banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Alliance contre la mort. [Hinata/Nora]  (Lu 2252 fois)
Eurycide
Créature
-

Messages: 43


Dullahan errante.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancienne Capitaine dans l'armée de Nexus, devenue mort-vivante suite à un rituel magique, Eurycide est une Dullahan (guerrier décapité) à la recherche de puissant artefact de nécromancie afin de devenue la reine des cadavres.
« le: Novembre 18, 2015, 11:56:20 »

C'était la première fois qu'Eurycide venait à Edoras. Elle n'en n'avait pas beaucoup entendue parlé, c'était une nation en liens avec Tekhos mais contrairement à cette dernière elle ne faisait pas autant de bruit ailleurs dans le monde. Cette ville ne disposait sans doute pas d'autant de territoire que Nexus ou Ashnard, mais c'était largement suffisant pour la Dullahan qui désirait un royaume d'une importance égale même si cela attirait toujours les convoitises. Car oui, elle n'était pas là pour faire du tourisme mais bien pour négocier avec la reine. Ce qui l'avait conduit aussi loin de Nexus, sa terre natale, était des informations concernant un autre artefact de la tombe noire. D'après les dires de certains de ces informateurs, un nécromancien c'était aménagé une place forte à l'Est d'Edoras et avait en sa possession le Crâne de Nagog, qui permettait de faire mouvoir les os. Avec cet objet, il était capable de créer une armée de squelette en très peu de temps, et c'est malheureusement ce qu'il faisait.

Afin de contrer cet homme, qui avait pris le titre de Baron des os, Eurycide c'était rendue vers sa place forte, une grotte aménagé où il entreposait son armée en faisant croire qu'il s'agissait d'une simple crypte un peu caché pour éviter les pillards. C'est grâce à son don pour flairer ce genre de truc que la Dullahan tomba sur la forteresse du Nécroman, mais elle avait sous estimé la taille et la puissance de son armée et dû battre en retraite car elle était seul face à des milliers de squelettes. Elle ne pouvait pas le vaincre comme ça, il lui fallait elle aussi une armée mais ses pouvoirs en nécromancie étaient encore trop faible et de toute façon était contre carré par la force de l'artefact. Ne pouvant pas ce résoudre à ce laisser dominer par ce Baron, Eurycide alla trouvé de l'aide à la nation la plus proche et la plus menacé par l'armée de mort-vivant qui était entrain de grossir: Edoras.

Chevauchant son destrier cadavérique nappé de brume noire, la mort-vivante traversait la ville, faux à la main mais sans avoir l'air trop menaçante, même s'il faut l'avouer elle faisait un peu peur. Heureusement qu'elle avait son écharpe pour caché sa nature de Dullahan sinon les gens la prendraient sans doute pour l'incarnation de la mort venant chercher sa future victime... Quoique même avec l'écharpe elle devait donner cette impression. Les civils s’écartèrent de son chemin et détournèrent les yeux sans doute apeuré, les soldates étaient aussi stressées mais prête à intervenir en cas de besoin. Eurycide avait tout les droits d'être là, donc elles n'avaient aucunes raison de la chasser tant qu'elle ne faisait rien de mal. Malgré la proximité de Tekhos, la ville d'Edoras ne disposait pas de toute cette surenchère de technologie qui caractérisait tellement sa voisine. L'endroit était assez proche de la nature avec une ambiance qu'on ne retrouvait pas dans la métropole de Nexus.

Plus la cavalière se rapprochait du palais, plus les citoyens étaient inquiets, peut être avaient ils peur que cette incarnation de la faucheuse ne vienne pour la princesse. Ce qui était le cas, mais elle ne voulait nullement l’emmener avec elle dans le royaumes des morts, elle en était incapable puis ce n'était pas son intention. Enfin devant les portes du palais, Eurycide descendit de son destrier et le fit disparaitre dans les brumes démoniaques qui l'avaient fait naitre. Gardant sa stature assez impressionnante, la mort-vivante s'adressa aux gardes d'un ton neutre et solennel.

- Bonjour. Je suis Eurycide et j'aimerais me concerter avec la personne qui dirige cette nation. Ou du moins avec la personne qui gère la sécurité d'Edoras. Dites lui que je possède des informations vitale pour votre pays et que votre sécurité peut en être menacé.


Sa rencontre avec Tinuviel lui avait fait comprendre qu'Eurycide avait besoin d'alliés mais aussi qu'elle ne devait pas ce montrer trop vulnérable, c'est pour cette raison qu'elle prenait ce ton solennel et qu'elle gardait sa faux en main. Elle souhaitait utilisé ses atouts pour avoir du charisme ou du moins impressionner les vivants, même si cela ne fonctionnait sans doute que sur les humains ou autres créatures à peu près craintif vis à vis de la mort en général. Ce qui touchait quand même pas mal de créature vivante mine de rien. Tant que les gardes ne lui avaient pas donner la permission d'entrer, la mort-vivante restait devant les portes du domaine royal, ignorant le regard et les commérages des passants qui étaient assez inquiet par la visite d'une tel femme à l'allure aussi sinistre auprès de la reine. Des rumeurs commençaient déjà à ce propager en ville à propos d'un mauvais présage, mais ça c'était quelque chose dont Eurycide devait s'habituer au vu de sa nature et de son ambition.
Journalisée
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 662


Princesse d'Edoras


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Novembre 24, 2015, 08:55:31 »

Dans le palais d'Edoras, la vie continuait tranquillement comme chaque jour, à cette heure de la journée, la princesse lisait quelques documents sur les diverses affaires de son royaume. La nouvelle loi allégeant les interdictions des hommes, réduisant leur taxe et autres choses instauré après le putch se retirait doucement, non sans être définitif mais Hinata tenait à faire cela. Depuis quelque temps, elle avait eu le temps de réfléchir, sa paranoïa devant finir vis-à-vis des hommes, elle tentait donc de se rattraper. Et depuis qu'elle était avec Shunya, cela devait passer en priorité ! La famille Shizuka n'avait rien demandé comme pour lui graisser la patte, elle l'avait vue et cet homme qui risquait de devenir son beau-père dans quelque temps... ça a assez duré ! Elle devait rattrapé ses erreurs ! Pour le moment, pas encore instauré mais en bonne marge, la princesse se ravissait à voir ses efforts portés doucement ses fruits. Mais son royaume n'avait pas besoin que de ça et elle se concentra sur autre chose.

Aux portes du palais, une intrigante jeune femme armée d'une faux avait déboulé, faisant peur aux citoyens lors de sa venue alors que cette dernière demandait une audience devant le palais. La division zéro était déjà au courant de sa venue, bien des shinobis étaient dans la ville, avec les passants, sur les toits ou dans l'ombre à observer que tout se passe bien et sa venue n'était pas passé inaperçue. Hélas pour elle, ce genre de venue était assez courant, rarement vrai, il s'agissait souvent de personne voulant se rendre intéressante pour se rendre dans le palais ou bien avec un semblant de vérité mais loin d'être gravissime. Des visiteurs aux airs louches peuvent venir sans pour autant être des criminels voulant détruire le royaume.

Alors que la jeune femme à la faux demandait à voir quelqu'un, il y avait plusieurs personnes arrivant autour d'elle. Des femmes de différentes tailles, apparence mais toutes avec le même regard en entourant la jeune femme. Seule l'une d'elles descendait depuis les hautes portes du palais. Une neko aux cheveux noirs, au regard plus dur que ses alliées, la seule qui lui faisait face. Toutes étaient armées de bien des façons et étaient prêtes à agir au cas où ça tourne mal mais pour le moment, attendons de voir ce que vaux ses paroles.

« Et quelle est exactement cette menace ? Armée ? Monstres ? Bandits ? Parler, donnez-moi le plus de détail possible... »

Ceci n'était que la première étape après tout, si Nero est convaincu, elle pourra la faire entrer au palais et organiser une réunion d'urgence et préparer une stratégie avec Tsukasa, préparer les troupes qui iront sur le terrain mais pour le moment, les shinobis devaient déceler le vrai du faux pour savoir comment prendre cette femme. En cas de mensonge, ça ne vaut pas la mort bien sûr mais elle se fera tirer les oreilles pour avoir osé mentir.

« Pour votre sécurité, ne bougez pas et vous êtes même invité à lâcher votre arme. »

Le ton était froid et strict, cette femme ne se laissait pas marcher sur les pieds, voilà une chose qui était sûre et certains. Devant les portes du palais, un message était livré et une bataille se préparait mais dans le palais, on était encore loin de cette idée. Les plus jeunes pensionnaires suivaient leurs cours, les plus grandes s’entraînaient au maniement des armes, certaines flânaient pour se reposer un peu et même Hinata, entre deux documents à contrôler, réfléchir et apposer son avis, se mettait à penser à sa future femme, à leur avenir, rendant les couloirs du palais animé par des rires d'enfants... La princesse était encore dans son rêve habituel du futur parfait... mais même en étant dans les nuages, elle se disait qu'il lui faudra juste patienter encore, Shunya aussi suivait ses leçons dans le palais, elle, elle devait aussi travailler et diriger son royaume, elle rêvera ce soir en serrant sa petite amie dans ses bras.
Journalisée

Eurycide
Créature
-

Messages: 43


Dullahan errante.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancienne Capitaine dans l'armée de Nexus, devenue mort-vivante suite à un rituel magique, Eurycide est une Dullahan (guerrier décapité) à la recherche de puissant artefact de nécromancie afin de devenue la reine des cadavres.
« Répondre #2 le: Novembre 25, 2015, 04:12:36 »

Les portes du palais restaient close pour Eurycide mais sa venue et son air menaçant avait attiré pas mal de femme soldat. Elle avait peut être été un peu fort au niveau impressionnante. Les gardes la considéraient comme une menace potentiel et la faux devait y jouer pour beaucoup même si elle ne montrait aucun autre signe d'hostilité. Cette situation était assez ironique, elle était venue prévenir la ville d'un danger et c'était elle qui était considéré comme le dit danger. Enfin c'était sans doute le protocole habituel quand une personne ce tenait devant un lieu important en tenant en arme à la main. Les civils restaient à l'écart mais étaient quand même curieux de savoir comment ça allait ce passé, ou peut être étaient ils inquiet vis-à-vis de la dite menace proférer par une femme qui avait l'allure d'une messagère de la mort.

Après quelques brèves instants, une neko habillé en noir arriva devant la Dullahan pour la questionner. Elle ne se laissait pas impressionnée par l'allure sinistre de la guerrière mort-vivante, sans doute quelqu'un d'assez haut placé et qui n'avait pas froid au yeux. Mais malgré son ton strict, Eurycide ne se laissa pas intimider, ce n'était qu'une Terranide après tout. Elle avait escorté pas mal de marchant d'esclave pendant des années afin de ce faire de l'argent et dans ces caravanes il y avait toujours une neko. C'est pour ça qu'elle considérait ces mi-animaux comme des esclaves, en même temps quand on viens de Nexus c'est le genre de mentalité qu'on a très tôt.

La fille chat posa des questions à la demoiselle sans tête et l'invita "gentiment" à montrer sa coopération en déposant son arme. Recevoir des ordres aussi froid de la part d'une esclave ne plaisait pas du tout à Eurycide, mais elle devait rester diplomate pour obtenir l'aide dont elle avait besoin, de plus elle ignorait ce dont les femmes qui l'entourait étaient capable même si de toute façon la Dullahan ne craignait plus la mort. Elle regarda autour d'elle les différentes soldates qui étaient prête à défendre leur ville, ainsi elle analysait ses éventuels futur alliées.

- Je ne crains plus pour ma sécurité depuis longtemps.... Ceci dit.


À la fin de sa phrase la Dullahan fléchit les jambes pour poser au sol sa faux avant de ce relever et de poser son pied droit sur le manche de l'arme, afin que ne lui dérobe pas aussi facilement. Elle avait hésité un instant à planter la lame dans le sol, mais ceci aurait été sans doute pris pour une marque d'agression.

- Voici la preuve de ma bonne fois dans nos négociations futurs. Cela dit, je ne m'éloignerais pas de ma faux. Il s'agit d'un puissant artefact et je ne veux pas qu'on me le dérobe.... Quoique je doute que l'une d'entre vous soit capable de la prendre en mains sans en subir de graves conséquences. Elle est plutôt capricieuse.

La faux de Thanatos avait la capacité de voler les âmes des personnes qu'elle tranchait, mais son manieur, s'il ne faisait pas attention, risquait le même sort. Il a fallut deux années à Eurycide pour arriver à la maitrisé sans problème, et sa nature de mort-vivante l'aidait pas mal car son âme était plus difficile à absorber. Le pied posé sur le manche était avant tout une sécurité pour que personne ne fasse une truc stupide comme essayer de toucher l'arme.

Croisant les bras, la Dullahan regardait la neko droit dans les yeux avec un sourire pouvant peut être considéré comme sympathique, du moins aussi sympathique que pouvait l'être un habitant de Nexus envers une Terranide.

- Concernant ma visite. La menace en question vient d'un homme qui ce fait appeler le Baron des os. À lui seul il n'est pas très dangereux mais il possède une armée de squelette mort-vivant prête à attaquer votre charmante nation. Leurs nombres est assez impressionnant et avec la taille actuel de son armée, il risque sans doute de ne pas tarder à passer à l'attaque. Quand j'y suis allée je n'ai put réussir à les compter tellement ils étaient nombreux.


Bien entendu, elle avait omis de parler de l'artefact et de la localisation exacte du repaire du nécromancien, elle préférait en parler directement avec la princesse histoire de ne pas ce compromettre. Si la Dullahan disait à cette neko qu'elle voulait mettre la main sur l'artefact, elle aurait eu encore plus de suspicion. Quand à la l'emplacement de l'armée de mort, si elle ne l'avait pas dit c'est parce qu'elle voulait garder au moins quelques informations à révéler à des gens plus importants qu'une Terranide.

« Dernière édition: Novembre 26, 2015, 12:04:35 par Eurycide » Journalisée
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 662


Princesse d'Edoras


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Novembre 30, 2015, 09:26:00 »

Pour Nero, cette femme pouvait dire la vérité comme simplement espérer un peu d'attention sur elle. Après tout, combien de gens ont dit des bêtises même si parfois cela avait un soupçon de vérité, ils prenaient un chaton pour un tigre de la taille d'un éléphant. Façon de dire qu'ils en rajoutaient beaucoup. La faux déposée, les shinobis étaient moins sur leur garde, même si elle peut bien manipuler cette arme, en étant au sol, ça laissait une moins bonne maîtrise qu'en mains non ? Nero et les autres étaient plus détendus mais cela se voyait à peine. En revanche ses informations étaient un peu trop vraies à son goût, même une blague préparée ne semblerait pas si réelle. Nero n'était pas la capitaine de la division zéro pour rien, même si ce n'est pas un détecteur de mensonges sur pattes, elle était presque sûr que c'est la vérité. Elle n'aimait pas ce sourire en coin de la jeune femme, qu'elle soit du mauvais côté de cette bataille ou bien qu'elle se croit supérieure, elle n'aimait pas ça... Mais bon, jusqu'à preuve du contraire de la position de cette femme, elle était dans leur camp. Les suspicions avaient laissé place à la préparation.

« Ouvrez les portes. Misaki, va prévenir la princesse, vous autres, allez me chercher les capitaines ou à défaut vice-capitaine présentes ! Vous, vous me suivez à présent et votre arme, garder là dans votre dos, à votre ceinture ou dieu sait où. »

Mais pas en main. Cela dit si elle ne peut faire disparaître sa faux ou l'accrocher sur elle, ce sera difficile. Les shinobis avaient disparu comme des ombres, en laissant à peine trois pour escorter Nero et leur « invitée ». Les portes du palais s'ouvraient pour cette étrange femme alors que derrière, le chemin en dalle se dessinait tout droit pour mener au temple de la lune, centre de ce pays, QG d'Edoras et maison des Kaguya depuis plus de dix générations. Elisa Kaguya fut la première à régner dedans, Hinta était actuellement la régente de ce pays même si elle était encore une princesse et pas encore une reine. La cloche de la guerre ne sonnait pas encore, aucune armée en vue, reste encore beaucoup de choses à plannifier en peu de temps peut-être. Mais une fois les ennemis en vue ou le premier bataillon déployé, l'état d'urgence sera décrété.

« Il va vous falloir développé bien des choses en présence de la princesse, que ce soit leur nombre, leur stratégie, la personne derrière ça, la moindre petite chose sera importante mais évitons de vous faire répéter pour le moment. »

Hinata avait été tiré de son devoir quotidien pour une grave nouvelle. Quittant son bureau avec Nora, elle gagna l'entrée du palais qui était une grande salle avec un tapis rouge menant à Hinata, placée sur une petite estrade où déjà, des samouraïs se préparaient et certaines capitaines étaient présentes le long du tapis près de l'estrade. Nora était aux côtés d'Hinata, le visage sérieux, l'heure n'était pas à la plaisanterie. Cela pourrait bien être la première guerre que livrera son royaume en son règne. En plus des capitaines et vice-capitaine, Tsukasa était là, c'était elle qui avait un talent pour la stratégie alors il lui faudra faire travailler ses neurones. L'invitée pouvait s’avancer jusqu'à devant l'estrade, aux côtés des capitaines.

« Pardonnez-moi de ne pas vous accueillir comme il se doit mais je tiens déjà à vous remercier pour votre avertissement mais à présent, je vous prie de me donner autant de détail que possible, à commencer par le délai. Selon vous, ils nous reste combien de temps avant leur arrivée ? Cela se compte en minutes, en heures, en jours ? »

Si cela pressait, il faut espérer que ce soit au moins en heure pour bien se préparer mais plus elles auront de temps devant elles et mieux ce sera. La manipulatrice de faux va devoir déballer tout son savoir sur cette bataille... L'avenir de son pays était en jeu après tout alors Hinata n'allait pas reculer devant ça et s'il le faut, telle Saki Kaguya, elle ira sur le champ de bataille avec ses soldates !
Journalisée

Eurycide
Créature
-

Messages: 43


Dullahan errante.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancienne Capitaine dans l'armée de Nexus, devenue mort-vivante suite à un rituel magique, Eurycide est une Dullahan (guerrier décapité) à la recherche de puissant artefact de nécromancie afin de devenue la reine des cadavres.
« Répondre #4 le: Décembre 03, 2015, 12:44:07 »

La neko semblait satisfaite de la réponse puisque les portes du palais était enfin ouverte et les femmes ninjas avaient disparues. Eurycide ne pouvait qu'être admirative devant une tel maitrise de l'art de la discrétion, elles étaient apparues et avait disparues sans qu'elle ne les remarque. La Dullahan savait qu'elle était observé depuis son arrivé en ville mais était loin de s'imaginer que de tel artiste de l'illusion l'espionnait. Quand elle sera reine, elle voudra elle aussi une armada de shinobis pour surveiller le peuple, même si les zombis et autres goules font de très mauvais espion, la discrétion c'est pas leur truc. Peut être en allant voir du côté des vampires ou des spectres.

Une fois les portes ouvertes, Eurycide récupéra sa faux et la rangea dans l’espèce de fourreau qu'elle avait installer dans son dos comme le voulait la Terranide. Il fallait faire bonne figure même si l'arme installé dans son dos la dérangeait un peu pour se déplacer. Elle suivait la ninja en noir, escorté par trois autres femmes, en essayant de calmer ses pulsion raciste typique de chez Nexus. Dans le château les choses avaient l'air de bouger, elles semblaient déjà prête pour la bagarre même si l'état d'alerte n'avait pas été déclenché, au moins elles avaient l'air efficace à ce niveau là. La Dullahan allait pouvoir rencontrer la princesse en personne pour discuter de la stratégie à avoir, ainsi elle pourrait mettre en pratique ce qu'elle avait appris durant ces quelques années dans l'armée Nexusienne et peut être en apprendre davantage. La neko lui conseilla de donner le maximum de détail une fois devant la princesse.

- Bien entendu. Si je suis ici c'est pour vous prévenir d'une menace, il serait bête de garder des informations pour moi.


Surtout qu'elle y gagnait au change puisqu'elle ce servait d'Edoras afin de récupérer un artefact, même si la Dullahan les aidait aussi en les prévenant d'une menace. Peut être même qu'elle fera alliance avec ce royaume quand le sien sera sur pied, autant commencer à avoir de bon amis dès le départ, raison de plus pour faire bonne impression. Eurycide entra dans une grande salle au tapis rouge où ce trouvait la princesse et une partie de ses généraux sans doute et on lui autorisa à s'approcher de la souveraine, enfin pas trop près non plus, juste devant. En guise de salutation, la mort-vivante ferma les yeux un instant en posant sa main sur le cœur, incliner la tête était impossible si elle ne voulait pas révéler sa nature. Elle préférait garder secret son état de mort-vivante pour l'instant Comme la neko l'avait dit juste avant, la jeune princesse demanda des détails, ce qu'elle allait recevoir.

- Permettez moi de me présenter avant cela, Majesté. Je suis Eurycide, guerrière vagabonde. Il m'est très difficile d'estimé un délai, mais si je ne me trompe pas soit l'attaque aura lieu dans très peu de temps, quelques heures au plus, soit elle n'arrivera pas. Laissez moi m'expliquer. Rien ne garantit vraiment une attaque sur votre cité, mais la menace est présente proche de vos portes. Une armée se rassemble et le repaire de celle-ci permet une attaque directe sur votre nation, attaquer les pays voisins depuis ce point me semble compliqué.

Sa connaissance en tactique militaire lui servait dans le cas présent. En effet le Baron des os n'avait pas explicitement exprimer son souhait d'attaquer Edoras, mais il y avait assez de preuve pour qu'on pense que cette éventualité soit très très importante.

- Si je crains une attaque sur votre nation, c'est parce que j'ai découvert le repaire de votre ennemi mais, étant mal préparé, j'ai du fuir. Si votre adversaire n'est pas trop stupide, il a deux possibilité, soit il renforce ses positions, mais avec une tel armée ce serait stupide de ne pas en profiter, soit il va passer à l'attaque. S'il ne fait rien, il prend le risque que je revienne le cueillir avec des renforts.... Ce que je suis entrain de faire.

Eurycide marqua une courte pause avant de reprendre après un soupire.

- Il s'agit d'une armée de mort-vivant... Des squelettes surtout. De simple marionnette manipuler par celui qui ce fait appeler le Baron des os. Difficile de définir leur nombre, la majorité était dans la grotte quand je me suis enfuit et une armée comme ça est très facile à  "fabriqué". J'ai suivit la piste de pilleur de tombe pour le retrouver, il était assez discret jusqu'à maintenant mais je suis certaine que son armée comme une bonne dizaine de millier de corps osseux tel des humanoïdes, des animaux et autres créatures possédant des os. Le problème avec ce genre d'armée, c'est qu'elle est quasi immortel.... On ne peut pas les tuer. On peut les réduire en puzzle mais ils peuvent se reconstruire à l'infinie donc... Il faut réduire les os en poudre ou en cendre.

La Dullahan ne savait pas comment les morts étaient traité dans ce pays. Est ce qu'ils étaient respecté ou est ce qu'on c'en moquait un peu? Dans le premier cas, si les morts était vénéré, dire qu'il fallait réduire les os en poudre serait sans doute mal vu mais c'était la seule solution pour venir à bout d'un squelette manipuler par le crâne de Nagog.

- Pour ce qui est de la stratégie de nos ennemis, je pencherait sur une simple invasion. Ils vont compter sur le nombre et le faite d'être immortel pour nos noyer sous une vague d'ennemie incapable de ressentir la peur et la fatigue. Mais heureusement il y a une solution simple pour les contrer: Couper la tête. C'en prendre directement au baron, car sans son pouvoir il n'y a pas d'armée et la victoire est assuré. Le soucis c'est qu'il va sans doute être très difficile de l'atteindre.

Eurycide avait faire plus ou moins le tour de ce qu'elle avait à dire sur leurs ennemis sauf peut être.

- Je ne sais pas qui est ce baron, ni ce qu'il veux à votre nation. Mais il a en sa possession un objet et c'est cette objet qui lui donne tout ce pouvoir: le Crâne de Nagog, un puissant artefact. Je... je vais être franche avec vous, je veux mettre la main sur cet objet. Ainsi je vous aide à neutraliser la menace, en échange je récupère le crâne. Nous gagnons tous dans cette histoire.... Enfin sauf le Baron.

Il valait mieux jouer carte sur table avec ces alliés même si cela pouvait entrainer un peu de suspicion de leur part. La princesse allait peut être avoir peur d'Eurycide quand elle aura mis la main sur l'artefact, mais c'était un risque à prendre car de toute façon la souveraine allait sans doute être au courant au sujet du crâne, c'est trop gros à cacher. Il y avait un risque que la princesse tente d’empêcher Eurycide de l'obtenir et si c'était le cas, la Dullahan n'hésiterait pas une seconde à ce retourner contre ces alliés.



Journalisée
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 662


Princesse d'Edoras


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Décembre 08, 2015, 04:31:39 »

[Hors RP: mon sit de correction ne fonctionne pas donc désolé pour les fautes ^^"]

Une guerre se préparait, Hinata ne pensait pas devoir gérer ce genre problème un jour. Son pays n'a jamais connu de réelle guerre, de plus, en dehors de quelques brigands, elle n'avait rien à signaler. Mais il y a un début à tout et il vaut mieux en finir avec cette histoire que laisser les cafards se multiplier. Face aux capitaines, la jeune femme se présenta d'abord sous le nom d'Eurycide avant d'expliquer ce qu'elle savait. Pour ce qui est du délai, ça semblait être déjà une bonne nouvelle au moins, si c'était bien quelques heures, c'est toujours mieux que rien. Le nombre était quand même impressionnant, on pourrait dire le contraire de leurs adversaires, des squelettes, ce n'était pas très effrayant. Oui sauf que ce n'était pas un tas d'os qui allait' s'écraser une fois vaincu mais se relever encore et encore jusqu'à être réduit en poudre. Tsukasa était celle qui avait pour but de mettre ses talents à l'ouvrage cette fois, génie des stratégie en tous genre, les conseils de la jeune femme étaient une mine d'or ! Effectivement avec un tel pouvoir magique, sans tête, ce baron n'aura plus qu'à rejoindre l'armée de mort qu'il avait manipuler mais un tel point faible veut dire une sacrée protection ! Peut-être même en dehors du champ de bataille ? Tout dépend de l’artefact et de ses capacités.

Cependant, même si Eurycide eu la bonne intention de parler de ses projets, cela ne fut pas ressenti comme un soulagement, l'une des capitaines venait même exprimer tout haut ce qu'elles devaient toutes pensées tout bas. Azusa venait donc parler sans gant à la jeune femme.

« Et qu'est-ce qui nous prouve pas que vous allez ensuite le remplacer ? Livrer bataille, récupérer ce crâne, ça va pas se faire en deux minutes, face à une armée qui ne cesse de se relever, ça va juiste fatigué les troupes et si vous reprenez le flambeau ensuite, on aura juste creuser plus de tombe pour nos troupes. »

Ce n'était pas faux cela dit mais Hinata était plus confiante en les bonnes intentions de la jeune femme à la faux. Elle aurait simplement pu attendre la bataille surprise pour venir cueillir ce crâne alors qu'elle a au moins prévenu la princesse de ce qui risquait de ce produire.

« Je préfère croire en vos paroles. Mais sachez que si vous vous retourner contre nous comme l'a supposer Azusa, alors je fermerais les yeux sur vos conseils. Je ne peux pas mettre en danger ma nation mais nous en seront pas là, n'est-ce pas ? Bon... Tsukasa, un plan avec toutes ses informations ? »

Une jeune femme, belle blonde se dégageait du rang qui était fait pour faire face à la princesse aux côtés de la jeune femme à la faux. D'ordinaire, elle était très coquine, là, elle était très sérieuse. Si les Edorasiennes avaient comme particularité d'avoir les yeux bridées et des cheveux noirs ou brun, celte belle blonde n'avait rien de cela étant donné qu'elle était née Tékhane pour avoir ensuite la nationalité Edorasienne.

« Si l'ennemi se montrera dans quelques heures, ont peut déjà accroître les renforces autour de la ville, préparer quelques pièges en routes et même en activer des anciens qu'Edoras n'a jamais ou très peu servi. Il faut bien que ses installations servent à quelques choses. Pour ce qui est du reste car les pièges ne feront pas tout le travail, il serait préférable de mettre à l'avant la division deux et quatre, elles ont la plus grosse frappe et face à une armée d'os, cela ne peux qu'être à notre avantage. La division zéro pourrait surtout protéger la ville ou bien cibler le baron. La première division sera la seconde vague, Sayaka est toute désigné pour combattre l'armée des morts. » Vu les rumeurs à son sujet concernant son katana, ce n'est pas faux. « La cinquième et troisième division pourraient agir en troisième vague mais la prudence voudrait quand même laisser une troupe devant Edoras, pour le pire des cas... Ensuite, même si la solution de vaincre le baron est la méthode la plus expéditif, comment l'avoir ? Sera-t-il au cœur de la bataille ? Haut percher à manipuler ses troupes ? Caché au milieux de ses soldats pour passer inconnu ? Nous n'en savons rien et à ce propos, deux trois détails à son propos ne serait pas de refus. On doit s'attendre à un colosse de deux mètres tout en muscle ? À un vieillard qui n'a que la peau sur les os ? À une grosse limace porté par des esclaves ? Un moyen de le reconnaître plus facilement ne pourra que nous êtres bénéfique. »
« D'accord pour les pièges, cela pourra être une sécurité ou même un moyen de réduire leur nombre. Combien peut contenir une trappe ? »
« Si elles fonctionne encore, en largeur entre dix et treize soldat de corpulence moyenne donc avec des os, un peu plus et en profondeur, en supposant que deux ou trois rangés se font avoir avant de les esquiver... on peut sûrement en éliminer une bonne cinquantaine, plus si on active la fonction pour les broyer mais après, tout dépend d'eux. Ils vont avancer tout droit comme des robots où ils seront assez malin pour contourner les pièges ? »


Pour ça, il n'y avait qu'une personne pour y répondre. Déjà les gardes faisaient des vas et viens pour préparer certaines choses autour du palais.

« Allez vous participez à cette bataille, Eurycide ? »

Hinata allait sûrement vouloir y aller, pour motiver ses troupes
Journalisée

Eurycide
Créature
-

Messages: 43


Dullahan errante.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancienne Capitaine dans l'armée de Nexus, devenue mort-vivante suite à un rituel magique, Eurycide est une Dullahan (guerrier décapité) à la recherche de puissant artefact de nécromancie afin de devenue la reine des cadavres.
« Répondre #6 le: Décembre 11, 2015, 05:13:46 »

Comme le prévoyait Eurycide, la suspicion avait commencer à gagner le camps allié. Une des femmes haut gradé parla à la place des autres pour manifester sa méfiance à l'égard de la guerrière à la faux. Elle avait plus de tempérament que les autres qui restaient silencieuses pour le moment, sans doute la plus impulsive et la plus franche des lieutenantes présente ou alors la méfiance. Comme avec la neko, la femme avait été assez "agressive" envers la Dullahan et il y avait de quoi, après tout elle ne faisait que ce servir de cet armée pour récupérer un objet magique même si cette nation y gagnait au final éliminant une menace. Heureusement que la régente était plus sympa et diplomate. Mais la mort-vivante tentait quand même de calmer le jeu en souriant à l'intention de la femme qui venait de l'accuser.

- Ce n'est pas très sympa de m'accuser de trahison alors que je viens juste de vous révéler mes intentions. J'ai bien plus à y gagner en m'alliant avec Edoras qu'à vouloir détruire votre charmante nation. J'aurais bien put attendre que les morts viennent vous envahir pour en profiter et récupérer le crâne.

Edoras était un charmant pays mais ne présentait aucun intérêt majeur aux yeux de la guerrière mort-vivante, la proximité et l'alliance avec Tekhos rendait l'invasion trop risqué actuellement. De plus il n'y avait rien dans la région qui pouvait permettre de justifier la prise en force du pouvoir de la part de l'aspirante reine des morts. Non, une alliance sur le long terme avec ce pays était plus profitable que l'usurpation du trône ou la mise à sac de la ville et c'est ce qu'espérait Eurycide une fois cette affaire réglé.

Une blonde s'approcha pour arriver au même niveau de la Dullahan. Sa crinière dorée contrastait avec les chevelures ébènes des autres femmes de l'assistance, elle ne devait pas venir d'ici. Elle proposa sa stratégie à la cour en donnant des instructions à chaque division et parla même d'utiliser des pièges pour réduire l'armée ennemi. Ce devait être la stratège royale. C'était assez étonnant de donner ce genre de titre à quelqu'un qui était visiblement étranger à la nation qu'il sert. Cette femme avait sans doute gagner le respect et la confiance de la princesse pour avoir un tel titre. Au moins elle semblait efficace et c'était intéressant à écouter. Eurycide, qui avait servie dans l'armée de Nexus, n'avait jamais commandé plus qu'une escouade de soldat. Les différentes tactique de terrain et autres manœuvres n'avait plus de secret pour elle, mais entre donner des ordres à une cinquantaine d'homme et orienté une armée constituer de plusieurs unités différentes, il y avait une grande différence. Du coups c'était très instructif même si la mort-vivante ne comprenait pas tout car elle ignorait le rôle de tel ou tel division. Mise à part la deux et la quatre qui semblait posséder une grande puissance de frappe.

Viens alors le moment où la blonde demanda plus d'information concernant le général adverse en citant quelques exemples.

- Je ne sais pas. Dans son repaire, je n'ai fait qu'entendre sa voix et je n'ai pas put m'enfoncer assez loin pour le voir en personne. Mais je connais son signalement grâce à quelques informations que j'ai regroupé ça et là. Ce serait un homme à la carrure moyenne aux cheveux noir et vraisemblablement il serait toujours vivant... Je veux dire par là que c'est bien un nécromancien mais pas une liche ou autre. Quand à sa localisation, il dominera sans doute son armée en hauteur pour les diriger, peut être sur le dos d'un dragon fait d'os.... Perso c'est le genre de monture que je prendrais si j'étais le général d'une armée de créature squelettique. Mais il ne devrais pas être trop dur à trouvé, un vivant au milieu des mort, c'est pour arrivé jusqu'à lui qui devrait être compliqué parce qu'il aura sans doute réveiller des créatures puissantes pour le protéger.

La portée du crâne de Nagog était illimité mais difficile de tirer les fils de marionnettes si celles-ci sont trop loin c'est pour ça qu'il allait sans aucun doute être présent sur le champ de bataille et en hauteur pour avoir une bonne visibilité afin de contrôler tout ce petit monde.

- Il ne faut pas s'attendre à une intelligence hors norme de la part de simple corps animé mais il ne faut pas non plus les sous-estimer. Ils sont débile mais ont quand même assez de QI pour contourner un trou s'il est juste devant eux. Cela dit, avec une horde aussi nombreuse il y aura sans doute bien des osseux qui tomberont dans vos trappes parce qu'ils ce feront pousser par leurs petits camarades. Méfiance tout de même, le Baron va sous aucun doute les diriger ailleurs s'il remarque d'un coin est trop difficile d'accès mais il est tout seul et contrôler une armée entière requière beaucoup de concentration et ça, ça peut jouer en notre faveur.


Si le grand méchant était trop concentré à diriger son armée, il sera plus facile de s'approcher de lui pour le vaincre même s'il restait toujours le problème des gardiens.

- Mais je tiens à prévenir qu'il ne faut pas forcement s'attendre à une armée constituer uniquement de squelettes humanoïdes. Il peut y avoir de tout comme des dragons, des chiens, des centaures, et même des choses qui n'existent pas vraiment comme des humains avec 3 paires de bras ou des espèces de chimères mi-éléphant, mi-lion, mi-lézard... C'est ce qui est bien avec les squelettes, en prenant quelques os aux hasards, on peut faire comme un jeux de construction et faire vraiment de tout et n'importe quoi.

La dernière phrase prononcé trahissait un peu l’enthousiasme de la Dullahan. Depuis sa mort elle était fasciné par tout ce qui touchait à la nécromancie et d'un côté quand on voulait devenir la reine des cadavres c'était le minimum a avoir.

- Hum. Pardon. Oui majesté, je compte bien participer.... Sinon comment pourrais je prendre possession du crâne et envahir votre ville?

Disait elle à l'intention de la haute gradée qui lui avait accusé de trahison juste avant avec un sourire amusée mais qui ne devait pas amusé l'autre femme.

- Plus sérieusement. Oui je compte me joindre à vos forces soit en tant que soldat, soit en donnant des conseils concernant les tactiques de l'ennemi... Enfin sauf si votre stratège à la situation en main, auquel quand j'irais combattre là où vous me direz d'aller en obéissant à vos ordres. Grâce à ma faux, je devrais pouvoir neutraliser temporairement la régénération des ennemis que je frappe en neutralisant le pouvoir de l'artefact. Quelques minutes tout au plus.


Peut être ainsi pouvait elle prouver sa loyauté et obtenir l’objet enchanté sans problèmes de la part de ses alliées ainsi qu'une alliance tant espéré. De toute façon Eurycide était plus à l'aise sur le champs de bataille qu'à rester en retrait.


Journalisée
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 662


Princesse d'Edoras


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Décembre 17, 2015, 09:33:38 »

Si la situation était la guerre en approche, Hinata continua d'écouter, comme ses capitaines et Tsukasa faisait de son mieux pour que tout se passe au mieux. Il y aura sûrement des morts dans leur camp, son but était de réduire ce nombre au plus près du zéro. La jeune femme blonde avait besoin de plus d'informations, chose que la jeune femme à la faux faisait en divulguant grosso modo son apparence mais le plus intéressant restait quand même le fait qu'il sera à découvert dans le ciel avec un dragon d'os... mouais, pas sûr que ce soit vraiment une bonne nouvelle mais au moins il ne sera pas planqué. Il faudra sûrement faire un essai de flèche sur lui mais peu de chances que ça fonctionne aussi facilement, enfin, ne sait-on jamais.

Il va falloir aussi diriger cela d'une main de fer, diriger chaque troupe, chaque division changera de plan en cours de bataille pour repousser l'adversaire et ne pas se faire avoir par ce genre de stratégie. C'est même une base pour Tsukasa, toujours le même plan, ce n'est pas bon. Et dans sa manche, elle se doit toujours d'avoir un plan de rechange selon la situation afin de ne pas se faire dépasser par les événements. Par contre le fait d'avoir des adversaires différents comme des centaures, des créatures ou même des humains... bizarres... voilà qui risque de fausser ses plans de bataille... Mais en bonne stratège et une bonne armée, elle va devoir assurer ! Puisque la faucheuse comptait participer aussi à la bataille, autant profiter de ses conseils.

« Sauf si la situation devient plus compliquée, je pense que vous avoir d'abord avec nous sera bénéfique. »

Nous est égale au cerveau, c'est-à-dire Hinata, Nora, Tsukasa, elle et peut-être quelques autres personnes.

« Très bien, je veux que nous soyons prêtes le plus raidement possibles. Moins il y aura d'ennemi d'invoquer, mieux ce sera. Capitaines, allez préparer vos troupes, veuillez vous équiper des communicateurs afin de pouvoir envoyer nos ordres le plus rapidement possible. Tamaki, va transmettre le replis de tout les citoyens, que personne ne quitte Edoras et que tout le monde reste chez soi si possible. Tu me remplaceras avec les membres du conseil restreint en mon absence. Que chacune se prépare et se rende dans la cour une fois prête, nous partons dés que possibles. Euryclide, à moins que vous ne désiriez quelque chose en particulier en attendant, je vous prierais de nous attendre ici. »

Si elle n'avait pas faim, soif ou voulait quelque chose, autant éviter qu'elle traîne dans les pattes. Une fois le conseil fini, chacune se séparait avec un but précis maintenant. De même qu'Hinata qui allait chercher son arme, l'arme des Kaguya depuis le début d'Edoras. Mais il y avait aussi autre chose plus difficiles a faire que se préparer à la guerre. Rassurer Shunya. Si les capitaines organisaient leur troupe, leur équipement, si le message faisait que chaque citoyen rentraient chez eux, Hinata avait peu à faire mais elle devait déplacer des montagnes pour réussir. Entre optimiste et inquiétude, elle rassure sa future femme autant que possible, la gardant contre elle un long ou court moment, elle n'en savait rien. Elle lui a promis de revenir et en un seul morceau comme elle lui a promis de protéger son royaume. Son dernier ordre avant le dernier baiser avant la guerre, amener sa famille au palais si elle voulait pour se sentir plus rassuré...

Environ une heure plus tard, la cour débordait de soldates, des samouraïs et des shinobis placés partout, bien en rang, la guerre était là, c'est sûr. Hinata n'avait pas changé en dehors du long katana en horizontal dans son dos. Les capitaines étaient devant leur division, toutes attendaient le départ, c'esr en levant la main pour capter son public qu'elle prononça ses quelques mots avant la bataille.

« Mesdammes. Vous êtes l'épée et le bouclier de notre patrie ! J'aurais aimé ne jamais avoir eu à prononcer ces mots mais  nous allons livrer bataille. Vos capitaines ont dû vous livrer autant de détail que possible ? Vous avez toute une oreillette, Tsukasa ici présente délivrera les ordres afin de mener à bien cette guerre. Alors écrasons nos adversaires qui veulent nous pourrir notre paix et rentrons chez nous dans la victoire ensuite ! Edoras ! En avant ! »

Marchant avec son armée, les rangées quittaient le palais, descendant en ville, sous les yeux braqués sur elles derrière les fenêtres, quittant la ville calme et silencieuse, Edoras va en guerre et elles compte bien revenir ainsi, en un seul morceau, leur ennemi défait... La guerre n'est jamais une bonne chose mais si cela peut garantir la paix de sa nation alors c'est une chose à faie. Hinata allait se marier bientôt, fonder une famille avec sa Shunya, elle ne comptait pas lui causer de la peine, ça, il n'en est pas question ! Dans quelques minutes, heures, elles vont combattre et écraser leurs adversaires, pas de pitié pour les os !
Journalisée

Eurycide
Créature
-

Messages: 43


Dullahan errante.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancienne Capitaine dans l'armée de Nexus, devenue mort-vivante suite à un rituel magique, Eurycide est une Dullahan (guerrier décapité) à la recherche de puissant artefact de nécromancie afin de devenue la reine des cadavres.
« Répondre #8 le: Décembre 22, 2015, 11:22:36 »

La cour de la jeune princesse Hinata écoutait les derniers renseignement que pouvait leur fournir la Dullahan sur leur ennemi commun. D'après la blonde, il semblerais qu'il était préférable pour tous qu'Eurycide reste avec l'état major pour diriger l'armée d'Edoras. Elle ne s'attendait pas à commander les troupes mais au moins de donner des conseils tactique à la stratège royale. La seule réelle option qu'elles avaient était d'utiliser l'armée de femme pour faire diversion et s'emparer de l'artefact, sinon la bataille s'éterniserait et ce ne serais un désavantage que du côté des vivants, les morts n'ont pas besoin de repos ce qui leur donnaient un gros avantage durant les longs combats. La princesse donna quelques instructions à ses capitaines et demanda à la mort-vivante d'attendre que tout le monde soit prêt. 

Pour tuer le temps, Eurycide s'assit au milieu de la salle tandis que les autres femmes partaient faire leurs préparatifs. La faux poser devant elle, elle était assise en tailleur et consultait le carnet dans lequel était consigné tout les artefacts qu'elle recherchait ainsi que leurs pouvoirs et toutes autres informations utiles. La faucheuse le consultait pour voir si elle n'avait pas omis de détail sur le crâne pour pouvoir contrer son pouvoir plus facilement. Elle parcourait les pages mais elle n'avait rien oublier de mentionner à ses alliées. Mise à part les origines de l'objet, Nagog était le rival d'un autre nécromancien nommé Mannimarco, le roi des vers. Hors un jour Nagog affronta le roi des vers en duel et perdu. On raconte que Mannimarco arracha la tête de son rival, y grava un M sur le front et l’imprégna de puissant pouvoir de magie noire pour que son âme soit emprisonné dans son propre crâne et torturer à chaque fois qu'une personne utilisera l'artefact pour animer les os. Cette histoire donnait quelques frissons à Eurycide qui avait un peu peur qu'une chose pareil lui arrive. Quand on trempe dans la nécromancie, il faut être prêt à ce genre de final.

Comme il lui restait encore du temps car tout le monde ce préparait de son côté, la Dullahan s'entraina un peu aux arts noirs, pas en manipulant des cadavres ou des âmes mais elle revissait les sortilèges de protection contre les possessions de corps et autres sort de capture d'âme. Les doigts de sa mains gauche ganté faisant une petite danse sous le rythme d'une incantation ésotérique sortant dans la bouche d'Eurycide et au bout de quelques instants des volutes bleuté apparurent dans sa paume et entamaient eux aussi une danse macabre. En fermant le poing, elle écrasa les lumières dans la paume de sa main ce qui les fit disparaitre en intensifiant l'aura de la faucheuse pour la rendre plus sinistre mais qui la protégerait des attaques basé sur la magie occulte.

Après une bonne heure, quelqu'un vint chercher la mort-vivante pour le début de l'attaque. Elle dût rejoindre la princesse qui donnait un petit discourt découragement avant la bataille avant que l'armée ne quitte le palais. Eurycide invoqua son destrier et ce tenait proche de la stratège blonde pour la conseiller et lui donner des astuces, la princesse n'était pas loin avec sa garde du corps angélique mais elle préférait garder ses distances avec elles, quelques mètres, pour ne pas qu'on la considère comme une menace pour la future reine même si elle n'avait montrer aucune animosité à son égard. Le regard fier et arrogant sur son épalons diriger en avant, la Dullahan s'adressa à la blonde.

- Je ne sais pas ce que vous faites de vos morts mais il serait peut être bon de les surveiller. Enfin si vous les incinérés il n'y a aucun problème mais sinon faite surveiller ou sceller vos sépultures. Juste au cas où.

Il serait bête de devoir affronter une autres armée de mort qui viendrai du cœur même de la ville que les soldates étaient censé protéger car être prit en tenaille n'était jamais une bonne stratégie. Sachant que dans la plupart des villes humaines les morts étaient souvent bien plus nombreux que les vivants.

L'armée arriva dans une plaine où, à plusieurs kilomètres de là, attendait une horde quasi indénombrable de squelettes qui s'approchaient de plus en plus d'Edoras. La majorité n'était que des humanoïdes avec de l'équipement divers et varié, pour faire simple il y avait tout aussi bien des morts équipé d'armure en fer rouillé et de lance cassé que des squelettes armé d'épée finement ouvragé et de plastron résistant. Et parmi les troupes "humaines" se tenait des géant constitué d'os de divers grand animaux, de chimère osseuse, de squelette de chien et de loup, des éléphants de guerre en armure clouté et même un dragon mais aucun signe du baron pour le moment ce qui inquiétait un peu la Dullahan. Si le chef n'était pas présent sur le champs de bataille, il était virtuellement impossible de vaincre l'armée de mort-vivant, mais elle se doutait bien qu'il finirait par se montrer tôt ou tard.

Même si les morts avançaient vers l'armée d'Edoras, ils n'avaient annoncé aucune charge. Ils ne faisaient qu'avancer sans ce soucier de la menace que représentait les femmes soldats ce qui témoignait d'un manque flagrant de matière grise. Mais leurs approchent était inexorable et heureusement que l'armée de la princesse put se préparé rapidement sinon ils auraient atteint la ville.

- Ils ont été un peu plus rapide que je l’espérait mais ça ne veux pas dire que la défaite est inévitable.


Il fallait rester optimiste même si la situation était un peu craign'os car tant que le baron ne se montrait pas, la bataille risquait de durer. Et pendant que le gros de l'armée de mort s'approchait, quelques squelettes de chien se détachait de la horde pour foncer vers les soldates. Ce genre de stratégie était la preuve que le général ennemi n'était pas loin puisque des mort-vivants si primitif n'aurais jamais prit ce genre d'initiative. Les canidés qui fonçaient vers les femmes avaient quelques choses de stocké dans leurs cages thoraciques mais de loin il était difficile de le voir mais en remarquant ça, Eurycide demanda qu'on tire sur ces créatures et une nuée de flèche vint s’abattre sur les animaux mort-vivant qui s’écrasèrent au sol pour libérer d'épais nuage vert toxique.

- Ho les fourbes....... Sans doute du poison. Malin.... Ne laissez pas ces clébards approcher des troupes. Feu à volonté!


La Dullahan ce croyait un peu avec ses hommes et avait un peu oublié sa place d'invité au sein de cette armée qui n'était nullement la sienne, l'excitation du moment sans doute. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas commandé de troupe et elle se rendait compte maintenant que ça lui manquait un peu. En tout cas les hostilités avaient démarré, qui sais ce que ces osseux pouvaient encore réserver à l'armée d'Edoras.



Journalisée
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 662


Princesse d'Edoras


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Janvier 05, 2016, 09:43:22 »

La guerre n'est jamais beau à voir, le groupe quitta la ville dans l'espoir d'écraser la menace alors que la jeune femme à la faux venait souligner un point vers Tsukasa. Sceller les sépultures ? Elle imaginait un instant revoir d'anciens habitants ou pire, la famille royale se réveiller et tuer son peuple , ce serait une très mauvaise chose. Elle le signala donc à la princesse comme aux soldates en ville avec une radio pour s'assurer de ça. Mieux vaut éviter ce scénario. Mais une fois sur le champ de bataille, elles avaient beau voir une armée fait d'os, ça restait quand même impressionnant ! Surtout ses géants qui ne présageaient rien de bon. La première ligne était occupé par la division deux et quatre, la frappe lourde. Elles risquaient d’écraser les osseux en chargeait mais c'est ce qu'Hinata attendait. En arrière, les archères avec des flèches nourries à la poudre car tiré une flèche sur un squelette n'est pas le plus efficace mais une petite explosion est toujours bon à prendre. Sayaka, la première division se trouvait proche d'Hinata et Tsukasa – ainsi qu'Euryclide pour le moment. Quand le baron sera là, la capitaine pourra aller l'affronter mais pas avant. Plus en recule, il y avait la troisième et cinquième divisions qui se chargeait des piège longues distances comme les catapultes mais aussi pour remplacer leur camarade en cas de fatigue. Quelques médecins étaient d'ailleurs avec elles.

« Je n'imaginais pas leur groupe si nombreux et déjà si bien équipé... Mais ce n'est pas grave. »

Elle n'allait pas prendre peur devant un tas d'os quand même ?! L'ennemi fut le premier à bouger, les quelques magiciens dans les rangs faisaient de leur mieux pour ériger un bouclier près des zones de chutes des flèches, les faisant rebondir pour tomber mollement au sol. L'avant-garde constituée des capitaines, sous-capitaines et samouraïs se chargeait de réduire en miettes les premières vagues de squelettes. Hinata levait la main avant de l'abaisser peu de temps après et à son tour, Edoras envoyait un nuage de flèches au loin dans les rangs adverses. Faisant sauter quelques squelettes et trembler quelques géants par la même occasion. Elles ignoraient en combien de temps se reformaient ces monstres mais elle ne voulait pas le savoir. Elle ne voyait rien depuis sa place mais les morceaux qui volaient prouvaient que son armée, à l'avant se débrouillait très bien.

« Une idée d'où se trouve le baron ? Vous pouvez le sentir peut-être ? »

Plus vite il sera repéré et plus vite il sera pris pour cibles. Déjà les premiers jets de pierres volaient dans le ciel pour écraser bon nombre de soldats adverses dans les rangs. Rien qui risque de blesser Edoras mais même si ce n'est pas une menace proche, ça faisait toujours une menace en moins. Entrre ceux en miettes, ceux écraser ou blesser, c'était toujours bon à prendre. Pour le moment, pas besoin pour la princesse de rejoindre le champ de bataille. Doucement, Edoras avançait sur l'ennemi mais sans le leader pris pour cible, ce n'est pas pour maintenant la victoire.

« Lorsque votre baron sera là, faites moi signe que je vous accompagne, ma lame est maudite et ces créatures ne résisteront pas longtemps face à moi. »

Quand elle disait ça, Sayaka faisait référence au fait que les soldats, tas d'os ou non ne risqueraient pas de se relever de sitôt. Bien des rumeurs courent sur le katana du capitaine mais peu de gens en connaissent la véritable histoire. Une chose est sûre, cette lame est maudite, bercer de magie noire, de malédiction et ce n'était qu'un petit plus pour Edoras dans cette guerre. Une nouvelle pluie de rochers fendait le ciel cette fois pour abattre un géant, le coupant en deux alors qu'il tombait sur ses alliés. Bien, une petite victoire même si ce n'était toujours pas gagner d'avance.

« Pensez-vous que cela sera simple de vous mesurer à votre adversaire ? Simple comme voler un bonbon à un bébé ou bien cela risque d'être dangereux quand même ? »

Hinata avait en tête l'image d'un vieux mage tenant à peine debout avec un dentier où deux ou trois dents persistaient à ne pas tomber encore. La peau sur les os et une folle envie de conquérir le monde mais l'âge et la folie lui rendait la tâche impossible... Espérons qu'elle ait raison et que cela soit vite torché...
Journalisée

Eurycide
Créature
-

Messages: 43


Dullahan errante.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancienne Capitaine dans l'armée de Nexus, devenue mort-vivante suite à un rituel magique, Eurycide est une Dullahan (guerrier décapité) à la recherche de puissant artefact de nécromancie afin de devenue la reine des cadavres.
« Répondre #10 le: Janvier 09, 2016, 05:07:51 »

La bataille entre les deux armées faisaient rage. Entre les vivants et les morts. Deux forces qui ne laissaient aucun répit l'un envers l'autre. Et même si Edoras commençait cette bataille avec un brio en entamant les forces ennemies avec des flèches explosives et des jet de catapultes, elles finiraient par perdre si le combat s’éternisait. Le groupe de mort n'avait pas fait de gros dégâts dans les rangs alliées mais ce ne saurait tarder, à une moment les femmes commenceraient à fatiguer et ils prendront indéniablement l'avantage c'est pour ça qu'il fallait vite retrouver le général sinon cette nation serait perdu.

La Dullahan observait le champs de bataille, avec une paie de jumelle emprunter à une des soldates, à la recherche du baron et de faille dans les lignes ennemies. Pour le moment elle restait près de la princesse et de la stratège car c'était la meilleur position pour scruter le combat et donner des indications, même si la blondinette ne semblait pas avoir besoin d'aide à ce niveau là. Eurycide rebondit sur l'une des remarques de la princesses en continuant de fixer le carnage.

- Certains sont équipé d'armure de bonne facture, mais d'autre sont équipé de simple fourche ou de bâton. Ils sont aussi mal organisé, des lanciers dans le même rang que des épéistes ou des archers. Leur efficacité est grandement diminué, on ne mélange pas ainsi différents types d'armes. Ce qui prouve qu'on est intervenu à temps avant que le Baron n'est eu l'occasion d'organiser convenablement son armée.... Enfin ça ne garantie pas notre victoire pour autant.

La mort-vivante avait pris un ton assez défaitiste en disant cela, pas qu'elle s'imaginait perdre mais plutôt qu'elle s'attendait à une guerre ardu qui ferait beaucoup de dégâts chez les vivants si les squelettes continuaient d'avancer. Grâce aux magiciennes d'Edoras, les flèches envoyés par les osseux ne firent pas de bléssé chez les soldates. Eurycide ne s'attendait pas à voir de la magie dans une nation aussi proche et affilié à Tekhos mais elle était trop occupé pour se permettre d'être surprise plus que quelques secondes. Elle devait trouver la tête qui dirigeait les morts et la couper pour gagner.

- Je ne peut pas vraiment le sentir. Mon maitre m'a ramener à la vie avec la capacité de sentir les artefacts lier à la Nécromancie, mais je ne peut pas les localiser avec précision... C'est plutôt comme une sorte d'instinct. 

Après cette révélation, la Dullahan cessa de regarder à travers les jumelles pour tourner la tête vers la princesse Hinata.

- Vous avez dû le remarquer avec ma monture et mon armes, mais.... Je suis moi aussi une mort-vivante. Une Dullahan pour être précise. Une sorte de guerrier décapité.

La samouraï au katana maudit proposa de venir avec Eurycide pour combattre le baron. C'est vrai que son arme dégageait une aura maléfique mais elle ignorait si c'était vraiment efficace face à un artefact de Mortalis, surement, en tout cas cette femme semblait sûr d'elle et la Dullahan lui répondit d'un hochement de tête pour confirmer puis se remit à observer le champs de bataille. Elle pouvait voir de grande créature quadrupède, encore plus immense que des éléphants, tirer des chariots fait de bois, de ferrailles et d'os transportant des rochers ou des barils de poudre que des géants envoyaient en direction de l'armée d'Edoras. Ce spectacle fit grimacer la manieuse de faux avant de se tourner à nouveau vers la princesse.

- Comme je vous l'ai expliqué tout à l'heure, j'ignore à quoi ressemble le baron. Je sais qu'il est de taille moyenne et brun. Il sera sans doute plus dur de le rejoindre que de le combattre, mais qui sais? Peut être est ce un maitre en art martiaux ou un puissant démon polymorphe. Ce que je peut dire en revanche c'est que s'il maitrise complétement le crâne de Nagog, il aura le pouvoir de contrôler les os qui sont à l'intérieur du corps des vivants..... En gros il serais capable par magie d'arracher les os dans le corps d'une personne. Et je suis sûr que ce doit être horriblement douloureux de voir nos côtes s'extraire de notre poitrine ou encore notre colonne vertébrale s'extirper de notre dos. Brrr.

Même si Eurycide était morte, cette vision provoqua un frisson qui parcourra son être. Certes son corps était moins sensible à la douleur que celui d'un être vivant, mais elle n'en était pas complément insensible pour autant.

- Cela-dit, je ne pense pas qu'il maitrise l'artefact à ce point au milieu d'un combat comme ça, mais ça reste une possibilité à ne pas écarter. Enfin même s'il a ce niveau de maitrise j'ai la faux pour me protéger de son pouvoir mais pas vos soldats. Je suppose que votre capitaine au katana maudit devrais s'en sortir aussi. Mais comme je vous le dit, je ne pense pas qu'il a atteint un tel pouvoir.

Elle disait ça pour rassurer ses alliées, même si elle pensait vraiment ce qu'elle venait de dire. Plus loin, l'un des chariot osseux transportant des barils de poudre ce prit une flèche explosive et vola en éclat en réduisant en miette tous squelettes autour d'elle. Ça faisait un problème de moins, car même si l'armée de mort était presque immortel et infatigable car elle pouvait ce reformer en quelques minutes, leurs équipements par contre quand ils étaient cassé restaient cassé et donc perdait en efficacité. Par contre une des catapultes d'Edoras avait été endommagée par un rocher envoyé par l'un des géants.

Pour le moment les vivants gardait l'avantage, mais il était clair que l'élite des forces ennemies n'était pas encore entré en scène. Ils viendront sans aucun doute accompagné du Baron des os et ça ferait mal. Sans doute attendait il que l'armée d'Edoras soit bien affaiblis avant de l'achever avec ces plus puissantes créatures osseuses.

Journalisée
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 662


Princesse d'Edoras


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Février 02, 2016, 08:39:26 »

S'il y a une chose qu'Hinata aurait aimé ne jamais vir durant son règne, c'est bien une guerre. C’était plutôt une bataille mais l'un comme l'autre, des vies étaient en jeU et la princesse préférait éviter de jouer avec la vue de son peuple. Face à elles, des squelettes par centaines de milliers, toujours debout et peu efficace pour le moment. C'était une bonne chose, ça donnait confiance aux troupes mais il faut espérer que cela ne vienne pas les inonder de confiance et risque de faire une erreur monumentale. Actuellement, si Hinata jaugeait cela sur un rapport de forces, elle dirait qu'Edoras menait à environ soixante voir soixante-cinq pourcents, ce qui laisse quarante à trente-cinq pourcents la chance de victoire des morts. C'est déjà beaucoup trop, une fois le baron atteint, son artefact en moins, la victoire sera assurée mais pas avant. Tsukasa continua de garder un œil sur la bataille, cherchant une faiblesse dans le camp ennemi, vérifiant aussi de leur côté mais tout semblait bien aller pour l'instant.

Sayaka était prête à aider Euryclide pour défaire le baron mais pour le moment il n'y avait aucun signe du baron. Hinata avait beau être la princesse, elle était là, au milieu de son armée ! Certes, bien protéger mais bien là aussi ! Alors que lui, il devait se cacher dieu sait où comme un rat ! La princesse n'aimait pas la guerre mais elle respectait au moins la règle de faire face à son adversaire, on ne peut pas en dire autant de lui. Laissant donc la jeune femme éclairée un peu plus leur lanterne sur ce qu'elle était – même si cela ne parlait pas beaucoup aux jeunes femmes – elles continuaient de faire confiance à la Dullahan. Tant que cela leur assure la victoire sans risque de mener une nouvelle guerre derrière, pas de soucis. Elle en profitait à la demande pour rappeler qui était leur adversaire et ce dont il pourrait être capable et effectivement, ça faisait froid dans le dos !

« Prions pour que ce ne soit qu'un amateur qui peine déjà à maintenir son armée debout... »

Sinon, cela serait bien plus compliqué, douloureux et horrible à voir que d'affronter un adversaire pareil. Euryclide avait une sorte de protection pour l'affronter en face à face, espérons que cela suffise si ce dernier est assez fort pour agir comme elle l'avait décrit.

« Mon katana n'est pas vraiment une protection contre ce genre de chose. Pour faire court et simple, disons que face à un adversaire maléfique ou comme ce baron, je saurais être une arme qu'il redoute mais de là à être aussi un bouclier... je ne sais pas si ce serait le cas ? »

Ce n'était pas impossible mais jamais Sayaka n'avait fait face à ce cas de figure et autant que possible, elle ne préférait pas essayer de voir si son arme bloque ce genre de choses ou non. Pour le moment, Edoras gardait son avantage alors que les squelettes faisaient peu de dégât dans leurs rangs pour le moment mais il ne vaut mieux ne pas crier victoire trop vite. À l'avant, c'était toujours une boucherie d'os, des morceaux volaient de partout, à peine ils recommençaient à s’embêter qu'ils finissaient briser sur la progression des autres soldates derrière le premier passage. Les catapultes encore en lice continuaient de faire de bon dégât en face, visant d'abord les cibles plus grosses comme les géants mais toujours aucun signe de dragon d'os ou autres cibles pouvant potentiellement abriter leur adversaire.

« Quel couard celui-là... je respect mon rang en m'affichant sur le terrain, auprès de mon armée et il ne fait même pas l'effort d'en faire autant ! »
« La lâcheté est la meilleure arme des trouillards... »


Nora en rajoutait une couche mais elle aussi préférait en finir au plus vite. Hinata était exposée au danger, son travail était de veiller sur sa survie alors autant en finir et laisser ensuite Hinata au palais, à Edoras où elle sera plus en sécurité. Parlant de sécurité, cela mit la puce à l'oreille de la grande blonde !

« C'est possible que le baron se camoufle dans le ciel ? Un sort qui pourrait le rendre transparent, invisible ? »

Quitte à être lâche, autant l'être jusqu'au bout. Il est vrai que si ce dernier était dans le ciel à les épier, autant se servir des catapultes. Mais Euryclide ressentait l’artefact de façon instinctivement donc si ce serait dans le ciel, elle conseillerait de viser là-haut, or, ce n'est pas le cas. Allez le baron... sort de ta cachette !
Journalisée

Eurycide
Créature
-

Messages: 43


Dullahan errante.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancienne Capitaine dans l'armée de Nexus, devenue mort-vivante suite à un rituel magique, Eurycide est une Dullahan (guerrier décapité) à la recherche de puissant artefact de nécromancie afin de devenue la reine des cadavres.
« Répondre #12 le: Février 11, 2016, 11:43:43 »

Contrairement à ce que pensait Eurycide, le katana maudit de la capitaine ne lui donnait pas de protection contre la magie noire ou du moins si c'était le cas elle l'ignorait. C'était une arme offensive qui avait l'air efficace contre les êtres démoniaques, c'était visible grâce à l'aura de celui-ci mais la Dullahan espérait un peu que cette sorte de magie pourrait contrer les assauts des pouvoirs Nécromant. De toute façon, elle pourrais bientôt voir l'étendu de ses capacités dans peut de temps quand le duel avec le Baron commencera, encore faut il le localiser.

La princesse d'Edoras semblait impatiente d'en découdre, elle critiquait le manque de courage et d'honneur du général adverse. Elle était encore jeune et sans doute sans expérience dans ce qui était des champs de bataille donc elle ne comprenait sans doute pas que quand deux armées s'affrontent ce n'est pas l'honneur qui triomphe mais la ruse et les coups bas, surtout contre des nécromanciens. Du moins c'est ce que pensais Eurycide. Certes, voir le commandant aidait souvent les troupes à garder le moral mais les squelettes n'avaient pas besoin de ça.

- Sans vouloir vous vexer, il s'agit surtout de prudence que de couardise. S'il tombe, son armée disparait avec lui. Mais si vous vous faites tuez, vos soldats pourront toujours ce battre sans vous. Vous êtes indispensable à votre armée mais moins que lui à la sienne..... Et puis on parle de Nécromancien, certains sont reconnu pour leur fourberie et leurs bassesses... Lui il est plutôt bon joueur si on prend en considération ces standards.


Pendant qu'elles discutaient sur le comportement de leur ennemie, la stratégie des mort-vivants changeait petit à petit. Les squelettes étaient passer en mode défensif et s'organisaient un peu mieux pour contrer les soldates d'Edoras mais bizarrement ils se laissaient dominer et perdaient du terrain en laissait des os derrières eux. D'un point de vu extérieur, on pourrais facilement croire que les vivants commençaient à gagner mais c'était plus compliqué que ça. Trop occupé à chercher le Baron et à discuter avec la princesse, la Dullahan ne remarqua pas les manœuvres et même si elle les avait vu, elle ne se serait pas alarmé pour autant.

- Dans le ciel? Aucune idée. Peut être avec une technologie quelconque ou un sort d'une autre école de magie. En tout cas la Nécromancie ne permet pas à un être humain de flotter dans les airs et de dispar...

Eurycide fut attirer par autre chose avant de pouvoir finir sa phrase. Plus loin, les géants avaient arrêté de jeter des rochers et commençaient à balancer des tas d'os de l'autre côté des lignes Edorassiennes, en direction des catapultes. À peine les ossements avaient touché le sol qu'ils se reconstituaient pour attaquer les femmes s'occupaient des armes de sièges. Et pendant ce temps, les os à terre piétiné par les soldates, qui avançaient vers la ligne de front des ennemies, se reformaient eux aussi au milieux des rangs des vivantes afin de les déstabiliser et briser les lignes d'Edoras.

- Hum... Ils sont passé à la vitesse supérieur. Jolie coup même si c'est un peu faiblard quand même. 


Malgré cette habile stratégie (habile pour des mort-vivant avec 2 de QI), les forces d'Edoras écrasaient les squelettes avec certes quelques difficultés en plus. Les morts près des catapultes harcelaient les ingénieuses pour les empêcher de tirer ce qui permettaient aux géants de lancer d'autre ossements au milieux des femmes. Mais tout ça n'était qu'une énorme diversion pour cacher l'arrivé d'un nouveau géant d'os au milieux de l'armada nécrotique. Un géant bien plus grand que les autres et constituer d’immense membre renforcé avec des plaques de métal fondu à même les os ce qui le rendait bien plus solide que ces congénères. Quelques squelettes de taille humaine étaient perché sur ses épaules munie d'arc et de fusil, ces bras étaient recouvert de pointes de métal de la taille d'une large épée, ces frappes devaient être dangereuse. En le voyant s'approcher du champs de bataille, en écrasant quelques morts au passage, Eurycide sautillait sur la selle de son destrier.

- Ho la vache, ho la vache. C'est trop classe... Ha euh vous vouliez voir le baron? Bah l'est dans le gros truc qui s'approche de nous.


Sur le coup elle ne semblait pas sérieuse et pourtant c'était le cas, le Baron c'était sans doute loger dans la cage thoracique ou dans le crâne du monstre d'os. Mais pour l'en déloger ce serait plus compliqué, surtout si les catapultes étaient en prise avec quelques ossements gênants.

- Vous là avec le katana. J’espère que vous êtes prête pour affronter c'e truc.

Journalisée
Hinata/Nora
Humain(e)
-

Messages: 662


Princesse d'Edoras


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Février 21, 2016, 09:06:53 »

La guerre était-elle nécessaire ? Outre les négociations ou règle à ne pas enfreindre, il y avait toujours un camp qui se sentait écrasé et donc souhaitait cette guerre. Mais comment négocier ou autres face à une armée de mort-vivant ? Une bande de squelettes qui n'étaient pas intelligents et qui ne cessaient de se reconstruire pour mieux se faire écraser. Ce n'est pas comme s'ils pouvaient éviter le même coup, ils avaient une mémoire de poisson rouge. Juste un but bien ancré, c'est tout. Hinata comme les autres femmes importantes à ses côtés cherchaient une solution pour vaincre leur adversaire, pour déloger ce couard et lui montrer comment doit se tenir un chef. Certes son armée était morte et sans aucune vraie patrie mais quand même, le geste est important et Hinata jugeait cela en plus de sa couardise comme un manque de respect. Elle a beau assister à sa première bataille, elle semble connaître mieux les règles d'une bataille que cette andouille. Et peu importe son statut, s'il respecte son adversaire, qu'il se montre !

Hinata ne prenait pas mal les mots de son invitée, elle avait certes raison mais pour elle, le meneur de cette bataille se doit de se montrer face à la bataille. Ce n'est pas comme si une horde de flèches n'attendaient que de le voir pour être tiré. Mais c'est vrai qu'une fois à découvert, leur assaut allait redoubler de puissance ! Au moins la bonne nouvelle était qu'il y avait peu de chances que le nécromancien se cache dans les nuages, il était où caché sur le terrain ou bien non loin. Même si leur stratégie d'envoyer des soldats directement dans les lignes ennemies était bien trouvée – de même que les faire réveillé pour se relever au milieu des soldats – ils étaient bien vite écrasés à nouveau. Certes cela ralentissait les tirs de catapultes mais au moins, ils maintenait leur avance sur cette bataille, non ?

« Voilà qui est astucieux dans un sens mais inutile dans l'autre ? »
« Je préfère savoir mes soldats en train d'écraser une nouvelle fois ces soldats plutôt que les savoir blessées. »


Qu'elle se rassure, le couard n'allait pas tarder à se montrer même s'il ne faisait pas les choses à moitié. Un nouveau géant plus grand et gros mais surtout en armure ? Pas vraiment, il était plus « habillé » de métal fondu alors forcément, il va être plus difficile lui briser le crâne comme ça ou lui briser un membre à coup de catapultes. Il y avait même des soldats prêts à tirer sur lui ?

« S'il se trouve bien dedans, il est à la fois stupide pour oser se cacher dedans mais en plus ridicule ! Cet énorme monstre tombera comme son armée. »

Euryclide était prête à aller l’affronter de plus près en voyant si Sayaka était prête ? D'un signe de la tête, la princesse accepta son départ avec l'étrangère, espérant bien mettre un terme à cette histoire.

« Ne vous en faites pas pour nous, nous sommes protéger et continuons l'assaut jusqu'à les voir redevenir immobile. »

Sur son cheval, Sayaka empruntait le même chemin que la jeune femme, attaquant les quelques soldats sur leur route une fois le côté Edoras passé, cela ferait toujours gagner du temps à leurs camarades. Passant doucement mais sûrement les lignes ennemies, la capitaine se posait une question concernant sa stratégie.

« Que comptez-vous faire pour l'avoir ? Pour vous voir fondre sur lui comme ça, vous devez savoir quoi faire ? »

En théorie oui mais vu la taille du monstre en question, bondir de son cheval pour le rejoindre est impossible vu comme ça ? Alors quoi ? Elle avait un autre plan ? Un atout dans sa manche ? Sayaka demandait à voir. De son côté, Hinata observait sa patrie maintenir le cap sur la bataille et même si les jets de catapultes se faisaient moins fréquents, ils étaient encore bien là, affaiblissant les autres géants, visant aussi le géant de fer pour ne pas attirer l'attention des deux autres non plus. Elles détenaient peut-être le moyen de vaincre le Baron en un tour de main ? À voir...
Journalisée

Eurycide
Créature
-

Messages: 43


Dullahan errante.


Voir le profil
FicheChalant
Description
Ancienne Capitaine dans l'armée de Nexus, devenue mort-vivante suite à un rituel magique, Eurycide est une Dullahan (guerrier décapité) à la recherche de puissant artefact de nécromancie afin de devenue la reine des cadavres.
« Répondre #14 le: Février 26, 2016, 04:05:38 »

Chevauchant en direction du colosse d'os et de métal, la Dullahan, accompagnée par la guerrière d'Edoras au katana enchanté, ce dépêchait de rejoindre sa cible en profitant d'une légère avancée dans les troupes ennemis grâce à l'effort des soldates. Une manœuvre simple qui permettait de briser temporairement les lignes ennemis pour laisser aux deux femmes la possibilité d'entrer dans les rangs des morts pour se frayer un chemin jusqu'à leur objectif. Eurycide ne manquait pas de moissonner les morts à l'aide de sa faux histoire de gagner du temps et aider l'armée alliée, d'ailleurs c'est ce que faisait aussi la capitaine, ce qui permettait aux femmes soldats d'avancer plus facilement. Malgré les quelques problèmes, les catapultes continuaient à tirer sur les géants et surtout sur le plus grand qui renfermait le cerveau de toute cette opération afin de les distraire et permettre aux deux cavalières de s'approcher plus discrètement, enfin aussi discrètement que deux cavalières au galop et brisant des os peut l'être au milieu de ce chaos. La capitaine d'Edoras demanda à un moment donné quel était le plan de la guerrière décapitée. C'est vrai qu'elle n'en avait pas parler sur le coup à cause de la précipitation. La faucheuse sortit d'une de ses poches une petite bombe ronde qui semblait faite de papier ou enroulé dans du papier avec une très courte mèche pour la montrer à la femme.

- J'ai emprunté ça à une de vos soldats. Mon plan c'est de s'approcher, de lui coller ça entre les orteils et BAM. Puis pendant qu'il est à terre, on s'occupe du Baron avant qu'il ne ce recompose.

Juste avant de s'élancer sur le champs de bataille pour aller en découdre avec le titan d'os, Eurycide interpela très rapidement une des gardes présentent pour protéger la princesse et sa cour, et lui "réquisitionner" une de ses bombes pendant que la princesse autorisait sa capitaine à accompagné la décapitée. Son plan était simple, briser un des pieds du géant pour lui faire perdre l'équilibre et le faire tomber puis aller dire bonjour au seigneur qui devait se cacher entre les côtes de la bêtes. Grâce aux tir des engins de guerre et avec tout le bazar que provoquait cette bataille, elles purent arrivé sans ce faire repérer par le titan, les quelques soldats d'os qui leurs barraient la route n'étaient pas bien solide face à la charge de destrier de guerre.

C'est arrivé au pied du colosse qu'Eurycide alluma la mèche de la bombe à l'aide d'un briquet à silex archaïque mais pratique d'utilisation sauf quand il était mouillé. Ainsi monter sur leurs chevaux, les deux femmes arrivèrent environ un peu plus au dessus de la moitié du mollet du colosse ce qui témoignait de sa taille et des tonnes d'Ossement et de fer qu'il a fallut récolter et assembler pour créer pareil monstre. La bombe allumé, la décapitée la lança très rapidement sur le pied droit du monstre en s'éloignant tout aussi rapidement car la mèche n'était pas longue. Mais contrairement à ses attentes l'explosif ne produit aucun explosion, juste une détonation digne d'un pétard et un immense mur de fumée blanche. La Dullahan avait bel et bien emprunté une bombe à une garde de la princesse, mais c'était une bombe à fumigène. En effet la "garde" était sans doute une ninja charger de protéger la dirigeante et cette fumigène était un dispositif pour permettre l'extraction de la régente si la situation venait à empirer. Mais tout cela, Eurycide l'ignorait, elle n'avait jamais vu pareil dispositif avant ça.

- Qu'est ce que c'est que cet camelote? Vous ne savez pas fabriqué des bombes dans votre nation ou quoi?


À cause de cet apache de fumée le titan remarqua la présence des deux jeunes femmes et balançait ses bras dans leurs directions pour frapper. Heureusement qu'il était plutôt balourd et que les tirs de catapultes le gênait trop, mais maintenant il avait conscience de la présence de la capitaine et d'Eurycide. D'un côté ça arrangeait la décapitée que le titan les avait remarqué.

- Bon plan B. On va avoir besoin de votre machin pour communiquer à distance là. On va l'attirer vers les trappes piéger et faire en sorte qu'il se coince le pied la dedans. Va falloir ce coordonnée avec vos engin de guerre pour le forcer à nous suivre. Si on arrive a lui attrape le pied et à la brouillé où juste à le coincé, on pourra le faire chuter et en profiter.... Sinon on peut toujours tenter de lui grimper dessus mais je ne suis pas douée en escalade.


Profitant du faite d'avoir l'attention du colosse d'os et de fer, Eurycide commençait à l'attirer en direction des trappes pour mettre son plan à exécution avec, si possible, le soutient des catapultes et de la capitaine au katana. De toute façon il n'y avait pas trente six solution, il fallait faire tomber ce monstre pour atteindre le baron et l'artefact pour arrêter tout ça.
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox