banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Légion Noire [Part 1] "La Malédiction de Stonehold"  (Lu 4209 fois)
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
FicheChalant
« le: Juin 07, 2015, 01:11:00 »

Stonehold, de tout temps, était un fort magnifique. Derrière les épais murs de la forteresse, une cité s’étalait. Situé devant le lac de Stonehold, Stonehold avait jadis été entouré d’arbres, dans ce qui avait été alors une forêt millénaire, avec une communauté elfique. Le temps avait amené la forêt de Stonehold à se réduire, mais la région conservait encore cet attrait magique si caractéristique de Terra. Région épargnée de la guerre contre l’Empire d’Ashnard, Stonehold n’était pour autant pas une région sûre… Elle était peuplée par un adversaire redoutable, la terrifiante Légion Noire, une armée obscure composée de guerriers massifs inanimés, des Golems qui, régulièrement, revenaient attaquer Stonehold. Depuis des siècles, la Confrérie de l’Aube défendait vigoureusement les murs de Stonehold contre les multiples assauts de la Légion Noire.

Jadis, la Confrérie de l’Aube s’étalait sur une grande surface, et, depuis une carte de la région, Vesa observait le terrain à parcourir :


Cette carte était bien évidemment incomplète, n’indiquant que les endroits principaux qu’ils auraient à traverser, ainsi que ceux dont la position était sûre. Les petits villages n’avaient pas été indiqués, tout comme les anciens lieux de culte elfiques. Dans sa tête, la jeune femme mémorisait les différents lieux :

  • La Forêt de Stonehold était une immense forêt, abritant quantité de créatures dangereuses, allant des endriagues aux colonies de gobelins. Elle était aussi composée de villages abandonnés, datant de l’époque où la Confrérie de l’Aube avait encore la mainmise sur cette région. Il y avait aussi des marécages putrides, des plantes carnivores, et quantité d’autres monstres. Les légendes disaient que, jadis, des fées et des druides protégeaient cette forêt des ennemis. Cependant, avec l’arrivée de la Légion Noire, ces forces naturelles avaient fini par être, soit chassées, soit massacrées ;

  • Les Tours-Jumelles étaient deux hautes tours plantées à l’extrémité de la forêt, où elles avaient jadis servi d’observatoire su toute la vallée environnante, une terre sauvage, rocailleuse, inhospitalière, qui servait de refuge à des Orcs venant de l’extérieur. Les Tours-Jumelles avaient alors servi à les repérer et à les vaincre, mais elles étaient maintenant à l’abandon, et de vieilles rumeurs affirmaient qu’elles étaient le refuge de monstres abominables ;

  • Les Monts-de-Terre avaient constitué la frontière historique de Stonehold. Une vieille forteresse était dressée solitairement en son sommet, servant d’avant-poste et de garde-frontière. Pendant des siècles, les Orcs tentant d’envahir Stonehold devaient longer les canyons des Monts-de-Terre, où ils étaient continuellement accueillis par un déluge d’archers, d’arbalétriers, de rondins de bois dévalant les pentes, et d’huile bouillante. Les Monts se couplaient alors avec des corps de garde en pierre à chaque entrée. Pendant très longtemps, les Monts avaient été la principale formation militaire de la Confrérie de l’Aube, toute la région servant à alimenter les Monts-de-Terre.



Cette région avait été si belle dans le passé… Vesa en était profondément attristée, profondément navrée de voir à quel point la région avait progressivement périclité, pour n’être plus que l’ombre d’elle-même. La belle forêt avait sombré, les elfes étaient partis, et il ne restait plus que les humains pour la défendre. On pouvait imputer à l’avancée de la Légion Noire le départ des elfes, mais leur exode était aussi lié à l’affaiblissement progressif des elfes. Quand les elfes de Nexus s’étaient massivement regroupés au Bosquet, ils avaient arrêté de soutenir la communauté elfique de Stonehold, et cette dernière, lassée des différends avec les humains, et n’ayant plus les moyens de se défendre, avait choisi de se replier.

*Et maintenant, c’est au Griffon de leur venir en aide…*

Vesa faisait partie d’une expédition dont la mission était de rejoindre les Terres Inconnues, au nord des Monts-de-Terres, afin d’y trouver, dans cette région montagneuse, abandonnée et désolée, le fort de la Légion Noire, et le moyen de mettre définitivement fin à cette dernière. Ainsi, Stonehold pourrait refleurir, et devenir la région florissante qu’elle avait jadis été.

Pour accomplir cet objectif, l’expédition du Griffon se composait de plusieurs Paladins et autres guides :

  • Vesa, bien évidemment ;

  • Vanguard, un autre Paladin du Griffon, et ancien sorceleur, un guerrier relativement silencieux, mais extrêmement efficace ;

  • Nuriel, la mentor de Vesa, une guerrière accomplie, et toujours de bon conseil envers Vesa ;

  • Longneck, un druide qui serait leur guide, et qui était convaincu que la Forêt de Stonehold était malade, et qu’il fallait profiter de cette expédition pour la soigner, en trouvant le mal qui l’avait atteint ;

  • Alexandra, qui était un Chevalier de Nexus ayant rejoint l’Ordre du Griffon en tant qu’Initié. Elle avait déjà participé à plusieurs croisades menées dans de lointaines contrées pour venir à bout d’engeances démoniaques, et qui était sur la bonne voie pour devenir Paladin ;

  • Flash, un mystérieux archer venant d’un ordre de paladins tekhans. Vesa ne savait pas grand-chose sur lui, si ce n’est qu’il était relativement fort.



L’expédition devait partir de Stonehold le lendemain, en début de matinée. Vesa ignorait s’ils allaient revenir… Mais ça ne l’empêchait pas de prier dans l’église de Stonehold, afin d’être prête…
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Jinx
Humain(e)
-

Messages: 24



Voir le profil
« Répondre #1 le: Juin 13, 2015, 03:33:02 »

Les mythes et les légendes étaient si nombreuses en ce monde qu'était Terra. Des histoires ancestrales remontant à la nuit des temps, des vieilles rumeurs et des rancœurs que certains gardaient au plus profond de leur être depuis tant de temps. Il n'était pas possible de mesurer la quantité exact d'histoires qui s'entremêlaient et qui étaient toutes liées les unes aux autres, mais il était en revanche possible d'estimer leur importance. Les événements qui se déroulaient actuellement en était directement impliqués, cela ne faisait aucun doute. En parlant d'histoires ancestrales et interminable, il y en avait une qui préoccupait un certain nombre de personnes en ces temps. C'est l'histoire de Stonehold et de la Légion noire, deux opposants qui se livraient batailles depuis des siècles. La Confrérie de l'Aube défendait avec hargne et force leur fort, empêchant depuis tant de décennies la Légion Noire de pénétrer en l'enceinte de Stonehold. Des querelles animées par le sang et la sueur. Le fait que l'armée ténébreuse n'arrivait pas à prendre le fort n'avait, en soi, rien d'intéressant. La question qu'il fallait se poser était autre … Pourquoi ? Pourquoi la Légion Noire s'obstinait-elle à vouloir prendre Stonehold ?

La réponse à cette question pouvait bien changer la donne des choses. Qui savait ce qu'ils cherchaient réellement ici. Peu de personne le savait. Et même en le sachant, que pouvait-on faire pour enrayer définitivement cette maudite Légion ? Il était de connaissance commune qu'ils avaient élus domicile dans un fort. Mais le problème était que sa localisation était parfaitement inconnue, si ce n'était qu'après des années de recherche, la conclusion avait été la suivante : il se trouvait quelque part au nord des Monts-de-Terre. C'était très vague mais suffisant pour les plus téméraires et déterminés. Ratisser tout ce secteur n'était pas une opération de petite envergure. C'était un projet titanesque, qui allait demander du temps et de l'effort. Le but de trouver le fort de la Légion Noire était de tout simplement mettre un terme à leur assauts incessants. Ou tout du moins, aux yeux de la Confrérie de l'Aube. Car il n'y avait pas qu'eux qui se souciait de la sécurité de Stonehold … Même si ce n'était pas pour les mêmes raisons.

"Le royaume du mal", comme on l'appelait parfois, se souciait aussi de Stonehold. Sa première tête, un déchu, savait pourquoi la Légion Noire voulait prendre Stonehold. Il savait que tout ceci n'était organisé que pour une seule et unique raison. Un ennemi ancestral, murmurant depuis le passé. Il était inutile de refaire un épilogue sur le chapitre du Roi Cramoisi et des Sphères de Maerlyn, mais Stonehold était très liée à ce dit chapitre. Elle renfermait la Cinquième Verte, c'est à dire l'une des sphères de Maerlyn. Randall Flagg, celui que l'on considérait comme le second du Roi Cramoisi, la cherchait depuis tout temps. C'était donc cela, la raison des assauts incessants de la Légion Noire sur Stonehold. Cette sphère. Mais elle était tant convoitée et prisée, qu'elle n'attirait pas seulement les regards de Randall Flagg, mais aussi celui d'autres parti, comme celui du royaume démoniaque. Ces Sphères étaient presque comme le destin du monde. Si elles étaient réunies par les mauvaises mains, le sort de Terra, et de toute autre dimensions, allait être bien funeste. Si au contraire elles se retrouvaient entre les bonnes mains, ça serait la fin du Roi Cramoisi, et de Randall Flagg par la même occasion.

Et c'était ça, le but du père de Jinx. Cette jeune fille qui semblait être liée à tout ceci, si l'on en croyait les dires du doyens des Enfers. Elle et sa sœur devaient être réunies pour accomplir quelque chose semblait-il. Le puzzle ne venait que de commencer, et sa première pièce allait se jouer à Stonehold, lors d'une expédition. Qui disait expédition, disait équipe … Donc Jinx avait mûrement choisie ses membres ;

  • Nefelias : Une jeune démone nécromancienne, possédant pour familier un chien mort-vivant squelettique. Fine épéiste aussi, Nefelias est une combattante hors-pair n'hésitant jamais à se lancer dans le combat, tout comme Jinx. Elles sont très proches, même si l'amitié en Enfer n'est pas la même chose que l'amitié dans le monde normal. Cela se résume dans beaucoup de cas, dont celui de Jinx et Nefelias, que les deux personnes ont plusieurs fois couchées ensemble …
  • Modroth : C'est, en quelques sortes, le garde du corps de Jinx même si celle-ci saurait parfaitement assurer sa propre défense. Il officie donc plus comme un serviteur qu'autre chose. C'est une armure animée, vide et froide. Silencieuse, sa voix caverneuse fait glacer le sang quand il l'utilise. Il officie aussi en temps que bourreau, et a exécuté des milliers d'être en tout genre au cours de sa vie, qui va bientôt atteindre le quadri centenaire. Sa caractéristique principale est qu'il possède une force physique extrêmement importante. Il ne s'agit pas seulement d'une force surhumaine, il s'agit d'une force physique qui dépasse tout entendement. La magie est son seul point faible. Lourdement armé, il dispose de tout un arsenal sur lui-même en permanence ; double hache, épée lourde, dagues, fléau d'arme, etc … C'est une armurerie ambulante. Modroth est un être purement maléfique et dispose d'une soif de sang inégalable … C'est à dire que sa barbarie en matière de combat est immense.
  • Eskander : Cet homme est un loup-garou. Mais avant, c'était un brillant chevalier ayant arpenté nombre de terres. C'est le guide de l'expédition, son sens de l'orientation et du voyage étant des atouts majeures. Jinx et Eskander entretiennent des relations neutres, plus par l'attitude froide et distante du loup-garou que par autre chose. C'est aussi un bon combattant, sachant parfaitement manier une grande variété de lame.

L'expédition était prête, il ne restait plus qu'à partir …
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Juin 16, 2015, 12:48:24 »

L’aube venait de se lever sur Stonehold, éclairant les majestueuses tours de ce petit fort solitaire, ,les murs brisés, les gravats qui s’empilaient le long du lac, voire parfois dans ce dernier. La Légion Noire était passée par là, et un petit groupe s’avançait le long du sentier menant du fort au lac. Six cavaliers, menés par Nuriel, qui descendaient tranquillement le chemin. Le voyage le long de la Forêt de Stonehold ne serait pas sans repos. Il était triste de se dire que, jadis, toute cette forêt avait été pacifiée, et que les humains pouvaient librement s’y promener. La Forêt de Stonehold était la preuve que l’être humain n’était pas un élément anormal dans le cycle naturel, mais que, par sa grande intelligence, il avait, par le Tout-Puissant, le rôle de régulateur de la Nature. L’Homme, au sens large, ayant la capacité de choisir, il avait la capacité de protéger ou de détruire, et se devait d’utiliser de ces deux capacités pour avoir un nombre normal et stable de prédateurs dans un écosystème donné. Ce nombre avait été atteint à l’époque où la Confrérie de l’Aube se trouvait maîtresse de la région, et qu’elle chassait les loups, sans toutefois tous les éradiquer. Maintenant, la forêt avait été livrée à elle-même. Les lapins, les biches, les daims, s’étaient raréfiés, et elle était maintenant remplie de monstres, et probablement aussi d’Orcs et de gobelins restant sur place après leur massif assaut contre Stonehold.

« Tâchez d’être prudents, mes Frères et mes Sœurs ! leur avait intimé Nuriel de sa voix forte et autoritaire. Nous ignorons ce sur quoi nous allons tomber, mais, ce dont nous savons, c’est qu’une redoutable menace se terre là-bas, dans les profondeurs de cette chaîne de montagnes ! Il est temps que la justice résonne dans Stonehold et dans sa région, et que la Légion Noire soit enfin éradiquée ! »

Nuriel n’avait jamais été connue pour être une grande oratrice, et son bref discours d’intronisation avait été poliment salué. Haven était un ordre de paladins émérite, et ce n’était pas à eux qu’il fallait dire d’être prudents. Tout Paladin du Griffon l’était par nature, car l’arrogance n’était pas un trait qui définissait les vertueux Paladins. Vesa, elle, restait derrière Nuriel, et le groupe longea le lac. Vesa eut un frisson de dégoût en voyant des blocs de marbre et de pierre qui flottaient dans le lac. Le Griffon avait mandé des ouvriers et des charpentiers de la part d’Haven. L’Ordre du Griffon allait financer les réparations, en demandant à la Couronne une compensation financière. Normalement, la réparation des infrastructures militaires et urbaines incombait par nature à la Couronne, mais, compte tenu de l’urgence, le Griffon avait décidé d’agir rapidement, afin de prévenir une autre force de frappe de la Légion Noire. Des messagers étaient donc partis hier vers Haven, ainsi que vers le plus proche fort nexusien, afin de demander l’envoi de renforts. Jamais la Confrérie de l’Aube n’avait été autant affaiblie. Elle venait de perdre son Grand Maître, et son fort ravagé était incapable de résister à un autre assaut.

*Raison de plus pour leur venir en aide, et pour pacifier cette région...*

Les cavaliers s’enfoncèrent dans la forêt. Ils espéraient pouvoir rejoindre les Tours-Jumelles en fin de soirée, et pouvoir ainsi, dès demain midi, être aux Mottes-de-Terre. La massive forêt avait d’antiques sentiers qui la traversaient, et que les cavaliers empruntèrent. La forêt était sombre, silencieuse... Comme toute forêt, la flore dissimulait la faune, et le silence n’était qu’apparent. Longneck se trouvait à côté de Nuriel, et son bâton magique était dans son dos. Vesa, elle, chevauchait à côté d’Alexandra, et la marche était fermée par Flash, le mystérieux archer tekhan, et Vanguard. Un groupe de trois duos avançant en formation de colonne, donc.

« Si jamais une menace se rapproche de nous, leur avait expliqué Longneck, mon bâton luira pour le signaler. »

Vesa regardait tout autour d’elle. Certes, il y avait le bâton de Longneck, mais ce n’était pas une raison pour relâcher sa vigilance. Au bout de plusieurs heures à chevaucher dans la forêt, Nuriel leva la main, et le groupe s’arrêta près d’une rivière.

« Nous allons bivouaquer ici, les chevaux ont besoin de boire ! »

Vesa descendit de son cheval, et s’assit sur une pierre. Flash en profita pour vérifier ses flèches, tandis que Vanguard s’assit en position de méditation. Nuriel, quant à elle, inspectait l’itinéraire à prendre avec Longneck. Il ne restait donc plus qu’Alexandra, qui avait choisi de prier.

« À quelles croisades avez-vous participé, Alexandra ? s’enquit Vesa.
 -  J’ai... J’ai participé à l’assaut de l’ancienne Nécropole d’Osman.  Elle était infestée de Draugr et de zombies. »

Vesa acquiesça. Elle avait entendu parler de cet assaut, qui s’inscrivait dans le cadre d’une campagne à l’orée de Nexus, dans le désert. Un ancien royaume qui avait été abandonné il y a de cela quelques générations après une tempête de sable surnaturelle qui avait ravagé ce dernier. Les habitants s’étaient réfugiés à Nexus, et avaient financé un retour, en demandant l’organisation d’une croisade pour purifier certains sites. L’Ordre du Griffon y avait participé, le Sultan du royaume étant venu en personne plaider sa cause à Haven. Le Griffon pouvait maintenant se targuer d’avoir une réputation internationale, ce qui ne l’empêchait pas de devoir rester ne harmonie avec les principes qui étaient les siens.

« Vous... Vous savez, c’est un grand honneur pour moi de participer à cette expédition, souffla Alexandra.
 -  Je vous comprends, fit Vesa en souriant. L’Ordre du Griffon comprend des guerriers émérites, et, même si je suis maintenant une Paladine, on continue encore à me voir comme une novice... Je n’ai pas l’expérience de Frères et de Sœurs comme Vanguard ou Nuriel. »

Alexandra sourit également... Et le bâton de Longneck se mit soudain à luire.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Jinx
Humain(e)
-

Messages: 24



Voir le profil
« Répondre #3 le: Juin 27, 2015, 10:36:30 »

La foret et ses dangers étaient aussi célèbre que Nexus et sa reine. On ne pouvait dissocier les deux. C'était pour cette raison que la petite expédition restait sur le pieds de guerre, aux aguets de la moindre menace. Ils étaient peut-être en effectifs réduits, mais la composition de l'équipe était-elle faite de telle façon qu'il serait difficile de les mettre réellement en danger. Avec une armure intégrée pouvant envoyer des frappes à décrocher ses têtes d'un revers, et un loup-garou sanguinaire, sans compter deux fines lames extrêmement douée, les créatures sauvages de cette foret allaient avoir du fil à retordre ! La petite troupe avançait dans la foret, menée par Eskander. Elle s'était mise en route depuis assez longtemps, pour en arriver au point où elle était. Le mot d'ordre était silence et discrétion. Ce n'était parce que la défense était bien assurée qu'il fallait se permettre de se faire agresser toutes les deux minutes. Et qui savait ce qu'il y avait réellement dans la foret ? Peut-être qu'il n'y avait pas que des créatures … Mieux valait ne pas savoir.

La troupe avançait à dos de cheval, et suivait un sentier que seul Eskander semblait connaître. Cr aux yeux de Jinx, ils avançaient dans le vide. De la pénombre, des arbres et c'était tout. Où étaient les féroces créatures ? Où était le danger ? C'était bien trop ennuyeux pour le moment. Cependant, un moment vint où la voix rauque de leur guide loup-garou retentit. "Nous nous sommes déjà bien enfoncés dans la foret de Stonehold. Les Terres Inconnues sont encore lointaines mais nous y serons probablement demain au prochain couché du soleil, si nous continuons à ce rythme. Cependant nous allons devoir nous arrêter un moment, je dois revoir notre itinéraire. Modroth, vous veillerez à ce que rien ne s'approche de nous pendent ce temps." Déclara-t-il d'un ton neutre et sévère à la fois. Jinx de son coté ne pu s'empêcher de tirer la langue une fois que l'homme fut de dos. *Si ça se trouve il s'est perdu et il a honte de l'admettre …* Murmura-t-elle, en faisant sourire légèrement Nefelias. Les deux femmes avaient voyagé cote à cote, mais ne s'étaient pas parlé. Le silence avait été de mise durant tout ce temps.

Cependant, maintenant qu'une halte allait être faite, la princesse des enfers descendit de sa monture, afin de se dégourdir les jambes. Nefelias en fit de même, et les deux comparses se retrouvèrent donc à s'adosser contre un arbre massif. La princesse observa Modroth qui, comme à son habitude, était aussi muet et froid qu'une tombe. Mais son regard, s'il semblait inexpressif, elle savait le traduire. Il veillait au grain, à sa manière. Elle n'avait aucun doute sur sa capacité à pouvoir péter la gueule à tout ceux qui oseront s'approcher de leur petite équipe. Soupirant un grand coup, Jinx regarda Nefelias puis ne pu s'empêcher de rompre ce silence pesant. Avec cette femme ce n'était pas non plus une amitié, notion qui n'existait pas en enfer, mais elle était bien plus familière avec elle qu'avec quiconque d'autre présent ici. "Cette expédition me rappelle la fois où on a du éliminer un haut dignitaire … Comment s'appelait-il déjà …" Dit-elle, jusqu'à ce que Nefelias continue. "Adramuth, démon fortement touché par le péché de la gourmandise. Un gros tas de gras ambulant. Je pense que ça devait être l'être le plus obèse qui existait en enfer. Je me demande encore comment pouvait-il avoir du pouvoir en étant si faible." Conclue-t-elle. "Ce n'était pas vraiment lui, mais plus ses subordonnés. Enfin, esclaves. On avait passé beaucoup de temps à le torturer avant de le tuer et c'était si … Jouissif."

Les souvenirs revenaient à la surface. Les deux femmes se remémorèrent de la fois où elles durent tuer un dignitaire, car en enfer, c'était la loi du plus fort qui régnait. Celui qui se faisait tuer n'était nullement regretté. De ce fait les règlements de compte étaient légions, et Jinx n'avait fait que suivre les ordres. "On lui avait rempli le bide avec toute sorte de truc qu'on lui avait forcé d'avaler et …" Fut-elle coupée par Nefelias, qui termina l'anecdote. "Et je lui ai donné un grand coup de pied dans l'estomac, ce qui le fit exploser." Finit-elle avec un sourire aux traits sadiques. La suite était que le deux femmes s'étaient généreusement servies dans les biens personnels d'Adramuth. Cependant en enfer, personne ne pouvait mourir à proprement parlé. Si quelqu'un venait à le faire, il revenait à la vie sous une forme différente. C'était un combat perpétuel et lassant, mais pas pour Jinx qui s'en amusait toujours autant. Elle et Nefelias ne s'étaient guère privées de lui voler ses biens les plus précieux, après tout, qui allait les en empêcher ? C'était pour cela que cette vie convenait à Jinx ; elle pouvait laisser libre court à toutes ses pulsions et envies, qu'elles soient meurtrières, ou même sexuelles. Car effectivement, de ce coté là, Jinx avait été très bien servie. Nefelias, Jiraya, Nahila et même Gamorra.

Cependant, au milieu de cette séance de remémoration de souvenir, quelque chose survint. Modroth tourna lentement la tête, faisant grincer le métal de son casque. On croirait qu'il regardait dans le vide, mais en réalité, il avait aperçu quelque chose. Sa main ne tarda pas à se resserrer sur son imposante masse d'arme. On entendait des grognements venant de loin, mais qui se rapprochaient petit à petit. Nul doute que lorsque la chose serait là, Modroth allait se faire une joie de la réduire en charpie …
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Juillet 03, 2015, 01:58:57 »

La flèche fut déviée par l’une des épées de Vanguard, et, juste après, les Orcs débarquèrent en hurlant sauvagement. Trois fondirent sur Alexandre et Vesa, l’un des trois tenant un fléau dans la main gauche, qui tournoyait au-dessus de sa tête, et un long bouclier en bois sur la droite. Ce fut lui qui fonça sur Vesa, et abattit son fléau vers ses jambes. Cette dernière les écarta, et le fléau mangea le sol, puis elle leva la jambe, et nicha son pied dans la tête de l’ennemi, et se releva rapidement. Un autre Orc fondit sur elle, avec des épaulières édentées, et une masse dans une main, une hache dans l’autre. Il allait les abattre sur elle, mais elle tendit sa main, et une one magique en jaillit, formant une onde d’Air. L’air se comprima autour d’elle, puis frappa l’Orc, renversant cette masse. Alexandre, de son côté, avait sorti sa lame, et heurta la rapière du troisième Orc. Impossible pour Vesa de l’aider, car le premier Orc, celui avec le fléau, la chargea avec son bouclier, et la frappa. Elle recula, et le fléau se releva… Puis une flèche chargée d’arcs électriques transperça l’un des yeux de l’Orc. Flash, leur énigmatique archer au sobriquet tout aussi étrange, venait d’agir. Au milieu du camp, ses flèches accueillaient les Orcs jaillissant dans toutes les directions.

*Ressaisis-toi, Vesa !*

Quand ils avaient repoussé la Légion Noire à Stonehold, beaucoup de leurs allies avaient prudemment choisi de se réfugier dans la forêt, probablement dans le but de rejoindre leurs clans, dans les Terres Inconnues. Des survivants qui n’avaient pas pu résister à l’envie de tuer des humains… Vesa comprit rapidement qu’ils avaient perdu leur chef, et que ceci devait expliquer leur attaque. Malgré toute leur sauvagerie et leur brutalité, les Orcs avaient un curieux sens de l’honneur. Ils suivaient les plus forts, et tuer un Paladin d’Haven était un excellent moyen de se faire valoir.

Vesa récupéra son épée, et évita le fléau en fléchissant les genoux. Alexandra venait de lacérer le ventre de son adversaire après avoir évité son épée, mais les Orcs étaient résistants. Elle se rendit dans son dos, épée levée, mais l’Orc la repoussa d’un mouvement d’épaules, et, pour éviter, de mauvaises surprises, Vesa pivota sur place, et décapita l’Orc. Ce faisant, elle laissa son flanc dégarni, et, malgré son armure, la douleur explosa quand le fléau la frappa là, l’envoyant s’étaler sur le sol.

« Haaaa… !!
 -  Gnéhéhé ! Meurs, stupide humaine ! Bosso rapportera ton scalp ! »

Du sang jaillissait de la bouche de Vesa, qui se concentra, et envoya une attaque magique depuis sa paume. Une onde de choc qui frappa l’Orc à la tête, la renvoyant en arrière. Mais le sort n’était pas assez fort pour le stopper. Plusieurs dents avaient sauté de sa mâchoire, et l’Orc grogna. Alexandre tenta alors de lui venir en aide, mais l’Orc pivota sur le côté. L’épée d’Alexandra heurta son bouclier, et Bosso, visiblement plus résistant que prévu, avança en avant, chargeant avec son bouclier, et repoussa Alexandra, puis la frappa avec son bouclier au visage, faisant cracher son sang sur le sol.

« Bosso est trop fort pour vous !! »

Vesa se releva alors, se tenant le flanc. Il avait brisé plusieurs de ses côtes, et sa lame s’enfonça dans son dos. L’Orc hurla de douleur, et se retourna, balayant l’air avec son fléau. Encore une fois, Vesa l’évita en fléchissant les genoux, et vit le genou de Bosso foncer vers son visage. Elle l’évita in extremis en sautant sur le côté, puis concentra sa magie, et envoya une onde de choc. Bosso se protégea avec son bouclier, et ce dernier explosa sous l’impact, surprenant l’Orc. La Paladine s’élança alors vers lui, l’épée à la main, et envoya un cône magique depuis sa main. Le tir frappa Bosso au torse, et Vesa fit alors un saut prodigieux, ses bottes s’auréolant provisoirement. Elle se retrouva dans son dos, et son épée siffla.

Bosso poussa un ultime gargouillement, puis vomit du sang depuis sa gorge tranchée, en s’affalant mollement sur le sol.

Le camp avait été sécurisé.

« La vague est passée, finit par annoncer Longneck en voyant son bâton se calmer. Nous pouvons respirer à nouveau… »

Pour toute réponse, Vesa essuya le sang qui coulait depuis ses lèvres.

*Ils m’ont prise par surprise… Ça ne doit pas se reproduire.*

Sûrement pas.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Jinx
Humain(e)
-

Messages: 24



Voir le profil
« Répondre #5 le: Juillet 10, 2015, 03:45:26 »

Modroth avait vu juste. Comme toujours cela dit. Le silence était tombé en quelques secondes, après que tout le monde s'était aperçu de l'attitude de l'armure intégrée. Il fixait quelque chose, dans le vide, sans que personne ne voit de quoi s'agissait-il. Jinx et Nefelias arrêtèrent de parler, se concentrant sur ce qui pouvait potentiellement arriver d'une minute à une autre. Un silence de mot, qui fut briser par un cri strident. Un hurlement démoniaque, glaçant le sang. Des bruits sourds crépitèrent de partout, comme si une nuée d'insectes était en train de courir vers leur position. Le bruit se rapprochait, dangereusement, rapidement, tellement qu'au bout d'un moment tout le monde sortit leur armes. Eskander fit signe à tout le monde, afin de signaler un combat. Il fallait se tenir prêt, car l'affrontement était inévitable. Mais le plus frustrant, surtout pour Jinx, était de ne pas savoir à qui avait-elle affaire. Mais sa curiosité allait bientôt être satisfaite, puisque soudainement, les feuillages et la végétation fut transpercée par une hordes de démons squelettiques enflammés, prêt à en découdre. Ils fonçaient aveuglément vers eux, et Modroth engagea le premier le combat en poussant un grognement inhumain. Il abattu sa grande masse d'arme en plein crâne de l'un d'entre eux, provoquant un énorme bruit de craquement d'os, pulvérisant sa tête en mille morceaux. Mais, ils étaient très nombreux … C'était là le problème.

Jinx et Nefelias se jetèrent à leur tour dans la mêlée, épée en main. La première, très espiègle, arrivait au début à esquiver les lames et les coups pour en redonner d'autres par derrière. Une combattante à la hauteur de sa réputation. À ses yeux elle jouait, ne daignant même pas prendre au sérieux cette horde de monstre. Pourtant, elle faisait là une grave erreur. Plus les secondes passaient, plus elle se retrouvait submergée. C'était comme si toutes ces créatures semblaient lui en vouloir à elle, et pas à quelqu'un d'autre. Une épée s’abattit sur elle, mais Jinx effectua un pas chassé et, attrapant le poignet du monstre, se jeta derrière lui et lui enfonça sa lame en plein dans son dos. Un de moins, pensa-t-elle. Mais ce n'était rien. Il y en avait pleins d'autres encore ! Eskanger, Modroth et Nefelias se livraient chacun à combat sans merci, et Jinx se débrouillait admirablement bien de son coté aussi. Elle misait sur son agilité et sa grande dextérité, là où ces monstres faisaient des mouvements lourds mais puissants.

Un coup lui parvint, qu'elle évita de justesse en pliant des genoux. De par cette position elle en profita pour effectuer un croche-pieds vif, faisant tomber à la renverse le monstre enflammé, qu'elle acheva en décrochant son crane de son corps d'un mouvement d'épée. Elle le décapita, en quelques sortes. Mais à peine venait-elle d'en finir avec autre, qu'un énième fondu sur elle et lui asséna un violent coup poigne à la tête, qui l'envoya à terre. Prise par derrière elle n'avait pas pu anticiper et bloquer cela. Sonnée, à terre et ayant une douleur affreuse, elle serra dents alors que son regard se porta sur la créature, qui était déjà en train de lever son épée pour lui trancher la tête. Mais, dire que Jinx ne pouvait se battre qu'à l'arme était aussi une erreur. Très versatile comme combattante, elle se concentra du plus vite qu'elle pu et, en tendant sa main, fit apparaître une sorte de vapeur de glace qui vint s'attaquer directement à l'épée et aux bras du monstre. Ils congelèrent instantanément, laissant alors le temps à Jinx de se ressaisir et devenir, d'un coup de lame, briser les bras et l'arme de son assaillant. Celui-ci poussa un grognement satanique, avant de se recevoir un brutal coup de coudre dans la mâchoire, qui se décrocha, l'achevant au passage.

Et, encore une fois, alors que Jinx venait à peine de se sortir de cette mauvaise passe, un autre la chargea par derrière et l'envoya à nouveau à terre. Sauf que celui-ci n'était pas armé, mais possédait des mains squelettiques aux griffes longues et tranchantes. Elle tenta de se débattre, mais le choc avait été si soudain qu'elle lui était difficile de réagir à présent. "Lâches-moi raclure !" S'insurgea-t-elle, alors qu'elle avait toujours du mal à se débattre. Jinx était en position de difficulté, et le coup qu'elle s'était reçue à la tête la sonna encore plus. Le monstre commença même à lui lacérer l'épaule, ce qui la mit encore plus en difficulté. Mais, alors qu'elle semblait condamner, Modroth s'aperçut de la situation et, finissant son adversaire, il se rua vers Jinx et d'un lourd et puissant coup de pieds, il envoya valser le squelette, qu'il acheva en écrasant son crane d'une seule traite, avec sa botte en acier. "En retard ! J'aurai pu y laisser ma peau Modroth !" Déclara Jinx en s'aidant du bras de l'armure intégrée pour se relever. Heureusement que Modroth était insensible aux mots … C'était l'un de ses avantages. Le combat se poursuivit, et bientôt, tout les squelettes furent tuer. Une bonne vingtaine à tout casser, mais terriblement féroces.

"Sécurisé !" S'écria Eskander, sous sa forme de loup-garou. Il se retransforma par la suite et reprit ses traits humains. La pression retomba d'un seul coup, et Jinx se tint l'épaule qui était déchiquetée et ensanglantée. Le plus troublant était que ces créatures semblaient attirées par Jinx, car même s'ils se battaient contre les autres, les plus féroces s'étaient occupés de la princesse des enfers. Étrange, mais terrifiant, aussi …
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Juillet 11, 2015, 01:32:51 »

« Ce sont des traînards, une bande qui a dû penser qu’ils pourraient grappiller quelque chose en restant ici... »

Silencieusement, Vesa acquiesça aux paroles de Nuriel. Les corps des Orcs furent regroupés, et incendiés dans un charnier. Une mesure de précaution et de santé publique, afin d’éviter que la chair des cadavres ne se mette à puer. La putréfaction, outre attirer des bactéries et engendrer de potentielles maladies, happait aussi des créatures nécrophages. Un incendie eut donc lieu, pendant lequel l’équipe put davantage se reposer, avant de reprendre la route. Les chevaux s’ébrouèrent, Longneck en tête. Leur objectif était de rejoindre le plus vite possible les Tours-Jumelles, mais la forêt était grande, et recouverte de piège. Les Orcs et les troupes de la Légion Noire en fuite avaient posé quantité de pièges derrière eux, et les Paladins devaient avancer prudemment, lentement. Vesa déployait sa magie, afin de repérer les pièges, et les désamorcer. Leur rôle était de protéger cette forêt, et, s’il fallait la réhabiliter, autant commencer par la retirer du plus grand nombre de pièges possibles.

Tout en avançant, Vesa était traversée par un étrange pressentiment, comme s’ils n’étaient pas tout seuls, et que, quelque part, des yeux silencieux et invisibles les observaient. C’était une impression tenace, qui restait dans son esprit, l’amenant parfois à regarder autour d’elle... Pour ne voir rien d’autre que la forêt environnante, des arbres épais et touffus, une végétation dense et impénétrable...

*Mon imagination qui me joue des tours...*

La troupe reprit, continuant à s’avancer le long des sentiers... Jusqu’à ce que Nuriel lève la main en fronçant les sourcils.

« Je sens de la magie noire... »

Vesa le sentait aussi, et fronça les sourcils. La troupe s’enfonça dans la forêt, et elle restait très prudente. Il y avait très peu d’informations sur la forêt de Stonehold depuis que les habitants y vivant avaient dû fuir à toute allure. Il ne restait plus que quelques villages abandonnés, d’anciennes installations désertes... Et quantité de légendes et de mythes circulant autour de cet endroit. Vesa n’y faisait pas attention, mais elle sentait effectivement la présence de la magie noire. Une présence sinistre, comme à chaque fois. Généralement, quand elle en sentait, il y avait des invocations démoniaques à proximité, ou des nécromanciens réveillant les morts pour leur envoyer une armée de zombies ou de Draugr.

Nuriel menait la marche, et ils finirent par délester leurs chevaux, s’avançant le long des bois. Stonehold abritait une forêt sauvage, près de massifs montagneux rocailleux où vivaient bien des monstres. Maintenant que la forêt n’était plus entretenue, ces derniers s’étaient déversés dans cette dernière, constituant une menace permanente et sérieuse. Ils avancèrent hors des arbres, et virent un ancien sanctuaire druidique... Un cromlech sanguinolent, souillé par la magie noire, avec des têtes décapitées et poussiéreuses au centre. Nuriel s’avança lentement, nerveuse.

Un cromlech avait une fonction importante dans la culture druidique, et Longneck serra les poings.

« Co-Comment... Comment ont-ils osé ? Mais comment ont-ils pu OSER ?! »

Il s’avança rapidement, rejoignit l’intérieur du cromlech, alors que Nuriel en était à tâtonner les pierres.

« Monstres ! Non... Sacrilège ! Sacrilège !! Ils... Ils ont profané un lieu saint ! »

On disait qu’un cromlech était un lieu de communion, une plateforme entre le monde des hommes et le monde de la Nature. Pourquoi le profaner ainsi ? Qu’avait donc cherché la Légion Noire ? La réponse arriva quand Vesa avisa les racines des arbres environnants. Ils étaient noircis, et la végétation alentour était pourrissante.

« Ces monstres... Ils cherchent à empoisonner la forêt. »

Jusqu’où s’arrêteraient-ils donc ?
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Jinx
Humain(e)
-

Messages: 24



Voir le profil
« Répondre #7 le: Juillet 22, 2015, 03:49:13 »

Le combat fut rude, mais il fut surtout remporté ! Ce n'était pas une bande de squelettes aux têtes brûlées qui allaient mettre en déroute une escouade provenant directement des mondes infernaux. S'ils ne payaient pas de mine, sauf Modroth, c'était bel et bien les sous-estimer, si on pensait comme cela. Nefelias, Jinx et Eskander étaient de redoutables combattants, ayant subit les meilleurs entraînements, c'est à dire les plus éprouvants et douloureux, pour parvenir à un tel niveau. Dans les mondes infernaux, il n'y avait pas de place pour le repos ou la paix. Tout était toujours en conflit, en guerre et en sang. C'était dans ce cadre particulier que Jinx s'était forgée. Et le résultat était prometteur. Elle se jetait des fleurs régulièrement, ayant confiance en elle-même et en ce qu'elle était devenue. C'était aussi un trait de caractère proéminent chez elle … L'égoïsme.

Mais à présent, il fallait se concentrer sur le reste du trajet à faire. Eskander sortit une carte en vieux parchemin et la déroula, appelant toute la troupe à venir s'informer auprès de lui sans quoi il n'aurait aucun scrupule à les laisser se perdre tout seul en foret. "Nous approchons des Tours-Jumelles. C'est un point de passage qui va nous servir à nous orienter. Si on l'atteint, cela veut dire que les Terres Inconnues ne seront plus qu'à quelques kilomètres au nord. On fera route vers les Monts-De-Terres, qui seront les portes vers notre destination. Je tient à vous prévenir à nouveau ; les dangers dans ces "Terres Inconnues" sont grand, bien plus grand que ce que vous pouvez ne l'imaginer. Le bastion de la Légion Noire s'y trouve, préparez-vous donc à devoir en découdre avec toute leur force restante." Dit-il d'une voix sèche et autoritaire, n'attendant que peu de réaction. Il n'était pas là pour conseiller ni donner des instructions, il était juste là pour informer et exécuter sa mission. Chacun savait ce qu'il avait à faire, ce n'était nullement de son pouvoir d'aller briefer ses comparses à nouveau.

Le temps pour Jinx et ses acolytes de regarder à nouveau la carte, la Princesse des enfers se tût, observant le trajet restant à faire. Plus elle regardait le parchemin, plus ses sourcils se fronçaient. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait une étrange et désagréable sensation que quelque chose de grave allait se produire au moment le plus important de la route ; c'est à dire aux Tours-Jumelles. Plus elle observait cela, plus l'impression était forte. Elle finit par secouer de la tête, chassant ces mauvaises impressions puis s'écarta de la carte. Elle avait bien mémorisé le trajet ainsi que les points de passages fixés par Eskander. Tout n'était maintenant plus qu'une question de temps et d'énergie. La petite équipe se remit en route peu après, le temps était une denrée rare et qui se devait d'être économisée. Il n'y avait pas de temps à perdre, en somme.

Le guide, même s'il était froid et tranchant dans ses agissements, était efficace et savait où il allait. C'était un atout non négligeable, surtout dans une foret aussi dense et dangereuse que celle-ci. Ils pouvaient très bien tombés à nouveau nez-à-nez avec un escadron de squelettes aux crânes enflammés, ou autre démons ! Mais c'était là tout le danger de la mission. C'était pour cette raison que Eskander n'avait pas arrêté de dire que cette expédition allait être périlleuse et qu'il fallait être vigilent. Il ne voulait pas avoir de mort à trimballer sur les bras. Et il ne voulait pas se retrouver seul à faire face à la Légion Noire non plus. Un silence de mort régnait dans l'équipe, jusqu'à ce que celle-ci, après quelques heures de marche, finisse par tomber sur un lieu assez déroutant. "Qu'est-ce que …" Dit Eskander, en voyant un cromlech peu ragoutant se profiler. Cette foret était autrefois le refuge d'autre druides et niaiseries futiles, selon ses mots, et voir un tel lieu ne le surprenait guère. En revanche, ce qui le troubla était bel et bien la façon dont il était présenté. Du sang, des têtes coupées, des arbres et de la végétation noircie.

N'étant pas un expert en magie, ce fut donc Jinx qui observa les lieux et tenta de décoder ce qui s'était passé ici. "On a visiblement corrompu ce lieu. Si ce lieu appartenait à des druides, alors on a certainement du vouloir pervertir la fonction primaire de ce cromlech. Les gens qui l'ont fait on du vouloir corrompre la foret …" Dit-elle d'une voix déterminée et sûre. Elle n'était pas une magicienne mais avait reçu assez d'enseignements là-dessus pour au moins voir ce qui n'allait pas ici. Cependant, ce n'était pas cette corruption qui la troubla le plus. Elle fronça les sourcils, et regarda un peu partout, lentement. Il y avait autre chose, ici. Quelque chose qui n'était pas d'ici, mais qui l'était à la fois. Ou qui l'a été. Plus les secondes passaient, plus elle sentaient des frissons parcourir son échine. Une présence familière régnait ici, mais elle n'arrivait pas à trouver ce que c'était. Pourtant, ils étaient seuls, ils n'y avaient personne d'autre à part eux … Ou du moins, à ce moment-là. "Quelqu'un d'autre est passé ici avant nous, il n'y a pas longtemps. Quelqu'un, voir plusieurs personnes. Nous ne sommes pas les seuls sur le coup, visiblement …" Déclara-t-elle sur un ton sérieux. Mais si elle savait que quelqu'un était venu ici, elle n'arrivait toujours pas à savoir pourquoi elle sentait cette présence si familière. Quelles étaient les chances pour que les personnes étant venu avant eux connaissent Jinx ? Aucune. Pourtant, la sensation était là … Etrange.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Juillet 30, 2015, 11:29:22 »

« J’ai une théorie sur ce que nous avons vu... »

Le groupe se trouvait dans une clairière, éloignée du cromlech. Longneck, leur druide, avait repris ses esprits, mais semblait encore ébranlé par ce qu’il avait vu, par cette attaque envers la forêt. Vesa tourna la tête vers Nuriel. Cette femme n’était pas sa tutrice sans raison. Forte, intelligente, charismatique et éduquée, Nuriel était digne d’Haven. C’était une guerrière redoutable, émérite, mais aussi une érudite, qui consultait beaucoup de livres, se renseignait sur le passé d’Haven, et obtenait ainsi quantité d’informations. Elle était donc conforme à l’idéologie d’Haven, qui voulait, non seulement des guerriers bien formés, mais aussi intelligents, et instruits. Un exemple pour Vesa, même si le passé lointain de Nuriel était méconnu. Vesa, elle, n’avait jamais osé avouer qu’elle n’avait pas rejoint Haven uniquement pour rejoindre l’ordre, mais avant tout pour avoir une chance de retrouver sa sœur.

*Jinx...*

Même maintenant, après toutes ces années, Vesa continuait à penser à elle, imaginant tous les pires scénarios possibles. Qu’est-ce qu’un monstre comme Lucifer avait bien pu lui faire ? Elle l’imaginait, attachée dans une prison, retenue par des liens, immobile, torturée et violée nuit et jour... Des images horribles qu’elle essayait de refouler, mais qui revenaient malgré tout la hanter dans ses songes. Et Nuriel, encore elle, savait pertinemment que quelque chose tracassait Vesa, mais elle ne lui en avait jamais parlé. Elle la respectait aussi pour cela, car la forte femme blonde savait quand il fallait se taire, et, surtout, elle savait que chacun devait jouer avec ses propres démons intérieurs.

En attendant, le groupe était encore ébranlé par la sinistre découverte faite dans le cromlech, et, en conséquence, tous se tournèrent vers Nuriel. Cette femme avait passé autant de temps dans les casernes militaires d’Haven que dans ses riches et vastes bibliothèques. Elle était un puits de savoir dans bien des domaines, et ne tarda pas à préciser le fond de sa pensée sur cette « théorie » qu’elle évoquait :

« Il existe trois forces primordiales fondamentales liées à la Nature. Des forces ancestrales, magiques, aux origines mystérieuses. Une force représente la Flore, le Green, une autre représente la Faune, le Red, et une dernière, représente la Mort, ou, plutôt, la pourriture, la rouille, le Rot.
 -  Oui, ça me dit quelque chose... »

Chacune de ces forces avaient pour tâche de protéger leur élément, et, pour cela, elles avaient une sorte d’assemblée censée les protéger, et élisaient chacune un gardien chargé de les représenter, un Avatar. Le Green disposait ainsi, dans la plus profonde forêt de Terra, du Parlement des Arbres, une antique assemblée qui gouvernait le Green. Le Rot, lui, était le grand ennemi de ces deux forces.

« J’ai déjà rencontré les forces du Rot, intervint Alexandra. Elles avaient pris possession d’un fort isolé, et tout le personnel à l’intérieur en avait été corrompu, devenant des espèces de morts-vivants sinistres. Je me souviens encore de la puanteur, et de cette laideur permanente...
 -  Alors... Quelqu’un chercherait à répandre le Rot ici ? Est-ce pour ça que le cromlech a été perverti ?
 -  C’est ma théorie, en tout cas, confirma Nuriel.
 -  C’est pour ça qu’il nous faut agir vite, intervint alors Longneck. La Légion Noire est très certainement liée à ça, et Stonehold est une antique forêt... Ou, plutôt, les résidus d’une antique forêt. Ce cromlech nous permettait de contacter le monde de la Sève. »

La Sève était juste un autre terme pour désigner le Green. Longneck confirmait donc que ce cromlech était un portail de communication, permettant de demander au Green des cadeaux, comme faire pousser des fleurs, faire venir des fées ou des Alraunes.

« On ne peut pas laisser le Rot s’emparer de cette forêt, trancha Longneck.
 -  Alors poursuivons. »

Le soleil n’allait pas tarder à se coucher, mais le groupe avait bien avancé, et ils finirent par sortir de la forêt, rejoignant des plaines plus claires, d’où ils purent, apercevoir au loin, l’antique construction... Le nom était trompeur, car, en réalité, les Tours-Jumelles se composaient d’une seule tour. C’était une illusion d’optique. En suivant le cours de la rivière, on sortait de la forêt, et on voyait, de loin, en hauteur sur deux montagnes surplombant le cour d’eau, deux tours se dressant. Il n’y avait concrètement qu’une seule tour, « la Grande », et une structure plus petite, qu’on appelait donc, fort justement, « la Petite ». Ensemble, elles constituaient l’antique poste de surveillance des Tours-Jumelles.

Au loin, on pouvait encore voir, au sommet de la Grande, un drapeau qui flottait. Un drapeau sale et usé, troué, représentant un soleil jauni... L’étendard de la Confrérie de l’Aube.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Jinx
Humain(e)
-

Messages: 24



Voir le profil
« Répondre #9 le: Août 23, 2015, 06:21:56 »

Même si Jinx était capable d'user de la magie, elle n'était pas une érudite. Et nul personne dans son groupe l'était. Déterminer le but précis et les motivations derrière cette tentative de corruption était donc très difficile. Mais nul doute que dans les mondes Infernaux, certaines personnes devaient avoir des réponses sur ce sujet. En attendant d'éclaircir ce point, la jeune femme avait tenté quand bien même d'apporter ses propres explications là-dessus. De la corruption, mais dans quel but ? Conquérir cette foret ? Tout ceci méritait réflexion et nul doute que ce cromlech allait finir par apporter des réponses très intéressantes. Si la Légion Noire voulait s'accaparer ces lieux, il y avait un but derrière. Un but qui restait une zone d'ombre pour certains, mais que la Princesse des Enfers doutait. C'était ce que son père lui avait dit, Stonehold. Tout ceci était lié, d'une manière ou d'une autre, et les choses pressaient le pas de plus en plus vite. Si rien n'était fait pour empêcher cela, le destin serait bien sinistre …

Qui savait ce que la Légion Noire planifiait, du fin fond de sa forteresse. Une chose était sûre, les choses bougeaient. Et il n'en fallait pas plus pour commencer à agir. Toute la troupe reste dubitative quant à ce cromlech corrompu, jusqu'à ce que Jinx suggéra qu'il serait mieux de se remettre en route. Le soleil était sur la route de son couché, il était plus judicieux de faire le maximum de route avant que cela n'arrive. Ainsi, ce fut toujours ce silence de plomb qui orna le groupe. Mais ce silence était d'autant plus marqué par l'attitude troublée de la Princesse Infernale. Ce cromlech, ce lieu, elle avait sentie une présence. Mais il lui était impossible de savoir laquelle … Mais elle savait qu'elle était familière, très familière. C'était cela qui la troubla grandement. Pourquoi avait-elle sentie une telle chose. Il était évident que des personnes avaient visités cet endroit avant eux, avec un intervalle de temps court. Mais pourtant … Comment expliquer une telle chose.

Ce n'était pas le genre de sensation qu'elle sentait lorsqu'elle voyait Nefelias, ou bien encore qu'elle passait du bon temps avec l'une de ses formatrices succubique, tel que Jiraya. C'était autre chose. Une sensation encore plus … Profonde, personnelle. Quelle personne dans ce monde pouvait bien donner une telle impression à Jinx ? De toute sa vie elle n'avait connu que démons, succubes et autre créatures infernales avec lesquelles la proximité et la notion de proche était très relative. De toute sa vie … Ou pas. De ses plus lointains souvenir, avant même qu'elle ne soit réquisitionnée par le Prince des enfers, une vision lui était resté. Une vision clair, sans aucune ambiguïté. Sa sœur. La seule personne appartenant à son lointain passé qui continuait encore à occuper ses pensées de nos jours. La seule personne envers qui, malgré toute ces années et tout ce qu'elle avait traversé, continuait à habiter dans sa tête. *Vesa …* Pensa-t-elle, encore plus troublée qu'avant. Mais en toute logique, il n'était pas possible que Vesa soit passée par là ! Jinx ne croyait pas aux coïncidences, et les chances qu'elle croise sa sœur, dans cette foret ou ailleurs étaient des plus minces ! Cependant, elle se remémora ce que lui avait dit son père … Elle et Vesa seront amenée à se réunir, se réconcilier. Tel était la façon dont elles joueraient leur rôle dans cette guerre.

Alors ainsi, était-il possible que Vesa soit proche ? Jinx n'en savait rien, et même si cela la troublait et commençait à la rendre très nerveuse, elle ne pouvait rien y faire. Cependant elle sentait qu'elle trouverait sans doute des réponses une fois les Tours-Jumelles atteintes. D'ailleurs, le groupe finit par sortir enfin de la dense foret, pour rejoindre des plaines plus dégagées. La destination était enfin  à portée de vue, et ce fut toujours dans ce silence de mort, présageant de funestes découvertes, que le groupe se mit à effectuer les derniers kilomètres vers les tours. Cependant, Eskander finit par faire arrêter le groupe, regardant de ses yeux perçant la silhouette de la Grande au loin. "Nous arriverons aux Tous-Jumelles à la tombée de la nuit. Je tiens à vous rappeler, à tous, que les rumeurs circulant sur ces tours rapportent qu'elle est infestée de créatures et de monstres sanguinaires. Mais plus tôt on l'aura traversé, mieux ça sera." Déclara-t-il de sa voix impartiale. Visiblement, affronter ces hypothétiques créatures ne lui faisait nullement peur. D'ailleurs, cela ne faisait pas vraiment peur au reste de la troupe ; les mondes Infernaux étaient criblés de monstres en tout genre, c'était presque une habitude.

Jinx regarda farouchement la grande tour, sentant que quelque chose d'important, de capital, allait se dérouler là-bas. "Ne perdons pas une seule seconde alors." Répliqua-t-elle, incitant alors à poursuivre la marche. Bientôt, elle allait avoir le cœur net … Si elle ressentait la même sensation qu'auprès du cromlech, il n'y aurait plus de doute dans son esprit …
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Août 24, 2015, 08:46:28 »

La troupe de Paladins passa la fin d’après-midi à faire le ménage dans la tour. Comme toujours, les ruines attiraient les monstres, et, en l’occurrence, ils durent se battre contre quelques endriagues ayant choisi d’élire domicile dans la tour, afin d’y faire un nid. Les endriagues étaient de trois types :

  • L’endriague ouvrière, qu’on trouvait le long des nids, ou quand elle partait chercher des provisions, même si on la trouvait surtout près des œufs et du nid ;
  • L’endriague guerrière, qui avait pour tâche de protéger le nid, et qui était plus grosse que les endriagues classiques ;
  • La Reine endriague, un monstre rare et légendaire, extrêmement dangereux, qui, une fois tuée, mettait fin à toute la meute d’endriagues.



Une endriague était ainsi un mélange entre une araignée et un scorpion, un insecte géant relativement dangereux, qui vivait dans les profondes forêts. Les endriagues faisaient leurs nids dans des zones chaudes et grandes, que ce soit des cavernes profondes, ou encore des ruines abandonnées. Cependant, il était anormal d’en voir ici, et non dans la forêt de Stonehold. Ceci étant dit, si le Rot poussait dans la forêt de Stonehold, ceci expliquait sans aucun doute l’exode des animaux vers les recoins de la forêt. Les paladins durent ainsi les affronter, mais les combats les plus durs vinrent quand les endriagues guerrières arrivèrent. Leur attaque principale venait de leur énorme queue osseuse, qui agissait comme un fouet mortel, les pointes osseuses capables de percer les armures, et le choc de leur queue capable de détruire des boucliers et des pavois. On recommandait de se méfier d’eux, et de ne jamais les sous-estimer... La bataille dura environ une heure, puis les corps furent regroupés, et enflammés.

Maintenant, le soleil se couchait depuis les hautes tours, et l’équipe se trouvait dans le grand hall des Tours, maintenant débarrassée des œufs et des endriagues, dont les carcasses gisaient encore dans les recoins. On avait allumé un feu, et on préparait à manger.

« Les endriagues ne s’aventurent jamais si loin du cœur de la forêt, lâchait Longneck.
 -  Habituellement, nous affrontons des nekkers ou des harpies par ici.
 -  Ne peut-on pas supposer que ce soit la présence des trolls ou la récente attaque de la Légion Noire qui les ait amenés à partir ? supposa Alexandra.
 -  Pas de la part d’endriagues. Il n’existe pas grand-chose qui puisse les amener à quitter leur habitat naturel. »

Et ce « pas grand-chose » impliquait très sûrement un cromlech violé. Le Rot... Se pouvait-il que la Légion Noire soit liée à cette force fondamentale corruptrice ? Cette hypothèse était terrifiante dans tout ce qu’elle impliquait. Vesa ressentit ainsi le besoin de sortir, de déambuler, et annonça faire la ronde dehors. Le reste de la troupe acquiesça, et elle descendit ainsi les marches menant à l’entrée du donjon.

L’entrée du donjon se composait d’un vestibule avec un escalier en colimaçon menant au grand salon. On avait allumé les torches sur une terrasse en hauteur, et elle s’avança un peu, en soupirant, se mordillant les lèvres.

*Jinx...*

Observant le spectacle des montagnes s’étalant au loin, Vesa soupira. Il ne se passait pas une seule journée sans qu’elle ne pense à sa sœur. La retrouverait-elle un jour ? Tout le monde lui disait que Lucifer avait dû la tuer... Mais Vesa n’osait y croire. Elle soupira encore, et glissa sa main sous son armure, et en sortit le morceau de médaillon qu’elle avait. Un cadeau que sa famille avait donné à elle et à Jinx, il y a longtemps. Un médaillon coupé en deux, un morceau avec l’effigie du Soleil, et l’autre à l’effigie de la Lune. Vesa observa son médaillon. Elle avait la partie concernant le Soleil, et l’observa silencieusement. Combien de fois avait-elle pleuré en voulant jeter au loin ce médaillon, seul souvenir de son passé révolu avec Jinx ? Le jeter reviendrait définitivement à abandonner Jinx, à abandonner sa sœur... Mais Vesa n’arrivait pas à s’y résoudre. Fondamentalement, elle avait en elle la conviction profonde et sincère que, quelque part, sa sœur était encore en vie.

Malheureusement, Vesa n’avait toujours aucune piste sur elle, mais c’était là son intuition profonde, la conviction que, quelque part, que ce soit ci ou en Enfer, sa sœur était toujours là.

*Et je te sauverais, Jinx... Oh oui, je te le promets.*
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Jinx
Humain(e)
-

Messages: 24



Voir le profil
« Répondre #11 le: Septembre 20, 2015, 05:35:02 »

Les Tours Jumelles. La destination qui semblait être le point de convergence de bien de soupçons. Jinx avait, quelque part, le sentiment que quelque allait se dérouler là-bas. Elle n’avait aucune preuve pour appuyer son pressentiment, mais elle le savait. Depuis qu’elle avait vu ce cromlech en fait. Une présence familière, mais d’autres éléments plus troublant encore. Qui avait bien pu réaliser une telle chose ? Ce cromlech pouvait aisément expliquer la présence des monstres aux alentours. Mais ce qui attendait la petite troupe dans la tour allait définitivement les conforter dans cette idée. Eskander mena le groupe en préférant une approche discrète. La nuit était tombée et les voilà qu’ils étaient aux pourtours de la Grande. Dès leur arrivée, bien que relativement silencieuse, quelque chose interpella tout le monde. (Cette odeur de … Grillé ?) Pensa Jinx, en regardant Nefelias. Elle ne pouvait pas se tromper sur cette odeur ; on aurait dit qu’un feu était allumé.

Etrangement, il n’y avait pas de signe de vie. Là où ils s’attendaient à voir des créatures immondes, ils ne remarquèrent rien. Cependant, le premier détail troublant ne tarda guère à faire apparition ; une carcasse d’endriague. Voilà qui était assez curieux, intéressant et troublant à la fois. Parlant à voix basse, comme s’il ne souhaitait pas qu’on l’entende, Eskander regarda les quelques carcasses qui gisaient au sol, alors que la troupe venait de pénétrer la tour par une entrée secondaire. *Des endriagues … Je ne sais pas si c’est le fait qu’elles soient présentes dans la tour, ou qu’elles soient mortes qui me trouble le plus …* Murmura-t-il. Il y avait plein de carcasses, comme si un terrible affrontement contre ces bestioles avait eu lieu.

Cependant, un autre détail vint changer considérablement la donne. Cette odeur de fumée trainait toujours autant dans les airs, et peu avant de pénétrer dans la tour, Nefelias avait remarqué une lueur. Comme s’il s’agissait de petites lumières, tel que des torches, sur les terrasses en hauteur. Plus que le doute, la méfiance totale était de mise. Quelqu’un ou quelque chose était ici, et avait tué toute ces endriagues. Comprenant cela, Eskander sortit son épée, et le mouvement fut suivi par tous les autres, y compris Jinx qui brandit dès lors son arme de prédilection. Exactement comme pour le cromlech, ils n’étaient pas seuls, ici. Quelqu’un la seule différence résidant dans le fait que, cette fois-ci, il était très probable que ces intrus soient encore présents.

Et à ce moment-là, la foudre s’abattit dans le dos de la Princesse des enfers. Cette présence, cette terrible sensation la frappait à nouveau. Sensation familière ? Elle ne connaissait pourtant personne, de familier, qui était capable d’abattre autant de monstre. C’était incompréhensible, mais pourtant, il fallait raisonner. Jinx, Nefelias, Eskander et même Modroth savaient qu’il fallait à présent s’attendre à l’affrontement. On ne pouvait pas savoir si ces personnes, ou ces créatures étaient hostiles ou non, mais pour avoir tué des endriagues à tour de bras, on pouvait se poser des questions. Jinx suggéra de suivre la piste de l’odeur, qui allait forcément mener vers quelque chose d’intéressant. La discrétion fut encore de mise, puisqu’il ne fallait pas se faire repérer. Mais justement, en terme de discrétion … Se déplacer en groupe serait une très mauvaise idée. Surtout avec la lourde armure de Modroth qui faisait beaucoup de bruit. Ce fut pour cette raison que Jinx décida de proposer une alternative. « Modroth, tu restes à l’entrée et tu t’assures que rien n’entre, ou ne sort. On ne peut pas se déplacer en groupe, sinon on alertera bien trop vite ceux qui sont présents. On doit se séparer … On sera plus efficace. Je vais suivre la piste de l’odeur. Vous autre, eh bien … Suivez les cadavres, ou bien la lumière qu’a vu Nefelias en entrant. » Dit-elle d’une voix sérieuse, comptant bien s’aventurer d’elle-même dans cette tour.

Eskander, ni même personne ici était du genre à se soucier de la sécurité d’autrui. Si Jinx voulait risquer sa peau en étant seule, c’était son problème. Eskander acquiesça, et Nefelias en fit de même. Chacun se séparèrent donc, et la Princesse des enfers entreprit alors de remonter la piste de l’odeur. Elle déambula pendant un certain temps, la tour étant mine de rien assez grande. Cependant, seule, isolée, son esprit finit par lui jouer des tours. Elle ressentie à nouveau cette présence, qui devenait inexplicablement de plus en plus présente. Son rythme s’accéléra au fur et à mesure que l’odeur devenait plus forte. Se pouvait-il que … Non, ça ne pouvait pas être … Il était débilement stupide de penser un seul instant que, par le plus grand des hasards, et autre niaiseries de ce genre, Jinx tombe sur Vesa, sa sœur qui lui avait été retiré depuis son plus jeune âge. Et pourtant, la jeune fille y croyait. Elle voulait y croire. Elle était assez superstitieuse pour penser que ce sentiment était dû à quelque chose.

Ainsi, ne réfléchissant pas un seul instant au soucis de discrétion, elle fit retentir sa voix et balança, dans le vide, une phrase. « V-V-VESA ? » Dit-elle à voix haute, le son de sa voix se percutant entre les hauts murs et la pierre froide constituant cet édifice.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Septembre 24, 2015, 10:11:48 »

Stonehold était vraiment une région magnifique, magnifique et triste... Magnifique avec ses montagnes, mais triste avec le caractère escarpé et abandonné qui s’en dégageait, et cette impression que la glorieuse vie et l’apogée de Stonehold étaient loin derrière elle. Maintenant, la région était envahie par les monstres, comme tant d’autres régions de Terra. La guerre était le pire de tous les maux, en engendrant bien d’autres. Nexus consacrait son or à entretenir ses superforts et ses armées, ce qui faisait qu’il y avait moins de deniers à consacrer aux ordres chevaleresques, et à ces régions limitrophes. Ce faisant, les monstres venaient l’envahir, ce qui avait pour résultat ce qu’on voyait maintenant : une forêt envahie par les monstres et désertée par la population humaine... Cependant, il y avait autre chose ici, une menace plus insidieuse, plus sombre, plus malsaine, moins naturelle... La Légion Noire. Une légion d’hommes-armures revenant à chaque fois à la vie, le principal obstacle au renouveau de Stonehold. Vesa ne devait pas perdre espoir. Elle devait avoir foi en l’avenir, foi dans le fait que chacune de ses bonnes actions lui permettrait de se rapprocher de sa sœur.

Fermant les yeux, la femme soupirait lentement, étreignant dans sa main le médaillon du Soleil. Une prière silencieuse, adressée à l’intention du Dieu unique, pour retrouver Jinx. Plus que jamais, elle avait l’intime conviction que cette mission, cette quête, l’aiderait à se rapprocher d’elle. Impossible de trouver une explication rationnelle ou logique dans cette conviction, c’était... C’était une intuition, rien de plus, et rien de moins.

*Jinx... Je sais que tu vas bien...*

Vesa soupira... Et sentit soudain une force à l’intérieur de la tour.

*Des démons ?!*

Elle se retourna soudain, et rangea le médaillon du Soleil sous son plastron, puis courut vers l’entrée de la terrasse, et s’approcha de l’escalier... Où elle crut alors percevoir l’écho de son nom. Si elle avait senti la présence de des démons, les autres paladins la sentiraient aussi, mais ce n’était pas une raison pour se défouler. Vesa dévala les marches, puis courut le long d’un couloir. Qu’est-ce que des démons faisaient ici ? La seule explication de Vesa était qu’ils étaient liés à la Nécrose, au Rot, à ce cromlech corrompu... Et probablement aussi à la Légion Noire.

Sentant un redoutable démon à proximité, la Paladine s’approcha de la porte... Quand cette dernière vola en éclats à côté d’elle... Et son épée croisa la hache de Modroth, ce qui convainquit alors Vesa qu’elle avait bien affaire à la Légion Noire... Car il s’agissait d’un homme-armure. Elle serra les dents devant ce corps massif, et bondit en arrière, puis envoya une onde de choc qui repoussa l’armure à l’intérieur de la pièce où cette dernière venait.

« Nous venons mettre fin à votre emprise sur la région ! »

Elle courut vers Modroth, tout en sachant très bien que la faiblesse de ces armures animées venait de la magie.

Elle comptait donc utiliser de ses sorts pour maltraiter son adversaire.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Princesse Jinx
Humain(e)
-

Messages: 24



Voir le profil
« Répondre #13 le: Octobre 29, 2015, 07:10:08 »

Cela avait peut-être été une erreur de laisser une brute comme Modroth sans surveillance. En effet, celui-ci, bien qu’il ne disposait pas des mêmes facultés de libre-arbitre que n’importe quel être, était du genre à rentrer dedans. Sa mission était de surveiller toute intrusion, et il comptait bien l’accomplir quoiqu’il en coute. Ainsi, le démon vagabondait dans les couloirs, de son regard d’acier rouge, balayant la moindre activité suspecte. Au moindre étrange phénomène, il n’allait pas hésiter à dégainer sa hache et s’en servir. Il avait été créé pour taper, et non plus réfléchir après tout. L’avantage était qu’il ne respirait pas, donc il n’émettait aucun bruit, si ce n’était juste le cliquetis de ses lourdes et massives plaques métalliques.

Il avança dans un couloir, dans l’intention de traverser pour aller à l’autre bout. Une simple ronde, mais qui prit un tournant assez inattendu. En effet, un infime bruit lui parvint à l’oreille. Sa tête métallique commença à grincer alors qu’elle se tourna lentement vers le coté, où une porte en bois se trouvait. Ce bruit était parti de là, et dès que sa tête tourna, il entendit d’autre bruit, plus répété. Comme des bruits de pas. Il y avait-il quelqu’un ici ? Cela ne faisait plus l’ombre d’un doute. Et quand bien même, Modroth avait juste besoin d’un doute pour agir. Ce fut pour cette raison qu’il brandit hautement sa hache et l’abattu dans une violence et hargne bestiale, qui fit littéralement exploser la porte en bois. Ses doutes furent donc fondés, puisqu’à l’instant où il donna son coup, sa hache percuta une lame, de l’autre côté de la porte.

Dès que le panache de poussière retomba, il put s’apercevoir qu’une humaine était là, et que c’était elle qui avait bloqué son coup de son épée. À la vue de l’imposante armure animée, elle recula d’un pas puis, contre toute attente, fit usage de magie. Le point faible de Modroth, qui se reçu une onde qui le fit propulser en arrière, le renvoyant brutalement dans le couloir. Son corps métallique cogna si fort le mur que sa silhouette fut imprégnée dans la pierre le composant. Il tomba au sol, sa hache à côté de lui. Un instant s’écoula, pendant lequel on pouvait entendre un début de grognement venant de sa part. Il attendit que la jeune femme cours vers lui, en restant à terre, faisant mine d’avoir été gravement touché. Mais alors qu’elle commença à se rapprocher dangereusement de son être, il se releva subitement, entrainant sa lourde hache dans son passage, et asséna un violent et puissant coup de revers de hache directement dans le plastron de la mage, la soulevant donc. Le choc fut violent, et à son tour, il la renvoya de là où elle venait.

« GRRRRRRRRRRRRRRAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHH !!! » Hurla-t-il. Il venait de pousser un cri tellement fort et grave, qui ne pouvait qu’attester de son origine purement démoniaque. Un cri à faire glacer le sang tellement était-il puissant et caverneux. Il se donna un coup de plat de hache, sur son plastron, puis avança à pas forcés vers la femme en armure, commençant alors à lever son arme haut, signe qu’il allait l’abattre avec toute la force dont il disposait. Cependant, avec tout le raffut que les deux combattants avaient provoqués, cela attira l’attention d’une énième personne, s’étant précipitée vers l’origine de tout ce bruit.

Jinx avait entendu un grand fracas, comme si on venait de démolir un mur, ou une porte. Elle n’avait pas pu tomber plus juste, si elle le savait. Dans le doute, la Princesse des enfers accourra vers ce bruit, ne pouvant définitivement pas laisser le risque courir qu’un intrus, démon ou autre, soit ici, sur place. Elle courut de toute ses forces, et savait qu’elle n’allait pas hésiter à rentrer dans le tas s’il le fallait. Elle avait ça dans le sang ! Cependant, elle était loin de se douter de ce qu’elle allait voir … En effet, ses pas la guidèrent vers le féroce combat entre Modroth et la mystérieuse femme. La jeune femme arriva dans le couloir, et observa alors qu’une porte en bois était défoncée, et que le mur était déformé ; une impressionnante trace d’armure était imprégnée dedans. Prudente, elle se planta devant la porte et à ce moment-là … Ses yeux se figèrent.

« V-V-V … » Balbutia-t-elle, n’ayant même pas la force de finir son mot. Elle ne pouvait pas se tromper, c’était impossible ! Ces cheveux, ce visage … Même si son dernier souvenir était dans l’enfance, elle ne pouvait pas se tromper.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 87



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Octobre 30, 2015, 10:01:23 »

Le quiproquo se justifiait. La Légion Noire était une horde composée d’hommes-armures, une horde maléfiques d’armures animées. Or, elle était tombée sur un homme-armure. Comment ne pas faire le rapprochement ? L’erreur était humaine, et, en l’espèce, elle se justifiait d’autant plus que cet homme-armure là avait clairement quelque chose de démoniaque en lui. Après son attaque magique, elle vit l’homme se ruer rapidement vers elle, et sa lourde masse la frappa de plein fouet, faisant valdinguer la jeune femme, qui heurta violemment le mur, à côté de la porte d’entrée.

« Ha ! »

Sa bouche cracha du sang, alors que sa vision venait de se brouiller. Une main sur le sol, Vesa s’empêcha de s’écrouler par terre, son autre main venant tenir son plastron. Son adversaire ne l’avait pas oublié, alors qu’il avait reçu un sortilège qui, chez les autres hommes-armures, les avaient démantelé... Vesa, en effet, savait que les attaques physiques n’étaient pas particulièrement efficaces. Les armures animées étaient comme des golems, des créatures uniquement vivantes grâce à la magie. Or, ce que la magie pouvait faire, la magie pouvait défaire, suivant le vieux dicton. Comme le reste du monde, la magie était composée d’éléments contradictoires, de forces qui s’opposaient entre elles... Et la magie noire, qui permettait d’animer des bouts d’armure, s’opposait donc à la magie blanche.

Décidé à marquer le coup, l’homme-armure poussa un hurlement caverneux, tandis que Vesa luttait contre un début d’hémorragie interne. La main posée sur le plastron dégageait une chaude lueur, libérant un sort magique, une aura qui était destinée à soigner son corps. L’homme-armure s’avançait lentement vers Vesa, et, dans sa main gauche, elle générait un autre sort, bien décidée à ne pas laisser tomber si facilement.

*Ne crois pas m’avoir battu aussi rapidement, tas de ferraille...*

Vesa entendit soudain des bruits de pas, et tourna la tête, pensant voir l’un des alliés d’Haven... Mais vit au contraire une silhouette en armure, d’où émanait une aura maléfique. Et, quand Vesa releva la tête...

Le blanc.

Comme si tout venait de disparaître autour d’elle. Cette femme, son visage... Vesa se revit courir le long des falaises, en la suivant, après qu’elle l’ait incitée à faire l’école buissonnière. Elle la vit courir, rire, se moquer d’elle, la gentille Vesa, qui refusait de faire la moindre bêtise. Elle se revit au bord de la falaise, regardant la flotte de Nexus passer devant elles, avec, au milieu, le yacht royal transportant la future Reine de Nexus. C’était elle...

Jinx.

Jinx ! Jinx, sous son nez ! Impossible ! Vesa était incapable de parler, tant elle était estomaquée... Et, pendant ce temps, la lourde masse de Modroth se redressait, visant le visage de la femme... Vesa était incapable de bouger, et ce fut comme si tout se mit à défiler au réalité. D’autres bruits de pas résonnaient dans les environs, et une porte latérale s’ouvrit, libérant Nuriel. De ses doigts, une onde de choc jaillit, une puissante magie, qui souffla Modroth, et sonna Vesa. Vanguard se trouvait avec elle, ses deux épées lumineuses scintillant d’énergie et de magie.

Le choc magique renversa Vesa sur le sol.

« Jinx ! hurla-t-elle alors.
 -  VESA ! tonna Nuriel. Écarte-toi, ma fille ! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox