banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Qui pour deux princesses ? [PV]  (Lu 588 fois)
Akila / Sameeha
Humain(e)
-

Messages: 20



Voir le profil
FicheChalant
Description
Deux sœurs jumelles qui étaient jadis des princesses, avant de devenir esclaves à cause de leur Père.
« le: Août 03, 2015, 04:12:27 »

Cela faisait des jours que les sœurs étaient enfermées dans une cage entrain de parcourir les routes que les mercenaires avaient décidé d'emprunter. Akila et Sameeha n'avaient pas le droit de parler entres elles, avec des autres esclaves et encore moi avec les mercenaires. Dans leur cage elles n'avaient pas à boire ni à manger, elles devaient attendre que les caravanes s'arrêtent pour pouvoir avoir un peu d'eau et du pain dur. C'est sur cas cet instant le confort et les cuisines du palais leurs manquaient vraiment. Et encore elles avaient un minimum de chance dans tout ça… Oui c'est possible ! Elles n'étaient pas abusées sexuellement. Les mercenaires savaient que les Princesses étaient vierges et ils n'étaient pas bêtes, ils allaient rien leur faire pour pouvoir les revendre plus chères. Déjà des Princesses ça coût cher, alors vierges encore plus !

Dans cette nouvelle journée, le soleil plombait déjà il était à peine 9h du matin… Les sœurs étaient couchées l'une sur l'autre dans la cage, elles n'avaient pas vraiment de place, elles faisaient comme elles pouvaient. C'était déjà bien qu'elles soient ensemble et non avec des inconnus. Car dans les cages on trouvaient certes de nombreuses femmes, mais aussi des monstres que les mercenaires capturaient pour dresser plus tard.

Les mercenaires parlaient aujourd'hui d'assister à une vente, ce n'était pas dans un lieu sécurisé comme on pouvait voir dans les places de marché. Non, c'était au noir comme on pouvait dire. Ils avaient pour habitude de venir chaque mois au même endroit et à force les mercenaires avaient reçu à avoir une petite clientèle. Et personne n'osaient rien leur dire… Sous peine d'être tué dans d'atroce souffrance.

Ils arrivèrent au point de rendez-vous ver midi, déjà des personnes étaient là pour regarder la marchandise, mais la vente ne commençait pas avant treize heure environ, le temps de préparer les esclaves. Chaque mercenaires avaient en charge environ 5 esclaves. Les sœurs se retrouvèrent avec le chef, une marchandise aussi précieuse ne devait pas être entre les mains de n'importe qui.

Le chef sortie les sœurs de leur cage, elles n'allaient sûrement pas chercher à s'échapper, elles se laissaient alors faire sans dire un mot. L'homme corpulent les installa sous un arbre, ils attacha leurs mains dans leurs dos. Avant de commencer à faire un brin de toilette. La marchandise était toujours mieux quand elle était propre. Le chef commença part enlever leurs vêtements qu'elles portaient depuis le départ de leur palais. Avant de commencer à les laver. Les gestes du mercenaires étaient bruts ça se voyait qu'il n'avait pas que ça à faire et que ça ne l'enchantait pas vraiment.

Une fois propre, il laissa Akila et Sameeha tranquille le temps de s'occuper des autres esclaves qui se trouvaient là. En attendant les sœurs avaient un peu d'eau à boire, mais avec les mains attachés ce n'était pas facile, elles devaient se mettre à genoux comme des chiens pour pouvoir boire dans un récipient qui était sur le sol.  Le temps passait doucement alors que les mercenaires mettaient tout en place… Pas de nouveaux habits pour les sœurs, elles allaient sûrement rester nues pour la vente. Mettant en évidence leurs fortes poitrines, leurs fesses rebondies et également leurs intimités où aucuns poils n'apparaissaient.

Treize heure était bientôt là, le chef des mercenaires demanda aux jumelles de s'approcher, sans un mot elles vinrent vers lui. Il tenait dans sa main deux colliers et une petite chaîne, il posa les colliers sur Akila et Sameeha avant de les relier avec la chaîne (réf avatar). Les deux sœurs étaient donc collées l'une contre l'autre, les bras encore attachés. Leurs poitrines étaient collées, écrasées. Leurs visages étaient également très proches. Et grâce à la chaîne elles ne pouvaient pas se séparer, juste se coller encore plus.

Elles étaient prêtes pour la vente. Il ne manquait plus que les clients qui se faisaient déjà nombreux sous ce soleil de plombs.
Journalisée
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Août 03, 2015, 08:38:57 »

Si a une époque, le harem était un lieu isolé et autonome, cela n'était plus vraiment le cas aujourd'hui.  Hors, cela Tinuviel en avait conscience, elle savait que la vente de sex toy à de riches marchands Terran ne suffisait plus. Elle devait donc diversifier pour ne pas que son harem ne soit sur la paille.

Cette politique l'avait conduite à tisser de nombreuses relations commerciale, de faire affaire avec de nombreuses familles, d'accumuler des matières premières. Bref, de se comporter comme une femme d'affaire,  ce que l'elfe rouge supporté de moins en moins.

Heureusement pour elle, elfe avait reçut une invitation.  On lui proposait de venir à une vente aux esclaves et l'affiche était des plus alléchantes.  Il y aurait sans doute quelques terranides, ce qui était toujours appréciables lorsqu'on connaissait les goûts de l'elfe rouge pour ces charmantes créatures à fourrures.
Cependant ce qui intéressait vraiment l'elfe rouge était plutôt ces deux princesses.  Il s'agissait de l'argument principale de vente.  Oui, avoir deux princesses sous sa coupe pourrait être très intéressant. Cela pourrait lui permettre d'avoir facilement des matières premières, voir peut être un complément de revenu pour son harem...


Les jours précédents la vente servirent à préparer son absence. Puis, l'elfe rouge partie accompagnée par Lorna  et Horo. Les deux terranides étant ses deux pièces maîtresses pour ce genre de situation.

 La vente était dans un petit coin de Nexus, loin de la place du marché, ce qui n’empêchait pas la foule d'être nombreuse pourtant.  Elfe dut bousculer quelques personnes pour se faire une place et remarqua enfin, les deux princesses.  Il fallait dire que dans le lot des esclaves, personnes d'autres ne correspondait à la description qu'on lui en avait donnée.
Elle se rapprocha donc des deux humaines, souriant doucement avant de demander.


-Vous avez soif ? Je peux aller vous rechercher de l'eau si vous voulez ?


Tentative d'achat de la part de l'elfe ? Peut être, il était certain qu'il fallait mieux démarrer sur de bonnes bases.  Et puis, l'elfe rouge se souciait du bien être de ses esclaves, et il était prévue que ces deux demoiselles rejoignent son harem.


Journalisée

Akila / Sameeha
Humain(e)
-

Messages: 20



Voir le profil
FicheChalant
Description
Deux sœurs jumelles qui étaient jadis des princesses, avant de devenir esclaves à cause de leur Père.
« Répondre #2 le: Septembre 11, 2017, 01:50:43 »

Les deux soeurs mourraient de chaud, le fait d'être collé n'arrangeait pas vraiment les choses, mais elles n'avaient pas le droit de se plaindre ou quoi sinon elles auraient une correction avant d'être vendues, donc elles ne disaient rien du tout.

Les portes du marché étaient ouvertes et une foule de monde rentra sur la place. Avant les enchères, les gens pouvaient regarder la marchandise, il y avait alors foule autour des deux soeurs et il faut bien dire que la position qu'elles tenaient attiraient bien des curieux. Les yeux d'Akila et de Sameeha essayaient d'observer les gens. Il y avait autant d'hommes que de femmes, voir aussi des créatures qui n'avaient rien d'humain... Certains prenaient des notes sur la marchandise, c'était impossible de lire ce qu'ils écrivaient. D'autres profitaient pour toucher les jumelles. Titillant leurs tétons, pinçant leurs fesses, ou glissant encore des doigts dans leurs intimités, les gens ne se privaient de rien. A quatorze heures les enchères allaient commencer et les prix allaient surement voler assez haut pour les jumelles.

Akila et Sameeha avaient les larmes aux yeux, leurs bouches étaient complètement sèches et leurs peaux blanches étaient en train de rougir à cause du soleil. D'un coup, elles virent un visage s'approcher d'elles, cette femme venait de proposer à boire aux jeunes filles... De l'eau... Oui de l'eau, elles mourraient d'envie de boire.

"Oui... Madame s'il vous plaît..."
- " On a tellement soif..."

C'était la première personne qui leur avait proposé de l'aide. Les jumelles avaient répondu doucement, car si le marchant voyait qu'elles étaient en train de parler à un client, il n'allait pas être content surtout pour accepter de l'eau.
Journalisée
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Octobre 14, 2017, 09:03:12 »

Elfe savait que les conditions sur le marché des esclaves étaient loin d’être satisfaisante. La majorité de la marchandise d’ailleurs être bradée car malade ou blessée. Cela était triste de penser cela, mais ici la vie d’un esclave n’était que peu considérée la quantité rattrapant ce type de manque. Seuls les marchands spécialisés dans les esclaves de luxe pouvaient prenaient soin de leur marchandise.
Ainsi, le sort de ces deux jeunes demoiselles avait touché l’elfe rouge qui sortit sa gourde pour faire boire les deux sœurs.  Elle savait que celles-ci risquaient des problèmes si elles étaient attrapées en train de parler à des clients mais si cela arrivait, elfe en ferrait son affaire.
Elle passa l’outre à travers les barreaux, la tendant vers les deux jeunes femmes afin que celles-ci puissent boire un peu et étancher leur soif.  Elle eut un sourire et alors que le marchand discutait avec un autre potentiel vendeur, elle en profita pour questionner les deux jeunes femmes.  Une fois que les deux jeunes femmes étaient enfin réhydratée elle voulut en savoir un peu plus sur ces deux jeunes femmes. Elfe rouge devait le reconnaitre, elle les trouvait mignonne et peut être que celles-ci pourraient s’intégrer dans son harem.  Elle eut un petit sourire avant de leur demander.


-Alors mes petites, quelle est votre nom ? Vous êtes sur le marché depuis longtemps ?  Cela n’a pas dut être facile pour vous…  

Elle soupira doucement ces deux jeunes filles devaient à peine avoir seize ans… Peut-être que leur virginité n’était déjà plus…
Elle ne l’espérait pas mais des esclaves surtout femme n’avaient que peu de chance de garder leurs virginités intactes. Dans tous les cas elle voulait tout de même en savoir un peu plus sur les deux demoiselles…

-Est-ce que vous pouvez m’en dire un peu plus sur vous. Je ne vais pas le cacher, je vous trouve mignonne toute les deux et je pense que vous ne méritez pas de finir dans cette cage pour le restant de vos jours. Ainsi… je me dis que peut être que je me lancerai dans votre enchère. Mais pour cela j’ai besoin d’en savoir plus sur vous.

L’information était la principale arme du commerce, plus l’elfe rouge en savait et plus celle-ci  serait apte à remporter les deux demoiselles… Si  celles-ci étaient utiles car investir dans deux esclaves comme elles seraient sans doute assez cher..
« Dernière édition: Octobre 14, 2017, 09:09:28 par Tinuviel Lastrim » Journalisée

Akila / Sameeha
Humain(e)
-

Messages: 20



Voir le profil
FicheChalant
Description
Deux sœurs jumelles qui étaient jadis des princesses, avant de devenir esclaves à cause de leur Père.
« Répondre #4 le: Avril 02, 2018, 08:22:25 »

La femme passa son bras à travers les barreaux pour pouvoir permettre aux soeur de boire... Pas à leur soif, mais suffisamment pour ne plus souffrir de la déshydrations. L'eau fraiche ruisselait dans leur gorge, aucune goutte ne coulait en dehors de leurs bouches, rien... Akila et Sameeha ne voulaient pas en perdre une seule miette. Elles poussaient des petits gloussements de plaisir à chaque gorgés, un réel plaisir ! Elles ne pensaient pas se retrouver dans une situation de la sorte, elles qui ne manquaient de rien avant, les voilà à s'extasier pour des petites gorgées d'eau données par une inconnue à travers les barreaux d'une cage.

"Merci !" - "Milles merci !"

Les soeurs auraient bien eu envie de se mettre à genoux de la remercier, mais dans leur position c'était simplement impossible. Les colliers qui les attachaient entravaient leurs mouvements.

"Je suis Akila et voilà ma soeur Sameeha !"

Les jumelles affichèrent un léger sourire, cela faisait longtemps qu'elles n'avaient pas eu l'occasion de sourire.

"Nous sommes dans une cage depuis plusieurs jours..."

Akila et Sameeha n'avait pas compté le temps passé exactement, mais elles n'étaient pas là depuis plus de 2 semaines c'était sûr. Elles se rapprochèrent des barreaux pour pouvoir mieux parler et éviter que les esclavagistes puissent les entendre.

Puis la femme qui venait de les aider leur demanda de parler un peu d'elles, elle voulait en savoir plus sur les soeurs. Pour pouvoir les acheter pendant la vente aux enchères pour les sortir de cette cage... Akila et Sameeha ne savaient pas trop quoi faire. Raconter leur histoire pouvait être dangereux, mais depuis le début cette femme était la seule qui était venue les aider. Et surtout... Elle avait l'air normale ! Oui car les jumelles avaient vu des gens passer... Ce n’était pas des gens, mais des créatures des plus étranges. Et elles ne voulaient pas spécialement tomber avec ce genre d'individus.

"On vivait dans une cité à l'ouest des terres sauvages... Les mercenaires on attaqué la cité, ils ont tué les hommes et prit les femmes pour toutes les mettre en cage pour les revendre..."

Les soeurs se mirent encore plus près des barreaux, collant leur tête et doucement elles soufflèrent à l'oreille de la femme.

"Nos parents étaient le Roi et la Rein de la cité..." - "Nous sommes des Princesses..."

A la base... Car maintenant ce n'était plus rien que des esclaves qui devaient retrouver le marché aux esclaves.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox