banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4 ... 7
  Imprimer  
Auteur Sujet: [Fin] Un mariage à Edoras [PV Shunya]  (Lu 10376 fois)
Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Janvier 22, 2016, 01:57:29 »

Ce fut un feu d’artifices époustouflant. Edoras rugit pendant quelques minutes, le vent remuant dans les cheveux d’Hinata et de Shunya. Les deux avaient toujours leurs mains liées autour du ruban rouge, tandis que, dans les hauteurs, les festivités pouvaient commencer. Depuis des jonques situées le long du fleuve bordant Edoras, on tirait les feux d’artifices, l’une des spécialités d’Edoras. Le ciel s’embrasait ainsi sous le regard ravi, non seulement de Shunya, d’Hinata, et des invités, mais aussi auprès de tous les Edorassiens qui se trouvaient dehors, et qui attendaient le moment où la Reine allait, publiquement, et en compagnie de Shunya, réaliser son discours d’intronisation. On se souvenait encore que celui de Raku avait été retardé de plus d’une heure, car, dès qu’on avait coupé le ruban, elle avait prétexté d’aller aux toilettes avec Elmyra pour lui faire l’amour. L’attraction entre ces deux femmes avait été quelque chose de légendaire, à tel point qu’on disait qu’elles étaient incapables de se regarder plus de cinq secondes dans les yeux avant d’avoir envie de s’envoyer joyeusement en l’air. Shunya et Hinata n’auraient jamais un tel rythme fusionnel… Mais elles s’aimeraient assurément autant que la Reine Rose et Elmyra Thoris.

Les feux brûlant dans le ciel se tarirent, et on coupa donc le ruban rouge, tandis que vinrent ensuite les photographies officielles. On avait photographié Shunya et Hinata en train de s’embrasser, puis de tenir l’épée, et on prit maintenant une photographie officielle, des deux femmes ensembles, le bras d’Hinata filant dans le dos de Shunya pour la tenir. Une photographie importante, car elle figurerait dans les archives d’Edoras. Ensuite, les familles s’approchèrent, et Chikaku se retrouva rapidement dans les bras d’Hinata. Aiko lui avait mis de petits rubans dans les cheveux, et elle avait encore les yeux émerveillés par le feu d’artifices. Il y eut également quelques photos plus insolites, comme un selfie de Megumi avec Hinata… Et tout cela, au lieu de paniquer Shunya, avait pour effet de la détendre peu à peu. Oh, le fait d’être au centre de l’attention continuait toujours à la rendre très nerveuse, naturellement, mais elle passait outre.

« Toutes mes félicitations ! les complimenta Aiko.
 -  Oui, ce fut magnifique ! » commenta aussi Mamoru, qui avait visiblement beaucoup pleuré.

L’immense père saisit généreusement Hinata et Shunya dans ses bras, avant de se reculer, les yeux brillants.

Vinrent ensuite les multiples cadeaux. Chikaku offrit à Hinata le cadeau familial, qui était un petit chat en peluche, et, d’une toute petite voix, avoua que c’était son ancienne peluche :

« C’est Tobi, il est très gentil, et il protègera ma petite-sœur contre les cauchemars… »

Aiko félicita Chikaku pour cet exploit. Megumi leur offrit ensuite, pour leur voyage de noces, un séjour au Paradisio Hotel de Novac, ce qui fit rougir Shunya, compte tenu du prix…

« Vous n’auriez pas dû…
 -  Bah ! contesta Aiko. Vu tout ce qui vous attend, vous avez bien mérité de profiter un peu de votre jeunesse ! »

Shunya sourit donc. En réalité, ce séjour avait été financé en partie par GeoWeapon Corp., mais Megumi aurait le temps de le dire ensuite.

L’Ordre Céleste apporta ensuite un curieux cadeau, une sorte de coussin angélique. La plupart des cadeaux étaient visiblement destinés au futur bébé, ce qui laissait peu de doutes sur leur futur respectif. Shunya se caressait distraitement le ventre, comme pour anticiper le moment béni où elle sentirait la vie germer en elle. La graine pousserait désormais bientôt dans son ventre…

Ce fut ensuite au tour d’Alice Korvander, la Princesse de Sylvandell, le « Joyau de Sylvandell ». La tête blonde leur remit un livre de contes sylvandin, et Shunya fronça les sourcils en voyant le nom de l’auteur.

« Oh… »

Il était écrit : « ALICE KORVANDER ». En souriant et en rougissant, Alice leur expliqua qu’elle avait écrit elle-même ce livre, et qu’elle était donc très fière de leur présenter.

« Il y a dedans des contes qui m’aidaient à m’endormir quand j’étais… Plus jeune. »

Shunya la remercia, et fut encore plus gênée quand elle vit Elena Ivory s’approcher. La Reine leur remit son propre cadeau de mariage, consistant en de fines robes et kimonos, à la fois pour Shunya et Hinata, ainsi que des vêtements pour bébés, brodés par de talentueux tisserands nexusiens. La guérisseuse, qui n’avait jamais vu de tels cadeaux, ne put que rougir encore plus.

« Il y a des tenues différentes en fonction de l’endroit où vous irez, afin de se plaire au goût et à la mode de chaque État. Nexus, Ashnard, Vapeur, Papua… »

Le cadeau se composait de deux malles, que les pages allèrent mettre dans un coin.

D’autres cadeaux vinrent encore des autres invitées. La Princesse de Papua, en souriant à Hinata, leur remit toute une série de bijoux, et Rhian, en la voyant, comprit mieux pourquoi Elmyra et la Reine Rose avaient été des amantes si… Énergiques. Rhian avait un magnifique décolleté, que Shunya eut bien du mal à ne pas regarder, la femme rougissant furieusement.

« Et ben, finit-elle par dire, je crois que la somme de tous ces cadeaux réunis dépasse largement tous les cadeaux que j’ai jamais pu recevoir au cours de mon existence… »

C’était… Très impressionnant !
« Dernière édition: Janvier 28, 2016, 08:53:46 par Kaguya Shunya » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 665


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Janvier 27, 2016, 08:49:31 »

Le bonheur, c'était d'être auprès de Shunya et désormais, c'était chose officielle. Plus besoin de se cacher ou autres, elles pourront s'aimer librement, partout dans le palais comme dans le monde. Dans quelques années, elle mettra les choses en route pour grandir la famille Kaguya mais cela ne l'empêchera pas ce soir, de lui prendre sa virginité. C'était une de ces promesses et depuis le premier soir, elle avait bien envie de se faire pousser une queue et de tester bien des choses. Seule Luna avait eu la chance d'y goûter, ainsi que Tsukasa et si depuis ce jour, cette envie n'était en rien pressante, depuis sa première nuit avec Shunya... l'envie était forte ! Mais elle lui avait promis, pas avant le mariage. Alors ce soir, si Shunya est toujours d'accord, Hinata s'en fera une joie ! Évidemment, si sa femme est prête à aussi essayer des choses, elle est prête à lui offrir une forme de virginité qu'aucune femme n'a goûtée en elle malgré sa petite expérience en la matière.

Après la séance de photos et le début des cadeaux, elle fut touchée par le petit cadeau de Chikaku, promis, Tobi restera longtemps à ses côtés pour les proroger des mauvais rêves ! Il aura sa place sur sa table de nuit ou peut-être près de l'autel de Kagami, sa petite sœur et ce petit chat veilleront ensemble sur leur nuit. Elle relâchait sa ravissante petite-belle-soeur pour voir que le cadeau de Megumi n'était pas aussi mignon que Chikaku mais quel cadeau ! Se faire payer le voyage de noces, ma foi, c'était quelque chose ! Après celui des anges et celui de la part de Caelestis, ce fut Alice qui venait offrir un livre bien épais où elle en était l'auteur. Quel cadeau intéressant ! Hinata était curieuse de voir ces histoires et même de les lire à haute voix à ses futurs enfants. Eléna avait vu les choses en grand avec tut un assortiment de robes et de tenue, cela leur sera utile pour leurs déplacements, c'est toujours apprécié de s'habiller comme à la coutume locale. Mais les vêtements pour bébé intéressait bien plus Hinata... Rien que d'imaginer une petite princesse dans ces belles petites robes, ça la rendait toute chose !

Rhian avait opté pour des bijoux, très beaux ou très coûteux, c'était un beau cadeau aussi. Cela pourrait toujours rendre sa femme plus belle encore lors de soirées spéciales ? Des soirée importantes entre dirigeants bien entendue.

« En effet, ce sont là tous de très beaux cadeaux, je ne vous remercierais jamais assez pour tout cela. »

Reine ou non, Hinata se courba devant sa famille en souriant doucement, c'était la moindre des choses que de les remercier ainsi. Même si là, c'était les cadeaux de la famille et des proches, Tsukasa était quand même venue faire une petite apparition avec sa cousine Ryouka, cette dernière ayant aussi un cadeau le couple, enfin, surtout Shunya. Cela intrigua Hinata évidemment mais quand elle vit que ce n'était qu'une simple collection de livres qu'aimait sa femme, elle fut rassurée. Venant de la cousine de l'edorasienne la plus perverse qu'elle connaissait, elle avait eu un peu peur... Mais avant de pleinement savourer ce moment important entourer de sa famille et de ses amies, elle avait un discours à faire, important comme chacune des reines avant elle. Quittant le palais avec sa femme à son bras, elle marcha, non sans escorte vers la sortie pour se rendre devant le sommet des marches du palais. Devant elle, Edoras, des rues bondées, des lampions, des applaudissements, des cris de joie. Peuple, caméra de télévision, portable, humain, terranide, il y avait de tout en bas des longues marches. Dans un sourire, elle leva la main, l'abaissant doucement pour demander un peu de silence alors qu'on venait lui donner un petit micro pour se faire mieux entendre.

« Peuple d'Edoras. Je vous ai entendus lors de mes vœux, lors de ce premier baiser officiel avec ma femme, j'ai entendu votre joie explosée et pour cela, je tenais à vous remercier. Cela est peut-être déjà fait pour certains, pas encore pour d'autres mais je vous souhaite d'éprouver ce que j'ai ressenti à ce moment-là. Avec un simple baiser, de savoir que la personne au bout de nos lèvres était la bonne, où l'on se voit facilement dans cinq, dix, vingt ans dans le futur, toujours aussi heureux. »

Hinata rougissait un tantinet, elle parlait quand même de son baiser avec sa femme. Mais après de nouveaux applaudissements et hurlement de joie, elle reprenait.

« Lors de l'annonce de mes fiançailles, je vous ai promis bien des choses avec mes excuses, à vous, citoyens d'Edoras qui avait souffert de ma tristesse, qui avez porté la punition de ceux qui ont teinté de rouge notre pays il y a quelques années... une fois encore pardon... Mais en ce jour de fête, je refuse que quelqu'un soit triste et sachez que la plupart des choses que je vous ai promis arrivera sous peu. Les taxes sont revenus à un taux normal mais une fois que tout sera décidé, je vous promets au moins une année sans impôt et sans taxe, profiter pleinement de votre dur labeur et si notre économie nous permet d'élargir cela, je le ferais autant d'années que je vous ai fait endurer ce traitement, voire plus pour vous demander pardon ! De même que certaines lois sont elles aussi retravailler pour que mon royaume soit plus agréable. Initialement, la fondatrice de ce royaume, Elisa Kaguya voulait en faire un Tékhos plus pure, plus proche de la nature en laissant plus de liberté aux hommes sans pur autant retirer grand-chose... Mais moi, je vous promets de retirer bien des chaines. Il y aura peut-être des choses inchangées dans un premier temps mais doucement cela changera, je vous l'ai promis et je le ferais. »

Hinata tenait cependant aux traditions, elle espérait laisser la femme au pouvoir, le beau sexe tenant toujours les rênes dans le couple mais elle comptait réduire l'écart. Edoras était ainsi, un pays de reine et non de roi alors elle continuera dans cette voie. Le plus urgent selon elle reste cette affaire de taxe à finaliser afin que les hommes n'aient plus de charge pendant un an au moins, plus si c'est possible afin de racheter ses fautes. Voilà pour ce qui était du c^té promesse de son mariage à son peuple, place au reste.

« Nous avons la chance de vivre dans un royaume en paix, sans réelle guerre à nos frontières, sans vraie criminalité, sans aucune véritable menace. Je prie pour que cela dure mais je prie aussi pur que cela cesse sur Terra. La guerre, les batailles, cela fait couler bine trop de sang, et généralement, ce sont les innocents qui trinquent pour quelques broutilles de chef d'état. Je ne veux pas vous mettre en danger mais je ferais mon possible pour que la paix arrive plus facilement ici, sur Terra. »

Voulant continuer ou plutôt conclure sur une note plus joyeuse, elle approchait de la fin.

« Cette journée sera à présent fériée pour que tout le monde puisse profiter des choses importantes de la vie comme sa famille, je veux que ce jour soit comme ce soir, une fête ! Alors j'ose espérer que vous, mon peuple, allez passer une agréable soirée et faire la fête, d'être heureux autant que possible et de n'avoir que de bons souvenir en pensant à ce jour ! »

Hinata gardait le sourire en observant son peuple, tout aussi heureux qu'elle. Elle partagea un regard avec sa femme, lui offrant comme toujours le plus beau des sourires. Si elle voulait saisir le micro et parler un peu à son tour, elle en avait le droit évidemment. Hinata avait une folle envie de l'embrasser mais plonger dans on regard était aussi tout aussi plaisant. Son regard était tellement beau...  Ensuite, restera les autres cadeaux hors famille et invitée spéciaux mais aussi le repas ! Ha oui, un vrai repas de mariage, c'est quelque chose ! La soirée ne faisait que commencer !
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Janvier 28, 2016, 09:42:34 »

Les cadeaux était d’une très grande valeur, et Shunya eut même droit à un cadeau personnalisé, en voyant Tsukaya lui présenter, avec l’aide d’une femme aux cheveux courts et argentés, un coffre comprenant une série de livres. Shunya rougit jusqu’aux oreilles devant cette collection de livres tekhans, dont beaucoup étaient dédicacés, ou vendus en éditions rares.

« Oh, et bien... Je ne peux que vous remercier beaucoup. »

Gênée par toute cette profusion de cadeaux, Shunya avait l’étrange impression d’avoir les joues en feu. Se pinçant les lèvres, elle tint le coffre entre ses mains, avant de le reposer près des autres cadeaux. Toute émue, Shunya suivit ensuite Hinata, se rapprochant du rempart extérieur du Temple de la Lune, où elles grimpèrent sur le plus haut mirador, qui servait aussi de lieux pour tenir les discours. Évidemment, le trouble de la jeune guérisseuse ne diminua guère en voyant toute la foule amassée sur la place de l’autre côté du Temple de la Lune.

« Ciel, qu’ils sont nombreux ! » vint-elle s’exclamer, à voix basse.

Il y avait toute une foule, comme si Edoras toute entière avait choisi de se regrouper ! Les deux femmes eurent droit à une virulente ovation, avant que la jeune Reine d’Edoras n’entame son discours d’intronisation. Par rapport à d’autres discours politiques, Hinata fit le choix d’être synthétique, en optant pour l’essentiel : elle regrettait l’enfermement politique d’Edoras ces dernières années, et promettait de retourner aux valeurs d’Edoras, ce qui ne put que faire sourire Shunya, la rendant, en ce moment, très fière de sa femme. Elle avait toujours pensé que les discriminations sexuelles étaient, comme presque n’importe quelle discrimination, une erreur. Elle était favorable à une vision nettement plus libérale et égalitariste, en voyant les hommes comme étant avant tout des individus égaux aux femmes, sans faire de distinctions fondées sur le sexe. Mais ce n’était pas la philosophie tekhane, à son grand regret.

La déclaration d’Hinata fut accueillie avec la joie prévisible des citoyens, qui l’applaudirent vivement, et déployèrent alors en l’air de multiples lampes volantes. Shunya se mit à sourire en voyant cela. Ce furent surtout les enfants qui lâchèrent les lampes, et les lanternes s’envolèrent lentement, poussées par le vent, comme pour éclairer Edoras pendant la nuit. Après l’impressionnant feu d’artifice, les Edorassiens tenaient à montrer que leur joie illuminait la nuit, et Shunya regarda les lumières, qui flottèrent dans le ciel, narguant les étoiles.

Shunya regarda alors sa femme, et ce fut elle qui s’approcha d’elle, venant l’embrasser. Ceci entraîna des applaudissements supplémentaires, et elle prolongea volontiers son baiser, en serrant un peu son corps contre celui de sa femme. Émue, Shunya en avait les larmes aux yeux, et sourit à nouveau au peuple, peinant à croire que ce peuple serait maintenant, presque, son peuple. Et que voyait-elle ? Des gens marqués par le deuil, l’opprobre, et le désespoir ? Oh non ! Non ! Elle voyait là tout l’inverse, un exact opposé. Elle voyait des gens heureux, souriants, fiers d’eux, et déterminés à avoir un avenir meilleur au sein d’Edoras.

« Je t’aime, Hinata... »

La guérisseuse afficha ensuite un sourire sur ses lèvres, puis resta ensuite à observer les gens. Il y eut encore des applaudissements, nombreux. Shunya était joyeusement émue, le sourire aux lèvres, les larmes pimpant dans ses yeux, puis on leur annonça de faire la fête, et Shunya se retourna. Les deux femmes s’écartèrent, et retournèrent dans le jardin, les oreilles de Shunya résonnant encore des multiples applaudissements et des vivats de la foule.

« Je... Je n’aurais jamais cru qu’il y aurait autant de monde, Hinata... Je n’ai pas été trop ridicule, au moins ? J’ai l’impression que mon cœur va exploser... »

Elle n’avait jamais vu autant de monde, et elle s’empressa de faire quelques précisions :

« En tout cas, ton discours était superbe ! Sache que je serais toujours là pour t’aider et pour t’appuyer dans la moindre de tes décisions, car c’est mon rôle ! »

Être une femme aimante, oui, voilà quel était son objectif !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 665


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Février 03, 2016, 08:41:43 »

Comment ne pas être heureuse le jour de son mariage ? Hinata ne pouvait décrire le bonheur qu'elle ressentait, elle avait l'impression que très peu de chose aurait pu rendre ce jour meilleur mais en comptant cette absence, ce jour reste le plus heureux de sa vie. Aux côtés de sa femme, elle ne pourrait que vivre au paradis tous les jours. Sa Shunya était la plus belle des femmes, elle avait un charme naturel qui la rendait tellement jolie, son sourire était le plus beau qui soit, son regard était sincère quoique parfois gênée, sa peau aussi douce qu'une peau de bébé, ses cheveux aussi. Sa gentillesse était elle aussi un atout charme, tellement douce, tellement sincère, Hinata ne pouvait pas rêver mieux comme partie. Et même au lit, sans parler sexe, ses bras autour de son corps ou son corps contre le sien, tout cela ne fait que rendre sa nuit plus agréable, elle aimait sa femme, plus que n'importe qui au monde.

Ce petit discours étant fait, elle était rassurée de ne pas avoir dit de bêtise mais surtout d'en avoir fini avec ça. Hinata avait souvent le trac pour ce genre de choses, toujours peur de dire n'importe quoi ou de ne pas rassurer son peuple alors en ce jour mémorable, la faute aurait été bien souligné.

« Pourquoi serais-tu ridicule ? C'est à moi de demander cela plutôt ! Toi, tu as été parfaite. » Même si elle n'a pas vraiment fait grand-chose. « En revanche moi, j'ai toujours peur de gaffé ou de ne pas trouver les mots justes, surtout en parlant sans texte. Je pense qu'il me faudrait des notes pour ce genre de chose et en ne gardant que mes yeux dessus, ça devrait aller. »

Blague ou non, elle aurait l'air ridicule comme reine pour faire un discours de ce genre-là. Sa main enlaçait la sienne, la serrant un peu plus. C'est fou comme sa femme savait la rassurer avec un rien. Toutes les deux retournaient vers leur invitée ensemble, non pas sans la garde royale non loin d'elles pour s'assurer que rien ni personne ne leur veut de mal.

« Je compte sur toi dans l'avenir pour m'aider. Mais une bonne dose de ton amour suffira amplement à me redonner l'énergie nécessaire pour n'importe quelle épreuve dans la vie d'une reine ! »

Halala, son amour débordant pour sa femme, elle ne pourrait jamais se lasser de l'avoir pour femme. La jeune reine marchait à ses côtés, délaissant certes sa main mais pour la poser sur sa hanche en avançant doucement, coller contre elle. Hinata n'avait pas eu une vie facile mais elle avait l'impression qu'aujourd'hui marquait un nouveau cycle de la vie, où elle pourra enfin retrouver sa bonne humeur !

« La soirée risque d'être encore longue avant d'avoir un moment d'intimité mais ce n'est pas grave, je saurais me montrer patiente pour rattraper notre semaine de séparation. Nous n'avons qu'un mariage alors profitions en autant que possible ! »

Et en commençant donc par le repas, viendra le gâteau évidemment puis les danses et la fête quoi ! Puis quand bon nombre de personnes seront endormis ou trop fatiguées, ils iront se reposer à leur tour pour faire leur nuit de noces ensemble. Ça promet. À leur retour, ce fut Chikaku qui vint à elles, à croire que ce n'était pas le couple royal qui était le plus excité par ce mariage mais cet adorable bout de chou !

« Maintenant Chika-chan, tu as gagné une nouvelle grande sœur, moi ! »

Hinata en profita pour lui baiser la joue, lui donnant une petite marque de rouge à lèvres – très mince, la reine n'était pas très maquillage – sur sa joue avant de la prendre dans ses bras.

« Après le repas, je te promets une grosse part de gâteau, d'accord ? Mais pour ça, il faudra être sage et écouter ka-san et oto-san, mhh ? »

Hinata la gardait un peu dans ses bras, le temps d'échanger quelques mots ici et là alors que le banquet se préparait dans les jardins du palais. Il n'y aura pas que la famille, il y aura aussi les invités de marque.  Cela va en faire du monde avec bien des plats, en grande partie traditionnelle au pays ou à la coutume du mariage – du genre à devoir donner des forces pour la nuit ou assurer une longue vie en bonne santé – mais Hinata avait aussi rajouté des plats que Shunya aimait évidemment. Cette nuit, elle avait bien des surprises avec sa femme à partager. Rhian ne lui a pas appris de danses exotiques juste pour le plaisir de la danse, sinon à qui bon lui serviront les tenues exotique et sensuelle que sa cousine lui avait déjà offertes lors de sa visite à Papua ? Elle avait gardé ce genre de tenue secrète depuis tout ce temps et sa pratique de la danse ne datait que de deux jours mais quand même. Le couple était entouré pour le moment que de la famille mais peu à peu, leurs invités étaient de plus en plus nombreux autours d'elles, elles étaient les stars ce soir après tout.

Toute cette semaine d'effort et de stress était récompensé comme il se doit... Comment ne pas sourire ce soir ? Chaque fois qu'elle posait le regard sur elle, elle ne pouvait que sourire et avait une folle envie de l'embrasser encore et encore ! Une chance que Chikaku soit un frein sinon elle passerait la soirée sur ses lèvres si douces et délicieuses.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #19 le: Février 08, 2016, 07:53:21 »

« Tu ne seras jamais ridicule ! »

Cette idée, cette seule idée, était totalement absurde ! Hinata, ridicule… Et puis quoi encore ?! Non, c’était la Reine, elle écrivait elle-même ses discours, parlant avec la sincérité du cœur. Comment pourrait-elle se couvrir de ridicule ? Son discours avait été à la fois synthétique, concis, et complet. Shunya était évidemment loin d’être objective en la matière, mais ça n’avait aucune importance. Hinata était douée, douée comme toute Reine se devait de l’être. Une belle oratrice, qui bénéficierait toujours, et à jamais, de l’indéfectible soutien de sa femme, Shunya. Ne se tenant plus main dans la main, mais hanche contre hanche, Shuny sentant la main de sa dulcinée l’enlacer dans le dos, elles retournèrent à la fête.

Tout ça était surréaliste, tout simplement… Shunya en avait les yeux qui brillaient, frissonnant et tremblant. Dieu, elle s’était mariée ! L’impossible était devenu réalité ! Comment aurait-elle pu croire, il y a encore quelques semaines, qu’elle finirait ici, mariée à cette femme, mariée à la Reine ? Non, si on le lui avait dit, Shunya n’y aurait tout simplement pas cru, tant cela semblait… Incroyable. Elle en était toute heureuse, et, en fait, tandis que les deux femmes descendaient les marches, et qu’Hinata lui expliquait qu’elles avaient encore du temps à passer avant d’être seules, Shunya, elle, se faisait mentalement la réflexion qu’elle n’avait jamais été aussi heureuse de toute sa vie.

« Oh, ce n’est pas grave, au contraire… Je n’aurais jamais cru avoir autant de monde pour mon mariage, tu sais… »

Quand les Shizuka se mariaient, c’était un peu moins… Impressionnant. On organisait généralement une petite fête familiale dans un cadre champêtre et festif, où on buvait beaucoup. Ici, c’était nettement plus vaste, mais il fallait s’y attendre. C’était un mariage royal, après tout. Un mariage royal… Aussi longtemps qu’on s’en rappelle, jamais un Shizuka n’avait eu un tel honneur. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Shunya venait de faire entrer sa famille, une famille composée de fermiers, de paysans, d’agriculteurs, de roturiers, au sein de l’aristocratie. Elle était la femme de la Reine d’Edoras, elle, une simple guérisseuse, sans aucune racine de noblesse dans les veines. Il n’y avait clairement qu’à Edoras que ce genre d’union était possible. La société avait beau être médiévale, elle n’avait pas hérité de ce système de caste propre au féodalisme. C’était une monarchie libre, et la preuve en était qu’Hinata avait pu se marier avec Shunya sans aucun problème juridique. Une telle chose aurait-elle été possible à Nexus ? Shunya en doutait.

Ses pensées disparurent quand, en arrivant devant un jardin, les deux femmes tombèrent sur la belle Chikaku, qui les attendait, en compagnie de la mère de Shunya, Aiko, qui fit un sourire ravi à sa fille, elle aussi très émue. Que pouvait-on demander de plus, pour sa fille, que de se marier avec la Reine de son pays ? Hinata, elle, vint prendre Chikaku dans ses bras. La petite-sœur de Shunya souriait, aux anges, surtout excitée par le feu d’artifices qui avait eu lieu quelques instants auparavant. La conservant dans ses bras, et confirmant ce que Shunya pensait, à savoir qu’Hinata avait très envie d’avoir des enfants, la Reine se mit à marcher vers les convives. Entre ses bras, Chikaku clignait des yeux.

« Gâteau ?!! »

C’est tout ce qu’elle avait compris, et, à cette idée, ses yeux se mirent à briller à cette idée. Elle adorait les gâteaux que sa mère lui faisait, et l’idée d’en manger la ravissait donc. Shunya, elle, restait proche des deux femmes, et Aiko, silencieuse, pleurait doucement en voyant combien sa fille semblait ravie. Puis la grosse main de Mamoru se referma sur son épaule, et sa tête alla se nicher contre son torse.

« Je suis tellement fière…
 -  Et moi tellement heureux. Moi, ma barbe poilue et mes grosses bottes, je suis un noble, maintenant ! »

Sa phrase fit sourire Aiko, qui releva légèrement la tête.

« Oh, pour moi, tu resteras toujours mon gros nounours avant d’être quoi que ce soit d’autre… »

Le couple vit Shunya et Hinata s’embrasser à nouveau, et Shunya posa sa tête contre l’épaule d’Hinata, avant de sourire en regardant Chikaku. Sa petite-sœur sautillait légèrement dans les bras de la Reine, signe qu’elle était effectivement très heureuse. Puis, alors que le duo continuait à marcher, elles croisèrent la Princesse de Sylvandell. Alice leur sourit, et s’empressa de les féliciter.

« C’est un très beau mariage ! Toutes mes félicitations !
 -  Oh… Et bien, merci beaucoup… »

Cependant, le regard d’Alice dériva rapidement sur Chikaku, et elle se rapprocha d’elle, en lui faisant un sourire étincelant. Les joues rouges, Shunya lui expliqua que c’était sa petite-sœur, Chikaku, ce qui ne manqua pas d’accroître le sourire d’Alice. En se mordillant les lèvres, cette dernière finit par relever un peu la tête, et posa une question, en étant visiblement un peu gênée :

« Est-ce que… Euh… Est-ce que je peux la prendre dans mes bras un petit peu ? »

Comme quoi, Hinata n’était pas la seule à avoir un esprit maternel…
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 665


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Février 09, 2016, 09:05:33 »

Elle en avait tant rêvé et c'était devenue une réalité, Hinata était marié et à la plus belle femme de ce pays, de ce monde, sa Shunya. Hinata se fichait bien de ses origines et elle n'était pas la seule ! Rares étaient les Kaguya à se marier avec le beau linge ! Elisa était marié à l'époque avec une riche Tékhane, certes mais ensuite ? Il y a eu des musiciennes, une shinobi – même si ce fut bien le seul mariage secret et assez contre cette idée dans l'histoire de ce pays – de simples artisans ou peuple de ce pays. Au mieux il y avait eu Elmyra qui était une princesse mais à part ça... Même Elynn était une simple elfe aux dons miraculeux en médecine. Même si elle n'a pu sauver sa femme, elle lui a permis d'avoir une courte mais heureuse vie là ou les meilleures médecins de ce pays ne lui donnaient que quelques années à vivre après sa naissance. De retour à la fête, la princesse, non, la Reine profitait de sa nouvelle famille, à commencer par Chikaku qu'elle dorlotait sans ménagement maintenant et même plus tard ! Il n'y aurait pas eu la nuit de noce et cette absence si longue de Shunya, elle aurait invité sa belle-petite-soeur à dormir avec elle et sa femme.

Pour peu, elle avait presque envie de couper une part de gâteau rien que pour elle mais combien même elle était adorable, Hinata n'allait pas le faire, même si cela serait dur. Le couple savourait chaque moment avec leur invité autant que possible, même Alice venait à elles pour les féliciter dans un premier temps.

« Merci à toi aussi, Alice-san. »

Hinata et la politesse ainsi que les traditions. Shunya avait perdu ce titre à force de côtoyer la princesse qui, devenue intime ne gardait que cela dans des moments plus intimes. Tout comme Eléna, elles ne s'étaient vue face à face que peu de fois mais Hinata avait délaissé cela avec son amie/Cousine. La présence d'Alice, son cadeau, elle était contente de l'avoir à ses côtés. Même si Hinata repensait à la mauvaise nouvelle qu'elle lui avait annoncé, elle ferait en sorte de ne pas s’emmêler mais elle ira prier ce soir et à l'avenir pour que tout rentre dans l'ordre. Cherchant à câliner Chikaku, elle n'allait pas le lui interdire, surtout qu'Hinata se disait que Chikaku lui rappelait sa belle-sœur même si ele était un peu plus grande, la petite sœur de Sakura. Mais bon, reine ou non, ce n'était pas à elle de décider.

« C'est à Chika-chan de décider. Tu veux aller avec Alice-san ma puce ? Elle pourra te raconter plein d'histoire tu sais, Alice-san a plein de dragon dans son pays, des petits, des gros, des tous gentils. »

Évidemment, Hinata n'allait pas donner la partie dévoreur de chair et cracheur de feu ardent en guise de précision. Elle ne voulait absolument pas effrayer sa petite sœur. Laissant la petite fille dans son joli kimono changer de bras, elle resta un instant, au cas où elle serait indécise avant de profiter un peu de sa femme comme de ses convives le temps que les tables soient installées.

« En tout cas, j'en connais une ce soir qui va très bien dormir. »

Si Chikaku continuait à être aussi excitée, Mamoru n'aurait peut-être pas besoin de lui laisser regarder un dessin animé. Cela dit, ce soir, les Shizuka seront traitées comme il se doit puisque, le mariage se terminant tard, ils dormiront au temple. Allant vers Eléna, Hinata et Shunya marchaient doucement, sans se presser en saluant et en distribuant un mot gentil à ceux et celles les arrêtant un instant. Eléna était là, toujours avec Adamante évidemment. Hinata ne perdait pas son sourire en allant vers elle.

« Alors, comment-tu mon pays ? Je l'ai déjà dit mais sois ici comme chez toi Eléna et reste aussi longtemps qu'il te plaira. »

Après son séjour « mémorable » à Nexus où cela avait mal commencé, Hinata espérait que cela se passerait bien mieux ici et sans le moindre soucis en tout cas. Hinata était heureuse aujourd'hui, si heureuse qu'elle se permit de taquiner sa cousine !

« Et toi alors, à quand le mariage avec Adamante ? Je tiens à te renvoyer la pareille et à être ta demoiselle d’honneur en tout cas. »

Son sourire trahissait le ton de sa blague, il était évident que cela n'était pas au programme mais qui sait, cela pourrait quand même arrivée tôt ou tard ? Hinata avait bien vu le lien puissant qui les unissait quand elle était dans le palais d'Ivoire, même si cela se rapprochait plus du lien Hinata et Nora plutôt que Shunya... Quoique depuis, qui sait ? Allez, avant le repas, elle espérait pouvoir bavarder un peu avec Rhian aussi, peut-être encore d'autres invitées avant de passer à la suite. Le repas. Qu'il était bon d'être à Edoras ce soir, aucun malheur ne pouvait arriver, la ville enbtière était baignée dans un nuage de bonne humeur.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #21 le: Février 11, 2016, 09:56:31 »

Confier Chikaku à une inconnue, même si elle était aussi belle que cette Princesse de Sylvandell, inquiétait toujours un peu Shunya. Néanmoins, quand Alice la prit dans ses bras, il n’y eut aucune catastrophe. Clignant joyeusement des yeux, Chikaku répéta le mot « dragon », tout en tendant sa main vers les beaux cheveux blonds d’Alice. Cette dernière afficha, sur ses lèvres, un sourire étincelant, puis se déplaça un peu. Rassurée en voyant que Chikaku ne pleurait pas, Shunya suivit ensuite sa femme, main dans la main. Les gens parlaient entre eux, mais beaucoup, voire quasiment tous, se retournaient fréquemment pour les féliciter. C’était jour de fête, et on pouvait entendre, au-delà des murs, les sonorités échappant de la ville, témoignant du fait que c’était toute la capitale qui était en fête. En d’autres occasions, Shunya aurait été dehors, en compagnie de sa famille. Elle n’aurait jamais cru être de l’autre côté, au milieu des puissants du monde. Et pourtant...

Ashnard n’avait pas envoyé que la Princesse de Sylvandell. Le clan Dowell était également venu en personne, et SHunya rougit des pieds à la tête en voyant un couple s’approcher d’elles pour le saluer : Alexandre Dowell, en compagnie de l’une de ses sœurs, Allison Dowell. Il n’y avait que dans un mariage qu’on pouvait voir des Ashnardiens proches de la Reine de Nexus. La sécurité avait été renforcée, bien entendue, mais Alexandre Dowell était un homme trop fier pour s’abaisser à souiller un mariage.

« Je vous félicite pour cette union. On dit qu’une jeune et jolie personne est une énigme dont le mariage seul donnera le mot. Edoras, pour moi, sera toujours une énigme, et, en vous voyant, je ne peux vous souhaiter un mariage heureux. »

L’homme était très respectueux, mais, même malgré ça, Shunya voyait, dans ses yeux, une autorité telle qu’elle en était toute émue. Lui et Allison s’écartèrent, non sans qu’Allison vienne leur glisser un cadeau.

« Ceci est un philtre d’amour, fait à partir de sang vampirique. Rassurez-vous, il n’est point mortel, mais il vous donnera la vigueur d’ébats qui soient à la hauteur de vos sentiments respectifs. »

Le clan Dowell était l’un des plus puissants clans vampiriques ashnardiens. Alexandre Dowell n’était pas l’Empereur Mordret, loin s’en faut, mais il avait indéniablement un port altier, et une fierté étonnante. Un véritable Ashnardien, comme on s’imaginait ces rudes guerriers. Le duo se déplaça ensuite, et rejoignit Elena et Adamante, qui étaient en grande conversation avec un Nexusien. Ce dernier s’écarta poliment, et Elena, à son tour, les félicita.

Puis Hinata se mit à lancer une question osée, qui fit rougir Elena.

« Oh, euh...
 -  Ciel, si nous nous marions, je ne sais combien de tes conseillers voudront me tuer... Déjà que l’on trouve que j’ai trop d’influence sur toi ! »

Elena rougit de nouveau, en secouant la tête.

« Ce... Peu importe... Hum... Et Edoras est un endroit magnifique, Hinata. Il a l’air... Plus paisible qu’à Nexus. Je pense que j’aurais pu m’y plaire énormément, si je n’avais pas la Couronne à porter. »

Parfois, le port d’une couronne pouvait être un vrai fardeau, surtout à Nexus, où le pouvoir royal était très largement désavoué.

« Je vous souhaite tous mes vœux de bonheur, en tout cas » leur glissa-t-elle avec un sourire ravi sur les lèvres, ravi et sincère.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 665


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #22 le: Février 17, 2016, 09:18:02 »

Le tout continuait joyeusement, Hinata avait confié Chikaku à Alice, restant un instant sur place pour savoir ce qui allait se produire, au cas où sa petite sœur ne voudrait pas rester mais elle semblait apprécier la belle blonde ? Très bien, Hinata pouvait s'en éloigner en étant rassuré, gare à celui qui celle qui fera du mal à sa famille après tout, les Shizuka font partie de sa famille officiellement depuis ce soir, pour Hinata, ce l'était déjà le soir même de leur rencontre. Même si Alice ne fera aucun mal à la petite, elle préférait savoir qu'elle ne fera aucun cadeau. Cherchant Eléna, le couple tomba sur un duo d'Ashanrd, un drôle de couple de frères et sœur dont l'homme avait dit quelque chose de plutôt étrange ? Hinata ne saurait dire si ses mots étaient un compliment ou une insulte ? Certes, il leur souhaitait beaucoup de bonheurs – et cela ne pouvait qu'être positif – mais en quoi Edoras est un mystère ? Peu importe, Hinata le remerciait poliment alors que la jeune femme venait confier un flacon étrange en révélant ce qui se trouvait dedans.

Du sang de vampire ? Même si c'était précisé que c'était un philtre d'amour, quand même ! C'était une chose bien étrange entre leurs mains ? Edoras comme d'autres nations avait de vieux remède parfois loufoque ou à base de certaines parties d'animaux mais du sang de vampire... ça lui paraissait bien étrange ! Autant aller demander conseil ensuite mais avant cela, avant de rejoindre sa reine cousine, elle s'amusa de la situation. On célébrait l'union de leur amour, là où les enfants et jeunes ados voient le plus bel acte d'amour qui soit et là où les adultes les poussaient à copuler le plus possible ! Entre les cadeaux qui disaient de mettre au monde la nouvelle génération d'Edoras et les cadeaux pour enflammer leur nuit, cela serait dommage de ne pas avoir de bonnes nouvelles de la part de Shunya dans les prochains jours. M'enfin bon, Hinata ne se faisait pas d'illusion, sa femme comptait finir ses études avant de mettre au monde sa ribambelle de petites princesses alors c’est un choix qu'elle respectait. Elle attendra, c'est tout.

« Avec tout cela, dieu sait quand nous sortirons de notre chambre ou même, quand nous trouverons le sommeil ! »

C'est que leur nuit de noce va être longue et le couple n'avait pas fini de retarder leur sommeil. Retrouvant Eléna, Hinata en profita pour la taquiner un peu, le stress étant passé, elle était d'humeur à plaisanter et à rire un peu avec sa famille. Puis c'était l'occasion d'échanger quelques mots avec le couple royal. Depuis leur arrivée, Eléna et compagnie n'ont pu voir les jeunes femmes que séparément, maintenant, plus besoin de cela. Eléna était gênée et Adamante prenait cela à la rigolade avec une pointe de vérité dans ses propos. Au diable ses imbéciles, Hinata était pur l'amour, le vrai et non des choses politiques...

« Merci à toi, Eléna. Un jour Nexus sera aussi calme et paisible qu'ici mais dans un décor différent. J'en suis certaine si c'est toi qui diriges ton pays. »

Edoras et Nexus n'avaient pas la même histoire, la même architecture. Elle espérait emmener un jour ses princesses jouer avec les enfants d'Eléna dans une Nexus tout aussi calme et festif que ce soit, sans l'ombre d'une guerre ou une menace.

« Néanmoins, même si je te taquinais, il y avait une part de vérité, vous feriez un très beau couple toutes les deux. C'est à toi de décider qui épouser, Eléna et à personne d'autre. Ton titre ne te prive pas de choisir l'amour de ta vie, ce n'est pas à des conseillers ou à des inconnus de choisir pour toi qui partageras ta vie, qui te donnera des enfants mais à toi seule. Être princesse ou reine, c'est pareil, notre amour doit être vrai si l'on veut pouvoir protéger son pays. »

Shunya était l'essence de sa vie et elle fera tout pour vivre heureuse dans le palais et maintenir la paix dans Edoras. Saluant poliment sa cousine, elle continua à faire le tour des invitées, cherchant sa seconde cousine de Papua qui discutait avec une autre femme d'Ashnard, Mélinda Warren. Hinata la connaissait simplement de nom et un peu de réputation... elle ignorait qu'elle était vampire cela dit alors sa question sera... peut-être déplacée ? Ou amusante ?

« Rhian, j'aurais une question à te poser. Un couple d'Ashnardien nous a offert un philtre d'amour à base de sang de vampire selon lui mais... ça ne risque rien ça, pas vrai ? »

Papua était dans Ashnard alors sa belle cousine à la peau de caramel pouvait peut-être la renseigner ? Évidemment elle allait ensuite changer de sujet et la remercier une fois de plus d'être là mais avant ça, un brin de sécurité. Cette nuit, Shunya devra le plaisir de ses yeux et de certaines choses que grâce à Rhian, Hinata dans une tenue exotique faisant une danse sensuelle, il n'y aura que Shunya pour en profité ! Rhian en avait déjà profiter, juste du regard comme la princesse se préservait pour sa nuit de noce mais au moins, elle avait pu lui enseigner quelques petites choses.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #23 le: Février 27, 2016, 01:39:19 »

Se marier avec Adamante… Elena n’ajoutait rien, mais elle ne pensait pas le faire. Enfin, elle aimait beaucoup Adamante, elles étaient effectivement des amies d’enfance, et même des amantes, mais… Elena n’était pas sûre qu’on puisse qualifier « d’amour » le sentiment qui les liait. Elle n’en était tout simplement pas spécialement sûre, et elle laissa là, sur ses réflexions, Hinata et Shunya, qui rejoignirent d’autres personnes.

Shunya fut frappée par la beauté des deux femmes qui discutaient entre elles. Rhian Thoris, la Princesse héritière de Papua, un allié de longue date d’Edoras depuis le sulfureux mariage entre Elmyra Thoris et Raku Kaguya, et Mélinda Warren, une vampire esclavagiste ashnardienne qui tenait un harem, et maintenant un clan. Les deux femmes étaient très impressionnantes, toutes les deux très belles, mais dans des genres différents, ce qui était… Plutôt pas mal. Ce fut au tour de Mélinda de les saluer et de les féliciter, avec un charmant sourire.

« Je vous souhaite tous mes vœux de bonheur pour votre mariage. »

Shunya la remercia, et vit ensuite que Mélinda n’était pas seule, mais en compagnie d’une autre femme… Sa femme, Vanillia Warren. Les deux formaient un très joli couple, et, rien qu’à voir leurs regards de connivence quand elles s’embrassèrent, Shunya sut, d’emblée, qu’elles n’allaient pas beaucoup dormir non plus, cette nuit. Hinata en profita alors pour montrer à Rhian la fiole que les Dowell leur avait transmise. Rhian l’observa silencieusement, puis regarda brièvement Mélinda… Et la femme attrapa doucement la fiole.

« Permettez, Princesse ? En tant que vampire, je devrais être capable d’y répondre… »

Faisant tourner la fiole entre ses doigts, la vampire la décapsula un peu, puis la renifla.

« Hmmm… C’est une fiole très réussie. »

Le sang de vampire était un sang très particulier, qui, quand il était bien traité et bien utilisé, pouvait servir d’ingrédient alchimique pour de puissantes potions, en garantissant la pureté et l’efficacité. En la matière, les Dowell n’avaient plus rien à prouver, et Mélinda lui remit la fiole, souriant en coin en observant les deux jeunes mariées.

« N’escomptez pas dormir cette nuit si vous en prenez… »

Mélinda leur asséna cette phrase avec un léger sourire en coin, qui fit rougir Shunya, la jeune femme détournant un peu le regard.

« Allons, il n’y a pas à avoir honte, reprit Rhian, qui avait vu le geste de la jeune guérisseuse. À cette heure-là, Elmyra et Raku étaient déjà en train de forniquer comme des sauvages. Si on en croit ce qu’on dit, elles se faisaient déjà l’amour avant que le repas commence, et on dit que ce repas fut pour elle une vraie torture, et qu’elles se firent une nouvelle pause avant le dessert... Sans aucun doute une question de survie. »

Shunya ne put que sourire très légèrement. La Reine Rose et son légendaire appétit sexuel, ça avait très manifestement fait le tour du globe ! Pour autant, en parler ainsi, et si librement, ça avait tout de même quelque chose d’un peu gênant.

Mais c’était prometteur pour ce soir…
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 665


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #24 le: Février 29, 2016, 09:33:44 »

La fête battait son plein, le repas se préparait tranquillement de son côté pendant que les convives bavardaient entre eux, tâchant une fois de plus de féliciter les jeunes mariées. Pour Hinata, cela restait l'un de ses plus beaux jours de sa vie. Elle a une femme superbe, une nouvelle famille, des gens qui l'appréciaient autour d'elle, que demander de plus ? La jeune reine avait l'impression de rêver éveillée, c'est simple. Elle gardait sa femme à ses côtés, une main sur sa hanche en venant cette fois voir sa cousine aux côtés d'une belle brune ashnardienne, nommé Mélinda Warren. Une femme qu'elle connaissait de nom et un peu de réputation. Elle ignorait cependant que la troisième jeune femme aux cheveux bleus/verts était la femme de Mélinda Warren. Ce n'était pas inscrit sur son front cela dit. La vampire félicita le couple, Hinata l'en remercia comme à son habitude alors qu'elle posait une question de vampire à sa cousine. Papua étant dans Ashnard, elle connaissait peut-être quelque chose à ce sujet bien que la reine ignorait les origines de celles aux côtés de sa cousine.

La jeune femme se permit de le prendre entre ses doigts pour mieux la regarder de plus près en divulguant ses origines de vampire, ce qui, déjà, embrassait Hinata. Avait-elle fauté en demandant cela à sa cousine ? De parler de vampire devant une autre vampire ? Ohlala, la gourde...

« Oh je... désolé, je ne savais pas que vous... enfin, je pensais que... »

Chut... Les idées d'Hinata sur les vampires étaient dépassées, des rumeurs plus que des faits. Mais bon, elle se tut quand la vampire huma l'odeur de la fiole en la qualifiant de bonne qualité... Certes ça restait du sang donc pour un vampire c'est peut-être bon mais pour une humaine ? Même deux humaines... Ne pas en dormir de la nuit ? Oh... Certes la nuit de noce serait unique, Hinata comptait bien honorer sa femme longuement mais de là à ne pas en dormir... ouh, après une semaine d'abstinence, serait-ce possible ? Elle en rougissait en imitant sa femme, pas un couple pour rien. Leur première nuit de couple fut une nuit blanche mais elles étaient certaines limites en jeunes amoureuses et cette fois, il n'y en aura aucune. Sauf si sa femme désire ne pas faire ceci ou cela mais Hinata n'imaginait pas sa femme mettre une croix sur certaines. Sauf si c'est trop hard ou dégouttant. Marier ou non, Hinata ne proposerait jamais d’uriner sur elle, même pour essayer. Elle trouvait ça dégoûtant, tout simplement...

Rhian en rajoutait une couche en citant Raku et Elmyra comme exemple, au moins elles n'étaient pas comme elle et le plus osée qu'elles ont pu faire pour le moment, c'est s'embrasser longuement avant de rejoindre la cérémonie, cela mériterait un soupir exaspérer de la part de Raku. Cela dit, cette légende sur Raku était plutôt vraie, les filles l'ont vue plus d'une fois au harem, jamais pendant l'acte mais avant ou après, en cas de question ou de doute, elle se faisait une joie de les éclairer en citant souvent des passages de sa vie... Ha, sacrée Raku, elle aura marqué l'histoire de ce pays et même de ce monde. Si Hinata avait de la famille un peu partout sur Terra ce n'était que la faute de Raku.

« Je dois plutôt dire, heureusement que nous ne sommes pas ainsi... J'aime ma femme tout autant que Raku aimait Elmyra je pense mais elles avaient une passion commune qui rendait leur attraction au-delà du raisonnable. J'aime et, j'aimerai toujours ma femme en le lui montrant de bien des façons mais... Nous savons nous tenir je dirais. »

Sans ce mariage, sans ces invitées, nul doute qu'elles seraient sûrement nues ou au moins dans de longs préliminaires à rattraper ce temps loin l'un de l'autre. Mais ce petit discours et cette légèreté de la part de Rhian était normal, sa cousine était moins timide qu'Hinata et à Papua, elles ont le sang chaud, la reine en savait quelque chose. Mais cela faisait partie des secrets de famille, comme ces petites aventures avec Elena... chut. Elle en parlera peut-être un jour à Shunya si elle pose la question mais dires « j'ai couché avec ma cousine », on a vu mieux pour lancer une discussion ou révéler un secret. Dieu merci, leur conversation n'allait pas déborder ou tourner que autour de cela, le repas venait à débuter et naturellement, le couple sera au cente des attentions. Les tables formaient un U et la reine et sa femme se mettaient au centre. La famille Shizuka d'un côté et la famille Kaguya – moins nombreuse – de l'autre. Avant d’amener les premiers plats, il était traditionnel que la nouvelle reine face un petit discours, comme toujours. Les servantes amenaient en plus une coupole de saké, du bon évidemment pour porter un petit toast.

« Aheum... Je pense que je vais me répéter comme souvent, surtout aujourd'hui mais je tiens à vous remercier, tous autant que vous êtes. Que ce soit ma famille, ma nouvelle famille, mes amies ou des proches alliées plus ou moins long dans l'histoire de ce pays. Mais la personne que je tiens avant tout à remercier est ma femme, Shunya. Sans elle, je ne serais pas reine, vous ne seriez pas tous ici et surtout, je ne serais pas la femme la plus heureuse au monde... Alors merci, merci à vous tous. »

Avant de le boire, elle laissait Shunya parler à son tour si elle le désirait mais surtout, elle voulait enlacer leur coude et boire ensuite. Elle savait que sa femme n'était pas très alcool, comme Hinata mais c'était la tradition et puis ce n'était qu'une coupole. En abuser, Hinata n'aimerait pas car elle serait malade sinon, dans le bon – tendance à devenir comme Raku – ou le mauvais sens, malade de chez malade. Et on avait vu mieux pour entamer leur vie commune que vomir partout... Enfin, ce n'était que l’apéritif avant de déguster les plats. Que le repas commence !
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #25 le: Mars 01, 2016, 01:40:50 »

Après avoir fait le tour des convives, le couple royal se retrouva finalement devant une longue table à manger, qui avait été dressé au milieu du jardin. La météo était, fort heureusement, favorable, comme si les kamis avaient décidé d’accorder leur bénédiction à ce mariage. Et, tandis que les invités s’installaient, et qu’un léger silence commençait à s’instaurer, on pouvait entendre, émanant de la ville, les bruits de la fête. Les rires, les hurlements de joie, les musiques, les pétards... Edoras allait danser toute la nuit, et SHunya en rougit encore, ayant encore du mal à dire que ce déferlement de joie était lié à elle. Devant elle, à sa gauche et à sa droite, il y avait la famille, et, ensuite, les invités de marque. Fugacement, Shunya se disait que c’était certainement l’une des rares fois où on verrait des Nexusiens et des Ashnardiens à une même table, même s’ils étaient séparés les uns des autres. Malgré l’état de guerre des deux nations, la Reine de Nexus avait profité de ce mariage pour relancer les négociations diplomatiques. Nexus avait en effet compris que, à Ashnard, le pouvoir était multiple, et que Mordret n’était plus qu’un Empereur de papier. Le pouvoir impérial était réellement détenu entre les mains du Conseil Impérial, et des grandes familles el composant. Il fallait donc composer avec ces barons et ces clans, et, en la matière, le clan Dowell pouvait être un bon allié. Malgré son arrogance, Alexandre Dowell était un homme très cultivé, qui appréciait la culture, et qui voyait Nexus comme une nation savante et cultivée, surtout d’un point de vue juridique.

Dowell avait aussi envie de la paix, car il ne voyait rien d’intéressant à poursuivre une guerre idiote et absurde. Si ce mariage permettait de rapprocher ces deux nations, alors Shunya n’en serait que plus fière encore. Tous étaient debout, attendant que le couple s’installe en premier, mais, auparavant, Hinata tint à les remercier. Se mordillant les lèvres, Shunya sut alors que c’était à elle de parler, et elle les entrouvrit, en regardant brièvement sa mère, qui lui fit un sourire encourageant.

*Allons, rien que quelques mots, ce n’est pas la mer à boire...*

Elle les regarda alors, de droite à gauche, en leur souriant. Hinata l’avait vraiment mis mal à l’aise en la couvrant de tant de louanges, et elle soupira encore, avant de parler :

« Je... Je vous avouerai que je ne sais pas quoi dire, je... Je ne suis pas très douée pour les discours, et... Je viens d’une famille très pauvre, je n’ai pas appris à faire des discours, ni à parler en public, alors... Je ne sais pas si je mérite tous ces remerciements, mais... Outre mon mariage, c’est avant tout Edoras que je souhaite féliciter. »

Elle sourit alors, les joues rouges, et leva sa main vers la ville. Son autre main, elle, se crispa sur celle d’Hinata, comme pour trouver le courage de parler.

« Les gens sont heureux. Les gens chantent, font la fête, dansent ensemble... Depuis qu’elle a été fondée, Edoras a toujours reposé sur l’idée que les discriminations, quelles qu’elles soient, étaient mauvaises. C’est un idéal de justice, d’égalité, de liberté, de tolérance et d’amour qui a fondé Edoras. Alors, ce mariage n’est peut-être pas, en soi, rien de plus qu’un acte d’amour sincère entre deux personnes, mais voir tant de gens ici, autour de cette table, c’est... C’est le rêve d’Edoras, promouvoir la paix, l’amour et la tolérance à travers le monde... »

Le discours était peut-être un peu mielleux, mais Shunya était ainsi, une grande idéaliste, une romantique pleine d’espoir.

« Alors... Je lève mon verre... »

Elle regarda ensuite sa femme, en lui souriant :

« À Edoras. »

À Edoras ! reprit-on en chœur.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 665


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #26 le: Mars 04, 2016, 09:31:46 »

Le repas ne tarderait pas à débuter et bien des gens se trouvaient à cette table, Edoras, des Nexusiens, Ashnardiens, des anges, des vampires, bref, il y avait de tout. La reine était très tradition et à un mariage, il est de lancer un discours, bref ou a rallonge de la part des mariées, elle allait droit au but, quitte à se répéter un peu. Elle laissait sa femme en faire autant si l'envie lui prenait, l'encourageant avec le regard et son sourire. Même si elle disait ne pas savoir faire de discours, elle trouvait le sien réussi. Et pour une reine, elle avait oublié de remercier sa propre nation, quelle honte ! Espérons que ce détail soit éclipsé, que l'on mette ça sur le dos de sa joie immense d'avoir trouvé son âme sœur. Trinquant aussi en levant sa coupole de saké, à Edoras ! Enlaçant leur bras, elles venaient à boire cette petite gorgée d'alcool avant que les plats commencent à arriver, nombreux et varier. Il y avait surtout des spécialités locales mais aussi un peu de tout. Hinata avait choisi exprès certains met que Shunya aimait particulièrement et laisser Nora compléter le reste pour plaire un peu à tout le monde.

La bonne ambiance était servie avec les plats, ont riait, son s'y plaisait, on échangeait des conversations en tous genres. Au centre de la table, Hinata prenait plaisir à donner quelques bouchées à sa femme, affichant sans aucune honte tout son amour et sa dévotion pour sa femme. C'était mignon, trop vu, ridicule ? Et alors, elle était enfin heureuse. Même si tout le monde était réuni, ce n'était pas l'endroit idéal pour bavarder avec tout le monde alors chacun discutait avec ses voisins/voisines, pour Hinata, ce fut Shunya et sa famille à sa gauche et Nora, Rhian, Eléna, bref, elle bavardait avec sa famille. Sur la fin de ce copieux repas, la reine ne put s'empêcher et ce, peu importe qui regardaient, d'embrasser sa femme. Certes, cela n'avait pas duré une éternité mais elle avait au moins partager un baiser des plus tendres avec sa femme. Raku et Elmyra auraient fait bien pire, comme le disait Rhian, avant le dessert, elles avaient fait une « pause » en privé. Bien que l'envie ne manquait pas pour Hinata, un simple baiser avait suffi à atténuer les flammes du désir en elle. Ce soir, ce sera enflammé mais pour le moment, elle se devait de se montrer exemplaire mais aussi femme. C'était son mariage, on ne lui en voudrait pas d'embrasser sa moitié après tout.

Avant que ce repas ne touche à sa fin pour reprendre une ambiance tout aussi festive, il restait une chose pour clore ceci. Le gâteau ! Énorme, aussi beau que bon, ce dernier ouvrait l'appétit, même à ceux qui ne pouvaient plus avaler une miette ! Une fois de plus, tradition oblige, Hinata et Shunya allaient couper la première part. On raconte que durant les mariages à Edoras, la première part coupée à un mariage car elle est offerte à une personne importante. Saki, lors de son mariage avait offert sa part à un représentant d'Ashnard afin de calmer les tensions plus ou moins présentes entre leurs deux nations. Raku et Elmyra l'avaient offert au roi de Papua pour remercier ce dernier d'avoir accepté que sa fille puisse se marier, à Edoras en plus. Bref, cette part avait un symbole de paix mais aussi de bonheur. Aya l'avait offert tout simplement à sa femme Ellyn pour la remercier de lui avoir offert toutes ses années de bonheur, elle qui était destinée à mourir très jeune. La reine et sa femme tenaient le manche du couteau, coupant doucement le gâteau, Hinata proposa tout simplement Chikaku. Pourquoi ? Edoras n'a nul conflit avec les autres nations actuellement et ainsi, elle tenait sa promesse avec la sœur de Shunya. Une façon, bien que non officielle de montrer que la reine veut tenir ses promesses.

C'est donc avec joie ensuite qu'Hinata apportait la part à la petite princesse avec un grand sourire.

« Et voilà, comme promis, une grosse part de gâteau pour Chika-chan ! »

Elle aurait pu l'offrir à ses beau-parents pour avoir enfanté Shunya, à Nora pour l'avoir protégé, à Eléna pour avoir été son amie en toutes circonstances, aux anges pour avoir veillé sur le royaume, bref, les choix ne manquaient pas mais elles avaient décidé de l'offrir à cette petite, libre au gens d'y lire leur interprétation de cela. Promesse à tenir, geste symbolique, envie maternelle, comme on dit, une image vaut mille mots, nul doute qu'une caméra ou un invité ait immortalisé ce moment. La première part coupé, Hinata coupa celle pour sa femme ainsi que la sienne avant de laisser les domestiques le faire pour les autres invitées. Une fois n'est pas coutume, elle comptait bien nourrir sa femme avec cette part de gâteau, espérant aussi qu'elle lui renvoie la pareille. Le bonheur en quelques mots, en quelques gestes. Restera ensuite le bal, la fête tout simplement où peu à peu les invitées vont tomber comme des mouches ici et là, rejoignant leur chambre ou prolongeant la fête le plus possible, tôt ou tard, Hinata et Shunya s'éclipseront à leur tour sans pour autant terminer ce mariage. Il restera la nuit de noce à consommer et dieu sait qu'elle sera longue cette nuit !
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #27 le: Mars 09, 2016, 11:42:36 »

Un mariage royal était terriblement long, et, suite à son discours, Shunya était toute gênée, les joues cramoisies... Jusqu’à ce qu’Aiko ne se penche vers elle, enserrant sa main dans le creux de la sienne, et ne lui murmure quelques mots discrets à l’oreille :

« Je ne te savais pas une si grande oratrice, Shunya...
 -  Oh, v-vraiment ? Je... Je ne sais pas si j’ai été très douée...
 -  Tu plaisantes, j’espère ? Ma chérie, tu as été magnifique ! »

Loin de la détendre, cet aveu la fit rougir encore plus... Mais il y avait cette fois un peu de fierté. Shunya sourit poliment à sa mère, puis s’attaqua ensuite au repas. Elle sourit quand Hinata lui offrit sa propre nourriture, des gestes très amoureux qui amusèrent beaucoup ses parents. Chikaku, elle, recevait à manger de la part d’Aiko. Pour une fois, ce n’était pas Shunya qui s’y collait, et l’enfant était visiblement ravi de la nourriture fournie. Elle était à base de viande et de fruits de mer, des spécialités d’Edoras. On amena ainsi plusieurs plateaux cde fruits de mer, crevettes et gambas se mélangeant à des huîtres, des bulots, et des morceaux de crabes. C’était plutôt bon, et tout le monde parlait. Ceci eut pour effet que Shunya resta surtout seule avec sa femme.

« Ils... Ils ont l’air d’aimer. Je ne fais pas trop ridicule, au moins ?
 -  Shunya ! Tu es la mariée, tu ne feras jamais ridicule ! »

Pour Shunya, cet univers n’était clairement pas le sien. Elle, les banquets, elle les voyait en famille, avec d’autres agriculteurs, où on riait gras, et où sa mère devait souvent taper du poing sur la table pour calmer les rires enjoués et forts des fermiers, afin de ne pas réveiller Chikaku. C’était des repas où on buvait beaucoup, en réalité, et, même si leurs parents n’en parlaient jamais, Shunya était sûre que, dans le passé, Mamoru avait dû être un très grand buveur, et avoir fait la tournée des bars edorassiens. Mais là, il se retenait, et, de toute manière, Aiko lui jetait de fréquentes œillades quand il remplissait sa coupe, comme pour lui dire de modérer sa consommation.

*Au moins, je ne risque pas d’entendre des chansons paillardes en pleine nuit...*

Shunya se surprit presque à sourire en repensant à cette fois où, alors qu’elle s’était réveillée en pleine nuit, et avait été aux toilettes, elle avait surpris Mamoru et ses amis en train de chanter dans la salle, avant qu’Aiko, furieuse, ne débarque, et leur ordonne de décamper. Le « grand nounours » de Mamoru était alors devenu un « gros imbécile », ce qui, en réalité, ne manquait pas d’amuser Shunya.

Le repas se poursuivit donc, jusqu’à la venue d’un énorme cadeau, et, comme toujours, les conversations se turent. La « première part » était un rituel important pour Edoras, et les paris allaient bon train. Edoras voulant se poser en État neutre pour favoriser des échanges diplomatiques entre Nexus et Ashnard, il serait hasardeux de confier la première part, soit à la Reine de Nexus, soit à l’un des Ashnardiens présents. Shunya apparaissait donc comme le choix le plus évident, mais, au lieu de ça, le choix d’Hinata se porta sur... Chikaku !

« Oh...
 -  Inattendu, commenta sobrement Dowell.
 -  Un choix plutôt logique », analysa plutôt Elena.

La surprise passa assez rapidement, Chikaku considérant le gâteau en clignant des yeux. Shunya, elle, souriait silencieusement devant ce choix. Offrir ce gâteau à la plus jeune des personnes présentes ici ne manquait pas de symbolisme. Hinata voulait signifier bien des choses par ce simpliste geste. Sa confiance envers la jeunesse, son espoir d’une nouvelle génération qui n’aurait pas connu la trahison de Shun, et son envie d’avoir des enfants. En souriant, Shunya serra sa main sur celle d’Hinata.

« On aura des enfants, Hinata... Et, crois-moi, le Temple de la Lune résonnera de leurs rires joyeux ! »

Shunya lui sourit, et alla l’embrasser sur le coin de la joue.

Tout ça, ce serait magnifique !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 665


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #28 le: Mars 11, 2016, 09:27:08 »

C'est vrai que les autres ne pouvaient pas savoir qu'Hinata avait promis cette part à Chikaku, peut-être pas la première part mais elle avait d'autres choix ? L'offrir à sa cousine ? Que ce soit Eléna ou Rhian, ça viendrait pour certains à être plus du côté de tel ou tel pays. Donc voilà, même si c'était faux, elle préférait ne pas y penser. Sinon qui d'autres ? Les Anges ? Elle ne remercierait jamais assez les anges d'avoir empêché plus de massacre, de même qu'elle aurait pu offrir cela à Nora à qui elle devait la vie. Elle pourrait l'offrir à Nanami ? Sa nouvelle cousine ? Yuna, sa cousine de toujours ? Ses beaux-parents ? Oui et non, quitte à l'offrir à sa nouvelle famille, évidemment, elle pensait à Chikaku. Si petite et mignonne, elle méritait bien cela. Puis Hinata lui avait promis une belle part ! Libre aux gens d'y voir un message de future bonne mère ou autres, il était trop tard pour faire demi-tour mais elle ne regrettait pas son choix.

Même Shunya avait vu ce message à travers cette tradition, venant la rassurer un peu sur un futur plus ou moins proche où elles auront bien de beaux enfants à élever. Après son petit baiser, elle venait lui caresser la joue doucement.

« Je sais bien chérie mais prends ton temps. Je ne te forcerais pas à céder à ce petit caprice tout de suite. Profitons d'abord de notre nuit de noce. Et toutes les suivantes. »

La reine voulait des enfants plus que tout, c'était simple à deviner. Mais elle respectait le choix de Shunya aussi et de finir ses études avant. C'était tout naturel. Elle n'allait pas jouer les reines capricieuses et sa présence suffit à lui faire prendre son mal en patience. Qu'est-ce qu'elle ne ferait pas pour elle ? Retournant à leur place alors que le gâteau était coupé et distribué à tous les invités, elle dégustait son gâteau avec sa femme, on pourrait même se demander si elles savaient qu'il y avait du monde autour d'elles ? Hinata était dans sa petite bulle avec sa femme et à moins de venir à elle ou d'avoir besoin d'un renseignement, elle ne faisait pas trop attention aux autres. Même si chacune mangeait leur part, Hinata se plaisait parfois à partager sa part avec sa femme et inversement. C'était nettement meilleur ainsi en plus.

Cette petite bulle fit percer par l'arrivée de Chikaku qui avait déjà fini sa part et voulait sûrement une seconde part ? Mais comme la petite avait bien mangé et semblait agiter, autant éviter de trop lui en donner. Cela dit, rien ne lui empêche de picorer sa part si elle le souhaitait. Hinata la prenait sur ses cuisses pour la laisser manger un peu de sa part, lui répétant quand même de ne pas tout lui manger, avec humour. Haa... vivement ce petit paradis atteint mais... laissons le temps faire son œuvre. Après un rapide moment de détente et de discussion entre tout le mondes, il était temps de presque conclure cette fête. Cette dernière partie était la plus longue en théorie et bien qu'il n'y avait pas de limite, c'était comme bon leur semble aux invités. Rester un peu ou jusqu'au bout, ils étaient libres de choisir. La danse ! Le jardin ne va pas s’éteindre tout de suite même si la nuit pose doucement son voile ici.

Il y aura un peu de tout, des slows typiques d'Edoras, de la musique plus rythmée et rock'n'roll ou plus électronique chantée par une chanteuse virtuelle qui fait fureur chez les jeunes d'Edoras – et même à Tékhos – bref, il y en aura pour tous les goûts mais évidemment, le tout débutait avec une chanson douce et entraînante, pour peu qu'on ait un être aimé à inviter. Concernant la danse, pas de tradition vraiment à ce sujet. Certains couples royaux y participaient, d'autres se contentaient d'observer mais Hinata voulait un peu danser avec sa femme au moins une ou deux chansons !

« Allez viens, je suis sûre que ça va être amusant ! »

Savait-elle danser ? Hinata ne savait pas danser, du moins, elle était peut-être douée sans le savoir ? Mais elle s'en fichait, elle allait se mêler aux autres couples ! Ce n'était pas un concours de danse après tout. La reine voulait aller danser pour partager un moment avec sa femme et être normal, avec d’autres couples. Il n'était pas question ici de royauté, de lois ou autres, il n'y avait qu'une chose normale. Certes, bien que sa posture était correcte – une main sur sa hanche et l'autre sur son épaule – Hinata était assez maladroite, manquant parfois d'écraser le pied de sa femme mais par chance, aucun accident à déplorer. Elles n’étaient pas les meilleures danseuses sur la piste mais au moins elles s'amusaient.

« Merci de m'offrir ce bonheur, Shunya. Aucune femme n'aurait pu t'égaler. »

Hinata n'aurait pu rêver mieux à vrai dire. Et dire que tout cela n'était que le début de son bonheur... commentait pourrait-elle assez la remercier ? Continuant de danser comme elle pouvait, elle se pencha vers son oreille pour y glisser quelques petits mots maintenant que ce moment approchait de plus en plus...

« Je t'ai préparé un tas de surprise ce soir... Nous n'aurons pas une minute de repos. »

Le pire étant que c'était peut-être vrai. Le couple royal était sur la piste, auprès des autres couples comme Mélinda Warren et sa femme, Eléna et Adamante ou encore Tsukasa et sa cousine. L'ambiance était vraiment festive !
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 239



Voir le profil
Fiche
« Répondre #29 le: Mars 13, 2016, 10:09:09 »

Shunya faillit lui répliquer qu’avoir un enfant ne serait jamais un caprice, mais elle se tut. En réalité, Shunya était un peu confuse. Elle savait que ce serait elle qui portait le premier enfant de leur couple, mais Hinata lui avait dit qu’elle ne voulait pas que cette grossesse mette fin de manière précipitée à ses études. En la matière, il était vrai qu’une grossesse serait handicapante,  mais Shunya avait très envie d’avoir des enfants. Ceci ne faisait pas le moindre doute, et elle se disait qu’avoir un efnant le plus rapidement serait merveilleux... Et aussi nécessaire. Après tout, Shunya et Hinata avaient toute une famille à reconstruire, et, de toute manière, avec son mariage, sa formation serait déjà un peu compromise. Les camarades ne la regardaient plus de la même façon, tout comme ses professeurs, oscillant entre jalousie, surprise, et  en étant toutes impressionnées. Comment imaginer que ce soit elle, Shunya Shizuka, la timide et discrète Shunya, qui ne participait à aucune soirée, qui rougissait comme une pivoine dès qu’on lui faisait le moindre compliment, et qui en gérait pas le moindre reproche, qui était l’élue du cœur d’Hinata Kaguya ? Comment imaginer que ce serait elle, la pauvresse, issue d’une famille de paysans, qui deviendrait Kaguya Shunya ? Shunya pouvait tout à fait le comprendre, car, même maintenant, alors qu’elles étaient en train de se préparer au bal, elle avait du mal à croire qu’elle soit au cœur de tout ça. Cette scène lui semblait totalement surréaliste, car elle n’aurait jamais pu imaginer, même dans ses rêves les plus fous, une telle existence. Elle, devenir la femme de la Reine ! Elle, qui devrait reconstruire la lignée des Kaguya ! L’histoire pouvait décidemment se montrer très surprenante, et une forte réalité lui incombait donc.

Les invités se rendirent ensuite dans une grande salle de bal, au sein du Temple de la Lune, où un bal allait avoir lieu. La cérémonie était très longue avant la nuit de noces, et la nuit de noces en elle-même pouvait volontiers s’étendre. Shunya savait qu’Edoras ne dormirait pas de la nuit, et que les festivités se poursuivraient jusqu’à l’aube, et même au-delà. L’administration avait d’ores et déjà déclaré comme jour férié le jour du mariage de la Reine avec Shunya, et personne ne risquait d’aller au travail demain.

« Allons-y... »

Danser n’était pas la spécialité première de Shunya, mais Aiko, sa mère, lui avait appris à danser quand elle était plus petite, notamment le rock, mais aussi d’autres danses. Aiko était une femme qui aimait beaucoup danser, contrairement à Mamoru. Là encore, le passé parlait pour eux. Mamoru avait invité Aiko au bal de fin d’année, quand ils étaient encore étudiants, et il avait visiblement été désastreux. Mamoru avait fait de son mieux pour essayer de danser, mais, à l’époque, il était déjà très grand, et très maladroit, et avait bousculé bien d’autres couples. Aiko aurait pu s’en sentir frustrée, mais elle en avait été amusée, et, après ça, elle avait tenté d’insuffler, en vain, la danse à son futur mari, avant de se reporter sur leurs enfants.

Les deux femmes commencèrent donc à danser, avant d’être rapidement rejointes. Hinata lui avoua qu’elle aurait plein de surprises pour elle ce soir, et Shunya rougit, momentanément gênée, ce qui fit qu’elle heurta quelqu’un dans son dos, et s’excusa benoîtement.

« Ah... Ah bon ? »

Plein de surprises ? Qu’est-ce que c’était censé vouloir dire ?!

Sans le réaliser, Shunya, elle, avait bousculé un curieux couple, atypique, dont la formation n’était pas sans inquiéter Adamante. Alexandre Dowell dansait en effet avec Elena Ivory, un sourire sur les lèvres. Il avait proposé à la femme une danse, et cette dernière, après quelques hésitations, avait fini par accepter.

« Vous dansez à la perfection, Dame Ivory.
 -  Je vous retourne le compliment, Sire Dowell... »

Le vampire avait une sorte de charme magnétique, mais Elena, elle, n’était pas n’importe qui, et elle savait que l’homme appartenait à l’autre camp. Que pouvait-il bien lui vouloir ? Les questions dansaient dans sa tête, alors qu’ils continuaient à se déplacer.

« Je suis heureux que cette fête ait lieu, et que nous y ayons été conviés, reprit Dowell. J’ai assisté à bon nombre de mariages au cours de mon existence, mais je crois que celui-là serait le premier mariage d’amour auquel j’ai pu assister. Une magnifique promesse d’avenir pour Edoras... »

Elena n’ajouta rien. Elle en pensait autant. Seul un aveugle n’aurait pas vu l’immense amour liant les deux femmes. Impossible d’accuser Shunya de favoritisme, d’être une femme vénale ayant voulu profiter de la Reine pour se hisser dans les hautes sphères sociales. Mais Elena, qui avait entendu ces critiques, voyait bien qu’elles étaient totalement infondées, ne reposant que sur le cynisme propre aux politiciens.

« ...Et un excellent message pour les autres nations, ne trouvez-vous pas ? »

Cette question amena Elena à sortir de ses pensées.

« Que voulez-vous dire par là ? »

Ils remuèrent encore un peu.

« Cette guerre entre nos deux pays... Elle est absurde. Elle dure depuis si longtemps que je ne sais même plus pourquoi elle a lieu.
 -  Parce que votre Empire soutient une politique d’expansion territoriale agressive ?
 -  Ashnard a été fondé comme un nouvel eldorado, loin d’une Nexus qui sombrait dans des guerres raciales et des guerres de religion. Notre expansion avait pour but de nous assurer de quoi survivre, mais aussi de civiliser les contrées barbares et sauvages qui nous entouraient... Ce que Nexus n’est pas, indéniablement. »

C’était curieux à dire, mais Elena savait que c’était souvent, lors de ces petits échanges, que la diplomatie internationale pouvait évoluer. Cet échange serait, soit une discussion sans lendemain, soit le petit caillou qui, en dévalant la pente, en entraînait de plus gros avec lui.

Elena espérait, en tout cas, que c’était ainsi que les choses évolueraient...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags: mariage  edoras  romance  
Pages: 1 [2] 3 4 ... 7
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox