banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4 5
  Imprimer  
Auteur Sujet: [FINI] Le Prix de la Liberté [Veronika McRaven]  (Lu 7663 fois)
Kori Anders
Créature
-

Messages: 57



Voir le profil
Fiche
« Répondre #30 le: Février 04, 2016, 10:03:39 »

Il était important de planifier la suite, et de discuter sur ce qu’il fallait faire. La Citadelle était une puissance cosmique, qui avait sous son contrôle de multiples systèmes solaires, quantité de planètes et de flottes militaires. Elle régnait d’une main de maître sur ces planètes, et ne se déstabiliserait pas si facilement. Il était toutefois exclu de négocier avec eux, ou de mettre fin à la révolte. La Citadelle avait asservi Koriand’r, en avait fait une esclave pendant des années. Une telle servitude avait forgé la femme, renforcé et accru sa fierté. Ils avaient fait des tests sur elle, en avaient fait un cobaye, exploitant ses gènes si particulières de Tamaranienne pour lui donner des pouvoirs, afin de pouvoir mieux l’exploiter. Maintenant, elle comptait bien se venger de cet adversaire.

Les discussions se poursuivaient donc quand la porte s’ouvrit soudain, et les regards se tournèrent... Puis le visage de Koriand’r s’illumina en voyant Veronika, et elle se redressa, sans tenir compte de la remarque gênée de la femme :

« Veronika ! Tu es réveillée ! »

Koriand’r alla la prendre dans ses bras, lui faisant un câlin en la soulevant. Elle la fit même tournoyer sur place, un grand sourire sur les lèvres, puis la reposa sur le sol, avant de dire à ses lieutenants qu’elle suspendait la réunion. D’aucuns pouvaient trouver ça immatures, mais les capitaine set les alliés de Starfire connaissaient ses sautes d’humeur, et, outre cela, il était vrai que Veronika avait contribué à la réussite de ce siège. Il était donc tout à fait normal, selon elle, que Koriand’r reste avec elle.

Starfire sortit donc, et marcha un peu.

« Alors, tu vas bien, Veronika ? On t’a bien réparé ? Ne sois pas trop surprise, tu es dans mon vaisseau, mais, si tu souhaites en partir, tu n’as qu’à demander ! Tu es une invitée, pas une prisonnière... »

Et cette distinction était importante à faire.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 166


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #31 le: Février 05, 2016, 01:32:36 »

Veronika le savait, elle dérangeait quelque chose d’important, mais contre toute attente la princesse lui sauta au cou sous le regard de toute la salle. Gênée encore plus qu’avant elle rosit un peu et rapidement la suivit sans trop poser de question un peu embêtée d’avoir stopper une réunion importante. Enfin visiblement pas trop importante, la femme après l’avoir lâchée la guidait dans le vaisseau. Entendant la question, elle répondit :

- Oui je vais mieux, c’est pas mal du tout.

Enfin la suite était normale, rien à signaler de grave, elle hocha simplement la tête et, regardant la dame, continua de marcher un peu avant de se stopper devant une des vitres donnant sur le vide.

- Je ne suis pas pressée, je n’ai pas grand nombre d’endroits où aller de toute façon.

Elle soupira, se retourna pour la regarder de face adosser au vide de l’espace derrière la vitre. Cet endroit était bien plus moderne à lui seul que toute sa planète d’origine, si cette dernière existait encore.

- Je te suis redevable pour corps, rien ne vous y obligeait... Du si bon boulot, ça a dû occasionner une tonne de frais en plus...
Journalisée

Kori Anders
Créature
-

Messages: 57



Voir le profil
Fiche
« Répondre #32 le: Février 08, 2016, 07:51:14 »

Le Starfire était un très beau vaisseau, grand, profilé, et très agréable. Quand Koriand’r ne voyageait pas dans les recoins de la galaxie pour sauver la veuve et l’orphelin, elle aimait s’y poser, et s’y reposer. Dans ce genre de situations, le croiseur était très agréable, et, partant de là, Starfire espérait bien qu’il plairait aussi à sa nouvelle amie. Veronika était un peu déboussolée par tout ce qui lui arrivait, ce que Koriand’r pouvait comprendre, mais, quand cette dernière lui indiqua leur être redevable, et, pire, laisser entendre qu’elle aurait une dette vis-à-vis de Starfire et de son équipage, la Princesse écarquilla les yeux, et secoua négativement la tête.

« Oh, mais non ! Rien ne te forçait à nous aider à libérer Karmin, et tu as été d’une aide indispensable ! Sans toi, en fait, je doute même que nous aurions réussi à prendre cette planète... Te réparer, te rafistoler, c’était gratuit. Je ne pourrais jamais te demander quoi que ce soit, voyons ! »

Cette simple idée lui était insupportable. Starfire pouvait être beaucoup de choses, mais, avant d’être belle, intrépide, aventureuse, elle était surtout une femme fière, très fière, ce qui avait pour conséquence qu’elle se refusait à abuser de quelqu’un d’autre. Elle se rapprocha donc de Veronika, et lui fit un grand sourire, en l’embrassant sur la joue.

« Et encore, te réparer est bien le minimum de ce que je peux faire. S’il y a quelqu’un qui doit remercier quelqu’un, c’est bien à moi que cela incombe. Tu t’es retrouvée dans une bataille qui en te concernait pas, que j’ai déclenché, et tu as su être à la hauteur. Pour ça, et sache-le bien, tu mérites toutes mes félicitations. »

Sur ce, Kori’ lui fit un câlin, serrant le corps de la femme contre le sien, puis lui fit un grand sourire, avant de rajouter :

« Sur ma planète, on honore les guerrières comme toi en proposant de leur faire l’amour... Mais peut-être que ce mode de célébration se heurte à tes perceptions culturelles ? »

Après tout, les gens avaient, en-dehors de Tamaran, des cultures bien étranges !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 166


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #33 le: Février 09, 2016, 04:52:07 »

Un beau et grand vaisseau, magnifique à explorer. En tout cas du point de vue de Vero qui voyageait ici pour la première fois, l’espace... Si grand et vaste, mais pour le moment sa concentration était happée par une jolie créature. La fille aux cheveux de feu l’observait, parlait encore en disant qu’elle ne lui devait rien, qu’au contraire c’est elle qui devait recevoir quelque chose. Autant dire que cela la surprenait, mais dans le fond elle comprenait. C’est juste qu’elle n’aimait pas tirer la couverture sur elle, après tout elle était de ces gens qui vivent dans l’ombre et font ce que personne ne veut faire. Elle apprit en plus que les réparations étaient offertes, vraiment pas de quoi se plaindre, la femme n’oserait lui demander quoi que ce soit disait-elle. Voilà qui était surprenant, elle aurait pourtant bien aimé rendre d’autre service. Mais mieux valait ne pas trop en discuter, vu la tête de la femme c’était obligatoire qu’elle soit récompensée. Il ne pouvait en être autrement. Chez elle on l’aurait engueulé pour ce genre de dégâts, sans compter les réparations, une fille peu rentable pour un employeur.

Enfin elle continua de l’écouter, alternant entre le visage de la dame l’espace au loin derrière elle. Encore félicitée elle rosit un peu, voilà une chose rare pour elle. Elle hocha simplement la tête pour le moment, avant de recevoir un calin. Encore rose elle n’avait pas pour habitude d’avoir tant de contact avec les gens, sauf quand elle baisait, mais... même ça c’était plutôt quelque chose de courant et pourtant elle n’en parlait pas. Mais bref, concentrée elle regarda la femme alors qu’elle souriait en disant quelque chose de surprenant. On remerciait les filles en les baisant ? Bon le mot était tout autre, mais pour elle ça sonnait ainsi, etquoi des hommes ? Ils avaient droit à une série de jolies filles juste pour eux ? Enfin à la question elle fit doucement non du regard. Ça ne heurtait rien dans sa culture, c’était certes étrange, mais il n’était pas rare de coucher avec un bon partenaire de mission. Bon là c’était une femme, mais ça pouvait marcher aussi, elle l’avait déjà fait dans le temps.

- Hmm, disons, juste, que c’est surprenant d’entendre cela, venant d’une femme. Puis ça sous-entend que toi aussi tu as dû déjà passer par là.

Elle rosit un peu, l’observa de bas en haut dans son uniforme et puis reprit :

- Tu veux le faire ici ? Moi ça ne me gène pas, mais toi, peut-être ?

Elle passa ses mains sur les hanches de la princesse, c’est vrai que pour Véronika, qui vivait dans un monde apocalyptique, faire l’amour en public n’avait rien de rare. Elle agitait déjà sa queue lascivement dans les airs, la regardant avec une petite envie au fond des yeux. C’est vrai que la princesse était jolie, tellement joli qu’elle en perde bien la tête. D’ailleurs elle approcha son visage de celui de la princesse, pour l’embrasser, quand soudain des bruits de pas se firent entendre dans le couloir. Mais la neko n’en fit rien, continuant sur sa lancée pour aller embrasser la princesse.
Journalisée

Kori Anders
Créature
-

Messages: 57



Voir le profil
Fiche
« Répondre #34 le: Février 10, 2016, 09:32:41 »

« Là d’où je viens, le sexe est considéré comme une interaction normale, un moyen de se montrer de l’affection entre deux personnes qui s’apprécient beaucoup, ce qui est le cas pour moi à ton égard. »

De fait, quand Koriand’r avait débarqué sur Terre, elle avait été très surprise d’apprendre que les rapports sexuels étaient très restreints, et qu’on ne pouvait pas embrasser n’importe qui. Elle, après tout, elle venait d’une culture où le premier contact avec une autre espèce passait par le baiser, afin de comprendre le dialecte utilisé par la personne en face. Forcément, quand on partait sur une telle base, le rapport sexuel s’ensuivait presque. Surprise, Veronika était néanmoins d’accord, même si elle ignorait si elles devaient le faire là, dans le couloir, ou dans une chambre. Et, là encore, ça n’avait pas grande importance pour Starfire, qui n’eut guère le temps de répondre, dans la mesure où la belle femme alla l’embrasser.

Leurs lèvres se serrèrent donc, dans une tendre étreinte, et la main de Koriand’r glissa sur la longue veste noire de la femme, et la fit glisser. La neko-cyborg se retrouva ainsi quasiment nue, n’ayant plus que sa culotte, ses longues bottes, et... Et bien, c’était à peu près tout. Un peu plus grande qu’elle, Starfire avait fermé les yeux, et prolongea volontiers ce baiser, en mordillant les lèvres de la femme, avant d’y fourrer sa langue.

« Hmmm... »

Que c’était bon ! Starfire adorait ça, et ses mains glissèrent rapidement le long des côtes de Veronika, pour se crisper sur ses fesses, sans absolument aucune considération pour les personnes susceptibles de les voir. La Princesse entreprit ainsi de soulever un peu Veronika, tout en continuant à la maintenir contre elle.

« Haaaa... »

Koriand’r lui fit un sourire ravi, révélant ses belles dents, éclatantes d’amour :

« Oh oui, j’aime te faire l’amour... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 166


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #35 le: Février 11, 2016, 01:06:13 »

Véronika avait aussi le sexe comme une chose normale chez elle, enfin, comme moyen de payement plutôt. Quant à le faire en public c’était plus dû à la force des choses qu’à une envie des gens, bien que parfois ça faisait naitre de belles orgies. Observant la rousse, elle hocha la tête doucement, si c’était d’accord de le faire devant tout le monde dans la coursive alors pourquoi pas ? Après tout ce n’était pas son vaisseau ni son personnel ! Aussi elle venait d’embrasser la princesse dans ce couloir, ne se souciant pas des regards ou des bruits à venir. Une main glissa sur sa veste noire, une caresse amoindrie par ce tissu épais, qui tomba rapidement sous les gestes de la dame. Finissant donc à moitié nue, elle regarda la femme sans rosit, que voulait-elle faire ensuite ? C’était plutôt ça, la question dans la tête de la neko à ce moment. Sa queue bougeait lascivement dans les airs, désormais son tatouage n’avait plus rien d’un secret caché sous sa veste. De toute façon une partie du personnel devait déjà le savoir. Le baiser fut alors prolongé par la princesse, qui en profitait visiblement pour lui présenter sa langue. La neko fit alors de même, sa langue plus râpeuse quelle des humains, mais ça ne gênerait certainement pas la femme en face d’elle.

Finalement la dame continua de parcourir son corps, c’était presque inhabituel pour elle que l’autre prenne la main. Sans doute qu’ici les gens étaient moins coincés qu’ailleurs. C’était tant mieux, elle se mit à caresser la princesse dans le dos, à travers sa tenue de service. Soulevée contre la dame elle la regarda à nouveau, le baiser était fini, un peu rose elle se demandait bien ce qu’elle voulait dire. Elles n’avaient pourtant pas encore commencé à le faire pour de vrai, mais ce n’était qu’un détail. Enfin la neko souriante passa alors sa queue sur les fesses de sa partenaire, les caressait au travers de son uniforme finalement assez fin pour une tenue officielle. Peut-être que par ici les gens avaient des fétiches différents.

- Tant que ça ? Mais on n’a pas encore commencé princesse !

Dit-elle en souriant, ses mains remontant alors vers la poitrine de la princesse, la sienne et celle de la princesse se touchaient déjà, mais la neko voulait tâter un peu le terrain. Aussi elle caressa doucement celle de la princesse se recula juste ce qu’il faut de l’étreinte.

- Vos seins ont l’air superbes, que diriez-vous de vous dénuder un peu également ?
Journalisée

Kori Anders
Créature
-

Messages: 57



Voir le profil
Fiche
« Répondre #36 le: Février 15, 2016, 08:26:42 »

Koriand’r l’avait déshabillé sans aucune difficulté, prouvant, sans aucun problème, que, chez elle, el sexe n’avait été, et ne serait jamais, un tabou. Il était, au contraire, quelque chose de normal, de naturel, d’agréable. Toutes douces, les lèvres de Veronika en étaient un très bon exemple, mais, si Starfire ne ressentait en soi aucune gêne pour faire l’amour dans une coursive, elle trouvait quand même qu’avoir un lit était plus agréable. Ainsi, après leur premier baiser, qui sonna comme un magnifique coup de semonce, et pendant que Veronika palpait ses seins, Starfire retira l’une de ses mains, en lui souriant tendrement, et la posa contre le mur, tâtonnant, jusqu’à appuyer sur un bouton, puis ouvrit une porte, qui coulissa sur le côté, et elle fila ensuite à l’intérieur.

« Désolée... Mais je crois qu’un lit sera mieux ! »

Elles arrivèrent ainsi dans une chambre, avec une baie vitrée donnant sur une mer d’étoiles. La porte se referma alors automatiquement, Starfire, sans retirer encore sa combinaison, mais en sentant la pointe de ses seins durcir, se mit à embrasser joyeusement la femme, serrant ses cheveux dans sa main. Oh, qu’elle aimait les baisers ! La neko cyborg allait visiblement vite le réaliser, Kori’ aimait tout ce qui tournait autour des lèvres. C’était quelque chose de propre à son espèce. Les lèvres des membres de Tamaran étaient particulières, chargées d’une texture particulière, ce qui expliquait pourquoi, en absorbant la salive d’autres espèces, elles pouvaient comprendre ce que ces dernières disaient. Et, outre cela, leurs lèvres étaient tout simplement des zones extrêmement érogènes.

Starfire prolongea donc le baiser, en serrant un peu fort Veronika contre elle... Mais pas de quoi, évidemment, lui faire du mal. Elle ne voulait pas la broyer, et, pendant qu’elle l’embrassait, le désir se manifesta par un léger rougeoiement de ses cheveux, la pointe se mettant à s’illuminer, sans que le contact ne soit douloureux.

« Hmmm... Désolée, tu voulais que je me déshabille, mais tes lèvres sont vraiment trop douces et trop tendres, Veronika... »

Koriand’r lui sourit, comme pour s’excuser, puis se redressa un peu, et se retourna alors, en posant ses mains contre le mur, et en écartant les jambes. On voyait, dans son dos, plusieurs sangles, ainsi qu’une fermeture Éclair qui descendait jusqu’à ses fesses.

« Aide-moi à la retirer, Veronika... Et... N’hésite pas à m’embrasser, je veux sentir tes lèvres sur mon corps, elles sont si bonnes... »

Sous sa combinaison, Starfire était intégralement nue.

N’était-ce pas là un spectacle visuellement magnifique ?
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 166


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #37 le: Février 15, 2016, 04:36:38 »

Elle était nue, toute nue maintenant, même sa petite culotte tombait sur le sol d’un geste de sa partenaire. Elle n’était pas vraiment gênée, mais rose tout de même. Veronika aimait bien cette poitrine réelle et voluptueuse, rien à faire la sienne n’était une bonne imitation, mais... Une imitation, quand même, ça ne valait pas celle de Kori ! Rose, elle vit le geste de la princesse et se demanda bien ce qu’elle préparait au juste. Elle sentit alors le mur s’ouvrir, visiblement une autre pièce était dernière, une chambre à l’entendre. La dame était-elle timide ? Véronika ne comprenait pas bien pourquoi vouloir un lit à présent, ce n’était pas son idée de faire l’amour dans le couloir ? Elel sourit doucement, haussa les épaules et se tourna alors vers la chambre. Elle observa la baie sur le vide stellaire puis la dame, elle portait encore sa combinaison, si sexy... Rose la femme-chat en avait oublié les ses habits, là voilà donc coincée toute nue dans une chambre avec la princesse. La princesse revint alors l’embrasser, pas le temps de lui dire pour les habits, ça l’embêtait tout de même un peu. Un long baiser prit la place du dialogue, de toute façon, venant d’une femme qui l’avait embrassé, pour apprendre sa langue ce n’était pas surprenant !

Elle la laissa donc faire, partageant le baiser tout en se faisant bien serrer contre la dame, heureusement que la poitrine amortissait tout cela ! Les cheveux brillants la dame se remit à parler brisant le baiser, elle l’écouta encore et rosit, c’était si mignon à entendre. Elle fixa la dame, puis la regarda se retourner, voyant les sangles et demanda si c’était vraiment une tenue ou alors une sorte de camisole. La dame avait ouvert les cuisses, une étrange invitation que voilà, presque de la soumission, la neko rosie encore un peu, l’écoutant alors.

- D’accord, je vais t’enlever tout cela...

Elle vira au rouge et avance alors vers elle en silence, ses pas étaient légers, sa queue fouettait l’air tranquillement alors qu’elle posa ses mains sur les épaules de l’autre femme. Prenant ses repères, elle compta les lanières qui tenaient la chose fermée, puis glissa une main le long de la fermeture éclair. Arrivant aux fesses, elle marqua un arrêt, puis sourit doucement et passa alors son autre bras sous la poitrine de la demoiselle.

- Hmm, je suis tentée de profiter de toi ainsi, regarde-toi... Les jambes écartées face au mur, chez moi c’est comme un appel...

Rouge elle se colla doucement à elle, sa poitrine contre le dos de la dame, sa queue alla lui caresser les cuisses, sa main en bas descendit encore un peu. Sentant la chaleur de son corps, elle guida ses doigts vers la partie la plus chaude, passant sous les fesses, avançant vers son sexe encore protéger par la combinaison. C’était tellement tentant de la voir ainsi bien ouverte à entendre qu’on la déshabille... Enfin elle retira ses doigts de là, non sans avoir fait quelques caresses du bout des doigts. Elle remonta sa main sur le même chemin, l’embrassa dans le cou alors que sa main s’attaquait à la première sangle. Rapidement cela se défit, elle passa alors lentement vers la suivante, alors que de ses dents elle tirait lentement la tirette vers le bas.

- Mhmm, tu sens si bon Kori hmm, tu sens aussi... l’excitation ?

Demanda-t-elle intriguée, elle avait toujours eut un excellent odora, mais cette odeur-là, bien que proche de son équivalent humain la perturbait un peu. Une troisième sangle tomba, elle arrivait maintenant sur la dernière toute en bas, la tirette bien ouverte laissait voir un dos nu tout à fait plaisant. Si bien que Véronika l’embrassa tout le long de la colonne vertébrale, léchant même par endroit avec sa langue râpeuse et chaude. Enfin elle termina de descendre avec sa main la tirette, collée contre la femme elle remonta ses mains et commença à ouvrir la combinaison pour la faire glisser hors de son corps.

- Hoo, alors comme ça chez vous on ne porte même pas dessous-vêtement sous les tenues officielles ?

Elle fit tomber la tenue au sol, mais ne laissa pas la princesse se retourner, au contraire elle la pressa tendrement contre le mur, sa queue caressait encore les cuisses. Véronika se colla contre la princesse et la caressait de son corps, humant son odeur, elle rosit un peu. Puis elle embrassa les épaules de cette dernière, finalement son cou aussi et avança ses mains vers la poitrine de de cette dernière. Elle caressa alors les seins et traça des cercles sur les auréoles.

- Hmm, magnifique, tu es sublime Kori...

Lentement elle se décolla et la fit alors se retourner face à elle cette fois. Rouge elle vint alors l’embrasser tendrement, un long baiser où elle chercha à manger entre ses lèvres celles de la grande dame.
Journalisée

Kori Anders
Créature
-

Messages: 57



Voir le profil
Fiche
« Répondre #38 le: Février 16, 2016, 08:02:39 »

Starfire venait d’une planète où les gens adoraient s’embrasser, et où tout était beau et voluptueux. Très naturellement, le sexe était donc, pour elle, quelque chose d’inné, de naturel, de bienvenu, et il n’y avait, en réalité, absolument aucune raison de se sentir gênée face à ça. Pour elle, coucher avec ses amis ne présentait aucun problème d’ordre moral. La religion n’avait pas développé le concept de péché originel à Tamaran, et, si la religion existait bien, elle était beaucoup plus libre qu’ailleurs. Les Tamaraniennes se considéraient avant tout comme des femmes libres, et la société était à grande dominance matriarcale. On faisait l’amour librement, sans pour autant que ce ne soit un signe décadence, ça faisait tout simplement partie de la culture locale. Koriand’r n’avait donc aucune raison de négliger Veronika, ou de ne pas lui faire l’amour, car Veronika était une chatte-cyborg très belle, très agréable, une héroïne doublée d’une justicière…

…Et qui se mit à lentement, très lentement, la déshabiller, émoustillant la belle Princesse, qui se mit à gémir et à soupirer de plaisir, serrant et pinçant ses lèvres, tout en sentant les multiples attouchements de la femme. Elle prenait tout son temps, sans aucun doute pour émoustiller davantage Starfire, qui se mit à gémir en sentant le corps de Veronika s’aplatir contre le sien, avec sa main qui se mit lentement à descendre, glissant entre ses cuisses, pour venir caresser ses zones intimes.

« Haaa… »

Se mordillant les lèvres, Kori’ se mit à gémir, soupirant de plaisir, ondulant lentement, de gauche à droite, son bassin. Oh oui, elle aimait beaucoup qu’on s’occupe de son corps ! Ce dernier était très tactile, ce qui expliquait pourquoi les Tamaraniennes adoraient les câlins et les baisers. En réalité, c’était fort simple à comprendre ; s’il devait exister une planète de la beauté, alors elle ne pouvait s’appeler que Tamaran. Koriand’r gémissait et soupirait sous les délicieux attouchements de la femme, qui finit par lui ôter sa combinaison, cette dernière glissant le long du corps nu de la femme, dans un crissement, glissant délicieusement sur sa peau.

Kori’, elle, ignorait qu’une odeur s’échappait de son corps sous le plaisir sexuel, mais… Et bien, pourquoi pas ? Elle trouvait ça plutôt amusant, en réalité, et elle laissait Veronika l’embrasser, avant de commenter sur le fait que, sous sa combinaison, elle soit nue.

« Je n’ai pas besoin de porter de sous-vêtements avec, la combinaison moule à la perfection mes formes… »

Veronika n’était cependant pas trop intéressée par ses explications, et elle finit par retourner Starfire. Toutes les deux nues, Kori’ se mordilla les lèvres, amusée de voir son amante rougir. Oui, elle avait un très beau morceau devant elle, une superbe femme à la peau orange, avec de longs cheveux flamboyants, et un regard magnifique, sans parler de sa silhouette de rêve. Une véritable mannequine, qui alla répondre avec envie au baiser de Veronika. La tenant ainsi contre elle, elle entreprit de la déplacer, et leurs corps heurtèrent le rebord du lit, puis elles se retrouvèrent finalement couchées dessus.

Rapidement, la bouche de Starfire se déplaça, allant de celle de Veronika à ses seins, qu’elle se mit à suçoter et à embrasser, avant de les pincer à son tour, comme son amante le lui avait fait, à hauteur des tétons. Elle tira ainsi sur ces derniers, les écartant, jouant goulûment avec eux.

« Hmmm… Toi aussi, tu es merveilleuse, Veronika… Je suis très heureuse de pouvoir te faire l’amour… »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 166


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #39 le: Février 17, 2016, 05:29:12 »

Embrasser Kori était un plaisir, la voir réagir au moindre baiser était vraiment amusant. Elle avait joué avec la princesse, l’avait mise à nue très lentement, avait embrassé tout son corps ou presque. Elle n’avait pas touché sa zone la plus intime, préférant sans doute garder cela pour la suite. La voir se pincer les lèvres et se retenir un peu tout en soupirant de plaisir fit sourire la femme chat. Coller contre elle continuait son jeu, la dame avait dit ne pas avoir besoin de sous-vêtement, sa raison restait étrange ceci dit. Car porter de dessous avait certainement un autre but que de simplement couvrir le corps chez les vivants. Mais ça lui était égal dommage qu’elle ne puisse pas lui en enlever ou les admirer c’était tout. Rosissant encore, elle l’avait retourné, s’amusa avec sa poitrine si généreuse qu’elle lui donnait mille envies. D’ailleurs son baiser trouva une réponse, tendis que Kori la poussa vers le lit. Touchant le bord, elle tomba assise sur ce dernier, mais se sentit encore poussée et termina couchée avec la dame au-dessus d’elle. Kori voulait prendre la main ? Elle sourit un peu, la regarda et l’écouta, espérant l’entendre dire qu’elle la voulait... Et ce n’en était pas loin, rose elle la sentit toucher encore sa poitrine et tirer sur ses tétons. Rouge elle gémit un peu, elle se faisait sucer les tétons tout doucement, et les baisers de la princesse étaient divins comme toujours.

Véronika laissa la princesse jouer un moment avec sa poitrine, tirer dessus, la tâter, lécher, tripoter... Véro l’observa encore un moment, la laissa faire et puis finalement remonta ses mains dans son dos pour la câliner. Posant un baiser sur ses lèvres, elle termina par l’embrasser une nouvelle fois. Enfin elle la retourna sur le lit, la mit sous elle joueuse et la regarda alors que leurs bassins étaient l’un contre l’autre. À peine plus petite que la princesse, elle se tenait à califourchon sur cette dernière, agitait la queue dans son dos et souriait un peu.

- Ohh, vu d’ici tu es ravissante, et ses cheveux...

Elle se pencha alors en avant pour attraper une mèche, ça brillait un peu non ? C’était tellement étrange, cette lumière, mais elle aimait bien cela. Aussi elle en profita pour retourner l’embrasser une fois encore, puisqu’elle aimait cela ! Enfin une idée lui vint alors, elle passa sa queue entre les cuisses de la dame pour lui montrer ce qu’elle pouvait faire. Puis elle demanda :

- Au fait, si vous me disiez un peu comment on fait l’amour chez vous.

Véro sourit un peu, se recula doucement sur les cuisses, puis les jambes et à genoux mit sa tête sur le pubis de la dame pour le caresser d’une main, sa langue glissant encore vers les cuisses. Souriante elle lapa les deux cuisses, puis se rapprocha du sexe et dit :

- Chez moi on donne aussi des baisers par ici...

Elle embrassa alors ses cuisses, pour la fie languir sans doute, puis délicatement posa un baiser sur chaque grande lèvre là en bas. Mais n’entra aucunement entre les deux, au contraire le baiser suivant monta à peine plus haut, vers un point plus sensible et y déposa un petit baiser.

- Hmm, votre odeur me donne envie... J’imagine que les humains ne sentent pas ces choses... Et les vôtres ?

Elle remonta doucement vers elle, serpentant sur elle tout doucement, caressant son corps avec le sien, sa poitrine termina sur cette de la princesse et elle l’embrassa en attendant ses réponses.
Journalisée

Kori Anders
Créature
-

Messages: 57



Voir le profil
Fiche
« Répondre #40 le: Février 27, 2016, 01:18:29 »

Nue, Koriand’r était effectivement d’une femme d’une incroyable beauté. Avec sa peau orange, et sa silhouette de rêve, elle était un sex symbol à elle seule. Une beauté dont elle avait conscience, car elle avait vu bien des races extraterrestres, et avait pu constater que la beauté n’était pas un élément commun au sein du Cosmos. Fort heureusement, Veronika était très belle, et aussi très perverse. Elle joua avec les cheveux de Kori’, faisant sourire cette dernière.

« Je peux faire briller la pointe de mes cheveux... Ou les faire flamboyer. Mais je ne vais pas le faire avec toi, c’est plus un système de défense qu’autre chose ! »

Veronika n’avait cependant pas l’air trop intéressée par ses explications, puisqu’elle se rapprocha de ses cuisses. Koriand’r n’avait aucun poil pubien, offrant ainsi, pour Veronika, une intimité très proprement épilée, et visiblement très excitante, puisqu’elle se mit à l’embrasser, tout en bombardant la femme de questions. Papillonnant des yeux, Koriand’r réfléchissait à la nouvelle question de Veronika, sur les pratiques amoureuses.

« Euh... Comme on le fait maintenant... Enfin, je suppose... J’ignore comment les femmes-cyborgs font l’amour, en réalité, c’est ma première fois... »

Elle espérait qu’il n’y avait pas de rituels trop bizarres... Sur Tamaran, le sexe n’était franchement pas difficile à appréhender. Il s’agissait juste de se faire plaisir entre deux personnes qui s’appréciaient. Mais il y avait des cultures bien différentes... Fort heureusement, Veronika n’avait pas l’air très compliquée ici, et elle déversa plusieurs baisers sur les lèvres intimes de Koriand’r, faisant mouiller la Princesse, qui se mit à gémir et à soupirer.

Veronika lui parla ensuite d’une « odeur », tout en poursuivant ses baisers, faisant frissonner Koriand’r. Les Tamaraniennes étaient des femmes très particulières, mais, parmi toutes ces facultés, Starfire n’avait pas le pouvoir de « sentir » le sexe. Troublée, elle redressa donc sa tête, en regardant la femme en face d’elle.

« Que... Qu’est-ce que tu veux dire, Veronika ? Je... Haaa... Je ne ressens rien de particulier, moi... »

Comme pour s’en assurer, elle renifla alors l’air, puis cligna des yeux à plusieurs reprises, avant de regarder, de nouveau, la femme face à elle :

« Je... Je devrais ressentir quelque chose ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 166


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #41 le: Février 28, 2016, 12:47:44 »

Veronika appréciait la beauté naturelle de sa compagne, c’était vraiment agréable à regarder, mais pour le moment elle préférait finir de jouer avec le corps de cette dernière. Elle l’avait fait assez languir, des baisers sur les cuisses, les grandes lèvreset aussi son petit bouton. Tout semblait si beau chez cette femme, presque parfaite en tout point. Elle avait expliqué pour les cheveux, de la défense, original, en tout cas. Sans doute pouvait-elle bruler des gens avec des cheveux de ce genre, heureusement du coup que le reste de son corps restait résistant. Elle avait tout vu de son corps à présent, et remontait doucement en écoutant la dame parler cette fois de sa première fois, ce qui donna un sérieux doute au cyborg. Quel genre de femme guerrière vivait dans un monde où la récompense est le sexe, et en était à sa première fois ? Non, car à priori elle avait déjà dû avoir quelques victoires sous la main pour recevoir un tel vaisseau. Enfin, elle avait terminé ses baisés, et noté que la princesse était plutôt sensible en effet. Elle avait remonté son corps parlant de cette irrésistible odeur qui la rendait folle, comme prévu la princesse n’en avait pas conscience. Après tout elle n’avait sans doute pas l’odorat développé de la petite chatte, qui en plus se voyait améliorée par de la haute technologie.

- Ne te fatigue pas... Il te manque sans doute certaines choses qui sont naturelles chez moi.

Elle l’embrassa alors, profitant de sa distraction pour une fois. Un long baiser où elle promena ses mains sur les hanches de la demoiselle. Encore sur le lit les deux femmes nues étaient prêtes pour aller bien plus loin, mais la femme-chat n’était pas pressée du tout. De fait elle déposa encore des baisers sur le corps de la princesse, monta lentement sur elle à califourchon et l’observa alors que sa queue s’agitait dans les airs doucement.

- Hmm, j’ai envie de toi, maintenant, tout de suite... Je peux ?

Elle fronda alors vers la poitrine, l’embrassa en prenant les seins en mains pour les soulever un peu et embrasser les tétons, sucer les pointes et laisser sa salive brulante autour. Relevant à peine la tête, elle sourit doucement, et termina par avancer son bassin vers la poitrine de la dame, sa queue descendant alors sur son ventre, elle le caressa. Enfin elle lui annonça :

- Hmm, montre-moi tes talents ma belle...

Elle se redressa à peine, se plaça au-dessus de sa tête lui offrant son sexe proche de celui des humains en tout point. Rien de spécial ici à signaler. Un sexe en tout point normal, deux grandes lèvres, deux petites, une ouverture, tout semblait normal, sauf les jambes autour. Même ses hanches semblaient artificielles, quant à savoir si elle pouvait encore avoir des enfants... Biologiquement oui, mais la mécanique suivrait-elle ? Tant de question à se poser face à ce cyborg. En tout cas elle n’attendait plus qu’une chose, sa queue se promenait sur la poitrine de la princesse, de temps en temps elle s’enroulait autour d’un sein pour le serrer un peu.
Journalisée

Kori Anders
Créature
-

Messages: 57



Voir le profil
Fiche
« Répondre #42 le: Février 28, 2016, 09:46:47 »

Veronika avait visiblement des capacités olfactives plus poussées que les siennes... Et, alors que Koriand’r commençait à emmagasiner cette information, la chatte en profita pour lui voler un baiser. La surprise laissa rapidement la place au désir, et les mains de Starfire allèrent enlacer le corps de la femme, une main se positionnant sur ses fesses, en appui, et elle prolongea volontiers le généreux baiser que la femme lui offrit, son corps venant se serrer contre le sien. Soupirant silencieusement, Kori’ en profitait pour apprécier les formes de la femme, sa beauté, ses délicieuses petites fesses, et tout ce corps agréable et chaud. Elle grattait son dos, s’appuyant sur ses fesses, et, dans cet élan lingual, les deux femmes se retrouvèrent rapidement allongées à nouveau sur le lit. Heureuse et excitée comme jamais, Koriand’r laissa Veronika l’embrasser. La petite chatte semblait comme possédée, comme si la vue du corps magnifique de la Tamaranienne avait réveillé son excitation. Il y eut une série de baisers sur ses épaules, puis la jeune femme finit à califourchon sur elle, assise sur son corps, une posture très agréable, et très impressionnante. Se mettant à sourire, Koriand’r la contempla, se mordillant même les lèvres, des petits gestes qui trahissaient toute l’excitation qu’elle ressentait à voir ainsi la femme se dresser devant elle.

« Haaa... Veronika, hmmm... »

Starfire soupirait, encore et encore, lorsque la femme s’attaqua à ses seins. Même si Koriand’r était une Princesse, et la commandante du vaisseau, il était bon de voir que son amante n’hésitait pas à prendre les devants. Kori’ n’avait absolument aucun problème avec ça, et c’est ainsi que, dans ces conditions, le sexe de Veronika se retrouva rapidement dressé au-dessus de sa tête. Kori’ cligna des yeux à plusieurs reprises, et sourit, en comprenant tout à fait ce que son amante féline voulait.

Les mains de Starfire se saisirent alors des hanches de la femme, et elle donna une impulsion sur son corps, puis entrouvrit les lèvres, et lécha ce sexe, Veronika venant, de ce fait, s’asseoir sur sa tête.

« Mmhmmm... »

C’était, en réalité, une posture particulièrement agréable. Clignant lentement des yeux sous ce contact, Starfire continuait à jouer avec le sexe de la femme, tout en se crispant sur ses cuisses, y trouvant là un appui des plus confortables pour ce que les deux femmes avaient en tête : se faire mutuellement plaisir.

Koriand’r léchait donc, avec appétit et envie, se délectant de cette délicieuse mouille qui filait dans sa bouche, ses yeux clos s’ouvrant de temps en temps pour voir le plaisir s’exprimer sur le visage de son amante...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Veronika McRaven
Créature
-

Messages: 166


Chasseuse de prime.


Voir le profil WWW
Fiche
Description
J'ai une queue de chat qu'on ne voit pas.
« Répondre #43 le: Mars 01, 2016, 01:50:36 »

Placée au-dessus d’elle, elle lui offrait sa partie la plus intime, mais de son côté elle comptait bien profiter de ce même endroit chez partenaire, plus tard. En plus elle l’avait clairement provoqué un peu plus tôt, juste après le baiser quand elle lui avait caressé les fesses. Sa partenaire avait été trahie par ses envies, la princesse, reine ou capitaine, sans doute, était clairement envieuse de commencer le sport avec la petite chatte. Véronika n’était pas aveugle, encore moins ignorante et profitait de la situation, que ce soit pour gager un peu de temps, ou maintenant prendre du plaisir. La demande était simple finalement, c’était la même que ce qu’elle offrirait plus tard à sa partenaire. Pour le moment elle préférait laisser sa queue caresser son corps, lentement, descendant parfois vers le bas frôlant les zones intimes. Mais son activité préférée pour le moment, c’était clairement de profiter de sa poitrine avec cette dernière. Sentant les mains, elle la laissa faire, posant un peu plus son sexe sur la zone buccale de sa partenaire. Cette dernière lécha, Véro adorait cela et ne le ce achat pas en gémissant de plaisir. La neko à moitié dressée sur sa partenaire aimait ce genre de geste. Elle continua de lui caresser la poitrine de sa queue, la laissant pleinement prendre appui sur ses cuisses pour les maintenir ouvertes.

- HAA... oui c’est là, parfait Kori, encore !

Dit-elle en jetant en arrière sa tête dans un élan de plaisir ? Elle aimait visiblement beaucoup le dernier geste de sa partenaire, et elle la laissa continuer. Mais au bout d’un moment elle déicide qu’il était temps de rendre à cette dame son plaisir ! Aussi souriante elle se décolla de là, recula pour venir l’embrasser et sourit avant de changer de position, se retournant, elle remit son bassin à sa disposition, mais maintenant c’était elle qui gagnait un accès vers celui de la guerrière. C’est là qu’elle se mit en oeuvre, pour lui rendre son plaisir léchant doucement sa fente, avant de l’ouvrir avec ses doigts. Aller plus loin dedans aec sa langue et commencer à remuer. Sa belle langue de chat bien râpeuse... Mais elle faisait attention à ne pas faire de mal surtout !
Journalisée

Kori Anders
Créature
-

Messages: 57



Voir le profil
Fiche
« Répondre #44 le: Mars 03, 2016, 02:36:40 »

Chez les Tamariennes, il existait une sorte d’innocence originelle, en ce que le mensonge était bien moins pratiqué que dans d’autres espèces. Oh, Tamaran connaissait le mensonge, la trahison, et, à ce titre, Koriand’r, qui avait été sacrifiée pour offrir à Tamaran une liberté de fiction, en était le parfait exemple... Mais, culturellement parlant, il était vrai que les Tamariennes se mentaient rarement, et sûrement pas en terme d’attirance physique. Il n’y avait tout simplement aucun intérêt à se mentir là-dessus. Pourquoi mentir, d’ailleurs ? Koriand’r n’avait eu aucune raison de cacher son attirance physique envers Veronika, et, contrairement aux êtres humains, qui étaient marqués par leurs mœurs et par le concept de péché originel, à Tamaran, c’était un grand honneur quand on vous annonçait qu’on avait envie de coucher avec vous. Koriand’r avait beau avoir passé une partie de son existence dans des prisons, son enfance, elle, avait eu lieu sur son monde d’origine, et elle en avait donc la mentalité, une mentalité qu’elle avait même exacerbé au cours de sa captivité, sa fierté princière lui refusant d’oublier qui elle était, et d’où elle venait. Sa culture était son identité, et elle n’avait donc aucune envie de s’en séparer.

Allongée sous Veronika, en sentant sa queue flatter sa poitrine, Kori’ était tout simplement dans la meilleure des positions possibles. Pourquoi aurait-elle eu envie de changer ? Veronika la comblait royalement, continuant à caresser la pointe de ses seins, tout en se dandinant un peu, ses gémissements et ses soupirs sonnant comme de douces musiques aux oreilles de Starfire. Elle remuait donc sous son corps, lorsque, au bout d’un moment, après moult soupirs, Veronika décida de se retirer un peu.

« Hmmm... »

Starfire se retrouva avec le goût de la mouille de la femme sur ses lèvres, et cette dernière alla se pencher vers elle, venant lui souffler un baiser, avant de se déplacer.

« Tu as un corps très agréable à goûter, Veronika... » la complimenta Kori’, même si ce compliment pouvait sembler... Un peu cannibale.

Veronika n’en tint visiblement pas ombrage, puisqu’elle opta pour une position que Starfire connaissait. Comme quoi, malgré les différences culturelles, il existait des traits communs entre les espèces quand on en venait aux choses primitives. Elle se mordilla donc les lèvres, et posa ses mains sur les fesses de la chatte, tout en écartant les jambes. Si Veronika pouvait ressentir les odeurs, elle pourrait alors sentir que la mouille de Koriand’r avait une odeur très... Parfumée. Une odeur très agréable, en réalité.

Se mordillant les lèvres, Starfire, elle, retourna donc lécher le corps de la femme, en soupirant de plaisir. Elle n’avait aucun problème à le dire : elle adorait ça !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags: science-fiction_cyborg_combat  cyborg  combat  mecha  tank  guerre_civile  
Pages: 1 2 [3] 4 5
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox