banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une congénère plutôt entreprenante [PV Shaïra]  (Lu 949 fois)
Vanadis
Créature
-

Messages: 56


Jeune Lamia Novaquienne civilisée


Voir le profil
Fiche
« le: Juin 18, 2015, 11:11:15 »

Aujourd'hui était le jour tant attendu depuis le début de la semaine: le weekend. Vanadis aimait bien son café et les autres créatures avec lesquelles elle travaillait, mais recevoir tant de monde à longueur de journées, que ce soit autour des tables ou en elles, c'était parfois fatiguant. Non pas qu'elle était physiquement épuisée et surmenée, mais une petite pause de temps en temps, ça ne faisait de mal à personne. De plus, depuis qu'elle avait couchée avec Ève, la fille de la baronne, celle-ci revenait régulièrement, que ce soit pour déguster les différentes spécialités ou son intimité. Sans dire qu'elles étaient devenues de très bonnes amies, elle était surtout une cliente régulière, bientôt en passe de devenir officiellement une sexfriend.

Bref, aujourd'hui, c'était repos pour les deux prochains jours, et la Lamia savait très bien où elle allait se rendre. se dirigeant vers le port, elle présenta une carte de transport pour emprunter une navette, à laquelle elle était abonnée depuis deux ans maintenant, pour se diriger  vers les côtes continentales. Novac était certes une mégapole respectant fortement l'environnement, cette cité était tout de même établie sur un archipel. Hors, instinctivement, Vanadis ressentait le désir de se rendre sur la masse continental, près des côtes bordées aussi bien de plages de sables fins, que de forêts verdoyantes. Il n'y avait que quelques centres de vacances et de relaxations le longs des plages, pour rappeler  que cette partie du continent était encore rattachée à Novac, malgré la distance.

Mais l'autre particularité de ces camps, c'était qu'il s'agissait de lieux dits naturistes. En d'autres termes, les vêtements étaient laissés aux vestiaires et de nombreuses familles flânaient sur les plages ou participaient aux activités dans leur plus simple appareil. Il était donc aisé de voir des mères avec leurs filles dans la piscine ou dans la mer, s'amusant le plus simplement du monde, de voir des compétitions entre enfants, et même, en fouillant bien derrière un arbre ou des rochers, des couples se faire l'amour à l'abris des regards indiscrets.

Vanadis arriva bientôt dans son centre favori, l'un des seuls participant au programme PIRC, et la belle Lamia se retrouva bientôt nue au milieu des femmes. Nul doute qu'elle attira bien des regards, aussi bien des jeunes curieuses que des moins jeunes envieuses, et Vanadis opta rapidement pour grimper dans les branchages d'un arbres proches, gardant sa queue enroulée autour du tronc, pour entamer une bonne sieste à l'ombre, en paix...
Journalisée

Shaira Elrunalan
Créature
-

Messages: 144



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Juin 19, 2015, 01:49:03 »

Récemment, Shaïra avait rencontré une Tekhane... Une soldate qui, après avoir combattu les Formiens au Containment Point, avait choisi de se reposer dans une petite auberge provinciale dans les Contrées du Chaos. Sa route avait croisé celle de Shaïra, et, après quelques journées à lui faire, comme il se doit, l’amour, la Lamia avait appris un endroit où il existait d’autres Lamias, selon les dires de cette femme : Novac. Un État humain proche de Tekhos, un endroit dans lequel Shaïra se refusait à y aller. Elle était une prédatrice, une Lamia puissante, une Echidna, soit une Lamia guerrière disposant de pouvoirs magiques, mais elle n’était pas idiote. Elle savait où était sa place, et elle savait quel était le sort réservé aux Terranides à Tekhos... Et elle, même si elle n’était pas l’une de ces stupides nekos qu’elle utilisait come déversoir sexuel, elle restait, aux yeux de ces humains arrogantes, une Terranide. On l’enfermerait dans un laboratoire pour la disséquer vivante. Novac, toutefois, n’était pas à proprement parler Tekhos. C’était la même zone, mais pas le même État, et, là-bas, les Terranides y étaient admis plus librement. C’est ce que la soldate lui avait progressivement dit, au fur et à mesure que Shaïra la violait (si tant est qu’on puisse parler de viol, vu le consentement progressivement très admis de la Tekhane).

Shaïra avait donc choisi de s’y rendre, mais en empruntant la forme qu’elle abhorrait prendre : sa forme humaine, qui lui permettait de passer incognito au sein des humains... Ou presque. Elle ne résisterait pas à un scanner biologique très poussé, et, si elle s’énervait, Shaïra risquait de voir ses attributs physiologiques normaux reprendre le dessus. Elle avait rejoint Nexus, cette immense ville humaine polluante, et n’avait pas pu s’empêcher de filer pendant la nuit dans les bas-fonds, afin de chasser. Elle avait violé une prostituée, et était tellement nerveuse qu’elle l’avait tué sans faire exprès, broyant tellement son corps malingre qu’elle avait explosé plusieurs os de sa cage thoracique, perforant ses poumons. La Lamia avait ensuite tué un junkie qui errait dans les ruelles, totalement défoncé au fisstech. Elle était une prédatrice, elle avait besoin de tuer, de chasser... Comme un loup. Elle était ensuite retournée dans sa chambre, à l’auberge du Coucher de Lune, et avait ensuite rejoint un navire en partance pour Tekhos Metropolis. La traversée avait été longue, et, quand le navire avait fait escale à une colonie maritime de Nexus, un marin avait été porté disparu pendant la nuit, après une soirée à l’auberge. Shaïra avait utilisé ses spores pour l’attirer dans un coin, sous sa forme humaine, et s’était ensuite transformée en Lamia, puis l’avait tout simplement avalé tout cru. Pour cela, Shaïra pouvait ouvrir la peau interne de sa queue en deux, afin d’avaler l’homme. Il s’était retrouvé dans sa queue, et les sucs digestifs l’avaient progressivement acidifié. Une mort assez douloureuse, de ce qu’elle en savait, mais qui lui avait énormément fait plaisir.

Maintenant, Shaïra venait de débarquer à Novac, et, encore une fois, elle avait les ovaires en feu. Il y avait tout simplement trop de belles femmes ici, trop de parfums aphrodisiaques dans l’air. Shaïra n’y était pas habituée, et errait en conséquence comme une âme en peine. Elle erra plusieurs jours, avant de percevoir l’odeur d’une Lamia. Sous sa forme humaine, ses sens de Lamia étaient atténués, et elle se déplaçait donc la nuit sous sa vraie forme, veillant à rester très prudente, et c’est ainsi qu’elle finit par identifier une Lamia... Il fut difficile de la repérer, car cette Lamia était assimilée au sein de la société, ce que l’Echidna sentit rapidement. Elle remarqua néanmoins qu’elle était viable, et qu’elle pourrait donc lui être utile.

*Il ne reste plus qu’à l’approcher...*

Shaïra avait fini par trouver une excuse toute trouvée quand Vanadis (elle avait fureté près de son restaurant pour y apprendre son nom) s’était rendue hors de la ville, dans un camp naturiste le long d’une plage. Shaïra l’avait suivi discrètement, toujours sous sa forme humaine. L’avantage de ces camps est qu’ils étaient hors de l’Archipel, et elle avait donc suivi la Lamia sur une navette vers l’un de ces discrets camps, établis dans des atolls, inaccessibles depuis l’intérieur des terres en raison des montagnes qui s’y trouvaient... Inaccessibles pour des humains, en tout cas.

La navette largua donc les femmes dans cet atoll, et c’est en approchant que Shaïra les vit toutes se déshabiller.

*Ces humains...*

Plusieurs avaient sauté dans l’eau à proximité en gloussant, et Shaïra s’était également déshabillée, avant de débarquer dans un petit village où elle nota deux particularités :

  • Premièrement, toutes les femmes étaient nues ;
  • Deuxièmement, et c’était bien plus intéressant, il n’y avait aucune de ces nanomachines ou de ces dispositifs novaquiens dans les forêts.



On lui avait appris que Novac avait jadis été des îles désolées, rocailleuses, et que c’était la technologie humaine qui avait permis à la végétation de repousser. Il s’agissait donc d’un environnement artificiel parfait, les seuls éléments trahissant ce côté artificiel étant les multiples machines discrètes qu’on trouvait. Là, il n’y avait rien de ça, et elle remarqua que Vanadis s’éloignait de la plage, pour aller s’enrouler dans un arbre, afin de dormir.

*Parfait ! Tout se passe encore mieux que prévu !*

Dissimulée dans les feuillages, Shaïra avait pensé à prendre sa valise, comprenant ses affaires, notamment sa veste en cuir. Elle se transforma, reprenant sa forme de Lamia, et s’approcha, avec la discrétion d’un lézard. C’était une Lamia ancienne, mais qui avait été apprivoisée. Ses défenses naturelles avaient été atténuées avec le temps, Shaïra pouvait le sentir en se rapprochant de sa queue Elle se redressa, et siffla avec sa langue, réveillant Vanadis... Pour qu’elle puisse voir Shaïra la mordre à la nuque, répandant dans son corps un venin aphrodisiaque concentré. Une humaine normale deviendrait folle en quelques secondes. Chez une Lamia, ce serait plus lent à agir, et une Lamia entraînée comme Shaïra aurait pu générer des anticorps pour repousser le poison... Mais pas Vanadis.

Comme pour l’empêcher d’hurler, Shaïra posa une main sur sa bouche, et rapprocha son corps du sien.

« Petite Lamia, je te traque depuis des semaines... Soit une éternité pour moi. Je n’ai pu me contenter que de quelques viols rapides sous une forme inadéquate, alors sois assurée que je vais te baiser bien fort. »

Oh ça oui, elle allait la faire HURLER !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanadis
Créature
-

Messages: 56


Jeune Lamia Novaquienne civilisée


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Juin 21, 2015, 11:50:38 »

Vanadis était bien en haut de son arbre... Personne pour la solliciter, aucune cliente pour passer une quelconque commande, juste la caresse du vent et le bruit des vagues plus loin, accompagnés de quelques éclats de rires de temps à autre. La lamia pourrait très bien se contenter de ce genre de vie, au calme. Doucement, elle s'assoupit. Malheureusement, un être ne semblait pas de cet avis, car elle entendit un sifflement très proche de son oreille. Fronçant les sourcils, elle allait dire à cette personne ce qu'elle pensait de ce genre de farce, lorsqu'une main se plaqua contre sa bouche, ressentant peu après une morsure. Elle sentit ensuite une agréable chaleur, partant de sa nuque et se répandre dans son corps, que la Lamia identifia comme un venin aphrodisiaque, similaire à celui qu'elle même pouvait sécréter. Mais avec sa constitution, il n'agira pleinement que dans deux ou trois heures.

- Petite Lamia, je te traque depuis des semaines... Soit une éternité pour moi. Je n’ai pu me contenter que de quelques viols rapides sous une forme inadéquate, alors sois assurée que je vais te baiser bien fort.

Tournant la tête, Vanadis vit enfin son agresseur. Une femme ressemblant un peu à une elfe, avec la peau mauve pale et des serpent rattachés à ses cheveux... Ainsi qu'une longue queue reptilienne semblable à la sienne, mais rouge et noire, et semblant également plus longue que la sienne. Surprise de tomber sur une autre Lamia - bien que ce soit plutôt elle qui soit tombée sur Vanadis - elle n'en était pas moins excitée, sans que le venin y soit pour quelque chose. Coucher avec une représentante de sa race avait toujours un de ses fantasme les plus enfouis, et ce même avant sa perte de mémoire, car n'en ayant tout simplement jamais rencontrée d'autre en 1500 ans, exceptée la jumelle dont elle ne se rappelait plus.

L'autre Lamia dû le voir dans son regard, nullement inquiet. A l'aide de sa queue, elle vint caresser sensuellement la sienne, tandis que Vanadis lui fit un clin d'oeil, en retirant sa main de sa bouche, sans le moindre geste brusque.

- Hmmm... Depuis le temps que je rêve de rencontrer une autre Lamia pour baiser avec elle... J'espère que t'as de là ressource ma belle... Moi, je suis plutôt du genre très gourmande~

Vanadis sortit alors sa longue langue pour venir titiller les lèvres de son amante du jour, la glisser entre celles-ci pour venir à la rencontre de la sienne et débuter un sauvage et langoureux baisé. Peu à peu, leurs lèvres finirent par se rencontrer, tandis que Vanadis envoyait son muscle buccal agile et fin dans la gorge de sa partenaire, caresser les parois de son œsophage. Ses seins s'écrasèrent contre ceux de l'autre lamia, et elle palpa son délicieux cul, sa queue continuant de se frotter contre la sienne.

- Hmmmm.... Hmmmmmmm.... ♥

Elle espérait lui montrer qu'elle était plus que consentante à cette relation, et qu'elle ne la lâcherait pas avant d'être au tapis. Ce qui, pour deux Lamia, pourrait mettre plusieurs jours...
« Dernière édition: Juin 21, 2015, 12:01:17 par Vanadis » Journalisée

Shaira Elrunalan
Créature
-

Messages: 144



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Juin 23, 2015, 12:11:26 »

Avant de sauter sur cette femme, Shaïra avait enfilé sa veste en cuir, et se tenait maintenant contre elle. Elle pouvait sentir l’âge très ancien de cette femme... Un âge qui se couplait avec sa nature « civilisée »... Une nature qui était pour elle une horreur. Elle ne savait pas à quoi s’attendre de cette Lamia civilisée, et c’est pour ça que Shaïra avait pris soin de lui mordre la nuque, de répandre en elle ce redoutable venin aphrodisiaque. La Lamia écarta la main de Shaïra, et, dans ses yeux, la sauvage Lamia ne vit aucune trace d’une quelconque contestation, mais, au contraire, un plaisir sincère et profond qui se dilua en elle, et qui, en toute honnêteté, surprit un peu Shaïra.

*En voilà une qui se plie facilement...*

Elle eut rapidement les explications à  ce comportement étonnant quand Vanadis se mit à parler :

« Hmmm... Depuis le temps que je rêve de rencontrer une autre Lamia pour baiser avec elle... J'espère que t'as de là ressource ma belle... Moi, je suis plutôt du genre très gourmande~ »

Pour toute réponse, Shaïra sourit, et la langue reptilienne de Vanadis fila dans sa bouche. Elle sentit la Lamia s’enfoncer en elle. Sa langue s’enfonça dans sa bouche, et tapa dans le fond de sa gorge. En soupirant, Shaïra remonta sa langue, caressant celle de la femme. Elle sentait tout le désir de cette femme, et se dit que planter son venin n’était peut-être pas une si bonne idée que ça... La Lamia semblait déjà bien excitée comme ça. Elle sentit ensuite les mains de la Lamia filer dans son dos, se crispant sur ses fesses. Là où, habituellement, les amantes de Shaïra hurlaient en fuyant devant cette femme, voir une proie se montrer si consentante était très étonnante... Et particulièrement excitante.

Shaïra rompit donc le baiser, et sa langue reptilienne lécha sa joue. Elle se pressait contre elle, et le résultat ne tarda pas à se faire sentir. Cette Lamia était si excitée qu’elle répandait, comme Shaïra quand elle était excitée, des spores aphrodisiaques dans l’air. Cette dernière soupira, ferma les yeux, et se crispa sur le corps de la femme. Une verge jaillit de son ventre, à l’emplacement de son sexe. Une belle verge tendue qui se mit à pointer, tapant contre le ventre de la femme. Elle était grosse et longue, bien tendue et raide. Un chibre magnifique, semblant encore plus gros que quand elle violait des femmes... Car, ici, elle ne couchait pas avec une simple femme, et, comme elle l’avait dit, elle était en manque depuis plusieurs semaines.

« Ooooh oui, je vais te baiser, ma petite chérie, ne t’en fais pas pour ça... Hummm... »

Shaïra agit vite, et bondit hors de l’arbre. Les deux Lamias tombèrent à même le sol, et, très rapidement, la longue et solide queue étouffante de Shaïra s’enroula autour de celle de Vanadis, venant l’emprisonner, et sa verge suivit le mouvement, s’enfonçant dans le vagin de la Lamia à la queue bleue. Shaïra frémit de plaisir, enfonçant ses mains griffues dans la chair de la femme, et serra sa queue, se crispant contre celle de la Lamia. C’était... Oh, c’était tellement différent de sentir ainsi une Lamia dans sa queue, plutôt qu’une simple humaine... Elles étaient si fragiles, les jambes des êtres humains, mais cette queue, là, était à la fois grosse et agréable.

La Lamia soupira profondément, et embrassa à nouveau la Lamia, s’écrasant contre elle, serrant sa longue queue reptilienne contre la sienne, et, pendant ce temps, les serpents le long de ses cheveux vinrent mordiller les seins de la Lamia. Ils s’approchèrent ainsi de ses seins, émettant des sifflements, et leurs langues reptiliennes filèrent s’enrouler autour des tétons, puis d’une bonne partie de ses seins, avant de jouer avec eux, les tirant et les écartant l’un de l’autre, avant de les soulever, de les presser, et de les relâcher.

Quand on couchait avec une Lamia, il fallait aimer se sentir écrasé...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanadis
Créature
-

Messages: 56


Jeune Lamia Novaquienne civilisée


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Octobre 14, 2015, 01:51:54 »

Le baisé ne dura que quelques instants, mais sentir une langue semblable à la sienne était déjà un pur bonheur pour Vanadis. Et lorsque sa congénère rompis le baisé, elle sentit clairement un chibre de belle taille pointer contre son ventre. En soi, cela ne la surprenait pas. Les Lamia étaient déjà très rares sur Terra, quasiment en vois de disparition, mais les mâles l'étaient encore plus que les femelles. Selon les Novaquiennes, on comptait un mâle pour mille femelles. Aussi, afin de pouvoir se reproduire malgré tout, la nature avait dotée les femelles de membre masculin, faisant d'elles quasiment toutes des Futanari. La Lamia dont Vanadis ne connaissait toujours pas le nom lécha brièvement sa joue et elle sentit clairement le désir dans ses propos.

- Ooooh oui, je vais te baiser, ma petite chérie, ne t’en fais pas pour ça... Hummm...

L'instant d'après, Vanadis et son amante se retrouvèrent enroulées l'une dans l'autres au sol, et la Lamia à la queue noire et rouge la pénétra aussitôt. Lamia soupira longuement de plaisir. Ce sexe était incroyablement épais. Si elle avait été une simple humaine, son vagin se serait sans doute déchiré. Mais dans le cas présent, il comblait pleinement son intimité, comme jamais il l'avait encore été. Vanadis était très loin d'en souffrir, ce sexe avait tout simplement la taille idéale. Son amante retourna l'embrasser profondément, langoureusement, et Vanadis ne pu que répondre à ce baisé, avec la même passion et la même intensité. Et, tendis que les serpents de sa chevelure commencèrent à jouer avec ses seins, son amante, dont elle ne connaissait toujours pas le nom, commença à aller et venir en elle, avec force et brutalité, faisant couiner Vanadis de plaisir.

- Hmmmmmmm.... ♥

Elle était emprisonnée dans sa queue, sans possibilité d'agir ou de lui rendre la pareille, et mit donc toute son énergie dans se baisé, caressant son œsophage et sa langue, inlassablement, ses mains caressant autant que possible son cul, le palpant... Si seulement elle pouvait au moins la sodomiser avec le bout de sa queue...
Journalisée

Shaira Elrunalan
Créature
-

Messages: 144



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Octobre 14, 2015, 09:30:23 »

Qu’elle soit apprivoisée ou non, domestiquée ou sauvage (ce qui, pour Shaïra, constituait une hérésie), la Lamia restait une Lamia. Elle ne pouvait donc guère échapper à une séance de copulation, car, effectivement, l’espèce était en voie de disparition. Les Lamias étaient considérés comme des Terranides dangereux (à juste titre), et avaient été traqués et éradiqués par les elfes et les nains pendant des siècles. Leurs principaux foyers de peuplement, leurs nids, avaient été détruits, et, maintenant, les humains, avec leur maudite technologie, s’amusaient à cloner les Lamias et à user de leurs nanomachines et autres appareils technologiques pour dompter les Lamias qu’ils parvenaient à capturer. Il y avait de quoi rager ! L’Echidna était furieuse, furieuse contre les humains, tout en sachant qu’elle ne pouvait pas espérer pouvoir faire grand-chose contre les Novaquiennes. Alors, plutôt que de se lancer dans une guerre vaine, au moins rappelait-elle à cette petite Lamia à la queue bleue ce que c’était, que de coucher avec une Lamia... Et pas avec n’importe quelle Lamia, puisqu’il s’agissait ici d’une Echidna !

Shaïra avait donc enroulé sa queue autour de la sienne, et les deux Lamias étaient en train de s’unir en harmonie, la solide verge de Shaïra continuant à la labourer. La Lamia se faisait plaisir, et frissonnait au contact des mains de la Lamia sur ses fesses, qui se trouvaient juste à la base de sa queue. Elles s’embrassaient goulûment et longuement, leurs langues fourchues jouant entre elles. Shaïra avait déployé une queue assez grosse, consciente qu’elle pouvait enfin se lâcher, n’étant pas restreinte, ici, par les corps peu résistants des humaines. Elle pouvait donc se lâcher, et sentir sa queue être déployée au maximum de ses capacités était un vrai bonheur, un e joie supplémentaire au fait d’être en train de baiser une Lamia.

« Hmmmmmmmmmmmm... !! »

C’était un baiser qui s’éternisait, Nagi et Naga continuant à jouer avec les seins de la femme, jusqu’à ce que les langues ne finissent par se délier. Les deux Lamias couchaient dans la forêt, au milieu des arbres, sans tenir compte d’éventuels touristes qui auraient pu être attirés par leurs cris.

« Shaïra va t’offrir un magnifique enfant, Lamia. Hummm... ! Je le sens, tu es fertile, Shaïra ne se trompe jamais sur ça... T’engrosser, haaaa... Ça va être très jouissif ! »

Shaïra soupira encore, et mordilla son cou, redoublant ses efforts. Sa queue frissonnait contre celle de la Lamia, et Nagi et Naga s’écartèrent alors. La tête de Shaïra se rapprocha en effet de l’un des seins de la femme, ce qui amena Nagi, l’un des deux serpents, à approcher sa tête du visage de la Lamia, venant siffler contre ses lèvres...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanadis
Créature
-

Messages: 56


Jeune Lamia Novaquienne civilisée


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Octobre 28, 2015, 04:51:28 »

Dans l'esprit de Vanadis, elle était littéralement au paradis. Elle se faisait pénétrer par une belle et puissante congénère contre le palmier d'une plage de sable fin et prenait un plaisir monstre. Leur baisé dura facilement une bonne grosse heure, avant que son amante ne se décide à libérer ses lèvres pour la mordiller dans le cou, lui permettant de lâcher des soupirs bien audibles, la jeune Lamia gémissant délicieusement dans l'oreille de Saïra, sa queue serpentine continuant de se tortiller dans la sienne, ses anneaux devenus érogènes sous le plaisir, glissant contre les siens. Laissant son amante la dominer pleinement, Vanadis déplaça toutefois ses mains dans le dos de l'autre Lamia, lui retirant sa veste sombres pour mieux sentir ses seins contre les siens. Une fois retirée, ses tétons durs furent caressés par ceux de son amante, leur poitrine écrasée l'une contre l'autre, augmentant plus encore leur  plaisir mutuel.

- Shaïra va t’offrir un magnifique enfant, Lamia. Hummm... ! Je le sens, tu es fertile, Shaïra ne se trompe jamais sur ça... T’engrosser, haaaa... Ça va être très jouissif !

- Oui.... Hmmmm.... Remplis moi de ton foutre chaud.... Haaaa.... Et après, ce sera à moi de t'engrosser.... Haaaa....

Les organes reproducteurs féminins de Vanadis étaient stériles, ne lui permettant pas de porter la vie, à son plus grand regret. Cependant, ce n'était pas le cas de sa masculinité, et rien ne l'empêchait donc de mettre cette Lamia enceinte, si c'était ce qu'elle voulait. Elle la laissa donc continuer ses vas et viens en elle, puissants et intenses, et lorsque Shaïra s'attaqua à ses seins, les léchant goulûment, Vanadis ne pu empêcher un petit couinement de bonheur s'échapper d'entre ses lèvres. Un des petits serpents de son amante s'approcha de sa bouche, et Vanadis l’ouvrit par réflexe, curieuse de voir ce qu'il allait faire.

Bien qu’appréciant la domination imposée par son amante, la jeune Lamia avait envie de s'amuser un peu elle aussi et, après quelques exercices de contorsion, parvint à pénétrer le cul de sa congénère avec le bout de sa queue serpentine, arrondie. Elle l'enfonça aussi loin que possible dans son fondement, et se mit à faire de puissants vas et viens dans son cul, faisant vibrer le bout de sa queue, tel un vibromasseur réglé au maximum, tout en ramonant son délicieux fondement.

- Hmmmm... Hmmmmm.... Haaaaaaaa.....
Journalisée

Shaira Elrunalan
Créature
-

Messages: 144



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Octobre 28, 2015, 05:52:24 »

L’amour entre Lamias était quelque chose de long et d’intense. Contrairement  aux humains, qui se fatiguaient vite, les Lamias, eux, étaient des créatures redoutables, difficiles à épuiser, notamment en matière sexuelle. Shaïra embrassa goulûment la belle Vanadis, cette Lamia domestiquée qui allait goûter à un brin de sauvagerie. Shaïra l’avait violé sur place, un viol qui avait rapidement viré en un rapport sexuel consentant. Une Lamia ne pouvait guère se refuser à une autre Lamia, c’était dans la logique des choses. Ainsi, l’Echidna prenait lourdement la femme, remuant son corps, multipliant les orgasmes. Pendant toute cette longue heure où elles se contentèrent de s’embrasser, Shaïra juta au moins cinq fois, balançant son foutre dans le corps de la femme, son sperme filant tout le long de sa longue queue caudale, sans que jamais l’érection forte de l’Echidna ne se réduise. Il fallait bien le comprendre, car elle couchait avec une Lamia, elle couchait avec une consœur ! Pour elle, c’était particulièrement excitant, et les deux corps se tortillaient sur le sol, Shaïra soulevant et abaissant le sien, avant de finir par rompre le baiser, et par s’attaquer aux seins de la femme.

Sa bouche vint se poser sur les seins de la femme, et elle joua avec, venant les malaxer et les suçoter, en savourant le contact.

« Hmmm... »

Cette femme avait une poitrine généreuse, à l’image du reste de son corps. Y goûter était un grand plaisir pour Shaïra, qui continuait à serrer sa queue contre celle de Vanadis, tout en sentant la queue de cette dernière se déplacer. La Lamia, aussi docile soit-elle, comptait visiblement bien rappeler à l’Echidna de quoi elle était capable. Elle sentit ainsi le bout de sa belle queue caudale bleue se rapprocher de son fondement, et, quand cette queue s’enfonça, Shaïra mordit le sein de la femme, en sentant une délicieuse et jouissive vague de plaisir la traverser.

La queue caudale de Shaïra fouetta le sol, et Nagi et Naga sifflèrent joyeusement, tout en se rapprochant du visage de la femme, venant lécher chacune de ses joues. Le corps de Shaïra, de son côté, continuait à onduler gracieusement contre le sien, ses mains griffant sa peau. La femme alla s’attaquer à un autre sein. Les deux têtes de serpents léchèrent les joues de la femme, sifflant amoureusement contre ses oreilles. Les deux Lamias continuaient à se prendre mutuellement, mutuellement et lourdement.

« Hummm... Shaïra aime... Aime çaa... Kssssssssss... Joue avec son cul, petite... Petite ssssssssssssaloppe... »

Shaïra alla embrasser et lécher son cou, tout en continuant à la prendre... Et, ensuite, Vanadis irait la prendre.

Pour avoir un beau bébé !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanadis
Créature
-

Messages: 56


Jeune Lamia Novaquienne civilisée


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Mai 21, 2016, 11:18:20 »

Vanadis Couina assez fortement lorsque son amante mordit son sein, mais la douleur était peu de chose comparé au plaisir qu'elle ressentait en ce moment, qui submergea celle-ci presque immédiatement. Dès cet instant, la jeune lamia pénétrait aussi puissamment et intensément le cul de son aînée, que celle-ci ramonait sa grotte intime, qui était aussi inondée de sperme que de mouille. Son ventre avait enflé sous la quantité de semence déversée en elle, ce qui n'empêchait pas son amante reptilienne de la baiser toujours plus fort. Ah ça, si elle aimait ça, la jeunette allait lui en donner plus.

- Haaaaa.... Haaaaaaa.... Booooordeeeeel !! Haaaaaaa.... Baise moi plus viiiiiiite !!!

Les deux Lamia continuèrent de forniquer de longues heures comme cela, dans la même position, à jouir encore et encore. A bout d'un moment, le trop plein de foutre déborda du vagin de Vanadis, pleine à craquer, et la mouille de celle-ci avait depuis longtemps rendus le sable sous elles humide. Le soir était tombé, le dernier embarcadère était partit depuis quelques heures, la nuit avait cédé la place au jour, et les deux Lamia étaient toujours enlacées ensembles, s'embrassant goulûment, soupirant de plaisir. Lorsque enfin Shaïra se retira de l'intimité de Vanadis, un flot de sperme chaud coula hors de sa fleur intime et se rependit le long de sa queue.

- Haaaaa.... Haaaaa.... Tu m'as bien remplie Salope.... Mais c'est à mon tour maintenant, de te baiser !

Elles avaient la plage pour elles seules, Shaïra pourra hurler à gorge déployée sans attirer qui que ce soit. Vanadis inversa leur position et fit pointer une belle verge hors de son intimité, gluante de la semence de son amante, tandis que celle-ci contractait la sienne en elle. La jeune lamia pénétra alors son aînée d'un seul coup et entama ses propres vas et viens, profonds et puissants, agrippant ses seins, tordant ses tâtons sous ses doigts agiles.

- T'inquiète pas ma belle, tu vas l'avoir ton bébé, je te le garantit !

Et elle retourna l'embrasser goulûment.
Journalisée

Shaira Elrunalan
Créature
-

Messages: 144



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Mai 23, 2016, 07:23:51 »

Shaïra et Vanadis s’accouplaient ensemble, avec force et longueur, comme les Lamias le faisaient. Très endurante, l’Echidna pouvait en effet tenir des heures et des heures. Il lui arrivait assez souvent de tuer ses amantes quand elle s’accouplait avec elles, car elle faisait alors preuve d’une énergie débordante, inépuisable. C’était cette énergie qui était, en ce moment, en train de s’appliquer. Shaïra s’était enfoncée en Vanadis pendant de longues heures, preuve qu’elle était heureuse de revoir une consœur. Les Lamias, hélas, étaient une espèce rare des créatures qui n’avaient jamais été très nombreuses, et qui avaient été chassées par les elfes. De nombreux Lamais avaient été tués, raréfiant l’espèce, et Shaïra était donc heureuse de voir que cette Lamia domestique pouvait faire preuve d’un peu de sauvagerie et de résistance, de constater qu’elle n’avait pas été totalement aseptisée par les traitements humains.

Ce fut ensuite au tour de Vanadis d’inverser les rôles, et leurs queues s’enroulèrent gracieusement. Shaïra, cependant, par sa nature d’Echidna, avait une queue plus volumineuse et plus solide que celle de Vanadis, et la laissa donc s’enrouler autour d’elle, afin de la serrer. C’est ainsi qu’une Lamia faisait l’amour, en coinçant son partenaire dans les anneaux de sa longue, douce et chaude queue.

« Haaaaaaaaaaaaaaaa… Hhhsssssssss.. !! »

Shaïra se mit à siffler de plaisir en sentant le membre de Vanadis s’enfoncer joyeusement en elle, remuant dans son corps, la faisant hurler et couiner.

« Ouiii… Ouuuiiii… Haaaa… Donne… Donne un bébé à S-Shaïraaaa… !! »

La Lamia l’embrassa en retour, crispant plus fermement son corps contre le sien, enfonçant sa langue fourchue dans sa bouche, se frottant contre elle. Le bout de sa queue fouettait le sol, soulevant des mottes de terre, tandis qu'elle laissait Vanadis continuer à la prendre, sa verge tendue remuant joyeusement en elle.

« Hnnnnnn… Ksssss… !! »

Des sifflements de Plaisir fusaient des lèvres de l’Echidna.

Oui, oui, que c’était bon !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox