banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Chasseurs et monstres (Rainheart)  (Lu 789 fois)
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« le: Novembre 19, 2015, 07:05:45 »

Marajur  est  une  titanesque  cité  à  l'architecture  antique et  fatiguée et surtout l'un des rare endroits civilisé en plein milieu des contrées du chaos.  Un  dôme  colossal  recouvre  les  murailles qui  font  le  tour  de  la  ville  et  abrite  une  communauté composée  de  brigands,  de  fermiers,  de  voyageurs,  de marchands  et  d'éleveurs de monstres, mais surtout de chasseurs.  

Les  plus  riches  et  les  plus  influents  vivent  au  cœur  de  la  cité,  dont  l'accès  est  protégé  par  des  patrouilles  de  mercenaires  armés  jusqu'aux dents.  Des  quartiers  entiers,  colonisés  par  une  végétation  dense,  sont  rendus  inaccessibles  par  l'éboulement de  vieilles  structures  usées. Les  abords  de  la  porte  reliant  Marajur  à  son  aire  d'atterrissage  sont  submergés  d'habitations,  faites  de  pierre  ou de  torchis,  abritant  les  masses  laborieuses  qui  triment pour  le  compte  de  leurs  seigneurs  protecteurs.  Des  éleveurs  viennent  vendre  leurs  bêtes,  de  grands  herbivores à  la  peau  jaunâtre  affichant  les  traits  de  grox  croisés avec  des  varans,  sur  un  marché  bondé  de  passants  aux tenues  dont  la  couleur  d'origine  a  laissé  place  à  une teinte  salie  par  la  poussière  perpétuellement  présente. Des  marchands  tentent  de  vendre  des  bibelots  découverts  dans  des  ruines  isolées  par  des  équipes  de  récupérateurs.

La majorité de la population sont des natifs de Terra mais un grand nombre de hors monde et de Xenos ce sont établis en ses lieux à tel point que la ville est un bouillon de culture mêlant technologie aliens et magie. Malgré tout la ville restait assez archaïque ce qui ne facilitait Ariman dans ses recherches. Voilà dix jours que l'Oblitérator crapahutait dans cette citée à la recherche d'une proie bien particulière. Une terranide louve. En terme général Ariman ne ce fouillait pas vraiment pour rechercher un simple terranide sauf que la bestiole en question avait en sa possetion un artéfact vraiment dangereux que l'Oblitérator aimerait bien récupérer. Le pire dans l'histoire c'est qu'il n'était pas le seul dans l'affaire. Bon nombre de factions adverses ont aussi envoyés des chasseurs de primes, des mercenaires et des tueurs. Une rumeur même prétend que des Yauja seraient dans le coup. Si la rumeur se confirmait Ariman se demandait encore comment ses tueurs de monstres ont été au courant en tout cas il avait fort intérêt à être le premier à attraper sa proie avant les autres et vite.

L'Oblitérator as eu par chance un tuyaux sur la localisation de sa proie après plusieurs jours d'enquête. Il s'avère que sa proie est certainement sous la protection d'un haut dignitaire de Marajur et se terrerait dans sa propriété. Le hic c'est que cet endroit était bien protéger par un système de sécurité composé de gardes bien entraîner et de serviteurs de combat Cyborg. Une attaque de front était suicidaire. Ariman opta donc par une autre approche en utilisant le vaste réseau d'égout de la citée. La traversé est pour le moins désagréable mais il était heureux que les tunnels soient suffisamment large pour que l'Oblitérator puisse aller dedans.
Journalisée
Rainheart
Créature
-

Messages: 9



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Novembre 19, 2015, 08:34:42 »

Rainheart était arrivée à Marajur depuis peu de temps. Elle s'était amusée à donner quelques frayeurs aux multiples gardes de l'endroit. Elle n'était pas entrée par la grande porte, pour cause, elle venait là à la recherche d'informations, d'une chasse honorable.

Elle se promenait en ville avec l'armure standard des yautja, utilisant perpétuellement le camouflage optique pour se déplacer, de toit en toit, l'architecture le lui permettait aisément, un vrai plaisir pour elle. Rain' trainait ses guêtres là depuis une semaine quand elle eut vent d'une étrange chasse, organisée pour retrouver une créature originaire de la planète, une créature à l'allure de loup. Pourtant, ce n'est pas ce qui l'intrigua le plus, ce qui l'intrigua fut que cette créature était une femelle, et que la prime sur sa tête était importante, importante.... La sommes, elle s'en moquait, ce qui l'importait, c'était de voir quelle bête avait à ce point dérangé les autres pour qu'on veuille l'éliminer.

Les informations qu'elle parvenait à glacer çà et là la dirigèrent vers une demeure qui devait couter au moins autant que son vaisseau, et cela, sans compter la garde qui s'y trouvait, il y avait là de quoi tenir une guerre sans se fatiguer, à condition d'avoir à l'intérieur les réserves de nourriture et d'eau suffisantes. Pendant plusieurs jours, la yautja surveilla la forteresse, depuis les toits environnants, plus d'une fois, elle avait aperçu une ombre fugitive dans les jardins, la cible du contrat? Peut-être.

Après avoir longuement étudié la question, utilisant les toits et son camouflage, elle s'était tout simplement avancée vers les murs d'enceinte, prise d'un doute subit, elle était, sans bruits, partie récupérer une roche un peu plus loin, avant de la lancer vers le dessus des remparts, le son qui lui parvint, et l'éclair qui frappa la roche, la pulvérisant au passage, lui fit comprendre que ce serait une fort mauvaise idée que d'essayer de passer par dessus, pourtant, les oiseaux y allaient, comment faisaient ils? Tant d'interrogations et si peu de temps pour mener à bien ce contrat, par ce qu'elle le savait, elle n'était pas seule sur le cas...
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Novembre 20, 2015, 12:09:45 »

Alors que Rainheart évaluait une stratégie ses sens aiguisée entendit un affreux bruit de métal tordus qui semblait venir de sous terre suivis de pas très lourd. Pour tout dire Ariman se trouvais juste en dessous de la Yauja stoppé par une grille qui semblait être la seule sécurité destiné à empêcher les intrus de pénétrer la propriété mais certainement pas un Oblitérator qui tordus la grille et l'arracha ensuite pour reprendre sa progression sans se rendre compte qu'il avait déclenché une alarme silencieuse qui avertis les gardes de la propriété.

Rainheart entendue un remue ménage dans la propriété et des cris. Visiblement l'alarme avait été donné mais elle n'avait pas l'impression d'en être la cause. Vu qu'elle avait entendue dire qu'elle n'était pas le seul chasseur sur le coup il se pourrait bien que ce soit un autre chasseur sur les traces de sa proie et un chasseur pas discret vu les bruits  qu'il faisait.

Entre temps Ariman avait passer sous la cour de la propriété après avoir arraché trois grilles et ce retrouva face à un passage complètement muré. Ce qui n'arrêta encore moins l'Oblitérator qui défonça le mur qui projeta une étagère pleines de bouteilles et de tonneaux remplis de vins sur le mur d'en face. Mais il fut à peine entré en écrabouillant bois et verre qu'un claquement de culasses attira son attention. Une seconde plus tard l'Oblitérator fut accueillis par une véritables grêle de mitrailles. Finalement il n'as pas été si discret que cela. Une bande de gardes armé et lourdement équipé l'avait attendu à l'arrivé et avaient fait feu au moment où il entra dans la cave. Ariman fut contraint de lever les bras pour éviter de s'en prendre une dans la tête alors que les balles rebondissaient sur son armure. Un peu léger le calibre mais les gardes étaient suffisamment bon pour empêcher l'Oblitérator de prendre l'initiative. Ils étaient néanmoins surpris en voyant la taille du client qu'ils étaient censé s'occuper.
Journalisée
Rainheart
Créature
-

Messages: 9



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Novembre 20, 2015, 12:37:21 »

Toute à son observation, la yautja mit quelques instants à réaliser que quelque choses clochait, quelque chose venait subitement de changer. Ce fut d'abord léger, des vibrations venant du sol, quelque chose que l'on arrache, puis, les gardes qui se mettaient à se déplacer de façon désordonnées. Lorsqu'elle passa sur son mode de vision infrarouge, elle put constater que la plupart des vivants de la propriété s'étaient rendus dans le sous sol, aux larges sources de chaleurs qui venaient de là.

Son analyse lui permettait de conclure qu'ils étaient en train de 'retenir' quelque chose de bien plus volumineux qu'eux. Dans le même temps, d'autres présences s'étaient dirigées précipitamment vers un lieu plus reculé, à leur position, ces personnes étaient assises, avant de se mettre en mouvement, un mouvement rapide, mais pas suffisamment dans ces zones sinistrées que pour fuir un ennemi qui sauraient en faire usage.

Elle reporta son attention sur le combat en sous-sol, ils étaient nombreux et, sans parvenir à vaincre l'adversaire qu'ils retenaient, au moins l'avaient-ils immobilisés. D'un geste rapide, Rainheart dégaina l'une de ses armes embarquées pour tirer sur le véhicule cible, trois fois, un projectile atteignit le véhicule en lui même, les deux suivants ses occupants, à peine plus douloureux qu'une piqure d'insecte.

Elle eut un sourire amusé sous son masque, il était temps de rétablir l'équilibre des forces dans ce sous-sol. Elle prit soigneusement le temps de viser à l'aide de son canon plasmatique d'épaule, avant d'ouvrir le feu, causant non seulement l'effondrement de tout ce qui se trouvait sur la route du tir, mais aussi la désactivation du boulier, ce n'était cependant pas discret, mais le visiteur impromptu avait détourné les gardes de leur tâche première, d'ou cet acte d'aide à un autre chasseur. Deux des gardes s'effondrèrent assommés sous le choc des gravats leurs tombant dessus, elle laissait au visiteur le soin de s'occuper des autres, qui avaient marqués une pause involontaire dans leur feu nourrit, sous la surprise.
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Novembre 22, 2015, 05:03:33 »

Ariman grogna sous les tirs mais soudaiment quelques chose perfora le plafond et le fragilisa à un point tel qu'un craquement ce fit entendre. Une seconde plus tard le plafond s'effondra faisant reculer l'Oblitérator. Des poutres et des gravats s'effondrèrent sur la tête des gardes. L'Oblitérator reçut lui aussi des décombres sur la figure mais ce n'était pas cela qui allait le tuer. Ce ne fut pas le cas des gardes par contre. Deux d'entre eux furent tuer par l'effondrement et les autre battaient en retraite dans la précipitations ce qui permis à Ariman de rendre la pareille à ses agresseurs.

Ariman généra des armes  et un énorme fulgurant apparus à son avant bras. Les bolts tirer par l'arme talent comme des petits missiles et réduisirent à l'état de viande haché un des gardes et achevant le courage de deux autres qui prirent la fuite. Sans cesser de tirer Ariman repris sa progression bien que ralentis par les décombres. Pour l'arrivée discrète c'était raté de même que l'effet de surprise. Ce qui le fit le plus rager c'est qu'il allait avoir tout les garde et le système de sécurité sur le dos et sa cible principale risquait fort de prendre la fuite. La poisse.

Écartant une poutre Ariman généra un perce muraille et et remonta à la surface en creusant un trou. Plutôt que ce retrouvé bloqué dans la maison l'Oblitérator préféra ressortir dans la cour à l'extérieur du bâtiment. Il ressortis du sol comme un échappé de l'enfer sortant de sa tombe et essaya de trouver la piste d'atterrissage privé du maitre des lieux. Vu le bordel causé il va certainement avec sa cible chercher à fuir. Outre cela l'Oblitérator avait la désagréable impression d'avoir de la concurrence. Cet effondrement soudain bien que bienvenu n'était pas du au hasard on aurait dit l'oeuvre d'un cannon à plasma.
Journalisée
Rainheart
Créature
-

Messages: 9



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Novembre 23, 2015, 05:13:14 »

La yautja suivait les évènements au sous-sol grâce à sa vision thermique. des assaillants, il ne resta rapidement plus rien, si elle avait veillé à ne pas tuer, ce n'était pas le cas de l'autre qui se trouvait la dessous. Lui avait prit plaisir à exterminer ses assaillants, même s'ils n'étaient pas dangereux, ce qui en faisait un adversaire potentiel pour plus tard.

La créature finit par sortir en plein jour, dans le jardin, quand à savoir pourquoi là, surement dans l'espoir de couper la retraite à l'être qu'il cherchait ici. La yautja sourit sous son masque, il regardait du mauvais coté, la proie n'était déjà plus dans la propriété. Elle descendit de son perchoir, pressant divers boutons de son traducteur universel. La voix en était impersonnelle, comme toujours lorsqu'elle l'utilisait de cette façon.


- La proie n'est plus là, pas plus que le propriétaire des lieux, votre coup d'éclat en bas a déclenché un processus dangereux.

Ces quelques mots transmis, elle s'était éloignée, pour avoir une parfaite connaissance des mécanismes d'auto-destruction, elle savait que ces lieux allaient sous peu se changer en chaleur et lumière, que les gardes n'étaient que des leurres.

Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Novembre 26, 2015, 12:50:16 »

- Hu ? Fit Ariman qui détecta une voie sortis de nulle part s'adresser à lui.

Il regarda autour de lui mais ne vis personne. Il n'avait pas détecter une présence dans les alentours. Pourtant il aurait juré qu'il y avait quelqu'un pas loin dans une circonférence de dix mètres. Soit il utilisait une technologie inconnu le rendant indétectable soit c'était un sorcier ou un psyker. Dans tout les cas si il avait attaqué Ariman ce dernier n'aurait pas vu le coup venir. Néanmoins qui que de soit il avait raison. L'auspex de l'Oblitérator détecta une source électronique qui semblait décompter et les garde restant qui s'approchaient semblait être uniquement composé de serviteurs de combat lobotomiés qui convergeaient droit vers lui.


"C'est raté ! Je ferait mieux de filer." Pensa t'il avant de ce mettre à courir.

l'Oblitérator avança au pas de charge et ce dirigea droit vers un mur d'enceinte de la propriété sous les tirs des gardes cyborg. Un serviteur d'arme lui barra le passage. Ce cyborg ne possédait pas d'armes à feu mais il était dangereux à cause d'une énorme paire de cisaille pneumatique qui remplaçait ses mains et pouvant trancher un homme en deux. Le cyborg se rua sur Ariman essayant de le décapiter avec ses cisaille. Mais ce qu'il essayait de tuer n'avait rien d'humain. Ariman para avec le perce muraille qui fit exploser les avant bras du cyborg. Il lui saisit ensuite la tête et l'arracha d'un coup sec avant de reprendre sa course.

Dit seconde plus tard le mur d'enceinte explosa sous un coup d'épaule de l'Oblitérator mais au même moment les charges explosive de la maison détonèrent et Arimanfut violament projeter au sol par le souffle tandis que des débris lui tombèrent dessus.  Une minutes plus tard l'Oblitérator se releva en grognant et secouant la tête et poussant de méchant jurons. Il était en colère mais il avait garder assez de sang froid pour disparaitre et se fondre dans la foule avant l'arrivée de la milice. Il détestait raté son coup et cela ce sentait sur son humeur. Trouvant une bâche l'Oblitérator s'en saisit pour s'en revêtir comme une cape et marcha dans la citée jusqu'à la première taverne qu'il voyait.
Journalisée
Rainheart
Créature
-

Messages: 9



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Décembre 04, 2015, 07:10:45 »

Rainheart, son avertissement délivré, s'était éloignée rapidement, jusqu'à trouver un lieu sur pour pouvoir observer la carte des alentours projetée par l'ordinateur incorporé à l'avant bras de son armure. La proie ne s'était pas éloigné de plus d'une dizaine de kilomètre. Stupidité? Ou nouvelle cache aussi sure que la première? Il n'y avait qu'une façon de le savoir, et c'était, ni plus ni moins, que de s'y rendre. Cependant, après ce qu'elle avait vu, la yautja se trouvait trop légèrement armée. Elle fit donc un détour par son vaisseau, afin d'aller y récupérer une arme lourde, apte à traverser les blindages. Si les armes qu'elle avait emmenées avec elle étaient parfaite pour les créatures vivantes, contre les synthétiques, elles ne serait pas assez puissante, et elle savait d'avance que son canon d'épaule n'était que trop limité en son emploi, que ce fut par l'énergie qu'il demande, ou simplement par le fait que coté discrétion, c'était juste après le sapin de noel, autant dire que la source se repère de suite.

Elle opta donc pour une lance, basée sur la même technologie que son canon d'épaule, le fer usuel ayant ici la propriété de s'adapter à ce qui se trouve en face d'elle au premier impact, pour pouvoir ensuite le perforer. Cela fait, elle se remit en marche, direction les deux points lumineux, situés au même endroit, sur sa carte, toujours bien cachée. Si la première demeure avait tout du château, cette fois, c'est face à un bunker qu'elle se retrouva, ni portes, ni fenêtres, pourtant, ses cibles y étaient entrées, mais comment? De nouveau, elle vérifia la zone, effectuant autour du lieu des cercles concentriques de plus en plus étroits, jusqu'à repérer l'entrée, cela ressemblait à un puits, profond d'une quinzaine de mètres, doté d'une échelle rudimentaire faite de barreaux d'acier. L'oeil humain se serait sans nul doute arrêté à cela, mais pas la yautja, passant d'un type de vision à l'autre, elle put également repérer nombre de rayons, sans nul doute des sonnettes d'alarme, quand au fond, il avait été soigneusement tapissé de mines... quiconque aurait la folie d'aller jusque là serait changé en chaleur et lumière... Les informations recueillie, elle s'était retirée hors de passage, juste au cas ou.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox