banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Nessun Dorma [Arashi]  (Lu 2067 fois)
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2631



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« le: Septembre 16, 2015, 10:19:39 »

Il devait y avoir une cela une semaine que le démon avait confié Arashi aux soins de Lilith. Il ne l’avait pas revue depuis, informé uniquement par les ragots de différents démons et vampires. Aujourd’hui, la concubine du puissant Lucifer ramènerait son enfant entre les griffes d’Helel. Ce dernier avait suffisamment attendu, et il savait que la Reine des Enfers aurait parfaitement formé Arashi.

En attendant l’arrivée de la vampiresse, le colosse s’était enfermé dans la salle de guerre, en compagnie de plusieurs de ses généraux. Il y discutait de divers projets, à l’importance variée, mais tous aussi ennuyeux les uns que les autres. Il savait que la Mère de la Nuit passerait dans le courant de la journée (si tant est que les étranges cycles infernaux puissent compter comme des jours), mais il n’avait pas plus de détails.

L’apprentissage était des plus rudes chez Lilith. Elle n’autorisait aucun de ses apprentis à quitter son Palais, tout le temps de leur formation. Elle ne prenait également qu’un seul disciple à la fois, et accordait autant d’attention et d’heures qu’elle le jugeait nécessaire. Arashi avait paru progresser étonnamment vite, car une semaine représentait bien peu dans ce genre d’apprentissage.

Helel lui-même ignorait ce que Lilith pouvait enseigner à ses enfants. Il n’avait jamais travaillé bien longtemps avec des vampires, ne leur accordant pas d’intérêt particulier. Arashi était simplement une de ses servantes les plus dévouées, et elle finirait par rejoindre les rangs de l’armée que dressait son maître. C’était pour cette raison qu’il l’avait fait passer d’un simple jouet sexuel à une vampiresse puissante.

Bien que l’aspect sexuel ne s’en trouve nullement affecté. Au contraire même, les rares rumeurs qui filaient hors du Palais de Lilith décrivaient les traditions locales. Orgies et festins de sangs composaient chaque journée, chaque heure même, si l’on en croyait les invraisemblables rumeurs. Et lorsque l’on avait connaissances des manières plutôt… Charnelles, dont pouvait faire preuve la Reine de la Lune, cela ne paraissait pas si fou.

La Mère des Vampires était également la Mère des Succubes, elle donc tirait un grand pouvoir des choses de la chair, et pas seulement de celle qui saigne.

« Maître Helel. » Appela une voix nasillarde et graveleuse tout à la fois. « Maître Helel, la vampiresse est parmi nous ! »

Un immonde gobelin ouvrit la porte de la salle. Il n’y avait personne à sa suite, mais le beau diable entendait aisément le bruit de pas féminins derrière Mog-Ul. Le petit monstre disgracieux, bossu et couvert de pustules, frotta ses mains en signe d’appréciation, jetant un coup d’œil derrière lui. Il savait que son Maître le ferait griller sur place s’il osait faire des avances à la Vampiresse, mais il avait bien le droit de se rincer un peu l’œil.

D’un hochement de tête, puis d’un geste de la main, le colosse enjoignit son immonde majordome à quitter la pièce. Helel n’attendait pas Arashi maintenant, mais elle pourrait supporter une réunion avec quelques brutes épaisses, ne serait-ce qu’un instant. Le Maître ordonna à ses généraux de se lever, lorsque les doigts féminins de la Vampiresse se furent posés  contre la porte.

Tous obéirent, plus par obligation que par réelle démonstration de politesse face à la nouvelle générale que compterait les rangs de leur armée. Il n’y avait pas beaucoup de femmes chez Helel, aussi le colosse obligeait-il ses hommes à se montrer aussi courtois que le leur permettaient leurs instincts de brutes. Mais face à la nouvelle apparence d’Arashi, même le Grand-Duc n’aurait su punir les sourires et œillades appuyées de ses généraux.

« Ta tutrice a l’air d’avoir fait un excellent travail. » Constata le démon.

La différence ne lui paraissait pas si flagrante à vue d’œil. La couleur de ses cheveux, les courbes de son corps, mais à part cela, c’était bien la même Arashi. A peine plus grande, pas plus musclée, toujours aussi plaisante à l’œil. C’était surtout dans son regard qu’Helel lisait un grand changement. Elle le soutenait, droit dans les yeux, là où elle se serait autrefois écrasée, elle avait l’air plus confiant que jamais.

« Voici Arashi, ma nouvelle générale. » Il y eut un murmure, personne n’avait entendu parler d’une nouvelle arrivée au poste d’officier. « Je lui apprendrai les rouages, un temps, puis elle sera chargée de ma section d’espionnage. »

Le Grand-Duc l’invita à s’asseoir à sa gauche, entre lui-même et une brute épaisse du nom de Kanzer, un géant de deux mètres et demi à l’apparence relativement humaine, le visage barbu et hirsute. La plupart des autres occupants de la salle étaient dans cette veine, ne représentant pas très justement l’armée d’Helel, car les effectifs étaient loin de se montrer au grand complet pour cette journée. La réunion aurait autrement attirée son lot de succubes et de monstres plus gracieux que la troupe de bêtes sauvages.

« Je vous conseille de faire preuve de retenue. » Dit le démon en croisant ses bras sur son torse. « Je ne sais si ma subordonnée ici présent tolère vos regards, mais je sais qu’elle n’aurait aucun mal à faire de vous des eunuques. » Le silence vint alors, tuant les chuchotements et les ricanements. « Mais je vais lui laisser le loisir de se présenter. »

Helel lança un regard vers sa protégée, l’air amusé.
Journalisée

Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 609


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Septembre 18, 2015, 06:08:04 »

L’entrainement avait été dure, Lililth impitoyable. Elle devait être parfaite, elle devait être l’exemple, elle devait réussir, elle devait être une parfaite nocturne. Pour sa mère Nocturne, pour son maître… Mais surtout pour elle. Elle n’était plus la petite Arashi, faible et inoffensive, elle n’était plus une proie, mais elle était le fauve, le bête, ce seras elle qui  chasseras et pas elle la chassée, enfin elle espère. Malgré tout ce changement dans le fond d’elle-même, elle restait la douce et gentille Arashi, calme et aimante des gens, mais en dehors elle avait changée et devenue plus forte mentalement, plus confiante en ses talents.

Lilith l’avait montrer la voie d’un vrai vampire, aider a améliorer ses nouveaux dons, aider a devenir plus forte, bien que souvent elle l’emportait dans ses histoires d’orgie avec les serviteurs, elle aimait moins cela, cela la gênait encore.  Elle n’aimait pas vraiment l’amusement à plusieurs, sa manque toujours qu’elleque chose. La vampire aujourd’hui était une nouvelle Arashi, plus forte, se tenant droite, étant fière de ce qu’elle était, ne prenant plus cela pour un fardeau, mais bien pour une bénédiction. Elle était plus forte en pouvoir, elle pouvait les contrôler, elle aimait cela, elle ne voulait pas revenir en arrière.

Aujourd’hui était la fin de son entrainement, combien de temps cela faisait-il? Un mois? Non non non, moins, 1 semaine, oui, c’étais cela. Une semaine qu’elle s’entrainait, perdait le cours du temps pour s’entrainer, avec certain plaisir… Oui. Mais aujourd’hui elle sortait de la changer, Arashi étais une Nocturne de haut rang, de haute qualité, ayant reçu l’enseignement de Lilith même. Ayant une longue robe de style oriental, teinter de rouge, elle marchait d’une démarche sure, le menton haut, le regard remplie de fierté et légèrement d’arrogance, elle montrait sa fierté.

Elle suivait un de ses gobelins, créatures dégoutante se trouvant aux enfer. Elle les trouvait tellement dégoutant, elle n’osait à peine le regarder.  Elle sourit en attendant celui-ci ouvrir une porte, appelant l’homme qu’elle cherchait, Helel, ou Stephen… Tant de nom pour une seule personne.  Doucement le gobelin se recula alors que ses doigts touchèrent la porte avec douceur, ouvrant cette porte avec aucune gêne alors que part avant elle n’aurait pas oser l’ouvrir. Mais cette fois ce fut une Arashi pleine de conviction qui entra, son regard parcourant chaque brutes, debout, voyant bien les sourires et leurs observations, mais elle restait neutre, son regard était poser sur la seul personne qui méritait son attention, Stephen, le regardant droit dans les yeux, provocation? Non.

« Ta tutrice a l’air d’avoir fait un excellent travail. »

Elle sourit légèrement, hochant simplement la tête alors que ses doigts glissèrent dans ses longs cheveux rouges qu’elle gardait moins long qu’au début, c’était plus pratique ainsi. Elle leva un sourcil un peu par surprise sous les mots qu’il prononça par la suite.

« Voici Arashi, ma nouvelle générale.  Je lui apprendrai les rouages, un temps, puis elle sera chargée de ma section d’espionnage. »

Ils ne semblaient pas le savoir, tout comme elle. Et bien, elle plissa ses yeux légèrement alors qu’il l’invita à prendre place à sa gauche. Ce qu’elle fit, prenant une pose lente et gracieuse, bien que gardant une droiture digne de son nouveau rang acquit. Elle passa doucement sa langue sur ses crocs, croisant légèrement ses bras, ce petit sourire au coin des lèvres, bien que sérieuse.  Son regard se tourna vers le géant à ses cotés, elle retourna encore son regard vers Connor, attendant.

« Je vous conseille de faire preuve de retenue. Je ne sais si ma subordonnée ici présent tolère vos regards, mais je sais qu’elle n’aurait aucun mal à faire de vous des eunuques. Mais je vais lui laisser le loisir de se présenter. »

Elle soupira sous l’air amusé de son maitre alors que lacement elle croisa ses jambes sur sa chaise, on pouvait voir ses cuisses, biens que la robe cachait les coins si intéressant. Elle observa chaque personnes, son regard sérieux mais en même temps doux et sensuelle, acquis par sa récente transformation et aide de Lililth.

«  Et bien tout d’abord, Helel a tout à fait raison, je vous énuquerais si vous continuer de de m’observer comme si j’étais un morceau de viande. » Elle passa sa langue contre une croc. «  Disons que je me gênerais aucunement… »

Elle eut ce nouveau sourire au lèvre, provocation alors qu’elle croisa ses bras, bien sous sa poitrine, la mettant en valeur, voulant provoquer encore chacun des individus.  Elle lâcha un lent soupir alors qu’elle continua.

«  Donc je suis Arashi, nouvelle général, chargée de la section d’espionnage… J’ai bien des talents que je ne dévoilerais pas tout ici… Car vous n’en valez pas la peine. »

Elle se leva alors qu’elle disparue doucement, un petit rire glissant dans la piêce alors qu’elle était à présent derrière un des hommes.

«  Que dis-je, si vous êtes ici c’est que vous valez quelque chose, sans doute. »

Encore une provocation alors qu’elle glissa ses doigts rapidement sur le cou d’un des hommes, l’ayant coupé légèrement. Elle glissa son doigt dans sa bouche, goutant le sang du démon, elle disparut, revenant à sa place de départ, les bras croisée.

«  Et bien je sens que cela seras super ce nouveau rang, espérons que vous saurez surveiller vos œillade. »

Elle leva son regard vers Connor, ce genre de regard qui veut dire : Je déteste prendre la parole en face de trop de gens et que tu devrais le savoir. Cela n’avait pas changée chez elle, mais elle avait acquis cette grand confiance.
Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2631



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #2 le: Septembre 20, 2015, 12:54:47 »

Il y avait, chez Arashi, quelque chose d’autrement plus sensuel. Helel connaissait bien Lilith, et ne doutait pas que cette dernière ait un rapport avec les manières de la jeune vampiresse. Non pas que la servante du beau diable ait un jour manqué de charme, mais elle n’était habituellement pas de celles qui en jouent sans vergogne.

Helel n’était pas ravi, mais il n’était pas déçu pour autant. Ce qui lui importait le plus, c’était de voir à quel point sa nouvelle générale avait progressé. Jusqu’où s’étendaient les pouvoirs qu’elle avait acquis. La curiosité pouvait aisément se lire dans le regard du Maître, ainsi qu’une pointe d’attrait pour le déhanché sensuel de la vampiresse aux cheveux rouges.

Le monstre comprenait évidemment les regards et murmures de ses hommes, mais il essayait de taire le bruit qui montait faiblement, calmant les ardeurs des mâles en rut. Parmi les femmes que comptaient l’armée d’Helel, il y en avait peu que les hommes n’avaient pas troussé. Il fallait dire que la plupart des démons, quel que soit leur sexe, trouvaient un grand plaisir à la décadence d’orgies violentes.

En tant que Grand-Duc, et en tant Maître de cette troupe de dégénérés, Helel était bien sûr l’un des plus lubriques de toute la faction. Il prenait un malin plaisir à punir les femmes sous son commandement, à punir celles qui lui manquaient de respect ou manquaient de respect à ses hommes. Parfois il se les réservait pour une nuit de correction intense, parfois il les jetait en pâtures à ces colosses assoiffés.

Dans tous les cas, il n’avait pas imaginé devoir envisager la moindre de de ces punitions pour la séduisante vampiresse. Mais elle prenait ses marques bien plus vite que n’aurait pu le tolérer le beau diable, et son comportement ne lui attirerait pas les faveurs des autres généraux. Helel n’hésitait pas à punir ses hommes d’une façon aussi brutale que ferme, Arashi ne ferait nullement exception.

« Ils sont au même rang que toi. » Grogna le Maître, dont l’air amusé avait été remplacé par une grimace renfrognée. « Je te conseille d’apprendre à respecter ces hommes, ils seront tes collègues. » Expliqua-t-il, croisant ses bras imposants sur son torse massif.

Arashi était revenue avec de la confiance à revendre, mais sûrement un peu trop. Elle avait beau partager les draps d’Helel, elle n’avait pas le droit de manquer de respect à ses frères d’armes pour autant. Et malheureusement pour elle, le colosse n’avait nullement l’intention de laisser passer les affronts qu’elle avait fait subir à ses généraux.

La vampiresse avait intérêt à bénir son statut de femme, car au lieu de cent brutaux coups de fouet, elle recevrait une punition que nombre de filles de Lilith aurait vu comme un cadeau festif : une correction en règles. Helel se leva d’un bond, attrapant la nuque de sa petite esclave et lui pliant l’avant-bras gauche dans le dos, dans un geste ferme, mais sans violence.

« Mes amis, je vous propose de lui accorder, tous ensemble, la punition que méritent les petites chiennes trop confiantes. » Gronda le fauve, posant sa lourde main sur le petit cul d’Arashi. « Désolé ma belle, je le fais pour toi. » Affirma-t-il, un sourire au coin des lèvres.

L’admirable et altruiste seigneur des Enfers s’attarda longuement sur l’indécent galbe de ces fesses, qu’une jupe peinait à dissimuler. Tous les hommes du colosse se trouvaient au bord de leur siège, attendant avec impatience l’ordre inévitable : celui de corriger violemment la petite vampiresse, en s’emparant de son corps comme une armée de brutes.

Cette punition n’avait rien d’exceptionnel, venant d’Helel. A vrai dire, les mâles connaissaient habituellement des châtiments bien moins enviables que d’intenses orgies. Et lorsque le beau diable claqua des doigts, Kanzer, qui était le plus proche, posa une de ses lourdes paumes sur la cambrure prononcée d’Arashi, caressant longuement son dos avant de refermer ses énormes doigts sur le cul de la petite salope.

« Un vrai cul de trainée. » Constata le géant à la musculature ciselée. « Puis-je ? »

Helel sourit et invita cordialement son général à aventurer ses dextres plus bas, jusque sur l’intimité de la jeune femme, qui ne s’était vêtue que d’un sous-vêtement vulgaire et érotique, et dont les habits ne cachaient nullement  formes et couleurs. Le petit minou tout chaud de la vampiresse n’émit aucune résistance, dessinant ses divins reliefs contre les doigts de la petite pute.

« C’est sa punition. »
Assura le Grand-Duc, tandis que ses ongles grattaient l’intérieur des jolies cuisses. Il se pencha à l’oreille d’Arashi, ronronnant et satisfait. « Je vais t’apprendre le respect, mon adorable petit sac à foutre. »
Journalisée

Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 609


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Septembre 21, 2015, 09:48:29 »

La vampire le savait qu’il aimerait pas sa manière d’agir, différente d’avant, mais elle voulait montrer ce côté plus sure d’elle, montrer à Connor comme elle avait changée en 1 semaine. Elle savait bien qu’il allait la punir, elle s’imaginait se faire punir par lui de la plus délicieuse des façons qui soit. Une manière privée de se faire corriger, entre lui et elle. Elle frissonnait déjà de cette envie de cette punition. Évidemment elle se faisait des idées, ce qu’elle ne savait pas encore ce qui allait arriver. Elle regardait tout le monde, les observant calmement, puis lentement elle regarda Connor avec ce petit regard qui voulait dire qu’elle avait rien fait de mal. Il semblait être amusé, c’était un bon début? Elle blêmit légèrement quand il parla et perdu se sourire amuser.

« Ils sont au même rang que toi. Je te conseille d’apprendre à respecter ces hommes, ils seront tes collègues. »

La vampire se mit la lèvre, aussi dire un petit désoler bien que peut audible à ce moment-là dû a la gêne de la vampire et qu’elle se sentit fortement mal. Elle avait juste voulue s’amuser un peu, taquiner gentiment ceux-ci. Elle aurait bien prit une forme plus inoffensive à ce moment-là pour aller se cacher. Elle regarda  Connor, osant rien dire, l’air tout triste. Elle sursauta quand il se leva, elle s’attendait à un coup, fermant les yeux d’un coup, mais il se saisit d’elle. Une main contre sa nuque, son bras maintenant dans le dos. Elle trembla doucement, bien qu’il y allait pas fort, mais elle aimait pas cela, elle le regarda du coin des yeux, ne comprenant pas, que voulait-il faire? La crainte dans son regard ce fit.

« Mes amis, je vous propose de lui accorder, tous ensemble, la punition que méritent les petites chiennes trop confiantes. Désolé ma belle, je le fais pour toi. »

Elle blêmit à ses mots, sentant sa main contre ses fesses, elle serra légèrement les crocs. Elle ne voulait pas, son regard se fit sur chaque homme. Elle n’avait jamais vraiment apprécier cela quand Lililth l’emportait à ses orgies. Elle aurait voulue au moins choisir ses partenaires… Pas avoir de ses brutes qui la touche. Elle avait la respiration un peu plus vite sous le stress qui naissait en elle, la crainte dans les yeux. Elle regardait chaque homme qui attendait patiemment l’ordre de Connor. Elle craignait la suite, son petit cœur battant fortement. Elle ne semblait même pas se rendre contre de ce que Connor faisait, juste le sursaut du claquement de doigt la fit réagir.

Kanzer fut le premier à réagir, une de ses mains sur son corps à présent, la vampire se mordit la lèvre, elle ne savait pas comment réagir, elle n’approuvait pas cela, elle ne voulait pas. Elle n’avait pas envie de ça!  Sa main caressant son dos, provoquant de léger frison a chaque passage, puis fini sur une de ses fesses qu’il serra entre ses doigts. Elle frémit légèrement, fermant les yeux.

« Un vrai cul de trainée. Puis-je ? »

Elle regarda Connor qui souriait, lui permettant alors. Elle gronda légèrement alors qu’elle sentit le général s’aventurer à cette endroit si privée, légèrement mouiller. Elle frisonna et ferma les yeux un moment, Elle sentit Connor se pencher, murmurer dans le creux de son oreille alors qu’il caressait  l’intérieur de ses cuisses.

« C’est sa punition. Je vais t’apprendre le respect, mon adorable petit sac à foutre. »

Elle trembla un peu plus et puis un sourire se dessina sur ses lèvres, regardant Connor avec se soupçon de crainte qui rapidement changea pour ce modifier avec un air un peu plus confiant, son corps frissonnant doucement alors qu’elle ouvrit doucement la bouche pour aller dans un murmure pour que seul le démon puisse l’entendre.

«  Mon cher Helel… Maître? Je pensais que j’étais seulement votre sac à foutre à vous… Ne devrais-je pas me faire punir que par vous…? J’avais si hâte de vous revoir… »

Elle fit les yeux doux, brillant légèrement, ce voulant séductrice, son corps changeant très légèrement, juste pour que son petit minois paraisse encore plus adorable, ses yeux plus séducteur et séduisant. Sa pupille était fine, bougeant le bassin doucement pour montrer un peu plus ses fesses. Les ouvertures de la robes glissant pour dévoiler encore plus ses fesses à nu fasse à Connor, une invitation à encore plus y toucher.   

«  Maître Connor »

Elle murmurait toujours, le fixant avec séduction. Elle voulait réduire sa peine ou mieux encore que seul lui s’occupe d’elle.
Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2631



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #4 le: Septembre 26, 2015, 02:26:35 »

« Hmf. » Pouffa le colosse. « Très bien, Arashi, tu t’en sors pour cette fois. »

Poussant un soupir résigné, Helel claqua des doigts. Nul doute que tout son petit groupe lui en voudrait pour quelques temps, mais le colosse ne savait résister au regard charmeur de sa générale. Cependant, son propre regard avait durci, car s’il devait corriger la vampiresse tout seul, il ne lui ferait certainement pas la moindre concession.

En un éclair, dans une explosion silencieuse de fumée grise, la pièce disparut, remplacée par la chambre du seigneur. Le buste d’Arashi était plaqué contre un bureau aux rebords confortablement molletonnés de cuir rembourré, un maintien nettement plus confortable que la grande table de la salle de guerre. Mais le châtiment s’annonçait autrement plus sévère.

C’était, en tous cas, ce que promettaient la lourde paume d’Helel, appuyée contre le petit cul de sa chienne préférée, ses doigts glissant doucement contre l’arrière de ses jolies cuisses. De sa main libre, avec laquelle il venait d’user du sortilège de téléportation, le fauve caressa le dos qui s’offrait à lui. Il ne pouvait dissimuler un certain plaisir à redécouvrir le corps de la petite pute.

Sa lourde main quitta les fesses d’Arashi, pour y revenir avec force, la paume s’écrasant violemment contre le sommet des cuisses, juste sur la naissance des fesses. Le cul de la vampiresse en trembla tout entier, faisant vibrer son intimité un court instant. Mais Helel n’appliquait aucune douce caresse, aucun agréable baiser pour chasser la douleur. Plutôt, il gifla le cul d’Arashi une nouvelle fois, un peu plus haut, y marquant une jolie trace rougeâtre.

« Alors, petite pute ? » Grogna le séduisant monstre. « Je vais te faire regretter ton choix, maintenant. » Il ronronnait presque, tant sa voix rauque grondait, grave et graveleuse. « A moins que tu espérais te faire baiser comme un petit jouet. »

Dans ce cas là, la jolie vampiresse passerait une des meilleures journées de sa vie. Elle savait à quel point le courroux de son Maître pouvait être violent, délicieusement brutal et sensuel. Il la traiterait comme une petite chienne, jusqu’à ce qu’elle en crie, jusqu’à ce qu’elle en tremble de plaisir. Après tout, un Maître se devait de connaître ses soumises, sur le bout des doigts. Cette pensée le faisait sourire, alors que la pulpe de sa dextre parcourait tendrement le galbe bombé de ce petit cul ravissant.

Prévisible, mais toujours aussi brutal, le colosse abattit sa grosse main sur les fesses d’Arashi, l’observant gigoter, l’air satisfait. Aussi musclé que soit ce gros cul de soumise, la vampiresse ne pouvait s’opposer à son gigantesque mâle, qui s’amusait à la maltraiter tendrement. Il plaquait parfois son bassin musculeux contre l’entrejambe d’Arashi, lui faisant ressentir son sexe dur et bien chaud.

Elle devait bien le savoir : où que se trouve son appétit, la jeune femme avait une sucette bien chaude qui n’attendait qu’un trou bien moite où se fourrer brutalement. Helel poussait de son chibre contre les fesses de sa soumise, contre l’œillet étroit et délicat de son cul de trainée. Il n’espérait pas s’y enfoncer, sachant l’entreprise bien compliquée. Mais plutôt, il se plaisait à faire languir Arashi tout en lui présentant la menace d’un énorme sexe non lubrifié au fond de ses entrailles.

« Je te préviens, hors de question que j’utilise ta mouille de sale petite pute, ou quoi que ce soit de ma part. Si tu ne veux pas que je te baise à sec, tu ferais mieux d’ouvrir bien grand la bouche. Compris ? » Le fauve ponctua sa phrase en tirant la crinière d’Arashi entre ses gros doigts. Il la délaissa au bout de quelques secondes, la queue toujours bien raide dans son pantalon. « A genoux, maintenant. »

Malgré ses propos plus qu’outrancier et agressifs, le beau diable ne faisait montre d’aucune violence, autre que celle de ses gros doigts brûlant qui s’abattirent à nouveau contre le cul indécent de la rouquine. Son autre main était affairée à masser son chibre au travers du pantalon qu’il portait, impatient que l’écrin des lèvres d’Arashi remplace le tissu de son boxer.

« Allez, goûte moi. » Ordonna le monstre en forçant le visage de sa soumise contre la bosse énorme et chaude de son entrejambe, les doigts entremêlés dans sa chevelure. « Ouvre bien grand et goûte moi. » Répéta-t-il en ronronnant d’aise.
Journalisée

Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 609


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Octobre 13, 2015, 05:33:00 »

« Hmf.  Très bien, Arashi, tu t’en sors pour cette fois. »

Un sourire naquit sur les lèvres de la vampire, victoire. Elle adorait les victoires si faciles, avec son maître en ce moment cela devait être la plus facile qu’elle avait réussie. Elle espérait seulement que l’on ne sera pas fâché contre elle, enfin si ils l’étaient, elle leurs fera savoir qu’il ne faut pas, d’une très délicieuse façon elle leur montrera, pour elle cela seras délicieux, peut-être pas pour eux, mais bon il faut pas la fâcher la petite coquine. Oh non, cela est à présent dangereux, ses crocs le prouvent bien.

Plaqué contre un bureau, le cuire collant sa peau chaude et douce, occasionnant un long frison a la vampire. Il fallait admettre que Connor avait un de ses goûts bien apprécié, mais cela revenait presque au cliché le cuir. La vampire regarda Stephen du coin des yeux, ayant un petit sourire au coin de ses fine lèvres, montrant un peu cet air de victoire, bien qu’elle savait qu’il allait bien montrer qu’il ne fallait pas qu’elle fasse cela. Elle eut un nouveau fin rire d’amusement.

Puis la main du démon vint donnée à la naissance de ses cuisses une violement gifle, sa teinte pâle devint rougeâtre alors que sa peau en avait tremblée. Elle lâcha un fin soupire alors qu’il gifla à nouveau ses fesses, laissant un autre soupire plaisant malgré la sensibilité de ses fesses à présent. La vampire regardait son maître avec cet air de défi, voulant presque dire de continuer, de faire mieux, qu’elle en voulait plus. Un nouveau soupire repassa ses lèvres. Murmurant un silencieux : Maître. Elle avait cette envie qui naissait dans cette violence, cela l’excitait au contraire, ce traitement était presque Sexy à ses yeux.

Sans douceur, sans caresse, sans rien, ce moment était que pour la punir, mais elle s’en amusait.

« Alors, petite pute ?  Je vais te faire regretter ton choix, maintenant.  A moins que tu espérais te faire baiser comme un petit jouet. »

Le sourire de la vampire devint plus grand, il l’avait bien deviner. Entre les doigts du démon elle voulait être son jouet, jouer avec passion, danser avec violence, une sensuelle brutalisassions de ce moment si excitant.  Elle n’en attendait pas moins du démon, elle savait qu’elle allait passer un moment inoubliable entre violence et perversité, un mix qui combiner ensemble formait un tout parfait, la parfaite victoire pour une vampire fautive.

Elle frémissait à chaque fois qu’il abattait sa main sur ses fesses, laissant se long soupire passer ses lèvres alors que ses fesses sursautaient à chaque coup. Ferme et en même temps confortable, moelleuse. Il lui faisait ressentir son membre chaud à travers son pantalon, des images vinrent la saisir, passant son visage pour montrer l’extase de ses idées. Elle se mordit légèrement la lèvre, regardant Connor un instant comme elle put, un léger mordillement de lèvre se faisant, quand pourra-t-elle enfin y goûter?

« Je te préviens, hors de question que j’utilise ta mouille de sale petite pute, ou quoi que ce soit de ma part. Si tu ne veux pas que je te baise à sec, tu ferais mieux d’ouvrir bien grand la bouche. Compris ?  A genoux, maintenant. »

Dès que sa tête fut relâcher de l’emprise du démon et qu’il abattait une dernière fois ses mains sur son cul, elle se laissa glisser au sol, a genou fasse a Connor, la langue légèrement  sortit un instant. Elle lâcha un faible soupir sous l’excitation qui grandissait, une mouille se formant peu à peu. Ses yeux fixait son membre avec envie, provoquant de terrible décharge dans tout le corps de la vampire, elle désirait tant l’avoir, le sucer comme une sucette.

« Allez, goûte moi. Ouvre bien grand et goûte moi. »

Elle sourit, ouvrant la bouche pour lécher le tissu du pantalon qui était offert a elle, elle lâcha un faible soupire, souriant alors qu’elle voulait le faire languir. Doucement la vampire leva ses mains, glissant contre son pantalon pour doucement lui faire glisser au sol, elle sourit un peu plus au caleçon et s’attaque à son membre par-dessus le tissu, décrivant de sa bouche, son membre. Délicatement, elle y posa de faible baisé, un coup de lèche de temps en temps contre le tissu. Elle levait son regard remplie de provocation vers celui du démon, murmurant doucement.

« Maître… »

Elle eut un léger rire alors qu’elle enleva son caleçon pour regarder la friandise donner a elle, contemplant sa grosseur, appréciant cela alors qu’elle ouvrit la bouche, sa langue parcourant cette fois son membre alors qu’elle vint englober son membre de ses lèvres, ses doigts partant au-dessus des fesses d’Helel pour qu’elle ait un bon appui. Elle suçotait son gland avec douceur et passion et doucement elle commença à faire de lent mouvement contre son membre, mais l’enfonçait loin en sa bouche, appuie contre sa gorge pour faire entrer que son gland, provoquant un délicieux serrement. Puis elle recommença le même scénario, doux, lent mais remplie de sensation dû au fait qu’elle s’appliquait tant.
Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2631



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #6 le: Octobre 20, 2015, 10:57:59 »

Arashi avait toujours eu un corps parfait, aux yeux de son Maître. Il les aimait fines mais voluptueuses, cambrées et indécentes, aux hanches larges et au cul rebondi. Pour ce côté-là de son fantasme, le démon avait été servi, plus qu’il ne le fallait. Mais à cette belle vampiresse, il avait souvent manqué la confiance et l’initiative. Il avait souvent manqué un regard de braise plein de désir.

Sans doute était-il normal, alors, que le beau diable peine à reconnaître celle qui avait longtemps été sous ses ordres. Elle n’était pas si différente physiquement à l’exception de courbes plus sulfureuses encore, et d’une crinière rougeâtre. Mais son regard avait changé du tout au tout, et il la sentait tout aussi confiante que lui-même l’était. Cette danse ne serait pas à sens unique, et Helel attendait d’ouvrir les festivités avec impatience.

Pour l’instant, il testait le petit cul d’Arashi, le harcelant de claques bruyantes qui rougissaient la jolie peau de ses fesses indécemment galbées. Ses gros doigts fouettaient la peau délicate, et sa paume s’abattait brutalement contre la chair, la faisant vibrer de douleur et de plaisir. Parfois, lorsqu’il y était allé un peu fort, l’ours fort bien léché se laissait aller à une tendre caresse.

Même avec ses hanches accueillantes, même avec la musculature athlétique de son corps, Arashi ne pouvait qu’être toisée par l’imposante silhouette de son Maître. Et il en profitait, la coinçant comme une bête sauvage aurait coincé sa proie. Ses mains énormes auraient presque pu faire le tour de sa taille de guêpe, en une seule prise brutale.

Et pourtant, le fauve avait laissé filer sa tendre soumise, souhaitant ressentir un instant la douceur de sa bouche plutôt que de fondre sur elle. Mais la menace du colosse ne s’en allait pas, même lorsque ses doigts avaient délaissé la chevelure d’Arashi. Il respirait lourdement, son torse musculeux se soulevant par légers à-coups. Il était brûlant, et son entrejambe n’était pas en reste.

« Ahhh… »
Soupira le tigre, lorsque la bouche pulpeuse de son amante rencontra la bosse massive de son pantalon. Il adorait cela, cette sensation d’une bouche près de son sexe, mais qui l’agaçait en ne s’en prenant qu’au tissu insensible. Cela le faisait frémir, mais le remplissait d’une frustration et d’un désir qu’une simple femme ne pouvait supporter. Il leur violait ensuite la gorge, défonçait leur petite bouche à grands coups de chibre, ronronnant et grognant comme un fauve. Cependant, et fort heureusement pour elle, Arashi n’était pas une simple femme.

Et, bien qu’il ne cesse de se voir provoquer, le Maître restait aussi délicat que possible. La petite bouche de sa vampiresse favorite, avait bien mérité un peu de tendresse, pour l’instant. Aussi se contentait-il de lui caresser la crinière, l’encourageant à continuer son œuvre. Dans un même mouvement, son bassin s’avançait, entamant un ballet sensuel contre le beau visage de la jeune femme. Il frémissait de son regard indécent, de l’entendre murmurer « Maître » avec sensualité et désir.

« Tais-toi et suce moi… » Ordonna le colosse dans ce qui passait plus pour une supplique qu’un ordre. Il parvint cependant à retenir toute l’extase qui parcouru son corps, lorsqu’enfin son chibre rencontra la bouche pulpeuse de la vampiresse. Sa prise s’était raffermie, comme une menace silencieuse, annonçant la violence avec laquelle il comptait baiser la gorge de son amante.  Mais, pour l’instant, il ne faisait que savourer la délicatesse d’Arashi, soupirant longuement le plaisir qui réchauffait son corps massif.

Il s’abandonna à la prise de la vampiresse sur ses fesses musclées, utilisant même cet appui pour commencer un léger va-et-vient. Son gland était à l’étroit, terriblement à l’étroit. Tellement même, que le démon peinait à bouger, devant se soumettre au rythme de son amante. Mais l’idée ne le dérangeait pas plus que cela. Bien qu’il doute de pouvoir tenir beaucoup plus longtemps.

« Tu es tellement belle avec ma queue entre les lèvres. »
Ronronna le fauve, dont les doigts passèrent sous la mâchoire de sa petite salope. « Regarde-moi bien pendant que je baise ta bouche. » Ordonna-t-il enfin, de sa voix de ténor. Son bassin recula longuement, ne laissant que son gros gland dans la bouche d’Arashi. Et, d’une seule traite, le colosse se renfonça, écrasant le petit nez de la vampiresse contre les poils ras de son pubis. Il gronda de plaisir, appuyant contre le crâne de la salope, et lui maintenant toujours la mâchoire.


« C’est tellement mieux comme ça, tu ne trouves pas ? »
Evidemment, elle ne pouvait pas répondre. Et si elle avait essayé, le Maître aurait tôt fait de répéter son geste, la privant de parole tandis qu’il lui violait la gorge avec une fureur charnelle. « Salive bien, petite salope, tu vas en avoir besoin. » A ces mots, le colosse s’extirpa brutalement d’entre les lèvres pulpeuses de sa proie, lui laissant un instant pour respirer. « Pas mal. » Constata-t-il, agrippant son sexe humide et dur comme la pierre.

« As-tu soif, Arashi ? » Demanda Helel, masturbant la longueur de sa queue contre la petite bouche d’Arashi, lui caressant les lèvres de son gland presque brûlant.
Journalisée

Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 609


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Avril 04, 2016, 01:53:15 »

« Tais-toi et suce moi… »

La main contre ses cheveux, plus fort elle était, la vampire en frémit doucement, relevant ceux-ci pour observer son maître avec tout ce plaisir qui s’annonçait si bon. Elle sourit légèrement, sa bouche contre son membre qu’elle prenait comme une délicate sucette, juteuse, délicieuse, légèrement sucrée pour elle. La vampire adorait combler son maître, s’en était plu rendu une tâche, mais un plaisir pour elle, car elle savourait ce moment, elle en profitait, elle avait plaisir à cela. Ses mouvements se faisait lent, entrant doucement dans sa bouche puis légèrement dans sa gorge, elle frissonnait encore  plus quand elle arrivait  à cette endroit, mais méchante qu’elle fut elle ressortait, regardant son maître avec cet aire de défi.

« Tu es tellement belle avec ma queue entre les lèvres. »

Elle rougit légèrement à cet instant, observant la main qui partit lentement à sa mâchoire, elle cligna des yeux, continuant sa tâche avec douceur et passion, s’y appliquant à merveille malgré les doigts du mâle contre sa mâchoire, elle voulait l’impressionner, le faire jouir, le rendre fière d’elle… Pour elle, Connor était tout, elle s’était allé vers le goût de la dominance, adorant servir de jouet pour le démon, une délicieuse délivrance, un délicieux plaisir qui profite de ton plaisir pour mieux t’enfermer.

« Regarde-moi bien pendant que je baise ta bouche. »

Un sourcil levé, son regard qui se leva pour regarder à cet instant le visage du maître, un simple haussement de sourcils pour chercher à comprendre ce qu’il voulait dire, chose qu’elle comprit rapidement.  Le gland encore dans sa bouche, sa langue qui tendrement ondulait contre ce bout d’organe, elle ronronnait de désir, son corps vibrait d’envie qui grandit encore et encore! Puis le maître déclencha les rythmes, enfonçant son membre au plus loin dans sa bouche, empêchant tout geste ou parole, son nez contre lui a chaque fois, elle tenta bien de bouger, mais aussitôt fait, aussitôt le membre était à nouveau logé dans sa bouche bien profonde.

« C’est tellement mieux comme ça, tu ne trouves pas ? »

Un sourire vint sur ses lèvres, elle ne pouvait répondre, c’était mieux ainsi que sa langue soit trop pendue. Son regard légèrement animal regardait pourtant a présent bien le maître, ronronnant presque au viol délicieux de sa bouche. Sa langue glissait contre son membre pour qu’il glisse avec aise en cet endroit si délicieux, bien qu’elle ait plus hâte à une certaine chose…

« Salive bien, petite salope, tu vas en avoir besoin. »

Elle fit une petite mine quand il retira son membre de sa bouche, regardant son maître d’un regard qui demandait si elle avait fait de quoi de mal, c’était bien la dernière chose qu’elle voulait… Elle le voulait heureux.

« Pas mal. »

Elle sourit a ses mots, observant le membre dans la main dure du maître, elle se mordit légèrement la lèvre. Qu’il était délicieux, comme une douce friandise qu’il fallait bien travailler de la langue. Mais ne vous inquiétez pas, la langue d’Arashi adore s’occuper de ce genre de friandise. Elle en veut toujours, la goûter, la lécher, la caresser, l’adorer, la louanger, la boire.

« As-tu soif, Arashi ? »

Elle ne parla pas sur l’instant, se glissant lentement contre Connor, se poitrine contre les jambes du maître, penchant sa tête vers l’arrière doucement pour regarder Connor de ses yeux remplie d’envie et de désire. Entre ses jambes une mouille coulait, inondant ses lèvres intimes de ce désir si fort. Elle frissonnait même d’envie, son corps véhiculait le plaisir de la luxure a son plus fort. Elle haletait même légèrement, l’envie de se toucher était fort, voulant calmer cet envie.

« Oui… maître… si soif… Laissez-moi vous boire… »

Elle ouvrit la bouche, sa langue glissant contre le membre chaud du maître, elle tremblait fortement d’envie, sa tête légèrement pencher vers l’arrière, son corps ondulant très légèrement, sa poitrine légèrement contre ses jambes, ses fesses mis à l’évidence, relever, doucement bombée, sa langue sortit, glissant contre son membre.

Mais c’était son regard qui parlait, montrant le luxueux désir qui passait son corps, voulant assouvir ce plaisir trop fort qui frappait son corps avec violence, voulant que son maître se relâche pour espérer passer à une autre étape qui assouvirais son propre désir.
Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2631



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #8 le: Avril 27, 2016, 04:47:11 »

D’un coup sec, le colosse fit cogner ses boules contre la mâchoire d’Arashi, s’immisçant dans l’écrin velouté de sa gorge, lui appuyant sur le crâne, la main ancrée dans sa chevelure. Il était ferme et impitoyable, trouvant son plaisir en traitant la gueule de son amante comme une simple chatte. Une simple chatte dans laquelle il comptait vider ses burnes, sans se soucier un seul instant de ce que ressentait la vampiresse.

Helel se noyait dans les yeux de la jeune femme, lui lançant de longs regards lascifs pendant qu’il appliquait son aine musculeuse contre les lèvres moelleuses d’Arashi. Elle était toute en douceur, pulpeuse et souple au toucher, et lui s’amusait à frapper de toutes les forces que lui offraient son bassin prodigieusement ciselé. La petite pute aimait sentir les muscles de son homme sous ses doigts ? Alors ce dernier s’assurerait de lui en donnait autant qu’elle en voulait.

Il contractait son aine, ses abdominaux, ses fesses, pour pousser à bloc ce corps taillé dans le marbre, et enfoncer sa queue si profondément dans la gorge d’Arashi, qu’il s’en étonnait qu’elle ne hoquète pas. Mais c’était tellement bon. La petite langue de sa soumise était un régal, et il palpitait en elle, contre elle, lui enfonçant le visage contre son bassin, même lorsqu’il reculait, l’empalant vulgairement sur sa queue.

Elle mouillait, il pouvait le sentir. Elle mouillait en se faisant baiser la gueule comme la dernière des putes. Et elle était si belle, lorsqu’elle gobait cette queue, s’étouffant presque dessus. Helel la trouvait magnifique, et ne pouvait s’empêcher de lui caresser tendrement le visage, entre deux coups de reins. Cette pute allait le faire jouir, le faire rugir son plaisir.

Rapidement, contenant l’orgasme qui promettait de le terrasser, le fier colosse s’extirpa d’entre les lèvres moelleuses qui lui avaient fait perdre la tête. Le dernier mouvement de recul le fit trembler légèrement, comme s’il avait manqué de jouir sur place, en sentant les lèvres pulpeuses d’Arashi retenir la corole de son gland, un petit moment.

« Ooooh, espèce de sale pute ! » Hurla le fauve alors que le foutre giclait abondamment de son chibre, tapissant le sublime minois de la vampiresse, emplissant sa bouche d’un nectar divin. La salope l’avait fait jouir plus tôt que de raison, en s’accrochant à son sexe du bout de sa langue, alors même qu’il l’avait extrait d’entre ses jolies lèvres.

C’était une véritable libération qui s’emparait du bassin d’Helel. Il donnait de violents coups de bassin, et finit par faire retourner son gland brulant entre les lèvres d’Arashi. La vile tentatrice n’eut que ce qu’elle méritait, en se faisant violer la gorge une nouvelle fois, en se faisant tapisser l’œsophage d’une crème onctueuse, qui lui promettait plus encore.

« C’est ça, mouille en bouffant ma queue ! » Ordonna le maître, sadique et bestial. « Mouille bien, parce que je vais te l’enfoncer entre les cuisses, maintenant… » Le beau diable s’exécuta aussitôt, relevant Arashi pour lui plaquer le buste contre la table, lui laissant à peine le temps de nettoyer son visage et de se régaler du nectar qui tapissait sa bouche.

Helel avait peut-être joui, mais son sexe en réclamait encore davantage, plus gonflé encore qu’avant l’orgasme, toujours aussi tendu, veineux et brulant. Le sexe d’Arashi réclamait avidement celui du Maître, qui décida que le petit cul de sa soumise attendrait. Il arracha son sous-vêtement, découvrant les lèvres intimes luisantes de désir, et y posa le fer puissant de sa lance.

« Pas de douceur. » Répéta le colosse, s’enfonçant alors violemment dans l’intimité d’Arashi. La douleur se mêlait au plaisir, devenant bien vite un torrent de sensations dans lesquelles Helel comptait noyer son amante, cognant de son bassin contre son gros cul galbé.

Il butait en elle, assez fort pour la faire trembler et s’accrocher à la table, qui se soulevait presque du sol sous les coups incessants du mâle. Mâle qui agissait comme un animal en rut, cherchant encore sa délivrance entre les cuisses de sa pute, la faisant vibrer et couiner à grands coups de queue, marquant ses fesses d’une brutalité rougeâtre.

« Putain, que tu es bonne… » Soupira Helel, alors que ses mains passaient du cul de la vampiresse jusqu’à sa taille, l’agrippant fermement pour la marteler avec plus de force. Elle était minuscule, comparée à lui, et le colosse jouait, taquin, entre la tendresse et la brutalité, exacerbée par le fait qu’il toisait aisément son amante.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox