banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: [TOURNOI] La Cyber-Arena  (Lu 897 fois)
Tessia
Avatar
-

Messages: 949


Démone en recherche d'histoire


Voir le profil
FicheChalant
Description
Tessia est une succube qui a pris forme humaine il y'a plus de quarante ans. Elle est devenue institutrice en Japonais, Anglais et informatique pour pouvoir chasser les étudiantes du Lycée Mishima qui sont sa nourriture préférée.

Elle est également présente sur Terra pour se balader et découvrir de nouvelles choses.
« le: Septembre 14, 2015, 08:48:11 »



Bienvenue utilisateur. Veuillez patienter pendant le chargement... Chargement terminé, importation de vos données personnelles en cours... Importation terminée. Génération de la Cyber-Arena... Préparez-vous pour une toute nouvelle expérience du virtuel, utilisateur...

NOM :
Cyber-Arena

LOCALISATION :
Cyber-espace, Tekhos

DESCRIPTION :
Bienvenue dans un monde irréel, celui entièrement créé par les sociétés de médias et la puissance des processeurs. Vous pensiez avoir tout vu ? Tout essayé ? Je vous garanti que la cyber-Arena va faire voler en éclat toutes vos assurances ! Voici venir un monde où les plates-formes n'ont pas besoin de raison physique pour flotter en l'air. Voici venir une arène ou la vitesse de réaction est la clé de la survie. Voici venir une arène mouvante, un terrain changeant mais toujours constitués de pixels.

La cyber-Arena est l'invention démente d'une conceptrice qui s'ennuyait. Elle a donc créé un espace virtuel pour que les gens puissent s'y affronter et y ajoutant la dimension jeu de plate-forme. En d'autres termes, le plafond vous tombe dessus pendant que le sol s'abîme dans la surface signifiant "Game Over". Vous pouvez sauter à travers les plates formes du bas vers le haut mais non l'inverse. Qui plus est, les lois du jeux-vidéo font des plates-formes des objets indestructibles quelque soit la puissance employée, de même qu'un buisson pouvait arrêter les balles dans certains anciens First Personnal Shooter. Ajoutez à cette version rétro une délicieuse touche de 3D et vous obtenez la Cyber-Arena.

Il est impossible d'en sortir avant la fin de la partie, des murs invisibles vous en empêchent. De même, les capacités de saut ont été modifiées pour permettre à tout un chacun de pouvoir au minimum sauter d'une plate-forme à l'autre. Et, car sinon ce ne serait pas drôle, tous les participants sont équipés de tenues moulantes noires avec des bandes bleues ou rouge selon le joueur. Messieurs-dames, à vos marques ! Prêt...


FIGHT !
« Dernière édition: Septembre 14, 2015, 08:54:34 par Tessia » Journalisée

EN RALENTISSEMENT ROLEPLAY

La liste de mes autres comptes est disponible sur ce topic.

Pour toute demande de RP, vous pouvez poster sur le topic ci-dessus ou me contacter sur ce compte via MP.

Ce superbe kit a été réalisé par Kira
Enora
Moumou, reine des mouettes.
E.S.P.er
-

Messages: 4320


Cruelle Mercenaire


Voir le profil
FicheChalant
Description
J'suis une rapide du katana. Quand je RP.
« Répondre #1 le: Septembre 26, 2015, 06:45:01 »

Combat opposant
William Dun-e-Vae   à   Shad Hoshisora


Handicap de William : il est dévoré par la culpabilité au moindre coup porté à son adversaire
Handicap de Shad : sa polymorphie est déréglée et elle est contrainte de faire tout le combat sous sa forme de louve géante



Le combat commencera à 20h, ce soir même (samedi 26 septembre) et s'achèvera le samedi 10 octobre !


Que vos dieux soient avec vous !




Observateurs de ce combat : Serf, Enora
Journalisée

Les modérateurs sont vos amis, il faut les aimer aussi \o/
N'hésitez pas à me/nous mp en cas de problème, nous sommes là pour ça !
-
William Dun-ë-Vae
Humain(e)
-

Messages: 41



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Septembre 26, 2015, 11:07:21 »

Pourquoi ai je accepté de participer à ce tournoi ? C'est vrai que la chose peut paraître étrange lorsque l'on me connaît, moi qui hait et méprise les dieux tout en croyant en leur existence. Je crois volontiers en effet à la réalité de ces entités, tout comme je suis certains du fait que ce sont des ordures, car après tout quel autre type d'individu bénéficieraient d'un tel pouvoir et laisserait pourtant le monde souffrir de tant de malheur. Et qu'on me parle pas de projets sur le long termes, d'épreuve pour les mortels, ou encore de plan qu'un esprit mortel ne peut concevoir ! Les dieux sont des raclures, point.

Alors pourquoi entrer de plein gré dans un de leurs jeux tordues ? Pourquoi avoir prêté l'oreille à cet étrange homme qui est brusquement apparu dans ma chambre et m'a demandé d'être son champion ? ... Par jeu peut être, par amusement, et peut être parce que dans le fond, cet étrange individu qui s'est présenté sous le nom de RPG m'inspire quelques sympathie. Après tout il a beau être une divinité l'attitude qu'il eut face à moi lors de notre rencontre était pour me plaire, se montrant... Humain... Bon, cela ne change rien au fait qu'il possède un grand pouvoir qu'il dilapide en frivolité et en arrogance, mais il n'en a rien laissé paraître devant moi.

Et même au delà de cela dans le fond... Il m'a un peu raconté quel est le bazar qui se passe parmi les dieux, leurs rivalités, leur orgueil, et sa propre position dans tout cela...Et j'y ai vu une occasion de tirer mon épingle du jeu ! Mais pour cela il me faut me prêter à leurs jeux, et y triompher... RPG m'a prévenu, j'affronterai sans doute des entités effrayantes, choisies pour leur puissance, et il s'est avéré que le petit atout qu'il m'a donné ne pouvait m'être laissé... Mais ce n'est pas pour ça que je vais reculer. Quand en tant qu'enfant tu as appris à dévorer les rats plutôt que d'en avoir peur il n'y a plus grand chose qui peut t'effrayer.

Et c'est ainsi que le jour venu, à l'heure dite, RPG vient me voir  et me préviens qu'il est temps, temps de commencer ce fameux tournoi. Il me prévient de ce qui m'attend un peu, du choix que j'aurai à faire dans les armes, du terrain incertain dans lequel je suis plongé... Mais je suis prêt, j'ai mis mes affaires en ordre, et ait confié celles à venir entre les mains de mon chambellan. J'ai même rédigé un testament au cas où, j'espère que si le pire doit m'arriver Jim saura faire bon usage de mes biens et de mes terres ! Enfin, ainsi, je me laisse téléporter par la divinité, sans la moindre arme sur moi. Je ne saurai pas trop qualifier je ressens lors de la dite téléportation. Ce n'est ni agréable, ni déplaisant, juste... Bizarre... Enfin, je me reprends vite, et regardant autour de moi, j'aperçois rapidement les armes qui s'offrent à moi. Le panel est des plus variés, certaines des larmes et autres outils de mort m'étant inconnus, et apparaissant des plus menaçants... Mais je préfère m'en tenir au choix que j'ai déjà convenu de faire, et à ce que je connais déjà. Ainsi je ne tarde pas à m'emparer de deux poignards, similaires à ceux que j'utilise d’ordinaire, mais de bien meilleur facture... Comme quoi si ce n'est le cadeau que m'a fait RPG je n'y perd pas au change !

Mais ce n'est pas tout, selon les règles, j'ai le droit à une arme supplémentaire... Et au vu de ce que je risque d'affronter le choix me parait évident. Mon habilité seul ne suffirait pas, il me faut une arme qui me permette de compenser un éventuel désavantage d'allonge ou bien qui ne m'oblige pas à trop m'approcher de mon adversaire et ainsi m'exposer à ses pouvoirs. De fait, après avoir rangé les poignards à ma ceinture, je me saisis d'une lance d'environ deux mètres de long. Ce n'est pas mon arme de prédilection, c'est vrai, mais j'ai déjà eu l'occasion de me servir d'arme similaire à deux trois reprises, et celle ci est particulièrement équilibrée ! Avec son long manche que j'arrive à prendre bien en main et sa pointe effilée qu'il me sera aisé d'ôter du corps de mon adversaire en cas de nécessité !

Une fois ce choix fait, la lance en main, je sais que je ne vais pas tarder à être mené au lieu du combat, me préparant d'avance à la sensation de la téléportation, à moins qu'ils nous fassent combattre ici, mais ce serait une drôle d'idée... Car à quoi bon nous faire choisir des armes si on les a toutes à portée de main ? Enfin, à peine cette idée me traverse t-elle l'esprit, que la sensation étrange se fait sentir... Mais il n'y a pas que cela ! Car alors que ma vision change, je me demande si le déplacement s'est bien passé, ce que je vois étant constitué de multiples carrés qui semblent s'amalgame, forment un décor...Surréaliste, les couleurs étant bien trop chatoyante, les bords trop lisses... Et je me rend compte que je le suis aussi, un bref coup d’œil m'informant de changement de tenue qui semble s'être opéré lors de la téléportation... Bon sang on aurait dit une mauvaise blague, me priver de mes armes d'accord, mais de ma tenue ? Et pour quelque chose d'aussi visibles que ces bandes d'un bleu chatoyant ? En plus d'être cruel les dieux ont un sens de l'humour de merde visiblement ! Enfin au moins cela ne gêne pas mes mouvements, même si je les trouve un peu serré !

Enfin, le temps que je m'observe, les carrés ont cessés de se mouvoir... Et il semblerait que non, ce n'est pas un effet secondaire de la téléportation, c'est vraiment l'endroit où nous allons me battre, le décor ressemblant à une arène. Je ne tarde pas à voir mon adversaire... Et je commence vraiment à me demander si j'ai bien fait de m'engager dans ce tournoi quand je vois l'imposante silhouette lupine qui me fait face, même si pour être honnête je ne peux retenir un sourire en la voyant couverte de la même tenue que moi, mais adaptée à sa morphologie et arborant de luisantes bandes rouges. Au moins je ne vais pas le perdre de vue, entre ça et sa taille !

Mais bien qu'ayant repéré mon adversaire je ne bouge pas... Face à une telle masse, qui pouvait sans doute se déplacer plus rapidement que moi, tenter de prendre l'initiative serait suicidaire, il me faut tenir la position, me tenir prêt à réagir, et à contre-attaquer, ce que je peux faire de mieux... Et bon sang, cette arène était bien trop lisse, pas le moindre décor dont je pouvais tirer parti, pas même de sable u de telle battues pour tenter de l'aveugler ou de me dissimuler... La situation n'est vraiment pas à mon avantage.

Du moins, c'est ce que je pense jusqu'à ce que je vois le sol, au centre de l'arène, commencer à disparaître, de petits carrés commençant à tomber comme s'ils chutaient dans un gouffre sans fin, formant un trou qui ne cesse de s'élargir, nous privant de sol ! Ce n'est qu'alors que je remarque les plates-formes flottant, visiblement sans la moindre attache. C'est là une chose que je ne m'explique pas, mais ils m'apparaissent comme le seul échappatoire au sol traître qui s'effondre. Cependant, ils semblent un peu haut pour que je les atteigne...

Mais alors même que je pense cela, j'entends un brusque sifflement non loin de moi...Et j'aperçois un gros carré tombant non loin, avec assez de force pour ne me laisser aucun doute quant à mon sort si je suis touché par cela...Résumons donc, le sol disparaît, le toit nous tombe dessus, et j'ai une louve géante en face de moi. Ah et je suis dans une tenue ridicule... Que du bonheur !

Enfin, cette dérision mise de côté, il me faut agir avant d'être dépassé par les événements, si ce n'est déjà fait... Et ainsi je me précipite vers une des plate-formes, sautant, tendant une des mains pour en saisir le rebord...avant de me rendre que mon saut est bien plus grand qu'il ne devrait l'être et que je me retrouve, après un instant de déséquilibre sur la surface de la plate-forme visée... Au moins une bonne nouvelle  ! Enfin cela étant vu, je cherche du regard la louve, afin d'anticiper ses déplacements et, pourquoi pas, l'intercepter de ma lance s'il lui prend l'envie de bondir sur ma plate-forme...
« Dernière édition: Octobre 01, 2015, 10:39:27 par William Dun-ë-Vae » Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #3 le: Septembre 27, 2015, 02:35:24 »

Le tonnerre, les éclairs….La Louve observait de loin, de très loin un orage qui sévissait dans l’une des régions désolée de Terra. Etrangement, elle appréciait ce spectacle, celui de la foudre zébrant le ciel et frappant aléatoirement le sol, mais elle n’appréciait guère la détonation qui en survenait, ses oreilles bien trop sensible lui faisant passer chaque orage pour un véritable calvaire. Celui qu’elle observait était loin et ne lui  offrait pas cet inconvénient Sauf que, par elle ne savait quel tour de passe-passe, l’orage qu’elle observait se retrouva subitement sur elle,  grondant et tonnant menaçant. L’Okami se figea sur place, ses poils s’hérissant le long de sa queue et de ses oreilles, comment cela avait-il put être possible ?!  Le ciel tonna et lâcha un éclair non loin de la Louve qui sursauta, son rythme cardiaque augmentant dangereusement. Un autre éclair frappa, cette fois directement sur la Terranide qui, au lieu de finir avec une belle cicatrice sur tout son corps ou dans le pire des cas morte, se retrouva subitement téléportée dans un grand hall ovale où plusieurs statues représentants des dieux et des déesses étaient exposées.

« Euh… »

Marchant dans la dite salle, l’Okami ne pouvait que se demander ce qu’elle faisait ici et surtout pour quelle raison ? Elle s’approcha d’une des statues, celle se trouvant au centre de toutes les autres et put « entendre » dans son esprit une voix forte, grave, tonnante comme le tonnerre lui donner des instructions. C’était comme si cette voix émanait de la statue devant laquelle Shad se trouvait, une œuvre colossale représentant le dieu des dieux, Odin. Restant stoïque l’espace d’un instant, se demandant si elle rêvait mais non ! Tout cela était bien réel ! Par elle ne savait quelle raison, le père des dieux, Odin l’avait choisi en tant que championne pour le représenter dans un tournoi où l’honneur des Dieux était en jeu. Elle, jeune Okami qui pouvait perdre toute contenance face aux tonnerres, venait d’être choisie par celui qui le provoquait. Quelle ironie du sort ! Les bras de la statue bougèrent et se positionnèrent de sorte à accueillir des objets entre le creux de ses bras. L’instruction vint bien vite et l’Okami dû se défaire de la plupart de ses affaires. Elle y déposa donc ses différentes armes à savoir ses dagues, ses couteaux de lancés et ses lames cachées avant de se diriger vers une statue de walkyrie où était mis à sa disposition un fourniment d’armement. Bien entendu, elle décida de reprendre deux dagues équilibrées qu’elle rangea à sa ceinture et pris également deux cimeterres, des armes à moyenne portées et légères qu’elle croisa dans son dos. A présent, il ne lui restait plus qu’à s’avancer, à se faire frapper par la foudre divine et se retrouver téléportée sur  le champ de bataille.

La foudre frappa et la lupine se retrouva dans une arène à l’aspect cybernétique et futuriste. Elle s’avança, voulant lever sa man avant de subitement voir que sa mains ‘était transformée en patte d’animal. Une patte recouverte d’une espèce de tenue noire moulante à bande rouges flashy. L’animal passa un coup de langue sur son museau, récapitulant la situation. Elle se retrouvait bloquer dans sa forme de louve géante, avec un uniforme futuriste et flashy sur le dos dans une arène où des éléments semblaient défier la loi de l’apesanteur. Bon, il ne restait plus qu’à trouver son adversaire.  Adversaire qu’elle trouva bien vite en posant son regard azuré dessus. Humain ? Esper ? Que pouvait-il bien être ? Pour l’instant, la vue de la lance ne lui plaisait guère, cette arme permettrait à son adversaire d’avoir une certaine allonge tout en pouvant dans certains cas se protéger. Sur le coup, la Lycane se demanda bien pourquoi elle avait dû choisir des armes si c’était pour ne pas pouvoir les utiliser. En guise de salutation, l’imposant animal pencha légèrement son museau vers l’avant avant de le relever, n’étant pas dupe pour attaquer en premier et se faire avoir par un tour de magie quelconque. Mais ce ne fut aucun des adversaires qui poussèrent les deux concurrents à se mouvoir mais belle et bien le sol de l’arène qui se mit à ...disparaître !  Levant son regard, la Louve vit passer au-dessus d’elle une plateforme qu’elle atteignit sans trop de difficulté au vue de sa taille. Bien, sur le coup, sa corpulence allait lui être utile pour se déplacer assez aisément de plateformes en plateformes. Mais, là où elle avait un avantage sur ce point, elle se retrouvait avec un fort désavantage sur un autre : La chute du plafond. Ne pouvant esquiver les carrées tombant de ce dernier, elle en écopa plusieurs sur son dos, certains furent cependant briser par un coup de pattes rapides. Si ces chutes arrivaient souvent, cela risquait bien de la mettre à mal pendant son combat.


La Lycane se mis donc à se déplacer sur les plateformes se situant à la même hauteur, semblant tourner autour de son adversaire, cherchant un angle d’approche. Elle devait faire attention car à la moindre erreur,  elle pouvait se retrouver expédier au dehors de sa plateforme et tomber dans ce gouffre sans fin où un GAME OVER était visible.  La Louve cessa subitement de bouger attendant tout simplement.  Son regard se posa à la fois sur le plafond et sur son adversaire et lorsqu’enfin les dalles se remirent à tomber, elle parvint à en frapper une de sa patte et l’envoya en pleine vitesse vers la plateforme où se trouvait l’humain. Sauf qu’en faisant cela, elle ne put éviter la chute de celle lui tombant directement dessus, la faisant s’affaler contre sa plateforme, la mettant dans l’incapacité de bouger pendant qu’une averse de dalle lui frappait le dos à plusieurs reprises. Heureusement que grâce à cette forme elle pouvait le supporter ! Mais tant que ces dalles chutaient, elle ne pouvait faire un seul mouvement. Cependant, elle avait de quoi tenir éloigné l’humain si besoin.

Citation
Résumé des actions principales :
-   Shad tourne autour de son adversaire avant de s’immobiliser, attendre que le plafond «  retombe » et lui envoyer une dalle à pleine vitesse dessus.
-   Faisant cela, elle se retrouve néanmoins « coincée » par la même chute et doit attendre l’accalmie pour pouvoir de nouveau correctement bouger.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
William Dun-ë-Vae
Humain(e)
-

Messages: 41



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Septembre 27, 2015, 03:50:14 »

Une chose est sûre, mon adversaire n'est pas qu'une vulgaire bête sauvage aux proportions démesurées... Pourtant ce n'est pas le genre de chose qui aurait retenu les dieux au vu du culte de certains d'entre eux ! Enfin, toujours est il que l'imposant loup ne tarde pas à se rendre compte, tout comme moi, du danger qu'il y a à rester au sol et il ne tarde pas à m'imiter, bondissant sur une des plate formes... Il ne tarda pas alors à faire montre d'une grande vitesse, bondissant de surface en surface, tout autour de moi, restant à la même hauteur, me cerclant à lui tout seul comme le ferait une meute entière de loup. Cependant, aussi vif soit il il me suffit de pivoter sur moi même pour suivre ses mouvements, ma lance toujours pointé sur prêt à le réceptionner s'il bondit sur moi, même si pour être honnête je suis assez incertain quant au fait de réussir à encaisser le simple choc que cela produirait... Mais il ne tarde pas à s'immobiliser, me faisant face, et je m'attends alors à ce qu'il bondisse sur moi, cherchant le combat rapproché où il aurait l'avantage. Après tout, au vu de sa taille, il lui suffirait de parvenir à être sur la même plateforme que moi pour être presque assuré de gagner, un simple mouvement de sa part étant probablement suffisant pour me plonger dans le vide... Un vide dans lequel j'aperçois brièvement un texte que je suis incapable de comprendre, mais qui ne m'évoque rien de bon. Néanmoins sa taille n'est pas qu'un atout, et ne serait ce que durant les quelques instants de sa course, la chute du toit, qui avait failli me frapper moi même, ne l'épargnait pas, et il n'a guère de moyen pour éviter cela... De fait garder tout simplement mes distance, jusqu'à ce que le terrain l'élimine me semble presqu'être une stratégie viable.

Mais en même temps, ce n'est qu'une raison de plus pour lui de ne pas rester immobile, rendant son attitude d'autant plus étrange quand bien même il parvenait à détruire certains des débris lui tombant dessus, tandis que j'esquive ceux percutant ma plate-forme... Mais alors même que je me meus je l'aperçois frapper un des fragments de toit lui tombant dessus... Mais celui ci ne se brise pas, au contraire, il est projeté vers moi... Pas le temps de réfléchir, je laisse les réflexes agir, et ainsi m'abaisse brusquement, me recroquevillant, en tentant de planter ma lance au sol... Mais j'ai la mauvaise surprise de me rendre compte que la lame ne fait que crisser dessus. J'ai à peine le temps de lâcher un juron que le projectile de la louve me passe légèrement au dessus, avant de frapper la plate forme derrière moi, avec une telle force que je suis projeté vers l'avant, n'ayant pu avoir d'appui pour éviter cela. La surface lisse et mes habits qui le sont tout autant n'aidant pas, le glisse douloureusement sur la plate-forme, et manque de peu de chuter dans le vide, retenu uniquement par le léger frein de ma lance, crissant sur le sol...

Comme quoi... Même la distance m'est défavorable avec cette créature. Car alors qu'il faudra sans doute des dizaines de chutes de plafond pour la mettre à bas, il lui suffirait, qu'un seul, à cause d'elle ou non, m'atteigne et s'en serait fini... Et certes, je suis joueur, mais pas quand la situation m'est par tant défavorable, il me faut un moyen, une possibilité d'en finir rapidement. Mon corps finissant de récupérer du choc je ne tarde pas à me lever , voyant le loup bloqué par un imposant fragment de plafond... Et je sais alors où, et comment frapper. Mais pour cela il va être nécessaire de prendre un peu de hauteur par rapport à la situation.

De fait, évitant un nouveau fragment du plafond je bondis vers une autre plateforme, un peu plus en hauteur, et serrant ma lance  contre moi je cours, ne faisant attention qu'à ce qui reste de me tomber dessus, tout en constatant qu'ils commencent à se raréfier. Je ne dois pas tarder... Courant ainsi en direction de la plateforme du loup, voyant les quelques fragments qui tombent encore sur lui, visiblement les derniers pour le moment, je prend mon élan, et bondis au milieu d'eux. J'ai bien conscience du risque qu'un d'entre eux me percute, mais en même temps ils me servent à la fois de bouclier et de camouflage alors que je tombe, lance en avant, visant la tête du loup. Se faisant ,pas de cri de rage ou de phrase épique, cela ne me ressemble pas. La seule chose remarquable est mon regard, rivé sur ma cible...

J'ai bien conscience du danger qui vient d'une telle manœuvre, mais je doute qu'une telle occasion se présente de nouveau, et la tête est le seul endroit vulnérable chez des créatures de cette taille qui peut être atteint par de simples humains comme moi... Ma seule possibilité d'en finir rapidement en somme et je compte bien l'exploiter au mieux ! Et puis... Mon adversaire ne doit pas s'attendre à cela, après tout qui diable irait ainsi chercher la conclusion alors que le long terme semble être en sa faveur ? Les idiots et les inexpérimentés selon moi, mais... Ce n'est pas là le plus important !

Citation
Résumé des actions principales:

-William évite le projectile, mais l'impact de ce dernier sur sa plate forme manque de peu de le projeter dans le vide.
-Après s'être relevé WIll bondit sur une plate forme en hauteur situé entre celle de Shad et la sienne, et se précipite pour rejoindre les derniers fragments du plafond dans leur chute, visant le crâne de Shad.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #5 le: Septembre 28, 2015, 05:10:26 »

Une plaque imposante bloquait la Louve qui fut bien obligée d’attendre que la chute du plafond ne cesse, offrant ainsi à son adversaire une possibilité d’ouverture non négligeable. Elle tenta de se dégager, donnant des à-coups avec son dos  mais la chute des plaques rendait ses efforts inefficaces pour l’instant. Malgré leur taille qui ne devait pas dépasser le mètre carré, la Louve avait l’impression que ces plaques pesaient des dizaines de kilos et en avoir plusieurs sur soi ne rendait pas la tâche aisée. Elle cessa de se mouvoir, attendant l’accalmie comprenant rapidement que tenter de se dégager immédiatement serait une idée illusoire. Cependant, la bête avait oublié son adversaire et lorsqu’elle leva son regard, elle le vit, bondissant vers elle, la lance en avant prête à se planter dans son crâne exposé.  Une attaque surprise qui aurait pu réussir dans les faits. En effet, tout portait à croire que l’humain allait atteindre sa cible, d’autant plus qu’elle était immobilisée et dans l’incapacité de se mouvoir. Sauf que la Terranide avait plus d’un tour dans son sac. Les lignes rouges de sa combinaisons se mirent subitement à créer des lignes de lumières rapides, trois pour être précis, avant que la Louve n’envoie sur son assaillant une onde enflammée, juste de quoi le faire reculer et qui sait, peut-être le blesser. Elle n’avait guère eu le temps de réellement le viser et c’était donc servit de l’attaque pour le repousser.

Au même instant, la chute des dalles avaient cessé permettant à l’Okami de se libérer des débris sur son dos.  Se relevant, elle huma l’air, tentant de déceler l’emplacement de son adversaire avant que son attention ne soit portée sur la plateforme qui la supportait depuis bientôt trois bonnes minutes. La surface se mis subitement à luire et à clignoter devenant tour à tour opaque et transparente tout en restant néanmoins solide. Pourtant, ce clignotement n’annonçait rien de bon et la Lycane pris l’initiative de bondir vers la plateforme la plus proche. Sauf qu’en faisant cela, elle pouvait exposer ses flancs à son adversaire qui pourrait en profiter pour lui infliger un premier coup.  Tandis que ses pattes avant allaient se réceptionner sur la plateforme choisie, cette dernière se mis subitement à suivre un pattern de gauche à droite, s’éloignant de ce fait de l’Okami qui se rattrapa in-extremis au niveau du rebord,, ses griffes se plantant dans la surface lisse de la plateforme tandis qu’elle tentait de se hisser dessus tout en faisant jouer sa musculature. Qui avait dit qu’être géante était un avantage ? A même le sol, peut-être mais là, les mouvements qu’on la forçait à accomplir  était plus un handicap qu’une aubaine.

Se hissant aussi rapidement qu’elle le pouvait, la Louve n’oublia pas qu’elle était à nouveau à la merci de son adversaire. Les lignes de sa combinaison s’illuminèrent de nouveau rapidement trois fois avant qu’une sphère enflammée ne soit lancée vers l’emplacement que l’Okami jugeait probable que l’humain se trouve. Ou du moins, c’était là que son odeur était la plus concentrée. Encore une fois, l’attaque lancée servait surtout à faire distraction et lui permettre de se hisser sur cette plateforme mouvante. Une fois dessus, la Lycane en profita pour jeter un coup d’œil sur son corps et pour vérifier si elle avait été blessée. Avec l’effet de l’adrénaline sur l’instant, il se pouvait qu’elle n’ait pas senti la douleur et qu’elle puisse être actuellement en train de perdre un peu de sang. Ce qui, au fur et à mesure serait fort handicapant.

Citation
-   Shad repousse William avec une onde enflammée mais n’a aucune idée si elle le touche ou non.
-   Avant chaque attaque de type feu,  les traits rouges de sa combinaison s’illuminent trois fois, ce qui permet à Will d’anticiper.
-   La plateforme sur laquelle elle se trouvait a disparu au bout de trois minutes, la forçant à sauter sur une sans prendre en considération l’emplacement probable de Will. Vulnérable lors de son saut, Will peut décider de lui assigner un coup s’il en a la possibilité.
-   La plateforme visée s’est mis à  suivre un pattern de gauche à droite, forçant la Louve à se hisser dessus.
-   -En guise de précaution elle envoie une sphère enflammée vers un lieu où elle pense que son adversaire puisse se trouver.
-   -Libre à toi de choisir si tu profites des deux opportunités pour l’attaquer ou non et de te faire toucher ou non par ces deux attaques de flammes.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
William Dun-ë-Vae
Humain(e)
-

Messages: 41



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Septembre 29, 2015, 09:53:01 »

...Il y a un gros défaut dans mon plan, qui est le fait que je ne peux pas me mouvoir alors que je suis ainsi dans les airs et que je ne possède pas le moindre appui, ce qui est exactement la raison pour laquelle sauter en plein combat est complètement absurde, hormis si c'est la seule façon possible pour esquiver une attaque ou porter un corps mortel à son adversaire. Cependant ce gros défauts m'est compensé par le fait que mon adversaire est encore plus limité que moi même dans ses mouvements, incapable de réagir ! Du moins c'est ce que je pense quand mon regard croise le sien... Du moins c'est ce que je pense jusqu'à ce que je me rende compte qu'il n'affiche nullement la peur qui caractérise les individus incapable de se défendre au moment de leurs morts. Je pense tout d'abord à une braverie idiote, à un élan de folie, mais je vois alors les traits rouge de sa tunique s'illuminer et s'éteindre à trois reprises... Je ne sais pas ce que cela signifie, mais je me doute que ça présage de quelque, quelque chose contre lequel je ne peux rien faire dans ma situation...

Et encore plus aux flammes qui apparaissent.. Bon sang … Une louve géante capable de manipuler le feu, je vais finir par croire que ce dieu est allé chercher son champion dans sa propre ménagerie ! Autant j'aurai pu repousser des projectiles avec ma lance, autant des flammes... Il n'y a rien que je puisse faire hormis serrer les dents et me préparer à encaisser leurs morsure. Se faisant plutôt que de garder la pointe de ma lance orientée vers le crâne de mon adversaire, je croise les bras afin de me protéger les yeux... L'instant d'après je sens une violente chaleur m'entourer, me brûlant et me repoussant légèrement, comme un léger impact... Ma chute continue, et la sensation de brûlure persiste en particulier au niveau de mes bras, et j'avoue craindre un instant avoir été projeté dans le vide. Un point sur lequel je suis rassuré, bien qu'avec violence, lors de l'impact de mon épaule sur la plate-forme, qui me fait lâcher mon arme, suivi rapidement, par instinct, par une roulade vers l'intérieur du cercle pour éteindre les flammes qui ont pu continuer à consumer ma tunique. Cependant, je me rends compte, à la vision des flammes sur mes bras que ça ne suffit ! Bon sang c'est en partie pour ça que j'ai l'habitude de me vêtir de plusieurs pièces de vêtement amples, comme ça si une d'entre elles devient dangereuse pour moi il me suffit de l'enlever ce qui n'est pas si simple là ! Enfin quelques tapotements, que je fais en profitant des efforts du loup pour se libérer, suffisent à éteindre les flammes restantes, mais la sensation de brûlure reste alors que je comprends ce qui s'est passé... Saloperie de tunique... Au lieu de se consumer comme l'aurait fait un tissu, elle a fondu, comme du métal et s'est accroché à mes bras, persistant à être douloureux. Cela allait sans doute se dissiper, oui, mais ça ne va pas me rendre le combat plus facile... Un bref instant je crains que ma lance aussi soit en piètre état, mais il semblerait que sa qualité l'ait protégé, et ainsi je peux m'en saisir quand bien même son manche dégage encore une certaine chaleur

Seulement, c'est alors que le loup se libère, et plutôt que de se tourner vers moi, il bondit...Je remarque moi aussi que la surface clignote, et par prudence je préfère l'imiter, bondissant sur une des plateformes proche, tout en veillant bien que ça soit une autre que la sienne, cependant il est hors de question qu'il s'en sorte indemne !  Ainsi alors je me réceptionne je vois bien dans quelle situation délicate il est, ainsi accroché à la plate forme. Un coup ajuste de ma lance et peut être lâcherait il prise... Mais c'est trop risqué, car si je rate mon coup, je me priverai de la seule arme qui me permettrait de le vaincre. Au lieu de cela, je lâche mon arme d'hast d'une main pour saisir promptement une de mes dagues, et d'un geste brusque, et douloureux avec la brûlure, assez pour me faire lâcher un grondement, je la projette avec force dans sa direction ! C'est un effort futile peut être, cela ne le tuera certainement pas, et ne l'entravera sans doute pas, mais la douleur sera présente... Mais alors que lame s’enfonce dans son flanc, assez loin de la tête, je n peux m’empêcher d'être désolé pour cette créature... Elle a juste eu la malchance, tout comme moi, d'être impliqué dans ce tournoi. Sans doute n'est elle pas maléfique, et pourtant je l'ai meurtri...

C'est étrange... C'est la première fois que je ressens quelque chose de pareil, et j'avoue que cela me fait douter, un bref instant, de ce combat, je n'ai pas envie de le faire souffrir davantage. Mais je ne peux pas abandonner pour autant, et maintenant je doute qu'il fasse de même. Le mieux est encore d'en finir le plus rapidement.

Et la disparition de la plate-forme où nous étions ainsi que la difficulté qu'il a pour se hisser sur ces dernières me donnent une idée. Si les plate-formes disparaissent, elles vont sans doute le faire du bas vers le haut, ce qui va tôt ou tard le forcer à sauter sur les plate-formes les plus en hauteur, et alors...  Il serait vulnérable ! Ainsi, sur cette idée, je bondis de nouveau sur une plate-forme situé à un niveau un peu supérieur,, à peu près au centre de l'arène, finissant de m'accoutumer avec ces bonds si particulier, mais sans avoir l'intention d'en descendre cette fois. Un choix judicieux visiblement, puisqu'un rapide coup d’œil par devers moi me permet d'apercevoir, une gerbe de flamme frapper la  surface sur laquelle j'étais juste avant... Mais toute la magie et toute la force du monde ne permettent pas forcément d'échapper à un piège, et c'est bien cela que je lui tends, avec mes faibles moyens, aussi grossier soit il... Mais en même temps, les pièges, c'est comme les mensonges, plus ils sont gros, plus il est facile de faire tomber les gens dedans !

Citation
-William est touché par l'onde enflammé, qui l'empêche de porter son coup et embrase la tunique au niveau de ses bras.
-Pendant que Shad se libère, il éteint les feux aux niveaux des bras, mais la tunique a fondu sur ces derniers, rendant leurs mouvements particulièrement douloureux.
-Il bondit à peu près en même temps que Shad sur une plate-forme différente, et profitant de la difficulté de cette dernière à se hisser, il lui lance un poignard qui la touche vers le bas du flanc.
-Juste après cela il a bondit sur une plate-forme en hauteur, et à peu près au centre de l'arène, ce qui lui permet d'éviter, sans faire exprès dans le fond, la sphère enflammé projetée par Shad.
-Il attend maintenant que cette dernière bondisse en hauteur, ou y sois contrainte par les plate-formes qui disparaissent, pour profiter de la difficulté qu'elle peut avoir à rejoindre une plateforme pour l'assaillir à ce moment là.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #7 le: Septembre 30, 2015, 11:28:10 »

Tournant rapidement sur elle-même pour vérifier si elle n’avait pas de blessures, la Louve lâcha un glapissement lorsqu’elle sentit enfin la dague enfonçéedans son flanc. Le mouvement engendré avait fait en sorte de mouvoir la dague dans la plaie, permettant ainsi à l’Okami d’avoir une connaissance de sa présence. Grognant, la Lycane gardait un œil sur son adversaire tandis qu’elle saisissait de sa gueule la garde de la dague pour la retirer de son flanc. Mais, alors que la Louve avait extirpé un à deux centimètres de la lame,  elle cessa son action, réalisant qu’en retirant complétement l’arme de son flanc, cela risquerait fortement de provoquer une hémorragie importante. Hors en la gardant en elle, elle évitait cela, mais cela reviendrait à minimiser ses mouvements. Du moins, la Lycane était capable de marcher et de faire des petits sauts mais de là à courir à présent…cela ne se ferait pas sans grande douleur. Levant le museau, elle darda son regard azuré vers son adversaire, se pourléchant les babines,  pensive.

Tout en l’observant en contre-bas, l’Okami put noter une odeur de brûlé provenir de l’humain, au moins, elle aussi l’avait touché, cela donnait une certaine égalité. D’un coup, la Terranide jeta un œil sur sa plateforme se demandant si elle allait également se mettre à clignoter puis disparaître comme la plateforme précédente. Depuis combien de temps était-elle sur celle actuelle ? Assurant ses derrières, la Lycane grimpa sur une plus en hauteur, sa taille lui permettant d’atteindre sans soucis sa prochaine destination. D’autant plus que cette dernière ne s’était pas mise à se mouvoir comme précédemment. Et tandis qu’elle atteignait sa plateforme et donc le même niveau que son adversaire, l’Okami nota qu’il était allé au niveau supérieur.  Pas bête, pas bête du tout ! Il était ainsi sûr d’être toujours en position de force en utilisant cette technique.

Soudain, sans crier gare, la Terranide releva son arrière-train, mettant sa gueule proche du sol entre ses deux pattes avant, sa queue battante rapidement de gauche à droite, la Louve émis un aboiement d’appel de jeu.  Oui, elle était en train d’imiter un chien qui demande à son maître ou à l’un de ses collègues de jouer et au vue de sa taille gargantuesque, une telle situation devait surprendre. Le regard de la lycane resté fixé vers la plateforme où se trouvait William. Puis, d’un coup, elle se campa sur pattes et fit un petit saut en hauteur en direction de l’emplacement de l’humain. Cependant, la dague dans son flanc lui empêchait de sauter au maximum de ses capacités, elle n’atteignait que le bord opposé de la plateforme. Mais cela était largement suffisant. Oh, elle ne risquait pas de faire tomber son adversaire, au pire, il aurait eu tout le temps pour s’extirper.  Avançant rapidement son museau, et se mettant en même temps en danger, la lycane  sortie rapidement da langue et ...lapa son adversaire déposant sur sa tenue un long filet de salive.  

« Touché. »

Un moyen comme un autre de déconcerté William. Sa queue ondulant toujours dans son dos, sa tunique brillant trois fois de nouveau,  la lycane fit apparaitre au bout de cette dernière une petite sphère enflammée, qu’elle se mit à faire grandir pour atteindre 5 centimètres de diamètres, jouant après avec cette balle improvisée en la faisant rebondir sur sa queue, la Louve semblait attendre le moment opportun pour l’utiliser. Cependant, le plafond se remis à lâcher des dalles, ces dernières frappant el dos de la Louve et l’obligeant, comme précédemment à tenir sa position. Sous l’effet de la surprise, elle envoya sa sphère qui  partit dans une direction aléatoire, heurtant le premier obstacle rencontré.

Citation
La dague dans le flan minimise les mouvements de la Lycane, ses sauts seront moins grands  et elle évitera de courir pour éviter que la lame n’agrandisse sa blessure.
- Voulant surprendre William, Shad se met en position de jeu et va même jusqu’à le rejoindre pour le lécher, prouvant également qu’elle était dotée de parole.
Les dalles retombent du plafond, l’immobilisant
- La sphère de flamme préparée est envoyée au hasard sous le coup de la surprise, touchant ou non Will selon ton choix.
- Je me suis permise d’imaginer que Will  s’assurait d’être toujours en hauteur comparé à Shad, si ce point dérange, n’hésite pas à m’en faire part :3
- Je me suis également permise de dire que je t'ai touché avec le coup de langue, vu que ce n'est pas réellement un coup mortel :")"  

« Dernière édition: Septembre 30, 2015, 11:37:36 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
William Dun-ë-Vae
Humain(e)
-

Messages: 41



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Octobre 01, 2015, 02:53:52 »

Comme je l'avais escompté, la louve finit par bondir en hauteur, seulement cela ne me satisfaisait pas. La plate-forme qu'elle avait rejoint été trop lointaine, et contrairement à ce que j'avais espéré elle l'avait atteint avec une certaine aisance... Alors après un bref grondement de mécontentement, je préférais reprendre mon plan de zéro et, ainsi, m'élancer sans plus attendre vers l'étage supérieur, au risque d'atteindre le sommet, s'il y en avait un...

Mais gardant alors un regard méfiant vis à vis de mon adversaire, dont la plaie doit  continuer à le faire souffrir contre mon gré, la surprise pris le pas sur l'amertume quand je le vois adopté une attitude pour le moins... Particulière. Il a adopté la position prise par les chiens pour jouer, et se comporter comme tel, qu'il s'agisse des mouvements de la queue ou de son aboiement... Ce qui a de quoi surprendre ! Je pourrai alors le prendre pour un simple animal... Mais l'intelligence dont il a fait preuve jusque là, qui va au delà du simple instinct, me persuade du contraire... Cela dans le fond ne fait qu'aviver davantage ma méfiance. Il ne fait sans doute pas cela gratuitement, il doit y avoir une raison !

Et cette dernière me frappe de plein fouet, quand, mettant à profit le temps gagné par son petite manège elle s'élance sur la plate-forme où je me trouve, de telle façon que je ne réagis pas telle que je l'ai souhaité, à savoir en l'interceptant de ma lance pour la repousser. Il a beau être placé sur le bord opposé me faisant face, il est assez proche, pour, s'il le souhaite. M'attendant alors, en le voyant avancer sa gueule, je m’apprête la réceptionner, visant la position où devrait se trouver son œil lorsqu'il avancerait ses crocs vers moi ! Mais... Mon coup, en plus d'être des plus douloureux pour mes bras, ne fait que frapper le vide, et à ma grande surprise, ce n'est pas ses crocs dont il use, mais sa langue, lui offrant une allonge que je n'ai pas prévu ! J'ai tout juste le temps d'en prendre conscience avant qu'elle m'atteigne, m'attendant à ce qu'elle me frappe avec assez de force avec pour me projeter, ou bien, à la façon d'une queue de serpent, s'en serve pour m'attirer dans sa gueule... Ainsi j'en sens brusquement le contact humide, baveux, presqu'écoeurant et je ferme les yeux un instant, grimaçant face à ce qui m'attend... Mais rien de plus ! Rien d'autre que ce contact humide, qui persiste un peu cela dit, ma combinaison semblant maintenant être imbibé de  bave.

Stupéfait, je rouvre les yeux, mais simplement pour entendre, d'une voix enjouée, une exclamation... Qui toute innocente qu'elle soit et à la limite du provocant ! Grond   ant un peu et passant ma main sur le torse de ma tunique pour essayer d'enlever le gros de ma salive, mon regard ne la quitte cependant pas, préparant ma riposte... Et ce qu'il a fait me paraît d'autant plus étrange quand je vois une sphère enflammée se former sur sa queue, et qu'il semble jouer avec alors même qu'il pourrait s'en servir comme arme. Mon regard fixé sur ma lame, dont la simple vision, jointe à celle, joueuse, de mon adversaire, suffit à me faire hésité à profiter de cette occasion pour l'attaquer... Mais je suis interrompu dans ma rêverie, par la vision de l'impact d'un carré solide sur le dos de la louve ! Le plafond recommence à tomber, et avec le loup sur la plate forme je n'ai pas l'espace pour esquiver. Je pourrai bondir alors sur une autre plate-forme, mais agir ainsi serait aussi m'exposer à mon adversaire. Certes encore faut il qu'il en soit bien un, mais je préfère ne pas prendre ce risque...Et l'instinct de survie supplantant ma culpabilité, je profite de la proximité de l'animal et de sa taille pour simplement me précipiter entre ses pattes ! Se faisant, je veille bien à garder la pointe de ma lance vers le haut, de façon à ce que se laisser tomber sur moi pour essayer de m'écraser lui soit une mauvaise idée, avec la lance qui le transpercerait...

Et sur le coup de l'adrénaline, je suis de nouveau plongé dans la fièvre du combat, analysant rapidement la situation. Je pourrai essayer d'en finir rapidement comme je l'ai souhaité, en le transperçant de part en part, mais pour être sûr de le tuer, il me faudrait toucher à coup sûr son cœur ! Par contre si je me rate... Rien ne le retiendra de se laisser tomber sans subir plus de dégâts. Non, c'est trop incertain... Et je me rappelle alors mon poignard, toujours planté en lui.... Quitte à ne pas le tuer, ce qu'il ne mérite peut être pas, je peux au moins le mettre hors d'état de nuire, ce qui serait peut être le plus clément ! Et ainsi, je commence à m'élancer brusquement vers la partie du flanc que j'ai atteint de ma dague, afin d'en saisir la poignée, d'un bond si nécessaire, et agrandir sa plaie ! … Mais encore faut il avant tout que j'y parvienne...
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #9 le: Octobre 01, 2015, 05:12:30 »

Le coup de langue n’était pas si anodin que cela. En effet,  le filet de bave posé sur la tenue de son adversaire rendait cette dernière encore plus glissante qu’à l’origine, ce qui pouvait le mettre dans des situations délicates s’il ne prenait pas garde aux éléments éphémères constituant leur arène cybernétique. Cette fameuse arène qui s’était mise de nouveau à s’effondrer, surprenant la Louve qui avait lâché sa sphère enflammée. Cette dernière au vue de leur position actuel, ne pouvait guère atteindre son adversaire mais qu’importe ! Lui aussi allait à présent devoir faire face à ce déluge de plaques mortelles. A nouveau, à cause de sa taille, la Louve ne put en esquiver, et fut obligé d’accueillir à chaque fois le coup. Le premier, celui qui la surprit, fit bouger légèrement la dague dans son flanc, lui arrachant une exclamation de douleur. Avec l’impact sur le dos, le couteau  avait bien bougé d’un à deux centimètres, entaillant ses chairs et à présent, il était positionné à un point qu’elle ne pouvait plus atteindre. Impossible pour elle de se retirer cette épine de métal du flanc. Campée sur ses pattes, elle faisait face au déluge, pensant que son adversaire s’était déplacé vers une autre plateforme pour se mettre en sécurité.

Quelle ne fut pas sa surprise quand elle le vit foncer vers elle et se positionner entre ses pattes !  Lors de sa glissade, elle tenta de le saisir entre ses crocs mais sa puissante mâchoire ne claqua que dans le vide, n’ayant pas eu le temps d’agir aussi rapidement qu’elle  l’aurait souhaité. Mais quand bien même, cet homme n’avait pas froid aux yeux !  Sentant la pointe de sa lance contre son thorax, la Louve grogna, réalisant qu’elle devrait encore plus se tenir sur ses pattes pour ne pas s’abaisser et s’empaler. Astucieux, très astucieux !  Et elle offrait ainsi un barrage de son corps à l’humain qui avait tout le loisir pour s’ne prendre à elle. Qu’à cela ne tienne ! Elle allait le faire partir d’ici et  rapidement ! Car plus il restait sous elle, plus elle risquait de s’empaler contre la pointe de sa lance à force de recevoir des dalles tombant du plafond et lui fracassant le dos. Soudain, la Lycane put entendre que son adversaire se mouvait et pas dans n’importe quelle direction ! Non, il se dirigeait exactement là où se trouvait la dague dans son flanc et ce n’était sans doute pas pour la lui retirer. Le temps lui était donc compté et elle devait agir vite.

Bien que l’Okami ait pu faire apparaitre des flammes pour  repousser son adversaire, elle décida d’utiliser une toute autre technique. Certes, elle ne pouvait utiliser ses pattes ou même sa gueule sur l’instant mais il lui restait son appendice caudal.  Elle ramena sa queue rapidement en position mi- basse et donna comme un coup de fouet en direction de son flanc meurtri alors qu’au même instant, l’humain était en train d’agrandir sa blessure. Elle le frappa avec, le repoussant, agrandissant encore de ce fait sa blessure. Grognant, sa tenue se mit à briller, laissant présager à William qu’il devrait bouger rapidement avant de recevoir une attaque pyrotechnique en pleine figure et cette fois, la Louve ne comptait pas le  manquait.  Deux clignotement avait été fait, il n’en restait plus que un qui allait survenir sous peu. L’attaque prévue ?  Des vagues de flammes se dispersant sur toute la plateforme partant de sous son ventre pour se répandre en cercle et qui obligerait donc l’humain à partir ou...à se faire brûler. Et bon sang que son flanc lui faisait mal ! Sans parler de son dos...ces chutes de plafonds finiront par lui briser l'échine.ö

Citation
-   Will a bien réussi à bouger le couteau dans sa plaie, l’agrandissant mais fut repoussé par un coup de queue de Shad
-   Cette dernière prépare une attaque pour éjecter et voir brûler son adversaire, il ne lui reste plus qu’une  à deux secondes pour agir rapidement
-La Louve ne pourra pas supporter indéfinément la chute du plafond.
« Dernière édition: Octobre 02, 2015, 12:44:54 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
William Dun-ë-Vae
Humain(e)
-

Messages: 41



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Octobre 03, 2015, 12:10:40 »

J'avais réussi... Coincée entre les fragments qui venaient s'écraser sur son dos, et la pointe de ma lance, le loup a été incapable de faire quoi que ce soit pour m'empêcher d'atteindre mon objectif, ma dague... Qui enfoncé dans ses côtes, en jaillit comme une excroissance, tout juste assez basse pour que je parvienne à m'en saisir de la poignée. Mais alors même que, d'une brusque impulsion, je pèse de tout mon poids sur l'arme, agrandissant sa plaie pour la rendre béante, je n'éprouve aucune joie... Tout comme lorsque mon arme l'a touchée pour la première fois, la joie, l'excitation qui m'envahissent d'ordinaire quand je meurtris mon ennemi, ne se fait pas ressentir. De nouveau c'est ce sentiment amer, que le frisson du combat m'avait permis de repousser, qui se fait ressentir... Je ne veux pas continuer, je ne veux pas persister à meurtrir cette créature. Focalisé sur cette pensée, c'est tout naturellement que je relâche mon arme, et que je ne vois pas venir la riposte de mon adversaire. Cette dernière me prend totalement au dépourvue, sa queue me balayant brusquement, me propulsant au sol, où je glisse avec un bruit de frottement mouillé. L'impact en lui même, est douloureux, et quand je cesse enfin de glisse je ne suis qu'à quelques pas du bord, mais, face à l'étau qui m'enserre le cœur, c'est à peine si j'y pense. Me redressant juste un peu, m'appuyant sur ma lance, malgré la douleur de mes bras, pour me mettre à genoux, j'entrevois alors les pulsions rougeâtres sur la technique du loup, mais je ne peux penser qu'à une chose.

"Ce n'est pas ce que je..."

...Voulais... C'est ce que je voulais dire par contre, et je suis sincère. Je commence à comprendre ce qu'est cette sensation que j'éprouve. Ce combat, ce n'est pas ce que je veux, je ne veux pas faire souffrir mon adversaire, je ne veux pas lui infliger ces blessures. Est ce que c'est ce que les gens appellent le remord et m'ont tant parlé ? Sans doute... Pourtant j'en ai déjà connu des regrets, mais celui là...C'est plus que ce que je peux supporter. Mais ce n'est pas ça qui m'empêche de parler, non, c'est la brusque chaleur qui apparaît, et la vision, soudaine et brève, d'une vague de flamme se jetant sur moi depuis la louve, m'atteignant et m'entourant...

Et la douleur... Balayé le doute, le remord, ou toute forme de pensée, ce n'est plus que la douleur qui se fait ressentir à cet instant. Ce que j'ai ressenti avant au niveau des bras n'est rien en comparaison, ou plutôt, c'est tout, mais à l'échelle de tout mon corps. Pour l'avoir déjà infligé, je sais que la mort par le feu est atroce, mais là c'est encore pire que tout ce que j'ai pu imaginer ! Les flammes ne se contentent pas de me bruler la chair, non, cette maudite tenue y veille bien, empêchant que les flammes me dévorent. Mais elle ne me protège pas pour autant, au lieu de cela elle fond et s'accroche à ma peau, brûlante, insoutenable, de mon visage à mes jambes rien n'est épargné, et je ne sais si mes yeux ont brûlé ou si c'est simplement la tenue qui en fondant m'empêche de voir. Je ne sais même pas si je parviens à crier ma souffrance, ou que c'est juste moi qui ne m'entends pas... Mais en cet instant il n'y a plus ni joie ou regret, seulement un instinct, l'instinct qui me faite savoir comment en finir. Il y a la mort bien sûr,  mais elle le repousse en ce qui me concerne, car il y a aussi celle de mon opposant qui permettrait d'en finir. Après tout, une fois le combat fini tout ce qui y a été fait sera effacé...

Et je ne vois plus, n'entend plus , ni ne sens plus rien... Mais j'ai déjà vécu pareille chose, au fond d'un cachot ,avec rien d'autre que la certitude d'être encore en vie, et où je suis... Je sais où est le vide, je sais où est mon adversaire, la dernière image que j'ai de lui étant de le voir immobilisé... Alors dans un effort je me relève. C'est sans doute douloureux, mais la souffrance a déjà atteint de tel sommet que je ne m'en rend pas compte... Et brusquement je m'élance, poussé davantage par instinct, et folie peut être, que par conscience, ma lance en avant , pointée là où était son visage la dernière fois que je l'ai vu...

Citation
-William est bien repoussé par la queue de Shad mais ne tombe pas dans le vide.
-Pétrifié par ses remords, il reste à genoux et encaisse plein fouet l'attaque enflammée de Shad, qui ne le brûle pas directement, mais fais fondre sa tunique à même la peau, brûlant ses yeux, amoindrissant ses sens et lui causant une grande douleur.
-Poussée par la douleur et une sorte de folie William parvient à se relever et s'élance vers Shad, visant là où il a vu sa tête la dernière fois.
-Au vu de son état, Will "mourra" ou sera en tout cas hors d'état de se battre au prochain tour.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Terranide
-

Messages: 3994



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #11 le: Octobre 03, 2015, 04:17:03 »

La Louve entend le crépitement des flammes dévorant la tenue  de son adversaire, ainsi que ses cris de douleur, mais elle n’a guère le temps de s’en réjouir. Le sang ne cesse de s’écouler de son flanc, créant une flaque rougeâtre sur la plateforme, qui ne devrait plus tarder à clignoter puis disparaître, la perte de ce fluide vital, l’affaiblissant d’instant en instant. Elle aurait pu relancer une seconde attaque pyrotechnique et s’assurer que William soit hors d’état de nuire, mais l’attaque surprise de son adversaire fut une telle surprise qu’elle l’obligea à réagir au quart de tour pour ne pas avoir la pointe d’une lance logée dans son crâne. La Louve ne put éviter l’assaut mais sut le dévier quelque peu. Soulevant légèrement son museau, elle parvint à faire en sorte que la lance ne se loge pas dans le crâne mais dans sa gueule, traversant le palais et le museau, bloquant en partie ses fosses nasales et lui donnant de la difficulté pour respirer. Une odeur âcre et ferreuse de sang envahit sa gueule dans un gargouillis morbide. L’Okami avait évité un coup mortel mais cela ne voulait guère dire que le coup assigné n’était pas tout aussi redoutable. Secouée de douleur, elle n’arrivait plus à réellement réfléchir, frappant sa queue aléatoirement sur la plateforme la faisant dangereusement trembler, l’impact touchant aléatoirement la flaque de sang et en propageant des gerbes qui filaient vers le vide.

Grognant de douleur, la bête claqua ses puissantes mâchoires contre la lance, la brisant en deux, gardant cependant la pointe logée dans son museau, l’empêchant de le refermant ou de l’utiliser. Tentant de se relever, elle sent le poids des plaques contre son dos et la faiblesse dû à ses blessures se faire plus oppressante. Il lui est impossible de nier les faits. La voilà bloquer, se vidant de son sang, mais, à présent, une ouverture lui est offerte, elle peut tenter une toute dernière attaque avant de sombrer dans les affres de l’inconscience.  Le museau relevé, la lance toujours plantée dedans, le poitrail se soulevant et s’abaissant par à-coup, la Louve cherche  du regard son adversaire, mais sa posture le lui empêche, elle n’a de par sa position qu’une maigre ligne de mire. Qu’à cela ne tienne ! Sa dernière attaque sera lancée droit devant elle, là où il devait se trouver. Sa tenue s’illumine, une fois, deux fois mais pas trois fois. A la dernière seconde, une énorme plaque tombe du plafond et s’abat violemment contre le dos de la Terranide. L’impact fait bouger le poignard dans sa plaie, l’agrandissant encore plus, le sang en giclant. Du côté de la lance dans la gueule, le constat fut le même. Un bruit de craquement se fit également entendre.

Ne sachant plus tenir sur ses pattes, la Louve s’affala  sur la totalité de la plateforme, ne sachant nullement si elle écraserait William sous son poids. Mais comme si la plateforme refusait de la porter, elle se mis à clignoter, devenant à la fois opaque et transparente pour par la suite disparaître et faire choir ses occupants. A moitié vidé de son sang, le dos brisé, la Lycane ne pouvait que chuter. Mais qu’en était-il de son adversaire ? Avait-il évité sa masse tombant sur lui ? Avait-il réussi à se mouvoir vers une autre plateforme ? Cela, elle n’en savait rien et tandis  qu’elle chutait, elle fit un rapide mouvement de queue, envoyant  une ultime et dernière sphère de flammes vers l’emplacement où il lui semblait que Will se trouvait. Puis, elle observa le fameux logo dans le vide se rapprocher de plus en plus.

Citation
-   Shad se prend bien le coup de la lance mais arrive à le dévier pour qu’il ne soit pas mortel
-   Sous la douleur, elle se met à matraquer la plateforme de sa queue
-   Elle prépare une attaque mais cette dernière est annulée par l’impact d’une plaque sur son dos, ouvrant encore plus ses blessures et lui brisant l’échine. Elle s’écroule sur la  plateforme qui, trois secondes après disparaît et la fait chuter  dans le vide.
-   La Louve lance une dernière attaque à l’aveugle, ne sachant nullement si elle te touchera ou non
« Dernière édition: Octobre 03, 2015, 09:11:40 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
William Dun-ë-Vae
Humain(e)
-

Messages: 41



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Octobre 07, 2015, 11:27:25 »

Privé de ma vue et de mon ouïe, je parviens cependant à savoir que j'ai touché ma cible, au travers de la sensation brusque et violente de l'impacte, la sensation caractéristique qui se transmet aux bras quand l'arme qu'ils tiennent traverses la chair et les os... Et je parviens sans peine à imaginer le bruit, le spectacle de ma lance transperçant la gueule de mon adversaire, une vision qui, de nouveau  me fait frémir. un instant la douleur persiste à s'effacer, mais afin de me laisser seul ressentir une souffrance profonde en mon cœur... Et ma pauvre cible n'a même pas le plaisir d'une mort rapide, puisque je ne tarde pas à sentir des secousses le long de mon arme, trahissant la survie du loup face à mon coup, ce qui n'apaise nullement mon tourment...

Puis je ressens un brusque choc, violent, me traversant les bras, alors que la hampe de mon arme se brisait entre mes doigts... Mais cela n'a plus d'importance. La douleur...Tiraillant mon corps, elle s'impose de nouveau à mon esprit ,et je n'ai de toute façon plus la force de bouger ou de faire quoi que ce soit d'autre. J'en ai conscience, les brûlures, cette tunique qui me colle à la peau ,sera la cause de mon trépas, si rien n'est fait pour m'en sauver... Autour de moi me parviennent les vibrations d'impact violents, et de choc, comme si le monde s'effondrait... Mais cela ne plus vraiment d'importance, le sol se dérobant en dessous de moi. Un bref sursaut de conscience me fait raisonner qu'il s'agit de la plateforme qui a disparu.... Mais il n'y a pas que cette sensation de chute, rapidement une chaleur, douce d'abord, puis rapidement violente se fait sentir.

Est ce cela la mort ?

Je ne sais....

Citation
Désolé c'est court, mais c'est pour conclure et vu l'état de Will je ne peux pas m'étaler, donc brièvement.
-Incapable de bouger dans son état, Will s'effondre à genoux devant Shad lorsque cette dernière brise sa lance, et dès lors il ne fait que percevoir vaguement les impacts sur la plateforme.
-Avec la disparition de la plate-forme il chute avec Shad, et si son poids plus léger lui "assurait" d'atteindre le fond en dernier, il est frappé par la dernière attaque de feu de Shad, qui l'atteint et l'achève, ne lui laissant pas le temps de finir sa dernière pensée. Will "meurt" donc et Shad est la gagnante du tournoi.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox