banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La quête du Kraken [PV Hana]  (Lu 958 fois)
Fujiwara no Tomoe
Humain(e)
-

Messages: 170


Âme errante


Voir le profil
FicheChalant
« le: Mai 13, 2015, 11:42:39 »

Tomo avait beau être un simple humain, il se demandait si Hana n'était pas partie précipitamment, la raison principale étant que  la divinité n'avait même pas prit le temps de remettre la chevelure de son jouet à sa taille normale, gardant de ce fait des cheveux long et dorée. Tomo en prit grand soin en se disant que pour la prochaine quête la déesse serait contente de voir qu'il avait entretenu la chevelure pour la garder rayonnante de vitalité. Quand il reçu une massage de sa déesse rallongeant la durée de l'attente, Tomo était certain que quelque chose n'allait pas, intuition qu'il ne reniait pas. Il vint à harceler Orenji pour essayer d'avoir de plus ample information sur l'état de la déesse, mais n'obtint rien. Tout ce qu'il put soutirer de la slime fut le lieux de l'épreuve.

L'Enfer, demeure des démons. Tomo supposait qu'Hana allait soit prendre une forme démoniaque, soit inclure dans l'épreuve des créature ou démon de ce monde où le noir et le rouge était présent. Tomo vint à s'informer sur le monde des démons, les rangs démoniaques, les créatures pouvant y vivre, les règles régissant ce monde. L'humain se rendait vite compte que c'était un travail de titan, optant pour une étude plus légère.

L'objet divin vint donc à opter dans l'étude de la démonologie et donc posséder une certaine base sur les règles démoniaques, internet était une vraie mine d'or, même s'il savait que rien ne valait la rencontre avec un vrai sorcier. Tomo vint à faire de nombreux magasins pour trouver une tenue parfaite en ce qui concernait le lieu de l'épreuve. Il visait une tenue rouge et noir, mais aussi qui dégageait de la luxure. Tomo voulait faire honneur à sa déesse.

Après trois jours de recherche, Tomo trouva enfin la tenue idéale, il y avait une robe qui était composé d'un haut de maille, descendant jusqu'aux hanche, ayant un corset ouvert qui resserrait la taille, l'humain trichant pour donner une impression de petite poitrine. Le bas était un tissu rouge qui descendait jusqu'aux chevilles où succédait une paire de talon aiguille. Les bras étaient recouvert de tissu rouge, se terminant par des gants de soie laissant les doigts visible. Tomo portait sur le majeur droit un anneau plaqué or avec un rubis dessus et réajusta son haut en resserrant le collier de tissu qui servait à éviter que la maille ne tombe dans le vide.  L'humain vint à découvrir une capacité d'Orenji, celle de changer de couleur. Il tenta de ce fait une expérience et demanda à la slime si elle pouvait céder une partie de son corps et la poser sur sa rétine.

Tomo put donc obtenir une magnifique rétine écarlate, s'habituant à la sensation que le bout de slime imprimait sur ses yeux.

L'humain n'avait pas vu le temps passé que déjà Orenji vint à l'avertir que le moment était venu. Il fit une queue de cheval, laissant des cheveux encadrer son visage, puis ajouta un coup de rouge à lèvre. Une fois prêt. Il suivit les recommandations d'Orenji pour entrer dans une maison abandonner et y trouver un pentacle. Tomo vint à répéter l'incantation et fut téléporté dans l'Enfer.

Il ne savait pas encore dans quel cercle il allait débarquer, se doutant qu'au vu d'une épreuve de la déesse, il y avait beaucoup de chance qu'il s'agisse de celui de la luxure, donc risque de croiser des incubes et des succubes.
Journalisée

RP ZONE :  http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=14624.0

[Profil du petit Fuji]

XP accumulé : 905

Bourse : 80 po et  37000 yens

Niv 3

Point de compétence restant pour monter de niveau : 19
Hana Kurohane
Dieu
-

Messages: 66



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Mai 14, 2015, 09:20:28 »

J'avais mis deux semaines à me remettre de mes émotions et à réussir à me contrôler. A mes débuts de déesse, la perte des êtres qui m'était chers à été terrible. a tel point que je me suis tenue à l'écart des sentiments d'affection en considérant les mortels comme des êtres inférieurs, de simples jouets pour assouvir mes envies. Mais ce jeune garçon à réussit à percer mes défenses. Heureusement que je me suis reprise.

Mais, quand il me rejoignit en enfer dans le cercle de la luxure. J'étais sous ma forme tentaculaire et heureusement d'ailleurs sinon en le voyant j'aurais eu une incontrôlable érection. Fort heureusement, ma forme tentaculaire ne dispose pas d'appendice masculin. En le voyant, dans cette tenue affriolante, je tremblais de désir, j'avais envie d'envoyer la quête aux chiottes, de le prendre et de le violer sur place jusqu'à la fin des temps.

Je me mordit le doigt en pensant à ce que j'allais faire, mais heureusement pour le bien de la quête, j'allais devoir le transformer en fille. J'utilisa les codes sources que Babeth m'avais donnée. Pour une fois je lui était reconnaissante car comme ce moyen est plus rapide que la corruption, la transition fût rapide, et comme les filles m'attirent un peu moins, je retrouvais mon état normal. Mais même en fille il était terriblement canon.

Cette poitrine voluptueuse, sans doute un bonnet E ou F à première vu, ses hanches gracieuse, ce fessier somptueux. Heureusement qu'il n'était plus un garçon. Je soupira et comme le changement de sexe que j'avais opéré sur lui m'avais calmée, je fût capable d'annoncer la quête.

Désolé pour l'attente ma petite Tomoe! J'ai eu quelques problèmes à régler!

Je ne pouvais m'empêcher de le enfin la dévorer des yeux et de lui expliquer la quête. Pour se faire, je le fit entrer dans l'enfer tentaculaire. Une lourde porte s'ouvrit pour nous laisser entrer dans une gigantesque grotte remplie par des tentacules qui s'emparèrent de Tomoe.

Comme tu vois ma petite Tomoe, L'enfer tentaculaire est fortement dépeuplé et j'ai besoin d'utiliser ton corps pour générer une nouvelle génération de tentacules pour continuer à punir les mauvaises personnes qui vont en enfer.

Pendant que je continuais mes explications, les tentacules se mirent à déchirer ses vêtements. Cela me fendis le cœur de voir cette jolie tenue réduite en miettes mais j'utiliserais mes pouvoirs matériels plus tard pour lui en donner une autre parfaitement identique.

Alors que les tentacules commencèrent à malaxer l'opulente poitrine que je lui avais octroyer, je lui explica comment ça allait ce passer et ce que j'attendais d'elle.

Vois tu Tomoe, ces tentacules vont te féconder et te mettre enceinte! J'ai fait en sorte que tu soit très féconde et le plus drôle c'est que le temps de gestation d'un tentacule est d'à peine 15 minutes! Je pense qu'une bonne semaine sera suffisante!

Je l'embrassa tendrement même s'il était en fille et ordonna aux tentacules de l'allonger sur mon ventre. Tout en la caressant tendrement, je lui demanda :

Tu te sent prête à endurer ça?

Quête du Kraken :

récompense : 500 XP + 1000 yens par tentacule produit + le succès reckless pregnancy + le sort invocation tentaculaire niveau 1
Journalisée
Fujiwara no Tomoe
Humain(e)
-

Messages: 170


Âme errante


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Mai 24, 2015, 04:42:09 »

Tomo put voir sa déesse, sous une forme qu'il reconnaissait aisément, prenant alors la peine de saisir les pans de sa robe pour le soulever délicatement, alors que ses jambes vinrent à légèrement fléchir. Il allait parler quand la déesse vint à modifier son corps, le faisant un peu gémir. La magie parcourait son corps de sensation de froideur, de chaleur et de plaisir. Le changement fut bien visible, le haut se mettant à serrer fermement la poitrine, donnant une jolie vu sur ses formes. Son fessier vint à apparaître davantage, alors que son corps était sculpté pour être une Tomoe des plus charmante. Cette dernière sentait déjà le plaisir monter, sa poitrine frottant au pseudo-corset à chaque inspiration et expiration. La blondinette vint à se trouver gênée que la déesse s'excuse, accordant un sourire dont elle avait le secret pour annoncer que ce n'était pas bien grave.

La mortelle suivit sa guide jusqu'à une immense porte, pouvant contenir un très très gros boss. Il se trouvait que le boss en question n'était rien d'autre qu'une petite armée de tentacules, bien peu nombreux, mais assez pour venir s'emparer de son corps nouvellement formé, sentant les appendices glisser sur ses bras et ses jambes, très sensible comme tout le reste de son corps. Tomoe vint à écouter le discours de la déesse et devint rapidement toute rouge en comprenant ce qu'Ahan voulait dire par "générer une nouvelle génération de tentacules". Certains spaghetti vivant virent à se glisser sous les vêtements de Tomoe pour déchirer en tirant fortement dessus, il fallut cependant plus d'intelligence de leurs par pour défaire le cordon de son haut, qui était très résistant à ce type d'agression. Quoi qu'il en soit, Tomoe poussa un petit soupire en sentant sa poitrine enfin libérer de la pression qu'elle subissait, pour se faire pétrir par la suite, la faisant pousser des gémissements. Tomoe restait très sensible et faible au plaisir éprouvé dans un corps de femme.

La blondinette devint de plus en plus rouge au fur et à mesure des explications, comprenant que la déesse allait faire un bon vieux hentaï avec enfantement de rejetons et ceci en vitesse accélérée, plus longue période. Mais Tomoe ne voulait pas décevoir sa déesse et vint à dire timidement.

- Je ferais de mon mieux, je ne suis pas beaucoup habituée au corps d'une femme et pour ce qui est de la quête ... ce sera ma première, d'autant que je ne sais pas trop comment ça ce passe. 

Le jouet divin prit alors un petit sourire.

- Je ferais de mon mieux, promit.
Journalisée

RP ZONE :  http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=14624.0

[Profil du petit Fuji]

XP accumulé : 905

Bourse : 80 po et  37000 yens

Niv 3

Point de compétence restant pour monter de niveau : 19
Hana Kurohane
Dieu
-

Messages: 66



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Mai 24, 2015, 04:18:22 »

- Je ferais de mon mieux, je ne suis pas beaucoup habituée au corps d'une femme et pour ce qui est de la quête ... ce sera ma première, d'autant que je ne sais pas trop comment ça ce passe.

Ne t'inquiète pas pour ça! je m'occupe de tout!

Je pressa Tomoe contre moi, nos deux poitrines se pressant l'une contre l'autre, je fit sortir et s'allonger ma langue qui s'enroula entre les seins de Tomoe pour finir dans sa bouche afin de lui offrir un baiser qu'elle n'est pas prête d'oublier. Tout en l'embrassant, je l'enlace et je me sent mouiller d'excitation. Jamais aucun mortel ne m'avais fait cet effet. Je la caressait tendrement en prolongeant mon baiser alors que les tentacules commençaient à caresser son endroit intime.

Ses tentacules savent y faire avec le plaisir féminin. Tout d'abord, jouant avec le bouton de plaisir de Tomoe, ils caressent et jouent avec les lèvres de son sexe pour ensuite se tortiller à l'intérieur. Tomoe ne ressentit aucune douleur à voir ainsi sa nouvelle virginité voler en éclat car la peau des tentacules sécrète un lubrifiant naturel et ils sont assez mous et délicats. Ce n'est qu'une fois à l'intérieur de Tomoe qu'ils commencèrent à durcir. Je sentais la poitrine de Tomoe durcir sous les effets de ma langue tandis que sa mouille dégouline lentement sur mon bas ventre.

Je retira ma langue pour la faire rejoindre les tentacules qui visitait son antre virginal. ma langue les guida jusqu'au col de l'utérus. Ma langue titilla cette étroite entrée encore infranchissable afin de la détendre pour permettre le passage. Les tentacules infernaux m'aidèrent en pressant les parois et ma langue pénétra le sanctuaire et guida les tentacules pour envahir l'endroit et leurs montrer le chemin vers les trompes de fallopes qui ne mirent pas bien longtemps à tomber.

L'intégralité du sexe féminin de Tomoe était envahit seuls ses ovaires demeurait intouchables car les tentacules n'osait pas y entrer de peur de rendre impossible toute fécondation. a la place, ils se contentaient de bombarder l'endroit avec un liquide terriblement épais, proche de la gelée. Le sexe de tomoe était martelé avec gentillesse car ma langue a l'intérieur de son sexe commandait aux tentacules afin qu'ils soient le plus doux mais aussi le plus jouissif possible. Pour ne pas laisser son buste en reste, je me mis à masser les seins de Tomoe et grâce à mes années d'expérience, je provoqua un orgasme mammaire qui fit gicler le lait hors de sa poitrine pour le faire dégouliner sur son corps.

Les tentacules ravis, crachait leurs gelée encore et encore, faisant enfler de plus en plus le ventre de Tomoe. Puis, des spasmes de plaisirs d'une violence inouïe la secouèrent. Le travail avait commencé. Des formes naissaient et s'agitaient et alors que les gros tentacules violaient et remplissaient Tomoe de leurs gelée, des plus petits s'extirpaient de son antre pour rejoindre sa poitrine dont mes mains expertes faisaient s'écouler le lait maternel.

Le corps de Tomoe convulsait sous l'intensité d'orgasmes surpuissants tous plus rapprochés les uns que les autres et moi je la cajolait en gloussant et en la berçant en comptant les bébés tentacules qui sortaient d'elles. Tout en lui caressant sa somptueuse chevelure dorée, je lui murmurait à l'oreille :

Tu est la plus belle maman du monde! Continue de procréer! N'ait pas peur je suis la! Tu m'appartient, tu est ma chose, ne résiste pas! Abandonne toi à moi!

Chaque parcelle de son corps se faisait recouvrir de tentacule tandis que son intérieur se faisait remplir de tentacules et de gelée. Tomoe se faisait ainsi enfermée avec moi dans un cocon lubrique duquel elle ne pourra pas s'échapper. Alors que ma libido est à son comble, que je brule de désir, que ma résistance mentale arrive à bout, je prend son visage entre mes mains et l'embrasse. L'envie de changer d'apparence me tord les tripes mais je sait que je ne peux pas. Alors que je lui offre le baiser le plus passionné de ma vie, l'envie de la prendre qui me brule les reins deviens si forte, que mon clitoris grandit encore et encore jusqu'a atteindre une taille délectable. Il m'arrivait jusqu'au menton et alors, mon aura décupla de volume à tel points que les tentacules se retirèrent de Tomoe tout en nous maintenant enfermées toutes les deux dans ce cocon d'amour.

A mon tour maintenant de te faire des bébés tentacules ma petites Tomoe! Tiens toi bien car je ne me contrôle plus!
Journalisée
Fujiwara no Tomoe
Humain(e)
-

Messages: 170


Âme errante


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Mai 31, 2015, 04:29:19 »

L'objet divin ne put s'empêcher d'avoir un léger frisson en sentant la longue langue glisser sur son corps, faisant un petit rappel aux langues de serpent, même si cette langue n'était pas fendue à son extrémité. D'ailleurs Tomoe vint à rapidement de faire à cette langue qui joua un temps avec la sienne, devenant sensibles aux caresses de la divinité et des tentacules qui savaient où et comment caresser pour augmenter le désir de ce corps neuf. Tomoe pouvait sentir les deux petite colline sur sa poitrine devenir de plus en plus dure.  Elle vint à mouvoir légèrement son bassin en sentant les membres infernaux se glisser en elle, devenant plus imposant une fois bien logé dans son antre. Elle perçut la rupture de sa virginité, mais les tentacules usèrent d'astuce pour que cela se fasse sans douleur et avec un minimum de sang perdu par ce processus.

Les fesses et le vagin de Tomoe vint à frémir quand Hana titilla l'entrée la plus difficile d'accès de son corps, l'utérus lui-même. Tomoe vint à avoir son premier orgasme en sentant les tentacules suivre la langue de la déesse et envahir la poche, prenant autant de place que possible et allant jusqu'à se glisser dans les trompes. Tomoe gémissait fortement devant cette sensation que les tentacules pouvaient s'infiltrer dans tout son corps à partir de l'endroit où l'on enfante. L'humaine pouvait sentir son bas-ventre se faire remplir de la semences des tentacules, mais pas uniquement. Comme Hana l'avait dit au bout de quinze minutes, les premiers bébé tentacules vinrent à atteindre leurs maturités et essayèrent de s'extirper, augmentant le bouchons dans les voie vaginale et le dilatant davantage, augmentant le plaisir ressentit. Tomoe, qui avait déjà eut plusieurs orgasme en eu d'autres à une plus grande ampleur, si bien qu'elle était presque incapable de pouvoir parler, ses yeux se révulsant et son corps convulsant sous le plaisir inhumain ressentit.

Tomoe avait constaté, avant de sombrer sous le plaisir, qu'il y avait des tentacules munis de dard et de poche qui étaient resté en retrait, sans doute avait-il un but différent, mais pour l'instant l'objet divin était soumis à un plaisir qui l'empêchait de parler si ce n'est pour pousser des gémissements et des râles.  La blonde pouvait sentir les petit tentacules se nourrir de son lait, une action que la déesse en vu de nourrir les petits certainement. Quoi qu'il en soit certain essayèrent de monopoliser les deux sources de nourriture en essayant de se le boucher avec leurs petit corps de larve. Hana vint cependant à mal jauger le temps de fécondation de Tomoe. Car ses tentacules étaient tout de même conçu pour violer leurs proies et si la douceur avait été respectée, il y avait quand même le nombre qui fut suffisant pour pousser l'humaine dans un état de conscience similaire à une esclave. Cet état survint au moment du retrait de tout les tentacules, laissant une Tomoe aux yeux presque vide et à l'expression moins perceptible.

Sur son visage vint à se dessiner un sourire, alors qu'elle prenait le membre de ses mains, comme un enfant le ferrait pour une sucette. L'aura lubrique de Tomoe vint à passer un nouveau stade, imitant celui de sa maîtresse, mais restant à un stade assez humain. Elle prit en bouche le membre de la déesse et lança à cette dernière un regard déstabilisant, laissant voir comme un miroir du désir de la déesse. Tomoe vint à essayer de parler, alors qu'elle avait le bout de cette grosse sucette en bouche et qu'elle utilisait sa poitrine pour tenter une branlette espagnole.

- mmmm ..mmm

Nul besoin de faire la suite pour savoir qu'elle ne pouvait parler, aussi utilisa-t-elle sa bouche sa langue et un léger mouvement des hanches pour essayer de dire à sa déesse qu'elle pouvait jouir où bon la semblait. Sa conscience actuellement n'était réduite qu'à un simple envie ... le sexe et rien d'autre.

Journalisée

RP ZONE :  http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=14624.0

[Profil du petit Fuji]

XP accumulé : 905

Bourse : 80 po et  37000 yens

Niv 3

Point de compétence restant pour monter de niveau : 19
Hana Kurohane
Dieu
-

Messages: 66



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mai 31, 2015, 02:10:49 »

Ce qui se déroula sous mes yeux, fût comme le plus beau succès de mon existence. Tomoe était entièrement perdue dans la lubricité. Que pourrais je rêver de mieux? Je profita de la gâterie qu'elle me procurait en lui caressant la tête et me décontracta avant de glorifier son gosier de gelée tentaculaire divine.

Mais je ne voulais pas m'arrêter la! Oh non! J'ordonna donc aux tentacules de la maintenir sur le dos avec les cuisses bien écartées et ma victime se laissa manipulée sans opposer la moindre résistance. Je plongea délicatement ma main dans son sanctuaire accueillant afin de vérifier que son intérieur est bien détendu. apparemment, c'était le cas vu que ma main entra dans son antre comme dans du beurre fondu. J'avais même pas besoin de forcer pour pénétrer son utérus.

Satisfaite, je m'allongea délicatement sur elle et commença à insérer mon immense clitoris tentaculaire entre les lèvres de son sexe avant d'aller vigoureusement plus en profondeur. Le ventre de Tomoe se tendit pour épouser la forme de mon puissant membre. Je commença des va et viens langoureux afin qu'elle ne perde pas la raison afin de laisser mon essence l'imprégnée. Je continua de la sorte durant un jour tout entier afin de devenir plus fougueuse. Les tentacules nourrissaient ma Tomoe pendant que moi je me repaissait de ses orgasmes.

Quand je fût certaine que ma Tomoe fût prête, je me mit à pilonner et inonder son intérieur comme si elle était la dernière des trainées. Je la traitais de pute, de chiotte a sperme pour m'exciter pendant que ma sève envahissait ses ovaires. Les orgasmes que je lui imposaient étaient si violents que la cyprine était brutalement expulsée du sexe de Tomoe à chaque explosion. Au fur et à mesure des tentacules sortaient d'elle, c'était adorable. Mais je voulais aller encore plus loin, lui offrir une sensation tellement puissante que son esprit sombrera à jamais dans l'éternelle lubricité sans le moindre espoir de retour.

Mon clitoris tentaculaire se mit alors à fusionner avec l'intérieur du sexe de Tomoe lui faisant ressentir, l'intégralité des orgasmes ressentit par l'ensemble des êtres vivants de tout les mondes auxquels je suis reliée. Imaginez la puissance de plus d'un milliards d'orgasmes qui vous traverse en un instant, imaginez ressentir ça toute une heure durant sans la moindre interruption et vous aurez une petite idée de se qui à traversé ma Tomoe. Heureusement pour elle que j'étais la pour canaliser ses émotions! Jouant le rôle de soupape de sécurité, je filtrais un peu ses sensations afin de ne pas la briser et de la garder en vie.

Alors que je me retira, j'ordonna aux tentacules de lui laisser un instant de répits. Je lui offrit le sein afin de la nourrir un peu tout en la caressant. Même en femelle, elle était adorable, même sous cette apparence, je n'arrivais pas à lui résister, je sentais une nouvelle vague de sentiments m'envahir et me leva brusquement et bégaya :

Hem! heu! le devoir m'appelle Tomoe! Je te laisse aux mains des tentacules! Surtout continue de produire des bébés! Je reviens vite!

C'était un mensonge. Alors que je laissait les tentacules s'emparer d'elle, je me retira bien vite dans mon sanctuaire afin de prendre une douche froide, de violemment me masturber, et de me donner deux trois claques afin de me calmer. Le lendemain, je retourna en enfer pour retrouver ma Tomoe emprisonnée dans les tentacules, enceinte jusqu'à l'os. Son ventre était tellement énorme qu'on aurait dit qu'il contenait un être humain adulte, mais ce n'étais que des tentacules. Et malgré son apparence de dépravée grotesque, je l'aimais encore.

Je m'approcha alors d'elle, l'embrassa tendrement et lui demanda :

Je t'ai manquée?
Journalisée
Fujiwara no Tomoe
Humain(e)
-

Messages: 170


Âme errante


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Juin 08, 2015, 05:32:43 »

Tomoe fut contente que la déesse accepte d'avoir un jouet entreprenant. Elle donna du meilleur d'elle-même pour qu'Hana soit pleinement satisfaite, restant de temps à autre un peu maladroite avec sa poitrine, mais suivi des conseils, qui semblaient plus à des murmure qu'à des paroles claire. Elle bu la bénédiction de sa déesse pour éviter que le fruit de la vie ne touche ce sol dévoué aux morts, heureusement la divinité était moins productive sous cette forme, laissant l'humaine pouvoir tout boire. La suite était si prévisible, Tomoe n'était pas en mesure de se plaindre de cette forme de monotonie, elle ne voulait pas vexer la déesse ou attirer sa colère. La capacité élastique de son corps n'avait pas permit à ce dernier de redevenir comme avant, permettant donc à la divinité de pouvoir plonger sa main aussi loin qu'elle pouvait, l'humaine gémissant en sentant les doigts d'Hana caresser son intérieur. Tomoe poussa un petit cris de douleur et de plaisir quand le chibre prit une subite accélération pour s'enfoncer en elle et mettre à l'épreuve l’élasticité de son corps.  L'objet divin eu du mal à supporter, au début, cet tentacule qui le nourrissait en restant dans sa gorge. Lorsque la déesse devint plus violente le plaisir fut moindre, mais elle endura cela.

Lorsque Tomoe vint à fusionner avec la lubricité de Terra, elle fut pleinement imprégnée par ce sentiments, mais son esprit gardait tout de même une forme de regret, imperceptible à la déesse. L'humaine vint tout de même se nourrir au sein de sa divinité , le corps tremblant sous l'expérience et la faiblesse. Hana vint alors à se retirer, Tomoe étant clairement retenue par les tentacules. La pauvre déesse n'avait pas comprit la portée de cet acte. Tomoe perdit presque instantanément tout envie de continuer cette quête et se débattait, réagissant comme si elle était victime d'un viol. Au bout de vingts minutes elle abandonna toute volonté de combattre, le cœur saignant devant la coup qu'Hana vint à porter. D'un coups les tentacules vinrent à la relâcher et se cacher, alors qu'une voix venant de toute part résonnait dans la grotte.

- Tu souffres petite chose. Tu as donné beaucoup d'enfant à mon domaine, alors que ta déesse ne t'accorde pas ce que tu souhaites. Aimes-tu vraiment cette divinité insensible à ta souffrance ?

Tomoe vint à répondre d'une voix presque inaudible.

- Je pourrais donner ma vie pour elle voire la renier pour son propre bien.

Un rire d'amusement vint à surgir.

- Mais tu as peur aussi, car elle est plus forte que toi, qu'elle est une divinité et toi une simple brindille dans sa main. Tu n'as pas cette puissance qui te permet d'être à égale.

Tomoe vint à fermer les yeux avec un sourire amer.

- Nous en avons discuté, mais par deux fois elle m'a fuit, alors que je fais tout pour essayer d'être le plus transparent possible, d'éviter de la faire du mal.

- Serais-tu prêt à céder quelque chose pour pouvoir éviter qu'elle ne fuit et avoir cette puissance qui te manque ?

Tomoe vint à ricaner, mettant sa main droite sur ses yeux, pour ne pas voir autour d'elle toute ses tentacules qui semblaient prendre leurs distances.

- Si j'étaie immortelle cela résoudrait beaucoup de soucis. Si vous me l'offrez sans qu'elle ne puisse le savoir je vous serait éternellement redevable.


Un tentacule d'une apparence similaire à celui d'une pieuvre saisit Tomoe avec douceur, comme s'il craignait de briser sa prisonnière.

- Une promesse intemporelle … Tu es futée et parle avec innocence tout en semblant promettre sur ta vie. Ta parole est d'or et tu es une humaine courageuse. Je te donnerais ce que tu veux, mais en échange pendant la journée tu devras produire ce que ta déesse voulais, t’emmenant au porte de la mort, de là je te volerais la moitié de ton âme. Si tu souhaite utiliser ce pouvoir que je te donne, il te faudra dire une phrase.

Tomoe entendit la dite phrase dans sa tête, avant que l'étrange personne ne continue sa phrase.

- Tu hériteras à ce moment d'une apparence, mais aussi d'une marque te désignant comme l'une des génitrices de ce domaine. Les créatures de l'Enfer connaissent cette marque et ne pourront te toucher qu'avec ton accord. Cette apparence ne sera active qu'en Enfer ou si une entitée te demande de te dévoiler, sache que ne pas le montrer donnera droit aux créatures démoniaque de profiter de ton corps sans don de progéniture, mais le montrer te permet de refuser leurs avances. Sache que je volerais dans la partie d'âme ta vue et ton ouïe, deux sens que tu utilises beaucoup trop. Cela ne te sera redonné que lorsque tu auras l'apparence infernale.  Sache que ta divinité ne pourra rien faire contre ce contrat, elle est bien faible par rapport à la divinité que nous servons. Je ne la laisse contrôler mes enfants que par envie, mais si tu acceptes de payer ce tribut, ta marque te donneras le contrôle sur mon domaine où cette déesse sera dans l'impossibilité de quitter ce lieu sans ton autorisation. Cette offre est valable tant que tu ton âme n'est pas totalement détruite et tout l'Enfer sera informé du contrat une fois accepté.

Tomoe eut un léger sourire, des larmes perlant sur ses joues. Elle savait que sa réponse allait engendrer beaucoup de chose, devenir aveugle et sourde sur Terre et Terra serait une épreuve difficile, mais surtout savoir qu'elle allait mourir pour renaître avec un pouvoir qui n'avait qu'un but pour l'heure. Sa gorge paraissait sec d'un seul coup, Tomoe avait peur, mais ne pouvait continuer ainsi, pas sans prendre le risque de faire une action encore plus ignoble.

- J'accepte

La voix vint à résonner une dernière fois.

- Ton courage est honorable, si tu meurs plus tard sache que tu  vas réapparaître ici où tu pourras aller où bon te semble. Sache que je ne te demanderais pas de me produire des enfants, tu seras libre de choisir.  Maintenant je vais prendre mon dû.

A peine la phrase fut-elle fini que les tentacules vinrent à agresser Tomoe. Comme la voix avait dix la vitesse de croissance et la quantité produite avait été augmenté, engendrant une douleur et une pression interne trop forte que l'humaine vint à périr faute d'être apte à respirer. Quand elle revint à elle, les tentacules la maintenait en place et son ventre avait la dernière portée. C'est à ce moment là que la déesse apparut et vint à dire une phrase qui engendra un cris proche d'un rugissement, éjectant la déesse comme une vulgaire plume, vint une phrase inondée de colère.

- J'engendrerais.

Le corps de Tomoe vint à changer, une frange vert pomme  se dessinait sur son visage alors que le reste partait d'un blond du blé mûre à la blancheur de la neige. A poitrine perdit du volume pour être assez peu volumineuse, son ventre étant redevenu plat. Une tenue verte avec un blason sur le devant se cousu à partir de rien, ce blason étant tatoué sur son abdomen avec de l'encre noir. Elle eut des gantelets en fer, moulant ses mains griffus. De l'extérieur on pouvait penser qu'il s'agissait d'une terranide-lionne Les tentacules laissèrent la prisonnière, alors que le sol craquait et laissait apparaître toute la progéniture que Tomoe avait conçue. Certains voulurent attaquer celle envers qui leur mère avait de la rancoeur, mais cette dernière vint à mettre une main en retrait pour les ordonner de ne pas bouger.

- Vous m'avez laissé à la violence des géniteurs, vous m'avez fui par deux fois au lieu de chercher des solutions.

Tomoe prit une profonde inspiration pour rugir et crier.

- Comment voulez-vous que j'aille bien !

La lionne devint un peu plus calme, bien que l'aura de colère qu'elle dégageait était toujours présente. Tomoe vint à regarder la déesse avec des yeux décidés et une expression froide, alors que son cœur lui criait de se taire.

- J'ai accomplit ma quête, mais renie la récompense qui me sera offerte, à la place j'exige de recevoir les informations complètes sur les dernières quêtes et de les accomplir selon mon bon vouloir.. Je demande aussi à ne plus vous voir, sauf si les quêtes l'exige, ainsi que le droit de garder secret mon vœux pour la fin de toute les quêtes. Si vous refusez de me fournir les informations demandées, j'irais voir une divinité plus puissante pour convenir à un arrangement et éviter la perte des êtres vivants. Si un tel cas doit subvenir, considérez que je refuserais vos quêtes.

Tomoe se sentait fébrile à ses propre propos, elle se sentait mal d'avoir à parler avec autant de violience, mais surtout menacer Hana. La terranide ne s'arrêta pas en si long chemin, usant à présent d'un ton inquisiteur.

- J'attends votre réponse Déesse de la Lubricité, acceptez-vous ma demande ou refusez-vous ?  Une fois votre réponse formulée je vous demanderais de partir par la porte qui vous sera accessible.


La lionne ne pouvait qu'attendre la réaction d'Hana, en cas d'agression, elle userait de sa puissance. Tomoe sentait son corps avoir une grande force, cette force semblant bien minime par rapport à celle présente dans ses gantelet de métal et ses jambes. Ainsi donc si la divinité comptait l'asservir avec sa forme ultime, elle éjecterait la divinité hors du domaine avec toute la force qu'elle avait, quitte à blesser Hana, condamnant derrière le domaine pour que la déesse ne puisse plus entrer de quelque moyen que ce soit.

Tomoe savait que cela pouvait couper cours à la relation que la déesse et elle entretenait, mais l'humaine savait que l'amour était un sentiment qui ne pouvait supporter de se faire poignarder plusieurs fois, souhaitant donc laisser un temps à ses plaies de se soigner en prenant des distances avec l'élue de son cœur.  La lionne restait droite et attendait, se jurant de ne pas bouger ne serait-ce qu'un doigt si la déesse se  mettait à pleurer ou la traiter de tout les noms, elle était aussi prête que possible à voir son amour envers la déesse détruite à la seconde même.


« Dernière édition: Juillet 01, 2015, 07:44:22 par Fujiwara no Tomo » Journalisée

RP ZONE :  http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=14624.0

[Profil du petit Fuji]

XP accumulé : 905

Bourse : 80 po et  37000 yens

Niv 3

Point de compétence restant pour monter de niveau : 19

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox