient face à la statue du premier couple historique du royaume. Un peu comme la vision de Shunya, Elisa se trouvait dans le dos de sa femme, les mains sur les hanches, collées contre son corps en lui baisant le cou. Alessandra subissait le bonheur, les bras lever en arrière pour caresser la tête de sa femme du bout des doigts. La reine venait baiser la joue de sa femme en gloussant.

« Devons-nous nous aussi prendre la même pose ? Si cela te gêne, on peut toujours le faire à genoux, dans le lit ? Ce sera plus souple ? »

Peu importe sa réponse, elles le feront sauf si Shunya se retracte mais comme elle avait proposer en première. Sauf qu'avant de lui offrir sa première sodomie, bien qu'étant dans son dos, Hinata se mit d'abord à genoux, baisant son dos magique et magnifique avant de se retrouver face à ses jolies petites fesses. Sans y aller directement, elle lécha ses doigts – index et majeur – avant de lui caresser la croupe, écartant ses jolies fesses pour lubrifier cet endroit, espérant rendre cette première fois moins douloureuse. Parait que ça fait mal. Hinata prenait plaisir à caresser cet endroit jusqu'à le voir brillant de sa salive. Elle se redressa en se pressant contre elle, sa poitrine venant caresser son pendant que ses mains caressaient ses hanches et ses seins si magnifiques.

« Prête mon amour ? Si c'est trop pour toi ou que tu veux changer quelque chose, n'hésite pas à me le dire, je le ferais. »

Un dernier baiser dans le cou avant que la reine ne tienne sa queue à une main en enfonça doucement son membre en elle, d'abord le gland en guettant les réactions de sa femme et doucement, elle continua d'enfoncer cette dernière en elle, doucement, jusqu'à arrivée à la fin. Elle était pressée contre elle, elle ne pouvait pas rentrer plus en elle. Une de ses mains caressa son visage, se penchant par-dessus son épaule.

« Tout va bien chérie ? Je continue ? »

Une fois son accord donné, elle se retira doucement en serrant les dents – elle aussi y prenait plaisir après tout – et une fois arrivée près du gland, elle s'enfonça de nouveau en elle. Elle n'allait pas vite pour l'habituer, ses mouvements étaient lents et avec douceur, gardant ses mains sur ses hanches, elle continua et voyant sa femme s'y habituer, elle augmentait doucement le rythme, petit à petit.

« Huuuum ma chérie, haaa... Ha j'adore... la mettre là... Houf, tu es si... étroite... j'adore ! »

Ha quel moment savoureux elles partageaient. C'est beau l'amour.

« Devant elles aussi... maintenant nous sommes... Magnifique. »
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 236



Voir le profil
Fiche
« Répondre #77 le: Août 13, 2016, 11:16:27 »

Plus que la levrette, ce qu’Hinata sembla retenir était la sodomie. Pour le coup, après cette nuit, Shunya n’aurait plus rien de vierge en elle. Le duo rejoignit ainsi la statue d’Elisa et d’Alessandra, qui étaient figées dans une posture érotique, avec la Première derrière Alessandra, serrant ses bras autour de sa taille, et elle se penchant sensuellement vers l’arrière. De fait, chaque statue comprenait la Reine en place avec sa femme, sauf pour celles n’ayant pas eu de femme officielle notable. Shunya prit conscience que, si les choses continuaient ainsi, elle aussi, elle aurait sa statue dans ce harem. Ce faisant, elle en vint à se demander à quoi elle ressemblerait, dans quelle posture ce harem magique les représenterait... Elle observait le spectacle de cette double statue, quand les mains d’Hinata caressèrent son corps, glissant doucement sur sa peau, cette dernière se nichant dans son dos.

Un petit frisson parcourut Shunya, qui se mordilla les lèvres, en sentant le membre érectile d’Hinata, qui se glissait contre elle. Elle gémit lentement, et tourna brièvement la tête, s’appuyant d’une main sur la statue, avant de sentir Hinata descendre le long de son corps.

« Hmmm... Hinata, haaa... »

Elle sentit la femme glisser le long de son dos, jusqu’à s’arrêter contre ses fesses, et Shunya écarta les jambes, avant de poser son autre main sur la statue. L’anal... Comme pour la fellation, la première fois qu’elle avait entendu parler de sodomie, la jeune femme avait été horrifiée. Beurk ! C’était... Tellement dégoûtant ! En tout cas, c’est ce qu’elle avait ressenti, dans la pleine naïveté candide de son innocence. Shunya était ensuite passée de l’écœurement à la peur, en se disant comment on pouvait aimer ça, alors que, dans certaines régions de Terra les plus converties aux préceptes de l’Ordre Immaculé, la sodomie était encore vue comme un crime. Autrement dit, la sodomie effrayait Shunya, et, sans les furolucioles, sans l’impression d’avoir toutes les souveraines d’Edoras en train de les regarder et de les encourager, Shunya pensait sincèrement qu’elle n’aurait pas osé franchir le cap ce soir, en proposant à sa femme de jouer avec sa porte arrière.

Un gémissement s’échappa de ses lèvres en sentant la langue et les doigts d’Hinata caresser son petit bouton rose, la guérisseuse arquant ses fesses vers l’arrière.

*N’aie pas peur... glissa alors une voix, qui n’était pas la sienne, dans sa tête.
Alessandra ?
Je ne suis qu’un souvenir d’elle... Un souvenir qui se souvient d’Elisa et de sa soif formidable. Hinata a hérité de ça... L’Histoire n’a pas retenu ce détail, mais, pendant notre mariage, qui dura trente ans, Elisa m’a sodomisé plusieurs milliers de fois.*

Shunya déglutit, peinant à comprendre comment elle pouvait interagir avec les statues situées là-dedans. Elle avait d’autant plus de mal à réfléchir qu’elle ressentait une furieuse excitation, comme un torrent ardent qui bouillonnait en elle, au fur et à mesure qu’Hinata léchait ses fesses, la préparant. Elle lubrifia ainsi le trou de sa femme, avant de se relever, et de prendre appui sur son corps, écrasant un peu Shunya contre la statue.

« Haaa... »

Fermant les yeux, Shunya sentit alors Hinata s’enfoncer en elle, et poussa un hurlement en sentant sa queue taper contre ses fesses. Dieu, Dieu... !

« HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA... !! »

Tout son corps lui donnait l’impression d’être en feu, et, dans le dos de Shunya, Hinata put voir sa marque violette scintiller à nouveau, s’illuminant furieusement, brillant intensivement. Une lueur hypnotique, mais qui n’aveuglait pas pour autant Hinata, mais la berçait, résonnant chaleureusement en elle.

« Encore, oui... Haaa... Encore... Encore, ma chérie !! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 664


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #78 le: Août 17, 2016, 12:49:08 »

Bien, si Shunya voulait déjà jouer à ce genre de jeux, elle n'avait rien contre, elle pensait juste que ce genre de pratique irait sur le tapis aussi tôt ? Mais bon, elle voulait jouer à ça alors qu'elles jouent ! Se pressant dans son dos, sa poitrine écrasant son dos, caressant son corps si doux, un peu moite mais cela ne la dérangeait pas vraiment, elle était si douce et si chaude. Doucement, elle enfonçait son membre en elle, la maintenant par les hanches, donnant un petit rythme doux et lent pour la mener au plaisir sans aller trop vite. Hinata baisait son cou en savourant ce plaisir dans ce lieu étroit et pourtant si bon. Il est vrai que, même si elle n'avait dû le faire qu'une ou deux fois, elle avait aimé pratiquer la sodomie – en étant futa – mais elle préférait l'échange classique. Mais là, avec sa femme, ça rendait la chose encore meilleure.

Elle observait les lueurs de sa marque qui scintillait, trouvant cette image de plus en plus relaxante mais le plaisir entre ses jambes l'empêchait de se détendre. Elle préférait s'occuper de sa femme, encore et encore en augmentant doucement le rythme. C'était encore quelque chose de lent et doux mais à un rythme un peu plus fort déjà. De quoi augmenter plus ou moins doucement le rythme. Lâchant ses hanches, elle remontait ses mains sans lâcher son corps, venant plutôt caresser et presser sa poitrine. Cette douce chose dans chacune de ses mains, tendre et moelleuse, elle adorait les pétrir entre ses mains, surtout quand la voix de Shunya changeait pour toujours plus de plaisir.

« Chérie ! Haaaan ma chérie ! J'adore... j'adore te prendre... comme çaaa ! J'aime... me blottir contre... ha, ton petit cul... il est si... huuuum moelleux et douuuux ! »

Quand elle cessait de parler, ce n'était que pour baiser et lécher son cou si tendre, si Hinata aurait été une vampire, elle y aurait laissé sa marque depuis bien longtemps. Et oui, Hinata avait bien dit « cul », elle qui, même ici restait quand même polie, elle commençait à se lâcher enfin et à profiter du plaisir avec ou sans retenue. Même si la poitrine de sa femme était une chose qu'elle ne se lasserait pas, de cette douceur, de ce moelleux, elle y laisserait bien ses marques de dents, tient. Il y avait quand même un endroit qu'elle négligeait et qui pourtant était tout aussi bon à toucher et même, à lécher. Elle délaissait son sein droit – avec le gauche, elle sentait parfois les battements de son cœur – et laissait de nouveau sa paume et ses doigts couler le long de son corps, au rythme des quelques gouttes de sa sueur qui perlait sur sa peau douce, passant sur son ventre, cela arriva entre ses jambes. Son petit minou était toujours là, toujours aussi doux et trempée – avec tout ce qu'elles avaient fait depuis leur arrivée ici, c'était normal – et doucement, avec ses ongles, elle grattait ce chaton, doucement, de long en large, elle aimait tant cette zone touffue mais si douce, si délicieuse aussi.

« Haaaaan ma chérie, je veux que... tu ai... le plus de... p-plaisir ! »

Sa langue passait près de son oreille, passant dessus pendant que sa main pressait toujours sa poitrine, la sienne s'écrasait dans son dos mais surtout, la main d'Hinata avait délaissé le fait de caresser ce minou pour y glisser son index et son majeur entre ses lèvres intimes. C'était chaud, moite, un mélange de mouille et de foutre mais ce n'est pas ce genre de détail qui allait la dégoûter, cela leur appartenait à elles. De même que le rythme de ses coups de hanches, toujours si peu fort et puissant mais déjà, elle y donnait de légers coups dedans, sentant ses bourses se balancer et se cogner doucement contre sa femme.

« Ici aussi... haaan, haaaan... dans ce trou aussi... je te remplirais de ma Foutre ! Tu seras... han, ma Shunya-nya à la crème ! »

Drôle de comparaison... mais pour sûr, Hinata comptait y planter sa semence en elle, autant que possible, que ce soit pour donner un bébé ou non.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 236



Voir le profil
Fiche
« Répondre #79 le: Août 18, 2016, 12:11:49 »

La sodomie était... Vraiment quelque chose d’exceptionnel. Shunya s’était attendue à souffrir, à sentir une intensité terrible, et c’était précisément ce qui lui tombait dessus. Mais ce qu’elle avait envisagé était bien pâle par rapport à ce qu’elle subissait réellement. Plusieurs hurlements s’échappèrent de ses lèvres quand Hinata la pénétra, car, dans le creux de son oreille, elle croyait entendre Elisa lui dire d’hurler, lui conseiller de ne surtout pas retenir le plaisir qui était en elle, cette force qu’il fallait libérer et extraire... Alors, en conséquence, Shunya hurla, et ses hurlements emplirent la grande pièce, rebondissant le long du harem.

Hinata la pénétrait, et le tatouage de Shunya se mit à briller. Tandis que la femme caressait son dos, ses seins, se penchait vers elle, pour finir enfin par caresser son sexe, le plaisir se mit à croître chez Shunya, culminant rapidement. Pour une vierge, la capacité avec laquelle Shunya s’adaptait au plaisir sexuel, et, surtout, à une activité aussi intense et exigeante que la sodomie, était fascinante, presque surnaturelle. La sodomie s’avérait encore plus intense, plus passionnante, que le coït, et déclenchait les pouvoirs magiques latents de Shunya avec encore plus de facilité, faisant voler en éclats les sceaux et les entraves magiques.

« HAAAAAAAAAAAAAAAAAA... HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANNN... !! »

Elle haletait, gémissait, hurlait, pendant qu’Hinata, dans son dos, avouait qu’elle allait aussi remplir son cul de son foutre royal. Shunya hocha la tête, en sueur, crispant ses doigts sur le sol, acquiesçant, et la magie vibra encore, au fur et à mesure qu’Hinata accélérait ses coups de reins, enfonçant sa verge le plus loin possible. Et, cette fois, même Hinata sentit leur présence. Des silhouettes tournèrent autour de son corps, formes voluptueuses rosâtres, des nuages qui caressaient son corps, et qui lui donnaient des visions.

*Il faut que tu la pénètres fort, Hinata, très fort... C’est comme ça que j’aimais quand Hibari me prenait. Il était si fort, si massif, comme si une montagne de muscle me défonçait le corps...*

Megumi Kaguya venait de lui parler, et Shunya continuait à gémir et à haleter, mouillant contre les doigts de la femme. Elle ne pouvait que se laisser porter par son amante,  encore et encore, haletant, gémissant, hurlant longuement son plaisir. Le désir la transperçait de part en part, tournoyant dans son cul, et les hurlements avaient laissé place à des gémissements.

« Haaaaannn ouiiii... !! Hinaaaaaataaaa-haaaaaannn... !! O-Ouuuiii... !! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 664


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #80 le: Août 19, 2016, 08:43:01 »

La jeune reine ne saurait décrire combien ce plaisir était si bon si intense, ce n'était pas une première pour elle mais c'était quand même une des choses les pus agréave qui soit quand on parle de sexe. Le corps de sa femme entre ses mains, son membre en elle, on disait que deux personnes qui s'aimaient n'en formait plus qu'une, c'était encore plus vrai pour Hinata et Shunya, surtout quand elle la pénétrait. Caressant ses formes et son corps sur certaines zones intimes, Shunya expulsait son plaisir avec ses cordes vocales, Hinata aussi même si elle était plus souvent en train de lécher ou de baiser cette peau si douce. Ha, que c'est délicieux.

Même si la marque magique de Shunya brillait de plus en plus, elle n'y faisait pas plus attention que ça, ce n'était pas le plus important actuellement. C'était de prendre le cul de sa femme qui était la chose la plus importante. Même cette voix et cette silhouette qui venait lui parler, en temps normal elle s'en méfierait, elle en aurait presque peru mais ici, au harem, c'était une chose banale et cette voix était d'un conseil précieux. Megumi ne fut peut-être pas une reine lesbienne – cela ne fut jamais mentionné en tout cas – mais ça restait une femme et même plus, une Kaguya alors il était normal de devoir écouter ses conseils. Elle ne lui avait pas répondu mais elle avait au moins l'intention de mettre en pratique ses conseils et voir si le résultat était au rendez-vous ? Néanmoins, elle prévenait quand même sa femme pour la suite, question de respect.

« Chérie... han, je vais... Allez plus fort ! N'hésite pas... à me le dire si c'est... trop fort... Hmmm... »

Elle ramenait ses mains sur ses hanches pour bien la maintenir et d'un coup sec, elle se fit plus fort, le coup avait claqué dans la pièce, mais ce ne fut pas le dernier. Après un bref moment pour s'assurer que tout était ok, elle recommença en faisant entendre dans le harem le nuit de claque que faisait son bassin contre les fesses de Shunya. Elle se courbait vers l'avant, ne délaissant pas ses hanches pour autant mais elle pouvait souffler dans son oreille, envoyant son souffle chaud mais surtout ses gémissements directement dans les tympans de sa femme.

« Hhhhaan Shunyyyaaaaaaaa ! J'adore ! Je t'aime mon cœur ! HAAAAAAN ! Si bon... ton cul est si boooon ! Je vais te... baiser mon amour... Encore et en-core et encoooooooore ! Je vais mourir de fatigue... à c-cause de toiiiiiii ! Notrre nuit... sera longue... si longue ! »

Que ce soit des baisers ou des coups de langue, elle continua de satisfaire sa femme mais tant de plaisir en grimpant rapidement l'échelle du plaisir, elle serrait les hanches de sa femme, espérant ne pas la blesser alors qu'elle sentait sa queue arriver au bout de chemin en venant expulser sa crème. Dans son anus, c'était divin.

« NYYYYYYYYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!! Haaaa.... Haaaa …. Chérie.... Han.... c'était... si... in.... intense... Han, je t'aime... mon amour... Tellement... fort... »

Elle remontait ses mains en restant dans son dos, en elle et elle caressa le corps de sa femme, sans se faire coquine, juste quelques douces caresses avec elle. Plus compliquée, elle tentait de partager un baiser avec elle, du bout des lèvres, en restant aux pieds de la statue d'Elisa et de sa femme, Alessandra. Elles avaient tant à faire mais Hinata avait droit à ses petites pauses, reste à savoir si elles continue avec son petit cul ou si elle retente le coup pour le bébé ? Ou bien, cette fois, ça compte pour une tentative bébé et ainsi, elles tentent autre chose avec sa queue, il y avait tant à faire ici, Hinata n'avait pas encore sorti ses surprises pour sa femme et elles avaient tout le temps pour elles cette nuit !
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 236



Voir le profil
Fiche
« Répondre #81 le: Août 28, 2016, 12:05:48 »

« Plus… Plus fort, ouiii… Plus f-fort, haaa… !! »

Plus fort, c’était tout ce que Shunya demandait. C’était ce que son corps souhaitait, ce que toute son âme voulait. Elle sentit ainsi Hinata redoubler l’intensité de ses coups de reins. Les mains de Shunya se crispèrent ainsi contre la statue, ses doigts glissant dessus, et elle sentit Hinata s’étaler tout contre elle, se louvoyant dans son dos, approchant son visage du sien, ou se redressant pour pouvoir mieux le prendre, ce qu’elle fit pendant longtemps. Shunya hurla encore, en ayant l’impression que la virilité de sa femme avait encore grossi, devenant plus lourde, plus épaisse… Une trique juteuse qui la labourait joyeusement, remuant dans ses entrailles, tambourinant dans son corps. Un membre épais et tendu qui ne faisait pas que remplir le cul de la guérisseuse, mais prenait tout son corps, en son intégralité, et sans restriction.

Alors, Shunya hurlait. Elle hurlait de plaisir, elle hurlait de la plus profonde des joies, traversée par un sentiment d’extase magnifique. Elle sentait les mains d’Hinata glisser le long de ses hanches, remontant près de ses seins, les pressant, tandis que ses reins continuaient à filer en elle. Avant. Arrière. Avant. Arrière. Plus profondément, comme des coups de butoir qui la faisaient vibrer sur place.

« HMMMMMMMMMMMMM… HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANNN… !! »

La guérisseuse ne pouvait qu’hurler, encore et encore, tandis qu’elle mouillait furieusement, des lignes de mouille glissant le long de ses cuisses. Impossible de repousser une femme comme Hinata, gourmande et puissante, qui semblait gagner en force à chaque coup de reins supplémentaire qu’elle lui faisait. Dans le corps de Shunya, le plaisir grimpait furieusement en flèche, perçant des sommets, jusqu’à lui faire atteindre un nouvel orgasme. Oui, Shunya n’aurait jamais cru que la sodomie puisse être… Aussi intense. Elle avait mal, oui, terriblement mal, mais cette douleur n’était pas rédhibitoire, elle ne faisait au contraire que l’exciter. Et, tandis que Shunya approchait de l’orgasme, sa marque magique se manifesta à nouveau, provoquant, à chaque coup de reins, des ondes de choc, des vibrations circulaires qui filèrent hors de son dos.

Ces vibrations firent se soulever les draps du lit à chaque fois, et une ultime vibration eut lieu quand la guérisseuse atteignit son orgasme… Qui, comme à chaque fois en ces lieux, se fit au même moment que celui d’Hinata. Les deux femmes s’unirent donc dans la mouille et le sperme, et, après ça, Hinata ne se retira pas. Au contraire, et pour le plus grand bonheur de Shunya, qui était en sueur, ses mains glissèrent sur son corps, caressant sa peau tendue.

« Mmhhmmm… Hinata, ce… C’était mervilleux, haaa… »

Shunya avait dû s’appuyer contre la statue d’Elisa, et reposa ensuite ses mains sur le sol, sa poitrine se soulevant et s’abaissant au rythme de sa pénétration lourde et épuisée. En sueur, la jeune femme sentit Hinata se pencher à nouveau vers elle, et elle tourna la tête, relevant l’une de ses mains pour agripper les cheveux de la Reine, partageant un tendre baiser avec elle. Fermant les yeux, elle aventura sa langue pour rencontrer celle d’Hinata, jouant avec la sienne. Le contact fut relativement bref, ne durant qu’une myriade de secondes, et servit surtout à exprimer leur amour.

La guérisseuse rompit ensuite le baiser, une lueur malicieuse dans les yeux, et parla alors :

« Re… Retire ta queue de moi, ma chérie, et… Va t’asseoir sur le bord du lit… »

Elle frémit en sentant Hinata se retirer, créant un redoutable vide dans ses fesses. Quand leur nuit de noces serait finie, elle aurait sans doute des courbatures et mal aux fesses, mais, pour l’heure, seul un plaisir intense et jouissif dominait en elle. Elle s’avança ainsi à quatre pattes vers le rebord du lit, son visage allant se frotter contre les jambes de sa femme, comme une sorte de chatte qui désirait recevoir des câlins de sa Maîtresse. Shunya était en forme, ne sentant aucune fatigue. Toutes ses inhibitions ayant sauté, elle comptait encore coucher avec Hinata, insufflant ainsi de la vie dans ce lieu de paradis, une pièce qui n’avait été créée que pour ça : honorer la vie, sous sa forme la plus pure et la plus brute.

Shunya approcha ainsi son visage du sexe de sa femme, une queue trempée, avec du sperme qui collait dessus.

« Ta queue a bien diminué, ma chérie… Il va falloir que je m’en occupe…  Mais, pendant que je te sucerai, je veux que tu me racontes tous tes fantasmes, tout ce que tu souhaites me faire, et… »

Shunya se mordilla encore les lèvres, rougissant furieusement pendant quelques secondes, avant de reprendre :

« Je veux que tu m’insultes, aussi… Que tu me traites de petite catin, de… De p-perverse, et ce genre de choses… ! »

La pudique et timide Shunya avait disparu, ce soir ! Et, suite à cela, elle releva son visage, et entreprit de poser ses lèvres sur le phallus d’Hinata, venant joyeusement le sucer, en fermant les yeux, et en gémissant de plaisir…
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 664


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #82 le: Août 29, 2016, 08:52:07 »

Il n'y avait pas de mot pour exprimer ce bonheur, Hinata profitait de ce moment ô combien unique avec sa femme, leur première sodomie. Surement pas la dernière mais après ça, à moins de perdre la mémoire, il n'y auras plus de première fois concernant cela. Collée contre elle, la nouvelle reine restait agrippée à sa chérie, la prenant avec passion, amour et force, même si elle se voulait douce, peu à peu, le sexe lui dictait d'augmenter le rythme. Tant que Shunya ne voyait rien à y redire, alors elle non plus. Sa poitrine s'écrasait dans son dos, masquant le tatouage mais à l'heure actuelle, la marque violette était le cadet de ses soucis, elle s'en fichait comme de sa première dent de lait. Ce qui comptait pour elle, c'était de ravir sa femme, d'entendre à travers ses gémissements son plaisir, sa joie, son bonheur, leur bonheur. Car Hinata ne hurlait peut-être pas encore mais ça ne l'empêchait pas de gémir avec un grand sourire que Shunya ne pouvait voir pour le moment vu leur position.

« Haaaaaaaaaa, Shu-Shunyaaaaa ! »

La sentant jouir contre elle était une véritable joie, un carburant qui la poussait à aller toujours plus fort, pus loin, plus longtemps. Hinata caressait ce corps qui était autant le sien que celui de sa femme – et inversement avec le corps de la reine – et au fil des minutes, sa semence royale avait inondé son corps, faisant ralentir leur corps, leurs battements de cœur, leur plaisir. C'était le moment de souffler, la reine était contre sa femme, cherchant ses lèvres pour y partager un petit baiser afin de se féliciter mutuellement. Hinata serait bien rester là, à même le sol à reprendre son souffle mais sa femme lui demanda de rejoindre le bord du lit ? Pourquoi ? Elle ne posa pas la question et fit l'effort de se redresser afin de rejoindre le bord du lit et d'y poser ses fesses.

« Toi... tu as une petite idée... Derrière la tête ? »

Elle en était sûre, elle avait quelques suppositions en tête mais comme rien n'était sûr, elle devait prendre son mal en patience, ainsi, la voir approcher à quatre pattes lui faisait remonter son fantasme hybride. Non, pas celui de voir Shunya en neko, ce n'était pas son plus grand fantasme hybride, elles en avaient déjà parlé, le sien, c'était de voir Shunya en kitsune. Ça, c'était un de ses fantasmes qui était d'ailleurs prêt, dans un des tiroirs, tout comme il y avait celui que Shunya avait évoqué avec Hinata, le flacon neko pour voir la reine en petite chatte. C'était sa femme qui était d'humeur féline en se frottant contre ses jambes, approchant dangereusement sa tête de son pénis. Sa femme, à son grand étonnement avait des demandes particulière et si, parler de ses fantasmes ne la dérangerait pas actuellement, l'insulter, même pour jouer... Elle n'y arriverait pas ! Comme la fessée ou pratiquer le SM, elle n'arrivait pas à s'imaginer lever la main sur son âme sœur !

« C-Chéri, je... cela me dérange pAAAAAAAAS... » Qu'elle le veuille ou non, sa femme commençait le travail. « d-d-de pa-parler de mes ffffffantasmes.... m-mais t'insulter... haaaan, je ne suis pas suuuure d'y arriver ! »

Allons, cet endroit était fait pour se lâcher, la prude Hinata avait un peu de mal avec ça mais si Shunya y arrive et le demande, elle y arrivera aussi, il faut lui laisser le temps et la motiver un peu. Mais bon, déjà, parler de ses fantasmes... C'est bête mais elle n'en avait pas vraiment en réalité ? Bah oui, à part avoir une femme et fonder une famille, elle ne courait pas après le reste ? Des tenues particulières, des jeux de rôle, faire ça dans certains lieux... non, ce n'était pas tellement ses envies. À part l'envie terranide qu'elles avaient déjà évoqué... Idem, il faut laisser ce lieu l'inspirer, comme maintenant, alors qu'elle regardait les dix statues, que ce soit des couples ou juste sa famille... Mieux vaut éviter de se dire qu'elle faisait l'amour au milieu des reines, ça rendait ma chose glauque pour Hinata, il s'agissait là de Kaguya pur-sang, comme elle. Cela dit, inspiration !

« Huuuum, on pourrait... honorer les pré... cedentes reines en, haaaa... faisant l'amour... de certaines façons ? »

Difficile à expliquer avec le plaisir et Shunya qui jouait avec sa queue mais si on associe une reine à quelque chose, pour leur rendre hommage ? Saki, qui était la Guerrière, elles – ou juste Hinata – pourrait dégotter une tenue de Samouraï et faire l'amour avec Shunya ? Pour la Première et Elisa... bah Shunya dans une tenue de Tékhos ? Quique que la tenue de Caelestis offerte pourrait contenir ? C'est du pareil au même côté vestimentaire. Pour la seconde reine, la musicienne, faire cela en musique ou en se déclarant leur flamme entre chaque séance en se lisant des poèmes ? Pour Raku... une orgie ? Non, ce serait trop pour elles... faire ça avec des tenues de Papua ? Parmi celles que Rhian lui avait offertes, il devrait y avoir à la taille de Shunya ? Bref, c'est à voir. Mais sinon... Elle lui caressa la tête en réfléchissant en prenant du plaisir, la laissant faire à son rythme, cherchant l'inspiration avec la douceur de ses cheveux ou de sa joue. À part lui faire l'amour encore et encore, lui remplir l'entrejambe de sa foutre...

« Hoouuuuu.... On pourrait aussi, hummm, essayer... divers tenues... haaan... Et-et aussi... de la lingerie ? »

Hinata n'avait que des dessous classique après tout et ces petites choses qui se font à travers le monde, aussi sexy que mince en tissu ou au contraire, très élégant ! Pourquoi ne pas essayer ce genre de choses ?

« Haaaa et me baiser ! Haaaaaaan ouiiiii je veux te voir... avec une belle queue... me prendre, m'enfoncer, haaaa dans le lit... Haaaan, Shunyyyyaaa tu me baiserais... toute la nuit aussi ! Un jour... aussi, huuuuuuum... je t'arroserais... Je jouierais sur ton jolie minois.... haa, tu seras si belle ma petite coquine ! »

Elle se lâchait un peu... vraiment un peu. Hinata, avec sa main qui ne caressait pas sa femme, commençait à se toucher, un peu le visage en imaginant de belles choses, sa poitrine quand ses pensées étaient plus osées.

« Huuum, ha si ! J'aimerais un jour... que tu lèches mes boules... Encore et encore... Huuuum... je veux jouir grâce à ta petite langue... sur mes bourses... tu me lécheras... comme une petite... chienne... »

Ha, un début un peu plus osée ? Va-t-elle continuer sur sa lancée ? Y aller doucement ? Accelerer ?

« Ooooh Shunya-nyaaa, je rêve de te baiser ma chériiiiie ! Te baiser... devant tout un tas de femmes ! Leur montrer... combien je t'aime... combien tu me fais bander et combien tu me rends si heureuse. Ce sera chaud... je les imagine se doigter en nous regarder, se branler et nous arroser de leurs semences. Huuuum... on aura l'air de deux grosses chiennes en manques... mais on s'en fiche... on s'aimera plus fort... que n'importe qui sur ce monde ! On sera pire que des putains au lit... mais personne... ne s’aimera plus fort que n'importe qui... Tu seras ma chiiiieeeeeennne... je serais aussi ta petite chienne en manque... Hihi... ma petite douceur... ça t'excite tout çaaaaa... je le vois... ta main entre tes jambes... Haaaan, arrête ça chérie... je veux la lécher, ta mouiiile délicieuse... »

Hinata se calma un peu en léchant – dévorant plutôt – les doigts de sa femme, gémissant en se régalant de ce petit goût de cyprine et de sa propre semence mais elle s'en fichait. Une fois ses doigts bien lécher, elle la relachait en se penchant un peu sur elle, parlant plus deoucement, même si elles étaient seules.

« Joue avec mes boules, Shunya-nya... soit coquine, touche les, lèches les, suce les... Donne-moi un avant-goût de cette journée spéciale... petite catin en chaleur... »

Allant doucement encore sur les insultes, elle serait capable du pire... mais elle restait assez consciente pour ne pas franchir le cap, pas sans son autorisation en tout cas. Elle prenait son mal en patience, laissant sa femme la faire jouir avec ses divers talents, que ce soit sa main ou sa bouche, l'orgasme approchait, le talent de sa femme va payer. Qui ne jouirait pas en se faisant sucer et caresser ainsi ? Les boules, ce n'était que pour se calmer un peu avant de reprendre en force après. Espérons que sa femme n'aille pas trop vite, elle ne voudrait pas jouir plus vite que la musique.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 236



Voir le profil
Fiche
« Répondre #83 le: Août 30, 2016, 10:27:13 »

Méconnaissables, elles étaient méconnaissables. Si quelqu’un s’amusait à les filmer, et à leur montrer la cassette plus tard, quand le désir serait redescendu, Shunya n’arriverait pas à  y croire. Ce ne pouvait tout simplement pas être elle, ce ne pouvait tout simplement pas être la douce et timide Shunya, qui demandait à ce qu’on l’insulte tout en léchant la queue de sa femme. Le sexe était comme un démon qui s’était emparé d’elle, légitimé par les liens sacrés du mariage, de telle sorte que, en ce moment, il n’y avait aucune voix contradictoire dans sa tête, aucun reproche à lui formuler. Elle ne faisait que consommer de la plus belle des manières sa magnifique union avec sa femme, et c’était la seule chose qui comptait. Exprimer son désir avec elle, et le laisser parler, dans un endroit où elle n’avait rien à craindre, et où elle était en pleine confiance.

Hinata, peu emballée initialement à l’idée d’insulter sa chérie, finit néanmoins par se laisser prendre par le démon du jeu, exprimant quantité de fantasmes, tous plus osés les uns que les autres. Yeux clos, Shunya remuait sa bouche d’avant en arrière, tout en écoutant la femme parler, encore et encore, lui expliquant qu’elle voulait qu’elle lèche ses testicules, et chacun de ses désirs ricochait avec les siens. Elle alla même jusqu’à dire qu’elle voulait la prendre en public, et, fermant les yeux, Shunya imagina la scène, prise en levrette sous les regards concupiscents et les gloussements d’une dizaine de femmes, qui venaient ensuite leur faire l’amour… Ou elle-même se dotant d’une verge afin de la prendre, de s’enfoncer en elle… Ooohh ! Tout ça remuait en elle, bouillonnant dans son esprit.

« Hmmm… »

La guérisseuse se caressait, tant Hinata l’excitait, et tant elle aimait la sucer. Elle pouvait sentir sa grosse verge s’enfouir dans sa bouche, grossissant et enflant en elle. Un membre magnifique, et il était particulièrement agréable de le suçoter, de le lécher, de creuser ses joues en l’aspirant, afin de pouvoir mieux la sentir en elle. Et, quand sa femme lui ordonna d’arrêter de se caresser, Shunya rougit brièvement, puis retira ses doigts trempés de mouille, et sentit sa femme l’attraper, puis suçoter ses doigts, ce qui l’amena à les remuer légèrement, sous l’effet d’une légère excitation.

« Mmmhmmm… »

Elle ne voulait pas s’arrêter, tant elle aimait lécher ce sexe, et Hinata finit par lui demander de satisfaire l’un de ses fantasmes, en s’attaquant à ses testicules. La jeune femme releva alors la tête. Pendant tout le moment où elle avait sucé cette queue, elle avait alterné entre les yeux clos et de les relever, afin de voir le plaisir traverser le corps de la souveraine, irradiant en elle. Shunya avait adoré ça, et elle retira donc sa bouche de son sexe, et lui sourit, avant de frotter doucement sa joue contre son membre.

« Très bien… Ta petite catin va s’exécuter… Belle perverse. »

Elle rougit encore en se mordillant les lèvres, sentant un frisson d’excitation supplémentaire la traverser. Elle s’approcha donc, et ses doigts allèrent effleurer les testicules de la femme, les caressant délicatement, puis elle s’approcha, et déposa un baiser sur l’une des boules. Elles étaient toutes lisses, et elle sentit la peau s’enfoncer un peu, sentant quelque chose d’autre sous la peau. Shunya s’amusa donc à lécher ce testicule, tout en utilisant sa main libre pour masturber le vit d’Hinata, sentant la salive dessus. Elle s’attaqua ensuite à l’autre testicule, multipliant les baisers et les léchouilles.

Concentrée, Shunya continuait à agir, attaquant le sexe de la femme, et suça ses testicules, ouvrant la bouche aussi grand que possible pour les « avaler » un peu. Elle poursuivait donc, encore et encore, jusqu’à ce qu’Hinata atteigne son orgasme…

« J’adore jouer avec tes testicules, ma chérie… »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 664


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #84 le: Septembre 02, 2016, 08:34:52 »

Elle se demandait toujours, comment elle pouvait l'aimer autant ? Chaque fois, elle se disait qu'elle ne pouvait l'aimer plus. C'était enfantin mais pour elle, resté à ses côtés et tenir sa main était suffisant à la rendre heureuse, ne pouvant imaginer mieux. Et pourtant, avec le sexe, ces limites étaient toujours repoussées. Ses somptueux baisers si doux étaient le paradis. Et pourtant, la douceur de ses seins, de ce petit morceau rose et dur, et délicieux rendait les baisers si futiles. La douceur et la chaleur de son inimitié rendait là encore sa poitrine futile et sans intérêt tant le bonheur qu'elle éprouvait à se frotter contre cette partie. Et maintenant, c'était Shunya elle-même qui surpassait tout cela, sa simple présence quand elle avait une queue remettait le tout à niveau. Certes, elle avait ses préférences en étant membrée mais tout était parfait chez sa petite femme, tout.

« Huuuum, ma Shunya-nya... Continue. »

La sentir la sucer était divinement bon, de même que sentir ses mains sur ses bourses, Hinata lui demanda un peu plus, délaissant sa queue pour un petit plaisir qui était soit temporaire et dans le feu de l'action, soit digne d'un fétichisme ? Trop tôt pour le dire mais elle continuait de la regarder, caressant ses cheveux de soie, la boyant passer sa languye sur ses deux bourses abritant la vie, les embrassant. Si ça se trouve, elle embrassait l'un de ses futurs bébés ? Gobant l'une d'elles avec passion, tentant même de gober les deux d'un coup ! Quelle gourmande sa petite femme mais c'est aussi ce côté-là qu'elle aimait chez elle ! Elle gardait sa main pour continuer de la masturber, se plaisant à jouer ainsi, peut-être à recommencer donc si Shunya aime ça.

« Huuuuumph ! Et moi... j'aime te voir jouer avec. »

Elle s'en mordillait les lèvres en fermant les yeux un instant, savourant l'expertise de cette femme pourtant débutante. Était-ce l'effet âme sœur qui la rendait si douée ou elle l'était vraiment ? Si demain Tsukasa en faisait autant, elle serait moins bonne ou meilleure que Shunya ? Elle ne voulait pas le savoir, même si ici ses pensées pouvaient divaguer et la laisser imaginer coucher avec d'autres femmes ou faire l'amour devant elles, la reine restait vieux jeu et voyait en Shunya la seule femme qui aura tous ses droits. Porter ses bébés, profiter de son corps, elle voyait cela comme un échange équivalent, pouvant se renvoyer la balle mais ici, dans ce harem... tout comme le sexe avec Shunya qui repoussait toujours cette limite, elle voyait aussi ses propres limites repoussé pour toujours plus de plaisir avec Shunya, évidemment. Même si elle s'égare, c'est forcément avec sa femme, jamais sans. Elle la lassait continuer son petit jeu, sans l'avertir du danger qui s'approchait, Shunya pouvait le voir et le deviner à la façon dont elle se dandinait, la façon dont elle grimaçait mais quand la fin arriva, elle pointait sa queue vers le visage de Shunya, aspergeant son visage avec sa semence.

« Haaaaaaaaaaan ! Haaaaaaaaaaa ! Huuuuuum, Shunyyyyyaaaaa-nyyyyyyaaa ! »

Ha, comme elle était belle, couverte de sa semence. C'est bien une chose qu'elle n'aurait jamais faite avant de le demander un nombre incalculable en dehors de cet endroit mais ici, même ce genre de chose était repousser. Reprenant son souffle, elle se pencha sur elle, embrassant une partie de son visage encore intacte.

« Pardon chérie, je... J'en avais envie... pour pouvoir faire ça. »

Sans le lui demander, elle gardait sa tête entre ses mains avant de lécher sa propre semence, nettoyant doucement son visage, laissant son organe rose et visqueux passer lentement dessus, gémissant doucement. Elle n'avalait pas, elle faisait l'effort de le garder en bouche, même si cela devenait de plus en plus compliqué mais une fois le plus gros retirer, elle gardait sa tête entre ses mains, nichant sa tête contre sa poitrine, tirant doucement sa lèvre inférieure avec son index avant de laisser couler sa semence avec sa bave. Coulant doucement ou vite, cela retombait mollement sur la langue de sa femme, dans sa bouche, parfois à côté, parfois même sur elle. Pas grave, Shunya pourra nettoyer le corps de sa femme dans le pire des cas. Une fois cet échange terminé, elle câlina sa femme en frottant son nez contre elle, baisant ses lèvres, juste sur le bout des lèvres en gloussant. Elles savaient alterner en sexe hard – pour elles – et moment très doux. Mais avant de passer à la suite ou à de nouveau reprendre Shunya pour la remplir, il était temps de faire une pause, une pause qui va redonner un nouveau coup de fouet à cette nuit qui était encore bien loin de finir !

« Tu sais mon amour, j'ai prévu tout un tas de choses pour ce soir. Mais cette fois, je vais te laisser choisir la suite. »

Hinata ouvrit le tiroir de la petite table de nuit à côté de leur lit et en sortie, sans même regarder dedans – à croire qu'on lui tendait le nécessaire – trois flacons à peine plus grande qu'une canette de soda mais beaucoup plus mince. On dirait des petites fioles de saké et pourtant, c'était loin d'être de l'alcool dedans.

« Te souviens-tu de notre échange sur les terranides ? Tu sais, à choisir si nous étions des terradides, quel genre on préférait avoir à nos côtés. Tu m'avais répondu me voir en neko et moi en kitsune. Eh bien, j'ai acheté cela avec l'aide de Tsukasa, elle a été cherchée cela à Ashnard, dans un harem spéciale où une neko savait manipuler magie et potion de magie rose. L'une de ses fioles me transformerais provisoirement en neko, enivrions une heure, plus ou moins. Tout dépend de la quantité, une ou deux gorgées, une heure plus ou moins, j'aurais une queue de chatte, des oreilles, bref, je serais une neko banale. Toute la fiole et je pourrais passer la nuit en furry. Toute douce, avec des poils sur tout le corps. Apparemment, si cela arrivait, en effet secondaire, il est possible que durant ma transformation, je ne puisse plus parler mais seulement miauler... Enfin, il reste aussi mon fantasme à moi, identique à ce que je viens de dire mais pour te transformer en kitsune. Toute douce, avec de longs poils et une grosse queue touffue ! Et enfin, la dernière fiole peut s'associer à l'une des deux autres fioles puisqu'elle donnerait du lait. À vrai dire, je comptais l'utiliser pour que tu puisses reprendre des forces ma chérie, la nuit est encore longue et de plus, il faudrait pouvoir retirer ce goût dans ta bouche, non ? »

Tout dépend de si Shunya aime le goût de son foutre royal ? Bref, c'était à sa femme de choisir, voulait-elle devenir plus ou moins une kistinune pour la nuit afin de rendre cela plus sauvage et plus doux ou bien elle aimerais se faire prendre par une belle chatte membrée ? Et surement gorgée de lait. Cela dit, sans l'évoquer, elle avait un doute sur la suite... cela ne gênerait pas le bébé si jamais Shunya est enceinte ? En admettant que ça arrive avec les fioles, le bébé ne sera pas kitsune ou neko ? Aucun risque puisque c'était temporaire mais bon, elle se posait quand même la question en gardant sa petite femme adorée entre ses bras. La nuit avait encore bien des surprises mais une à la fois, sinon ce ne serait pas drôle.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 236



Voir le profil
Fiche
« Répondre #85 le: Septembre 03, 2016, 07:27:11 »

Shunya aimait ce moment, la perversion de sa femme, qui était une source incroyable d’inspiration. La guérisseuse continuait donc à lécher son sexe, en se concentrant, non pas sur la queue, mais sur les testicules, même si elle remontait parfois pour embrasser, lécher, et mordiller très légèrement cette belle trompe dressée. Hinata était heureuse, et Shunya l’était aussi, tout en bouillonnant sur place. Elle se retenait de se masturber, et, si Hinata lui avait ordonné de ne pas le faire, nul doute qu’elle aurait continué. Ainsi, la jeune femme continuait à honorer son vit, et à renifler la délicieuse odeur de ce membre érigé. En d’autres circonstances, Shunya était sûre qu’elle aurait pu trouver repoussante l’odeur de ce mât dressé, mais là, en ce moment, avec sa femme, elle ne ressentait qu’une féroce et terrible attirance. Comment quoi que ce soit, venant d’Hinata, pouvait la repousser, la restreindre ? Au contraire, Shunya ne sentait qu’une envie forte de continuer, encore et encore. Elle léchait et embrassait ses testicules, tout en sentant le corps d’Hinata se tortiller de plus en plus, signe évident que la jeune Reine allait bientôt jouir... Et réaliser ça ne fit que renforcer la détermination de Shunya, qui insista davantage sur ses léchouilles, poursuivant ses efforts en haletant et en gémissant.

« Hnnn-hnnn... »

La main d’Hinata finit par se poser sur sa tête, alors que son sexe semblait avoir atteint le point suprême... Puis elle la tira en arrière, et Shunya eut tout juste le temps d’entrouvrir les lèvres et de fermer les yeux, avant de sentir le sperme éclater contre son visage, provoquant comme un coup de fouet à hauteur de son cœur. Hinata se vida tout contre elle pendant de longues secondes, inondant le visage de Shunya, puis, quand elle eut terminé, elle se laissa tomber contre elle, et alla la lécher. Conservant toujours ses yeux clos, Shunya ne put s’empêcher de soupirer et de gémir tendrement.

« Haaaa... Hinata, hmmm... »

Shunya soupirait tendrement en sentant la langue de la femme filer sur elle. La jeune femme se laissait faire, sentant progressivement Hinata remonter, de son menton vers son front, tout en l’amenant à se rapprocher de sa poitrine. C’est ainsi que la souveraine ouvrit la bouche, et laissa filer le sperme vers le visage de Shunya, qui entrouvrit les lèvres pour l’attraper à son tour. Hinata se laissait baver dessus pour permettre à Shunya de goûter à la semence de sa femme. Un contact que, là encore, elle aurait pu, en d’autres circonstances, trouver repoussant, mais que, en ce moment, elle trouvait absolument exquis.

Les deux amantes jouaient donc ensemble, se câlinant tendrement, se partageant un plaisir mutuel savoureux et agréable. Son visage retourna près du sien, et elle sourit en sentant le nez d’Hinata caresser le sien, en profitant pour sortir sa langue, léchant ses lèvres et son nez en retour. Ensemble, tout leur semblait possible, car rien ne pouvait les arrêter. Leur amour pouvait triompher de n’importe quelle force, et ce petit moment de douceur, de sensualité, et de perversité, était à l’image de cette folle nuit de luxure et de stupre. Plus rien ne les retenait, et tout était désormais possible.

C’est d’ailleurs ce qu’Hinata voulut lui prouver en lui présentant plusieurs fioles. Tout en l’écoutant, Shunya s’était assise sur le bord du lit, et comprit qu’Hinata avait été faire quelques courses, en lui présentant des fioles capables de les transformer en Terranides.

« Oh... Tu m’as prise au pied de la lettre, on dirait, ma chérie... »

Le geste n’en restait pas moins touchant, et ne manqua pas de faire sourire Shunya, qui écouta attentivement les explications de la femme. Hinata lui laissait en effet le choix. L’une des fioles transformait celle qui la buvait en neko, le temps d’utilisation variant en fonction de la quantité ingérée, l’autre transformait la personne en kitsune, et la dernière permettait de produire du lait. Shunya avait entendu parler de tels élixirs, qui fonctionnaient très souvent avec des racines de mandragore, qu’on utilisait pour créer des potions de Polymorphisme. Elles avaient assurément dû coûter une petite fortune, car ces potions étaient rares, et très difficiles à fabriquer.

Avant de lui répondre, Shunya observa les fioles, et sourit malicieusement.

« Je me demande bien quoi d’autre Tsukasa a bien pu t’acheter... »

Shunya n’insista pas plus longtemps, et attrapa celle capable de la transformer en kitsune.

« Hum... Et si on en prenait chacune ? Car j’ai très envie de me transformer en kitsune, mais j’ai encore plus envie de sentir une belle neko fougueuse me prendre, et me faire l’amour très fort... »

Le choix était autrement impossible à faire !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 664


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #86 le: Septembre 13, 2016, 08:37:52 »

Après l'avoir fait en simples femmes pour leurs retrouvailles, après avoir été – et est encore – une futa pour faire l'amour à sa femme, voilà autre chose pour pimenter la soirée ! Tout leurs fantasmes, du plus connu au plus secret ne sera pas fait ce soir mais tôt ou tard. Pour le moment, il était temps de faire parler leur instinct sauvage si on puis dire ainsi. Hinata avait envoyé Tsukasa qui, via ses sources, savaient où aller chercher les désirs de sa souveraine. Tékhos était doué aussi pour cela mais via ses relations, la belle blonde savait que dans le harem secondaire de Mélinda Warren, elle y trouverait son bonheur. Et les voici en trois petites fioles séparer. Gardant le sourire face à sa femme, elle ne disait rien sur un potentiel autre achat secret, ce n'était pas le moment pour ça. Mais en regardant sa femme faire son choix, elle gloussa.

« On peut faire comme ça. Mais on y va doucement alors. Je veux profiter de toi comme neko avec une humaine ou une kitsune et après avoir vu que ça fait... on le fait comme des bêtes ! Non pas que je dis que les terranides sont des bêtes mais... on laisse parler notre côté sauvage en faisant l'amour ? »

Donc, une première fois – ou quelques fois – en simple neko/kitsune et humaines puis après, en furry ? Pourquoi pas, même si elles pouvaient recommencer dans l'avenir, le couple verrais ce que ça fait de faire ça avec une terranide puis ensuite en étant tous deux furry. Belles, élégantes, poilues mais si douces. Hinata se demanderait si elle en perdait la parole au point de parler en furry ? Cela dit, même si c'est le cas, elles devraient pouvoir se comprendre ? Les chats et les chiens se comprennent sans miauler ou aboyer la même langue que l'autre ? Bref, il était temps de perdre quelques calories en faisant des galipettes mais pour ça, il était temps de tester cela. Hinata commença en débouchant la sienne, la fiole avait une petite odeur... d'orange ? La fiole de Shunya aussi ? Elle n'en savait rien mais elle en but une petite gorgée. Cela devrait suffire à être une neko pendant quelque temps, sans être une furry pour autant ? Posant la fiole sur la table de nuit, elle ne vit aucun changement ? Cela devait être comme pour sa pilule futa, il faut attendre un peu ?

« Dis ma chérie... tu imagines si à cause de cela, nous mettons au monde un petit chaton ? Hihi, cela serait une première pour Edoras, il n'y a jamais eu de terranide comme enfant. »

Légalement reconnu du moins car Raku y avait surement laissé sa trace. Elle a su il y a quelques semaines via sa nouvelle cousine éloignée, Nanami, que Raku avait « épousée » selon les lois de Lust plusieurs femmes, une de chaque pays et contrée parait-il donc, elle a des tas de cousins et cousines qui se baladent sur Terra. Nanami étant la branche de Nexus, comme Eléna mais en cousine plus proche de sang cette fois. Eléna, leur lien remontait à très loin alors que Nanami avait que quelques générations de différences. Bref, même si elle est loin de savoir où se cachait sa famille à travers le monde, elle imaginait bien une jolie petite chatte comme nouvelle reine ? Un joli bébé avec des petites oreilles de neko ? Et une toute petite queue ? Et s'il pleure la nuit, est-ce qu'il miaulera ? Oh ce serait tellement chou !

« Huum... je ne sais pas si c'est la potion qui fait son effet mais... hum, j'ai envie de caresse... et de te lécher, ma Shunya-nya... »

Bientôt, elle risquera de vraiment miauler comme une neko. Elle se pencha sur sa femme, se frottant contre elle de tout son corps – même le bas bien qu'elle n'utilisait pas encore sa queue pour continuer de procréer – laissant son nez se frotter contre le visage de Shunya, sortant doucement sa langue pour lui lécher le visage. Impossible de savoir si ce n'était que pour jouer ou si la potion parlait mais Hinata ne va pas tarder à changer un peu physiquement en laissant ses oreilles pointées entre ses cheveux, sa queue se balancer dans son dos, ses ongles pousser un peu et ses iris se fendre comme un matou. Une chatte royale et bien élevée qui ira mendier quelques caresses et de délicieuse attention envers sa femme.

« Mrrrrrraaaa, ma Shunya-nyyyyaaaa... »

Son corps se dandinait contre elle, son côté neko n'allait pas tarder à sortir au grand jour dans leur harem !
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 236



Voir le profil
Fiche
« Répondre #87 le: Septembre 14, 2016, 02:28:24 »

À Tekhos, les Terranides étaient très populaires. Les gens adoraient avoir des nekos, et c’était l’un des cadeaux d’anniversaire les plus plébiscités. Offrir à sa progéniture une belle petite neko, en guise d’animal de compagnie, mais aussi de majordome pour le reste de la famille. Moins chère qu’une GeoSlave, la neko se vendait très bien, et correspondait à une envie de masse de la population. On adorait les nekos, les furrys, toutes ces créatures à queue avec des grandes oreilles pointues et douces, et qui adoraient les câlins. Il suffisait en réalité d’allumer sa télévision pour voir continuellement des spots publicitaires vantant les Terranides. L’esclavage était mondial, mais, à Tekhos, les esclavagistes nexusiens et ashnardiens savaient qu’ils y trouveraient un terreau très important, qui ne dégonflait jamais, que ce soit pour des usages domestiques plus acceptables, ou pour en faire des cobayes dans des laboratoires. Shunya n’ignorait rien des multiples facettes de l’esclavage, et c’était pour ça, en partie, qu’elle aimait Edoras. Ici, l’esclavage, sans être interdit, était néanmoins mal vu, et c’était une législation qu’elle comptait protéger, n’en déplaise aux grands groupes et puissantes guildes demandant l’abrogation des ordonnances et des lois visant à encadrer strictement les pratiques esclavagistes sur le sol edorassien.

Tout ça pour dire que Shunya aimait beaucoup les nekos et les kitsunes, et avala donc la fiole. Les transformations ne vinrent pas immédiatement, mais elle les sentit progressivement s’opérer, transformant son corps. Ses oreilles humaines disparurent, et de belles oreilles pointues poussèrent sur sa tête, tandis qu’elle se sentit perdre l’équilibre, et finit à quatre pattes, ne ressentant, curieusement, aucune douleur, ni aucune difficulté à se maintenir dans cette position. Un soupir s’échappa néanmoins de ses lèvres quand une queue caudale se mit à pousser, et que ses ongles s’allongèrent.

« Haaaa... !! »

Les transformations étaient très différentes en fonction des individus, mais, quant à ce qui concernait une éventuelle grossesse, Shunya ne se faisait pas de soucis. Sous cette forme, c’était tout simplement impossible. Elle gémit donc, avant de se retrouver transformée en kitsune, sentant sa vision se modifier, mais, surtout, son ouïe. Elle savait, pour l’avoir étudié, que les kitsunes étaient nettement plus sensibles des oreilles, et se retourna en voyant Shunya, transformée en belle neko, se rapprochant d’elle. En théorie, c’était à Shunya, sous forme de kitsune, de venir dominer Hinata, puisqu’elle avait acquis la forme d’une neko.

Elles se rapprochèrent l’une de l’autre, et le visage de Shunya alla amoureusement se frotter contre celui d’Hinata, la faisant ronronner, sa queue caudale se durcissant un peu, son rythme cardiaque venant également doucement s’emballer.

« Hrmmmm... »

Shunya poussa un étrange cri, mélange de miaulement et de grognement, tout en continuant à se frotter contre elle, et lécha l’une de ses joues.

« Tu as une peau trrrrrrrès agréable, ma Shunya d’amour... »

Shunya rougit en constatant qu’elle avait roulé un « -r », et se mordilla les lèvres, en se retournant lentement sur place, sa queue caudale se dandinant de droite à gauche.

Oh, elle allait adorer ce moment !
« Dernière édition: Septembre 14, 2016, 10:56:36 par Kaguya Shunya » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 664


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #88 le: Septembre 16, 2016, 08:45:56 »

Une partie de la potion avait été bu par Hinata, elle allait donc être une simple neko et plus tard dans la soirée, elle sera une vraie neko furry ! Elle se demandait d'ailleurs si son pelage sera court ou long ? Puis cela dépend de la potion ou de la personne ? Sera-t-elle un type de chat bien précis ou bien c'est le mystère totale ? Ce n'était pas fourni avec le flacon comme explication mais tant pis, elle s'en fichait un peu, tant qu'elle ne devient pas ce genre de chat sans poil, ça ira ! Observant ses changements surtout ceux de sa femme, plus elle la voyait changé et plus elle était attiré par elle. Déjà qu'en temps normal elle était collée à sa femme alors transformé... Hinata se frottait contre elle en savourant cette peau plus douce que d'habitude mais quand elle fit sa queue, touffue et rousse avec cette pointe blanche, elle fondait pour ce détail !

« Nyyyyyaaaaan ! Et toi aussi ma chérie ! Avec un accent si adorable, nyan ! »

Sa femme se retournait doucement, de dos, avec ses petites orielles si mignonnes et sa queue, elle avait une belle vue sur sa croupe mais avant de se jeter dessus, il y avait une chose qu'elle voulait faire. Les rangs d'Edoras avait une shinobi kitsune mais Hinata ne lui a jamais demander ce qui allait suivre, trouvant le geste déplacé et pourtant, là, il n'y aura rien de déplavcé, c'est sa femme ! Elle se rapprocha en prenant sa queue doucement entre ses mains, fourrant son visage dedans pour s'y frotter et renifler cela. Que c'était booooon !

« Nyyyyyaaaaaaaan ! »

Quel douceur, quel bonheur ! Elle aurait aimé continuer ebncore et encore mais il y avait d’autres envies a combler. Les Kitsune passionnent la reine d'Edoras au même titre que les nekos pour les jumelles Karistal ? Difficile à dire, elle n'a jamais éprouvé un véritable amour pour les kitsunes, elle n'avait rien contre eux, ni contre personne mais cela doit venir de Kagami plutôt. Sa petite sœur avait une peluche de renard, Sune, qu'Hinata utilisait encore en la conservant précisément, s'en servant surtout la nuit quand ça n'allait pas, avant l'arrivée de Shunya. Dorénavant, c'était elle sa peluche de nuit. Inconsciemment, elle a prit la passion de sa petite sœur en espérant la faire vivre à travers elle. Car si ce n'est pas le cas, comment expliquer une telle adoration pour les kitunes ?

Posant ses mains sur ses épaules, elle venait lui rendre la pareille en lui léchant la joue, de sa petite langue rapeuse en ronronnant.

« Nyan ! J'espère que tu n'auras rien contre le fait de te caresser durant notre amour, nyan ? Car en toute sincérité, je ne sais pas ce que je préférais faire, quitte à choisir, nya. »

Hésiter entre la caresser et lui faire l'amour ? Ha oui, c'était vraiment une passion de renard ça ! Même de dos, sa queue tendue, elle avait encore le choix... devait-elle la glisser entre ses jamves ou entre ses fesses ? Là aussi, l'hésitation prenait Hinata. Elle restait contre sa femme en cherchant la réponse, tout en caressant son corps si tendre et si doux. Mais avant de trancher, elle se mit sur la pointe des pieds pour venir mordiller avec ses lèvres ses petites oreilles brunes et rousse – et quelque peu blanches aussi – pour faire couiner sa femme et pour y partager son plaisir. Faisant glisser ses mains le long de son corps, elle caressa sa zone pubienne qui n'avait pas changer avec si peu de serum en elle mais pas graven ça estait toujours doux. Hinata la caressait du bout de ses ongles pointues avant de faire faufiller sa queue par la même entrée. Elle la faisant frotter entre ses cuisses doucempent.

« Nyya, j'ai envie de te faire couiner de plaisir ma jolie chérie, nyaaaaaa... »

Ce n'était qu'un début. S'aidant de sesnmains, l'une guidait sa queue à bon port, la seconde écartait doucement les portes du paradiis et quand elle sentit sa queue dans cette chaleur humide...

« Nyyyyyyyaaaaaaannnn ! Toujours aussi... nyyaaaaaa ! »

Voilà du plaisir ! Il ne lui resyait plus qu(à doucement se mouvoir pour savourer toute la douceur de sa femme kitsune. Qu'est-ce que ce sera sous sa forme furry alors ? Un vrai appel au sexe pure et sauvage ! Voilà ce qui risquai de se passer. Hinata continuait de ronronner contre sa femme en savourant le moindre petit mouvement de son corps... cétait un pur plaisir, comme toujours.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 236



Voir le profil
Fiche
« Répondre #89 le: Septembre 25, 2016, 12:55:29 »

Shunya était au courant de la passion de sa femme pour les kitsunes. En réalité, la guérisseuse savait beaucoup de choses sur sa femme. Cette passion avait effectivement été, à la base, celle de Kagami, sa petite sœur, et Hinata l’avait reprise à son compte, comme un moyen d’honorer sa mémoire. Mais, pour le moment, l’heure n’était pas à honorer les mémoires, mais à honorer le corps de Shunya, ce qu’Hinata fit en reniflant notamment sa queue, ce qui ne manqua pas de faire doucement rougir la jeune femme. Ses griffes s’enfoncèrent dans le sol. Une kitsune ne ronronnait pas comme une neko, mais on pouvait sentir, sous le plaisir naissant, le poil de Shunya se hérisser, trahissant ce plaisir, qui était en train de s’exprimer dans son corps. Hinata, elle, était en train de devenir folle, et Shunya le comprenait. Cette expérience était… Vraiment déstabilisante ! Elle ressentait tout comme avant… Et, en même  temps, tout était différent. Les sensations, l’odeur, son ouïe… Elle pouvait entendre le cœur d’Hinata battre dans sa propre poitrine en se concentrant un peu, et son nez était délicieusement attaqué par les magnifiques effluves s’échappant du corps de son amante.

« Mmmhmmm… »

La jeune guérisseuse se mordillait doucement les lèvres en sentant Hinata se glisser dans son dos, la prenant en levrette, une position très bien indiquée. Maintenant, les deux femmes pouvaient le dire : elles allaient vraiment baiser comme des bêtes ! Shunya en frémissait sur place, enfonçant ses griffes dans la moquette sur le sol, et sentit la verge de sa femme s’approcher de sa chatte, encore plus poilue qu’avant… Mais avec un poil fin et délicat recouvrant ses lèvres intimes, une véritable fourrure, en réalité. Une fourrure assez courte, qui ne recouvrait pas tout son corps, mais qui était, en tout cas, présente ici.

« Nyyyuuuu… ! »

La faire couiner de plaisir… Honnêtement, ce ne serait vraiment pas très compliqué, tant Shunya était déjà fébrile ! La jeune guérisseuse continuait à soupirer longuement, avant de sentir la queue de son amante s’enfoncer en elle, remuant dans sa chair.

« Kyyyyaaaaawww… Hiiinataaa !! »

Que ce soit sous forme de kitsune ou sous son apparence normale, il y avait une constante qui ne changeait pas : le sexe restait toujours aussi bon ! Oh oui, que c’était agréable ! Sentir Hinata la prendre, la pénétrer, s’enfouir en elle, son corps s’aplatissant contre son dos, se lovant contre elle… Ah, c’était magique ! Shunya ne tarda pas à hurler de plaisir, mouillant le long du phallus de sa femme, sa queue se relevant pour s’enrouler autour de la taille d’Hinata, l’extrémité allant même donner de petits coups sur les fesses de la femme, la fouettant tendrement et doucement, avec amour.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags: mariage  edoras  romance  
Pages: 1 ... 4 5 [6] 7
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox