banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: [Fini] Rencontre lupine [Lenn]  (Lu 4602 fois)
Matthieu Silvertooth
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
Description
Lenn Silvercoat est devenu un puissant esclavagiste de Nexus après avoir passé un pacte avec le Diable. Quand il a refusé d'honorer sa part du contrat, le Diable l'a transformé en loup-garou.
Aujourd'hui revenu à la vie en tant que Matthieu Silvertooth, il s'efforce de réparer les erreurs de son passé et de ne plus commettre les mêmes erreurs.
« Répondre #15 le: Août 24, 2015, 10:23:48 »

« Dormez plutôt à ma place. Je dors plus par habitude que par nécessité, vous aurez besoin d’être en pleine forme pour la suite. Je vous lèverais à l’aube et pas la peine de tenter de marchander… Je trouverais de quoi occuper la nuit en attendant. »

Lenn aurait du s'y attendre. Vu l'aura de puissance que dégageait Shad, il était normal qu'elle n'ait pas besoin de sommeil. Ne cherchant pas à discuter sa très aimable demande, le lycan se fit une joie de s'allonger près du feu et de s'endormir sans crainte. Avec quelqu'un comme cette louve pour veiller sur les alentours, il ne risquait pas grand chose, à part peut-être la fin du monde.

Quand l'aube fut levée, Lenn fut réveillée par Shad pendant qu'elle éteignait le feu. Il émergea lentement de sa torpeur jusqu'à retrouver ses esprits. La première chose à laquelle il pensa était qu'il avait faim. Il vaudrait songer à attraper de quoi manger en route. Le lycan reprit son sac sur son épaule et se mit en route avec sa camarade de voyage.

« Nous devons y rencontrer un informateur. C'est un terranide qui connaissait Kyle Herry de son vivant, mais j'ignore si nous rencontrerons un homme ou une femme. Il ou elle nous donnera des indications sur la route à suivre. De plus, nous devons aussi voir un humain pour une rencontre non-officielle qui nous remettra un collier dont nous aurons besoin une fois arrivé à notre destination finale. L'humain est recherché, nous devrons donc faire la transaction rapidement et discrètement. »

Sur le chemin, l'homme-loup sentit des regards d'espions skavens se poser sur lui. Aucun doute possible quant au fait que lui et sa compagne de route étaient suivi, mais les hommes-rats semblaient encore trop effrayés par ce qu'ils avaient vu hier pour oser attaquer. Le groupe continua sa traversée de la forêt calmement, mais en restant tout de même sur ses gardes.

Ils approchaient enfin de la sortie quand, sans le remarquer, Lenn marcha sur un fil piège qui envoya une flèche dans sa direction. Par chance, il eut le temps de l'éviter.

« Ce n'est pas passé loin. »

Il regarda le sol aux alentours.

« Il y a probablement d'autres pièges. Nous devons être extrêmement prudents. »

Le lycan avança en regardant attentivement où il mettait les pieds, ne voulant pas déclencher un autre piège. Il évita ainsi une fosse à pointes, six autres flèches empoisonnées et trois rondins volants. Une fois cette série noire passée, lui et la louve arrivèrent à la lisière du bois. Mais quelque chose n'allait pas.

Le flair de canidé du lycan ne lui mentait pas : les skavens étaient rassemblés autour du groupe. Mais trois d'entre eux étaient différents. Et il le constata rapidement de ses propres yeux : un grand groupe d'hommes-rats encerclèrent la zone avec, à leur tête, trois skavens de taille humaine portant des armures noires et maniant de grandes épées. C'était sans aucun doute les chefs de bande.

« Kkksss... Tuer... loups... »

L'un des trois chefs tenta d'articuler des ordres, qui furent incompréhensibles pour Lenn, mais que les autres skavens comprirent très bien. Ils se jetèrent sur le lycan et la louve sans hésitation. Lenn fut pris au dépourvu, et il dut encaisser quelques coups de griffes et de dents avant de se transformer et de repousser tous ses assaillants dans un rugissement féroce.

« Rrroooaaarrr ! »

Après quoi, il se sentit envahi par la rage à tel point qu'il n'arriva plus à se contrôler, ignora complètement la terranide et se lança seul à l'assaut des chefs. Il balaya tous les sous-fifres sur son chemin facilement, mais les trois hommes-rats en armure furent plus difficiles à gérer. D'abord, ils avaient une surprenante rapidité et esquivaient presque tous les coups de griffes. Ensuite, quand ils ne parvenaient pas à esquiver, leurs armures encaissaient plutôt bien les attaques. Enfin, leurs épées transperçaient la chair du loup-garou et lui faisait un mal de chien. Il reçut ainsi plusieurs coups d'épées dans le dos et les flancs avant de parvenir à attraper un des chefs skavens et à le tuer en lui retirant son casque et en lui tranchant la gorge.

Lenn avait vaincu l'un des chefs, mais il avait perdu beaucoup de sang, et ses forces réduites ne suffiraient pas pour qu'il batte les deux autres. Il avait besoin d'aide.
« Dernière édition: Août 25, 2015, 09:15:10 par Lenn Silvercoat » Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4261



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #16 le: Août 27, 2015, 09:54:11 »

« Voilà qui est ironique, votre informateur est un Terranide, un membre d’une race que vous réduisez en esclavage…J’en rirais presque….Et pour ce qui est de l’humain, j’espère que vous savez son identité… »

Car passé tout un village au peigne fin pour retrouver deux personnes sans être repérés n’avait rien de facile. Il était vrai que la Louve fut quelques peu étonnée d’entendre que l’informateur ou l’informatrice était un Terranide et qu’il ou elle allait aider un esclavagiste, mais le monde était pleins de surprise ! Elle croisa ses mains derrière son dos et se mis donc en marche, songeant simplement à leur futur destination, les feuilles mortes craquants sous le poids de ses pas. La brise du matin était agréablement fraîche et offrait malgré tout une « balade » agréable, si on retirait bien évidemment les multiples yeux des Skavens espions qui les observaient depuis cette nuit. Mais pour l’heure, ils restaient en retrait et ne dérangeait nullement la Lycane. Mais ces créatures n’étaient pas restées inactives la nuit et s’étaient dépêchées de poser des pièges ici et là. Le premier faillit bien être fatal au Seigneur Silvercoat qui évita une flèche que de justesse. Sur le coup, pris par la surprise, la queue de la Louve s’hérissa et elle lâcha  un grondement rauque. Maudits hommes-rats ! La suite de leur périple dans cette forêt n’allait pas être de tout repos ! Et justement, maints pièges les attendirent sur le sentier menant à leur destination. La Louve glissa même dans une fosse, se rattrapant in-extremis à son rebord. En regard en contre-bas elle put voir des piques effilés qui n’attendaient que l’opportunité de l’embrocher.  Plantant ses petites griffes dans la terre, Shad réussit à  s’extraire de ce piège, passant rapidement sa main sur ses habits pour y retirer la terre et la poussière. Lenn avait failli connaître la flèche, elle se fut les piques.

Il fut ainsi évident que la prudence fut redoublée après cet incident qui aurait bien pu s’avérer mortel. Finalement, la lisière fut atteinte mais la Lycane s’arrêta, dressant ses oreilles et écoutant les environs. C’était calme, bien trop calme, comme si un danger imminent allait leur tomber dessus. Lenn semblait également avoir un mauvais pressentiment car il s’était arrêté tout comme elle, scrutant les environs. Leurs intuitions ne leurs firent pas défauts car à nouveau des Skavens les encerclèrent. Décidemment…Ils n’avaient pas compris la leçon et cherchaient donc à avoir de nouveau une correction ? La Terranide porta ses mains à sa ceinture, y décrochant ses dagues faites en adamentium, ces rats, elle allait se faire un plaisir de les découper.  Comme si elle avait du temps à perdre en combat futile ! Pourtant, quelque chose n’allait pas, les Skavens malgré leur défaite écrasante de l’autre jour semblaient  sûr d’eux.  En observant leur groupe, la Louve put voir trois hommes-rats dépassant aisément de leurs tailles leurs compères et munis d’armures noires. A ne point douter, ces adversaires seront bien plus coriaces que leurs confrères. Mais ces derniers n’attendirent guères longtemps avant de se jeter sur le duo.

Une dizaine d’hommes-rats encercla la Louve qui dû faire attention à ne laisser aucun angle mort. Leurs lances tentèrent de frapper le corps de l’Okami et cette dernière évitait les coups meurtriers aussi bien qu’elle le pouvait. Shad avait beau être rapide et agile du fait de sa race, elle ne pouvait cependant pas éviter tous les coups et son corps fut ouvert de multiples plaies, dont une assez profonde au niveau de sa côte gauche. Rien de mortel, mais la blessure entravait ses mouvements. Elle usait ainsi de ses armes, tranchant autant les lances que les gorges de ses assaillants dès qu’ils étaient à portée. De temps à autre, la Louve invoquait une boule de feu qu’elle envoyait sur des Skavens, s’amusant par la suite à les voir courir en rond, les flammes dévorant leur pelage nauséabond.  Reprenant son souffle, Shad se remis en position de défense, encaissant de nouveaux une  série d’attaque,  au vue du nombre qu’était les Skavens, ils étaient loin d’être seulement une simple dizaine !  Les griffes de ces créatures lacérèrent sa peau et grondant de rage, elle frappa un pied sur le sol, déployant autours d’elle un cercle de flammes qui fonça droit sur ses assaillants, les brûlant.  Et pendant qu’elle s’occupait des petits, Lenn semblait être occupé à combattre les trois grands rats en armure. Pour l’heure, la Louve ne pouvait lui venir en aide, trop occupée à contrer des assauts répétés d’une horde de Skavens qui ne semblait jamais diminué. Elle vit cependant que l’un des chefs fut  « joliment » décapité de manières quelque peu violente, mais qu’également, le loup-garou semblait être dans de beaux draps.

« Et merde à la fin…. »

Changeant de forme, la Terranide opta pour sa forme animale, sautant sur le Skaven qui était présent devant elle, plantant ses crocs dans sa gorge  y faisant jaillir le sang. Lâchant sa proie, la Louve fonça rapidement  là où se trouvait le Seigneur Silvercoat et  se mis entre ce dernier et l’un des chefs qui n’allaient pas tarder à lui asséner un nouveau coup d’épée. Coup d’épée qu’elle reçut à la place.  La lame  lui entailla une bonne partie du flanc, comme si elle n’avait pas assez de blessures !  La bête resta un court instant sur place, observant son sang goutter sur le sol, créant de petites  flaques cramoisies. Ca faisait mal, horriblement mal mais la Louve refusait de mourir aussi bêtement. Des flammes vinrent recouvrir tout son corps tandis que ce dernier gagnait en taille. Ses trois couleurs disparurent laissant simplement place à un pelage bleu-nuit. En titre de comparaison, la gueule de la Louve pouvait à présent engloutir sans souci un humain entier. Profitant de l’effet de surprise,  sa patte droite gratta le sol, y laissant de profonds sillons mais y déployant également des rouleaux de flammes qui attaquèrent aussi bien les rats en armures que les plus petits.  Ceux protégés résistèrent assez bien à cet assaut, leur métal simplement rougis par la chaleur.  La bête grogna et fonça sur l’un d’eux, ouvrant grand sa gueule pour la refermer simplement sur son adversaire. Ses crocs acérés percèrent l’armure et le malheureux fut secoué rapidement de gauche à droite, ses membres se faisant disloquer.  Shad mordit une nouvelle fois plus profondément, achevant son adversaire avant de le cracher et de s’attaquer au second qui levait son épée pour riposter. La lame toucha son corps mais elle en eu cure, elle attrapa le dernier chef, le jeta en l’air et ouvrir grand sa gueule avant de la refermer, broyant le rats et son armure sous ses crocs. Elle cracha les monceaux de métal et ingurgita le rat géant. Pris de paniques, les quelques Skavens restèrent prirent leurs jambes à leur cou.

Grognant, la Terranide repris une forme plus petite, posant une main sur son flanc d’où s’écoulait encore le sang. Elle s’avança en titubant vers le loup-garou et en guise de précaution, lui planta une seringue en argent liquide, on était jamais trop prudent. Par la suite, elle fouilla dans le sac de voyage qu’il portait, y retirant  quelques bandages et sortant deux potions de soin. En buvant une, elle sentit immédiatement les biens faits de l’onguent magique qui referma ses blessures, la seconde fut donné à Lenn.  L’Okami attrapa également des bandages et elle se mis à les enrouler autour des blessures du lupin.

« C’est pas passé loin…Niveau équité en combat, ces bestioles n’en connaissent rien…. »

Elle tira sur le bandage, y fit un nœud pour s’assurer de son maintien et se mis à  observer dans une direction, voyant des volutes de fumées s’élevaient vers le ciel. Au moins, le village à atteindre était à portée de mains. La lycane réfléchit quelques instants avant de déclarer :

« Si on me voit avec vous, cela va porter à suspicion. Surtout que je n’ai absolument plus l’air d’une esclave…Je prendrais ma forme animale et vous suivrez donc comme si vous étiez mon maître…Cela ne m’empêchera pas de vous aider à retrouver vos commanditaires. »

Sans plus attendre, Shad pris son apparence animale et se plaça  aux côtés du Seigneur Silvercoat. Elle réalisa cependant un petit détail sur la couleur singulière de son pelage et chercha rapidement une flaque de boue dans laquelle elle se roula, teintant ainsi ses poils d’une couleur uniforme, sa taille était cependant plus grande qu’un loup lambda, avoisinant celle d’un grand Worg mais, cela ne devrait en l’occurrence pas poser trop de souci. S’ébrouant, elle retourna à sa place.

« Je piquerais une tête prochainement….Mieux vaut y aller avant d’avoir de nouveau une mauvaise surprise. »

Journalisée

Matthieu Silvertooth
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
Description
Lenn Silvercoat est devenu un puissant esclavagiste de Nexus après avoir passé un pacte avec le Diable. Quand il a refusé d'honorer sa part du contrat, le Diable l'a transformé en loup-garou.
Aujourd'hui revenu à la vie en tant que Matthieu Silvertooth, il s'efforce de réparer les erreurs de son passé et de ne plus commettre les mêmes erreurs.
« Répondre #17 le: Septembre 03, 2015, 06:48:32 »

Lenn était à moitié couché sur le sol, son sang s'échappant par les multiples plaies dues à son combat contre les chefs skavens. Il regarda, impuissant, un des chefs s'approcher de lui, prêt à l'achever d'un seul coup d'épée. Mais heureusement pour lui, Shad arriva juste à temps sous sa forme animale, se plaça pour lui servir de bouclier et reçut le coup dans son flanc. L'entaille était vilaine, et le lycan pouvait voir qu'elle n'en était pas à sa première blessure ; la horde skaven lui en avait fait voir des belles. Mais la louve tenait bon malgré la douleur apparente sur son museau. Mieux encore, elle utilisa ses pouvoirs pour grossir et couvrir son corps de flammes, se transformant en un immense canidé au pelage bleu-nuit et à la mâchoire puissante, qui paraissait assez grande pour gober un humain d'un seul coup.

Lenn était toujours à terre, mais ne pensait plus à la douleur en voyant le combat qui opposait Shad aux chefs skavens. Après les avoir entamés grâce à des flammes qu'elle fit sortir des sillons qu'elle laissa dans le sol grâce à ses griffes, elle sauta sur ses ennemis.
Le premier chef fut coincé dans sa mâchoire, dont les crocs percèrent l'armure, puis son corps fut secoué de droite à gauche jusqu'à ce qu'un autre coup de dents ne l'achève et que la louve ne le recrache.
Le deuxième chef réussit à toucher la terranide avec son épée, mais cela ne l'empêcha pas de se faire attraper et avaler. C'est en entendant son dernier sifflement d'agonie que les derniers skavens vivants décidèrent de prendre leurs pattes à leur cou et de s'enfuir. Le combat était enfin terminé.

A cause de tout le sang qu'il perdait, le lycan reprenait doucement forme humaine, mais la terranide, qui avancait vers lui en titubant, choisit de quand même lui planter une seringue d'argent liquide dans la cuisse pour forcer son retour à la normale. Sans doute qu'elle devait être inquiète après avoir vu dans quel état de colère il était au moment de sa transformation. Lenn poussa un hurlement et se mit à se tordre de douleur sur le sol.

« AAAHHH ! Mais pourquoi ?? AAAHHH ! »

Il reprit forme humaine plus vite, mais dans une telle souffrance qu'il se crut en train de mourir. Mais quand il perdit totalement ses attributs canins, il était bien vivant, avec la plupart de ses plaies refermées et son instinct bestial mis K.O par l'argent liquide. De plus, grâce à la potion de soins et aux bandages de sa compagne de route, il se sentit aller mieux assez vite.

« Ce sont des animaux. Ils se battent pour gagner, rien de plus. »

Le village était proche, mais la louve pensait qu'il vaudrait mieux éviter qu'on les voie marcher ensemble. Lenn était connu à travers Nexus, et les gens risquaient de se poser des questions. C'est pourquoi elle décida de reprendre son apparence animale et utilisa de la boue pour uniformiser la couleur de son pelage. La couverture parfaite.

« Allons y. »

Le lycan et sa ''louve de compagnie'' marchèrent encore pendant quelques dizaines de minutes avant d'atteindre enfin l'entrée du village Bentepy, un village connu principalement pour son calme et la beauté des paysages naturels aux alentours, et un peu moins connu pour être un lieu de réunion de groupes révolutionnaires défiant l'autorité royale de Nexus. Un esclavagiste nexusien de renom comme Lenn Silvercoat risquait sa vie en passant par ce genre d'endroit, mais ce dernier se fichait des risques vu les enjeux du voyage. Il ne pensait qu'à une chose : l'arrivée.

Leur premier arrêt fut dans une auberge locale, « Au Scarabée d'Argent », nommée ainsi à cause du fait que, dans ses jeunes années, le propriétaire avait tué un scarabée géant au corps couvert d'argent. Un fait d'armes qui lui avait rapporté une coquette somme, et assuré sa retraite ainsi que l'ouverture de cette auberge. Mais ce que les gens ignoraient sur cet homme, c'est qu'il faisait souvent appel aux services de prostituées, et c'était grâce à ça que le lycan avait su faire de cet individu un homme de main utile : le propriétaire l'informait en cas d'attaque de révolutionnaires visant ses intérêts et l'esclavagiste lui fournissait de temps en temps une femme pour qu'il puisse se laisser aller. Et aujourd'hui, il utilisait ce contact en tant qu'intermédiaire avec celui ou celle qui devait lui donner des infos sur la suite du voyage.

Shad dut attendre à l'extérieur de l'entrée, les animaux n'étant pas admis. Lenn récupéra les infos, puis alla lui en faire part.

« La personne que nous allons rencontrer est une femme. Elle s'appelle Judith Myloc, c'est une terranide tigre. Nous avons rendez vous dans une heure, dans une pièce secrète dans l'arrière-salle de l'auberge. De cette façon, personne d'autre ne vous verra avec moi. Une fois les infos sur la suite du voyage obtenues, elle nous dira qui est l'humain que nous devons voir ensuite. Je nous ai aussi pris deux chambres pour cette nuit, avec dîner et petit-déjeuner inclus. Nous repartirons demain matin, un peu après le lever du soleil. Des questions ? »
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4261



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #18 le: Septembre 04, 2015, 07:25:41 »

La joie de prendre une apparence animale ? Etre considéré comme tel. Et lorsque la Louve tenta de rentrer dans l’auberge en compagnie du lycanthrope, le verbe acéré du propriétaire fit rapidement comprendre que cela n’allait guère être tranquille. Ne pouvant pas reprendre son apparence de Terranide au risque de faire tomber sa couverture, Shad s’installa tout simplement proche de l’entrée, couchée à même le sol, elle laissa le vent soulevait quelques poils de sa fourrure tandis qu’elle observait tranquillement le village. Après tout, que pouvait-elle faire d’autre en ce moment ? Rien, mise à part attendre. Elle profita donc cette attente pour observer plus attentivement le lieu dans lequel elle se trouvait. L’endroit était calme, apaisant même. L’Okami songea même à y refaire un tour prochainement si l’envie le lui prenait. Son attention fut portée sur un petit groupe d’enfant qui la regardait avec des yeux circonspect, l’un d’entre eux, celui qui se voulait le plus courageux sans doute, approcha une main peu sûre de son museau. L’animal ne bougea pas mais retroussa légèrement les babines, dévoilant des crocs blancs et aiguisés. Une petite mise en garde bien vite compris par le petit garçon qui retira vivement sa main et qui repartit avec sa troupe.

En réalité, la Louve n’aurait jamais mordu l’enfant, elle n’en avait nullement l’intention. Mais mieux valait ne pas se faire passer pour un petit chien docile. Elle reposa sa lourde tête contre ses pattes avant et attendit donc patiemment, observant à la fois la course des nuages dans le ciel d’un bleu clair que celles des habitants du petit village. Oui, il n’y avait pas à dire, ce lieu était un merveilleux point de repos lors d’un voyage, elle songerait à y retourner un jour. Bon sang, qu’est ce que c’était long d’attendre ! La Lycane laissa échapper un soupir, son corps se gonflant et se rabaissant promptement.  Puis, enfin, l’esclavagiste sortie. Elle se leva et alla près de lui, comme un animal rejoignant son maître, battant légèrement de la queue, la langue pendante. Une vraie comédienne ! Tout en marchant à travers le village, il lui fit part de ce qu’il avait récolté comme information et la Louve l’écoutait, sa queue ondulant tranquillement derrière elle. Pourtant lorsqu’il termina son récit et lui posa une question, elle le fouetta d’un coup avec son appendice caudal, lui faisant remarquer qu’elle ne pouvait pas lui répondre au risque d’attirer des regards curieux et suspects sur eux.

Quoi qu’il en soit, elle ne manifesta aucun désaccord et le Seigneur Silvercoat pouvait, du moins elle l’espérait, le comprendre sans que cela soit dit ouvertement. Le temps passa relativement vite jusqu’à l’heure du rendez-vous et comme indiqué, le duo pris la porte de derrière. Une fois à l’intérieur, la Louve hésita à reprendre sa forme de Terranide mais décida de garder celle actuellement revêtue. Elle s’installa dans un coin de la pièce de sortes à avoir une vision sur tout ce qui se tramait et attendit patiemment.  Deux minutes plus tard, Judith Myloc faisait son entrée, portant sous ses bras quelques  enveloppes  et une carte enroulée. Déposant tout sur la seule table disponible, elle ouvrit la carte, pris de quoi noter et fit plusieurs annotations avant de prendre la parole :

« Vous devrez passer par ces différents endroits, je vous ai noté des choses importantes à leur sujet, faites y bien attention. Cela pourrait vous sauvez la vie. Ne vous méprenez pas, il y’a pleins de sentiers mais un seul est réellement sûr. Enfin, si on peut le dire ainsi….De nombreux obstacles se dresseront sur votre route, il faut être fou pour vouloir se rendre dans un tel endroit. »

La Tigresse griffonna encore quelques  notes avant d’enrouler la carte et de la maintenir fermé à l’aide d’une sorte de ruban. Elle déplaça la carte sur le côté, et tendis l’une des enveloppe à Lenn, cette dernière était cachetée et renfermait en son sein une lettre manuscrite.

« Vous trouverez des informations sur vous savez qui. Une fois que vous les avez lues, brûlez cette enveloppe et cette lettre. Je n’ai plus rien à vous dire à présent, bonne chance. »


La Lycane observa Judith s’en allait. Après tout, elle avait dû parler avec un esclavagiste, il était normal qu’elle se montre aussi froide. Se levant et s’approchant de Lenn, la Louve  murmura quelques mots, pouvant se le permettre du fait qu’ils étaient à présents bel et bien seul tous les deux.

« Mieux vaut tout de suite ouvrir cette lettre, qui sait ? Peut-être que votre commanditaire souhaite vous voir rapidement. Je m’occuperai de la brûler une fois l’information récoltée. »

Disant ses mots, elle s’asseyait, attendant patiemment que le cachet fut sauté et que le contenant fut lu.
Journalisée

Matthieu Silvertooth
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
Description
Lenn Silvercoat est devenu un puissant esclavagiste de Nexus après avoir passé un pacte avec le Diable. Quand il a refusé d'honorer sa part du contrat, le Diable l'a transformé en loup-garou.
Aujourd'hui revenu à la vie en tant que Matthieu Silvertooth, il s'efforce de réparer les erreurs de son passé et de ne plus commettre les mêmes erreurs.
« Répondre #19 le: Septembre 08, 2015, 06:31:31 »

En réponse à sa question, Lenn n'eut droit qu'à un coup de queue, un geste qu'il ne comprit pas en premier lieu mais dont la raison lui arriva bien vite à l'esprit : une louve ne pouvait pas parler, ou dans le cas présent, ne devait pas parler sous peine d'être dévoilée. Cependant, il ne nota aucun signe de refus ou d'interrogation de la part de Shad, il en conclut donc qu'il n'y avait pas de problème.

Le lycan et la louve restèrent dans les lieux publics du village, savourant l'ambiance tranquille de ce petit coin de paix avant de s'attaquer à une route bien plus périlleuse, jusqu'à ce que l'heure du rendez-vous arrive enfin. Les deux voyageurs retournèrent à l'auberge et entrèrent par la porte de derrière pour rejoindre une petite salle à peine éclairée et meublée, contenant seulement le minimum requis à ce genre d'entretien : une table, deux chaises et une lanterne. Lenn s'attendait à voir Shad reprendre son apparence normale, mais elle choisit finalement de rester déguisée en animal, sans doute pour ne pas attirer l'attention. Elle se mit dans un coin et se fit oublier. Ils attendirent pendant dix minutes avant que Judith Myloc ne daigne arriver. Et s'il y a bien une chose que le seigneur Silvercoat ne supportait pas, c'était le manque de ponctualité.

« Vous êtes en retard. »

« Ça vous pose un problème ? Si c'est le cas, je peux repartir tout de suite. »

« Je sais que vous n'étiez pas très enthousiaste pour cette entrevue, mais puisque vous avez accepté, la moindre des choses serait d'arriver à l'heure. »

« Oh ça va, pas ce ton-là avec moi. Je suis là, c'est tout ce qui compte. On peut venir au principal ? »

Il respira et souffla un bon coup.

« Oui. Je vous écoute. »

La tigresse ouvrit la carte qu'elle tenait sous le bras, prit de quoi écrire pour y griffonner quelques recommandations supplémentaires et ajouta des commentaires personnels destinés à l'esclavagiste.

« Si j'avais du laisser la folie m'arrêter, je ne serais pas là où j'en suis aujourd'hui. »

Une fois les annotations sur la carte terminées, elle l'enroula et la ferma avec un ruban, puis donna un des lettres qu'elle transportait à Lenn. Cette dernière contenait les infos sur l'homme qu'il devait voir pour obtenir le collier. Elle lui demanda de la brûler immédiatement après l'avoir lue, puis lui dit au revoir sur un ton glacial avant de prendre la porte et de disparaître.

Les deux loups se retrouvèrent seuls dans la pièce. Shad se permit de murmurer maintenant que personne d'autre ne pouvait l'entendre.

« J'espère juste qu'elle nous a donné des infos valables. Il y a quelque chose chez cette femme qui ne m'inspire pas. »

Préférant les actes aux suspicions, l'homme ouvrit la lettre et y trouva la photo d'un humain, ainsi qu'un petit bout de papier contenant ce qui semblait être des instructions :

« Rendez-vous dans une heure dans la ruelle qui forme l'angle avec l'atelier de cordonnerie et  la taverne ''Le flot géant''. Le mot de passe est : ''...ce que le sucre est à l'oubli.'' »

Lenn n'arrivait pas à comprendre la fin de la lettre mais, conformément à ce que Judith lui avait demandé, il laissa Shad brûler l'enveloppe, le papier et la photo, puis dispersa les cendres dans toute la pièce ainsi que dehors. On est jamais trop prudent.

Les deux voyageurs sortirent de l'auberge aussi discrètement qu'ils y étaient entrés et se mirent immédiatement en route pour aller rejoindre le lieu du rendez-vous. Le lycan se demandait pourquoi mettre un délai et pas une heure sur la lettre car cela rendait le moment du rendez-vous extrêmement contraignant en fonction des conditions extérieures. Mais toujours est-il que, en comptant le retard de Judith et la durée de la rencontre, il devait leur rester approximativement quarante-cinq minutes avant de devoir se rendre là-bas. Le lycan proposa à la louve de faire un petit tour du village en attendant. Sinon, ils pouvaient aussi se rendre dans leurs chambres à l'auberge.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4261



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #20 le: Septembre 09, 2015, 08:09:31 »

« Qu’elle ne vous inspire ou non ne change rien au fait que nous sommes plus ou moins contraints de suivre ces indications, ce n’est qu’en y rendant que nous verrons s’il s’agissait d’un piège ou non…Alors cette photo ? »

La Louve se releva, se dirigeant vers le Seigneur Silvercoat, ses muscles puissants ondulant sous son singulier pelage.  Son museau arrivait aisément au niveau de la poitrine de l’homme et elle put ainsi poser son regard sur la photo, notant l’apparence de l’humain qui y était imprimé avant d’écouter ce qui était marqué sur le petit morceau de papier l’accompagnant. La stupeur la traversa tout comme Lenn, qu’est-ce que c’était que cette «  non-heure »  de rendez-vous ?  De plus, à partir de quand pouvait-on considérer que le compte à rebours avait débuté ? Cela était bien trop flou. Tout en y songeant, la Louve fit brûler l’enveloppe et son contenu, laissant le loup-garou disperser les cendres au vent.  Elle descendit par la suite avec lui dans la rue, marchant à ses côtés, repensant sans arrêt à la fin de cette lettre peu conventionnelle.  Jugeant qu’il y’ avait encore largement le temps, l’esclavagiste proposa de faire un tour du village ou bien de se rendre dans leurs chambres respectives. En guise de réponse, l’Okami se coucha sur le sol, observant l’angle de la rue que formait le point de rendez-vous. La bête espérait que le message était clair : Elle attendrait ici, la fin du message étant trop flou, mieux valait être dans les environs au moment de l’entretien.

Elle se releva cependant par la suite, espérant que le message qu’elle voulait passer avait bel et bien était compris puis donnant un petit coup de son appendice caudal, elle invita le Lycan à la suivre jusqu’à un banc non loin et où ils pourront observer les allées et venues des passants tout en gardant un œil sur le lieu de rendez-vous avec le jeune rouquin.  La Louve quant à elle se posa devant le banc, juste au pied de Lenn, baillant un instant et dévoilant une parfaite rangée de crocs aiguisés avant de porter son attention sur la rue qui les intéressaient. Nuls ne les dérangèrent, certains même  s’éloignaient du banc, sans doute de peur d’être mordu. Réflexe des plus logiques face à une bête sauvage. D’autant plus que la Louve ne portait aucun collier, aucun laisse et rien qui pouvait la museler, certains s’étonnait même que l’homme qui était son maître arrive à la garder aussi calme. Il en eut même quelques éloges. Ha ! Si seulement ces gens savaient qu’ils parlaient de dressages à un esclavagistes…Ils changeraient leurs points de vue immédiatement.

Mais cela, la Lycane en avait cure. Elle se foutait complétement qu’il soit un marchand d’esclave ou non, tant qu’il ne la traiterait pas comme tel. Mais cela  ne risquait ne pas arriver. Et pour l’heure, afin de ne pas briser leur couverture, elle acceptait de recevoir des ordres de sa part, tant qu’il n’en abusait pas, cela allé de soi. Finalement, ses mires se posèrent  vers une silhouette encapuchonnée qui se dirigeait vers le point de rendez-vous. Emettant un grognement pour signifier sa vision, la Terranide se releva par la suite, s’étirant et s’ébrouant quelques secondes avant de  se rendre dans la petite ruelle. Le mot de passe y fut donné et l’homme s’approcha, tenant dans l’une de ses mains une petite bourse de couleur brune.

« Je n’ai que peu de temps…tenez prenez…attachez le avec ce collier, ne le touchez pas sans. Surtout  pas sans. »


Le jeune humain donna la bourse qui contenait le fameux collier à Lenn avant de rabaisser sa capuche et de disparaître dans l’ombre. Et le sucre dans tout cela ? Pourquoi le mot de passe avait-il eu un lien avec le sucre et la notion de l’oubli ? Ou alors, il n’y avait là aucune logique à chercher et il fallait tout simplement laisser couler et ne plus y songer. La  Louve observa le Seigneur Silvercoat puis vers la sortie du village, fixant cette dernière, semblant demander ce que le loup-garou prévoyait de faire à présent. Souhaitait-il continuer de suite sa quête ou préféré t’il dormir encore  une dernière fois dans un lit ? Pour sa part, la Lycane était prête à repartir et était même plutôt impatience de le faire. Tout cela, toutes ces mises en gardes ne faisaient qu’attiser plus le feu de sa curiosité.
Journalisée

Matthieu Silvertooth
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
Description
Lenn Silvercoat est devenu un puissant esclavagiste de Nexus après avoir passé un pacte avec le Diable. Quand il a refusé d'honorer sa part du contrat, le Diable l'a transformé en loup-garou.
Aujourd'hui revenu à la vie en tant que Matthieu Silvertooth, il s'efforce de réparer les erreurs de son passé et de ne plus commettre les mêmes erreurs.
« Répondre #21 le: Septembre 13, 2015, 12:42:51 »

Shad alla se coucher près d'un banc public, à partir duquel on pouvait voir l'angle de rue où devait avoir lieu le rendez-vous. Quand elle ajouta un petit coup de queue caudale, Lenn comprit qu'elle l'invitait à venir s'asseoir pour observer le point de rendez-vous. Le lycan s'assit volontiers, et la louve se coucha à ses pieds, jouant parfaitement son rôle d'animal domestique. Les habitants du village qui passaient près d'eux ne s'attardaient pas, craignant sans doute les crocs de la bête couchée aux pieds de l'homme, à plus forte raison parce qu'elle n'était ni muselée ni attachée. Certains passants complimentèrent même le ''maître'' de la façon dont il avait su amadouer son ''animal'' pour se permettre de le laisser sans la moindre restriction physique. Il se contenta de répondre en hochant la tête ou d'un simple merci, il n'était pas d'humeur à discuter. Il ne cessait de se repasser en tête l'entrevue avec Judith Myloc. Quelque chose le dérangeait chez cette femme ; c'était comme si elle lui avait donné ces infos contre sa volonté, alors que les deux avaient un accord. Il remua cette idée dans sa tête pendant un moment avant de se mettre à penser à ce que les infos allaient lui apporter : la liberté. Même si le Diable tenait son âme pour toujours, il allait bientôt déchanter en voyant que son jouet s'était rebellé et débarrassé de sa part animale. Une telle récompense valait bien le risque de se fier à une terranide qui ne l'inspirait absolument pas.

Quand l'heure du rendez-vous arriva, Lenn fut alerté par Shad qu'un homme encapuchonné entrait dans la ruelle. Ni une ni deux, le lycan entra dans l'angle sombre mais n'y vit personne. C'est alors qu'il entendit une voix venue du haut des toits.

« Le triton est à l'ennui... »

Cette phrase ne semblait avoir aucun sens, mais le lycan ne mit pas longtemps à faire le lien avec les notes remises par Judith.

« ...ce que le sucre est à l'oubli. »

Le mot de passe était en fait la deuxième moitié d'une phrase de reconnaissance sans aucun sens, faite de telle façon que seul celui qui avait eu le papier de la part de Myloc pouvait s'identifier. Le mystérieux contrebandier descendit alors des toits par une série d'acrobaties et tendit à son client une bourse de tissu brun contenant le fameux collier, ainsi qu'une gemme à placer dans le pendentif du collier. Le rôdeur insista bien sur le fait de ne pas toucher la gemme sans porter le collier, puis disparut dans l'ombre. Les deux voyageurs quittèrent la ruelle en s'assurant que personne ne les observait, puis le lycan se tourna vers la louve et vit qu'elle regardait dans la direction de la sortie du village. Elle devait se demander ce qu'ils allaient faire maintenant.

« Puisque j'ai réservé une chambre à l'auberge, autant en profiter. Je vais aller profiter d'une bonne nuit de sommeil et nous repartirons demain. Libre à vous de faire ce que vous voulez, mais souvenez vous que vous avez aussi une chambre pour vous. On se donne rendez-vous au plus tard demain à six heures du matin près de la sortie du village. »

Lenn partit en direction de l'auberge, laissant Shad derrière lui. C'était une créature intelligente, elle saurait quoi faire de sa nuit. Quant à lui, il retourna à l'auberge, alla directement dans sa chambre et se coucha dans son lit. Ce fut une autre nuit agitée, mais néanmoins reposante, durant laquelle l'homme put oublier un peu de ses soucis.

A cinq heures du matin, Lenn se leva, se rhabilla et alla prendre son petit-déjeuner. Il emballa quelques restes pour sa compagne de route, puis partit pour la sortie du village. Le propriétaire de l'auberge lui lança un dernier regard avant qu'il ne passe la porte. Leur histoire commune était loin d'être terminée.

Une fois arrivée à la lisière de Bentepy, il retrouva Shad qui était toujours sous sa forme animale. Elle préférait sans doute attendre d'être loin du village.

« Allons y ma chère. La route nous attend. »
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4261



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #22 le: Septembre 14, 2015, 06:37:28 »

La Louve attendait effectivement Lenn à la lisière du village, tranquillement assise sur son séant, sa queue se balançant  de gauche à droite. Elle pencha un peu sa tête sur le côté, observant le sac de voyage qui avait pris un peu de volume et dont quelques senteurs s’en échappaient. A ne point douter,  le marchand d’esclave avait jugé bon d’apporter quelques victuailles avec eux, ce qui, dans un certain sens, était loin d’être stupide. Tant qu’ils avaient de quoi se sustenter, nul besoin donc de mettre du temps à chasser ou pêcher et leur voyage ne sera donc ainsi pas retardé. La Louve se leva de sa place et partie se mettre de nouveau  au côté de son faux maître, marchant au pas. Sa soirée avait été des plus banales, ne pouvant profiter d’une chambre étant un animal, elle était sortie du village, s’était couchée dans l’herbe fraîche et avait tout simplement profité de la quiétude de la nuit, ne se mouvant que depuis peu de temps pour attendre Lenn là où il venait de la trouver.  Elle n’avait pas spécialement envie de parler et jugea bon de garder le silence. Tout comme la Lycane décida de ne pas changer de forme, préférant anticiper le cas de nouvelle rencontre. Après tout, les sentiers n’étaient pas vierges de  voyageurs pédestres ou à cheval, mieux valait donc qu’elle reste sous une telle apparence encore quelques temps. Et puis, qui disait changer de forme, disait aussi petite plongée dans une étendue d’eau. La  Louve était sale à cause de la poussière et de la boue qui donnait à son pelage une couleur brune uniforme et de temps à autre, elle se devait remettre une petite couche afin ne pas laisser sa fausse couleur disparaître.  Le seul avantage qu’elle avait en faisant cela était bien que niveau insecte et parasite, elle n’avait aucun souci à se faire.

Le chemin emprunté était des plus paisibles, ou du moins, cette fois, le duo n’eut pas à se confronter à une attaque de Skavens. Tant mieux, nul besoin de faire sortir la rage du Seigneur Silvercoat.  Au bout de deux heures de marches, une forte odeur attira cependant l’attention de la Terranide qui truffe au vent se mis à humer l’air ambiant, sentant des effluves d’humidité et de mousse. Une étendue d’eau n’était pas loin, une grande  à en juger l’odeur qui s’en dégageait. Sans doute de l’eau stagnante à la surface de laquelle de la vase étaient remontés donnant cette flagrance si particulière. Et cela pouvait également expliquer la quantité de nuisibles tels les moustiques qui ne cessaient de voleter autours du duo, cherchant à les piquer, se heurtant en partie contre la carapace de poussières et de boue de la Louve, ou même de temps à autre, se faisant tout simplement brûler quand l’envie lui prenait de s’immoler l’espace d’une demi-seconde. Au moins, cette solution était des plus radicales. L’étang, car  tel était l’étendue d’eau apparue  au bout d’une dizaine de minute sur leur ligne de mire.  Il était vaste et présenté  de l’autre côté, une nouvelle rive, là où ils devraient se rendre.

Bien qu’étant une solution de facilité, les deux loups ne pouvaient longer l’étang par ses côtés, ces derniers étant envahis de ronces et de plantes dont les feuilles effilées et tranchantes mettaient en respect n’importe quelle créature. Et la Louve n’avait en l’occurrence aucune envie de brûler ce pan de forêt, un peu de nage ne leur ferait de toute façon pas de mal. Du moins, c’est ce qu’elle pensa en premier lieu, avant d’entendre un vieil homme les apostropher, une main se tenant à une canne, l’autre levée en l’air effectuant des  mouvements pour attirer  l’attention :

« Hola voyageur ! Pour quelques petites pièces d’or, je peux vous faire passer sans encombre d’une rive à l’autre ! »

Un passeur. Ce vieil homme était un passeur. La Terranide se demanda subitement s’il voyait beaucoup de client, car au vue de sa position, rare devait être les êtres qui passaient dans le coin. Et pourtant, cet homme bien que vieux, ne semblait  souffrir d’aucun manque. Qui plus est, comment avait-il fait pour ne pas être remarqué dès leur arrivé ? C’était comme si…il était apparu sans prévenir, venant de nulle part. La Lupine s’asseyait tout simplement au côté de Lenn,  la langue légèrement pendante, attendant le choix du loup-garou. Quoi qu’il en soit, et même si tout cela était quelque peu étrange, ils devaient se rendre de l’autre côté.
Journalisée

Matthieu Silvertooth
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
Description
Lenn Silvercoat est devenu un puissant esclavagiste de Nexus après avoir passé un pacte avec le Diable. Quand il a refusé d'honorer sa part du contrat, le Diable l'a transformé en loup-garou.
Aujourd'hui revenu à la vie en tant que Matthieu Silvertooth, il s'efforce de réparer les erreurs de son passé et de ne plus commettre les mêmes erreurs.
« Répondre #23 le: Septembre 17, 2015, 11:49:25 »

Lenn et Shad reprirent la route en direction de la prochaine étape de leur voyage. Le chemin qu'ils suivaient était des plus paisibles : un chemin tracé dans la campagne, menant tout droit aux Monts du Nord, une chaîne de montagnes par laquelle il fallait passer pour pouvoir atteindre la prochaine ville. Sur le chemin, les voyageurs croisèrent quelques paysans ainsi que des marchands, mais aucun ne reconnut le fameux seigneur esclavagiste. Pour eux, ce n'était qu'un vieil homme voyageant avec un loup de compagnie. Soit dit en passant, ils avaient bien plus peur du loup que de l'homme.

Après deux heures de marche, Lenn sentit une odeur étrange arriver à ses narines : une forte odeur d'humidité et de moisissure. Probablement un point d'eau stagnante, et pas un petit vu la force de l'odeur ou le nombre d'insectes volants. Le lycan chassait les moustiques autour de lui avec de grands mouvements de bras, pestant et grognant contre ces nuisibles alors que la louve s'en sortait beaucoup mieux grâce à son pelage plein de boue et de poussière, sans compter ses pouvoirs pyrokinésiques. Dix minutes plus tard, le fameux point d'eau fut enfin en vue : un étang envahi par les ronces, la mousse et d'autres végétaux possédant des épines ou des feuilles coupantes. De l'autre côté de l'étang se trouvait la rive, mais ils ne pouvaient pas passer à côté à cause des végétaux et le lycan n'avait aucune envie de se risquer à nager dans de l'eau stagnante. Heureusement pour lui, un vieil homme sortit de nulle part les apostropha. Il n'était pas très grand, dépassant à peine le mètre soixante, il portait un manteau troué avec un vieux chapeau en tissu, s'appuyait sur une canne en bois et sa voix avait quelque chose de... sombre. Du moins, c'était comme ça que le voyageur le ressentait.

L'homme, qui s'avéra être un passeur, proposa à Lenn et Shad de les faire passer de l'autre côté de l'étang pour quelques pièces d'or. Le lycan avait des doutes quant à la nature de l'humain (en supposant qu'il en soit bien un) devant ses yeux : bien que les clients devaient être rares, il ne semblait pas être en état de malnutrition, il était assez propre et ne dégageait pas d'odeur forte, et aucune maladie n'avait l'air de le ronger. Seulement, le loup-garou avait un mauvais pressentiment. Mais à choisir entre la barque et la nage pour traverser l'étang, le choix ne fut pas difficile.

« Soit. Nous vous suivons. »

Le passeur amena son client et son animal de compagnie jusqu'à sa barque, une barque de forme classique avec une pointe plus marquée à l'avant. Il les invita poliment à monter, ce qu'ils firent. Une fois tout le monde à bord, la traversée de l'étang s'entama. Étant donné la largeur du point d'eau, elle allait prendre entre une et deux minutes. Une légère brise venait dans leur dos.

Pendant le trajet, alors que Lenn regardait son reflet dans l'eau ainsi que la végétation alentour, le passeur prit soudainement la parole.

« C'est une route rarement empruntée. Que venez vous faire par ici ? »

« Je pourrais vous retourner la question. »

« J'aime bien cet endroit. Il me fait me sentir plus jeune, plus vivant. Et vous ? »

« Je voyage, rien de plus. »

« Comme nous tous. Nous passons nos vies à explorer ce qu'il y a en nous, que ce soit ici ou ailleurs. »

Lenn se tourna pour regarder le passeur. On disait souvent que les personnes âgées portaient la sagesse en elle, mais celui là semblait aussi avoir quelque chose de plus étrange encore.

Drôle de personnage.

Tout à coup, le vent venant de la rive de départ se mit à souffler plus fort et le bateau trembla sous les vagues. Bien que la bourrasque fut violente, personne ne tomba par dessus-bord, même le passeur parvint à se stabiliser malgré son âge avancé. Un phénomène qui troubla encore plus le lycan sur cet homme.

Alors que la rive était proche, une autre brise traversa l'étang, mais cette fois, c'était une brise froide, une brise qui donnait des frissons et qui semblait passer pile dans le dos de Lenn. Ce dernier s'en sentit assez mal, comme s'il se savait observé, ou pire encore... Et pour ne rien arranger, le vent passant dans les ronces faisait un bruit de complainte gémissante, telle celle des morts n'arrivant pas à trouver le repos. Mais était-ce vraiment le vent ?

Quand le bateau arriva à terre pour déposer les passagers, le passeur les invita d'abord à descendre avant de parler de la paye.

« Et combien vous dois-je ? »

« Vingt pièces d'or monsieur. »

Dix pièces d'or pour chaque passager, c'était un tarif plutôt raisonnable. Lenn sortit vingt pièces d'or de sa bourse et les donna au vieillard. Il toucha sa main pendant un court instant, et la sentit glacé comme les neiges du royaume terranide. Le passeur lui fit une révérence avec son chapeau, puis remonta sur son bateau pour repartir de l'autre côté de la rive. C'est alors qu'un étrange brouillard se leva sur l'étang, recouvrant entièrement le bateau quand il arriva à mi-chemin. Cet événement climatique si soudain rendit le lycan encore un peu plus nerveux. Il avait à présent plus qu'un simple sentiment de malaise, c'était devenu pour lui une certitude que quelque chose d'étrange se passait ici, et il n'hésita pas à en faire part à Shad.

« Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi je crois qu'il se passe quelque chose d'étrange. Enfin, nous sommes passés, c'est ça qui compte. »
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4261



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #24 le: Septembre 19, 2015, 09:18:16 »

Pendant toute la traversée de l’étang, la Louve resta calmement couchée au fond de la barque, ne se souciant en l’apparence pas de ce qui se tramait autour d’elle. Après tout, avoir un loup qui réagirait autant à de tels évènements pourrait s’avérer un fait bien curieux, elle s’était ainsi contentée de se coucher et d’attendre, tout simplement.  Cependant, la Louve ne pouvait nier ce qui se déroulait en cet instant, sentant parfaitement ce souffle glacé frôler ses poils, entendant le gémissement du vent dans la végétation environnante et surtout, voyant parfaitement cette brume qui s’était mise à entourer leur embarcation. L’Okami en avait vue des faits étranges dans sa vie, ces évènements seraient sans doute à rajouter dans sa longue liste. Et bien que le petit bateau tangua un instant et risqua de se renverser et de mettre tout le monde à l’eau, la traversée se fit finalement sans grande encombre, et après un payement effectué, l’Okami se retrouva seule à seule avec le Seigneur Silvercoat, son regard posée sur l’étang où la barque avait disparu dans un écran brumeux :

« Très étranges en effet…D’autant plus que cet homme vous a fait payez pour deux, ce qui veux dire, que soit, il savait que je ne suis pas un animal, soit, il fait payer le même tarif pour tout et tous le monde »

L’animal observa encore un instant la surface de l’eau, avant de se retourner, pouvant observer l’entrée d’une nouvelle forêt où la brume était omniprésente, donnant  à ce lieu une ambiance assez glauque et macabre. Au loin, on pouvait distinguer la forme caractéristique d’un mont, ou plutôt au vue de la taille d’une montagne.  Mais cette dernière au vue de la distance et de la brume ne pouvait avoir exactement sa distance et surtout sa taille bien définie.  Avançant de quelques pas, la Terranide huma l’air, entendant subitement un craquement sous ses pattes. Abaissant le museau, elle plongea ce dernier sous la petite couche de brouillard qui tapissait le sol, relevant sa tête avec un morceau d’ossement d’origine inconnue. Ce dernier pouvait être tout autant animal qu’humain.  Après avoir montré sa trouvaille, elle relâcha sa prise,  reprenant sa marche, continuant à entendre des petits craquements  à chacun d’entre eux. Finalement, elle s’arrêta, ayant eu la confirmation de ce qu’elle cherchait à savoir, changeant de forme.

« Woh, je suis vraiment sale – dit-elle, notant qu’au vue de son camouflage, sa peau était assez crasseuse, elle hocha finalement les épaules et désigna le sol du menton – on va marcher sur un véritable tapis d’os.  J’ai comme l’impression qu’en réalité peu de gens viennent ici….enfin, faites voir la carte. »

Disant ses mots, la Lycane s’approcha de Lenn et attendit qu’il sorte la carte et l’ouvre pour qu’ils puissent tous les deux  prendre connaissances de leur itinéraires. Tapotant un point de l’index, la Louve commenta :

« On doit être ici, vu que l’étendue d’eau doit être l’étang que nous venions de traverser…et si on suit les indications, on doit se rendre jusqu’à cette fameuse montagne – elle suivit le tracé menant de leur emplacement jusqu’à la montagne avant de tapoter cette dernière – et je en sais pas pourquoi, mais je sens que cela ne va pas être de tout repos, c’est comme si la Mort rôdait en permanence autours de nous ici. Bon, ce n’est pas en restant sur place que nous allions avancer dans votre quête, alors…allons y ! »

N’attendant pas une seconde de plus, se disant que de toute façon rester planter  ici ne servirait à rien, l’Okami s’avança, empoignant le poignet de l’homme pour le tirer avec elle et le motiver à avancer à son tour, le lâchant rapidement par la suite. Ainsi, Shad et Lenn se mirent à avancer dans cette fameuse forêt, des bruits étranges se répercutant tout autour d’eux, la brume se faisant de plus en plus épaisse, jusqu’à devenir une véritable purée de pois où la visibilité n’était pas visible à plus d’un mètre devant soi. Et là encore….Tous ce qui pouvait servir de points de repères n’étaient plus que des silhouettes et des ombres difformes et la Lycane eut même l’impression de sentir un frottement froid contre ses jambes. Elle s’arrêta, sachant à peu près où se trouvait Lenn grâce à son odorat :

« On va devoir trouver quelque chose pour traverser en toute sécurité, j’ai beau avoir une bonne vue, je ne peux rien voir à travers cette purée de pois. Si vous avez la moindre idée pour nous diriger correctement vers la bonne direction, je suis preneuse…ha et tant qu’à faire, mieux vaut que nous parlions sans cesse, afin de savoir nos positions respectives »

En effet, il serait tellement simple de se retrouver séparé dans un tel environnement.  Peut-être que cela était aussi la raison des ossements jonchant le sol ? Des aventuriers trop sûrs qui furent pris dans cette brume, tournant en rond jour et nuit jusqu’à finalement tombé épuisé sur le sol et mourir, tout espoir de sortir de cette forêt perdue. C’était là, une fin que la Louve ne désirait aucunement connaître et pour le moment, ils étaient tout juste rentrés dans cette forêt, rien n’était donc perdu.
Journalisée

Matthieu Silvertooth
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
Description
Lenn Silvercoat est devenu un puissant esclavagiste de Nexus après avoir passé un pacte avec le Diable. Quand il a refusé d'honorer sa part du contrat, le Diable l'a transformé en loup-garou.
Aujourd'hui revenu à la vie en tant que Matthieu Silvertooth, il s'efforce de réparer les erreurs de son passé et de ne plus commettre les mêmes erreurs.
« Répondre #25 le: Septembre 22, 2015, 07:01:11 »

Shad partageait les interrogations de Lenn sur le mystérieux passeur qui les avait fait traverser. Néanmoins, les deux préférèrent se focaliser à nouveau sur la suite du voyage. Le chemin de ce côté de la rive menait à l'entrée d'une autre forêt, couverte par un épais brouillard qui rendait la visibilité quasi-nulle. On distinguait quand même, au loin, la forme d'une montagne, probablement une de la chaîne des Monts du Nord. Il était impossible de dire à quelle distance elle se trouvait, alors mieux valait partir au plus vite.

La terranide fit les premiers pas, huma l'air devant elle. Le lycan restait un peu en arrière au cas où. Soudain, il entendit un craquement d'origine inconnue. Ce fut sa compagne e route qui la lui révéla, en montrant un os qu'elle tenait dans sa gueule. L'homme approcha un peu pour voir ce qu'il en était et se rendit compte que le sol était couvert d'ossements du même genre. Impossible de dire s'ils étaient humains ou animaux. Cette forêt venait de passer ''d'inquiétante'' à ''flippante'' dans l'esprit du loup-garou.

Shad avança encore un peu dans la brume, puis revint vers Lenn sous sa forme humaine. Elle était couverte de boue et de poussière à cause de son camouflage de fourrure sous forme animale, mais ne s'en formalisa pas plus que ça et demanda à jeter un coup d'œil à la carte. Le lycan posa son sac, en sortit la précieuse carte fournie par Judith et l'ouvrit pour que lui et sa compagne de route puissent la consulter. D'après le tracé, ils devaient bien traverser cette forêt angoissante et brumeuse pour pouvoir atteindre la chaîne de montagnes, passage essentiel sur le chemin du temple. Ce n'était pas pour réjouir Lenn, mais il n'avait pas le choix. Comme le disait si bien Shad, il fallait avancer pour mener la quête à bien. Il enroula et rangea la carte, puis fit face à la brume et soupira un coup.

« En effet, nous n'avons guère le choix. Alors allons y. »

La louve ne l'attendit pas pour commencer à avancer. Elle lui attrapa même le poignet pour s'assurer qu'il la suivrait bien. Et même si cela ne dura qu'une seconde, Lenn put à nouveau juger de la force impressionnante et probablement non-naturelle de Shad. Elle était décidément une créature surprenante.

Lenn et Shad avançaient dans la forêt sans réellement savoir où ils allaient étant donné qu'il était impossible de voir à plus d'un mètre au milieu de l'épaisse brume couvrant toute la forêt et qui semblait devenir toujours plus impénétrable à mesure qu'ils marchaient. Il n'y avait aucun point de repère assez visible pour être utile, ce n'était que des ombres difformes qui se ressemblaient toutes. Rien ne semblait pouvoir les aider à s'en sortir. Même la terranide avec tous ses pouvoirs ne savait pas quoi faire pour s'y retrouver.

« Je propose que nous prenions une minute pour nous asseoir et réfléchir. Avancer à l'aveuglette ne nous mènera à rien. Ce sera même encore pire que de ne pas bouger. »

Les deux voyageurs dégagèrent les ossements de la portion de sol autour d'eux avant de s'asseoir pour mettre au point un plan.

« D'abord, il faut qu'on sache comment faire en sorte de suivre la bonne direction. Nous ne pouvons pas compter sur nos yeux, il nous reste donc l'odorat, l'ouïe et le goût. Je crois que nous pouvons exclure ce dernier. Cela nous laisse notre nez et nos oreilles. Je serais tenté de dire que l'odorat est notre meilleure chance, mais je ne vois aucune odeur pouvant se sentir d'ici qui pourrait nous guider. Nous n'avons plus que le son, mais comment pourrait-il être utile ? »

Le problème semblait insoluble. Et comme si ce n'était pas déjà assez frustrant, Lenn sentit tout à coup quelque chose de froid lui passer rapidement dans le dos. Il en sursauta sur place.

« Ah. Qu'est ce que c'était ? »

La sensation disparut aussi vite qu'elle était apparue, si bien que Lenn se demanda s'il ne l'avait pas imaginée, mais Shad lui dit qu'elle avait elle aussi sentie un frottement froid sur ses jambes un peu plus tôt.

« Il y aurait quelque chose d'autre dans cette forêt ? »

Cette pensée fort peu réjouissante venait s'ajouter à la liste de leurs tracas. Mais la priorité restait de trouver une sortie. C'est alors que le lycan eut un début d'idée dont il fit part à sa camarade.

« Nous savons que nous devons nous rendre à la sortie de la forêt, qui se trouve à l'opposée du lac. Et vu la forte odeur d'humidité et de moisissure qui s'en dégage, nous pourrions l'utiliser comme point de repère en faisant en sorte de toujours avancer de telle façon que l'odeur devienne moins forte. »

Ce n'était pas grand chose, mais c'était un début. Lenn prit sa forme de loup-garou pour amplifier son odorat puis se mit à renifler l'air. Quand il trouva l'odeur du lac, il se tourna pour pointer la direction opposée.

« En avant marche. »
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4261



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #26 le: Septembre 25, 2015, 02:03:14 »

« Je propose que nous prenions une minute pour nous asseoir et réfléchir. Avancer à l'aveuglette ne nous mènera à rien. Ce sera même encore pire que de ne pas bouger. »
« Bonne idée »

Aidant Lenn à débarrasser un cercle au sol des quelques ossements qui le jonchait, la Louve s’y installa par la suite avant d’émettre un léger grognement, soulever un peu son séant et attraper un petit morceau de fémur qui n’avait pas été dégagé Elle le regarda l’espace de quelques secondes et le lança tout simplement par-dessus son épaule, l’os allant se percuter contre tous ceux restés au sol. La Louve souffla et se remis en place, faisant un simple mouvement de la tête pour indiquer au loup-garou qu’elle était toute ouïe à ses paroles.  Il exposa ainsi les faits et la problématique qui en découlait. Il était vrai que mise à part  leur odorat, aucun autre de leur sens ne pourrait leur être utile sur l’instant présent. Mais comment l’utiliser ? Ils n’avaient pour ainsi dire, aucune odeur à traquer et partir sur une base inconnue était fort risquer. L’Okami elle-même se méfier, d’autant plus qu’elle avait l’impression que le brouillard continuait à s’épaissir de minutes en minutes.

« « Ah. Qu'est ce que c'était ? »
« Je n’en sais rien mais…j’ai également senti un frottement tantôt contre mes jambes, un frottement glacial. Je pense que nous  saurons de quoi il en retourne exactement…le temps venu »
« Il y aurait quelque chose d'autre dans cette forêt ? »

En guise de réponse, la Louve hocha simplement la tête. Oui, il y’avait quelque chose dans cette forêt, sinon comment expliquer la présence de ces amas d’ossements et cette ambiance plus qu’inquiétante ?  Sans oublier d’omettre cette chose qui passait contre eux et les faisait frémir pour son plus grand plaisir. L’Okami n’aimant pas cela, c’était comme s’ils n’étaient plus exactement sur Terra mais complétement dans un autre monde. Peut-être se faisait-elle des idées, mais avec tout ce qu’elle avait déjà vécu, ce ne serait pas cela qui l’étonnerait en fin de compte.  La voix du Seigneur Silvercoat la fit sortir de ses pensées et elle opina du chef en entendant sa proposition. C’était à y réfléchir la plus logique en soit. Utiliser un repère olfactif et s’en éloigner tout en sachant que l’endroit ciblé, à savoir la montagne, se trouvait exactement à l’opposé de la rivière.

« Faisons comme cela…je ferais également des marques afin de nous assurer que nous ne tournons pas en rond. On n’est jamais trop prudent. »

Frappant ses cuisses de ses mains comme pour se motiver, la Louve se releva sur ses deux jambes, attrapant dans l’une de ses mains l’une de ses dagues  qui lui servira à mettre ici et là quelques points de repères.  Même si cela ne semblait guère utile sur l’instant, Shad préférait assurer leurs arrières, d’autant plus que cet endroit la poussait à être méfiante. Observant l’humain prendre sa forme lycane, elle ne put s’empêcher de sourire et de lui lancer une légère pique

« Quelle ironie…Tu te sers de la forme dont tu veux te débarrasser. Enfin ! Je te suis ! »

Et le duo progressa ainsi. Le Lycan ouvrait la voie utilisant son odorat pour s’éloigner de l’étang et de son odeur caractéristique, tandis que la Louve marquait de temps à autre des endroits, indiquant par un symbole en forme de flèche la direction dans laquelle ils se dirigeaient. Ainsi même si le brouillard caché leur vision, en trouvant « par-hasard » l’une de ces marques, ils pourront déterminer exactement la route à prendre. Ce qui faisait que ces marques étaient plus là en cas de nécessité. Ou pour aider un futur aventurier qui sait ?  Petit à petit mais sûrement,  le duo commença à voir la fin de leur calvaire, le brume épaisse devenant de moins en moins dense jusqu’à disparaître entièrement alors qu’ils atteignaient l’orée de la forêt. Heureuse, la queue de la Louve se mis à battre dans son dos instinctivement. Après tout, on ne pouvait pas combattre sa part animal indéfiniment !

« Enfin sortie….mais la route semble encore longue jusqu’aileuh ! »

Le visage de la Lycane venait de percuter fortement le sol. Sans qu’elle s’en rende compte, des lianes s’étaient enroulées autours de ses chevilles et avaient exercé un mouvement de balancier pour la faire ainsi choir sur le sol. Le nez de la Terranide qui avait pris le coup en premier se mis à saigner, propageant un peu d’hémoglobine, cette dernière glissa contre les lèvres et le menton de la Louve et termina sur le sol terreux. Bien que la quantité semblait impressionnante, il n’y avait pas de quoi s’inquiéter réellement. Non, le plus inquiétant était ces lianes, qui brusquement tirèrent leur cible à nouveau dans les tréfonds de la forêt, la faisant ainsi se racler sur tous les ossements servant de tapis de sol. Des plaintes se répandirent ainsi dans la forêt, jusqu’à ce que ce soit un autre bruit, un claquement de doigt précisément qui put être entendu par les oreilles du lycan.

Une odeur de brûlé se répandit ainsi aux alentours et la Louve qui avait usé de ces dons, revenait clopin-clopant vers le lycan, passant le revers de sa main en-dessous de son nez et jetant au sol quelques gouttes de sang. Le reste de son corps était couvert d’ecchymoses et d’écorchures et tout cela elle le devait à cette foutue liane qui avait tenté de la ramener à nouveau au centre de cette forêt maudite.

« Partons..Elle a pas aimé que je la crame et j’ai pas envie de me refaire rattraper….Ca fait un mal de chien en plus…. »
Afin d’appuyer ces mots, la Louve s’éloigna de l’orée de la forêt et en tournant son regard vers cette dernière, elle put voir un amas de liane fouettant l’air avant de retourner dans les profondeurs brumeuses. Frémissante, elle se tourna par la suite vers Lenn.

«Tu devrais reprendre ton autre forme…Nous marchons à vue et si des gens nous croisent et voient un lycanthrope, qui sait ce qui pourrait arriver…. »

Mais comme si ces paroles avaient été entendu par le « hasard », les deux compagnons de routes se retrouvèrent subitement encerclés par des humains armés jusqu’aux dents. Leurs armes pointées principalement en direction du loup-garou qui pouvait entendre des «  au monstre ! au monstre ! » se répandre dans la foule. Pourtant, malgré tout, nulle attaque ne fut pour le moment faite, à bien y observer, cela ressemblait surtout à de la défense provoquée par une peur rationnelle. Mais comment l’Okami aurait-elle bien pu les blâmer ? Elle chuchota assez bas pour que seul Lenn l’entende.

« Et maintenant ? Que comptes-tu faire ? »
Journalisée

Matthieu Silvertooth
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
Description
Lenn Silvercoat est devenu un puissant esclavagiste de Nexus après avoir passé un pacte avec le Diable. Quand il a refusé d'honorer sa part du contrat, le Diable l'a transformé en loup-garou.
Aujourd'hui revenu à la vie en tant que Matthieu Silvertooth, il s'efforce de réparer les erreurs de son passé et de ne plus commettre les mêmes erreurs.
« Répondre #27 le: Septembre 28, 2015, 10:44:53 »

L'ironie de la situation était notable : Lenn usait de ses pouvoirs de lycan pour avancer dans la quête qui lui permettrait de s'en débarrasser, et Shad ne manqua pas de le souligner. Il se contenta de grogner pour répondre, puis se concentra sur la route. Avec son flair affûté, il pouvait sentir la moindre variation d'intensité de l'odeur du lac, et ainsi savoir exactement quel chemin prendre pour s'en éloigner, et donc trouver la sortie de la forêt. De son côté, la terranide utilisait une de ses dagues pour tracer de temps en temps des marques en forme de flèches indiquant la direction suivie. Si jamais ils se perdaient, ça pourrait être utile, à condition bien sûr de retrouver lesdites marques dans cette purée de pois. Mais bon, au moins c'était disponible en cas de nécessité. Malgré tout, le loup préféra tout remettre entre ses narines, et il en eut raison : au terme d'une marche d'une petite quinzaine de minutes, lui et la louve parvinrent à se sortir du brouillard et à atteindre l'orée du bois. Tous deux en étaient contents. Mais alors que Shad se réjouissait, un événement inattendu arriva.

Sorties du brouillard, des lianes attrapèrent les chevilles de la terranide et la firent tomber au sol. Elle saignait du nez de manière inquiétante, mais Lenn n'eut pas le temps de s'en soucier avant que les lianes ne ramènent sa compagne de route dans le brouillard en la traînant sur le sol jonché d'ossements.

« Shad ! »

Alors qu'il s'apprêtait à s'élancer à la poursuite des lianes, il entendit un claquement de doigts suivi d'une odeur de brûlé. La louve venait sûrement d'utiliser ses pouvoirs pyrokinétiques pour brûler les végétaux la traînant sur le sol. Peu de temps après, il il vit revenir en boitant, couvertes de coupures et de d'ecchymoses, avec du sang qui lui coulait encore du nez. Pourtant, Lenn hésita à lui demander si elle allait bien : les événements passés lui avaient déjà prouvé que cette créature était bien au-delà de sa condition d'être vivant ordinaire, et puisqu'elle semblait toujours en état de marcher, il préféra la suivre en silence.

Alors que le lycan pensait enfin avoir droit à un moment de calme, lui et la terranide se retrouvèrent encerclés par un groupe d'humains brandissant des armes pointues et des fusils. Sûrement des habitants des villages montagnards, ils sont connus pour leur manque d'hospitalité et leur haine viscérale des loups qui tuent leurs troupeaux. Cependant, à entendre leurs cris de mécontentement, c'était plutôt à Lenn qu'ils en voulaient. Ce dernier détestait se retrouver dans ce genre de situation, parce que cela finissait souvent en boucherie. Sa compagne de route murmura une question à son attention.

« Et maintenant ? Que comptes-tu faire ? »

Il ne répondit pas car lui-même ne savait pas encore ce qu'il allait faire. La solution la plus simple aurait été de tuer tout le monde et de reprendre sagement la route. D'ailleurs, c'était ce qu'une partie du lycan suggérait.

Massacre ces maudits paysans et basta ! On a pas de temps à perdre !

Pour pouvoir tuer allègrement des innocents, la bête était même prête à utiliser comme prétexte sa propre destruction. Rien ne pouvait arrêter un lycan sur le chemin de la tuerie... hormis le lycan en personne. Et c'est là que Lenn sut ce qu'il devait faire et qu'il en fit part à Shad.

« Filer. »

Dans la seconde suivante, il bondit en l'air pour aller se réfugier dans les quelques arbres qui bordaient encore le chemin et les utilisa pour filer en vitesse sans avoir à blesser quelqu'un. Il pouvait entendre les coups de feu tirés dans sa direction, mais aucun n'était assez précis pour le toucher. Avec sa vitesse, il sema ses assaillants en un éclair. Et quand il n'y eut plus d'arbres, il retourna sur le chemin. Il se retourna pour voir si Shad le suivait encore. A la vitesse où il était parti, elle avait dû être surprise. Heureusement, elle ne mit pas longtemps à la rattraper. Elle l'interrogea alors sur les raisons de son acte.

« J'ai commencé cette quête pour me libérer du mal qui m'habite. Si je me mets à tuer des innocents, ça n'aura servi à rien. Alors je vais traverser les villages de montagne à toute vitesse et quand j'aurai atteint une assez haute altitude, ils cesseront de me poursuivre. Ensuite, nous pourrons reprendre notre chemin. Vous êtes avec moi ? »
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4261



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #28 le: Octobre 01, 2015, 05:14:12 »

« Filez »


La Louve  resta sans voix en entendant cette réponse et en voyant  dès la seconde suivante le Lycanthrope prendre la poudre d’escampette. Bon sang, il n’aurait pas pu tenter de parlementer ? N’arrivait-il donc pas à rechanger de forme sur le coup ? Pourtant, ce n’était pas comme s’ils avaient été en pleins champs de bataille !  La Terranide émis un grognement sourd, frappant le sol de la pointe de sa queue et soulevant des pans de poussières, elle l’avait vu filer et grimper aux arbres, utilisant les branches de ces derniers et leur feuillage afin de donner plus de difficulté aux habitants du voyage pour le viser. Un coup de fusil retentit, la balle brisant des branches non loin du lycan, un second coup retentit par la suite, mais cette fois, la balle fonça droit vers le ciel.  En effet, Shad venait tout simplement de donner un bon coup de coude dans les côtes du villageois, lui faisant de ce fait, soulever son arme et rater son coup. Une chance qu’elle fut un peu oubliée l’espace de quelques secondes ! A son tour, l’Okami se mis à filer, bousculant au passage un villageois armée d’une petite pioche pour rejoindre au pas de course Lenn. Il avait pris une sacrée avance et la Terranide se voyait contrainte de pousser un petit sprint, son cœur battant à tout rompre, pulsant le sang dans ses veines et ses muscles, sa respiration s’accélérant sous l’effort et ses muscles se crispant sous le rythme imposé. Voilà un moment qu’elle n’avait pas couru ainsi !  Suivant la route des arbres, la Louve put voir qu’il n’en aurait bientôt plus, obligeant ainsi de ce fait le Lycan à sauter au sol. Et au même moment où il fit cela, elle avait réussi à le rattraper, le questionnant immédiatement :

« Pourquoi avoir filé ? Vous auriez pu leur parler ! »

« « J'ai commencé cette quête pour me libérer du mal qui m'habite. Si je me mets à tuer des innocents, ça n'aura servi à rien. Alors je vais traverser les villages de montagne à toute vitesse et quand j'aurai atteint une assez haute altitude, ils cesseront de me poursuivre. Ensuite, nous pourrons reprendre notre chemin. Vous êtes avec moi ? »
[/color]
En guise de réponse, la Terranide grogna et soupira, lançant un regard oblique à son interlocuteur, ne pouvant s’empêcher de penser qu’il avait choisi la solution de facilité, du moins en apparence. Avait-il seulement songé que les villages pouvaient avoir un réseau de communication et que la nouvelle d’un lycanthrope et d’une terranide filant vers eux devait avoir déjà été faite ? En courant ainsi à bride abattu, rien n’indiquait qu’ils réussiront à atteindre le sommet sans heurt. Quand bien même, l’Okami aurait apprécié tenter de discuter avec les villageois pour avoir des renseignements sur l’étrange forêt qu’ils avaient traversé, mais à présent, c’était une cause perdue. Elle passa le revers de sa main sous son nez, voyant du sang. Bon,  à croire que le saignement ne daignait s’arrêter, une chance que Lenn n’était pas un vampire !  Elle réalisa subitement qu’elle n’avait pas répondu à sa dernière question et lui procura une réponse alors qu’ils étaient toujours au pas de course.

« Quelle question ! Je n’ai pas fait tout cela pour faire marche arrière à présent ! »


Et puis, peut-être touchaient-ils doucement à leur objectif ? Bien que pour le moment, rien n’indiquait ce fait. Certes, ils avaient pénétrés dans une contrée fort étrange, semblant faire partie à la fois du monde des vivants et des morts mais nulle trace de ce médaillon tant convoité par le seigneur lupin.   La Louve indiqua à son compère la présence du premier village qui fut traversé sans la moindre difficulté. Les deux voyageurs ne ralentissaient pas leur rythme de course, traversant le dit village tels deux flèches insaisissables.  Si les autres se faisaient de même façon, leur ascension, bien qu’épuisante et éreintante, serait une partie de pure plaisir. La Louve se mis à sourire en pensant à cela, jetant un regard en arrière par-dessus son épaule pour voir une petite dizaine de villageois fourche et lance à la main tenter de les poursuivre. Les fous ! Ils pouvaient toujours tentés de les rattraper !  Passant à nouveau sa main sous son nez, elle constata que le saignement avait enfin cessé. Bon entre la boue, la poussière et le sang,  la Louve était servie ! Se laver ne serait pas un luxe ! Mais pour l’heure, nul endroit pour faire cela. D’un mouvement de tête, la Lycane indiqua le sommet de la montagne. Combien de villages avaient-ils traversés en trombe ? Deux ? Quatre ? La Terranide ne les avaient pas réellement comptés, s’étant occupé de suivre le rythme de course imposée et elle était bien heureuse de voir enfin le sommet pointée le bout de son nez.

Mais, alors qu’elle posait un pied à terre pour s’y appuie et continuer sur sa lancée, un craquement se fit entendre. Sans qu’elle ne puisse réagir, le sol se déroba sous ses pieds, la faisant  chuter dans une crevasse où les bords étaient si rapprochés qu’elle ne pouvait se permettre de se transformer. De plus, la chute l’ayant surprise, elle fut à moitié sonnée quelques secondes, se relevant difficilement en toussotant et crachant sur le sol. Relevant son visage, elle pouvait voir, à plusieurs mètres au-dessus d’elle le trou par lequel elle était tombée. Mettant ses mains sur les parois, elle tenta de les  escalader mais ces dernières étaient à la fois lisse et…coupante. Obligée de lâcher prise, elle se demanda sur le coup si Lenn était aussi tombé ou s’il avait eu la chance d’être encore à l’étage supérieur.

« Lenn ?! » appela t’elle, espérant le voir surgir  non pas à la même hauteur qu’elle mais bien aux abords du trou précédemment dissimulé.
Journalisée

Matthieu Silvertooth
Créature
-

Messages: 110



Voir le profil
Fiche
Description
Lenn Silvercoat est devenu un puissant esclavagiste de Nexus après avoir passé un pacte avec le Diable. Quand il a refusé d'honorer sa part du contrat, le Diable l'a transformé en loup-garou.
Aujourd'hui revenu à la vie en tant que Matthieu Silvertooth, il s'efforce de réparer les erreurs de son passé et de ne plus commettre les mêmes erreurs.
« Répondre #29 le: Octobre 05, 2015, 10:44:10 »

Lenn avait peut-être choisi la mauvaise solution, mais ses anciennes expériences en tant que loup-garou lui avaient appris que les gens sont rarement enclins à discuter avec un être de son espèce. Et même si Shad ne semblait pas approuver son choix, il était convaincu d'avoir fait le bon. De toute façon, il était maintenant trop tard pour changer d'avis, et la louve accepta de continuer à le suivre.

« Merci. »

Le groupe fila en courant jusqu'au premier village de paysans. La fumée qui s'échappait de la cheminée prouvait que l'endroit était bien occupé, il fallait donc passer rapidement pour ne pas laisser le temps aux habitants de faire la peau au lycan. Les deux voyageurs traversèrent en courant sans s'arrêter un seul instant. Autour de lui, Lenn put entendre des bribes de cris et sentir l'odeur des humains en train de jurer sa mort. Décidément, rien que de voir un loup-garou les rendait hystériques.

En moins de deux minutes, ils sortirent du village et Lenn ralentit un peu sa vitesse de course. Il tenait à économiser ses forces pour pouvoir faire une ascension rapide et sans interruption. D'après ce qu'il savait de l'organisation structurelle des villages montagnards, il devait y en avoir encore au moins deux autres avant le sommet. Le problème principal était que les montagnards habitant ces villages n'allaient pas les laisser passer aussi facilement. Déjà, alors qu'il avait traversé le premier village, le lycan pouvait sentir les odeurs des paysans le poursuivant pour le tuer. Comment négocier avec des créatures pareilles, qui attaquent avant de discuter ? Il préférait garder son énergie pour avancer.

Après avoir traversé entre deux et quatre villages, le groupe put enfin apercevoir le sommet de la plus haute montagne de la chaîne des Monts du Nord, le Pic de l'Iceberg. D'après les indications du journal de Kyle Herry et celles données par Judith Myloc, un indice essentiel à la découverte du temple se trouvait en haut de cette montagne. Lenn était bien content de la voir enfin se profiler à l'horizon, cela voulait au moins dire que leur progression était bien avancée. Mais alors que les choses semblaient si bien aller, le destin se fit traître et le sol s'ouvrit sous les pieds de Shad. A distance de cette dernière, le lycan ne tomba pas avec elle, mais entendit très nettement le sol s'ouvrir. Il se précipita pour voir si elle allait bien et l'entendit l'appeler.

« Shad ! Vous allez bien ? »

La louve expliqua qu'elle n'était pas blessée mais qu'elle ne pouvait pas remonter à cause des parois de la crevasse. Lenn voulait aller l'aider, mais comment faire ? Et comme si ça n'allait pas déjà assez mal, un petit groupe de villageois des montagnes avaient réussi à suivre le lycan jusqu'ici et le menaçait de leurs fourches et de leurs lances. Lenn savait très bien qu'il ne parviendrait pas à entamer le dialogue sans reprendre son apparence normale, mais toute cette tension aux alentours l'empêchait de se calmer. Pire encore, ces cris le mettaient en colère.

« S'il vous plaît... taisez vous... »

Mais ils n'écoutèrent pas. Du coup, la bête péta un câble.

« Silence ! »

Grossière erreur. L'un des villageois paniqua et planta sa fourche dans l'épaule de Lenn. Déstabilisé par cette attaque surprise, il tomba dans le trou et alla rejoindre sa compagne de voyage par la force des choses. A présent, ils étaient tous les deux au fond de la crevasse, sans moyen apparent de remonter.

Lenn se releva péniblement de sa chute, avec un peu d'aide de Shad, en se tenant son épaule blessée. La fourche était toujours plantée dans sa chair.

« Argh... Prenez... la trousse de soins... dans le sac... »

La louve prit le nécessaire de soins dans le sac de voyage de Lenn, tombé dans la crevasse en même temps que lui, et s'occupa de soigner au mieux les blessures de son camarade de route. Cependant ce n'était que des soins temporaires. Sans un vrai médecin, ça allait très mal finir. Mais le lycan ne se souciait pas de sa blessure, il était bien plus inquiet en se demandant comment sortir de ce merdier. Impossible de remonter, pas de chemin apparent dans la roche, personne pour les aider... Et soudain, il sentit un courant d'air sur sa fourrure, mais pas un courant d'air froid de montagne. Un courant d'air chaud ! Il passait au travers de minuscules interstices dans la roche. Ce courant d'air le persuada qu'il y avait quelque chose de caché derrière ce mur. N'écoutant que son instinct au lieu d'écouter son cerveau, il mit un bon coup de poing dans la paroi rocheuse. Coup de chance ou pas, il se trouva que le mur était creux, et sa destruction révéla un accès à une galerie souterraine de laquelle venait un vent chaud et sec. Quels mystères pouvait renfermer ce drôle de chemin ? Aucune idée, mais à ce moment précis, il était la seule option des deux voyageurs.
Journalisée


Venez découvrir mes DC sur ce topic

Tags: fini  
Pages: 1 [2] 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox