banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un voyage inattendu [Shad]  (Lu 4014 fois)
James Howlett
E.S.P.er
-

Messages: 296



Voir le profil
FicheChalant
« le: Août 15, 2015, 10:15:19 »

Logan se releva tant bien que mal, son bras serré contre ses côtes ; Sabretooth , son ennemi de toujours l'avait salement amoché en le prenant par surprise, alors que le vieux mutant battait la campagne avec sa grosse cylindrée. Victor s'était jeté sur lui depuis le bord d'une route caillouteuse et l'avait précipité au sol, alors que sa moto était partie s'écraser contre un chêne centenaire. Wolverine, durement touché par la chute avait néanmoins fait face à son adversaire et l'avait immédiatement chargé, toutes griffes dehors. Victor étaient tout deux de redoutables combattants et une centaine d'année d'affrontements n'était pas parvenue à les départager. Mais cette fois, Wolverine craignait que son adversaire ne prenne le dessus ; trop préoccupé par Laura, ses réflexes étaient émoussés et il n'avait pas vu venir une attaque pourtant évidente.

" 'manquait plus que toi, fils de pute. ", cracha-il à l'intention de la silhouette massive qui se découpait au clair de lune.

Victor l'avait acculé sur une corniche. Jetant un coup d’œil par dessus son épaule. Pus de trente mètres plus bas, les vagues se brisaient sur des récifs acérés. Pourtant Logan n'hésita guère ; il savait que Sabretooth était un assez mauvais nageur, et il avait trop à faire pour perdre son temps avec lui ; leur inlassable combat à mort devait être remis à plus tard, X-23 , dont il n'avait pas encore retrouvé la piste, était sa priorité. Alors que Victor bondissait sur lui, toutes canines dehors, Wolverine plongea, tête la première, dans l'océan pacifique, visant un endroit où l'eau lui semblait suffisamment profonde. Protégeant son visage de ses bras tendus, Logan fendit la surface et s'enfonça dans les eaux bouillonnantes ; courants froids et chaud s'embrassaient, rendant la nage dangereuse pour tout être humain normalement constitué. Or Wolverine nageait bien, mais il n'était pas un triton ; aussi ne parvint-il pas à lutter contre un courant plus fort qu'un autre, qui l'attira vers la falaise. S'efforçant de s'éloigner des rochers tranchants, Wolverine avisa ce qui lui sembla être une petite grotte sous-marine, vers laquelle il se dirigea. L'entrée était aussi sombre qu'un four, mais Logan ne craignait rien ; il était capable de retenir sa respiration très longtemps. D'un battement de jambes presque gracieux, il se projeta à l'intérieur. Alors qu'il en franchissait l'entrée, un éclair vif lui brûla la rétine et l'instant d'après, Logan ne sut plus où il se trouvait. Alors qu'au dessus de lui devaient normalement se trouver des centaines de mètres de lourdes pierres, il apercevait la surface, à moins de dix mètres. Fronçant les sourcils, Logan rejoignit la surface pour respirer tout son soûl.

" Qu’est ce que c'est que ce bordel... "

Un lac. Il était dans un putain de lac. Ou plutôt un petit étang boueux d'un kilomètre de circonférence. Pestant contre la vase qui l'empêchait de progresser à sa guise, il finit par rejoindre la terre ferme, jetant un regard circulaire alentours. Il avait l'air de se trouver au beau milieu de nulle part. La végétation était presque sauvage et la seule construction humaine qu'il apercevait était un vieux moulin qui jouxtait une route, ou plutôt un chemin de terre. Il faisait frais et une averse menaçait à l'horizon. Une chose était sûr, il n'était plus à Seikusu, qu'il avait quitté sous un soleil éclatant. Il avait atterrit ailleurs, par quelque maléfice dont il ignorait la nature. Une chose était sûre, Victor n'en était pas l’instigateur. Logan haussa les épaules et s’engagea sur le sentier accidenté. S'agirait de se tirer de ce trou au plus vite. Ses vêtements étaient lourds et ralentissaient son pas chaloupé, mais il ne lui fallut que quelques minutes pour rejoindre le moulin qu'il avait repéré. A quelques mètres de là, une charrette avait été rangée contre le bord de la route, alors qu'un vieil alezan mâchonnait paresseusement un taillis, derrière sa clôture. Logan leva les yeux au ciel.

" Une charrette, une putain de charrette... ", grogna-il, avant de taper à la porte du meunier.

Quelques jours plus tard.

C'est à l'arrière d'une charrette, la barbe hirsute  mais avec ses vêtements propres et secs que Wolverine pénétra dans la cité-Etat de Nexus, les yeux écarquillés devant les merveilles architecturales qu'il contemplait. Il avait fallu à Logan trois bonnes heures pour comprendre qu'il n'était plus sur terre, mais bel et bien sur un autre monde, qui souffrait visiblement d'un retard technologique assez conséquent. Le meunier, le prenant pour un étranger à sa patrie – tekhan, avait-il dit-  s'était montré chaleureux, et l'avais accueilli chez lui quelques jours. Le vieil homme estimait que Logan avait reçu un « coup sur la tête » et que cela expliquait sa perte de mémoire, ce que Logan ne nia pas un seul instant.

« On descend ici Etranger, la chaussée est encombrée à cause du marché. Va falloir que tu continues ton chemin à pied », lui lança le nain, qui conduisait la charrette. En effet, dans ce monde, ceux que Logan considérait comme des mutants étaient monnaie courante. Ils se répartissaient en plusieurs races et semblaient vivre à peu à peu près en harmonie les uns avec les autres. Les nains en faisaient parti, de même que les terranides, qui ressemblaient à des humains croisés avec divers animaux, y compris les plus improbables.

« Merci Mothril », grogna Wolverine, en sautant du véhicule, avant d'adresser un dernier signe à son chauffeur bénévole. L'homme joua des coudes pour s'enfoncer dans la foule amassée. Lorsque Logan avait évoqué avec le meunier l'idée d'un autre monde, celui-ci avait fait une petite moue, puis lui avait conseillé de se rendre à Nexus pour rencontrer une certaine Anna, magicienne de renom, qui connaissait les mythes et légendes ancestrales. Tant qu'elle me trouver un moyen de me tirer d'ici... Écartant sans aménité les badauds qui lui barraient le passage, Logan parvint sur une place hexagonale, sur laquelle un étrange individu tenait une jeune femme en laisse, alors que plusieurs personnages vêtus de vêtements coûteux – Wolverine supposa qu'il s'agissait de notables locaux – semblait discuter de son prix. Un marché aux esclaves.

Logan serra les dents. Le vieux mutant avait été séquestré pendant des années, au cours desquelles les sévices les plus atroces lui avait été infligés, aussi la liberté était une chose à laquelle il tenait particulièrement ; l'idée même de l'esclavage lui faisait horreur et les larmes silencieuses qui coulaient sur le visage de la jeune captive achevèrent de le convaincre qu'il fallait faire quelque chose.

« Hey, pousse-toi un peu, je vois pas bien ses nibards, ducon ! C'est la dernière vente de la journée, et pas des moindres, Hin hin...»

Logan ignora l'importun, et s'approcha du petit attroupement d'un pas tranquille. Le reste se passa très vite ; saisissant simultanément le crâne de deux des acheteurs, il les cogna brutalement l'un contre l'autre avant de les laisser glisser sur le sol, tandis-ce que les autres clients s'éloignaient en criant. L'esclavagiste n'eût pas davantage de chance ; un coup de pied envoya sa chaise basculer trois mètres plus loin.

«  LA... LA GARDE, APPELEZ LA GARDE, ON ME VOLE ! »

Sans se préoccuper de l'esclavagiste, Logan trancha la longue chaîne qui reliait la jeune femme à une carriole surmontée d'une grosse cage, dans laquelle elle avait probablement fait le voyage jusqu'à la ville. La jeune femme, choquée, roulait des yeux effarée, ne sachant que faire.

" Viens avec moi ", lui glissa Logan. " Tout va bien se passer."

Pourvu qu'elle se mette pas à brailler. L'entraînant par la main à travers la foule, Logan entendit la garde arriver, avant même de la voir ; ils donnaient de la trompe pour disperser la foule à la différence de Logan ils étaient à cheval, connaissaient la ville, et n'avaient pas de jeune femme effrayée à traîner derrière eux.

" Ils... Ils vont nous attraper, il faut vous arrêter, étranger ", couina-elle. Il le voyait, la petite commençait à regretter d'avoir accepté de s'enfuir; la perspective de la servitude l'effrayait probablement moins que celle d'être battue, ou pendue... Cependant il était bien trop tard pour faire demi-tour.

" Tu parles finalement ? ", ralenti par l'allure de la captive qui courrait pied nu sur le pavé irrégulier, Logan la souleva sans lui demander son avis, et s'enfonça dans les ruelles malodorantes de Nexus. Il n'avait aucune idée de la manière dont il allait réussir à s'en tirer sans provoquer une catastrophe. "Moi et ma foutue conscience", grogna-il. Mais il ne regrettait rien. Jamais.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4102



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #1 le: Août 16, 2015, 01:43:10 »


Nexus ! Merveilleuse cité capitale de Terra ! Voilà maintenant plusieurs semaines que la Louve n’y avait pas mis les pieds. En toute logique, elle aurait dû le faire, il y’a quelques semaines mais sa rencontre avec des rabatteurs lycanthropes d’un noble marchand d’esclave l’avait entraîné dans une aventure de plusieurs jours vers des contrées lointaines et inconnues.  Tout cela car elle était venue à pied en prenant un simple petit sentier pour arriver à la capitale…Mais cette fois, elle ne fit pas la même erreur et était donc arrivée à Nexus rapidement sans se préoccuper d’une quelconque course poursuite entre marchand d’esclave et marchandise potentielle. Oh elle aurait pu s’arrêter, leur venir en aide mais cela risquait encore de retarder son avancée vers la capitale nexusienne. Un peu d’égoïsme ne faisait des fois pas de mal et la Louve ne pouvait se permettre de s’arrêter à chaque charriote pour aider les malheureux esclaves, ou sinon elle ne s’en sortirait jamais. Mais il lui arrivait de temps à autre d’en aider quelques-uns à retrouver leur liberté, notamment soit en faisant une attaque directe et frontale sur le groupe de chasseurs, soit en se faisant capturer et en attendant le moment opportun pour frapper. Mais cette fois, nulle question de tout cela ! L’Okami rentrait tout simplement dans la capitale, rabattant sa capuche noire bordée de rouge sur sa tête pour cacher ses oreilles, sa queue étant dissimulée à l’aide de son ample habit de cuir noir, passant les gardes sans que ces derniers ne cillent le moins du monde.  Il fallait dire que les êtres encapuchonnés, il y’en avait des tas qui rentraient et qui sortaient de la cité état, et tant qu’ils ne se faisaient pas remarquer, les gardes, en toute logique, ne les arrêtaient pas.

La ville était comme à son habitude empreinte d’une grande animation, particulièrement à la Place Publique Comme toujours les différents marchands, que ce soit de simples fruits et légumes, de bibelots en tout genre et d’esclaves s’époumonaient afin d’attirer leur potentielle clientèle et engranger le plus de revenu possible. D’un côté la Louve entendait une espèce d’homme vêtue d’une sombre toge, le visage blafard, clamant haut et fort les bonnes propriétés de ses poisons tandis qu’un être chétif tentait de vendre des poissons assez…crus.

« Venez goûtez mes poisons ! »
« Goûtez mes poissons ! »
« Mais ça pue ! »
« Mais goûtez ! »
« Mais c’est cru !
« Mais goûtez ! »

Un bruit de claque retentit qui n’ébranla nullement l’ambiance du marché. La Louve continua de marcher, s’arrêtant de temps à autre pour observer les divers étalages, cherchant un cabinet d’enchanteur qui devait se trouver dans les rues adjacentes de la Place Publique. Encore fallait-il le trouver, mais la Lycane comptait bien mettre la main dessus et faire enchantée ses armes de sortes à ne pas avoir à les ramasser à chaque lancer. Des dagues  qui revenaient par magie dans la main de son lanceur, voilà qui serait bien pratique ! Chemin faisant, elle traversa la fameuse place où les marchands d’esclaves tentaient de vendre leurs marchandises. Le soleil déclinant, la vente prenant fin, il ne restait plus que quelques produits encore invendus, dont une pauvre femme qui était exposée sans vergogne devant des regards lubriques de nobles aux ventres ventripotents. Mais comment aurait-elle pu prévoir la suite des évènements ?  Qu’un  terrien viendrait sauver cette dernière esclave mise sur l’étalage ? Car oui, d’après les vêtements qu’il portait, il ne pouvait pas être originaire de ce monde.  Mais il se faisait déjà bien remarqué en délivrant l’esclave de ses chaînes et en prenant la fuite avec. La garde montée se mis directement à sa poursuite tandis que la Louve partie rapidement vers les ruelles où s’étaient dirigés l’improbable duo. Elle courrait rapidement sur les pavés déformés, prenant une rue perpendiculaire, arrivant d’un coup devant l’étranger qui avait été sans doute obligé de porter l’esclave.

« Par là le terrien ! »

Tout en énonçant son ordre, et son invitation à la suivre, la Lycane fit un geste de la main, faisant rapidement volte-face pour prendre dans une autre rue, espérant tout simplement que l’homme allait la suivre. Mais peut-être que l’interpellation du terme «  terrien » ferait cogiter l’étranger et lui ferait suivre quelqu’un de Terra qui semblait connaître le monde d’où il venait. Et s’il ne la suivait pas…peu importe ! Tournant rapidement sur la droite, la Lycane se stoppa net, manquant de foncer droit sur un étalon blanc, bondissant en arrière, elle fit apparaître rapidement une  sphère enflammée dans ses mains et la jeta à terre, levant un épais nuage de poussière, aveuglant l’homme armé qui se mis également à toussoter et à jurer, perdant ainsi de vue les trois fuyards.  La Louve continua à tourner dans différents recoins, s’engouffrant dans les rues des bas-fonds, prenant des sentiers improbables. Elle connaissait la ville et pouvait donc se permettre de rentrer dans un tel labyrinthe.  Finalement,  l’Okami aperçu une porte en bois à moitié défoncée et ne se gêna pas pour donner un grand coup dedans, l’ouvrant et pénétrant rapidement dans la bâtisse, refermant derrière elle.  Tendant l’oreille, la Louve écouta, entendant le bruit caractéristique des sabots des chevaux sur le sol, arrivant vers eux puis s’éloignant peu à peu. Des ordres de recherches furent lancés :

« Trouvez-moi ce voleur !  Fouillez dans chaque recoin ! Retrouvez-les ! »

Un léger grognement s’extirpa da la gorge de la Terranide. Elle qui voulait juste voir un enchanteur, voilà qui maintenant devait éviter la garde royale et tout cela pour un terrien qui avait voulu jouer les héros en pleins centre-ville.  Ecoutant encore un instant, la Louve put entendre que les chevaux s’éloignaient, laissant ainsi un temps libre pour souffler  au terrien, à l’esclave et à la Terranide qui se laissa tomber contre un mur, soupirant, sa capuche rabattue sur ses épaules, ses oreilles complétement apparentes.

« Nouveau ici n’est-ce pas ? On va avoir droit à des rondes pendant un petit moment…
-elle regarda la femme, attrapant une  petite gourde d’eau accrochée à sa ceinture, la lui tendant- tiens si tu as été exposée toute la journée, avec cette chaleur, tu dois avoir bien soif…Au passage, moi c’est Shad. »

Bon ce n’était pas une façon commune de faire des rencontres, ni de se présenter mais au vue de la situation, la Louve avait jugé bon de donner son prénom tout en proposant un peu d’eau fraîche à la pauvre femme.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
James Howlett
E.S.P.er
-

Messages: 296



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Août 17, 2015, 04:18:59 »

Logan courrait à une vitesse prodigieuse, malgré son fardeau, mais pas assez rapidement pour distancer les chevaux, dont il entendait les fers marteler les pavés, dans son dos. Wolverine tourna sur sa gauche, contournant ce qui ressemblait à une auberge et manquant au passage de renverser une vieille femme qui tricotait sur un petit tabouret de bois. La septuagénaire en laissa tomber son ouvrage, et jeta un regard torve à l'étrange couple qui s'éloignait dans les dédales de Nexus.

« Ah, les jeunes... »

Vingt mètres plus loin, ce fut une jeune femme encapuchonnée aux formes avantageuses, qu'il manqua cette fois de renverser. Celle-ci avait également couru et semblait un peu essoufflée « Hey, gaffe ! ». Cependant, lorsque l'inconnue l'appela « terrien », Logan haussa les sourcils et lui emboîta le pas. Elle sait d'où je viens. Pour la première fois depuis son arrivée en ce monde, Logan se sentit à peu près compris et cela lui fit un bien fou. Lorsque son alliée se retourna, le mutant remarqua avec un sourire amusé qu'elle disposait également d'une longue queue touffue. Déboulant derrière elle dans une rue perpendiculaire, son fardeau silencieux entre les bras, la jeune femme-louve matérialisa ce qui ressemblait à une petite boule de feu, et la jeta sur l'un de leurs poursuivants, qui était parvenu à leur couper la route. Logan siffla, admiratif, sans cesser de la suivre. Les magiciens l'avait toujours davantage impressionné que les brutes, lui-même tenant plutôt de cette seconde catégorie.

L'inconnue savait visiblement ce qu'elle faisait. Elle tournait sans hésiter, prenant des raccourcis insoupçonnables, pour finalement les mener devant une vieille grange abandonné, qu'elle ouvrit d'un coup de pied volontaire, laissant le mutant et la jeune femme pénétrer à l’intérieur avant de refermer derrière eux. S'écrasant contre un mur, Logan plaqua sa main calleuse sur la bouche de l'esclave, sans se soucier de ses protestations et de ses coups de coudes rageurs.

« Shhh... », lui intima-il, avant de retirer doucement sa main de ses lèvres. « Ne crie surtout pas ».

Quelques bruits de cavalcades plus tard, la garde s'éloignait, donnant à Logan l'occasion de pousser un long soupir de soulagement. Tuer ces imbéciles n'aurait pas été bien compliqué, mais malgré son caractère sauvage et impitoyable, Logan n'aimait pas faire de victimes innocentes. Qui plus est, l’esclave elle, n'aurait pas pu se défendre contre des hommes armés. Rompant le silence, l'inconnue tomba sa capuche, révélant ce dont Logan se doutait depuis un petit moment ; la jeune femme était une hybride... Et plutôt séduisante avec ça, avec ses oreilles dressées et ses yeux bleus profonds.

« Nouveau ouais, on peut dire ça. J'étais à... Seikusu il y a une petite semaine et en plongeant, je me suis retrouvé au beau milieu d'un étang, à quelques kilomètres d'ici ».

Logan s'interrompit, guettant les réactions de son interlocutrice. Comprenait-elle un traître mot de ce qu'il racontait, ou bien le prenait elle pour un aliéné ? Quoiqu'il en soit, elle avait décidé de l'aider en connaissance de cause, aussi lui faisait-il à peu près confiance... Du moins pour l'instant. S'emparant de la gourde d'eau que la jeune femme lui tendait, il la porta à ses lèvres, avant de la proposer à la jeune esclave. Cependant, visiblement épuisée, celle-ci dodelinait de la tête et ne tarda pas à s'assoupir contre son puissant poitrail.
 
« Enchanté Shad. Je m'appelle Logan. 'désolé de t'avoir également foutu dans la merde. J'ai pas pu résister en voyant la gamine traitée comme du bétail. Là d'où je viens, l'esclavage est prohibé depuis presque deux siècles ». En effet au canada, l'esclavage avait été aboli dans les années 1830, un petit peu avant les États-Unis, qui avaient attendu 1965 pour le faire, soit environ vingt ans avant sa propre naissance. Si l'on se fiait à l'état de l'avancée technologique de Nexus, Logan doutait qu'une telle chose ne se produise avant au minimum trois cents ans.

« Pourquoi m'as-tu aidé ? »


La question lui brûlait les lèvres depuis plusieurs minutes. Il était envisageable que la belle inconnue soit originaire du même monde que le sien, mais il ne le pensait pas. Peut-être avait-elle simplement voulu se montrer charitable ?

« Quand elle se réveillera, il faudra trouver un moyen de la faire sortir de la ville. Je ne crois pas qu'elle soit d'ici, sa peau n'est pas aussi pâle que la majorité des humains – il buta sur le mot – que j'ai pu croiser dans les environs. Elle doit venir d'un pays plus tropical »

Il serait probablement très compliqué de renvoyer la jeune femme chez elle. La seule chose qu'il pouvait faire était de la transporter en lieu sûr. Avec circonspection, il observa les parties visibles du corps plantureux de l'esclave, sans y trouver de signe distinctif.

« Les esclaves ne sont pas tatoués ? »

Si tel n'était pas le cas, il serait plus facile de la mettre hors de danger. Sur Terre, Logan savait que hideux tatouages ou marques au fer rouge étaient apposés sur les captifs, pour qu'il soit possible de déterminer leur statut, ainsi que le maître auquel ils appartenaient. Ici, ce n'était visiblement pas le cas... Ou bien Logan était parvenu à secourir la pauvrette avant qu'elle ne soit marquée, ce qui constituait la meilleure nouvelle de la journée.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4102



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #3 le: Août 17, 2015, 08:45:43 »

L’Okami eut la confirmation de ses soupçons. Cet homme venait bel et bien de la Terre et était arrivé il y’a moins d’une semaine dans ce monde fort différent du sien. Quand on vient d’un monde où l’esclavage est aboli, il était tout à fait normal d’agir de la sorte en assistant au marché aux esclaves de Nexus. Et encore ! Il n’avait pas vu celui d’Ashnard qui était bien pire, autant sur le plan morale, que sur le plan physique. Car il n’était pas rare de voir des femmes et même des hommes, complétement nus et même tester dans la capitale d’Ashnard. Si Logan avait eu son sang qui n’avait fait qu’un tour en voyant le traitement que lui faisait subir l’esclavagiste à cette pauvre femme sur la Place Publique, il n’était qu’au début de ses peines…et de ses excès de colère et de zèle. La Lycane reprit la gourde d’eau, la refermant et l’accrocha à sa ceinture, proche d’un de ses nombreux étui de couteaux de lancés, désignant une place d’un mouvement de menton où Logan pourrait poser l’esclave. Pour l’instant, ils étaient en partie bloqués, le temps que la milice arrête de les chercher dans tous les coins de rue.  La fuite d’esclave était monnaie courante ici et il n’était pas rare qu’au bout d’une journée, les recherches s’estompent jusqu’à s’arrêter complétement.  Reprenant appuie contre un mur, la Louve reprit la parole, laissant sa queue battre tranquillement de gauche à droite.

« Alors pour te répondre….Avec ce que tu m’as dit, je peux déduire que tu as dû emprunter l’un des nombreux portails reliant Terra et la Terre. Pour résumé, ce sont des sortes de passages qui s’ouvrent aléatoirement entre nos deux mondes. Peu de personnes sont au courants de leur existence et certains peuvent également en créer pour voyage d’un monde à l’autre…J’en fais partie. »

Depuis peu, la Louve avait acquiert la capacité d’ouvrir des portails lui permettant de se balader où bon lui semblait entre la Terre, Terra et également l’Enfer. Pourtant, bien que cela lui permettait de gagner des heures de voyages, elle préférait encore marcher, voyager, n’utilisant que cette capacité en cas d’ultime recours, ou pour tout simplement faire un petit saut dans le monde de Logan ou tout simplement choisir une destination aléatoire de voyage. Mais la Lycane avait également fait part de cette capacité au cas où le Terrien voudrait la mettre à profit et surtout qu’il ne vienne pas dire qu’elle ne lui en avait pas fait part. Elle tourna quelques secondes sa tête vers la porte, entendant des bruits de pas. Sans un bruit, la Louve patienta que les deux gardes passent leur chemin, reprenant.

« Si tu veux aider tous les esclaves d’ici, tu n’es pas tiré d’affaires crois-moi. J’en aide de temps à autre mais je n’ai pas le temps de me consacrer à cette tâche…et pour ce qui est de mon aide…-elle haussa les épaules d’un air nonchalant – j’avoue que je l’ai fait sans réfléchir, ou peut-être  est-ce le fait que tu ne viennes pas d’ici qui m’as interpellé ou peut-être est-ce dû à l’odeur particulière que tu dégages… T’es pas humain hein ? »

L’Okami avait le nez fin et il allait sans dire que l’odeur que dégageait Logan était particulièrement différente de celle qu’elle avait déjà pu rencontrer. Des effluves qui la firent douter quant à sa vraie identité, quelque chose lui dictait qu’il n’était pas si humain que ça. Elle repensa subitement à la question concernant l’esclave, regardant cette dernière avant de reporter son  regard azuré vers son interlocuteur.

« Elle peut venir de n’importe laquelle des contrées peuplant ce monde, autant attendre qu’elle reprenne connaissance pour lui demander et aviser. De toute façon d’ici la nuit nous pourrons sortir sans souci d’ici. Les courses-poursuites sont peut-être intenses mais ne durent jamais bien longtemps. »

Et sortir de nuit de Nexus serait bien plus aisé qu’en pleine journée. Soupirant, La Lycane se mis en mouvement et commença un peu à fouiller la vielle grange où ils s’étaient cachés, cherchant sensiblement quelque chose. Pourtant, un grognement qui s’extirpa de sa gorge, fit comprendre à Logan qu’elle ne faisait pas mouche et qu’elle ne semblait pas trouver sur quoi elle escomptait tomber.

« Rien, pas le moindre foutu habit qui traîne…si elle sort vêtue comme elle est, elle risque d’attirer l’attention…bon pas le choix…il faudra que l’un de nous aillent lui dénicher un petit quelque chose à se mettre… et les esclaves sont majoritairement marqués au fer rouge…Je n’y ai pas eu le droit par chance à l’époque… »

Se faire marquer tel un vulgaire bétail, voilà qui était loin d’être réjouissant. Et l’Okami s’estimait heureuse de n’avoir jamais connu une telle déchéance. Bien qu’elle avait subi bien pire par le passé. Ce monde était bien loin d’avoir la morale régnant sur la Terre et elle pouvait se douter que Logan avait déjà fait cette contestation depuis son arrivée dans la cité-capitale bien nommée Nexus.




Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
James Howlett
E.S.P.er
-

Messages: 296



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Août 19, 2015, 03:25:59 »

Des portails ? Logan fit la moue. Il lui semblait bien avoir entendu des bruits de couloirs au QG du SHIELD à Seikusu, mais il n'y avait guère prêté attention, ayant d'autres chats à fouetter. Cependant, maintenant qu'il avait emprunté l'un de ces passages il comprenait mieux l'engouement de l'organisation pour ces singularités ; les possibilités que les portails ouvraient étaient... Immenses.  Quoiqu'il en soit, Logan semblait être tombé sur la personne, puisque la jeune inconnue affirmait être capable d'ouvrir un pont entre leurs deux mondes. Il ne put s’empêcher d'afficher un sourire carnassier.

« En d'autres termes, si j'ai envie de rentrer chez moi, il me suffit de te demander de faire un tour de passe-passe, et c'est réglé, hum ? »

Si Logan avait rencontré Shad un peu plus tôt, il lui aurait probablement immédiatement demandé d'ouvrir un portail, pour ce tirer de ce monde crasseux. Cependant, maintenant qu'il en avait la possibilité, rentrer lui paraissait à présent moins urgent. Et puis... Il y avait l'esclave. Wolverine ne pouvait se résoudre à l'abandonner à son sort. Jetant un regard à la belle endormie, le mutant s'épongea le front de sa manche en soupirant.

« Ouais je... j'ai pas pu m'en empêcher. J'avais pas vu un humain traité ainsi depuis de nombreuses années. 

Lorsque son alliée l'interrogea sur sa nature, le vieux mutant haussa doucement les épaules.

« Exact, petite. Je suis un mutant. Je suis né avec... certaines capacités. Mes tissus se régénèrent à une vitesse accélérée, je ne viellis plus depuis une centaine d'année, j'ai une vigueur et une force surhumaine et mon squelette a été recouvert d'adamantium par un savant fou qui voulait faire de moi une arme vivante. »

Et qui avait réussi. Logan avait débité ces quelques phrases sur un ton badin, presque monocorde. Il y avait longtemps que Logan ne considérait plus ses pouvoirs comme un don, mais comme un fardeau qui impliquaient d'immenses responsabilités. Haussant les sourcils, il tendit le bras vers la jeune louves.

« J'ai aussi des griffes rétractiles. »

L'homme fit jaillir ces dernières d'entre ses jointures. Comme à chaque fois, les lames déchirèrent sa peau, lui causant une douleur aiguë. Et comme à chaque fois, les plaies cicatrisèrent presque immédiatement autour de ses griffes.

« En ce qui te concerne, si j'ai bien compris, toi, tu es une terranide heu.. Hybride ? »

Depuis son arrivée, le mutant en avait croisé un certain nombre, et les particularités de Shad ne le surprenaient pas. Cependant, il lui semblait qu'elle avait quelque chose de plus que les autres. Ne serait-ce que parce qu'elle était capable d'utiliser la magie avec une facilité déconcertante. Se rendait-elle souvent sur terre, grâce à sa faculté de voyager à sa guise entre les mondes ? Lorsque la conversation revint sur l'esclave, Logan se demanda si ce monde était aussi vaste que le sien. Si tel était le cas, la tâche s'avèrerait complexe, voire impossible.

« Je pense qu'elle a également échappé au fer rouge pour l'instant. Peut-être parce qu'elle n'a pas encore eu de propriétaire. Esclavagiste aura souhaité la présenter sous son meilleur jour. »

Le mutant s'interrompit quelques secondes, mobilisant l'ensemble de ses sens hypertrophiés. Shad avait raison, ils n'auraient pas de répit avant la nuit. Les gardes ne les trouveraient probablement pas ici, mais pour l'heure, ils battaient le pavé dans l'ensemble du voisinage. Alors que Shad s'affairait dans la grange, le mutant étudia leurs possibilités. Lorsque la louve revint bredouille, Logan lui, avait un plan.

« Je qu'ils recherchent un barbus costaud avec une jeune femme en sous-vêtements. A mon avis, une fois la nuit tombée, tu pourrais te mettre en quête de quelque chose de moins... Voyant pour notre invitée, puis revenir à la cachette. Ensuite, le plus sûr serait que nous nous séparions – toi avec elle, et moi de mon côté- pour nous retrouver en dehors de la ville. Ensuite, on avisera. »

Les deux jeunes jeunes femmes étaient à peu près de la même corpulence, et Logan ne doutaot pas qu'il serait plus facile à Shad qu'à lui, de trouver quelque chose de seyant et discret pour la jeune esclave.

« Hein je... Ou suis-je ? Qui êtes-vous ? »

la brunette s'était relevée sur son séant, masquant maladroitement sa poitrine exposée au regard de ses sauveteur. Reconnaissant celui qui l'avait arraché à son destin, elle hocha silencieusement la tête, mais conserva un air circonspect et... Interrogateur.

« Je m'appelle Wolverine et elle, c'est Shad... On espérait disons... Te faire sortir de la ville discrètement. Tu viens d'où ? »



Quelques heures plus tard

A l'autre bout de la ville, un homme massif enveloppé dans un immense manteau sans âge vidait sa sixième pinte consécutive, sans pour autant présenter les moindres signes d'ivresse. Occupant seul une table pour six personnes, il avait fait déguerpir les curieux d'un simple regard dur et froid. Dans sa main libre, un avis de recherche édité le jour-même représentant un homme à tête de loup, avec des griffes démesurée. En dessous, de la mention recherchée, était inscrite une somme énorme dans une monnaie que l'homme ne connaissait pas. Mais l'homme n'avait aucune crainte ; le pactole était probablement à la hauteur de la dangerosité de Wolverine. Esquissant un sourire mauvais, Sabretooth essuya sa barbe souillée d'un revers de manche. L'occasion de prendre sa revanche sur Logan était trop bonne. Repoussant brutalement sa chaise, qui alla s'écraser contre le mur, l'homme quitta les lieux d'un pas tranquille, ses yeux jaunes luisant dans l'obscurité.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4102



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #5 le: Août 19, 2015, 05:30:53 »

« Ouai c’est ça, j’ai juste à me concentrer un peu et je peux t’ouvrir un passage…j’en profiterais pour y faire un petit tour, ça fait longtemps que je n’étais pas sur Terre. »

Faire un petit tour sur Terre permettait à la Louve de se détendre un peu. Elle devait bien sûre cachée son identité, mais y arriverait sans grand problème ayant vécu plusieurs années dans le monde d’où provenait Logan, elle savait comment dissimuler ses appendices animaliers, la faisant ainsi passer pour une simple humaine. Et puis, il allait sans dire que faire un saut sur Terre permettait de se dépayser également, ce n’était pas sur Terra où on pouvait entendre de nombreuses variétés de musiques ou même se rendre à un cinéma pour regarder un film avec un bon verre de coca  et un gros sac de pop-corn. Mais l’heure n’était pas à de telles envies, et la Lycane avisera au moment venu.  Elle eut également la confirmation que l’humain n’était pas si humain que ce cela. Au contraire même, il se faisait appeler Mutant et dévoila à  Shad quelques-unes de ses facultés et cette dernière siffla d’admiration en voyant les griffes jaillirent d’entre les jointures des mains de Logan.

« Pratique ! Ton pouvoir de régénération me rappelle quelqu’un que j’avais croisé à une époque ici aussi…Comment il s’appelait déjà ? Dead…..ha oui, Deadpool. Un peu fou mais bien sympa, on pouvait lui couper un bras que ça repoussait sans souci. J’me demande ce qu’il est devenu tiens… »

Elle fit également glisser un doigt sur le dessus d’une des lames, observant le métal, le sachant tranchant du fait que ses propres armes avaient été forgées dans la même matière. Et c’était bien loin d’être un métal quelconque !  Elle fit un pas en arrière par la suite,  ouvrant sa main, paume vers le haut et y fit apparaitre une flamme qui scintillait et vibrait dans le creux de sa main, puis nonchalamment, la Louve donna rapidement une forme à cette flamme vacillante, la faisant devenir sphère et se mis à la faire passer d’une main à l’autre sans subir une quelconque brûlure. Son regard se darda dans celui de Logan tandis que sa queue battait tranquillement derrière elle et que la Louve semblait jouer avec sa petite boule enflammée :

« En effet, je suis de base une Terranide. Fut une époque où je ne pouvais pas trop user de mes facultés pyrotechnie mais disons que mon ancien et dernier maître m’a gentiment convié en Enfer pour y passer une épreuve…suite à cela, disons que je peux utiliser le feu à ma guise, ce qui est bien pratique. Oh et tant qu’à faire, je peux également changer de formes…. »

La Louve referma d’un coup sa main, faisant disparaître la boule de feu en une volute de fumée, pus elle s’asseyait à même le sol, pliant ses jambes de façon à être en tailleur, ses mains posées sur ses genoux.  Pour le moment, elle devait attendre un peu que l’esclave se réveille, ce qui pouvait prendre un certain temps.

« Que tu sois humain ou mutant ne change rien pour moi. Crois-moi j’ai vu tellement de choses que je ne suis presque plus étonnée…Tu risques aussi ici de rencontrer des êtres de toutes sortes mais je pense que tu t'en doutes déjà…et oui j’irais chercher de quoi habiller notre amie une fois que le calme sera revenu dehors. »

Elle soupira, se laissant simplement tombée sur le dos, soulevant un peu de poussières qui retomba mollement sur le sol. Son regard fixa les planches en bois situées en hauteur de la grange, il lui semblait même en entendre une grincer doucement, le bois travaillant encore doucement dans ce vieil bâtiment.  Puis, la jeune femme reprit connaissance, faisant ainsi se relever la Terranide qui alla également à son chevet, espérant simplement qu’elle n’allait pas prendre peur et crier de surprise. Par chance, elle se contenta de poser les questions habituelles des personnes se retrouvant sans le savoir dans un endroit inconnu avec des gens quelconques. La jeune femme observa tour à tour Wolverine et Shad avant de se présenter à son tour.

«Je m’appelle Elydris et je viens d’une contrée proche d’Ashnard…mais comment allez-vous faire pour ? »
« On trouvera bien un moyen – se contenta de répondre la Louve, avant de se diriger vers la porte et de déclarer – je pars faire la course vite-fait. »

Et sans plus attendre, la Terranide se glissa hors de la grange, laissant Logan et la jeune humaine seul à seul. Si cette dernière venait bien d’Ashnard, le voyage risquait d’être long, sauf s’ils prenaient la solution de facilité, à savoir faire un petit tour de passe-passe et utiliser un portail. Mais la Louve trouvait cette solution trop…simple. Un peu de challenge ne faisait pas de mal bon sang ! Tout en vaguant à ses pensées, elle foulait d’un pas rapide les rues pavées. La nuit étant tombée, les marchands avaient bien entendu fermés leurs magasins et la seule solution qui restait pour trouver un habit était tout simplement de le dérober. Rien de plus simple. La nuit, certains Nexusien laissaient pendre entre deux fenêtres sur un fil tendu des linges de toutes sortes. Il n’était pas rare d’y voir pendre une robe. Malgré tout, l’Okami dû de temps à autre stopper ses recherches et se cacher dans un recoin sombre, le temps qu’une patrouille passe. Finalement, après une petite demi-heure d’absence, elle revint avec un pantalon de lin brun et une petite chemise. Rien de fameux, mais la Lycane avait finalement jugé que pour se mouvoir rapidement un pantalon était bien plus utile qu’une robe. Elle les tendit donc à Elydris qui partit se vêtir dans un coin de la grange.

« Tu as eu plus d’explication pendant que j’étais dehors ? Et nous pourrons sortir dès qu’elle sera prête, les patrouilles sont assez simple à éviter. Juste pour information, la sortie de la ville est gardée, mais je pense que tu n’auras aucun mal à t’occuper des quelques hommes situés à la grande porte. Si on est assez rapide, ils ne devraient pas avoir le temps de sonner l’alerte. Ou sinon, on peut attendre la relève, on aura juste une trentaine de secondes pour passer vite fait, mais au moins, ce sera plus discret. – elle marqua un arrêt – oublie, j’oubliais qu’on se séparait, on avisera chacun de notre côté.»

Méthode discrète ou méthode bourrine ?  C’était au choix du Mutant ! Entre-temps, la jeune femme revint habillée de la tête au pied. La Louve lui avait même réussi à lui dénicher une petite paire de botte en cuir.  Les vêtements bas de gammes n’étaient pas fameux, ni glorieux, mais c’était toujours mieux que de promener nue dans la rue.  Finalement, quelques minutes plus tard, le trio sorti de la grange délabrée. La Louve utilisait ses sens pour inspecter les alentours et s’assurer que la voie était bien libre avant de prendre une direction avec Elydris, se séparant momentanément de Logan.  Les deux femmes prirent plusieurs ruelles,  faisant quelques détours, finissant par arrivée au pied de la grande muraille entourant la ville.  Faisant signe de faire le moins de bruit possible, l’Okami observait les gardes parlaient entre eux, attendant patiemment.  Et elles attendirent de longues minutes, dissimulées dans l’obscurité. Bon sang que c’était long ! Il aurait été bien plus simple d’assommer ces gardes et de passer vite fait. Mais en optant pour cette solution, le trio incongru risquait bien d’être par la suite la cible de poursuite. Autant attendre donc.

Finalement, alors que la Terranide n’y croyait plus, la relève de la garde arriva, leur laissant un champ d’action mince. Ne sachant si l’humaine serait assez rapide pour  couvrir la distance rapidement, Shad  décida de changer de forme, prenant son apparence lupine. Une louve aussi grande qu’un Worg au pelage noir, bleu et blanc. Autant dire qu’elle avait un poil singulier ! Elle indiqua rapidement à Elydris de monter sur son dos avant de s’élancer vers la porte, l’atteignant en quelques foulées rapides et la dépassant, courant encore un peu jusqu’à  s’engouffrer dans un petit sous-bois non loin de la capitale. Elle ne changea pas de forme, se contentant d’attendre tout en restant aux aguets. En toute logique,  Logan ne devrait plus tarder. Logiquement.
« Dernière édition: Août 20, 2015, 12:43:24 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
James Howlett
E.S.P.er
-

Messages: 296



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Août 23, 2015, 01:59:08 »

WOLVERINE

A n'en pas douter, la rencontre de Wolverine avec Shad était providentielle . La jeune femme confirma par ailleurs ses intuitions ; elle avait l'habitude d'user de son pouvoir pour passer d'un monde à l'autre. Malgré ses incroyables aptitudes, elle sembla impressionnée par le froid étalage de celles du vieux mutant, ce qui alluma une lueur d'orgueil dans le regard bleu clair de ce dernier, jusqu'à ce qu'un mauvais sourire s'épanouisse sur son visage.

« Deadpool ? Tu as rencontré Deadpool ? »

Ce taré était l'un des rares adversaires de Wolverine a avoir un compteur de victoires positif contre Logan, ce dont il ne manquait pas de se vanter à chacune de leurs rencontres. Cependant, même si cela pouvait paraître étrange, les deux mutants n'étaient pas systématiquement ennemis, leurs affrontements étaient circonstanciels ; rien à avoir avec la lutte à mort qu'il livrait depuis un siècle et demi avec Sabrethooth. Mais même s'il savait que Wade n'était qu'un mercenaire, Logan s'en méfiait comme la peste. Deadpool après tout, restait un psychopathe qui n'avait pas la moindre once de respect pour la vie humaine. Probablement était-ce précisément cet élément qui lui avait permis de vaincre Logan à deux reprises. Logan jeta un regard singulier à son interlocutrice. Elle n'avait pas l'air d'avoir eu à se plaindre de Wade.

« Il lui arrive d'être du bon côté... Parfois », conclut-il d'un ton laconique avant d'observer en souriant les capacités pyrotechniques de sa partenaire, dont il avait déjà eu un aperçu quelques minutes plus tôt, lors de leur course-poursuite dans les rues de la ville. Une alliée de poids, indubitablement.

Peu après le réveil de la jeune esclave, Shad s'éclipsa, la laissant en tête avec la jeune esclave, qui l’observait à la dérobée, les yeux ronds comme des soucoupes. Peu enclin à la discussion, Logan se leva, faisant mine d'aller faire une ronde et espérant qu'à son retour la jeune femme se serait rendormie. Il n'en fut rien ; Elydis l'attendait de pied ferme, les genoux entourés de ses bras nus, son regard mordoré fixé sur la masse de muscles qui s'asseyait en face d'elle.

« Pourquoi m'avez-vous aidé ? Vous ne ressemblez pas à un chevalier blanc ».

Le mutant perçut l'ironie que dissimulait la voix douce de la jeune femme et haussa les épaules, laissant passer de longues secondes sans répondre. Son apparence de bête fauve était loin d'inspirer la confiance et il le savait. Par ailleurs, même s'il avait bon cœur, Logan avait un caractère volcanique et une préférence marquée pour la solitude la plus absolue, ce qui le rendait encore moins sympathique.

« Ça m'a semblé être la meilleure chose à faire sur le moment, mais j'ai l'impression que tu cherches à me démontrer le contraire ».

Chose curieuse, Elydis lui sourit, dévoilant une dentition parfaite et immaculée. Ses fossettes la rendait ravissante et Logan compris pourquoi l'esclavagiste l'avait vendue en dernier ; c'était le clou du spectacle. La jeune femme se déplaça vers lui avec une certaine grâce, pour s'appuyer contre son épaule, posant sa petite main tiède sur son poitrail.

« Cela ne veut pas dire que je ne suis pas reconnaissante, Logan. Si tu me le permets, j'aimerais te remercier... A ma façon ».

Ces derniers mots avaient été soufflés à son oreille, d'une voix étouffée et sensuelle. Logan sentit son cœur s'emballer, alors que les doigts de la jeune femme descendaient avec une lenteur calculée vers son bas ventre. Pas maintenant. Logan saisit fermement le poignet d'Elydis et l'écarta, avant que les choses ne deviennent incontrôlables. L'intéressée fit la moue mais ne protesta pas. Posant sa main sur son propre genou, elle resta cependant lovée contre l'épaule de Logan, alors qu'un nouveau silence pesant s'installait, une nouvelle fois rompu par la jeune femme.

« Si j'en juge l'état de son pantalon, je te plais, pourtant. C'est à cause de ton amie ? »

Logan grogna, les yeux fixés sur les solides poutres du plafond. En effet, l'idée de profiter de l'absence de la lycane pour s'envoyer en l'air avec leur protégée commune lui paraissait un peu... Inconvenant. Mais il n'y avait pas que cela.

« Je n'ai pas besoin de remerciements. Je t'ai sauvée parce qu'il le fallait, pas pour te sauter en lieu et place de ceux à qui tu étais sur le point d'être vendue. »

La jeune femme remua légèrement, pressant doucement ses formes tièdes contre la vieille carcasse du mutant.

« Je ne voulais pas te vexer mais... C'est ce que je fais de mieux... Je veux dire coucher avec les gens. C'est pour ça qu'ils m'ont emmenée à Nexus. Mais avec toi ça aurait été différent, j'en avais envie aussi. »

L'agilité des doigts de la jeune femme, sa voix sensuelle ; tout s’expliquait à présent. Elydis était une fille de joie. Et à présent, elle frissonnait, frigorifiée et blessée d'avoir été rejetée. Logan l'attira à lui et passa son bras autour de ses épaules pour qu'elle se réchauffe à son contact.

« Que s'est-il passé chez toi, petite ? »

Et Elydis lui raconta son histoire, la même que tant d'autres. Elle était née sur une petite île tropicale, Skagos au large de l'Empire. Ses parents étant décédé d'une épidémie, elle s'occupait seule de son frère cadet, mais son éreintant travail de femme de chambre ne suffisait plus à les nourrir. Aussi avait-elle envoyé son frère en apprentissage chez un forgeron et commencé à vendre ses charmes. Très vite remarquée par les maquereaux du coin, elle avait travaillé dans un bordel pendant de nombreux mois, avant que la tenancière, croulant sous les dettes avait tout simplement décidé de la vendre au plus offrant pour les éponger. Elle avait ensuite été jetée dans une cale avec une cinquantaine d'autres captifs, dont la moitié n'avaient pas survécu au voyage en mer.

Lorsque Shad revint ; Elydis s'était rendormie, les larmes aux yeux mais apaisée, de même que l'inconvenante érection du mutant. La petite avait l'ouïe fine puisqu'elle ouvrit l’œil au son des pas de la Lycane. Encore engourdie par le sommeil, elle s'étira paresseusement et s'empara de la pile de vêtements qu'on lui tendait, avant de s'éloigner dans un coin plus sombre de leur abri pour se vêtir.

« Tu as fait vite ». Le mutant fouilla la poche de son blouson, à la recherche d'un paquet de cigarette, lorsqu'il se souvint qu'il avait du bazarder les clopes trempées dans le premier feu venu. Désignant Elydis du menton, le mutant repris la parole. « C'est une prostituée. Elle a été enlevée par des marchands d'esclave pour ses... charmes. Elle a parlé d'une île appelée Skagos ». Lorsque Shad lui exposa son plan pour sortir de la ville, Logan ne put s'empêcher de sourire.

« Ne t'en fais pas pour moi, je pense que je n'aurais pas trop de difficulté à sortir de la ville sans me faire repérer. »

Après tout, même s'il n'excellait pas autant dans le domaine que Kurt, Wolverine avait longtemps été un assassin à la solde d'organisations gouvernementales, ou para-gouvernementales ; la furtivité faisait partie de son panel de compétence. Lorsqu'Elydis revint, les lèvres légèrement pincées, elle n'avait pas l'air parfaitement satisfaite de sa tenue, mais ne fit aucune remarque, et rajusta la ceinture qui entourait sa taille étroite.

Quelques instant plus tard, le trio, Shad en tête prenait la poudre d'escampette. Rabattant le capuchon de son manteau sur le visage, Logan se dirigea vers le mur d'enceinte est de la ville, à l'opposé de la direction que les filles avaient empruntées. Logan parvint à la poterne en quelques minutes. Celle-ci disposaient d'escalier qui permettaient de monter sur les fortifications. Cependant, elle était gardée par une demie-douzaine de gardes, qui jouaient aux cartes autour d'une table ronde, à la lueur d'une lanterne. Va pour l'escalade. Logan contourna avec précaution l'entrée de la poterne, les yeux rivés sur un poste de garde en hauteur sur la muraille, une dizaine de mètres au dessus de la poterne. Sans difficultés, Logan escalada la pierre. Les prises étaient nombreuses, et Logan était un grimpeur hors pair. Une fois parvenu sur la coursive, il neutralisa un jeune garde d'un coup sur l'occiput, avant d’enjamber le mur d'enceinte et de descendre de l'autre côté. La ville était pourvue de douves profondes et il allait devoir les traverser avant de mettre les voiles.

« Il est là ! Abattez-le ! »

De l’autre côté des douves, se tenaient une demie-douzain d'archer, pointant leurs armes sur Logan.


SABRETOOTH

Victor avait profité de sa semaine passée en ville pour se rapprocher de la pègre locale. Lorsqu'il avait débarqué chez Joshua, un ancien pirate reconverti dans le proxénétisme en lui proposant d'attraper le monstre griffu qui terrorisait la ville depuis le petit matin, le borgne avait souri de toutes ses dents, devant le joli pactole potentiel qu'il pouvait décrocher. Sans hésiter, le vieux filou lui avait prêté quelques uns de ses hommes. Hommes qui émergeaient doucement des bois, gourdins et épées au clair, encerclant les deux jeunes femmes. Victor lui-même s'avançait vers Shad et Elydis, souriant de toutes ses dents. Il n'avait aucune intention de partager la prime avec Joshua. Tout ce qu'il désirait était un moyen de pression sur Logan. Grâce à ses sens hypertrophiés, il avait rapidement retrouvé la jeune esclave, qui embaumait les effluves mâles de Logan, et l'avait prise en chasse, délaissant volontairement la piste principal, à savoir Wolverine lui-même.

« Bonjour Lycane », commença-il, d'un ton tranquille, les bras écartés en signe de paix. « Je veux juste la pute. Livre-la moi et tout se passera bien. Autrement...Je devrais te tuer. »

Les yeux du mutant s'étrécirent. La protectrice de la jeune femme était plus dangereuse que ce à quoi il s'attendait, mais il ne pensait pas non plus qu'elle soit capable de se débarrasser d'une quinzaine d'homme à elle toute seule. Quant à la catin... Elle était probablement incapable de tenir une épée.

« Attrapez-là. », conclut-il, alors que deux hommes armés d'épée argentées s'approchaient prudemment du duo.






Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4102



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #7 le: Août 24, 2015, 10:30:18 »

« Comme si j’allais te la livrer ! »

L’animal qu’était à présent Shad observait le nouvel arrivant, ne le lâchant pas du regard. Son attitude était le contraire de ses paroles et qui donc viendrait en signe de paix en annonçant une possible mort et en étant accompagné de plusieurs hommes armés ? La Louve mouvait simplement sa queue, un grognement sourd s’échappant de sa gorge, un son qui ressemblerait presque à un rire. Elle posa son regard sur les épées en argent, roulant un bref instant ses yeux vers le ciel, ne se mouvant pas de suite. Ces imbéciles devaient sans doute penser que l’argent lui ferait du mal, ce qui n’en était rien. Certes, elle pouvait, si elle le désirait, prendre une apparence lycanthrope mais de là à penser que l’argent, point faible de cette race en était un pour  Shad également, c’était une grossière erreur dont ces deux hommes allaient faire rapidement les frais.  La Louve jeta un regard vers Elydris perchait sur son dos, il était vrai qu’ils n’avaient pas songé à lui donner une arme mais ce serait une erreur  qui serait bien rapidement réparé.

« Je n’ai pas le temps de jouer…Et je pense que tu seras un adversaire bien plus intéressant que tes hommes… »


L’Okami le sentait, ce nouvel arrivant portait une odeur presque identique à celle de Logan, ce qui signifiait que tout comme lui, il ne devait pas être entièrement humain. Peut-être était-il aussi un mutant ? De toutes les personnes qui les entouraient, c’était cet homme-là que Shad craignait le plus, les autres n’étaient….Rien. Juste de simples humains.  La Louve alla à la rencontre de ces derniers, des flammes naissant au niveau de ses pattes, partant du sommet de son crâne, filant le long de son échine pour terminer à la pointe de sa queue. Etrangement, même si ces dernières touchaient Elydris, mise à part une légère chaleur, elle ne ressentait rien, ne  se faisant pas brûler. Et fort heureusement d’ailleurs !  Une langue de flamme sortait de sa gueule et lorsque le duo fit un nouveau pas, des flammes ardentes vinrent les encercler, brûlant leurs vêtements, cramant leur peau et  après des cris de douleurs qui durèrent quelques secondes, les deux anciens hommes n’étaient devenus que deux petits vulgaires tas de cendre. A vrai dire, la Louve aurait pu un peu s’amuser, user d’autres procédés, mais elle sentait que le plus gros combat se ferait avec celui qui semblait diriger le groupe.  La bête observa le reste de la troupe, fit un simple mouvement de queue, invoquant un cercle de feu dont les flammes incandescentes foncèrent vers les humains et vers le mutant, ne laissant que ce dernier indemne grâce à sa particularité d’autoregénation. Un pouvoir bien pratique.

« Comme Logan…j’ai bien fais de ne pas te sous-estimer dès le départ. »

C’était là une habitude de la Terranide, elle avait pour principe de ne jamais, ô grand jamais sous-estimer son adversaire.  Faisant un petit mouvement de dos, elle indiqua à sa cavalière qu’elle devait descendre de ce dernier, une fois fait, la Louve reprit une apparence plus humanoïde, fixant toujours son adversaire du regard. Elle le savait, user de la magie ne lui servirait à rien et bien que ses armes étaient aussi tranchantes que les griffes du Mutant, les seules solutions qui  lui venaient étaient soit la simple fuite, soit de lui tenir tête et d’attendre l’arrivée de Wolverine, qui s’il était identique à son adversaire présent devait réussir à bien lui tenir tête et surtout, car la Louve ne se voyait pas partir en courant et laisser le Terrien fouillait les alentours pour les retrouver.

« Si tu as un quelconque moyen de m’aider, je suis preneuse Elydris…Sinon, ne te laisses pas prendre. »


En d’autres termes, la Lycane acceptait tout aide bienvenue de sa part.  Elle changea à nouveau de forme optant pour celle lycanthrope, son corps devenant un loup bipède au pelage d’ébène muni d’arabesques rougeoyante. Serrant ses griffes, elle s’élança par la suite vers l’homme,  se doutant que toute blessure qu’elle lui infligerait sera rapidement soignée. L’Okami servait pour l’heure plus de rempart que de réel adversaire, pourtant, elle ne comptait pas donner de répit à Sabertooth et n’hésitait également pas à user de ses dons de pyromancie, allant même faire bouillir l’eau contenu dans ses yeux pour l’aveugler l’espace de quelques secondes. Son pouvoir de soin était un atout pour lui et un fardeau pour elle.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
James Howlett
E.S.P.er
-

Messages: 296



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Août 26, 2015, 06:17:56 »

Wolverine se laissa glisser dans les eaux glacées des douves alors qu'un déluge de flèches s'abattait sur lui, l'une d'elle se logeant dans son flanc, la seconde dans son épaules gauche, sans néanmoins causer trop de dommages. Quelques brasses sous-marines lui suffirent à atteindre l'autre rive, qu'il rejoignit en escaladant une vieille échelle en fer rouillé. Cependant, ses adversaires s'étaient préparés à le recevoir. Rassemblés à l'orée de la forêt, trois d'entre eux avaient tombé l'arc pour dégainer de longues épées, alors que leurs acolytes, agenouillés au sol, pointaient le mutant de leurs arcs de bois.

« C'est inutile », gronda Wolverine, en cassant net le projectile logé dans son épaule.

Il savait que la blessure se refermerait d'elle-même d'ici quelques instant et que son corps expulserait le corps étranger. Roulant sur le côté pour esquiver une nouvelle salve, Logan se jeta sans hésiter au milieu des trois mercenaires, toutes griffes dehors. Les armes qu'ils portaient étaient bien trop lourdes pour qu'ils puissent se mouvoir suffisamment rapidement pour le mutant. Esquivant un coup vertical d'une rotation verticale, il éventra son premier adversaire avant d'envoyer le second dans les douves, d'un coup de pied retourné. Le troisième larron était plus futé. Tournant autour du mutant, il le força à  tourner le dos aux archers en faisant d'amples moulinets avec son arme. Haussant les épaules, le mutant ramassa l'épée longue du mercenaire agonisant et fondit sur lui, exécutant un coup de taille circulaire monstrueusement rapide. L'homme était vif, et parvint à envoyer son arme à la rencontre de celle de son adversaire, mais la différence de force entre les deux hommes étaient trop importante ; la lame de Logan coupa quasiment l'homme en deux, brisant sa colonne vertébrale. Cependant, trois carreaux s'étaient logés dans le dos du mutant, le faisant rugir de rage et de douleur.

« Fils de pute de lâches... »

Délaissant son arme provisoire, profondément enfoncée dans le corps de son dernier adversaire, Logan se dirigea d'un pas chaloupé vers les archers, retranchés un peu plus loin, alors que ceux-ci empennait d'autres flèches. Voyant le mutant s'approcher, l'un d'eux s'enfuit sans demander son reste, alors que Wolverine assommait le second d'un monumental crochet. Le dernier archer, tétanisé, avait pointé son arme sur le monstre, mais ne semblait pas savoir s'il devait tirer ou non. Un mauvais sourire aux lèvres, Logan se baissa, découvrant ses incisives tranchantes.

« C'est ici qu'il faut viser, connard. Juste au milieu des deux yeux », lui indiqua-il, avant d'écraser sa semelle sur son torse, faisant chuter le mercenaire. « qui t'as envoyé, et comment diable avez-vous su où je me trouvais ? »

Shad l'avait-elle trahi ? Non, c'est peu probable. L'autre hypothèse était aussi peu réjouissante que la première.

« Un homme... Grand et fort, avec des dents pointues comme les vôtres il... Il a dit qu'on vous trouverait sûrement ici, qu'il le sentait ».

Victor, évidemment, j'ai été stupide. Pas un seul instant, Logan n'avait douté du fait qu'il avait traversé le portail seul... Mais il s'était trompé. Si Sabretooth n'était pas avec ses sbires alors... Il avait probablement pris Shad et Elydis en chasse. Assommant l'archer d'un coup de bottes, Logan s'enfonça dans la forêt, le cœur battant. Shad savait assurément se défendre, mais il ne savait pas si elle était de taille à se défendre seule contre une telle force de la nature. Physiquement, Victor était probablement plus puissant que Logan, même s'il lui cédait en vitesse et en adresse. 

Ce qu'il découvrit en rejoignant les deux jeunes femmes le laissa pantois. Shad s'était transformée en ce qui ressemblait fort à un lycanthrope. Entourées de flammes rougeoyante, elle faisait face à son adversaires, le harcelant de ses griffes et de ses pouvoirs pyrotechniques. Cependant petit à petit, Victor gagnait du terrain, et repoussait son adversaire. Elydis, paralysée par la peur et bien incapable de se battre, observait la scène en se mordant la lèvre inférieure.

« ARRRGH, foutue magicienne ! »

Victor beuglait, aveuglé par les sorts de Shad, mais l'envoya rouler d'un brutal coup de coude décroché au niveau de sa mâchoire. S'emparant de la hampe de l'énorme épée qu'il portait dans le dos, il s'apprêtait à l'abattre sur Shad, lorsque Logan s'interposa entre les deux combattants, contrant la lame de ses griffes en adamantium, les dents serrées.

« Partout où je vais, je te retrouve, décidément tu n'as pas d'autre but dans la vie que de me casser les couilles, Victor. »

Logan repoussa brutalement l'épée de son adversaire, forçant ce dernier à reculer de quelques pas. Profitant de son déséquilibre momentané, il se jeta sur Victor, le ceintura et le plaqua contre un arbre. Cependant, Sabretooth n'entendait pas se laisser faire et se dégagea en le bourrant de coups de genoux. Haletant, Logan plongea ses griffes dans le flanc du colosse qui poussa un râle raque, avant de projeter Wolverine en arrière d'un coup de pied frontal au milieu du torse.

« Ce nouveau monde te servira de tombe, canadien », grogna son vieil ennemi en découvrant ses dents.

Logan jeta un coup d’œil rapide à ses alliées. Sabretooth disposait d'un pouvoir de régénération cellulaire aussi efficace que le sien et s'il obstinait à l'affronter seul, le combat pouvait durer des heures et... Il fallait à tout pris qu'ils se tirent d'ici en vitesse. Cependant avec l'aide de la louve il était possible de neutraliser Victor... Du moins temporairement. Se jetant vers l'avant, Logan esquiva un crochet du droit et riposta par un uppercut qui désorienta le géant. Profitant de la brèche, Logan se glissa derrière lui et passé ses bras sous ses aisselles, le maintenant fermement contre son torse.

« Shad, maintenant ! »

Victor était solidement entravé et quoique Shad décide de faire – elle pouvait l'attaquer à l'aide de ses pouvoirs, ou bien le blesser gravement avec l'aide de l'une des épées qui jonchaient le champ de bataille-, il fallait qu'elle le fasse vite.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4102



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #9 le: Août 27, 2015, 09:55:28 »

Le coup qu’elle reçut ne fut pas des plus doux. La Lycane chuta sur le sol, du sang s’écoulant du coin de sa gueule. Etant quelques peu sonnés, elle vit au dernier moment son adversaire qui s’apprêtait à abattre une grande épée. Et merde, elle n’allait pas mourir aussi bêtement quand même ! Il fallait bien avouer qu’elle n’avait pas la possibilité de soigner presque immédiatement ses blessures comme Sabertooth et que ce dernier avait réussi à lui infliger pas mal de blessures, rendant ainsi ses mouvements moins rapides. Le pelage d’ébène de la Lycantrhrope était teinté de sang, par chance, bien que nombreuses, les blessures étaient plus handicapantes que mortelles. Sauf que la suivante qui allait venir risquer elle, de l’être. Levant sa patte avant droite pour se protéger et encaisser le coup d’épée, la Louve se prépara à riposter en utilisant ses capacités pyrotechniques avant de tout simplement entendre un bruit de métal contre l’épée du colosse. La surprise passée, la Louve put voir qu’il ne s’agissait ni plus ni moins que de Logan et que ce dernier semblait bien connaître  son adversaire actuel.  Profitant de la petite accalmie qui lui offrait, Shad se releva, tournant son regard vers Elydris qui n’avait pas bougé d’un poil.  Une chance qu’il n’y avait personne pour la capturer pendant qu’ils étaient occupés à combattre.

« Shad maintenant ! »

L’attention de la lycanthrope fut reportée sur Logan qui à présent maintenait fermement Victor, l’empêchant de se défendre. Shad était loin d’être dupe et savait parfaitement après son duel contre le Mutant que le blesser ne l’arrêterait pas complétement. Mais elle pouvait le blesser suffisamment pour leur permettre de prendre la poudre d’escampette et de créer une certaine distance entre eux et lui.  Sans plus attendre, la bête s’élança, toutes griffes dehors. Elle utilisa sa maîtrise des flammes pour les chauffer à blanc, autant faire le plus de dégâts possibles, et planta ses griffes dans le ventre de Sabertooth, l’étripant sans la moindre mesure,  ses griffes transperçant et déchirant la peau tout en brûlant celle aux alentours. Les tripes sortirent et se répandirent sur le sol, ce qui provoqua un cri d’effroi de la part d’Elydris qui face à une telle vision perdit connaissance. Pour conclure, la Lycanthrope écorcha  l’adversaire de Logan. Mieux valait le blesser salement pour avoir plus de temps. Reprenant une forme plus humaine, elle posa une main contre l’une de ses blessures.

« Tain, moi j’ai pas …de pouvoir regénérant….Faudra que tu m’expliques sur la route qui s’est ce gars…. »


Allant vers  la jeune femme, l’Okami se positionna de sorte à la soulever et la prendre sur son dos.  Pour cela, elle se plaça devant elle, s’abaissa et effectua un mouvement de rein pour soulever le corps de l’inconscience contre son échine, faisant passer ses bras de part et d’autre de son cou. Certes elle aurait pu demander de l’aide à Logan mais sur le coup, elle  n’y avait pas songé. Face au poids supplémentaire, ses blessures s’ouvrirent  un peu plus, laissant choir sur le sol d’autres gouttes de sang.  Bha ! Ce n’est pas ça qui allait la tuer, elle avait vu bien pire dans sa vie en termes de blessures ! Rejoignant le Mutant, elle jeta un rapide regard vers Elydris.

« La pauvre a pas supporté ce qu’elle a vu – la Terranide observa les tripes répandu sur le sol – faut dire que..ce n’est pas joli à voir…Bon à tous les coups il va falloir se barrer d’ici avant qu’il revienne à lui. Et se trouver un lieu pour la ranimer la pauvre, j’ai pas trop envie de la porter tout du long… »

D’autant plus que le voyage était loin d’être terminé ! Claquant des doigts, la Louve brûla le corps de Victor, s’assurant ainsi de leur faire gagner encore quelques minutes avant de reprendre la route. Elle s’arrêta cependant subitement, remarquant qu’elle laissait derrière elle une  belle trainée cramoisie provoquée par ses blessures sanglantes. Un vrai petit sentier tout tracé pour encore mieux retrouver leur trace ! L’Okami laissa échapper un juron, se tournant vers Logan.

« Une idée peut-être ? Ce mec ne va pas nous lâcher et là il aura de quoi nous suivre….Au pire je fais un tour de passe-passe et je nous envoies un peu plus près de notre destination…Mais j’aime pas cette solution, c’est trop…simple. A moins que tu aurais autre chose à proposer. »

Et la facilité des fois était une chose pratique mais d’autre fois était une chose lassante aux yeux de la Louve. Il ne restait plus qu’à Wolverine la tâche de trancher et de décider ce qui sera fait.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
James Howlett
E.S.P.er
-

Messages: 296



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Septembre 04, 2015, 12:57:11 »

Shad fut aussi rapide que ce à quoi s'attendait le mutant. Profitant de l'ouverture, elle enfonça ses griffes chauffées à blanc dans l'abdomen de leur adversaire avec une sauvagerie étonnante, qui fit hurler Victor de douleur alors qu'il agitait impuissant la tête de gauche à droite, les yeux révulsés. Sabretooth perdit connaissance, ses entrailles exposées à l'air libre et s'effondra dans les bras de Logan qui le lâcha à terre sans ménager, avant d'enjamber son corps inerte. Devant ce spectacle hideux Elydis s'était également évanouie et son corps gracile reposait sur l'herbe. Malgré ses propres blessures, Shad la hissa sur ses épaules. 

« Son nom est Victor Creed, nous avons grandi ensemble, puis emprunté des chemins différents. Nous nous battons à chacun de nos rencontre, mais dans la mesure ou nous sommes tout deux quasiment immortels, le temps ne nous a pas encore véritablement départagé. »

Logan hocha silencieusement la tête aux propos de son alliée. Sa longue vie, et le nombre de cadavres qu'il avait laissé dans son sillage l'avait rendu petit à petit indifférent, mais il savait que la simple vue du sang retournait l'estomac de la plupart des êtres humains normaux. Shad avait raison, il valait mieux prendre la poudre d’escampette au plus vite, d'autant qu'il n'était pas exclut que du renfort ne rapplique dans les prochaines minutes. Alors qu'ils commençaient à s'éloigner, ils remarquèrent que la lycanthrope perdait bien trop de sang pour que commencer une course poursuite à travers les bois dit envisageable. Sans effort, Logan débarrassa la louve de la jeune femme évanouie pour la prendre dans ses bras.

« Je m'occupe d'elle, tu es à peine en état de marcher, Shad. »

Logan, quant à lui avait complètement récupéré de ses blessures, et seul l'état lamentable de ses vêtements et le sang séché sur son torse et son dos indiquaient qu'il avait livré un combat difficile quelques minutes plus tôt.

« L'homme qui m'a amené ici devrait repartir vers le sud par cette route après avoir vendu ses marchandises. Il m'avait embarqué gratuitement contre ma protection, je pense qu'il pourrait accepter de remettre le couvert. »

Ce n'était pas certain, dans la mesure ou Logan était désormais l'ennemi public n°1 de la ville de Nexus... Mais il comptait sur le fait que Valor, la charretier nain détestait le gouvernement de Nexus qu'il estimait corrompu jusqu'à la moelle. Accepterait-il pour autant d'enfreindre ses lois et de risquer la prison ? On va bien voir. Le trio se dirigea vers la route, en restant à l'abri des arbres. Il était fort tard, et la plupart des marchands ne se risquaient pas à voyager de nuit, du moins pas sans escorte. Ils virent passer en trombe une troupe de soldat, puis un vendeur de cheveux qui tenait deux de ces animaux par la bride. Mais le timing de Logan était bon ; au bout d'une vingtaine de minute, un attelage mené par deux vigoureux chevaux de trait survint, et Logan reconnut Valor à la lueur de la lanterne accrochée au dessus du siège du cocher. Sans hésiter il s'avança sur le bord de la route et leva la main en direction du nain.

« Holà, étranger, on raconte de sacrés trucs sur toi, en ville.»

Le nain arrêta ses chevaux, mais conserva une mine circonspecte, ses mains crispées sur les rênes. Visiblement il avait entendu les rumeurs qui courraient sur Logan. Le vieux mutant soupira, et recula d'un pas pour le rassurer. 

« Ce sont des calomnies, mon ami... Laisse-moi t'expliquer. »

Et Logan lui raconta les événements de ses dernières heures. Quelques minutes plus tard, le nain avait haussé les épaules, et ordonné au trio d'embarquer, mais de ne pas « saloper » le chariot. Logan avait d'abord déposé Elydis, puis avait aidé Shad à se hisser dans la charrette. Le nain disposait d'antiseptiques et de bandages « on ne sait jamais sur qui on peut tomber », avait-il philosophé en lui tendant les rouleaux de coton. Fort heureusement les blessures de Shad étaient profondes, mais elles étaient nettes. Alors qu'il les nettoyait soigneusement, Elydis s'était éveillée et avait spontanément proposé son aide. Elle disposait de connaissances rudimentaires en médecin, et parvint à recoudre les plaies, puis à les envelopper de bandages. Il s'agissait à présent de ne pas trop bouger.

« Je te remercie pour ton aide », lâcha le mutant, quelques heures plus tard. « tu n'étais pas obligée de te mêler à ce foutu bordel. Je te suis redevable. »

Ils avaient roulé toute la nuit sans discontinuer et le soleil commençait à se lever. Elydis, épuisée, s'était rendormi, une couverture sur les épaules. Les embruns de la mer commençaient à embaumer l'air ambiant, car c'est vers un port, qu'ils se dirigeaient. 
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4102



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #11 le: Septembre 04, 2015, 07:27:03 »

Comment deux êtres capables de soigner à une vitesse fulgurante leurs blessures pouvaient se départager ? Pour cela, la Louve ne voyait que comme solution le fait qu’ils devraient ne pas avoir accès momentanément à ce pouvoir. Là, le combat aurait une toute autre tournure et permettrait de trancher. Mais d’un côté, qu’adviendrait Wolverine s’il n’avait plus d’ennemi à sa hauteur ? Même si Victor Creed le faisait royalement chier, la Louve jugeait qu’il était une part essentielle de lui, et que s’il adviendrait à disparaître de sa vie, le Mutant pourrait ressentir comme un « manque ». Mais ce n’était là que des suppositions qu’elle se garda pour elle-même, se contentant de remercier Logan quand il la débarrassa du corps inerte de la jeune Elydris sur son dos, écoutant la proposition pour la suite du voyage.

« Bien, je te fais confiance, je pense que s’il t’a accordé sa confiance par le passé, il pourrait le refaire à nouveau…Il ne reste donc plus qu’à l’attendre. »

Et Shad espérait que l’attente ne durerait pas des heures. Cachés au milieu de broussailles, elle s’installa néanmoins à même le sol, observant à travers la végétation les aller et venus de simples villageois mais aussi de gardes armés qui, en toute l’occurrence, devait encore être sur leurs traces. Et au vue de la direction qu’ils prenaient, ils n’allaient pas tarder à tomber sur l’horrible scène de massacre qui se trouvait plus loin en aval. Tout cela n’allait pas arranger la popularité du Mutant au sein de la Capitale. Mais après tout, ce qu’il faisait n’était pas dénudé d’un bon intérêt, même s’il il y’avait quelques dommages collatéraux. Le regard de l’Okami se posa un instant sur ses blessures qui s’était arrêtées pour la plupart de saigner mais qui lui empêchaient néanmoins de se permettre des gestes de grandes ampleurs pour le moment. Finalement, l’homme dont parlait Logan, ou plutôt le nain fit son apparition. Shad laissa le Mutant prendre les devants et expliquer leur situation, il n’y avait plus qu’à espérer que la vieille connaissance ne leur fasse pas faux bond. Et…par chance, ils eurent tous les trois le droit de monter dans la charrette. Attrapant les bandages et l’antiseptique qui lui était tendu, la Louve remercia le nain, laissant par la suite le Mutant le soin de nettoyer et de s’occuper de ses blessures. Quelques tremblements lui échappèrent alors que le produit était mis en contact contre ses plaies. Et surtout, qui aurait pensé qu’Elydris avait des connaissances rudimentaires en médicine ? Bougeant comme elle lui indiquée, la Louve la laissa recoudre ses blessures et bander ces dernières, marmonnant.

« Je ressemblerais presque à une momie avec tous ces bandages – Elle  laissa échapper un petit rire avant de regarder Elydris merci, c’est rare de croiser des personnes capable de soin médicinaux. »

Et il serait de bon ton qu’elle s’améliore encore plus. C’était un art à ne pas laisser de côté. La Louve s’adossa contre la charrette, tentant de bouger au minimum. Mieux valait faire attention et profiter du voyage pour que ses blessures finissent de guérir. A défaut de ne pas avoir le même don que Logan,   Shad avait néanmoins la « chance » de cicatriser relativement rapidement, du moins, plus rapidement que la normale. Elle se positionna de sorte à être à moitié adossée et que son regard soit levé vers le ciel, ne détruisant pas le silence qui s’était installé, écoutant tranquillement la course calme des chevaux de traits sur le sentier ainsi que divers sons propre à la nuit Ce fut Logan qui brisa le silence, et la Lycane brisa également ce dernier avec un bruit de claque sur son avant-bras, relevant sa main avec une petite bestiole ailée écrasée dans sa paume.

« Maudit moustique…et tu n’as pas besoin de me remercier. J’ai choisi moi-même de me mettre dans le même pétrin et puis…-elle regarda vers Elydris – ce serait malvenue que je vous laisse tous les deux à  présent, j’ai bien envie de la ramener saine et sauve chez elle… »

La charrette percuta un léger trou dans le sentier, la faisant légèrement sursauter, ce petit mouvement laissant échapper un grognement à la Louve. Elle qui ne devait pas trop bouger, ce petit soubresaut lui envoya une petite vague de douleur dans tous le corps.  Maugréant intérieurement, la Terranide se détacha de son support, qui risquait sur le coup de plus lui faire mal qu’autre chose avec cette route mal entretenue et  décida tout simplement d’utiliser les cuisses du Mutant comme support pour sa tête, la couleur du ciel prenant déjà des  tons crépusculaires, indiquant que l’aube n’allait pas tarder à arriver.

« Si je te gênes, hésite pas à me le dire. Je sens la mer d’ici, j’imagine que tu veux prendre un bateau…pas con, mais faudra encore en trouver un ou bien se faire enrôler le temps d’un voyage. Je pense que tu auras plus d’éloquence que moi pour nous en dégoter un. »

Le nain, qui était resté silencieux tout ce temps, éructa quelques mots :

« Hola petite, pas besoin de te faire autant de t’embêter autant ! Je parlerais à un collègue nain qui vous prendra sur son petit rafiot, faudra jusque vous payez vot’ voyage. Par exemple en tant que  mercenaire ou cuistot. »

« Ça semble réalisable, il va bien vers Ashnard ? »

« Plutôt deux fois qu’une ! Vous y serez en trois jours ! »

Voilà qui était rudement intéressant. La course de la charrette pris fin au bout d’une trentaine de minute et la Terranide n’avait pas bougé de sa place jusqu’à l’arrêt complet de cette dernière.  Finalement elle se releva, grimaçant légèrement avant d’observer le port dans lequel ils se trouvaient. Il y’avait divers bateaux encore amarrés et dont l’équipage était en train de finir les préparatifs. Caisses de provision, d’eau, de poudre et caisses de marchandises étaient acheminés sur ces bâtiments nautiques. Valor descendit de sa charrette et demanda au trio de l’attendre quelques minutes se dirigeant vers un collègue nain. Il revint quelques minutes après.

« C’est bon, il vous prend, vous assurerez la protection de son bateau contre les pirates en mer. Vot ‘protégée sera commis en cuisine par contr ‘ »

Garantir la protection d’un navire marchant ? Voilà qui n’était pas cher payé, d’autant plus que si des pirates venaient à véritablement les attaquer, les pauvres risqueraient de fortement s’en mordre les doigts. Finalement, après deux heures de préparatifs, le trio embarqua sur le rafiot d’un nain marchand en direction des contrées d’Ashnard.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
James Howlett
E.S.P.er
-

Messages: 296



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Septembre 06, 2015, 05:21:46 »

Le mutant cligna des yeux. Il n'avait pas besoin de beaucoup de sommeil – quelques heures lui suffisaient amplement – mais il y avait bien 24h qu'il n'avait pas fermé l’œil, et si Shad n'avait pas relancé la conversation, il se serait probablement assoupi. Adossé au siège de leur cocher, le mutant suivait le regard de la lycane. Pour sa sécurité, il avait envisagé de laisser Shad en ville, chez quelque guérisseur, mais avait vite compris que pour elle, il n'en serait absolument pas question, ce qu'elle venait de confirmer. Par ailleurs, Logan appréciait de plus la compagnie de la jeune femme, leur animalité respective les rapprochant. Lorsqu'elle se redressa pour s'installer sans vergogne sur ses cuisses, Logan ne put s'empêcher de sourire, déplaçant tranquillement une mèche de ses cheveux pour lui permettre de mieux voir le ciel. Depuis leur rencontre, les événement s'étaient enchaînés, et l'homme n'avait guère prêté attention aux appâts de sa partenaire. Mais à présent son regard dérivait sur ses courbes félines et sa respiration s'accéléra légèrement.

« Aucun problème, bien au contraire ».

Logan était, bien plus qu'un homme ordinaire, soumis à ses instincts les plus primaires. Shad n'en avait probablement pas conscience, mais son geste avait déclenché l'excitation sexuelle du mutant qui devait se concentrer pour rejeter les images obscènes qui embrumaient peu à peu son esprit. Heureusement, la voix du cocher l'en détourna quelques instants.

« J'ai été pêcheur pendant quelques mois. Et j'ai également servi chez les Navy Seal en 78... » le mutant s'interrompit, conscient que le pauvre nain ne devait pas comprendre un traître mot de ce qu'il venait de lui raconter. « Enfin disons que j'ai le pied marin. Et je peux également protéger un navire contre d'éventuels pirates. »

Le cocher hocha la tête, avant de faire claquer ses rênes pour accélérer l'allure de la charrette. Logan se redressa pour regarder par dessus l'épaule de leur guide. Ils étaient parvenu au sommet d'une colline. En contrebas, une cité portuaire déjà en pleine émulsion. Il y avait longtemps que le mutant n'avait pas navigué et pour ainsi dire, il s'en faisait toute une joie. Un rapide coup d’œil sur le côté lui appris que les cris des mouettes et les invectives des matelots avaient réveillé Elydis. Cramponnée au siège du cocher, elle regardait les voiliers en se mordant la lèvre inférieure avec appréhension. Après tout, son dernier voyage en mer n'avait pas été une partie de plaisir.

« Tout se passera bien », la rassura-il de sa voix grave, « personne ne lèvera la main sur toi. Nous y veillerons, Shad et moi. »

Quelques temps plus tard, et grâce à l'entremise de Valor, Logan, Shad et la jeune esclave embarquèrent à bord de l'Artemis. Le « vieux rafiot » était en vérité de bonne taille. Il ressemblait à peu de chose près à un Gallion espagnol du quinzième siècle. En les accueillant à bord son capitaine Magnus , un ancien officier de la marine Ashnardienne qui avait fait fortune dans le textile leur expliqua qu'il s'agissait d'un ancien navire de guerre, qui possédait encore, en cas de besoin, quatorze canons en parfait état de marche. A l'exception de la vigie de de quelques mercenaires nonchalants, l'ensemble de l'équipage était composé de nains, qui s'affairaient sur le pont et dans les cordages. Elydis et Shad étant les deux seules femmes à bord, le capitaine avait déclaré qu'afin de ne pas distraire ses hommes, il était plus opportun que le second couche avec l'équipage et abandonne sa cabine au profit de ces deux dernières. Quant à Logan, il était prévu qu'il couche dans les combles , avec les autres mercenaires.

« Comment te sens-tu ? »

Logan pénétra dans la cabine d'un pas tranquille. Shad, toujours mal en point avait été installée avec précaution dans le lit double du second, alors qu'Elydis était allé prendre ses fonctions en cuisine. Ils avaient levé l'ancre depuis quelques heures et Logan avait fait le tour du vaisseau et fait un brin de causette avec l'équipage pendant que la lycane se reposait. Il avait troqué ses vêtements anachroniques contre une chemise de toile largement ouverte sur son torse musculeux, un ample pantalon noir et des bottes souples et cirée.  L'ambiance de L'Artemis l'enivrait et sa mauvaise humeur habituelle l'avait déserté.

« Tiens, j'ai trouvé ça, ça te requinquera », lança-il, avant de déposer la bouteille de rhum qu'il avait dérobé en cuisine sur la table de nuit.

« J'ai discuté avec le second – un brave type- Il m'a dit qu'il pensait que le voyage se déroulerait sans incident. La loi Ashnardienne a été considérablement durcie à l'égard des pirates. Ceux qui se font attraper sont désormais écartelés en place publique. »

Un peu barbare probablement, mais l'effet dissuasif fonctionnait visiblement à merveille. Depuis l'entrée en vigueur de cette nouvelle législation, les arraisonnements en mer étaient de plus en plus rares, et l'Artemis n'avait pas été attaqué depuis plus de trois ans, ce qui était de nature à les laisser dormir sur leurs deux oreilles. Logan tapota le matelas moelleux du plat de sa paume, une moue appréciatrice aux lèvres.

« A priori Elydis dormira avec toi, ça ne devrait pas trop te gêner, vu la taille de ce pieu. »

En effet, le lit du second semblait avoir été bâti pour accueillir trois ou quatre personnes, ce qui était plutôt étonnant dans la mesure ou ce dernier était un nain... Et pas parmi les plus grands. Logan supposa que le gai luron profitait des mouillages pour ramener quelques putains dans sa cabine.

« En ce qui me concerne, je vais pioncer sur une paillasse, sous le pont. Mon voisin est un certain Hassan. Il ne parle pas beaucoup, mais il empeste un max. »

Ouvrant la bouteille de rhum, l'homme la porta à ses lèvres pour boire quelques gorgées, à même le goulot. L'alcool lui faisait beaucoup moins d'effet qu'aux hommes ordinaires et il lui en fallait beaucoup pour être ivre. Aussi le tiers de la bouteille fut-il englouti, sans que le mutant ne paraisse en souffrir d'une quelconque manière.

« Tu en veux ? » 
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4102



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #13 le: Septembre 06, 2015, 06:33:20 »

Cela faisait maintenant des heures que le navire avait pris la mer. Blessée et malgré ses protestation, la Louve avait été consigné  dans la cabine du second, le temps que ses blessures infligées par Sabertooth ne soient plus qu’un lointain souvenir. Qu’en était-il de lui ? Etait-il encore un tas de cendre ou son corps reprenait-il peu à peu consistance ? Quoi qu’il en soit, ils avaient réussi à mettre une certaine distance entre ce monstre et eux-mêmes et pouvaient donc l’oublier pour quelque temps.  L’Okami soupira, laissant retomber sa tête sur l’un des oreillers. Autant le dire, elle s’ennuyait, tout ce qu’elle trouvait comme moyen de tuer le temps était de tendre l’oreille et d’écouter les discussions de l’équipage, soit de laisser vaguer son esprit en observant un coin du ciel au travers de son hublot. Mais, cela ne changeait rien au fait que le temps semblait passer horriblement lentement. Afin de ne plus y penser, la Louve avait également pris la décision de piquer un petit somme et s’était assoupie une petite heure, espérant à son réveil entendre un quelconque changement, et pourtant rien. Elle n’était pourtant pas en cage et pourtant, c’était la sensation qui lui était donné,  mais avec les appartements du second faisant office de cage dorée.

Lorsque la porte de la cabine grinça doucement afin de prévenir de la venue d’une personne, la Terranide tourna immédiatement son regard vers cette dernière, s’attendant en réalité à voir Elydris lui apporter le repas du soir. Mais ce fut la silhouette de Logan qui se dessina sur le palier de la porte. Shad nota rapidement qu’il avait troqué ses habits terriens pour des vêtements plus adaptés au monde dans lequel il se trouvait. Face à sa question, elle grimaça, un petit grognement s’extirpant du fin fond de sa gorge.

« Ca va, je me sens bien, je me fais juste royalement chier et puis… »

Elle s’interrompit posant son regard sur la bouteille de rhum. Depuis combien de temps n’avait-elle pas réellement bu d’alcool ? Avec tout ce qui lui tombait à chaque fois au coin de la figure, elle n’avait plus eut réellement le temps de s’enivrer d’une quelconque liqueur. Pour être un remontant, ça allait en être un et un sacré !  Finalement, la Louve décida de terminer sa phrase en suspens, sortant le haut de son corps des draps. Afin de mieux soigner ses blessures, ses habits lui avait été retiré et été pour l’instant accrochés sur un pan du mur juste à côté, quant à ses armes, ces dernières étaient déposées non loin de la Louve, à porter de main sir le besoin se faisait sentir. Ainsi,  le haut du corps de la Lycane été couvert de bandage et glissant un doigt sur l’un d’eux pour le faire coulisser sur le côté, dévoilant sans que cela ne la gêne réellement une partie de sa poitrine au regard du mutant. Mais ce qu’elle avait cherché à faire dans un premier lieu était de lui monter sa blessure dont la cicatrice  commençait déjà à se résorber.

« Je sais pas me soigner aussi vite que toi mais…mes blessures ne restent pas aussi longtemps que chez un humain normal. Enfin, si comme tu dis on a rien à craindre des attaques de pirates, ce voyage sera tranquille. »


Bougeant légèrement, la Louve s’adossa contre le  haut du lit, notant simplement à présent la grandeur de ce dernier pour son propriétaire originel. Non, ça n’allait pas être un problème pour dormir avec Elydris, il y’avait largement de la place, il y’en aurait même assez pour Logan s’il viendrait coucher avec elles. Le pauvre, lui qui était dans la même « équipe » qu’elles se retrouvait à dormir sur un simple paillasson !  Et dire qu’Elydris et elle-même avait la « chance «  de dormir sur un lit dont on ne pouvait infirmer que le matelas était des plus relaxant et accueillant. Et tout cela car elles étaient des femmes, sans doute étaient-elles donc traités comme si elles étaient faibles ? A cette pensée, la queue de la Louve se leva et frappa le matelas. Faible…elle était considérée comme une simple femme faible. Quel déshonneur. Par chance, l’interjection de Logan la fit sortir de ce flot de pensé et son regard se porta sur la bouteille de Rhum bien entamé. En voyant le contenu qu’il avait ingéré, la Louve cligna des yeux, quelque peu surprise. Et bien, cet homme avait de sacrés atouts dans sa manche.

« Envoies. »

Elle tendit sa main, la refermant sur le corps de la bouteille, son regard se perdant quelques instants sur la liqueur qui se trouvait à l’intérieur et dont quelques reflets ambrés se reflétaient à la lueur du jour. Tout comme Logan, Shad porta la bouteille à ses lèvres et but directement au goulot. Sauf qu’elle ne but pas la même quantité que lui. L’alcool était fort, lui emplissant les narines de son odeur et lui brûlant légèrement la gorge, finissant par créer une sorte de fournaise dans son estomac. Pourtant, cela ne la gênait pas, non ce qui la dérangeait c’était ce goût. Elle ne l’appréciait pas et rendit donc la bouteille à Logan.

« Le rhum c’est pas pour moi. Je te la laisse cadeau. »

En bougeant, ses draps  avaient encore glissé le long de son corps, s’arrêtant au niveau de son cosys,  juste à la limite de son bassin. Et au vue de  ces effets qui étaient accrochés à côté du lit, il n’était pas difficile de comprendre que l’Okami était entièrement nue sous les draps, mise à part ses bandages qui lui couvraient plusieurs parties de son corps mais dont leur utilité ne serait bientôt plus nécessaire. Et malgré cela, la Lycane parlait sans sourciller au Mutant, semblant faire fit de son état vestimentaire actuel. Tendant un instant ses oreilles, la Louve n’entendit aucun bruit de pas en direction de leur cabine. Une petite lueur amusée au fond des yeux, elle  reprit la bouteille de rhum et s’avança d’une démarche chaloupée vers son ancien détenteur tel un animal, notant qu’il restait encore plus de la moitié. La Louve termina son avancé vers Logan, un léger sourire aux lèvres :

« Fait « haaaa »

Et sans plus attendre plus longtemps, elle porta le  goulot aux lèvres du Mutant, le faisant boire. Aucun risque qu’elle ne le saoule, il semblait même immunisé contre de tels inconvénients. Une fois qu’elle entendit quelques gorgées avalées, la Lycane  retira la bouteille de la bouche de l’homme, s’étant retrouvée  le corps collé contre le sien en faisant cela. Elle lâcha la bouteille sur le lit, cette dernière roulant un peu avant de s’immobiliser. Les doigts de la Louve effleurèrent un instant les nouveaux habits de Logan, glissant également sur la partie de son torse qui était dévoilé. Elle se recula légèrement par la suite, son regard bleuté rivé contre le sien.

« Et si à la place de dormir sur une palliasse, tu ne dormirais pas plutôt ici ? Tu l’as bien dis non ? Ce pieu est largement grand. »


Un instant de silence. L’Okami observa la bouteille sur le lit, avant de réaliser rapidement que son attitude pouvait faire penser à une  femme quelque peu pompette, cherchant un peu de chaleur auprès d’un homme. Tendant la main, elle  attrapa la bouteille, observant le contenu restant.

« T’en fais pas, j’ai encore toute ma tête, c’est pas le rhum qui m’a fait agir comme ça, ça doit être le fait que je me fais chier à rester ici à rien faire. Enfin, le prends pas mal hein. –Elle agita la bouteille sous son nez – Tu veux la terminer ? »


Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
James Howlett
E.S.P.er
-

Messages: 296



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Septembre 09, 2015, 03:36:20 »

Si vivre à bord d'un bateau pouvait être exaltant pour qui pouvait se promener sur le pont, rester consignée dans sa cabine pendant plusieurs jours n'avait rien de bien excitant. Le mutant le savait, mais n'avait guère visitée sa partenaire, la laissant se reposer ; elle avait besoin d'avoir recouvré toutes ses forces, une fois qu'ils seraient arrivés à destination. Visiblement, la jeune femme guérissait également relativement vite, ce qu'elle lui démontra en se dénudant involontairement (?) quelques instants.

« Dans le pire des cas, nous avons des canons. Puis mes griffes », ajouta-il, sans détourner le regard de la naissance des seins de son interlocutrice. Celle-ci s'empara de la bouteille qu'il lui tendait et imita son exemple, avant de grimacer et de la lui rendre, faisant rire le vieux mutant. « Il est dégueulasse pas vrai ? Le cuisinier m'a dit qu'il le faisait lui-même, dans les cales du bateau... Le résultat n'est pas fameux, mais ça doit réchauffer quand il fait froid. »

Shad était couverte de bandage et sa poitrine avait été chastement masquée par Elydis, mais sous les bandages, Logan devinait les pointes érigées de ses seins. Sans crier gare, et alors qu'il la pensait encore incapable de bouger, la jeune femme se débarrassa de ses draps et se redressa pour faire quelques pas vers lui, pratiquement nue, ce qui fit courir un frisson électrique le long de sa colonne vertébrale. Obéissant à la belle lycane, le mutant sourit et rejeta la tête en arrière pour boire plus aisément au goulot. Shad pressait son corps tiède contre le sien, et ses doigts s'égaraient sur l’étoffe de sa chemise. S'il ne craignait pas pour sa santé, le mutant l’eût probablement renversée immédiatement sur le lit, mais il se contenta de glisser l'une de ses mains puissantes entre ses omoplates. Une fois encore le contact de la lycane l’électrisa, et sa respiration s’accélérait alors que le sang affluait vers sa verge prisonnière.

« Je ne sais pas si Elydis sera d'accord. Et puis, je ne voudrais pas la déranger avec des bruits... parasites », souffla le vieux mutant d'une voix raque.

Visiblement gênée, la jeune femme s'extirpa de son étreinte et s'empara à nouveau de la bouteille de rhum, un air songeur sur ses traits délicats. Avait-elle senti son érection ? Attrapant doucement le poignet de la jeune femme, Logan posa la bouteille sur la table de nuit et s'assit sur le lit de plumes. Oui, il lui serait infiniment plus agréable de dormir en compagnie des deux jeunes femmes mais... Se retrouver au milieu de deux corps tièdes et graciles risquait de réveiller ses plus bas instincts, aussi avait-il préféré accepter de dormir dans les cales... Mais il comptait bien reconsidérer la question.

« J'ai une idée d'activité qui pourrait te distraire, si ça te tente. »

Posant sa main sur la hanche de la jeune femme, Logan l'invita à s'asseoir à ses côtés. Confuse ou pas, il avait deviné que la jeune femme ne lui était pas indifférente et il se pencha pour poser ses lèvres sur les siennes, bouillant intérieurement alors que sa main libre s'égarait sur les cuisses musclées de la lycane.

« Hum... ce n'est pas sérieux, tu es encore convalescente », lança-il, entre deux baisers passionnés.

D'une main habile, Logan déroulait les bandes, à présent peu ou prou inutiles, qui couvraient la poitrine fièrement dressée de la jeune femme. A vrai dire, le point de non-retour avait dépassé lorsqu'elle lui avait glissé le goulot de la bouteille entre les lèvres ; la partie de jambe en l'air était inévitable et Logan se souciait assez peu d'être dérangé. A vrai dire, s'il venait à Elydis l'envie de faire une pause dans la chambre, il la trousserait comme une catin et la baiserait pour la punir de son insolence à Nexus. La raison fuyait peu à peu le mutant, qui s'abandonnait au stupre. La force et la vigueur exceptionnelle dont la nature l'avait doté s'accompagnait d'un extraordinaire appétit sexuelle que bien des amantes ne pouvaient satisfaire. Cependant, Shad n'était pas une amante comme les autres. C'était une terranide, et une guerrière. Son parfum musqué de femelle embaumait à présent la pièce et le mutant soupira d'aise. Son vit, énorme et gonflé frottait contre la jambe de la lycane, mais pour l'heure, il n'en avait que pour elle et la renversa délicatement au milieu du lit, avant de lui écarter les jambes, embrassant l'intérieur de ses cuisses, alors qu'il se débarrassait de sa chemise en lin pour dévoiler son impressionnante musculature.

« Je pense que j'ai trouvé un moyen de te remercier pour ton aide... Hum, quelle belle chatte... »

Pour le mutant, la sexualité était quelque chose de parfaitement normal et naturel et il n'aimait pas s'encombrer de circonvolutions. Logan avait envie de Shad et c'était visiblement réciproque ; il allait donc la baiser. Posant ses lèvres avides sur l'intimité de la jeune femme il commença à la lécher doucement pour l'échauffer, aspirant légèrement ses lèvres intimes de temps à autres en guettant les réactions de sa partenaire de son regard bleu azuré.

Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox