banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Killer Queen [Maddalena]  (Lu 373 fois)
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Modérateur
-
*****
Messages: 2491



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« le: Août 09, 2015, 01:03:15 »

Lucifer n’appréciait pas que les Nobles Infernaux mobilisent leurs troupes sur Terra, sans avoir obtenu un accord préalable. Aussi Helel ne manquait-il jamais, s’il ne pouvait obtenir l’accord de son Père, de dépêcher de très minces groupuscules de démons, à l’apparence aussi humaine que possible. Parfois simplement pour des reconnaissances, d’autres fois pour partir à la recherche d’artefacts.

Ce qui, bien sûr, entrainait souvent les troupes du beau diable à se heurter aux forces armées d’un quelconque pays ou groupe militaire. En général, et bien qu’ils soient de bas-rang, les subordonnés du colosse n’avaient aucun problème à vaincre de pauvres mortels. Alors, la surprise avait supplanté la colère, lorsque le Grand Duc avait eu vent des derniers combats.

Toute son escouade de quarante fantassins avait été décimée, sans la moindre difficulté, par les efforts d’une vingtaine de soldats Castelquisianni. De quoi faire voir rouge au diable sans cornes. A ce qu’avait raconté la poignée de survivants, l’œuvre avait été brillamment menée par une stratège, une militaire qui avait presque géré l’assaut à elle seule.

Et si Helel s’affairait habituellement à aller récupérer personnellement ses troupes, le faible nombre de survivants laissait un amer constat : il n’y avait personne à récupérer. Le démon aurait volontiers oublié toute cette histoire alors, si la curiosité ne s’était pas emparée de lui. Qui était cette femme que lui avaient décris les rescapés ?

Alors, des semaines durant, le Maître avait enquêté. Et ses recherches l’avaient mené jusqu’à une illustre générale de Castelquisianni. Maddalena Di Belucci. C’était un nom plaisant, pour une femme que beaucoup décrivaient comme tout aussi plaisante à l’œil. On lui prêtait néanmoins le tempérament typique d’une femme hautement gradée dans l’armée : extrêmement dévouée, sérieuse et loyale.

Des qualités indéniables, mais que l’on ne saurait apprécier qu’en étant du bon coté. Helel n’avait rien et n’aurait jamais rien d’un Castelquisian. Il était un démon, fourbe et rusé. Ses allégeances auraient fait trépigner d’horreur la plupart des nobles bien élevés de la ville marchande.

...

« Dame Di Bellucci ? » Interpella le colosse, s’approchant d’une figure qu’il s’était entrainé à reconnaître entre mille.

Au milieu d’une auberge luxueuse, le monstre avait pu mettre la main sur cette militaire de renom. Il n’était pas aisé d’obtenir la moindre information sur les officiers de la Spécia. Castelquisianni était un petit village dans le grand ordre des choses, mais le schisme social rendait extrêmement difficile, pour le moindre étranger, d’espérer s’imposer immédiatement parmi la noblesse. A plus forte raison sans argent.

Fort heureusement, le démon avait d’autres talents, des talents qui lui permettaient de manipuler le cœur des gens faibles. Des talents qui lui donnaient une autorité absolue sur ceux dont l’esprit n’était pas assez vif. En quelques questions à la population des quartiers riches, Helel avait pu trouver la trace de Maddalena. Conscient qu’il sortirait de cette rencontre avec une terrible ennemie, ou une alliée de poids, le démon souhaitait mettre toutes les chances de son coté.

« Je me nomme Helel. Avant que vous ne vous braquiez suite à ce que je vais vous dire, je tiens à vous informer, je ne vous veux aucun mal. »
Affirma le beau diable. « Vous avez récemment combattu un bataillon d’hommes aux étranges pouvoirs, n’est-ce pas ? C’était en réalité une escouade de démons, à mon service. Je ne viens pas chercher vengeance, je viens simplement vous parler d’une réalité qui nous menace tous deux. »

Comme à son habitude, le séduisant mâle parlait d’une voix rauque, articulant méticuleusement chaque parole, l’air grave et sérieux. Il n’essayait pas d’user de magie pour convaincre la militaire de l’écouter : il savait qu’elle était suffisamment forte d’esprit pour résister à n’importe quelle tentative désespérée. Aussi le démon avait-il jugé bon de se montrer franc. Du moins, un moment.

« Veuillez me joindre à ma table, je vous prie. J’aimerais que nous parlions. » Il marqua une pause, mais n’attendit pas d’avoir rejoint sa table pour exposer l’effrayante fausse-vérité. « Mes hommes menaient une mission de reconnaissance, à la recherche d’un groupe d’Infernaux ayant trahi la couronne de mon monde. Je ne sais toujours pas où ces démons se cachent, mais ils ne sont pas loin de Castelquisianni, et pourraient y semer la discorde sous peu. J’ai besoin de votre aide, et vous aurez sûrement besoin de la mienne. »

Une nouvelle fois, le beau diable désigna la table qu’il avait louée, invitant la générale à le suivre.
Journalisée


Tags: demon  castelquisianni  esper  social  
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox