banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Enslavement [PV]  (Lu 4486 fois)
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7045

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #30 le: Octobre 13, 2016, 04:02:27 »

Yocchi n’aurait vraiment jamais cru que Sora puisse se transformer en une telle salope. C’était tellement impressionnant qu’il en était même un peu estomaqué. Assis sur le canapé, il observait la jeune lycéenne, encore si timide avant, lécher le sol avec envie et avec appétit. Il l’humiliait sévèrement, en la traitant comme un pur sac à foutre, mais rien de tout cela ne semblait déranger Sora, qui n’agissait en rien comme une victime. Yocchi était sûr que, s’il lui ordonnait de partir, s’il la libérait, elle en serait triste, et reviendrait vers lui.

*Ce serait une expérience à tenter... Mais pas maintenant. Pour l’heure...*

Pour l’heure, il voulait profiter davantage de cette super-pute. Quand un tel lot débarquait chez vous, on ne le laissait pas partir si rapidement. Le sexe n’avait jamais été le trip’ de Yocchi, mais, maintenant qu’il y avait goûté, il en était accroc. Et Sora... Ah, Sora ! Qu’est-ce qu’elle était bien foutue, cette salope... C’était à croire que le sexe ne faisait que la rendre plus belle. Au lycée, la jeune fille était plutôt quelconque, faisant de grands efforts pour qu’on ne s’intéresse pas à elle. En la brutalisant, Yocchi avait mis le doigt sur un gros truc, quelque chose qui confirmait ses silencieuses théories sur les personnalités timides et introverties. Elles n’étaient pas comme les autres, et avaient en elles des fantasmes et des idées tellement perverses qu’elles ne pouvaient pas le dire, et faisaient de grands efforts pour qu’on ne remarque rien. Sora en était l’incarnation parfaite.

Comment ne pas bander en la voyant ? Elle était là, à quatre pattes, immortalisée par la caméra de son téléphone, à lécher le sol, faisant tremper ses longs cheveux bleus, et poursuivait avec entrain, ses délicieux soupirs l’excitant. Si, d’une main, il tenait son téléphone, de l’autre, il ne pouvait s’empêcher de se masturber. Sa queue avait bien débandé, et était recouverte de salive, de foutre, et de mouille, mais ça ne le gênait pas. Il suait toujours autant, et était comme fasciné par cette femme. Lui qui faisait toujours de grands efforts pour se contrôler, était maintenant surexcité, ne pensant qu’à une chose : retourner la baiser, encore, encore et encore...

*Il faut que je me calme, j’ai des choses à faire avant...*

Sora lécha autant qu’elle put, faisant régulièrement crisser sa combinaison en latex. Le spectacle était loin d’être déplaisant, Yocchi adorant le bruit que la combinaison faisait. Elle finit par s’arrêter, la langue pendante, le regardant avec adulation et adoration. Yocchi se redressa alors, faisant craquer le canapé, et se rapprocha d’elle. Il venait de terminer de filmer, et envoya la vidéo sur son Internet par WiFi, puis s’empara d’un collier et d’une laisse, qu’il mit autour du cou de la femme.

« Tu t’en sors bien, pour un début, ma petite chienne... Mais tu as oublié de nettoyer l’essentiel : la queue de ton Maître. Ne t’inquiète pas, tu vas avoir l’occasion de te rattraper. »

Il lui sourit brièvement, puis se déplaça, rejoignant son bureau. Yocchi avait trois écrans d’ordinateur, dont un énorme écran central, faisant bien 27 pouces, plusieurs enceintes, un clavier luminescent, une imprimante-laser, et une énorme tour. Son bureau était le paradis pour otaku, solide et grand, avec de multiples câbles filant derrière. Il avait également un fauteuil particulièrement confortable et onéreux, un fauteuil gaming DXRACER.

« Va sous le bureau, et suce-moi pendant que je m’occupe de ta popularité... »

Yocchi s’assit sur son fauteuil, suffisamment solide pour supporter son poids, puis alla retrouver la vidéo, écartant les jambes pour sentir Sora venir le sucer.

« Tu sais... Quand je suis venu te chercher, je ne voulais pas juste que m’amuser avec toi. Tu vois, je suis inscrit à divers réseaux sociaux, et nous avons organisé un défi. Le premier qui trouverait une belle petite salope gagnerait la mise, et, avec toi, je suis sûr que je vais remporter notre concours. J’ai filmé tes prestations, et je vais faire un montage pour eux, et le leur envoyer. Ça devrait bien prendre une ou deux heures, alors ça te laissera l’occasion de bien me sucer. Peut-être même que je vais pisser une fois ou deux... D’habitude, j’utilise des bouteilles, mais, puisque tu es là... »

Et cette simple idée, très curieusement, ne fit que durcir encore sa queue.

Putain, qu’est-ce qu’il l’aimait, cette pute !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Humain(e)
-

Messages: 735

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #31 le: Décembre 16, 2016, 02:57:37 »

Sora était effectivement méconnaissable, un changement d'autant plus brutal qu'il avait été rapide, pour elle qui voyait le sexe comme quelque chose de tabou. Elle avait joui à plusieurs reprises quand Yocchi l'avait prise comme une chienne, que ça soit dans sa voiture ou ici, alors qu'elle portait une tenue en latex diablement provoquante. A ce stade, la jeune femme en était sincèrement à se demander si Yocchi n'avait pas raison sur son compte. Sora avait initialement accepté ce deal à la fois pour ne pas risquer de ruiner sa réputation, mais aussi car il devait se dérouler sur une période relativement courte. Dans son idée, il lui aurait suffit de ravaler sa fierté pendant un mois pour ensuite ne plus jamais entendre parler de Yocchi...mais il semblait bien que les choses étaient en train de drastiquement changer.
Halentante, Sora se remettait à peine de la série d'orgasmes qu'elle avait eu en étant attachée, quand Yocchi l'avait prise par derrière en l'insultant copieusement. Le latex, les insultes, et même l'odeur dégoutante de Yocchi qui ne s'était pas lavé depuis plusieurs jours...tout ça, à la propre surprise de Sora, l'avait poussée dans ses derniers retranchements qui étaient tombés. Mais surtout, et c'était l'une des raisons pour laquelle elle rougissait...il lui semblait bien en avoir encore envie.

*Oh seigneur...*

Difficile pour la petite prude qu'elle était de l'accepter, mais son corps lui n'en avait aucun mal au contraire. Sora se sentait étrangement attirée par ces insultes, par l'odeur qui suintait du corps et de la queue de Yocchi...et même le fait qu'il soit obèse. Sora sentit comme une vague d'excitation la traverser quand Yocchi lui passa un collier autour du cou, relié à une laisse qu'il tenait dans sa main, la traitant ainsi littéralement comme une chienne. Sora était humiliée, rabaissée comme jamais et avait été filmée pendant qu'il l'avait prise...

*Et...et j'aime ça...ce n'est pas possible...*

Déglutissant quand Yocchi sous entendit qu'ils n'en avaient pas finis, Sora le suivit docilement à quatre pattes quand il la mena à son bureau, où se trouvait son ordinateur. L'ordre était simple, elle devait se glisser sous le bureau une fois qu'il se serait assis, et devrait le sucer. Avait-il l'intention de lancer un jeu pendant qu'elle serait en dessous avec sa bite fourrée dans sa bouche ? Sora n'en était pas loin, l'idée la rendait toute honteuse, mais elle se rendait compte également qu'elle ne cessait d'être excitée par tout ce que Yocchi lui faisait faire, même si clairement, elle était encore très loin de s'assumer. Cependant la perspective qu'il mette ses menaces à exécution si elle refusait était en soit toujours suffisant pour qu'elle se couche, et obéisse à tous ses caprices.

D...d'accord...

Sora se glissa alors sous le bureau, disparaissant entièrement dessous en étant à genoux, puis Yocchi prit place sur son fauteuil et s'approcha de façon à avoir ses jambes sous le bureau. Avec les cuisses écartées de Yocchi, Sora avait tout juste assez de place pour s'approcher de lui, mais était assez restreinte quand à ses mouvements. Dans un environnement de fait plus renfermé, l'odeur de la queue de Yocchi lui heurta directement les narines, et si il lui était indéniable qu'elle sentait mauvais...elle n'en était pas pour autant répulsée.

*Mais qu'est-ce qui m'arrive ? Pourquoi j'ai...envie de le sucer ?*

Sora sentit en effet, à l'approche de la verge de Yocchi de son visage, comme une sentation de "vide" dans sa bouche, qui lui était régulièrement revenue depuis que Yocchi l'avait forcée à lui faire une fellation au stade du lycée. Elle posa ses mains légèrement tremblantes sur les cuissesde Yocchi avant de faire remonter ses mains gantées de latex jusqu'aux environs de son sexe, qui était en train de progressivement bander juste sous ses yeux...augmentant encore l'impression de vide qu'elle avait dans sa bouche.
La jeune femme se mordilla alors brièvement la lèvre inférieure...puis à l'aide d'une de ses mains elle saisit le sexe de Yocchi à la base pour l'orienter d'avantage dans sa direction, et elle approcha son visage pour le prendre en bouche.

Hmmmmmm...

Le goût, peu agréable, lui heurta instantanément la langue. A la saleté et à la transpiration se mêlait des résidus de sperme et de cyprine, que la jeune femme était de fait en train de "nettoyer". Puis il lui parla...mentionna le fait qu'il allait faire un montage vidéo avec ce qu'il avait filmé tantôt, et qu'il allait le montrer à d'autre sur le net, sans compter le fait qu'il allait probablement lui uriner dans la bouche qu'il allait donc aussi utiliser comme toilettes...
Sora ne répondit que par des gémissement à ces paroles, car elle avait pour ainsi dire la bouche pleine, elle faisait des mouvements de va et viens le long du sexe de Yocchi en bougeant sa tête, tandis qu'elle sentait une chaleur désormais famillière monter dans son bas-ventre. Et, pendant qu'elle était en train de le sucer tout en le branlant à la base de son sexe, le crissement de sa combinaison en latex du à ses mouvements acheva de lui donner envie de glisser son autre main entre ses propres cuisses, pour se masturber.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7045

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #32 le: Décembre 16, 2016, 06:26:45 »

Une heure après...

« Ah, les premiers commentaires débarquent sur tes performances, ma chérie ! »

Une heure que la jeune femme, au moins, devait sucer la verge épaisse de son Maître. C’était à croire que la queue de Yocchi semblait ne jamais devoir totalement débander, ou, plutôt, que la perversion de l’homme semblait sans fin. Il avait mis une demi-heure à assembler la vidéo, et, pendant le montage de cette dernière, avait sorti des sangles, et avait amélioré la tenue de la femme. Après quelques hésitations, il lui avait conservé sa vision, mais avait attaché ses bras dans son dos, et enfoncé un gode dans sa chatte.

Sora se retrouva ainsi dans une position de très grande perversion, le sperme de son maître dégoulinant de sa bouche, accompagnée de sa salive, et, parfois, de son urine. Rien ne lui était épargné, et, à chaque fois que Yocchi jouissait, il s’écoulait une période de latence, allant de quelques secondes à quelques minutes, où, presque systématiquement, il urinait. Et elle, petite Sora, ne pouvait guère qu’avaler, car, à chaque fois qu’elle manquait se retirer, l’une des mains de Yocchi venait se plaquer sur sa tête, et il la punissait alors, en écrasant sa queue contre sa gorge, la maintenant ainsi pendant quelques secondes. Yocchi la relâcha ensuite, et continua à pianoter sur son PC, tout en configurant aussi un appareil situé sur son bureau.

C’était un casque de réalité virtuelle qu’il préparait. Yocchi l’avait acheté il y a quelques semaines, et piraté, le configurant... Et comptait maintenant s’en servir. Jouir et uriner dans la bouche de Sora était magnifique. Coder et programmer pendant qu’une salope vous suçait, ça n’avait pas de prix.

« Tu sais... Je passe parfois jusqu’à 10 heures d’affilée sur mon PC, alors, il vaut mieux qu’on entraîne ta bouche à sucer longuement, afin que tu sois bien endurante, ma petite pute. »

Il soupira alors, et crispa sa main sur les cheveux de la femme, avant de grogner une nouvelle fois... Et eut un nouvel orgasme. Sa queue tressauta dans la bouche de la femme, et il répandit encore son sperme en elle, se vidant dans sa délicieuse petite bouche.

« Hmmm... »

Diable, diable, c’était clair, maintenant, il n’arrivait vraiment pas à se lasser d’elle ! Yocchi se redressa finalement, et libéra la bouche de Sora, puis constata, en se penchant, qu’elle avait, visiblement, bien joui elle aussi, ce qui ne manqua pas d’amener sur ses lèvres un large sourire. Sora semblait... Complètement atone, comme si elle ne comprenait pas trop ce qui lui arrivait.

« Je vais devoir m’absenter pour acheter de la nourriture pour toi, petite chienne. Alors, en attendant, je t’ai préparé quelque chose... »

Quoi donc ? Il n’en dit pas plus, mais lui fit signe de la suivre, en tirant sur la laisse. À quatre pattes, Sora se rapprocha d’un autre fauteuil. Avant de l’installer dessus, Yocchi récupéra un autre gode, et le glissa dans les fesses de la femme, explorant aussi sa porte arrière. Ceci fait, il lui ordonna de s’installer sur le fauteuil, et attacha ses poignets aux accoudoirs du fauteuil, puis récupéra le casque de réalité virtuelle, et le posa sur la tête de la jeune femme.

« J’ai piraté ce casque... Et je lui ai ordonné de tourner en boucle la vidéo que je viens de poster sur el Net. Tu verras ainsi tes exploits, ainsi que tous les commentaires des internautes. Et, pour m’occuper de ta bouche... Ouvre bien grand tes lèvres, petite pute. »

Il avait récupéré un autre ustensile, un gode avec une sangle, et entreprit de l’enfoncer dans la bouche de la femme. Elle se mit à couiner, encore, et il ferma ensuite la sangle à hauteur de sa nuque, finissant ainsi de mettre son gode, et mit ensuite en marche le casque. Un dernier baiser sur la tête de la femme, et Yocchi en souriant, commença à s’habiller.

« Je serais là d’ici une demi-heure, ma chérie... Mouille bien, et pense à ma queue en attendant. »

Et, tout en s’habillant, Yocchi constata... Qu’il bandait de nouveau bien dur.

Cette femme était vraiment terrible !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Humain(e)
-

Messages: 735

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #33 le: Janvier 06, 2017, 02:34:31 »

Sora était à ce stade en train de perdre la notion du temps, incapable de savoir depuis combien de temps elle sous trouvait sous ce bureau à sucer la queue de Yocchi. Ce dernier avait joui et uriné à plusieurs reprises dans sa bouche, et la seule fois où Sora avait tenté de se retirer, l'Otaku l'avait punie en la forçant à lui faire une longue gorge profonde. Elle avait initialement voulu se retirer pour qu'il n'urine pas dans sa bouche, mais ce fût peine perdue, et Sora avait par la suite continué à le sucer. Adaptant la situation à ses fantasmes, Yocchi lui avait attaché les bras dans le dos, et avait compensé l'impossibilité pour la jeune femme de se masturber par un gode vibrant qu'il lui avait enfoncé dans la chatte, ce qui avait amené Sora à avoir une belle multitude d'orgasmes.

*Je...je...*

Baignant sans cesse dans un océan de dépravation et d'humiliation, Sora avait du mal à réfléchir, l'esprit embrumé par la multitude d'orgasmes qu'elle avait eu et qui continuaient d'arriver. Elle était en train de jouir alors qu'elle était traitée comme une chienne, et ressentait une sincère excitation face à la façon dont Yocchi la traitait et l'utilisait, et ce dernier jouit une ultime fois dans sa bouche en crispant sa main sur ses cheveux couverts de sueur.

Hmgnnnnnn...

Une fois encore elle sentit le gros sexe de Yocchi tressauter dans sa bouche, amenant avec une nouvelle fournée de foutre chaud qu'elle avala, gorgée par gorgée. Sora avait perdu le compte du nombre de fois que Yocchi avait joui dans sa bouche, mais cela devait faire au moins des dizaines de fois, car la jeune femme avait tellement avalé d'urine et de sperme qu'elle sentait son ventre plein comme après un repas copieux.
Après ce dernier orgasme, Yocchi se releva enfin, libérant la bouche de la jeune femme pour la première fois depuis une bonne heure, et qui en profita pour prendre de grandes bouffées d'air. Entre le fait d'être cloitrée sous le bureau contre le corps de Yocchi, la tenue en latex qu'elle portait, et le gode qui vibrait dans son intimité depuis une bonne heure, Sora était couverte de sueur et avait très chaud. L'air agard de la jeune femme n'échappa à celui qui devait désormais sans doute se considérer comme son maître, et qui la tira de sous le bureau. A peine consciente de ce qui se produisait, Sora suivait docilement à quatre pattes, et tout juste comprit-elle que Yocchi allait s'absenter un moment.
Elle eu toutefois un sursaut d'énergie quand elle sentit, subitement, un plug anal s'enfoncer dans son cul...

Aaaaaaaah...

Le plug n'étant pas très large, Sora ne sentit presque pas de douleur, mais c'était la première fois que quelques chose s'enfonçait ainsi dans ses fesses. Yocchi voulait-il la préparer dans l'optique prochaine de la sodomiser ? Cette question la fit d'avantage rougir alors que l'autre gode continuait à vriller son intimité, faisant couler sa cyprine.

Y..Yocchiiiii...haaaaaa...

Prise par tous les côtés, Sora avait du mal à s'exprimer correctement, et Yocchi faisait d'elle ce qu'il désirait. Il l'aida à s'asseoir sur le fauteuil puis l'attacha par les poignets, avant de finalement lui mettre sur la tête un casque de réalité virtuelle...qui commença rapidement à passer la vidéo d'elle attachée se faisant baiser par Yocchi.

N...Haaaaaaaaa...

Sora avait beau essayer de tourner la tête pour ne pas regarder, la vision étant en 360 degrés, elle ne pouvait pas y échapper, sans compter le fait qu'elle avait aussi le son dans ses oreilles, le son de ses propres gémissements et des insultes et des grognements de Yocchi. Alors qu'elle haletait, la respiration lourde, Yocchi glissa alors un troisième gode dans sa bouche qu'il maintint en place à l'aide d'une sangle serrée dans sa nuque.

Gnnnnnn...HUUUUUUUUUM !!!!!!

Sora eut à ce moment un orgasme. Stimulée de tous les côtés sans possibilités d'y échapper, la jeune femme était prise au piège d'une véritable torture sexuelle à laquelle son corps ne pouvait pas résister, car elle avait depuis bien trop longtemps refoulée ses besoins. La lycéenne passa ainsi tout le temps de l'absence de Yocchi attachée à ce fauteuil, à se regarder se faire baiser par derrière. Des dizaines de commentaires défilaient, la traitant de salope ou de grosse pute, et pendant ce temps les godes vibrants ne lui laissaient pas une seule seconde de répis.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7045

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #34 le: Janvier 07, 2017, 01:21:26 »

Yocchi allait la briser. De fait, il était déjà en train de la briser, mais pas dans l’objectif de la tuer. En réalité, Yocchi la voyait comme un Phénix, ou, plutôt, comme une chrysalide. Oui, c’était ça. Sora était une petite chenille, discrète et silencieuse, qui, après son passage dans la chrysalide, se transformerait en un magnifique papillon aux ailes roses. En soi, il n’avait même pas une once de culpabilité, car, fondamentalement, il estimait lui faire du bien. Cette jeune fille était très distante, n’ayant aucun véritable ami. Il avait pu l’enlever sans que personne ne le remarque, et, le temps que des gens s’informent, Yocchi aurait tout à fait l’occasion de former Sora, pour la ramener dans le monde normal, en s’assurant qu’elle ne le trahisse pas. Il allait faire ce que personne n’avait encore fait avec elle, la rendre heureuse… La rendre véritablement heureuse en lui faisant réaliser que, au fin fond d’elle-même, Sora n’était rien de plus qu’une chienne aimant le sexe sauvage et débridé. Un point de vue très sexiste au demeurant, mais Yocchi n’avait jamais prétendu être un enfant de chœur.

Il y pensait donc en se rendant à l’épicerie du coin. En sueur, l’homme avait toujours une épaisse érection, car il imaginait Sora se tortiller sur le fauteuil, ce qui ne manquait pas de l’exciter.

*Rien à faire, j’arrive pas à débander ! Putain, cette salope me rend dingue !*

Yocchi sentait qu’il était en train de perdre le contrôle. Il avait toujours conçu son appartement comme une forteresse inattaquable, un endroit où il contrôlait absolument tout… Mais il avait fait entrer le loup dans la bergerie, une jeune femme qui était en train de l’amener à envisager des choses impensables Fugacement, une voix, dans sa tête, essayait de lui faire comprendre les risques qu’il prenait.

*Tu ne peux pas lui faire confiance, Yocchi. Elle nous trahira. Ce que tu as fait est illégal, tu as enfreint je ne sais combien de lois… Tu crois pouvoir t’en sortir ? Okay, elle n’a pas d’amies, mais elle a des parents ! Que crois-tu qu’il se passera quand l’administration leur dira que leur fille ne vient plus ? Il y aura une enquête !
Ils n’ont aucun moyen de remonter jusqu’à moi…
Tu le crois vraiment ?! Alors, tu comptes la séquestrer chez toi à long terme ? Car, dès qu’elle sortira, elle nous balancera, et les flics débouleront chez nous, tu finiras en prison !
Ta gueule ! Je gère !*

L’homme récupérait rapidement de la nourriture, sans noter que plusieurs clients fronçaient les sourcils en se retournant contre lui. L’hygiène n’avait jamais été un souci de Yocchi, et, après toute une journée à baiser avec Sora, il suait abondamment, ce qui s’était impacté sur ses vêtements. De plus, son érection était assez visible, amenant de multiples personnes à se retourner sur son passage. Yocchi, surtout, puait beaucoup. Il récupéra donc divers trucs, puis se dépêcha de rentrer chez lui, se montrant relativement pressé. De fait, son organisation sociale était déjà perturbée, car, quand Yocchi faisait ses courses, il utilisait toujours le système de drive, commandant d’abord sur Internet, ce qui lui évitait, ensuite, de côtoyer les péons de l’épicerie. Mais là, Yocchi flottait sur un tel petit nuage que son agoraphobie ne l’avait même pas dérangé.

Il roula rapidement pour retourner chez lui, tout en sentant encore les doutes l’assaillir.

*Tu es complètement fou de l’avoir laissé seule ! Elle est partie, Yocchi, PARTIE, comme tous les autres ! Personne ne peut aimer un type comme toi, gras, gros, égoïste, moche, et perfide…
La ferme ! Je l’ai attaché, elle est immobilisée !
Il existe mille façons de se défaire de tes liens ! Qu’est-ce que tu cherches à prouver au juste ? Personne ne t’aimera jamais, Yocchi ! Les flics sont là, Yocchi, fous le camp, merde !*

En arrivant devant son immeuble, il ne vit aucune voiture de police, et emprunta l’ascenseur. Aucun policier, rien d’autre que le silence habituel. Il arriva à son étage, et ouvrit la porte… Et sentit une onde de soulagement en voyant que Sora était là, gémissant et soupirant, affalée contre le fauteuil. Yocchi sourit, et referma la porte, puis, rapidement, avant même de mettre les affaires, se déshabilla. Il finit tout nu, avec sa verge bien dressée, et s’approcha ensuite de la jeune femme.

Il se plaça devant elle. Sora était si belle. Son corps était rougi de partout, et ses jambes dégoulinaient de mouille. Ses longs cheveux glissaient à gauche et à droite de son corps, tandis qu’elle continuait à gémir et à couiner, tirant sur ses liens, remuant d’avant en arrière, secouée frénétiquement.

« Tu es si bonne, Sora… »

Sa queue se redressa devant ce spectacle, dans lequel il s’absorba pendant plusieurs minutes. Yocchi était alors comme incapable se détacher du corps de Sora, et se rapprochait lentement. Son ventre appuya contre elle, et son phallus vint caresser la culotte noire en latex que la femme portait, heurtant les filets de mouille qui s’en échappaient. Elle ne pouvait pas l’entendre, mais elle pouvait sentir sa présence, et, tout en la laissant se faire torturer, Yocchi approcha sa bouche de son cou, et mordilla sa peau, s’imprégnant de sa beauté, de son odeur, léchant ensuite sa peau, pour embrasser ensuite l’un de ses seins, mordillant le téton.

Yocchi se redressa ensuite, et l’embrassa sur les lèvres… Pour ainsi dire. Il déposa ses lèvres sur l’espèce de ceinture-gode recouvrant la bouche de la femme, puis lui ôta finalement son casque de réalité virtuelle, ainsi que les écouteurs, son regard croisant le sien. Il lui sourit alors, et l’embrassa sur la tête, puis retira finalement ses godes, et ses sangles. Il hésita un peu, hésitant à dire quelque chose de gentil, puis le naturel revint rapidement :

« Je t’ai acheté ta bouffe, le frigo est là. Va les mettre. »

Lui alla s’asseoir sur son fauteuil. Il n’avait aucune table à manger, preuve de l’otaku qu’il était, et regarda la femme, avec son sexe toujours dressé, et une lueur de perversion dans les yeux.

« Et toujours à quatre pattes… Tu es ma chienne, ne l’oublie pas ! »

Et, de toute façon, ce serait mieux pour elle, car, vu comment son cul avait été pris, il serait plus simple de se déplacer à quatre pattes. Yocchi lui offrait un court moment de répit… Mais il n’avait toujours qu’une seule envie : la baiser.

À tel point qu’il ne regardait même pas les commentaires qu’on avait fait sur elle, ne pensant, pour l’heure, qu’à Sora… Exclusivement Sora.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Humain(e)
-

Messages: 735

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #35 le: Janvier 07, 2017, 02:55:05 »

Sora se trouva dans un véritable état second tout le temps que dura l'absence de Yocchi, complètement isolée du monde extérieur avec les écouteurs dans les oreilles, et le casque de réalité virtuelle sur la tête. Elle voyait en boucle la longue session de baise qu'elle avait eu tantôt avec Yocchi, où se dernier l'avait prise par derrière tout en la filmant sous toutes les coutures, avec un matériel digne d'un studio de porno professionnel.

Mgnnnnn...HMMMMMMM !!!!!!

Se crispant et se tortillant sur le fauteuil alors qu'inlassablement, les vibromasseurs vibraient dans ses orifices les plus intimes, Sora enchaînait les orgasmes au point qu'elle avait presque l'impression d'en avoir un seul continu. Elle mouillait, elle mouillait tellement qu'elle avait l'impression que son entrejambe récemment épilée était toute poisseuse. Mais surtout, stimulée par ce film, où elle se voyait se faire prendre et clairement aimer ça, elle était vraiment en train de perdre les pédales et ses repères.

*Yocchi...*

Elle était en train de s'imaginer que ces godes, qui la pénétraient en vibrant, et étaient des sexes de Yocchi. Que par un procédé miraculeux il s'était comme dédoublé et la prenait par tous les orifices en même temps. Elle imaginait son corps gros, gras, puant remuer contre le sien tandis qu'il grognerait dans son cou, l'insultant encore et encore...et ces pensées, ces fantasmes, la firent jouir encore et encore.

HUUUUUUUUUUM...

Elle eut un nouvel orgasme juste quand Yocchi rentra, mais elle ne pouvait pas s'en rendre compte. Elle poussa en revanche un long gémissement quand soudainement elle le sentit contre elle, il était revenu, et il était tout nu contre elle, avec sa queue qui frottait contre la culotte en latex qu'elle portait.

*P...prends moi...baise moi !*

Sora se surprit à vouloir vraiment, "vraiment", que Yocchi la baise encore. Il passa un moment contre elle, à l'embrasser dans le cou, puis à aller sucer l'un de ses seins, ce qui la fit jouir une nouvelle fois tant elle avait les nerfs à fleur de peau. Puis finalement, il lui retira le casque et les écouteurs, lui permettant de le voir nu, avec son sexe toujours aussi tendu. Il devaient baiser depuis maintenant un bon moment, mais encore et toujours, Yocchi avait envie d'elle. Il finit par lui retirer tous les godes qu'elle avait enfoncés dans son corps, puis la détacha pour lui permettre de se déplacer, et il lui ordonna d'aller ranger les courses dans le frigo, à quatre pattes.

O...Oui Yocchi...

Sa voix, bien que légèrement cassée, était toute douce, et très soumise. Elle se mit à quatre pattes, grimaçant un peu à cause de la légère douleur qu'elle sentait au niveau de ses fesses. Même si le gode qu'il lui avait enfoncé dans le postérieur n'était pas bien gros, elle n'avait jamais été pénétrée par là auparavant. Ainsi, tandis que Yocchi l'observait, Sora se déplaça à quatre pattes et rangea les courses dans le frigo, de façon bien ordonnée, ce qui lui prit une poignée de minutes. Puis elle se dirigea de nouveau dans le salon, à quatre pattes, et arriva proche de l'endroit où elle avait été filmée...

J'ai...j'ai terminé...

Sora avait une voix toute tremblante, et sentait un véritable feu grimper en elle maintenant qu'elle était pour ainsi dire privée de stimulis sexuels, et qu'elle voyait un peu plus au loin Yocchi bander en la regardant.
Sora se déplaça alors bien au centre du spot à caméras...puis elle s'allongea dos contre le sol, en écartant les cuisses, montrant son intimité dégoulinante de mouille à Yocchi, et usa de ses mains gantées de latex pour écarter ses lèvres intimes...

P...pitié Yocchi...viens...je suis...suis...en manque...j'ai...

Elle dégluttit audiblement alors, rouge comme une pivoine...

Ta bite me manque...
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7045

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #36 le: Janvier 07, 2017, 07:48:41 »

Le frigo de Yocchi était bien rempli, comprenant un grand-nombre de sodas, de pizzas, et de produits gras. Il regarda Sora tout ranger, se mettant sur ses genoux. En marchant à quatre pattes, elle lui offrait la vue magnifique de ses fesses. Yocchi se sentit encore une fois déglutir sur place. Son érection, loin de se calmer, devenait maintenant carrément douloureuse. Partout, il voyait des traces de sueur, de cyprine, et de sperme. Son appartement avait été magnifiquement décoré, et, en réalité, Yocchi n’était pas sans lui trouver un indéniable charme. Pour lui, c’était une toute nouvelle vie qui commençait, et il ne réalisait pas encore à quel point la présence de Sora dans son intimité allait changer les choses.

En attendant, la jeune femme avait terminé de faire l’installation des lieux, et retourna ensuite voir l’homme. Et il sourit quand elle lui expliqua qu’elle en voulait plus, qu’elle était… Eh bien, qu’elle était en manque. Un sourire pervers vint donc naturellement se dessiner sur les lèvres de l’homme, qui caressa grassement son ventre.

« Je ne pensais pas que tu puisses être autant salope, Sora… »

Et ça, c’était vrai. Yocchi était surpris, agréablement surpris, par la manière dont la jeune femme se comportait. Rien ne semblait devoir calmer Sora. Le désir de sexe était profondément inscrit en elle, et tout ça, elle le devait grâce à Yocchi. Autrement dit, l’homme avait changé la vie de la jeune femme, et laissa planer quelques secondes, avant de lui faire signe d’agir.

« Grimpe sur moi, ma pute, et enfonce ma queue en toi… »

Yocchi esquissa un sourire pervers à cette idée, et sentit son souffle s’emballer quand la femme grimpa lentement sur lui. Elle était vraiment superbe, et il en eut même le souffle coupé, avant de déglutir lentement, et de sentir les seins de la femme contre son corps. Il posa sa main sur ses cheveux, caressant sa peau, sa main venant ensuite tripoter ses fesses. Il la guida de cette manière, et son mandrin ressentit la mouille de la femme, ce qui ne manqua pas de l’exciter, amenant ses doigts à se crisper pendant quelques secondes, avant que, enfin, la jeune femme ne daigne enfin venir le satisfaire, s’enfonçant contre lui.

Son sexe disparut alors dans le corps de la jeune femme, et il soupira alors.

« Oh oui, putain, vas-y… Vas-y, ma salope, danse sur moi, allez, danse ! »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Humain(e)
-

Messages: 735

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #37 le: Février 01, 2017, 02:07:52 »

Sora était elle aussi choquée de son attitude, mais elle ne pouvait plus nier ou essayer de cacher les besoins de son corps. Elle ne s'expliquait pas comment elle pouvait être à ce point en manque de la bite de Yocchi, cet Otaku obèse à l'hygiène plus que douteuse...mais elle commençait à se demander si il n'avait pas raison, quand il avait dit que les timides comme elle enfouissaient en elle des fantasmes bien loin de la norme traditionnelle. Outre le fait que Yocchi ne s'était pas douché depuis plusieurs jours, il avait beaucoup sué à force de baiser la jeune femme, ce qui faisait qu'une odeur puante s'échappait de l'Otaku qui était à nouveau nu, et assis sur son fauteuil.
Mais ce détail, au lieu de la répugner, semblait au contraire l'attirer, ce qui était tout bonnement inexplicable. Sora avait passé tellement de temps à nier qu'elle puisse éprouver du désir, que maintenant que Yocchi avait fait sauter les verrous qu'elle s'était elle même posée, elle semblait absolument tout accepter pourvu qu'elle se fasse baiser...ou peut-être juste tout simplement avait-elle toujours éprouvé une attirance vis à vis de ce fétichisme qui était mal vu, et qu'elle avait donc enfoui au point d'oublier que ça l'excitait.
Quoi qu'il en soit...Yocchi ne tarda pas à lui répondre, et lui ordonna de venir s'empaler sur sa queue.

Oui...

A peine un soupir, sa voix était telle un souffle car elle était écrasée par le désir. Elle avait beaucoup joui en étant attachée avec les godes enfoncés en elle, mais elle voulait sentir en elle la grosse bite de Yocchi, le sentir l'écraser avec sa graisse, se frotter contre elle, et l'insulter. Sora ne se reconnaissait plus, mais n'en avait cure, elle avait juste envie de sexe, de sexe, et encore de sexe.
La jeune femme se redressa alors, les jambes tremblantes elle s'approcha de Yocchi qui l'attendait comme un pacha sur son trône. Elle posa ses mains sur les épaules du jeune homme, puis glissa ses jambes de part et d'autres de lui pour se mettre à califourchon. Sora avait la respiration saccadée, lourde, en voyant ce gros mât toujours assoiffé et anxieux de venir à nouveau se fourrer dans sa chatte qui ne demandait plus que ça.

Hnnnnn...

Délicatement, Sora se mit en position, tandis que Yocchi lui posait déjà une main sur son cul. Ils allaient reprendre la même position que tout à l'heure, dans la voiture de Yocchi, où Sora avait perdu sa virginité. Sauf que cette fois, Sora ne semblait pas à moitié forcée de faire cela. Posant une main sur le sexe de Yocchi pour l'orienter correctement, elle l'aligna avec l'entrée de son antre intime, et se laissa doucement glisser en pliant ses genoux, s'empalant progressivement sur son gros mât de chair, jusqu'à ce qu'il complètement planté en elle.

Haaaaaaaaa !!! Y...Yocchiiiiiiiii !!!!

Oh que c'était bon ! Cette bite se frayait un chemin à travers les parois de son vagin, qui entouraient dans un cocon chaud et humide le gros sexe de Yocchi. Ce dernier lui ordonna rapidement de commencer à bouger, ce qu'elle entreprit bien entendu de faire. Assis, Yocchi laissait à Sora le soin de faire la totalité des efforts, elle remuait son corps à l'aide de ses genoux, qui lui permettaient de se relever pour ensuite s'abaisser, créant un mouvement de va et viens de la verge de Yocchi dans sa chatte. Elle glissait désormais parfaitement, car Sora avait beaucoup mouillé. Ayant posé ses mains sur les épaules de Yocchi initialement pour se maintenir, Sora fini par en glisser une sur le torse du jeune homme, dont la masse graisseuse faisait qu'il avait presque des seins. Elle approcha ensuite son visage du sien, et elle alla l'embrasser goulument.

Mgnnnnn...Mgaaaaaaah...

Un baiser qui était tout à fait "aléatoire", car Sora devait remuer, et surtout sentait un plaisir sauvage l'assaillir. Elle était plus en train de remuer frénétiquement sa langue dans la bouche du jeune homme plutôt que de l'embrasser, mais ses va et viens étaient parallèlement en train de gagner en intensité. Elle s'empalait avec plaisir sur le gros vît de Yocchi, qu'elle voulait encore sentir dans sa chatte, dans sa bouche, sur chaque parcelle de son corps...

Haaaaaan Yocchi je...je...haaaaaan...
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7045

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #38 le: Février 01, 2017, 03:03:35 »

Yocchi avait beau se dissimuler derrière son cynisme, il était, inconsciemment, ce mâle primaire et sauvage incapable de lutter contre ses pulsions sexuelles. Et, en ce moment, ces dernières s’incarnaient dans le corps de Sora, dans la perversion insondable et impensable de cette jeune femme. Ils baisaient depuis des heures, maintenant, et elle en redemandait encore. Elle avait goûté à la queue de Yocchi dans sa bouche pendant plusieurs heures, puis il avait entretenu sa soif en lui mettant un casque de réalité virtuelle sur la tête. Peu à peu, il était en train de détruire l’ancienne Sora, cette jeune fille timide et effacée, révélant tout le potentiel enfoui de cette femme... Et quel potentiel ! Elle prit sa queue en main, et se dandina sur lui.

Rapidement, l’une des grosses mains de Yocchi se crispa sur ses fesses, faisant doucement crisser le latex, et il serra plus fermement ses doigts sur cette masse de chair, son autre main venant caresser et gratter les côtes de Sora, pendant qu’elle s’empalait sur lui, sa grosse verge disparaissant rapidement en elle, se nichant au plus profond de son corps. Il tremblait sur place, en observant ce spectacle magique. Sora se dandinait de haut en bas, haletant, gémissant, soulevant et rabaissant son corps, faisant crisser le latex à répétition.

« Hmmmm... Putain ouais, ma salope, hmmm... !! »

Yocchi haletait et soupirait bruyamment, le torse en sueur, endurant les multiples mouvements de hanches de Sora, qui se frottait contre lui, contre sa masse graisseuse, le stimulant, dopant sa libido, réveillant en lui ces incroyables pulsions sexuelles qui vous forçaient à une action sauvage et primale. Yocchi était dans cet état, progressivement, et soupira quand Sora se lova contre lui, venant l’embrasser. Le geste était aussi inattendu qu’excitant, et il serra les doux cheveux de l’adolescente dans ses doigts crasseux, continuant à la prendre, s’enfouissant généreusement en elle.

De plus en plus, cette inaction le pesait. Son corps était en train de le pousser à l’action, de lui ordonner d’agir, et ce fut ce qu’il finit par faire, en se redressant brusquement, maintenant sa main sur les fesses de Sora, l’autre sur sa tête. Le mur était proche, et il s’avança vers ce dernier. Yocchi n’était pas musclé, et n’avait que du gras, ce qui faisait que, même s’il pouvait soulever Sora sans problème, maintenir cette position était épuisant. Ce fut donc pour ça qu’il s’avança rapidement vers le mur, près de son bureau. Le dos de Sora heurta violemment ce dernier, et Yocchi continua à la bourrer, utilisant l’appui fourni par le mur pour lui donner de furieux coups de pilon.

« Hmmm... Gnnnnn... Hmmmmm... !! »

Les dents serrés, le corps en sueur, Yocchi était comme un buffle, chargeant le corps de la brave jeune femme, ne lui épargnant rien, multipliant de féroces coups de reins. La sueur remplissait son corps, et son visage heurtait celui de la femme. L’effort physique était tel qu’il serrait donc les dents, tout en laissant de la salive s’échapper de ses lèvres, tombant sur le creux du cou de la femme.

« Haaaa... Sa-Salope, hmmm... Hnnnn... !! »

Yocchi poussait des grognements qui devenaient de plus en plus bestiaux,, et sa langue lécha la joue de la femme, avant qu’il n’aille même mordre son cou, imprimant la chair de la femme de ses dents, sa main se déplaçant pour s’appuyer sur l’un des seins de la beauté, le pinçant douloureusement en tirant sur le téton.

Autant dire que, avec lui, le sexe ne serait jamais doux et romantique...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Humain(e)
-

Messages: 735

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #39 le: Juin 30, 2017, 08:46:41 »

Sora s'était perdue dans un âbime de débauche, toute sa frustration était remontée d'un seul coup, et elle enchaînait les orgasmes entre les mains de cet Otaku puant la transpiration et la crasse, mais qui semblait avoir visé juste en se disant que Sora était d'un naturel soumise, qui aimerait qu'on la traite comme une pute. La lycéenne se remuait sur la queue de Yocchi, quand ce dernier finit rapidement par se lever de son siège en l'emportant avec lui, dans son élan. Il la souleva en l'empoignant par les fesses, la surprenant, avant de rapidement aller la plaquer contre l'un des murs de l'appartement.

Haaaan...Gn...GNYAAAAAA !!!!

Yocchi continua alors à la bourrer, fermement, il s'enfonçait avec force entre ses cuisses, lui labourant sa chatte bien trempée, dans laquelle il n'avait désormais aucun mal à se glisser malgré son étroitesse. Sora était coincée entre lui et le mur, et Yocchi la chargeait comme un buffle, en s'écrasant de toute sa masse graisseuse contre elle, son gros ventre la plaquant sans ménagement, et son sexe la défonçant comme jamais elle ne l'aurait imaginé. Sora en était au stade d'avoir le regard hagard, la bouche en permanence entrouverte pour laisser échapper ses gémissements de petite traînée soumise, alors que son maître la baisait. Ce dernier s'enfonçait avec plaisir contre elle, contre son corps généreux, et qui plus est couvert d'une tenue de latex très sexy. Il malmenait ce corps, pincant ses fesses d'une main, tirant sur l'un de ses seins de l'autre. Sora était humiliée, rabaissée, baisée comme un sac à foutre...et elle adorait ça.

O-Ouiiiii...YocchiIIII....HAAAAAAN !!!!

La jeune femme se crispa alors subitement, en croisant alors ses jambes dans les dos du jeune homme, alors qu'elle était en train de contracter un nouvel orgasme. La frustration s'était tellement accumulée chez elle que Sora était très sensible maintenant qu'elle se faisait enfin baiser. Peu lui importait que Yocchi soit gros, puant, elle semblait même au contraire adorer l'odeur qui s'échappait de leurs corps, car Sora aussi, depuis tout ce temps et ces heures de baise intense, transpirait beaucoup, d'autant plus à cause du latex qui crissait sur sa peau et s'y collait.
La jeune femme se serra contre Yocchi, jouissant encore dans un long cri d'extase.

En...encore...pitié Yocchi encore...baise moi...
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7045

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #40 le: Juillet 01, 2017, 03:41:26 »

Si un quidam entrait dans l’appartement, il sentirait d’emblée la forte odeur de renfermé qui y régnait, mélange de sueur et de chaleur, de crasse et de transpiration. De base, Yocchi aérait très peu son appartement. Il était, non seulement un otaku, mais aussi un véritable hikikomori. Un terme typiquement japonais désignant des asociaux vivant cloîtrés chez eux. Un véritable phénomène de société au Japon, désignant des adolescents qui restaient enfermés dans leurs chambres pendant des mois, si ce n’est des années. Yocchi était réellement comme ça, et personne ne viendrait le déranger. Il ne sortait que parfois pour aller en cours, mais, pour le reste, tirait de l’argent grâce à ses talents informatiques, à ses piratages et aux prestations de service qu’il fournissait. Yocchi vivait généralement dans le noir, avec des ventilateurs et des climatiseurs qui permettaient de rafraîchir son installation informatique bourdonnante, qui émettait des lueurs vives émanant de plusieurs diodes et ampoules LED.

Tout ça pour dire que, de base, l’appartement puait la sueur et le renfermé. Alors, vu la manière dont ils baisaient comme des bêtes, l’odeur continuait à empester les lieux. Yocchi, si calme d’habitude, se déchaînait, réalisant à quel point, lui aussi, était sexuellement frustré, et à quel point il avait négligé les pulsions de son corps. Et là, en ce moment, que c’était bon, putain !

« Hnnn… Pu-Putain, t’es… T’es si étroite, bordel ! »

Yocchi grogna encore, de la bave commençant à couler de ses lèvres. La combinaison de la fille continuait à crisser, surtout quand son corps énorme se pressait contre elle, et il commençait à littéralement raffoler de cette tenue brillante, qui moulait si bien son corps, la magnifiant, et qui crissait tellement bien. L’homme continuait à la prendre, grognant encore, et la sentit finalement jouir contre lui. Yocchi s’abandonna à son tour en elle, jouissant généreusement dans son corps, venant remplir son ventre.

Respirant lourdement, l’homme maintint ensuite la femme contre son corps, une main sur ses cheveux trempés, l’autre sur ses fesses, et la maintenait contre lui. Il était en sueur, elle aussi, et, rapidement, elle lui demanda de reprendre, ce qui le fit sourire.

« En-Encore, h-hein ? Très bien… Mais… Je dois admettre que tu es encore plus salope que ce que je pensais… »

Yocchi la relâcha alors en la posant sur son bureau, à côté de son clavier, et caressa ses joues, avant de l’embrasser.

« J’y ai pensé, tu sais… »

Il se retourna, et marcha vers un placard, puis en sortit une boîte comprenant des gélules roses.

« Ce sont des pilules très spéciales, qu’on ne trouve qu’à Seikusu. Toi, tu peux tenir pendant des heures, ma super-salope, mais moi, ma queue a ses limites… Pour le moment. »

Yocchi observa la pilule, qu’il tenait silencieusement entre ses doigts, puis l’avala alors. Un frisson vint à traverser son corps, et il serra ses poings. Sa queue, molle, se redressa alors, durcit, et grossit encore, devenant longue, bien grosse et bien tendue. Yocchi grogna encore, puis se rapprocha d’elle, le pas lourd.

« Mets-toi… Contre le rideau… Vite, sale chienne ! »

Le rideau recouvrait la fenêtre, et, dès que la jeune fille se rapprocha, l’homme fonça contre elle, et la prit en levrette, avant d’écarter d’une main le rideau, et de plaquer le visage de la femme contre la fenêtre, tout en lui bourrant sèchement le corps. Sora devrait sûrement reconnaître cette rue, car elle était l’une des grandes rues qui venaient depuis le lycée.

« Les… Tes camarades de classe vont bientôt revenir, rentrer chez elles pour travailler, hmmm… Et, pendant qu’elles feront leurs devoirs, discuteront entre elles, toi, ma grosse salope, tu te feras baiser, encore et encore… Comme la sale pute que tu es ! »

Yocchi la fessa alors, fortement, et continua à la baiser, furieusement, soulevant et abaissant son corps.

« Et ce n’est qu’un début, hmmm… !! »

Oh oui, Sora ne retrouverait plus jamais son ancienne vie. C’était, somme toute, aussi simple que ça !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Humain(e)
-

Messages: 735

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #41 le: Décembre 14, 2017, 02:10:24 »

Une pute, une salope, un sac à foutre, voilà ce que Sora était progressivement en train de devenir...et elle aimait ça. La jeune femme ne pouvait guère se mentir à elle même, Yocchi n'avait utilisé aucune drogue, aucun aphrodisiaque pour la mettre dans un tel état, c'était son propre corps qui réclamait de se faire baiser, encore et encore. Sora peinait encore un peu à réaliser à quel point elle était en train de tomber bas, notamment car le fait d'enchaîner ainsi els orgasmes, de baigner dans une ambiance de stupre, semblait comme l'anestésier. Sa tenue en latex lui tenait chaud, ainsi que le fait de baiser depuis maintenant un bon moment, elle était en sueur, son odeur corporelle se mêlant à celle que Yocchi qui ne s'était pas lavé depuis plusieurs jours, et à celle de renfermé de l'appartement...et elle aimait ça, se sentir "sale", traitée comme une chienne...non pire qu'une chienne, car elle en réclamait encore.
Yocchi ne manqua pas de noter encore une fois qu'il ne s'était pas attendu à ce que Sora soit une telle salope, puis il la déposa sur son bureau, avant d'aller chercher...des espèces de pillules. Sora rougit comme une tomate en comprenant ce dont il s'agissait, c'était des stimulants qui étaient très en vogue à Seikusu, car ils étaient réputés pour transformer même un piètre amant en une vraie bête de sexe.

*Seigneur si...si il prends ça...*

Et il l'avala effectivement d'un coup. Sora était alors aux premières loges pour constater que l'efficacité de ces pillules n'était pas une légende. Le sexe de Yocchi avait dégonflé après avoir joui une nouvelle fois, mais retrouva sa dureté en l'espace de quelques secondes après l'ingestion de cette pillule, et Sora eut même l'impression que sa verge était...plus grosse qu'avant. Il s'approcha d'elle d'un pas lourd, comme si son sexe pesait une tonne, et lui ordonna de se tourner face au rideau de la fenêtre proche. Yocchi avait l'air...d'un animal sous les effets de cette pillule, et Sora lui obéit, sentant qu'autrement...il la forcerait à obéir. Non pas que eurs ébats aient été doux jusque là, mais elle avait la sensation que Yocchi allait se montrer encore plus...bestial...ce qui étrangement semblait l'exciter d'avantage.

Elle se tourna donc, et à peine après, Yocchi fonça contre elle, en écartant la rideau. Il la plaqua visage contre la fenêtre, tout en revenant s'enfoncer dans son con humide, la fourrant fièvreusement en la prenant en levrette.

Hnnnn-Hnnnnyaaaaa !!!!

Yocchi la prit sans ménagement, la bourrant contre la fenêtre, son visage et ses seins plaqués contre le verre froid, son corps remuant à une vitesse frénétique au rythme des coups de rein de Yocchi. Le gros ventre de l'Otaku tapait contre ses fesses, et tandis qu'il s'enfonçait entièrement dans sa chatte à chaque fois, ces va et viens provoquaient d'intenses bruits spongieux, signe d'à quel point Sora était en train de mouiller. Elle couinait, gémissait, tout en regardant dans la rue des lycéens et lycéennes marcher, dont certains qu'elle connaissait...si ils la voyaient...

HAAAAAAA !!! HAAAAAAAAN !!!!

Mais elle semblait ne plus en avoir rien à foutre...peu lui importait ses études, ses amis...Sora était pour ainsi dire, à ce stade, brisée tant ses convictions, et ce qu'elle croyait être, se retrouvait trainé dans la boue...et surtout par le fait qu'elle jouissait, encore et encore, à se faire traiter ainsi, comme un objet, comme un sex toy.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7045

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #42 le: Décembre 14, 2017, 11:09:59 »

Yocchi était clairement dans un état second. Il ne pensait plus qu’à Sora, sa belle Sora, Sora et son corps parfait, Sora et son appétit de nymphomane en manque. Il n’aurait jamais cru ça d’elle. Enfin... Pour être honnête, Yocchi avait soupçonné que Sora soit plus perverse que l’image de gentille étudiante qu’elle se donne, mais, à ce point... Non, vraiment, à ce niveau, la femme dépassait toutes ses espérances ! Et sa perversion impactait aussi sur lui. Yocchi avait été jusqu’à se doper, et, effectivement, la pilule, en produisant ses effets, gonfla aussi la taille de sa verge. On pout voir plusieurs veines ressortir, tandis que son chibre se redressait et se durcissait sur place, le faisant gronder, le mettant dans un état rarement atteint. Lui, qui aimait tant se contrôler, et rester maître de ses émotions, était en ce moment totalement dépassé par ses propres pulsions.

Il s’était enfoncé avec elle rapidement, avec rage et frénésie, et remuait son gros corps contre le sien, écrasant Sora contre la vitre, la faisant hurler, le souffle précipité de la femme répandant de la buée sur le carreau. Il l’avait initialement pris en levrette, mais avait rapidement changé de position. Sa main moite agrippa les cheveux de la femme, et il tira dessus, la soulevant douloureusement, avant de s’avancer encore, sa queue lui faisant l’effet d’une lance qui embrochait la jeune femme.

« Hmmmm... !! »

Yocchi l’écrasa contre la grande vitre, à tel point que, pendant quelques instants, les pieds de la jeune femme ne touchèrent même plus le sol. Dans son dos, il la serrait contre la vitre, l’étouffant à presque, avant de se retirer, et de s’enfoncer encore, la faisant hurler, des hurlements délicieux. Sa grosse main se posa sur l’un des seins de Sora, pinçant cette dernière, tirant sur le téton, et, avec l’autre, il attrapa la cuisse de Sora, griffant sa peau, tout en grognant contre son oreille, poussant des grognements le faisant ressembler à un porc affamé, suant et bavant sur elle et sur son épaule.

Finalement, Yocchi se pencha, et mordilla son épaule, plantant dans sa chair ses dents.

« Hnnnn... Sa-Salope... Salope, putain, hmmmm... !! »

Comme toujours, Yocchi adoptait envers sa petite protégée un langage très fleuri.

« Des heures que je te baise, putain... Des heures, et tu en redemandes toujours ! Tu n’es... Hnnn... Tu n’es qu’une GROSSE PUTE EN MANQUE DE BITES, SOOOOORAAAAA !! »

Il continuait à la prendre, et relâcha sa cuisse, venant soudain poser sa main sur sa gorge, serrant légèrement cette dernière, la forçant ainsi à voir devant elle. Le long de la rue, Yocchi avait en effet aperçu un groupe de lycéennes qui marchaient ensemble. Trois filles qui portaient leurs belles jupes, et s’arrêtèrent brusquement, rigolant ensemble.

« Regarde-les, hnnnn... Elles retournent tranquillement chez elles, mènent leur petite vie normale, de fille sympathique... Elles vont se marier, elles auront des diplômes, des enfants, hmmm... Hmmmm... Mais toi, haaaa... Toi, tu seras à jamais ma salope, une pute nympho’ que je vais baiser à longueur de journée, et qui fera la tournée de toutes les caves de la ville ! »

Yocchi ricana alors. Plus il se montrait méchant et odieux, et plus ça le faisait bander ! Il réalisa alors qu’il avait de nouveau bavé sur son épaule, et se racla bruyamment la gorge, en continuant à lui donner de solides coups de pilon. La mouille et la sueur de Sora s’étalaient progressivement sur la vitre, tandis que le gros ventre de Yocchi continuait à s’aplatir contre elle.

« Gnnnn... Hmmmmmmmm... !! »

L’insulter, c’était bien, mais il voulait aussi se concentrer sur le fait de la baiser, et recommença d’ailleurs à la mordre, voulant encore l’entendre hurler. Il adorait voir les petites mains de Sora se crisper contre la vitre, son corps se dandiner sur place.

« Ça t’excite, hein ? De t’imaginer qu’elles puissent te voir, hmmm... ? Qu’elles voient combien tu es heureuse ainsi, d’être ma belle pute... Putain, que t’es bonne, sale chienne ! »

Et sa queue était profondément plantée en elle, véritable pilon qui la labourait sans cesse...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Humain(e)
-

Messages: 735

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #43 le: Mars 23, 2018, 01:16:18 »

Il n'y avait désormais plus de retour possible pour Sora, Yocchi l'avait définitivement brisée en la mettant face à ce qu'elle avait toujours refoulée au plus profond d'elle même, à savoir qu'elle était une pure nymphomane. Éduquée dans un cadre familial très strict, et n'ayant jamais eu de petit ami, Sora n'avait jamais vraiment pu se rendre compte qu'en réalité tout ça n'avait fait qu'accentuer ce déraillement psychologique, qui en était finalement arrivé à un stade très avancé, et qui se manifestait désormais pleinement. Peu lui importait donc que Yocchi soit gros, moche, et puant, tout ce qui comptait pour Sora, c'était qu'il aie une bite et qu'il s'en serve pour la baiser.

Aaaaah...Aaaaaaaanyaaaaaaa !!!!!

Plaquée contre la baie vitrée, Sora ne pouvait guère que subir les lourds assauts de Yocchi, qui en était allé jusqu'à se doper pour continuer à satisfaire la pute insatiable qu'elle semblait être devenue. Son corps remuait contre le verre de la vitre, provoquant des crissements et des frottements très audibles, du fait de sa combinaison en latex. Et surtout, encore et encore, ces bruits spongieux qui s'échappaient de son intimité se faisant labourer par la grosse bite de Yocchi. Tout en la baisant, l'Otaku continuait de l'insulter, de la traiter de tous les noms, ce qui semblait exciter encore d'avantage la jeune femme. Comment une belle lycéenne aussi studieuse, sérieuse, et timide qu'elle pouvait tomber si bas ? Elle s'était tout simplement trouvée complètement submergée par ses propres pulsions qu'elle avait enfoui en elle jusque là, et qu'elle ne pouvait désormais plus contrôler. Yocchi la força alors à regarder au dehors, certaines de ses camarades qui discutaient dans la rue en face, légèrement en contrebas...et lui indiqua quel serait son futur, le tout en continuant à la prendre sauvagement.
A ces mots, et sous l'effet d'une excitation sans pareil, l'esprit de Sora s'emballa. Elle se vit nue, dans une cave miteuse et sinistre d'un immeuble, à genoux, entourée de dizaines d'hommes qui tendaient vers elle leurs queues dressées. Elle se vit insultée, prise en gang bang sans relâche, mâculée de sperme tout en se faisant uriner dessus, pendant des heures et des heures. Et cette pensé...cette pensée la conduisit à avoir un nouvel orgasme.

HAAAAAAAAAN !!!!!

Elle se cambra contre la vitre, se crispant, au même titre que les parois internes de sa chatte qui serrèrent délicieusement la queue de Yocchi.

Han Yocchi...O-Ouiiii !!!! Han oui j-je serais ta puuuuute, ta grosse pute...Haaaaaa....B-Baise moi encore pitié...en-encore...Haaaaaaa !!!!!
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7045

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #44 le: Mars 23, 2018, 02:37:54 »

Yocchi n’aurait jamais cru tomber sur une telle tempête. Il n’aurait jamais imaginé que Sora puisse être ainsi. Initialement, s’il était venu lui faire du chantage, il n’avait pas eu envie de trop s’impliquer avec elle, juste une séance de sexe crapuleuse. Après tout, ce qu’il faisait était illégal. Kidnapping, séquestration, sans parler des agressions sexuelles, du viol, des violences... Yocchi venait en une journée de devenir un redoutable délinquant. Toutefois, pouvait-on maintenant parler de viol ? Sora était entièrement consentante, mais, si jamais elle devait lui échapper, il était sûr qu’elle nierait avoir consenti, ou prétendrait avoir été droguée. Yocchi, qui réfléchissait toujours énormément, avait encore du mal à envisager la suite. Il ne pouvait pas relâcher Sora dans la nature, pas après tout ce qu’ils avaient fait. Et, s’il la conservait, ses parents finiraient nécessairement par se poser des questions. Yocchi aurait dû songer à une solution... Mais, en réalité, il ne pensait qu’au corps de Sora, qu’à ses couinements, qu’à la manière dont la jeune femme se tortillait sur place, et dont elle hurlait de plaisir. Il adorait l’entendre gémir, il adorait la prendre, la baiser, et la drogue qu’il venait de prendre n’allait clairement pas l’aider à mieux réfléchir.

« Gnnnn... !! »

Il renâcla bruyamment, tout en continuant à la prendre, ses grosses mains en sueur se serrant sur les cuisses de la femme. Il agrippa de nouveau ses cheveux, et tira son corps en arrière, avant de la plaquer violemment contre la vitre. Son gros membre lui faisait terriblement mal, et tout son corps était en sueur. Il voyait le latex danser devant lui, crissant sur place, la jeune femme hurlant son plaisir. Sans rien lâcher, Yocchi continuait ses bourrades, imperturbable, imaginant surtout tout ce qu’il allait lui faire subir... Et on pouvait dire qu’il y avait presque une transmission de pensées entre ce qu’il imaginait et ce que Sora visualisait. Il comptait la dégrader, la souiller, l’humilier, la baiser longuement...

La jeune fille hurla alors, et eut un orgasme. Sa queue était piégée dans le con de la femme, et, en sentant toute cette mouille affluer, Yocchi se serra dans le dos de Sora, l’écrasant contre la vitre. De la buée recouvrit cette dernière, ainsi que leur salive, ses mains potelées venant en profiter pour malmener les seins de la femme.

« Hmmmm... Sa... Sa... SALE CHIENNE, PUUUTAIINN !! »

Sa queue se relâcha alors, Yocchi ayant un nouvel orgasme. Sa grosse queue cracha d’épais filaments de foutre dans le corps de la femme, plusieurs litres qui vinrent remplir son ventre. Il la relâcha ensuite, et Sora s’effondra au sol, n’étant plus portée par l’homme. Entre ses cuisses, une épaisse flaque de sperme et de cyprine se formait sur le sol. La queue de Yocchi, bien sale, restait toutefois encore assez tendue, grâce à la drogue en lui. Il observa la femme, consciente qu’elle en voulait encore, mais, même avec la drogue, Yocchi respirait énormément. Son corps était rouge, et il suait abondamment. La chaleur, à l’intérieur de l’appartement, avait dû bien grimper de dix bons degrés.

Il agrippa alors la laisse de la femme, et tira sèchement dessus, la releva.

« Tu n’es plus une humaine, Sora, tu le comprends, ça ? Tu es une pute, maintenant, ma chienne, mon esclave. Un sac à foutres que je vais fourrer selon mon bon loisir ! Une salope qui n’a envie que de se faire sauter ! Oh ouais, crois-moi sale pute, je vais te baiser, et tout le quartier va te passer dessus ! Sora-La-Salope, c’est comme ça qu’on t’appellera ! »

Tenant sa laisse d’une main, il approcha sa queue de son visage de l’autre.

« Nettoie ma bite, salope. Et avale bien tout... »

Yocchi avait en effet envie de faire quelque chose de tout autant pervers en elle. Il avait envie d’uriner, et empoigna les cheveux de Sora, enfonçant ensuite sa queue dans sa bouche. Et, une fois ceci, ses deux mains se crispèrent sur la tête de Sora, et, dans un ultime grognement, il pissa copieusement en elle.

En fait, Yocchi pissa si bien que sa queue finit par sortir de la bouche de la femme, et il termina en lui pissant sur le visage. Une autre conséquence de la drogue sur son organisme, puisqu’il lui pissa dessus assez longuement, continuant à la salir, le liquide doré glissant sur son corps, l’humiliant, la marquant comme sa chienne.

« Haha ! Regarde-toi dans le miroir, salope ! Dis-moi ce que tu vois ! Est-ce que tu vois une jeune lycéenne studieuse soucieuse de bien travailler ? Ou une nympho’ en manque, sale, une vulgaire chienne infâme ? Dis-moi à quel point tu es une pute, sale salope ! »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre

Tags:
Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox