banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 7
  Imprimer  
Auteur Sujet: [Fin] Un mariage à Edoras [PV Shunya]  (Lu 10810 fois)
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 666


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« le: Décembre 05, 2015, 11:57:07 »


Après des mois d'attente et de préparation, c'était le jour J, le grand jour qu'attendait Hinata, Shunya, ses parents et Edoras même ! Le mariage ! Depuis l'annonce de leur fiançailles et la date du mariage quelque temps après, Hinata paniquait de plus en plus à l’approche de cette date. Ce devait être la même chose pour sa future femme mais... elle n'en savait rien. Dans sa folie ou une certaine lucidité, elle avait proposé à Shunya de rester une semaine chez ses parents, pour se revoir le jour J, face à face et passer une nuit de noce encore meilleur ! Mais voilà, même si sa future femme était toujours aussi bien protégé, elle n'arrivait plus à travailler, trouvant toujours un « et si... » pour le jour J. Et s'il pleut ? Et s'il manque tel invité ? Et si ce n'était pas le bon jour ? Des tas et des tas de questions dans sa tête !!! Elle en chassait une en se rassurant, trois autres reprenaient sa place !

Pour ce grand jour, tout était en place, la grande majorité de ses invitées étaient arrivées, Eléna était là depuis la veille, idem pour Rhian qui était venue, Tinuviel, ce n'était pas encore sûr mais elle verra bien. Elle était debout depuis tôt dans la matinée, le temps de préparer, revoir un à un, elle-même que tout soit en place, bref, elle était très minutieuse. Même l'onsen n'arrivait pas à la détendre. En théorie, le mariage se faisait en début d'après-midi, elle n'aura pas la force de manger quelque chose ce midi de toute façon. Il y avait de nombreuses caméras dans le jardin près de là où elles se tiendront dans quelques heures, peu importe ce qu'elle se dit, ce fichu nœud dans le ventre ne disparaît pas...

Dans quelques heures, elle attendra Shunya sous l'autel, cette dernière avancera le long de l'allée et ensuite, il y aura les vœux, les formules classiques de mariage en même temps que le couronnement. Par ce mariage, Hinata ne sera plus princesse mais reine de ce royaume, ce qui laisse quelques formules en plus lors de ce grand moment. Depuis ce matin, Hinata n'avait pas quitté sa chambre, pas à cause d'un caprice mais elle était stressée et elle avait toujours ce mauvais pressentiment. Rien de grave, comme toutes les mariées, elle pense à quatre milles choses à la fois, aux pires scénarios, choses qui n'arriveront pas. Mais une nouvelle fois, on frappa à la porte, pas de nouvelle servante demandant quelque chose, ce fut Tsukasa qui entra. Depuis ce matin, Nora était aux côtés de Shunya, elle avait pour mission de l'escorter jusqu'ici avec quelques gardes en la transportant dans une petite calèche avec sa famille. L'image de sa future femme dans sa belle robe ou kimono – que de surprise !- avec une petite Chikaku ravissante, ça lui redonnait un bref sourire.

« Tout va bien Hinata ? »
« Oui, si par aller bien tu entends très stresser et paniqué alors oui, je vais trèèèèès bien. »
« C'est normal d'être stressée un jour pareil, j'ai des tas d'amies qui ont été encore plus stressée que toi le jour de leur mariage et aujourd'hui, leur couple va très bien. C'est comme attendre la naissance d'un enfant, quand ça arrive, on panique, on stresse et une fois que c'est fait, on se sent léger. »
« Je suppose que oui... mais on en est pas encore là. Tu venais juste pour ça ? »
« Pas seulement. Tu sais, j'ai pour rôle de mettre mes atouts militaires à tes côtés mais pas seulement, j'ai d'autres atouts tu sais... »
« Tsukasa, s'il te plaît, je suis pas d'humeur à penser à ça. En plus tu sais bien que je ne coucherais plus avec personne en dehors de ma femme. »
« Je parlais pas de ça mais je suis flatté que tu pensais que je venais pour ça. Comme tu sais, je ne suis pas née ici dans ce beau pays, je n'ai pas les cheveux noirs ou bruns de ses belles édorasienne pur souche comme toi. De même que j'ai pas vos ravissants yeux étirés. Mais j'aime ce pays et pas seulement leurs femmes mais aussi son histoire. Alors avec quelques recherches et l'aide de Nora, j'ai pu mettre la main sur ça. »


Elle ouvrait la main pour montrer un petit porte-bonheur comme on en voyait beaucoup dans Edoras, un omamori, la vue de ce ceci la fit sourire un instant mais elle ne savait pas la suite.

« Cela appartenait à Aoki, ta mère donc... Nora m'a beaucoup aidé pour cela, c'est un petit porte-bonheur qui se transmet dans ta famille depuis la naissance de cette cité, Elisa l'avait remit à sa fille et ainsi de suite. Je ne suis peut-être pas ta mère Hinata mais c'est mon devoir de veiller sur ton bien, surtout en ce jour... »
« Tsukasa, je... je sais pas quoi dire... »
« Ne dis rien... »


Tsukasa la prenait dans ses bras et pour une des premières fois depuis qu'elle la connaît, il n'a pas été une seule fois question de sexe ou autres, elle était juste une femme qui tentait de l'aider. Elle la serrait contre elle un court instant avant qu'elle ne s'en dégage doucement, ayant moins de soucis sur les épaules.

« Merci Tsukasa. »
« De rien, il faut bien que je serve à quelque chose. Tu as besoin de quelque chose d'autres ? »
« Non merci. Ça va déjà mieux grâce à toi. »
« Dans ce cas, on se revoit tout à l'heure, je dois aider ma cousine, elle n'est pas habituée aux kimonos. »
« D'accord, à tout à l'heure Tsukasa. »


Hinata n'avait pas d'idée de ce que cela pouvait bien vouloir dire mais bon, elle se sentait un peu mieux déjà. Elle continua sur sa lancée, priant une dernière fois devant l'autel de sa petite sœur dans sa chambre avant de se rendre dans le jardin en faire de même sur la tombe de ses parents avant de se préparer au final. Mettre son kimono pour le mariage, la mode édorasienne prenait exemple sur des choses d'ailleurs, la mode plus classique de la grande robe blanche mais Hinata était fière de ses racines et comme toutes les précédentes reine et princesse, elle portera un kimono. Beaucoup de touristes venaient justement se marier ou imiter un mariage dans la coutume d'Edoras, beaucoup de gens enviaient ce paysage et cette ambiance à la fois noble et festive. Pour cette occasion, on maquilla légèrement Hinata, un peu de rouge à lèvres qui rendait ses lèvres plus rosées, un peu plus foncé sans pour autant être bien rouge. Elle accrocha l'omamori à sa ceinture, pendant bien comme il faut. Elle était prête, pas un seul épis, pas un seul défaut, il ne manquait plus que la mariée à ses côtés.

L'heure tournait, il était bientôt temps d'y aller. On avait informé Hinata que sa femme était en route avec sa famille et Nora, bientôt, fini le stresse ! Se rendant dans les jardins du palais, elle arriva, deux blocs de chaises avec autant d'invités de marque venue de tout Terra que de personnes du palais, d'invitées d'honneur. Il y avait des places vides pour la famille Shizuka aux premières loges ! Il y avait des hommes aussi, tant important ou pas tant que ça mais c'est sûr qu'il y avait une majorité de femmes. Le long de cette allée centrale, il y avait les capitaines et vices capitaines des six divisions – zéro à cinq – qui étaient là autant en sécurité qu'en pure tradition. Pour l'accompagner le long de cette allée, ce n'était pas son père qui l'accompagnait mais son amie Eléna qui était sa demoiselle d'honneur. Elle aurait pu proposer cela à Rhian aussi mais elle était plus proche d'elle que de Rhian après tout. De même que sa cousine papuanne n'était pas sûre de venir au début. Prenant le bras de la reine de Nexus, elle lui sourit sans un mot, elle était trop stressée déjà très émue face à ce grand moment, elle se demandait même si elle arrivera à prononcer les fameux mots ? Les caméras étaient braquées sur elle mais elle tentait de ne pas y faire trop attention.

Arrivant devant l'autel après avoir fait face à tant de sourire, elle remercia Eléna d'un signe de la tête, qui resta à ses côtés près du prêtre, légèrement dégarni et d'un certain âge mais très souriant et aussi heureux que tout le monde ici. Hinata se tournait vers son public, l'allée, attendant la venue de sa future femme. C'était elle ou son cœur raisonnait comme jamais dans sa poitrine ?
« Dernière édition: Février 09, 2017, 08:41:29 par Hinata/Nora » Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 240



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 14, 2015, 12:53:41 »

Elle n’avait pas réussi à dormir les trois premiers jours, tant elle était stressée. Shunya était, de base, une jeune femme nerveuse, car très timide... Mais là, c’était comme si sa nervosité avait atteint et franchi un seuil supplémentaire, brisant tous les plafonds. Ses parents savaient très bien ce qui la travaillait, et en étaient un peu amusés... Un peu, car la nervosité de Shunya alla jusqu’au malaise, l’amenant à vomir, et avait conduit Aiko à devoir sérieusement lui parler.

« Je sais ce que tu ressens, Shunya... Cette tension, cette peur, je l’ai moi aussi ressentie... Mais tu ne vas pas en prison, ma chérie. Tu vas te marier ! Alors, je sais que ton esprit très imaginatif est déjà en train de s’imaginer quantité de scénarios invraisemblables, tous plus cauchemardesques les uns que les autres... Mais fais confiance à ta mère sur une chose. La Princesse t’aime, tu l’aimes, et vous n’avez besoin de rien de plus. Partant de là, ce mariage ne pourra être rien de plus qu’une véritable réussite ! »

Les faire-parts de mariage avaient été envoyés un peu partout, et il y avait du monde. La Reine de Nexus ! La Princesse de Papua ! Celle de Sylvandell ! Même une vampire ashnardienne avait fait le déplacement ! Sans parler de toute la délégation tekhane... Il y avait des Sénatrices, et, hier encore, la maison de Shunya avait reçu l’étonnante visite d’une cadre de GeoWeapon Corp., qui avait tenu à féliciter les Shizuka pour ce mariage. On disait ainsi que Miranda Forge elle-même assisterait au mariage ! Shunya serait devant tous ces gens... Et elle devait se détendre ?! Sérieusement ?! Elle était comme une pile électrique, en répétant son speech, en se disant de faire attention à absolument tout ce qu’elle dirait. Ne rien faire de stupide, ne rien faire de stupide... Ne. Rien. Faire. De. Stupide ! Ohlàlà ! Son cœur était comme une machine à réaction dont le moteur venait de s’emballer, et qui carburait à toute allure, sans lui laisser le temps de se calmer, d’aborder les choses sereinement et tranquillement. Elle avait même eu un début d’asthme !

Shunya allait se marier avec l’amour de sa vie ! C’était... C’était au-delà de tous ses rêves, de tout ce qu’elle aurait jamais pu imaginer ou concevoir ! Elle allait se marier, se marier, SE. MARIER !! SE MARIER !!! Elle se le répétait au moins quinze fois par jour, comme pour mieux s’en convaincre. Mais oui, elle allait se marier !

*Ohlàlà... Ohlàlà, c’est une catastrophe ! Enfin, c’est un miracle... C’est un miracle catastrophique !*

Comment ne pas se couvrir de ridicule ? Comment ne pas déshonorer Edoras en se pavanant face à tous ces gens ? Depuis que l’annonce avait été faite, les Shizuka avaient reçu une montagne de cadeaux, et tout le royaume était en fête. Ce mariage était la promesse de jours nouveaux pour Edoras, la fin d’un deuil qui ne s’était jamais effacé depuis des années. Enfin, la flamme de l’espoir et de l’amour allait renaître, un nouvel élan pour Edoras, la marche vers la modernité, et la promesse de rester fidèle à la vision d’Aoki, et de mettre fin à l’héritage d’Elisa Kaguya et de ses règles sur la supériorité affichée et proclamée du sexe féminin. Les hommes d’Edoras étaient donc ravis, mais il n’y avait pas qu’eux. La plupart des familles d’Edoras ne comprenaient pas cette discrimination tekhane, et beaucoup avaient quitté Tekhos pour davantage d’équité. Et, au-delà de ça, Shunya était vraiment issue du peuple. Mamoru n’en finissait plus de recevoir des compliments... Et le mariage approchait.

Le mariage approchait ! Shunya était donc nerveuse, et ce même si sa robe de mariée lui allait très bien. Conformément à la tradition, les épouses ne devaient pas se voir pendant une semaine avant le mariage, et, ce matin, l’Ange Nora était arrivée, pour la protéger, mais aussi pour s’assurer de tous les préparatifs. Le cœur bondissant toujours autant dans sa poitrine, Shunya lui avait dit d’attendre, car elle voulait avoir son avis pour sa robe de mariée. Elle était donc en train de l’enfiler dans sa chambre, pendant que sa famille se préparait.

« Nous allons avoir du monde, avait dit Aiko. Mes sœurs vont venir, ainsi que Tonton Eisaku. »

La famille allait être comblée ! Shunya avait eu droit à tellement de félicitations qu’elle avait cru mourir de honte ! Et là, elle enfilait sa robe, un élégant kimono, et finissait par mettre la ceinture, le fameux obi, comme sa mère lui avait appris. Elle s’observa une derrière fois dans le miroir, puis haussa la voix.

« C’est... C’est bon, Nora ! Tu... Tu peux entrer !! »

Elle laissa Nora entrer, et baissa les yeux en rougissant, avant de se forcer à les relever.

« A-Alors... ? Ça... Ça ira b-b-bien pour... L-l-le... Le mariage ! »

Shunya devint encore plus rouge.

Bon Dieu, voilà qu’elle bégayait, maintenant ! Quel cauchemar !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 666


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Décembre 18, 2015, 09:39:07 »

Hinata avait fait de gros effort, elle reprenait le flambeau laissé par sa mère, grâce à Shunya, elle changeait peu à peu sa nation. Là où sous la peur elle avait imposé des tas de chaînes aux hommes, elle en avait retiré déjà quelques-unes pour se faire pardonner de toute cette histoire, celles qu'elles avaient elle-même posées sur leurs épaules, elle les avaient coupé elle-même peu de temps après ses fiançailles. Et pour reprendre ce que sa mère avait commencé, elle avait évoqué quelques changements pour que les hommes soient de plus en plus libres au fil du temps et cela prendra vraiment forme après son mariage. Elle ne pouvait pas gérer tout à la fois après tout. Mais si elle avait reconnu ses erreurs et commençait à entreprendre des choses, il y en avait d'autre où elle serait incapable de changer son point de vue. Edoras a été forgé par des femmes pour être tenue par des femmes. Tékhos en moins polluant, en moins technologique et en plus libre pour les hommes. Hinata gardera cette idée et continuera d'écrire l'histoire de son pays ainsi.

Mais le point qu'elle ne voulait et ne pouvait pas changer était plus personnel. Elle voulait devenir mère et une fois Shunya prête après ses études, elles formeront une famille. Mais elle veut une fille, une petite princesse pour reprendre sa place dans bien des années. Ne nous voilons pas la face, avec Shunya, elle aimera tous ses enfants, fille ou garçon. Mais avoir un fils comme premier enfant ? Elle avait peur de cette idée. Ce n'était pas de la mauvaise foi, c'était de la peur, un véritable traumatisme pour elle. Elles ont déjà soulevé l'idée parfois avec Shunya mais Hinata n'était jamais rassuré mais elle disait souvent oui pour faire plaisir à sa petite amie même si on lisait facilement le tracas sur son visage, cela allait parfois jusqu'à lui faire faire des cauchemars, le genre habituel ancré dans son cerveau depuis bien trop d'années. Si elle a un fils en deuxième ou troisième place, oui, aucun souci, elle sera une mère formidable mais... Les dieux seraient cruels de lui mettre un fils dans les bras pour baptiser son rôle de maman. Car malgré le fait qu'elle désirait une fille comme première naissance, elle refusait de jouer avec la nature. Utiliser des astuces de grand-mère, oui mais... En tout cas, jamais elle n’ordonnerait une telle chose. Mais qui sait si elle ne changera pas d'avis en apprenant le sexe du bébé ? Allons, elle n'y était pas encore, il fallait d'abord l'épouser avant de songer aux enfants !

Loin de là, Nora avait rejoint la maison des Shizuka où elle était venue accompagnée Shunya. Elle aussi était dans un élégant kimono bleu ciel qui lui allait à merveille, dehors une calèche allait traverser la ville qui était inondée de bonheur. Mais dans la foule et dans l'ombre, la sécurité était à son maximum malgré les apparences. Attendant la jeune femme, Nora ne s'en faisait pas, que ce soit elle ou sa princesse, elles étaient pareilles. Autorisée à entrer, elle passa la porte pour voir une demoiselle prête à faire le grand saut, cela lui rappelait bien des choses.

« Dire le contraire serait mentir. Tu es ravissante Shunya. Tu n'as pas à avoir peur tu sais... ta mère a déjà te rassurer à ce sujet mais même sans être marié, tu partages déjà tout avec Hinata. Cela fait une semaine qu'elle touche à peine à son assiette et peine à dormir. Cette nuit j'ai dû user de ma magie pour qu'elle puisse se reposer, c'est pour dire. »

Vaut mieux ce genre de chose qui l'empêche de dormir que d'horribles cauchemars. Faisant signe à la mère et à la fille de sortir, elle escorta toute la petite famille pour se rendre au mariage. Nora conduisait les chevaux qui les mèneront en bas des marches du palais avant de les grimper puis passer le palais pour arrivée dans le jardin royal où Hinata ne tarderait peut-être pas à arriver ? Nora semblait détendue et sûre d'elle mais son œil voyait tout, elle cherchait avec les autres le moindre signe louche mais que cela continue, il n'y avait rien à signaler. Continuant leur route au palais, Nora tâchait de rassurer comme elle pouvait Shunya même si dans cette situation, c'était une mission bien compliquée.

« Même loin de toi, Hinata avait du mal à travailler. Depuis votre rencontre, elle est moins concentrée sur son travail mais avec le temps, ça allait. Mais depuis une semaine, elle ne sait plus rien faire que de penser à cet événement, imaginant le meilleur comme le pire. Il en a été de même pour toi je suppose mais d'ici une heure, même pas, ce problème sera loin derrière vous. »

Car elles seront mariées, Hinata deviendra la Reine d'Edoras et Shunya deviendra sa femme, Shunya Kaguya. Nora se rapprochait de plus en plus du palais, Hinata venait de traverser l'allée, entouré des invités, de ses capitaines, elle avait pour but d'attendre sa future femme aux côtés de sa demoiselle d'honneur, Eléna. Il y avait du beaux mondes de Terra ici, il y avait même l'Ordre Céleste dans les premiers, les dix et toutes en kimono. Il y avait des représentantes de Caelestis aussi mais personne qu'elle ne semblait connaître, ni même de vue ? Il y avait aussi sa lointaine cousine Nanami avec son amie elfe, Tinath, elle était autant stressée qu'elle était heureuse...

« Elles mettent du temps, non ? Tu crois qu'il s'est passé quelque chose ? Et si elle avait trop peur ou-ou bien qu'elle a changé d'avis, hein ? Je lui en demande peut-être trop ? Je suis trop exigeante c'est ça ? Je fais de mon mieux pour rendre mon pays meilleur mais... mais je suis têtue, il y a des choses que je ne peux me résoudre à changer ! Et si c'était ça qui lui posait un souci ? Je suis trop idiote pour le remarquer avant... »

Ha les joies du stresse... Pauvre Eléna qui devait rire autant que la rassurer.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 240



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Décembre 22, 2015, 02:46:26 »

Apprendre qu’Hinata était à ce point troublée qu’elle n’en dormait plus amena le cœur de Shunya à bondir dans sa poitrine nerveusement.

« Oh, je... Je suis désolée pour Hinata, je... Je ne pensais pas qu’elle serait dans un tel état !! »

Sincèrement désolée, Shunya ne pouvait aussi s’empêcher de ressentir un certain élan de fierté à l’idée que ce mariage trouble autant la Princesse... Même si c’était terrible ! Shunya ne voulait pas être à ce point une gêne, au point de l’empêcher de gouverner. Elle avait tellement hâte d’être à demain ! Shunya n’avait qu’une seule envie : que quelqu’un prenne les rênes de son corps. Comment pouvait-elle tenir, face à tant de personnes ? La Reine de Nexus, les Sénatrices tekhanes... Il y aurait même des Ashnardiens ! Ce serait un véritable évènement, bien au-delà d’un simple mariage. La capitale était pleine, remplie d’étrangers, et les puissances étrangères en profitaient pour vérifier l’état d’Edoras, pour voir comment le pays s’en sortait, quelques années après la tentative de putsch militaire de Shun Kaguya. Nexus avait toujours regretté le recul identitaire d’Edoras, son repli au niveau des droits masculins. Shunya savait très bien ce qu’elle avait à faire, et elle savait tout autant que son bébé allait pouvoir avoir un sérieux impact. Hinata et elle en avaient souvent parlé, mais, sur ce point, Shunya était assez inflexible, et elle avait peur que leur union ne vole en éclats.

Hinata ne voulait pas d’un garçon come premier enfant, et Shunya, elle... Fondamentalement, elle n’en avait rien à faire, mais, secrètement, et même si elle ne l’avait dit à personne, elle espérait que son premier bébé soit un garçon... Afin de montrer à Hinata que le sexe ne changeait rien à la nature des gens, et qu’on pouvait autant aimer un garçon qu’une fille. Sa mère savait que Shunya avait un lourd poids sur les épaules, car elle serait comme le petit grain, comme la petite boule de neige, qui, en filant le long de la pente, finirait par provoquer une avalanche.

« Enfin, j’espère que je ne serais pas trop ridicule...
 -  Comment pourrais-tu l’être, dans une robe qui te va aussi bien ?! »

La voix émanait de sa mère, qui avait rejoint le duo dans sa chambre, et qui complimenta volontiers sa fille sur son choix vestimentaire.

« Merci, Maman... »

Shunya esquissa un léger sourire poli, les joues toutes rouges, puis Aiko lui dit de filer. Diable, il ne fallait pas qu’elle arrive en retard à son propre mariage, après tout ! Shunya rejoignit donc la calèche, et, sous une bonne escorte, fila vers le Temple de la Lune.

Cependant, toutes les mesures de sécurité semblèrent bien vaines, car Shunya ne tarda pas à avoir le nez dehors, et à sourire béatement en voyant qu’Edoras était... En fête ! Une fête qui allait visiblement durer toute la nuit ! On disait même qu’un feu d’artifice était fait ! Des banderoles flottaient le long des rues, ainsi que de multiples lanternes, et il y avait déjà des acrobates dans la rue.

Usant les hauts-parleurs installés dans la rue, des musiques traditionnelles défilaient, comme pour annoncer la joie d’Edoras :


« Et ben... Ça va être une sacrée fête ! »

Tout ça était un profond appel de la société, pour elle, comme la volonté des Edorassiens de sortir d’une période de deuil qui n’avait que trop longtemps duré.



Pendant ce temps, au Temple de la Lune, Elena ne pouvait que sourire devant la nervosité de son amie. Edoras était en fête, et Elena l’avait sentie quand elle était arrivée ici. Même malgré la présence d’Ashnardiens, le Grand Confesseur de l’Ordre Immaculé en personne avait béni cette union. En des temps si troubles, un mariage, ça ne pouvait que faire du bien, a fortiori pour une nation endeuillée. Et voir Hinata si heureuse ne pouvait que la faire sourire.

Regardant le jardin, où les servantes s’affairaient à préparer la cérémonie du mariage, qui aurait lieu ce soir, Elena se retourna vers elle, en haussant les épaules :

« Tu n’entends pas les sons depuis tes fenêtres ? Tout ton royaume est en fête... Et Shunya vient de la campagne, il va lui falloir du temps pour traverser le centre-ville... Mais j’ignorais que l’amour pouvait te rendre si... Nerveuse. »

Adamante avait discrètement filé. La magicienne préparait sans aucun doute encore un sale coup, mais Elena lui faisait confiance pour qu’elle n’utilise pas la magie rose. La Mélisaine avait le sang chaud, mais elle savait se tenir.

« Et ne te pose pas autant de questions, Hinata.... Ou, du moins, pense à inspirer avant de les poser ! Ne t’en fais pas, tout va bien ! Néanmoins, je ne peux m’empêcher de me demander... Laquelle des deux est la plus nerveuse ? Toi, ou Shizuka ? »

Elena avait déjà eu l’occasion de voir Shizuka, et elle avait pu constater que cette dernière était toute émue devant la Reine de Nexus. La pauvre ! Quand elle était venue au Palais d’Ivoire, quelques temps après la visite d’Hinata, c’était à peine si elle arrivait à aligner deux mots ! La Reine allait encore parler quand une garde toqua doucement à la porte :

« Majesté ? Pardonnez-moi de vous déranger, mais la Princesse de Sylvandell souhaiterait s’entretenir avec vous... »

Même en période de mariage, il était difficile d’ignorer une guerre, et Elena et la Princesse de Sylvandell appartenaient à deux bords qui s’opposaient. Néanmoins, Elena hocha la tête à l’intention d’Hinata :

« Ne t’inquiète pas, tout se passera bien... Je peux sortir, si tu veux, mais... Enfin, j’ai cru comprendre qu’elle était autant opposée que moi au maintien de la guerre... Et puis, c’est ton mariage, donc, il y a... Euh... Exception ?! »

Oui, Elena n’était peut-être pas la meilleure personne qui soit pour rassurer Hinata... Mais elle savait qu’Alice était aussi une amie d’Hinata, et il était donc normal que la femme vienne la saluer.

Et puis... Elena n’oubliait pas le cadeau qu’elle avait jadis reçue de la Princesse, il y a de cela des années...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 666


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Décembre 25, 2015, 08:23:28 »

Voilà bien longtemps qu'Edoras n'a pas connu un tel engouement. Même avec les divers festivals de saisons ou d'invité de marque, jamais il n'y avait eu une telle ambiance en ville. Homme, femme, enfant, personne âgée, c'est à croire que tout le monde était dehors pour voir passer la calèche de Shunya Shizuka. Que ce soit le mariage en lui-même, le fait que la princesse retirait  une à une les chaînes du peuple ou encore autre chose, cela pouvait aussi montrer une chose. Edoras est heureux quand la famille royale s'unit, ne devient plus qu'un pour forger l'avenir. Qui sait comment sera la vie dans dix ans ici ? Toujours aussi luxuriante et agréable ? Des rires d'enfants se feront entendre dans le palais ou bien cela viendra plus tardivement ? Nora sera aux premières loges pour assister à cela, même si cela veut aussi dire double de travail pour elle. Depuis ses fiançailles, Hinata insistait pour que Nora veille autant sur Shunya que sur elle. Alors quand elles étaient ensemble, c'était simple mais sinon...

L'ange menait la calèche qui se rapprochait doucement du palais, passant par un chemin bien précis où les samouraïs du palais laissaient de la place pour circuler. Le peuple avait le droit de regarder la future femme de la princesse passer mais il ne devait pas gêner sa progression. Dans les rues, il y avait aussi divers journalistes, que ce soit la presse écrite du pays, d'ailleurs ou même télévisé, tous avaient les mêmes instructions que le peuple, interdit de gêner la progression. Hinata accordera sûrement un petit moment une fois uni mais avant cela, en Rien les gens ne devaient gêner Shunya. Dans le palais, elle sera plus en sécurité et même si avec Nora elle ne risquait rien, la princesse préférait ne courir aucun risque.

« Tu sais, actuellement je suis sûre qu'elle est aussi nerveuse que toi. Se posant bien des doutes sur tout et n'importe quoi mais il y a une chose que je sais et cela veut pour toi aussi... quand vous allez vous revoir, vous retrouver, vos doutes seront envolés, simplement, comme si c'était de la poussière sur vos épaules. »

C'est même sûr ! Nora continuait de garder la route à l’œil, rien à signaler pour le moment, de plus, personne ne pourra gêner le mariage, cela ne se voyait pas mais la sécurité était à son maximum, en bien des points. Du côté d'Hinata, Nora avait vu juste, c'était la panique !!! Eléna trouvait même cela rigolo, certes cela l'était mais Hinata riait jaune, elle en rira de bon cœur une fois cela passé mais là, elle avait l'impression d'être face à une bombe qui allait exploser d'un instant à l'autre si elle ne coupait pas le bon fil.

« Et comment... je pensais atteindre un tel niveau le jour où Shunya serait sur le point d'accoucher, pas avant... »

Shunya n'était pas enceinte, elle était toujours vierge mais ce soir, cela changera. À moins que le saint esprit ait volé la place d'Hinata, sa future femme était toujours pure.  La pauvre princesse ne pouvait pas souffler une seconde. Une seconde, elle avait trois nouvelles idées horribles de « Et si Shunya... » alors pour le coup, elle aurait envie de la voir débarqué, d'être averti de son arrivée imminente pour mettre fin à ce stress. Quant à savoir laquelle des deux était la plus nerveuse, en temps normal elle dirait Shunya, Hinata avait l'habitude de parler librement avec son amie et cousine la reine de Nexus et à bien des autres femmes importantes mais là, aujourd’hui... si elle tirait ça à pile ou face, la pièce serait certainement debout et non couché sur un côté... Sauf que voilà de la nouvelle visite, Alice Korvander.

« Reste ici, tu es ma demoiselle d'honneur après tout. »

Et pas question de parler guerre lors de son mariage ! Même pour parler d'un traité de paix, merci de le faire dans son dos et pas ici. Même attendre une journée ou deux, c'était la journée d'Hinata et Shunya après tout. Hinata fit signe de la laisser entrer, cela faisait un bon moment qu'elle n'avait pas vu Alice. Depuis sa visite ici avec sa femme et sa belle-petitè-soeur lors de leur séjour ici qui remonte à plus d'un an. Cela avait très mal commencer il faut dire mais par chance, ce coup monté fut vite démantelé et après des excuses, le pire fut passé. Comme quoi, elle n'était pas à l'abri de personne voulant du mal à elle ou son pays pour leur propre profil d'une telle situation...

Tentant de rester calme, elle s'inclina légèrement devant elle en lui souriant mais on voyait bien que le sourire était forcé. Pas à cause d'Alice, à cause d'aujourd'hui. Elle était arrivée plus ou moins comme tout le monde dans ses deux dernières journées, inutile d'arriver une semaine à l'avance, surtout quand on a une place importante. Elle s'en serait voulu de faire venir Eléna tout une semaine par exemple, même s'il faut dire que depuis qu'Eléna était là, elle l'avait bien aidé pour beaucoup de choses mais en ce jour précis... peu de chose peuvent vraiment aider Hinata.

« Bonjour Alice, en quoi puis-je tenter de t'aider ? »

C'est plutôt Hinata qui avait toujours plus besoin d'aide que les autres pour le moment mais on ne sait jamais, si la princesse de Sylvandell avait un souci à lui faire part ?
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 240



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Décembre 27, 2015, 11:17:01 »

Shunya n’avait jamais eu un esprit très festif. Quand il y avait des fêtes ou des soirées à l’Académie, il fallait la traîner de force pour qu’elle s’y rendre, car, avec son tempérament de timide, elle n’osait pas s’exposer... De manière générale. Alors qu’elle voyait la foule, elle se rappelait de certains « gros dossiers » qui, espérait-elle, ne referaient jamais surface... Comme cette fois où on lui avait malicieusement fait boire du saké lors d’une fête d’été à l’Académie et où... Ohlàlà !

*Pourquoi est-ce que, quand je stresse, je pense à des choses stressantes ?! Pourquoi je pense à ÇA, surtout ?!!*

Ce n’était clairement pas le genre de choses auxquels il faudrait penser avant le mariage ! De plus, elle allait sans doute devoir patienter toute une bonne partie de la journée. Le mariage, à Edoras, suivait certaines formes traditionnelles, et des coutumes qu’on retrouvait aussi dans d’autres parties du monde, notamment l’impossibilité, pour les futurs époux, de se voir avant la cérémonie. Nosai no gi. Voilà comment on appelait ces rites. Une fois la cérémonie effectuée, il y avait un banquet entre les deux familles, banquet où, traditionnellement, les familles se délivraient mutuellement des cadeaux, chaque cadeau symbolisant les vertus du mariage... Et il y aurait sûrement du sdaké ! Tout ce que Shunya espérait, c’est qu’elle ne se retrouverait pas à nouveau à danser et à chanter en étant quasiment à poil sur une table, complètement vire, et en étant filmée ! Mais ses amies à l’Académie n’oseraient tout de même pas lui faire ça, hein ? Non, elles n’étaient pas méchantes, juste... Facétieuses.

En attendant, le chariot continuait à remonter le long de la foule, et, au milieu des Edorassiens, il y avait quantité d’étrangers, notamment des Tekhanes, mais aussi des Nexusiens, des Ashnardiens, sans doute même des Vaporéens. De base, Edoras était une région assez touristique, appréciée des étrangers, mais si, en plus, un nouveau couple royal se formait... Le mariage, à Edoras, était quelque chose de très important, y compris pour la Couronne, puisque c’était par ce biais que la Princesse d’Edoras devenait officiellement une Reine.

Nora lui avoua alors que, quand elles se reverraient, leurs doutes disparaîtront, ce qui la fit sourire.

« J’espère... Je ne sais vraiment pas comment être une femme d’État, moi. Tout cela doit vous sembler inné, à toutes les deux, mais moi, je viens de la campagne... »

Elle n’avait aucune idée du protocole diplomatique, par exemple ! Ohlàlà ! Elle espérait ne pas faire de bêtises...

Le Temple de la Lune, lui, se rapprochait de plus en plus, et, à l’intérieur, trois importantes personnes, aux yeux du monde, se trouvaient réunies dans une seule et même pièce. Une Reine, Elena Ivory, et deux Reines en devenir, Hinata Kaguya et Alice Korvander. Alice et Elena se regardèrent brièvement, puis Hinata mit fin à ce bref et silencieux échange en demandant à Alice si cette dernière avait quelque chose. La Princesse portait une belle robe blanche courte et légère, car, par rapport à Sylvandell, il faisait tout de même relativement chaud à Edoras, et sourit donc à Hinata, avant de légèrement s’incliner.

« Bonjour, Hinata... Et Bonjour, Reine de Nexus.
 -  Bonjour, Princesse... Mais... Hum... Je pense qu’on peut s’appeler par nos prénoms, non?
 -  Moi, ça ne me dérange pas... »

Alice, Elena, Hinata... Elles représentaient les espoirs d’une nouvelle génération, l’espoir d’un monde qui pourrait enfin vivre en paix. Que ce soit Alice ou Elena, les deux savaient à quel point la guerre entre Ashnard et Nexus avait déstabilisé Terra, et avait eu des impacts sur la majorité des Nations du continent, entraînant d’importants mouvements de population, et transformant beaucoup de régions en des zones de non-droit gouvernées par la tyrannie, la misère, la famine, envahies par les monstres. Elles étaient nées avec une guerre dont elles n’avaient pas voulu, et leur plus sincère désir était d’y mettre un terme.

La Princesse se retourna vers Hinata, et lui sourit.

« Je ne veux rien en particulier, Hinata... Je voulais juste avoir l’occasion de te présenter mes vœux en personne. »

Elle lui fit un nouveau sourire.

« Je n’ai encore jamais eu la chance de rencontrer ta promise, mais je suis sûre qu’elle doit être magnifique. »

Comment, en effet, aurait-elle pu ne pas l’être ?
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 666


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Décembre 29, 2015, 10:01:26 »

Pauvre petite, elle se faisait vraiment des soucis avec cette histoire de mariage. Enfin, quelle personne, le jour de son mariage avait l'esprit cent pour cent serein ? Ne doutant pas de tel ou telle chose dans sa vie présente ou future ? Le point commun de tout être le jour J. Pourquoi paniquer autant ? Ce n'est pas pas comme si sa vie allait changer du tout au tout. Sa relation avec Hinata ne sera que plus forte, son nom de famille va changer et son quotidien va lui aussi changer un peu. Mais ce n'est pas comme si elle allait devoir apprendre mille et une leçons de savoir-vivre avec trente-six couteaux et fourchette à mémoriser selon les plats. Quoique Edoras était plutôt baguette donc c'était plus facile pour manger et moins compliqué.

« On ne te demande pas de changer Shunya, reste toi-même. C'est de toi qu'Hinata est tombée amoureuse, pas d'une aristocrate qui parle avec bien des façons. Tu penses sûrement à certaines situations comme des réunions diplomatiques, ce genre de choses ? Soit la femme d'Hinata, c'est tout ce que tu dois faire. »

Non pas que Nora lui disait soit belle et tais-toi, ce n'est juste que pour ce genre de décision importante, c'est Hinata qui doit approuver ou non. Après, rien ne l'empêchent d'en parler avec elle en privée, Shunya est libre de donner son avis mais pour ce genre de réunion, sauf si Hinata ou une autre personne insiste, c'est qu'entres dirigeants. Cela dit, quand bien même Shunya serait convié à y participer, elle parlera librement, tant qu'elle sait se tenir et reste poli, on ne lui demande pas toutes les formules de politesse au monde en début et fin de phrase.

« Ce genre de stress, c'est Hinata qui va les gérer, ton rôle sera plutôt de la soutenir et de l'aider du mieux que tu le pourras. Et je te rassure de suite, tu en seras capable. Je parle peut-être de choses que je ne sais pas, mais l'amour est bien capable de ça. J'ai bien noté tous les changements d'Hinata entre ce moment où elle ne te connaissait pas et ce moment où elle est tombée amoureuse de toi. Prend exemples sur le passé, à chaque fois que les livres d'histoire les mentionnent, on parle des faits importants pris par telle ou telle reine durant leur règne. Mais les livres ne disent pas que derrière ça, les Kaguya ont plus ou moins longtemps peser le pour et le contre avec leur moitié, ce ne sont pas des choses noter sur les pages mais ce sont des choses que tout le monde sait. »

Le pays changeait doucement et c'est grâce à Hinata mais aussi grâce à Shunya. Edoras ne va pas changer en un claquement de doigt mais peu à peu, Shunya guidait Hinata sur la bonne voie. Il y a des choses qui ne changeront pas à cette époque, durant le règne d'Hinata Kaguya. Fidèle servante des traditions du pays et de sa famille, elle est prête à assumer ses erreurs et retirer ce qu'elle a instauré aux hommes, cela avait commencer. De même qu'elle suit les traces de sa mère en changeant peu à peu certaines choses pour les hommes comme pour son peuple. Mais elle n'était pas encore prête à changer le pouvoir. Elisa a décidé que seule une femme Kaguya garderait le trône et le plein pouvoir, Hinata continuera dans cette direction. Pour le moment, il est inutile de lui en parler, elle était prête à changer mais certaines choses resteront ainsi pour le moment. Shin a fait tant de mal mais était-ce vraiment une histoire de trône ou bien le roi Cramoisi n'en était pas non plus à l'origine pour faire régner le chaos ?

Une chose qu'elle ignorait pour le moment. Mais quand bien même son traumatisme guérissait doucement, il était encore trop tôt pour songer à certains changements comme ça ou son idée d'avoir une fille en guise de premier enfant. Elle aimera tous ses enfants mais une fille, c'est tout ce qu'elle demande pour débuter une vie de famille à trois, une petite fille en bonne santé. Si elle a un garçon comme premier enfant... elle ne pourra s'empêcher d'y voir Shin en grandissant, surtout quand il commencera à comprendre et à parler, à devenir un homme... sans trône, sans pouvoir... Elle avait peur de ce futur, comment haïr son fils ? Ses parents n'ont jamais haï leur fils lors de ses petits caprices de ce genre étant ado, se doutaient-ils du futur ? Non, sûrement pas. Pas à sa connaissance. Mais Hinata a vécu cela et elle aurait bien trop peur de voir cela se reproduire...

Mais pour le moment, elle n'y pensait pas, pensant à bien des soucis mais pas à cela. Alice venait de rentrer dans sa belle robe blanche et un tantinet courte... enfin, ce n'était que l'avis d'Hinata. Alice n'avait pas de soucis, juste présenter ses vœux en personne. Un geste qui était le bienvenu alors que la princesse souriait face à cela, repensant à sa future femme.

« Elle l'est, évidemment. Elle le sera sûrement plus encore aujourd'hui... C'est une femme merveilleuse, douce, charmante, bienveillante et si gentille. J'ai déjà imaginer me marier à bien des genres de fille avant de la connaître mais dorénavant, je sais que c'est la bonne. Shunya est celle qui fallait pour me rendre heureuse. Depuis que je la connais, il ne s'est pas passé un jour sans que je me réveille de bonne humeur et que je me couche avec le même sourire. Je ne vois pas autrement ma vie qu'à ses côtés et... »

Hinata se tut en observant Alice et Eléna, la voilà qu'elle se lançait dans un monologue qui prouvait au moins son amour pour elle, c'était une évidence. S'inclinant doucement en fuyant leur regard, elle s'excusa d'abord.

« Pardon, la joie et l'impatience de la retrouver m'ont emporté. Je dois dire que lors de ta venue avec ta femme, je t'enviais Alice. Aujourd'hui, je vais accomplir ce rêve de petite fille et me marier avec la femme que j'aime. Le prochain mariage sera peut-être le tien Eléna ? » dit-elle en gloussant.

La reine n'avait pas de prétendant pour le moment, pas à sa connaissance du moins mais même sans le dire, elle voyait bien son amie finir entre les bras de sa garde du corps. Adamante était une jeune femme très charmante et élégante après tout. Quand Shunya arrivera, il y aura d'abord leur mariage, assez traditionnelle comme un peu partout et après le baiser, il y aura le couronnement dans la tradition du pays, c'est pour cela que le katana de la famille Kaguya traînait non loin de la princesse. Il faisait partie des coutumes du pays, il a été entre les mains d'Elisa et à travers les âges, il a fini dans les mains d'Hinata. Un jour, il sera entre les mains de sa fille... elle l'espérait de tout cœur.

« Je peux vous poser une question ? Enfin, surtout pour toi Alice mais tu peux aussi y répondre Eléna... Je sais que par amour, on est capable de changer sur bien des choses, tant physiquement que sur une opinion ou une idée qu'on pensait jamais changée mais... Est-ce qu'il y a des choses où tu restes quand même en désaccord avec Sakura ? Je sais qu'un simple désaccord, un point de vue différent ne risque pas de gâcher ton amour pour elle mais... Je sais aussi que je suis très têtue sur certaines choses et j'ai peur... peur de la décevoir... »

Voir pire mais quand bien même elle pourrait faire tous les efforts du monde, Hinata n'était pas prête à avoir un fils en guise de premier enfant. Shunya était toujours vierge donc ce souci ne la concerne pas pour le moment mais de même, Hinata était prête à bien des changements pour son peuple, pas pour le fait de laisser un homme diriger le pays. Elle imagine que si Shin aurait eu le trône légalement, le pays aurait sûrement été à feu et à sang. Facile de changer le passé et le futur avec des « et si » mais peut-être que le mal a toujours été en lui ? Du moins en grandissant, sans trône ou non, il cultivait peut-être déjà ce genre de pensée haineuse envers l'humanité ? Enfin bon, il n'était plus là, il n'allait pas gâcher son mariage non plus ! Elles en avaient déjà parlé ensemble parfois sans vraiment lever un mot plus haut que l'autre mais elle sentait que Shunya tenait à faire changer des choses... elle ne voulait pas la décevoir mais elle ne voulait pas faire ça à contrecœur...
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 240



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Janvier 02, 2016, 02:12:02 »

Shunya était évidemment nerveuse, même si elle savait que c’était une tension naturelle. De base, Shunya était une femme nerveuse, alors, un mariage... Il s’agissait de l’un des évènements les plus stressants dans la vie d’une personne, après tout ! Rien de ce qu’on aurait pu dire n’aurait pu, en réalité, détendre la jeune femme. Elle restait sous tension, continuellement, et n’irait mieux que ce soir. Après, il y aurait encore d’autres sources de tensions, comme... Et bien, sa vie courante ! Elle allait devoir poursuivre ses études (Shunya ne comptait nullement s’arrêter) tout en étant mariée avec la Reine, un cas exceptionnel au sein d’Edoras. Nora essaya donc de la réconforter, et Shunya la regarda alors, en se mettant à légèrement sourire... Puis elle alla saisir l’une des mains de Nora.

« Je... Je vous remercie sincèrement d’être là, Ange Nora. Vous êtes une femme indispensable pour Hinata, pour le royaume... Mais aussi pour moi. »

Sans Nora, après tout, Hinata serait morte lors du putsch militaire. En un sens, elle avait sauvé le royaume de l’anarchie, car, si Shun avait été au pouvoir, le pays aurait définitivement sombré dans la guerre civile. Nora était une héroïne, assez injustement reconnue selon Shunya, même si elle était toujours en compagnie d’Hinata, et qu’elle était bien plus qu’une simple garde du corps. La guérisseuse lui sourit donc, d’un sourire sincère et chaleureux.

« Je vous remercie pour votre présence, Ange Nora, et pour tout ce que vous faites pour nous. »

Shunya ne serait jamais une femme ingrate, elle ne prendrait jamais les gens de haut, elle avait été éduquée avec le respect et l’humilité, et c’était quelque chose qui était profondément marquée dans sa chair, dans son être, un élément fondateur de sa personnalité.



Pendant ce temps, dans le Temple de la Lune, Alice et Elena sourirent légèrement en voyant leur amie parler de toutes les qualités qu’avait Shunya. Oui, incontestablement, Hinata était amoureuse, et ce spectacle leur faisait naturellement chaud au cœur. Elena, elle, n’avait toujours pas connu le grand amour, et doutait, pour l’heure, de le connaître rapidement. En tout cas, elle n’en avait pas spécialement envie. Alice, quant à elle, resta étrangement silencieuse. Il y a quelques mois, elle et Sakura étaient venues à Edoras pour la voir, mais, comme on pouvait le réaliser, aujourd’hui, Sakura n’était pas là.

Hinata jeta donc un pavé dans la mare quand elle demanda à Alice comment cette dernière faisait pour vivre bien avec Sakura. Alice se mordilla les lèvres, puis regarda légèrement Elena, ses joues se mettant à s’empourprer.

« Euh... Je ne voudrais surtout pas que vous preniez ça comme une offense, Madame Ivory, mais... Euh... Est-ce que je pourrais parler... En privé... Avec... »

Elena, fort heureusement, n’était pas idiote, et comprit rapidement de quoi il retournait. La Reine sourit alors, et leva la tête :

« Oui, naturellement... J’espère avoir l’occasion de vous reparler, Princesse. Je pense que nous avons toutes els deux de nombreuses choses à nous dire. »

Assurément, car Alice, Elena, ou encore Hinata, incarnaient une nouvelle génération, une génération capable de rectifier les erreurs de leurs aînés, et, peut-être, de parvenir enfin à un accord de paix global. Elena se retira donc, et Alice resta encore silencieuse pendant quelques secondes, fixant ses pieds. Visiblement, la jeune femme avait quelque chose à dire, et cherchait à mettre de l’ordre dans ses pensées. Puis, finalement, elle redressa la tête, et marcha un peu vers Hinata.

« Sakura et moi, c’est... C’est assez compliqué, en fait. Tu vois, quand je me suis mariée avec elle, j’étais jeune, et... Je... Je n’avais pas vraiment réfléchi aux conséquences. Je voyais surtout une esclave à libérer de son asservissement, mais... Ça fait des mois que je ne la vois plus. »

Loin des yeux, loin du cœur, et c’était vrai, pour Alice. Elle avait appris que Sakura avait manifestement des gènes formiennes dans le corps, et, depuis lors, sa femme avait tout simplement disparu de la circulation. Ce n’était maintenant qu’une question de temps avant que des nobles ashnardiens ne saisissent à nouveau le juge pour obtenir l’annulation du mariage. Le cabinet juridique de Mélinda s’était renseigné. Les nobles ne digéraient toujours pas l’affront qu’Alice avait fait en osant anoblir une esclave, et en les éloignant du fabuleux trésor que constituait Sylvandell, et son père aussi n’aimait pas cette union, à laquelle il n’avait consenti que pour faire plaisir à sa fille. Et, en cas d’absence prolongée d’une personne, il était possible de la déclarer disparue, et, par ce biais, d’avoir des conséquences sur un mariage.

« Je... Je commence même à me demander si je ne devrais pas divorcer... Mais je te prie de garder ça pour toi, je... J’en suis même pas encore sûre... »

En parler la troublait visiblement, et elle-même ne savait pas pourquoi elle venait de lui en parler. À un jour aussi important ! Mais c’était juste que voir Hinata ainsi lui rappelait ce qu’elle avait fait jadis. Elle s’était mariée trop rapidement, et son mariage s’était cassé la figure. Divorcer était la meilleure option possible pour l’heure, car elle permettrait à Sakura de conserver son statut de citoyenne impériale actuelle, et d’éviter un nouveau procès pour annulation, qui aurait pour effet, juridiquement, de lui retirer tous les avantages issus du mariage, à savoir son anoblissement.

Les joues toutes rouges, Alice baissa la tête, en sentant des larmes rouler le long de ses joues. Elle renifla un peu fort, avant de secouer la tête à nouveau.

« Désolée, Hinata... Je... Je ne veux pas gâcher ton mariage avec Shizuka, car tu as l’air d’y avoir mieux réfléchi que moi... Mais garde ça pour toi, s’il-te-plaît... »

Mis à part elle, Alice n’en avait parlé qu’à Mélinda, et elle voulait encore y réfléchir.

« A-Alors, si... Si tu veux un conseil, c’est... D’être toujours présente pour elle... Ne formez pas un couple fantôme comme le mien... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 666


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Janvier 06, 2016, 09:13:55 »

Nora venait aider Shunya comme elle pouvait, elle devait la protéger comme elle protégerait Hinata, ce sont les ordres de la princesse. Et face à sa nervosité, l'ange faisait de son mieux pour l'aider. Elle avait sûrement réussi, la demoiselle venait prendre sa main en la remerciant et comme beaucoup de gens, en l’appelant « Ange Nora », ce qu'elle trouvait un peu bête. Les gens ne se nommaient pas, humaine Shunya ou neko Luna, alors pourquoi ce traitement de faveur ? Oui, une certaines formes de respect pour les anges, sacrées et messager de la paix ? Oui sauf que la mission de l'ange était de veiller sur Hinata, sur Edoras. Jamais Hinata ne la nommait comme ça, c'était toujours par son nom, simplement. Nora se rapprocha un peu plus de la jeune femme pour la prendre dans ses bras doucement en parlant d'une voix douce.

« C'est tout naturel, Shunya, tu es celles qui rend heureuse ma Hinata, alors je ferais tout pour te protéger toi aussi, toi qui sais lui donner ce sourire radieux qu'elle n'a eu que rarement avec moi. »

Et avec elle, toujours elle maintenait ce sourire si beau qui la rendait si belle et heureuse. Cependant, elle devait mettre cette chose au clair et la taquiner un peu. C'était son devoir ? Oui et non, avec le temps, Nora est devenue une sorte de grande sœur pour Hinata alors la relation n'était pas autant professionnelle.

« Mais fait comme Hinata et appelle-moi simplement Nora. Sinon je serais obligée de t’appeler Shunya-sama. »

Son sourire était amusé car il est vrai qu'après leur mariage, les gens hors entourage d'Hinata l'appelleront souvent ainsi, ou alors par son nouveau nom, Kaguya-sama. Cela fera tout drôle à la future demoiselle mais c'est ainsi. Sa vie va changer aujourd'hui, celle d'Hinata aussi. Parlant de ça, à force de parler, il était temps de se marier. La calèche cessa son aventure, arrêter devant les longues marches du palais. Il restait cela à grimper, passer les grandes portes, traverser le palais pour rejoindre les jardins et rejoindre la princesse... Nora lui ouvrait la porte en tendant sa main, à moins qu'elle ne préfère faire cela avec sa mère. Pour ce jour, Nora avait troqué son cache-oeil habituel par un en forme de fleur de lotus, c'était bien la seule fois qu'elle avait changé son cache-oeil car toujours elle a porté celui d'Hinata, même si en l’occurrence, là encore il s'agit d'un cadeau de sa princesse.

« Il est l'heure, Shunya. »

La voix douce, le ton léger, elle lui souriait en tendant sa main. Dans quelques minutes... Pour Hinata, la panique l'avait repris en imaginant le pire, elle n'imaginait même pas avoir non pas mit le pied dans le plat et sauter dedans à pied joint. Alice demanda à être seule avec Hinata, bon, cela ne l’étonnait pas trop, elle se disait juste qu'Alice était pudique et ne parlait pas de sa vie privée devant n'importe qui. C'était un peu le cas mais sa réponse... Son message débutait étrangement, attirant déjà toutes sortes d'idée noire à Hinata. Elles aussi sont jeunes ! Leur relation n'avait que quelques mois à peine !!! Et même leur déclaration fut rapide ? Faisait-elle une erreur ? Devait-elle tout annuler et remettre ça à plus tard ?! Heureusement, en un sens, Alice précisa certaines choses qui retiraient ce nuage d'idée noire de sa tête. Mais la suite n'avait rien pour vraiment la soulager...

Des mois qu'elle ne la voyait plus ? Comment ça ? Sakura était parti en voyage ? Elles se faisaient la tête ? Elle ne demandait pas de détails mais cela ne présageait rien de bon et parler de divorce, ça effrayait carrément la princesse d'Edoras ! Face aux larmes de la princesse, elle ne put retenir le fait de la prendre dans ses bras pour la rassurer. Évidemment qu'Hinata allait rester auprès de Shunya, elle était sa source de bonheur, pourquoi vouloir s'en séparer ?

« Ne pleure pas Alice... ne pleur pas... Je suis sûre que c'est une mauvaise passe à passé et que tout rentrera dans l'ordre... Je l'espère sincèrement pour vous. Quand vous êtes venues, je vous trouvais unie et parfaites ensemble. Je ne connais pas les détails de votre vie privée mais... j'ai bon espoir qu'à notre prochaine rencontre, tout soit redevenue comme avant. »

Elle l'espérait de tout cœur en tout cas. Après, les décisions d'Alice et Sakura ne la regardaient pas, cela était privé et ne regardaient qu'elles. Se détachant de ses bras, elle lui offrait un joli sourire pour la rassurer et espérer chasser ses nuages noirs. Mais déjà, on frappait à nouveau à la porte, une servant informait l'arrivée de Shunya devant les marches du palais. Elle qui était en apparence détendu et prête à affronter la suite, face à cette annonce, elle redevenait la princesse paniquée qu'elle était.

« Quoi déjà ?! Mais j'ai même pas revu le reste ? Suis-je assez maquillé ? Pas assez ? Trop ? Et mon kimono ? Il est bien installé, rien ne s'est détachée ?! »

Voilà un travail pour sa demoiselle d'honneur ! Les futures femmes vont devoir rejoindre l’autel, chacun par son chemin. Hinata était la plus proche mais avec la panique qui la rongeait, elle sera peut-être la seconde à arrivée ? Ce n'était pas un long chemin mais dans cette situation... c'était un trèèèèèèèèèèèèès long chemin.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 240



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Janvier 07, 2016, 11:50:28 »

La cérémonie commencerait dans la journée pour se finir le soir... Avec la fête. Et personne ne couperait à une fête que la ville avait bien mérité. La morosité ambiante, qui s’était instaurée depuis la tentative de putsch de Shun, se devait d’être enfin relayée aux rangs de l’Histoire. Il était temps qu’Edoras cesse de vivre dans l’ombre de ses morts pour honorer davantage ses vivants. Un geste symbolique, mais qui illustrerait toute une nouvelle dynamique. Mais est-ce que Shizuka serait à la hauteur ? Est-ce que le rôle de la femme d’une Reine était de se rendre aux réunions du Conseil royal ? Elle ne se voyait pas du tout être dedans ! Shizuka avait, en politique, des ambitions très simples. Elle voulait rendre tout le monde heureux, faire plaisir à tous les gens, tout en sachant que le rôle d’un politicien était parfois de prendre des mesures difficiles pour son pays. Agir uniquement en suivant les envies de la vindicte populaire, ce n’était pas gouverner avec raison ; c’était faire preuve de populisme. Ça, elle le savait, ce qui expliquait aussi pourquoi elle savait qu’elle ferait une bien piètre politicienne. Or, si jamais Hinata devait venir à être souffrante, la Constitution était claire : la gestion du pouvoir reviendrait à sa femme, qui deviendrait une Reine de remplacement, et qui pouvait notamment constituer une régence. Autrement dit, Shizuka ne serait jamais « juste » une simple femme, juste une amante. Les voies du cœur et de la politique se devaient-elles donc d’être incompatibles ? Shizuka était parfois en train de se dire que leur histoire était de celle dont on façonnait les contes de fées : une romance impossible, l’amour survivant à la raison, pour finir par s’affirmer par-dessus tout. Mais est-ce qu’elles auraient une fin heureuse ? Honnêtement, elles l’auraient mérité !

Nora lui demanda alors de ne pas l’appeler « Ange Nora », mais juste « Nora »... Faute de quoi, elle devrait l’appeler « Shunya-sama ». Une telle remarque fit sourire Shizuka, qui comprit rapidement que Nora avait fait un trait d’humour.

« Bien sûr, A... Euh... Nora ! »

Oops ! Elle avait bien failli fourcher... Mais, fort heureusement, Shizuka avait su rectifier le tir, et, alors qu’elle souriait, victorieuse, elle remarqua qu’elles étaient entrées dans le Temple de la Lune... Ce qui amena son sourire à disparaître. Elle écarquilla les yeux, en bondissant devant la fenêtre, mais le chariot s’arrêta, et Nora lui fit signe de la suivre.

« Euh... Oui, bien sûr ! »

En hochant lentement la tête, Shizuka prit la main de Nora. La cérémonie n’aurait pas lieu tout de suite, mais, déjà, les deux mariées iraient se voir. Elles marcheraient ensemble vers l’autel par la suite, mais, dans la tradition d’Edoras, avant la cérémonie, il fallait que les deux épouses se voient ensemble, et s’assurent de la réciprocité de leurs sentiments, dans une sorte de sanctuaire, de lieu où personne ne viendrait les déranger.

Le chariot s’était arrêté dans un jardin discret du Temple, en passant par une entrée latérale, ce qui fit que Shizuka ne vit personne. Elles grimpèrent les marches d’un perron en bois, et marchèrent le long des couloirs d’une aile du palais royal, jusqu’à rejoindre une double porte fermée. Nora s’arrêta là, et lui fit signe de passer. Shizuka la remercia, et respira lentement.

*Espérons que ce kimono ne me boudine pas...*

Il ne manquerait plus que ça, tiens ! Nora posa sa main sur la porte, et l’ouvrit, révélant un petit escalier en bois menant à un étroit jardin. Shizuka s’avança, et se retrouva de nouveau dehors, entourée par des murs aux volets clos. C’était un jardin d’intérieur, un sanctuaire de méditation, avec quatre escaliers le rejoignant. Elle descendit rapidement en voyant qu’Hinata était déjà là, puis bondit vers elle, venant l’enlacer, avant de l’embrasser fougueusement, comme si toute sa nervosité venait d’éclater. Sa nervosité, d’ailleurs... Quelle nervosité ?! Un sourire radieux pouvait se lire sur ses lèvres.

« Hinata ! Je... Je suis si contente de... De te voir !! »

Elle l’embrassa à nouveau, en souriant de toutes ses dents.

« Tu es ravissante... Vraiment, vraiment, vraiment SUPERBE !! »

Et ça, Shizuka le pensait sincèrement.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 666


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Janvier 11, 2016, 09:33:34 »

La panique, il n'y avait pas d'autres mots pour signifier tout ça. Son état d'esprit et tout le reste, c'était uniquement ça. Elle avait beau avoir été triste pour l'histoire d'Alice, elle a vite laissé cela au placard une fois ses mots pour la princesse de Sylvandell prononcé mais maintenant, elle paniquait à l'idée de ce qui allait se passer dans quelques instants, quelques minutes. En bonne demoiselle d'honneur, Elena la conduisait au sanctuaire de l'union, un nom bien simple puisque c'est ici que les précédentes Kaguya ont vu pour la dernière fois leur petite amie. Ensuite, elles devenaient leur femme. Ou mari, ça dépend des unions. Cela pouvait aussi se faire dans les mariages édorassien normaux mais évidemment, c'était dans un coin près de l'église ou temple où les couples se mariaient. Dans le palais, il y en avait un, non loin du jardin car toujours les Kaguya ont célébré ça dans leur jardin, parfois au milieu des cerisiers en fleur, enneigés, tout dépendant des saisons.

La princesse paniquait à l'idée de ce qui allait se passer. Les mots d’Alice résonnaient dans sa tête. Elle était sûre de son amour pour Shunya, aucun doute dessus puisque sans elle, sa vie serait bien triste. Une semaine sans elle était déjà douloureux et la seule chose qui l’aidait à tenir était le fait qu'elles allaient se marier, sans autre raison, elle aurait sûrement fini par déprimé. Observant le décor, elle attendait en se tournant les pouces, craignant la moindre mauvaise nouvelle pour une raison ou une autre. De son inflexibilité sur certaines choses dont elles ont parlé, Shunya aurait décidé de jeter le mariage aux orties ? Ce serait affreux mais impossible. Et pourtant elle y songeait, elle y pensait, Hinata y croyait dur comme fer ! Mais en entendant le déclic des portes, elle se retourna lentement pour voir sa future femme dans ce kimono... elle était ravissante ! La plus belle femme au monde ! Machinalement, tel un reflet de miroir, les amoureuses se rapprochaient pour s'enlacer et s'embrasser passionnément.

Hinata prenait Shunya dans ses bras en fermant les yeux, savourant le goût de ses lèvres, de cette salive qui avait tant manqué ! Son odeur, sa douceur de ses lèvres, la pointe de son petit nez contre le sien. Adieux stress et panique, ne revenez pas de sitôt ! Hinata en avait presque les larmes aux yeux en voyant sa future femme si belle et charmante mais surtout heureuse. Comment un tel sourire et un tel baiser pouvaient être mauvais signe ?

« Voleuse, je comptais te dire la même chose ! Que ce soit ce kimono ou le manque de te voir, tu es encore plus belle que d'habitude ma chérie. »

Hinata la prenait dans ses bras, la câlinant en sentant celle chaleur contre elle, cette odeur, cette sensation, tant de plaisir retrouvé. Se reculant doucement pour cesser ce câlin, elle en profita pour caresser ses joues et la regarder dans les yeux. Comment sept petits jours pouvaient avoir l'air aussi long ?

« Tu ne peux pas savoir à quel point j'ai eu peur aujourd'hui, depuis quelques jours même. Je me faisais des idées sur tout et n'importe quoi, j'étais une véritable sotte de penser à des choses si... horrible. Mais te voilà, si belle et plus bienfaisante que jamais pour moi. Shunya, pardonne-moi d'avoir osé douter, d'avoir imaginé des scénarios aussi impossibles que stupides, je suppose que mettre ça sur le dos du stress et de cet événement unique est normal... Mais je ne peux m'empêcher de me trouver stupide. Nul doute en te voyant à présent, je veux t'épouser et je devine à ton sourire que tout ce que j'ai imaginé n'était que de vilaines choses dans mon cerveau. »

Tous ces scénarios où elle voyait sa Shunya dire au dernier moment non pas Oui mais Non et ainsi briser ses rêves. Elle était tellement heureuse de retrouver sa Shunya-nya. Elle ne pensait pas à cela pour le moment mais elle se demandait toujours si son petit minou était tout doux ou bien si pour l’occasion, il avait sorti un pelage plus court ? Hinata l'aimait avec son petit minou touffu, ça ne la dérangeait nullement, elle lui avait toujours dit mais après, sa petite amie fait comme bon lui semble, ce n’est pas un tel détail qui va changer son amour. Et conformément aux traditions édorasiennes, elle ne portait que ce kimono. Et ses chaussettes bien sûr mais sinon, rien que ce morceau de tissu sur son corps. Ce n'est pas le genre de choses que l'on dit aux petites filles, c'est une chose qui se sait bien plus tard. Maintenant, elle attendait le feu vert de Shunya pour aller sur l'autel et s'unir ensemble. Devenant la femme de la nouvelle Reine d'Edoras. Elle en profita pour rattraper son retard et l'embrasser une nouvelle fois, passionnément. Cela lui avait tant manqué.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 240



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Janvier 13, 2016, 02:07:40 »

La tradition se devait d’être respectée, en toutes circonstances. Ici, au Sanctuaire de l’Union, les deux femmes se faisaient mutuellement face, et s’embrassèrent bien rapidement. Shunya sentit toute sa tension nerveuse se diluer en quelques secondes, ne devenant plus qu’un lointain souvenir, un souvenir estompé par le moment présent, par le corps de la belle, blottie contre le sien. Hinata était là, aussi amoureuse qu’elle, et la guérisseuse sourit quand elle constata qu’Hinata était aussi paniquée qu’elle… Même si ses yeux s’écarquillèrent de stupeur à l’idée qu’elle puisse refuser cette union.

« Oh, tu n’as rien à te faire pardonner, Hinata… C’est normal de douter ! J’en sais quelque chose, hey ! »

Existait-il seulement une seule personne, dans tout Edoras, qui soit plus gauche que Shunya ?! Cette dernière ne pouvait s’empêcher de stresser et de trembler pour un rien, même pour des trucs insignifiants. Son manque de confiance en elle était quelque chose d’impressionnant, car il se manifestait en bien des occasions… Alors, un mariage ! Autant dire qu’elle était sous tension, une véritable pile survoltée, gonflée à bloc. Shunya se mordilla les lèvres devant sa chérie, et elles retournèrent s’embrasser, encore et encore. Tout comme Hinata, Shunya était nue sous son kimono, mais ce dernier était fait de telle sorte qu’on ne pouvait pas le voir. En revanche, l’idée d’imaginer Hinata nue là-dessous… Hum !

*Ah, arrête de penser à des trucs comme ça !*

Des trucs comme quoi ? Shunya se mordilla les lèvres après ce baiser, restant tout contre la Princesse. Oui, Hinata avait beau être la Princesse d’Edoras, et bientôt la Reine, elle restait, fondamentalement, et avant toute autre considération, sa femme. Voilà comment Shunya devait réagir. Elle ne devait pas voir autre chose que ça : Hinata était sa femme. Son rôle était d’être une bonne épouse, de l’aimer, de la chérir. Oui, elle serait à la hauteur, car ses parents le lui avaient toujours dit ; Shunya débordait d’amour. Dans tous les sens du terme. Elle était comme un sac entier rempli d’amour, avec tellement d’amour à donner qu’elle noierait Hinata dessous !

Elles restèrent ensemble là-dedans, une bonne partie de la journée. Le mariage avait lieu au crépuscule, avec une fête qui durerait toute la nuit. Allongées l’une à côté de l’autre, elles regardaient le ciel, et Shunya s’amusait à décrire ce que son imagination fertile voyait… Et, étrangement, elle voyait surtout des bébés se former. Plein de bébés, plein de bébés !

« C’est le plus beau jour de ma vie… »

Si elles ne se retenaient pas, elles feraient l’amour sur ce sol sacré… Ce que Raku Kaguya, la Reine Rose, avait fait avec Elmyra.  Elles avaient batifolé toute la journée là-dedans, et étaient mêmes arrivées en retard à la cérémonie, tant elles avaient copulé ensemble ! Mais Shunya, elle, même si elle avait envie de coucher avec sa promise, était encore un peu trop nerveuse pour s’y risquer. De simples baisers, c’était, dans le fond, entièrement suffisant. Les deux femmes s’embrassaient donc, se réconfortant mutuellement quand elles s’avouaient leurs inquiétudes :

« Ma plus grande peur, c’est de ne pas être à la hauteur… Nora m’a dit de ne pas m’en faire, mais… Ça me tracasse quand même. »

La politique, c’était s’intéresser à tous les domaines, y compris à des domaines très pointus. Quel taux de change appliquer ? Fallait-il augmenter le poids de la monnaie edorassienne ? Comment Edoras devait-il investir son argent ? Répartir son budget ? Comment voter telle ou telle loi ? Un ensemble très complexe de sujets et de questions nécessitant de nombreuses années d’études… Mais Shunya, elle, n’avait absolument rien de tout ça ! Totalement profane, la jeune femme était, à juste titre, totalement larguée par ce genre de débats ! Alors, Hinata entreprenait de la rassurer, de la câliner, de lui dire que tout irait bien, et qu’elle n’avait pas à s’en faire, car elle serait à la hauteur de ce qu’on attendait d’elle.

Et puis, le soleil commença à se coucher…

« Bon… Je pense qu’il est temps d’y aller, maintenant. »

Plus question de faire marche arrière, en effet.

Le mariage attendait !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 666


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Janvier 15, 2016, 09:51:49 »

Un tel moment de joie dans une journée aussi stressante, c'est tellement bon ! Adieux les soucis, elle était tellement heureuse de revoir et de serrer contre elle sa future femme ! Elle pourrait bien allez plus loin et faire comme Raku et avancer la nuit de noce à maintenant, voir coucher ensemble une dernière fois en tant que petites amies mais non. Hinata tenait à suivre la tradition et attendre ce soir. La princesse, durant cette semaine avait longuement parler avec Raku, lui expliquant ses craintes, ses attentes, ses doutes mais l'ancienne reine était douée aussi pour réconforter Hinata. La Reine Rose n'a, au final basé son mariage que sur de solides piliers de sexe. Ce harem en était une preuve, la longue liste de rumeur aussi, Nanami était bien la preuve que Raku et Elmyra s'étaient mises d’accord pour allonger leur liste d'enfants sans pour autant offrir à Edoras une longue lignée de princesses ou princes.

Par chance, Hinata était plus fleur bleue, plus traditionnelle, tenant énormément à ces petites choses dans lequel elle avait véci depuis son plus jeune âge. Aux côtés de Shunya, elle restait d'abord assise dans l'herbe à regarder le ciel en lui racontant cette longue semaine sans elle, chaque jour qui passait la rendait de plus en plus nerveuse et depuis ce matin... c'était vraiment affreux le nombre de doute et d'angoisse qu'elle avait. Mais en sa présence, c'est terminé, Hinata soufflait et se reposait. Dans le ciel bleu, elle y voyait aussi leur futurs bébés mais en plus, elle se voyait avec sa femme heureuse, racontant qu'elle voyait Shunya enceinte puis ensuite c'était leur tour, toutes les deux avec le ventre bien rond, augmentant le nombre d'enfants Kaguya, chaque fois qu'elle clignait des yeux, elle voyait de nouveaux nourrissons dans leurs bras, tour à tour, des princesses qui grandissaient à vue d’œil, elle y voyait même des jumelles ! Elle aimerait tant voir sa vie dans vingt ans, voir les magnifiques visages de leurs enfants mais sans dérégler le futur et oublier cela juste après. Elle était curieuse mais elle avait la vie devant elle pour voir cela.

La princesse embrassait sa petite amie en lui caressant doucement le visage, le mariage était pour bientôt mais elles avaient encore le temps.

« Ne te tracasse pas pour cela, Shunya. C'est à moi de gérer ce genre de choses, gère tes projets de ton côté, soit heureuse avec moi. Je t'aiderais autant que possible dans ce que tu entreprendras mais n'ai crainte... Je suis la souveraine de ce pays, c'est moi qui dois porter ce genre de choses sur mes épaules, pas toi. Rend-moi heureuse, c'est tout ce que je te demande. Tout ira bien, il n'y a que toi qui peux me rendre heureuse et forte à la fois. »

Avec un grand sourire, elle la prenait dans ses bras en savourant. Tous ses doutes étaient dissipés à présent, Hinata n'avait qu'une chose en tête à présent, être heureuse. Le ciel était orange, il était temps d'y aller. Elle se levait, prenant la main de sa promise pour se diriger à deux vers l'autel. D'un pas lent mais sûr, le couple marchait pour arrivée dans les jardins où tut un tas d'invitées attendaient les deux femmes. Des anges, des terranides, des gens importants, de la famille, des amis, il y avait de tout. Sur le tapis blanc qui séparait les deux côtés d'invités, on y voyait des pétales de sakura, chaque rangée de banc avait une division qui attendait le couple. Le capitaine et sa vice-capitaines brandissaient des katanas pur former un toit au-dessus de leur tête quand elles passaient. Les six divisions se tenaient droite, heureuse et stoïques malgré tout alors que le couple se rapprochait. Il était étrange de les voir toutes en kimono, si bien habillée. Même Misaki qui avait pourtant l'habitude de s'habiller de façon très léger...

Sur l'autel, il y avait un vieux prêtre dégarni pour marier les deux femmes, Eléna était du côté d'Hinata, sa demoiselle d'honneur, de même pour Shunya qui avait aussi quelqu'un de son côté. Bien que la joie et l'excitation soient au rendez-vous, il y avait un grand silence alors que le vieux prêtre était tout sourire en brandissant ses mains pour attirer l'attention.

« Nous sommes réunis pour deux occasions... Unir ces deux femmes qui s'aiment d'un amour pure et juste... Et couronner notre future nouvelle reine... Avant d'offrir au pays une nouvelle reine, un nouveau règne, il nous faut d'abord fusionner ses deux cœurs... » Délaissant sa grande voix, il parlait plus normalement en faveur d'Hinata. « Je suis très heureux de pouvoir vous marier Kaguya-sama, j'en ai fait de même avec vos défunts parents, je suis sûr qu'ils auraient été très émue de vous voir ici... » Toussant doucement pour reprendre sa grande voix, Hinata retenait ses larmes de bonheur, les paroles du prête l'avaient touché, c'est sûr mais c'est surtout ce moment qui la rendait si heureuse. « Kaguya Hinata ! Acceptez-vous de prendre pour épouse cette jeune femme, répondant au nom de Shizuka Shunya ? De l'aimer, de la protéger, de la chérir, de la rendre heureuse aujourd'hui et à jamais ? »

Un silence s'installa, Hinata avait les larmes aux yeux, les lèvres qui tremblaient, elle rêvait de crier ce qu'elle avait sur la langue mais elle n'en avait pas la force, elle finit simplement par lâcher un petit :

« Oui ! »

Bloquée dans sa bouche, lâcher avec de l'émotion et un petit rire nerveux, elle ne pouvait s'empêcher de sourire bêtement, se trouvant sûrement un peu idiote d'avoir eu une telle réaction pour répondre ?

« Et vous, Shizuka Shunya ? Acceptez-vous de prendre pour épouse notre souveraine, princesse et future reine, Kaguya Hinata ? De l'aimer, de la protéger, de la chérir, de la rendre heureuse aujourd'hui et à jamais en devenant Kaguya Shunya ? » Arès la réponse similaire de Shunya, le prêtre leva les deux mains vers elles en continuant de parler pour le public. « Bien ! Procédons aux échanges des alliances, ainsi seront sceller vos promesses et ensuite seulement, vous pourrez sceller cela avec un ultime baiser. »

Eléna était invité à se rapprocher, Hinata prenait délicatement l'alliance qu'elle détenait avant de prendre la main gauche de sa future femme, préparant l'anneau en l'enfonçant doucement autour de son doigt, sans la quitter des yeux.

« Par cette alliance, je promets de ne jamais te faire souffrir, de t'offrir tout le bonheur que je te souhaite, de combler ta vie de joie. Les seules larmes qui couleront de tes yeux ne seront que des larmes de joie et j'espère être à la hauteur de tes espérances et ne jamais te décevoir. Tu es ma moitié, mon âme-sœur et t'avoir à mes côtés pour le reste de mes jours... cela ne pourra que me rendre heureuse. »

Hinata essuya ses larmes avant de laisser Shunya en faire de même, les vœux, l'alliance puis elles se regardaient dans les yeux et par les mots tant attendus, le prête les invitèrent enfin à s'embrasser, et Hinata ne se fit pas prier pour cela. Elle qui était pudique, elle n'hésitait pas à enlacer sa femme pour ce premier baiser en tant que couple marier ! Le baiser fut long, passionnée, preuve d'un amour véritable. Les applaudissements se faisaient entendre dans le jardin et même dans tout Edoras. Cela était retransmis en direct évidemment et nul doute qu'Edoras n'avait pas fini de fêter cela. Une fois ce premier baiser rompu, Hinata rougissait comme au premier jour, observant les caméras comme leur invitée en souriant timidement. Ce ne fut qu'une fois le silence revenu, tout le monde à sa place en dehors du couple que ma suite pouvait reprendre. Le prêtre tenait dans ses mains la lame des Kaguya, le katana qu'Hinata avait avec elle sur les champs de bataille, celui qui a fait couler le sang de ses adversaires depuis le commencement d'Edoras. D'abord entre les mains d'Elisa, on raconte que ce fut surtout Saki qui avait usé cette arme. La longue lame était dans son fourreau pur le moment.

« Bien. Kaguya Hinata, veuillez retirer la lame de son fourreau et en récitez les promesses que vous vous devez de respecter en acceptant ce rôle de Reine. » Alors qu'elle retira la lame du fourreau, elle récita ces paroles qu'elle connaissait par cœur en brandissant le katana devant leurs invitées.
« Je jure sur cette lame que je protégerais mon pays avec elle, que je n'utiliserais cette arme que pour faire régner la justice ! Cette lame fera périr mes ennemis, ceux qui ont de mauvaises intentions envers moi, ma famille ou mon peuple ! Jamais je n'userais de son tranchant à des fins personnels ou mensongers. Je jure de respecter ces promesses, je jure de protéger ma femme, Kaguya Shunya et ma future famille, ainsi que mon peuple ! »

Hinata se tenait de profil, brandissant la lame de sa main droite, elle n'était pas la jeune femme timide qui venait d'épouser Shunya, elle était la reine d'Edoras, sérieuse, droite et juste. Le prêtre invitait Shunya à en faire de même, posant sa main gauche autour de la garde du katana avec la main d'Hinata. Les mots étaient sensiblement les mêmes mais les maris/femmes pouvaient aussi le dire à leur façon, tant qu'ils promettaient de veilleur sur le peuple, leur famille et d'être juste, ça passait. Le prêtre se plaçait devant elles, nouant leur main ensemble pour tenir ce katana, le long ruban rouge accroché dessus servait à cela, le couple royal était uni en amour, se protégeant mutuellement, elles mais aussi Edoras. Cela était symbolique, cela ne voulait pas dire que Shunya allait sur le champ de bataille en cas de guerre. Le prêtre se recula, montrant leur main liée ensemble autour de la lame maintenant en l'air alors que le prêtre passa à l'acte final, dans le dos de la jeune reine, il déposa la couronne qu'avait portée sa mère, et avant sa grand-mère et ainsi de suite jusqu'à Elisa Kaguya.

Une fois cela sur sa tête, c'est fait, elle était la nouvelle reine d'Edoras. Un tonnerre d'applaudissements se faisait retenir dans tout le pays, tout le monde souriait autant qu'elles, tout le monde était heureux... C'est ça le pouvoir de l'amour aussi. Elle partagea un regard avec sa femme en gardant la pose. Reste à savoir demain ce qui sera le plus publiée sur les magazines... le baiser ou le couronnement ? Dorénavant, ils ne leur restait plus qu'à savourer le reste qui allait avec ce mariage.

« Je t'aime, Shunya Kaguya... »

Et voilà le second baiser du couple royal. Deux pour le prix d'un, un baiser en prenant la pose mythique !
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 240



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Janvier 18, 2016, 12:59:57 »

« Oui, je le veux... »

Les mots furent lâches, et Shunya ferma les yeux, en sentant une énorme et silencieuse vague traverser tout son corps. Elle ne put empêcher les larmes de venir en venant d’avouer son amour, et n’entendit même pas le prêtre d’Edoras annoncer, au regard de Dieu, de l’Ordre Immaculé, et d’Edoras, l’union entre Shizuka Shunya et Hinata Kaguya, Shunya devenant, dès lors, non plus « Shizuka Shunya », mais « Kaguya Shunya ». Et tous ces gens, tous ces applaudissements, toutes ces félicitations dans le grand jardin du Temple de la Lune...

*Je suis une Kaguya, je dois rêver...*

Père, Mère, sa sœur... Ils étaient là, au premier rang, à côté de la Reine de Nexus, de sa magicienne, de sa guérisseuse... Mamoru était aux larmes, et même sa mère pleurait, tandis que sa sœur mitraillait Shunya de photographies. Puis on applaudit les mariées, on les félicita sous le soleil couchant, et, sous la lune naissante, le Temple de la Lune se mit à resplendir de mille couleurs quand Hinata brandit l’épée d’Edoras.

Enfin ! Enfin, le royaume venait de retrouver une Reine ! Après Elisa Kaguya, « La Première », après Fumina Kaguya, « La Mélodieuse », après Saki Kaguya, « La Guerrière », après Madoka Kaguya, « La Bienveillante », après Aya Kaguya, « la Jeune Reine », après Saya Kaguya, « la Shinobi », après Raku Kaguya, « la Reine rose »,  après Aiko Kaguya, « la Reine Mère », après Megumi Kaguya, « la Reine Souriante », et, enfin, après Aoki Kaguya, « la Reine Généreuse », la lignée était reconstituée. La Onzième était là, brandissant bien haut l’épée, et, sous les étoiles, les visages des dix précédents souveraines semblaient les regarder en souriant.

Et, s’il était encore un peu trop tôt pour décider quel surnom attribuer à Hinata, Shunya, elle, en avait un personnalisé.

*Hinata Kaguya, Onzième Reine d’Edoras... « L’Amoureuse » !*

Car c’était de ça dont Edoras avait besoin pour épancher ses blessures. D’amour ! D’amour, d’ivresse d’amour ! On les photographiait, et nulle doute que la photographie d’Hinata, en train de lever l’Épée, un grand sourire sur les lèvres, serait gravée dans les livres d’Histoire. Ce mariage avait été retransmis en direct à Tekhos, sur les chaînes de télévision tekhane, et avait fait des records d’audience.

Elles levèrent l’épée ensemble, et Shunya, les joues rouges, n’arrêtait pas de pleurer, sous cette nuée d’applaudissements et de corps levés.

« Longue vie à la Reine !!
 -  Longue vie à Edoras !
 -  Longue vie, longue vie !! »

Shunya n’arrivait même plus à parler. Ce « Oui », ces trois petites lettres, avaient drainé toutes ses forces. Et, alors que les deux femmes tenaient toujours l’épée, la lame s’illumina soudain d’une intense lueur blanche, puis un trait lumineux s’envola, et explosa dans le ciel, venant illuminer la nuit...

Puis le feu d’artifice éclata, tandis qu’une musique se mit à résonner, et que les feux d’artifices éclatèrent.


Striant le ciel, de multiples explosions lumineuses retentirent, dans des tonalités claires, vives, vivantes. Edoras venait de renaître, venait de sortir d’une longue période de deuils. N’oublions pas les morts, ne les enfermons pas dans le placard, mais vivons pour eux, honorons leur sacrifice en leur montrant ce que la vie a de plus beau et de plus joyeux à offrir. Main dans la main, Hinata et Shunya ne pouvaient que regarder ce grandiose feu d’artifice, voyant des dragons apparaître, et, par moment, des artifices formant des visages dans le ciel, des visages dorés qui s’étiraient dans le ciel.

L’une après l’autre, les visages symbolisés des dix Reines explosèrent dans le ciel. Shunya regarda alors Hinata, et lui sourit légèrement, tellement émue, tellement...

« C’est le plus beau jour de ma vie, Hinata... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 666


Princesse d'Edoras


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Janvier 20, 2016, 09:19:55 »

C'était dorénavant officiel, pour Hinata et Shunya, pour Edoras, pour le monde, la princes d'Edoras n'est plus, la Reine d'Edoras est enfin là ! La voilà face à ses invitées applaudissant et scandant leur message de félicitations à vive voix, tant dans le jardin qu'en ville, le nom des Kaguya raisonnait dans tout Terra. Aux côtés de sa femme, elle ne pouvait pas être plus heureuse que ça ! La princesse, non... La Reine avait dorénavant mille et un projets à faire avec sa femme, surtout de l'ordre privé et pas forcément intime mais maintenant reine, elle avait aussi d'autres tâches à accomplir, des promesses faite à sa femme comme à son peuple et elle fera tout pour s'y tenir. Hinata ne pourrais plus quitter ce sourire qui était le sien, la seule chose qu'elle aurait pu souhaiter pour être plus heureuse serait d'avoir eu sa famille à ses côtés mais il est inutile d'être triste lors d'un tel jour.

« Faux. Je compte bien faire en sorte que chaque jour de notre vie soit de mieux en mieux. »

Une promesse qu'elle ferait tout pour respecter ! Il sera difficile que chaque jour soit plus beau que celui-ci mais elle avait une idée sur la suite pour la rendre plus heureuse encore. Quand les Kaguya seront plus nombreux par exemple. Les applaudissements se clamaient dans le jardin et le prêtre venait retirer le ruban rouge qui liait leur main autour de la garde du katana qui fut ensuite rangé dans son fourreau, retournant dans la salle du trône. Avant de passer aux cadeaux des invitées, ça restait un mariage après tout, il y avait autre chose tout aussi important, le moment des photos des deux marier ainsi qu'avec leur famille et enfin, avec leurs invitées. Place d'abord aux plus intimes. Tout se fera ici dans les jardins évidemment et autant finir ça avant que la nuit ne tombe, certes, des reines ont adopté le format de nuit mais Hinata trouvait cela plus beau avec un ciel orangé que sombre.

« Sauras-tu élargir mon sourire actuel, ma chérie ? »

Hinata avait beau offrir ses plus beaux sourires à Shunya, jamais la demoiselle n'avait eu droit à un aussi grand, sincère et aussi beau sourire. Venant prendre place avec sa femme, elles se tenaient près des cerisiers, non loin du bassin de quelques poissons rares et typique d'Edoras et une dernière, plus intime avec un baiser avec le coucher du soleil en guise de spectateur. Un cliché qui sera peut-être un peu sombre avec la lumière en face... mais tellement romantique. Puis vint ensuite avec la famille ! D'abord d'une façon plus général, toute la famille Shizuka et Kaguya autour d'elles, Hinata n'avait que Yuna, Nanami, Eléna – avec Adamante – ainsi que Rhian qui hélas, n'avait pu venir que seule sans son frère et ses parents... Mais elle était là au moins, c'est ce qui compte ! Quant à Shunya, elle avait beaucoup de familles. Les photos continuaient de plus belle, que ce soit le couple royal en compagnie d'un membre ou couple de la famille ou bien l'une des deux seules en compagnie de leur famille ou nouvelle famille. Shunya avec Eléna ou Rhian ou bien Hinata avec ses beaux-parents ou ses belles sœurs. Elle ne put s'empêcher de câliner et dorloter la petite Chikaku tant elle était adorable dans son magnifique petit kimono. Tellement mignonne et choupinoupinette ! Elle autorisa même Megumi à faire une photo à deux, pour la poster sur ses fameux réseaux sociaux ou bien la garder en privé ? Elle qui d'ordinaire voulait éviter ce genre de choses, elle ne pouvait pas lui refuser ça aujourd'hui. Évidemment, Hinata comme Shunya venait aussi prendre une photo en compagnie de Nora, ce n'était pas une simple garde du corps pour Hinata, c'était aussi sa famille.

« J'en profite d'être juste entre nous, en famille pour vous remercier du fond du cœur de votre présence ici. C'est la plus belle chose que vous ayez pu m'offrir aujourd'hui. »
« Attends de voir vs cadeaux avant de dire cela... »


Nora venait l'embrasser sur le front. Certes, Hinata n'était pas matérialiste et préférait de loin le cocon familial à des cadeaux en tous genres mais cela fait aussi partie des traditions et des plaisirs du mariage. Ainsi, le couple était invité à rejoindre une longue table de cadeau tout emballés et soigneusement posés. Par lequel commencé ? C'était dur... Hinata décida la première, prenant le premier cadeau sous la main, le tout d'un blanc aussi pur que... les anges. L'Ordre Céleste avait offert ce cadeau qui en l'ouvrait semblait... étrange ? Hinata retira un drôle de... une boule de fumée ? Pas vraiment, même si l'objet dégageait une certaine étrangeté, c'était bien mieux que... ça ? Métatron s'approchait en compagnie de ses sœurs en lui décrivant l'objet.

« Ceci est un nuage d'ange, votre majesté. Comme vous pouvez le sentir il est très doux et très confortable. Il n'a pas besoin d'être lavé ou changé, il reste propre et pour toujours. Je soulignerais qu'il est idéal pour servir de matelas pour un bébé.... »

Oh ? Déjà un cadeau pour un futur bébé ? Hinata n'allait pas gâcher cela en avouant vouloir laisser sa femme continuer ses études comme promis avant d'envisager cela mais cela restait un très beau cadeau et fort utile !

« Je vous en remercie. J'ignorais que ce genre de choses pouvait exister... »

Elle laissait volontiers Chikaku y toucher avant de le ranger dans sa boîte mais elle remarqua une petite file au fond sauf qu'avant de demander ce qu'était ce cadeau en plus, Michaëlle venait lui susurrer à l'oreille que la fiole augmentait grandement les chances de concevoir un bébé. Tant pour la mère porteuse que pour celle devant planter la petite graine. Au moins, cela pourra toujours servir à l'une comme à l'autre. Hinata en rougit un peu avant de la remercier, s'abaissant doucement pour saluer chacune des anges dans leurs beaux kimonos, tenant à respecter les coutumes locales. Il n'y avait que pour Sandalfon qu'elle hésita, l'admirant avant de lui sourire. À la fois ravie et triste... Cette petite ange avait un air de Kagami, comment ne pas réveiller cela en elle ? Caelestis avait envoyé une simple représentante, certes importante quand même mais les connaissances d'Hinata n'étaient pas disponibles ce jour-là. Elle ne pouvait pas en vouloir à ces femmes de tenter de diminuer le nombre d'esclaves. Le cadeau de l'archipel fut d'une part des combinaisons pouvant très bien couvrir tout le corps comme une seule partie et le second cadeau étaient une sphère qui pouvait envoyer une image d'une plaine, d'une mer, d'une forêt, le genre de choses très relaxant avec les bruits qui allaient avec. Pas banal mais ça pouvait toujours être pratique.

Enfin bon... elles n'en avaient pas encore fini, il restait des tas de choses à déballer ici !
Journalisée


Tags: mariage  edoras  romance  
Pages: [1] 2 3 ... 7
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox